AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 7
Salon de thé de Madame Pieddodu
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Harmony Lin
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005

Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Harmony Lin, Mar 27 Oct 2015 - 15:21


- Et bien... oui. Cela reste une légende, mais les décès sont eux, bien réels. Après, c'est peut être toute l'histoire annexe qui est à justifier. Ça, on ne sait pas. Tu sais, c'est comme la Chambre des Secrets, je ne sais pas si tu en as entendu parler ?
Par contre, je ne pense pas que se soit utile d'appeler la gérante. Déjà, elle a d'autres choses à faire que de répondre à ce genre de questions qui peuvent paraître mal placées... tu ne crois pas ? En fait, j'avais déjà réfléchi à la question, mais je me suis dis qu'il valait mieux se taire dans ce genre de situation. Et puis, je ne suis même pas sûr qu'elle en sache mieux que moi tu sais. Réfléchis un peu, comment elle pourrait en savoir plus sur la légende alors qu'elle vient d'arriver il n'y a pas si longtemps, admettons une vingtaine d'années maximum.


Harmony réfléchit, soucieuse et un peu inquiète par ce que Lïnwe venait de lui dire et, après avoir jeté un coup d’œil autour d'elle, regardant à nouveau les photos des décédés, elle répondit :

- Oh... Je vois... Oui j'ai lu quelques trucs sur la Chambre de Secrets ! C'est quand même une histoire incroyable ! Ça me fait froid dans le dos rien qu'à l'idée qu'il y ai pu avoir un Basilic qui se promenait dans le Château... Heureusement que c'est de l'histoire ancienne !
Ah bon ? Tu es sur ? Oui... C'est vrai qu'elle doit être déjà assez occupée pour ne pas avoir à répondre à ce genre de question... Ça doit agacer à la fin... Oui... Tu n'as pas tord ! Mais à mon avis vu que ça la concerne elle devrait en savoir plus ! Mais n'allons pas la déranger sur ça !


Voulant changer de sujet car tout cela l’inquiétait, elle demanda d'une voix peut sûre :

- En parlant de la Chambre des Secrets, quel aurait été pour toi le pire monstre qu'on aurait pu trouver dedans ? Qu'est ce qui t'aurait fait le plus peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 27 Oct 2015 - 23:49


Heureusement pour le garçon, elle se prêtait au jeu:

- Oh... Je vois... Oui j'ai lu quelques trucs sur la Chambre de Secrets ! C'est quand même une histoire incroyable ! Ça me fait froid dans le dos rien qu'à l'idée qu'il y ai pu avoir un Basilic qui se promenait dans le Château... Heureusement que c'est de l'histoire ancienne !
Ah bon ? Tu es sur ? Oui... C'est vrai qu'elle doit être déjà assez occupée pour ne pas avoir à répondre à ce genre de question... Ça doit agacer à la fin... Oui... Tu n'as pas tord ! Mais à mon avis vu que ça la concerne elle devrait en savoir plus ! Mais n'allons pas la déranger sur ça !
En parlant de la Chambre des Secrets, quel aurait été pour toi le pire monstre qu'on aurait pu trouver dedans ? Qu'est ce qui t'aurait fait le plus peur ?


- Tu m'étonnes. Se retrouver devant le Basilic, c'est... mortel. Mais la légende me fascine carrément, la Chambre, l'emplacement, l'ouverture et tout, répondit Lïnwe enjoué sans mentionner qu'une fois, il avait essayé de la trouver mais sans grand succès.
Hm... question difficile... Je t'avoue que les Détraqueurs me font super peur. Rien que d'y penser ça me fait froid dans le dos.
Sinon je sais pas trop, le Basilic, c'est déjà pas mal !! Ahah. Et toi alors ? Quelle créature te fais le plus peur ?
demanda-t-il avide de savoir.

Il prit une bonne gorgée de thé à l'anis qui était exquis et fixa Harmony en attendant sa réponse. *Je pourrai faire bon comédien* se promit-il en repensant à sa petite histoire farfelue.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Harmony Lin, Mer 28 Oct 2015 - 10:08


- Tu m'étonnes. Se retrouver devant le Basilic, c'est... mortel. Mais la légende me fascine carrément, la Chambre, l'emplacement, l'ouverture et tout.
Hm... question difficile... Je t'avoue que les Détraqueurs me font super peur. Rien que d'y penser ça me fait froid dans le dos.
Sinon je sais pas trop, le Basilic, c'est déjà pas mal !! Ahah. Et toi alors ? Quelle créature te fais le plus peur ?
demanda-t-il, une lueur brillante dans le regard.

