AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 16 sur 16
Une taverne moldue
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
Izsa Hilswood
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Mar 8 Mai - 19:35


Parfois, souvent, Izsa avait juste envie qu'on lui fiche la paix. Elle avait plusieurs stratégies pour arriver à cette fin, la première étant de s'enfermer dans son atelier à double tour et de faire la morte. Mais bon, c'était pas top pour sa santé mentale, elle devait bien l'avouer. Elle se perdait dans les méandres de son cerveau, et après plusieurs heures elle se mettait à parler à voix haute. En plus, entourée de son bordel habituel, elle perdait drastiquement en productivité.

Du coup, plutôt que de tourner en rond, il lui arrivait de faire un tour dans le Londres moldu. C'était reposant, ce monde sans aucune magie, sans rien pour lui rappeler le travail ou les soucis du quotidien. La seule chose qui la reliait au monde sorcier, ce soir, c'était sa baguette, cachée dans une poche au fond de son sac en bandoulière.

Elle avait trouvé un pub satisfaisant. Il n'était pas très peuplé -bel euphémisme- ce qui n'était pas plus mal, et la bière qu'on lui avait servi était suffisamment amère pour que ses papilles soient stimulées à chaque gorgée. Elle sortit son livre, pour une fois rien de scolaire : il s'agissait d'un bouquin tout ce qu'il y avait de plus moldu, avec des extraterrestres et des batailles spatiales. L'avantage de la science fiction était qu'elle la faisait bien mieux voyager que les récits avec magiciens et créatures fantastiques. C'était un peu triste, d'être une sorcière, en fait.

La jeune femme était donc posée sur une petite table au fond de la salle, dos au mur et avec la sortie dans le champ de vision. Agoraphobie ou réflexe de Phénix, difficile de savoir. Quand la porte s'ouvrit sur un nouvel arrivant, elle leva distraitement la tête pour lui accorder un coup d’œil. Il était sacrément roux. Un Irlandais ? Izsa reporta son regard sur sa bière, mais ses oreilles se tendirent pour tenter d'identifier l'accent au vol. Hmm hmm, elle n'était pas très douée pour ça. Tant pis. Elle prit une gorgée du liquide ambré et reprit sa lecture.

« Confundo. »

La Hilswood n'est pas sûr d'avoir bien entendu, ça aurait bien pu être autre chose. Elle releva la tête, scrutant cette fois-ci sans aucune discrétion l'échange des deux hommes. Il y avait clairement quelque chose de bizarre dans cette discussion. Izsa n'était pas détective, mais elle était capable de savoir qu'une bouteille de bourbon coûtait bien moins que cinquante livres, surtout dans un pub de ce genre. Alors quoi, elle avait mal entendu, il n'y avait pas eu de Confundo, c'était juste un moldu irlandais qui venait de débarquer à Londres sans change ? La situation n'était pas impossible, trancha-t-elle, mais tout de même improbable. Plus vraisemblablement, elle était témoin d'une arnaque.

La moral, c'était quand même une notion compliquée, quand on y réfléchissait. Heureusement pour Izsa, elle était de l'école utilitariste et trancha rapidement : il serait bénéfique qu'elle intervienne. Non seulement le moldu perdait de l'argent et il ne devait pas rouler sur l'or - c'était le tavernier d'un vieux pub, quoi - mais en plus le sorcier risquait de répéter son arnaque et donc causer encore plus de tort si personne ne l'arrêtait. Elle rangea son livre dans son sac, posa sa baguette sur le dessus, attrapa sa bière de la main gauche et se dirigea vers le comptoir, juste à côté du client. Elle le dévisagea sans dire un mot, espérant le mettre mal à l'aise, puis indiqua la baguette dépassant de son sac. Au pire des cas, c'était un moldu et il la prendrait juste pour une personne très très bizarre. Au pire, ou au mieux ?

- Non non, dit-elle au tavernier. C'était un billet de vingt.

Bon. Elle savait pas très bien où elle allait, pour le coup. Cependant, elle se disait que vu que c'était un mensonge par dessus un mensonge asséné à une personne confuse, ça passerait, le tavernier n'allait pas faire des histoires.

