AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 10
Un quartier peu fréquentable
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Maître de jeu, Ven 06 Fév 2015, 17:35


Le membre 'Mangemort 43' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 26
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Mangemort 26, Ven 06 Fév 2015, 18:36


Un nouveau massacre se préparait. Pour qu'elle raison cette fois ? Y en avait-il seulement une ? S'amuser, profiter de l'instant présent et s'amuser encore, en se baignant dans le sang que l'on ferait couler une fois de plus. Les autres venaient de transplaner et pourtant je restait là, assis en observant le masque que je tenais entre mes mains. Tuer ou torturer sans raison ne m'intéressait pas, ne m'avait jamais intéressé. Chaque fois la colère, la haine ou même la rage me motivait mais surtout les motivations derrière les actes étaient réelles. Ce monde est pourri et il fallait changer ça, à tout prix. Plus nos actions seraient violente, barbare, plus la société en serait choquée, plus vite les choses changeraient pour finalement s'améliorer. Créer un mal plus sombre et puissant que jamais afin d'éradiquer tous les autres et amener le monde vers une lumière plus grande encore. C'était tout du moins l'illusion que je me fixais depuis toujours, l'illusion qu'il restait de moi autre chose qu'une simple bête assoiffée de sang.

Mon regard se refléta dans celui de mon masque, dissipant le moindre de mes doutes. Le masque, lui, ne mentait pas, jamais. D'un noir d'encre, sans la moindre fioriture et toujours aussi brillant, comme s'il venait d'être ciré, parfaitement lisse. Une fois le masque revêtu et la capuche relevé, tout disparaissait, englouti par les ténèbres. Mon esprit se ferma peu à peu, taisant chacune de mes questions tandis que je me redressais, le masque collant dorénavant à ma peau. Lorsque je le mettait je disparaissait, mon être tout entier cessait d'exister, seul restait le masque. Mes émotions les plus sombre reprenaient alors le dessus, mes noirs instincts guidant mes pas.
Il fallait me rendre à l'évidence, le sang m'obsédait et m'obséderait toujours autant. Tout comme les flammes d'une âtre, je ne pouvais détourner mon regard d'une plaie béante vidant peu à peu le corps de son fluide le plus vitale, les battements du cœur le faisant pulser vers l'extérieur dans une chorégraphie endiablée.

Le transplanage me mena dans une rue sombre, mes camarades se trouvant déjà là bien entendu. Ils avaient déjà bien avancés, combien de temps avais-je donc attendu pour les rejoindre ? Un moldu se trouvait entre eux et moi, pris en tenaille sans même le savoir. Le pauvre, je le plaindrais presque. Allait-on prendre le temps de nous amuser un peu ou bien allions nous expédier les choses au plus vite ? J'avançais en direction du moldu d'un pas calme, il ne me remarque que lorsque j'arrive à sa hauteur, bien trop tard pour réagir.

1/ J'optais pour l'amusement, pour le sang. Regardant les autres, je ne pouvais m'empêcher de leur adresser un regard très clair : Désolé, celui-là est pour moi. Un simple Numen Arma et ma baguette se métamorphosa en une massue. Lourde, en acier et hérissée de multiple pointe, une arme dans le plus pure style médiévale. Les yeux du moldu s'écarquillèrent mais il n'eut pas le temps d'esquisser un geste, l'arme lui broyant le crâne moins d'une seconde après son apparition. Il s'effondra dès le premier coup et le second vint le cueillir alors qu'il touchait le sol. Des morceaux d'os et de cervelles s'étaient collé à la massue alors que je lui faisais retrouver son apparence originel, bon appétit.

2/ Ma baguette se leva à hauteur de ses yeux et je formulais aussitôt un Lumus Solem. Le moldu s'effondra au sol en hurlant de douleur, se masquant les yeux mais c'était trop tard, la lumière lui avait déjà brulé la rétine. S'il survivait à cette soirée, plus jamais il ne verrais quoi que ce soit.

3/ 43 et 61 se battaient puérilement pour être le premier à mettre la main sur le moldu et 61 ne résista pas à l'envie de donner un sale coup à l'arrière de la tête de sa complice.