Harmony rit un peu quand le jeune garçon dit que se retrouver devant le monstre était mortel... Il était en effet bien connu qu'un simple regard du Basilic pouvait tuer. Elle avait pour sa part lu un livre la dessus mais ça ne l'intéressait pas plus que ça. Elle trouvait cela fascinant mais c'était tout.
Quand le Gryffondor évoqua les détraqueurs, la jeune fille frissonna de peur. Elle les avait étudié en cours avec lui quelques jours plus tôt et elle n'avait vraiment vraiment pas envie d'en croiser un.
Voyant Lïnwe commencer à boire son thé, la Serdaigle fit de même en réfléchissant à la réponse qu'elle allait lui formuler, en oubliant presque ce dont ils parlaient juste avant. Elle ferma les yeux, l'odeur du thé lui rappelant sa mère, et une larme roula sur sa joue, qu'elle se dépêcha de chasser avant que le garçon la remarque. Gryff se colla alors un peu plus a elle, comme sentant sa douleur passagère, et Harmony sourit en le caressant un peu, tout en reposant la tasse.
Elle dit alors :

- Oui ! Personnellement, je trouve ça très intéressant du moment que ça reste dans mes livres ! Mais loin de moi l'idée d'essayer d'ouvrir cette fameuse chambre ! J'ai peur de ce qu'on pourrait y trouver... Enfin c'est vrai que l'histoire et tout ce qui tourne autour est fascinant !

Elle fit une pause, réfléchissant à nouveau et buvant une gorgée de thé avec le sourire au lèvre puis continua :

- Moi... Les détraqueurs aussi ! Je pense que je connais assez de sorts simples pour tenir éloignées des créatures comme les serpents ou les araignées et je sais qu'il n'y a aucune chance pour que je croise des monstres tel que le Basilic. Donc le détraqueur reste le plus effrayant, avec possibilité que j'en vois un un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 28 Oct 2015 - 12:54


Malheureusement pour la jeune fille, Lïnwe aperçut la larme qui roulait délicatement sur le long de sa joue. Il se dit qu'il avait mentionné quelque chose qu'il n'aurait jamais dû. Elle s'essuya rapidement en buvant son thé comme si de rien n'était et le garçon n'eut pas le temps de s'excuser sur ce qu'il aurait pu dire qu'elle répliquait déjà:

- Oui ! Personnellement, je trouve ça très intéressant du moment que ça reste dans mes livres ! Mais loin de moi l'idée d'essayer d'ouvrir cette fameuse chambre ! J'ai peur de ce qu'on pourrait y trouver... Enfin c'est vrai que l'histoire et tout ce qui tourne autour est fascinant !

A priori, ce n'était pas lui qui l'avait gênée. C'est dans un soupire de soulagement qu'il commenta intérieurement les propos de la fille. *Elle n'aurait jamais pu atterrir à Gryffondor, c'est bien une pure Serdy celle-ci. ahah.*

- Moi... Les détraqueurs aussi ! Je pense que je connais assez de sorts simples pour tenir éloignées des créatures comme les serpents ou les araignées et je sais qu'il n'y a aucune chance pour que je croise des monstres tel que le Basilic. Donc le détraqueur reste le plus effrayant, avec possibilité que j'en vois un un jour.

- Ok. Ouais, ça doit tellement être horrible de se trouver devant l'un d'eux... ! dit-il en terminant le fond de sa tasse. Il remarqua qu'elle avait également finit son thé au jasmin. Il déposa deux mornilles sur la table et proposa de sortir:
- Ça te dirait de prendre l'air ? Tu retournes au château ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Harmony Lin, Mer 28 Oct 2015 - 15:42


En attendant sa réponse, Harmony avait eu le temps de finir sa tasse de thé. Quand elle la reposa, Lïnwe dit :

- Ok. Ouais, ça doit tellement être horrible de se trouver devant l'un d'eux... !
Ça te dirait de prendre l'air ? Tu retournes au château ?


Harmony sourit devant la proposition de son ami. Elle aimait bien passer du temps avec lui car ils avaient toujours de nombreux sujets de conversation et elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle se leva, rangea sa chaise et répondit :

- Oui ! Humm... Comme tu veux ! On peut se balader ou retourner au château !
Tu dois surement avoir des choses mieux à faire que de trainer avec moi !
ajouta-t-elle après quelques secondes.

