AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 3 sur 8
La Répartition
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor

La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Lydie Nouël, le  Mar 11 Aoû 2015 - 19:20

« Eh bien, bien sur chaque maison à ses qualités et chacun pourra y voir des défauts. Tout dépend de ta personnalité. Par exemple j’ai lu que Poufsouffle était souvent vu comme la maison de ceux qui ont été rejetés par les autres maisons, mais apparemment ils sont loyaux et tout ça. Je dois bien t’avouer qu’elle ne m’attire pas du tout. Ensuite il y a Serdaigle, les plus intelligents vont souvent là-bas, ceux qui aiment lire. C’est une maison exigeante mais je pense qu’elle vaut vraiment le coup. Ceux en rouge là-bas ce sont les Gryffondors. Ils sont réputés pour être courageux et généralement la plupart des gens qui y vont sont contents d’y être. Pour ma part je ne suis pas sûre qu’elle me convienne mais c’est une bonne maison. Et enfin Serpentard. Ce sont les verts, à l’opposé dans la salle. Les gens qui y vont viennent souvent de vieilles familles de sorciers. Leur réputation est plutôt étrange, je n’ai pas vraiment réussi à les cerner. On dit qu’ils sont plutôt ambitieux mais aussi nobles et fiers, je ne sais pas trop quoi en penser. Je crois qu’elle est plaisante. Oh lala mes explications ne sont pas claires du tout je suis désolée. »

Etrange. Lydie avait réussi à rester concentrée tout le long de la tirade de Théophania. Elle affichait une expression attentive, les sourcils légèrement froncée.

« Hmm… Si tu as besoin de plus de précisions sur une maison en particulier je pourrais peut-être être plus précise. J’ai lu pas mal de livres sur le sujet avant de venir. Je n’y connais pas grand-chose j’ai vécu un peu isolée alors je me rattrape en lisant. »

Lorsqu'elle eut fini, la rousse esquissa un sourire. Elle aimait bien cette fille. Elle se réjouissait de voir que Théophania lui avait détaillé chaque maison, presque avec plaisir.

« Tes explications sont claires ne t'inquiètes pas! Donc, si j'ai bien compris, tu aurais une petite préférence pour Serpentard? J'aurais été heureuse de me retrouver dans la même maison que toi, mais, au vu de ce que tu m'as expliqué, je pense que cette maison-ci est celle qui me correspond le moins... D'ailleurs, j'ai plus l'impression que tu te décris comme une Serdaigle, tu connais beaucoup de choses et tu -je cite- te rattrape en lisant... »

Lydie reprenait son souffle, s'apprêtant à poursuivre, mais fut rapidement interrompue.

« Salut Lydie, salut Theophania. Comment vous trouvez l'école ? Pas trop angoissées à l'idée de passer sous le choixpeau ? »

* "Choixpeau"...? Il faut vraiment que je commence à écouter ce que racontent les professeurs, sinon jamais je n'arriverai à m'adapter à cet univers. * Lïnwe les avaient rejoint. Il était tout aussi sympathique que la brune et il ne cachait pas son enthousiasme. Lydie décida de répondre immédiatement au jeune blond.

« Ohlolo! Si tu savais! Je crois n'avoir jamais rien vu d'aussi beau. J'en oublierais presque cette histoire de chapeau. Oh d'ailleurs! Vous savez comment marche ce plafond? »

Lydie leva la tête au plafond et la splendeur de celui-ci l'émerveilla. C'était comme si les étoiles qui le parsemaient se reflétaient dans ses yeux noisettes. Et, bizarrement, comme à chaque fois qu'elle admirait la beauté, la rousse avait envie de fermer les yeux afin d'en profiter pleinement. C'était contradictoire, elle le savait, et pourtant il lui semblait que c'était le meilleur moyen pour apprécier amplement l'aura de charme et de majesté qui émanait de ce plafond.
Décidément, son esprit s'égarait. Elle n'était pas aussi préoccupée par le choix du chapeau que les autres élèves. Serdaigle, Gryffondor, Serpentard, Poutsiouffe... Aucune ne l'attirait spécialement. Et puis, ça ne l'intéressait pas autant que la magie de la Salle qui l'abritait.  Elle tourna la tête vers les quatres tables disposées derrière elle, s'arrêta rapidement sur la table où venait de s'asseoir Zoran et redirigea vivement sa tête vers le chapeau. Un élève brun venait d'être envoyé à Serdaigle, il reçu de longues acclamations.
En temps normal, Lydie aurait été extrêmement mal alaise de se retrouver au milieu de tout ce monde. Et pourtant, à ce moment précis, elle était sereine.
Theophania Fitzgerald
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Theophania Fitzgerald, le  Mar 11 Aoû 2015 - 23:27

Theophania fut soulagée devant le sourire que lui adressa Lydie. Elle prit ça pour un encouragement.

- Tes explications sont claires ne t'inquiètes pas! Donc, si j'ai bien compris, tu aurais une petite préférence pour Serpentard? J'aurais été heureuse de me retrouver dans la même maison que toi, mais, au vu de ce que tu m'as expliqué, je pense que cette maison-ci est celle qui me correspond le moins... D'ailleurs, j'ai plus l'impression que tu te décris comme une Serdaigle, tu connais beaucoup de choses et tu -je cite- te rattrape en lisant...

Mais tout à coup Linwe le petit blond du train apparut de nulle part. Il leur chuchota :

- Salut Lydie, salut Theophania. Comment vous trouvez l'école ? Pas trop angoissées à l'idée de passer sous le choixpeau ?

La brune était touchée qu’il soit venu vers elles et qu’il s’intéresse. Bon évidemment il ne connaissait probablement pas grand monde, mais elle se dit que plus elle se ferait de contacts moins elle aurait à s’ouvrir aux autres plus tard. Et puis, ils étaient gentils tous les deux. La rousse semblait être un peu comme elle : calme et posée. Pour le moment elle n’avait pas vraiment pu cerner le blond mais au moins il n’avait pas l’air d’être trop exubérant. Presque aussitôt, Lydie déclara :

- Ohlolo! Si tu savais! Je crois n'avoir jamais rien vu d'aussi beau. J'en oublierais presque cette histoire de chapeau. Oh d'ailleurs! Vous savez comment marche ce plafond?

Elle lui répondit rapidement,

- C’est vrai que l’école est magnifique. Je m’attendais à quelque chose d’imposant, mais vraiment je suis quand même impressionnée ! J’ai hâte d’avoir un peu de temps pour aller explorer, surtout le parc.

Le regard de la fillette s’anima quand elle évoqua le parc. Elle avait toujours adoré la nature, et Poudlard semblait lui tendre la main vers de nouvelles découvertes. Elle mit un instant pour réfléchir à ce qu’elle avait lu à propos du plafond magique. Elle savait qu’il était ensorcelé mais elle voulait se souvenir de ses propriétés.

- Heu… Si je me souviens bien il est enchanté pour reproduire le temps qu’il fait dehors. Je ne sais pas qui l’a réalisé mais c’est incroyable ! On a l’impression que la salle entière est vivante.

Ils levèrent les yeux pour l’admirer, et Theophania prit un instant pour regarder ses deux camarades. C’était comme si des milliers d’étoiles emplissaient leur regard. Le reflet du plafond les émerveillait et reparaissait dans leurs yeux. Le moment prit fin et chacun détourna le regard pour explorer la grande salle. Theophania se tourna vers le Choixpeau. Elle se sentait étrangement sereine à sa vue. Elle était la première depuis des générations à venir à Poudlard et elle ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Bien sûr ses dizaines d’explorations dans la forêt qui bordait son manoir lui avait permit de s’assoir et de lire tranquillement le plus qu’elle pouvait sur cette école pleine de surprises. Mais plus elle pensait et moins elle ne savait ce qu’elle voulait. Tout ce qu’elle voulait c’était ne pas aller à Poufsouffle. Après il est vrai qu’elle avait un certain attrait pour Serpentard et Serdaigle qui pourraient sans doute lui convenir. Mais elle ne savait pas si elle serait à la hauteur. On lui avait apprit à être fière de sa famille, à être polie, mais personne ne lui avait dit comment on se faisait des amis. La présence des centaines d’élèves autour d’elle lui faisait peur. Jamais elle n’avait eut à faire ça et elle doutait d’en être capable. Plus la liste des petits appelés vers le choixpeau avançait et plus elle sentait l’inévitable arriver. Elle tentait de détailler les visages de ces grands à qui elle devrait faire face, de ces gens de son âge avec qui elle serait tenue de parler un minimum si elle voulait ne serait-ce que survivre dans cette école. Son regard se porta à nouveau vers Lïnwe et Lydie. Elle espérait qu’elle serait dans leur maison. Au moins elle y connaîtrait quelqu’un. Elle fixa le choixpeau et haussa les sourcils, reprenant son masque déterminé.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Lïnwe Felagünd, le  Mer 12 Aoû 2015 - 15:39

- Ohlolo! Si tu savais! Je crois n'avoir jamais rien vu d'aussi beau. c'était Lydie qui fut la plus rapide pour lui répondre.