L'autre, par contre...?
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Chad Taylor, Mer 9 Mai - 4:10




PV avec Izsa Hilswood




« Non non, c'était un billet de vingt. »

Problème. La jeune femme présente dans le bar et que Chad avait pris soin d’ignorer s’était levée et semblait bien décidée à remettre les choses à leur place, se dirigeant vers eux d’un pas assuré. Lorsqu’elle arriva à sa hauteur, elle prit soin de se signaler comme une sorcière. A quoi pensait-elle en étant dans le monde des Moldus ?

Le besoin naturel de Chad de rester dans l’ombre l’amenait régulièrement dans des endroits de ce type car ils constituaient une manière efficace de rester dans l’ombre, sans que personne ne vienne mettre le nez dans des affaires qui ne le concernait pas, aussi, quand un de ses congénères s’amenait à lui en se signalant directement comme un sorcier, ce n’était jamais bon signe.


* Une sorcière qui n’approuve pas ce que je viens de faire visiblement. *

Le sorcier prit une mine faussement contrite, il avait l’habitude de se composer un masque, et avait appris par la force des choses que quand un sorcier sortait immédiatement sa baguette, il y avait de fortes probabilités pour que Chad n’ait aucun intérêt à l’énerver ou à chercher un duel inutile.

« Oh, vraiment ? Il fait tellement noir dans ce pub… Je, euh, désolé… Gardez la monnaie alors hein !  »

Chad avait repoussé sa baguette dans sa manche, afin de pouvoir la saisir au besoin, même s’il ne serait probablement pas assez réactif. Son truc à lui, ce n’était pas les sortilèges lancés au grand jour pour parader. Il se retourna donc vers la jeune femme, laissant le barman vaquer à ses occupations, visiblement ravi du « pourboire » que Chad lui avait si gentiment laissé.

« Pourquoi est-ce que chez la plupart des femmes, votre propension à intervenir aux pires moments de ma vie est directement proportionnelle à votre beauté ? »

Chad avait retrouvé son aplomb après les quelques secondes de panique que la rencontre avait suscitée, et il souhaitait connaître les intentions de la jeune femme, commencer par se montrer charmeur avait déjà fait ses preuves mais la situation dans laquelle il se trouvait allait être compliquée à justifier. Il sentit une pointe douloureuse se glisser dans un coin de sa tête et sût que la migraine approchait.

« Euhhh… Un verre peut-être ?  »

Il passa sa main dans ses cheveux, nerveux, peut-être un peu trop. La jeune femme s'était présentée au comptoir en n'exposant que la moitié de son mensonge après-tout. Elle aurait très bien pu dire directement au tenancier que Chad avait tenté de le rouler, mais il aurait probablement été plongé encore plus dans la confusion que par le sortilège du rouquin.





Chad Taylor

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 10 Mai - 23:53


Izsa n'était pas vraiment habituée à faire des menaces. Généralement, quand elle se battait, c'était sans sommation, parce qu'un Mangemort se trouvait de l'autre côté de sa baguette. Les sommations, c'était pour les Auror, les policiers, ceux qui avaient le pouvoir légitime. Du coup, elle ne savait pas comment son interlocuteur allait réagir. S'énerver ? S'excuser ? Se battre ? L'insulter ?

« Oh, vraiment ? Il fait tellement noir dans ce pub… Je, euh, désolé… Gardez la monnaie alors hein !  »

La jeune femme soupira de soulagement. La tension c'était transformée en gêne, et à ses oreilles il était cent fois plus heureux d'écouter quelqu'un bredouiller un mensonge plutôt que lancer un sortilège. Elle hocha la tête, convaincue à présent que le sorcier -puisqu'il n'y avait du tout lieu d'en douter- avait volé cette bouteille de bourbon, mais ne souhaitant pas en faire un fromage. Elle pourrait toujours glisser les vingts dollars en question sur le comptoir, en partant.

« Pourquoi est-ce que chez la plupart des femmes, votre propension à intervenir aux pires moments de ma vie est directement proportionnelle à votre beauté ? »

Pffui. Le sourcil arqué, des plus dubitatifs, qu'elle leva résuma parfaitement ses pensées. Il venait de lui faire un compliment, là ? Mais... pourquoi ? Elle espérait qu'il n'essayait pas de lui faire du charme. Non non, il essayait juste de se rendre sympathique. Ou alors, il essayait de lui faire baisser sa garde pour se venger juste après, ah ah !
N'empêche, se dit-elle en réexaminant la phrase, était-ce vraiment un compliment ? Parce que bon, certes, il était en train de voler un honnête commerçant, mais c'était pas si pire, comme situation. Du coup, sur une échelle de proportion, elle pouvait prendre cela comme "t'es moyen +". Dans ce cas là, elle voulait bien accepter.

