AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
SMOBY Tricycle Enfant Evolutif – Be Fun
Voir le deal
13.75 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 4 sur 8
La Répartition
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard

La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Mer 30 Déc 2015 - 18:31

La répartition

Rp libre

Arrivé à Poudlard, Duncan n'en savait toujours pas plus au sujet de la vie scolaire des sorciers. Le voyage en train avait mal débuté, et il n'avait pas été d'humeur à poser des questions sur la nouvelle vie qui l'attendait. En effet, il avait commencé par se battre avec le train lui-même (si si, c'est possible !), avant de se mettre à hurler, puis de cracher au visage d'un élève qui se moquait de lui. Enfin, on l'avait forcé à enfiler l'horrible robe noire qu'il avait du acheter chez Mme Guipure. Certains étudiants se souviendraient certainement du premier voyage du jeune McKay. Malgré tout, il avait fait la connaissance de trois élèves. Une fille de son âge, Elena, et son frère Lïnwe (au bout de quelques heures de trajet il commençait enfin à s'y faire avec son prénom !), ainsi qu'une adolescente qui venait apparemment du même milieu que lui : Alia. C'était bon de savoir que tous ici n'était pas nés entourés de sorciers.

Après le trajet en barque et la découverte du hall gigantesque du château, les élèves de première année firent leur entrée dans une pièce dénommée la Grande Salle. Son âme d'enfant fut absolument émerveillée par ses décors et son ambiance féerique. Quatre grandes tables parallèles réunissaient des élèves plus âgés que lui, observant les nouveaux d'un air curieux ou amusé. La table du fond devait certainement être celle des professeurs. Était-ce la cantine de l'école ? Duncan ne l'aurait jamais imaginée comme telle ! Mais le plus étonnant n'était pas la disposition ou l'énormité de la pièce. Non, c'était plutôt le fait qu'elle ne soit pas couverte. Elle n'avait pas de toit ! Et le pire c'est qu'il ne faisait même pas froid ! Duncan se souvenait pourtant de la nuit fraîche à l'extérieur. Peut-être était-ce la chaleur humaine qui maintenait cette différence de température à l'intérieur. Mais comment les élèves faisaient-ils lorsqu'il pleuvait ? Ils ne pouvaient pas accéder à la cantine ? Ou celle-ci disposait d'un toit coulissant ? Peut-être que la Grande Salle était en travaux ?

La curiosité et l'émerveillement du petit McKay s'évanouirent lorsqu'un adulte (le directeur ?) prit la parole, le faisant revenir brutalement à la réalité :

- Chers élèves, bienvenue à Poudlard ! Le banquet de début d'année va bientôt commencer, mais avant cela...
- J'espère que j'vais pas être dans une classe pourrie, marmonna Duncan qui n'écoutait pas le discours du proviseur.

L'homme continua à parler, expliquant à ses nouveaux élèves qu'ils allaient être répartis dans quatre maisons pendant la cérémonie qui n'allait pas tarder à commencer. Mais l'enfant n'écoutait toujours pas, jamais intéressé par les monologues barbants même s'il aurait du. C'est donc avec le plus grand étonnement qu'il vit le nouvel arrivé sur l'estrade, devant la foule. Un vieux chapeau marron flétri, qui devait certainement puer la moisissure. Au début, il pensa qu'il s'agissait simplement d'un accessoire (de très mauvais gout, certes) que la directeur avait retiré de sa tête pour se sentir plus à l'aise. Mais tout le monde autour de lui fixait l'horrible morceau de tissu comme s'ils attendaient quelque chose de lui, voire même comme s'ils lui vouaient un culte ! Dun' les regarda tous un à un en arquant un sourcil comme s'il les pensait fous. Ses yeux se posèrent sur la jeune fille qui était à côté de lui depuis leur entrée dans la "cantine". Une étudiante de son âge aux longs cheveux noirs ébènes qui lui disaient vaguement quelque chose. Peut-être s'étaient-ils croisés dans le train. A moins que ce ne soit la fille qui était dans sa barque tout à l'heure le long du lac ? Il n'avait pas bien aperçu ses traits de visage tout à l'heure au milieu de l'obscurité. Mais la question était surtout : était-elle folle elle aussi, comme tous les sorciers de sang ?

- C'est quoi l'délire là ? C'est l'dieu des sorciers c'est ça ? Lança-t-il en parlant du chapeau.

Mais le machin ouvrit bientôt la bouche (une bouche ? Avait-il vraiment une bouche ?!) pour chanter. Le garçon secoua la tête de droite à gauche, se demandant si tout ça n'était pas qu'un vaste cauchemar psychédélique. Mais c'était bien réel. Complètement loufoque, mais réel. Tout cela était insensé. Il continua à observer la scène avec des yeux ronds, ne sachant s'il devait s'exaspérer de tout ce cirque ou plutôt en rire. Finalement, lorsque la chanson prit enfin fin et que le silence régna de nouveau, McKay explosa d'un rire sonore incontrôlé.

- Mais... vous êtes... vraiment malades ! S'exclama-t-il entre deux rires.
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Mer 30 Déc 2015 - 20:54

Les portes de la Grande Salle s'ouvrirent et les nouveaux avancèrent entourés d'élèves plus âgés assis à des tables. Tous les regardaient comme ils étaient des bêtes de foires. Certains chuchotaient à leur passage, d'autres riaient et quelques-uns n'avaient qu'une envie : manger. Rose ne savait pas trop quoi penser de cette situation. Disons qu'elle n'était pas dans son état naturel pourtant elle passa outre. Elle releva la tête, mit son masque de fille déterminée et sûre d'elle, effaça toute trace d'émerveillement et commença à avancer parmi les premières années.

Ils s'arrêtèrent au niveau de l'estrade, au bout de la salle, où se tenait la fameuse table des professeurs et au milieu se tenait le directeur : Sergeï Kholov. Un frisson lui parcourut le dos. Disons que le directeur ne ressemblait pas vraiment à un bisounours. Il commença alors son discours de bienvenue :

_Chers élèves, bienvenue à Poudlard !...

Rose n'en écouta pas plus. Elle savait déjà ce qu'il allait dire et comment il allait le dire. Elle décida alors de regarder discrètement autour d'elle les nouveaux pour voir avec lesquels elle avait une chance de s'intégrer. Elle entendit alors un garçon juste à côté d'elle murmurer :

_J'espère que j'vais pas être dans une classe pourrie.

Cette intervention inopinée fit naître un sourire sur le visage de Rose. *Euh... what ? pensa-t-elle perplexe* Comment pouvait-il espérer de ne pas être dans une maison pourrie ? Le Choixpeau décidait en fonction de la personnalité de la personne pour être sûr qu'il se retrouve dans la meilleure maison qu'il soit pour lui. Et pourquoi avoir dit le mot classe ? Il devait sûrement être un né-moldu pour être aussi paumé. Elle jeta un petit coup d’œil dans sa direction. Elle reconnut son visage. C'était l'un des gars dont la barque avait été située juste devant la sienne et qu'ils s'étaient pris lors de l'accostage.

_C'est quoi l'délire là ? C'est l'dieu des sorciers ? lança-t-il alors une fois le discours finit en direction du Choixpeau magique.


