AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 4
La Poste Magique
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Poste Magique

Message par : Maître de jeu, Dim 25 Jan - 9:04


Voici la poste ! Si les hiboux de Poudlard ne suffisent pas, vous avez un grand choix de hiboux pour transporter vos lettres ou colis. Une grande quantité de hiboux sont perchés sur des étagères avec des couleurs différentes pour le courrier urgent et le courrier lent. Il y a aussi un large choix pour l'espèce, depuis les gros hiboux chargés des envois à longue distance jusqu'aux minuscules chouettes limitées au courrier local. A toutes heures, il est possible de voir des hiboux sortir ou rentrer de la poste. Les lieux sont nettoyés à l'aide de la magie à intervalles réguliers et des désodorisants magiques ont été placés dans la poste. Ainsi le client sent une agréable odeur quand il rentre dans la poste, mais il est aussi sûr de ne pas se casser la jambe en glissant sur les fientes des volatiles !
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Aeden Snow, Lun 15 Juin - 10:11


RP avec Altaïr Debrooks

Étude des Norvégiens à Crête en milieu hostile

La semaine venait de commencer, et les cours de se terminer pour la journée. J'avais attendu impatiemment la fin des classes pour pouvoir enfin me rendre à Pré-au-Lard. N'ayant pas encore acquis mon hibou personnel, et ne tenant pas à me faire espionner par des élèves du château en utilisant ceux de l'école, j'avais préféré me rendre à la Poste du village pour envoyer ma missive. J'espérais que mon correspondant la recevrait à temps, sans quoi je partirais sans lui.

Quoi qu'un peu téméraire, mon idée de partir à la recherche d'un Norvégien à Crête dans son pays d'origine sans l'aide d'un amateur de dragons me ravissait. Je pourrais étudier cette créature sans être dérangé ou dirigé par qui que ce soit. Ayant déjà lu tous les ouvrages traitant du sujet à la bibliothèque de Poudlard, je suis convaincu de pouvoir les observer en toute discrétion et sans me faire roussir le poil.

J'entre donc dans le bureau de Poste et admire les dizaines de volatiles qui somnolaient sur les étagères, derrière le comptoir principal. M'approchant de l'agent de poste, je lui tend ma lettre, soigneusement pliée dans une enveloppe de parchemin ocre.

"Bonjour. Je souhaite envoyer cette lettre en Islande, avez-vous des hiboux suffisamment robustes ? Et discrets, car je ne tiens pas à ce que cette lettre soit détournée."
"Bonjour, bien sûr, le tarif est cependant majoré, étant donné que le hibou Grand-Duc qui la portera subira les affres du froid."
"Très bien, je peux payer."

Après avoir pris ma lettre (et mon argent), l'employé se lève et appelle le plus grand des hiboux présents sur l'étagère. Le Grand-Duc déploie légèrement ses ailes immenses et descend à sa hauteur. L'homme attache délicatement mon courrier à sa patte tendue, et l'oiseau prend son envol par une cheminée désaffectée, installée au-dessus des rangées de rapaces.

"Voilà, votre lettre est partie. Ne vous en faites pas, ce hibou est agile et rapide, en plus d'être très résistant. Votre courrier arrivera en temps et en heure, et ce en toute discrétion."
"Excellent, je vous remercie. Au revoir."

"Il ne manquerait plus que quelqu'un apprenne que je pars en Norvège étudier de dangereux dragons..." me dis-je à moi-même, à voix basse, tout en faisant demi-tour pour regagner la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Altaïr Debrooks, Mer 17 Juin - 11:37


Ça sent le roussi !
Avec Aeden Snow

Il était de réputation publique que les cours de potions n'étaient pas le fort d'Altaïr, mais de là à brûler son chaudron une à deux fois par an, ça commençait à devenir inquiétant. Bien que le Serdaigle se débrouillait, voir excellait, dans les matières telles que la Métamorphose ou les Soins aux créatures magiques, il n'avait qu'une maîtrise floue de l'art de la concoction d'élixirs. C'est donc avec une mine maussade et les poches remplies de Gallions que le jeune Poursuiveur se rendit à Pré-Au-Lard pour dégoter un nouvel instrument qui, il l'espérait, pourrait résister aux lacunes de son nouveau propriétaire. Il se promit également de ne pas dépenser son argent dans des outils plus inutiles les uns que les autres tel qu'il le faisait habituellement en se promenant dans les rues de Pré-Au-Lard : autant garder son argent pour pouvoir payer le logement de son futur appartement, si la proposition de collocation de Théodore tenait toujours.

