AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 4
La Poste Magique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Mathilde Yawnez
Serdaigle
Serdaigle

Re: La Poste Magique

Message par : Mathilde Yawnez, Lun 16 Jan 2017 - 18:02


Je regarde Peter qui me répond, après avoir longuement réfléchit à la question. J'ai l'impression qu'il ne s'y attendait pas trop, c'est vrai que ce genre de question sort de l'habituel.
Mais il me répond en faisant un clin d'oeil, j'adore quand il fait ça, il est vraiment... charmeur oui.


Il a le don de mettre mal à l'aise ce serpent surprenant, et pourtant je n'avais jamais remarqué ce côté charmeur, toujours un peu taquin mais voilà Peter était une de ces personnes à qui on avait envie de se confier.

Il enchaîna sur une petite blague assez drôle: "le sucre ça améliore la vue"
-Tu as un humour incroyable Peter, j'aurais déjà une vue excellente si ça se guérissait au sucre, j'en mange bien trop souvent.
Petit sourire tandis que je déballe mes patacitrouilles, deux, une pour moi et une pour Peter.

-Tiens tu la mérites, et puis je préfère partager. Ca fait plus plaisir.
Je tends ma friandise d'un rayonnant sourire à mon ami.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Peter McKinnon, Mar 17 Jan 2017 - 21:55


La petite promenade des deux élèves de Poudlard se passait à merveille ! Tous deux semblaient rire de bon cœur, notamment Mathilde, ce qui n'était pas évident compte tenu de l'humour particulier que Peter pouvait bien avoir par moment. Ils continuèrent à marcher dans les caractéristiques petites ruelles de Pré-au-Lard, en partageant les patacitrouilles de la jeune bleu et bronze. C'était vrai que ça n'était pas mauvais, ce magasin était un vrai ravissement pour les papilles !

Au bout d'un moment, Peter se tourna tout de même vers sa cadette afin de lui faire part de quelque chose qui le taraudait depuis un moment :

- Mais dis moi, où est-ce que tu m'emmènes comme ça ?

Il fallait dire qu'il n'avait pas la moindre idée de l'endroit où ils se rendaient depuis qu'ils avaient quitté Waddiwasi et cela commença à faire plusieurs minutes. Sans être complètement frileux, Peter espérait être bientôt arrivé à destination ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mathilde Yawnez
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Mathilde Yawnez, Mer 25 Jan 2017 - 17:18


Marchant dans les rues de Pré au Lard, je suis un chemin bien précis, un but précis dans ma tête. Je veux partager un moment d'émerveillement pour moi avec mon ami. Je mange une patacitrouille et j'apprécie ainsi le contenu de la boutique Waddiwasi. Je pense d'ailleurs y retourner.
Pourtant au bout d'un certain temps le jeune préfet se tourne vers moi et me pose une question. Où va-t-on nous?
A ce moment là précis je m'arrête et lui montre le magasin ou plutôt la poste magique.
-J'aime bien cet endroit, je dit en y entrant avec mon ami, j'aime les hiboux et toutes les couleurs présentes ici, je trouve que certains oiseaux sont magnifiques. De plus je voulais envoyer une lettre mais Merlin est partis et les hiboux qui restent à Poudlard sont tous des vieux, mais vu que je veux envoyer mon hibou en France...
Je rougis, peut être que ça ne lui plaît pas de venir ici.
-Mais si tu veux on y va, si ça te plait pas ou quelque chose comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Poste Magique

Message par : Peter McKinnon, Mer 25 Jan 2017 - 22:22


La jeune bleu et bronze lui indiqua la Poste Magique, célèbre établissement de Pré-au-Lard. Peter n'y était jamais allé. Il fallait bien admettre qu'à Poudlard, entre le courrier distribué chaque jour dans la grande salle et l'immense volière, il y avait de quoi faire sans aller à la Poste. Il était vrai, qu'après six années passées à étudier à Poudlard, dont quatre à sortir à Pré-au-Lard le week-end, il ne s'était jamais demandé comment les habitants du village écossais qui n'avaient pas de hibou faisaient pour correspondre. Ils entrèrent donc le le petit établissement chaleureux en faisant tinter la sonnette de la porte d'entrée.

- J'aime bien cet endroit, j'aime les hiboux et toutes les couleurs présentes ici, je trouve que certains oiseaux sont magnifiques. De plus je voulais envoyer une lettre mais Merlin est partis et les hiboux qui restent à Poudlard sont tous des vieux, mais vu que je veux envoyer mon hibou en France ...

Peter fut émerveillé instantanément par l'alignements d'oiseaux, qui semblait bien plus majestueux que celui de Poudlard (les piafs aussi d'ailleurs). Il y avait comme un parfum d'enfance qui ressortait de cet endroit et cela lui plaisait. Mathilde lui marmonna quelque chose sur la possibilité que l'endroit lui déplaise. Il se retourna vers elle avec un grand sourire :

- Oh, c'est hyper désagréable mais on peut bien faire ça pour toi !