-C'est vrai, pareil, affirma Lïnwe d'un hochement de tête au même instant.

Puis ce fut Theophania qui prit la parole et lança dans un murmure:

- C’est vrai que l’école est magnifique. Je m’attendais à quelque chose d’imposant, mais vraiment je suis quand même impressionnée ! J’ai hâte d’avoir un peu de temps pour aller explorer, surtout le parc.

-Ah oui, j'ai aperçu une forêt tout à l'heure. Elle a l'air immense., compléta Lïnwe.

Il ne savait pas pourquoi, mais il n'avait jamais aussi parlé de sa vie avec des inconnus. Les deux filles lui inspiraient confiance et sérénité. Il en était content, au moins, il commençait à connaître quelques têtes à Poudlard. Il espérait seulement que cette histoire de maisons ne les éloigneraient pas trop, le premier contact était généralement le bon.

J'en oublierais presque cette histoire de chapeau. Oh d'ailleurs! Vous savez comment marche ce plafond ? ajouta la sorcière aux cheveux roux.

A cette question, Lïnwe haussa les épaules d'un air songeur tandis que la petite brune répondit:

- Heu… Si je me souviens bien il est enchanté pour reproduire le temps qu’il fait dehors. Je ne sais pas qui l’a réalisé mais c’est incroyable ! On a l’impression que la salle entière est vivante.

Ainsi, ils levèrent simultanément la tête pour observer avec admiration et vénération le plafond enchanté qui s'étendait au dessus d'eux. Le ciel, ou le plafond -peu importe- était d'une couleur bleu marine, il ne faisait pas encore entièrement noir et il était parsemé d'étoiles qui brillaient ça-et-là. On y voyait le croissant de lune qui scintillait à travers deux faibles nuages.
Puis, après une minute d'émerveillement, les regards se tournaient à présent autour des trois petits sorciers. Chacun regardait ce que bon lui semblait, la magie faisait son effet, Lïnwe balayait du regard les quatre tables où étaient assis des centaines d'élèves. Ils portaient tous des chapeaux pointus noirs et chacune des tables arborait fièrement ses couleurs. Rouge et or pour Gryffondor, jaune et noir pour Poufsouffle, bleu et bronze pour Serdaigle, vert et argenté pour Serpentard.
A présent, Lïnwe se demandait où il allait être envoyé. Il n'avait aucune préférence et évitait tout préjugé. Chaque maison avait ses propres atouts et défauts.
Il remarqua que deux élèves à peine plus âgés que lui s'échangeait des cartes chocogrenouilles sur le banc qui se situait à proximité.


-Tiens, regarde, j'ai eu Herpo L'infâme cet été !

-Whoaaaa la chance, je l'ai pas celle-ci..., lui répondit le deuxième tout impressionné mais quelque peu déçu tandis que Lïnwe reprenait un air plus sérieux et fixait le choixpeau qui murmurait à l'oreille de la petite fille aux nattes blondes devant lui.

*J'espère seulement ne pas me retrouver sans maison comme chez Ollivander's.*, se dit Lïnwe à lui-même au même instant où la femme en était à la lettre E dans la liste des élèves appelés sur le tabouret.
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Ulysse Daiklan, le  Mer 12 Aoû 2015 - 22:01

Une fois assis à sa table, Zoran reçus quelques tapes dans le dos accompagnés de différents « bienvenue » auquel il répondit par un sourire discret. En même pas quelques secondes, ses yeux dérivèrent vers Lydie. Une fille brune venait de la rejoindre et de lui parler, elles devaient se connaitre. Elles discutèrent un peu et le Blond les rejoignit.

*Ils devaient tous êtres dans le même wagon.*
Il les observât quelques secondes et remarquassent qu’à un moment ils avaient tous la tête levé. Sans plafond magique, cette scène aurait pu être risible, comme des touristes chinois capables de photographier un plafond tellement ils sont obsédés par tout. M’enfin, lui-même avait été impressionné par le plafond en rentrant dans la salle. C’était à la fois beau et effrayant. Et pourtant une seule question lui venait à l’esprit.

*Sérieux, s’il pleut on va manger sous la pluie ? Ca craint.*
Oui car après tout, la nourriture était un élément assez important dans le lieu où ils devaient accessoirement manger. Lydia descendit les yeux vers lui et il se mit à fixer ce qui se trouvait sur la table avec insistance. C’aurait été crédible, s’il y avait eu quelque chose sur la table en fait. Et pour l’instant, rien n’était présent sur les tables, d’après les livres, la nourriture apparaissait après les discours. La répartition devait faire partie de leur définition de la nourriture. Il regardait la répartition se dérouler lentement. Les enfants dont le nom de famille commençait par E étaient appelés maintenant.
Sans surprise, il espérait que la jolie rouquine serait chez les Gryffonds, se lançant dans les logiques à toute épreuve.

*Voyons, elle est rousse ! Le vert et le bleu ça ne lui irait pas. Et comme nous on est les rouges, eh bah elle va venir ici.*
Il acquiesça pour lui-même. Oui oui, parfaitement logique. En espérant que le choixpeau magique ne se foute pas de sa gueule en l’envoyant chez Pouffsoufle. Quoi que, elle n’avait pas l’air spécialement stricte, ce qui était quand même une qualité principale chez les blaireaux. Non, elle irait à Gryffondor, c’était sur… n’est-ce pas ?
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Lydie Nouël, le  Jeu 13 Aoû 2015 - 3:28

« Heu… Si je me souviens bien il est enchanté pour reproduire le temps qu’il fait dehors. Je ne sais pas qui l’a réalisé mais c’est incroyable ! On a l’impression que la salle entière est vivante. »

Il n'y a pas de doute, c'était magique.

« Durand, Emma. »

Lydie sursauta. Elle ne se trompait pas, c'était bien un nom français qu'elle venait d'entendre. Elle dirigea son regard vers l'estrade et observa une petite blonde se positionner sous le choixpeau en rongeant ses ongles. Lydie se sentait rassurée de découvrir qu'elle n'était pas la seule française dans le lot.

« POUFSOUFFLE. »

Lydie tenta d'imprimer les syllables de ce mot dans sa tête. Elle espérait ne pas tomber dans cette maison, elle ne l'intéressait pas le moins du monde. La rousse était à peine capable de retenir son nom. Une ovation monta de la table de la maison en question, accueillant chaleureusement la petite Emma.

« Evans, Luke. »

* Eh, mais c'est par ordre alphabétique. * Lydie venait tout juste de réaliser ce fait alors que l'élève était envoyé à Serdaigle. Elle se pencha vers Théophania et lui parla tout bas.

« Hm, dis Théophania, je peux t'appeler Thia? »

La rousse n'attendit même pas la réponse de Théophania pour renchérir, après avoir tapé sur l'épaule de Lïnwe du bout de son index.

« Donc, Thia, Lïnwe, je ne vous ai même pas demandé quels étaient vos noms de famille... Vous passez bientôt? »
Theophania Fitzgerald
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Theophania Fitzgerald, le  Jeu 13 Aoû 2015 - 21:55

- Hm, dis Théophania, je peux t'appeler Thia ?

A peine la phrase fut-elle prononcée que Theophania sursauta. Elle était réellement surprise. Comment la rousse pouvait-elle connaître le surnom que lui donnait sa famille ? Il n’était pourtant pas tellement évident. Elle avait probablement du le lire sur le livre de la brune avant que celui-ci ne prenne feu, elle se souvenait que sa grand-mère lui avait glissé un petit mot dans l’ouvrage qu’elle utilisait comme marque page. Oui elle ne voyait pas d’autre explication. Et elle était très touchée que la rousse veuille faire les choses bien en l’appelant par un surnom. Il fallait se rendre à l’évidence, son prénom était insupportable de longueur. Mais avant même qu’elle ait eu le temps de lui donner son accord, la rousse enchaîna :

- Donc, Thia, Lïnwe, je ne vous ai même pas demandé quels étaient vos noms de famille... Vous passez bientôt?

