AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 4 sur 11
Derrière un bosquet
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
Gwen McLee
Poufsouffle
Poufsouffle

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Gwen McLee, le  Mer 13 Jan 2016 - 12:52

Durant le récit de ma vie palpitante, Mathéo ne me coupa pas une seconde. Son sourire me donna du courage à me confier. J’espère qu’il ne va pas s’enfuir à cause de mon manque de savoir sur la vie des sorciers et notamment le fait d’en côtoyer. Comment ai-je fais toutes ces années pour ne pas quitter Londres ? Sérieusement je me fais passer pour une inculte et une moins que rien… Il est vraiment temps de remédier à cela !
Quand Mathéo reprend la parole, je suis soulagé d’apprendre qu’il veut bien devenir mon ami. Il me réchauffe le cœur au plus haut point. Je ne peux m’empêcher de sourire à pleine dent.

-Gwen… je veux bien être ton ami. Et te faire voir encore plus que ne te fais découvrir Poudlard. Si un jour tu le sens. On ira faire un voyage ensemble. Loin de cette habitude qu’est le château et loin de Londres et de son bordel.


En avalant un énième gâteau et cette fois sans catastrophe, il reprend aussitôt la parole pour cette fois détaillé une partie de sa vie privé. Je suis curieuse d’en savoir davantage car il me semble que Mathéo cache beaucoup de mystère.

- J'ai des choses à te dire.. Ma vie n'est pas palpitante mais elle a été très compliqué à gérer. J'ai vécu dans une cabane pendant plus de deux ans avant d'arriver ici. Mais je m'y sentais pas très bien. J'ai continué à vivre dans cette cabane quand je revenais de Poudlard jusqu'avant même dix-sept ans... Je perdais souvent la boule et personne n'osait y toucher à ma cabane. Personne n'osait y venir. Comme si j'étais un animal en cage dont personne ne voulait approcher. J'ai bien cru qu'ils allaient la détruire pendant que j'étais à Poudlard. Ils ont essayés. Mais jamais ils n'ont réussi !

Alors comme ça il a vécu dans une cabane ! Etrange, ce que je ne comprends pas c’est : est-ce que c’est de sa propre volonté ou bien l’a-t-on forcé à y vivre et finalement il a pris goût à y vivre ?
Une vie de solitaire dans une cabane, que faisait-il ? Ne s’ennuyait-il pas ? Pourquoi traiter une personne de la sorte ? Avait-il le droit de sortir à sa propre guise ? C’est incompréhensible…
Malgré cela j’ai l’impression qu’il y tient beaucoup à cette cabane, c’est assez paradoxal comme situation je trouve. Après je ne veux pas juger sa vie… qui est certes très compliqué en soit.

-Et puis, toute ces voitures, cette polution m'a rendu dingue. J'en avais marre de cette situation. Alors, j'ai réagi et suis allé voir mon beau-père. Ma la discution à tourné court et je les stupéfixer avant qu'il ne me cogne comme il le faisait si bien. Et j'ai découvert une lettre qui me permettait de découvrir qui était mon vrai père. Mais je l'ai encore jamais vu et je l'attends encore. Ce jour là, ma soeur a foutu le feu à la maison. Et j'ai sauvé mon beau-père pour une raison qui m'échappe. On m'a dit que j'avais de la compassion pour lui parce qu'il m'avait élever étant petit. Mais il m'a renier par la suite. Aujourd'hui, il est toujours à l'hôpital et je vis avec ma mère. Car quand je vais à Londres pour y aller travailler. La cabane ne serais pas un endroit parfait pour se reposer. Au contraire. Ça aurait été la dernière chose que je voudrais.


Il ne s’arrête plus de parler, les mots défilent. Il vide son sac devant moi en toute confiance. Je suis touchée de cette initiative c’est qu’il a une totale confiance en moi et mon histoire ne lui a pas fait peur. En même temps quand on compare nos deux histoires je comprends mieux. J’arrive mieux à m’imaginer sa répulsion pour Londres du coup. Niveau famille, ce n’est guère mieux : il ne connaît même pas son vrai père… et puis sa sœur qui brûle la maison… Je dis chapeau à Mathéo il s’en sort plutôt bien niveau psychologique après tout ce qu’il a vécu. Malgré sa maladresse il reste une personne intelligente et courageuse. Le secours de son beau-père prouve que Mathéo a un cœur. Son histoire me touche beaucoup. Une chose est sûre s’il a besoin d’aide pour la recherche de son père biologique : je serai toujours là !

Pour le moment, je ne vais pas m’attarder sur son récit émouvant, j’ai énormément de questions qui me viennent à l’esprit mais il faut tout de même apprendre à se connaître au fur et à mesure.

-Alors Gwen, pour oublier tout ça. Veux-tu voyager un jour avec moi ?

Sans hésiter une seconde je lui réponds immédiatement :

-Avec plaisir Mathéo, tout d'abord je te remercie de cette confiance que tu me portes et OUI je veux voyager avec toi ! Autant de fois que tu voudras… une dernière petite chose : si tu as besoin de moi, tu peux compter sur moi.

Petit clin d’œil à Mathéo pour lui prouver ma franchise et le mettre encore plus en confiance.
C’est dingue comment une rencontre peut changer une vie. Merci Mathéo !
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Mathéo Angur, le  Mar 19 Jan 2016 - 21:17

Parler ainsi était loin de ce qu'il penserait avant même de la rencontrer. Mais il ne pouvait s'empêcher à répondre à certaines questions. Ou même de se délivrer d'un moment à un autre. Il n'avait rien d'exceptionnel, il était juste quelqu'un avec une histoire complexe qu'il pourrait jamais raconter en une seule fois à quelqu'un ni même tout lui dire. C'est impossible, il ne peut jamais tout ce souvenir d'un coup, son histoire se modifiant meme quelques fois sans qu'il ne le veuille vraiment. C'est ainsi qu'il est... Il ne pourra rien y changer, ni même essayer de changer, il l'a déjà fait et c'était plus qu'un exploit pour lui. Il a remonter la pente là où il s'en attendait le moins. Il s'est débrouiller pour que tout change. Et ceci à finalement eut un bon effet pour lui, ça s'est passé dans le bon sens et tant mieux pour lui. Même s'il a encore des choses qui coincent, qui d'ailleurs il ne pourra rien y changer, jamais, il navigue dans le bon port, prêt à bientôt embarqué.

