AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 7
Devant un monument moldu
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant un monument moldu

Message par : Maître de jeu, Dim 25 Jan - 14:50


Vous vous trouvez à côté d'un monument célèbre quelconque, c'est à vous de décider de sa description. Le monument se trouve près d'une grande place envahie par la foule et les pigeons. Des moldus de toute les nationalités se pressent pour admirer, prendre des photos et même faire des visites du lieu ! Certain nourrissent même les pigeons comme s'ils avaient une importance particulière. Ils sont fous ces moldus ! Attention à vos gallions, des sournois moldus n'hésiteront pas à vous faire les poches si vous êtes imprudent et il serait stupide qu'un moldu découvre l'existence des sorciers à cause de votre bêtise. Non loin de la place se trouve une station de métro, vous pouvez vous y aventurer, mais l'odeur n'est pas très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Merry K. Harper, Ven 6 Fév - 12:59


PV Amy Anderson


Merit s'était dit que sortir en fin de soirée lui ferait du bien. Elle avait travaillé non stop toute la semaine et la jeune femme avait besoin d'une pause et d'une petite sortie pour se divertir. Qui sait, elle allait peut être trouver quelque chose à faire durant sa balade nocturne. D'autant plus qu'à cette heure-ci, il n'y aurait pas grand monde dans les rues de Londres. Elle n'avait plus qu'à profiter.

Il faisait frais. En sortant de chez elle, la Sullivan resserra sa veste autour d'elle et enfila son écharpe pour se tenir chaud. Hors de question qu'elle retombe malade. Surtout pas après avoir eut une grippe. Ca l'avait déjà pas mal affaibli... et surtout agacée, elle qui ne supportait pas de rester allongée ou assise pendant des heures à ne rien faire. Et puis, même lire des bouquins c'était saoulant à la longue. L'australienne préférait de loin sortir.

C'est donc désireuse de prendre l'air que la belle brune marcha durant quelques minutes avant d'atteindre une statue assez imposante, comme il y en avait un peu partout dans Londres. A côté d'elle, une jeune fille... une jeune sorcière. Comme tout sorcier, elle devait porter sa baguette et Merit apercevait le bout de l'objet sortir d'une de ses poches. En temps normal, elle aurait passé son chemin. Elle ne s'occupait pas plus des sorciers que des moldus. Mais la jeune fille était vraiment très jeune. Elle devait être à peine plus âgée que sa petite sœur qui rentrerait l'année prochaine à Poudlard, au plus grand bonheur de Merit. Un pincement au cœur en la voyant, elle s'approcha alors de la petite sorcière et s'accroupie à côté d'elle et lui montrant discrètement sa baguette afin de lui faire comprendre qu'elle n'avait pas à s'inquiéter.

- Hey, qu'est ce que tu fais si loin de Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Anderson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Amy Anderson, Sam 7 Fév - 14:40


La jeune Amy se baladait dans les rues de Londres, légèrement perdue mais cela ne la dérangeait guère. Elle finirait par demander son chemin à quelqu'un ou bien à le retrouver toute seule. En attendant, elle profitait de sa promenade londonienne, qui était bien agréable. La nuit était tombée depuis longtemps mais au lieu d'être effrayée par la couleur sombre du ciel, elle appréciait cette dernière. Elle apportait à la ville un sentiment de calme étrange, reposant, et le fait que très peu de monde ne se trouvait ici renforçait la sérénité que ressentait Amy. En temps normal, une jeune fille aurait sûrement été apeurée par la situation, mais ce n'était pas le cas de la rouquine ; certes, une petite angoisse la rongeait un petit peu, mais son plaisir de découvertes et de promenade était plus fort.
Elle s'arrêta quelques instants devant la statue d'une personnalité sûrement connue mais dont Amy ignorait l'existence... Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas la jeune femme qui s'avançait vers elle jusqu'à ce qu'elle s'adressa à elle :

— Hey, qu'est-ce que tu fais si loin de Poudlard ?

Amy sursauta, mais en se retournant vers la personne qui lui avait parlé, elle vit la baguette magique qu'elle tenait et sut que la sorcière ne lui voulait aucun mal. Elle opta alors pour la vérité :

— Oh, je faisais mes achats de fournitures scolaires sur le Chemin de Traverse, car il me manque beaucoup d'affaires et la rentrée des vacances de Noël est dans une semaine. Bref,  j'ai voulu m'éloigner pour explorer cette si belle et si grande ville... Et à vrai dire, je me suis un petit peu perdue !

Elle accompagna sa déclaration d'un rire gêné, mais sans savoir pourquoi, son interlocutrice lui inspirait confiance.

— Je retourne à Poudlard la semaine prochaine, j'ai tellement hâte ! Serais-tu... Serais-tu professeur ou personnel de Poudlard ? Je ne crois pas t'avoir déjà vue... Et, euh, surtout, pourrais-tu m'aider à sortir de là ?

Elle rougit jusqu'aux oreilles en posant ces questions à la sorcière en face d'elle. Amy était souvent timide avec les personnes qui lui étaient inconnues, mais là, elle se sentait à l'aise avec elle. Peut-être même trop d'ailleurs, et elle avait maintenant peur de sembler trop extravertie aux yeux de celle-ci !
Elle tenta  alors un sourire en direction de cette jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Merry K. Harper, Sam 7 Fév - 20:08


Merit allait sûrement rentrer tard chez elle. Après avoir eut envie de sortir, la jeune femme s'était rapidement préparée avant d'enfiler une veste qu'elle avait resserré contre elle une fois sortie. La nuit tombait tout juste, tout comme la fraicheur de la nuit. Ce n'était pas forcément une bonne idée de sortir aussi tard à une telle période, mais comme disait ses grands parents, c'était bon pour la santé !

Durant ses quelques minutes de marche, la Sullivan s'était rapidement remémorée les derniers mois, passés en Australie. Et bien sûr, la température était tout autre. A cette époque de l'année, la région où elle habitait pouvait facilement atteindre les 30 degrés, et la jeune femme était revenue extrêmement bronzée de cet été australien. Ca lui avait d'ailleurs fait un bien fou. Et évidemment, le retour à Londres avait été quelque peu brutal. Passer du 30 au 2 degrés, c'était violent pour une fille qui venait d'un pays chaud.

Néanmoins, la belle brune s'habituait vite étant donné que ça faisait un moment qu'elle vivait ici. Même si ces 4 années passées loin de ce pays pluvieux l'avait fait oublié le climat saisonnier. Pluie, ciel gris, vent, froid... C'était pas top top. Et c'était sûrement pour ça que les anglais étaient tous pâlichons ! Ca leur ferait du bien de descendre un peu dans les pays chauds.

