AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 13 sur 16
Une taverne moldue
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Aidan Cray
Serdaigle
Serdaigle

Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Ven 26 Jan - 17:01:06


Une Taverne Moldu
With Beauden C.
Beauden me fixa pendant de longues minutes, puis détourne son regard pour regarder la carte que je lui présentait. En parlant de ma famille nos yeux se croisèrent et le jeune Homme tourna sa tête aussitôt, un sourire discret en coin se dessina sur mon visage. Il s'excuse d'avoir abordé le sujet de ma famille puis s'avança vers moi, je fit de même en m'appuyant sur la table à l'aide de mes coudes, l'ancien Poutsouffle était à quelque centimètre de moi, je pouvais sentir son souffle sur mon visage. Il me demanda si mes neveux et nièces était Sorciers et s'ils étaient à Poudlard. Je fait exprès de m'avancer encore un peu vers Beauden pour lui répondre.

    - Mon Neveu et ma Nièce sont Sorciers, l'un à 11 ans et a intégré Poudlard cette année, il est à Gryffondor comme ma Sœur l'était. Ma Nièce qui à déjà 15 ans est à Serdaigle.

   Je déplace ma main au plus près de celle de Beauden avant que celui-ci ne recule, je fait de même en laissant quand même ma main sur la table. Le jeune Homme appelle un Serveur et lui demande une Profiterole, puis me demande ce que je veux, je mime une personne exaspérée puis rigole joyeusement. Pour respecter sa demande, et surtout pour rester plus longtemps avec lui, parce qu'il est vraie que ce jeune Homme est très attirant aussi physiquement que mentalement, je commande un Moelleux au Chocolat. Je pose de nouveau mon regard sur celui de Beauden.

    - Je ne sais pas du tout quoi te poser comme question, tu n'aurais pas une idée par hasard ?

Le serveur revient avec nos commandes, pendant qu'il les pose sur la table je fait un petit sourire charmeur à Beauden, vu qu'il à commencer je n'ai plus qu'à suivre le jeux. De plus, cela fait bien longtemps que je n'ai pas flirter avec quelqu'un ou bien draguer une personne. Pas que je suis un dragueur compulsif non, j'aime prendre mon temps, mais là je sais pas pourquoi, on dirait comme un coup de foudre.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Beauden C. Murray, Sam 27 Jan - 3:33:09


Aidan se rapprocha encore un peu de Beauden et celui-ci esquissa un sourire à peine remarquable avant de reculer un tout petit peu, il n'aimait pas le contact physique et tout ceci était nouveau pour lui.
Il écouta avec attention ce que disait l'américain trentenaire, souriant et hochant la tête, il sourit à la mention des maisons.
Beauden était entrain de se souvenir que le choixpeau pour lui, avait hésité entre Poufsouffle et Serdaigle.

-C'est des grands ta nièce et ton neveu. L'aînée passe ses BUSES cette année!

C'était une constatation, Aidan devait le savoir, mais ça meublait un peu la conversation tout de même.
L'employé du ministère, tandis qu'il parlait, approcha sa main de celle de Beauden et le néo zélandais laissa faire. Il trouvait cet homme fascinant, intéressant et... charmeur?

Du coup Aidan commanda un moelleux au chocolat, et les commandes arrivèrent vite.
Et puis Aidan n'avait plus d'idée de sujet de conversation. Beauden se mit à réfléchir l'espace d'un instant, parce qu'il trouva vite.
-C'est quoi ce que tu préfères à Poudlard? Ce que tu as le plus aimé? Le plus regretté?
C'est un peu balancé comme ça mais Beauden était un peu maladroit, trouvant pas ses paroles, ses mots. C'est compliqué parfois.

Les desserts arrivent et l'ancien poufsouffle paye le barman avant de donner son assiette à Aidan qui lui fait un sourire magnifique, beau, tout ce que vous voulez.
Alors les lèvres du plus jeune s'étirent aussi, pour former un semblant de sourire, parce que c'est plus mystérieux. Et puis Beauden n'était pas un idiot, enfin normalement pas, il comprenait bien qu'il se passait un truc entre Aidan et lui, et il comprenait doucement ce qu'était ce "truc". Qu'il appréciait la présence d'Aidan. Et au début ça lui fit bizarre.

Du coup il en profita pour observer de nouveau le match de rugby, et il en profita pour poser une autre question à l'homme en face de lui.
-Tu aimes bien un sport en particulier? Magique ou pas...
Il commença à porter u morceau du ou de la, il ne savait toujours pas, profiterole à ses lèvres et mangea. Le néo-zélandais observa ensuite Aidan, sans que ce dernier ne le voit, c'est vrai que c'était un bel homme, il avait de beaux yeux, oui ce qui lui conférait un magnifique regard, oh et puis ce sourire. Beauden arrêttabde regarder l'homme, et regarda par la fenêtre dehors, la nuit commençait à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Sam 27 Jan - 8:11:18


Une Taverne Moldu
With Beauden C.
   Beauden me fit encore un sourire, maladroit certe, mais magnifique, on dirait que le jeune Homme n'est pas habitué à tout ce qui concerne le flirt et la drague ce qui me fait sourire, étant plus vieux c'est logique que j'ai plus d'expériences que lui. Le jeune Poutsouffle me posa donc quelques question, ce que je préfère à Poudlard, ce que j'aime le plus et ce que j'ai regretté. Je réfléchit pendant quelques instant, la dernière question étant la plus difficile des trois je m'interroge plus longtemps. Je déplace ma main sur ma nuque et balance ma chaise en arrière.

    - Ce que j'ai préférée à Poudlard, par dessus tout, c'est que ma Maison c'était comme une Deuxième Famille, c'est génial parce qu'on sait que nous sommes pas seuls. Ce que j'ai aimé le plus ce sont les cours de Défense Contre les Forces du Mal et ceux de Sortilèges. Ce que je regrette ? Peut-être Poudlard en entier, j'aimerais tellement y retourner.