À peine arrivé dans le village, les promesses d'économie du Serdaigle furent mises à rude épreuve lorsqu'il passa devant une boutique dédiée au matériel de Quidditch. Depuis sa sélection dans l'équipe de sa maison, Altaïr avait déjà dépensé son argent dans l'achat d'une nouvelle combinaison et d'un nécessaire à balais qui trônait toujours sous son lit à baldaquin dans son dortoir : son tempérament dépensier et feignant ne faisaient pas bon ménage ! Il lui fallut alors une forte volonté pour ne pas franchir le seuil du magasin et pour continuer à progresser en direction de l'apothicaire. Il faisait de son mieux pour ne pas se laisser tenter par les objets plus surprenants les uns que les autres qui s'entassaient dans les vitrines de boutiques aux façades colorées et attrayantes.

Il longea les rangées de bâtiments, l'esprit vagabondant au fur et à mesure qu'il s'enfonçait dans Pré-Au-Lard. C'est seulement lorsqu'il arriva devant la Poste Magique que son attention fut détournée de son projet initial. Ses yeux se posèrent sur un jeune homme de Poudlard avec qui il nourrissait une relation plutôt particulière : Aeden Snow. Les deux adolescents n'étaient pas vraiment les meilleurs amis du monde, ils passaient leur temps à se chamailler et à s'envoyer des remarques plus cinglantes les unes que les autres. Altaïr, qui excellait dans l'art de la provocation, se faisait un plaisir de se montrer particulièrement désagréable avec le Serpentard. Ce-dernier se trouvait juste devant la porte d'entrée et de sortie de la Poste. Il avait une mine qui se voulait discrète, mais qui laissait présager qu'il ne souhaitait pas qu'on le surprenne à ce moment-ci. Chose que le Serdaigle ne manquerait pas de faire, bien sûr.

-Tiens, pourquoi est-ce que ta tête laisse clairement présager que tu aimerais passer inaperçu, Snow ? lança-t-il d'un condescendant en s'approchant de lui, un grand sourire tirant tous ses traits.
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Aeden Snow, Lun 22 Juin - 6:42


"Tiens, pourquoi est-ce que ta tête laisse clairement présager que tu aimerais passer inaperçu, Snow ?" me lance une voix que je connais bien et que je déteste cordialement alors que je rejoins la rue principale. Debrooks me toise, un sourire goguenard étirant ses lèvres, tandis que je referme la porte de la Poste de Pré-au-Lard. Ce type me hérisse le poil à chaque fois que je le vois.

"Tiens, un oisillon. T'es tombé de ton nid, Debrooks ?" Depuis quelques temps, mon passe-temps favori était de répondre aux provocations du Serdaigle. Entrez dans son jeu, et il finit toujours par se perdre lui-même. C'est le B.A.-BA du retournement de situation : répondre à une question (bête) par une autre question (bête).

Néanmoins, je n'ai pas l'intention de traîner. Encore moins avec un aigle. Je dois faire vite pour me rendre en Norvège, sans quoi je raterai certainement le destinataire de ma lettre - qui sera sur place bien avant moi de toutes façons, puisqu'il peut transplaner, lui. Je n'ai donc pas de temps à perdre en provocations puériles. Quels cours avons-nous en commun, déjà, avec le Debrooks ? Soins aux Créatures Magiques, il me semble... Mais je peux me tromper.

Je commence déjà à me détourner du Septième Année de Serdaigle pour partir dans un coin isolé de Pré-au-Lard, afin d'utiliser un Portoloin. Malheureusement, je ne me fais pas d'illusions : le garçon ne va pas me laisser tranquille de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Altaïr Debrooks, Mer 24 Juin - 13:08


La mine agacée qu'arbora Aeden en découvrant son interlocuteur était jouissif pour ce dernier. Altaïr, grand adepte de la provocation et du sarcasme, se délectait de cet inlassable spectacle à chaque qu'il daignait engager la conversation avec le Serpentard. Même si la plupart de leurs échanges se soldaient par des soupirs las et des jurons fusant de toute part, le Serdaigle devait admettre qu'Aeden était un jeune homme qu'il aimait embêter. Qui aime bien châtie bien, après tout. À la nuance près qu'Altaïr n'aimait pas spécialement Aeden.

-Tiens, un oisillon. T'es tombé de ton nid, Debrooks ?

Altaïr arqua un sourcil, surpris, et se contenta de hausser les épaules en lui répondant d'une voix détachée :

-J'ai cru un instant que tu te montrerais drôle. L'espoir fait vivre, comme on dit.