Ne s'attardant pas plus sur la pâleur des anglais et le climat glaciale, Merit était vite tombée sur un monument assez peu connu et s'était rendue compte de la présence d'une jeune sorcière. En fin de journée c'était peu commun de trouver quelqu'un d'aussi jeune loin de Poudlard. Sans attendre plus longtemps, la jeune femme s'était approchée de la jeune fille qui lui avait rapidement expliqué la raison de sa présence ici.

— Oh, je faisais mes achats de fournitures scolaires sur le Chemin de Traverse, car il me manque beaucoup d'affaires et la rentrée des vacances de Noël est dans une semaine. Bref, j'ai voulu m'éloigner pour explorer cette si belle et si grande ville... Et à vrai dire, je me suis un petit peu perdue !

Lui adressant un sourire compatissant, Merit rangea sa baguette et replaça une mèche derrière son oreille tandis que son interlocutrice rigolait. Elle lui tendit la main pour l'aider à se relever et jeta un regard autour d'elle pour s'assurer que personne ne les entendait. Elles seraient sûrement prises pour des folles si elles parlaient de sorciers ici.

— Je retourne à Poudlard la semaine prochaine, j'ai tellement hâte ! Serais-tu... Serais-tu professeur ou personnel de Poudlard ? Je ne crois pas t'avoir déjà vue... Et, euh, surtout, pourrais-tu m'aider à sortir de là ?

Merit émit un rire quand la jeune fille la prit pour une professeur. Si c'était le cas, elle se demandait pourquoi elle la tutoyait. Mais étant entre sorcières, ça ne dérangeait pas la Sullivan. Les vous, ça la vieillissait. Et elle était encore jeune. Posant une main sur l'épaule de la jeune sorcière, la lionne lui adressa un nouveau sourire et lui répondit d'une voix douce, rassurante, la même qu'elle prenait lorsqu'elle parlait à sa soeur.

- Tu devrais faire plus attention. Les quartiers sorciers sont sûrs, mais ceux des moldus le sont beaucoup moins ! Veille à sortir avec un adulte ou un personne plus âgée que toi la prochaine fois. Et non, je ne suis pas professeur ! Ca fait 8 ans que j'ai quitté Poudlard et je n'y suis pas retournée depuis. Ca a du bien changer, tu te sens bien là-bas ?

Quand la Sullivan voulait rassurer quelqu'un, elle parlait énormément. Non pas pour se rendre intéressante et être le centre de l'attention. Non, c'était justement pour accaparer les idées de la personne qu'elle rassurait. Le meilleur moyen pour lui faire oublier la situation compliquée dans laquelle elle était. Une habitude qu'elle avait prise...

- Et oui ne t'inquiète pas, je vais t'aider à retrouver ton chemin. Je peux même te raccompagner en balai si tu veux ! Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Anderson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Amy Anderson, Lun 9 Fév - 18:25


Amy se rendait compte de sa stupidité à vouloir visiter la ville la nuit tombée. Le Chemin de Traverse n'était pas bien loin, et lorqu'elle était sortie de la dernière boutique, et qu'elle avait commencé à se promener, elle n'avait pas vu le temps passé. Ce n'était pas malin de sa part. Elle avait honte de se l'avouer, mais, étant répartie chez les Gryffondors et sa baguette dans sa poche, elle était persuadée de ne courir aucun risque. Quelle immaturité ! Elle se promit de ne pas recommencer ses sottises même si elle avait tout de même apprécié la balade.
Heureusement qu'une personne bienveillante (tout du moins, à en croire ses apparences) était tombée sur elle. Tandis qu'Amy lançait des tirades ridicules, son interlocutrice rigolait tout en l'aidant à se relever. Elle semblait néanmoins un peu méfiante, regardant à droite et à gauche. Alors, d'une voix compatissante, elle s'adressa à Amy :

— Tu devrais faire plus attention. Les quartiers sorciers sont sûrs, mais ceux des moldus le sont beaucoup moins ! Veille à sortir avec un adulte ou une personne plus âgée que toi la prochaine fois. Et non, je ne suis pas professeure ! Ca fait 8 ans que j'ai quitté Poudlard et je n'y suis pas retournée depuis. Ca a dû bien changer, tu te sens bien là-bas ?

Elle ajouta :

— Et oui, ne t'inquiète pas, je vais t'aider à retrouver ton chemin. Je peux même te raccompagner en balai si tu veux ! Qu'en dis-tu ?

Amy répondit aussitôt :

— Oui, j'ai bien compris mon erreur, je ne recommencerai pas, ne t'inquiète pas ! J'espère que tu n'es pas blessée si je t'ai posé la question ? A vrai dire, je ne connais pas encore tous les professeurs de Poudlard, et certain pourraient avoir ton âge, alors je me posais la question, voilà tout... En tout cas je suis désolée, j'espère que tu ne l'a pas trop mal pris ! J'imagine qu'en effet, ça a dû changer après tout ce temps... Enfin, je ne peux pas comparer mais je peux t'assurer que c'est absolument génial ! Parfois, ma mère me manque un peu, mais je suis tellement heureuse d'être là-bas !

Amy stoppa son monologue un instant le temps de reprendre son souffle. Si elle continuait à parler à propos de Poudlard, elle serait intarissable sur le sujet et continuerait à parler toute seule... Malgré son envie cuisante de lui parler de sa joie d'appartenir à ce fabuleux monde magique, Amy se tut et changea de sujet, tout en abordant l'ancien indirectement.

— Un tour en balai ? Ce sera avec plaisir évidemment !

Elle fut si heureuse de cette proposition qu'elle accepta tout de suite après, et ses yeux brillants et son visage souriant durent certainement renvoyer l'image de son bonheur interne.

— Au fait, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Amy.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Merry K. Harper, Sam 14 Fév - 20:08


Merit était tombée sur une jeune sorcière qui semblait s'être égarée dans Londres et avait alors interrompue sa petite promenade pour l'accoster et lui proposer son aide. Lui rappelant sa soeur, il était normale que la jeune femme réagisse ainsi. La jeune fille lui avait vite expliqué qu'elle faisait quelques achats de plus pour la rentrée suite aux vacances de Noël et qu'elle avait voulu aller explorer la ville. Evidemment, ne connaissant pas les lieux, elle avait fini par se perdre.

