AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 5 sur 8
Salon de thé de Madame Pieddodu
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Keira Sanders
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Keira Sanders, Ven 15 Avr 2016 - 21:41


Jaesa n'avait pas l'air de beaucoup apprécier son frère. Compréhensif. Avec autant de frères, c'était facile d'en trouver un avec qui ça passait pas, non ? Au sein d'une famille, les liens ne sont pas toujours très serrés entre tous les membres qui la composent. Keira était contente d'entendre que la Serdaigle pensait qu'ils n'étaient pas beaucoup à être mal intentionnés à Serpentard. Merci, ça changeait un peu des personnes stupides qui croient aux stéréotypes avant même d'avoir rencontré du monde. Sur ces pensées, elle se dit qu'elle pouvait se le permettre, et lâcha ces mots en haussant des épaules :

- Il fait partie des quelques personnes qui nous font régulièrement perdre des points. Mais je suppose qu'il y a au moins un cas comme ça dans chaque maison.

Elle le supposait, et au fond, elle l'espérait ! Si c'était bien le cas, au moins ça rendait les choses plus ou moins équitables.



Après avoir arraché la photo, Keira constata qu'elle avait vu juste : Jaesa avait remarqué sa surprise. A moins que ce ne soit que le fait qu'elle aie arraché une photo du mur sans se soucier des règles. Keira n'en avait strictement rien à faire, si une serveuse venait s'en plaindre, elle n'aurait qu'à lui expliquer que ça se recolle, une photo. Ce n'est pas comme si elle l'avait déchirée. Et là encore, avec de la magie, ça aurait sûrement été réparable.

- C'est ta mère?? Avec ton père??
- Oh.. Euh, pas exactement.
Il vaudrait mieux qu'elle en parle, Keira le sentait. Pour plusieurs raisons. La première, Jaesa semblait sympathique. Etait sympathique. Elle lui avait raconté deux trois trucs, mais elle, elle ne connaissait encore pas grand chose de Keira. La deuxième , cela l'aiderait peut-être à ne pas se laisser emporter par un quelconque sentiment impulsif comme d'habitude, bien qu'elle ne soit pas encore en mesure de dire si elle était troublée, dans l'incompréhension, ou énervée. Keira respira bruyamment, et tendit la photo à la Serdaigle :
- Là, tu as raison, c'est ma mère, Lucy. Mais à côté, c'est.. eh bien, un ami de la famille, que mes parents ont connu à Poudlard. Je me disais que c'était une photo amicale, mais elle est sur le mur des amoureux. Et ça expliquerait pourquoi mon père n'a jamais été très enthousiaste à l'idée de recevoir une visite de cet homme, avoua-t-elle en tapant du bout de son ongle sur le jeune homme de la photo.

Keira soupira une nouvelle fois. Elle ne savait pas. Elle n'y voyait pas clair. Et elle n'était pas habituée à dire ce qui la tracassait aussi rapidement. Mais il fallait avouer que ça faisait du bien. Sans mentionner que ça aurait sûrement cassé l'ambiance si elle avait catégoriquement refusé d'en parler... De toute façon, elle ne souhaitait pas embêter son interlocutrice bien longtemps avec ça. Il fallait qu'elle trouve ce pour quoi elle était venue ici...
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Jaesa Willsaam, Sam 16 Avr 2016 - 0:41


- Là, tu as raison, c'est ma mère, Lucy. Mais à côté, c'est.. eh bien, un ami de la famille, que mes parents ont connu à Poudlard. Je me disais que c'était une photo amicale, mais elle est sur le mur des amoureux. Et ça expliquerait pourquoi mon père n'a jamais été très enthousiaste à l'idée de recevoir une visite de cet homme.

Je suis étonnée qu'elle me dise cela sans détour sans me connaitre. J'en conclus qu'elle a besoin d'en parler, de comprendre aussi certainement. C'est vrai que voir une photo, même ancienne de sa mère avec quelqu'un d'autre que son père, et qui plus est avec quelqu'un qui fait toujours partie de la vie de sa mère, cela peut troubler. Qu'est-ce que je raconte moi... Evidemment que c'est troublant! Je n'imagine même pas trouver une photo de ma mère avec Corso, son ami de longue date. Et si? Oh non non je refuse de les imaginer ensemble autrefois ou quoi que ce soit d'autre, non non c'est hors de question!

