AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 10 sur 10
Un quartier peu fréquentable
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Aya Lennox
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Aya Lennox, Mar 15 Aoû - 11:15


la suite
avec Lizzie;

Avancer,
avancer
on avançait vers quoi

le monde se démantèle
alors pourquoi pas nous
nous
on court vers quoi
le monde à nos pieds
et soudain tout s'écroule
la chute est lente

il faut parfois oser à sauter
pour apprendre à mieux s'écraser

écrire les demain
en figures de sel
ou de sable
au gré des vents
une girouette qui tend vers le point
ce minuscule point
perdu
dans l'immensité

_____le point
je vois______les eaux troubles
__________________________et ceux qui se terrent en-dessous
les bulles remontent à la surface
comme dans un sirop mal dilué

pourquoi déjà les hommes se sont-ils tu
pourquoi ont-ils tout laissé s'installer
il plane sur le monde un géant ailé
ses voiles gouvernent les corps
et dominent les ombres

on ne les devine plus
on les avale
comme imprégnées d'un goût qu'on a trop aimé

- Je ne sais pas, c'est la langue des morts et la langue de ceux qui survivent. (le vent se lève, le décor a changé) Je ne sais pas du tout où je vais.

colère
est-ce que c'est comme ça
que le doute s'exprime ?
_____martyriser l'esprit
parce qu'on a trop peur
_____quand le corps gouverne

il s'agit sûrement
de se laisser aller
d'enlacer quelque chose de nouveau
pour comprendre
pour deviner

- Je crois surtout que j'ai parfois du mal
Silence, rythme palpable de la langue qui cherche ses mots.
- Enfin, juste du mal tu-vous voyez à accepter ce deuxième moi qui sommeille. Que pourtant j'ai appelé.

elle est là
depuis toujours
cette
f.utue
acrobate
.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Lizzie Bennet, Mer 20 Sep - 13:38


La sorcière avait dans l’oeil une palpable mélancolie. Pourtant, j’eus l’impression qu’on changeait de mois.

La lune de son regard, yuè, poursuivait sa route. On débutait avec lenteur le mois suivant. Le mois du doute.

Entre les deux, la frontière était tumultueuse. A quelques heures près s’effleuraient la crainte et l’insécurité.

La langue des morts et des survivants. Quelle différence en vérité ? Es-tu sûre de n’être déjà morte ? J’en étais persuadée jusqu’à peu, moi. Et puis, l’interrogation s’est levée. Ce n’est pas logique d’être si fatiguée quand l’on est déjà morte.

En vérité, si, c’est tout à fait logique. La mort n’est qu’un sommeil sans rêve ni réveil. C’est un arrêt. Alors forcément, si l’on est déjà mort et que le corps(e) décide de marcher tout seul, il s’épuise peu à peu.

Il traine sa carcasse avec un regard incertain. Inquiétant. Quelque part entre les deux.

La lune s’immobilise, un temps. Je me plante dans son regard charbonneux, troublée. Troublée de reconnaître des sentiments éprouvés. Par le passé.

Lorsqu’on ne sait pas où l’on va, il faut y aller plus vite. Pour aller voir le panneau d’où l’on va. Il est peut-être à deux lieues, nous en dira plus sur notre orientation.

Lorsqu’on ne sait pas où l’on va, il faut s’arrêter. Ne pas fuir en avant. La fuite en avant c’est la méthode de l’autruche. On n’a qu’une vie, il ne sert à rien de la passer dans des figures de sables.

Toutes les histoires, toutes les morales, ont déjà été contées. Je ne sais plus laquelle je crois. Je me reconnais dans sa lune. L’égarement.

Ce n’est pas grave de douter, parfois. Après tout, un carrefour dispose de tant de possibles, tant d’objectifs ! Mais c’est aussi ce qui le rend si paralysant.

Parfois, je me demande pourquoi je choisis tel ou tel chemin. Si c’est par choix ou par influence. Influence des idées, influences des gens. Je m’interroge de plus en plus sur les circonstances que l’aléa a placé sur ma route. Sur le pourquoi de l’attitude que j’ai eu face à elles. Sur…

Respire.
Ecoute.
Arrête de parler, penser à toi en permanence. Vos émotions peuvent se ressembler sans que ce soit le cas de vos profils. De vos identités.

Ecoute.

Apprends à comprendre ce qu’elle dit, et surtout ce qu’elle ne dit pas, depuis sa vie que tu méconnais.

— Ces langues se ressemblent.
Passé, présent et futur se ressemblent.
Pourtant l’on dit :
N’oublie pas d’où tu viens.
Le présent est ton seul présent.
Pense au toi de demain.
Et puis.
Le passé est parti. Il est temps de tourner la page.
Tu n'es plus un enfant, vois plus loin que le bout de ton nez !
Le futur est incertain.
On veut donner plus d’importance à l’un ou l’autre de nos bouts de vie. De nos bouts d’être.
Ne crois-tu pas que les accepter, tous, est un premier pas pour avancer ?

Ils feront toujours partie de nous. Qu'on le veuille ou non.
Ils nous déterminent.

(La lune a viré.
Rouge.)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Aya Lennox, Jeu 12 Oct - 20:17


il passait
satisfaction des corps
mouvements célestes presque
quelque chose qui se tord dans le bassin

bouche martyrisée
quelque chose - quelqu'un qui bouge en soi
est-ce qu'un jour
j'arriverai
à me laisser complètement aller
à accepter
cette part de moi

elle
d
___é
_g
___________r
-i
n
--------g
__o
______________l
________________e

loin, doucement
le long des fils
les pattes en cocon
inverser la tendance
recommencer
souligner les liaisons

ce travail
de toujours
ce lent tissage d'horizons
relations tristes
relations perdues

Accepter quoi, j'arriverai de toute façon pas.
Les mots se battent, concurrence de pensées, pensées bêtes de surcroît.
On n'osait croire à la possibilité de-
D'un lendemain heureux.
Force est de constater que
la pourriture imprègne la moelle

Et on finit par y prendre goût
C'est quelque chose qui passe par le sang
Cristalliser les émotions
Cette immonde chanson

Faut croire qu'on apprécie de se foutre en l'air comme ça
Ça a commencé par eux
Ça continue par soi

Ils s'amusaient
à te jeter du haut de leurs tours
quémander juste
un abri de lumière
juste une place pour t'en sortir

Mais non
c'est toujours plus drôle

de laisser crever
à petit feu

de savoir que tôt ou tard
on paiera le prix de leur haine

Le seul moyen
c'est d'aller de l'avant
de laisser le temps
lentement
tranquillement
panser les plaies


Et sourire aux jours nouveaux
à la nuit qui s'installe
partout autour de soi

Parce que ce point du jour
toujours
gardera cet arrière-goût de cendres
de sel
de marées au couchant
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 Un quartier peu fréquentable

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.