AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 11 sur 15
Terrain de Bavboules
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Dim 14 Juin 2015 - 16:17


Le membre 'Morgan Delaube' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Aurea Eston, Dim 14 Juin 2015 - 16:28


« OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII » Un cri déchira le silence qui régnait depuis quelques secondes sur le terrain. Aurea, la Capitaine de l’équipe Bleu, l’avait poussé en atteignant la zone de départ des Rouges et donnant ainsi la victoire à son équipe. Elle n’en revenait pas d’y être enfin arrivée mais, après quelques secondes, la fierté put se lire sur les traits de son visage.

Elle n’était pas particulièrement mauvaise perdante ou quelqu’un voulant écraser les autres pour gagner. Mais, il fallait l’avouer, elle était quand même très contente d’avoir gagné et espéra que ses coéquipiers partagent ses sentiments. Car cette victoire n’était pas de son propre chef et toute son équipe y avait contribué. En effet, en se lançant dans le parcours, chacun avait permis à d’autres d’avancer et, même si une seule personne avait atteint la zone finale, tous les membres de l’équipe y avait contribué.

En abaissant son arme, elle se retourna alors vers le parcours et observa ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Darylyn Dear
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Darylyn Dear, Dim 14 Juin 2015 - 16:47


Arghhh!... Kami n'était vraiment pas contente de s'être fait tirer dessus. Tu ne paies rien pour attendre... Elle bouillonnait intérieurement. Un chance pour elle, la balle de peinture ne fit aucun effet sur la jolie Serpentard.

Alors qu'elle s'apprêtait à tirer de nouveau sur Izsa, elle remarqua que la Capitaine des Bleus n'était plus à sa place. Ne me dites pas qu...

-OOOOOUUUUIIIIII!!!!

Kami fut interrompu mentalement par le cri de victoire d'Auréa. Ils avaient gagnés. Enfin... La vilaine sourit à la Pouffy, on pouvait voir sa dentition si blanche et ses canines très pointues. Elle ne connaissait pas personnellement la Jaune et Noire, mais là elle était trop contente que ce soit terminé. Elle leva sa longue et fine main haut dans le ciel, et fit un pouce en l'air, comme pour dire "Bravo. T'es la meilleure!". 

Elle n'avait pas déposé son arme. Juste au cas où... Elle posa son magnifique regard rubis sur chacun des membres de son équipe, elle leur disait intérieurement "Vous avez été géniaux!".  Et pour une fois, elle était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Invité, Dim 14 Juin 2015 - 16:56


Lyria en était encore à l'obstacle C, a essayer de suivre tout les échanges et déplacements qui avait lieu, quand elle aperçu leur capitaine courir en direction de la zone de départ des rouges. Retenant son souffle, la pouffy la regarda comme figée, quand Aurae arriva à destination, la brune poussa un cri de joie. Qui fit écho à celui de la capitaine de son groupe.

Yesssss.

Sans plus se préoccuper du jeu, auquel elle n'avait pas vraiment participer à cause de ce moment d'absence incompréhensible pour le moment, la septième année s'avança vers la pouffy. Tout en marchant, elle remit le cran de sécurité à son arme, retira ses lunettes et son casque. Une fois devant Aurae, la sorcière lui fit un grand sourire et la félicita.

Bravo Aurae, grâce à toi on a la victoire. Et désolé de ne pas avoir été plus active.. Je.. Non rien. Juste désolé et bravo encore.

La jaune et noire ne voulait pas dire qu'elle avait des absences,  des trous noirs ou elle ne savait pas quoi. Après tout cela s'arrangerait peut être de soi même non ?! Quoi qu'il en soit, elle ne connaissait pas assez bien sa camarade pour lui en parler. Préférant sourire aux membres de son équipe, elle leur fit face tout comme Aurae. A ce moment la elle vit le sourire d'une jeune serpentard qui était avec eux, elle ne put qu'approuver le signe qu'elle venait de faire.

