AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 5
Les transports en commun
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les transports en commun

Message par : Maître de jeu, Dim 25 Jan 2015 - 14:53


Vous voici près des transports en commun moldus ! N'ayant pas les moyens de transplaner ou de se déplacer à dos de quelque chose (sombral, dragon ou même sur un balai) les moldus ont dû improviser pour pouvoir se déplacer plus ou moins rapidement. Devant vous se trouve une station de métro, si vous avez envie de voyager dans une structure fermée sous terre, c'est fait pour vous ! Encore une fois, attention à l'odeur et à la propreté. Vous avez aussi de grandes chances de rencontrer des personnes étranges ...
A votre droite, un arrêt de bus ! Par rapport à l'odeur et à la propreté cela dépend du nombre de personnes présentes dans le véhicule. Sachez que vous n'avez que très peu de chances d'être assis. Sinon si vous avez envie de payer cher, le taxi est disponible ! Le confort est plus ou moins assuré, au moins vous êtes seul dans le véhicule avec le chauffeur.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Les transports en commun

Message par : Hugh Dey, Sam 28 Fév 2015 - 12:06


[PV : Aubrée d'Estresse]

Qu’est-ce que je foutais là ? Ca, c’était la plus grande question du jour…

Y avait plein de gens autour de moi mais personne me regardait. Fin personne donnait l’impression de me regarder. Parce que j’avais une de ces dégaine, j’étais certain qu’on m’observait bizarrement quand même, juste en secret quoi. J’avais la joue collée à une vitre et je bavais un peu contre celle-là. Les cheveux complètement en bataille, j’avais tout l’air d’un mec complètement paumé.

En fait c’était un peu ça. Y avait aucune lumière dehors. Me demandez pas pourquoi mais j’étais dans un truc qui bougeait, sous terre… Bordel. Le métro. A Londres. Ca je m’en souvenais que j’étais à Londres.

C’était la mélancolie qui m’avait guidé jusqu’ici. Je m’étais donné corps et âmes pour rapporter le plus de bestioles au zoo, en chassant avec Liv surtout. Mais avec elle, on n’avait pas toujours eu de la chance, et depuis que Jean-Pierre avait succombé à la force de mon pied j’avais été maudit. Il avait été impossible pour nous de trouver une nouvelle bestiole. J’avais donc passé tout un mois de ma vie à chasser pour n’avoir aucune récompense de la part du zoo. Et alors que je m’attendais à ce qu’on me donne une superbe place de chasseur pour le compte du zoo, j’avais rien eu.

Fin… En fait j’étais toujours Concierge à Poudlard, mais j’avais envie de grand air. C’était pour ça que j’avais décidé d’employer ma journée à vagabonder un peu n’importe où, dans Londres. Ainsi je m’étais retrouvé dans le métro. Même si je m’étais endormi contre la vitre, ça avait été une bonne idée…

Maintenant j’observais tous les gens autour de moi. Y avait des bourges de moldus qu’essayaient de pas toucher leur voisin. Moi heureusement j’en avais pas. Y avait des ados qui riaient beaucoup trop fort en racontant leur vie et en mâchant du chewing-gum. Beurk… Pas de gosses s’il vous plaît, je voulais juste sortir de Poudlard moi… Mon attention se porta sur une grande dame aux cheveux blancs, avec une coiffure d’enfer. C’est ça… D’enfer… Plutôt Cruella d’enfer en fait. Comme si je venais d’avoir une révélation, je me levais de ma place et me plantais devant elle, et du haut de ma petite taille je la fixais dans les yeux pour lui demander avec une peine immense dans le regard et dans la voix :

« Vous vouliez vraiment les tuer les 101 Dalmatiens ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les transports en commun

Message par : Invité, Mer 4 Mar 2015 - 4:38


~ The London Underground ~

The Underground:
 

Les souterrains de Londres, une fourmilière surabondant de moldus, un lieu insalubre qui entraînerait à coup sûr une Dragoncelle aiguë à n'importe quel sorcier s'aventurant – intentionnellement ou non – par là-bas.



Les tunnels s'essaimaient en onze lignes distinctes dans la cité cosmopolite et pour se retrouver dans ce méli-mélo sempiternel, les voyageurs inaccoutumés à la routine anglaise devaient s'armer de patience, d'accalmie ... ainsi que d'une carte bon marché. Outre cette affluence immuable, les voleurs à la tire pullulaient comme la mauvaise herbe dans le lacis souterrain et ces derniers n'hésitaient pas à prendre des risques faramineux dans l'espoir de chaparder un cellulaire ou deux. Par conséquent, les voyageurs accoutumés et inaccoutumés au train de vie londonien devaient prendre des mesures draconiennes s'ils ne souhaitaient pas se faire dérober quoi que ce soit de précieux dans ce Londres perpétuellement animé. Mais malgré l'omniprésence des agents de police, les londoniens devaient absolument redoublés de vigilance puisque les larrons finissaient – la majeure partie du temps – libres avec leur larcin bien en poche.

Heureusement … La ligne de Bakerloo était à l'abri de tout type de délit, ces six dernières années s'étant écoulées sans grande encombre notable. Et aujourd'hui allait être un jour comme tous les autres pour Lady d'Estresse qui empruntait régulièrement cette ligne pour se rendre sur son lieu de travail. Que pourrait-il se passer après tout ? Il ne lui est jamais rien arrivé de préjudiciable depuis qu'elle a établi son agence de mannequinat à Londres.

Toujours est-il que Lady d'Estresse marchait déjà à grandes enjambées dans les couloirs carrelées de la station de Kilburn Park. Elle était juchée sur de somptueux escarpins noires cirées. Relativement bien mise, une étole en fourrure de renard argenté tapissait ses épaules rectilignes, l'échine raide et le port impérieux, un sac à main tape à l'œil  – signé Arthur & Aston – accompagnait sa mise toujours aussi singulière en plus de s'être dissimulée derrière une paire de lunettes teintées.