L'attitude du Serpentard attisait la curiosité du Serdaigle. Pourquoi se montrait-il aussi pressé ? Pourquoi ne rentrait-il pas à Poudlard à cette heure de fin d'après-midi ? Ainsi, lorsque Aeden décida d'ignorer Altaïr et de poursuivre sa route sans un regard en arrière, l'aigle entreprit de percer le mystère et de découvrir ce qu'il complotait. Poussé par l'adrénaline de l'inconnu et l'excitation de nouvelles aventures, Altaïr se mit à longer les bâtiments derrière son rival, bien décidé à ne pas capituler. Même si cela impliquait de se faire réprimander par les professeurs, même si cela lui coûterait de louper le dîner, sa fâcheuse habitude de se retrouver dans des situations périlleuses prit le dessus sur la raison.

Les deux adolescents débouchèrent alors dans une petite ruelle qui se terminait par un cul-de-sac. Le mur de briques qui marquait l'échéance du chemin portait quelques brûlures à sa surface, comme s'il avait été exposé trop longtemps au soleil. Ils devaient sans doute se retrouver dans l'arrière-cour d'un magasin, ou dans un lieu de la même trempe. Dissimulé dans un coin du mur, quelques bouteilles cassées ainsi que des canettes rouillées jonchaient le sol et occupaient l'espace d'une odeur peu ragoutante. Altaïr s'interrogea sur les raisons qui auraient pu pousser Aeden à se rendre dans un lieu dénué de tout intérêt apparent et complètement inintéressant. L'avait-il emmené ici puisqu'il l'avait vu en train de le suivre ? Attendait-il la venue de quelqu'un ?

-Et bien, Snow, j'ignorais ta passion pour les coupes-gorges ! Si tu m'disais ce que tu mijotes ?

Altaïr vint se poster contre le mur de briques et plongea son regard dans celui du Serpentard. Il n'attendait pas qu'Aeden ne lui révèle tous ses projets aussi facilement, et encore moins qu'il n'accepte sa présence à ses côtés. Mais Altaïr savait se montrer têtu, obstiné mais aussi borné. Il avait toutes les cartes en main pour convaincre Aeden.

Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Aeden Snow, Ven 10 Juil - 5:16


Enfin seul, curieusement, je n'ai pas capté que le Serdaigle m'a suivi, je décide de sortir une vieille basket de mon sac à dos. Discrètement, jetant un dernier regard autour de moi, je brandis ma baguette magique et la dirige vers la chaussure trouée de toutes parts, avant de murmurer #Portus... en espérant qu'aucun adulte ne remarque mes agissements illégaux.

"Et bien, Snow, j'ignorais ta passion pour les coupes-gorges ! Si tu m'disais ce que tu mijotes ?" Quel abruti ! Je ne suis même pas capable de remarquer la présence de l'autre tâche ! Me voilà dans de beaux draps. Me retournant vivement, en veillant bien à fourrer précipitamment la chaussure dans mon sac, je fais à nouveau face à Debrooks. Ce mec est un véritable fléau d'Egypte. Nul besoin de sauterelles, quand Altaïr est dans le coin ! Trois choix s'offrent à moi. Tous plus désagréables l'un que l'autre : soit j'engage le combat, ce qui est parfaitement illégal (le Portoloin est déjà suffisamment risqué), soit je rentre au château comme si de rien n'était (et par là même j'abandonne mes projets), soit (et c'est de loin le choix le plus horripilant), je révèle tout à l'autre imbécile pour qu'il m'accompagne (avec un peu de chance, il se fera griller au feu de bois...). J'opte néanmoins pour une quatrième option.

"De quoi tu te mêles ? Retournes d'où tu viens, ça me ferait mal de te faire mal, l'aiglon." je lance à m'avancer d'un air franchement menaçant vers le Bleu et Bronze. Je fais mine de plonger une main dans mon sac, pour lui faire croire que je cherche ma baguette, mais avant qu'il ait eu le temps de réfléchir, j'attrape le Portoloin et me téléporte instantanément. *Bien fait pour lui, ce petit prétentieux commence à me courir sur le haricot* je me dis en fermant les yeux, me laissant emporter dans le tourbillon qui me déposera en Norvège.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Harradas Spinner, Mer 9 Sep - 18:55


Rp w/ Luke Belt

E

C'était... Assez étrange à vrai dire de perdre quelqu'un comme ça. Enfin il ne la perdait pas vraiment mais tout allait changer. Ils s'écriraient des lettres certes, mais qui est-ce qui lui tiendra compagnie lorsqu'il sera en train de terminer un livre à trois heures du matin ? Il avait acheté cet appartement avec elle sachant que tous deux étaient à la recherche d'un domicile fixe, mais c'était sans compter sur cette offre hors du commun qui était arrivée de nulle part. Enfin elle avait quand même envoyé des lettres de motivation à travers les quatre coins du globe mais c'est au Canada qu'elle a finalement obtenu un stage au Ministère de la Magie. C'était pas rien il faut l'avouer, ils ne laissent pas rentrer n'importe qui dans leurs ministères mais Catherine avait su se démarquer, comme à son habitude, grâce à ses brillants résultats scolaires. Cela avait laissé le jeune Spinner songeur.