Après avoir dit ça, la jeune fille sortit de l'établissement en remerciant la gérante, qui se dirigeait vers leur table, et attendit la réponse du Gryffondor devant l'enseigne.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 28 Oct 2015 - 17:32


Harmony la suivait dehors. Il prenait beaucoup de plaisir à passer du temps avec elle. Finalement, cette lettre avait portée ses fruits. Il s'étaient désormais réconciliés l'un de l'autre et il espérait qu'une situation de ce genre ne recommencerait plus. Après lui avoir proposé de sortir et de lui demander si elle retournait au château, l'élève de Serdaigle lui déclara qu'ils pouvaient se balader ou chavirer à Poudlard.

- Oui ! Humm... Comme tu veux ! On peut se balader ou retourner au château !
Tu dois surement avoir des choses mieux à faire que de trainer avec moi !
ajouta-t-elle après quelques secondes.

- Ou bien, on peut retourner au château tout en se baladant ? proposa Lïnwe amusé.
Oh oui, je dois avoir peut être mieux à faire. Tu es une petite délinquante eheh. Tiens, tu connais l'Histoire d'Uglûk le Pitiponk ? Il hantait la Cabane Hurlante avant. C'était une créature dotée d'une seule patte, comme ceci, ajouta-t-il en imitant une créature magique marchant sur une seule patte en guise d'exemple concret. C'était plutôt comique à voir. Le garçon tenait une de ses jambes pliée derrière lui, tel un enfant qui imite un flamand-rose. Et il se dandinait comme ça, dans la rue. Il faillit se prendre un lampadaire mais il se braqua au dernier moment. Harmony venait de la rejoindre et il continua son récit, ignorant les passants qui le regardaient bizarrement:
Bref, et puis, il emmenait les petits enfants perdus dans le marécage qui entourait la Cabane Hurlante. Surtout les petits Serdaigles curieux comme toi ! Il était rempli d'inferis ! Tu sais, ces créatures immondes qui ressemblent à des cadavres humains. Puis, il imita l'inferi, marchant à quatre pattes et parlant d'une fois étrangement aigu -il était comparable à Gollum dans un film de moldus-.
Bref, j'te dis vraiment n'importe quoi depuis tout à l'heure en fait, dit-il fier de lui, en regardant la réaction de la bleue.

Au moins, c'était une balade des plus divertissantes et il voulait changer un peu la tête d'Harmony. Qu'elle oublie tous ses soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Harmony Lin, Ven 30 Oct 2015 - 11:11


- Ou bien, on peut retourner au château tout en se baladant ? proposa Lïnwe amusé.
Oh oui, je dois avoir peut être mieux à faire. Tu es une petite délinquante eheh.

Après avoir acquiescé, Harmony rigola et lui donna un petit coup dans l'épaule en protestant -mais avec un grand sourire- quand il dit ces paroles. Il continua :

- Tiens, tu connais l'Histoire d'Uglûk le Pitiponk ? Il hantait la Cabane Hurlante avant. C'était une créature dotée d'une seule patte, comme ceci.


Le Gryffondor prit alors une de ses jambes, la tint derrière lui et marcha comme ça dans la rue. Harmony riait aux éclats, et le fait que le jeune homme failli se prendre un poteau n'arrangea pas son hilarité. Elle le rejoint rapidement, ignorant les gens qui les regardaient comme des extraterrestres et l'écouta poursuivre son histoire :

- Bref, et puis, il emmenait les petits enfants perdus dans le marécage qui entourait la Cabane Hurlante. Surtout les petits Serdaigles curieux comme toi ! Il était rempli d'inferis ! Tu sais, ces créatures immondes qui ressemblent à des cadavres humains.

Le garçon était cette fois ci en train d'imiter cette créature dont il parlait, l'inferi, et Harmony se tenait les côtés tellement elle riait. En cet instant même, elle n'en avait rien à faire de ce que les autres pensaient. Tous ce qui lui importait c'était son ami et elle. Lïnwe s'était donc mis à quatre pattes et avait commencé à prendre une voix aigu qui, finalement, ne lui allait pas si mal. pensa t-elle. Il se releva alors et dit en la regardant, fier de lui :

- Bref, j'te dis vraiment n'importe quoi depuis tout à l'heure en fait.