   Après un coup d'œil vers la télé, Beauden me demande quel est mon sport préféré, je regarde l'écran pour regarder la fin du match et la victoire de la Nouvelle-Zélande, je me lève et déplace ma chaise de façon à être en face de la télé, je me retrouve donc à côté du Poufssoufle, ma jambe collé à la sienne, ce qui me fait encore plus sourire. Les Journalistes du Sport commencent à faire des débats concernant le match, n'aimant pas ceci je me tourne de nouveau vers Beauden.

    - Je n'ai jamais jouer au Quidditch, mais j'aime regarder les USA jouer. Pour ce qui concerne un sport non magique... J'adore l'escrime, j'en ais fait quand j'était plus jeune, ça muscle toutes les parties du corps, c'est très utile.

   Je fait un clin d'œil au jeune Homme et part dans un fou rire. Certains regard se tournent vers nous mais se détournent aussitôt. J'arrive à me calmer au bout de quelque secondes, je peux ainsi manger mon moelleux au chocolat, qui est délicieux en passant.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Beauden C. Murray, Sam 27 Jan - 10:20:54


Beauden écouta les réponses d'Aidan, il comprenait ses réponses, et c'est vrai qu'un tireur d'élite il aime l'action donc le cours de défense contre les forces du mal avait du le faire rêver étant plus jeune, c'est vrai que quand on réussissait un sort on se prenait pour un mini justicier. Alors quand on arrive à réaliser son rêve et à protéger au péril de sa vie les vies des sorciers innocents…
Quand à l'histoire des maisons, Beauden retrouvait un fond de vérité, mais lui était contre le système des maisons, ou alors il n'était pas entièrement pour.
-C'est vrai que les maisons sont cool et tout, mais quand on se retrouve tous avec les mêmes qualités dans un endroit, on a plus trop l'impression d'être unique. Même si Poufsouffle a été une seconde famille pour moi, je trouve qu'il y a un côté trop compétitif entre les quatre maisons, et ça c'est dommage, parce qu'on pourrait plutôt nous inviter à coopérer. Parce que quand on regarde les problèmes de dehors et les mages noirs qui courent les rues, bah on se dit qu'il faudrait apprendre à coopérer pour être plus forts oui.

Beauden avait parlé longtemps et il avait mis du temps aussi à choisir les justes mots, alors certes il s'était peut-être répété mais il avait parlé de ce qui lui déplaisait le plus à Poudlard ou au moins d'une des choses qui lui avait le plus déplus.
-Donc oui ça c'est un de mes regrets, après ça aurait été drôle si on avait eu au moins une année en commun.

Beauden rougit avant de manger encore un morceau de son dessert tout en écoutant l'employé du ministère parler de ses sports préférés, le quidditch, l'ancien Poufsouffle ne l'avait jamais pratiqué, pourtant ça l'aurait rapproché des étoiles mais non, il trouvait ce sport un peu violent, et puis, il avait peut-être le vertige…
Mais c'est vrai que l'escrime ça devait être chouette, et puis si ça musclait, Beauden sourit quand Aidan partit dans un fou rire.

Beauden suivit le regard d'Aidan et vit que le match était terminé, la Nouvelle Zélande avait gagné et un large sourire se dessina sur le visage du néo zélandais.
-Moi j'aime bien le rugby du coup, mais je le regarde c'est tout, je n'y joue pas parce que malgré ses multiples règles, ça reste un sport dangereux, mais j'aime bien courir ou marcher.

C'est à ce moment seulement que Beauden remarqua que l'américain s'était installé à côté de lui et qu'ils étaient maintenant proches.
Il mangea encore un bout de sa pâtisserie, et observa le ciel qui s'assombrissait d'avantage, il allait devoir partir. Bientôt il ne savait pas, mais le noir et ses petites tâches l'appelaient, il allait observer les étoiles, encore une fois. Il ne rentrerait que tard "chez lui".
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Sam 27 Jan - 10:44:07


Une Taverne Moldu
With Beauden C.
   Beauden m'expliqua qu'il avait apprécier sa Maison, mais qu'il aurait préférer qu'il y est moins de compétitivités et plus d'entraides entre les Maisons, surtout en ce moment, que l'on retrouve presque les "mêmes" personnes dans chaque maison. Il est vraie qu'il n'à pas tord, mais le fonctionnement de Poudlard est comme il est, on ne peut le changer. Il rajouta qu'il aurait bien aimer avoir une année commune avec moi, je souris, cela aurait été drôle en effet. Il me dit qu'il aimait bien le rugby, ce que j'avais remarquer vu que depuis le début de notre conversation il jeter quelques petits coup d'œil sur le match. Puis il me dit qu'il aimer bien la marche ou bien courir.

    - Je cours de temps en temps pour garder la forme. Si tu veux on pourra courir ensemble.

   Je jette un coup d'œil sur la télé, les commentateur sont toujours en train de se disputer pour savoir quel équipe est la meilleure. En tournant la tête vers la fenêtre, je remarqua qu'il faisait déjà nuit. Ayant finie mon dessert, je me lève et met mon manteau sur les épaules. Je regarde Beauden dans les yeux et lui souris.

    - Il est tard, Je doit rentrer à mon hôtel. J'aimerais garder contact avec toi, je t'aime bien on as de nombreux points en commun.

   Je fais de nouveau un sourire charmeur à Beauden, fera-t-il le premier pas ? Ou devrait-je le faire ? Je verrais bien ça à notre deuxième rencontre.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Beauden C. Murray, Sam 27 Jan - 15:25:14


Ensemble, courir, Beauden acquiesça, bien sûr que ça lui plairait. Parce que courir pour lui c'était un loisir, et courir avec Aidan ça pouvait être synonyme d'un bon moment.
Et puis courir, c'était un loisir, un sport, un moyen de se dépasser, même si quand le néo zélandais allait trop vite, trop longtemps, il était victime de crise d'asthme. Mais en fait, c'est en repoussant ses limites et celle de son organisme que le jeune homme se sentait bien après.

L'employé trentenaire du ministère se leva et enfila son manteau. Déjà la fin... D'une si belle rencontre, d'une rencontre si particulière. Beauden se promit intérieurement qu'il reverrait Aidan. Parce qu'il voulait le connaître un peu mieux et parce qu'il ne saurait l'expliquer.