Oh oui il était sérieusement le temps d’y penser. Theophania venait juste de remarquer que la liste qui s’écoulait peu à peu était par ordre alphabétique. Ce serait bientôt son tour à elle. Elle sentait le changement arriver.

- Oui bien sur tu peux m’appeler Thia. Généralement les gens veulent m’appeler Theo c’est plus naturel mais je n’aime pas vraiment ça. Je m’appelle Fitzgerald, je pense que je ne devrais pas tarder à passer. J’espère vraiment que je ne me retrouverais pas à Poufsouffle, c’est la maison la moins attirante.

Après avoir répondu, elle tendit l’oreille pour savoir où en était la liste. Les ‘’E’’ venaient tout juste de finir et ‘’Fabio Elena’’ ouvrait le bal des noms F où passerait très bientôt Theophania. La petite fille fut envoyée à Serpentard sous le regard de la brune qui observa un instant la table verte et argent acclamer la nouvelle venue. Elle ne savait pas vraiment si elle avait envie d’une telle liesse lors de sa venue. Elle adorait la discrétion et le calme et cette école avait l’air d’être plutôt l’opposé. Elle retourna le regard vers Linwe et Lydie pour entendre leur réponse à la question de la rousse.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Lïnwe Felagünd, le  Ven 14 Aoû 2015 - 15:49

Les élèves dont leur nom de famille commençait par un E furent tous répartis. A présent, c'était le moment propice pour Lïnwe. C'est Fabio Elena qui fut appelée sur le tabouret. Le rythme cardiaque du jeune sorcier commençait à s'accélérer progressivement. Le choixpeau avait l'air d'avoir du mal à répartir correctement la jeune fille et pendant ce temps là, Lydie se tourna vers Lïnwe et Theophania:

- Hm, dis Théophania, je peux t'appeler Thia ? demanda-t-elle. Donc, Thia, Lïnwe, je ne vous ai même pas demandé quels étaient vos noms de famille... Vous passez bientôt ? ajouta-t-elle aimablement.

- Oui bien sur tu peux m’appeler Thia. Généralement les gens veulent m’appeler Theo c’est plus naturel mais je n’aime pas vraiment ça. Je m’appelle Fitzgerald, je pense que je ne devrais pas tarder à passer. J’espère vraiment que je ne me retrouverais pas à Poufsouffle, c’est la maison la moins attirante.

Et Lïnwe répondit:

- Je crois que la maison Poufsouffle était traditionnellement une sorte de "poubelle" des maisons. Enfin, les élèves qui ne correspondaient pas à Gryffondor, Serdaigle ou Serpentard étaient envoyés à Poufsouffle où Helga, l'une des quatre fondatrices, les accueillaient chaleureusement. Moi, mon nom est d'origine norvégienne: c'est Felagünd. Donc je devrai passer juste avant toi, Thia. ajouta-t-il avec un sourire qui ne semblait pas être aussi serein qu'il le voulait.
Vous ne trouvez pas que la Répartition ressemble plus à un châtiment qu'à autre chose ? J'ai l'impression qu'on nous envoie à la potence dans le but de nous pendre... dit-il moitié effrayé moitié amusé.

- SERPENTARD !

A cet instant, le misérable choixpeau avait rugit le nom de la maison Serpentard dans toute la salle, ce qui eut comme conséquences de faire sursauter quelques élèves encore debout qui attendaient d'être répartis. Une seconde plus tard, la table verte et argent acclama la nouvelle venue avec un bruit assourdissant. Jusque là, Lïnwe n'avait pas fait vraiment attention aux innovations toujours plus fortes que lançaient les élèves de chaque maison. Il jeta un coup d’œil à la table des Serpentard, et il remarqua un élève assis au bout de la rangée, il avait une tête affreuse.

*C'est moi où il ressemble à un troll des rivières ?*, se dit mentalement Lïnwe avant de se mettre à rire tout seul.

- Décidément on va tous y passer... lança-t-il à ses deux camarades dans un dernier rire.

Ce fut comme une étonnante prédiction lorsque la sorcière qui paraissait sévère appela dans un souffle:

- Felagünd Lïnwe.

Il déglutit avec difficulté, s'avança d'un pas et se retourna en direction de Lydie et Theophania. Il fit un mouvement discret du pouce qu'il passa sous sa gorge en imitant grossièrement quelqu'un qui allait être zigouillé. Puis, il sourit légèrement avant de se retourner.
Il marcha en direction du tabouret, fit attention de ne pas manquer la marche juste devant lui et son sourire s'effaça lorsqu'il prit le choixpeau d'une main et s’assit calmement. Il posa le vieux chapeau sur sa tête et sa main se mit à trembler légèrement, il les glissa soigneusement dans ses poches. Le choixpeau lui tombait sur la tête, heureusement qu'il avait une bonne tignasse de cheveux épais pour que le choixpeau ne lui arrive pas jusqu'au nez. Il attendait ce qu'il avait à lui dire.


*Oui... Oui... mon cher Lïnwe... Je vois en toi une volonté de tout connaître et de tout savoir. A quelques exceptions près, tu réfléchis toujours avant de faire un choix. Tu es d'un tempérament plutôt calme et rêveur, mais tout dépend encore de quelque chose... Néanmoins, tu serais un très bon petit étudiant à Serdaigle, dans la maison des érudits et du savoir... Très certainement... Oui...
Je vois également l'obstination d'être indifférent, tu prends très soin de ton apparence et tu fais preuve de déterminisme exceptionnel... Cela ne fait aucun doute que tu puisses te retrouver dans la grande lignée des Serpentard, maison des nobles sangs et de la malignité... Bien entendu...
Oh !... et tu tiens beaucoup à tes proches et tes amis, tu leur porteras secours coûte que coûte... Tu tentes d'être une personne calme mais parfois tu ne peux t'empêcher d'être irrité ou énervé... tu es aussi imprévisible qu'un jeune hippogriffe...
Dans quelle maison vais-je te mettre... Tu es un choixpeau flou mon garçon... Oh oui... Je sens un très grand conflit présent en toi... Dans quelle maison te sentiras-tu le mieux... Ça y est... J'a trouvé...*


Il y eut quelques secondes de silence, comme si le choixpeau frétillait de plaisir en ajoutant du suspense, puis...

- GRYFFONDOR !

Après un moment déstabilisant, il fut soulagé de se lever et déposa fièrement le choixpeau sur le tabouret. Il jeta un dernier regard vers ses deux amies qui leur disait que "tout va bien, ce n'est pas si horrible que ça". La table rouge et or émit un grand bruit et il fut étonné des nombreux applaudissements qu'on lui lançait ! Pour la seconde fois depuis qu'il était dans le train, il se mit à rigoler. Il était chez les Gryffondor, la humble maison des plus forts et des plus courageux. Toutefois, deux questions s'étaient mises à lui trotter dans la tête. Il se demandait si le poil de lion présent dans sa baguette avait été un signe, et il ne savait pas ce que le terme de "choixpeau flou" voulait dire. Un fantôme vint par là et se présenta:

- Bonjour et bienvenue à Gryffondor ! Je suis Sir Nicholas de Mimsy-Porpington, fantôme de la maison Gryffondor.. dit-il en tendant la main.

- Oh euh... merci Nicholas. répondit Lïnwe en lui serrant la main.

Il n'avait pas réfléchit et il se sentit bête lorsque sa main traversa celle du fantôme. Aussitôt, la sensation fut horrible, c'était comme si il avait plongé sa main dans de l'eau glacée. Il se força de sourire poliment mais c'était un sourire qui ressemblait plus à une grimace qu'autre chose. Néanmoins, le fantôme n'avait pas fait attention et Lïnwe attendit que Theophania se fasse répartir en écoutant le fantôme lui expliquait ce qu'était un choixpeau flou.