La remarque qu'elle lui avait faite par la suite avait bien fait rire l'australienne. La sorcière retournait à Poudlard la semaine suivante. La Sullivan aurait adoré pouvoir y retourner aussi. Un plaisir pour elle. Même si à l'époque, elle détestait aller en cours, elle comprenait maintenant ce que les adultes lui disaient avant. " Tu verras, la vie après l'école c'est dur, il faut tout gérer tout seul, vivre sa vie à sa manière sans faire n'importe quoi." Ouais, mais ça, elle le faisait avant. Sauf qu'il était vrai que les soirées au dortoir ou même les repas dans le grande salle lui manquait pas mal... Enfin, ce n'était pas important sur le moment.

Après quelques secondes de silence, Merit pu entendre la jeune sorcière exprimer sa joie concernant la balade en balai que l'australienne lui avait proposé, puis se présenta en s'excusant de ne pas l'avoir fait plus tôt. Evidemment, la belle brune aurait pu le faire aussi... mais elle n'y avait tout simplement pas pensé. Alors, elle se présenta à son tour, un sourire aux lèvres.

- Merit Sullivan. Propriétaire de la boutique d'accessoires de Magie Noire et poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Gryffondor, d'où le balai.

A la suite de ces derniers mots et pour illustrer la fin de sa phrase, Merit siffla son elfe de maison qui transplana juste en face d'elle, à l'abri des regards. Elle lui demanda de ramener son balai et en quelques secondes à peine, la lionne se retrouva avec son éclair de feu en main.

- Si ça peut te rassurer, je n'irai pas aussi vite que durant les matchs. Sauf si tu apprécies ça ! Mais je vais éviter de voler dans les parages, ça pourrait inquiéter pas mal de personnes.

L'australienne, toujours souriante, avait lancé cette phrase avec enthousiasme et indiqua à Amy l'endroit où elle voulait se rendre pour décoller. Un endroit peu fréquenté par les moldus. En temps normal, cette proposition aurait pu paraitre bizarre, surtout venant d'une personne de cet âge là. Mais la petite sorcière semblait faire confiance à son ainée qui l'accompagna un peu plus loin, sous les regards des personnes intriguées de voir une femme se trimballer avec un balai à l'allure étrange dans la main. La Sullivan en profita pour poser une question à la jeune fille.

- Et dans quelle maison as-tu atterrie ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Anderson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Amy Anderson, Dim 15 Fév - 18:53


Après s'être présentée, la sorcière qui était tombée sur Amy en fit de même :

- Merit Sullivan. Propriétaire de la boutique d'accessoires de Magie Noire et poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Gryffondor, d'où le balai. Si ça peut te rassurer, je n'irai pas aussi vite que durant les matchs. Sauf si tu apprécies ça ! Mais je vais éviter de voler dans les parages, ça pourrait inquiéter pas mal de personnes.

De Magie Noire ? A vrai dire, Amy était bien étonnée que cette jeune femme si souriante et agréable travailla pour la Magie Noire... Elle ne lui cacha donc pas sa surprise.

- Mais si tu es Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Gryffondor, tu n'es donc pas à Serpentard... Et comment ça se fait que tu... travailles dans une boutique de Magie Noire...?

Amy était plus surprise qu'apeurée, après tout, peut-être Merit avait-elle opté pour cet emploi juste parce qu'elle était à la recherche de boulot, ce qui était très compréhensible. Néanmoins, elle eut inconsciemment un petit recul, comme devenue légèrement méfiante vis-à-vis d'elle. Enfin, ce n'était pas si important, et elle enchaîna :

— Ohh oui, de la vitesse ! Bon, en fait, je ne suis jamais allée aussi vite que les joueurs de Quidditch et je n'ai jamais essayé... Je dois avouer que c'est tentant mais... Je ne sais pas ce que tu en penses...

Amy n'essaya même pas de cacher son enthousiasme, elle était réellement excitée à l'idée de monter sur un balai en pleine nuit londonienne. Ce serait très certainement une vue resplendissante et une expérience inoubliable. Merit l'emmena dans un endroit un peu reculé du quartier, un peu sombre, mais où elles étaient sûres de n'être vues par personne lors de l'envol. La rouquine comprit le message et la suivit. Pendant ce temps, la jeune adulte continua la conversation.

- Et dans quelle maison as-tu atterrie ?

— A Gryffondor ! répondit-elle immédiatement. J'en suis tellement heureuse... Je ne pensais pas pouvoir y aller mais j'ai été vraiment très ravie d'y avoir été répartie !
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Merry K. Harper, Sam 21 Fév - 12:04


Suite à sa remarque concernant le décollage du balai, les deux sorcières s'étaient finalement dirigées vers une ruelle à l'abri des regards, pour permettre à Merit de décoller en tout sécurité. A ce moment là, la jeune fille s'était interrogée concernant l'emploi de la Sullivan. Il était vrai que pour certaines personnes, voir une Gryffondor travailler dans une boutique faite pour les Serpentards, ce n'était pas commun. Mais malgré son appartenance à une lionne, la boutique ne perdait pas de sa popularité et Merit n'était pas non plus mal vue par ses amis ou même anciens amis. Mais la Sullivan remarqua vite le mouvement de recul d'Amy. Elle lui adressa un sourire qui se voulait rassurant et écouta ce qu'elle avait à dire ensuite.

— Ohh oui, de la vitesse ! Bon, en fait, je ne suis jamais allée aussi vite que les joueurs de Quidditch et je n'ai jamais essayé... Je dois avouer que c'est tentant mais... Je ne sais pas ce que tu en penses...

Amy avait l'air très enthousiaste concernant la proposition de l'australienne. Elle même aimait voler, et c'était d'autant plus génial de nuit. Survoler les rues de Londres, éclairées par quelques lampadaires, ça devait vraiment être joli. Continuant leur marche vers un coin reculé, les deux sorcières engagèrent la conversation et Merit avait vite demandé à la jeune fille dans quelle maison elle était. D'après elle, elle n'était pas à Serpentard. Du moins, elle n'en montrait rien si c'était le cas.

— A Gryffondor ! J'en suis tellement heureuse... Je ne pensais pas pouvoir y aller mais j'ai été vraiment très ravie d'y avoir été répartie !

- Super ! Je suis contente pour toi dans ce cas ! C'est vraiment une superbe maison.

Merit était assez nostalgique quand elle se rappelait ce qu'elle avait vécu durant ses années à Poudlard. Sa répartition, puis son intégration, et la prise en charge des nouveaux. Malgré son ancienneté et son sérieux, la jeune femme n'était jamais devenue préfète, mais était devenue très proche de ses derniers, dont elle n'avait plus énormément de nouvelles. Hormis celles de Violaine qui ne l'était plus à présent. A cause d'une fugue peu appréciée par Harshing... Surtout que la Corrigan était vite venue se réfugier chez son amie de toujours, qui l'avait épaulé dès son arrivée, Merit. Enfin épaulé, c'était un bien grand mot... Elle l'avait plutôt initiée et lui avait fait son propre baptême de bienvenue... Elles étaient revenues bien ivres à Poudlard... Un bon souvenir !