- Avec plaisir Mathéo, tout d'abord je te remercie de cette confiance que tu me portes et OUI je veux voyager avec toi ! Autant de fois que tu voudras… une dernière petite chose : si tu as besoin de moi, tu peux compter sur moi.

Mathéo ne pouvait que lui répondre par un grand sourire. Qu'elle accepte était une très bonne chose. Et franchement, il voulait vraiment qu'un jour, que ce jour arrive le plus vite possible. Quand ? Aucune idée. Mais ce jour là, Gwen fera partie du voyage et peut-être même plus encore. Elle pourrait découvrir de magnifique paysage, des choses dont elle ne pourrait même pas s'imaginer. Entre Londres et cette forêt, il y a une énorme différence. Elle n'a pas été protégé pour rien. Elle est intouchable. Et tant mieux, parce que sans elle, il ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.

- Super Gwen, je suis très content que tu accepte et merci aussi, si j'ai besoin de toi, t'inquiète je t'appelerais. On va manger ? Un gâteau c'est bien, mais un bon repas, c'est peut-être mieux ? Ah et si t'as des questions, je pourrais te répondre en y allant.

Mathéo lui adressa un grand sourire en se levant. Voilà une très belle rencontre, malgré qu'elle avait pas très bien commencé.
Gwen McLee
Gwen McLee
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Gwen McLee, le  Lun 25 Jan 2016 - 12:20

Après cette conversation sérieuse entre Mathéo et moi, celui-ci me répond avec un grand sourire. Que demander de mieux ? Il a bien compris mon message et lui comme moi je suis sûre voulons tous les deux voyager ensemble, découvrir des coins magiques, nous en mettre plein la vue. Que j’ai hâte d’y être !

-Super Gwen, je suis très content que tu acceptes et merci aussi, si j’ai besoin de toi, t’inquiète je t’appellerai. On va manger ? Un gâteau c’est bien, mais un bon repas, c’est peut-être mieux ? Ah et si ta des questions, je pourrais te répondre en y allant.


Que le temps passe ! Mathéo me fait prendre conscience que ça fait tout de même un moment que nous sommes ensemble à papoter sur ce banc. Moi aussi j’ai faim malgré que je me sois gavé de gâteaux ! Il est grand temps pour nous de se diriger vers la grande salle. C’est si gentil de sa part de me demander qu’on aille manger ensemble.

-Avec plaisir, allons manger, j’ai FAIM !!

Mathéo se lève et je fais de même. Finalement on peut dire que cette mésaventure a eût un côté positif : je me suis fait un nouvel ami Pouffys et je vais pouvoir un jour voyager avec et surtout pouvoir compter sur lui lorsque j’en aurais besoin. La confiance c’est établie en peu de temps certes,  mais entre Poufsouffle on sait reconnaître les personnes ayant de la valeur. Mathéo fait partie de ses personnes qui ont de la valeur.

Bon trêve de plaisanterie, il faut vraiment que j’arrête de me perdre dans mes pensées. Que doit penser Mathéo qui veut aller manger !
Allons-y gaiement, pour de nouvelles aventures !

Une chose est sûre : ce lieu restera pour moi l’endroit d’une belle rencontre entre Mathéo et moi.

Fin du RP
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Mar 1 Mar 2016 - 18:45

RP avec Rachel Pasca


L'Underlinden avait découvert cette cachette au fond du parc dès sa première année, et n'arrivait plus à s'en passer depuis. Que voulez-vous ? Il adorait s'y cacher pour lire, rêver, écrire, voire même s'y assoupir pendant les beaux jours. Cet endroit satisfaisait ses envies bucoliques tout en le rendant presque invisible aux yeux de ses camarades (presque car il fallait tout de même chercher pour trouver). Et en ce beau jour où le soleil avait daigné pointer quelques rayons, il s'y était réfugié pour lire en toute discrétion, avec un certain plaisir coupable. Il n'allait tout de même pas lire les Rêveries du promeneur solitaire en pleine salle commune des Serpentard, ça jurait cruellement avec son image de fils de la vieille noblesse sang-purienne : question de réputation.
Il adorait cet ouvrage, hérité de son ancêtre : Asclépius Apophis Underlinden IIe du nom, dit le Français. Cet éminent mage avait passé la majorité de son existence en France afin d'y mener des recherches en herbologie et avait légué à ses successeurs, quantités d'ouvrages plus intéressants les uns que les autres.

Malheureusement, il arrivait au terme de son ouvrage, une fois de plus. Bien qu'il aimât le style et la solitude du philosophe, il souhaitait également diversifier sa culture : pourquoi se contenter de lire et de relire les mêmes choses ? Il avait ainsi investit, le plus discrètement du monde, dans d'autres ouvrages de référence de la littérature française, bien qu'il n'en maîtrisât pas complètement les subtilités. Oui, il comprenait assez bien le français grâce à ses études de Latin, mais préférait tout de même lire les ouvrages traduit en anglais ou en allemand (question de confort). Mais promis, lorsqu'il parlerait cette langue, il lirait ces lignes adorées dans la langue voulue par leur auteur.
Pour le moment, il devrait se contenter de la lecture du Paysan parvenu en anglais. Il avait fait cette heureuse découverte dans la bibliothèque du château et en avait profité pour se l'approprier. Qui irait le réclamer de toute façon ? Sa famille n'était pas spécialement réputée comme étant "Muggle-friendly", alors de la littérature Moldu...

Asclépius rajusta son manteau au col de fourrure autour de lui et sa cape en laine sur ses jambes avant d'entamer sa lecture : bien qu'il fasse beau, il n'était pas à l'abri d'un sournois courant d'air frais sur ses articulations meurtries. Dur dur de vieillir.


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Ven 18 Mar 2016 - 20:18, édité 1 fois
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Lun 7 Mar 2016 - 18:07

HRP:
 

Marcher, toujours marcher. Puisque c’était le seul moyen de mieux dormir. En se fatiguant, ne s’arrêtant jamais.

