AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 13 sur 13
Terrain de Bavboules
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Mer 18 Jan 2017 - 11:27


Le membre 'Asclépius Underlinden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Keira Sanders, Sam 21 Jan 2017 - 23:20


Il avait perdu. Ça avait été étonnement rapide : sur trois joueurs, un seul avait été touché. Le sort s'était acharné sur lui. Ou plutôt... «  Je ne suis pas un très bon joueur de bavboules. » Oui, nous avions deviné. Le jeune Serpentard ne semblait pas prédisposé pour tout ce qui était jeu de boules. Tout ce qui était rond semblait lui passer à travers les mains ou exploser à la face de quelqu'un dès qu'il était dans les parages. De la malchance en pot.

Lin'corne avait mentionné le fait que Keira serait la mascotte du club. Mascotte... Mascotte ? Elle se voyait, vêtue de son pyjama boursouflet rose, déguisée de la tête aux pieds et métamorphosée, agiter les bras et sautiller à l'effigie des Bavboules. C'était un jeu stupide, et un rôle stupide. Une mascotte était censée attirer des gens, non ? Elle risquait plutôt de faire fuir : il paraîtrait qu'elle était intimidante, à première vue. Elle haussa les sourcils, toujours muette comme une tombe, attendant de voir ce qu'ils avaient d'autre à dire avant de s'exprimer en grognements.

Un sponsor. Il était vrai que les bonnes équipes en avaient. Mais de là à aller chercher chez Kholov... La préfète préférait s'en tenir à rien du tout. « C'est ridicule. Kholov n'accepterait de toute manière jamais, » exprima-t-elle après s'être raclée la gorge. « Va pour la mascotte, » soupira-t-elle. Elle n'était plus à ça près.

Peu importe, c'était son tour. Elle prit une autre boule mauve de sa main gauche, la fit rouler entre son index et son pouce, et puis lança. Le jeu était désormais un peu plus risqué : elle s'apprêtait à tout. Elle roule, elle roule...

1 - ... et touche sa propre patrie.
2 et 4 - ... Mais rien ne se passe.
3 - ... et en plein sur la boule de Lin'corne !
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Sam 21 Jan 2017 - 23:20


Le membre 'Keira Sanders' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 6 Fév 2017 - 22:54


Un dernier mouvement lent avant la fin des temps. Un échec et le bouffon était mat. Pièce sur le côté.
Bavboules toutes répudiées. La dernière s'en allant à babord sur une barque, au loin, malmenée par le vent qui s'élève en volutes grisées.

« Je ne suis pas un très bon joueur de bavboules. » leur disait-il, tout penaud.
Un enfant pris sur le fait. Faute du métier. Voleur punisseur menteur.
C'était une confession qui s'élevait alors dans les airs. Celle du fautif qui eut les yeux plus gros que le ventre.
Comme la grenouille. Qui veut se faire plus grosse que le bœuf encore.

Ce gars-là était mauvais aux bavboules, mais permettait, par conséquent, de les faire gagner. C'était donc un joueur indispensable à l'assemblée. Si petite soit-elle. Et il lui convenait bien, au lionceau.
L'autre acceptant de devenir son trésorier, il sourit.
Peut-être était-il plus raisonnable à ce jeu de chiffres incandescents.

Restait à convaincre la venimeuse. Tandis que le premier s'enjaillait, celle-ci était moins preneuse.
Dévoreuse de fermeté et de rétraction. L'esprit reculé, attendant là en fraction.
« C'est ridicule. Kholov n'accepterait de toute manière jamais » une première répulsion qui ne se veut pas délicate.
Il en ressentait un picotement sur la langue comme s'il prenait simultanément une suçacide et son kiwi.
Réaction instantanée. Presque allergénique.

Sourire hygiénique. Quelque chose de métallique sous cet arbre unique.
Les traits divins, elle accepte. Mirage du soir. L'a-t-elle fait par humanité envers ces deux malins ?
Une vague de pitié, d'empathie innée, de sympathie même. Une folie éphémère qui leur coûte un bout de vie à ceux-là.

Et puis, elle envoie la boule qui virevolte sur le sable tiède.
Qui vire
Qui volte
Vire
et volte
sur le sable tiède.