Et s'il en faisait de même ? Partir à l'autre bout de la planète, trouver un emploi sorcier et vivre une vie inédite, guidée par le hasard. Ce serait pas mal. Mais il avait encore de nombreuses affaire à régler ici-même. Que ce soit à Londres ou à Oxford. Ou même à Poudlard tient. Trop de choses se déroulaient en ce moment et il ne pouvait pas se permettre de laisser tomber toute sa vie pour suivre un simple rêve. Catherine avait toujours été plus courageuse que lui. Comme on dit, on est pas Gryffondor pour rien. Et puis il avait beau avoir changé, il restait toujours très précautionneux. Du moins la plupart du temps. Cela faisait déjà plusieurs jours qu'elle avait fait ses valises et quitté l'appartement. Presque une semaine je dirais maintenant. Elle lui manquait à vrai dire. C'était étrange de rentrer de chez Ollivander et de n'avoir plus personne à qui raconter les pires bêtises que ses clients lui avaient sortis ce jour. Et puis il s'était retrouvé à plusieurs reprises à mettre la table pour deux...

Harradas secoua la tête, et paya le hibou qui lui avait déposé le bon recommandé avant de lui désigner la fenêtre avant qu'il ne salisse la salle à manger. Il relu une nouvelle fois ce qu'il y avait d'inscrit. A Pré-au-Lard donc. Très bien, autant y aller tout de suite. Si Catherine avait des nouvelles assez importantes pour les faire passer en lettre recommandée il n'allait pas perdre une minute. Il enfila sa cape noire et revêtit sa capuche avant de transplaner. *Plop* Réapparaissant devant Honeydukes, sous la pluie de Grande-Bretagne. Il tourna la tête pour chercher la bureau de poste. Ah oui c'était derrière l'autre bâtiment qui avait fermé. Il entreprit de grandes enjambées pour éviter les flaques d'eau et arriva rapidement devant l'établissement. Il s'essuya les pieds et rentra tout en ôtant son capuchon. Il sourit au gérant et s'avança vers le comptoir.

- Bonjour, je viens de recevoir une... Un bon recommandé pour une lettre de Catherine Holmes. A l'attention d'Harradas Spinner.

Il se racla la gorge et se secoua légèrement pour faire tomber au sol les gouttes qui parsemaient sa cape.


Dernière édition par Harradas Spinner le Ven 25 Sep - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: La Poste Magique

Message par : Luke Belt, Ven 11 Sep - 16:57


C'était une journée pluvieuse. Des nuages d'un gris maussade parsemaient le ciel, dissimulant toute trace de bleu, si jamais il y en avait déjà un jour eu. Le brouillard matinal, qui ne s'était pas encore tout à fait levé, donnait l'impression d'un monde en noir et blanc. Une journée banale en Angleterre, donc. Du moins, c'est ce que je croyais jusqu'à ce qu'un hibou inconnu au bataillon ne vienne taper avec hargne son bec sur la fenêtre de ma cuisine. Reposant ma tasse de thé sur la soucoupe prévue à cet effet, je me levai et fis entrer le volatile agité dans la pièce, me demandant bien ce qu'on me voulait.

Non sans mal, je détachai le rouleau de parchemin accroché aux griffes de l'oiseau et reconnus aussitôt le logo de la poste magique. Je haussai un sourcil circonspect et donnai quelques mornilles au hibou avant de le renvoyer d'où il venait. Je m'attablai de nouveau et déroulai le parchemin dont l'encre était, malgré la pluie, heureusement toujours intacte. Le mot "recommandé" me sauta alors aux yeux, suivit de près par un nom que je ne pensais plus jamais lire ni entendre. Catherine. Catherine Holmes. Kate. Je fixai longuement le papier, comme si les lettres allaient se mettre à bouger pour former enfin les vrais mots et non pas une vulgaire plaisanterie. Mais après quelques minutes durant lesquelles rien ne se passa, je dus admettre que non, je n'avais pas la berlue. Une lettre d'une ancienne petite amie m'attendait bel et bien à la poste de pré-au-lard.