Harmony rit encore plus devant la tête du jeune Gryffon et songea qu'elle avait bien de la chance d'avoir un ami comme lui. Et mit des longues minutes à enfin réussir à se calmer puis répondit en retour, d'une voix amusée :

- Tu es vraiment doué en imitations ! Et je pense que tu devrait faire quelque chose de la voix de l'inferi, elle te va vraiment bien ! plaisanta-t-elle.
Mais du coup, il existe Uglûk le Pitiponk ? Ou c'était juste pour me faire rire ?
*ça a très bien marché d'ailleurs*
pensa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 30 Oct 2015 - 12:24


Pari gagné, Harmony se tordait de rire à n'en plus finir. Quand elle reprit enfin un peu de sérieux, elle réussit à articuler quelques mots:
- Tu es vraiment doué en imitations ! Et je pense que tu devrait faire quelque chose de la voix de l'inferi, elle te va vraiment bien ! plaisanta-t-elle.
Mais du coup, il existe Uglûk le Pitiponk ? Ou c'était juste pour me faire rire ? demanda-t-elle.

- Ahah, très drôoole, répondit celui-ci dans un petit rire. Je m'entraîne à faire le cake avec ma sœur, j'suis devenu plutôt bon comédien avec elle mais je crois qu'elle est encore meilleure que moi. Euh, Uglûk, je ne sais pas qui c'est. Le pitiponk, c'est vraiment une créature par contre, je ne sais pas si tu la connais ? Ah oui, et pour Pieddodu, c'était des conneries aussi, ajouta-t-il l'air taquin. C'était un moyen d'accomplir ma douce vengeance... fit-il dans un air de tragi-comédie avant de s'éloigner un peu de son amie pour éviter toutes représailles.

A cet instant, tout deux ne pensaient à rien d'autre qu'à leur petit moment d'amitié. Ils avaient parcourus désormais la totalité de la Grand-rue et arrivaient au niveau du portail de Poudlard. C'était une belle journée, Lïnwe n'en avait rêvé pas moins. Grâce à l'intervention de son amie pour essayer de se réconcilier, ils étaient à la fois redevenus amis mais qui plus est, ils étaient en train de se forger leur propre relation. Finalement, ce petit malentendu ne les avait que plus renforcés l'un l'autre.

[Fin du RP pour Lin']
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Harmony Lin, Sam 31 Oct 2015 - 0:26


- Ahah, très drôoole, répondit le Gryffondor dans un petit rire, suite à la blague qu'elle avait faite.
Je m'entraîne à faire le cake avec ma sœur, j'suis devenu plutôt bon comédien avec elle mais je crois qu'elle est encore meilleure que moi. Euh, Uglûk, je ne sais pas qui c'est. Le pitiponk, c'est vraiment une créature par contre, je ne sais pas si tu la connais ? Ah oui, et pour Pieddodu, c'était des conneries aussi, ajouta-t-il l'air taquin.
C'était un moyen d'accomplir ma douce vengeance...

Sur ces paroles dites sous un ton à la fois tragique et comique, Lïnwe s'éloigna un peu d'Harmony pour éviter les représailles. Loin de se démonter, la jeune fille lui couru après et lui donna une petite tape en rigolant, ne pouvant lui en vouloir d'avoir voulu se venger gentiment. Elle nota mentalement le nom de la créature à aller chercher plus tard et continua de suivre le jeune homme, qui se dirigeait vers le château. Le portail apparu alors sous ses yeux, signe qu'ils étaient bientôt arrivés. Harmony continua de rire et de plaisanter avec son ami jusqu'à leurs séparations et monta ensuite directement dans son dortoir pour déposer ses affaires avant d'aller manger.

En repensant à l'après-midi qu'elle venait de passer, un sourire naquit sur son visage et elle se félicita d'avoir proposé à Lïnwe qu'ils se voient. Car non seulement ils n'étaient plus fâchés l'un envers l'autre mais il semblait à la Serdaigle qu'ils étaient de plus en plus proches, et elle était contente de trouver quelqu'un avec qui elle s'entendait si bien. Elle songea alors qu'elle ferait tout pour que cette amitié qui avait commencé en début d'année ne se perde pas avec le temps...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mer 23 Déc 2015 - 12:08


[Début du RP Ici, puis Ici - Suite (2)]




Après qu'ils ont été escorté aux environs de Pré-Au-Lard, Gabriel et lui, s'ensuivirent tout un tas d'événements. Le plus jeune n'avait pas réussi à suivre la cadence et au final il fut plus que surpris d'apprendre qu'un conciliabule se tiendraient un peu plus tard. Le rendez-vous avez été donné dans le salon de thé de madame Pieddodu, à Pré-Au-Lard. Étonné, mais très intéressé par la tournure que prenaient les événements, Esteban fut ravi de savoir que les plus jeunes pouvaient y participer. Un genre de conseil entre adolescents civilisés -excepté Andreas qui n'en est plus un-. Ça promet !