Rose pouffa de rire face à cette remarque des plus saugrenus. Il n'avait pas dû écouter le discours du directeur lui aussi. Petit problème comparé à elle, il ne savait pas que son sort était entre les mains de ce chapeau tout rapiécé. Elle se retourna vivement vers lui et lui murmura en souriant amicalement, un brin de malice dans les yeux :

_Tu vas bien voir.

Le Choixpeau se mit alors à chanter et ceci ne loupa pas. Rose examina le garçon du coin de l’œil pour ne pas louper une miette de sa réaction. Ceci fut vraiment épique. À peine le chapeau avait-il commencé qu'il fit des yeux ronds d'étonnement. C'était extrêmement drôle. Pendant toute la chanson son visage passait du : hey les mecs, dites-moi pas qu'c'est pas vrai ?! au : Purée il est doué le ventriloque qui fait ça. Rose se retint du plus profond d'elle même pour ne pas exploser de rire face à cette réaction. Après, elle, était née avec de la magie autour d'elle même si c'était dans un environnement de moldu elle était plus habituée et donc cela lui paraissait plus normal (enfin aussi normal que peut l'être un chapeau vieux de centaines d'années qui chante). Du point de vue d'un né-moldu ça devait relever de la science-fiction.

À la fin de la chanson celui-ci explosa de rire et disant :

_Mais... vous êtes... vraiment malade !

Face à cette exclamation des plus tonitruante plusieurs têtes se tournèrent vers sa direction, certains avec dédains et d'autres ne comprenant pas ce qu'il se passait. Ce garçon était assez drôle et Rose décida donc d'intervenir :

_Mêlez-vous de vos baguettes vous autres ! murmura-t-elle froidement à leur encontre leur jetant des regards noirs.

Rose s'approcha alors de l'inconnu et lui murmura en souriant :

_Je sais que ça peut paraître totalement dingue mais évite d'hurler que ça l'est à chaque fois que tu vois un truc totalement dingue sinon tu n'auras plus de voix très bientôt.
Rozaire Dumaray
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rozaire Dumaray, le  Jeu 31 Déc 2015 - 13:41

Sa répartition était déjà passé depuis un petit moment, et Rozaire s'amusait à regarder les nouveaux venu en se rappelant du moment ou c'était à elle de passer. Ce moment à la fois agréable et mauvais présage, Poufsouffle était de loin la maison la mieux adapté pour elle, cependant il aurait mieux fallu pour elle de tomber sur Serpentard pour le plus grand bonheur de sa famille, oui rien que ça. Celle ci est plutôt autoritaire et un rien pouvait être source de reproche envers Rozaire. Oui depuis le temps elle avait était grandement puni pour se choix de maison, choix qu'elle n'avait pas fait mais qui était le résultat d'un esprit faible selon la grande famille des Dumaray. La jeune fille c'était déjà faite à l'idée qu'elle était le vilain petit canard, la dernière roue du carrosse, tant d'expression pour exprimer se délaissement que Rozaire subissait.

La rentrée était donc un soulagement, le moment pour elle de souffler un peu. Bien qu'elle n'est toujours pas d'amis à Poudlard, l'ambiance de Poufsouffle dépassé déjà tout se qu'elle pouvait espérer, les amis viendront bien plus tard, loin d'être pressé pour cela.

Elle sorti de son Flashback et se remis à observer le bon petit groupe de nouveaux passant chacun leurs tour devant le choixpeau. Une année comme toute les autres se disait-elle, avec comme d'habitude des sales gosses, des têtes et des passables, tout pour faire un monde. Hum ? Qu'entendait-elle au loin ? Un nouveau un peu trop bruyant. Etait-il au courant qu'il s'agit de la meilleur école de magie ? Et que par conséquent il fallait savoir se tenir et se taire ? Non elle ne pouvait décidément pas supporter se genre de personnes, trop confiante avec un égo surdimensionné.

Elle saurait se retenir, du moins retenir sa langue. Mais pour combien de temps, ça elle ne pourrait le dire. En attendant ses yeux allaient fixer se jeune homme, espérant de tout cœur pour lui qu'il se calme avant qu'elle n'est besoin d'intervenir.
Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Jeu 31 Déc 2015 - 14:32

Duncan avait la fâcheuse manie de rire très fort, de façon très indiscrète. Ainsi presque toute la salle se retourna vers lui pour découvrir qui était l'auteur de cette insolence. Lorsque le garçon reprit son souffle, il remarqua qu'un professeur le regardait sévèrement. C'était certainement signe d'avertissement. Duncan haussa les épaules avec une moue provocatrice. Il se fichait d'avoir les professeurs sur le dos, il les porterait en ennemi un jour ou l'autre au cours de l'année. De toutes façons plus tôt il serait renvoyé de Poudlard mieux ce serait, c'était tout ce dont il souhaitait. Il fut néanmoins surpris d'entendre une voix féminine prendre sa défense :

- Mêlez-vous de vos baguettes vous autres !

Il appuya ses paroles en jetant un regard noir à ceux qui s'étaient retournés devant lui et la plupart reportèrent leur attention sur le directeur et le chapeau. Un large sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. Il ne connaissait pas cette petite brune, mais il l'appréciait déjà, bien qu'il trouve l'expression "se mêler de sa baguette" un peu tordue. Les sorciers avaient un langage bien à eux qui sonnait encore étrangement dans ses oreilles.

Une fois le silence de retour, le directeur reprit la parole pour annoncer qu'il allait appeler les élèves un à un, et quelques-uns d'entre eux se remirent à discuter.

- Je sais que ça peut paraître totalement dingue mais évite d'hurler que ça l'est à chaque fois que tu vois un truc totalement dingue sinon tu n'auras plus de voix très bientôt.

Nouveau haussement d'épaules. Les hurlements étaient habituels chez les McKay, quotidiens même. C'était leur façon à eux de s'exprimer, le discrétion était un art qu'ils ne savaient pas manier.

- J'suis vraiment l'seul à trouver ça dingue de voir un chapeau pourri chanter ?! Ils vont nous préparer quoi encore, des loups garous, des gnomes et des fées ?
Répondit-il à moitié hilare.

Il se rendit alors compte qu'il était observé depuis tout à l'heure, et il croisa le regard accusateur d'une jeune fille assise à une table aux couleurs jaunes, non loin de lui. Tout le monde à présent avait cessé de le fixer, mais pas elle. Il soutint son regard un instant, et voyant qu'elle ne cillait pas, s'exclama :

- Elle a un problème elle ?

Malheureusement, sa voix fut étouffée par celle du directeur qui venait de commencer l'appel, et Dun' ne sut pas si la fille en question put l'entendre.

- Adams, Emily.

La petite inconnue du nom d'Emily s'avança timidement vers l'estrade avant de soulever le chapeau et de le mettre sur sa tête. Elle fait quoi là ? C'était peut-être une scène prévue pour la rentrée, une petite pièce jouée par le club théâtre de l'école pour faire une petite blague aux élèves avant l'entrée en classe. Ou alors c'était pour la photo de classe ? Le chapeau désignait peut-être l’emblème du collège qu'il fallait donc porter sur la photo... Mais ce n'était rien de tout cela. Sous les yeux ébahis de Duncan, la chapeau proclama à voix haute "GRYFFONDOR" et Emily retira simplement le chapeau de sa tête et alla rejoindre la table aux couleurs rouge et or sous les applaudissements de celle-ci.