-Oui bien sûr, j'espère qu'on se reverra. Et puis sinon je t'enverrais un hibou.
De la phrase d'Aidan, en réalité Beauden Cassian n'avait retenu que le "je t'aime bien". Il ne cessait de se demander si c'était un aveu ou pas. S'il avouait quelque chose.

Beauden se leva, enfila son manteau et sentit une petite boule dans sa poche, c'était donc là que son botruc Orion s'était réfugié durant leur conversation.

S'approchant pour dire au revoir à Aidan, Murray junior hésita, une poignée de main ou claquer la bise. Il vit que l'américain avait sûrement remarqué qu'il avait réprimé une poignée de main. Mais finalement il se ravisa, serra chaleureusement la main du trentenaire, rendit son dernier sourire, alla à la porte du bar et regarda une dernière fois Aidan. Il devait se souvenir de l'américain. Ou alors il voulait juste regarder son aîné encore une fois parce qu'il le trouvait charmeur.

Finalement Beauden sortit, lançant un au revoir à la cantonade, les étoiles brillaient faiblement dans le ciel éclairé par les lampadaires de Londres, la Lune avait un teint maladif et l'attendait, il allait pouvoir s'adonner à sa passion. L'astronomie. Ou regarder les étoiles.
Mais à peine avait-il quitté le bar que déjà l'idée de revoir Aidan s'imposait à lui comme une évidence.

[HJ: Fin du rp pour moi]
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Sam 27 Jan - 16:23:05


Une Taverne Moldu
With Beauden C.
   Beauden se leva pour enfiler son manteau puis hésita entre me serrer la main ou me faire la bise, finalement il prit la première option, je fut un peu déçu mais bon, c'était la première fois qu'on se voyait. Le jeune Homme prit la direction de la sortie en jetant un coup d'œil vers moi avant de prendre la porte, j'espérais vraiment que je plaise à ce charment Poufsouffle, et ce dernier regard me donna une réponse positive à ma question. Il lança un au revoir à la cantonade auquel je répondit d'un signe de la main. Je m'approcha du bar pour me prendre un gobelet de café puis pris la direction de la sortie moi-aussi. Le vent sifflait à mes oreilles, il faisait vraiment froid ce soir, bizarrement une chaleur c'était former dans mon ventre. Je soupire et prend la direction de mon hôtel, direction opposé à celle qu'avais pris Beauden. Tout en marchant, l'image du jeune homme se forme dans ma tête et un sourire se place sur mon visage. Il fallait vraiment que je le vois ! Et pour cela il fallait que je lui envoie un Hibou, ou bien lui. Je réfléchis à toute vitesse et décida que j'en enverrais un le premier, vu que c'est moi qui lui est proposer de se revoir. Ainsi s'acheva donc ma journée.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


HRPG : Aidan part. Le RP est clos.

____________________________________________________________________________________________________________

Une Rencontre Inattendu
Ft. Elhiya Ellis

Cela fait déjà deux jours que j'ai reçu une lettre d'une certaine Elhiya Ellis, prétendant être ma cousine, fille du Frère à mon Père. Malheureusement je n'ai jamais eu d'information sur la vie et le passé de mon Père, tout ce que je savais c'est qu'il avait rencontré ma Mère à New York aux États-Unis et qu'il en était tombé follement amoureux. J'ai toujours voulu en savoir plus sur son passé, mais à chaque fois que je le lui demandais il me répondait : "Quand tu seras majeur Aidan, quand tu seras majeur." Après sa mort, je me suis dit que je n'aurais plus jamais la possibilité de connaître son passé. Et voilà que cette Femme me dit qu'elle le connaît !

J'ai aussitôt donné rendez-vous à Elhiya Ellis dans la taverne Moldu où j'ai rencontré Beauden c. Murray. Je suis impatient de la rencontrer pour qu'elle me donne des preuves de ce qu'elle m'avance, j'ai tout de même cherché de mon côté après la mort de mon père, et je n'ai jamais rien trouvé, j'ai de nouveau fouillé dans les anciennes affaires de mon paternel après l'envoi de cette lettre, j'ai recherché la famille Ellis, mais toujours rien, le néant s'offrait à ma vue. Peut-être que la jeune Femme c'est tromper de destinataire... Non... Non impossible, elle m'était bien adressée... Alors... Peut-être que son Contact c'est tromper... Ou bien je suis vraiment son cousin...

Après tout... La seule famille que j'avais aux États-Unis était la tante de mon Père, aujourd'hui décédée, et ces enfants ne m'ont jamais adressé la parole, je n'ai donc plus d'attache avec ma famille paternelle. Il ne me reste que ceux du côté de ma mère, mais ils ne vivent pas au Texas, là où vivait mon père....

Après tout... La seule famille que j'avais aux États-Unis était la tante de mon Père, aujourd'hui décédée, et ces enfants ne m'ont jamais adressé la parole, je n'ai donc plus d'attache avec ma famille paternelle. Il ne me reste que ceux du côté de ma mère, mais ils ne vivent pas au Texas, là où vivait mon père... Quand j'ouvre la porte de cette fameuse taverne, je sais aussitôt que je suis le premier, je m'approche du bar et commande un café. Je prends aussitôt la seule table du fond que j'ai réservée quelques heures auparavant. Je dépose mon manteau sur le dossier de la chaise, mon café sur la table et attrape un Journal Moldu. De temps en temps je jette des petits coups-d'oeil sur ma montre pour vérifier l'heure et sur la porte dès qu'elle s'ouvre. Mais toujours aucune trace d'Elhiya Ellis... Peut-être ne viendra-t-elle pas.


Dernière édition par Aidan Cray le Lun 29 Jan - 12:18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Lun 29 Jan - 12:25:19



Rencontre attendue d'une trace de passé



LA de Luna
LA de Jace (dans la sign)

Mal au crâne, voilà la seule chose que je pensais avoir gagner lors de notre énième visite chez la vielle Becker et les deux mémés Ellis. Nous y avons été en force, avec ma meilleure amie, et bien sur Jace, armés chacun d’une liste de questions auxquelles nous voulions des réponses, et de nos deux grimoires de familles. Après les manigances d’après nouvel an, il semblait que nous avions soudainement un peu plus de poids et récoltions quelques informations complémentaires. Étonnamment, obtenir un nouveau nom barré sur l’arbre généalogique ne m’avait que très peu enchantée. On était passé d’une famille à demie-massacrée, à deux familles éradiquées de la lignée pour toujours la même raison : refus de se plier aux coutumes mises en places il y’avait des siècles. En plus, ça avait conforté Luna dans l’idée qu’un de mes oncles avait pu changer de nom en disparaissant.