4/ J'éjectais le moldu en direction de mes compères d'un simple Repulso le faisant voler sur plusieurs mètres. Il s'écrasait misérablement au sol, à leur merci.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Maître de jeu, Ven 06 Fév 2015, 18:36


Le membre 'Mangemort 26' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 90
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Mangemort 90, Ven 06 Fév 2015, 19:17


Un peu d'amusement ne faisait jamais de mal à personne n'est-ce pas ? Et puis le zoo était bien fait pour ça non ? Des sorties amusantes, ou tout du moins divertissantes, en famille. Alors pourquoi notre "famille" n'aurait pas le droit d'y prendre du plaisir à y aller également ? Au moins, nous aurions du plaisir à remplir les cages vides de ce zoo... Mais à notre manière. Avec un humour spécial Mangemorts. Qui c'est, p'tet que nos fervents admirateurs apprécieraient le clin d'oeil. Même si je doutais fortement que lorsque nous réussirions à enfermer la "créture" dans une quelconque cage. Non pas que nous n'avions pas les capacités non, ça je n'en doutais pas. Mais plutôt parce que la plupart des employés de ce foutu établissement de loisir ne prendrait pas bien notre plaisanterie...

C'est 30 qui avait lancé l'idée alors que nous étions tous les cinq dans le salon du QG. Et comme vous pouvez vous en douter, elle fut accueillie avec succès. 43, 26, 61 et moi avions tous les quatre arboré un sourire diabolique à la simple évocation de cette chasse. Et des idées de tortures et captures toutes plus alléchantes les unes que les autres fusaient dans nos cerveaux. Mais je savais que nous n'avions pas besoin de prévoir quoi que ce soit. La capture et la chasse se feraient au feeling. Et pour le moldu elle n'avait que deux échappatoires : la mort ou la capture dans un sale état. Dans tous les cas, une séance de torture en bonne et due forme précéderait. Nous étions des prédateurs qui jouaient toujours avec leurs proies avant de les tuer ou les capturer.

Après avoir revêtit ma cape et mon masque noir découvrant le bas de mon visage, j'avais tansplané dans le quartier malfamé de Londres dans lequel nous avions décidé d'agir. Mes compères étaient déjà là et apparemment, ils avaient trouvé une proie. Le moldu venait de se faire balancer par 26 sur les trois autres. Avec moi présente, nous encerclions désormais le sale type. Mon sourire s'élargit en laissant découvrir mes dents. Une lueur de folie traversa mon regard. C'était à mon tour de m'amuser désormais. La panique se lisait dans le regard de l'homme. J'étais prête à parier qu'habituellement c'était lui le sale type qui effrayait les autres. Et se retrouver dans l'autre rôle ne lui plaisait vraiment pas. Et apparemment, il croyait pouvoir nous tenir tête puisqu'il se releva, prêt à foutre un poing dans la face de 26.

Eclatant d'un rire particulièrement effrayant pour le moldu, je m'adressais à lui :


" Et tu espères sincèrement pouvoir nous arrêter à coup de poings ? Espèce de sale moldu ! Tu n'es rien pour nous, une simple formule et tu pourras rejoindre les enfers... "

Et juste avant qu'il n'atteigne mon collègue, j’agrippais ma baguette et lança le sort.

Pile : j'avais encore envie de m'amuser un peu avec lui, donc je n'allais pas le tuer... Par contre, le faire tomber dans une petite crevasse ? Pourquoi pas. Je lançais donc un #AbyssumAppa aux pieds du moldu et le regardais tomber dans le trou venant de se former... Son regard était de plus en plus terrifié et nous avions juste à nous amuser encore un peu pour presque l'achever avant de le ramener au zoo...
Face : il ne méritait vraiment pas que nous nous intéressions à lui et j'avais envie de trouver un autre moldu. Préférant une méthode où il souffrirait, je lançais sur le moldu un #Endoloris pendant un certain temps avant de finir de l'achever par un #GladiusPurpura dirigé droit vers son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Maître de jeu, Ven 06 Fév 2015, 19:17


Le membre 'Mangemort 90' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 61
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Mangemort 61, Ven 06 Fév 2015, 20:56


Un moldu qui n'avait pas l'air très très net fini par arriver près des mages noirs. Il avait l'air d'être le type au sale caractère, prêt à tout pour parvenir à ses fins. Le genre de personne qui faisait régner la terreur dans le quartier. Mais, ce n'était vraiment pas un bon jour pour lui car c'était sûr, il ressortirait de cette rue transformé en un autre homme - au mieux. Ou alors, il serait juste un cadavre de plus. Tout dépendrait de l'humeur des masqués.