- J'espère que tu t'es bien intégrée parmi eux ! Ils vont bien d'ailleurs ? Du moins, les anciens qui sont en septième année ? Je ne dois pas vraiment me souvenir des autres...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Anderson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Amy Anderson, Sam 28 Fév - 13:25


A l'annonciation de la répartition d'Amy chez les Gryffondors, Merit répondit :

- Super ! Je suis contente pour toi dans ce cas ! C'est vraiment une superbe maison.

En effet, Amy pensait la même chose. Elle ne s'était pas doutée pouvoir atterrir chez les Lions, et elle se rappelait encore de la surprise mais surtout de sa joie immense à devoir désormais porter le blason rouge et or.

- J'espère que tu t'es bien intégrée parmi eux ! Ils vont bien d'ailleurs ? Du moins, les anciens qui sont en septième année ? Je ne dois pas vraiment me souvenir des autres..., continua la jeune femme.

- Hum, à vrai dire, je ne sais pas trop pour les anciens, je les croise sans vraiment trop leur parler. Mais j'imagine qu'ils vont bien ! Enfin, j'espère, dit-elle en souriant.

Ses rencontres avec des Gryffondors s'étaient principalement déroulées avec des élèves plus âgées qu'elle, mais moins que les préfètes, vers la quatrième année. Il y avait eu également des papotages avec les premières années de son âge et enfin, des élèves d'autres maisons. Poudlard était si grand, si vaste, et regorgeait d'élèves de tous âges. C'était comme une très grande famille, et Amy était très fière d'y appartenir à son tour. Même s'il lui arrivait d'être triste de la distance entre elle et sa mère, de qui elle n'avait pas l'habitude d'être éloignée, elle était plus que ravie de se trouver entre les murs de ce fantastique château.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Merry K. Harper, Dim 1 Mar - 15:35


Merit se demandait comment allaient les jeunes sorciers dans son ancienne maison. Et c'est avec une joie inattendue que la Sullivan avait appris la répartition d'Amy chez les Gryffondors, la maison de l'australienne. C'est comme ça qu'elle avait fini par demander à la jeune sorcière comment se portaient les septièmes années. Ceux qu'elle avait pu connaître lorsqu'elle était encore scolarisée et avec qui elle avait pu partager de nombreux moments, joyeux ou non. De bons amis en somme.

- Hm, à vrai dire, je ne sais pas trop pour les anciens, je les croise sans vraiment trop leur parler. Mais j'imagine qu'ils vont bien ! Enfin, j'espère.

Merit espérait aussi. Elle rendit son sourire à la jeune Gryffondor et s'installa sur son balai dans un geste gracieux comme elle en avait l'habitude. Elle invita Amy à monter derrière elle et attendit que cette dernière passe ses bras autour de sa taille pour décoller. Vérifiant bien qu'il n'y avait aucun moldu dans les parages, la Sullivan s'envola dans les airs avec une rapidité étonnante. Durant un moment elle vola plutôt rapidement puis ralenti à l'approche du portail de Poudlard. L'australienne atterrit juste devant et déposa la première année en douceur.

- Et te voilà arrivée ! Si jamais tu veux me contacter, tu peux envoyer un hibou à la boutique, je te répondrai. Bonne nuit.

Suite à la réponse d'Amy, Merit reparti mais ne refit pas de détour par Londres. Elle se rendit directement chez elle dans la plus grande discrétion pour ne pas attirer l'attention.

Fin du RP pour moi

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Anderson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Amy Anderson, Mar 3 Mar - 19:51


Tandis qu'Amy annonçait à Merit ce qu'elle savait (ou plutôt ne savait pas) à propos des septièmes années de Gryffondor, la jeune femme enfourcha son balai, et Amy s'installa derrière elle. Elle l'entoura de ses bras et bientôt elles furent dans les airs, après avoir vérifié qu'aucun Moldu ne fut dans les parages.
Lorsqu'elles décollèrent, la rouquine ressentit une bouffée d'adrénaline qui lui fit monter le sourire aux lèvres. Elle était toute excitée et si contente d'être dans les airs ! Elles furent bientôt au-dessus de la ville plongée dans l'obscurité et elle ne s'était pas trompée : la vue était splendide.
Amy profita de ce magnifique paysage (ainsi que de la joie de voler) mais très vite, Merit redescendit. Elle la posa devant le portail de Poudlard et s'adressa à elle, en signe d'au revoir :

- Et te voilà arrivée ! Si jamais tu veux me contacter, tu peux envoyer un hibou à la boutique, je te répondrai. Bonne nuit.

Elle repartit aussi sec, et la jeune élève lui fit des signes au loin. Puis, elle fit face à l'immense entrée du château et y pénétra avec douceur.

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


RP harradas

Message par : Harradas Spinner, Jeu 5 Mar - 20:00


RP Unique

__________________________________________

[Quelque part en plein milieu de Londres, le lendemain de la mort de Renata Harshing]


- Ce que je ne comprends pas c'est : pourquoi l'avoir empoisonné ? Pourquoi là ? Pourquoi maintenant ? Ils ont eu maintes fois l'occasion de pouvoir la tuer, pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Lança-t-il, assis sur le divan en se tordant les doigts.

- Harradas, vous pensez qu'elle a été tuée ? Demanda l'autre d'un regard impassible, à quelques centimètres de lui, confortablement positionné sur un fauteuil de bureau les jambes croisées, triturant un médaillon en or qu'il portait autour du coup.