Il lui tira légèrement la langue avant de reprendre :

- Et donc tu écris à un prince charmant français c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Azaël Peverell, Lun 3 Avr 2017 - 15:19


PV 91

Un soir comme les autres. Tu sors de ton service aux Trois Balais. T'es sensé retourner au château, mais t'as pas vraiment envie. C'est une de ces nuits où t'as un besoin fou de respirer, de te sentir libre, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Même si c'est une simple illusion, ce soir, t'as besoin de la cultiver. Pour pouvoir ensuite continuer, reprendre ton chemin, reprendre des journées qui se ressemblent toutes sans la moindre plainte. Alors t'as marché dans les rues de Pré-au-Lard, un peu au hasard, les yeux rivés sur le ciel plus que sur la saleté des trottoirs. Parce qu'il y a des étoiles, et qu'elles t'étouffent bien moins que les bâtiments qui t'entourent.

Tu ne sais pas vraiment quelle heure il est, ni combien de temps tu as marché. T'as fait des tours et des détours, t'as erré sans but. Te contentant d'observer un ciel étoilé en emplissant tes poumons d'un air qui te semble trop pollué. Pollué par les gens qui l'ont respiré avant toi, pollué par la poussière soulevée par tes propres pas. Pollué par tes pensées, aussi. T'espères simplement qu'elles finiront à leur tour par s'évaporer dans la nuit. T'as une bouteille à la main, piquée sur ton lieu de travail. Tu sais pas si Leo est au courant. Mais t'es pas sûr que ça le dérangerait vraiment. Tu laisses quelques gorgées te réchauffer, et ton regard accroche un oiseau dans le ciel. Tu le suis des yeux. Et uis ton corps se met à en faire de même.

Tu cours à travers les rues, en essayant de ne pas le perdre, sans vraiment savoir pourquoi. Une envie, une lubie. Tu cours toujours, les yeux rivés sur cette chouette qui semble savoir bien mieux que toi où elle va. Tu manques de te manger un mur, mais te contentes de le frôler dans une esquive de dernière minute. Et te voici arrivé devant la poste magique, essoufflé. Devant des oiseaux qui te regardent, qui prennent leur envol où viennent se reposer. Tu cherches du regard celle que tu as repéré, mais impossible de la retrouver. Alors tu t'assois contre le mur, en reprenant ton souffle ainsi que quelques gorgées de liquide ambré. Et relèves la tête vers le ciel pour profiter des étoiles, en espérant qu'aucun des piafs n'aura la bonne idée de se soulager au dessus de toi.


Dernière édition par Azaël le Mar 25 Avr 2017 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Mangemort 91, Mer 5 Avr 2017 - 20:21


Soirée noire. L'air chaud qui retombe. Laisse place à la fraîcheur revigorante. Leur âme survivante à une tentative de noyade désespérée derrière le dossier d'un fauteuil dans une des grandes pièces d'Hollow Bastion. Survivante à leur retour jusque dans la petite bourgade où ils avaient parfois l'impression de passer leurs journées. Quittée il y a seulement une heure. Ils avaient enfilé leur seconde peau. Parce que c'était une heure de la nuit où les élèves traînaient. Les âmes perdues et esseulées. Les âmes qu'ont pouvaient encore tordre, réorienter vers des idées plus louables. Plus sages. Vers un idéal de liberté. Des arbustes tendres pour qui ils joueraient le tuteur quelques minutes. Qu'ils impacteraient. Encore, toujours ils joueraient à ouvrir les yeux comme on ouvre un esprit à une idée nouvelle. Parce qu'eux même ignorant, ils en avaient longuement souffert.
Avant de trouver le chemin.
Avant de les trouver eux.
Qui avaient changer tout ce qui fait une vie.

L'enfant là-bas, devant la poste était parfait. Il le connaissait pour l'avoir vu quelques fois. Un gosse paumé et mal aimé. Qui méritait sûrement de s'en sortir comme eux l'avaient fait. Comme ils le faisaient encore. La bouteille qu'il tenait dans sa main les rassurait, car elle favoriserait leur discussion. Leurs mots croisés, et les idées en point de croix qui fuseraient des deux côtés. Parce qu'elles le devaient. Une chose est sûre. Ils laissaient le gosse et sa candeur les toucher. Mais ils ne devraient pas faire dans le sentimentalisme. Pas eux. Pas encore.  Alors ils se renfrognaient, s'approchant à pas de vent du jeune qui leur tournait le dos. Ils s'approchèrent jusqu'à se tenir à ses côtés, parce qu'ils ne voulaient pas jouer sur la peur cette fois-ci. Ils savaient que l'enfant reconnaîtrait leur masque, il n'était pas stupide. Pas réellement du moins. C'était une certitude qu'ils chérissaient. Juste perdu. Mal aimé. Jeter sur le bord d'une route et oublié. Piétiné. Ils le savaient.
Alors ils se tenaient dans la nuit noire à ses côtés.
La main sur leur baguette dans leur poche pour prévenir de l'impulsivité.

Qu'est-ce que tu regardes ici ? Ce n'est pas en rêvant de voler qu'on obtient sa liberté.
Faut savoir mériter ses ailes.
  