Je ne savais pas quoi en penser, c'était tellement invraisemblable ! Quel message pouvait-elle m'avoir adressé ? Et surtout, pourquoi par recommandé et non pas directement par hibou ? Tant de questions sans réponses. Tant de questions qui ranimaient de vieux souvenirs que je croyais pourtant oubliés mais qui ne l'étaient finalement pas. Par analogie, penser à Kate me rappela ma dernière année d'études et les différents abandons qui y étaient associés. Je tentais de chasser ces traces du passé de mon esprit, mais rien à faire, elles s'agrippaient fermement. Pourquoi la mémoire était-elle si complexe ? Même quand on en croyait débarrassé, les démons finissaient toujours par refaire surface. Rien ne permettait de les vaincre définitivement et telle un hydre, ils revenaient toujours plus forts.

Je glissai le parchemin dans ma poche et avalai quelques gorgées de mon thé, qui n'était d'ailleurs plus très chaud. Je fermai ensuite les yeux, me recomposant mon habituel masque impénétrable, et décidai de me rendre sans plus tarder à la poste magique. J'enfilai ma cape de voyage, vérifiai que ma baguette se trouvait bien dans ma poche et un craquement plus tard, le décor de mon manoir à Godric's Hollow avait laissé place à la ruelle pavée de Pré-au-lard. Je poussai la porte de l'établissement avec assurance et une bouffée d'air chaud m'accueillit. Il faisait bien meilleur ici que dehors !

Je passai une main sur mes épaules pour chasser les maigres gouttelettes qui avaient eu le temps de s'y déposer puis m'avançai jusqu'au comptoir. C'est alors qu'à ma droite, j'entendis un sorcier prononcer le nom de Catherine Holmes. Je tournai aussitôt la tête, surpris. Voilà qui était de plus en plus étrange. La situation m'échappait et je ne comprenais pas très bien ce qui se cachait derrière tout cela. Faisant un pas vers la droite, je m'adressai également au postier.

- Bonjour. Je viens également chercher un recommandé de la part de Catherine Holmes.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Harradas Spinner, Lun 21 Sep - 17:31


Il se demandait s'il allait revoir Catherine un jour. Honnêtement. Il avait déménagé assez souvent pour se permettre de dire qu'il savait pertinemment comme ça se déroulait. On dit qu'on va se voir. On s'envoie des messages. On se voit une ou deux fois histoire de se rassurer et puis... Plus rien. Ce n'était pas un reproche. C'était simplement la façon dont les choses se déroulaient. Et puis c'était parfaitement compréhensible, chacun a du travail de son côté, sa propre vie, ce n'est jamais facile de prendre le temps de renouer avec le passé. D'ailleurs faudrait-il ? On lui avait toujours dit d'aller de l'avant donc bon. Il ôta sa cape tandis qu'un individu s'engouffrait dans l'établissement avec une brise d'air frais. Le jeune Spinner se retourna et lança un sourire amical au nouveau venu mais celui-ci lui jeta un regard étonné et Harradas détourna aussitôt le visage. Oulà, les habitants de Pré-au-Lard n'étaient pas aussi accueillant qu'auparavant. Quoi que ils ne l'avaient jamais vraiment été en fait, c'était surtout l'ambiance qui était cool ici. Le jeune Spinner se secoua la tête, il se faisait des idées. Il s'écarta légèrement lorsque l'individu fit sa demande au gérant...

Catherine Holmes ? C'était une blague. Arborant désormais le même air étonné que l'autre, il reporta son attention sur lui. Blond, visage clair, assez grand. Assez nordique en fait. Mais non il ne lui disait absolument rien. Bon et puis cela ne devait être qu'une énième connaissance de Catherine. Mais c'était étrange qu'elle n'ai jamais parlé de lui. Harradas secoua de nouveau son habit, avant de le poser sur le comptoir. Décidément le temps pluvieux ne pardonnait pas. Il avait une baguette magique aussi mais bon. Il se tourna légèrement vers l'inconnu en se mordant la lèvre. Il allait parler. Il ne devrait pas. Mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il devait savoir.

- Je... Vous connaissez ? Un temps de pause. Catherine ? Précisa-t-il en s'apercevant du manque de construction de sa phrase.