C’était là que c’était devenu compliqué. Pour le coup, j’avais quasiment regretté de ne pouvoir solliciter l’aide du père de mon ex pour fouiller plus loin que dans les seules archives locales du Ministère. Heureusement Luna « adorait » fouiner et avait dévoilé toutes ses capacités à dénicher le moindre bout de parchemin utile. En même temps, ayant de son côté farfouillé dans son arbre généalogique, elle avait su tirer les vers du nez des bonnes personnes. Aussi, avec le nom, le prénom et la date de naissance du nouveau membre de famille caché, elle avait pu retrouver les documents de changement de nom et de de nationalité.

Malheureusement, nous avions dû abandonner assez rapidement, face aux archives internationales plus complexe à obtenir sans se déplacer. Mais jouant un dernier coup de poker en utilisant le nom des enfants affiliés au fameux oncle fantôme, un d’entre eux ressortait comme étant sur Londres. Soit ce type avait un homonyme, soit nous avions enfin remis la main sur une personne à l’existence effacée. Si je n’avais trop su comment réagir sur le moment, j’avais fini par envoyer Crumble avec une missive afin de proposer une rencontre de courtoisie. Et c’était assez fébrile, la boule au ventre que je me retrouvais, désormais, en pleine capitale, dans le coin moldu à aller rejoindre un pub inconnu.

Un grimoire de famille serré contre mon cœur, le second au chaud dans mon sac, j’espérais qu’en complément du dossier que nous avions constitué, cela suffirait à prouver au prénommé Aidan qu’il était mon cousin. Par contre, s’il me demandait pourquoi j’avais à tout prix le rencontrer, je resterais pantoise un moment. Dans l’idée de base, Jace et moi avions décidé de retrouver les victimes familiales de la bêtise de nos aïeuls. Pour expier leurs fautes surement, désir inconscient dont je commençais à peine à entre voir les brides. A moins que ce ne fusse l’éternel esprit de contradiction adolescent qui me poussait à mettre à porte à faux les décisions de mon père.  D’autant plus que jusqu’à présent, Jace et moi-même suivions la route qui avait été toute tracée pour nous. C’était peut-être comme une tentative désespérer de prouver que leur fichu Destin ne ferait pas éternellement ce qu’il voulait de nous. Peut-être…

Un soupir m’échappait face à cette réflexion, maintenant que ma main poussait la porte de l’établissement en question, et était trop tard pour réfléchir aux motivations réelles qui m’animait. Dénouant le délicat nœud de ma capeline, je dévoilais mon écharpe et le haut de ma cravate aux couleurs écailleuses pendant que j’entrais. Demander à mon rendez-vous à quoi il ressemblait aurait été judicieux, mais dans ma précipitation, j’avais omis ce détail. Les opales clairs sondaient toute la pièce, misant sur le fait qu’un Ellis serait forcément blonds aux yeux lapis-lazulis. Association d’idée complètement stupide vu que Jace était aussi brun que ma chevelure était lumineuse….

L’anxiété face à mon incapacité à savoir à qui je devais m’adresser m’enserra désagréablement l’estomac, je doutais d’avoir fait le bon choix maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Lun 29 Jan - 12:52:00


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis

Le Journal dans les mains, mes yeux parcourent les différents articles publiés par les Moldus, je pose le papier sur la table et bois un peu de mon café, je regarde de nouveau ma montre et soupire. M'aurait-on fait une blague ? La deuxième lettre que j'ai reçu d'Elhiya me disait qu'elle était étudiante, donc mineure, pour la reconnaître elle s'habillerais aux couleurs de sa Maison Serpentard, ainsi j'ai su qu'elle était à Poudlard. La porte de la Taverne s'ouvre pour laisser place à une jeune Fille, en dénouant un nœud, je reconnais la couleur verte des Serpents. Je prend une grande respiration et me lève, je dénoue ma cravate et la met dans ma poche, je me frotte la nuque, prend une autre respiration et me dirige vers la Jeune Femme. Elle tient dans sa main un énorme livre, de longs cheveux blonds tombent dans son dos, ces yeux azurs parcourent la pièce, elle me recherche sûrement, je ne lui est pas dit comment je m'habillerais. Je me mets devant elle, lui tend ma main et esquisse un sourire pour la rassurer.

- Bonsoir. Je suis Aidan Cray. Vous êtes Elhiya Ellis ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Lun 29 Jan - 14:38:11



Rencontre attendue d'une trace de passé



Bien trop concentrée sur les caprices de mes nerfs, mon attention avait occulté les mouvements des clients, et ce fut d'un sursaut que j'accueillais la main tendue vers moi. Les yeux ronds dévisageant l'inconnu qui me faisait face, j'étais restée interdite un moment avant que des paroles m'atteigne.

-Ho Oui bonsoir, je suis bien Elhiya. Enchantée

Sourire poli, et main dans la sienne -après avoir transvasé toutes les affaires sur mon bras gauche- pour le saluer, un soupir de soulagement m'échappait par la même occasion. Nul besoin de précisé que j'avais, une fraction de seconde doutée de sa presence. Après tout, je n'etais qu'une inconnue à ses yeux, et l'histoirepouvait parraitre farfelu d'un point de vue extérieur. D'ailleurs, pour être honnête, si on ne m'avait pas imposé le fait que Jace était mon jeune cousin, je n'y aurai jamais cru.

Lui adressant un coup d'oeil, je constatait que cette fois ci, nous n'avions aucune particularité physique commune. Brun les yeux foncés, aucunes caractéristiques des Éllis ne semblait sur cet homme. Il était de plus de 10ans mon aîné, sur le papier cela m'avait déjà surprise, mais là, c'etait encore pire.  Heureusement que mon père m'avait confirmé, à contre coeur que l'écart d'avec son grand frère était important, sans quoi je n'aurai très certainement pas donné suite à cette découverte.

