AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 15 sur 16
Une taverne moldue
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
Aidan Cray
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Lun 5 Fév 2018 - 16:05


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis

Ma jeune cousine accepte de partir avec moi aux USA, même si avant cela elle doit avoir l'autorisation de ses Parents, il est vrai qu'aux yeux des lois Moldus, Elhiya ne peut prendre l'avion sans autorisation parentale, cela m'étonnerait qu'ils acceptent de laisser partir leur fille avec un étranger, de plus fils de son frère qui a fui les traditions. Cela n'aidera pas vraiment... Mais bon, il faut essayer quand même, on ne sait jamais, mon âge et mon travail le forceront peut-être à accepter. En parlant de son jeune Cousin, Elhiya me prévint que c'est un peu compliqué, elle ressort le Grimoire pour me montrer les étoiles et les branches qui se mêlent, ainsi leurs aïeux ont décidé qu'ils devaient se marier... Ils sont vraiment archaïques... Je soupire exaspéré par ces traditions ancestrales stupides. Elhiya et Jess sont proches malgré ce contexte, tant mieux pour eux, à ma place je serais gêné de partager ma vie avec une proche Cousine. Finalement elle me promet d'être sage pendant ce voyage, je souris et regarde ma montre, il commence vraiment à être tard, je devrais lâcher ma jeune cousine, elle a des devoirs je suppose.

Essaie d'en parler à tes Parents et à Jess. Envoie-moi un hibou quand tu à leurs réponses, je souhaiterais rencontrer ton Cousin avant s'il le souhaite. Viens à l'Hôtel quand tu veux, je demanderais aux cuisiniers ce soir si je peux emprunter leur cuisine, Jess pourrait assister à cette leçon culinaire ! Cela mettrait une bonne ambiance.

Je laisse afficher un grand sourire sur mon visage, parler avec cette jeune Femme me donne envie de revoir mes Neveux et Nièce le plus rapidement possible et de parler de leurs scolarités. Je laisse échapper un bâillement que je cache avec ma main, j'étire ensuite mes bras et mes jambes. "Vive la vieillesse !" Je me rassois correctement et me masse la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Lun 5 Fév 2018 - 16:25



Rencontre attendue d'une trace de passé


Conclusion du soir : rentrer à la maison et amener la discussion avec mes parents. Ou alors rentrer au château et commencer avec jace s’il était sur place. Ou juste attendre que la nuit passer et trouver comment formuler mes requêtes. Dans tous les cas, j’acquiesçais d’un signe de tête au dire d’Aidan. Par contre pas sur que mon jeune cousin soit bien doué avec un four et des ingrédients, mais ça pourrait faire un cours groupé au final.

– D’acc, ça me va comme ça. J’vois avec lui s’il est disponible le week end prochain et je te confirme ça en hibou, ça sera plus simple. Ils ne disent rien à l’hôtel pour les hiboux ? t’as pris un truc sorcier ?

Valait mieux que ce soit le cas, car je me voyais mal quitter Poudlard pour trouver une poste classique. Il me faudrait l’adresse postale complète, un timbre et je ne savais quoi encore. Finissant mon gateau, je lève les yeux au bâillement d’Aidan et pouffe de rire.

-Déjà fatigué ? C’est triste il est a peine 20heures.. Mais je vais te laisser te reposer. Tu peux prendre le dossier administratif si tu veux, tu me le rendras la prochaine fois. Pour le grimoire Ellis… Je veux bien te le laisser, mais je viendrais le récupérer dimanche soir par contre si ça ne te gêne pas. T’as vu comment l’ouvrir ?

En soit, j’aurai très certainement pu lui laisser toute la semaine, mais j’avais pris l’habitude de le trimballer partout, de fouiner dedans aux intercours, ou de l’embarquer avec moi quand je voyais Jace. Glissant mon carnet de dessin dans mon sac, j’enroulais mon écharpe au tour de mon cou, enfilais ma veste et fourrai ma cravate dans la poche. Sur le départ, ne me restait plus qu’à faire mes au revoir et m’enfoncer dans les rues de Londres. D’un large sourire, je me levais et passais mes moufles.

-Si tu veux venir voir où sont mes parents, c’est pas très loin. Enfin, en tout cas merci pour le café et le gâteau, c’était super bon. J’suis contente de t’avoir retrouvé au final !

Me deplacant à son niveau, je lui collais un bisou sur la joue et attendait de savoir s’il voulait le journal de nos filleules ou non avant de partir. Je ne me faisais pas trop d’illusion qu’à son désir de venir faire des repérages sur la maison de ville de mes parents et supposais rentrer toute seule
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Aidan Cray, Lun 5 Fév 2018 - 16:41


Une Rencontre Inattendue
Ft. Elhiya Ellis
LA d'Elhiya.

Je suis dans un Hôtel Sorcier. Ne t'inquiète pas pour ça.

Elhiya commence à ranger ces affaires, laissant le Grimoire sur la table elle me propose de le garder jusqu'à Dimanche soir où elle viendrait le récupérer. Je passe ma main dessus et hoche la tête, je pourrais ainsi fouiller un peu sur le passé de mon père, regarder certains noms barrés et essayer d'en apprendre un plus, avec mes contacts au Ministère j'aurais peut-être un peu plus de chances que ma cousine et Jess. Je prends le livre et la range dans mon sac poser au pied de ma chaise, alors que je vais me lever Elhiya s'approche de moi et me plante un bisou sur la joue, je la regarde interloquer au départ puis souri. Je me lève et mets mon manteau sur les épaules, je relève mon col et prend mon sac sur le dos.

Je va rentrer à l'Hôtel, si je viens avec toi je voudrais rentrer chez tes Parents pour parler avec mon Oncle. J'attends ton hibou avec impatience en tout cas !