- Il s'passe quoi là ? J'ai loupé un truc ?
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Jeu 31 Déc 2015 - 17:28

Le nouveau haussa les épaules et lui répondit à moitié hilare :

_J'suis vraiment l'seul à trouver ça dingue de voir un chapeau pourri chanter ?! Ils vont nous préparer quoi encore, des loups garous, des gnomes et des fées ?


_Et bah mon vieux t'es mal barrée si tu crois qu'il n'y a que ça qui nous attend !répondit-elle en chuchotant les yeux rieurs.


*Le pauvre, il doit être totalement perdu, pensa Rose.*
Elle ne se moquait pas loin de là. Elle savait à quel point ça pouvait être dur de débarquer dans un univers si étrange qu'était le leur. Même elle avait un peu de mal et s'étonnait de quelques-unes de leurs coutumes. La différence avec le garçon était qu'elle savait cacher son étonnement et qu'elle était un tantinet plus discrète. Chacun avait sa façon de s'exprimer lorsqu'ils étaient complètement perdus. Certain, comme elle, m'était le masque de l'indifférence et d'autres comme le garçon, le faisait bien savoir aux autres.
Pourtant ceci ne la dérangeait pas. Les personnes comme lui n'hésitaient pas à dire ce qu'ils pensaient sans aucun filtre au risque souvent d'être un peu trop honnête. Pourtant même si ce trait de caractère ne plaisait pas à beaucoup de monde c'était l'une des qualités que respectait et recherchait Rose. Elle savait que même si la vérité était une chose parfois dure à entendre elle la préférait à un mensonge plus doux. Elle voulait s'entourer de personnes comme lui avec qui elle était sûre d'avoir la vérité.

Le garçon se retourna soudainement et dit :

_Elle a un problème elle ?

Elle suivit son regard et remarqua qu'une Poufsouffle le regardait froidement. Sûrement une de ses filles qui ne supportait pas le bruit lors de cérémonie officielle. Elle comprenait que cela pouvait paraître gênant et irrespectueux mais ce n'était tout de même pas une raison pour le fixer d'un air assassin.

Pourtant la répartition suivait son cours normalement. La première élève fut appelée par le directeur :

_Adams Emily.


La jeune fille se dirigea donc vers l'estrade, s'assit sur le tabouret et on lui posa le Choixpeau sur la tête. Il ne fut pas long à designer la maison de la fillette.

_Gryffondor.

Sous les tonnerres d'applaudissements de la nouvelle maison d'Emily elle entendit son voisin dire complètement perdu :

_Il s'passe quoi là ? J'ai loupé un truc ?


Elle décida de venir en aide du pauvre garçon. Et d'éclairer sa lanterne.

_Tu es vraiment paumé mon pauvre. Le vieux chapeau que tu vois là bas a été ensorcelé par les fondateurs de l'école, commença-t-elle en pointant légèrement du doigt le Choixpeau magique. Chacun lui a dit les qualités que devaient avoir les élèves qu'ils voulaient recruté. Il y a donc quatre maisons où sont dispersés les élèves. Gryffondor, ceux en rouge et or ; Poufsouffle, les jaunes ; Sardaigle en bleu et Serpentard en vert. En fait chacun d'entre nous sera appelé. On mettra le chapeau sur notre tête et il décidera de notre future maison. En gros tu vas porter un chapeau vieux de milliers d'années et il décidera dans quelle ''classe'' tu seras pour les sept ans à venir. Ouais... je sais c'est vraiment bizarre mais dit toi que c'est mieux que de passer des exam' pour savoir dans quelle maison tu seras.
Rozaire Dumaray
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rozaire Dumaray, le  Jeu 31 Déc 2015 - 18:40

Elle n'avait rien contre lui en particulier, mais les bonnes manières d'une famille prestigieuse ça laisse des marques. D'ailleurs d'où pouvait venir se garçon, il fallait un minimum de tact et de respect dans une école de cette envergure, certainement un enfant de moldu ou bien un sang mêlé à ce qu'elle pouvait en déduire de par sa stupéfaction face à tout ces attraits magique. Mais à quoi s'attendait-il en venant ici franchement ?! Il a pourtant fait l'achat de ses fournitures et déjà rien que ça, cela devait lui mettre la puce à l'oreille ! Celle la révoltait de le voir venir ainsi comme un cheveux dans la soupe et manquer de respect à se prestigieux bâtiment.

_Elle a un problème elle ?

Comment ça ? Est ce à elle qu'il parlait ? Se pauvre bougre se permettait de lui parler alors même que le tors lui revenait ? Néanmoins elle tenait toujours le regard. Des années d’expériences, il ne pouvait gagner à se petit jeu qu'elle avait elle même lancé. Une autre jeune fille semblait aussi se prêter au jeu. Elle ne se souvenait pas être aussi énervante lors de sa répartition.

Son attention se portant momentanément vers la cérémonie en elle même, une jeune fille du nom Adams Emily venait être promu à Gryffondor, une bonne maison pensait-elle, après tout les maisons ne devait n'y être bonne ou mauvaise, enfin normalement.

Elle attendait avec impatience que ce bavard ne passe, voir sa réaction et surtout sa maison. Rozaire reposa les yeux sur ces deux nouveaux élèves qui attendaient l'appel de leurs noms.
Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Sam 2 Jan 2016 - 22:53

La réponse à sa question arriva bien vite, et Duncan dut faire un effort pour enregistrer toutes les informations qui lui tombaient dessus tout à coup :

- Tu es vraiment paumé mon pauvre. Le vieux chapeau que tu vois là bas a été ensorcelé par les fondateurs de l'école. Chacun lui a dit les qualités que devaient avoir les élèves qu'ils voulaient recruté. Il y a donc quatre maisons où sont dispersés les élèves. Gryffondor, ceux en rouge et or ; Poufsouffle, les jaunes ; Sardaigle en bleu et Serpentard en vert. En fait chacun d'entre nous sera appelé. On mettra le chapeau sur notre tête et il décidera de notre future maison. En gros tu vas porter un chapeau vieux de milliers d'années et il décidera dans quelle ''classe'' tu seras pour les sept ans à venir. Ouais... je sais c'est vraiment bizarre mais dit toi que c'est mieux que de passer des exam' pour savoir dans quelle maison tu seras.

Les sourcils rapprochés dans une expression de concentration, il récapitula lentement :

- Donc si j'comprends bien un vieux chapeau nous juge alors qu'il nous connait même pas et c'est lui qui s'occupe de gérer les classes. Vraiment bizarre votre truc. Mais bon c'est sûr, c'est mieux qu'des exams... Avec un peu d'chance le chapeau va s'rendre compte que j'suis pas fait pour être ici et il me renverra chez moi.