Rachel avait l’impression de ne penser qu’à ça depuis trop longtemps déjà. De ne penser qu’à eux. Le matin en se levant. La journée en allait en cours. La nuit durant ses insomnies. Surtout durant ses insomnies en fait, car en plein jour il y avait toujours quelqu’un ou quelque chose pour la forcer à sourire. Ça avait au moins le mérite de la distraire, même s’il n’y avait rien de vrai, ou peu. Dans tous les cas elle se devait de maintenir l’illusion pour les autres, pour ceux qu’elle aimait. Mais seule, une fois la nuit tombée, face à ses pensées… c’était à ce moment que tout devenait infiniment plus compliqué pour elle. Rachel était alors seule dans le silence et ses idées se mélangeaient comme pour l’empêcher de dormir et d’avancer.

La sorcière cherchait alors à les mettre en veille, pour enfin réussir à dormir, car elle n’allait plus bien. Elle qui avait toujours cru connaître le monde se rendait compte aujourd’hui de son erreur. Faux. Mensonge. Illusion. Et Rachel s’était alors vu sombrer dans le tourment et dans les nuits blanches.

Grâce à Malica, la sorcière avait néanmoins retrouvé un peu de sérénité. Vive la potion de paix ! Sauf que voilà, Malicia n’avait sans doute pas prévu qu’une dose de dragon serait nécessaire. Sa bienfaitrice avait d’ailleurs promis de lui en refournir, mais Rachel savait d’ores et déjà que cela ne suffirait pas. Elle était accro. Elle avait besoin de plus pour retrouver le calme et sa joie de vivre. Car après tout, en plus de s’être lancé corps et âme dans la défense et l’attaque, Rachel comptait aussi un peu sur ça pour ne pas laisser les mangemorts gagner. Elle en avait assez de ne penser qu’à eux ! Pas question qu’ils gâchent sa vie ainsi.

Un bruit, soudain, la fit sursauter. C’était léger, presque inaudible. Rachel se rendit alors compte qu’elle était loin des autres élèves et du château. La peur.

- Il y a quelqu’un ?
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Lun 7 Mar 2016 - 19:36

HRPG:
 

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Asclépius soupira, et une brise, aussi douce que subite vint embrasser son visage tandis que ses paupières se fermaient. Enfin, il semblait avoir trouvé un semblant de quiétude. Ses muscles se détendaient peu à peu, son visage était moins crispé, sa respiration plus douce, les battements de son cœur moins frénétique... Peut-être pourrait-il se laisser aller, se reposer, et s'endormir ici, loin de tout.. Dans sa tour d'ivoire bien à lui...
Il laissa échapper un soupire. Etait-ce le dernier ? Pourvu que non, les moments de détente étaient si rare, et pour une fois qu'il avait sommeil... Etait-ce les effets du philtre ? Sûrement, il n'avait encore jamais ressentit une telle détente... Il pourrait rester ainsi ad aeternam, à écouter la faune silencieuse, et à savourer la brise de saison...

Joignant le geste à la pensée, son pesant ouvrage glissa de ses doigts osseux pour venir s'échouer sur la pelouse, en un bruit sourd, presqu'inaudible, que lui-même n'entendit pas...

Puis, il sursauta violemment, arraché à sa transe par une voix. Qui était là ? Qui était-ce ? Que se passait-il ?
Ebouriffé, le regard hagard, le teint livide et l’œil fiévreux, le Serpentard surgit de son bosquet pour faire face à... Une de ses camarades de classe. Son rythme cardiaque s'était endiablé : bon sang, elle lui avait fichu la frousse ! Quelle idée de.. De... De se balader ?

" - Je... Oui... Bonjour... Marmonna-t-il tout en resserrant nerveusement sa cravate. L'on se connaît non ? Oui.. En cours, on s'est déjà croisé... Navré... "

Il déglutit et disparut de nouveau derrière son bosquet, cherchant à tâtons son sac et sa littérature.
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Mar 8 Mar 2016 - 13:12

Ça avait été à peine audible, Rachel doutait même l’avoir réellement entendu. Pourtant, elle avait sursauté violemment avant de sortir sa baguette d’un mouvement brusque. Pourdlard n’était pas aussi sécurisé qu’on ne le prétendait, il y avait déjà eu une attaque, cela pouvait très bien recommencer. D’ailleurs, elle n’avait pas oublié le cours sur les portoloin qu’elle avait eu avec Evan. Ni ce qu’il avait expliqué, concernant un sort qui pouvait briser toutes les barrières, même celles du château. Et aujourd’hui elle était seule, loin de tout. Trop loin. Trop seule. Alors son esprit la mettait en garde, chaque parcelle de son corps cherchant à éviter à tout prix une quatrième attaque.

Si le bruit n’avait pas été des plus audibles, c’était surtout son caractère étonnant qui avait attiré son attention. Ça n’avait pas été une feuille dans le vent, ni un craquement de branche et encore moins un animal. Non, c’était un bruit qui n’avait rien à faire ici.

- Il y a quelqu’un ?
demanda-t-elle pas certaine qu’on lui réponde.

Durant un instant, plus aucun bruit ne se fit entendre, à moins que ce ne soit les battements de son cœur et sa respiration saccadée qui les dissimulaient. Un instant, Rachel se traita même d’imbécile, se disant qu’elle devait absolument réduire ses dose de philtre de paix, parce quand elle n’en avait pas… Sans commentaire. Un instant, Rachel crue craquer. Après tout il n’y avait personne et quitte à péter un câble, autant le faire ici, tandis qu’il n’y avait personne. Sauf que, sortant des broussailles…

- Je... Oui... Bonjour...
Bégaya-t-il en resserrant sa cravate, l’air très peu à l’aise.

Effrayée la sorcière poussa un cri en brandissant sa baguette, mais heureusement ne pensa pas à lancer un sort. Heureusement, oui, parce qu’il s’agissait en fait d’un élève de sa propre maison. Un jeune homme qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir à plusieurs reprise, sans jamais lui parler ni même s’intéressé à son prénom.

Le cœur battant la sorcière tenta de se calmer en se rassurant, ce qui ne semblait pas être le cas de celui qui lui faisait face. Un nerveux à l’évidence.