Sa voix calme ne put en ajouter plus. A vrai dire c'est tout ce qu'il voulait savoir. Ainsi que comment. Où. Pourquoi. Non. Il allait pas lui faire un interrogatoire. Radis faut vraiment que tu apprennes à te mêler de tes propres affaires, ceci ne te regardes en rien. Harradas se racla la gorge en entendant le gérant revenir de son arrière-boutique avec deux lettres en main. Il lui glissa un merci sans son articulé par la bouche avec un sourire reconnaissant tout en cherchant de la monnaire dans les poches de sa cape. Il lui glissa son dû et entreprit d'ouvrir délicatement la lettre de la Rouge et Or. Il se demandait bien quelles petites aventures elle pouvait bien vivre là bas. Au Canada. C'était loin et froid. Surtout froid. Harradas n'aurait pas pu à sa place, pour lui, le Canada ça se résumait à un Arctique avec des érables et des gens qui parlaient un français étrange. Il sourit rien que d'y penser, si ça se trouve Catherine allait attraper leur accent elle aussi. Et puis elle ne risquait pas de s'ennuyer avec le Ministre là bas. Tout le sirop d'érable sur lequel reposait l'économie du pays, puis les problèmes de neige, les batailles de neiges collectives qui dégénèrent, des élans qui bloquent les terrains de Quidditch. Comment ça des clichés ? Je vous assure que ça peut arriver. Suffit d'une seconde d'inattention et puis POUF vous avez des castors qui ont construit un barrage qui va engloutir un village moldu-sorcier. Mais heureusement, Catherine était là bas pour tous les sauver. Enfin bon, cessons ces inepties et voyons ce qu'il en est réellement. Il extirpa la lettre de l'enveloppe et lu "Cher Luke...". Il allait interpeller le gérant lorsque son regard croisa celui de l'individu à sa droite. Ah bah tiens, évidemment fallait que ça arrive.

- C'est votre lettre si je ne m'abuses... Déclara-t-il d'une voix plus mondaine qu'il ne le voulut.

Sans blague Sherlock, si jamais il y avait un mystère à élucider ce serait sûrement le Radis qu'on appellerait. Il fit glisser calmement sa lettre sur le comptoir jusqu'à l'autre homme d'un air méfiant. Il n'était pas particulièrement étrange mais certaines personnes avaient cette aura mystérieuse qui laissait assez perplexe. Il faisait partie de ces personnes là. Harradas lui adressa un simple sourire. Arf à l'avenir il pourrait faire mieux quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Ombre Deflamme, Lun 29 Fév - 15:24


PV avec Finrod

Peu de temps après sa sortie de l'hôpital, Ombre se rendit à Pré-au-Lard. Elle voulait essayer de retrouver des souvenirs. Depuis son coma, elle n'avait plus aucun lien avec sa vie d'avant, mis à part le seul frère qu'il lui restait. Après avoir tourné en rond dans le village et but un café dans un bar, la femme se rendit à la poste. Il y avait beaucoup de vent et elle devait lutter pour avancer. La blonde avait perdu toute ses forces et même une petite la marche la rendait faible, alors ne parlons pas de grande rafale de vent. Épuisait, elle arriva enfin a destination. La Serdaigle devait absolument envoyer une lettre à son frère.

Il y avait beaucoup de monde à la poste, Ombre s'assit donc dans un coin en attendant que son tour arrive. Pour passer le temps elle s'ouvrit à son empathie. Elle commença à observer chaque personne les une après les autres, certain semblait triste d'autre au contraire très heureuse. Soudain l'une des présences lui dit quelque chose, pas nécessairement une bonne chose, mais quelque chose. Elle se concentra donc sur la personne qu'elle venait de repérer. C'était un homme très grand, il était habillé tout de noir et gris et sa peau était d'un blanc assez intense. Elle ne pouvait pas bien voir son visage, mais l'homme ne lui inspirait pas une grande confiance, même si sa présence lui faisait remonter des souvenirs à sa mémoire.

La jeune femme se dirigea vers l'homme et lui tapota le bras.

- Excusez-moi, mais il me semble que nous nous connaissons. Je pense que nous avons été à Poudlard ensemble. Je m'appelle Ombre.

La blonde ne savait pas trop ce qu'il lui avait pris. Ce n'était pas son genre d'aborder les gens dans la rue ou les magasins. Elle attendit en se tordant les mains que l'homme lui réponde tout en espérant ne pas s'être trompé de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: La Poste Magique

Message par : Finrod Elensar, Jeu 3 Mar - 5:03


Quel stress ! Aujourd'hui ça n'arrêtait pas. La boutique avait été assailli par un nombre incroyable de clients, du moins c'était les nouvelles que recevaient Finrod de la part de ses employés utilisant les oiseaux pour lui envoyer du courrier rapidement. Car ce dernier s'occupait de livrer les commandes à divers clients dans la région de Pré-au-lard. Après avoir confié certains animaux à leurs nouveaux maîtres, l'ancien Serpentard devait se rendre à la poste magique afin de vendre un nouvel hibou-facteur à ce service.