Machinalement, j'avais resserré le grimoire familial contre moi, il fallait que je lui montre, qu'il vérifie si les données n'étaient pas erronées. Et puis, il y'avait les armoiries, peut-être les avait-il deja vu quelque part, même si elles n'avaient reapparu qu'il y'a peut de temps... lui adressant un sourire en coin, je cherchais la table qu'il pouvait occuper. Discuter debout n'etait vraiment pas pratique quand il fallait feuilleter des documents.

-J'ai apporté tout ce qui pourrait servir de preuve. Tout l'administratif et tout le... reste

Le grimoire Ellis serait la dernière preuve que je voulais lui fournir. Le loquet magique ne s'ouvrait que dans un cas unique. Jace et moi avions pu le forcer à dévoiler ses secrets, ne laissant aucun doute que notre affiliation direct. Mais ce genre d'information pouvait être un peu trop abrupt pour commencer. Glissant les prunelles sur mon interlocuteur j'attendais qu'il me dise où aller
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Jeu 1 Fév - 3:55:46


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis

LA d'Elhiya

La Jeune Femme sursaute au son de ma voix, elle serre ces affaires sous son bras et me serre la main, je sens qu'elle observe, peut-être qu'elle doute à ce moment là de notre lien de parenté, nous nous ressemblons pas du tout, ma sois-disant Cousine ressemble plus à ma petite sœur qu'à moi. La Jeune Femme m'explique qu'elle m'a emmener toutes les preuves qui pourraient me convaincre, je soupire et d'un geste de la main lui montre le fond de la salle où je suis installé. Je m'assois à ma place et commande un autre café, la soirée aller être longue. Elhiya, c'est comme cela qu'elle c'était présentée dans la première lettre qu'elle m'avait envoyée, s'assoie en face de moi et pose ces affaires sur la table. J'observe le Grimoire, plus attentivement les Armoiries de sa famille, je réfléchis pendant quelques instant, je suis sûr de n'avoir jamais vu ce Blason dans les affaires de mon père, ni maintenant ni à l'époque. Je me redresse et pose mon regard sur celui de la Serpentard.

- Nous nous ressemblons pas vraiment je vous l'accorde. Mais ma Soeur vous ressemble comme deux gouttes d'eaux, elle à les mêmes cheveux et les mêmes yeux que vous. Je ressemble plus à notre Mère qu'elle à notre Père.

Je sors mon porte-monnaie de ma Poche, j'y est rangée les plus belles photo que j'ai de ma Famille, je l'es sort et les pose face à ma jeune Cousine. Je montre du doigt chaque Photo en expliquant qui est-ce.

- Voici ma Sœur cadette avec son mari Moldu et leurs deux enfants Sorcier. Sur cette photo c'est mon Neveu Mayson qui ressemble à sa Mère, et là ma Nièce qui ressemble plus à son Père. Ici, c'est ma Mère et mon Père, est-ce que vous le reconnaissez ?

Je lève les yeux vers Elhiya, mon doigt toujours posé sur la photographie, c'était le moment de vérité, j'allais savoir qui était vraiment mon paternel.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 1 Fév - 6:56:43



Rencontre attendue d'une trace de passé


J’ignorais si c’était ma pile de documents, ma surprise en le voyant ou même mon jeune âge qui le faisait soupirer, mais je ne pouvais m’empêcher de remarquer qu’on était bien loin des effusions de retrouvailles joyeuses. En même temps, je le comprenais, il devait être suspicieux, je l’aurais été à sa place pour tout dire. Alors je l’avais suivit à sa table, m’installant en face apres avoir posé tout mon basard dessus. Le grimoire bien visible, le dossier de recherche administratif, mon écharpe, mes moufles et  enfin mon sac laissé par terre.

Je ne savais pas trop par quoi par quoi commencer. Heureusement que l’homme entrait directement dans le vif du sujet, commençant par notre non ressemblance. Esquissant un léger sourire en coin, j’écoutais attentivement les détails qu’il voulait bien m’offrir. S’il était aussi brun que Jace l’était, il semblait que j’étais aussi blonde que sa sœur. La chevelure dorée se manifestait peut-être plus facilement chez les filles dans la famille après tout. Les mystères de la génétique m’étaient complétement inconnu, aussi, je penchais le nez sur la photo qu’il me montrait.

Un joli portrait de famille mixte. Voilà qui avait déjà de quoi me plaire, pas de suivit de tradition sang-pur comme j’avais pu me douter, cependant, aucun des visages ne me parlaient. Dans un tourbillon de mèches dorées, je répondais d’un signe de tête trop vif par la négative. Mais en soit, ça ne m’étonnait pas.

Les yeux reposé sur mon possible cousin, je soupire et lui sourit avec douceur avant d’agripper l’ouvrage de cuir vert à la lune d’argent finement ouvragé.

- Je suis désolée, je ne les ai jamais vu non plus. Mais ça reste logique en fait. Je vais te montrer. Je peux te dire tu ?

S’il s’avérait que nos liens de sang se confirmait, autant ne pas rester engoncé dans un protocole de politesse superflus.  Et puis, je gardais le vouvoiement pour les personnes avec qui ne n’était supposée créer aucun lien. Je lui adressais un coup d’œil rapide et attrapais avec discrétion ma baguette en chuchotant un très faible #diffindo pour entailler légèrement mon index gauche. Une grimace ornait mon visage, comme à chaque fois, mais la petite goutte de sang qui perlait me suffirait de preuve également par la suite.

-Je vais te montrer l’arbre généalogique de la famille. Ne t’offense pas si tu aperçois certaines choses…

Comme des noms barrés sans vergogne, des cases de familles brulées, des branches d’arbres becker s’entremêlant à nos charmantes étoiles… tout ce qui avait pu me perturber de prime abord. Je déposé l’essence de vie sur le loquet du grimoire qui s’ouvrit en un léger cliquetis et cherchait la page du dessin magique que je tournais vers Aidan.