* Heureusement que Aurae, Leister et les autres ont gérer. Ca fait plaisir de faire partie des gagnants, même si cela n'est en aucun grâce à ma participation.*

Elle regarda ensuite l'équipe adverse, en leur souriant sincèrement.

Bravo les rouges, vous avez bien jouer.


Dernière édition par Lyria Snow le Dim 14 Juin 2015 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Invité, Dim 14 Juin 2015 - 17:07


Le cri de victoire de la capitaine des Bleus déchira l'air, et en même temps, les faibles espoirs des Rouges de réaliser le hold-up parfait. Dylan garda machinalement son arme à la main, plus par refus catégorique de s'avouer à elle-même qu'elle était vaincue que par prudence. Elle retira son casque et son masque, libérant sa  masse de cheveux blonds qui dévalèrent sur son dos. Elle passa sa main dedans, dépitée. Elle détestait perdre, d'accord, mais surtout, elle détestait perdre lorsque c'était en (très) grande partie de sa faute. Elle jeta un coup d'oeil aux Rouges qui n'avaient pas bougé, histoire de guetter leur réaction. Se sentiraient-ils plus coupables qu'elle ? Elle adressa un sourire triste à Hilswood, au Capitaine Delaube et à Mathéo, tentant de leur faire comprendre par le regard combien elle était désolée. De l'équipe, c'était Izsa qui avait le sort le plus cruel, puisque c'était elle qui s'était montré la plus dangereuse. Aurea se trouvait à quelques mètres à peine d'elle, et elle la félicita d'un sourire qui lui semblait faux et frustré, même à elle, avant de s'avancer pour lui serrer la main, tentant d'avoir l'air le plus fair-play possible, comme si elle n'était pas sur le point de mourir de rage. Comment avait-elle pu être aussi nulle ? C'était incroyable, elle n'aurait jamais pu prédire ça. Elle, la Dylan Scott qui faisait du sport depuis qu'elle savait marcher, n'était pas parvenue à aider son équipe à gagner une partie de paintball où, logiquement, elle devait s'y connaître mieux que d'autres, étant de sang-mêlé.
/
« Bravo », fit-elle d'une voix un peu trop étranglée, une fois arrivée à la hauteur de Aurea, en tendant la main. « Vous avez été très forts. »
/
Banalités, banalités. Mais bon, ce n'était ni le lieu, ni le moment, de se lancer dans une crise de frustration liée directement à son caractère de gagnante - ou de mauvaise perdante, ça revenait au même. Une chose était sûre, elle se souviendrait de ce cours-là, autant parce qu'elle avait perdu en faisant l'une des pires prestations sportives de sa vie, que parce que pour une fois, elle avait été intéressée du début à la fin. Elle attacha ses cheveux en queue-de-cheval, et, n'osant même pas aller s'excuser auprès de ses coéquipiers d'un jour, se dirigea vers le tas où traînaient encore des combinaisons pour retirer la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Mathéo Angur, Dim 14 Juin 2015 - 17:15


Mathéo essayant de reprendre toujours ses esprits aux côtés de Dylan, n'avait même pas remarqué qu'Aurea avait bouger. Et remarquant trop tard ce qu'il se passait, elle avait atteint leurs zone. Un cri explosa ses oreilles. Les bleus avaient gagné. Et c'était logique au point où ils étaient rendus. Mathéo s'en fichait. Tant pis, c'était le jeu. Quoique, vu le peu d'énergie qu'il avait mis... Et puis, il avait faim quoi. Et puis, il vit Lyria arriver vers Aurea. Elle parlait à celle-ci et annonça :

Bravo les rouges, vous avez bien jouer.