26 arriva à la bourre mais suffisamment à l'heure pour s'occuper du moldu. Il était arrivé dans son dos et sans plus attendre, il fut envoyé directement dans les bras des partenaires du mangemort. Ca sonnait comme une heure de repas, le diner était servie et la viande serait saignante. Le moldu était maintenant encerclé mais, dans un excès de folie, il se releva et arma ses poings. Il était absolument pathétique. Comme si il espérait avoir la moindre chance contre cinq des plus grands sorciers. Il aurait voulu épouser Harshing que ça aurait été plus plausible que sa désespérante tentative de fuite. Pour dire.

D'ailleurs, 90 le piégea totalement en formant une crevasse dans le sol de la rue. Elle n'était pas très profonde mais suffisamment pour ne pas laisser la possibilité à la race inférieure de s'échapper. La chose était prise et même ses supplications n'y ferait rien. Au contraire, elle n'aurait pour but que d'aggraver les choses pour lui. Ils auraient pu l'emmener directement au zoo mais c'était bien trop simple et il n'était pas encore assez amoché. Il ne saignait même pas un petit peu ! Chose qui n'allait vraiment pas selon 61.

Alors, s'approchant du trou, l'homme masqué brandit sa baguette. Il l'aurait bien fait au couteau mais cela aurait voulu dire qu'il courait le risque de se salir les mains et il était attendu ce soir, juste après s'être amusé. Il préféra donc rester là ou il était, surplombant le moldu. La vermine était assise au fond du trou, pleurant sa maman. 61 visa un endroit stratégique qui ferait couler son sang, le vidant de ses impuretés mais qui le laisserait tout de même en vie, le but n'était pas de le tuer. Un petit sourire sadique apparut sur le visage du mangemort. Il était heureux lorsqu'il voyait la couleur pourpre se répandre.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Mangemort 43, Ven 06 Fév 2015, 21:50


Prédateurs

PV les Mangemorts

Ils marchèrent de longues minutes avant de finalement tomber sur un petit moldu. Il avait l'air louche et 43 se dit qu'elle pourrait le faire venir à eux en jetant des bouts de pâtés qu'elle avait dans son sac, ça marchait bien avec les animaux. Mais après avoir été canardé par de la viande, ça finit par lever les yeux et regarder le petit groupe de Mangemorts d'un œil intrigué. Ça tenta de fuir mais 26 apparut à ce moment-là, lui barrant la route et l'envoyant vers les autres Mages Noirs. Un grassouillet agneau au milieu d'une meute de loups affamés, c'était déjà finit pour lui. 90 creusa un trou sous lui et ça fut prit au piège. La chasse fut tellement aisée que ça en était déprimant. Alors ses frères d'armes eut pour idée de profiter du moldu afin de le faire souffrir un peu. Après tout, pourquoi pas, il n'y avait rien de mieux que de se défouler un peu pour se détendre les nerfs. Tandis que ça pleurait, 61 fit couler son sang qui, par manque de lumière, formait une tâche noire sur ses vêtements. 43, quand à elle, décida de transformer sa baguette magique en une longue longue barre de fer à l'aide d'un Numen Arma. Elle sauta ensuite dans le trou et se réceptionna souplement.

- Debout, et vite.

Son ton était glaciale et ne laissa nullement place au choix, ses yeux perçant fixant durement le moldu. Quand ça finit par s'exécuter, elle envoya un bon coup de barre dans la rotule et le repoussa ensuite du bout de la barre. Ça s'écrasa alors par terre, à bout de souffle et souffrant atrocement. Jubilatoire !