La vente conclue, le sorcier s'apprêtait à partir lorsqu'une personne s'adressa à lui. Ombre ? Oui ce prénom peu commun lui disait bien quelque chose. Une jeune élève avec qui il avait quelques altercations... Parfois pas très pacifiques. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Étrange... Était-ce une tentative d'approche pour lui faire payer d'anciennes rancunes du passé ? Ce ne serait pas la première en tout cas, après Anthéa voici Ombre... Décidément, les Serdaigles avaient la rancune tenace. Ou alors était-ce vrai ? La jeune femme ne se souvenait plus de rien ? Il fallait tester afin de s'assurer de ce qu'elle disait.

- Bonjour. Je m'appelle Finrod, Finrod Elensar ? Tu ne te souviens plus de moi ? Nous avons en effet partager... Que dire ? "Quelques années à Poudlard. Cela fait bien un moment que je n'avais pas de tes nouvelles, tout va bien?"

Le Fourchelang décida de rester évasif sur certains détails afin de tester la jeune femme qui ne semblait plus tout é fait la même. Enfin, physiquement si, mais dans son comportement ou sa manière de s'exprimer, elle ne ressemblait pas à l'élève qu'il avait côtoyé à l'époque. Mais que s'était-il donc passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: La Poste Magique

Message par : Ashton Parker, Mer 27 Avr - 11:28


RP Unique - Autorisation d'Elena pour son LA - Suite de ce RP

La Poste Magique, quelle invention inutile ! C'était carrément has been d'envoyer des hiboux, au vingt-deuxième siècle on envoyait des patronus si on voulait être un peu classe. Bon, évidemment tout le monde n'était pas capable d'en produire et le commun des mortels se devait de faire appel à des hiboux pour communiquer. Toujours était-il que celui d'Ashton avait tendance à se la couler douce puisque ce dernier n'envoyait des lettres que de temps en temps.

En soirée à Pré-au-Lard, l'endroit était fermé puisqu'évidemment les employés étaient aussi flemmards que ces idiots de piafs et surtout parce que les gens n'avaient pas que ça à faire d'envoyer des colis à cette heure-ci. Le sang-mêlé marchait tranquillement, quelques mètres derrière une Elena qui ne contrôlait pas ses actions à cause de l'Impero auquel il l'avait soumise. Quand on y pensait de manière rationnelle, c'était très étrange qu'Ashton l'ai choisie elle pour faire ce sale boulot, mais il fallait savoir qu'il n'était pas quelqu'un qui pensait rationnellement. Les personnes dont il était le plus proche étaient généralement le plus en danger à cause de ses tendances psycho.

Arrivés devant la porte du bâtiment, à l'abri des regards dans la pénombre, Denger placarda une affiche puis s'écarta légèrement. Ashton arriva à son niveau, attendit quelques secondes le temps de contempler l’œuvre puis ils transplanèrent.

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Wind
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hermine blanche


Re: La Poste Magique

Message par : Alicia Wind, Jeu 28 Avr - 12:46


Post Unique en réponse au RP d'Ashton

Sabotage

Assise à son bureau en ce début de soirée, Alicia corrigeait quelques copies. Les journées étaient de plus en plus longue, signe que l'été approchait doucement. Le soleil se couchait bien plus tard et les arbres recommençaient à fleurir. La jeune femme aimait beaucoup cette ambiance, surtout à Poudlard où le Parc allait bientôt reprendre vie avec les élèves qui se pavaneraient dehors, attendant la fin des cours et le début des ASPICS pour les 7ème année.

Ainsi donc l'Hermine rêvassait et le temps s'écoula donc doucement. La pénombre ne tarda pas et l'envie de sortir à l'air frais se fit sentir. Ni une ni deux, la Wind laissa encre et parchemin sur son bureau, direction les Trois Balais. Un lieu à valeur sentimentale pour la jeune femme, vu que sa mère y avait travaillé peu de temps avant sa mort. La professeure se souvenait de quelques fois où étant une petite fille de trois ans, elle courrait entre les jambes des clients pour réclamer des friandises ou faire on ne sait quelle bêtise.

Ses pensées étaient donc celles-ci alors qu'elle s'approchait de la poste magique, qui lui servait de temps à autre pour envoyer des courriers au Ministère. Elle en fut tirée lorsque le bruit d'un transplanage se fit entendre, tout près de l'entrée de l'entrée du bâtiment. Fronçant les sourcils et sachant pertinemment que la poste était fermée à cette heure-ci, Alicia finit par s'approcher. En plein de milieu de la porte se trouvait une image de propagande pour les Mangemorts, menaçant les civils de mourir si ils ne se joignaient pas à eux. Souriant sarcastiquement, la jeune femme informula un #Flambios qui transforma l'affiche :