- L'on se connaît non ? Oui... En cours, on s'est déjà croisé... Navré...


Le jeune homme replongea dans le bosquet de manière aussi soudaine qu’il en était sortie et Rachel en resta muette. Euh… ok ! Interloquée, curieuse surtout, elle le suivi doucement. Elle le retrouva alors très vite, plus nerveux que ça tu meurs. La sorcière aussi avait eu peur, d’ailleurs sa boule au ventre n’était pas encore partie, mais elle s’était vite calmé. Auto-rassurée.

- Hey, ça va ?
s’inquiéta-t-elle.

La vie était étrange. Peu importe l’humeur dans laquelle elle se trouvait, il y avait toujours quelques choses pour la faire rester elle-même, parfois contre son gré. Rachel n’avait pas pensé avoir assez de cœur aujourd’hui, mais elle n’avait pas prévu de tomber sur lui non plus et le pauvre semblait plus effrayer encore qu’une araignée face à un basilic.
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Mar 8 Mar 2016 - 19:29

Le cœur battant et les mains tremblantes, Asclépius tentait vainement de remettre de l'ordre dans son sac. Se mettre dans un état pareil pour si peu... Décidément, il était vraiment une petite chose sensible.. Mais quelle idée aussi de lui faire peur ainsi et... Tiens, ne l'avait-elle pas menacé de sa baguette ? Oh non, il n'avait pas besoin de ça, vu son incapacité chronique à lancer un sort correct. Paraît que c'était dû à l'angoisse et au manque de confiance en soi... Il paraîtrait. ça ne le rassurait pas beaucoup de savoir ça...

" - Hey, ça va ? Demanda alors la jeune fille d'un ton inquiet. "

Asclépius poussa un petit cri de frayeur et de surprise mêlé, ma foi fort peu viril, et en lâcha ce qu'il tenait dans les mains : son sac de cours. Ainsi, ses livres retournèrent sur la pelouse et une fiole de philtre de paix roula jusqu'aux pieds de la demoiselle. La main sur le cœur, il reprit peu à peu le cours normal de sa respiration, lançant un regard assez peu aimable, et particulièrement réprobateur à sa camarade de Serpentard. Certes, ce n'était pas de sa faute si il était nerveux, mais elle avait été l'élément déclencheur de sa frayeur, donc elle était un peu fautive. CQFD.

" - ça va, merci.. Répondit-il tout de même poliment, une fois un semblant de calme retrouvé. "

Le jeune homme expira un bon coup, pour se détendre un peu. Sa cravate étant déjà serrée plus que de raison, il passa sa main dans ses cheveux, pour s'occuper les mains, avant de recommencer à ranger ses affaires.

" - Je te prie de bien vouloir m'excuser, j'ai été surpris par ta présence... L'endroit est plutôt isolé, alors je ne m'attendais pas à devoir faire face à quelqu'un.. Non pas que tu m'ais effrayé, enfin si.. Mais... Bref. Conclut-il avant de se racler nerveusement la gorge, mettant ainsi un terme à ses explications. "

Le Serpentard se releva, afin de paraître moins gauche, et observa la jeune fille. S'il se souvenait bien, elle s'appelait Rachel.. Il ne savait plus trop où il avait pu entendre son nom. Peut-être à la table des Serpentards, ou encore dans la bouche de leur professeur de Potions, ou ailleurs... Mr. Lival avait déjà prononcé son nom de famille en Métamorphose.. C'était quoi déjà.. Un truc italien, non ? Pac... Pas... Paca.. ? Non, ça c'était une région française.. Pesta... Pasca ! Voilà, Rachel Pasca.
Préférant mettre un terme au silence gênant qui venait de s'installer, le rendant de nouveau mal-à-l'aise, le jeune homme tendit poliment la main en direction de Miss Pasca :

" - Au fait, je me prénomme Asclépius. Asclépius Underlinden, troisième du nom. Je préfère préciser pour éviter une confusion malheureuse, qui pourrait s'avérer douloureuse.. "

Et il se permit même un léger sourire à la fin de sa présentation... Qu'il perdit assez rapidement, pour paraître encore plus gêné qu'auparavant : bravo, quelle idée de faire une blague sur un objet de magie noire avec une inconnue ? Ascléplouf au fond du lac, mon pauvre garçon...
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Dim 13 Mar 2016 - 20:40

Le voyant fuir de manière déraisonné, Rachel le suivi à l’intérieur du bosquet, lui offrant son soutient. Cependant, et ça c’était peu courant dans la vie de la sorcière, son homologue sursauta de plus belle, criant et lâchant ses affaires. Très classe.

Un sac, des livres de cours se dispersèrent alors sur l’herbe humide et le jeune homme se précipita pour les ramasser. D’ailleurs Rachel était partie pour faire de même et l’aider, quand la plus belle chose au monde roula jusque ses pieds. Comme un mirage.

Le liquide, bleu phosphorescent, ne laissait pas de place au doute et l’espace d’un instant Rachel hésita à laisser ses pires instincts prendre le dessus, lorsque la voix du jeune homme la ramena brusquement à la réalité. Retour brutal. Cette fois c’est la sorcière qui sursautait.

- Ça va, merci… 

La jeune femme releva la tête d’un geste brusque, comme prise en faute. Non, elle n’allait pas voler cette fiole, même si c’était tentant. La sorcière avait beau aller mal, nul doute, à en croire son état actuel, qu’il allait tout aussi mal. Une droguée qui vole un autre drogué pour avoir sa dose… si ce n’est pas lamentable.

- Je te prie de bien vouloir m'excuser, j'ai été surpris par ta présence... L'endroit est plutôt isolé, alors je ne m'attendais pas à devoir faire face à quelqu'un... Non pas que tu m'ais effrayé, enfin si… Mais... Bref.

Mais Rachel n’écoutait plus. Si lui s’était relevé, elle, était dorénavant accroupi, tenant la petite fiole dans sa main. Avec des mouvements extrêmement lent, la sorcière se releva, tenant fermement la fiole dans sa main.

- Au fait, je me prénomme Asclépius.


" À tes souhait ! " pensa-t-elle. L'adolescente lui tendit néanmoins la main.