Avantage. Humidité poussée dans l'atmosphère. L'index tendu, homme de la météo.
Goûte au temps avant de lancer la plus téméraire.
Boule qui virevoltera
sur le sable tiède.


_____________
Du coup je relance le dé 4 fois (au vue d'un résultat neutre)

1- échec (pas de maths, pas de maths)
2 & 3- la boule vire et volte, c'est ça quand on est danseur
4- touche une boule de Boulette
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Lun 6 Fév 2017 - 22:54


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 8 Fév 2017 - 17:17



Une Blitzkrieg toute ronde, qu’il n’avait pas vu passer. Qui lui était passée au-dessus des boucles, rondes, elle aussi, comme tant d’autres choses. Comme le nom des camarades, par exemple. Ou le sien. Mais il n’était pas camarade.

Il avait perdu, il souriait, tandis qu’un tissu quelconque servait à débarbouiller quelque peu son faciès déjà…
Tordu.

Avoir des bosses partout n’empêchait pas les divagations concentriques.

Il applaudit les camarades, puis se laisse échouer sur un coin d’herbe, le séant qui imprime sa marque dans le petit coin de verdure épargné. Prends ça Nature. Mon arrière-train est maître et possesseur de cet espace de défaite.
Le cercle des bavboules disparues…

Ça sonnait rudement bien tout de même…

Regard chirurgical sur les deux joueurs restants : d’un côté le Felagünd, de l’autre, la Sanders. Il pourrait s’improviser commentateur sportif, mais craignait de perturber la concentration des deux comparses. Peut-être était-ce cela qui leur manquait ? Un commentateur, un public, un sponsor… Trois entités, en somme. Ça ne devait pas être dur à trouver.
Ou alors, ils pouvaient tout aussi bien rester en trinité : ça lui allait aussi. A voir ce qu’en penserait le Président.

Il dodeline de sa tête désarticulé, au bout de la colonne vertébrale, sans muscles ou peau pour retenir le mouvement, et observe.
Incapables de toucher une autre boule que les sienne, à ce qu’il semblerait ?

Un sourcil, qu’il avait fort clair, se rehausse, et voici qu’une idée lui file entre les bouclettes avant de disparaître dans la brise.
Pas grave, il avait eu le temps d’en aspirer l’essence dans sa sève.

Il se redresse, accroupi, et attrape un gland tombé là, empêchant ainsi probablement un pauvre écureuil de poursuivre sa collecte tranquille. Tant pis mon gars, fallait être plus réactif… Et voici qui dépose l’objet au hasard sur le terrain, avant de fixer, les boules des zigotos, puis les zigotos eux-mêmes.
Allaient-ils toucher le gland ? C’était rond aussi…

« - Vous avez du mal à toucher d’autres boules que les miennes ? » Petit chuchotement sarcastique susurré.
Non, il n’avait pas pu s’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Keira Sanders, Mar 28 Fév 2017 - 21:34


Ellipse - autorisation pour ce lancer qui coupe court !

La boule mauve envoyée par Keira avait roulé roulé roulé, s'éloignant de la cible. C'était un cuisant échec, pour ce tour. Elle releva la tête avec déception - elle avait cru que, peut-être, elle s'était trouvée une discipline dans laquelle elle excellait, autre que ses pots de peinture, son vieux chaudron et la création d'ennuis. Mais l'échec avait parlé. Elle n'excellait pas. Et si c'était déjà perdu ? Cette boule venait peut-être de signer sa seconde place. Ne pas viser le plus haut n'était pas son genre ; quoique, l'atteindre ne l'était pas forcément non plus. Cela dépendait des jours, des humeurs, des activités et des domaines. La brune faisait contraste de par son perfectionnisme qui allait et venait par périodes.

Elle fut étrangement satisfaite en voyant la boule de Lin'corne partir sans toucher de mauve, à son tour. Ce n'était pourtant pas si compliqué. Ces boules étaient peut-être ensorcelées ? « Ouais, c'est parce que les tiennes sont les meilleures, » répondit-elle au grand Serpentin avec moquerie. « Fort bien juteuses, comme de bonnes cerises bien mûres ! »

Ainsi donc, la partie avait continué un certain temps. Entre deux boules qui se passaient à côté sans se toucher, suivant la destinée des droites parallèles, il arrivait que deux s'entrechoquaient finalement et laissaient éclater leur jus sur Boulette ou Lin'corne, comme de vilains pustules volcaniques qu'on aurait éclaté. Ce n'était pas une partie de plaisir, lorsque cela arrivait. Qui aimerait se prendre un genre de pus malodorant et visqueux sur le visage ? Les sorciers avaient de drôle d'occupations, et la préfète avait l'impression de sortir d'une grande guerre. Mais voilà, tous les dés avaient été tirés, et...