Je regarde de plus près la photo, le jeune homme tient la jeune femme par la taille et on décèle une certaine complicité entre eux, une sorte de bonheur unique, celui d'un premier amour peut-être? Elle est jolie... Je me tourne vers la jeune fille aux yeux bridés:

- Effectivement ça ne doit pas le ravir de le voir rendre visite à ta mère... Mais si tu ne te doutais de rien, c'est que c'est bel et bien passé je pense... non?

J'imagine que si il y avait eu encore quelque chose, je suppose que Keira s'en serait douté, ou au moins elle se serait posé des questions... du moins je pense... Je lui souris en soutien à son trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Keira Sanders, Sam 16 Avr 2016 - 12:07


- Effectivement ça ne doit pas le ravir de le voir rendre visite à ta mère... Mais si tu ne te doutais de rien, c'est que c'est bel et bien passé je pense... non?

Elle avait raison. Ils avaient du avoir une petite aventure amoureuse, un peu avant que sa mère ne rencontre son père. Mais en y repensant, leur comportement n'était pas bizarre, il ne portait pas à confusion. Keira se demandait comment, mais ils avaient du réussir à laisser cette histoire entièrement derrière eux. On dit d'habitude que deux personnes qui se séparent ne peuvent plus s'entendre. Il faut croire que c'est pas toujours vrai.

- T'as raison, j'pense. Je vais quand même la garder, je demanderai à ma mère de me raconter.

Elle glissa la photo dans une des poches de ses robes de sorcière. Elle était curieuse de connaître l'histoire derrière. Elle but trois bonnes gorgées de son thé, maintenant à la juste température, et regarda à nouveau la photo de Jaesa et sa famille. Elle fit de son mieux pour graver temporairement dans son esprit les traits de ses parents... Ça ne devrait pas être si difficile. Elle se leva, un petit sourire au lèvres, et fit face au mur des amoureux, commençant à analyser les visages des personnes occupant les photos les uns après les autres. Keira se sentait bien lorsqu'elle avait quelque chose à faire. Son malaise s'en allait pour laisser place à la concentration. C'était pour elle les meilleurs instants de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Jaesa Willsaam, Dim 17 Avr 2016 - 0:27


- T'as raison, j'pense. Je vais quand même la garder, je demanderai à ma mère de me raconter.

Keira semble un peu plus calme. Elle jette un coup d'oeil attentif à ma photo de famille puis se tourne vers le mur des amoureux, se levant même de son fauteuil pour mieux voir. Son action me touche et je l'imite alors, me levant et observant les nombreux clichés. Je regarde attentivement, mais je ne vois pas bien les clichés en haut du mur; je suis trop petite.

Repensant à la photo que la jeune Serpentard a décrochée, je souris, mes pensées s'envolant un peu à droite à gauche. Je ne quitte pas les photos mouvantes des yeux, observant les bisous, les clins d'oeil et câlins, et lui adresse la parole:

- Et puis c'est marrant de découvrir des petites choses comme ça, ça donne de quoi discuter avec ses parents, apprendre des éléments de leur passé, qui ils étaient à l'époque... Tu sais comment ils se sont rencontré? Moi ils étaient à Poudlard. Mon père étaient à Serdaigle, la tête toujours dans les études et ma mère une Poufsouffle, mademoiselle nature par excellence... Ils n'avaient pas grand chose en commun et un jour ils ont dû faire un devoir commun de Botanique... Vu les connaissances de ma mère, mon père a eu de la chance de faire équipe avec elle. Pourtant ils ne s'appréciaient pas au départ. J'aime bien les histoires dans ce genre...

Et voilà, je bavarde, je bavarde... Il faut vraiment savoir être patient et aimer écouter les histoires en tous genres parfois inutiles il faut le dire... Je me tourne alors vers Keira avec comme un sourire timide d'excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Keira Sanders, Dim 17 Avr 2016 - 11:00


Après s'être levée à son tour, Jaesa reprit la parole. Elle raconta à Keira la façon dont ses parents s'étaient rencontrés. En la regardant, elle ressemblait à un mélange des deux. D'après la description qu'elle venait d'en faire. Pas de toute, c'était bien leur fille. Keira se demanda ce que ça faisait d'avoir des parents qui ne venaient pas de la même maison à Poudlard. Elle ne devait absolument pas savoir dans quelle maison elle allait se retrouver, surtout si son grand frère avait été placé à Serpentard. L'asiatique, elle, n'avait pas vraiment eu de doutes.