- Asclépius Underlinden, troisième du nom. Je préfère préciser pour éviter une confusion malheureuse, qui pourrait s'avérer douloureuse...

Rachel fronça les sourcils, ne comprenant pas la remarque. Puis, hésitante, lui tendit la fiole.

- Rachel. Je ne voulais pas te faire peur, moi non plus je ne pensais pas croiser du monde ici.

Elle lâcha la fiole à contre-cœur. La sorcière en était restée là dans les présentations. Elle n'avait ni titre ni nom à faire valoir, contrairement au troisième du nom, alors pourquoi en faire plus ? Elle trouvait ça étrange tout de même, cette manie que tout le monde avait de se présenter ainsi. Il ne lui était jamais venu à l'esprit de se présenter à la James Bond : "Je m'appelle Pasca. Rachel Pasca. Née moldu".

- Alors... débuta-t-elle pour mettre fin à un moment de gêne. Tu venais faire quoi ici ?
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Lun 14 Mar 2016 - 20:00

" - Rachel. Je ne voulais pas te faire peur, moi non plus je ne pensais pas croiser du monde ici. "

Evidemment, s'entendit-t-il penser en s'empêchant de grogner de dédain. Après tout, s'il était venu ici, c'était pour s'isoler. Mais passons, tout ça, c'était du passé : désormais il fallait aller de l'avant. Tiens, mais.. N'était-ce pas sa fiole qu'elle lui rendait là, les doigts crispés et les mains tremblantes ?
Avisant un regard un peu plus minutieux en direction de sa camarade, il remarqua ses cernes, son teint blafard... Et quelque chose qu'il avait un peu de mal à définir, bien qu'il l'expérimente à tout instant... Etait-elle nerveuse, ou angoissée.. ?

Pensif, il ne rangea pas sa fiole de philtre de paix, préférant la garde à la main pour l'instant, le regard toujours fixé sur la demoiselle.

" - Alors... Tu venais faire quoi ici ?
- Lire, répliqua-t-il un brin brusquement. " Il sortit alors de son sac ses exemplaires de littérature moldue, afin qu'elle puisse en voir la couverture, avant de les ranger scrupuleusement dans son sac. " J'espère... Que cela pourra rester entre nous. Je ne suis pas censé m'adonner à ce genre de lecture. "

De nouveau, un silence s'installa. Il ne savait trop quoi dire.. Enfin, si, il ne savait que trop quoi dire, mais cette tournure de phrase était trop vilaine pour être prononcée. Alors, il prit de nouveau la parole, ouvrant sa main qui renfermait le philtre de paix en direction de Rachel :

" - Tu semble connaître ce breuvage. Prends. Je dois améliorer la recette de toute façon. "

Etait-ce de l'altruisme ? Peut-être, peut-être pas. Disons que, pour faire simple, le jeune Serpentard avait beaucoup de mal à réagir face à la souffrance. Pour être exact, il avait beaucoup de mal à s'affranchir de la souffrance, à faire comme si elle n'existait pas. Ce n'était pas de la gentillesse pour autant, mais voir quelqu'un au plus mal - tant moralement que physiquement - lui soulevait le coeur, et il se sentait encore plus misérable qu'il ne l'était déjà. Il ne saurait trop comment définir ce sentiment, qu'il ressentait face à la douleur, mais préférait ne pas s'attarder sur de telles pensées...
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Mer 16 Mar 2016 - 17:53

L’ambiance n’était pas mauvaise, elle était juste étrange et un brin suspicieuse. Aucun des deux sorciers n’avaient réellement voulu cette rencontre, ce n’était pas pour rien qu’ils s’étaient aventurés aussi loin.

- Alors... Tu venais faire quoi ici ?

Elle n’avait pas particulièrement envie de taper la discussion, mais la gêne qu’elle avait ressentie en apercevant la fiole de potion devait à tout prix disparaître. A coup sûr, en discutant avec lui Rachel se rendrait compte qu’elle l’aimait bien, tout comme elle aimait tout le monde, et elle oublierait son envie de vol. Ce n’était pas bien.

- Lire, répondit-il sur la défensive.

Rachel ne s’en offusqua pas, bien au contraire. D’autant qu’il semblait être aussi gêné qu’elle, comme pris en faute lui aussi. D’ailleurs il ajouta :

- J'espère... Que cela pourra rester entre nous. Je ne suis pas censé m'adonner à ce genre de lecture.

- Pourquoi ?
demanda-t-elle le plus naturellement du monde avant de se donner une gifle mentale.

En tant que née-moldu, elle avait forcément du mal à comprendre pourquoi les sorciers méprisaient tant son monde d’origine. Et si ce jeune homme avant envie de lire des ouvrages moldu… Eh bien qu’il le fasse ! Après, il était évident qu’elle garderait le silence.

Rachel regarda Asclépius tourner le philtre de paix dans sa main, envieuse. Pourquoi ne l’avait-il pas encore rangé dans son sac en même temps que ses livres ? Lui qui semblait si méfiant et si craintif.

- Tu sembles connaître ce breuvage.

- Ouais,
répondit-elle d’une petite voix. J’en consomme depuis peu, mais…

Rachel ferma les yeux un court instant avant de se lancer.

- Je pourrais t’en prendre quelques goûtes, s’il-te-plait ?

- Prends,
lui dit-il alors contre toute attente.

La sorcière le regarda comme s’il venait de lui pousser des cornes. Ou plutôt des ailes, puisqu’aujourd’hui il était son ange. Délicatement, elle récupéra la petite fiole et resta muette quand vînt le moment de le remercier. Trop d’émotion, d’étonnement, de soulagement.

La dernière année en prit tout de suite un peu. Un sourire vînt alors réapparaitre sur son visage.

- Je dois améliorer la recette de toute façon.

Encore une fois la sorcière le dévisagea. C’était elle où il venait de lui dire qu’il fabriquait lui-même son philtre ? Une idée brillante ! Et surtout une trop belle occasion pour ne rien faire et ne pas sauter dessus.