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Azaël Peverell, Jeu 6 Avr 2017 - 2:05


Yeux rivés au ciel, tu vides peu à peu la bouteille. Pour qu'elle parvienne à faire cesser toute pensée en toi. Notamment celle qui n'a de cesse de revenir chaque jour et chaque nuit, t'empêchant de dormir, te plongeant simplement dans des cauchemars tout aussi insoutenables que la vérité. T'es un assassin. T'as tué un gamin. T'as pris une vie qui aurait devenir bien plus importante que la tienne si seulement on lui avait laissé une chance. Parce que ce gosse ne pouvait que mériter d'exister plus que toi. Suffit de voir ce que tu fais de ta vie. Suffit de voir que t'es incapable de la mener correctement. Tu ne sais pas où t'es, tu ne sais pas où tu vas, et plus ça va et plus tu trouves que c'est un bordel sans nom quand tu te penches de là où tu viens.

Tu pousses un soupir, et bois à nouveau. Oublier. Il faut oublier. Tout peut s'oublier. Tes yeux ne quittent plus les étoiles. Ils s'accrochent à la seule lumière qui brille encore dans la nuit. La seule qui parvient encore à percer les ténèbres. Les étoiles. Elles sont pourtant déjà mortes pour certaines. Tu te dis que le gamin est peut être là-haut. Il a peut être rejoint l'une d'entre elles. Il est peut être en train de briller à ce moment-même, juste au-dessus de toi. T'aimerais bien que ce soit ça. Tu culpabiliserais moins. Mais t'y crois pas. Une ombre vient d'apparaître à tes côtés. T'as à peine sursauté. Et l'Ombre a une voix. Qui résonne en toi.

Qu'est-ce que tu regardes ici ? Ce n'est pas en rêvant de voler qu'on obtient sa liberté.
Faut savoir mériter ses ailes.


Tu connais cette voix. Tu lèves les yeux, pour voir un Masqué. Celui avec un long nez, que t'as déjà croisé, une nuit. Il t'avait demandé de l'attaquer avant de te courir après. Comme pour jouer. Tu l'as ensuite revu dans la Cabane Hurlante. Quand ils sont tous venus vous prendre en otage, simplement pour voir lesquels d'entre vous étaient dignes de les aider. Ce soir, il a l'air plus calme. Comme si il était là simplement pour discuter. Tu ne sais pas trop quoi en penser. T'es trop alcoolisé pour avoir peur. Et pourtant ton rythme cardiaque est bien plus rapide qu'à la normale. Tu pousses un nouveau soupir. Tu ne sais pas trop où il veut en venir, et pourtant, ses mots trouvent écho en toi.

- Et comment on fait pour les mériter ?

Tu veux une réponse. Tu veux vraiment le savoir. Tu le supplies à moitié du regard. Alors, comment on fait pour mériter ses ailes ? Parce que t'as réussi à t'envoler une fois. Sans ailes. Mais avec elle. Là, c'est différent. T'es tout seul. Et t'as l'impression d'être cloué au sol. La liberté, à part la rêver, t'as de plus en plus de mal à la visualiser.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Mangemort 91, Jeu 6 Avr 2017 - 12:20


Mais l'impulsivité ne vint jamais. L'heure semblait plus être aux élucubrations, au dialogue. Et ça leur allait aussi. La parole était très certainement le meilleur moyen de diffuser des idées. Plus percutante, elle donnait l'illusion à l'autre qu'il avait encore le droit de les réfuter. Arme malsaine que les mots. Eux restaient un moment à côté du jeune homme. Contemplant leurs ailes comme ils avaient conseillé à l'enfant d'arrêter de le faire. La lutte leur offrait une liberté si absolue qu'ils la sentaient palpiter dans le bout de leur droit. Porter leurs seconde peau leur permettait de pouvoir courir. Jouer. Autant qu'ils le voulaient. Se laisser exulter.

Et comment on fait pour les mériter ?

C'est une question ardue pour un jeune homme. Comment lui expliquer qu'eux-même se libèrent par ce que la plupart des sorciers considèrent comme mauvais, alors que c'est en réalité tout son contraire. Que leur lutte à eux n'est qu'une poursuite de la liberté sorcière.
Que si ils veulent faire tomber les barrières du secret magique, c'est pour que les hommes cessent enfin de se terrer. Il faut servir la liberté pour la mériter.

Il faut lutter pour les bonnes causes. Avec les bonnes personnes. Tu connais nos idées. Tu les as entendues maintes et maintes fois. Cette nuit là dans la cabane. Tu sembles même être en accord avec ça.

Toujours de côté, ils commencèrent à penser à cet enfant qu'il connaissait bien. Qu'ils espéraient prêt à lutter à leurs côtés. Qu'ils espéraient réellement de leur côtés. Il méritait qu'ils leur parlent sans artifice. Sans intermédiaire. Alors doucement, sans gestes brusques pour ne pas attirer son attention directe, ils retirèrent leur masque. Avant de le glisser dans leur poche. Le visage à l'air libre.

Se trompe-t-on en te considérant comme un allié ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Azaël Peverell, Jeu 6 Avr 2017 - 23:17


T'as fait aucun geste pour te saisir de ta baguette, malgré la silhouette obscure qui se tient à tes côtés. Parce que cette nuit, t'es fatigué de lutter. Fatigué de toujours chercher un sens à ta vie alors que tu sais pertinemment qu'elle n'en a pas le moindre. T'es trop perdu pour continuer à avancer. Ta conscience et te valeurs te retiennent en arrière, alors même que tu te tues à vouloir les faire taire. Les choses seraient tellement plus simples. Plus de regrets, plus de remords, plus de culpabilité. Plus de peur non plus. Toutes ces choses qui font que tu es faible, et que tu le restes malgré le fait que tu t'efforces de prouver le contraire. T'es pas sûr de duper grand monde. En tous cas, t'arrives plus à te duper toi.