La séxagénaire longeait depuis près d'une minute la galerie souterraine menant au quai, son Dobermann sémillant l'accompagnant – à chacun de ses déplacements – remuait frénétiquement la queue. Une fois arrivée sur place, elle constata qu'une poignée de moldus attendaient tout comme elle le véhicule oblong qui ne tarda pas à poindre et à faire une halte de courte durée. Les portes s'ouvrirent instantanément quand Maîtresse & bête s'engouffrèrent à l'intérieur d'un compartiment truffé d'une flopée de Londoniens qui n'hésitèrent pas à la bousculer pour se frayer un chemin hors du wagon étriqué.

À peine eut-elle le temps nécessaire de s'asseoir qu'un énergumène échevelé et chagriné se présenta à elle, au bord des larmes.

Vous vouliez vraiment tuer les 101 Dalmatiens ? Dit le jeune homme empreint d'une immense maussaderie.

À ses mots, la Parisienne ne put s'empêcher de rire à gorge de ployée, la tête basculée en arrière.

Non, non … ! Il ne s'agissait que d'un simple rôle ! Je suis heureuse que vous m'ayez reconnue cela-dit, vous êtes bien le premier. Rétorqua-t-elle après avoir ri aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Lun 6 Avr 2015 - 0:06


Sans réponse depuis 1 moi, je me permet ! En cas de problème, Mp !
Pv Axelle Higgs.


Retour en arrière de plusieurs mois:


L'après-midi touchait bientôt à sa fin et le soleil commençait déjà à descendre dans le ciel, ses rayons se faisant de plus en plus rares. La journée avait été belle, un temps sec avec une chaleur convenable. Matt appréciait ces jours, où il faisait assez chaud pour se permettre de sortir avec un simple pull, sans que cela soit non plus trop étouffant. Tout aurait pût être si parfait... Si seulement le brun n'avait pas eu à se rendre à ce foutu rendez vous chez son agent immobilier. Depuis l'acquisition de sa maison, ce dernier ne cessait de l'appeler pour diverses paperasses à remplir. Et la paperasse, c'était terriblement ennuyant. Ainsi, l'américain avait passé une bonne partie de son après-midi à remplir des papiers, à lire des clauses, et à signer un peu partout. Résultat des courses, un mal de tête et une journée ensoleillée gâchée dans un bureau. Surtout que c'était son jour de repos !

Soupirant de fatigue et d'amertume, l'Auror, depuis peu, sorti de l'agence immobilière et pris la direction du métro londonien. Il avait garé sa voiture à l'entrée de la ville, il avait horreur de conduire en milieu urbain. Les Klaxons, les passants qui traversaient sans regarder... C'était pas pour lui. Certes, le sorcier aurait pût transplaner. Mais quand il sortait du monde de sorcier, si on pouvait en sortir, il aimait se comporter comme un moldu. Puis il aimait conduire sur les petites routes anglaises qui conduisaient au petit village semi-sorcier de Loutry Sainte Chaspoule. Passant devant la vitrine d'un magasin, le brun se jeta un rapide coup d'oeil. Avec son métier d'Auror, il était souvent en chemise/cravate. Mais dès qu'il était en repos, un simple pull gris et un chino blanc lui suffisait amplement. On pouvait croire que le jeune homme était un moldu comme les autres parmi les passants présents qui arpentaient les rues londoniennes. Mais sa baguette était bien la, être son pantalon et ses côtes.

Il ne fallut que quelques minutes au brun pour rejoindre l'un des fameux "underground" londoniens. Il descendit les quelques marches et se retrouva dans les sous-sols de la capitale Anglaise. Le broua présent et la résonance des lieux amplifièrent son mal de crâne et par la même occasion, sa mauvaise humeur. Quand il arriva devant la rame de métro, par chance, l'un des transports modlues arrivait tout juste. Poliment, le jeune homme laissa descendre les usagers puis il monta dans le métro. Il agrippa l'une des barres métalliques faites pour ne pas tomber quand la machine démarra.

L'Auror semblait perdu dans ses pensées, regardant les passants monter et descendre à chaque station. Il avait une bonne trentaine de minutes à attendre avant d'arriver à bon port. Il ne remarqua pas l'arrêt soudain du transport moldu et seule la petite voix robotisée annonçant qu'en raison d'un problème électrique, le trafic était suspendu un petit temps, que le brun se rendit compte de la situation. Soupirant, il lâcha la barre métallique et regarda le tunnel noir par la fenêtre. De toute façon, il n'avait rien à faire de mieux dans ce genre de situation.

" Nom de Dieu ! C'est toujours la même galère dans ces transports ! On va encore attendre combien de temps ? Sa pue la sueur en plus ici, s'écria soudainement une femme. "

Matt leva les yeux vers celle ci. La femme devait approcher la quarantaine, avec ses talons et son tailleur impeccable. Il n'était pas difficile de deviner qu'elle ne prenait pas souvent le métro londonien avec son air d'aristocrate. Surement que sa voiture avait dû tomber en panne et qu'elle n'avait pas eu d'autre choix. Dans tous les cas, elle continua à se plaindre, devenant de plus en plus hystérique, menaçant de porter plainte contre la compagnie si cela continuait. Matt ferma les yeux quelques secondes les yeux, espérant trouver un moment de calme derrière ses paupières.


Dernière édition par Matt Austin le Dim 26 Avr 2015 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Mer 8 Avr 2015 - 2:41


En début d'après-midi, Higgs la verte avait quitté son logement en direction du quartier de Shoreditch. C'était son jour de congé à la Tête de Sanglier (oui-oui, elle y travaillait encore à ce moment), mais la pauvre sorcière s'était vue attribuée du travail de dernière minute. Le genre de travail qu'elle ne pouvait malheureusement pas refuser. Elle en voulait particulièrement à Charli, qui n'avait pas pu la remplacer ce matin-là et jura s'en rappeler lorsqu'il lui demanderait un futur service.