- Alors, qu'est ce qu'on fait de ça, on continue ?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 90
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Mangemort 90, Sam 07 Fév 2015, 00:05


Le moldu était à nous désormais. Sûr qu'on allait le ramener au zoo. Mais dans quel état ? Ca je ne sais pas.. Parce que mes compères étaient sur la même longueur d'onde que moi et que même si la chose était prise au piège dans un trou duquel il ne pouvait s'échapper, et bien il n'avait pas assez souffert.
Ce fut d'ailleurs 61 qui ouvra les festivités en lui ouvrant la jambe sur une bonne longueur. Au moins, s'il essayait de suivre, il n'irai pas bien loin et surtout, pas bien vite. 43 enchaina en lui cassant le genoux de l'autre jambe avant de tenir le moldu avec sa barre métallique. Le matériau de cette "arme" me rappela avec douleur mon premier combat "officiel" en tant que Mangemort. J'avais fait l'erreur de porter un masque ouvragé en fer cette fois là et l'auror contre qui je m'étais battu avait cru bon de me cramer le visage avec un sort que je ne connaissais alors pas encore... Je gardais un très mauvais souvenir de cette expérience mais cela me donnait une idée pour faire souffrir le moldu... Mais la barre de métal ne me semblait pas convenir pour lui procurer assez de suffrance à mon goût.
Cependant, j'avais d'autres idées en têt et je m'approchais alors de lui et d'un coup de baguette, je le fis léviter en dehors de la crevasse. Quant à moi, je m'avançais vers lui et posa un pied ferme sur la cuisse du côté du genoux cassé. La chose hurla de douleur et des larmes s'échappèrent de ses pauvres petits yeux qui exprimaient clairement sa détresse.
Me reculant légèrement, je formulais un #ExteoStattiga et trois flèches sortirent de ma baguette pour se planter directement dans le moldu qui venait de s’époumoner comme si je l'avais égorgé ! Une se planta droit dans le deuxième genoux, une autre dans le bas ventre au niveau de la hanche et la dernière s'était insérée pile entre la poitrine et l'épaule. La douleur se lisant sur le visage de la chose insignifiante se tortillant à mes pieds était tout simplement jouissive !
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Elenna Benson, Mar 04 Aoû 2015, 04:41


Tour de garde.


Ne pas trop en demander.


L
a nuit avait été tout simplement horrible. Et ce matin, c’était avec des cernes plus grosses que des ballons qu’Elenna allait aller travailler. Ce n’était pas un soir de pleine lune qui l’avait empêché de dormir non. Mais bel et bien une ribambelle de cauchemars et mauvais rêves en tout genre. Si elle avait passé une mauvaise nuit, ce devait aussi être le cas d’Alexander qui avait passé celle-ci à ses côtés, la rassurant à chaque réveil en sursaut, à chaque cri ou chaque mouvement trop brusque qu’elle avait dû faire, lui collant de gentilles baffes non-contrôlées. Le réveil avait finalement sonné comme une libération même si la fatigue était bien présente. La belle n’aurait plus à supporter ces masques noirs qui la dérangeaient dans ses rêves.

Pourtant, ce n’était pas tout à fait vrai. Car oui, si Elenna se levait ce matin c’était pour effectuer un tour de garde et il ne restait plus qu’à prier pour que ses cauchemars ne soient pas des prophéties à réaliser. Elle voulait une matinée tranquille sans Mangemort à l’horizon, sans crime et autres délits en tout genre. Croisant les mains avant de sortir de son lit, la jeune femme pria pour une entité dont elle ne connaissait même pas l’existence, mais après tout, elle n’avait rien à y perdre n’est-ce pas ? Avant qu’Alexander sorte du lit, la demoiselle se passa rapidement sous la douche pour rester éveillée et déjeuna un fruit. Elle embrassa du bout des lèvres son compagnon, lui souhaitant une bonne journée avant de transplaner.

L’Auror s’était rendue directement au Ministère de la Magie pour savoir quel lieu lui avait été affecté cette fois-ci et elle ne fut pas déçue de voir qu’elle n’aurait pas à faire le tour du pays. Les rues de Londres se trouvaient partout autour d’elle, elle n’avait que l’embarras du choix. Sans plus attendre, saluant un ou deux collègues d’un signe de tête, elle fila pour mener à bien son tour de garde habituel, qui promettait d’être une routine ennuyante. Mais pour une fois, elle n’avait rien à redire et préférait cela à une course-poursuite où la fatigue pourrait lui faire perdre la vie. La matinée fut longue mais calme malgré son passage dans des quartiers plutôt malfamés. Rien à l’horizon. Pas de masque effrayant ni de bout de cape noir au croisement d’une rue…
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Invité, Lun 19 Oct 2015, 13:47


C'était à la fois fascinant, mais aussi extrêmement pathétique : les gens étaient tellement prévisibles... Qu'il s'agisse de la Russie ou de l'Angleterre, il suffisait de connaître le fonctionnement d'un coin pas très fréquentable pour pouvoir s'adapter à un autre. Bien évidemment, cela n'était pas à la portée de tout le monde, mais l'expérience mafieuse du russe n'était pas non plus là pour faire joli. À force d'être un criminel, mais également un membre de la police, il y avait des choses qu'il ne pouvait plus ignorer.