Il faut lutter pour les bonnes causes. Avec les bonnes personnes. Tu connais nos idées. Tu les as entendues maintes et maintes fois. Cette nuit là dans la cabane. Tu sembles même être en accord avec ça.

Tu aurais pu te douter de la réponse. En fait, elle était déjà dans un coin de ton esprit. S'investir dans quelque chose. Une idéologie qui te convient. Oui, t'es en accord avec les idées des Masqués. Ils ont su te convaincre. Te faire réfléchir. Te laisser penser que les choses pouvaient être changées. C'est juste que t'as dû mal à voir ton rôle là-dedans. T'as toujours du mal à voir ton rôle partout. Ils auraient pu filer un plan de vie à la naissance, ça aurait arrangé pas mal de choses. Le chemin à emprunter aurait été un peu plus éclairé. Mais si les Mangemorts te disent que tu peux aider, que tu peux lutter, à ton propre niveau, avec tes propres capacités, t'as envie d'y croire. T'as envie d'être digne de la confiance qu'ils placent en toi. Qu'ils soient fiers de toi.

C'est peut être égoïste. Mais même si t'es le premier à faire comme si le regarde des autres ne t'importait pas, t'as besoin qu'on croit un minimum en toi. Parce que la confiance, elle risque pas de venir de toi. Tu as arrêté de le regarder. Pour revenir au ciel étoilé. Parce qu'il t'attire ce soir, plus encore que d'habitude. Pourquoi est-il si difficile à atteindre ? Pourquoi tout semble si difficile à atteindre ? C'est vraiment pas ta soirée. Un nouveau soupir qui s'échappe, que tu caches derrière une longue gorgées d'alcool.

Se trompe-t-on en te considérant comme un allié ?

Tu fronces légèrement les sourcils. T'as pas envie qu'il pense ça. T'es leur allié, t'es prêt à les aider, quoi qu'il t'en coûte. Non seulement ça redonne un but à ta vie, mais surtout, ça te permet d'espérer. De te dire que le mieux va arriver. Alors tu secoues la tête de gauche à droite.

- Non, vous avez raison.

Et tu décides de planter ton regard dans le sien. Pour qu'il voit que tu ne mens pas. Sauf qu'à la place du masque, c'est un visage connu que tu vois. Tes yeux s'écarquillent, ton coeur manque un battement. Cette voix... Ce n'est pas pour rien que tu la connaissais. C'était sous ton nez depuis le début, mais tu t'es laissé trompé par un simple masque. Tu te lèves, te remets sur tes pieds, comme pour mieux l'observer, pour être sûr que ce soit bien lui. Mais au fond de toi, t'es pas vraiment surpris. Juste vexé de ne pas l'avoir compris plus tôt. Et t'es aussi très touché qu'il se montre ainsi face à toi. Tu penches légèrement la tête sur le côté. Et tu esquisses un sourire.

- Tu sais que je serai toujours de ton côté.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Mangemort 91, Mar 25 Avr 2017 - 1:25


Il y a un instant, qui semble se suspendre. Pendant lequel leur visage goûte au non-artifice de l'anonymat. Pendant lequel l'autre n'a pas encore levé les yeux et découvert la (dé)mascarade. Un instant sans peur du jugement qui va venir. Un instant où ils espèrent que l'autre les suivra. Parce qu'ils savent, au fond, que pour lui c'est sûrement une des meilleures voies qui s'offriront à lui. Parce qu'ils ne veulent pas s'être trompé en lui faisant confiance.
Suffisamment pour se dévoiler.

Non, vous avez raison

Ils en soupireraient presque. Mais le mouvement s'esquisse, et le face à face se dessine enfin. À hauteur égale. Étonnement puis sourire, qui les rassurent, les confortent dans leur choix risqué. Presque autant que les mots qui suivent. Presque autant que la volonté marquées par quelques articles. Quelques noms. Quelques mots.

Tu sais que je serai toujours de ton côté.

Léger soupir, comme une brise de soulagement qui s'échappe de leurs lèvres. Avant de se muer un instant en sourire, et en silence. Les volatiles les observent autant que Quatre-Vingt-Onze laissent courir leurs yeux sur le plumage des bêtes. Se rendant compte que finalement, la liberté n'est pas si dure à obtenir.
Que même eux ont réussi.