Heureusement, la tâche qu'on lui avait alloué était plutôt simple. Et puis, elle pourrait se servir une petit commission, hé hé. En pleine communauté moldue il n'y aurait aucun problème. Eh oui.. C'était souvent plus facile de commettre ses méfaits dans le monde moldu, et ce, pour diverses raisons. Il serait idiot de la part d'Axelle d'exposer toutes ses raisons ici, mais disons simplement qu'ils étaient beaucoup moins observés par les autorités de la communauté magique et que, en cas de besoin, une baguette s'avérait des plus utiles.

L'après-midi tirait à sa fin et la jeune femme ayant terminé ses rendez-vous s'apprêtait à retourner chez elle. Elle avait profité pour flairer les galeries et visiter quelques boutiques : aussi bien joindre l'utile à l'agréable, n'est-ce pas ? Exténuée malgré tout par cette expédition urbaine, la sorcière avait à présent bien hâte de retrouver le confort de son appartement. Elle hésita à prendre le métro, mais il s'agissait du moyen le plus rapide de se rendre chez elle. Transplaner était une mauvaise idée, compte tenu des nombreux colis qu'elle transportait et du.

La sorcière avait cependant oublié une chose : le métro c'était chiant. La chaleur, les gens, la densité, les coups de coude. Une fois dans son compartiment, la sorcière observa d'un regard glacial la foule qui l'accompagnait dans ce charmant voyage. Le premier qui ouvrirait sa grande gueule, bah, bam ! Quoi ? Un brin agressive la fille ? Ta gu*le, toi, on t'a rien demandé !

Bref, valait mieux ne pas chercher la Higgs. Le trajet débuta plutôt bien, mais cela se gâta au bout de quelques minutes. Il y eut une panne et les passagers furent informés qu'un problème électrique les empêchait de poursuivre leur chemin normalement. Super. Si cela n'avait été que cela. Mais non !

Quand cette hautaine vermine se mit à vomir son mal-être, Higgs soupira sans se soucier de froisser ou non cette pauvre sang de bourbe. Cette dernière, entre deux plaintes hystériques sur les services du transport en commun, lança un regard noir à la sorcière qui aborda alors un sourire vicieux. Sa limite venait d'être atteinte et d'un geste discret et habile, l'ancienne Serpentard, informula un #diffindo à l'attention de la pauvre folle qui s'époumonait.  


- Bien mérité, c*nasse, marmonna la sorcière, alors que sa baguette était à nouveau dissimulée à l'intérieur de de sa jupe.

Le tailleur avait cédé en lambeaux, laissant ainsi la femme dans une situation plutôt embarrassante. Elle allait sûrement se taire à présent ou se transformer en tomate à voir le teint cramoisie que prenait sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Mer 8 Avr 2015 - 17:51


Son mal de tête ne faisait qu'empirer et les plaintes de la bourgeoise n'arrangeaient rien à tout ça. Les yeux fermés, Matt priait pour que la panne ne dure pas longtemps. Malheureusement, ayant souvent pris les transports en commun moldus, il savait que cela durerait encore une bonne dizaine de minutes. Intérieurement, le brun pesta en se jurant de ne plus jamais prendre le métro. C'était toujours la même galère lorsqu'il y avait des pannes.

L'Auror ouvrit de nouveau les yeux , hésitant à jeter un sort pour faire taire la dame. Mais d'un soupire fatigué, il éjecta vite cette idée. Le métro était remplit de moldu et pratiquer la magie, même sans se faire voir par eux, était bien trop dangereux. De plus, si on apprenait qu'un Auror usait de la magie devant des non-initiés, le brun n'imaginait même pas les conséquences que cela aurait. Il perdrait surement son poste et finirait à Azkaban pour le reste de sa vie. Il grimaça à cette idée. Très peu pour lui la cellule de huit mètres carrés, avec une décoration inexistante et sans chauffage. Enfin bon, entre passer le restant de sa vie dans la prison magique ou supporter encore une dizaine de minutes les plaintes de cette femme, l'américain ne savait dire ce qui était le pire.

Le cri de la femme le coupa dans ses pensées. Par réflexe, le cadet des Austin attrapa sa baguette dans son dos cachée des moldus, son instinct d'Auror réveillé. Tandis que la femme bourgeoise, le visage changeant de couleur, regarda son tailleur partir en lambeaux de tissus, Matt jeta un rapide coup d'oeil au passager du wagon. Un mouvement de main rapide et discret d'une passagère attira son intention. Et le sourire vicieux qu'elle arborait ne lui laissa aucune doute sur ce qu'elle venait de faire. Dommage pour elle. Si l'agent du Ministère de la Justice n'avait pas été présent, la jeune femme s'en serait certainement sorti sans soucis.

L'américain jeta un rapide coup d'oeil à la victime de la mauvaise blague. Son visage était cramoisi et elle étirait son haut du mieux qu'elle pouvait pour cacher ses sous-vêtements. Embarrassée, elle ne savait quoi dire ou faire dans cette situation. Malheureusement, Matt ne pouvait faire grand chose pour l'aider. Il aurait pût faire apparaitre une serviette, mais c'était bien trop dangereux dans la contexte présent. Par chance, quelques femmes s'avançaient vers elles pour l'aider et trouver une solution au problème.

Sans plus attendre, l'Auror profita du petit attroupement autour de la bourgeoise pour se déplacer tout en détaillent rapidement l'auteur de la mauvaise blague. C'était une jeune femme bronzée, mesurant environ sa taille, aux longs cheveux noirs. Signe notable, ses bouleversants yeux turquoises. Matt resta un moment stupéfiait devant eux avant de pester contre lui même et de reprendre rapidement sa marche. Tout cela ne dura que quelques secondes et le brun se retrouva derrière la jeune femme. D'un simple murmure, pour qu'elle seule l'entende, il lui récita les violations dont elle était coupable.