Trois jours plus tard, conciliabule au salon de thé de Madame Pieddodu


Les cours et les tonnes de devoirs n'avaient pas réussi à réguler son excitation et le concentré d'énergie dans son organisme. Aujourd'hui, l'affaire Gunter Ahrens sera sûrement résolue, du moins, l'espérait-il, il aura des informations supplémentaires. L'espoir fait vivre en effet ! Il était convenu que Sabrina, Marie et les jumeaux se rendraient directement au salon -en ce dimanche leur absence ne sera pas remarquée, journée de sortie et de liberté pour une grande majorité de Poudlardiens-. Kevin et Andreas les rejoindraient ensuite après leur visite à Ste Mangouste pour brouiller d'éventuelles pistes et surtout rassuré Éloïse sur l'état de santé de ses plus jeunes enfants. C'est ainsi qu'Andreas lui avait assuré : « Oui, oui t'inquiète, ils ont abandonné l'idée de rentrer dans la chambre de Gunter par effraction. » Mais il avait fallu obtenir une autorisation de sortie de la part d’Éloïse, cela ne fut pas une mince affaire, mais Andreas trouva une idée bien rodée.

« Puta*n, y a rarement de place libre dans cet endroit ! Râla Kevin qui constata avec résignation que toutes les places assisses étaient prises dans le salon de thé. Et comble du malheur, les autres s'étaient confortablement installés, sauf lui. La poisse ! - Allons Petit Lionceau, viens dons t'asseoir sur mes genoux... Lui proposa Andreas. Sourire charmeur puis clin d'œil et hop, Kevin rougit comme une pucelle et fond complètement. Esteban avait envie de vomir. Tout cet amour dans l'air c'est... beurk ! - Bon vous avez fini les deux tourtereaux ? On n'est pas venu pour ça OK, alors arrêtez sinon j'vais gerber !! » Sab' je t'aime voulu crier Esteban, mais il ne le fit pas. Pas envie de se taper la honte. « Alors, vous avez d'autres informations depuis ou pas ? Demanda timidement Marie, en observa à tour de rôle Kevin et Andreas. Esteban se redressa légèrement, ne voulant en perdre aucune miette. Finalement, ce fut l'Autrichien qui prit la parole, d'une voix sûr et traînante. - Comme je vous l'ai déjà dit, j'ai appris la nouvelle quelques heures avant vous et dès lors j'ai écourté mon séjour en Albanie. Charles m'a seulement dit que Papa était hospitalisé à Ste Mangouste, mais quand j'ai su qu'il était en Autriche plus précisément à Seefeld, j'ai fait le lien avec Murche. Il était... »

« Bonjour ! Désirez-vous boire un rafraîchissement ? » Les interrompit une belle serveuse vêtue avec une tenue rose bonbon et bleu pâle, la couleur préféré du garçon aux yeux vairons. Il suffi de quelques minutes d'attente pour que leur commande soient disposées sur la table. Après des remerciements à la volée, ils continuèrent leur discussion. - « C'est bizarre, mais ce Murche me dit quelque chose... - Pas maintenant Rory ! On en parlera plus tard. - Mais... - Il a raison. Il faut d'abord qu'on sache pour Gunter. » Déclara Gabriel. Il posa une main rassurante sur l'épaule de son frère, lui intimant par la même occasion gentiment le silence. Ce qu'Esteban fit. Après tout, il veut savoir comment évolue l'état de santé du philanthrope. « Papa a été changé de service il y a moins de deux semaines. Il avait été admis dans le service des urgences car il était entre la vie et la mort. Il est resté dans le coma durant plus de deux mois. C'est pour cela que Charles et Élo' étaient si discrets et sur les nerfs et cela prouve que "l'accident" date d'un peu plus de deux mois. - Ne vous en faites pas il va mieux, enfin, mieux qu'avant... Esteban plissa dangereusement ses yeux puis il ancra ses orbes dans ceux à présent verts d'Andreas. - Pourquoi il est au service de pathologies des sortilèges ? - Il a fait de violentes crises peu après être sorti du coma et les médicomages ayant jugés son état plus critique, mais instable l'ont transféré dans ce service où il aura des soins adéquats. On... on ne sait pas s'il se rétablira vraiment. » Termina le métamorphomage en ancrant ses yeux dans ceux d'Esteban et la lueur de tristesse qui s'y trouvait lui fut plus douloureuse qu'un coup de poignard dans le cœur.  