A cette pensée, un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres et il regarda devant lui l'air rêveur. Ouais, ce serait vraiment cool qu'il le renvoie chez lui. Ça lui éviterait de devoir trouver un moyen pour partir d'ici. La jeune fille devait certainement trouver cela étrange qu'il soit mécontent d'être scolarisé à Poudlard, les élèves avaient l'air tellement ravis de faire leur entrée dans cette école... Duncan, lui, n'avait qu'une envie en tête : retourner à Glasgow. Il aurait pourtant dû positiver les choses en découvrant que certains enfants venaient d'une famille "normale" comme lui, ou en faisant la connaissance de personnes plutôt sympathiques comme semblait l'être celle à qui il parlait en ce moment même. Mais rien n'y faisait. Il ne pensait qu'à sa famille, ses amis d'enfance, sa vie d'avant, et restait persuadé que rien n'était mieux que cela.

Pendant qu'il voyageait dans ses pensées, le directeur continuait d'appeler : Ambrose Pierre, Barry Lily, Frank Hester, Garrisson Will,... Le garçon leva les yeux au plafond, commençant à s'impatienter.

- Ce s'rait cool qu'il s'mette à pleuvoir, dit-il en pouffant de rire à nouveau, toujours persuadé que la Grande Salle n''avait pas de toit. J'imagine bien la gueule des professeurs si ça arrivait, on s'rait sûrement obligés d'évacuer la salle, poursuivit-il non sans sa vulgarité habituelle qui était souvent mal perçue venant de la bouche d'un si jeune enfant.

Il croisa de nouveau le regard de l'adolescente de la table jaune (les Pofsoufflets ? A moins que ce ne soit les Sardaigles ?). Décidément, elle devait vraiment en vouloir au garçon. Il la fixa à son tour avec dédain, le menton relevé. Duncan avait toujours eu du mal avec le regard insistant des gens. On ne peut pas dire qu'il avait eu le bon exemple : sa mère était la première à agresser verbalement les inconnus dans la rue qui la regardaient un peu trop longtemps à son goût. Les chats ne font pas des chiens.

- Ouais j'aimerais bien qu'il pleuve sur sa tête de pouf. Il la désigna d'un geste de la tête. Une bonne averse en pleine tronche, elle arrêterait p'têtre de me fixer comme ça.

Ses paroles avaient été prononcées volontairement fort, suffisamment pour qu'elles parviennent jusqu'à ses oreilles. Le jeune McKay avait été forgé de façon à ce qu'il ne redoute rien. Le climat quotidiennement agressif chez lui faisait qu'il n'avait pas peur de la violence, c'était même lui qui la provoquait généralement. Peu importe que l'adversaire soit grand, plus âgé ou plus costaud. Alors insulter une inconnue qui avait quelques années de plus que lui, quel jeu d'enfant !
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Dim 3 Jan 2016 - 0:18

À peine la longue réponse de Rose formulée qu'elle se rendit compte que c'était vraiment beaucoup de choses à accumuler d'un seul coup et que parmi le brouhaha de la Grande Salle cela ne facilitait pas les choses. L'expression faciale de son interlocuteur le lui confirma.

_ Donc si j'comprends bien un vieux chapeau nous juge alors qu'il nous connait même pas et c'est lui qui s'occupe de gérer les classes, récapitula-t-il lentement.

_Euh... ouais en gros c'est ça, répondit-elle souriante en se rendant compte que son explication avait été des plus déplorable.
_Vraiment bizarre votre truc. Mais bon c'est sûr, c'est mieux qu'des exams... Avec un peu d'chance le chapeau va s'rendre compte que j'suis pas fait pour être ici et il me renverra chez moi.

*Le renvoyer chez lui ? Pourquoi le Choixpeau ferait-il cela ? se demanda Rose perplexe.*
Elle comprit alors une chose cruciale sur le garçon. Il n'avait aucunement envie d'être à Poudlard. Ceci expliquait son comportement. Il se fichait totalement de ce que les professeurs pouvaient penser de lui, tout ce qu'il voulait c'était de se faire renvoyer. Et pour cela il n'hésiterait pas à faire les quatre cents coups. Rose le regarda alors avec de la peine dans les yeux. Il y avait une forcément une raison à cela autre que celle beaucoup trop simple qu'était qu'il était un enfant rebelle. Sa famille, ses amis, sa vie entière avaient bousculé. Cela devait être très dur pour lui. Après tout il n'était pas du tout préparé à cette nouvelle vie. *Le plus dure sans doute, pensa Rose. Sera de cacher l'existence de la magie à ses amis moldus.* Comment pouvait-on imposer ça à des enfants si jeunes. Sa relation avec eux sera dorénavant toujours tournée sur le mensonge. C'était légitime de vouloir retourner à son ancienne vie. Mais pourtant le fait était là. C'était un sorcier et même si lui refusait d'utiliser la magie elle par contre sera toujours omniprésente autour de lui. Qu'il le veuille ou non.

Elle avait envie de l'aider. De lui faire voir le bon côté de la magie. Elle était sûre qu'une personne au sang aussi chaud que le sien ne pourrait qu'adorer les cours ici. La magie c'était... et bien c'était magique ! Bien sûr elle ne lui demanderait jamais de couper tous les ponts avec son passé. C'était impossible. Elle avait réussi avec ses moldus d'amis mais seulement parce qu'elle s'y était préparée à l'avance. Lui n'était pas près. Mais après tout, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Elle verrait bien comment son insertion se passerait à l'école parce que ce qui était sûr c'était que le Choixpeau allait lui désigner une maison et il n'y pourrait rien.

Pendant que ses pensées vagabondaient la répartition continuait tranquillement. Le garçon reprit alors la parole en riant :

_Ce s'rait cool qu'il s'mette à pleuvoir. J'imagine bien la gueule des professeurs si ça arrivait, on s'rait sûrement obligés d'évacuer la salle.

*Hein ?!* Rose se retourna de nouveau à l'entente de cette phrase. Il croyait sincèrement que la Grande Salle ne possédait aucun toit ? Ça c'était la meilleure. Il devait prendre les sorciers vraiment pour des idiots s'il pensait qu'ils avaient fait la sottise de construire un lieu de repas sans toit. Pour elle cela semblait complètement absurde mais pour un moldu... Non, mais quand même ! Une cantine sans toit fallait aller chercher loin là !

Il reprit presque aussitôt en se tournant vers la Poufsouffle qui le fixait :

_Ouais j'aimerais bien qu'il pleuve sur sa tête de pouf. Une bonne averse en pleine tronche, elle arrêterait p'têtre de me fixer comme ça.

C'est clair, il avait le mérite d'être cache. Et aussi de ne pas avoir froid aux yeux. S'en prendre ainsi à une élève plus âgée et surtout lorsque l'on est né moldus ce n'est pas l'une des meilleures idées du siècle. S'il voulait en venir aux mains, il perdrait forcément. Une baguette contre la force des bras c'était la baguette qui gagnait. Elle ne donnait pas chère de sa peau si cela se produisait.

_Euh... au risque de te décevoir ce n'est pas véritablement le ciel, intervint Rose en chuchotant. C'est un sortilège, une illusion d'optique si tu préfères. Tu pourras faire ce que tu veux il ne pleuvra pas. Enfin pas du toit tout du moins.


Elle le regarda alors en passant son regard de son interlocuteur à la Poufsouffle et essaya de la calmer :

_Tu ne devrais pas t'en prendre comme ça à cette Poufsouffle. Je te l'accorde elle est dérangeante à te regarder avec ses yeux noirs mais ce n'est pas une bonne idée. Je ne doute pas de tes capacités à te battre mais face à une baguette tu ne fais pas le poids et surtout ici. Par contre, si tu veux avoir une chance tu ferais mieux d'apprendre un ou deux sorts et de l'attaquer loin des regards indiscrets, reprit-elle les yeux emplis de malice en regardant le garçon. Après je dis ça... À toi de voir si tu veux de prendre une déculottée devant l'école entière...