Pile - ... elle s'en était sortie vainqueur. Finalement, cette discipline lui plaisait !
Face - ... malheureusement, il fallait qu'elle se contente de la seconde place.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Maître de jeu, Mar 28 Fév 2017 - 21:34


Le membre 'Keira Sanders' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 1 Mar 2017 - 22:58


Ce premier affrontement de bavboules portait ses fruits. Le jeune président avait eu ce qu'il voulait, étant même proche de la victoire. Le sang puant d'Asclepius avait déjà tamisé la terre et Keira ne faisait que peindre davantage la toile au sol. De dépit, le Serpentard avait lancé un sarcasme ouvert d'esprit. Et bien que l'irlandais ne se refusait aucune limite, il était de ces moments gênants non pas pour soi-même mais pour les autres toujours présents.

« Ouais, c'est parce que les tiennes sont les meilleures » avait-elle répondu, bien sournoisement.
Moment gênant.
Moment gênant.

Elle accentuait le tout sur les mots importants, à retenir, comme une leçon grammaticale, une poésie. La réplique théâtrale menée à la perfection. La précellence succédant à l'émotion. Et le public parfois trop tendancieux pour y prendre goût, allume de sa poche, une cigarette pas très nette. Comme tête de file, le Gryffondor optait pour la vraisemblance, le profil, l'oreille attentive mais muette. Préférant hocher de la tête, lever les sourcils, sourire un bon coup et reprendre sa place.

Mais le combat fut vainc, la volonté vin
dans cet esprit où l'huile brille de mille
feux soudains.

Une dernière perle qui s'écrase contre lui, à fleur de peau
pleurant de sa dernière larme graisseuse une unique fleur d'argent.
« Arf. Bien joué ! Tes boules sont solides. »

Un Récurvite lancé à la volée pour un terrain renouvelé. Une scène sainte, propre. Balayée de tout succès, de toute calamité. L'auto-public prenant le chemin du retour, comme bons vieux amis d'antan. Deux se séparèrent au coin des cachots. Et le dernier se réfugia dans les étoiles du château.

PEP.
Boulette.
Lin'corn.

C'était leurs nouveaux-nés. Leurs nouveaux-noms.
Leurs noms de scène. De joueurs réfugiés.


|Fin du RP|

Notes HRP :
-Merci pour ce premier RP avec le Club ! Toujours un plaisir d'écrire avec vous. (:
-Pour précision, j'ai eu les deux LA.
-A très vite, je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Alice Grant, Mer 28 Juin 2017 - 23:19


-------- HRP: Post unique, avant l'aube
Précédemment...
Suite à un sort conditionnel lancé par les phénixs sur les tracts, ils ressemblent à des journaux banals jusqu'à ce qu’un sorcier ou un moldu en rapport avec la magie ou autre ne les touche.
Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts.
Achat de la cape
---------------------------

T'y es. La dernière étape. T'as battu tes records de vitesse. T'es en sueur. La douche passe en priorité existentielle. T'es fière de toi, t'as rempli ta mission. Les papiers sont posés. Tu dormiras sûrement quand tout le monde se mettra à les lire, à en parler. Le sourire aux lèvres. Agir la nuit pour qu'au petit jour les gens découvrent votre travail, ignorant qui a fait le coup. C'est pas encore fini, mais tu te sens si près du but... ne pas te faire prendre... tu sais plus trop quoi penser, t'as cogité à cent à l'heure tout le long. Mais on sait, Alice. T'en fais pas. Respire.