- Agression d'un civil moldu ainsi que la violation de l'Acte de Protection des Moldus. Et rajoutons à cela la mise en danger du Code international du secret magique. On peut dire que vous êtes chanceuse, vous venez de vous offrir un voyage tout frais payés pour Azkaban. Il rajouta moqueur: On notera votre manque de chance éclatant. Tomber sur un Auror, dans un wagon de métro, c'est plutôt inhabituel

L'Auror n'avait pas prévu d'arrêter qui que ce soit aujourd'hui, surtout que c'était son jour de repos. Malheureusement, il ne pouvait laisser passer cet acte de sorcellerie, surtout avec les problèmes actuels qui sévissaient un peu partout à cause des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix. Puis au moins, une arrestation lui ferait peut être passer son mal de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Dim 12 Avr 2015 - 5:05


Son visage impassible, mais à l'intérieur, Axelle se tordait de rire. Particulièrement fière de son coup : c'était du beau la découpe ! Elle ne prit pas le risque de trop observer le résultat, histoire de ne pas se faire accoster. La sang pur préféra s'intéresser aux fenêtres qui donnaient sur le tunnel obscur. Elle sursauta légèrement lorsque l'on s'adressa à elle.

- Agression d'un civil moldu ainsi que la violation de l'Acte de Protection des Moldus. Et rajoutons à cela la mise en danger du Code international du secret magique. On peut dire que vous êtes chanceuse, vous venez de vous offrir un voyage tout frais payés pour Azkaban.

Bah voyons. Azkaban. Higgs se retint de rouler les yeux, et ce, même si l'individu qui venait de l'accoster se trouvait derrière elle. La prenait-il pour une débutante avec ses petites menaces à la noix ? Les gens n'allaient pas dans cette prison pour avoir fait une mauvaise blague à une moldue beaucoup trop chiante pour la ligue ! Lui même avait dû penser à la faire taire. Bon, ok, sûrement d'une façon plus convivial que celle utilisée par l'ancienne Serpentard, mais quand même ! On allait à Azkaban pour des choses beaucoup plus graves. Quand on tuait, quand on était pro magie noir, quand on pensait différemment du Ministère de la Magie. Ce genre de trucs. Axelle Higgs n'avait donc absolument pas à s'en faire, n'est-ce pas ?

- On notera votre manque de chance éclatant. Tomber sur un Auror, dans un wagon de métro, c'est plutôt inhabituel ajouta-t-il, plutôt prétentieux.

Oh. Un auror. Bon, changement de plans. La jeune femme resta encore un moment immobile, puis se retourna lentement vers l'inconnu. Tout dans ses gestes étaient calculés pour montrer son innocence dans cette histoire : en ce moment, Axelle avec l'air légèrement effarouchée et semblait ne pas comprendre la situation. Son regard détailla rapidement l'homme qui venait de l'accoster :
 

- Je ne comprend absolument rien à votre charabia, monsieur ! s'exclama-t-elle, les sourcils légèrement froncés reflétant ainsi une certaine inquiétude.

C'est vrai quoi, y'avait cette dame dont les vêtements se déchiraient comme par magie et cet homme qui l'abordait comme ça. C'était limite flippant. En signe d'innocence, elle leva les deux mains, paumes face à son interlocuteur, puis elle jeta un regard suppliant à son voisin de gauche, puis de droite. Deux mecs plutôt costauds qui n'hésiterait certainement pas à défendre une pauvre jeune femme sans défense. Vous savez, dans le monde d'aujourd'hui avec tout ces prédateurs qui se promènent en liberté.

Un son électronique se fit entendre : signe plutôt encourageant concernant la réparation du bris technique. Ça, Axelle le savait pas trop, mais les rumeurs enjoués dans la foule était un bon indice. Parfait. L'autre pourrait plus l'embêter, là.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Lun 13 Avr 2015 - 22:38


L'Auror en avait peut être trop fait sur ce coup, mais remonter les bretelles à une sorcière insouciante, c'était quand même drôle. Il avait abusé sur la peine, on ne méritait pas d'aller à Azkaban pour un petit sort sans grande conséquence. Mais tout de même, utiliser la magie en présence de nombreux moldus était dangereux. Surtout que les Oubliators avaient déjà assez de boulot comme ça, à cause des récentes attaques des mages noirs dans Londres. Les sorciers se devaient d'être continuellement sur leurs gardes quand il s'agissait de magie. Une bourde pouvait s'y vite arriver.

Dans tous les cas, l'Auror comptait seulement faire peur à la jeune femme, pour lui rappeler les risques d'utiliser la mgie dans des endroits comme le métro. Rien de bien méchant. Rien qui pouvait déraper. Enfin, c'est ce que le brun pensait. Mais la jeune femme se retourna doucement vers lui, un air légèrement effarouchée, comme ci elle ne comprenait pas la situation. A ce moment là, Matt compris le petit jeu auquel la sorcière allait jouer. car oui, il était sur d'avoir vu une baguette dans sa main quelques minutes plutôt. Elle l'avait même rangée dans sa jupe !

" Je ne comprend absolument rien à votre charabia, monsieur ! "

Le ton inquiet qu'elle prit ainsi que ses deux paumes en l'air n'arrangèrent en rien la situation, faisant instantanément se rapprocher deux grands moldus costauds vers eux. Par la barbe de Merlin ! Certes leurs actions étaient louables, mais là, ils se trompaient ! C'était pas lui le méchant. Ironie de la situation, il passait même la plupart de son temps à les sauver en mettant sa propre vie en danger. Mais ça, bien sur, c'était impossible de leur expliquer. Matt pesta contre lui-même. Pourquoi il devait toujours se mêler de tout ?