*Et surtout si c'est par une Pouffy ta vie à Poudlard est morte... pensa-t-elle.*
Rozaire Dumaray
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rozaire Dumaray, le  Dim 3 Jan 2016 - 14:00

Loin d'elle l'idée de se servir du rang de sa famille pour en imposer devant les autres élèves, car de une bon nombre d'autre était issus de digne famille également et de deux car ça la mettait en horreur d'être associé au membres de ça famille. Elle ne se servirait donc pas de son rang face à se prétentieux, cela n'en valait de toute façon pas la peine. Se n'était qu'un gamin après tout, elle avait bien plus de sagesse que lui ne serait ce pas par rapport à l'âge déjà, et aussi car celui ci ne semblait pas très vif d'esprit. Poudlard acceptaient-il se genre d'énergumènes sous son toit ?

Elle s’efforçait de ne plus se soucier de se garçon, se n'était qu'un première année alors le sort lui même se chargerait de le punir à sa place, il comprendrait très vite par lui même que ça façon d'agir lui sera préjudiciable et fera perdre des points à sa maison, et admettons qu'il se foute des conséquences, se ne sera pas le cas de ses camarades qui ne manquerons pas que de lui mener la vie dur quelque soit la maison. Avec cette pensée en tête Rozaire ne pu retenir un léger sourire narquois, elle qui est du genre patiente, elle se délectait déjà de voir lentement sa descente aux enfers, bien entendu se n'était qu'imagé mais au vu de son comportement il allait sévèrement se faire réprimander un jour ou l'autre.

Ce jours d'ailleurs n'était pas encore arrivé, il en était loin visiblement car l'avertissement qu'elle lui avait donné pas le biais de son regard perçant ne l'avait pas suffit, le serpent se remis à cracher son venin.

_Ouais j'aimerais bien qu'il pleuve sur sa tête de pouf. Une bonne averse en pleine tronche, elle arrêterait p'têtre de me fixer comme ça.

Oui sans nul doute elle sentait qu'il allait faire parti de cette maison, et elle se réjouissait de ce fait de ne pas avoir était réparti comme l'aurait voulu sa famille chez les serpents. Autant dire, une chance pour lui comme pour elle. Cependant elle ne pouvait laisser passer cette affront, le mot "Pouf" prononcé par ce garçon ne désignait pas que ça maison, mais également une insulte envers elle, elle en était sur et certaine. Hors de question par contre de faire un scandale pour le moment, elle avait une étiquette à conserver, si vengeance il y aurait, elle se ferait plus tard et dors et déjà Rozaire préparait sa contre attaque.



Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Dim 3 Jan 2016 - 17:59

- Euh... au risque de te décevoir ce n'est pas véritablement le ciel. C'est un sortilège, une illusion d'optique si tu préfères. Tu pourras faire ce que tu veux il ne pleuvra pas. Enfin pas du toit tout du moins.

Pas le véritable ciel ?! Il reconnaissait qu'une cantine sans toit était une idée farfelue, mais est-ce qu'un sortilège faisant croire cela ne l'était pas plus finalement ? Duncan se rendit compte qu'il n'avait absolument aucune vision de l'étendue des sorts qui existaient dans le monde des sorciers. Tellement perturbé par l'idée d'être envoyé dans une école qu'il considérait comme un pensionnat voire une maison de détention, il n'avait même pas réfléchi à tout ça. Visiblement, on pouvait faire des choses grandioses à l'aide de la magie. Duncan avait du mal à y croire. C'était déjà tellement incroyable d'apprendre qu'on était soi-même sorcier !

- Tu ne devrais pas t'en prendre comme ça à cette Poufsouffle. Je te l'accorde elle est dérangeante à te regarder avec ses yeux noirs mais ce n'est pas une bonne idée. Je ne doute pas de tes capacités à te battre mais face à une baguette tu ne fais pas le poids et surtout ici. Par contre, si tu veux avoir une chance tu ferais mieux d'apprendre un ou deux sorts et de l'attaquer loin des regards indiscrets, reprit-elle les yeux emplis de malice en regardant le garçon. Après je dis ça... À toi de voir si tu veux de prendre une déculottée devant l'école entière...

Il arqua un sourcil, sceptique. Il n'avait pas l'intention de se battre avec cette adolescente de toutes façons. Il était peut-être violent, bagarreur, impulsif, agressif, mais pas encore prêt pour se battre avec une fille. Il pouvait les considérer de la même façon que ses camarades masculins, être un peu brutal avec elles, manquer de finesse en leur adressant la parole. C'était loin d'être un gentleman, et à son âge il avait encore du mal à cerner la différence entre ses relations avec les filles et celles avec les garçons. Mais il avait entendu quelques personnes dire "les hommes ne se battent pas avec les femmes". Pourquoi, il avait du mal à le comprendre. Après tout à la maison il avait vu maintes fois sa mère et son beau-père s'envoyer des coups dans le ventre ou se balancer divers objets au visage. Mais c'était une limite à ne pas dépasser, c'est tout. Normalement.

- Nan mais t'inquiètes, j'vais pas me battre non plus. J'frappe pas les filles, mais faut juste qu'elle arrête de m'chercher.

Par contre, il restait sceptique quant au fait qu'une baguette pouvait prendre le dessus face aux poings. Ce n'était qu'un morceau de bois, rien de plus, il suffisait de le briser. Du moins c'est ce qu'il pensait.

- De toutes façons elle fera rien, ça doit être le genre de personnes qui matent les autres de travers mais qui ont rien dans l'ventre. J'ai pas peur d'elle, ajouta-t-il, un sourire mesquin au visage.

- Layroy, Rose.

Duncan sentit sa camarade tressaillir. Elle s'appelait donc Rose, et c'était la suivante à devoir passer sous le chapeau. Le jeune garçon lui fit une tape amicale sur l'épaule pour l'encourager, un peu plus brutale qu'il ne l'aurait souhaitée.

- A plus Rose, on s'recroisera peut-être.

Il lui adressa un clin d’œil accompagné d'un large sourire avant de la laisser partir sur l'estrade. Cette jeune fille lui avait appris énormément de choses en quelques minutes sur ce nouveau monde. Il se rendait à présent un peu mieux compte de tous les changements qu'il allait devoir subir. Au moins elle l'avait prévenue : il allait y avoir encore des tonnes de choses qui le surprendraient à Poudlard.
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Lun 4 Jan 2016 - 18:47

Suite à ces paroles le garçon arqua un sourcil l'air sceptique et lui dit :

_Nan, mais t'inquiètes, j'vais pas me battre non plus.

*Cool !*
Elle n'avait pas envie d'assister à une bagarre de toute façon.

_J'frappe pas les filles, mais faut juste qu'elle arrête de m'chercher.