Étant plus grand que ma cousine, je me baisse pour lui faire la bise, je la prends dans mes bras et serre légèrement mon étreinte. Je souris à Elhiya et sors de la taverne en vérifiant de n'avoir rien oublier et d'avoir payé toutes nos commandes au serveur. Je regarde une dernière fois la Serpentard et lui fait un signe de la main, je prends la direction de mon Hôtel tout en souriant. Cela aurait été une magnifique et inattendue rencontre, j'ai enfin retrouvé un membre de ma famille, j'en sais enfin un peu plus sur le passé de mon père. Et avec le grimoire reposant dans mon sac, je pourrais en apprendre encore plus. J'ai maintenant hâte de rencontrer mon Oncle, mais suis peur à la fois. Comment réagira-t-il ? Acceptera-t-il de me parler ? Et Jace Becker ? Sera-t-il jaloux de cette rencontre ? Aura-t-il peur de mon arrivée brutale dans la vie sa proche Cousine et la sienne ? Tant de questions encore sans réponses... J'espère les avoir bientôt, mais avec le temps j'ai appris qu'il fallait être patient et prendre son temps... Je n'ai qu'à attendre sagement....
[HRPG : Aidan pars. Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Ven 9 Fév 2018 - 21:18



Bifurcation


Pv Damien
Avec le LA de celui-ci
Mon LA accordé sur tout le rp

Il y'avait de ces soirs de week-End où la nécessité de ne voir aucune tête connue se faisait sentir. Il y'avait de ces soirs où après avoir promis d'être une fille sage et d'être partie au lit tôt je faisais le mur et m'extirpais de chez mes parents. Il y'avait de ces soirs, comme celui-ci, où d'un décolleté trop plongeant j'avais obtenu plusieurs verres à  l'heure. Quelques minauderies en guise de remerciement et la compagnie d'inconnu devenait soudainement agréable. Il y avait des soirs semblables à celui-ci assez régulièrement, aussi, l'euphorie du moment ne voyait pas ce qui pouvait ternir l'instant.

Je profitais. Je vivais. Je respirais. Car là était bien l'idée depuis que dans un désir de survie caché dans les filets du désespoir, j'avais refusé de laisser les battements de mon coeur s'arrêter. Ca ne plaisait pas à tout le monde, à la famille trop protectrice notamment, mais leur avis ne m'atteignait pas. Trop étouffant, trop conditionné, trop... contraignant?

Alors enchaînant quelques verres en bonne compagnies, quelques discussions futiles et quelques rire, je continuais à me nourrir de xD semblant de liberté, de ce souffle de vie qu'on me prodiguait. Se sentir vivante était tellement ennivrant, ne pas avoir à rentrer dans une case couleur conditionnant mon comportement tellement étourdissant... les pubs moldus avaient ma préférence juste car je pouvais oublier qui j'étais supposée être. Ici, je n'etais qu'une fetarde de plus, ayant sûrement pris un petit verre de trop, et riany trop facilement. Mais c'etait tout ce qui me convenait. Ne manquait plus qu'une chose pour parfaire la soirée : celui ou celle avec qui débuter la nuit.

Les opales azurs à la recherche d'une potentielle cible, je ne voyais pour le moment rien de réellement intéressant. La pointe de déception disparut rapidement sous un air de musique entraînant qui s'élevaitdans l'établissement. Nul besoin de partenaire precis pour profiter, verre à la main, et prendre possession de la piste de danse improvisée. Le sourire aux lèvres, le rose aux joues, les courbures ondulant sur les rythmes etourdissants pendant de longue minutes, je finissais par m'assoiffer et repartir vers le bar en quête de quelque chose de désaltérant.

Peut de considération de prime abord pour les autres clients, faire à  l'empressement, j'avais levé la main pour commander un de ces cocktails moldus. Paillé en bouche rapidement, longue gorgée avalée, les prunelles curieuse parcourait à nouveau les potentielles sources de divertissement. Dans un coin, une tignasse  brune me faisait lever le nez. Une attitude, une prestance, une aura, ou je ne savais trop quoi m'inspirait sur cette bouille muette. Seul, ne semblant pas attendre qui que ce soit, je venais de trouver de quoi m'occuper peut être agréablement.

Embarquant mon verre avec moi, sans plus de procédure je me lavais et allais m'installer devant le jeune homme solitaire. Sourire malicieux, coup d'oeil léger, je touillais ma boisson avec ma paille du bout des doigts

- Vous semblez vous ennuyer. C'est dommage pour un samedi soir
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Damien J. Eales, Dim 11 Fév 2018 - 16:58


--------Bifurcation - [PV avec Elhiya Ellis.]



Londres était plongée dans la nuit, bercée par les quelques lueurs de lune se reflétant par-ci par-là, semblable à les effluves d'alcool berçant légèrement mon cerveau. Comme j'en avais l'habitude, je m'étais retrouvé dans cette petite taverne moldue que je ne connaissait que trop bien à présent. Et surprenamment, ce n'était pas dans le but de m'exploser le caisson avec toute sorte de breuvage que l'on servait en ces lieux. Non. Ce genre de coutume appartenaient à l'ancien moi et non à la personne que j'étais depuis un moment à présent. La raison qui m'avait pousser à venir ici était que, mine de rien, il s'agissait d'une source d'information assez précieuse, mes oreilles captant toujours quelque chose digne d’intérêt.

Pas mal de sorciers avaient tendance à se rendre en ces lieux, pensant qu'ils étaient en sécurité dans un endroit remplis de personne démunie de magie, mais c'était sans compter sur moi. A croire que mes réflexes d'Auror ne m'avaient jamais quitter et que je ressentais le besoin constant d'avoir des oreilles partout afin d'obtenir une longueur d'avance sur toutes personnes voulant me nuire. La vie que j'avais toujours mené avait eu tendance à me rendre un brin parano visiblement.

Mais installé confortablement dans un coin de la pièce, rien ne captait mon attention, me laissant donc libre soin de boire ma bière, ou plutôt dégusté, vu les faibles gorgées que j'ingurgitais. Profitant de ce moment en me lançant bercer par la musique résonnant en ces lieux, je m'apprêtais presque à m'en aller lorsqu'une silhouette s'approcha peu à peu de moi. Arborant une chevelure dorée et des yeux d'un très beau bleu qui se fermèrent le temps d'un clin d’œil, elle s'installa face à moi pour m'aborder avec cette attitude cachant visiblement quelque chose.