Action non-neutre en tant que professeure mais qu'importe, la proximité avec le château inquiétait Alicia et elle se doutait bien que quelques élèves avaient peut-être vu cette affiche. Soupirant à cette pensée, l'Animagus rebroussa chemin pour retourner au château et faire un tour de garde, même si ce n'était pas son soir.
Revenir en haut Aller en bas
Adeliad Blacksoul
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Adeliad Blacksoul, Mar 17 Mai - 13:58


PV avec Alhena Peverell

Cela faisait longtemps qu'Adel n'avait pas parlé a sa mère, celle ci lui manquais terriblement, avec ses conseils de politesse et ses recommandations inquiètes, Adel avait toujours pensé que c'était la meilleure des mères. Toujours attentive a si elle allait bien, elle l'avait soutenu plus que tout a la mort de son frère, s'assurant a chaque instants qu'elle ne se sentait pas mal etc. C'est pour cela que Adel se sentait un peu coupable envers elle. Elle avait l'impression de ne pas lui rendre assez toute sa gentillesse et son attention. Elle décida donc de lui écrire une lettre ou elle raconta tout ce qui lui était arrivé: Ses rencontres, ses nouveaux amis, la beauté de la grande salle, et plein d'autres sujets banals de ceux qui réconfortent les mères. Puis se rappelant que l'anniversaire de sa chère mère était bientôt, elle y joignit un petit cadeau. Elle sourit au souvenir d'un anniversaire, se rappelant celui de ses 5 ans, quand sa mère lui avait fait un gâteau licorne ( a l'époque, elle adorait les licornes).  Comme elle n'avait pas d'hiboux, et qu'elle voulait se promener un peu, elle décida d'aller a la poste magique. Elle rentra dans le bâtiment et demanda d'envoyer la lettre a sa mère. Elle s'apprêtait a repartir quand elle aperçut une silhouette familière. Elle se rappelait d'elle, ces parents étaient amis avec les siens, avant que ma mère apprenne qu'ils faisaient des choses horribles et coupe tout lien avec eux. Elle se souvint de son nom: Alhena. Elle s'approcha.

"Bonjour, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je suis Adeliad, nos parents étaient amis autefois"

Et elle lui tendit la main avec une pointe de défit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Alhena Peverell, Mer 18 Mai - 18:03


RP avec Adeliad Blacksoul

Tiens, comment vas-tu ?
_____________________________

La jeune femme poussa la lourde porte. Apparemment elle aurait reçu un colis de la part de quelqu'un. Elle était légèrement sur les nerfs, ce quelqu'un ne pouvait-il donc pas faire comme tout le monde et prendre un hibou ou on ne sait trop quoi. Où même l'envoyer directement à sa propre adresse au lieu de Pré-Au-Lard...Parfois dans la vie, elle trouvait le monde trop étrange pour elle. Comme si elle réfléchissait autrement que les sorciers de cette terre. Encore avaiet-ils été moldus c'était une excuse, mais être sorcier et ne pas comprendre que la magie pouvait être utile dans l'envoi d'un colis... Ce qu'elle voulait dire c'est que tout simplement, ça l'emmerdait de venir à la poste. Point.

Alhena se dirigea vers le guichet, espérant qu'il n'y ait pas grand monde. Heureusement pour l'ex-sinople, il n'y avait presque personne. Elle n'était pas spécialement patiente, alors ça lui aurait forcément monté à la tête et tant pis pour ce colis. Si faut, c'était même une vieille blague d'un inconnu qui s'amuser à faire déplacer les gens pour rien. Et puis dans cette poste, il en recevait des colis au moins ? Ne faisait-il pas qu'en envoyer ? Elle était vraiment bête parfois. Bien sûre que non... Oh et puis bon tant pis, il avait qu'a lui envoyer à son adresse ce foutu colis. La jeune femme se retourna alors et commença à se diriger vers la sortie.

- Bonjour, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je suis Adeliad, nos parents étaient amis autrefois.

C'était une toute petite voix, légèrement aiguë. Celle d'une enfant pas plus haute que... Ben non elle avait l'air d'avoir onze ans environ en fait la gamine. La Peverell fronça des sourcils, elle ne se souvenait pas vraiment d'une Adeliad dans sa vie. Il y avait tellement de gens de passage dans sa vie, alors retenir toutes les têtes et tous les noms... C'étaient assez compliqué.

- Oh euh... Bonjour Adeliad. Tu m'excuseras mais... Je ne me souviens pas de toi. Ton nom de famille m'échappe.

Question tact, il est évident que la Serpentarde devait repasser l'examen. Mais ce n'est pas comme si ça la dérangeait plus que cela. Elle avait cependant dit cela avec une voix assez rauque mais une pointe gêné. Elle n'aurait pas aimer elle-même que quelqu'un ne se souvienne pas d'elle...

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Poste Magique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4

 La Poste Magique

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.