« Euhhh… Un verre peut-être ? »

Pendant une seconde, Izsa hésita. Puis elle se mit à rire.
Ce n'était pas un rire sarcastique, ou méchant, d'ailleurs il n'y avait pas la moindre trace de moquerie dans ses éclats. Non, non, elle riait sincèrement de l'absurdité de la proposition. Il y avait un décalage certain entre la question, genre de tradition galante, et le fait que le verre en question qu'il lui proposait était soit du bourbon qu'il avait volé, soit d'un autre breuvage dont il n'avait pas l'argent pour le payer, de toute évidence. Et on pouvait y ajouter la demie-pinte de bière ambrée, un peu entamée, qui faisait déjà office de "verre" à la jeune femme et qu'il était difficile de ne pas voir.

- Ça ira, je pense, s'amusa-t-elle. Enfin à moins que ne vous comptiez le payer, celui-là, elle continua à voix plus basse.

A présent qu'elle se trouvait proche du nouvel arrivant, elle put le détailler un peu plus. Il avait les yeux verts, ce qui -en plus de l'accent qu'elle cru avoir reconnu- acheva de la convaincre qu'il s'agissait d'un irlandais. Elle se demanda brièvement si elle l'avait déjà croisé à Poudlard ; il avait l'air plus âgé qu'elle mais la barbe fournie qu'il arborait pouvait le vieillir plus qu'il ne l'était réellement.
Mouis, trancha-t-elle comme un amateur qui regardait un tableau, il n'était franchement pas mal.

- Par contre je serais ravie d'écouter dans quelles circonstances vous avez rencontrez les plus belles femmes de votre vie.

Pour ponctuer sa phrase, elle prit une gorgée de bière.
Il l'avait intrigué, avec sa phrase de toute à l'heure. En se retirant totalement de l'équation, elle se demanda si c'était effectivement le cas ; si il avait vraiment fait la liste de ses rencontres et des pires moments de sa vie. Pas impossible, les gens pouvaient être très bizarres, parfois. Elle en savait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Chad Taylor, Ven 18 Mai - 4:10




PV avec Izsa Hilswood




Le sorcier était désarçonné. Il avait cru que la jeune femme cherchait les ennuis, mais elle semblait visiblement aussi soulagée que lui lorsque qu’il avait tenté de désamorcer la situation. Habitué aux gros bras qui voulaient toujours en découdre afin de ne pas perdre la face, il n’avait pas envisagé que la jeune femme soit dans un quelconque embarras. Elle s’était donc sentie obligée d’intervenir ? C’était par simple empathie qu’elle avait souhaité aider le barman ? Ou simplement son stratagème avait payé ? Non. Il était sûr qu’elle n’était pas aussi bête.

Sa tentative de « séduction » quant à elle fût accueillie par un sourcil arqué et un air plus que perplexe chez la jeune femme. Décidément, il ne comprenait rien. Ou alors…


* Ou alors, pour une fois, je suis tombé sur quelqu’un qui répugne utiliser la force, mais qui n’en n’a pas moins quelque chose dans le crâne… *

La situation se détendit de nouveau lorsque la jeune femme éclata d’un rire sincère et Chad lâcha la pression.

« Ça ira, je pense. Enfin à moins que ne vous comptiez le payer, celui-là. »

Ce fut au tour du rouquin de rire. C’était de bonne guerre. Il avait lancé l’invitation au hasard pour détourner l’attention de son méfait et pourquoi pas amadouer son interlocutrice improvisée en milice de bar, mais de nouveau elle n’avait pas mordu. Elle était intéressante cette… Petite ? Quel âge avait-elle ? Vingt ans ? Vingt-cinq ? Le sorcier avait toujours été exécrable lorsqu’il s’agissait d’attribuer un âge à une personne. Probablement parce qu’en temps normal il n’aurait pas cherché à le faire. Le visage de la blondinette revint à son esprit, et il la maudit intérieurement. Pourquoi prenait-il la peine de se soucier de l’apparence qu’il montrait ce soir ? Il n’avait qu’à envoyer la sorcière bouler, c’est ce qu’il aurait fait en temps normal non ?