C'est ainsi qu'il se retrouvait dehors, en pleine soirée, savourant la fraîcheur de Décembre, qui s'apparentait plus ou moins à une période d'été de son pays natal. Ce cadre perdait davantage son innocence lorsque l'on précisait également que le colosse de l'Est s'était "amusé" à faire un peu le tour des "activités suspectes" du coin. Tout plein de trucs illégaux, avec le grand duo classique : drogue et prostitution. Avec sa carrure et son aura qui disait clairement "j'te détruit la mâchoire d'un coup si tu m'emmerdes", il avait été un brin difficile de se faire passer pour quelqu'un de digne de confiance, mais le chef mafieux n'en était pas à sa première "intégration", comme on disait dans le milieu.

Une petite heure plus tard, il déambulait sans but précis, son analyse terminée : c'était un fait, à Londres, les prix étaient bien plus élevés, et la qualité de la "marchandise" ne suivait pas forcément cette hausse. De toute manière, même s'il était habitué à tremper dans ce genre d'activités, il ne considérait aucune drogue ou prostituée comme "de qualité"... Il n'était pas vraiment addict' aux substances dans le genre, et encore moins aux poitrines aguicheuses qui comportaient la plupart du temps un ratio alarmant de silicone. Déjà que les poitrines tout court c'était pas sa tasse de thé, alors en plus payer pour ça, sans trop savoir où tout ceci avait traîné, c'était écœurant ! Un frisson passa dans le dos du loup-garou, et le responsable n'était pas le froid ambiant.

- ...Tu baisses les yeux, sale b*tard !!!

Oooh ! Des embrouilles ? Une bagarre ? Le sorcier se dirigea vers les éclats de voix qui provenaient de pas très loin. Même s'il n'était pas discret de base, là, il n'avait que peu à faire pour ne pas se faire repérer : les personnes qui se trouvaient là étaient trop occupées à dévisager et menacer ce qui semblait être un pingouin, à première vue... Ah non, juste un jeune homme en tenue un peu trop chic pour espérer survivre dans un tel lieu... Était-il suicidaire ? Et ça, c'était pas censé être une baguette magique ?

- LA P*TAIN DE SA RACE !!!!! CA BRÛLE !!!!!!

Ah bah oui, ça, mon petit, c'était de l'acide... Le jeunot était donc un sorcier, et visiblement un sorcier plutôt remonté. Il s'occupa d'attacher les deux qui n'avaient pas encore souffert, chose à laquelle il allait probablement remédier. Fronçant les sourcils, Rurik tira sa propre baguette : s'en prendre à des moldus à coup de magie, c'était nul, vraiment ! Lui, quand il tuait, c'était à coup de poings, de couteau, d'arme à feu. Au vu de cet air qui donnait des envies de lui mettre des baffes, le russe semblait quasiment avoir deviné à quel sorcier il avait affaire.

« Expelliarmus...» grogna-t-il tranquillement.

Dans un saut théâtral et qui ferait fureur au ralenti dans une bonne scène d'action, la baguette du jeune homme fit un vol plané, pour venir atterrir un peu plus loin. Faisant quelques pas pour aller ramasser l'arme de cet inconnu, il ajouta :

« ...Tu sais, chercher les emmerdes, c'est pas une excuse valable pour faire sa victime et crier à la légitime défense.  Bordel, on s'entend plus parler. »

Passant à proximité de l'homme qui agonisait, il ne trouva pas mieux à faire que lui mettre un bon coup à l'arrière du crâne, l'assommant immédiatement, pour faire revenir le silence... La femme qui suppliait qu'on l'aide préféra également se taire : apparemment la perspective d'être aidée par ce colosse un peu trop brutal à son goût ne l'enchantait guère.