- C'est marrant, qu'ils ne s'appréciaient pas au début. Mes parents ne m'ont pas raconté en détail. Ils étaient tous les deux à Serpentard, et faisaient parti du même groupe d'ami. Un groupe de quatre ou cinq élèves qui faisaient les quatre-cent coups. De vrais farceurs. Ils s'en prenaient à tout le monde, mais ils m'ont dit que ce n'était pas méchant.


Jaesa semblait un peu désolée de bavarder, mais au fond, cela ne dérangeait pas la Serpentard. Son malaise était passé, désormais, et cela changeait. D'habitude, les gens avec qui elle traîne ont beaucoup moins de conversation.

Keira remarqua une rouquine sur l'une des photos mouvantes. Comme elle se situait un peu en hauteur, elle la décrocha du bout des doigts pour mieux la regarder. Loupé. Celle-ci portait une écharpe de Gryffondor. Il était très peu probable que ce soit la mère de Jaesa. En se haussant sur la pointe des pieds, elle attacha la photo à l'emplacement d'où elle venait de la décrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Jaesa Willsaam, Mer 20 Avr 2016 - 23:48


- Faire les quatre cents coups ensemble... c'est cool aussi... ça fait des bons souvenirs! Nous ils ont beaucoup de prises de tête comme souvenirs. Mes grand-parents ont un peu grimacé quand ils ont su pour ma mère... Mon père était quelqu'un de très studieux, très cadré... et ma mère un peu frivole et aventurière, rien à avoir! Mes grand-parents ont eu peur que mon père se détourne de ses études. En fait, c'est grâce à ce fameux devoir de Botanique qu'ils ont sympathisé. Papa s'est rendu compte que la jovialité de ma mère n'était pas de la stupidité ou quoi que ce soit du genre, il a compris qu'elle croquait la vie à pleine dent et c'est ce qui lui manquait...

J'observe toujours les photos, il semble y en avoir des millions, mais mes yeux s'arrêtent sur une crinière rousse que la jeune vert argent semble avoir repéré aussi, mais après observation de sa part elle la repose. Flûte de zut! Puis je repense à cette histoire de maison:

- C'est pas simple de pas savoir dans quelle maison on va être, mon père était Serdaigle, ma mère Poufsouffle, mon frère aîné Trent était à Serdaigle aussi, et il me reste trois autres frères, tous plus agés que moi à Poudlard, et à nous quatre on est dans les quatre maisons!

Je ris en disant cela, c'est vrai et j'ai tendance à en être fière. Certaines familles aiment être fidèle à une maison, nous, nous préférons la diversité, la découverte, c'est un peu le crédo de la famille en quelque sorte. On aime l'aventure. Mon regard s'assombrit, j'espère que l'aventure que vit mon père n'est pas celle que je pense. Ma conversation avec Rose me taraude. Et ce nom... Non, je ne dois pas y penser! Me reprenant, je souris, et cherche de nouveau.

- Toute ta famille vient de Serpentard? Beaucoup de famille aime le privilège d'une maison unique, je n'ai jamais compris pourquoi... peut-être pourrais-tu me l'expliquer?
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Keira Sanders, Jeu 21 Avr 2016 - 10:56


Keira pensait en effet que faire les quatre-cent coups ensemble était ce qui donnait les meilleurs souvenirs. Beaucoup d'anecdotes à raconter à ses enfants. De quoi rire à s'en fendre le ventre, lorsqu'on y repense en vieillissant. Mieux que des prises de tête, il n'y a pas de doute. Mais les prises de tête, ça a aussi son avantage. Au moins, les parents de Jaesa s'étaient déjà disputés pas mal pendant leur jeunesse ; ils étaient préparés à tout. S'ils avaient déjà survécu ces querelles, ils pourraient surmonter ensemble d'autres obstacles. Au final, tout avait du bon.

- Ca a du bon d'être avec quelqu'un de différent. Il peut t'apporter ce qu'il te manque à toi. Pour mes parents, ce n'est pas vraiment le cas. Je pense qu'ils se retrouvent l'un en l'autre.

La chinoise était amusée d'entendre que Jaesa et ses frères occupaient les quatre maisons. Elle poussa un petit rire. C'était un fait assez étonnant. Jamais elle n'avait entendu une histoire pareille ! Sans doute parce qu'il était rare d'être quatre enfants de la même famille en même temps à Poudlard. Mais beaucoup de fratries se retrouvaient dans une même maison, bien que ce ne soit absolument pas obligé. La famille de Jaesa semblait vraiment différente de la sienne. Une famille ouverte et aventurière? Celle de Keira était plutôt... classique.