Le brun n'avait pas le choix, il devait bluffer pour s'en sortir. L'avantage, c'était que l'insigne du Ministère ressemblait approximativement à celle des la police moldue. Et en faisant un geste rapide, Matt espérait bien que les deux moldus costauds rangent leurs muscles en croyant qu'ils avaient à faire à un vrai flic. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à s'arranger pour les éloigner définitivement. Ainsi, rapidement, il sortis son insigne d'Auror de sa poche, la montra puis la rangea de nouveau en s'écriant.

" Je suis de la police vous mêlez pas de ça les gars et reculez. Cette femme est complètement folle et dangereuse, elle c'est évadée du Bethlem Royal Hospital et depuis deux jours, plusieurs de nos équipes sont à sa recherche. Le brun marqua une courte pause quand le métro se remit en marche. Vous comprenez, on peut pas laisser une schizophrène se balader dans Londres, surtout quand on sait que ses hallucinations sont très violentes. A telle point qu'on cherche toujours les membres inférieurs de sa dernière victime. "

Matt jeta un regard froid aux deux costauds, ainsi que les modlus qui les entouraient pour accentuer ses propos, leur faisant comprendre qu'il ne rigolait pas avec ces choses là. Tout comme la jeune femme, lui aussi il pouvait être un très bon acteur. Et si elle voulait jouer, ils aillaient jouer. Il plaça sa main dans son dos pour attraper sa baguette et informula discrètement un sort pour faire apparaitre ses menottes magiques. Quand les modlus le virent sortir l'atout, l'accessoire de tout bon policier, le brun se doutait qu'il avait retourné la situation. D'une voix assurée, montrant que l'Auror savait ce qu'il faisait, il s'exclama:

" Je vais vous demandez de vous retournez doucement et de mettre vos mains dans le dos ! "

La situation avait complètement dérapée et Matt le savait pertinemment. Pourtant, il n'avait pas vraiment eut le choix, il ne comptait pas se laisser casser la gueule sans rien faire. Puis bon, elle l'avait bien chargé aussi l'autre ! Si la sorcière n'avait pas voulu faire sa maligne, ils en seraient pas là. A tous les coups, il était encore tombé sur un Serpentard se croyant plus fort que les autres. Finalement, cette fille avait réussi à l'agacer.




Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Mar 14 Avr 2015 - 6:08


La suite des évènements fut inattendue pour Higgs qui se retrouva étiquetée comme une dangereuse schizophrène échappée de l'asile du coin. Super. La bonne nouvelle c'est que la panne était rétablie : des bruits métalliques réguliers indiquant le départ du métro. Les gens s'étaient éloignés d'environ un mètre des deux sorciers. Poussant un soupir, la fautive se rapprocha du policier magique et, après s'être assuré que lui seul l'entendrait, prit la parole :

- J'espère au moins que tu vas nous lancer un bel #oubliette, sinon je porte plainte pour atteinte à la réputation, cingla-t-elle.

«Montrez nous à nouveau cette plaque, monsieur le "policier"» avait voulu nargué à plein poumon la belle Serpentard, mais elle s'était retenue. Après tout, rien n'empêchait l'auror de lancer un sortilège de métamorphose sur sa plaque pour lui donner l'apparence de celle des policiers londoniens. Enfin, c'est ce que Higgs aurait fait, elle préféra donc ne pas tenter le coup. Elle exécuta donc les ordres de l'auror et se retournant en croisant ses mains docilement dans son dos.

Tandis que l'homme s'affairait à la menotter sous le regard ébahis des passagers, Higgs crût propice de faire place à l'humour :


- Te rince pas trop l'oeil, hein ? lança-t-elle en effectuant un balancement de hanches légèrement suggestif.

Avec une certaine nonchalance, la sorcière s'appuya contre la paroi du métro.

- Et on débarque à la prochaine station, c'est le mien. Tu me colleras mon amende à ce moment-là, ajouta-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Mar 14 Avr 2015 - 22:08


" J'espère au moins que tu vas nous lancer un bel #oubliette, sinon je porte plainte pour atteinte à la réputation. "

La jeune femme s'était suffisamment rapproché de Matt pour que seul lui l'entende et ce dernier la regarda dans les yeux plutôt contrarié. Qu'il lance un sort d'effacement sinon elle portait plainte ? Et puis quoi encore ? Qu'il s'excuse ? Elle pouvait toujours courir. Si ça s'était fini comme ça, c'était entièrement de sa faute. Elle avait voulu faire la maligne, c'était son problème. Oui, l'Auror était agacé. En plus, avec la journée de me**e qu'il avait eu... Du coup, l'américain ne daigna pas à répondre. A la place, il rigola brièvement et commença à lui passer les menottes quand elle se tourna.

La jeune femme lui jeta de nouveau un petit pique, se dandinant devant lui. Résulta, il resserra un peu plus les menottes magiques. Par la barbe de Merlin, elle commençait vraiment à l'énerver cette fois ci. Alors certes, il passait encore pour le méchant du Ministère, mais de toute manière, c'était la tendance de penser ça. Enfin bon, si elle voulait vraiment porter plainte contre lui, il n'avait qu'à effectivement utiliser un sortilège d'effacement. Pas sur les modlus, sur la jeune femme. Qui au passage, s'appuya nonchalamment contre la paroi du transport moldu.

" Et on débarque à la prochaine station, c'est le mien. Tu me colleras mon amende à ce moment-là. "

Ca tombait bien, l'Auror aussi débarquait à cette station. C'était à quelques minutes de marche que se trouvait sa voiture. Pour ce qui était de l'amende, il était entrain de réfléchir au montant de celle ci. Et pourquoi pas l'amener faire un petit tour au Ministère, histoire de marquer le coup ? Non, là, ça serrait sur qu'il abuserait de sa fonction d'agent du Ministère. Le brun se contenterait de l'amende.