-Tu peux voir mon nom et mon prénom juste là, la petite étoile sur le coté. Avec elle, une petite feuille verte au bout d’une branche fine et sinueuse, c’est mon cousin Jace. Juste au-dessus, sans surprise, sur la partie de mon cousin on à la branche d’arbre avec le nom de ses deux parents. De mon coté, tu vois que ma mère, est notée dans une feuille, et mon père entouré de petites étoiles, comme moi. Mais si tu regardes à coté de un nom de mon père, juste là,  juxtaposé à « Edwinn », il y’a deux prénoms barrés, et encore à coté, un semblant d’écriture dont un frottement volontaire à fait disparaitre toute trace.

Mon index droit suivait chaque petite étoile ou petit feuillage à mesure que j’expliquais. Je ne m’attardais pas sur les mélanges d’étoiles et de branches d’arbres à plusieurs reprises bien au-dessus sur le dessin, et occultais volontairement le scintillement de mon prénom qui se voyait lové désormais bout de la branche de mon cousin de serpentard. Me penchant sur la table pour lui montrer la zone quasi illisible supposée lui correspondre, je continuais.

–Les prénoms barrés, on a perdu leurs traces au niveau de l’Ecosse, mais ça, ca ne concerne pas. On sait que c’est un des frères de mon père, on sait aussi que sa femme à été tuée par…. Quelqu’un de la famille Ellis, mais toi, on t’a retrouvé avec ça. Ce semblant de noms disparu. L’encre à beau être magique, toute magie laisse des traces, et avec le temps la magie peu s’affaiblir, surtout quand ceux supposer prendre soin du sortilège ne le font pas

Arriver à voir qu’il y’avait eu un prénom la dessous avait été un vrai coup de bol, je ne savais plus qui l’avait remarqué lors d’une veillée de recherche, mais ce n’était qu’un détail pas des plus intéressant, du coup, me redressant, je glissais le dossier administratif que nous avions constitué.

-Mon père et mes grand-mères ont eu du mal à lâcher cette identité qui avait été éffacée :  Aaron Ellis. On a donc demandé un extrait d’acte de naissance, en justifiant tout simplement que nous refaisons notre arbre généalogie. Bref, les des géniteurs sont bien mes grands-parents, par contre, nous avons aucun acte de décès relatif à  ce Aaron. Comme s’il avait disparu lui aussi du jour au lendemain. Du coup….

J’avais mis un peu de bazar dans le dossier de papier, jusqu’à trouver un document de changement de nom et de prise de nationalité après un mariage avec une américaine. On avait réussi à obtenir des archives la coupure de press du jour du mariage pour avoir une photo.

-Ca a pris longtemps, mais les dates de naissances, les dates de changement de nom et lieux de naissances correspondent. Après, la tête ça te dit quelque chose ?

On n’était pas à l’abris d’une erreur administrative, ou d’un mélange de dossier non plus. J’attendais son avis avant de poursuivre
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Ven 2 Fév - 7:49:14


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis

La Jeune Femme observa attentivement les photographies posées devant elle, elle secoua la tête négativement, elle ne connaissait aucune personne de ma famille, je pris les photos pour les ranger dans mon portefeuille. La Serpentard posa le Grimoire devant moi, elle prit sa baguette discrètement pour pouvoir entailler son doigt, je me relève et observe les tables alentours, il n’y a aucun Moldu à proximité, seul deux personnes parlant à voix haute. Je me penche de nouveau pour regarder la page qu’Elhiya avait tourner vers moi. De nombreux noms étaient barrer, certains avait même été brûler, une grimace s’affiche sur mon visage.

Quelle famille pourrait faire ça à sa propre famille ? Renier ces propres membres, ces cousins, frères, tantes… Et pourquoi ? Parce qu’ils ne veulent pas suivre les traditions ? Parce qu’ils tombent amoureux d’un Moldu ? Ou d’un Sang-Mêlé ? Mes doigts se crispent, comment mon père à pu vivre dans cette famille ? S’il à vécu avec eux. Elhiya suis du doigt son nom et la branche qui la relie à un de ces Cousins, puis elle remonte vers elle puis son père, elle me montre deux noms barrés et à côté un nom quasi illisible. La Jeune Femme me parle du Frère de son père, nommé Aaron Ellis, il avait disparu du jour au lendemain, sans laisser de trace selon ces explications.

La Serpentard cherche parmi les papiers éparpillés, elle me tend plusieurs papiers et une coupure d’un journal daté déjà de quelques années et sortit aux États-Unis, un papier montre le changement de nom de cet Aaron Ellis en le nom de Peter Cray, ensuite un mariage avec une Américaine, changeant ainsi sa Nationalité Anglaise en Américain, sur la Photo on peut y voir les deux jeunes gens heureux.

Je me crispe, mes poings se serre automatiquement, j’ai envie de casser quelque chose, de frapper un mur, j’ai envie de me défouler. Mes phalanges deviennent blanches peu à peu, je ferme les yeux et respire calmement, je desserre mes poings, je mets ma main sous mon tee-shirt et en sort un collier en forme de cœur, je le défais, ouvre le cœur, dedans se trouve une photo du mariage de mes parents, exactement la même que le journal, je la met à côté de la photo du mariage. Des larmes coulent sur ma joue, je passe ma main sur la photo et souri en repensant à mes parents. Je lève la tête vers Elhiya.

- C’est… C’est bien mon Père, Peter Cray. Ma Mère été déjà enceinte de 3 mois. Quand… ma Sœur est née, nous sommes partis à Londres. Quand j’était jeune je voulais connaître mes Grands-Parents Paternels, mon Père me disait toujours que je saurais tout sur sa vie quand j’aurais 18 ans.

Je prends mon sac et en sort une pochette, quand je l’ouvre je remarque que mes mains tremblent, des gouttes tombent sur les papiers, je m’essuie le visage et souffle doucement pour me détendre. Je sors deux actes de décès et les passe à ma Cousine.

- Malheureusement, mes Parents sont décédés quand j’avais 11 ans. Ils se sont fait tuer par un Moldu dans les rues de Paris, un soir après un rendez-vous avec des clients au restaurant.