- Oui, toute ma famille vient de Serpentard.

Elle réfléchit un instant à sa question. Elle ne se l'était jamais posée. Elle pensait connaître la raison pour laquelle ses parents préféraient la voir chez les Serpents plutôt qu'ailleurs, mais rien n'était sûr.

- Je pense que dans mon cas, c'est une question d'éducation, de moeurs. Ma famille n'est pas autant aventurière que la tienne, ajouta-t-elle avec un sourire amusé, toujours le regard porté sur les photos. Ils aiment la routine. Sortir du chemin habituel, ça les effraie un peu. Et puis dans la famille, je crois que génération après génération, on a tous reçu une éducation similaire. C'est ce qui nous a forgé. Je pense que c'est comme ça qu'on s'est tous retrouvés à Serpentard.

Qui sait, un jour peut-être la chaîne serait brisée. Keira avait grandi seule auprès de ses parents qui réussissent très bien leur vie. Ils ont un métier respectable. Ses parents lui ont donné les valeurs d'élégance et de prestige. C'est de là qu'elle tirait son ambition. Et son ambition semblait avoir poussé le choixpeau à la placer dans la même maison que ses prédécesseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Shae L. Keats, Jeu 28 Avr 2016 - 14:41


Rp Unique - Autorisation de Keira - Suite de ce RP

Profiter qu'le sort agisse encore, et envahir la bourgade de toutes ces affiches. Si la jeunesse c'est l'avenir, autant faire en sorte qu'elle le soit vraiment, et puisse agir. Du moins, c'est c'que j'pensais. L'salon thé, lieu d'perdition des sorciers trop jeunes pour boire ou coincés du cul, se satisfaisant d'leur misérable existence, bon plan. Avec un peu d'chance, quelques uns voudraient s'bouger, et se sentir exister, dire Mer** à leurs p'tites vies d'collabo.

Toujours masqué, j'me dépêchais, c'est qui f'sait assez froid c'soir là, mais c'est c'qui m'garantissait qu'je ne croiserai personne dans les rues. Le p'tit village était trop mort l'soir pour qu'il y ait un quelconque intérêt à sortir d'chez soit. J'arrivai devant la façade du p'tit salon d'thé, lieu cosy et agréable qui allait rapidement s'retrouver avec une jolie affiche agrandie sur la gueule. Me sachant masqué et seul, j'prenais un peu plus l'temps cette fois, placardant l'affiche sur tout la hauteur d'la devanture. Nulle doute que celle-ci serait vue, il aurait fallu être complètement bigleux pour la rater. Ou con. Ouais con. Ma prochaine destination n'était pas très loin, mais il ne fallait pas qu'je traîne pour que tout soit fini dans la nuit. Je laissais donc ceci devant la porte de la petite enseigne:

Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup Garou


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Laurae Syverell, Jeu 28 Avr 2016 - 21:19


Un bâillement. Enfin un peu d'action pour enquiquiner ces pauvres fous démesuré de masqués bon à jeter! Si ça ne tenait qu'à elle, la jeune femme aurait déjà vendu leur masque dans une vieille brocante de moldu ou chez un vieil antiquaire cracmol juste pour les embêter trois fois plus. Elle n'avait que ça a faire? Biiiin... oui. C'était une Phénix après tout. La peur qu'utilisait les mangemorts contre les sorciers et les moldus ou autres créatures... bah elle devait faire en sorte que ce soit du Riddikulus. Un gallion avait chauffer contre sa cuisse peu de temps auparavant et un Patronus était arrivé au QG. Une chance que certains Phénix étaient déjà sur le coup. C'est donc revêtu de la Morrigàn que la Syverell observa l'affiche fraîchement mise par les mages noirs. Ils espéraient vraiment faire peur avec une affiche de ce genre? Sérieusement. La jeune femme soupira. Le pire c'est qu'elle savait que... oui, ces gens là faisait peur. Pas forcément à elle, mais à plein d'autres, et surtout à ceux qui avaient déjà perdu leurs proches dans les attentats empaqueté de magie noire. 