Bien jouer ? Non sérieusement, elle se foutait de leurs tronche ou quoi ? Il n'y avait que la moitié de l'équipe qui avait bouger. Et c'était par leurs capitaine qui a changer les choses. Non, on va dire qu'il y avait trois personnes et demis qui s'y était mis. Et qu'une seule personne qui est aller plus loin que n'importe quel autre rouge, Izsa. A vrai dire, Mathéo n'avait même pas réussi a passer le premier obstacle... M'enfin, les bleus ont étés plus actifs que les rouges. Et le résultat final est logique. Que dire de plus... A part qu'il était quand même un peu dégouté...
Revenir en haut Aller en bas
Elya Lane
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Elya Lane, Dim 14 Juin 2015 - 17:24


La jeune fille fixait le terrain, en guettant les personnes qui oserait s'approcher trop près de son camp. A vrai dire, ils était trois au même obstacle, ce qui amenait une bonne défense pour les bleus. Tout ce qui comptait maintenant c'est protéger Aurea, qui était la plus apte à leur apporter la victoire. La jeune fille s'adossa au mur pour élaborer une nouvelle stratégie.

-OUUUUUIIIIIIIIIIIII

Elya, toujours adossé à l'obstacle D, entendit nettement ce cri déchirer le silence. Ce même cri provoqua en elle un sentiment extrême de bonheur. Ils avaient gagné! Leur capitaine venait de leur apporter la victoire! Sortant de derrière son obstacle avec un cri de joie, elle fit un grand sourire à la Poufsouffle qui était à présent dans la zone rouge. La partie avait duré assez longtemps. Mais malgré certains membres de son équipe qui n'avaient pas bougés du tout, les bleus avaient rapidement pris l'avantage en début de partie. La jeune Gryffondor était fière d'avoir remporté cette partie, aussi alla telle vers Aurea.

-Bravo capitaine lui dit-elle avec un clin d'oeil. Puis, à l'attention de son équipe elle ajouta et bravo les bleus!

Mais malgré tout, ce fut quand même difficile, avec les rouges qui n'arrêtait pas de tirer des billes de peinture. Et c'était devenu hyper difficile, avec Izsa qui s'était avancée un peu trop loin sur le terrain. Elle rajouta donc à l'attention de l'équipe rouge.

-Bien joué les rouges

L'euphorie encore présente, elle s'adonna à enlever son casque, libérant ainsi ses cheveux qui étaient un peu ébouriffés.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Théodore Winderfelt, Dim 14 Juin 2015 - 20:57


Le match allait bon train. Tout le monde avait l'air de prendre cette activité à cœur, tant mieux. Néanmoins, Théodore était presque déçu de voir que quelques élèves semblaient refuser de bouger sur le terrain. Il avait son sifflet à la main, prêt à stopper l'activité si une règle n'était pas respectée, mais heureusement il n'eut pas à s'en servir du début à la fin. Les élèves avaient été fair-play et autonome. Le professeur était fière d'eux. Il lui arrivait même de sourire et de ricaner par moment, lorsqu'un gamin se prenait une bille de peinture par exemple, il se permettait de s'en amuser parce qu'il les savait bien protégés. Avec une combinaison pareil aucun d'eux ne garderaient de séquelles physiques trop longtemps. D'ici quelques jours tout leurs bleus auront disparus.

Ses yeux émeraudes allaient et venaient d'une partie du terrain à une autre, le résultat allait être serré. Les deux équipes en étaient quasiment au même point. Finalement, au bout de quelques minutes, c'est Aurea qui hurla de joie sur le terrain. Elle avait atteint le camps adverse, les Bleus avaient donc gagné la partie. Théodore apporta donc le sifflet à ses lèvres pour émettre un son aigu qui résonna dans le parc. « La partie est terminée. Tout le monde sécurise son arme et remet le bouchon de protection. Vous pouvez aller déposer les combinaisons à leur place, je m'occuperai du rangement. » Le professeur était trop maniaque pour laisser les élèves ranger l'équipement n'importe comment, surtout qu'il devait le ramener en bon état à la boutique moldu.

Il laissa quelques minutes aux élèves pour que ceux-ci se déshabille. Il leur fit ensuite un signe pour les attirer vers lui et reprit. « Bravo à tous, j'espère que vous vous êtes bien amusé. Sachez que le résultat de ce match n'influencera pas votre note finale. Le cours est à présent terminé, merci à tous pour votre présence. » Le français fit néanmoins un signe de la tête vers Aurea pour l'encourager à le suivre vers les équipements pendant que les autres récupéraient leurs affaires pour s'en aller.