« Voilà qui est mieux. Pourquoi tu ne retournerais pas dans ton manoir, prendre le thé dans un de tes nombreux salons pleins d'opulence, pour lire la Gazette du Sorcier tout en méprisant tous les sangs-impurs ? »

Son air était dédaigneux, ça, c'était un fait... Mais également menaçant : des histoires de gens qui n'aimaient pas les moldus, il commençait en avoir ras le bol. Protéger les innocents, c'était censé être dans ses valeurs au sein de l'Ordre, en plus... Cet acharnement était insupportable. Bien sûr, lui-même était un criminel en puissance, qui passait son temps à faire les pires choses possibles, mais il n'agissait pas ainsi parce qu'il considérait les moldus comme des êtres inférieurs. Au contraire, il mettait tout le monde sur le même pied d'égalité, et se plaisait autant à briser des crânes sorciers que des crânes moldus. Cette approche anatomique lui avait d'ailleurs prouvé qu'il n'y avait aucune différence à cet endroit là entre les gens capables d'utiliser la magie et ceux qui en étaient dépourvus.

« T'es qu'un gamin, en plus... Qui peut pas supporter d'être aussi pathétique et se sent obligé de s'en prendre à des gens incapables de se défendre. Et quand c'est toi qui peux plus te défendre, comment tu fais ? Tu vas chialer un bon coup et dire que ton père en entendra parler ? »

Grognant d'un air amusé, Rurik pointa sa baguette sur le jeune sorcier. Il n'allait bien évidemment pas le tuer, ce n'était pas vraiment drôle, il voulait plutôt lui ouvrir le crâne pour y mettre un peu de bon sens. C'était utopique, mais sur le coup, il était de bonne humeur après s'être amusé à avoir comparé le monde criminel anglais avec ce qu'il connaissait de la Russie.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Invité, Ven 23 Oct 2015, 17:34




- Et si vous alliez vous faire foutre, vous et vos précieux conseils d'homme avisé ? Et puis de quoi je me mêle ? Je fais ce que je veux, quand je le veux...Par ailleurs, vous n'êtes pas sans me rappeler quelqu'un que je déteste...ça doit être l'accent, je pense...Alors je vous conseille de bien peser le pour et le contre...

Le russe se figea un instant... Essayant de se convaincre qu'il avait bien entendu tout ça, qu'il ne s'agissait pas d'une illusion... Non parce qu'en fait... c'était vachement comique. Lâchant un grognement d'amusement, il s'approcha. C'était le comble : un gamin qui devait faire la moitié de son âge et la moitié de son poids, sans baguette, qui le menaçait ? Oh comme il aurait aimé avoir de quoi enregistrer la scène. Il lui fallait une pensine, là, pour se droguer en revivant ce souvenir hilarant.

« C'est tout pesé, mon p'tit... Tu fais ce que tu veux, hein ? »

Lorsqu'il fut suffisamment proche, il se rua sur le jeunot, son poing s'ouvra pour l'attraper à la gorge et le plaquer contre le mur le plus proche : en plus il était plus léger que prévu...

« Du coup ça s'applique également à moi, j'peux faire ce que je veux aussi. Surtout quand il s'agit d'une petite raclure comme toi. Sans ta baguette tu vaux encore moins que ces moldus. Je suis pas là pour les défendre parce qu'il s'agit de moldus, mais plutôt parce que t'es une p'tite m**de qui préfère chercher à se donner de l'importance... »

L'écartant de la paroi pour mieux l'y envoyer, le médicomage lâcha son emprise et s'approcha du moldu inconscient au visage en sale état.

« De l'importance, t'en est vachement dépourvu, mais c'est pas ta faute si t'as été éduqué de la manière la moins efficace possible. »

Passant sa baguette au dessus de la victime du sort de jet d'acide, il atténua les dégâts tout en gardant un œil sur le jeune homme : il paraissait suffisamment âgé pour avoir quitté Poudlard, au minimum il était en dernière année. D'un autre côté, un élève de Poudlard ne se promènerait pas ici à cette heure... Ce qui signifiait que c'était encore un de ces jeunes qui ne savaient pas quoi faire de leur vie une fois sortie de la "prestigieuse école de magie". Bah ! C'était ça de prétendre former l'élite alors qu'on ne faisait que construire toute une illusion de perfection et de merveilles.