Une voix sonore annonça le nom de la prochaine station et quelques secondes après le métro s'arrêta, ouvrant ses portes dans un petit grincement. Ce frayant un passage à travers les moldus qui descandaient de la rame, Matt tira la jeune femme par le bras pour qu'elle le suive. Tout en marchant, il s'exclama:

" Bon, je suppose que vous avez rien à ajouter sur votre mauvaise blague de tout à l'heure ? Je suis sur que ça vous aurait tuée de vous excuser pour ça. Il marqua une petite pause. Surement de Serpentard "

Matt s'arrêta brusquement, se rendait compte que la dernière phrase qu'il avait prononcé à voix haute n'était pas censé sortir de son esprit. Il n'osait imaginer pour quel homme il devait passer.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Mer 15 Avr 2015 - 4:56


L'Auror acquiesça vaguement à la demande de Higgs. Le reste du trajet se poursuivit dans une certaine froideur. Les passagers restèrent légèrement à distance, mais comme il y avait beaucoup de monde c'était difficile.

- Bon, je suppose que vous avez rien à ajouter sur votre mauvaise blague de tout à l'heure ? Je suis sur que ça vous aurait tuée de vous excuser pour ça. Sûrement de Serpentard.

Ouais, sûrement de Serpentard. La meilleure maison. Genre super méga meilleure. L'élite s'y trouvait. L'ancienne préfète aurait pu partir dans une envolée lyrique sur sa maison, mais se ravisa. Non pas car elle craignait d'empirer la situation, mais plutôt car elle n'avait pas d'énergie à dépenser afin de prouver à ce sorcier que Serpentard était la meilleure maison. Qu'il vive dans l'ignorance !

Austin s'était arrêté et avait lâchée le bras de la fautive.


- Et toi, sûrement pas, se contenta-t-elle donc de rétorquer, avant de revenir sur le sujet précédent. C'est clair que ça m'aurait tué. J'aurais dévoilé le secret magique à une communauté entière de moldue, nargua la sorcière avec un grand sourire.

La sang pur marqua une pause, pendant laquelle elle observa la réaction de l'Auror. Elle n'avait pas vraiment envie de faire le chemin jusque chez elle les mains liées et encore moins que le sorcier la reconduise. Elle s'arrêta à son tour et aouta :


- Elle l'a bien cherchée, hein. Elle était vraiment chiante. Elle aurait jamais fermé sa gueule. C'est pour le bien de l'humanité que j'ai fais ça et je l'ai quand même pas avada kedavrisé sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Jeu 16 Avr 2015 - 0:17


La réponse de la jeune femme ne tarda pas à arriver. Matt s'attendait à une longue tirade de reproche, le traitant de tous les noms possibles et inimaginables. C'est vrai, il avait encore abusé sur ce coup là. Mais pour sa défense, il était connu que beaucoup de Serpentards soient allés du mauvais côté... Puis tout le monde savait que les mangemorts récoltaient dans la maison verte et or.

" Et toi, sûrement pas, s'exclama-t-elle avant de reprendre. C'est clair que ça m'aurait tué. J'aurais dévoilé le secret magique à une communauté entière de moldue. "

Finalement, ce ne fut pas une longue tirade, mais seulement quatre mots. Quatre mots que l'américain ne releva pas. Après tout, il ne voulait pas débattre la dessus. Car bien sur qu'il n'était pas de cette maison extrêmement froide. Lui, c'était un bleu et or, un cerveau sur pattes qui réfléchissait avant de se jeter dans la bataille. Enfin bon, l'Auror n'appréciait pas le ton qu'employa la jeune femme sur la fin de sa phrase. Continuer à le narguer n'était vraiment pas la solution pour s'en tirer.

" Très amusant ouais. Je sais même pas comment on peut rire de ça. Ce serait la grosse me**e si les moldus venaient à découvrir l'existence de notre monde. Matt marqua une pause. Bref, de toute façon, cela c'est pas produit, fort heureusement ! "

Le brun s'apprêtait à reprendre la marche quand ce fut la verte et or enchaina:

" Elle l'a bien cherchée, hein. Elle était vraiment chiante. Elle aurait jamais fermé sa gueule. C'est pour le bien de l'humanité que j'ai fais ça et je l'ai quand même pas avada kedavrisé sur place. "

Le brun soupira. Irrecuperable cette femme, c'était pas possible. Elle voulait toujours avoir le dernier mot. Mais d'un certain côté, elle n'avait pas tort, l'autre avait vraiment été chiante. Mais de là à dire que c'était pour le bien de l'humanité... Matt esquissa un sourire, amusé. Pas à ce point là quand même. Finalement, l'américain se retourna vers Axelle et attrapa ses menottes. Regardant autour de lui, il vérifia que personne les voyaient et d'un coup de baguette, les ouvrit. Il pouvait se permettre de laisse la jeune femme partir, après tout, rien de bien méchant c'était produit, il l'avait plus menotté pour ne pas perdre la face et se faire casser le visage par des moldus enragés.

" Bon, pour cette fois tu t'en tire avec un simple avertissement. Fais tout de même attention, tu tomberas pas toujours sur quelqu'un d'aussi gentil que moi ! " Rajouta-t-il, moqueur.

L'Auror rangea ses menottes et partit sans un mot de plus. Vivement qu'il rentre chez lui se reposer, il en pouvait plus de sa journée. Marchant quelques mètres, l'américain arriva sur le parking où se trouvait sa voiture. Pestant de rage, il dût traverser plusieurs rangées en regardant chaque voiture, ayant oublié son numéro de place. Par la barbe de Merlin, rien allait aujourd'hui ! Sa recherche dura une trentaine de secondes avant de tomber nez à nez avec sa voiture. C'était une de ces cinq portes citadines que beaucoup de moldus possédaient. C'était sa mère qui lui avait donné et pour le moment, elle lui suffisait amplement.

" Donne les clés de ta voiture rapidement ! "

Ayant à peine le temps de se retourner, Matt reçu un coup de poing en pleine face qui le fit reculer. Sans vraiment comprendre ce qu'il se passait, il porta sa main à son visage. Un autre coup l'atteint au ventre, mais cette fois ci, bien plus fort que le précédent. Plié en deux, le souffle coupé, l'Auror eut seulement le temps d'apercevoir une barre métallique avant qu'elle ne lui broie de nouveau son abdomen, le faisant chuter sur le bitume dans un gémissement de douleur.