Il passa sa main dans ses cheveux pendant qu’il réfléchissait. Tout se passait toujours très vite dans sa tête, mais habituellement, c’était ordonné.


« Par contre je serais ravie d'écouter dans quelles circonstances vous avez rencontrez les plus belles femmes de votre vie. »

Oups. La jeune femme semblait s’installer à ses côtés et commençait à siroter sa pinte en le détaillant sans gêne. Ce qui fit monter d’avantage celle du sorcier.

« Euh. Disons que je m’en voudrais fortement de gâcher votre pinte. »

Dans la lumière, Chad pût apprécier la jeune femme dans son ensemble. Il ne l’avait pas remarqué dans l’ombre, mais maintenant qu’elle se tenait près du bar, il pouvait le dire : selon ses critères, elle était belle. Les oreilles de Chad s’empourprèrent.

* Mais qu’est-ce qui t’arrive bon sang ?!!! Passe au-dessus, ne fais pas attention à elle. C’est pas dans tes habitudes ! Remets de l’ordre dans tes idées ! *

Mais Chad était perdu. Il avait basé toute sa vie sur la solitude, le besoin d’être seul et d’éviter les autres, mais depuis les Trois Balais, ses certitudes étaient remises en question. Était-ce vraiment ce à quoi il aspirait ? Il avait voulu échapper à l’emprise de son père, mais n’était-ce pas là un bon moyen de lui ressembler ?

Il avala une gorgée de la liqueur qui le requinqua un peu.

« Mais par contre, je serais heureux d’entendre ce qu’une jeune femme fait dans une taverne quasi vide. »

Ses yeux s’étaient fichés dans ceux de la brunette, soupçonneux. Le suivait-elle ? Pourquoi ? Il était pauvre et… L’Égypte ? Non, il devenait parano.





Chad Taylor

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Mar 22 Mai - 18:13


L'humour d'Izsa avait toujours été un peu grinçant, avec la distanciation aux événements qui était si spécifique aux anglais. Pas tout le monde l'appréciait, puisqu'il impliquait de mettre son égo de côté, mais se fut le cas de l'irlandais. Elle apprécia son recul, quand il aurait été aisé de s'énerver de sa petite pique.

L'ex Serpentard avait une façon de faire la conversation qui oscillait entre deux extrêmes, sans demi-mesure. Soit elle maintenait constamment le contact visuel, cillant peu et détaillant chacune des expressions de son interlocuteur, soit au contraire laissait son regard fuir vers n'importe quelle activité qui pouvait occuper ses mains, sans pour autant raté la moindre parole. Pour le coup, il lui aurait été aisé de fixer sa pinte de bière à mesure qu'elle la vidait pourtant elle était partie sur la première option. Peut-être parce qu'elle n'avait pas encore décidé si il s'agissait de quelqu'un de bien ou pas, ou alors parce qu'il avait des traits du visage intéressant ; quoi qu'il en soit elle remarqua qu'il n'avait pas l'air tout à fait à son aise.

« Euh. Disons que je m’en voudrais fortement de gâcher votre pinte. »

Trop personnel ? Elle haussa mentalement des épaules. Si il y avait bien des gens dont le jugement ne comptait pas, c'était les parfaits inconnus. On pouvait raconter tout et rien sans avoir peur de les recroiser un jour. Apparemment, il ne voyait pas les choses comme ça.

« Mais par contre, je serais heureux d’entendre ce qu’une jeune femme fait dans une taverne quasi vide. »

Pour le coup, et c'était suffisamment rare pour le noter, Izsa cilla. C'était le genre de question qui la désarçonnait, parce que ça n'était pas une vraie question. Une vraie question admettait une réponse informative, qui ne coulait pas de source. Là, elle avait juste l'impression que c'était une manière barbante de briser la glace.

- Je bois, principalement, indiqua-t-elle en prenant une gorgée illustrative. Et je lis. Enfin je lisais, elle précisa, puisqu'elle ne pensait pas retourner tout de suite aux pages de son volume.

Et vous ? aurait été la question suivante logique, mais franchement elle le voyait bien, qu'il buvait du bourbon volé. Rien de nouveau sous le soleil. Passons à quelque chose d'un peu plus utile.

- J'm'appelle Izsa, se présenta-t-elle en bonne et due forme.

Elle se demanda si il fallait y ajouter d'autres informations. Un nom de famille, un métier, un hobby ? Hum non, c'était pas nécessaire pour l'instant. L'idée de rester une semi-inconnue avec juste un visage et un prénom lui allait bien.