Ouvrant les deux sacs de sport moldu, le mannequin glissa les armes à l'intérieur, vérifiant que chacune d'elles étaient correctement sécurisée. Il s'adressa ensuite à la jeune jaune et noire. « Félicitation miss Eston, j'ai rarement vue des élèves aussi investis dans un cours. Vous êtes née-moldue ? » Ouais, il était curieux. Non parce qu'il fallait avouer que la blonde était toujours la première à lever la main ou à foncer dans le temps lorsqu'il s'agissait d'Etude des Moldus. Théodore attrapa un autre sac vide pour le lancer directement sur la jolie adolescente comme pour lui faire comprendre qu'elle devait l'aider un chouïa. Elle, elle avait le droit de l'aider, parce qu'il savait qu'elle le ferait bien.. Contrairement à d'autres. Aeum.


Merci à tous pour votre participation active (enfin, je ne m'étalerai pas sur les quelques inactifs...). J'espère que vous vous êtes bien amusé. Les résultats vous seront communiqués d'ici peu. J'essaye de faire au plus vite mais avec le bac qui approche vous vous doutez que ce n'est pas simple. Je vous souhaite à tous un bon début de semaine, et beaucoup de courage pour ceux qui passent des examens.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Aurea Eston, Mar 16 Juin 2015 - 20:37


Départ d'Aurea Eston




Kami fut la première à montrer sa joie en levant son pouce dans les airs. Lyria vint la voir ensuite pour la féliciter.

Bravo Aurae, grâce à toi on a la victoire. Et désolé de ne pas avoir été plus active.. Je.. Non rien. Juste désolé et bravo encore.

« Merci Lyria mais c’est une victoire d’équipe donc c’est aussi grâce à toi qu’on a gagné » dit sincèrement la jeune sorcière. Elle pensait réellement que la victoire des Bleus était due au groupe, chacun lui permettant d’atteindre l’arrivée, puisque c’était elle qui était le plus avancée et avait le plus de chance. Elle entendit ensuite l’autre Jaune et Noir féliciter les Rouges.

Dylan s’approcha ensuite et félicita également la blondinette. Celle-ci lui prit la main qu’elle tendait et la remercia. « Merci Dylan mais vous y étiez presque aussi. J’ai eu beaucoup de chance. J’espère que tu n’as pas trop mal. » La blondinette se souvenait que la Gryffondor avait été beaucoup touchée lors des différentes attaques, dont une qu’elle avait elle-même lancé, et elle espérait qu’il n’y aurait pas de problèmes, même si leurs combinaisons avaient amorti les chocs.

Elya rejoignit ensuite le petit groupe qui s’était formé.

-Bravo capitaine dit-elle en faisant un clin d’œil à Aurea et en félicitant ensuite son équipe.

« Merci Elya et bravo à toi aussi. » dit la jeune sorcière en se souvenant combien l’implication de la Gryffondor dans le jeu, ce qui avait permis d’amener la victoire aux Bleus. Elle félicita ensuite les Rouges.

Et c’est vrai qu’il fallait les féliciter car le match avait été très serré et ils auraient tout aussi bien pu gagner.

« Oui, bravo les Rouges. Vous nous avez fait peur à la fin. » dit la jeune blonde, en espérant adoucir, si c’était possible, la peine que devaient ressentir les Rouges après leur défaite.

Le professeur Winderfelt reprit ensuite la parole pour leur demander de ranger leurs armes et combinaisons là où ils les avaient trouvées. Après avoir sécurisé son arme grâce au bouchon protecteur, la blondinette retira sa combinaison et la déposa à l’endroit approprié.