Tu pourrais. Avec un peu de temps, d'âge et d'expérience. Tu pourrais toi aussi t'envoler comme nous l'avons fait.
Lutter pour des causes nobles. Parce qu'elles sont tiennes, et non pas imposées.
Nous croyons que c'est ça la liberté au final. Croire en ce qui compte à nos yeux. Et se donner les moyens de l’acquérir.
Tu veux des ailes Azaël ? À toi de les trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Azaël Peverell, Jeu 11 Mai 2017 - 0:54


Le Masqué démasqué te rend ton sourire. Ce qui fait battre ton coeur un peu plus fort. Parce que tu te sens en sécurité auprès de lui. Parce que tu te sens bien. Tu sais qu'il ne t'arrivera rien, tu sais que tu peux lui faire confiance, totalement, aveuglément. C'est ce qu'il t'inspire. Une non-méfiance totale. Et puis, son visage découvert devant tes yeux explique tellement de choses. Notamment la dernière fois que tu l'as croisé. Il était bel et bien masqué, et accompagné. Il t'a demandé de l'attaquer, comme pour t'aider à te sauver. De façon détournée. Tu comprends mieux à présent. C'est comme si les rouages prenaient enfin place dans ton crâne. Tes pensées peuvent alors se mettre en marche.

Tu pourrais. Avec un peu de temps, d'âge et d'expérience. Tu pourrais toi aussi t'envoler comme nous l'avons fait.
Lutter pour des causes nobles. Parce qu'elles sont tiennes, et non pas imposées.
Nous croyons que c'est ça la liberté au final. Croire en ce qui compte à nos yeux. Et se donner les moyens de l’acquérir.
Tu veux des ailes Azaël ? À toi de les trouver.


Tu ne comprends pas bien pourquoi il parle au pluriel. S'il parle de l'Ordre Noir en général ou s'il est plusieurs dans sa tête. Ni l'un ni l'autre ne t'étonnerait. Ni l'un ni l'autre ne mènerait à un jugement de ta part. D'ailleurs c'est une interrogation que tu oublies aussi vite qu'elle est arrivée, parce que ce n'est pas l'important ici. Les mots utilisés se percutent dans ta tête, comme pour se forcer à entrer. T'envoler. Trouver tes ailes en luttant pour la liberté serait donc le seul moyen d'y parvenir. Mais le problème reste entier. Parce que tu n'as pas la moindre idée de comment te procurer tes ailes. Tu n'as pas la moindre idée de où les trouver. Pourtant, ton idée de la liberté était plutôt claire jusqu'à présent. Et il reste une personne qui t'empêche de la toucher du bout des doigts. Ce serait donc cela...

Tu hésites. C'est tout de même quelques chose. T'es en train de songer à buter ta tante pour pouvoir t'envoler. Pour pouvoir te libérer de ta vie d'avant. Celle qui ne vaut rien. Celle qui ne rime à rien, qui n'a aucun sens. Pour plonger dans une nouvelle qui te correspondrait plus. Qui te permettrait d'être vivant en étant tout simplement capable d'agir pour les valeurs que tu défends. Celles que tu veux voir prendre de l'ampleur dans les coeurs. Nouveau regard vers celui qui vient d'implanter en toi une idée dont il ignore tout. T'as besoin de lui pour ça. T'es encore trop faible pour y parvenir seul. T'as besoin d'aide. T'as besoin de quelqu'un qui soit là, avec toi. Pour toi. Afin de devenir peu à peu celui que tu as envie d'être, plutôt que celui que tu laisses paraître. S'il y a bien une personne à qui tu t'autorises à demander de l'aide, c'est lui. Parce que son jugement est inexistant.

- J'veux trouver les miennes. J'ai même une idée de comment. Mais... J'crois que j'vais avoir besoin de ton aide. T'as rien d'prévu ce soir ? J'ai bien envie de m'envoler.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Mangemort 91, Mer 28 Juin 2017 - 4:54


Ce sont des mots il y a deux ans encore peu connus, qui ne triuvaient pas écho. Mille fois prononces mais jamais réellement pensés avant quelques nuits auparavant. Avant ce soir où ils espéraient de toute leur âme que l'autre ferait l'effort d'y croire. Parce que l'aider était désormais l'une de leur priorité.

Parce que ce gamin là avait un petit truc en plus, qui les touchait. Qui leur donnait envie de montrer j' exemple autre que le meilleur qu'ils pourraient lui donner. Une envie renforcée de le chasser, de l'eloigner, autant que de l'aider et de le porter.

Alors qu'il leur demande, quoi qu'il decide de faire, ils le soutiendront. Avec force et determination. Avec hargne et colère,
Parce qu'il était désormais dans la catégorie des intouchables.


- J'veux trouver les miennes. J'ai même une idée de comment. Mais... J'crois que j'vais avoir besoin de ton aide. T'as rien d'prévu ce soir ? J'ai bien envie de m'envoler.



Un sourire en coin, entendu,et une idée qui sonnait bien. Peu importe ce qu'ils auraient à faire, ils le feraient. Si ça pouvait aider lenfant à s' envoler.



FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Alice Grant, Mer 28 Juin 2017 - 23:17


-------------- HRP: Post unique, bien avant l'aube
Précédemment... Suite...
Suite à un sort conditionnel lancé par les phénixs sur les tracts, ils ressemblent à des journaux banals jusqu'à ce qu’un sorcier ou un moldu en rapport avec la magie ou autre ne les touche.
Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts.
Achat de la cape
-------------------------------------------

Expiration. Tu reprends un peu ton souffle. Y'a pas de quoi perdre son sang froid, mais faut avouer que tu t'es mis la pression justement parce que c'est simple. C'est ta première mission, et tu comptes bien la remplir, pas question d'être un boulet pour les phénixs. T'as déjà fait des choses plus difficiles, en solo, tu t'y amuses depuis tes onze ans. Mais là, tout est différent. Tu ne fixes pas les règles, tu choisis de les appliquer. Parce que c'est le camp que tu as décidé d'intégrer. Sans parler des enjeux. Ça doit être ce qu'on appelle la cour des grands. Tu te demandes encore comment toi, une pauvre folle, a fait pour en arriver là, mais t'y es, avec un objectif et tout un plan en tête. Ça serait la honte de rater un truc pareil. Alors tu vas réussir. Pour Izsa qui t'a appris à te battre. Pour ton père et l'univers qu'il t'a légué. Pour les valeurs qui te guident. Pour les étoiles que tu dois raccrocher dans le ciel. Tu vas mettre ton grain de sel dans cette histoire. Qui se souviendrait d'une pauvre fée sans ailes?

Personne. Tu n'es personne. Derrière cette cape, tu te sens en sécurité. Mais tu ne peux pas la garder éternellement. Au détour d'une rue, tu la remets dans ton sac. Il est d'un violet sombre. T'es pas habituée. Quand cette nuit sera finie, la première chose que tu feras après avoir retiré ton déguisement et le faire disparaître, c'est lui redonner son apparence normale. Tu te rapproches de la poste. T'as pas été suivie. Enfin t'espères. Ton cœur bat plus vite. Tu sais qu'il se calmera de lui-même. Jusqu'ici, tout va bien. Comme la fois précédente, tu colles quelques tracts sur les murs avec ta baguette. Tu ouvres ton sac aussi rapidement que tes mains te le permettent, y prend une dizaine d'affiches et tu les balances un peu autour. T'es un peu trop à découvert ici. Tu saisis vivement ta cape sans même attendre que toutes les Étincelles sous la forme de banals journaux retombent au sol, la passe autour de toi et disparais.



L'Étincelle




Messieurs, Mesdames, issus de la communauté magique ou ayant des liens de parentés ou familiales à cette communauté.

Nous affrontons encore aujourd'hui une période de terreur. La même qui s'est déroulée quelques années auparavant, et quelques siècles plus tôt. L'école de Poudlard a été attaqué. Certains enfants, étudiants, ont été pris en otage. Vos enfants. Votre famille. La menace est toujours plus grande en cette période de trouble. Un directeur disparu, des professeurs incapables de protéger leurs élèves : attention, ne remettons pas en cause la formation de ceux-ci mais plutôt l’incompétence des autorités du ministère à protéger et défendre ses citoyens contre la crainte et la peur. Le ministère se trompe d'ennemis. Les attaques, les arrestations sont en priorités contre ceux qui, comme vous, ne veulent plus vivre dans la peur, la terreur. L'Ordre du Phénix est là pour vous aider à vaincre, à vivre et non pas à survivre. Malheureusement, les autorités prennent nos actions de révolte contre l'obscurantisme et la peur comme un crime. Nous sommes des Hors la Loi aux yeux du ministère.

Et pourtant, que serait un monde où l'union entre le ministère et les Phénix serait possible ? Main dans la main, nous pouvons vous aider à vaincre votre peur, à vaincre cette doctrine. Les Mangemorts veulent certes, briser le secret magique. Mais leur unique but est de mieux asservir, pour former une "race supérieure" envers d'autres humains, sorciers, non-sorciers, issus de la communauté magique ou non. Nous sommes là pour défendre vos droits, nous battre en votre nom, s'assurer d'un monde meilleur pour tous les êtres vivants. Chacun à sa place dans le monde. Nos actions se trouvent limitées par un gouvernement qui nous cible, nous, citoyens de lumière, de paix et d'harmonie et qui ne cherche pas à prendre pour ennemis les vrais criminels et terroristes de notre temps. Les vrais coupables. Nous sommes tous Phénix au fond de nous. En tant que sorciers, en tant que défenseur de liberté et de fraternité.

Aujourd'hui, nous déclarons le Ministère coupable de ses actes. Coupable de l'insécurité qui règne dans la Communauté magique. Coupable de ne pas diriger ses recherches et ses élites vers les véritables criminels. Nous déclarons coupables les mages noirs, auteurs sanglants de tortures, de meurtres, de manipulations mentales et physiques, d'obscurantisme. Tout ce que nous voulons, c'est aider la Justice, aider la Communauté à vivre paisiblement. VOUS AIDER à obtenir ce que vous avez le droit d'avoir. En travaillant mains dans la main avec vous, nous pourrons faire de ce monde, un monde meilleur. Un monde emprunt d’honnêteté, de gloire, de justice. Un monde sain. Aidez-nous à protégez vos enfants, vos familles. Nous ne sommes pas des criminels, nous ne sommes pas des héros. Nous sommes seulement des boucliers levés contre la tyrannie et la suprématie. Brandissez-nous, boucliers, défendez vos valeurs face au Ministère. Demandez notre aide. Aidez nous à agir, plus rapidement, plus efficacement. Nos flammes punissent, nos larmes guérissent.