*Il est sérieux là ! pensa Rose exaspérée.* Elle avait du mal avec le concept ''tu es une fille donc je ne te frappe pas''. Bon OK ça s'appelait la galanterie mais pour elle c'était rabaisser les femmes. Comme si elles étaient si faibles qu'elles ne pouvaient pas se défendre contre un homme et leur donner une bonne leçon. Quand elle était chez les moldus elle avait supplié ses grand-parents de l'inscrire au karaté à la place de la gymnastique artistique qu'elle répugnait. Au final les garçons de son dojo avaient regretté qu'elle ne soit pas restée chez les gymnastes.

Il reprit aussi rapidement un sourire mesquin aux lèvres :

_De toutes façons elle fera rien, ça doit être le genre de personnes qui matent les autres de travers mais qui ont rien dans l'ventre. J'ai pas peur d'elle.
_Si tu le dis...

Elle restait sceptique sur le sujet. Avec la magie pas besoin d'en venir aux mains pour faire mener la vie dure à quelqu'un. Rose sentait qu'il allait l'apprendre à ses dépens.

_Layroy, Rose.

Elle tressaillit à l'entente de son nom. Elle avait presque oublié que c'était la répartition. Son heure était venue. OK, c'est un peu trop mélodramatique pour la situation mais bon. Le stresse qui c'était évanoui revint aussitôt en quatrième vitesse. Le garçon lui fit une tape sur l'épaule qui devait sûrement être amicale mais qui avait été un peu plus violente que prévu. Elle ne broncha cependant pas restant droite comme un piquet.

_A plus Rose, on s'recroisera peut-être.

Il lui fit un clin d'oeil et lui sourit de toutes ses dents de travers. Elle lui rendit son sourire rapidement et remit son masque. Elle se tenait droite, fière et sûre d'elle. Elle traversa les quelques élèves qui étaient face à elle et monta sur l'estrade. Elle s'assit sur le petit tabouret en bois le visage toujours aussi impassible alors que son cœur battait la chamade. Elle faisait un effort considérable pour éviter de trembler et pour penser à respirer un peu pour qu'elle ne s'évanouisse pas devant des centaines d'élèves. On lui posa alors le Choixpeau sur la tête et celui-ci lui cacha la moitié de son champ de vision. Elle devait paraître bien ridicule, elle droite comme à l'armée et le vieux chapeau tout détruit sur le visage. Soudain elle entendit une voix et elle faillit sursauter.

_Ah ! Tu es bien le portrait de ta mère petite Layroy !

*Euh... What ? * Rose était perdue jusqu'à ce qu'elle se souvienne de ce que lui avaient dit ses grands-parents. Le Choixpeau lisait dans votre esprit et pouvait communiquer par la télépathie. Rose se détendit alors légèrement, comprenant ce qui lui arrivait.

_Si vous le dîtes, dit Rose par l'esprit.
_Si, si, si... crois-moi. Pas seulement au physique mais aussi dans l'esprit. Tu as une soif de savoir aussi grande que la sienne. Tu irais bien un Serdaigle. Une nouvelle Serdaigle dans ta longue lignée.

Rose s'attendit alors à entendre le Choixpeau scander Serdaigle mais il n'en fit rien.

_Pourtant je vois beaucoup de noirceur en toi, reprit le Choixpeau. De la tristesse, de la douleur... Tu as vécu des jours sombres jeune Layroy et ceci te suis encore aujourd'hui. C'est marqué dans ta chair n'est-ce pas ? Pourquoi n'effaces-tu pas cela ? D'un simple coup de baguette magique et tu pourrais effacer cette marque.
_Non...
_Ah bon... Pourquoi ?
_Je préfère garder cette marque pour qu'à chaque fois que je la vois je me souvienne pourquoi je suis encore là et pour qui.
_Bien, bien, bien... et bien tu seras à... SERPENTARD ! hurla le Choixpeau à toute l'assemblée.

On retira alors le chapeau de la tête de Rose et elle put voir la table des Serpents applaudir. C'était un poids qu'on lui retirait de ses épaules. Après tout elle se fichait de la maison dans laquelle elle était et si elle ne suivait pas l'exemple des femmes Layroy de la famille cela lui était égal.

Rose se dirigea alors vers la table de sa nouvelle maison et s'assit sur le banc face à des élèves qui la félicitait et lui souhaitait la bienvenue. Elle se para alors de son plus beau sourire et de son air angélique. Elle entendit alors parmi ses nouveaux camarades le mot de chapeauflou. Elle était donc restée plus de cinq minutes à discuter avec le Choixpeau. Le temps avait semblé s'écouler différemment.

La répartition continuait et elle y prêta bien plus d'intérêt qu'au début. Elle voulait savoir dans quelle maison tomberait sa nouvelle connaissance et surtout quel était son nom. Elle ne le quitta alors pas du quoi de l'oeil.
Rozaire Dumaray
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rozaire Dumaray, le  Lun 4 Jan 2016 - 20:20

Rozaire ne s’intéressa que très peu à la répartition des nouveaux finalement, l'envie lui avait été coupé par se gamin insolent, à présent trop occupé à faire germer des idées de vengeances, pas si méchantes non plus, juste histoire de le remettre à sa place et lui faire tenir sa langue à l'avenir. Un petit sort comme "crache-limace" pourrait être marrant se disait-elle, ça l'empêchera momentanément de parler car il n'aura d'autres choix que de recracher des limaces toutes les trente secondes, oh oui c'était de loin la meilleure idée qu'elle avait en tête, d'autant plus que celle ci n'est pas trop méchante, juste très dégoutante à l'image de ses paroles.

La cérémonie de répartition lui semblait longue et inintéressante, cela n'avait d'importance que pour les nouveaux enfaite. Pas mal de première année étaient passé lui semblait-elle, mais il en restait encore à passer avant de ne pouvoir manger. La jeune fille sortit discrètement un livre qu'elle avait apporté de chez elle, et qu'elle avait piqué dans la bibliothèque familiale, un livre sur les Animagus et l'histoire de ceux ci, certes il y avait ce même genre de livre à Poudlard, mais au moins celui ci elle pouvait le garder pour elle. Rozaire était passionné par cette particularité de la magie et voulait s'y prédestiner une fois l'âge requis.

Sont esprit vagabonda alors entre les lignes du recueille, ne se souciant plus de ceux qui passait leurs tête sous le choixpeau, et si ce garçon venait à passer il ouvrirait certainement sont caquet, ainsi elle ne raterais pas sa répartition bien qu'elle eu l'intuition qu'il soit à Serpentard.
Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Lun 4 Jan 2016 - 23:46

La jeune fille s'avança au milieu de la foule pour rejoindre le tabouret au centre de la scène. Elle avait l'air sûre d'elle contrairement à l'élève précédent chez qui on avait pu percevoir une grande angoisse. Apparemment, Rose n'était pas une personne stressée ou timide, ou en tout cas elle ne le montrait pas. Duncan aimait plutôt bien l'assurance qu'elle dégageait, lui qui l'imaginait tremblotante une fois sur l'estrade. Finalement toutes les filles n'étaient pas de petites princesses fragiles qui redoutaient de passer devant un groupe de personnes.

Le chapeau mit un temps anormalement long à répartir Rose. Si bien que Duncan se demanda s'il allait finir par l'envoyer dans une classe ou plutôt chez elle. Pouvait-il refuser l'entrée des élèves dans l'école ? Mais qu'est-ce qu'il fou ?... Finalement le morceau de tissu se décida et hurla :

- SERPENTARD !