- Qu'est-ce que vous me diriez si je vous disais que la magie existait ? S'il y avait tout un autre monde dans lequel vivrait toute une communauté de sorciers. Vous me prendriez pour un fou n'est-ce pas ? Mais supposons. La magie comporte plusieurs modes de fonctionnement, la principale étant basée sur votre intention : La magie noire et la magie blanche. Chaque type de magie a ses condisciples et comme dans chaque domaine, nous y retrouvons un chef. Un symbole. Je pense que Renata invoquait pour moi l'emblème de la magie blanche, celle du bien, voyez-vous. Bien que la mort soit une évidence de l'existence, tous ces évènements ne paraissent pas logiques. Car de l'autre côté, nous retrouvons tout un groupe d'êtres malfaisants usant de la magie noire pour parvenir à leurs fins. Ils frappent là où ça fait mal. Mais hier soir ils sont allés trop loin. Pas que je puisse y faire quoi que ce soit mais... Ils ont franchi la ligne de non-retour. Lorsque je l'ai appris ce matin je n'y croyais pas. J'étais dans une genre de phase de déni je suppose, enfin peu importe. Mais le pire reste tout de même qu'ils nous demandent de croire à la mort, par crise cardiaque, d'une femme âgée d'à peine quarante-neuf ans. L'espérance de vie en Angleterre est de plus de quatre-vingt-deux ans ! Et je ne vous en parle même pas pour les sorciers ! Vous allez me dire que l'une des plus puissantes sorcières de notre époque serait morte après une simple crise cardiaque ? Je n'y crois pas un seul instant. Ce matin lorsque j'ai finalement repris mes esprits, je ressentais comme une lourde pesanteur dans mon ventre. Mes pensées n'étaient pas désorganisées comme à leur habitude, elles étaient... Vides. Je n'arrivais plus à penser à quoi que ce soit d'autre. J'avais honte, honte de vivre dans un monde où les histoires sont encore réglées par le meurtre. Nous sommes au XXIIème siècle, c'est complètement absurde ! Mais les gens ne semblent pas se rendre compte. Pour eux, c'est normal. Le journal qui a annoncé la tragédie n'a exprimé quasiment aucun regret et il semblait même plutôt aux anges de voir ce petit changement de situation dans la hiérarchie. Ravi d'être le premier à pouvoir divulguer l'histoire. Mais vous savez quoi ? Ce sont des égoïstes. Tous autant qu'ils sont. Ils ne pensent qu'à eux, à leur petite personne, leurs petits projets. Ils ne voient l'avenir que s'ils sont inclus dedans. Sinon ce ne serait "pas très cool" n'est-ce pas ? J'ai toujours connu une profonde estime pour Renata. Je ne sais pas si c'est son apparence érudite ou la façon dont elle plaçait ses mots, mais elle avait quelque chose de tout à fait irremplaçable. Pendant un moment elle m'a même donné l'envie de devenir Directeur de Poudlard.

- Poudlard ? L'interrompit-il.

- Le nom de l'école. Précisa rapidement le jeune garçon. Mais après ce qu'ils lui ont fait, je me suis rendu compte de quelque chose de crucial. Personne ne pourra jamais arriver à son niveau. Devenez directeur après elle et vous serez amené à être appelé le successeur de Renata, et rien d'autre. En réalité ce n'est pas tant son pouvoir que je souhaitais, mais l'amour qu'elle éprouvait pour l'établissement ainsi que pour ses élèves et la façon dont elle les préservait. A vrai dire, je me retrouve beaucoup chez elle. Le côté hautain, un tant soit peu insociable, incapable de mener une vie de famille à bien. Et pourtant elle a su y arriver. Elle n'a pas baissé les bras et elle est montée jusqu'au sommet. Je la croyais immortelle... En relisant l'article pour la énième fois, j'ai remarqué mes mains tremblantes, mon souffle court, mes oreilles brûlantes et les larmes qui me montaient aux yeux, j'ai inévitablement explosé. J'ai déchiré le journal, hurlant dans l'appartement, ouvrant la fenêtre pour scander toutes les insultes qui me venaient à l'esprit sur le Chemin de Traverse. Accusant des passants qui n'avaient absolument rien à voir là dedans, mais peu m'importai. Ils étaient tous fautifs, tous coupables. Et ce n'est pas la première fois que de telles étrangetés se produisent. Mais personne ne prend les mesures nécessaires pour les éviter. A croire que nous sommes au sein d'un cercle vicieux se reproduisant inéluctablement. Dès que l'on pense que le danger est écarté, nous baissons notre garde, et c'est là que l'on vous donne un coup de poing en pleine figure. Au moment où vous vous y attendiez le moins. Je me sens tellement coupable. J'ai la sensation que j'aurais pu et que j'aurais du faire quelque chose avant que cela ne se produise. J'étais au château -l'établissement scolaire- il n'y a pas si longtemps de cela. Peut-être que j'aurais dû aller la voir. La prévenir que quelque chose allait se produire si jamais elle ne restait pas prudente. Car le Mal, lui, ne prend pas de vacances. Il ne jette pas l'éponge. Il n'abandonne pas. Il a toujours été là et le sera perpétuellement. Cela n'est pas quelque chose que l'on peux éradiquer. Mais on peut le contenir. On peut se protéger. On peut le maintenir à distance, du moins assez pour être en sécurité. Le Ministre de la Magie pensait vraiment que les Mangemorts allaient attaquer deux, trois boutiques, tuer deux élèves dans l'école puis s'arrêter là ?

- Attendez, il y a un Ministre de la Magie qui mange des quoi ? L'arrêta-t-il de nouveau, complètement perdu.

- Le Ministère de la Magie, c'est un peu comme la Maison Blanche vous voyez, et le Ministre de la Magie c'est l'équivalent du Premier Ministre. Les Mangemorts, quant-à eux, sont le groupuscule des êtres malfaisants dont je vous parlais plus tôt. Avec la magie noire tout ça. De toutes manières, il était évident qu'ils n'avaient pas encore dit leur dernier mot. C'est à penser que ce Ministre est complètement idiot ! A croire qu'il est manipulé, non mais franchement, je trouve son raisonnement parfaitement irresponsable. Et puis je ne vois pas ce que Renata lui trouvait franchement, il est absolument dérangé. Tout autant dans sa manière d'être que dans sa façon de gouverner le pays. Elle aurait pu faire bien mieux en étant à sa place, croyez-moi. Elle était stricte mais juste et rien ne lui passait au dessus de l'épaule. Elle s'occupait de tout. Elle était vraiment formidable, une femme unique. Et puis... Elle était la représentation parfaite de la Serdaigle aguerrie, formée par l'expérience, poussée de l'avant par sa digne réputation. Non, vraiment, je n'ai pas d'autres mots...


Il s'arrêta un instant, n'ayant jamais ressenti le besoin de parler autant, ça le surprenait. Il demanda à l'homme s'il pouvait lui passer la bouteille d'eau qui était sur son bureau derrière lui, ce qu'il fit. Il but à grandes gorgées pendant que l'homme se demandait encore ce que pouvait bien signifier d'être un Serdaigle ou encore où diable se situait ce Chemin de Traverse. Mais n'y faisant pas attention, Harradas lui rendit sa bouteille -vide- et s'allongea entièrement sur le divan, une main sur son ventre, l'autre logée contre sa nuque, avant d'inspirer un grand coup.