Néanmoins, ce n'était pas une raison pour oublier mes bonnes manières, par principe, je n'allais pas l'envoyer paitre directement, elle qui n'avait après tout rien fait de plus que venir m'aborder. Mes lèvres s'étirèrent en un sourire des plus aimable, mes doigts se refermèrent sur le verre que je tenais toujours en main et ma voix rauque fini par se faire entendre.


D A M I E N ---E A L E S
Effectivement, il n'y a rien de pire que l'ennui.


Mes iris d'un bleu étincelant prirent ensuite le temps de détailler un peu plus la personne face à moi. Elle semblait assez jeune, du genre tout juste majeur à vue d’œil et encore, il m'était difficile de me prononcer là-dessus. Ce qui était sûr, c'est qu'elle resterais sans doute un certain moment assis là, à cette table face à moi. Et tant qu'elle ne me dérangeait pas réellement, elle pouvait, car après tout, la présence d'une personne était toujours préférable que le silence morose dans lequel je me trouvais juste avant.


DAMIEN J. EALES.--------


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Dim 11 Fév 2018 - 21:57




Bifurcation


Pv Damien
Mon LA accordé sur tout le rp

Rien de pire? Ho si, les pensées capables de dériver face à l'ennui. Toutes celles qui s'insinuaient sans carton d'invitation, martelant notre crâne jusqu'à l'engourdissement de toutes autres facultés. Toutes celles trop collantespour réussir à s'en défaire d'un simple verre.. L'ennui en soit, n'était que le commencement de bien pire à mon goût.. Des prémices inévitables frappant toujours à la porte de la conscience avec ses valises, tel un aman jamais oublié... Mais la psychologie de comptoir était rarement bonne conseillère, surtout quand l'oreille tendue était parfaitement aussi inconnue que charmante... l'observation et l'écoute s'avéraient plus utiles, si jamais on les possédait.

Lâchant la prise qui occupait mes doigts, mes coudes calés sur la table et les mains rehaussées accueillaient ma tête toujours vêtue de cet éternel sourire malicieux, j'avais planté mes mirettes sur son minois. De loin, ce male abandonné m'avait semblé parfait pour me distraire le reste de la soirée, et à y regarder de plus près, mon choix par dépit ne me semblait pas si mauvais. Une tignasse brune tombait sur de jolies opales azures et quelques années de plus que moi lui conferaient des airs un peu mystérieux, inaccessible. Appétissant comme tout. Trop même.

-Hoooo, mais on peut arranger ça. Comment vous appellez-vous? Moi c'est Elhiya, ayant principalement un souci avec l'ennui, ou les idées moroses. Comme vous voulez!

Et sûrement avec l'alcool aussi, qui avait nettement tendance à délier ma langue et le semblant d'inibitions restantes. Mais ce détail inutile se devoilait tout seul, offrant à mon nouveau interlocuteur un possible mal de tête ou de quoi colorer de pigments dorés sa triste soirée.

-Et pour les idées noires, il y'a plusieurs mélanges valables. Un cocktail, des sourires et quand le cas et vraiment grave, la compagnie de quelques étoiles peuvent aider. On commence par le sourire pour voir?

L'avantage avec l'euphorie d'un sang pollué coulant dans les veines, c'etait que je me préoccupais encore moins de l'image que je renvoyais que du mon contenu de mon verre. Et d'un large sourire pour appuyer mes propos, les lèvres portées à la limite de mon cocktail j'attendais de voir si le hasard m'avait plantée devant un moralisateur ou un joueur. Mouvement de balancier avec quelques mèches de cheveux, l'empressement naissant n'allait pas tarder à me faire parler de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Damien J. Eales, Mer 14 Fév 2018 - 19:10


--------Bifurcation - [PV avec Elhiya Ellis.]



L'ennui, sentiment pouvant parfois pousser à faire des absurdités, tel qu'aller accoster un étranger dans un bar n'étant pas vraiment des plus conviviales. Accoster un étranger semblant être bien plus âgé que soit, au passage. Chose qui pouvait parfois s'avérer dangereuse, mais heureusement pour elle, je n'étais pas de ce genre d'homme. En vue de la position qu'elle arborait, je comprenais aisément qu'elle s'était décidée à rester, me tenir compagnie le temps que je resterais en ces lieux. Cela ne me dérangeait pas, finalement. Quoi de mieux que de rencontrer des gens pour tuer le temps ? Aussi insouciants soit ces mêmes gens. Lorsqu'elle se présenta enfin à moi, je pu sentir les effluves de l'alcool en sa provenance, me faisant dire qu'elle n'en était sans doute pas à son premier verre. Une attitude peu rationnelle qu'avait cette demoiselle. Mais n'étant pas du genre moralisateur, et ne souhaitant pas l'être, pas en ce moment, je fit comme si de rien n'était.


Restait à présent à se présenter, moi, Damien, ayant également un éternel soucis avec l'ennui, me sentant un peu vide lorsque je n'avais pas ma dose d'adrénaline. Et paradoxalement, je préférais une vie calme et paisible, cherchez-donc l'erreur. Mais contrairement à mon interlocutrice, les idées moroses n'étaient pas mon genre, jamais elles ne m'avaient traverser l'esprit et jamais elles ne le feront. A nouveau, d'un ton des plus calmes et presque détaché, je fit les présentations de mon coté sans trop m'y attarder.



D A M I E N ---E A L E S
Mon nom est Damien et tu peux me tutoyer.


Être vouvoyé était quelque chose dont j'avais horreur, même si en vue de ma phrase, je venais sans doute de créer un rapport de proximité non désiré avec la prénommée Elhiya. Mais en soit ce n'était pas bien grave. Rattrapant ma bière afin d'en boire une lampée, je continuais d'observer la jeune fille à la chevelure dorée, commençant à m'énoncer les différentes solutions s'offrant à elle généralement pour apaiser les idées noires. Des choses pouvant fonctionner, sur le court terme du moins, à en croire mon expertise. Mais je n'étais pas là pour la juger, ni là pour lui offrir une psychanalyse, donc je choisis de rentrer dans son petit jeu pour le moment, lui offrant, à mon tour, un sourire des plus radieux.