Le garçon la regarda partir vers la table de gauche où tout le monde l'applaudissait, et il remarqua qu'elle avait totalement changé d'expression. Elle était passée d'un visage fermé à un visage rayonnant. Elle devait être contente de sa répartition.

La liste d'appel défila, et son propre nom ne tarda pas à être prononcé par le directeur.

- McKay, Duncan.

Il hésita à s'avancer, et pendant quelques secondes des murmures commencèrent à s'élever dans la salle, cherchant des yeux le garçon du nom de Duncan McKay. Mais finalement, il se raccrocha à son espoir initial : celui d'être rejeté par le chapeau lui-même. Après tout, il ne se sentait pas lui-même sorcier, même si des choses étranges s'étaient manifestées lors de son enfance, des choses qu'on aurait pu associer à de la magie. Mais peut-être s'étaient-ils trompés, peut-être que ces manifestations étranges avaient des explications rationnelles, peut-être qu'il n'était qu'un simple petit garçon normal.
Duncan s'avança donc parmi les étudiants avant que le directeur n'ai pu prononcer son nom une deuxième fois.

Une fois proche du tabouret, son cœur se mit à battre la chamade. Non pas parce qu'il avait la trouille d'atterrir dans une maison qu'il n'appréciait pas (non, ça il s'en fichait, il ne les connaissait pas de toutes façons), mais plutôt parce qu'il voyait là une énième chance d'être renvoyé chez lui. Il attrapa le chapeau de sa main gauche pour le poser sur sa tête. Tous les yeux étaient rivés sur lui, dont celui de la jeune brune qu'il avait qualifié de "pouf". Il lui adressa un large sourire provocateur dont il avait le secret. Puis il entendit le chapeau murmurer d'un voix grave dans sa tête :

- Un fort caractère on dirait...
- Bordel ! Tu peux parler dans ma tête ?!
- Surprenant hein ? Alors, dans quelle maison vais-je t'envoyer...
- J'veux rentrer chez moi, j'veux rentrer chez moi, j'veux rentrer chez moi.
- Retourner chez les moldus ? Tu as encore des choses incroyables à découvrir parmi nous ! Tu verras, ta maison sera comme une seconde famille. Tu vas rejoindre les... SERPENTARD !

Quoi ?! Le chapeau ne le renvoyait donc pas chez lui ?!! Serrant les dents, Duncan se releva brusquement et attrapa le chapeau comme un vulgaire mouchoir avant de le balancer au sol violemment. Il s’apprêtait à se diriger vers sa nouvelle table, mais un professeur éleva la voix pour lui dire sèchement, le regard sévère :

- Jeune homme ! Le choixpeau.

Duncan, bien souvent indomptable dans ses états de colère, hésita à envoyer paître simplement le professeur. Mais son ton autoritaire et les regards braqués sur lui firent qu'il se décida à obéir et il ramassa la chose pour la reposer (ou plutôt l'écraser) sur le tabouret. Il n'avait aucune envie qu'on lui prenne la tête ce soir, mieux valait aller dans leur sens même si c'était avec une mauvaise foi certaine. Sinon il finirait par exploser. Au vu de son comportement insolent, l'adulte se rapprocha tout de même de lui pour lui murmurer :

- Vous ne vous en tirerez pas comme ça McKay.

Il haussa simplement les épaules et descendit de l'estrade sans se retourner pour s’asseoir à la première place venue de la table verte. Que pouvait-il bien risquer ? Une punition ? Un renvoi ? Rien qu'il ne pouvait redouter en somme.

La cérémonie de répartition continua son chemin tandis que l'écossais restait assis là, les mains sur sa nuque, les coudes posés sur ses genoux. Il n'avait même pas remarqué qu'il se trouvait de nouveau aux côtés de Rose. Son regard était braqué à ses pieds, dans le vide. On pouvait sentir la tension à travers chacun de ses muscles, et surtout, les étudiants pouvaient à présent constater à quel point il était lunatique et impulsif.
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rose Layroy, le  Mar 5 Jan 2016 - 22:47

La répartition continua et le nom de l’intéressé fut prononcé.

_McKay Duncan.

*C'est donc comme ça qu'il s'appelle... pensa Rose.* Elle le fixa du regard très intéressée par la suite des événements. Dans quelle maison allait-il tomber ? Elle n'arrivait pas à déterminer laquelle conviendrait au mieux au garçon. De toute façon elle le saurait dans quelques instants.

*Mais qu'est-ce qu'il fait ? se demanda Rose.* Duncan avait l'air d'hésiter. Comment le garçon qui à l'instant avait insulté une fille plus âgée qu'il ne connaissait pas de manière assez virulente pouvait-il hésiter à porter un simple chapeau ? Bon, ce n'était pas un simple chapeau mais tout de même ! Des murmures commençaient à s'élever de la salle à la recherche de Duncan. Rose fronça les sourcils perplexe puis Duncan sembla reprendre sa témérité et traversa les quelques élèves restants et monta sur l'estrade. Il regarda un instant le Choixpeau posé sur le tabouret et le saisit assez violemment de la main gauche sur sa tête. *Un gaucher ? Oh, et puis je m'en fiche de ça ! Pourquoi tu te poses des questions si idiotes Rose ?* Il regarda alors l'assemblée et sourit d'un air provocateur vers la table des Poufsouffles. Rose n'eut pas besoin de se retourner pour voir qui il regardait de cette manière.

La conversation mentale entre Duncan et le Choixpeau fut assez rapide et celui-ci scanda :

_SERPENTARD !


Était-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Rose ne savait pas vraiment. Soit elle était contente que l'une des rares personnes qu'elle connaissait était dans sa maison mais pour lui l'intégration allait être dure. Le pauvre... Il ne savait pas ce qui l'attendait parmi les Serpents... Etait-ce une mauvaise blague jouée par le vieux chapeau ? Dans tous les cas un né-moldu entre tous ces verts et argents ça allait être sportif. Elle n'allait pas s'ennuyer s'ils s'entendaient bien.

Duncan par contre parut soudainement vraiment en colère. Sa mâchoire se crispa et il se releva en balançant le pauvre chapeau au sol. Plusieurs murmurent d'indignations se firent entendre dans la salle. *Oïe... erreur Duncan... erreur... se dit Rose à soi-même.* Il venait de se mettre à dos à la fois les profs et les trois quarts des élèves de l'école. *Et les Serpentards qui vont maintenant croire qu'il répugne tellement leur maison qu'il en devient en colère... * Rose savait que ce n'était pas le cas parce qu'il ignorait tout de la magie et que les maisons et leurs significations ça lui passait par-dessus la tête.

Un professeur intervint alors lui aussi en colère par cet affront :

_Jeune homme ! Le choixpeau.