Je lève la tête et pose mon regard sur celui de ma Cousine. J’ai enfin appris la vérité sur mon Père, un Homme qui as fuis sa famille aux Traditions trop exigeante. Je suis heureux de connaître le passé de mon Père, et suis horrifié à la fois, comment été donc son enfance ? Ces parents l’ont-ils aimé ? A-t-il eu une autre Femme avant ma mère ? Pourquoi a-t-il fui ? Parce qu’il aimer une Moldue ? Autant de questions sans réponses, espérant qu’Elhiya les connaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Ven 2 Fév - 12:32:15



Rencontre attendue d'une trace de passé


Ses doigts, je crois que la première chose que j’ai vu pendant que je montrais mes dossiers de recherches étaient les phalanges de ses doigts blanchir. Un nerveux qui se contenait. Etonnement je comprenais, je n’avais été que peu calme en découvrant qu’on m’avait caché un jeune cousin. Et pourtant, moi, je m’en doutais. Sans un mot, sans un sourire, je lui avais adressé un simple regard. Un de ceux sérieux que qui n’occupent mes prunelles que très rarement. Les mots ne servaient à rien, les gestes encore moins, il fallait qu’il assimile et qu’il accepte la nouvelle, rien de plus.

Son pendentif comme ultime preuve, dévoile la petite photo de la coupure de press, Mr et Mme Cray, était bien ses parents, et par défaut des oncles ét tantes eux aussi disparus. J’avais hoché d’un signe de tête, esquissant un très léger sourire en coin. Des excuses silencieuses, une compassion discrète, je ne savais trop réellement ce que c’était. Il devait être assez dérouté, ce n’était pas un café dont il avait besoin, mais plus d’un verre de spiritueux. D’un geste de la main et d’un coup d’œil vers le bar, j’appelais un serveur pour passer une commande plus appropriée.

En attendant, Aidan avait délogé à son tour de la paperasse administrative. Des actes de décès, ceux que je n’avais pu obtenir, car de toute évidence, c’était vers la France que j’aurai dû me tourner en premier. Circonspecte, j’essaye de ne pas trop faire passer mon état de surprise. Il avait dit Moldu, qu’un non-mage avait été responsable de la mort de cette branche familiale. Ça, j’y croyais pas un mot. J’avais appris comment fonctionnait les choses chez les Ellis, après une attaque de front dans le village Ecossais, une réussite partielle et un petit village passé sous oubliette, j’optais plus pour un pauvre bougre passé sous Impero pour agir à la solde d’un sorcier blond comme les blés. Un soupire m’échappait lourdement, mais je conservais mon hypothèse de côté pour le moment, nourrir des désirs de vengeance n’était pas la raison de ma présence.

Ombre sur notre table me fit lever les yeux, sur le bloc du serveur, je faisais inscrire un irish coffee et un bon scotch pour Aidan. D’un dernier sourire à l’employé, je regarde ce « nouveau » cousin, il allait avoir une tonne de questions à poser, le pourquoi, le comment, les raisons des noms effacés, celles des branches entremêlées aux étoiles peut-être même. J’attendais que nos boissons soient servies, je payais et faisais tourner mon verre brulant entre les doigts, le regard sur l’arbre généalogique toujours visible. Moi, les réponses à mes questions, on me les avait toujours données en énigmes, et uniquement quand les vielles étaient d’humeur, du coup, je ne voyais pas par quoi commencer.

Moue gênée sur le visage, j’inclinais machinalement la tête sur le côté et tentais de lui apporter quelques détails supplémentaires.

–Je ne suis pas surprise que ton père t’ais caché sa vie en Angleterre. Mon père a fait de même, à vrai dire, alors que moi, je voyais ma grand-mère et mon arrière grand-mère. Je suppose que tu te demandes pourquoi ton père a fui ? à mon avis, c’est juste car il ne voulait pas suivre les lignes de conduites stupides imposés pour garder le sang-pur, ça serait cohérant, mais j’ai pas vraiment réussi à tirer les vers du nez des personnes qui pourraient répondre de mon côté. Elles prennent bien soin de faire comme si elles avaient tout oublié

Forcément, c’était bien plus simple comme ça que d’avouer qu’on se trainait des assassins dans la famille depuis toujours. Et que ce soit sur des moldus ou des membres de la lignée, ça revenait au même de ce qu’on avait compris. Après, je n’avais pas vraiment fouiné sur coté de ceux qui exécutaient les ordres mais plus sur les pièces manquantes… Un nouveau soupir m’échappait, jamais on n’arriverait à réunir toutes les informations. Enfin...  Au moins là, ce n’était pas un pavé dans la mare ce coup-ci.

Je prenais une gorgée de ma boisson caféinée et regardais mon cousin une seconde avant de reposer les yeux sur le grimoire.

–Ce truc se ferme automatiquement quand quelqu’un ne partageant pas notre sang essaye de le lire à ce qu’il parait. Pour être sincère, j’ai jamais fait le test, tu es le second à le toucher

Certes mon ex avait lu avec moi certaines pages du journal de mes aïeules, mais l’ouvrage était toujours resté dans mes mains. Néanmoins, je ne mettais pas en doute les moyens de sécurités utilisé par les mamies de ma famille
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Sam 3 Fév - 5:52:11


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis

Pendant que je montre la Photo du Mariage des ma Parents puis leurs acte de décès, ma jeune Cousine ne dit rien, elle me regarde simplement, comme si elle comprenait, qu'elle s'excusait à la place de sa famille, qui est aussi la mienne dorénavant. Je passe ma main sur les Photos, mon regard se porte sur le Grimoire, je pose mon doigt sur le nom de mon père qui est invisible, pourtant j'ai l'impression de le voir, je remonte les branches pour regarder le nom de mes Grands-Parents Paternels, ceux qui sont responsable de la fuite de mon père. Je descend jusqu'au Père de ma Cousine, j'observe attentivement les étoiles et les branches, je pense connaître leurs signification. Un serveur s'approche de nous et pose sur la table deux verres, du café pour Elhiya et un Scotch pour moi, je lève les yeux et remercie silencieusement ma nouvelle Cousine.

Je prend le verre dans mes mains et le tourne doucement, je l'approche de mes lèvres pour goûter le liquide, elle m'expose son avis sur la fuite de mon père, qu'elle a demander à ces aïeuls des explications mais qu'elle n'a obtenue presque aucune réponse. De nombreux soupirs sortent de sa bouche pendant qu'elle parle. Je bois encore de ce fameux alcool, mes mains tremblent moins et j'ai arrêter de pleurer. Je pose mon regard sur le grimoire, ainsi aucune personne inconnu de la famille ne peut le toucher...