- Vous avez déjà eu une idole ? La définition d'une telle personne se traduit par une très grande admiration que porte une personne à une autre. Mais je n'ai jamais été... Proche d'elle. Bien sûr, nous avons eu l'occasion d'échanger à de nombreuses reprises mais à chaque fois le sujet ne concernait que l'école, mon travail d'élève, mon job de préfet... J'ai l'impression qu'elle a eu plus d'impact sur moi que sur n'importe qui d'autre et je n'arrive pas à comprendre ça. Je regrette de ne pas avoir pu apprendre à mieux la connaître. Mais peut-être devrais-je sobrement l'oublier comme tout le monde le fait si bien. Cependant il y a une partie de moi qui ne désire pas la laisser partir. Pas maintenant. Elle représente tant pour moi, mais je ne saurais pas dire quoi... C'est la première personne m'ayant contacté du monde magique. Lorsque j'ai appris que j'étais un sorcier, c'était comme une délivrance. Un miracle inespéré de pouvoir enfin vivre une vie exceptionnelle. Et c'est elle qui m'a apporté cette chance. Elle a toujours été là durant mes sept longues années d'études... Je pense qu'elle représente une part de mon enfance. Son départ me montre que je dois renoncer à cette partie de moi. Mes parents m'abandonnant en apprenant que je n'étais pas normal, même à dix-huit ans ça fait mal. J'aurais peut-être dû leur dire. Mais Renata m'a même proposé de revenir à Poudlard, devenir joueur de Quidditch pour gagner un peu d'argent et de rester à l'auberge de Pré-au-Lard pendant quelques temps. Cela m'a fait tellement de bien de revenir, je me sentais en sécurité dans ce paysage Ecossais, espacé par des vallées et des fleuves tous plus agréables et paisibles les uns que les autres. J'ignore pourquoi je suis reparti d'ailleurs. Renata était à la fois si importante et si distante. Peut-être que dans le village j'étais trop près d'elle sans l'être réellement. J'aurais dû aller demander s'ils ne pouvaient pas ouvrir un nouveau poste de concierge. Grincheux comme je suis j'aurais été parfait à la tâche. Et puis Poudlard avait besoin de plus de personnel pour surveiller les couloirs et protéger les élèves, je ne doute pas que... Attendez. Le jeune homme se stoppa net et réfléchit l'instant d'une seconde. Je sais ! Je sais pourquoi il faut que je retourne à Poudlard. C'est l'endroit qui m'a toujours protégé et qui m'a constamment apporté son soutien. Et désormais c'est à moi que revient le devoir de le soutenir. Je n'arrive pas à croire que je ne m'en sois pas aperçu plus tôt. Renata a été pour moi comme... Comme...

- Comme une mère ? Suggéra intelligemment l'homme.

- C'est ça. Il s'immobilisa le quart d'une seconde, comprenant qu'il portait plus d'affection à son ex-Directrice d'école qu'à sa propre mère. Flippant. Et j'ai besoin de donner en retour. Maintenant qu'elle n'est plus là, qui va s'occuper de l'école ? Il y a un nouveau Directeur, certes, mais qui veillera au bien-être des élèves ? J'ai vu que dans le personnel de Poudlard il n'y avait plus aucun Serdaigle. Renata était la seule représentante de cette maison. Si personne n'est là pour soutenir les petits aigles, ils vont tomber à l'abandon ! Ce n'est tout simplement pas possible. On ne peut pas laisser toute une génération de jeunes Serdaigles, penser qu'il n'y a aucun avenir pour eux, juste parce qu'ils sont dans cette maison ! Ce qui, par ailleurs, est entièrement faux. Auparavant, Serdaigle était l'une des meilleures maisons de Poudlard, lorsque l'on disait que l'on était à Serdaigle c'était comme dire qu'on était en S, scientifique, c'était la classe élite. J'ignore ce qui s'est passé, mais il faut que je trouve un moyen de leur redonner espoir. De les remotiver, de leur ré-inculquer les traditionnelles et nobles valeurs de de Rowena. Leur donner envie d'apprendre, de vouloir persévérer. Je pense qu'on les a toujours rabâché pour avoir été trop cultivés et qu'au final ils ont fini par cesser de montrer leur talent. Mais je suis certain que leur don est encore là, enfoui quelque part, peut-être plus profondément qu'on ne le pense, mais il est là. Et il faut que je le fasse briller de nouveau. C'est ce que Renata a toujours fait. Elle était une réelle allégorie de cette façon de penser. Toujours désireuse de vouloir faire ressortir le meilleur de nous même et je pense qu'elle a parfaitement réussi son travail. Ceux qui la caractérisent de laxiste ne sont pas conscients que les enfants et les adolescents ont besoin de tolérance pour s'épanouir. Ce n'est pas en les forçant à travailler jour et nuit qu'ils en ressortiront meilleurs. Ils seront tout simplement écœurés. Il faut leur laisser le temps d'apprendre à se connaître les uns les autres, les faire grandir et mûrir. Poudlard n'est pas un internat pour rien. Ce lieu a été créé dans l'objectif d'obtenir une harmonie entre tous les élèves, aussi différents soient-ils. Renata y apportait le sérieux et la prestance nécessaire, mais je ne crains que le nouveau directeur ne sois abusif de l'autorité. Je pense que... Je vais devenir Directeur de Serdaigle. Harradas n'en revenait pas de ses propres mots. Je vais aller poster ma candidature dès demain, afin de pouvoir surveiller la situation de près et de protéger ma maison. Il n'y a pas d'autres solutions. Il faut que je puisse avoir l’œil sur ce qu'il se passe en ce moment même. Les évènements ne font que commencer et il est hors de question que je puisse permettre à de tels bouleversements de se reproduire... Mais une toute dernière chose m'échappe. Si ces mages noirs, que sont les Mangemorts, ont des idées que j'approuve. Comme par exemple, la révélation du monde de la magie aux gens normaux, je pense que ce serait une excellente idée qui mettrait fin à bon nombre de soucis dans nos deux communautés. Mais si de l'autre côté, je n'approuve pas leurs méthodes. En même temps ils ont essayé de me tuer à plusieurs reprises mais bon. Cela voudrait-il dire que je suis aussi mauvais qu'eux ou bien... Qu'est-ce que vous en pensez ?


Il y eut un long moment de silence.

- Et bien j'en pense que, si vous appreniez à n'importe qui que la magie existait, je doute fort que l'on puisse croire en vos propos. Je dois vous avouer que moi même j'ai du mal à y penser. Il se racla la gorge d'un air embarrassé. Néanmoins tout ceci n'est qu'une simple illustration n'est-ce pas ? Un pur fruit de votre imagination ? Insista-t-il.

Sortant délicatement sa baguette, le jeune homme posa un regard en peine sur son interlocuteur et lui jeta le sortilège d'amnésie de vive voix. Il rangea aussitôt son instrument de magie et laissa l'homme reprendre ses esprits.