Duncan hésita un instant et Rose retenait sa respiration au pressentiment d'une nouvelle boulette de la part du garçon. Heureusement celui-ci prit la bonne décision. Enfin... presque. Il ravala une partie de sa fierté, ramassa le Choixpeau et le posa avec la délicatesse d'un troll des montagnes sur le tabouret. Le professeur les yeux noirs de colère sembla chuchoter des paroles froides à l'oreille de ce pauvre insolent. Et comme à son habitude... enfin... habitude qu'elle connaissait depuis seulement quelques minutes, il haussa les épaules et se dirigea à leur table. Les anciens Serpentards le regardaient soit avec dédains, soit avec colère, soit avec effarement. Il ne venait pas de se faire des amis. Son intégration semblait être compromise. Il allait vivre un enfer sans nom s'il continuait comme ça. Rose prit la résolution d'essayer de veiller sur lui. Après tout, il pourrait toujours lui être utile un jour ou l'autre et il ferait un redoutable allié

Il s'assit juste à côté d'elle mais il était tellement furieux qu'il ne sembla pas la remarquer. Il était tendu, la tête entre les mains à regarder le sol comme s'il lui avait fait subir la pire des tortures. La répartition suivait son cours et Rose sembla hésiter. Fallait-il le laisser se détendre tout seul ou au contraire lui parler pour qu'il arrête de broyer du noir ? Elle opta pour la deuxième solution.

_Tu aimes le danger on dirait Duncan. Tu viens de te faire plus d'ennemis en trente secondes que Voldemort dans toute sa vie.
Duncan McKay
Duncan McKay
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Duncan McKay, le  Mer 6 Jan 2016 - 1:02

Respire. Respire. P*TAIN D'ECOLE DE */@?# ! Respiiiiire. Duncan prit une grande inspiration, les mains toujours crispées sur sa nuque. Il ne pouvait pas se permettre de péter les plombs, pas ici devant une centaine d'élèves. Il sentait encore de nombreux regards posés sur lui et il oscillait encore entre l'envie d'exploser contre eux tous ou plutôt de se raisonner et de se calmer. Mais il fallait qu'il se calme, c'était un devoir. Sinon il deviendrait la bête de la foire de la Grande Salle, comme dans le train plus tôt dans la journée.

- Tu aimes le danger on dirait Duncan.

Était-ce une pique que Rose lui lançait là ? Est-ce qu'elle lui faisait la morale ? Les nerfs encore à vif, il avait tendance à mal interpréter les paroles des autres. Bien sûr qu'il aimait le danger. Il le provoquait même. C'était un peu sa philosophie de vie, surtout depuis qu'il avait reçu sa lettre d'admission à Poudlard.

- Tu viens de te faire plus d'ennemis en trente secondes que Voldemort dans toute sa vie.

Des ennemis, Duncan allait en avoir des tonnes dans cette école, il s'en rendait compte un peu plus à chaque seconde. Mais ça ne le dérangeait pas. En fait, il aurait même souhaité ne jamais se faire d'amis ici. Il refoulait tellement le fait de faire partie du monde sorcier qu'il aurait haï volontiers chaque parcelle de celui-ci s'il le pouvait, les élèves y compris. C'était malheureusement impossible. Il pouvait tenter tant bien que mal de s'en persuader, mais il ne pouvait détester chaque étudiant de Poudlard. Au mieux, il pouvait y croire pendant quelques minutes lors de ses accès de colère. Mais il ne détestait pas ceux qu'il avait rencontré durant son voyage de départ, Lïnwe, Alia, Elena. Rose non plus. Il ne savait pas encore comment leurs relations allaient évoluer, vers du positif ou du négatif. Mais pour l'instant il ne pouvait pas les lister dans ses innombrables ennemis.

Il prit une seconde grande inspiration en fermant ses paupières durant un court instant. Puis il répondit en un soupire :

- J'ai jamais vu Star Wars, mais j'veux bien t'croire.

Dark Vador, Voldemort, ça se ressemblait un peu non ? Non ? Bon d'accord... En tout cas, Duncan n'avait aucune idée de qui était Voldemort. Il ne savait d'ailleurs pas non plus qu'il s'agissait d'un prénom réel. Chez les siens les hommes s'appelaient William, Tom ou Alexander. Certainement pas Voldemort. Pour lui, Voldemort n'était donc qu'un personnage de film de science-fiction, rien de plus. Même si le film en question ne comportait en réalité aucun Voldemort.

Tandis que la tension redescendait, la cérémonie continuait et elle fut bientôt terminée, clôturée par les paroles du directeur :

- La répartition étant à présent terminée, nous pouvons à présent passer au banquet. Bienvenue aux nouveaux élèves et bon appétit !

Le jeune McKay se rendit alors compte que son estomac grondait, et qu'il était vraisemblablement temps de le remplir. Il relâcha la pression totalement et releva enfin la tête, croisant quelques paires d'yeux à sa table. Mais la seule chose qu'il remarqua était tous ces plats et ces boissons qui étaient apparus devant lui. Un serveur avait-il réellement eu le temps d'apporter tout cela pendant que le garçon avait la tête baissée ? En tout cas tout avait l'air succulent. Dun' ne fit pas de remarque, il se contenta de se ruer sur la nourriture. L'heure n'était à présent plus à la discussion mais au repas.

FIN DU RP POUR MOI Smile
(en espérant avoir d'autres occasions de rp ensemble !)
Rozaire Dumaray
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Rozaire Dumaray, le  Mer 6 Jan 2016 - 13:59

[dernière réponse aussi histoire de bien conclure cette petite querelle]


Alors que le jeune homme fut appelé pour sa répartition Rozaire ne prêtait déjà plus attention à cela, celle ci était tout simplement attentive à la fois sur le livre et attendait patiemment un nouveau commentaire désobligeant du garçon. Son mauvais regard n’atteignait donc absolument pas sa cible, entre le livre et ce garçon le choix était vite fait pour elle, mais si par malheurs elle aurait croisé se regard provocateur, elle n'aurait sans nul doute pas baissé le regard et ça vengeance aurait était d'autant plus grande.

Le garçon passa alors sous le crible du choixpeau, le résultat était comme elle l'avait prédit un Serpentard, et pour faire bonne mesure il manqua ouvertement de respect au choixpeau.

_Jeune homme ! Le choixpeau.

La voix du professeur attira alors l'attention de Rozaire, qui attendait justement se genre de remarque, elle referma vivement son livre et pointa son regard vers l'estrade. Oui c'était bien lui, et avant ça elle avait entendu crier "Serpentard" contente que ça déduction se soit une fois de plus concrétisé elle scruta comment cet incapable de nouveau était en train de se mettre à dos toute l'école. Certes elle était en colère comme tout les autres, de par cet irrespect, mais aussi elle se délectait du spectacle. "Voilà se qui arrive lorsqu'on fait venir n'importe qui à Poudlard..." se mit-elle à penser alors que le jeune Ducan ? est ce bien ce qu'elle avait entendu ? Ducan, Dunca ? Elle n'était plus sur ! Enfin bref celui ci ramassa le choixpeau et d'un nouveau geste irrespectueux, il écrasa ce pauvre vieux chapeau sur le tabouret, pour finalement rejoindre la table de sa maison. Exaspéré Rozaire soupira en secouant la tête, l'année promettait d'être forte en désagréments.

Il était inutile de le surveiller plus, l'heure était venue de manger et elle avait une faim de loup. Quand à ce garçon les serpentard s'occuperont eux même de son sort. Elle se servit et mangea à sa faim.
Contenu sponsorisé

La Répartition - Page 4 Empty
Re: La Répartition
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 8

 La Répartition

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.