Ne supportant plus cette souffrance qu'il percevait dans les pupilles d'Andreas, le blond se tourna vers sa plus grande sœur. « Donc. On connait à peu près l'heure de "l'accident", on a un suspect, mais on n'ignore le pourquoi du comment. Écoutez on n'est pas des super héros OK ? Ni des enquêteurs. Tout ce que je veux c'est savoir ce qui a mis Gunter dans cet état parce que les parents ne nous le diront pas avant qu'il soit rétabli. Andreas, Kevin je vous interdis de mettre la vie de Rory et de Gaby en danger... - Mais pour qui tu nous prends ? On ne mettra jamais la vie de... - Tais-toi ! Sache que je ne vous suivrais plus dans vos délires de grandeur. Maman m'a demandé de veiller sur eux et je le ferais. Murche n'en a pas fini avec nous. Vous savez bien pourquoi on doit faire attention à eux, vous le savez ! » Après sa longue tirade, Sabrina se leva brusquement de sa chaise, déterminé et en colère. Esteban ne comprenait pas son énervement. Alors il lui demanda presque avec insolence : « Pourquoi as-tu si peur de ce Murche-Machin-Chose ? Sa sœur devint encore plus furieuse si ce n'était possible. - Ce Murche-Machin-Chose comme tu dis c'est Ydris Murche, le type qui était à deux doigts de te tuer si papa n'était pas intervenu. Ce mec nous hait pour une raison qu'on ignore. » Esteban se sentit trembler de tout son corps. Ydris... Ydris Murche , voilà pourquoi ce nom lui est si familier. Avant, quand il parlait de cet épisode s'était avec humour, mais maintenant, en faisant le lien de cette tentative de meurtre et de "l'accident" de Gunter avec ce type, il a des sueurs froides. Il quitta précipitamment la table, confus, angoissé, sous tension. « Je... Je... Al... Allons-nous-en ! Je veux renter au château ! Ça y'est il commençait à perdre le contrôle. - Oui, on va y aller Rory. Ne t'en fais pas. » L'apaisa Marie en le prenant dans ses bras. Puis elle fit face aux autres leur intimant qu'il était temps pour eux de clore cette conversation qui n'avait semble-t-il menée à rien. En soi, cette affaire n'est pas si terrible que cela, ce n'est pas un cas isolé, mais sur le fond elle est si compliquée et déjà, l'équilibre Lefebvre-Ahrens s'en voit bouleversé...


Suite ici
[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Trevor Le Dragon, Mer 3 Fév 2016 - 0:05


avec Leister McKinley


Nostalgie. Rien d’autre que de la nostalgie. Un éclair de mélancolie avait foudroyé Trevor alors qu’il mangeait sur un petit banc en bois, un sandwiche au jambon blanc posé sur ses genoux. Un violent souvenir venait de lui traverser l’esprit comme un fantôme en quête d’un innocent inconnu à hanter. La Magie. Combien de temps cela faisait-il ? Combien de temps avait-il abandonné le monde dans lequel il était né ? Probablement des mois. Des années. Non, se corrigea-t-il, Cela fait exactement trois ans et sept mois. Il le savait. Il avait compté, dénombré chaque jour qui le séparait un peu plus du monde sorcier. D’un geste brusque, il chiffonna le papier d’aluminium qui avait enrobé son sandwiche et le balança dans la poubelle d’à côté. Il se leva ensuite et parti, tout en mâchouillant sans vraiment avoir très faim le dernier morceau d’un très élaboré repas. Le ciel était gris, le temps froid, et Trevor était le seul dehors, en cette journée d’hiver. À croire que cette saison horripilait le monde entier. Lui, il l’appréciait. Des volutes d’air blanc s’échappaient des lèvres pâles du jeune homme à mesure qu’il accélérait le pas. Il ne se trouvait pas loin de Pré-au-Lard. Pourquoi pas y faire un tour, histoire de s’enfoncer un peu plus dans le regret ?

Errant, reniflant les odeurs transportant tout les souvenirs qu’il détenait de Poudlard, Trevor pénétra dans le petit village sorcier. Rien, ou presque, n’avait changé. Des visages, inconnus aux yeux de l’ancien Serpentard, flottaient autour de lui, ne s’occupant guère de son arrivée. En observant l’endroit, Trevor ne pouvait s’empêcher de penser qu’il ne l’avait jamais vraiment quitté après tout. Il avait toujours gardé une parcelle de ce paysage dans un coin de sa tête.