« Bravo à tous, j'espère que vous vous êtes bien amusé. Sachez que le résultat de ce match n'influencera pas votre note finale. Le cours est à présent terminé, merci à tous pour votre présence. »

Après son annonce, le professeur fit un signe de tête à la Pouffy afin qu’elle s’approche. La blondinette se demanda ce qu’il lui voulait et eut un moment peur d’avoir fait quelque chose de mal. Elle le vit ensuite se diriger vers les équipements et ouvrir deux grands sacs.

« Félicitation miss Eston, j'ai rarement vue des élèves aussi investis dans un cours. Vous êtes née-moldue ? » La question surprit Aurea. Elle ne s’y attendait pas car c’était la première fois qu’un professeur s’intéressait à sa vie.

« Heu… Merci professeur. Oui, en effet je suis Née-Moldue. Mais votre cours est très intéressant, c’est pour cela qu’il est facile de s’y investir. Et l’exercice d’aujourd’hui était vraiment sympa. » répondit-elle, ses joues se colorant légèrement de rouge, signe de sa timidité. Néanmoins, même si ses propos pouvaient paraître flatteurs mais ils étaient sincères. Elle attrapa ensuite le sac que lui lança son professeur, comprenant vite qu’elle allait devoir ranger les affaires mais, plutôt que d’en être dérangée, elle fut au contraire honorée puisqu’elle prit cela comme une marque de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Jaesa Willsaam, Ven 19 Juin 2015 - 23:57


La bille dans mon épaule droite m'avait totalement désarmée, j'avais mal et la douleur me lançait terriblement. Cette épaule était fragile et Lester ne pouvait pas le savoir, et je ne lui en voulais pas vraiment. * Si un peu quand même. * J'étais restée accroupi un moment, jusqu'à ce que je remarque les autres élèves commencer à se saluer, prêts à quitter le cours, et certains qui partaient déjà. J'avais eu une absence. Pourtant je n'étais pas tombée dans les pommes, mais visiblement mon cerveau m'avait fait faux bond, et je n'avais même pas pu profiter du jeu que j'aimais tant. * Mais que m'est-il arrivé ? * J'avais honte, les autres avaient-ils remarqué quelque chose ? Je l'ignorais, mais je ne souhaitais pas vraiment le savoir. Je me relevais, baissant la tête, j'enlevai ma combinaison et m'éloignais. Je ne salai personne, ni élève ni professeur, j'avais trop honte de moi, moi qui tenais à ce cours... * J'irai voir le professeur, en privé, et je m'excuserai comme il se doit ! * Je décidai de me diriger vers l'infirmerie, cette épaule me faisait encore beaucoup souffrir * pour si peu ? Pfff fillette ! * et ensuite, j'enverrai peut-etre un courrier à ma mère. Je devais en parler à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 27 Aoû 2016 - 15:47


Le cercle des bavboules disparues
avec Plante-en-Pot et Boulette
suite à ce poste


Adolescent lugubrement planté
là, couché sur une plaque froide
de verdure chatoyante
droguant le temps comme un
moustique mythique
posée sur la tempe
les nuages forment l'apocalypse
d'un nouveau monde
utopie désirée
d'une pensée dépoussiérée
attendue par la muse
inspiration suprême
des nations
de l'âme.

Un nouvel horizon pointait son nez sur l'école de sorcellerie Poudlard. En ce premier jour de la semaine, le soleil, lumière du jour, se levait haut dans la mer bleue du ciel. Lïnwe avait reçu l'autorisation du Directeur pour ouvrir un Club de Bavboules et rénover le terrain. Depuis qu'il était dans l'Elite de Sergeï, il n'avait pas à se plaindre de son statut d'étudiant. Loin d'être persécuté ou maltraité par le règlement. Même s'il y avait toujours mieux. L'homme a tendance à rêver peut-être un peu trop. Les écrire sur une ligne. Imprégner de sa plume le parchemin fraîchement découpé. Utopie indécente de l'âme et de l'esprit. Certains aiment à penser toujours plus haut, toujours plus loin. Faire bouillir leur cerveau. Le mettre à ébullition jusqu'à exécution momentanée de l'oeuvre. Avant de le voir s'écrouler. Le désir de l'attente plus fort que l'ambition. Et d'autres préfèrent briser leur espoir. Dès le début. Sans faux semblant. Tout simplement.