Tu regardes ton sac. T'as essayé de répartir, mais t'as un peu trop économisé. Alors il t'en reste une vingtaine. Tes yeux font quelques allers-retours entre le terrain et les affiches, d'apparence banale sans contact avec quelque chose en lien avec la magie. Tu les fais toutes léviter d'un coup de Vorpalin, ta baguette. T'es vidée. Mais il est temps de rentrer. Tu ne peux pas encore baisser ta garde. Tu sursauteras toute la journée de demain, mais c'est pas grave. Tu risques pas de croiser grand monde dans ton lit. Tu ne doutes pas que t'auras aucun mal à fermer l’œil, cette fois. Tu te demandes combien d'alliés ont participé à cette distribution. Peut-être même que t'en connais. Mais tu préfères pas trop rêver. Pour la dernière fois de la nuit, tu te glisses sous ta cape d'invisibilité telle une tortue sous sa carapace.

~End



L'Étincelle




Cher.e.s étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel.



Ces derniers jours ont été une grande épreuve. La prise en otage de certain d'entre vous, l'attaque au sein même de l'école de magie la plus réputée au monde, et la disparition d'un directeur qui ne vous protège plus par son absence. Ce message est pour celles.ceux qui doutent, celles.ceux qui ont peur, celles.ceux qui sont dégoûté.e.s, celles.ceux qui se rebellent, celles.ceux qui n'en peuvent plus de ces situations.

Nous vous demandons de vous relever de ces épreuves. Cette expérience face aux attentats ne vous ont pas rendu plus faible. Seulement, pour certain, plus vulnérables encore par la fatigue et l'habitude. Nous vous demandons de ne pas céder à toute avance des mages-noirs autant dans la vie que dans vos esprits, dans vos cœurs comme dans vos corps. Certains ont été blessés, certains sont indemnes. Mais votre résistance font de vous des combattants contre l'injustice, le doute et la peur. Certain d'entre vous ont-il déjà reçus des cours sur les Patronus, ou en ont peut-être déjà enseigner ce thème: un formidable bouclier, défenseur contre la peur. Et bien, cher étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, nous vous demandons de lever ces boucliers face à la peur d'un attentat nouveau. Nous vous demandons de résister aux Mangemorts, véritables Détraqueurs de notre société. Mais n'oubliez pas, étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, que les Mangemorts sont de piètre Détraqueurs. Il est plus facile de se battre contre un homme, une femme, un adolescent emplit de haine et chercheur d'un faux pouvoir que de se battre contre la peur elle même et son baiser de mort. La peur de la faiblesse ont fait d'eux des illuminés capable de tuer leurs familles, et de se briser eux-mêmes. Cher ami.e.s, l'humanité n'est pas une faiblesse. C'est une force qui se nourrit de ce que nous avons de plus commun. De plus ancien. Chaque pas vers la solidarité, vers le courage et vers la tolérance vont vous rapprocher d'une magie ancienne, plus combative et plus forte encore. Les meilleurs boucliers ne se forment pas avec plusieurs baguettes ? Les Patronus ne viennent pas en aide grâce à vos meilleurs souvenir ? Ceux-ci ne sont pas emprunt d'amour ? D'amitiés ? De compassion ? D'empathie ?

Étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous un même étendard. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous les feux du Phénix. Nous vous demandons de vous battre et de résister pour vous, et avec vos propres armes. Vous qui formez l'individualité dans la société. Vous, qui, par vos actions individuelles, sauvez l'Humanité et votre intégrité,  telle une fourmilière. Si chacun d'entre vous se bat pour lui… Alors c'est toute la société qui se rassemblera sous une seule et même force, une seule et même puissance : Votre renoncement à la peur, au doute, afin de participer au combat contre les ténèbres qui vont si souvent vous priver de quelque chose, de quelqu'un, et même parfois de votre propre vie. Que vos baguettes se lèvent. Que les Patronus se rassemblent. Luttons tous contre l'obscurité pour être encore libre de nos propres choix, et nos propres vies. N'oubliez pas, si vos baguettes vous ont choisies, ce n'est pas pour être esclave des ténèbres, mais pour être manipulés par vous et par vous seuls. Pour vos propres capacités, vos propres pensés. Brandissez là, faite lui confiance. Vous vous protégerez mutuellement.





Morrigàn.

Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Megan K. Hayajân, Mer 7 Fév 2018 - 22:24


trigger warning - tabac
pv w/ Milo
____________________



D'après le nouveau règlement de l'école, le tabac est autorisé dans le parc. Il est vingt-heure, Megan a finit de dîner et sort de la douche. Elle enfile trois couches épaisses de vêtements avant d'enrouler son écharpe miteuse en trois anneaux lâches autour de son cou. Elle rabat sa capuche sur sa tête, prends son paquet qu'elle glisse dans sa poche et se décide à quitter la chaleur du dortoir pour le grand froid des nuits d'hiver. Le couvre feu est dans un peu moins de deux heures, elle a donc touuuut son temps. Elle pique une dragée dans un paquet laissé à l'abandon et sort de la salle commune des sinoples avec une sévère envie de procrastination. Des devoirs, elle en a par dessus la tête, mais l'avantage d'être redoublante, c'est qu'elle a tout ceux de l'année dernière en réserve. Juste au cas où, pour les grands moments de flemme.

D'ordinaire, les soirs, Meg travaille à la Tête du Sanglier; elle adore l'auberge, elle adore le service, elle adore Azénor. Non. Elle voue un culte à Azénor. Alors elle est contente de ce job, et puis deux gallions par ci par là, ça fait pas de mal quand on refuse de rentrer chez soi. Mais là, elle a une soirée de libre. Autant en profiter pour ne rien faire ! Elle se prends une grande claque de vent quand elle pose les pieds dans le parc et peste contre sa toxicomanie chronique. Le tabac, c'est vraiment mal.

L'endroit le plus désert à cette heure là - non pas qu'il y ai grand monde un jeudi soir d'hiver -, c'est le terrain de Bavboules. Avec l'humidité, le gravillon est tout collant : impossible de jouer. Elle s'installe contre un muret et tire le diable par la queue ; un coup de briquet et il s'enflamme. La fumée la détends, la fumée c'est jouli tout plein. Elle est seule, elle est au calme, elle peut penser à toute la misère du monde s'en être dérangée. Un jeudi soir parfait. Sauf quand un sale gosse décide de venir vous embêter...
Revenir en haut Aller en bas
Milo Weaver
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Milo Weaver, Mer 7 Fév 2018 - 23:50


Une fois les cours finis, j'ai passé absolument tout mon temps à la bibliothèque. Déjà, pour faire mes devoirs. Pas tous, mais une bonne partie. Je refuse de prendre du retard. J'ai déjà l'impression d'en avoir beaucoup trop comparé aux autres élèves qui sont nés dans le monde sorcier. J'essaie de rattraper mes lacunes le plus rapidement possible. Alors une fois que j'en ai eu fini avec les devoirs que j'avais prévu de faire, j'ai continué à lire plusieurs ouvrages. Notamment sur l'Histoire de la Magie. Je trouve ça tout simplement passionnant. Et songer que les Moldus passent à côté d'un tel pan de l'histoire m'attriste pour eux. Ils n'auront jamais accès à l'ensemble des connaissances de ce monde. Quel dommage !

Mais après plusieurs heures passées entre les pages de volumes poussiéreux, ma vision a fini par se troubler légèrement. Sans doute à cause de la fatigue et du trop plein de lecture. Les journées au château m'épuisent. J'ai l'impression d'avoir toujours quelque chose à faire, et je déteste l'idée de perdre mon temps à dormir. Alors je passe la plus grande partie de mes nuits à lire, à apprendre des sorts, et à m'entraîner à lancer les plus simples. Le plus souvent sans succès d'ailleurs. Ma baguette ne m'obéit pas très bien. Ou alors je suis vraiment mauvais pour la magie... Dans tous les cas, j'ai décidé de m'aérer un peu l'esprit en allant dans le parc, malgré le froid hivernal mordant. Après tout, il suffit de bien se couvrir.

Je passe donc par mon dortoir pour attraper mon manteau, mon écharpe, mes gants et mon bonnet. Et je passe aussi par la Grande Salle, pour prendre quelques sandwich à grignoter. Je n'ai pas vraiment faim, mais on m'a toujours dit qu'il ne fallait pas rater de repas et que si notre corps manquait de sucre, on assimilait beaucoup moins bien les choses que l'on avait appris dans la journée. Alors il ne faudrait surtout pas qu'une telle chose m'arrive. Bien emmitouflé dans mes vêtements chauds, le froid ne me dérange pas. Bien au contraire, il me réveille, et me rend un peu d'énergie. Alors je me promène quelques temps. Jusqu'à arriver sur... Je ne sais pas trop ce que c'est. Peut être un terrain de jeu. Un truc comme la pétanque, sûrement.