Les deux trous servant de yeux et le masque en forme squelettique semblait être le reflet de ce qui semblait être la peur la plus grande, caché au fond du spectateur. Elle remplirait ses trous noirs par une surface plus légère, c'était clair. La belle aux cheveux noirs de jais et aux yeux d'un bleu aussi perçant que glacial prit sa baguette entre ses mains et modifia légèrement le visage mortifié de la momie de fer en face d'elle. Si quelqu'un recherchait le masque de fer, c'était une légende française vieille de plusieurs centaines d'années. Louis XVI il lui semblait bien. Alors, pourquoi les masqués aussi ne pouvaient-ils pas devenir que des contes pour faire peur aux enfants les nuits d'Halloween? Bonne question. Un soupir venait interrompre la fatigue qui l'enveloppait au fur et à mesure que la nouvelle figure commençait à faire surface. Un sourire de satisfaction s'empara de ses lèvres pulpeuse, puis elle rangea sa baguette avant de transplaner. Derrière le masque de fer, il y avait des gens, comme vous et elle. Dodus, vieux, jeunes, mortels. mais surtout fous. Alors fallait-l avoir peur? Ou au contraire, les vaincre? 



   
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Jaesa Willsaam, Sam 30 Avr 2016 - 0:50


Keira répond assez clairement à mes questions, même si elle ne semble pas certaine de l'origine de la fierté d'appartenir à une seule maison de génération en génération. Peut-être ne lui a-t-on pas expliqué. Serpentard avait été, jadis, une maison plutôt mal vue, et huée, mais tellement noble quelque part. En fait, le souci de base, à ce que l'on m'avait dit, c'était le fondateur lui même qui avait ensuite engendré une descendance des plus sombres...

Je souris un peu dans le vide, ne sachant plus qu'ajouter. Mais en tous cas, cette fille me semble bien sympathique. Je me tourne de nouveau vers elle, en terminant ma tasse de thé, et là, mes yeux sont attiré par une crinière flamboyante, tout au bout du mur...

- La voilà! Regarde! Ce sont mes parents! Wouuuuaaahhhh qu'est-ce qu'ils sont beaux sur cette photo! Ils m'ont raconté que c'était leur toute première Saint Valentin, ils avaient 16 et 17 ans. Ils ont dû se cacher à cause de leur parents, mais leur amour était super fort! Oh!!! Comme ça fait bizarre de les voir avec l'uniforme de Poudlard! Ils n'ont aucune photos d'eux à la maison de cette époque.

La photo montre un jeune couple enlacé et heureux, jour contre joue. L'amour est palpable rien qu'en regardant cette image mouvante sur laquelle leur sourire ne cesse de s'élargir.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Keira Sanders, Sam 30 Avr 2016 - 16:09


Après avoir répondu, Keira pris une nouvelle gorgée de son thé aux fruits rouges, et retourna toute son attention vers le mur. Parcourant les photos, encore. L'une après l'autre. Regardant les photographiés sourire de toutes leurs dents. Quelques baise-mains par-ci par-là, comme s'ils voulaient paraître gentlemen. Certaines nanas qui semblaient un peu trop niaises. D'autres couples, beaucoup plus timides et réservés, posant simplement l'un à côté de l'autre avec des sourires gênés. Elle repensa à la photo qu'elle avait glissée dans sa poche. Elle enverrait un hibou à sa mère, ce soir. Soudain, Jaesa l'interpella. Il semblait qu'elle avait trouvé la photo de ses parents. La chinoise fit un pas de plus vers elle et approcha sa tête en direction du-dit cliché mouvant. Elle vit une jeune femme à la crinière de feu qui contrastait avec les couleurs jaunes et noires de sa maison, accompagnée par un jeune homme l'enlaçant. Ils avaient l'air heureux. Un amour qui ne devait pas être né depuis très longtemps. Souriant eux aussi jusqu'aux oreilles. Keira esquissa un petit sourire amusé en soufflant du nez.

- Ouais, ils ont l'air de s'aimer beaucoup. C'est vrai que ça fait bizarre de voir ses parents avec une génération de moins sur le visage.