[Fin du RP pour Lin']


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Dim 23 Aoû 2015 - 18:42, édité 2 fois
Theophania Fitzgerald
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Theophania Fitzgerald, le  Sam 15 Aoû 2015 - 4:18

- Je crois que la maison Poufsouffle était traditionnellement une sorte de "poubelle" des maisons. Enfin, les élèves qui ne correspondaient pas à Gryffondor, Serdaigle ou Serpentard étaient envoyés à Poufsouffle où Helga, l'une des quatre fondatrices, les accueillaient chaleureusement. Moi, mon nom est d'origine norvégienne: c'est Felagünd. Donc je devrai passer juste avant toi, Thia.  Vous ne trouvez pas que la Répartition ressemble plus à un châtiment qu'à autre chose ? J'ai l'impression qu'on nous envoie à la potence dans le but de nous pendre...

La petite fille observa celle qui devait passer. *C’est vrai que la manière dont on est appelé ça fait un peu comme si on nous appelait à l’échafaud, et puis ce choixpeau là quand il choisit la maison ça sonne un peu comme une sentence* La brune hocha la tête pour montrer son approbation au blond. Elle sentait peu à peu le stress l’envahir. Elle savait pertinemment qu’elle n’avait pas à s’en faire et qu’elle devait surtout ne pas se laisser subjuguer par ses émotions mais ça devenait de plus en plus difficile. Elle tentait à tout prix de garder son masque impassible habituel, mais elle savait que l’angoisse transparaissait dans ses grands yeux sombres. Les cris du vieux choixpeau tout rapiécé semblaient être de plus en plus menaçants. La petite fille se sentait de plus en plus oppressée, comme si on appuyait sur sa cage thoracique en l’enfermant dans une petite boite qui dont les parois se refermaient inlassablement. Elle se sentait partir et ne voulait surtout pas flancher devant ses nouvelles connaissances et pire devant tous les autres. Elle ne pouvait même pas penser à la future lecture passionnante du livre de sa grand-mère puisqu’une idiote avait cru bon d’y mettre le feu.

*Hm ça ne commence pas très bien on dirait*

Tout à coup alors qu’elle essayait de se calmer, autour d’elle les autres s’agitèrent. Linwe venait d’être appelé. Et elle n’avait même pas entendu tellement elle était perdue avec elle-même. Le petit garçon s’avança et posa le chapeau sur sa tête. Il paraissait immense sur sa petite tête.

*Il met du temps à choisir quand même c’est bizarre. J’espère que pour moi ce sera rapide*

Après un instant, le choixpeau sembla s’animer avant de hurler :

- GRYFFONDOR !

Il fut largement acclamé par la table remplie d’élèves habillés en rouge et or. Ils applaudissaient à tout rompre le petit bonhomme qui eut un regard pour Theophania et Lydie avant de s’avancer vers sa nouvelle table. Il avait l’air fier et heureux. Theophania le vit commencer à discuter avec ceux qu’il côtoierait pendant toute sa scolarité, puis détourna le regard. Elle avait eu un léger pincement au cœur quand elle avait vu qu’il était affecté à cette maison. Elle ne se voyait vraiment pas comme une Gryffondor et cela l’effrayait de voir que l’une des seules personnes qu’elle connaissait se trouvait maintenant éloignée d’elle. Encore quelques élèves et ce serait son tour à elle. Elle fixa ses yeux sur la femme qui appelait les élèves. Elle regardait ses lèvres bouger, comme pour espérer faire retarder le moment fatidique. Pourtant tout au fond d’elle-même derrière la peur et l’angoisse, elle savait que ce moment serait inoubliable et qu’elle s’en voudrait d’avoir eu peur.

- Fitzgerald Theophania

La voix était froide, ne semblait pas se vouloir rassurante. Theophania reprit ses esprits et haussa le menton avant de s’avancer au devant de la file des premières années. Elle s’approcha de l’estrade sur laquelle un tabouret de bois tout simple servait de support au vieux choixpeau tout rapiécé qui déciderait de son avenir.  La dame qui l’avait appelée s’approcha et posa doucement l’antiquité sur la tête de la petite fille. Elle l’ajusta délicatement pour ne pas qu’il cache tout son visage. Et tout à coup à la grande surprise de Theophania, le chapeau se mit à parler dans sa tête. Elle avait lu des choses à propos de la répartition mais cette sensation inédite était totalement inattendue.

- Hm… Theophania Fitzgerald n’est-ce pas ? Ca fait des siècles que je n’ai pas touché le crâne d’un Fitz. Une très belle famille que les Fitz. Bon, bon, bon voyons voir ça… Hm… Quelle jolie petite fille sage tu fais. Calme, posée et studieuse, je vois… Tu ferais une excellente Serdaigle, je sens une belle soif d’apprendre. Ooooh mais je vois aussi une grande détermination, un besoin de se dépasser, une fierté sans pareille. Hmm et quelle famille tu as… Le choix est difficile tu serais excellente dans les deux cas… Mais je sais... Tu seras à…

La petite fille tressaillit sous l’attente qui lui sembla interminable.

- SERPENTARD !

A peine le mot fut-il prononcé qu’un vacarme infernal se fit entendre à la table la plus à droite de Theophania. Elle était sonnée. C’avait été tout simple et relativement rapide. Elle était plutôt soulagée de se retrouver dans cette maison. Au moins elle savait qu’elle pourrait en être fière. Mais quelque part elle était un peu attristée car elle savait que les conflits entre Serpentards et Gryffondor et presque traditionnels. Elle ne voulait pas s’éloigner déjà de Linwe qui  lui paraissait très gentil. A peine arrivée près de la table, les élèves habillés en vert et argent se précipitèrent sur elle pour lui souhaiter la bienvenue.

- Salut ! Bienvenue à Serpentard tu vas voir c’est la meilleure maison où tu pouvais atterrir ! C’est génial de t’avoir avec nous, tu verras tu vas te plaire ici !

Elle qui d’habitude était réservée et apeurée des autres, fut rassurée par cet accueil si chaleureux. Un léger sourire prit place sur son visage. Il n’allait le quitter qu’à la fin de la soirée quand elle s’enfoncerait dans le sommeil.  Elle se tourna vers la file des élèves qui devaient encore être répartis et adressa un signe de la main et sourire à Lydie qui était restée seule. Elle s’assit doucement sur le banc de sa nouvelle maison et regarda un peu les alentours, essayant comme toujours d’essayer de capturer les nouveaux visages dans sa mémoire pour imprimer à jamais cet instant dans son esprit.
Alexy Lin
Alexy Lin
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Alexy Lin, le  Sam 15 Aoû 2015 - 10:48

Sa rentrée avait extrêmement mal commencée. Après que le Poudlard Express se soit arrêté, elle courût pour rattraper sa soeur. Elles échangèrent quelques paroles, Alexy s’était calmée.  Puis elles allèrent en silence dans l’immense Château, après être passé par les barques.

Quand elle entra dans le château, elle en eût le souffle coupé. Jamais elle n’avait vu d’aussi grandes pièces, rien que l’entrée pouvait abriter sa maison entière !
Même dans les livres qu’elle avait lu sur Poudlard, rien ne pouvait montrer la chaleur qui se dégageait de ce lieu.  Il y avait beaucoup de gens à côté d’elle et elle remarqua Linwe, elle baissa la tête pour pas qu’il la voit, malgré le fait qu’il était proche d’elle.

Alexy commença alors à détailler les personnes, sans se faire remarquer, qui se trouvait au même niveau qu’elle. Et il y en avait beaucoup ! Des petits des grands, des bruns des blonds etc. Cependant, malgré la marée d’élèves qui l’engloutissait, elle restait proche de sa soeur.
Elle était ébahie, elle n’avait pas l’habitude du monde et un malaise se formait peu à peu mais elle ne laissait rien paraître.  

Elle entra alors dans la grande salle et vit, pour son plus grand malheur, beaucoup d’autres personnes, réunis sur 4 tables.
La première était, d’après les couleurs de la maison, la table des Serpentard. Bien que sang pur et attirée par la magie noire, Alexy ne souhaitait pas y aller, connaissant son passé.
Puis, elle vit les trois autres tables. Ca ne la dérangeait pas d’aller dans deux des trois maisons, sauf pour serdaigle : elle n’était pas très travailleuse ni érudit. En étant sûr de ne pas aller à Serdaigle, elle était sûr de ne pas être avec sa soeur, travailleuse et plutôt intelligente, elle était presque certaine que celle ci irait à Serdaigle. Puis elle vit des personnes de son compartiment en train de se parler, elle se faisait toute petite ne voulant pas se faire lyncher dès le début de l’année.