L'Ordre du Phénix

Codage de Louna ©


-- HRP : Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts. --
Revenir en haut Aller en bas
Aido Yokoyama
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Poste Magique

Message par : Aido Yokoyama, Jeu 29 Juin 2017 - 0:20


RP w/ Elias and Azé

La journée commençait à décliner et les rues de Pré-au-Lard pouvaient voir s'avancer un petite tête brune aux traits exotiques. Vêtu d'une partie de son uniforme - rassurez vous, assez de vêtements pour le couvrir entièrement - Yokoyama déambulait, lettre à la main, la sueur commençant à pointer le bout de son nez, au niveau de son aisselle. Ah. Ben pas le nez alors. L'aisselle. Elle pointait le bout de son aisselle. Enfin. Oui bref, il était en nage. Ou. En âge. 15 ans bientôt, il fallait dire, il devenait un petit homme, il avait même des poils au niveau...

De la Poste Magique ! Oui, oui, le voilà bien arrivé - à temps. Enfin, en retard plutôt. Il aurait dû y penser. Si les postes du monde magique fonctionnaient aux mêmes horaires que les postes du monde moldu, il avait peu de chance d'envoyer sa lettre. Il ne pouvait donc pas y accéder. Aido venait tout tranquillement de se taper toutes les marches de la volière pour ne trouver aucun hibou à disposition. Il avait dû donc redescendre ces satanés marches pour se mettre en direction de la Poste qui était... Fermée, oui, vous suivez bien. Il était facilement de mauvaise humeur et là, il avait tout simplement envie de shooter dans quelques choses, des cailloux, de l'herbe, un hérisson, et...

Oh un tas de feuille. C'était pas mal ça, pour shooter, ça s'envolait même, on croirait voir une pluie de pétales blanches. L'une d'elle fit quelques tourbillons autour de lui, un looping, grand jeté, pas de côté, grand écart, et bim, dans la face du jeune Serpentard. Il tendit le bras vers son visage pour attraper le journal qui y était. Bizarre que personne n'ait ramassé tout ça, c'était plutôt propre Pré-au-Lard d'habitude. Il se mit en tête de la balancer au milieu du tas d'autres affiches lorsque les lettres se mouvèrent en synchronisation, s'échangeant, des couleurs apparurent, et Aido put lire le titre.

L'Etincelle. Particulier comme journal, pas très facile à lire au premier abord en fait. Ils devraient revoir leur stratégie de vente les éditeurs. Mais le Phénix qui figurait en haut l'interpella et il décida de lire le premier paragraphe. Mais bientôt il ne put plus s'arrêter et s'arrêta net à la signature. L'Ordre du Phénix. C'était donc cette mystérieuse organisation soit disant bien-faisante qui polluait les trottoirs de Pré-au-Lard ? Bon outre la dégradation, le message était bien plus évocateur et intéressant.

La petite turbine dans la tête de Liam Aido s'enclencha et chaque mot se mit à résonner dans sa tête. "Disparu", "obscurantisme", "Mangemorts", "race supérieure", "justice", "boucliers", "flammes", larmes". Il ne pouvait détourner son regard de ce petit papier. Du haut de bientôt 15 ans, il commençait à avoir une conscience plus politique, plus morale, à se déterminer dans son positionnement face à cette lutte complexe. Et cela ne le menait nulle part. Comment ne pas être d'accord avec ce papier lorsque l'on a un minimum d'intérêt pour la vie d'autrui ? Mais aussi comment acquiescer ? Comment croire à cette utopie ? Le monde se rendait toujours plus complexe, comment intégrer cette vision des choses dans le monde actuel ?

Aido était complètement perdu et surpris par ce qu'il avait entre les mains. Et pourtant, il garda l'affiche, la fourra dans sa poche. Il s'avança vers le tas et ramassa d'autres journaux. Même effet, même remaniement. Bordel, mais qu'est-ce qu'ils voulaient ces défenseurs de la justice ? Et puis, ça veut dire quoi aid(o)er ?


Dernière édition par Aido Yokoyama le Jeu 29 Juin 2017 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: La Poste Magique

Message par : Elias Baxter, Jeu 29 Juin 2017 - 1:16


Un pied au sol qui se balance, avant, arrière, avant, arrière. Et les roulettes qu'avalent les kilomètres, v'là qu'Elias déboule sur le village de Pré-Au-Lard, la cape retroussée vers l'arrière et le sourire plaqué aux dents par le vent. Il avait passé la journée à errer dans les campagnes, en quêtes de quelque animal, en vain. Un bon verre ne serait dont pas d'refus.

Quand bien même, l'oeil du sorcier fut attiré bien rapidement par un panel de tracts au mur. Les bars, les devantures. Il y en avait partout. D'un rond de jambe il stoppa net son véhicule, qu'il garda sous le bras pour marcher au plus près des bâtiments. Il passa une main curieuse sur le papier, les yeux fixés sur la bête enflammée. Bientôt il parvint au détour de la Poste et aperçu un gamin le regard planté lui aussi sur l'affichette. Quand d'une main preste le brun récupéra l'objet et le mit à sa poche, Elias haussa un sourcil. Il l'observa un moment récupérer les journaux étalés au sol et finit par l'imiter, à quelques pas derrière.