En passant devant une boutique pittoresque tout de bois fabriquée, une odeur d’infusion et d’herbes vint chatouiller les narines du jeune homme. Quoi de mieux pour se réchauffer qu’une bonne tasse de thé ? Les lèvres de Trevor s’étirèrent en un sourire alors qu’il poussa la porte d’entrée, faisant s’engouffrer dans le salon un courant d’air froid. Il alla ensuite s’installer à une table, celle la plus proche de la fenêtre, et déposa ses affaires sur la chaise qui lui était associée. L’homme se dévêtit de son manteau, ôta son écharpe et enleva sa sacoche de ses épaules. Quelques minutes plus tard, il sirotait tranquillement une tasse d’un liquide bouillant tout en griffonnant sur un morceau de papier d’étranges croquis. Son regard se perdit au-delà de son gribouillage, la vague lumière turquoise qui s’en émanait s’atténuant. Il pensa aux gens qu’il avait connus. Il associa ces souvenirs à des visages, tantôt flous, tantôt très distincts. Il se surprit à essayer de penser à la voix de ces personnes. S’en souvenait-t-il vraiment ? Ou imaginait-il toutes ces choses ? Mystère.

Juste alors, au moment où ses pensées s’envolèrent en fumée, rejoignant les volutes de vapeur d’eau de son thé, Trevor se secoua. Il n’aimait pas penser, ni se rappeler. Mieux valait qu’il boive consciemment son délicieux thé avant qu’il ne l’engloutisse sans vraiment y porter attention. Il porta la tasse à ses lèvres, puis savoura la première gorgée. Le liquide brûla sa langue, faisant monter des larmes à ses yeux. Le jeune homme reposa sa tasse violemment sur la table, puis essuya à l’aide de sa manche, les perles d’eau qui lui coulaient sur les joues. En soupirant, il reporta son attention sur son dessin, se concentrant de toutes ses forces pour ne pas repartir en transe et se remémorer les évènements du passé. La tête penchée sur le côté, les lèvres pincées et les sourcils froncés, Trevor s’affaira à sa tâche, traçant coûts de crayon sur coûts de crayon.[/color]


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep 2016 - 15:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Trevor Le Dragon, Ven 5 Fév 2016 - 1:17


Trevor n’aurait jamais pensé revoir une de ses anciennes connaissances si tôt. Sa réhabilitation au monde magique venait tout juste de commencer, l’entraînant dans une spirale d’émotions, et le jeune homme n’était même pas sûr de vouloir rester piégé dans le monde de son passé. Se promener si près de la vieille école de magie ne fut peut-être pas la meilleure idée. Ces alentours étaient les plus propices à grouiller de visages que Trevor allait reconnaître. Celui-ci grogna tout d’abord lorsque un effronté osa renverser son thé aux petits fruits sur ses gribouillis. Une tâche rose recouvrit le papier qui ondula sous l’humidité du liquide et une douce odeur s’en dégagea, atténuant la soudaine colère qui s’était emparée du jeune homme victime de cet accident. Des bavures laissaient à présent une traînée de stylo bleu sur les contours de ses dessins Le fautif jura alors, sans même s’excuser. Les cheveux foncés de Trevor ondulèrent sous l’effet de son violent mouvement de tête. Lorsqu’il rencontra le regard de l’impoli jeune homme, sa colère se transforma en surprise.

« Leister ? »

Il ne savait même pas comment son nom lui était venu si rapidement à l’esprit. Ses yeux étaient tout grand ouverts, ses sourcils perchés haut sur son front et sa bouche entrouverte. Le petit Leister qu’il avait connu il y a de ça quelques années n’était plus. Il s’était métamorphosé en tout autre chose, quelque chose de plus froid, semblait-il. Les traits de son visage s’étaient durcis, masculinisés, on aurait pu y déceler une pointe de charme. Oui, c’était ça : son physique était plutôt enivrant, ensorcelant. Mais son regard était glacial et disgracieux.
En ne voyant aucun signe qui pouvait trahir le fait que Leister le reconnaissait, Trevor pointa son propre visage gauchement, un vague sourire se traçant sur ses lèvres.

« C’est… euh- c’est Trevor. »

Il ne savait pas trop comment agir. Devait-il débarrasser la chaise d’en face de son bazar et l’inviter à discuter ? L’ancien Serdaigle n’avait pas trop l’air d’en avoir envie. Trevor, lui, sentait le rouge lui monter aux joues au vu de l’autre qui le dévisageait toujours. Il espérait d’un côté que son ancien camarade le reconnaisse, cela rendrait la situation moins gênante. De l’autre côté, Leister pouvait très bien s’en aller sans même lui adresser la parole, cela ne le dérangerait pas. Enfin… Il aurait bien voulu que cela ne le dérange pas, mais… Étrangement, une pointe d’amertume vint lui chatouiller la gorge lorsqu’il réalisa qu’il n’avait jamais vraiment été apprécié à Poudlard. Le fait que personne ne le reconnaisse ne le surprendrait même pas. Lui les avait tous observé, chacun de leurs gestes, il les connaissait par cœur. C’était peut-être pour ça qu’il lui semblait avoir été ami avec quelques uns d’entre eux. Il les connaissait tous, mais personne ne l’avait vraiment connu.

