AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 5 sur 9
Une classe déserte
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle

Re: Une classe déserte

Message par : Luia Luminos, Dim 17 Avr - 15:28


[HJ:Petrus veut que je poste de temps à autre quand même alors me voilà]

Luia observait son collègue faire son interrogatoire de manière très professionnelle. Il notait les réponses de la jeune élève, posait des questions claires, cherchait à comprendre. Luia avait accepté de ne pas poser trop de questions, aussi elle les observait tout les deux. Elle trouvait la jeune fille sûre d'elle mais qu'Arcturus ne se laissait pas du tout démonter, ce qu'il fallait faire.

Ce dernier posa une dernière question, toujours sur le fait que le corps n'était pas celui d'Evan, le professeur cité. Parfait, professionnel, clair, l'ancienne Serdaigle appréciait le travail de son collègue. La jeune femme répondit:


- J'dis pas ça.

Comme une enfant réprimandée, bien sûr. Elle ajouta:

Je dis que c'est une possibilité.

Bien, bon début déjà mais ça ne répondait pas totalement à la question de son collègue et la Serpentard le savait, comme Luia et son collègue. Elle finit en disant:

Mais il s'agissait possiblement de lui.

Puis:

Mais moi, je n'ai vu que son corps.

Luia n'attendit pas de voir la réaction d'Arcturus cette fois. Elle demanda donc:

-Bon, je sais que je suis censée juste observer ce que fait mon collègue. Mais j'aimerais savoir pourquoi vous vous obstinez à ne pas répondre clairement. Notre question est simple: était-ce oui ou non Evan qui était là ce jour-là?

Luia ne supportait pas les réponses énigmatiques de la jeune sorcière et Arcturus non plus d'ailleurs, elle l'avait sentie. Elle attendit la réponse avant de le laisser reprendre l'interrogatoire et d'intervenir encore si besoin. En attendant, elle allait continuer à l'observer.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une classe déserte

Message par : Shela Diggle, Mar 19 Avr - 11:22


Madame l'observatrice se fait désormais enquêtrice, mais la question n'est pas aussi simple. Autrement il n'y aurait pas eu de petit comité pour m'accueillir ici, ç'aurait été une polie conversation au détour d'un couloir, et basta. Et je ne peux clairement répondre à leur question; je ne sais rien, je suppose. Je teste, j'examine, tâte la pâte. Techniquement, j'ai vu Evan. Certains s'aventurent à douter de son identité. Et moi je joue des deux idées. L'ancien Vert touchait du bout des doigts; du plaisir certes, mais à jouer. Ne pas répondre clairement n'est point amusant si l'on n'y ajoute aucune règle et ambition. Sauf que ce ne fut pas la seule chose que de ses doigts il rencontra. Sérieusement. Une arme blanche pour un entretien. Pour une gamine qui n'sait correctement suivre la danse imposée. Tu te lasses, tu te lasses, mais tu me fâches. Sauf qu'à ce jeu, tu ne m'auras point. Parce qu'Auror et autres habilités à faire cracher des vérités, c'est bien beau, mais certaines méthodes portent des masques.

- Ne m'oblige pas à ressortir cette lame, Shela...S'il te plait...Je serais vraiment mal si j'y suis obligé...Dis-nous simplement oui ou non et ce sera tout, tu pourras partir. On veut juste faire notre travail d'Auror donc dis-nous si cet Evan est bien le vrai ou un imposteur... Faire mine de réfléchir. En fait, je ne pense pas pouvoir répondre à cette question. Mais si ça vous chante... Remonter sa manche. Tendre la main, tirer du lot l'index. Soutenir le froid regard du monsieur. Tiens, vas-y, coupe moi donc l'doigt. Mettre au défi de. Oseras-tu, n'oseras-tu pas ? C'est qu'un doigt vous aidera certainement à voir plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Luia Luminos, Mar 3 Mai - 15:59


Luia avait essayé de reposer la question mais la jeune femme s'obstinait évidemment. Et Arcturus le lui fit d'ailleurs bien remarquer ainsi:

- C'est inutile, Luia...Elle prend plaisir à faire ce qu'elle fait et lui signaler que ça nous déplait accroit le plaisir qu'elle a à le faire...