Le début de la répartition avait commencé, mais elle ni fit guère attention, sauf quand Théophania fut envoyée à Serpentard. Elle s’arrêta de détailler les gens pour regarder sa répartition. Puis, n’étant pas très patiente, elle s’essaya à deviner qui était les personnes qui l’entouraient. Ce n’était pas bien compliqué mais très hasardeux, ne se basant que sur l’aspect humain :  des mains rugueuses avec des calles peuvent faire penser à quelqu’un qui travaille, dans le bois  peut être, des robes déjà déchirées ou pas à la taille, à des personnes aux revenus modestes.
Alexy n’avait même pas remarqué qu’on l'appelait pour aller sous le chapeau : vieux et un peu sale. On a du l'appeler 2 fois avant que sa soeur lui mette un coup de coude dans le ventre.

Elle releva donc la tête et piqua un fard quand elle vit que tout le monde la regardait. Elle s’avança tête baissée vers le chapeau, et on lui posa sur son crâne. Elle ne vit plus rien et une voix sortie du chapeau lui déclara :

Hmm.. difficile… très difficile.... certaines maisons te correspondent mieux que d’autres hmm… Ces derniers mois n’ont pas été simple… Elle serra le point quand il dit ça. tu mériterais d’aller à Gryffondor mais il vaut mieux… POUFSOUFFLE !


Alexy se releva d’un coup, enleva le choixpeau de sa tête et jeta un coup d’oeil à sa soeur qui souriait. Elle se hâta d’aller à la table des Poufsouffle, sous les applaudissements de ceux ci.
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Lydie Nouël, le  Dim 16 Aoû 2015 - 23:35

« Oui bien sur tu peux m’appeler Thia. Généralement les gens veulent m’appeler Theo c’est plus naturel mais je n’aime pas vraiment ça. Je m’appelle Fitzgerald, je pense que je ne devrais pas tarder à passer. J’espère vraiment que je ne me retrouverais pas à Poufsouffle, c’est la maison la moins attirante. »

« Théo… Pardonne moi mais... c’est très laid. Thia c'est joli, par contre. »

Lydie utilisait parfois des propos secs, mais ne s'en rendait rarement compte. * Fitzgerald... * Théophania allait donc passer dans quelques minutes. Lydie lui lança un sourire encourageant et tourna la tête vers Lïnwe pendant qu’une sorcière appelait le premier F de la liste.

« Je crois que la maison Poufsouffle était traditionnellement une sorte de "poubelle" des maisons. Enfin, les élèves qui ne correspondaient pas à Gryffondor, Serdaigle ou Serpentard étaient envoyés à Poufsouffle où Helga, l'une des quatre fondatrices, les accueillaient chaleureusement. »


* Hm… * Lydie ne comprenait pas bien pourquoi les deux petits sorciers s’acharnaient sur la maison Poufsouffle. Elle ne connaissait pas le fonctionnement de cette école, mais si cette maison existait, c’est qu’il y avait bien une raison. Elle devait donc sûrement avoir ses caractéristiques, son utilité et ses exigences. Elle écouta vaguement Lïnwe expliquer qu’il passerait avant Théophania. La rousse répondit à une de ses remarques sur la Répartition après avoir étouffé un petit rire.

« Je ne trouve pas tellement que ça ressemble à un châtiment, c’est juste une épreuve comme une autre à passer. Ce sont les élèves qui en font toute une histoire. »

Elle lui lança un regard lourd de sens et le blond rajouta une dernière plaisanterie avant d’être appelé à son tour.

« Felagünd Lïnwe. »

La Répartition - Page 3 Vif_d%27or

Lydie se retint de rire devant la dernière mimique de Lïnwe qui se retournait déjà et montait les marches de l’estrade. Le garçon avait affiché un sourire faussement détendu que Lydie n’avait pas manqué de relever. Elle s’amusait de l’anxiété que le garçon ne parvenait plus à cacher maintenant que le choixpeau lui tombait devant les yeux. Après quelques secondes, le choixpeau rompit le silence et vociféra la maison du blond.

« GRYFFONDOR! »

Lydie hocha la tête et suivit Lïnwe du regard lorsqu’il se dirigea vers la table de la maison en question * Ça lui va bien.* Elle reposa son regard sur Théophania qui semblait plongée dans ses pensés et décida de la laisser se préparer mentalement.

« Fitzgerald Theophania »

Lydie se pencha vers sa nouvelle amie et lui souffla à l’oreille.

« Ne t’inquiètes pas, t’as une tête à chapeau ça se voit. »

Lydie rigolait toute seule, fière de sa blague, pendant que Théophania grimpait les marches. La rousse commençait à se demander si sa gaieté plutôt inappropriée n’était pas le fruit de sa nervosité. Elle n’avait pas l’habitude d’être angoissée, sauf quand il fallait qu’elle discute avec des inconnus. Non, sinon, elle n’était jamais stressée, même pas lorsqu’elle devait passer sur l’échafaud, comme dirait Lïnwe.

« SERPENTARD ! »

La rousse ne put retenir un léger soupir. C’était dommage, elle aimait bien Théophania. Elle espérait pouvoir garder contact avec elle malgré le fait qu’elles ne se retrouveraient jamais dans la même maison. Puisqu'il fallait apparemment avoir une famille sorcière pour aller à Serpentard... Elle suivit du regard la petite brune se diriger vers le table vert et argent. Lydie lui rendit le sourire qu’elle lui adressait et se retourna vers l’estrade.

Le temps passait plus lentement maintenant que Lydie se retrouvait seule dans un amas d'élève qui ne faisait que rétrécir. Elle reconnu quelques personnes qu'elle avait apperçu sur le quai ou dans le train, mais sa bouche ne produisit plus un son après son dernier échange minable avec Théophania.
Le regard de Lydie s'attardait derrière une table composée essentiellement d'adultes qui, eux, ne l'intéressait pas. Non, derrière cette table se trouvait une fenêtre d'une hauteur indéfinissable. Lydie devait lever le menton pour en discerner le sommet. Il faisait trop sombre à l'exterieur pour que l'on puisse distinguer quoi que ce soit de l'autre côté, mais Lydie imaginait la scène, une matinée de printemps. Ou peut être une nuit en hiver. Après tout, c'était peut-être la luminosité de la salle qui rendait la vision impossible de l'autre côté de cette fenêtre. Il y avait sûrement le lac, majestueux. Derrière, on pouvait peut être distinguer un bout de la mystérieuse forêt. Oh oui, Lydie avait hâte de pouvoir admirer tout cela.

« Lydie Nouël. »

La rousse sursautta. Décidemment, elle ne s'y attendait pas. Elle essaya de se concentrer et reproduisit les mêmes gestes que la vingtaine d'élèves qui était passée avant elle. Elle avait eu le temps d'observer ces aller-retour, elle trouva néanmoins le moyen de trébucher sur une marche. Elle se remit rapidement droite et lâcha un petit rire nerveux. Elle n'avait pas entendu d'autre rire que le sien  dans la salle, personne n'avait du remarquer, elle espérait. Une fois le choixpeau enfin posé sur sa tête, elle jeta un coup d’oeil au plafond et une étoile filante traversa le ciel magique, elle sourit.

« Hmhm… Je vois... Toi, tu as indéniablement la tête dans les nuages. Tu t’efforces d’être une personne plutôt sage… Ton esprit est aisément déconcentré, comme s’il cherchait à assouvir ta curiosité. Tes parents t’ont insufflé leur passion pour la littérature… Oh, il y a également cet amour de la nature. Tu es une personne calme et introvertie, hm. Oui j’ai bien l’impression que ta place se trouve chez les érudits. »

Le choixpeau marqua une pause. Il avait coupé Lydie dans sa rêverie. Celle-ci s’apprêtait à être envoyée à Serdaigle. Elle avait hâte de descendre du tabouret, elle serrait ce dernier de ses deux mains. Elle savait le chapeau léger et, pourtant, sa présence sur sa tête était comme un poids reposant sur sa poitrine, il l’oppressait.