- Tu pourrais m’apprendre à en faire ? J’ai bien un fournisseur, mais il n’acceptera jamais de m’en faire les quantités que je désire. Pas sans m’en faire baver en tout cas… fini-t-elle en songeant tout bas.
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Ven 18 Mar 2016 - 20:17

En voyant le sourire de sa camarade, Asclépius sût qu’il avait eu raison de lui donner sa fiole de philtre, comme pour Esteban. Les rapports ambigus qu’il entretenait avec la souffrance, ne devaient pas l’empêcher de se montrer aimable, surtout envers quelqu’un de sa Maison, ou un de ses camarades de classe en général. Mais était-ce vraiment de l’amabilité, ou du calcul social ? Il n’en savait trop rien. Ce dont il était certain, par contre, c’était que savoir qu’il avait pu soulager une personne de sa souffrance, lui allégeait quelque peu le cœur – et c’était ce qui lui importait le plus en ce moment : avoir le cœur et l’esprit léger.
Pour autant, il ne parvenait toujours pas à se faire au regard insistant de Rachel sur sa personne. Et bien quoi, avait-il un énorme furoncle sur le bout du nez, ou quelque chose dans le genre ? Qu’on le lui dise, s’il vous plaît !

« - Tu pourrais m’apprendre à en faire ? J’ai bien un fournisseur, mais il n’acceptera jamais de m’en faire les quantités que je désire. Pas sans m’en faire baver en tout cas… »

Il lui semblait que la fin de la phrase de la Serpentard ne s’adressait pas à sa personne, mais à elle-même, mais ce n’était pas cela, qui l’étonna le plus. Le troisième du nom ne put masquer sa surprise face aux paroles de la jeune fille :

« - Tu… Tu as un fournisseur ? »

Un vrai de vrai, qui fait passer des fioles sous cape, la nuit dans les ruelles sombres et malfamées ? C’était génial ! Si jamais il avait l’occasion de tenter l’expérience un jour, il rendrait Albert fou de jalousie ! Oui, parce que faire de la contrebande en fauteuil roulant, ce n’était ni pratique, ni discret et surtout pas crédible ! Navré cousin : tu es condamné aux livraisons à domicile.
Mais à distribuer des fioles à tout va dès que ses camarades en avaient besoin, Asclépius avait davantage l’impression d’être le fournisseur que le drogué. Quoique… Bon nombre de drogués se faisaient vendeur afin de pouvoir payer leurs doses… Belle perspective de carrière en vue : devait-il en parler avec son directeur de maison ?

Cependant, après une courte réflexion, le Serpentard se fit moins enthousiaste. Comment ça, le fournisseur n’accepte pas de fournir de grandes quantités ? Que faisait-il de sa noble éthique de vendeur douteux alors ? Décidemment, le métier se perdait…
Et face à la demande de la jeune fille, il était un peu dans l’embarras. La concoction de potions était son petit plaisir solitaire, son dada, sa réjouissance du jour, son occupation pendant ses insomnies… Allait-il vraiment accepter de partager son secret, son bonheur, avec une parfaite inconnue ? Bon, pas tout à fait inconnue puisqu’ils avaient fait les présentations mais… Même si elle avait l’air gentille, qu’en était-il vraiment ? D’autant plus qu’Asclépius n’était pas homme à accorder sa confiance : l’habitude, et l’héritage spirituel de Salazar Serpentard y jouaient en cela pour beaucoup.

Il hésitait, cruellement. Que pourrait lui apporter une telle collaboration, mis à part des ennuis ? Que faire… Qu’agir… Que penser… ?
Et finalement, le verdict tomba, doucement, presque en conclusion d’un souffle qui se termine :

« - J’accepte… A la condition que tu fournisses les ingrédients : mes réserves sont à secs, et je n’ai pas de fournisseur. Qui plus est, je me vois mal aller demander à Miss Evans les ingrédients nécessaire pour cette potion… Je pense qu’elle pourrait se douter de quelque chose… »

Et la dernière chose dont il avait besoin, c’était qu’un adulte responsable vienne se mêler de ses petites affaires, et de sa santé – tant mentale que physique. Asclépius estimait qu’il s’en sortait assez bien tout seul et détestait par-dessus être à la charge de quelqu’un. Etait-ce pour cela qu’il n’allait voir aucun Médicomage pour résoudre ses problèmes de santé ? Probablement que oui, ou non. Il y avait toujours une raison cachée dans ses actions, histoire de faire honneur à la maison dont il portait le blason sur la poitrine.
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Mar 22 Mar 2016 - 15:44

Pour la première fois depuis un moment, Rachel entrevoyait un espoir. Après tout, le philtre de paix l'avait aider plus que n'importe quoi. Alors imaginer un peu ce que pourrait devenir sa vie, si elle disposait des doses requises ?
Plus efficace qu'un antidépresseur, moins dangereux quoi qu'autant addictif que l'alcool ou la drogue. Aux yeux de la sorcière, c'était la bonne solution. Parce que seule, elle n'y arriverait pas. Parce que c'était le chemin le plus rapide vers ce qu'elle avait été fut un temps. Même si au fond, elle le savait, c'était aussi l'une des solutions les moins courageuses qu'elle aurait put choisir de suivre.

- Tu… Tu as un fournisseur ?


Il y avait quelque chose dans le regard d'Asclépius. De l'envie, de la curiosité. Pourtant la vérité était bien moins exitante ou surprenant. Ce n'était qu'une bonne âme, un ange gardien, qui lui avait proposer de veiller sur elle.

- Pas vraiment, c'est...
Rachel hésita sur le terme à employer, une amie qui m'en donne un peu pour m'aider. Mais elle s’inquiéterait et me ferait la moral si je lui en demandait plus.

C'était une chose dont Rachel avait horreur, inquiéter les autres, elle qui avait l'habitude de s'inquiéter pour eux. En dehors de ses parents, peut-être, elle était la première à s'intéresser à son mal être. Celui-ci était là depuis bien longtemps, il était là bien avant qu'elles ne se rencontre, pourtant Malicia avait été la première à le voir, ou à s'y intéresser. Sans doute que les mangemorts avaient rendu ça plus visible, plus évident.