Bref, dans tous les cas, il y a là une silhouette encapuchonnée adossée à un muret. Je m'en approche sans chercher à me faire discret. La silhouette crache une fumée dans quelques volutes dansantes. Mes narines se froncent légèrement. Je n'aime pas l'odeur du tabac. C'est une odeur agressive, qui pique, et en plus, elle reste dans les vêtements. Et les gens qui fument ont une haleine de cendrier. Je ne juge pas. Mais j'ai du mal à comprendre. C'est peut être le moment d'en apprendre un peu plus.

- Salut ! Pourquoi tu fumes ?

Je me retiens d'ajouter que c'est très mauvais pour la santé et facteur de nombreux risques cardio-vasculaires. Peut être que ce ne serait pas la meilleure façon d'aborder cette demoiselle. N'empêche, j'aimerais bien savoir pourquoi des gens se détruisent la santé volontairement. En payant pour ça même ! Mais il y a sans doute une raison qui m'échappe. Une raison de grand.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Megan K. Hayajân, Jeu 8 Fév 2018 - 0:07


____________________


Quelle idée de s'intoxiquer les poumons ! Faut dire, ça caille sec par ici ! Megan tremble comme une feuille et souffle toute sa fumée sur ses mains dans l'espoir de leur rendre une couleur rassurante. Parce que le bleu violacé, c'est charmant pas pas super naturel. La jeune métamorphomage tire sur une mèche de ses cheveux : là aussi, un violet lavande peu avenant. Manquerait plus qu'elle se fasse une coupe au bol et on la prendrait pour une jolie fleur, à rester plantée dans le froid. Elle a les dents qui claquent et en plus, le ciel est nuageux. Il manquerait plus que ça ; de la neige demain matin alors qu'elle a cours de Soins Aux Créatures Magiques en premier heure. Avec un peu de chance, elle aura chopé un rhume à sortir comme ça, et elle pourra passer la journée au lit.

Alors qu'elle savoure ce plan délectable, y a un gosse qui débarque. Meg aime pas les plus jeunes qu'elle, comme s'ils appartenaient à une race inférieure. Elle se dit toujours : ah nan, moi je n'étais pas comme ça. Désillusion. Si, elle était comme ça. Elle baisse les yeux devant le morveux qui s'approche gauchement, tout engoncé dans son gros manteau. C'est pas l'heure d'aller au lit, à cet âge ? Tu rentres à Poudlard en jouant aux petites voitures et tu en sors alcoolique et accro au sexe. Traversée du désert, quoi. L'adolescence, c'est beau, mais pas en communauté. Les Serpentard ont pas leur pareil pour s'entraîner à faire des conneries communes.

Le petit ponctue son arrivée d'une question exaspérante. Le truc de Megan pour identifier les questions exaspérantes, c'est d'examiner l’interrogative. Quand ça commence par Pourqooooa, c'est mal parti. Pourquoi elle fume, en plus ? Ben voyons ! Qu'est-ce qu'elle en sait, elle !

- Ché pas. C'est bon.

Elle baisse les yeux pour toiser l'avorton. Quel âge, ça ? Cinq ans et demi ? Megan étouffe un ricanement. Ce serait pas poli, m'voyez. Elle hausse les épaules, écrase son mégot dans le gravillon humide. Quand la braise rencontre l'eau, ça fait pschiiit. La sinople a un petit sourire satisfait. Hein ? Quoi ? Pourquoi le gosse est encore là ?

- Bon. T'es qui, d'abord ?

Meg lève les yeux au ciel, façon adolescente blasée. Mais si, vous savez ! Celle a qui on a envie de mettre des baffes !
Revenir en haut Aller en bas
Milo Weaver
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Milo Weaver, Jeu 8 Fév 2018 - 13:38


Elle est bizarre, sa réponse. Beaucoup trop courte à mon goût. C'est bon, ça veut tout dire et rien dire à la fois. Le chocolat aussi, c'est bon, c'est pas pour ça que je passe mon temps à en manger. En plus, vu l'odeur de la cigarette, j'ai comme un doute quant à la véracité de son propos. De toute façon, la première partie de sa phrase était bien plus intéressante. Parce que son premier réflexe était de ne pas savoir pourquoi elle fumait. Et ça, c'est encore plus étrange. C'est peut être juste pour se donner un style. Ou alors, elle ne sait pas pourquoi elle aime ça. C'est trop compliqué tout ça. J'ai du mal à voir les tenants et les aboutissants. Je serais sans doute obligé de goûter une cigarette par moi-même un jour pour y voir plus clair. Mais pas pour l'instant.