" Ferme là pauv' con ! "

Un liquide rouge s'échappait de son nez et coulait sur le sol, tandis qu'on était entrant de lui faire les poches. Impuissant à cause de la douleur, le brun resta immobile, pestant intérieurement. Puta*n de journée de me*de !
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Jeu 16 Avr 2015 - 6:20


Lorsque le sorcier avait parlé du désastre que procurait la fuite du secret magique, Axelle n'était pas d'accord mais, pour le coup, préféra ne rien répliquer. Elle tenta plutôt de justifier son geste envers la bourgeoise. De mauvaise foi, l'Auror n'osa pas avouer qu'il est vrai que cette moldue était tout simplement insupportable. Il soupira, comme pour souligner son exaspération envers la Serpentard qui, selon lui, devait jouer la diva.

Cette dernière releva légèrement la lèvres supérieur en signe d'agacement. Elle ne remarqua pas le sourire amusé qu'avait esquissé son "bourreau" et fût donc surprise lorsqu'il attrapa les menottes qui liaient la jeune femme. Surprise par ce mouvement inattendu elle failli perdre l'équilibre.

Regardant autour de lui, il vérifia que personne les voyaient et d'un coup de baguette, les ouvrit. Il pouvait se permettre de laisse la jeune femme partir, après tout, rien de bien méchant c'était produit, il l'avait plus menotté pour ne pas perdre la face et se faire casser le visage par des moldus enragés.


- Bon, pour cette fois tu t'en tire avec un simple avertissement.

Et bing, le légendaire charme des Higgs. Alors qu'au début il avait voulu l'enfermer à Azkaban, elle s'en tirait avec un avertissement. Pas mal.

-Fais tout de même attention, tu tomberas pas toujours sur quelqu'un d'aussi gentil que moi !

Hey, mais il avait de l'humour ! P*tain, il aurait pu le retrouver plus tôt, non ? Axelle avait fait d'excellent blague depuis le premier instant qu'il l'avait abordé et il n'avait rit à aucune d'entre elles ! Avant qu'elle ne puisse répliquer quoi que ce soit, il lui tourna le dos et la laissa en plan. Bon, ok, cool. Mine de rien, il n'aurait pas fallu que l'Auror fasse une investigation plus poussée : il aurait sans doute trouver quelques éléments pouvant incriminer la jeune sorcière. Genre, le kiwicot qu'elle transportait.

Elle attendit quelques instants avant de reprendre sa route, laissant le sorcier prendre de l'avance Il s'était dirigé vers le parking et cela avait étonné Axelle. Il conduisait une voiture ? Bon, ok, en y pensant un peu plus c'était peut-être un enfant de moldu ou un truc du genre. La Higgs, contrairement à Austin ne traversa pas le parking, mais le longea en direction de son logement. Des bruits captivèrent cependant son attention et la jeune femme ralentit le pas. Bien rapidement, la sorcière comprit que quelque chose clochait.

C'est avec une certaine discrétion qu'elle s'aventura dans le parking. Il ne lui fallut que quelques instants pour apercevoir un homme brandissant une barre de fer. Mais, même sans sa barre de fer, c'était pas le genre de mec que t'allait faire une blague pourrie. Affalé au sol, un homme qui venait sans doute de faire la rencontre de la dite barre métallique. L'agresseur se pencha alors et entreprit de fouiller les poches de l'homme que Axelle reconnu comme l'Auror.

Bonjour karma !

C'est avec un sourire ironique que la sang pur prit sa baguette magique et s'avança vers le voleur. Ce dernier, trop obnubilé par son vol, ne réalisa même pas que d'ici quelques secondes il souffrirait. C'est avec un sourie mauvais que la sorcière lança son premier sort :


- #Conjonctivis

Suivit d'un :

- #Electrocorpus

Il s'agissait d'un duo de la muerte. Elle avait opté pour un maléfice et un sortilège d'une classe intermédiaire, ce qui lui assurait une réussite au niveau de l'efficacité. Beaucoup plus facile de faire mal avec un #Electrocorpus maîtrisé qu'un maladroit #Acidileus. Et puis, ça devait pas être cool avoir les yeux enflammés tout en étant électrocuté.

L'homme, une fois la décharge terminée, se roula en boule au sol et ne bougea plus trop. Bon, Higgs avait réussi sa mission qui était d'éloigner le danger de l'Auror. Elle s'approcha de lui et s'agenouilla afin d'évaluer les dégâts : il avait le nez salement amoché. Axelle était prête à parier qu'il allait enfler dans les prochaines cinq minutes.


- Désolé pour le secret magique.

Après une brève pause, où son regard se déplaça vers le moldu toujours au sol, elle ajouta avec une nonchalance déconcertante :

- J'crois que t'auras pas le choix de lancer un #oubliette, là.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Les transports en commun

Message par : Matt Austin, Jeu 16 Avr 2015 - 22:59


Matt avait souvent reçu dans au bureau des Aurors, des sorciers s'étant fait agresser à coups de baguette dans la rue. Il s'était toujours demandé pour qu'elle raison, c'était eux qui avaient été attaqués. Au sol, une douleur aiguë dans les côtes et au nez, l'Auror compris que certaines agressions étaient faites au hasard. On se trouvait au mauvais moment au mauvais endroit, voilà tout. Un autre question lui arriva. C'était plus douloureux de prendre un mauvais sort ou un coup de barre de fer. Vraiment, il ne savait pas. Pourtant, des sortilèges magiques, il en avait pris lors de ses combats.