Elle ne savait pas quoi ajouter d'autre. Contente que son interlocutrice avait trouvé la fameuse photo qu'elle était venue chercher jusqu'ici. Mais un peu mal à l'aise devant une telle photo. Au moins, maintenant, elle pouvait détourner les yeux de ce mur rempli d'amour et de niaiseries. Elle repris place sur son siège et avala d'une traite ce qui restait de son infusion, regardant sa camarade les yeux rivés sur le cliché. On aurait dit qu'elle avait des étincelles dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 4 Juil 2016 - 18:16


Avec Ashton Parker

Le col de sa chemise noire trop repassée le grattait horriblement. Son pantalon, un peu trop grand, avait été piqué dans la garde-robe de Morgan et rectifiait magiquement. Résultat, il flottait quand même dedans. Il était classe, enfin, espérait l'être minimum. Il s'était même peigné pour l'occasion et avait collé sur son visage l'air affable et poli des jeunes sang-purs bien éduqués. Mouais. Plus qu'à prier que personne de sa connaissance ne le croise, il ne s'en remettrait jamais. Surtout vu ce qu'il avait au bras. Il allait en avoir pour trois ans de thérapie, au bas mot. Ou il se contentait de zieuter Parker, de se foutre de sa gueule vu qu'il ne devait pas mieux être loti que lui et l'invitait ensuite, quand ils seraient riches, à la TS boire pour oublier.

Le plan était sans faille et les proies faciles à trouver. Il avait suffit de s'inviter à une sortie de bridge sorcier avec la grand-mère paternelle, servir le thé une après-midi et il avait une ribambelle de petites vieilles riches qui en voulaient à son corps jeune et frétillant. J'arrête là les références aux Seigneurs des anneaux, ça rend moyen. Un hibou à Ashton comme il était convenu, deux autres hiboux à destination d'ancêtres avides de jeunesse et hop ! Ils n'avaient plus qu'à s'installer dans le salon de thé le plus rose de la région. Il ouvrit la porte, les dames d'abord et fit un croche-patte à Parker en passant, histoire de rigoler un peu.

Et la représentation commença. On répond aux questions des dames. Oui il avait fini ses études à Poudlard, il ne précisa pas le renvoi, maintenant il étudiait la médicomagie, non il ne pouvait pas aider la vieille Nott avec ses varices, oui ses relations avec sa famille allaient beaucoup mieux. Non il n'était pas déshérité voyons, il avait juste eu sa période rebelle et était de nouveau tout sage. On sourit en mode colgate et on commande un thé qui sera certainement trop sucré.

La vieille harpie à sa droite semblait sous le charme. Tant mieux parce qu'il n'allait pas s'amuser à organiser des sorties comme ça dans le vent. Il manqua de s'empoisonner avec un scone et regarda Parker. La petite vieille avait posé sa main sur la sienne et ses yeux brillaient. Ebenezer ne voulait surtout pas savoir pourquoi. Ne pas partir en courant, se souvenir du plan. Jouer au gigolo l'espace d'un après-midi et empocher des gallions. N'empêche qu'il donnerait cher pour un clone ou un accélérateur de temps.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Ashton Parker, Mer 6 Juil 2016 - 22:20


PV Ebenezer Lestrange

A vrai dire, Ashton n'avait pas bien suivi le déroulement des évènements qui l'avaient conduit à chasser de la MILF avec Ebenezer. A ce stade là il n'était même plus sûr que cet acronyme convienne, peut-être qu'il fallait en inventer un pour les grands-mères ? Enfin, il allait faire un petit effort et essayer de retracer le truc. A la base l'idée avait été lancé par Lestrange, c'était franchement pas nouveau qu'il avait des idées bizarres lui de toute manière. Le principe de racketter subtilement des vieilles riches était un assez bon concept et le Lion n'avait pu qu'approuver. Ensuite, mettre en place un plan à tout épreuve avait été un jeu d'enfant avec leurs deux esprits tordus réunis.

Le principal avantage d'Ebenezer était qu'il avait une grand-mère encore en vie et donc des contacts parmi le troisième âge, ce qui n'était pas le cas d'Ashton. Mais comme on disait, il fallait croiser les talents pour obtenir de meilleurs résultats. Comment ça personne n'a jamais dit ça ? Cependant, il y avait une partie ch*ante que ni lui ni l'Aigle n'avaient anticipé et c'était bien le jeu d'acteur que leur prestation demandait. Jouer un rôle n'était pas en soi le plus dérangeant dans l'histoire, par contre le "costume" qu'ils devaient porter était beaucoup plus agaçant. Parker avait enfilé une chemise et un petit pull qui le démangeait aux endroits où il était ne contact avec la peau, ainsi qu'un pantalon en toile. Pour compléter son rôle de parfait jeune séduisant aux yeux des quadragénaires, ses cheveux étaient plaqués en arrière sur son crâne sans même qu'il ait eu besoin d'utiliser un peigne. Eh oui être Métamorphomage avait parfois ses utilités.