- J’accepte…


Rachel souffla de soulagement, avant de se reprendre, craignant un peu ce que son collègue de maison allait lui dire :

- A la condition que tu fournisses les ingrédients : mes réserves sont à secs, et je n’ai pas de fournisseur. Qui plus est, je me vois mal aller demander à Miss Evans les ingrédients nécessaire pour cette potion… Je pense qu’elle pourrait se douter de quelque chose…

La sorcière resta de marbre en entendant le nom de sa bienfaitrice... il avait raison de se méfier, elle était su genre tenace quand elle se décidait à aider quelqu'un. Le genre à s'insinuer dans le moindre de tes pensées, te forçant à te faire face et à faire face à ses démons, leur tenir tête et les vaincre aussi douloureux cela puisse être. Mieux vallait, pour lui comme pour elle, que Malicia, Miss Evans, ne soit pas au courant. Mais... était-elle à mettre le prix pour s'en sortir ? Pour le moment ça avait été gratuit et Merlin seul savait  à quel point la sorcière aimait ce qui était gratuit. Plus radine tu meurs ! D'autant que les réserves qu'elle allait payer n'allait pas que lui servir à elle, si ?

- Merci, accepta-t-elle tout de même.

Au pire ce n'était que quelques galions de perdu.
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Jeu 24 Mar 2016 - 17:32

Tiens, la sorcière se faisait hésitante, évasive, méfiante, protectrice de ses affaires… Le sujet du fournisseur semblait bien plus compliqué que ce qu’il pensait… Drôle d’affaire que tout ceci, drôle de pétrin que tout cela… Visiblement, la jeune fille avait quelqu’un d’attentif pour veiller sur elle… L’option des ruelles sombres et glauques de l’Allée des Embrumes était donc à écarter…
Ce qui ne rendait cette affaire que plus intéressante… Et dangereuse… Avait-il vraiment envie de faire face à ce fournisseur si prévenant ? Oui. Non. Il tenait à rester… Comment dire… Le plus longtemps conservé en état de fonctionner. Donc, mieux valait éviter d’outrager un – visiblement – maître des Potions un peu trop soucieux de la santé de ses amis… Parce qu’il appréciait le fait de boire un grand verre de jus de citrouille le matin… Beaucoup…

N’y pensons plus… Mais qu’était cet air morose si soudain ? Etait-ce parce qu’il avait évoqué le fait de renflouer ses réserves ?
Oh…
Serait-il possible que sa camarade soit aussi grippe-sou que lui-même ? C’était fort plaisant de trouver des personnes au caractère semblable au sien… Quoiqu’il aurait préféré tomber sur un généreux plutôt qu’un parcimonieux…

« - Evidemment, je payerai la moitié des ressources, puisque je suis également un consommateur de ce philtre… »

Mieux valait ne pas s’appesantir sur le sujet : à chacun ses raisons de consommer ce genre de substance et d’ersatz de quiétude, après tout… Le Serpentard ne connaissait pas les raisons de sa camarade, mais n’avait pas envie de les connaître non plus : il n’y avait rien qu’il ne supportait moins que quelqu’un qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas. En ces occasions, il devenait bien moins aimable, voire persifleur, sarcastique, caustique et éructeur.
Le serpent blessé mord. Pour oublier, il boit.

Quelle triste existence, quelles tristes pensées…

Soupirant, le vague à l’âme, il sortit un des petits carnets à la couverture de cuir qu’il affectionnait, ainsi que sa plume pour noter ce qu’il venait de se passer : « Rachel Pasca, Serpentard, philtre de paix ». Mmh… Un peu risqué comme action, il devait faire preuve d’un peu plus de discrétion…
C’est pour cette raison qu’il tira un trait sur ce qu’il venait de noter afin d’y inscrire autre chose : « La femme de Jacob cherche la paix ». Voilà, c’était bien ainsi. Au moins, il ne se trahissait pas : ce qui serait fort dommage. Et pour plus de sûreté, il fit disparaître le précédent message d’un coup de baguette magique. « La femme de Jacob cherche la paix ». Etait-ce trop explicite ? Il doutait que quelqu’un comprenne : il fallait pour cela être un minimum cultivé, et né-de-moldu. Devait-il rajouter un sort de désillusion pour rendre le tout plus obscur ? Ce ne serait probablement pas très pertinent…

Il finit donc par ranger son carnet, dans une des poches intérieures de sa cape de sorcier, avant de faire de nouveau face à sa camarade, d’un air de celui qui a encore quelque chose à dire ; de pertinent, de préférence, mais ce n’était jamais concrètement avéré.

« - On commencera la préparation de la potion dès que tu auras les ingrédients en main. De préférence, prends-les de la meilleure qualité possible : pour assouvir mes addictions, je suis prêt à mettre la main à la bourse, même si cela me serre le cœur… Ou plutôt l’organe de l’avarice… Le cœur, le foie, ou la tête ? J’hésite toujours… »

Il esquissa un sourire légèrement amusé. Asclépius aimait bien parler, et faire semblant d’avoir de l’esprit devant les personnes qu’il rencontrait. Plus pour satisfaire son orgueil en vérifiant qu’il était toujours capable d’avoir des paroles et des pensées retorses, que pour nécessairement impressionner ses auditeurs potentiels. Question d’amusement personnel…

« - Il y a une salle dans les cachots, ajouta-t-il, qui convient tout à fait à la préparation de potions en tous genres… Je pense que ce ne serait pas indiscret si nous y allions – pas nécessairement ensembles. Tu préfères les concoctions nocturnes ou diurnes ? Après, tout dépend de la concordance de nos emplois du temps respectifs… Murmura-t-il au bout des lèvres. »
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Rachel Ester Pasca, le  Dim 27 Mar 2016 - 16:25

La gêne refit surface et pour le contré, Rachel observa les alentours. Les arbres, la forêt, les oiseaux, le bruit du vent. Tout, du moment qu’elle n’était pas obligée de supporter le regard d’Asclépius. Il semblait lire en elle, ou en tout cas essayer de le faire. Le jeune homme ne semblait pourtant ni méchant ni jureur, mais cela la mettait terriblement mal à l’aise. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Non. Alors pourquoi avait-elle si honte lorsque des personnes découvraient son petit penchant pour le philtre de paix ? Elle ne faisait de mal à personne, ou au pire seulement à son porte monnaie. Et encore, parce que même là, la verte trouvait souvent le moyen d’en économiser au maximum.