- Ah ! S'exclama-t-il ravi. Harradas ! Vous êtes là pour une nouvelle consultation ?

- Non en réalité nous venions tout juste de terminer. Répondit le jeune avec un léger sourire.

- Mille excuses ! Vous savez que ce genre de black-out m'arrive constamment avec vous. Il rit légèrement. Cela n'a rien de personnel, bien entendu, je me fais vieux ! Néanmoins j'espère que j'ai su vous apporter ce dont vous aviez besoin. Finit-il en se levant et en invitant son client à en faire de même.

- Merci, Mr Dolto. Répondit-il en lui serrant la main et en le regardant droit dans les yeux.


Quelque chose semblait différent par rapport aux autres séances, mais il n'aurait su dire quoi. Quittant la salle, il referma la porte derrière lui sur laquelle étaient inscrites les lettres en or : PhD Philosophiæ Doctor. Mr Dolto était un moldu normal, marié depuis plus d'une vingtaine d'années à une moldue tout aussi normale, quoi que légèrement superstitieuse. Mais même en étant psychologue depuis plus d'années qu'il n'avait de doigt de main, comme de pied, il n'avait encore jamais assisté à une consultation pareille. Fermant la porte à clef derrière ce client régulier bien mystérieux, il se précipita sur son téléphone de bureau et composa son numéro de domicile aussi rapidement que possible.

- Répond... Répond... Quelqu'un décrocha alors à l'autre bout de la ligne. Elizabeth ! Tu avais entièrement raison ! Le talisman que tu m'as donné a fonctionné, je l'ai mis autour de mon cou et ça m'a protégé ! Je me suis rendu compte pourquoi j'avais systématiquement des trous de mémoire avec lui... C'est un sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Devant un monument moldu

Message par : Evan, Ven 24 Avr - 14:58


Pv 61.


°~ Hollow Bastion ~°


~ Evan, désireux de renouer le contact avec ses anciens amis Mangemorts, afin de mettre les choses au clair, avait prit la direction de la forteresse ténébreuse. Il y était entré de nuit, pour laisser un message sur la table du salon à l'attention de celui ou celle qui avait pris les rênes des Mangemorts. Un message simple et concis.

"Qui que soit le nouveau Seigneur des Ténèbres, rendez-vous demain, à minuit, abbaye de Westminster. Evan."

~ Il devait s'expliquer, sur son départ ainsi que celui de Mike. S'il n'avait pas choisi de rester à la forteresse, c'était avant tout parce qu'il ne savait pas comment il était considéré par ses pairs. Le voyait-il comme un traître ? Il espérait que cela ne soit pas le cas. Et qui de mieux à contacter pour mettre les choses au clair que le mage noir qui dirigeait maintenant ? Il s'était éclipsé dans la nuit telle une ombre, comme il était venu.


°~ Abbaye de Westminster ~°



~ La journée s'était déroulée le plus banalement possible. Le mage noir avait passé l'essentiel de son temps dans son manoir, ressassant le passé. Il avait été loyal à cinq Seigneurs des Ténèbres, et l'identité du nouveau le tracassait. Il ne savait pas comment ce Mangemort mystérieux réagirait à ce qu'il avait à dire. En fait, il était surtout tracassé à l'idée que cela soit quelqu'un qu'il ne connaisse pas, auquel cas il aurait bien du mal à se faire entendre. Sa longue cape noire sur les épaules, le capuchon recouvrant sa tête, sans masque, il prit la direction de Londres.

~ Un vent relativement fort soufflait dans la capitale anglaise. Le ballet des voitures et leurs phares aveuglant perçait par endroit la pénombre. Le mage noir jouait avec les parties d'obscurité pour se faufiler un chemin discret jusqu'à son objectif. Il se mêla à quelques badauds et parcouru le reste de son trajet en suivant son code de sécurité.  L'heure était tardive et le nombre de gardes considérablement réduits.  Après avoir bien observé les rondes, il se faufila en quelques bonds comme savait parfaitement le faire les Mangemorts jusqu'à la grande porte Nord qu'il ouvrit d'un « Alohomora ».

~ Un cliquetis se fit entendre timidement et il poussa la porte de droite avant de s'immiscer à l'intérieur en prenant soin de la repousser derrière lui. Il n'était pas là pour observer la beauté du lieu, bien que celle-ci était incroyable. Même s'il n'aimait pas les moldus, il devait reconnaître qu'en matière d'architecture certaines de leurs créations étaient des joyaux.

~ Il s'aventura jusqu'au centre de l'abbaye qui formait une croix, son regard balayant chaque côté de la nef. Sur sa droite, l'entrée Ouest avec ses deux tours de pierres visibles à l'extérieur. Sur sa gauche, un trône attendait. Il décida de s'asseoir dessus et croisa ses deux mains devant lui, en attendant son rendez-vous. Il avait hâte de découvrir l'identité du nouveau Seigneur des Ténèbres, même s'il appréhendait un peu la réaction de ce dernier. Sûr de lui, il était prêt à se battre si jamais la discussion devenait houleuse. Il n'était pas là pour créer des problèmes, au contraire, il espérait même peut-être pouvoir en résoudre.

~ Le regard perdu dans les sculptures qui ornaient la nef, le mage attendait. Le silence régnait en seul maître. La tranquillité apparente ne tarda pas à être chassée par les douze coups de minuit qui résonnèrent de Big Ben, qui se trouvait à quelques pas au dehors. L'heure du rendez-vous tant attendu avait sonné. Le mage était impatient. Il enleva ses yeux perçants des sculptures et se mit à observer le centre de la nef, en attendant qu'une silhouette familière, ou non, vienne à lui...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 61
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un monument moldu

Message par : Mangemort 61, Dim 10 Mai - 22:22


En entrant dans le petit salon de Bastion, 61 eut une très bonne surprise en voyant un petit mot souiller la table basse. Curieux, il le prit afin d'en prendre connaissance. Evan, anciennement Mangemort 08, souhaitait une conversation avec l'actuel Seigneur des Ténèbres. A la vision de ce nom, le mage noir fut surpris. Il avait de ça quelques années, alors que 61 n'était encore qu'un enfant, Evan avait quitté l'ordre du jour au lendemain en même temps que l'ancien Seigneur des Ténèbres. Au début, il avait pensé qu'ils étaient tous les deux partis en mission mais en ne les voyant pas revenir, les choses avaient évolué et ils avaient sombré dans l'oubli. Un nouveau chef avait été élu et plus jamais on n'avait entendu parler d'eux.