« Fermé d'esprit, haineux envers tout le monde, paradant avec des airs supérieurs à deux balles... T'aurais eu cinquante piges, je comprendrais, mais là c'est tout simplement pathétique. Les gens comme toi, en plus d'être imbuvables, ne sont plus aussi influents qu'il y a deux siècles. »

Faisant un mouvement complexe avec sa baguette, le moldu se mit à grogner de douleur, s'agitant légèrement, reprenant brutalement conscience, d'un coup, le loup-garou lui écarta les mains.

« Bordel, j'essaie de t'arranger la gueule, touche pas ! » grogna-t-il d'un ton autoritaire.

Le coup de poing en pleine poire était proscrit s'il voulait lui rendre un visage plus ou moins normal. Mais pour l'instant, sa priorité, c'était ce gamin prétentieux avec sa louche en argent dans le derche.

« J'en ai pas fini avec toi... Comment tu t'appelles ? demanda-t-il, avant d'ajouter, afin de prouver plus ou moins sa bonne foi : Moi c'est Rurik Mkrovsk, j'bosse à Sainte-Mangouste, et j'commence à en avoir ras-le-bol de soigner des moldus parce que certaines personnes ont besoin de compenser leurs misérables vies. »

Cette fois-ci, il pointa sa baguette sur le jeune inconnu, non pas pour lui jeter un sort, mais pour appuyer ses paroles, comme s'il pointait un doigt accusateur. Le moldu était retombé dans les pommes à cause de la douleur, de toute manière, ou alors il n'osait plus bouger, probablement terrifié par ces choses magiques qui arrivaient, un peu comme les deux autres ligotés.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Invité, Mar 27 Oct 2015, 17:44


Hmm, pourquoi était-il en train de soigner une sale raclure qui s'en prenait visiblement aux passants richement habillés ? C'était peut-être par pur esprit de contradiction envers le jeunot au balai coincé dans le derche depuis la plus tendre enfance (dit comme ça c'était légèrement malsain...). Nooon, si Rurik faisait ça, c'était peut-être parce qu'il avait trop l'habitude de croiser des petites frappes qui méritaient une seconde chance, un bon uppercut, quelques menaces... Il avait sortis quelques gamins de mauvais pas au sein de la mafia, les incitant vivement à se retirer de ce monde un peu trop sombre qui risquait de les engloutir d'un coup. Certains se transformaient en ce qu'ils n'étaient pas, d'autres se transformaient un peu trop vite en cadavres. Le loup-garou ne savait pas vraiment s'il était un homme bon, tout dépendait des contextes, de son humeur. Peut-être que dans une autre situation, au n'aurait pas hésité à abattre ce jeune sorcier.

- Je suis Arcturus Madverier...Je suppose qu'en dire plus n'a pas d'importance.

Le colosse de l'Est haussa les épaules et laissa enfin le moldu amoché tranquille. Madverier... hein ?

« Je sais pas ce qui est le plus pitoyable, ta tenue, ou le fait que tu penses ce que tu dis. Madverier ça me dit quelque chose... J'ai tellement de noms qui défilent à Sainte-Mangouste, mais en te voyant, c'est pas difficile de faire le lien, je me suis pas trompé, au final. Tu fais bien partie de ces gens qui se sentent supérieurs parce qu'ils sont soi disant purs. »

Se redressant de toute sa hauteur (ce qui n'était pas rien...), Rurik dévisagea le jeune homme. Le constat était sans appel. Déplorable, même...

« Tu sais, t'es pas obligé de suivre la même ligne de conduite que ta famille, surtout si ça te donne des idées aussi débiles que ça... »

Il désigna vaguement les trois moldus pour faire référence à la situation dans laquelle il s'était intentionnellement fourrée.

« Tu vas commencer par t'excuser auprès de ces deux moldus pour avoir voulu t'en prendre à eux. Ils ont beau ne pas être les gens les plus réglo du coin, tu les as cherché. »

Croisant les bras, il attendit de voir ce qu'allait faire le sang-pur. Il avait intérêt à ne plus faire le malin, sinon des coups allaient se perdre. Peut-être qu'il devrait lui faire la même chose, un bon coup d'acide au visage. Ou un bon coup tout court, c'était bien aussi.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: Un quartier peu fréquentable

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 10

 Un quartier peu fréquentable

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.