Je bois entièrement mon verre, le pose sur la table et lève mon regard vers ma Cousine. Je ne sais pas quoi lui poser comme question, j'en ais plein en tête, mais par laquelle commencer ? Je lâche un profond soupir.

- Mon Père c'est-il déjà marier avant de rencontrer ma Mère ? As-t-il eu des enfants avant moi ?

Je pose de nouveau mes yeux sur le Grimoire, je pose ma main sur les noms barrés, je passe mon doigt sur les branches et les étoiles.

- Les étoiles représentent la Famille Ellis ? Et les branches les autres Sang-Pur après un mariage ? Pour les noms barrés... C'est ceux qui ont fuis... Ou pire ? S'ils sont capable de tuer de sang-froid...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Sam 3 Fév - 10:52:43



Rencontre attendue d'une trace de passé


Le spiritueux avait été sacrifié rapidement. Je ne sus ce qui m’étonnais le plus : le temps qu’Aidan avait mis pour le boire, ou le fait qu’il n’en réclame pas un autre. A sa place, je crois que j’aurai quasiment commander la bouteille si j’avais compris que ma propre famille avait très certainement commandité le meurtre de mes parents. Mais, ça, il ne l’avait peut-être pas encore déduit… Une nouvelle gorgée de café alcoolisé pour moi pendant qu’il posait ses questions légitimes. Malheureusement, les seules réponses que je pouvais lui offrir n’étaient que de simples suppositions. Esquisse de sourire en coin, les opales sérieuses scrutaient le nom effacé à côté de ceux barrés. Si Aaron s’était fiancé en Angleterre, le nom de la promise se serrait retrouvé noté, puis supprimé sur le support de papier. Mon oncle décédé, avait dû partir à la fin de ses études, ou peu de temps après qu’on ait voulu lui faire adopter les idées ridicules de la famille. Probablement.

Je postais mon coude gauche sur la table, callant mon menton sur la main rehaussée et suivais des yeux les doigts masculins glisser sur l’entremêlement de feuilles et d’étoiles. Deux familles liées depuis des siècles dont les branches continuaient à caresser avec douceur le scintillement de quelques astres stellaires. Les derniers, mon père étoilé, ma mère végétale, mon jeune cousin et moi-même. Machinalement, une grimace accaparait mes lèvres. Nous nous étions tellement offusqué en apprenant ce détail que nous savoir désormais si proche était très certainement risible. Nous avions brandi l’étendard du libre-arbitre, l’épée des mentalités récentes, et le bouclier de notre intégrité, malheureusement, il s’avérait que nous étions restés que des pions sur échiquier dont nous ignorons qui jouait la partie.

Hochant d’un signe de tête affirmatif à l’interprétation d’Aidan, je soupirais doucement et tachais de prendre la parole de façon la plus neutre possible. Chose assez complexe quand on me connaissait..

– Pour ton père, je ne pense pas qu’il ai eu une famille avant de quitter le pays, sinon, on aurait eu une trace sur le dessin, et dans les archives administrative. Je suppose qu’il a dû partir car ses idées ne correspondaient pas à celles de ses parents, ou grands-parents.

Je ne voyais que cette option pour le moment pour tout dire. A moins qu’Aidan ait une toute autre hypothèse à fournir. Mais avant de lui demander, je devais lui répondre quant à ses soupçons sur les possibles sur les méthodes radicales utilisées. Me penchant pour sortir le grimoire Becker de mon sac, je cherchais les tableaux des délits commis. On avait cherché et jamais trouvé le nom des Ellis ou des Clay dedans, mais, ce support me servirait juste à être précises et explicite. Chaque sort ou potion utilisé pour mettre fin à la fin de la personne inscrite dans la petite case à côté du symbole baguette ou flasque.

Mettant l’ouvrage de cuir vert dans le bon sens de lecture, je laissais soin à Aidan de voir de lui-même. Lachant le livre, le voit se refermer en un claquement sonore, faisant s’envoyer quelques post-it par la même occasion. Surprise dans un premier temps, j’avais roulé des yeux et reposais la main sur le grimoire.

« Excuse-moi, j’avais pas pensé à la sécurité de ce registre-ci.. Enfin bref, celui-là, comme tu l’auras compris, c’est le listing des méfaits de l’autre famille avec qui nous sommes liés. Enfin, moi pour le coup ». J’avais souri très faiblement et reprenais, gardant les doigts sur les feuilles jaunies.  « Eux, ils tenaient les comptes directement, les noms et prénoms, ainsi que les moyens utilisés pour arriver à leur fin. Même si le nom de ton père ne s’y trouve pas, les façons de faire des deux familles sont les même au final. Nous avons eu la confirmation dans le village Écossais d’où vient ma mère.»

L’envie de m’étaler plus longuement sur ce genre de sujet ne se faisait pas ressentir. Tout était clair sur le tableau à l’encre vieillie, idem pour les symboles de l’arbre généalogique. Mais juste pour ne pas éluder les questions, je tendais machinalement mon poignet droit où un petit croissant de lune d’argent, offrant hospitalité à une étoile solitaire trônait. Juste à côté, un arbre de vie nourri par l’astre de nuit complet. Un doux sourire ourlait mes lèvres bien malgré moi. La relique familiale, au final ne me quittait plus.

-Et pour te répondre, effectivement, l’emblème des Ellis est une lune, nos noms apparaissent dans une étoile ou auréolés de plusieurs petite. L’autre famille, les Becker, c’est un arbre semblable à Yggdrasil. Pourtant, de ce que je sais ils n’ont pas d’origines nordiques. Mais je doute que tu ais entendu parlé d’eux, ou que tu ais vu leur blason, je me trompe ?

Les mirettes avaient quitté l’éclat faiblard de mon cristal blanc pour croiser le regard encore humide de mon cousin. Le pauvre, tant à encaisser d’un coup, malgré son âge, ce ne devait pas être facile.

-Tu.. veux un autre verre ?

Encaisser avec l’alcool était peut-être de famille après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une taverne moldue

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 16

 Une taverne moldue

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.