D A M I E N ---E A L E S
Ça ne coute rien d'essayer.


Même si quelque chose me laissait penser que je n'allais pas tarder à devoir utiliser ma baguette en toute discrétion afin de faire désaouler ni vu ni connu la jeune femme. Histoire qu'elle puisse avoir les idées plus clairs. Même si je préfèrerais ne pas avoir à aller jusque-là, car après tout, j'étais ici, seul sorcier parmi les moldus, aux dernières nouvelles.


DAMIEN J. EALES.--------


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Sam 17 Fév 2018 - 22:10



Bifurcation


Pv Damien
Mon LA accordé sur tout le rp

Un nom. Un prénom. Une identité déclinée. Là où un moralisateur m'aurait envoyé me coucher, une invitation à la discussion était offerte. A la conversation ou à autre chose. Nul besoin de passer pour plus ingénue que je ne parraissais. Parler aux inconnus était normalement à proscrire, c'etait ce que m'avait dit la chère mère. Mais sans inconnu, dans la vie, dans les mots, dans les devoirs scolaires, mon intérêt pour notre monde se fait vite. Les inconnus avaient parfois des saveurs oubliées, ou juste des parfums aptent à rompre la monotonie. C'était leur principal attrait. Et ce soir, mon inconnu s'habillait d'une appelation afin de devenir un souvenir dans un esprit alcoolisé.

J'avais souri, simplement.

Une proposition de rompre ces barrieres illusoires qui concervaient un semblant de distance -ou de respect- glissait dans la foulée. Bonne ou mauvaise chose, l'importance était dérisoire, les verres du début de soirée ne permettant que peu ce genre de réflexion plus poussees. Et puis pour être honnête, le vouvoiement ne me plaisait que rarement, sauf utilisé sur le ton de la plaisanterie. Aussi, j'etais ravie. Encore plus grâce à ce sourire lumineux illuminant le visage de mon interlocuteur et le monde devant mes mirettes.

Depuis quelques  toujours, les retroussements de lèvres d'autrui me plaisait. Il n'y avait pas de raison rationnel. Encore moins avec une nouvelle gorgée de mon cocktail. Ca me plaisait et inconsciemment m'invitait à continuer à prendre mes aises. Parfaite suite de soirée.

Poser le fessier sur une chaise, s'introduire dans la solitude d'autrui, décrocher un sourire et un nom, siroter un verre avec, ne manquait plus qu'une chose à mes habitudes nocturnes : jouer les nymphes. Minauder. Avant je détestais. Désormais c'etait devenu divertissants. Les spiritueux donnaient souvent une saveur intéressante à  ce jeu au quel on me disait de me méfier. Pourtant, l'excitation enfantine voulait que le divertissement primait sur la sécurité.

En face de moi, un charmant brun plus âgé que moi. Ma conscience bâillonnée aurait très certainement préféré que je me taise ou parte. Mais le soucis avec les choses réduites au silence était simple: on ne les entendait pas.

-Ho voilà qui est mieux. J'en doutais pas. Tu es vraiment à tomber avec un sourire.

Coup d'oeil malicieux, et sourire espiègle, costume habituel dans ces moments. Tenue classique et ennivrante de l'insouciance, qui aimait s'exprimer à la suite d'une nouvelle gorgée

-Et que faisais tu tout seul? A croire que vous attendiez qu'on vous tombe dessus. En attente d'une danse ou d'un nouveau verre? Vu ce sourire je veux bien te proposer les deux

Ou même autre chose à  vrai dire. La nuit était encore longue avant de ne devoir me forcer à rentrer. Et la compagnie m'était pour le moment agréable, à quoi bon s'en priver?
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Damien J. Eales, Mer 28 Fév 2018 - 3:53


--------Bifurcation - [PV avec Elhiya Ellis.]



Les interactions sociales avaient toujours été mon fort, maniant mots, attitude et langage corporel comme une personne ayant étudié le sujet durant toute sa vie. Il ne m'avait pourtant fallu qu'une petite vingtaine d'année pour en venir à ce résultat, ça et le fait d'être l’ascendance d'une ou deux ordures, dépendant si je prenais en compte l'intégralité de mon arbre généalogique ou me contentait de la branche couverte de moisissure que représentait mon géniteur. Même si pour l'heure, le fait de partager son sang ne me paraissait pas être une mauvaise chose. Mais à quel point ces immondes gênes pouvaient m'influencer ? Lui, l'homme aux nombreuses conquêtes d'un soir, se fichant bien d'être marié et d'être père de famille. Non... je n'étais pas lui, je ne céderais pas face à ce petit jeu que j'ai instauré avec cette parfaite inconnue. Bien plus fort que mes pulsions, j'avais toujours été et serais toujours le seul maitre à bord.

Le sourire que je venais de décrocher pour satisfaire la jeune demoiselle face à moi avait, visiblement, fait son effet. Ceci combiné par cette invitation de laisser tomber le vouvoiement venait sans aucun doute d'abattre des barrières, d'instaurer un certain effet de proximité parfaitement désiré. Mon regard d'un bleu perçant scruta dans les moindre détails la dénommée Elhiya, celle-là même que ma conscience me dictait de garder aussi longtemps que possible auprès de moi, afin de ne pas la laisser être une proie pour le genre de personnes que j'avais pu voir à nombreuses reprises dans ce style de bar. Les personnes bienveillantes se faisaient en effet très rare passé une certaine heure. Et même si je n'étais pas des plus exemplaires, moi, je ne lui voulais aucun mal. Quand bien même je portais le masque qu'elle désirait voir, cela n'était que pour ne pas être trop brusque avec elle, faire en sorte qu'elle reste auprès de moi, elle qui n'était visiblement pas en pleine possession de ses moyens, à en juger ce souffle des plus alcoolisé, et aussi, devais-je l'admettre, pour me divertir.