- Irlandais, alors ? demanda-t-elle, pour confirmer l'impression qu'elle avait eu. Vous vivez dans le coin, ou bien un soudain élan vous a fait parcourir quelques milliers de kilomètres pour boire un verre dans le Londres moldu ?

Hum, maintenant qu'elle y réfléchissait, c'était peut-être ça, le sens de sa dernière question. Qu'est-ce qu'une sorcière faisait dans une taverne moldue. Ça avait plus de sens, vu comme ça.

- Moi je suis du coin, expliqua-t-elle en se disant que ça serait sympa de faire le premier pas en terme de "révélations". Je bosse au Chemin de Traverse
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Chad Taylor, Ven 25 Mai - 13:16




PV avec Izsa Hilswood




Chad se posa légèrement en constatant qu’il avait en face de lui une sorcière pacifiste. Ces derniers temps, il avait l’impression d’attirer les personnes à lui comme un aimant, alors qu’il recherchait exactement l’inverse en tout temps. C’était probablement une sorte de malédiction qu’il portait depuis son retour, ou peut-être étaient-ce ses choix de vie qui amenaient les gens à se mêler de ses affaires. Toujours était-il qu’une gamine avait réussi à lui faire oublier sa solitude l’espace d’une soirée, alors pourquoi pas ici. La jeune femme n’avait fait preuve d’aucune volonté de le juger, tout au plus s’était-elle interposée alors qu’il commettait un acte peu moral. Il souffla et passa sa main dans ses cheveux en bataille, redressant la mèche qui lui tombait jusqu’au nez.

Les platitudes qu’il avait lancées l’ennuyait lui-même et il perçut qu’il en était de même pour la jeune femme. Il se faisait de la peine à toujours jouer sur les apparences. Il était venu dans ce pub pour se détendre en restant loin de tout, et en n’ayant pas à montrer une autre personne que ce qu’il était vraiment, et il décida donc de rester sur sa position de base.


« Mhhh. Désolé de vous avoir sorti de votre lecture. Chad. Et ouep, comme vous le voyez, j’peux pas trop cacher mes origines. Une bière, des cheveux et une barbe rousse et il n’y a plus qu’à essayer de vous accrocher à votre âme avant que j’la dévore. »

Clin d’œil malicieux, une main tendue pour rendre le salut à la jolie jeune femme, mais le sourire peinait à naitre sur le visage du sorcier, bien trop habitué à rester de marbre en toute circonstance. Le ton se voulait toutefois serein, sans le masque qu’il y avait ajouté préalablement. Il se retourna d’ailleurs vers son propre verre et le vida d’une traite avant de se resservir, et de reprendre une gorgé, moins franche cette fois.

L’inconnue avait restreint les informations qu’elle lui avait donné, et il appréciait cette discrétion chez elle. Elle semblait partager son calme – et peut-être un peu de méfiance ? Il respectait amplement ce genre de comportement.


« Je vis pas par ici, non. J’suis un peu trop attaché à ma terre natale pour vivre dans Londres. Trop de monde. Trop de bruit. Trop de lumière. Mais j’imagine que ça doit pas vous déranger et que c’est justement ce que vous recherchez en travaillant même sur le Chemin de Traverse. »

Combien de temps cela faisait-il que Chad remettait le fait de trouver un emploi au lendemain ? Il devrait s’y atteler sans tarder. Ça lui permettrait peut-être de boire sans avoir à lancer un maléfice au barman. Il repensa à son père qui le traitait constamment de bon à rien. Au final, lui avait-il donné tort ces dernières années ?

« Je cherchais un petit coin calme où me poser. J’imaginais pas vous sortir de vos occupations... »

Il prit un air contrit, sincère pour une fois. Combien de fois ne l’avait-on pas sorti de ses propres lectures ? Ça avait le don de l’exaspérer au plus haut point. Mais après tout, c’était elle qui était venue vers lui.

« Ôtez-moi d’un doute, vous ne comptez pas me stupéfixer et partir avec l’ensemble des nombreuses économies que je cache dans ma chaussette droite, hein ?! »

Il reprit une gorgée de la liqueur qui lui brûla agréablement l’œsophage et adressa un sourire en coin à la jeune femme, la détaillant d’avantage du coin de l’œil.