« Hm. Je vois. Ce que tu as fait dans le train… Oh oui, tu te retrouves bien souvent dans le pétrin. Un de tes plus grands défaut reste ton impulsivité. Ta force de caractère et ta franchise sont également à noter. Oh oui, lorsque tu t’énerves, mieux vos ne pas être dans les parages. Ce côté casse-cou que je discerne est un signe de courage. Hm… Où envoyer un impulsif quand il est pensif… C’est assez contradictoire, mais il faut me croire. Ta place est à… »

Lydie commença à se mordre nerveusement la lèvre, rentrant ses ongles dans le tabouret. * Quel sadique. *

« GRYFFONDOR. »

Lydie ne réfléchit pas plus. elle sauta du tabouret sans prendre soin de reposer le choixpeau et se dirigea rapidement vers la table des Gryffondors qui acclamaient son arrivée. Elle croisa le regard de Zoran et son coeur manqua un battement. Elle s'assit sur le banc, eut quelques échanges, qu'elle oublia aussitôt, l'esprit beaucoup trop troublé pour aligner deux pensés.

Fin du RP pour Lydie.


Dernière édition par Lydie Nouël le Dim 11 Déc 2016 - 17:10, édité 2 fois
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Ulysse Daiklan, le  Mer 19 Aoû 2015 - 22:59

La soirée avançait. Lentement. Trop lentement pour Zoran qui attendais impatiemment de voir dans quelle maison Lydie serait envoyée. C’était la seule personne que Zoran connaissait. La seule avec qui il avait parlé.
Et elle elle parlait avec le blondinet et la brune. La brune n’était étrangement… pas adaptée. Zoran soupçonnait presque une prof naine d’avoir infiltré les rangs des premières années pour leur faire une blague et qu’elle se familiarisait juste avec quelques élèves.  D’ailleurs, le mec se fit appeler et après quelques secondes de dialogue internet avec le choixpeau..

« GRYFFONDOR »

La vie en voulait-elle à Zoran ? Il fallait bien croire que oui. Il fallait que la seule personne sur qui il ait passé son stress, viennes dans la même maison que lui, et qu’EN PLUS il soit de la même année. Ce qui signifiait de looooong moment à se remémorer ce passage gênant, et ce jusqu’à la fin de sa scolarité. Cependant la soirée continuait, et Zoran faillit s’étouffer en voyant la brune se faire appeler. Nul ne devait comprendre pourquoi l’enfant avait rougit, et ça lui allait bien. L’objet mis peu de temps à se décider.

« SERPENTARD. »

*Ouf, moins d’affiche*
Ce fut la seule chose qu’il arrivât à penser tandis qu’une jeune fille se faisait envoyé à Pouffsoufle. Zoran continuait de regarder sa partenaire de sol de wagon qui n’avait toujours pas été appellé. Deux trois personnes passèrent jusqu’à..

« Lydie Nouël. »

Il la regardât se diriger vers la chaise tandis qu’un professeur déposait le chapeau sur sa crinière rousse. Il passât un petit moment. Les élèves se mirent à parler, à chuchoter plutôt.

« Choixpeau flou ? »
« Non, encore quelques secondes. »


Effectivement, à peine ceci prononcé, je choixpeau s’exclamât « GRYFFONDOR » provoquant ainsi la joie interne de Zoran.
Oui interne. Parce qu’autant dans son esprit il dansait la danse du « dancing samouraï » avec une feuille de vigne et un flamand rose sur la tête, autant à l’extérieure il avait à peine sourit. Il avait surtout rougit en croisant le regard de la rouquine, lui faisant quand même un petit signe de tête. Il fit mine de suivre quelques conversations, y participant peu car il avait du mal à suivre.
Finalement, ça allait peut-être être une bonne année.

[fin du rp]


Dernière édition par Zoran Andaraniel le Mer 26 Aoû 2015 - 1:31, édité 1 fois
Matilda Grayling
Matilda Grayling
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Matilda Grayling, le  Mer 26 Aoû 2015 - 0:54

[RP avec Trask Rhg]

Matilda ne s'était pas trompée. Durant le voyage en barque elle avait trouvé le château à la fois terrifiant et sécurisant. En effet à peine les élèves de premières années avaient pénétrés dans l'enceinte de Poudlard que la sensation d'être protéger par les immenses murailles se fit sentir. Les murs de pierre éclairés par des torches étaient étrangement chaleureux. Le sol aussi était en pierre, et Matilda entendait le claquement de ses chaussures et de celles des autres qui lui avait manqué lorsqu'elle s'était rendu chez Ollivander's. On guida le groupe d'élève jusqu'à une grande porte qui d'après ce qu'elle avait lu menait à la grande salle où serait servit le banquet et répartis les premières années dans les quatre maisons. Un professeur leur expliqua ce qui allait se passer, c'était un chapeau qui allait les diviser: Le Choixpeau Magique. Matilda avait déjà entendu ses frère et sœur en parler. A côté d'elle, Trask avait les yeux écarquillés, Il écoutait le professeur avec attention. Peut-être n'avait-il pas été mis au courant de la manière dont se déroulait la répartition.
Matilda sentit son estomac se nouer. Ce moment allait être décisif pour toute sa scolarité. Elle ne s'était jamais imaginer aller dans une autre maison que Serpentard, et en cet instant elle commençait à douter. Et si le Choixpeau se trompait et l'envoyait dans une autre maison ? Ou pire: et si le Choixpeau ne se trompait pas, et l'envoyait dans une autre maison, différente de celle où étaient aller toute sa famille ? Cela voudrait dire qu'elle était différente d'eux, qu'elle ne méritait pas d'être une Grayling, et qu'ils allaient peut-être la renier.

Les portes s'ouvrirent. Encore une fois Poudlard leur offrait un spectacle exceptionnel. Les premières années avancèrent au milieu d'une salle ou quatre tables s'étiraient à n'en plus finir. Autour de chaque table, les élèves plus âgés observaient les nouveaux venus, tous portaient la robe de sorcier noir ornée du blason et des couleurs de chaque maison. Au dessus de leur tête, le plafond affichait le ciel étoilé. Des bougies flottaient dans les aires et illuminaient chaleureusement la salle, aidées par des torches fixées aux murs et de grandes cheminées qui n'attendaient que des mains pour se réchauffer dans leur foyer. Le groupe d'élève s'arrêta en face de la table des Professeurs, située à l'extrémité de la Grande Salle, perpendiculaire aux autres et rehaussée par une estrade. Au centre de cette, table, Sergeï Kholov, le directeur de Poudlard, observait lui aussi les premières années. Devant lui se trouvait un tabouret surmonté d'un vieux chapeau pointu. C'était donc lui qui allait décider de la scolarité des jeunes sorciers qui lui faisaient face. Personne n'osait parler. L'ambiance était tendue au sein du groupe des premières années. Le professeur qui les avait accueillit commença à appeler les noms dans l'ordre alphabétique. Au contact de la première tête, le Choixpeau sembla s'animer. Il y eu quelques secondes avant qu'il s'exclame d'une voix forte:

"GRYFFONDOR !"

Un tonnerre d’applaudissement se déclencha à la table des rouges. Le jeune garçon qui avait été appelé se dirigea vers sa nouvelle maison avec un regard triomphant.
A mesure que les noms étaient appelés, le sentiment d'angoisse de Matilda s'intensifiait. Ce serai bientôt son tour. Elle avait peur d'être envoyée dans une autre maison que Serpentard. D'un autre côté elle avait peur d'être envoyer à Serpentard et de ne pas s'y sentir à sa place. Après tout, elle avait toujours senti un certain décalage avec sa famille. Peut-être se manifesterait-il maintenant ? Il valait mieux ne pas y penser. Si elle allait dans une autre maison, tout ce qu'elle avait espérer, ce sur quoi elle tentait de construire son avenir à Poudlard tomberait à l'eau. Elle devait aller à Serpentard. De toute façon elle ne se voyait dans aucune des autres maisons.
Le professeur commençait à appeler les "G". Le cœur de la jeune sorcière battait de plus en plus fort. Elle eut l'impression qu'il s'arrêtait lorsqu'on appela son nom.

"Matilda Grayling !"