L'écoutant me complimenté, mon sourire s'étira, mes yeux se plongeant dans les siens, brillant d'une lueur ne m'étant pas tout à fait inconnue. Un petit conflit interne commençait à se manifester en moi. D'un coté, mon humanité me dictait de dégriser cette fille dès que possible afin de la remettre dans le droit chemin par la suite. Et étant donné que je n'étais pas du genre à faire la morale, je comptais bien effectuer un dur retour à la réalité. Mais d'un autre coté... se trouvait le Damien qui voulait à tout prix s'échapper de l'ennui, certainement bercé par le nombre de bières ingurgité depuis le début de la soirée, celui-là même qui comptait bien continuer son petit manège tant qu'il le pouvait encore.

Et dans ce genre de moment... le second était toujours gagnant. A ses flatteries, je lui rétorquais le plus simplement du monde.



D A M I E N ---E A L E S
Je te retourne le compliment.


Et à cela, j'ajoutais un mince sourire en coin. Si peu de choses qui pourtant, étaient amplement suffisantes. La jeune femme s'intéressa par la suite à la raison de ma présence en ces lieux, ce à quoi je n’eus aucun mal à lui communiquer la vérité.


D A M I E N ---E A L E S
Je n'avais rien d'autre à faire, donc je suis simplement venu tuer le temps, et toi ? Et concernant ta proposition, peut importe laquelle d'ailleurs, pourquoi pas ?


Désormais, tout était entre ces mains. Qu'allait réserver la suite de cette petite rencontre ? Je me le demandais bien...


DAMIEN J. EALES.--------


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Mer 28 Fév 2018 - 16:23



Bifurcation


Pv Damien
Mon LA accordé sur tout le rp

Echange de politesse, c’était mignon, mais  pour être honnête inutile. Un sourire dessiné sous la flatterie se gonflait sous quelques interrogations. Feinte de l’intéressement ou non, la vérité m’importait peu. Le brun entrait le jeu, à mon plus grand amusement, validant la mort de l’ennui à la méthode de mon choix. Délicate attention, ne restait plus qu’à la saisir, tout comme sa main.

–Moi ? Besoin de prendre un peu d’air nouveau tout simplement. Un verre, quelques notes de musique puis une balade sur les hauteurs, généralement c’est bien suffisant. Et si la compagnie est bonne, alors c’est un bonus que je ne peux refuser.

Les prunelles espiègles s’offraient des airs d’innocence derrière un battement de cils dorés. Artifice superflu qui revêtait mes manières à mesure que  l’alcool se diffusait dans mes veines. A lui se rajoutaient quelques pointe d’insolences –voir juste de bêtise- prenant forme d’arabesques dessinées de bout de mon index sur le haut de sa main. Léger effleurement ne laissant que peu de place à mes désirs de distraction.

–Et bien, vu que tu me laisses libre choix, pourquoi ne pas abandonner ta table pour un verre au comptoir avant quelques pas de danse ici ou sous les étoiles ?

Dans mon offre, je n’avais jamais stipulé que le divertissement devait nécessairement avoir lieu enfermé entre quatre murs où même ici. Les commissures de lèvres devenues malicieuses s’adressait au brun, en une dernière attente de fausse convenance. Car sans vraiment attendre, ma main libre avait hélé le serveur pour qu’il nous resserve. Même commande ou non, mes papilles étaient très arrangeante en ce moment.

Au final, ce fut une tournée identique qui atterrit devant nos nez. La pulpe de mes doigts abandonna enfin le parcours de la peau chaude du jeune homme pour s’emparer du nectar pourvoyeur d’ivresse. Les couleurs de la nuit s’octroyaient de nouvelle teinte à ma grosse lampée, exacerbant ce besoin de composer avec mon charmant accompagnant. Le bout de la langue récupérant une goutte de cocktail bloquée sur mes lèvres, mon index glissait sur le bord de mon verre pendant que les mots glissaient en quête d’un écho quelconque.

–Alors ? La piste quelque peu boudée où l’extérieur ?

Les deux restaient une option valable également, mais je crois que mon sourire en coin l’avait précisé pour moi sans que je n’aie à le faire. Mirette luisantes plantées sur Damien, j’espérais juste qu’il serait pour un peu plus d’intimité que ce pub bondé pour continuer à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Damien J. Eales, Jeu 8 Mar 2018 - 2:28


Bifurcation - [PV Elhiya Ellis.]



Un tournant décisif semblait se jouer en cet instant. Celui qui déterminera si oui ou non ma compagnie lui sera plaisante. Et en vue de mes réponses, force était de constater que ce petit jeu avait été remporté. Mais n'était-il pas jouer d'avance après tout ? Je savais parfaitement quoi dire, quoi faire, quelle expression arborer. Réussir à aller dans le sens d'une femme, aussi jeune et alcoolisé, qui plus est, n'avait jamais été un challenge. Alors que je l'écoutait, un fragment de ses paroles captèrent mon attention. Lorsqu'elle avait énumérée son programme de la soirée, une chose s'était détachée du lot. "Une balade sur les hauteurs" ? Après avoir bu ? Hum... alors qu'elle semblait s'être adonnée aux bras de Morphée, ma conscience venait d'effectuer un retour fulgurant. Je ne pouvais décidément pas laisser ceci arriver. Après tout un accident était si vite arrivé et malgré tout les coups que la vie m'avait distribué durant ces derniers rounds de ma vie, je n'en étais pas encore au point de ne plus ressentir la moindre once d'empathie.

Ma mission était donc de rester auprès d'elle le plus longtemps possible, ne serais-ce que pour m'assurer de sa sécurité. Et puis, qu'avais-je à faire d'autres ? Absolument rien. Jouer les chaperons n'était pas des plus agréables, mais dans l'ordre des choses intéressante, cela se plaçait bien plus haut que de rester ici, dans ce bar, avec pour seule compagnie ma choppe de bière. Afin de ne rien laisser paraitre, je me contentais de conserver encore et encore ce masque que je m'étais efforcé depuis le début. Un sourire radieux étant la meilleure réponse que je pouvais lui fournir et sans doute celle qui, soyons franc, lui conviendrait sans doute le mieux.