Chad Taylor

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 14 Juin - 23:06


Navrée pour le retard  supplier
Je suis vraiment très occupée irl en ce moment



Izsa failli lui faire remarquer que la seule personne qui buvait des bières ici, c'était elle. Pas lui. Mais bon, cela ne l'empêchait pas d'être irlandais. A moins qu'elle ai raté un chapitre en terme de nationalité, ne pas aimer la gelée ne l'avait jamais rendue moins anglaise.

« ...et il n’y a plus qu’à essayer de vous accrocher à votre âme avant que j’la dévore. »

La jeune femme eu un rire court et répondit, amusée :

- J'ai bien peur que vous seriez déçu du goût.

Heureusement que la boutade était suffisante en elle-même pour qu'on comprenne que s'en était une, parce que le visage de son interlocuteur ne trahissait aucune émotion. Il avait le genre d'humour pince sans rire qui l'aurait rendue perplexe en d'autres occasions.

Ainsi, Chad, puisque c'était son nom, n'était pas un londonien. D'où le fait qu'il est choisi ce petit pub un peu perdu pour se poser, plutôt que le Chaudron Baveur et sa constante activité. Ou alors, c'était parce que les sorciers se laissaient beaucoup moins facilement avoir par un sortilège de confusion, et qu'il valait mieux commettre un délit sans risque de témoin. Hum.

Izsa, de son côté, était loin d'être la londonienne typique. D'ailleurs elle ne se considérait même pas comme telle, malgré les sept années passées à y habiter. Elle avait toujours l'impression de débarquer tout droit d'Exeter, une ville certes peuplée mais incomparable à la capitale. Le fait était qu'elle passait la majorité de son temps dans la boutique d'Ollivander, et que ses excursions en métro continuait de faire remonter ses instincts agoraphobes.

« Ôtez-moi d’un doute, vous ne comptez pas me stupéfixer et partir avec l’ensemble des nombreuses économies que je cache dans ma chaussette droite, hein ?! »

Izsa, qui n'avait pas un visage très symétrique de base à cause de ses yeux expressifs et ses sourire en coin, dépassa les limites de l'asymétrie humaine en arquant un sourcil droit en accent circonflexe alors que le gauche se fronça jusqu'à transformer son orbite en une fente étroite.
En bref, notre protagoniste était perplexe. Déjà, parce qu'il était très mal placé pour insinuer que qui que se soit était un voleur. Ensuite, parce qu'il était très mal placé pour insinuer qu'il avait de l'argent sur lui. Enfin, parce qu'il était très mal placé pour insinuer qu'elle serait celle qui commettrait un délit en utilisant sa baguette face à des témoins moldus.

- Ah ! elle s'exclama alors. Donc c'est là que je devrais chercher lorsque je fouillerai votre corps inconscient ? Merci !

Elle se balança légèrement sur sa chaise, confiante sur son équilibre, et pris une longue gorgée de bière. Pourquoi une longue ? Pas parce que la bière était particulièrement bonne, elle se laissait boire sans qualité particulière. Non, elle occupait ses mains, parce qu'elle se demandait comment relancer la conversation, et que de doute manière cela allait se faire de manière maladroite alors il valait mieux réfléchir un peu avant de lancer une platitude. Elle aurait pu arrêter l'échange ici, certes, mais le sorcier avait éveillé son intérêt, si ce n'était sa sympathie. Elle se demandait ce qu'il pouvait y avoir derrière ses airs ironiques. L'auto-dérision était généralement un bon signe pour placer quelqu'un sur son échelle de l'appréciation.

- Votre visage ne me rappelle rien, et j'imagine que la réciproque est vraie... Nous étions à Poudlard ensemble ? Ses années d'écoles commençaient à remonter. J'étais à Serpentard, j'ai passé mes ASPICs il y a... calcul rapide, 24 auquel on soustrait 17 sept ans.

Ça alors, cela voulait dire qu'il s'était écoulé autant de temps entre sa première et sa septième année, et entre sa septième et maintenant. Elle se sentait brutalement très vieille. D'ailleurs, elle venait de se rendre compte qu'elle avait tout juste donné indirectement son âge à un gars qu'elle connaissait à peine. Il n'y avait pas une vieille règle de la bienséance qui disait que les femmes ne devaient pas donner leur âge ? Mouis, elle s'en fichait, évidemment.