Elle tourna la tête vers Trask qui lui sourit en signe d'encouragement.
*C'est peut-être la dernière fois qu'on se voit* se dit-elle. Tandis qu'elle avançait, les autres non-appelés s'écartaient sur son passage. Certains l'ignorait totalement, d'autres lui souriait voir la gratifiait d'un "Bonne chance", et d'autres l'observait simplement. Arrivée sur l'estrade, c'est toute tremblante qu'elle s'assit sur le tabouret. Elle sentit le Choixpeau se poser sur sa tête. Pendant quelques secondes qui lui semblèrent interminables, elle le sentait farfouiller dans sa tête, et elle trouvait cela très désagréable. Elle ne pouvait s'empêcher de penser *Serpentard, Serpentard* fort dans sa tête et d'observer la table des verts et argentés. Elle entendait la voix du chapeau dans sa tête:
*C'est évident, ce n'est pas la maison qu'il te faut. Tu te sentira mieux à...*
"SERDAIGLE !"

A nouveau, le cœur de Matilda s'arrêta de battre. La table qu'elle observait avec tant d'envie ne se leva pas, c'était de l'autre côté de la salle que venait les applaudissements. Matilda se força à afficher sur son visage une expression satisfaite et un sourire radieux. Elle se dirigea vers la table des bleus avec une démarche déterminée alors qu'elle mourrait d'envie de s'enfuir en courant jusqu'à chez elle, à Londres. Les élèves de Serdaigle la félicitaient tandis qu'elle cherchait une place où s’asseoir. Elle les remerciait, toujours en souriant, et aucun ne se rendit compte de son malaise. Elle savait jouer la comédie, c'était une qualité. Qualité qui n'avait apparemment pas suffit à l'envoyer à Serpentard, mais bon. Elle avait le mérite d'être utile dans cette situation. Lorsqu'elle trouva enfin une place, les élèves qui l'entourait lui souhaitèrent la bienvenue à Serdaigle. Matilda avait envie de leur faire ravaler leurs sourires à coup de fourchette, mais elle se contenta de les remercier avec son expression la plus sympathique. La violence ne résoudrait rien, et il valait mieux ne pas avoir de problèmes le jour de la rentrée, dans la bonne maison ou non. Ici non plus on ne se rendit pas compte du mal-être de la jeune sorcière.
Au loin elle voyait toujours Trask qui attendait son tour. Lorsqu'il croisa son regard, il fit un sourire timide, il savait que ce n'était pas à cette table qu'elle avait espérer s'asseoir. Matilda lui rendit son sourire en haussant les épaules comme pour dire "Ce n'est pas grave, je serai très bien ici aussi" alors qu'elle se lamentait intérieurement.
Elle tenta de se calmer en attendant le résultat de Trask.
Thomas Gamelin
Thomas Gamelin
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Thomas Gamelin, le  Mer 26 Aoû 2015 - 16:51

Après avoir assisté a ce magnifique spectacle que leur avait offert cette arrivé par les barques, les élèves pénétrèrent dans l'enceinte du chateau. La encore, le château paraissait gigantesque avant de rentrer par une porte. Une fois a l'interieur, il ne faisait pas froid et humide comme s'attendait Trask mais il faisait bon. Ils grimperent des escaliers et arrivé en haut, il y avait une grande porte en bois, on leur dit d'attendre derriere cette porte. Trask commencait à avoir mal au ventre car il ne savait pas ce qu'il allait se passer maintenant. Un professeur vint et leur expliqua comment se déroulera la cérémonie de répartition, Trask écouta attentivement. Ils allaient rentrer puis ils seraient envoyer dans les differentes maisons par un chapeau.
* Un chapeau ??? * se demanda Trask qui etait partager en craintes et curiosité.
* Comment un chapeau pourrait il choisir la maison a laquelle on doit appartenir ? En plus il porte un nom, le Choixpeau *
Il etait anxieux, le profeseur ayant finit les explications se tourne vers la grande porte. Il poussa les portes et les premiers eleves rentrerent et Trask avanca. Derrière les portes se trouvait une grande salle, et tout comme le chateau, la salle etait immense. Trask restait ébahi devant le plafond
* A moins qu'il n'y est pas de plafond... ah non c'est vrai, c'est un plafond magique qui montre le ciel. * il avait lu cela dans un autre livre. Il regarda ailleurs, et des bougies flottaient en l'air, il y avait aussi quatre longue tables quo devait représenter les quatres maisons. En face d'eux se trouvait une cinquieme table. A celle ci se trouvait des adultes, surement des profeseurs, et celui au milieu devait etre le directeur
* Sergeï Kholov *
Mais avant cette table, il y avait un tabouret avec le fameux chapeau posé dessus. Les premieres années s'arrêtèrent devant celui ci. Et le profeseurs commenca a appeler les élèves par ordre alphabétique. Le premier élève avança et on lui posa le chapeau sur la tête, et le chapeau commenca a bouger et on entendit :

-Gryffondor !

A la seconde suivante, les élèves d'une des quatre table se leverent et accueillir l'élève. Ainsi se passer la repartiton dans les maisons. Les noms defilaient et Trask savait qu'il serait parmis les dernier mais Matilda, elle, serait une des premieres. Ce fut au tour de Matilda, elle s'avanca et le chapeau fut mis sur sa tete. Il fallut un peu plus de temps qu'aux autres élèves mais une voix prononça :

-Serdaigle !

* Quoi ? Serdaigle ? Mais elle aurait du aller a Serpentard non ? * Trask etait stupéfait par le choix du chapeau.
La table des Serdaigle accueillir Matilda qui souriait mais il savait qu'elle n'était pas heureuse de ce choix. Trask sourit a la fille en sachant cela et elle lui rendit. Les élèves continuaient a être appelés et on attaqua les R, ils n'etaient plus qu'une dizaine d'élèves lorsque Trask fut appelé. C'etait son tour, il devait garder son calme, il prit une inspiration et alla s'asseoir sur le  tabouret. Lorsqu'on lui posa le chapeau sur le tête, il entendit une voix et il etait seul apparemment a l'entendre.
* Oh je vois, un petit intellectuel et qui aime se cultiver, il n'y a qu'une maison qui puisse t'acceuillir comme il se doit *

-Sedaigle !

La meme table ou Matilda etait présente se leva et Trask se depecha d'aller les rejoindre. Il savait au fond de lui qu'il irait dans cette maison, il s'assit donc a coté de Matilda, c'etait la seule personne qu'il connaissait a cette table. Il demanda a la fille :

-Ça  va ?

En sachant qu'elle n'allait pas lui dire oui, il attendit.
Matilda Grayling
Matilda Grayling
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Matilda Grayling, le  Mer 26 Aoû 2015 - 23:40

Matilda avait attendu patiemment le résultat de Trask. Elle espérait qu'il avait vu juste et qu'il serait à Serdaigle comme elle. Lorsqu'il fut appelé, il s'avança vers le tabouret avec assurance. Matilda se dit qu'il devait lui aussi être mort de peur et elle admirait son calme.
Le Choixpeau ne mis pas plus de quelques secondes avant d'annoncer haut et fort:
"SERDAIGLE !"
Matilda imita ses nouveaux camarades et applaudit généreusement. Elle fut tout d'abord soulagée de ne pas être seule dans cette maison, contente pour Trask qui se retrouvait là où il souhaitait aller, puis ressentit une certaine jalousie à son égard. Lui avait été envoyé dans la maison qu'il voulait, il se sentirait comme un poisson dans l'eau à Serdaigle. Pas Matilda. Ce sentiment était stupide, elle en avait conscience. Elle tenta de ne pas y prêter attention.
Lorsqu'il s'assit à côté d'elle, elle voulu le féliciter. Mais il fut le premier à lui parler, avec un regard plein de compassion.