Elle me regarde bizarrement. D'en haut. Tout ça parce que je suis plus petit qu'elle je suis sûr. Les grands ont tendance à toujours vouloir regarder les plus petits de hauts. Comme si ça montrait qu'ils étaient meilleurs, qu'ils savaient plus de choses, ou que leur expérience de la vie les plaçait au dessus. Moi, je suis pas bien sûr que ce soit comme ça que ça fonctionne. Parce qu'à l'orphelinat, mes camarades plus grands ne savaient pas beaucoup plus de choses que moi. Même que j'étais bien plus intelligents que certains des plus grands. Ils le disaient eux-mêmes. Elle éteint son mégot au sol. Et elle le laisse là. Elle aurait au moins pu essayer de trouver un cendrier. Mais je ne lui fais pas la remarque. J'ai pas envie qu'elle me trouve désagréable, je suis pas là pour l'embêter.

Elle me demande qui je suis. C'est un bon signe, du coup, pas vrai ? Quoi qu'elle lève les yeux au ciel juste après. J'y comprends rien à cette fille moi, pourquoi elle me fait la conversation si je l'ennuie à ce point ? Je dois faire quoi, moi ? La laisser tranquille et m'en aller ? Ou répondre à sa question l'air de rien ? On m'a toujours dit qu'il fallait être gentil et poli envers les gens. Or, ne pas répondre à une question, c'est très impoli. Et de mon point de vue, très méchant, parce que c'est empêcher l'accès à une connaissance, aussi infime soit-elle. Alors je fais comme si je n'avais pas vu son air blasé et pas très avenant. Je lui adresse un grand sourire tout en lui tendant ma main gantée d'un air très sûr de moi.

- Je m'appelle Milo ! Milo Weaver. Très content de faire ta connaissance. Tu t'appelles comment toi ?  

C'est peut être un peu trop protocolaire là. Mais il paraît que le calme amène le calme, et le respect le respect. J'ai lu ça dans un livre de psychologie dans la bibliothèque de l'orphelinat. Alors peut être que ça marche aussi avec la gentillesse et la politesse. En tous cas, je ne perds rien à essayer.


Dernière édition par Milo Weaver le Sam 10 Fév 2018 - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Megan K. Hayajân, Sam 10 Fév 2018 - 13:51


____________________


Megan et les autres êtres humains, c'est une longue histoire d'incompréhension. Elle n'a jamais été douée pour... tisser des liens, discuter, entretenir une amitié... tout ce qui implique du tact, en fait. Elle dit ce qu'elle pense, souvent. Elle ne dit rien, parfois. Faut dire, un mur comme ça, c'est complexe a approcher. Elle déteste les gens, sans raison apparente, juste parce qu'ils ne sont pas ce qu'elle aimerait qu'ils soient. Gentils, attentionnés, propre à s'entraider... et pas humains. Non parce que le gros problème vient de cette notion d'humanité - elle se déteste elle même. Alors ce môme encore si jeune, y a une part d'elle qui voudrait le voir devenir bon et juste, et l'autre qui trouve ça vraiment déroutant de partager son quotidien avec de si jeunes enfants...

Alors comme ça, elle a la plaisir de rencontrer Milo Weaver. Bien sur, elle n'a jamais entendu ce nom, mais elle tente un sourire. L'écharpe traditionnelle révèle un petit Serdaigle. C'est presque mignon. Elle a toujours apprécié les membres de cette maison... Harmony, Mered... tant de noms qui lui sont chers. Son grand-père avait également étudié sous le blason bleu et argent. Elle savait pourtant qu'elle serait répartie à Serpentard, comme Valentina. C'était une évidence. Elle était destinée à la malice... quelque chose du genre.

Il lui tendait... la main ? Fallait faire quoi la déjà ? Megan ouvrit de grands yeux avant de se rappeler... oui... la serrer doucement de bas en haut... comme ça, bien.