Soudainement, l'homme qui l'avait agressé et qui fouillait ses poches, poussa un hurlement de douleur. L'américain essaya de relever la tête mais la douleur qu'il avait au nez l'empêcha de visualiser correctement ce qu'il se passait. Un éclair, enfin ça y ressemblait, sembla le frapper violemment au niveau du thorax. L'homme convulsa avant de s'écrouler lourdement en boule au sol. Deux hypothèses s'offrit au brun. Soit il faisait un temps orageux, soit un sorcier venait de le sauver.

Hypothèses deux. Une jeune femme s'agenouilla à ses côtés et évalua rapidement les dégats que l'Auror avait pris. Il fallut plusieurs secondes au brun, toujours sonné, pour se rendre compte que le visage de la femme lui était familier. Par la barbe de Merlin ! C'était la petite maligne du métro ! Manquait plus que ça. Finalement, si il pouvait mourir maintenant sur ce sol, se serait parfait, car il se doutait qu'une réplique ironique allait pas tarder à arriver. Bingo.

- Désolé pour le secret magique. J'crois que t'auras pas le choix de lancer un #oubliette, là, s'exclama Axelle.

L'Auror ne pût s'empêcher de laisser échapper un petit rire, vite étouffé par un grognement de douleur. De toute façon, il l'avait mérité ce pique d'ironie. L'Austin essaya de se relever doucement, ce qui lui fit atrocement mal. Mais il réussit tout de même à s'assoir contre le pneu de sa voiture. Du sang coulait toujours de son nez, qui commençait déjà à enfler. Il tenta d'arrêter le saignement avec son bras, mais ce ne fut pas un très grand succès.

" Pour tout te dire, là tout de suite, je préférais l'étriper sur place avec des sortilèges puis lui faire tout oublier. Il marqua une coutre pause. Des fois, j'aimerais être un mangemort pour se lâcher et faire le mal partout ! "

Le bleu et or rigola. De toute manière, son caractère faisait qu'il ne pourrait jamais blesser gratuitement une personne. Ce n'était pas pour rien qu'il était devenu Auror, c'était dans son caractère d'aider les gens et non de les faire souffrir. Enfin bon. Il rapporta son intention à son saignement puis à Axelle.

" Je m'appelle Matt au faite. Matt Austin. Je te dois une fière chandelle pour le coup ! Je serais surement resté un moment allongé sur ce sol sans ton intervention, ou pire, rajouta-t-il en tirant la langue. Un diner pour te remercier, ça t'irais ? L'endroit que tu veux "

Le brun n'avait rien trouvé de mieux à proposer pour remercier Axelle de l'avoir tiré de ce mauvais pas. Et malgré le fait qu'elle l'avait fortement agacée un peu plutôt, il ne pouvait pas se monter malpoli en la remerciant seulement verbalement.

" Tu n'aurais pas un mouchoir par hasard ? Demanda-t-il, le nez enflant à vu d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les transports en commun

Message par : Axelle Higgs, Lun 20 Avr 2015 - 5:50


Après de nombreux efforts douloureux, le policier magique se releva péniblement et s'appuya contre le pneu de sa voiture. Il avait échappé un petit rire suite au sarcasme de la Higgs et cette dernière se demandait s'il avait enfin saisi son humour où s'il était simplement trop sonné pour réagir autrement qu'en riant. Le nez dans son bras, il expliqua qu'en ce moment il avait bien envie de faire souffrir son assaillant avant de lui lancer un bel #oubliette. Après une courte pause, il ajouta :

- Des fois, j'aimerais être un mangemort pour se lâcher et faire le mal partout !

Il rit, vite suivit de la sorcière qui venait de neutraliser de façon assez brutal l'agresseur de l'auror. Faire le mal partout c'était beaucoup plus simple que faire le bien, c'est sûr. Finalement, l'auror décida de se présenter :

- Je m'appelle Matt au faite. Matt Austin. Je te dois une fière chandelle pour le coup ! Je serais surement resté un moment allongé sur ce sol sans ton intervention, ou pire... Un diner pour te remercier, ça t'irais ? L'endroit que tu veux.

Elle avait fait un bond incroyable dans l'échelle de l'estime de Austin. Rappelons-nous qu'il y a moins de quinze minutes il l'avait menotté pour une innocente blague. Avant que la Serpentard puisse accepter ou refuser l'invitation de Matt, il demanda :

- Tu n'aurais pas un mouchoir par hasard ?

Secouant la tête, la sorcière répondit :

-Non, désolé. Je peux essayer quelque chose, par exemple.

Tout en parlant, la Higgs avait relevé sa baguette magique près du nez de l'auror. Appuyant ses doigts de la main gauche sous le menton du Serdaigle, elle lui fit relever la tête. La sorcière constata les dégâts : elle n'était pas vraiment douée en magie blanche, mais elle pourrait sûrement stopper la catastrophe. Il lui était arrivé plusieurs fois de tirer ses amis (ou même elle) d'un mauvais pas. Ainsi, on s'évitait une visite chez le médicomage qui avait toujours cette fâcheuse tendance à interroger ses patients.

- #Episkey, lança-t-elle après une courte inspiration.

Tant pis pour la discrétion, Axelle ne savait pas informuler ses sortilèges de soins. Un vaporeux filet bleu clair se dirigea droit vers le nez blessé duquel s'écoulait un généreux flot de sang. Contemplant le résultat d'une moue dubitative, Axelle fini par hocher la tête. Le nez d'Austin n'avait pas vraiment désenflé, mais au moins il ne saignait plus.

Ses doigts quittèrent le menton de l'autorité magique et la sang pur rangea rapidement sa baguette marmonnant un bref «Avant que vous décidez de m'arrêter de nouveau..» semi moqueur. Un silence s'installa, mais il fut de courte durée, car la sorcière repensa à l'invitation de l'auror, lancée quelques minutes plus tôt :


- On m'a parlé du Inito. Il paraît que ça vaut le détour, leur bouffe indienne est excellente !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les transports en commun

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 5

 Les transports en commun

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.