Puis il sortit un couteau de son manteau. Luia vit alors rouge, un Auror ne faisait pas ça. A moins de vouloir intimider la personne interrogée? L'Auror planta le couteau dans la table et s'appuya dessus en demandant:

- Ceci-dit...Tu commences très sincèrement à me gêner dans mon travail et par conséquent, je suis habilité à agir de la façon qui me plait pour t'arracher une vérité, dans le cadre du raisonnable...Si je prenais ce couteau et qu'avec, je te tranche un doigt, cela serait plus simple pour moi de discerner des mots dans tes hurlements que dans tes petites phrases énigmatiques...Alors, je te le demande une dernière fois : Penses-tu que le Evan qui a attaqué la salle d'astronomie était le vrai, oui ou non ?

Bon, OK, c'était bien de l'intimidation mais assez musclée là quand même... Le jeune homme rangea le couteau en le retirant de la table et dit:

- Ne m'oblige pas à ressortir cette lame, Shela...S'il te plait...Je serais vraiment mal si j'y suis obligé...Dis-nous simplement oui ou non et ce sera tout, tu pourras partir. On veut juste faire notre travail d'Auror donc dis-nous si cet Evan est bien le vrai ou un imposteur...

Au début, oui. Mais pas depuis le couteau. Enfin, vu l'obstination de la petite, on ne pouvait pas vraiment en vouloir au jeune Auror. L'interrogée fit mine de réfléchir avant de dire:

En fait, je ne pense pas pouvoir répondre à cette question. Mais si ça vous chante...

Elle remonta sa manche et tendit la main, l'index en évidence avant de dire à Arcturus:

C'est qu'un doigt vous aidera certainement à voir plus clair.

En réponse, l'Auror en formation rangea ses affires, passa une main sur son visage et se leva, se dirigeant vers la porte en disant:

- Merci pour toutes ces précieuses informations...Tu nous auras été très utile, retourne donc à tes cours.

La jeune fille quitta la pièce et il revint s'asseoir en disant après un long soupir:

- Booon...Je l'avoue, j'ai un peu disjoncté sur la fin mais j'ai tenté l'intimidation pour essayer de la faire se taire...Mais bon, qu'est-ce que j'espérais ? C'est une Serpentard, comme moi...Elle ne se serait pas tue, elle ne s'est pas tue, d'ailleurs, elle a insisté avec effronterie...Dis-moi, Luia...tu penses que je pourrais envoyer une amande pour obstruction à la justice lors d'une enquête officielle du Ministère ? Je dis ça parce que...Coté respect des agents du maintien de l'ordre, je pense que ça remettrait les pendules à l'heure, ça éviterait qu'elle retente de jouer les petites excentriques...Enfin bref...Comment j'ai été ?

Luia répondit de suite:

-En effet, tu as un peu disjoncté mais tu su faire preuve de sang froid face à une jeune Serpentard qui se jouait de toi, même si tu es aussi un Serpentard. Et tu peux envoyer un amende si ça te chante, elle a pas été très respectueuse, c'est vrai. Enfin je t'ai trouvé parfait. Tu as tout tenté, y compris l’intimidation (bien que ta manière d'intimidation m'ait fait peur en début) et tu n'as peut-être pas eu ta réponse mais tu t'es bien obstiné comme elle et avec sang-froid, bref, c'était bien...
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Une classe déserte

Message par : Aya Lennox, Ven 24 Juin - 4:46


Un moment de tranquillité
PV avec Rose Thelxiope


Le beau temps était revenu depuis peu, aux alentours de Poudlard. Si le printemps et le début d’été avaient été plutôt tristes cette année, quelques rayons de soleil daignaient parfois se montrer, derrière les nuages, laissant aux élèves les plus enthousiastes la joie de profiter du parc pour s’aérer un peu.

Aya, quant à elle, ne voulait rien savoir du beau temps. Au diable les rayons du soleil printanier. Elle avait à faire, et cet après-midi de libre pourrait lui servir. Son sac vidé de livres de cours et de cahiers aux pages cornées sur l’épaule, elle prit son temps pour errer dans les couloirs, à la recherche d’un endroit tranquille. Loin des couples se bécotant dans les couloirs, pensant être à l’abri des regards et loin des groupes d’amis papotant gaiement. Elle bifurqua à droite au détour d’un couloir et prit un escalier menant à des salles de classe.