Le lendemain, aux alentours de minuit, 61 transplana devant l'Abbaye de Westminster. L'homme qu'il devait rencontrer ce soir n'avait pas l'air d'être arrivé, du moins c'est ce qu'il semblait puisque le parvis était totalement désert si l'on ne comptait pas les gardes. Mais, il savait qu'Evan était du genre à arriver à l'heure et si il n'était toujours pas là, c'est qu'il devait attendre sagement à l'intérieur, à l'abri d'oreilles indiscrètes. D'un pas totalement assuré et s'assurant que les gardes ne le remarqueraient pas, le Seigneur des Ténèbres poussa l'une des lourdes portes de l'abbaye qui se trouvait ne pas être verrouillée. Il entra à l'intérieur et avança, ses pas résonnant dans la bâtisse. Arrivant au centre, il tourna sa tête à droite puis à gauche et il le vit, attendant patiemment sur un trône et cette vision fit sourire 61.

Pour l'occasion, il avait décidé de ne pas porter son masque et avait juste relevé le capuchon de sa cape sur sa tête. 61 connaissait l'homme qu'il allait rencontrer et il n'était donc pas nécessaire de faire dans les grandes formalités. Cependant, il avait hâte d'entendre ce que Evan avait à lui dire et espérait que ces explications quant à son départ de l'ordre des mangemorts seraient satisfaisantes auquel cas il n'hésiterait pas à lever sa baguette contre son ancien frère d'arme. Enfin ça, c'était si il avait prévu de s'expliquer. Toujours sans un mot, il s'approcha de lui et quand la distance lui parut suffisante, il s'arrêta.

- Evan.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Devant un monument moldu

Message par : Evan, Lun 11 Mai - 13:48


~ Evan balançait inlassablement son regard sur toute l'étendue de l'abbaye depuis sa position. Si bien qu'il serait capable de décrire précisément certains points de la nef si on venait à l'interroger dessus. Les mangemorts étant d'une nature ponctuelle, surtout lorsqu'ils attaquaient, il n'eut pas à attendre bien longtemps l'arrivée du Seigneur des Ténèbres mystère. Quelques pas qui résonnèrent fortement sur le sol de Westminster vinrent l'informer de l'arrivée tant attendue.

~ Le mage ne bougea point, mais un sentiment d'excitation l'envahit. Ce sentiment ne cessa de croître jusqu'à ce que la silhouette encapuchonnée ne se retourne vers lui et s'arrête à une distance qui symbolisait probablement un certain degré de méfiance.

- Evan.

~ C'était 61 ! Le mage fit quelques applaudissements sincères, bien qu'ils purent paraître déplacés, puis il se leva de son trône pour faire face au nouveau Seigneur des Ténèbres.

- J'aurai dû me douter que c'était toi ! Mes félicitations ! Après tout, tu faisais partie des plus anciens, cela ne m'étonne donc pas de te voir ici ! Trêves de formalités...

~ Le mage garda ses mains l'une dans l'autre, décidant de ne pas faire de mouvements qui pourraient paraître suspects aux yeux de 61. Tant que ce dernier ne montrait pas d'animosité envers lui, il n'avait aucune raison d'en faire preuve à son égard. Il n'était pas un traître non, il souhaitait simplement pouvoir expliquer ce qui était la vérité, en espérant que 61 ne lui en veuille pas. Auquel cas, un combat d'anthologie pourrait avoir lieu dans ce qui serait certainement, le dernier jour de l'abbaye de Westminster... Il marcha en direction de son confrère, du moins, il le voyait toujours comme tel.

- J'apprécie sincèrement que tu ais répondu favorablement à ma demande. Je pense qu'il est de mon devoir de m'expliquer et de t'apporter la vérité sur le départ de 13, et le mien... Après, tu décideras ce que tu voudras !

~ Il avait esquissé un sourire vers 61 qui lui disait clairement "C'est toi le boss, tu auras le dernier mot". Il pesa ses mots, pour essayer de ne pas offenser quelqu'un qu'il avait à juste titre considéré comme son ami quelques temps en arrière.

- 13, Mike, l'ancien Seigneur des Ténèbres, peu importe... Si les Mangemorts se sont retrouvés sans lui, c'est que Mike avait décidé de tout simplement quitter le monde magique ! Cela lui a pris du jour au lendemain ! Nous avions attaqué le Poudlard Express, la RMTM était mise en place et beaucoup d'autres projets semblaient dessiner un bel avenir pour notre ordre... Mais voilà, sans que je ne sache réellement pourquoi, Mike a décidé qu'il était temps pour lui de se ranger, d'abandonner la magie, sa fonction, les Mangemorts, moi, pour vivre sa petite vie tranquillement avec sa femme et sa famille...

~ Evan fit une brève pause, laissant à 61 le soin de mettre les éléments en place dans son esprit. Il scrutait attentivement le visage de l'homme afin de voir d'éventuels signes de dangers, mais il paraissait aussi impassible que lui. Il reprit.

- Comme tu le sais, 13 et moi étions très proches. Il me considérait comme son bras droit.. Quand il m'annonça qu'il allait quitter notre ordre, le laissant sans chef du jour au lendemain, je n'ai pas supporté la nouvelle... J'ai essayé de le retenir, mais il ne voulait rien savoir. Il est parti sans demander son reste. Et moi, j'ai fait la même chose. Il voulait que je prenne les rênes après lui, mais je n'avais plus l'envie de continuer... Nous avions une vision très semblable de qu'il fallait faire, comme deux frères de sang. Je n'ai pas supporté l'idée de me retrouver sans lui alors j'ai fui... Je suis parti aussi, le cœur lourd et amer... Je passerai les détails sur les carnages que j'ai faits pour me remettre de la colère qui m'avait envahie suite à son départ. Le fait est que, aujourd'hui, quand j'ai décidé de revenir vers le monde magique, même si je n'ai jamais abandonné la magie noire, je gardais en tête l'idée qu'il était de mon devoir de m'expliquer.

~ il marqua une nouvelle pause, sachant que quand il aurait fini son discours, c'est 61 qui déciderait de la suite de la soirée, qui écrirait l'orée d'un affrontement ou celui d'une amitié toujours existante malgré les choix incertains que pouvait offrir la vie...

- Tu es dans ton droit de m'en vouloir ! Comme chacun des mangemorts qui étaient présents lorsque cela s'est passé... A mes yeux, je n'ai de compte à rendre à personne... Car jamais je n'ai trahi mes frères, même si cela peut-être perçu comme tel... Mais je te dois au moins la vérité... J'ai servi sous près de dix Seigneurs des Ténèbres différents... Je me fierai à ton jugement quoi que tu décides. Mais sache juste que si tu me considères comme un traître, je ne me laisserai pas tuer sans combattre...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Devant un monument moldu

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 7

 Devant un monument moldu

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.