"Ça va ? dit il.
-Oui oui, répondit Matilda avec un sourire. Bon c'est vrai que ce n'était pas là que j'avais espérer être, mais si le Choixpeau m'a envoyer à Serdaigle, c'est que c'est la maison qui me correspond le mieux"

Trask lui rendit son sourire, puis fut interpellé par son autre voisin de table qui lui souhaitait la bienvenue. Matilda en profita pour plonger son regard dans l'assiette vide qui se trouvait devant elle et tenter de calmer ses nerds.
Mais pour qui se prenait-il ? Son visage plein de pitié envers la jeune sorcière la mettait en colère. Trask, un fils de moldus, s’inquiétait du sort de Matilda, une sorcière de sang pur parce qu'elle n'avait pas été envoyé dans la maison dont elle lui avait parlé en disant souhaiter y être.
Il se disais surement *La pauvre, elle doit être perdue ici, il faut l'aider !* alors qu'en tant que fils de moldus, c'était lui qui était perdu dans ce monde dont il ne soupçonnait même pas l'existence deux mois plus tôt, et qu'il ne connaissait à présent de celui-ci que ce qu'il avait lu seulement quelques semaines plus tôt dans des livres ! C'était à lui de se sentir étranger au milieu de tous ces sorciers, pas à elle, qui baignait dans la sorcellerie depuis sa naissance ! Cet inversement des rôle rendait Matilda furieuse. En cet instant, elle haïssait le jeune garçon qui minaudait avec les autres Serdaigles et l'observait de temps en temps avec des yeux compréhensifs. Elle même n'osait pas le regarder de peur de le foudroyer du regard, alors qu'extérieurement, il ne lui avait rien fait. Il ne devait pas savoir qu'elle était entrain de le maudir intérieurement. Elle devait contenir sa colère jusqu'à la fin de la soirée, ce qu'elle était toujours parvenu à faire sans que personne ne s'en aperçoive. Matilda pris une grande inspiration et releva la tête tandis que le dernier élève était appelé.
Lui au moins, il irait à Serpentard.
[Fin du RP]


Dernière édition par Matilda Grayling le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:05, édité 1 fois (Raison : J'avais oublier d'écrire [Fin du RP])
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Mar 29 Déc 2015 - 13:49

Rp libre

*Nous y voilà enfin. Poudlard dans toute sa grandeur et sa splendeur*

Rose était enfin arrivée à l'école de ses rêves : Poudlard. Depuis le temps qu'elle attendait ça, ce qu'elle vit ne la déçut pas le moins du monde. Au contraire, elle avait sous-estimé la grandeur et la beauté du château. Vu des barques magiques sur le lac le château resplendissait. La lumière des torches donnait un côté magique au lieu (oui aussi l'un dans l'autre dans un monde de sorcier c'est logique mais imaginez à quel point cela doit l'être pour qu'une sorcière trouve cela magique.)

Une fois les nouveaux arrivés dans l'enceinte du château tous poussèrent à un moment ou un autre un petit sifflement d'admiration. Rose ne dérogea pas à la règle. Elle avait déjà vu des tableaux vivants bien entendu mas ce qui la fascina fut les fantômes. Ces âmes qui étaient restées sur Terre alors que leur corps avait péri. Depuis la mort de son père elle s'intéressait beaucoup aux fantômes et en voir un en chair et en os, enfin façon de parler, était pour elle incroyable.
Tous s'arrêtèrent quelques instants devant les portes de la Grande Salle. Leurs destins allaient se joue là, derrière ces portes devant le regard pressant de centaines d'élèves et de professeurs. Dire que l'avenir de leur sept prochaine années étaient dans les mains d'un vieux chapeau tout rapiécé. Ceci était bien ironique pour sa part.

Une excitation mêlée à une étrange crainte la prit. D'où venait cette étrange crainte ? Sûrement pas du fait de savoir que seul le Choipeaux magique décidera de sa future maison. En effet, toutes les maisons répondraient à ses attentes, c'était sûr. Bon, il est vrai qu'elle ne voulait as vraiment se retrouver chez les Poufsouffles mais ceci n'était qu'un détail et même si le Choipeaux lui fait la surprise de l'y emmener et bien il lui suffirait de s'habituer au jaune. Non... Une autre chose lui faisait peur alors qu'elle était là, devant ses portes fermées, entourée de tous ses nouveaux élèves qui attendaient d'être repartis.
Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Mer 30 Déc 2015 - 18:31

La répartition

Rp libre

Arrivé à Poudlard, Duncan n'en savait toujours pas plus au sujet de la vie scolaire des sorciers. Le voyage en train avait mal débuté, et il n'avait pas été d'humeur à poser des questions sur la nouvelle vie qui l'attendait. En effet, il avait commencé par se battre avec le train lui-même (si si, c'est possible !), avant de se mettre à hurler, puis de cracher au visage d'un élève qui se moquait de lui. Enfin, on l'avait forcé à enfiler l'horrible robe noire qu'il avait du acheter chez Mme Guipure. Certains étudiants se souviendraient certainement du premier voyage du jeune McKay. Malgré tout, il avait fait la connaissance de trois élèves. Une fille de son âge, Elena, et son frère Lïnwe (au bout de quelques heures de trajet il commençait enfin à s'y faire avec son prénom !), ainsi qu'une adolescente qui venait apparemment du même milieu que lui : Alia. C'était bon de savoir que tous ici n'était pas nés entourés de sorciers.

Après le trajet en barque et la découverte du hall gigantesque du château, les élèves de première année firent leur entrée dans une pièce dénommée la Grande Salle. Son âme d'enfant fut absolument émerveillée par ses décors et son ambiance féerique. Quatre grandes tables parallèles réunissaient des élèves plus âgés que lui, observant les nouveaux d'un air curieux ou amusé. La table du fond devait certainement être celle des professeurs. Était-ce la cantine de l'école ? Duncan ne l'aurait jamais imaginée comme telle ! Mais le plus étonnant n'était pas la disposition ou l'énormité de la pièce. Non, c'était plutôt le fait qu'elle ne soit pas couverte. Elle n'avait pas de toit ! Et le pire c'est qu'il ne faisait même pas froid ! Duncan se souvenait pourtant de la nuit fraîche à l'extérieur. Peut-être était-ce la chaleur humaine qui maintenait cette différence de température à l'intérieur. Mais comment les élèves faisaient-ils lorsqu'il pleuvait ? Ils ne pouvaient pas accéder à la cantine ? Ou celle-ci disposait d'un toit coulissant ? Peut-être que la Grande Salle était en travaux ?

La curiosité et l'émerveillement du petit McKay s'évanouirent lorsqu'un adulte (le directeur ?) prit la parole, le faisant revenir brutalement à la réalité :

- Chers élèves, bienvenue à Poudlard ! Le banquet de début d'année va bientôt commencer, mais avant cela...
- J'espère que j'vais pas être dans une classe pourrie, marmonna Duncan qui n'écoutait pas le discours du proviseur.

L'homme continua à parler, expliquant à ses nouveaux élèves qu'ils allaient être répartis dans quatre maisons pendant la cérémonie qui n'allait pas tarder à commencer. Mais l'enfant n'écoutait toujours pas, jamais intéressé par les monologues barbants même s'il aurait du. C'est donc avec le plus grand étonnement qu'il vit le nouvel arrivé sur l'estrade, devant la foule. Un vieux chapeau marron flétri, qui devait certainement puer la moisissure. Au début, il pensa qu'il s'agissait simplement d'un accessoire (de très mauvais gout, certes) que la directeur avait retiré de sa tête pour se sentir plus à l'aise. Mais tout le monde autour de lui fixait l'horrible morceau de tissu comme s'ils attendaient quelque chose de lui, voire même comme s'ils lui vouaient un culte ! Dun' les regarda tous un à un en arquant un sourcil comme s'il les pensait fous. Ses yeux se posèrent sur la jeune fille qui était à côté de lui depuis leur entrée dans la "cantine". Une étudiante de son âge aux longs cheveux noirs ébènes qui lui disaient vaguement quelque chose. Peut-être s'étaient-ils croisés dans le train. A moins que ce ne soit la fille qui était dans sa barque tout à l'heure le long du lac ? Il n'avait pas bien aperçu ses traits de visage tout à l'heure au milieu de l'obscurité. Mais la question était surtout : était-elle folle elle aussi, comme tous les sorciers de sang ?

- C'est quoi l'délire là ? C'est l'dieu des sorciers c'est ça ? Lança-t-il en parlant du chapeau.

Mais le machin ouvrit bientôt la bouche (une bouche ? Avait-il vraiment une bouche ?!) pour chanter. Le garçon secoua la tête de droite à gauche, se demandant si tout ça n'était pas qu'un vaste cauchemar psychédélique. Mais c'était bien réel. Complètement loufoque, mais réel. Tout cela était insensé. Il continua à observer la scène avec des yeux ronds, ne sachant s'il devait s'exaspérer de tout ce cirque ou plutôt en rire. Finalement, lorsque la chanson prit enfin fin et que le silence régna de nouveau, McKay explosa d'un rire sonore incontrôlé.

- Mais... vous êtes... vraiment malades ! S'exclama-t-il entre deux rires.
Contenu sponsorisé

La Répartition - Page 3 Empty
Re: La Répartition
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 8

 La Répartition

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.