- Je suis Megan. et reprenant la formule du gosse... Megan Khâli Hayajân. Très contente de faire ta connaissance. ou pas.

Ce petit garçon avait visiblement mieux intégré les acquis sociaux qu'elle. Elle savait jamais quoi faire, quoi répondre pour paraître dans la norme. La plupart du temps, notamment au boulot, elle se contentait de sourire, de dire bonjour et d'aller droit au but. Faut dire, ça évitait les bévues. Le reste du temps, elle sortait sous couvert de Felix. Qu'il passe ou non pour un goujat, elle, elle serait bien protégée derrière les tatouages et les muscles épais.

- Il est tard non ? Tu n'as pas peur du noir ?

Megan et sa manie de tout stéréotyper... un enfant, ça a peur du noir. Elle n'en a jamais été effrayée mais elle tient quand même a prêter aux humains des caractéristiques communes. C'est plus simple quand tout le monde se ressemble. Si simple de se bercer continuellement dans le mensonge...
Revenir en haut Aller en bas
Milo Weaver
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain de Bavboules

Message par : Milo Weaver, Mar 13 Fév 2018 - 17:52


Victoire, j'ai réussi ! Elle a accepté de serrer ma main et de se présenter à son tour. En répétant les choses exactement de la même manière que moi. Je me demande un instant si elle a fait ça pour se moquer de ma propre présentation. Si c'est le cas, ce ne serait pas très gentil. Mais elle a un peu souri, alors elle a peut être agi par mimétisme inconscient. Du coup, je peux simplement dire qu'une présentation amène une présentation. Pour la gentillesse, je verrai plus tard. Après tout, je ne suis pas sortie pour faire une étude sur les comportements sociaux des élèves plus âgés qui sortent pour fumer des cigarettes.

Je penche légèrement la tête sur le côté en entendant comment elle s'appelle. Son nom de famille sonne bizarrement à mes oreilles. Cette consonance ne m'est pas familière. Je me demande bien d'où lui vient ce nom de famille si particulier. Parce que je suis bien certain que ce n'est pas un nom britannique. Mais alors que je voulais me renseigner à ce sujet, elle me devance en posant elle-même une question. Cette fois-ci, j'en suis sûr, cette fille est bizarre. Pas dans le sens où elle me donne envie de prendre mes jambes à mon cou pour ne plus jamais l'approcher, non. Plus dans le sens où elle a l'air de venir d'un autre monde que le mien. Un monde totalement à part. Et ça réveille ma curiosité et mon esprit d'explorateur.

- Non, j'ai pas peur du noir. Les monstres, ça existe pas, donc ils risquent pas d'y être cachés.

C'est une certitude pour moi. Les monstres n'existe pas, ils ne sont pas tapis dans le noir. Donc le noir ne fait pas peur. CQFD. Et puis, la peur, ça concerne plus les choses concrètes pour moi. Sinon ce serait une peur irrationnelle. Et malgré mon esprit rêveur et imaginatif, je reste plutôt terre à terre de ce côté-là. Je préfère revenir à mes interrogations de base. En savoir plus sur cette jeune fille et sa provenance, afin de mieux pouvoir la cerner. Juste un tout petit peu. C'est peut être comme un jeu à mes yeux. Mais j'aime bien. J'ai l'impression d'être un grand enquêteur qui va résoudre une affaire. Alors que je ne fais que parler à quelqu'un. C'est très excitant !

- Il est bizarre ton nom. C'est de quelle origine ?

Je me retiens de lâcher tout un tas de questions supplémentaires. Parce que maintenant, j'ai un peu envie de savoir si elle, elle a peur du noir, et quelles sont les autres choses qui l'effraient, et si jamais elle avait déjà vu un monstre. Instant bug. Je ne connais pas assez le monde sorcier en fait. Peut être que les monstres existent. Après tout, j'ai bien appris il y a peu que les licornes étaient réelles... Je lève les yeux vers Megan, légèrement inquiet, à la recherche de quelconques mots de réconforts.

- Dis, les monstres, ça existe pas hein ? Je veux dire, même si la magie existe, et tout ça... Y'a pas de vrais monstres ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Terrain de Bavboules

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 13

 Terrain de Bavboules

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.