Un bâtiment de cils plus tard, sa peau entra en contact avec la mienne, la pointe de son index caressant à peine le dos de ma main. Un simple contact physique suffisant amplement à faire comprendre ses véritables intentions, celles là même qui étaient à peu près dissimulées derrière ses paroles depuis le moment même où la blonde s'était approchée de moi, dans ce lieu propice à ce genre de rencontre. En l'observant, je devais admettre que l'offre m'aurait semblé des plus alléchantes, quelques années auparavant, mais à l'instant T, cela ne me séduisait pas plus que cela. En théorie.

Elle n'avait pas attendue ma réponse concernant les boissons, ayant déniché le serveur le plus proche afin qu'il nous ramène exactement ce que nous avions précédemment. Au moment même où nos commandes se retrouvèrent sur la table, sa main quitta la mienne, me laissant libre de profiter de cette énième bière. L'ingurgitant tout en priant de ne pas sombrer un peu plus dans une ivresse se faisant de plus en plus ressentir en moi, j'observais du mieux que je le pouvais celle me tenant compagnie, sa langue passant sur ses lèvres et ses mots s’élevant jusqu'à mon ouïe. Un choix s'offrait à moi... enfin... une impression de choix. A en juger par son sourire, un seul était valable. Et étant donné que c'était celui-ci qu'elle souhaitait entendre...


« DAMIEN EALES »  
L'extérieur me parait être un choix bien plus séduisant.

Mon but était d'entrer dans son jeu ? Ainsi soit-il. Je ponctuais donc cette phrase d'un clin d’œil, lui offrant un sourire en coin, me levant ensuite et attrapant délicatement sa main, prêt à partir, prêt à l'emmener ailleurs. Et surtout attendre le moment rêvé pour faire tomber le masque.


DAMIEN J. EALES
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Mer 14 Mar 2018 - 17:26




Bifurcation


Pv Damien
LA mutuel tout le rp

Pas de chant du verre de cocktail sous la pulpe de mes doigts. Le contraire aurait été étonnant pour un contenant provenant d’un simple pub de quartier. A la place, les lèvres mouvantes du brun, m’offrait une réponse de plus alléchante. J’avais souri, un tantinet malicieux. Promesse de divertissement ou juste mise à mort de mon fiancé « Monotonie», le détail m’importait peu tant la compagnie était de plus en plus charmante.

Le sacrifice de la chope de bière m’invitait à mettre fin au supplice de mon breuvage qui glissa rapidement le long de ma gorge. Les saveurs doucereuses ne manquaient de me signaler que l’ivresse du soir, devenue parfaite amante, continuait à s’immiscer dans les brides de mon esprit encore lucides. Grâce à elle, la chaleur corporelle de sa main avait appelé l’enroulement de mes doigts fins autour des siens. L’amorce de départ était enchanteresse  face à ce début de soirée bien trop morne.

La simplicité avec laquelle le beau brun avait accédé à ma requête n’avait réussi à éveiller la moindre once de méfiance de ma part. Peut-être à tord, mais l’alcool et le besoin récurrent de devoir me changer les idées étaient bien trop enthousiaste devant cette petite victoire. Il ne fallait rien de plus qu’un simple écho à mes propositions pour me faire me lever, récupérer mes affaires et m’éclipser hors de l’établissement large sourire aux lèvres.

L’air frais taquin était venu nous accueillir dès notre sortie, s’engouffrant derrière ma nuque, faisant s’envoler quelques mèches dorées dans tous les sens avant de me faire frissonner. Le réflexe initiale de me serrer contre le jeune homme, enroulant mon bras autour du sien, s’était manifesté immédiatement.

-Brr il faisait meilleur dedans

Banalité guidée par le dernier verre d’alcool, ou simple justificatif à mon étreinte soudaine, je n’étais pas en état de contrôler chacune des paroles s’échappant de ma bouche, pas plus que le timide gloussement qui en avait suivi. Minauder. Voilà une faculté qui allait parfaitement avec l’emprise de la boisson sur mes agissements. J’avais jeté un coup d’œil espiègle au brun tout en l’embarquant avec moi dans les rues de la ville, puis apercevait les astres de nuits dans son sillage. Une simple association d’idée et sans le prévenir, resserrant ma prise sur lui, j’avais initié un transplanage qui nous faisait atterrir sur un toit d’immeuble relativement.

Perchoir adoré que je connaissais que trop bien, parfait observatoire d’un ciel étoilé, sublime piste de danse aux spectateurs silencieux. Lâchant Damien, j’avais inspiré une bouffée d’air fraiche, scrutant les trésors de la nuit, ne me souciant guère de savoir si était moldu ou sorcier.

- Elles sont bien plus jolie vu d’ici… Elle donnent toujours envie de virevolter avec elles. Tu .. m’accompagnes ?

L’offre n’avait pas attendu de réponse, mes pas s’élançant dans une valse tourbillonnante et enivrante. La proximité du vide ne m’avait jamais inquiété, les tuiles glissantes encore moins. J tournais le nez vers le ciel, dans une seconde onirique ou les scintillements des étoiles m’appartenaient
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Damien J. Eales, Sam 24 Mar 2018 - 16:25


Bifurcation - [PV Elhiya Ellis.]



La situation venait soudainement de m'échapper... une fraction de seconde s'était montrée suffisante pour que les rôles s'inversent drastiquement. D'un seul coup, ce n'était plus moi celui qui menait la valse, mais elle. Tout s'était pourtant parfaitement déroulé, mon invitation ayant été acceptée sans la moindre question, sa main ayant rejoint la mienne pour être guidée à l'extérieur, lieu où la température ambiante l'avait forcée - ou n'était-ce qu'un prétexte ? - à se blottir contre moi. C'était à ce moment précis que tout avait basculé, un geste anodin qui pourtant avait eu ses conséquences. En la laissant ainsi s'approcher de moi, je lui avais donnée l'occasion de transplaner. Et pas n'importe où, sur un toit d'immeuble, toit semblant être assez dangereux, encore plus pour des personnes alcoolisées. L'alcool... voici ce qui me rendait si peu attentif et si "tendre". En temps normal, je n'aurais pas eu de problème à me montrer autoritaire, à reprendre le contrôle de la situation et calmer les ardeurs de la jeune femme. Mais là...