Une période de terreur. Les mots allaient et venaient dans sa tête, en résonance avec ses pensées bouillonnantes. Le ministère se trompe d'ennemis. La politique dévie. Défenseur de liberté et de fraternité. Les sorciers tapis dans l'ombre. Un monde emprunt d’honnêteté, de gloire, de justice. Des sorciers d'idéaux utopistes. Nos flammes punissent, nos larmes guérissent. Nos flammes punissent, nos larmes guérissent. T'as lu ça ? Dis gamin, t'as vu qui c'est qu'a mit ça là ou quoi ?

Les phénix. Y avait trop de groupuscules dans ce monde pour penser que se fier à un seul serait une bonne chose. Ils se battaient tous pour des raisons différentes, des valeurs chères à leur coeur, mais chaque individu se faisait sans nul doute noyer dans la masse. Les mains pleines, la trottinette en pendant, Elias garda l'oeil fixé sur le jeune asiatique qui lui faisait face. Et toi aussi tu fais collec ?
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: La Poste Magique

Message par : Azénor Philaester, Jeu 29 Juin 2017 - 2:57




J'ai pas beaucoup dormi cette nuit. Deux heures tout au plus. Mais pour une fois j'en suis presque contente. Parce que si je n'ai pas pu reposer mes yeux c'est parce que j'avais quelque chose de nouveau, d'excitant à faire cette nuit. Eh oui, j'ai disposé des affiches un peu partout dans Poudlard et Pré-au-Lard. Dit comme ça, ça a l'air incroyable, pas vrai? Bon. Disons que c'est quelque chose d'inédit, de totalement neuf et de revigorant qui s'ouvre pour moi. Et poser ces affiches, ces tracts, des papiers énervants qu'on ne peut pas s'empêcher de lire, et bah ça a été le commencement. La première mission que l'Ordre a bien voulu me confier. Et puis j'espère qu'il y en aura d'autres. Parce que j'ai choisis. Enfin, plus que choisis, j'ai réaliser, et puis j'ai compris. C'est marrant parce que moi petite jeune femme, je ne comprends pas tout ce qui m'entoure. Mais là j'ai l'impression de voir clair dans le trouble. J'ai l'impression de suivre un chemin tracé par quelques prédécesseurs, et ça fait du bien. Un objectif, c'est un espoir, un horizon, c'est une raison, celle pour laquelle on se lève le matin après seulement deux heures de sommeil, par exemple, et entre autre.

Alors j'ai décidé de me bouger. De changer un peu des murs identiques du château pour aller prendre l'air non-loin. Pré-au-Lard. Tout sorcier de la région qui se respecte y a déjà mit les pieds, et y a trouvé détente et ressource. Je me trompe? Peut-être bien hein, je ne suis pas vraiment dans la vie des gens, après tout.
J'arrive finalement plutôt vite dans les rues du village adoré, et puis je remarque tout de suite ces tracts qui volent, qui collent, qui sont lues, qui le re-seront, qui l'ont été. Je ne peux m'empêcher d'arborer un sourire au coin des lèvres. La mission aurait-elle marché? Faire réagir le plus grand nombre de gens possible, voilà le but. Qu'ils réalisent, qu'ils se questionnent tout du moins, un petit peu. Sur ce monde qui s'obscurcit de jour en jour, sur cette tâche dans le Ciel qui ne fait que grandir.

Un pas après un autre, démarche neutre et tranquille. Mes yeux se baladent un peu partout. Puis une image retient mon attention. Un jeune garçon, et une homme devant lui en trottinette. J'ai toujours aimé faire de la trottinette. Mais s'il y a une personne qui partage ce loisir, c'est bien ce chat que j'ai croisé une fois le long d'une falaise. Elias, de son côté humain. Et si je crois que c'est lui que je vois au loin, c'est bien parce que sa silhouette me dit bien quelque chose. Et puis, comment oublier Elias. Ce fameux chenapan. Voilà un moment que notre rencontre a passé les mois. Je n'ai pas grand chose à faire, sinon trouver un moyen de passer le temps. Alors, d'humeur et de nature plutôt sociable je m'approche du tout petit groupe de deux.
Je reconnais effectivement Elias accompagné d'une jeune homme qui je pense, doit être un élève de l'école. Ce qui serait tout simplement normal. J'ai cette vision, qui me dit qu'il est un de Ian. Certainement pas le mien, je reconnais toutes les petites têtes lionesques. Un sourire presque niais accroché à mes lèvres, j'arrive enfin à leur hauteur. Et puis comme si je m'étais souhaitée seule bienvenue, d'un ton tout à fait naturel, je m'incruste alors qu'Elias finit quelques mots que je n'ai pas réussis à distinguer.
- Et bien Elias, en voilà une surprise. Que fais-tu ici petit chat Savannah?
Bonjour!


Une tape sur l'épaule pour l'un, comme si on était de vieux amis, pfu.
Un sourire chaleureux pour l'autre.
Puis je réalise. Je crois qu'ils parlent tracts de l'Ordre du Phénix. Une sensation bizarre qui remplit mon corps, une petite couleur rosée qui vient teintée mes joues. Hum. Je déglutis difficilement. Non non, je n'ai pas aidé à les poser, promis.


Dernière édition par Azénor Philaester le Sam 8 Juil 2017 - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Poste Magique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 La Poste Magique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.