Regard jeté à droite, regard jeté à gauche, avant que la petite silhouette de lutin d’Aya ne se tourne vers une porte. Pourquoi cette porte, Aya n’en savait rien. Son instinct lui fit tendre l’oreille. Pas un bruit ne semblait émaner de cette pièce. Donc la voie était libre.

La porte s’ouvrit dans un grincement. La salle inoccupée l’accueillit dans une odeur de vieille pierre et quelques grains de poussière flottaient dans les rayons froids du soleil, pourtant estival. Elle-même n’avait pas souvenir de cette salle de classe, mais elle s’en fichait. Elle ferma la porte derrière elle en jetant un œil au dehors, dans le couloir de toute évidence vide.

« Donc, donc, donc. » chuchota Aya pour elle-même. Elle choisit la table du milieu, et sortit de son sac son carnet. Elle commença à griffonner quelques mots, réfléchissant et marmonnant pour elle-même des morceaux de phrases incompréhensibles.

Elle s’oublia bien vite dans son occupation et se perdit dans ses pensées, regard vissé sur les grains de poussière qui volaient autour d’elle. Elle avait sorti sa baguette magique, et s’amusait, après avoir lancé la fameuse formule de lévitation, à faire voler son carnet un peu partout dans la pièce.

Elle se redressa cependant brusquement et le carnet tomba violemment sur le sol. Elle ne pouvait donc pas passer un moment seule, tranquille, loin des autres ?

- Bordel, c’est quoi le problème ? lança-t-elle, passablement agacée, en se retournant pour pointer sa baguette magique sur la source du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Rose Thelxiope, Mar 28 Juin - 3:39


La chaleur de l’extérieur reussissait presqu'à pénétrer les murs immenses de l'école. Il faisait chaud, trop pour la jeune verte et argent, pas assez pour la plupart des autres élèves. Rose n'aimait pas l'été, le soleil, la lumière trop éclatante, la joie qui semblait tournoyer autour de tout le monde, l'amour éphémère d'un trimestre.

Comme une évidence, elle se confina derrière les murs du château, sans aucune envie d'y sortir. Étrange pour une jeune femme de seize ans, mais le tempérament de la belle faisait qu'elle était .. Associable ?
Elle se dit que ce ne serait que bénéfique de rester ici, vu le temps, tout le monde serait dehors, les adulés, les intellos, les perdus, les sportifs, les natures, tous. Sauf elle, et sûrement quelques personnes lui ressemblant un peu.

Au petit matin, elle décida d'aller dans un coin tranquille, qu'elle avait déjà découvert, pour bouquiner un temps, et tester de nouvelles formules apprises durant ses cours ou non. Elle chercha un moment, à l'endroit parfait pour son petit programme, et une salle de classe vide lui vint alors à l'esprit. Cette salle qu'elle avait découvert par hasard, quand elle voulait échapper aux cours barbants d'il y a quelques semaines. Cette pièce, plutôt grande, très certainement obsolète, qui servait sûrement auparavant aux cours de défense contre les forces du mal, ou quelque chose de similaire. Enfin c'était l'idée que la Serpentard s'était faite.

Elle prépara donc son sac en conséquence, et partit la retrouver.
Elle prit l'escalier, sympathique pour une fois, et arriva à l'étage où se trouvait son repère de la journée, prit la première à gauche, puis bifurqua sur sa droite. Le couloir semblait désert, les cours devaient être commencés. Rose s'assura tout de même de ne pas être aperçue, et entra, baguette à la main, dans son antre.

- Bordel, c’est quoi le problème ? dit une voix inconnue, manifestement pas heureuse de voir quelqu'un d'autre que sa petite personne.

A peine rentrée, elle se faisait déjà agressée, la pauvre ne savait absolument pas à qui elle venait de s'attaquer.
En une fraction de seconde, sans réfléchir, la verte lança un #Levicorpus qui souleva en l'air, tête en bas, l'hôte de ses mots qui l'avait particulièrement agacée.

C'était une Serpentard aussi, assurément dans la même tranche d'âge qu'elle. Une blonde, aux yeux bruns. Tout les contrastait, sauf apparemment le caractère.

Elle la dévisagea, puis prit la parole :

- Toi, visiblement ?
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Une classe déserte

Message par : Aya Lennox, Jeu 30 Juin - 13:38


Elle avait de la compagnie. Et, visiblement, de la compagnie de mauvais poil. Sous le coup du sortilège de sa compagne de Serpentard, qu’elle avait sans aucun doute reconnue, Aya put dire Bonjour à la table sur laquelle elle s’était installée quelques instants plus tôt.