Le lieu du crime était le salon de thé de Madame Pieddodu, soit l'endroit de Pré-au-Lard le plus adapté à leur mission séduction du jour. Y entrer et s'incruster dans la partie de bridge sorcier fut très simple et en un rien de temps ils se retrouvèrent à répondre aux questions de leurs futures victimes. Bien sûr, pour le bon déroulement de leur plan, Ashton passa sous silence son renvoi de Poudlard, son passage en prison, et évita de préciser que la boutique dans laquelle il travaillait était spécialisée en magie noire. Ça commençait à faire pas mal d'omissions tout ça. Bon, il se faisait bien ch*er, les vieilles d'aujourd'hui étaient quand même loin d'être folichonnes. Pourtant, le plan séduction avait l'air de bien marcher puisqu'Ebenezer avait un touche avec celle à sa droite. Margaret, qui se trouvait juste en face d'Ashton, avait l'air d'être complètement tombé sous son charme à lui. Tout en tentant de ne pas éclater de rire, il lui adressa son sourire le plus charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 25 Juil 2016 - 15:53


Ashton avait l'air de bien s'éclater avec Margaret. Bientôt, elle allait lui prêter son dentier et tout, puis il deviendrait son gigolo officiel et il ne pourrait même pas lui faire de gosse à cause de la ménopause. Tout bénef et aucun enfant avec des gènes Parker circuleraient dans ce monde quoique trop tard.... En tout cas, il adressait de jolis sourires à la petite vieille qui gloussait bêtement. Ebenezer l'aurait bien imité sauf que les sourires, c'était pas trop son truc et ça virait vite aux rictus peu rassurants alors il jouait la carte du garçon un peu sérieux, beaucoup timide et sa proie avait l'air de trouver ça craquant.

Et vas-y qu'il buvait son thé infect avec le petit doigt à moitié levé. Eleanor, s'il se souvenait bien et s'il avait bien décrypté malgré la prononciation particulière de cette dernière, n'arrêtait pas de le complimenter sur ses manières et ça commencer un peu à l'agacer. Nouveau regard vers Parker qui sonnait un peu comme un SOS. Son problème avec les gens c'est que, une fois la conversation lancée sur des banalités, il ne savait jamais quoi dire derrière. Là, elle lui racontait la vie de son croup et il s'en tapait d'une force exponentielle. La seule histoire de croup digne d'être entendue, c'était une histoire d'horreur spéciale halloween avec une bête mangeuse d'enfants qui finissait en train de se vider de son sang devant les yeux horrifiés de sa maîtresse à deux doigts de l'infarc...

On se reprend avant de se mettre à ricaner, les yeux illuminés d'une lueur malsaine. Petit sourire gêné, Eleanor lui avait posé une question. Sans doute lui avait elle demandé s'il aimait les animaux ou un truc du genre auquel il aurait répondu "Seulement saignant" et aurait grillé ses chances... Le sourire passa crème, il reprit un scone pour s'occuper et montrer aux yeux de leurs invitées à quel point il était affamé. Cela ne manqua pas, on le déclara de suite trop maigrichon alors qu'un jeune homme comme lui devait être plus costaud. Il prit un air gêné et baissa les yeux.

- C'est qu'en ce moment, comme je dois payer mes études, je n'ai plus trop de gallions...

Il attendit quelques secondes avant de reprendre une attitude plus posée, une moue désolée au visage pour se faire pardonner de s'être laissé aller et attendit les réactions. Avec un peu de chance, elles mordraient à l'hameçon et ils ne seraient même pas obligés de les ensorceler.. Quoique ça serait peut-être plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Ashton Parker, Dim 31 Juil 2016 - 18:17


Par moment Ashton se demandait ce qui pouvait bien lui passer par la tête pour qu'il se retrouve dans des situations plus étranges les unes que les autres. Soit il connaissait des gens avec des idées tordues, soit il avait lui même des idées tordues, soit les deux à la fois. La plupart du temps c'était les deux à la fois et c'était sans aucun doute le cas aujourd'hui. Lorsque le salon de thé de Madame Pieddodu avait ouvert ce n'était très probablement pas pour que les petites vieilles qui y venaient se fassent draguer par deux beaux gosses comme eux en échange de sous. Pas de doutes, ils se débrouillaient très bien dans leur mission. En même temps les pauvres elles n'avaient sûrement pas vu de gens aussi attirants qu'eux depuis un bon bout de temps. Parker comprenait bien qu'elles puissent être sous le charme.