Grâce à son affiche placardée anciennement dans la Grande Salle, il espérait que ça ferait sa pub pour aujourd'hui. Il donnait rendez-vous aux plus maboules des joueurs de bavboules à dix-huit heures précises sur le terrain. Etant situé près du Saule Cogneur dans le Parc, il l'avait restauré de sa propre main. Le troisième année avait d'abord tracé une zone carrée sur sable et poussières. La première zone de jeu fut alors remise à niveau. Il poursuivit son rituel en traçant un cercle rouge qui délimitait le terrain de bavboules. Toute bille magique sortant de ce cercle exploserait sur son possesseur. Il finit par balayer les imperfections de la pelouse bavboulienne et attendit que des élèves viennent à lui comme l'inspiration d'une muse obsidienne dépeinte sur une toile. Roulant une de ses bavboules entre ses doigts, le dos contre l'herbe sentant la fin de journée.


Règles des Bavboules :
 

Fiche du joueur:
 

Désolé pour ce post pas très funny ! ^-^
J'éditerai si besoin les règles, n'hésitez pas à me l'dire sur la convo. Si j'ai oublié un truc/je suis pas clair, pareil !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Invité, Ven 9 Sep 2016 - 20:50




Routine.
Monotonie.
Pas grand-chose à en dire.
A part l’agencement typographique, qui faisait semblant d’apporter de l’originalité.

Pas de but particulier, en ce jour morne d’un Lundi matin. Il avait repris, les cours, la vie, tout ceci, depuis sa cure. Etait revenu plus faible qu’avant, à ce qu’il paraît. Mauvais état, incapacité à lancer un sort, retour à la case départ quoi.
Ça l’amusait bien. En début de cinquième année, le jeunot était tout simplement incapable de lancer un Incendio qui brûle. Désormais, il était moins angoissé. Conséquence de ces longs mois de cure, passés dans ce centre de soins, l’hôpital, tout ça, la solitude, les lettres… ça lui avait permis de se recentrer sur les sujets importants de son existence : à savoir lui-même. Et personne d’autre.

En ce morne Lundi matin, donc, il avait suivis les rituels de l’habitude, où seule la joie qu’il avait au cœur venait égayer son quotidien. Il s’accrochait aux projets qu’il avait si longuement fomenté, dans cette chambre, dans ce lit… Durant ces longues heures de souffrance et de sommeil où il ne pensait qu’à rêver, à rêver à ce qu’il ferait une fois en mesure de tenir debout sans éprouver ni fatigue totale, ni souffrances constantes.
Il était encore fatigué et avait encore mal, mais il se tenait debout. Et ça, c’était un progrès.

Il n’avait pas dansé, depuis. Mais pinçait son luth et exerçait sa plume. Le serpentin avait diversifié ses activités. Au point de rendre concret un désir secret, qu’il avait eu, dans son enfance, il y a de cela si longtemps…

Etait-ce donc pour avoir l’illusion de retourner en enfance qu’il se trouvait présentement dans le parc, une fois les cours finis, les mains dans les poches et l’air rêveur ? Non. Oui.
Etait-ce important ?

Qu’importe.

Comment rater cette proposition, cette aubaine si justement tombée… Un club de Bavboules qui renaît de ses cendres ! C’était une bonne occasion pour lui de s’exercer à ce jeu qu’il affectionnait… Mais qu’il n’avait quasiment jamais pu pratiquement, faute de camarade de jeu potentiel.
Ce club était donc l’occasion rêvée d’exercer son maniement des boules.