Je ne sentais pas cette "flamme" en moi, comme si l'alcool l'avait noyée. Et d'un autre coté, ce liquide que j'avais ingurgité me poussait à être taquin, à jouer le jeu, aussi longtemps que je le pouvais avant de redevenir finalement moi-même en aidant cette jeune fille. Mais quand pourrais-je vraiment l'aider ? Pour l'instant, la voix de la raison n'était que bien trop faible et je ne pouvais pas encore totalement la percevoir... Bien que des bribes influencèrent mon instinct, guidant mes pas en direction d'Elhiya, valsant en ce lieu dangereux sans visiblement mesurer le risque qu'elle prenait. Attrapant sa main avec délicatesse, je la ramenais vers moi, dansant collé à elle, l'emmenant ni vu ni connu sur une parcelle "sécurisée" de ce fichu toit. Pendant un instant, j'avais même songé à transplaner, mais encore fallait-il que j'arrive à trouver un endroit précis... et nul doute que l'emmener à mon manoir allait être assez mal interpréter !

Mais il fallait que je fasse quelque chose, nous ne pouvions pas rester plus longtemps ici, c'était bien trop dangereux, quelque chose allait mal se passer... quelle idée d'avoir voulu jouer son jeu ! Et d'avoir bu plusieurs verres également, cela ne m'aidait pas, me rendant trop "gentil" et pas assez concentré. Je ne voulais pas la brusquer et pourtant... est-ce que j'avais toujours le choix ? Pour l'instant, oui, mais pour combien de temps ? J'allais à présent jouer ma dernière carte, mon seul moyen pour aller ailleurs qu'ici. Toujours collée contre moi, afin de l'empêcher de trop se mettre en danger, je baissa les yeux vers elle pour lui adresser ces quelques mots.


« DAMIEN EALES »  
Il est vrai que la vue est parfaite de là où nous sommes. Mais on pourrait peut-être aller ailleurs, non ?

Appuyant ma phrase d'un sourire, c'était mon seul moyen pour descendre d'ici en douceur, sans avoir à être brusque avec elle. Si cela ne marchait pas, le masque de l'homme charmant et charmeur allait devoir tomber.


DAMIEN J. EALES
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Elhiya Ellis, Sam 31 Mar 2018 - 21:25



Bifurcation


Pv Damien
LA mutuel tout le rp

La danse enivrante des constellations m'entrainait dans un tourbillon de légèreté
Le monde triste et terne disparaissait sous les courbes lumineuses des astres de nuit, se couvrant d'une feerie onirique sous les prunelles de ceux qui concedaient lever le nez. Un tour, puis deux, les bras écartés. L'air frais, taquin, dansait avec mes cheveux libres de toute contrainte. Valse salvatrice au accent de liberté, plusrien n'existait.

Rien jusqu'à quelques doigts s'entremelant aux miens, se joignant avec douceur dans ma bulle doucereuse pigmantée d'euphorie. La chaleur de la main, agréable, s'intensifiait délicatement pour l'envelopper, toute entière, dans quelques pas en duo. Qu'il faisait mon contre un coeur chantant illusoirement l'insouciance de l'instant. Le sourire ravi, suivait volontier mon partenaire enfin éveillé.

Danseurs de la nuit, sous le regard blafard de la lune, nous avions tournoyés sous les mélodies discrètes de quelques créature nocture. Enivrée, par l'alcool, par la proximité, par le contact de Damien, mon esprit refusait de se stoper même pour me perdre quelques instant dans l'ocean de ses opales. Et pourtant. Le frottements des talons sur les tuiles s'arreterent. Le temps se figait à la caresse de quelques mots inattendus.

Une moue boudeuse étirait mes lèvres, enfant capricieuse dépossédée de son jouet jusqu'à ce qu'on lui en offre un nouveau. Une proposition alléchante, accompagné d'un sourire charmeur me poussaient à l'hésitation. Les mains liberees de leurs prises glissaient sur le torse accueillant pendant que m'equipait d'un sourire espiègle.

-Ailleurs? Aurais-tu encore mieux à proposer?

Un haussement de sourcil équivoque trahissant une suite de programme susceptible de me faire quitter mon perchoir. Il n'y avait que peu de chose capable de me faire abandonner ce genre de vue.. il faudrait se montrer convainquant... Dodelinant de la tête, réduisant d'autant plus la fiabilité de mon équilibre, j'effectuais une légère négociation en quittant la chaleur corporelle du brun

-Je te suis tant que les étoiles peuvent continuer à danser.

Un clin d'oeil suivant mes pas dirigés en arrière pour une dernière un danse, une dernière ivresse de liberté, avant que le vide, revenu trop près, ne menace à nouvea ma ronde imaginaire
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Chad Taylor, Lun 7 Mai 2018 - 3:56




PV avec Izsa Hilswood




Londres de nuit. Toujours la nuit. Le sorcier s’était installé dans ce qui lui semblait être le plus vieux des pubs qu’il ait visités dans sa vie. L’ambiance morne et terne qui régnait dans la salle prenait comme toujours écho en lui. La salle était belle pourtant : vieilles boiseries laquées, banquettes en vrai cuir, chaises inconfortables en vis-à-vis de celles-là. La décoration quant à elle était la même que dans tous les autres cafés Londoniens, surchargée. Il y régnait une odeur de vieux café et de whisky qui rappelait à Chad « L’outre pleine », le fameux bar dans lequel il avait passé son enfance.

Chad se trouvait toutefois être le seul consommateur de la soirée, en dehors d’une jeune femme présente dans ce qui lui semblait être un coin d’ombre. A vrai dire, il n’y avait pas fait attention, puisque ce qu’il recherchait, c’était avant tout la solitude. Le tenancier lui apporta un verre sale et la bouteille de bourbon qu’il lui avait demandé. Il avait les mains aussi noueuses que celles du sorcier, et semblait encore plus renfrogné si tant est que cela eût été possible.