De son côté, Ebenezer semblait très bien se débrouiller et être à deux doigts de conclure avec Eleanor. Le vrai avantage avec les personnes du troisième âge c'est qu'elles arrivaient à parler pour ne rien dire toutes seules et à occuper la conversation sans qu'il ait besoin de faire autre chose que d'acquiescer ou de répondre à une question de temps en temps. Tout était dans l'apparence et l'attitude, ce qui pouvait laisser penser que leurs cibles étaient un peu superficielles (bah oui, et la beauté intérieure on en fait quoi ?). En général Ashton n'avait jamais été spécialement contre le fait de flirter et plus si affinités avec des femmes plus âgées que lui mais là c'était le level au-dessus et même lui avait ses limites. Il espérait donc que Margaret n'insisterait pas trop non plus parce qu'il n'avait pas prévu grand chose de concret pour la suite, mis à part récolter des sous. En parlant de sous, Lestrange était déjà passé à l'attaque de manière très subtile.

- C'est qu'en ce moment, comme je dois payer mes études, je n'ai plus trop de gallions...

- Oui c'est vrai, renchérit Ashton, vous savez quand on sort de Poudlard, financièrement c'est très difficile de se lancer dans la vie...

On rajoute un petit air de garçon bien élevé qui a une vie difficile histoire d'enfoncer le clou. Pendant un instant cela eu l'air de marcher puisque les vieilles paraissaient vraiment très compatissantes envers eux. Le sang-mêlé était limite déjà prêt à tendre sa bourse pour récolter les gallions qu'elles lui donnaient. Mais non, à part compatir elles ne faisaient rien, c'était très frustrant. Les deux sorciers allaient probablement devoir leur forcer un peu la main.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Ebenezer Lestrange, Ven 19 Aoû 2016 - 17:15


Comme par hasard, dés que ça parlait argent, les gens devenaient des monstres d'égoïsmes. Elles étaient belles les petites vieilles aux yeux mouillés devant leur triste histoire, avec leur discours compatissant et leurs doigts semblables à des serres qui se crochetaient sur leur sac à main. Les radines... Parker jouait bien le jeu pourtant, et ça collait tellement pas avec le bonhomme qu'Ebenezer avait manqué de s'étouffer avec son thé brûlant. Non, parce qu'imaginer l'autre en garçon tout sage, ça relevait du génie. On parlait quand même d'un mec qui s'était fait dealeur officiel de kiwicot de Poudlard, plus avait à son compteur un séjour à Azkaban pour tentative de cambriolage lamentablement ratée. Même lui, avec son vulgaire renvoi, passait pour un enfant de cœur à côté.

Les vieilles, jouant la carte de leur maigre retraite alors que leur famille se noyait sous l'or depuis des générations, continuaient leur pathétique numéro d'avare. En fait, ils étaient tous en train de jouer une p*tain de comédie. Les deux sorciers auraient même pu vendre des billets pour y assister parce que c'était beau, enfin ils étaient beaux et les deux vieilles nettement moins. Elles gâchaient même le paysage. Il prit un nouveau scone, cette histoire commençait à le gonfler sérieusement.

- Ashton ?

Il avait repris son ton de voix normal, c'est à dire un peu froid et nettement ennuyé. Regards surpris des deux vieilles, il n'y prêta pas attention, ce n'était pas comme s'ils n'avaient pas déjà l'ascendant... Après tout, ils étaient plus jeunes, plus réactifs, plus entraînés et avec une morale frisant l'inexistance. Alors un bref signe de tête à Parker et Ebenezer sortit sa baguette, bras planqué sous la table. Pour faire genre il ne se passait rien, il finit de manger son scone, vira les miettes de son coin de table et chantonna un #Impero, visant les jambes d'Eleanor. Il laissait à Ashton le soin de gérer sa propre conquête, il avait autre chose à faire que faire mumuse avec deux vieux pantins.

Il s'improvisait marionnettiste, souriant à la vieille dame et l'invitant à sourire à son tour, comme si de rien n'était. Ses traits ridés étaient détendus, son regard un peu vide et ses doigts se détachèrent de son sac. Fin du jeu. Les deux compères avaient gagné et n'avaient plus qu'à se servir. Chez les vieilles tant qu'à faire, se rajouter sur leur testament puis faire disparaître les corps. Effacer des mémoires par-ci par-là pour qu'on ne les inculpe pas... Peut-être qu'il partait un peu trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Salon de thé de Madame Pieddodu

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 8

 Salon de thé de Madame Pieddodu

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.