Elle se disait que comme ça, elle apprendrait peut-être l'âge de l'humain derrière cette barbe. Mais rien que son ancienne maison, ça la renseignerait pas mal. On pouvait dire ce qu'on voulait, préjugés et compagnie, mais connaitre la maison de quelqu'un était toujours un moyen d'en avoir une idée plutôt précise. N'est-ce pas, Izsa la Serpentard ?
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Chad Taylor, Mar 3 Juil - 4:03




PV avec Izsa Hilswood




Le sorcier marqua le rire de son interlocutrice en cillant. C’était un début de brisage de glace maladroit, mais un début quand même. Étant tendu, il avait lui-même du mal à sortir des sentiers battus afin de faire connaissance avec ses congénères, et ses rencontres finissaient bien souvent en beuverie ou en fiasco total.

Lorsque le visage de la jeune femme s’étira en une expression de perplexité exacerbée, il se surprit néanmoins à sourire. Soit elle surjouait largement, soit il avait devant lui une adepte du premier degré, toujours était-il qu’il trouvait en l’expression faciale de la jeune femme quelque chose de touchant, de rassurant. Son rictus se transforma vite en un éclat de rire sincère et rauque à la remarque de la femme.


« Ah Donc c'est là que je devrais chercher lorsque je fouillerai votre corps inconscient ? Merci ! »

« Je ne tombe pas si facilement que ça dans l’inconscience, que Merlin m’en préserve. Et je ne me laisse donc pas fouiller si facilement. »

Il jeta un clin d’œil ridicule à la jeune femme, mélange douloureux entre son envie de s’essayer aux échange sociaux sans aucune connaissance de base dans ce domaine et ses années d’errance et de solitude. Il ingurgita une nouvelle fois un verre de sa boisson, sentant son esprit s’embrumer à mesure qu’il vidait ses verres, et le désinhibant peu à peu face à la sorcière qui était bien mal tombée. Il en apprécia toutefois la pointe de sarcasme utilisée précédemment, de nouveau une qualité qu’il avait toujours appréciée chez le peu de personnes qu’il avait côtoyé.

Il avait passé sa vie à ramasser les morceaux cassés, et son envie de les recoller n’était que très récente, il se demanda s’il devait s’excuser pour ses piètres tentatives de passer sympathiques auprès de la jeune femme, puis se souvint des circonstances de sa rencontre avec cette Izsa quelques minutes auparavant et se ravisa.


« Votre visage ne me rappelle rien, et j'imagine que la réciproque est vraie... Nous étions à Poudlard ensemble ? J'étais à Serpentard, j'ai passé mes ASPICs il y a... sept ans. »

* Au moins, elle est majeure, elle. Le bar ne te regardera pas de travers si tu prolonges la discussion. *

Chad regarda en détail la jeune femme afin de voir s’il la connaissait et fouilla dans sa mémoire. Son visage harmonieux et doux ne lui disait rien dans l’enceinte de Poudlard, probablement un peu trop jeune par rapport à quand il avait passé ses propres ASPICs, mais il nota tout de même qu’il lui semblait l’avoir vue quelque part.

« Oh. Euh, ça doit faire… Au moins… »

Mais il s’interrompit dans ses pensées lorsqu’il se rappela où il avait vu la sorcière auparavant.

« Nom de dieu. La coupe d’Angleterre de Duel ! Difficile de faire l’impasse pour le coup. Alors, vous êtes Eileen Hilswood. »

Chad termina de nouveau son verre, en réexaminant sa situation avec une légère sueur froide l’aplomb avec lequel elle était venue le trouver après sa petite incartade.

« Talentueuse en plus du reste… Je… J’étais à Serpentard aussi, oui. Mais j’ai passé les miens il y a onze ans pour ma part. Les potions, c’est mon truc. »

Il jeta un coup d’œil à la jeune femme avec un sourire en coin, appréciant de plus en plus la sorcière qui se trouvait à côté de lui. Ce n’était pas le fait qu’elle avait gagné la coupe qui l’attirait désormais, mais bien la manière dont elle s’était présentée à lui, en omettant de le signaler. Elle aurait simplement pu mettre en évidence sa victoire passée pour lui faire remarquer qu’il était facile de mettre un nom sur son visage, mais elle s’était contentée d’une discussion simple et humble. S’ajoutant aux petites touches que l’Irlandais avait pu apprécier dans les minutes qui s’étaient écoulées, elle lui apparaissait maintenant comme un véritable serpent, pas ceux qui tentent de toucher la lumière, mais ceux qui s’en servent pour projeter des ombres et s’y réfugier.