Le dos droit, la démarche encore boiteuse, il parvint avec lenteur jusqu’au lieu de rendez-vous, sur le vieux terrain désormais rénové.
L’autre protagoniste de cette scène de Renouveau ? Le camarade de l’élite : Lïnwe Felagünd. Ça faisait longtemps. Depuis le cours de la Peverell, en fait. Faut dire, ça faisait de longs mois, qu’il n’avait pas foulé les dalles de Poudlard.

« - Bonjour Felagünd. Lança-t-il sur un ton entre le chantant et l’aimable, usant volontairement du nom de famille, car ne se sentant pas assez proche de son camarade pour faire usage de son prénom. Ecce homo, comme on dit. J’ai apporté mes boules, aussi. »

L’adolescent fit un tour circulaire et oculaire des alentours puis prit place dans l’herbe, non loin du lionceau : ses membres déjà usés et convalescents réclamant une pause après avoir subis les douleurs d’une montée d’escaliers capricieux. Il étendit doucement ses jambes, puis posa son sac de Bavboules non loin de lui.
Sans savoir quoi attendre, il goûtait au sentiment à la fois réconfortant et angoissant de la solitude généré par l'attente d'un être inconnu et proche à la fois.

C'était...
Grisant.


Fiche du joueur:
 


Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Keira Sanders, Lun 12 Sep 2016 - 16:42


Le lundi, jour jugé le plus déprimant de la semaine. C'est presque une vérité universelle, et je dis bien presque, car un goût est par définition subjectif, et qu'une chose subjective ne peut pas être vérité aux yeux de tous. C'est seulement la vérité pour ceux qui le pensent, ceux qui ne peuvent pas voir autrement. Pour Keira, le dimanche est le pire : il termine le week-end et précède le lundis ; il termine le repos et annonce donc le labeur. Le dimanche, c'est le jour où l'on doit se dépêcher de finir ses devoirs. Le jour où l'on doit décider de la bonne dose entre repos et travail, et à la recherche de motivation aussi. C'est un jour déprimant, un jour où il n'y a rien à faire. Parfois, c'est aussi un jour solitaire.

Et comme pour elle le dimanche est le pire, elle se trouvait un peu moins blasée que les apprentis sorciers qui l'entouraient, traînant leurs carcasses vides et fatiguées d'un cours à l'autre. Elle avait déjà repris un rythme exemplaire et pétait la forme même si les cours de la journée avaient été longs et sans grand intérêt. Elle gambadait, sautillait dans les couloirs, se dépêchant de prendre la direction du parc. Pour une fois, elle savait précisément où aller.

Il y avait eu cette affiche dans la grande salle. C'était une publicité pour un club de bavboules. La brune n'avait jamais joué aux bavboules : d'après ses parents, c'était un jeu vulgaire et salissant, un passe-temps d'enfants de paysans. Alors, dès qu'elle avait mis le nez sur l'affiche, une idée lui avait germé dans la tête, dans son habituelle recherche de faire opposition au bon vouloir de ses géniteurs : y prendre part. Même si elle allait probablement être nulle. Elle avait donc consulté les règles avant d'aller à cette première réunion, histoire de ne pas arriver comme une potiche, et s'était achetée de belles boules. En plus, l'idée de faire partie d'un club lui plaisait. Ça n'avait jamais été le cas avant, et la préfète n'avait jamais été membre d'un quelconque groupe d'amis. En somme, elle espérait bien s'entendre avec tout le monde et nouer quelques liens pour cette dernière année à l'école.

Elle arriva devant le terrain. Deux silhouettes masculines connues s'y dressaient, par terre, dans le gazon. Le plus jeune, elle l'avait croisé dans un ou deux cours, elle ne savait plus. Ce qu'elle avait retenu en revanche, c'est qu'il était venu vêtu d'un pyjama licorne. L'autre garçon n'était autre que... Non, en fait, elle ne connaissait pas son nom - elle savait seulement de lui qu'il appartenait à son milieu et qu'il avait aimé les boules de sésame. Il devait vraiment avec un penchant prononcé pour les boules. La brune s'approcha, traînant un peu des pieds, et les salua d'un « Salut », jeta son sac de boules aux pieds des deux, et attendit la suite.