- Evidemment, je payerai la moitié des ressources, puisque je suis également un consommateur de ce philtre…

Rachel haussa les sourcils, surprise. Non, ce n’était pas évident, pas du tout, mais le geste était grandement apprécier. La logique, aurait même souhaité qu’elle paie tout, au moins pour le service rendu. Bien-sur, elle se garda cependant d’en faire la remarque. Radin-radin, tutu tulululu !

- On commencera la préparation de la potion dès que tu auras les ingrédients en main. De préférence, prends-les de la meilleure qualité possible : pour assouvir mes addictions, je suis prêt à mettre la main à la bourse, même si cela me serre le cœur… Ou plutôt l’organe de l’avarice… Le cœur, le foie, ou la tête ? J’hésite toujours…

- Les trois je dirais.


Le jeune homme acquiesça un petit sourire auquel Rachel répondit. Il était toujours plaisant de trouver des points communs entre soi et un inconnu. Naissait alors un sentiment assez agréable, faisant croire l’espace d’un instant que l’on était moins seul. Et puis il y avait pire comme défaut que d’être radin. Sa propre tante, nettement plus… extrême de ce côté-là disait souvent « je ne suis pas radine, je suis économe ». Phrase que Rachel n’avait jamais contredite à haute voix, mais dont elle se moquait bien à chaque fois. Parce que si, quand on fait payer cinq euros par mois pour l’utilisation de la chasse d’eau à une personne que l’on a proposé d’hébergé (en plus d’autre frais évidement), on est radin !

- Il y a une salle dans les cachots qui convient tout à fait à la préparation de potions en tous genres… Je pense que ce ne serait pas indiscret si nous y allions – pas nécessairement ensembles. Tu préfères les concoctions nocturnes ou diurnes ? Après, tout dépend de la concordance de nos emplois du temps respectifs…

Tient, visiblement elle n’était peut-être pas la seule à avoir honte de ses travers. Ou était-ce dut au fait qu’on pouvait s’imaginer des choses si on les voyait entrer ensemble dans une salle vide ?

Rachel laissa planer un petit moment de silence le temps de réfléchir. Déjà, elle ne connaissait pas le terme « diurnes », mais si elle en devinait le sens grâce à la tournure de sa phrase. Après la question se posait : est-ce légal de fabriquer cette potion ? La sorcière n’y voyait pas le mal, mais elle ne voyait pas ce qu’il y avait de mal non plus à traîner à plus de trois dans les couloirs, pourtant c’était interdit par le règlement. Et si cela l’était, est-ce une bonne idée de risquer le double de punition en faisant tout cela de nuit ? Rachel ne dormait pas c’est vrai, elle avait le temps, mais pouvait-elle se permettre d’être encore plus fatiguée que d’habitude ?

- De jour c’est mieux. Pour le reste je te laisse choisir, je m’adapterais.

La meilleure chose à faire pour ne pas se faire prendre, était de ne pas se cacher. On ne voit jamais ce qui se trouve sous nos yeux et au pire elle était bien du genre à prendre toute la responsabilité sur ses épaules.

- De quelle dose on va avoir besoin ?

La sorcière ne connaissait pas grand-chose de cette potion, mi à part ses effets sur elle. Autant elle se sentait capable de trouver la liste des ingrédients toutes seules, autant elle se voyait mal deviner de la quantité requise ou souhaiter. Car après tout le but était d’en avoir plein. Assez pour deux et pour longtemps.
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Lun 4 Avr 2016 - 0:33

HRPG:
 

« - De jour, mmh ? Effectivement… Rapport au règlement, tout ça… Manquerait plus que nous nous fassions surprendre… Ce serait probablement amusant… A voir pour qui ensuite… »

Il se tut, incertain de ce qu’il venait de proférer, se racla légèrement la gorge, puis sortit de son sac, avec bien trop de précaution, de quoi écrire : et sur ce parchemin vierge, il y inscrivit les ingrédients nécessaires à la préparation de leur joyeuse mixture, tout en réfléchissant à voix haute, encore une de ses manies de vieux garçon, probablement :

« - Alors… Il faudrait un ballotin de feuilles d’armoise… L’idéal étant qu’elles aient étés fraichement cueillies… Si jamais tu en vois, qui soit endommagées, n’en prends pas : seulement les intactes… Ensuite… Un bocal de belladone liquide… Fais attention à sa provenance : j’ai ouïe dire que des Moldus se lançaient sur le marché, et je préfère me fier à des alambic sorcier… Mais passons… Egalement des  racines de gingembre… Prends-en au moins cinq, les plus odorantes possible… Pour la pierre de lune, je préfère la moudre moi-même… Appelle cela une lubie… Prend des roches de taille moyenne… Deux, ça devrait suffire, voire trois… Et enfin, un bocal de sirop d’ellébore… Même consigne que pour la belladone liquide… »

Une fois ceci dit, le jeune homme demeura pensif un instant, avant de tendre le papier comprenant ses indications à Rachel. Asclépius semblait moins nerveux qu’au début de leur rencontre… Mais pas des plus détendu pour autant… A vrai dire, il était plutôt impatient de commencer cette concoction… Bah oui, trouver un autre drogué avec qui partager ses lubies, forcément, ça rapproche !

« - Tu peux doubler les quantités, au cas où tu souhaiterais t’exercer par toi-même par la suite… Et je pense que nous aurons de quoi tenir un siège, si jamais le Calamar géant décide de nous attaquer… »

De nouveau, il esquissa un sourire, plutôt amusé par tout ceci, comme un enfant impatient de commettre une grosse bêtise, particulièrement réjouissante.

« - J’y pensais, pour cette affaire de concoction diurne… Il y a des toilettes au deuxième étage, qui visiblement ne sont fréquentées que par un fantôme… Assez… Particulier, je crois… De fait, nous ne risquerons – vraisemblablement pas – d’être dérangé outre mesure… Il fit une légère pause, le temps de remettre son sac sur son épaule, avant de reprendre. Qu’en dis-tu, Miss Pasca ? L’on s’y retrouve dès que tu as les ingrédients en mains ? »
Contenu sponsorisé

Derrière un bosquet - Page 4 Empty
Re: Derrière un bosquet
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 11

 Derrière un bosquet

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.