Il reprit alors de nouveau, amusé et l’air faussement inquiet :


« Je plaisantait tout à l’heure pour le coup de l’inconscience hein ! Ce n’était pas une invitation à me stupéfixer. »

Nouveau passage de sa main dans ses cheveux, habitudes du rouquin quand il était gêné, attendant de voir si sa boutade allait extirper un quelconque sourire à la brunette.






Chad Taylor

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une taverne moldue

Message par : Izsa Hilswood, Mer 25 Juil - 1:12


Malgré le fait que Chad semblait sympathique et faisait une conversation agréable, elle n'apprenait pas grand chose sur lui. Il savait avoir de l'esprit, bon point pour lui, mais mis à part le fait qu'il était irlandais...? Ah, il y avait cette histoire de femmes qu'il avait rencontré au cours de sa vie. Izsa n'allait pas lâcher si facilement le morceau. Loin de l'ennuyer, le fait qu'il s'agissait d'un inconnu et que donc aucune de ses histoires ne pouvaient avoir le moindre impact sur la vie de notre protagoniste piquait au contraire sa curiosité. Un peu comme quand on lit un livre ou qu'on regarde un film : on ne peut pas laisser une intrigue sans éclaircissement sans frustrer le lecteur.

Mais il ne lui avait même pas donné son age. Consciemment ou pas, il dérivait vers un autre sujet.

« Nom de dieu. La coupe d’Angleterre de Duel ! Difficile de faire l’impasse pour le coup. Alors, vous êtes Eileen Hilswood. »

La jeune femme n'était tellement pas habituée à ce qu'on la reconnaisse ou bien à ce qu'on mentionne ses performances qu'elle n'arriva même pas à se sentir flatter. Pourtant, elle avait gagné deux éditions sur trois, sachant que la dernière possédait la propriété d'être des duels en équipe. Ne lui demandez pas qui est arrivé avec cette idée, parce que si elle l'avait su elle aurait utilisé ce paradoxe pour en faire une corde et l'étrangler.

Du coup, elle haussa vaguement les épaules. Vachement plus humble que la Serpentard qu'elle avait l'habitude d'être.

- Ouep, c'est moi.

« Talentueuse en plus du reste… Je… J’étais à Serpentard aussi, oui. Mais j’ai passé les miens il y a onze ans pour ma part. Les potions, c’est mon truc. »

Eh ! C'était quoi le "reste" en plus d'être "talentueuse" ? Il lui manquait des compliments, là ! En tout cas, à présent elle en savait un peu plus sur son interlocuteur. Un Serpentard, comme elle, mais plus âgé. Ils avaient du à peine se croiser dans les couloirs et entre temps, ils devaient avoir pas mal changé. En tout cas, il n'y avait pas assez d'écart entre eux deux pour qu'elle le considère comme "vieux". D'ailleurs, cet écart n'en était même pas un, si on se référait à la loi de la relativité absolue énoncée par E.I.L. Hilswood.

« Je plaisantais tout à l’heure pour le coup de l’inconscience hein ! Ce n’était pas une invitation à me stupéfixer. »

C'était une blague, ou pas ? Enfin oui, c'était une blague, mais au combientième degré ? C'était jamais évident avec les gens qu'elle ne connaissait pas, de déduire la signification exacte d'une blague à partir du ton employé. Du coup, sachant qu'elle n'arriverait pas à rire spontanément, elle n'essayait même pas. Elle rebondit simplement :

- Et bien, si vous voulez... hésitation, maintenant qu'elle connaissait son âge et sa maison, on pouvait être un peu plus familiers, non ? si tu veux voir à quel point je stupéfixe bien les gens, tu n'as qu'à venir au Heurtoir, d'ici quelques jours. Je sais pas si tu en as entendu parlé, ils proposent des structures d’entraînements pour les sorciers. Et il y a un tournoi bientôt ! Bref si tu veux admirer mes exploits ou bien tenter ta chance, tu n'as qu'à venir.

Sourire sincère, mais un peu mal maîtrisé. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas enthousiasmée pour quelque chose. Le train-train du quotidien l'avait rendu un peu apathique, et son visage n'avait plus l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une taverne moldue

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 16

 Une taverne moldue

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.