Fiche Joueuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 19 Oct 2016 - 20:24


Pardonnez mon retard...
LA des zozo pour hochement de têtes.

L'herbe exprime l'ennui de cette heure. De ce jour. Elle s'affaisse comme fatiguée de sa journée. Trop de pieds foulés qui lui brisent sans cesse les os de son dos. Pourquoi l'herbe n'est-elle pas rouge ? On la bâillonne, on la sèche, on l'arrache, on la saigne. Le jeune homme assis près du tronc se sent presque coupable d'être assis-là, attendant des compagnons pour tuer ensemble l'ennui. A cette heure, de spleen et d'ennui. De ses nuages, le ciel danse ses mirages. Des oreilles d'éléphants métalliques qui fendent ce ciel trop poivre et sel.

Il lève soudain la tête. Une voix qui résonne dans le bois de son arbre. Qui vient trancher le vent de son onde sonore symptomatique. « Bonjour Felagünd. » chante ce jeune homme devant lui. C'est un plus grand élève. Un Serpentard. Un cador. Étrangement plus aimable qu'à l'ordinaire. Non pas qu'il fait très froid. Mais surtout sans aucune expression. Cette poupée de cire et de soie. Qui ne se prononce pas. Et qui danse la nuit. « Ecce homo, comme on dit. J’ai apporté mes boules, aussi. » ajouta-t-il arrachant une pointe de curiosité et de confusion dans les yeux de loup du garçon.

L'irlandais n'avait jamais fait de latin. Bien qu'il sut à quelle langue l'autre fourchait. « Bonjour... » commença-t-il en copiant le modèle de son camarade avant de se rappeler que son nom était encore moins prononçable que le sien. « Oui, c'est ça. Super ! J'espère que tu joues bien. » fit-il pour mettre un peu de pression au serpent venu d'une noble famille. Les deux minois n'avaient certainement pas eus la même éducation. Le Gryffondor avait d'ailleurs opté pour le « j'ai compris ce que tu m'as dit, reste tranquille » remplaçant sa pensée : « tout le monde est accepté ici, même si tu es gay ». Qui se voulait dans les deux cas, accueillant et sympathique.

Ils furent vite rejoints par une autre fidèle de Salazar. Celle-là, il ne la connaissait que de vue. L'occasion de faire de plus amples connaissances, rire, se comprendre, s'aimer. Ou au contraire, de ne pas plus lui parler, l'éviter. Ils étaient tout deux assez bien placés au sein de l'école. Le premier était tout comme lui, beau-parleur à son heure. Club de Sergeï. Et la seconde était Préfète. Seule chose précise qu'il connaissait d'eux.

« Et bien salut ! Moi c'est Lïnwe. On va pouvoir démarrer, une partie à trois ça vous tente ? On va pas attendre trois plombes. Si des autres personnes viendront, elles viendront. » annonça-t-il en plaçant ses boules au centre du cercle rouge. Il attendit que les autres fassent de même avant de reprendre la parole. « Partie classique. Le gagnant est celui qui a le nombre le plus conséquent de boules restantes sur le terrain. Quatre boules chacun. Et une boule-attaque. Pour l'ordre de jeu, je vous propose tout simplement l'ordre d'arrivé des personnes : Moi. Asclepius et euh... toi. Ça vous va ? »

Il se chauffa les mains de délectation. Appréciant sa propre initiative et se préparant à lancer sa boule en plein centre. La précision était de mise. Comme la force. En douceur, mais avec vigueur. Toujours. Avec force mais pas trop. Montrer qu'on est bien présent. Sans en faire de trop. L'occasion de voir les boules des autres.

D'ailleurs. Les têtes s'inclinent.
Les boules sont lancées.
_____________________


1- fail (la boule-attaque touche que dalle)
2- touche sa propre boule
3- touche une boule de Plante-en-pot
4- touche une boule de Boulette
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Mer 19 Oct 2016 - 20:24


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 15

 Terrain de Bavboules

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.