« Ok, » déclara-t-il en se raclant la gorge. « Ça devient gênant, maintenant. »


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep 2016 - 15:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Trevor Le Dragon, Ven 5 Fév 2016 - 23:37


Pendant quelques secondes, Trevor cru qu’il avait commis une erreur. L’énergumène qui venait de se rasseoir à sa place en ricanant comme une hyène était-il vraiment la personne que Trevor avait connue ? En apparence, oui. Clairement, même. Mais quelque chose dans sa façon d’être avait drastiquement changé. Un sortilège mal formulé devait avoir extirpé de son petit corps les dernières goûtes de joie de vivre, de politesse et d’amabilité qu’on aurait pu trouver. Un sorcier dément devait l’avoir kidnappé. Il avait sûrement exercé un lavage de cerveau sur le pauvre petit Leister. Trevor imaginait bien ce psychopathe imaginaire s’emparer d’une dizaine des nettoyants les plus étourdissants, tous parfumés d’une odeur distincte, pour laver le cerveau du défunt à l’aide d’une grosse éponge. Parce que, oui : Leister était mort. Trevor avait une imagination sans bornes, mais il ne pouvait admettre que son ancien ami se soit transformé en un horrible fruit abîmé.

Il le voyait très clairement, maintenant. L’âme de l’autre jeune homme était aussi noire et laide que celle de ce célèbre personnage qu’était Dorian Gray. Jamais il n’aurait cru que la définition même du désagréable aurait pu s’emparer d’un être tel que Leister. Le contraste de ce physique alléchant avec cette attitude nauséabonde était presque effrayant. Trevor aurait pu s’en aller, s’occuper de ses affaires et ne jamais croiser le chemin de ce personnage grotesque. Mais il était d’humeur lasse aujourd’hui. Il ne voulait pas chercher les embrouilles, il appréciait en faire partie, mais s’amusait à observer les autres essayer de le détruire. Il était comme un être suicidaire qui trouvait un étrange plaisir à s’entailler les poignets. Observer les autres l’aplatir, l’écraser sous leur chaussure telle une petite fourmi, le divertissait.

Le jeune homme s’empara donc de sa tasse de thé, de ses papiers et du reste de ses affaires pour venir s’installer en face de Leister. Celui-ci était plongé dans son livre, savourant chaque mot et chaque lettre des yeux. Pensivement, Trevor pris son thé dans ses mains. Il la porta au niveau de ses yeux et l’observa, promenant ensuite ses yeux turquoise sur le visage de son vis-à-vis, puis sur le livre qu’il tenait. Provoquer l’ancien Serdaigle n’était peut-être pas rusé. Pourtant, Trevor ne regretta pas le moindre du monde ce qu’il fit. Lentement, il approcha sa tasse du bouquin, l’éloignant petit à petit de son regard las. Il l’inclina doucement, versant quelques gouttes du liquide sur les pages de l’ouvrage. Abîmer un livre n’était pas dans ses habitudes, il détestait le fait d’intentionnellement détériorer des objets si précieux, mais là, c’était différent.
Techniquement, il n’avait pas fait exprès.

« Merdeuh, » déclara-t-il d’un ton ennuyé en reposant sa tasse sur la table.

Il ne prit pas le temps de s’excuser, imitant l’impolitesse de Leister. Ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur le visage de ce fantôme du passé et un sourire sarcastique étira ses lèvres. Il ne voulait pas être méchant, mais c’était difficile de ne pas l’être lorsqu’on faisait face à ce genre de personne. Trevor avait d’abord été surpris par la façon dont le jeune homme lui avait parlé. Il lui semblait, dans ses souvenirs, que Leister et lui s’entendaient bien. Peut-être l’impoli l’avait-t-il oublié ? Mais, tout de même, on ne parlait pas aux étrangers de cette manière !

« Dis-moi… T’es toujours aussi désagréable ? Nan, parce que ta vie dois être bien triste si c’est le cas. »


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep 2016 - 15:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7

 Salon de thé de Madame Pieddodu

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.