Chad passa sa main dans ses cheveux et humecta ses lèvres, il avait besoin de se changer les idées, son père l’ayant à nouveau rendu à moitié fou durant son court séjour dans la demeure familiale. La boisson légèrement sucrée allait forcément l’aider à plonger dans l’oubli l’état délétère de son géniteur. Sauf que…


* Sauf que t’as pas un rond pour payer c’pauvre type… Boah, ce sera pas la première fois, ça va pas l’mettre dans le mal. *

Chad prit discrètement sa baguette et la rangea dans sa manche. Il avait toujours été plutôt moyen en duel et sa réactivité pour lancer des sorts laissait à désirer. Faute d’un manque d’entrainement et d’un manque de volonté, probablement. Après tout, il trouvait vulgaire d’agir dans l’urgence et préférait la patience. Pourtant, lorsqu’il avait le temps de le faire, il était capable de lancer n’importe quel sortilège. Et un sortilège de confusion était plutôt basique.

Il se servit un grand verre sans prendre la peine d’essuyer le léger fond de poussière qui s’y trouvait., et, prenant son verre de la main gauche, il ressorti sa baguette de sa main libre pendant que le barman était retourné.


« Confundo. »

Le tenancier se prit le sort de plein fouet, et se retourna quelques secondes, comme s’il se demandait ce qu’il faisait là.

« Je… Euh, désolé M’sieur, vous m’avez parlé ? »

« Oui, je vous disais que vous ne m’aviez pas rendu ma monnaie sur le billet de cinquante que je vous ai donné. »

« Oh, euh, oui, c’est ça. Pardon, j’ai la tête ailleurs. »

Le ton était bourru, mais Chad eût presque mal au cœur de refaire ce Moldu. Il attrapa son verre et rebut une grande gorgée qui réchauffa son corps et lui donna un frisson. Après-tout, il n’avait qu’à être un sorcier et pouvoir se défendre lui-même.

* Comme si t’était capable de te défendre toi-même. *






Chad Taylor

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Mar 8 Mai 2018 - 19:35


Parfois, souvent, Izsa avait juste envie qu'on lui fiche la paix. Elle avait plusieurs stratégies pour arriver à cette fin, la première étant de s'enfermer dans son atelier à double tour et de faire la morte. Mais bon, c'était pas top pour sa santé mentale, elle devait bien l'avouer. Elle se perdait dans les méandres de son cerveau, et après plusieurs heures elle se mettait à parler à voix haute. En plus, entourée de son bordel habituel, elle perdait drastiquement en productivité.

Du coup, plutôt que de tourner en rond, il lui arrivait de faire un tour dans le Londres moldu. C'était reposant, ce monde sans aucune magie, sans rien pour lui rappeler le travail ou les soucis du quotidien. La seule chose qui la reliait au monde sorcier, ce soir, c'était sa baguette, cachée dans une poche au fond de son sac en bandoulière.

Elle avait trouvé un pub satisfaisant. Il n'était pas très peuplé -bel euphémisme- ce qui n'était pas plus mal, et la bière qu'on lui avait servi était suffisamment amère pour que ses papilles soient stimulées à chaque gorgée. Elle sortit son livre, pour une fois rien de scolaire : il s'agissait d'un bouquin tout ce qu'il y avait de plus moldu, avec des extraterrestres et des batailles spatiales. L'avantage de la science fiction était qu'elle la faisait bien mieux voyager que les récits avec magiciens et créatures fantastiques. C'était un peu triste, d'être une sorcière, en fait.

La jeune femme était donc posée sur une petite table au fond de la salle, dos au mur et avec la sortie dans le champ de vision. Agoraphobie ou réflexe de Phénix, difficile de savoir. Quand la porte s'ouvrit sur un nouvel arrivant, elle leva distraitement la tête pour lui accorder un coup d’œil. Il était sacrément roux. Un Irlandais ? Izsa reporta son regard sur sa bière, mais ses oreilles se tendirent pour tenter d'identifier l'accent au vol. Hmm hmm, elle n'était pas très douée pour ça. Tant pis. Elle prit une gorgée du liquide ambré et reprit sa lecture.

« Confundo. »

La Hilswood n'est pas sûr d'avoir bien entendu, ça aurait bien pu être autre chose. Elle releva la tête, scrutant cette fois-ci sans aucune discrétion l'échange des deux hommes. Il y avait clairement quelque chose de bizarre dans cette discussion. Izsa n'était pas détective, mais elle était capable de savoir qu'une bouteille de bourbon coûtait bien moins que cinquante livres, surtout dans un pub de ce genre. Alors quoi, elle avait mal entendu, il n'y avait pas eu de Confundo, c'était juste un moldu irlandais qui venait de débarquer à Londres sans change ? La situation n'était pas impossible, trancha-t-elle, mais tout de même improbable. Plus vraisemblablement, elle était témoin d'une arnaque.

La moral, c'était quand même une notion compliquée, quand on y réfléchissait. Heureusement pour Izsa, elle était de l'école utilitariste et trancha rapidement : il serait bénéfique qu'elle intervienne. Non seulement le moldu perdait de l'argent et il ne devait pas rouler sur l'or - c'était le tavernier d'un vieux pub, quoi - mais en plus le sorcier risquait de répéter son arnaque et donc causer encore plus de tort si personne ne l'arrêtait. Elle rangea son livre dans son sac, posa sa baguette sur le dessus, attrapa sa bière de la main gauche et se dirigea vers le comptoir, juste à côté du client. Elle le dévisagea sans dire un mot, espérant le mettre mal à l'aise, puis indiqua la baguette dépassant de son sac. Au pire des cas, c'était un moldu et il la prendrait juste pour une personne très très bizarre. Au pire, ou au mieux ?

- Non non, dit-elle au tavernier. C'était un billet de vingt.

Bon. Elle savait pas très bien où elle allait, pour le coup. Cependant, elle se disait que vu que c'était un mensonge par dessus un mensonge asséné à une personne confuse, ça passerait, le tavernier n'allait pas faire des histoires.

L'autre, par contre...?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une taverne moldue

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 16

 Une taverne moldue

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.