- Toi, visiblement ?

Un grognement échappa à Aya qui lorgna la nouvelle venue d'un mauvais œil. Ce n'était sûrement pas elle, le problème, mais bien l'agressivité exagérée de sa nouvelle copine de classe. Elle pouvait parler. Niveau agressivité gratuite, elle battait elle aussi des records.

- Réactive, dis-moi.

Un rire moqueur accompagna son #Locomotor Mortis, qui bloqua les deux jambes de sa comparse. Pas bête pour un sou, Aya avait décidé de ne pas immobiliser totalement sa rivale d’une minute. Elle était de toute évidence en mauvaise posture et préférait lui laisser une chance de la défaire du maléfice qui la maintenait à l’envers. Et puis comme ça, elles étaient à égalité.

- Un Levicorpus ? C’est tout ce que tu sais faire ? Un Maléfice Cuisant aurait fait meilleure impression.

Elle avait visiblement envie de jouer, et Aya se surprit à lâcher un autre rire moqueur. Le sang commençait à peine à lui monter à la tête, mais elle ne gigota pas. Elle fixait Rose d’un œil avide et provocateur, les bras croisés. Elle ne connaissait pas personnellement cette verte, mais semblait toute disposée à faire plus ample connaissance dans les meilleurs termes possibles. Façon de parler. Elle hésita un instant, se mordit la lèvre inférieure.

- Allez, j’attends. Fais-moi plaisir, cuis-moi le visage pour voir.

'Manquait plus qu'elle le fasse vraiment. Mais ce doute était indétectable au creux des pupilles étincelantes d'une Aya qui commençait à trouver le temps long, là-haut. L'idéal aurait été de se trouver face à face. Histoire de s'amuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Lydie Nouël, Mar 9 Aoû - 5:29





Duel de Fauve


PV with Linvé suite d'ici

Un pas, deux, l'un devant l'autre.
Tout d'un coup elle contrôlait sa démarche. Pourquoi? Elle s'efforçait de marcher dignement, sans raison apparente. Recherchait-elle dignité ou bien féminité? Elle n'en avait aucune idée. Ce qui était sûre c'est que, durant l'espace d'une seconde, Lydie s'était concentrée sur le mouvement de ses jambes, le prolongement sur ses pieds, afin d'avoir l'air naturelle.

Enflammée comme sa chevelure, impétueuse comme son blason.
Elle n'était tout sauf naturelle, loin de son état habituel où seuls s'affirmaient rêverie et sérénité. C'est alors que le vagabondage se transforma en traque. Sa colère réclamait d'être exprimée, sur le point d'éclater. Ses yeux étaient plissés, son regard vif scruptait les passant. Y-trouverait-elle son bouc-émissaire?

Etirant son cou, éclair blond aperçu derrière ses cheveux roux.
C'était furtif, discret, et pourtant elle n'avait pas rêvé. Elle ne rêvait plus. Son esprit bouillonnant identifia immédiatement la personne qui se trouvait derrière elle. Des blondes platines, il n'y en avait pas cent. L'avait-il suivit? Cela aurait expliqué son changement de comportement. Elle avait changé son apparence, car on l'observait, de loin. Elle l'avait senti.

Démence ou vérité.
Elle le saurait rapidement. Si le lionceau la suivait bien, il passerait cette porte en bois, tout comme elle. En silence, elle referma sa seule issue, l'entrée de son ennemi. Si elle avait vu juste, il arriverait bientôt. Alors, elle restait là, au milieu d'une salle de classe déserte. Elle compta dix tables de deux places qui avait été plaquées contre les murs. Elle dénombra quatre fenêtres de chaque côtés. Une était ouverte, sur sa gauche, et faisait léviter ses cheveux.

Aspect mythique, humeur chaotique.
Elle avait dégainé sa baguette, la pointait sur le sol, pour l'instant. Tout ses muscles étaient aux aguets. Ses prunelles fixait la porte en bois. Son menton était légèrement baissé, ses sourcils froncés. Battement de coeur paniqués, respiration contrôlée. Elle l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 9 Aoû - 12:40


PV Gwendia
Autorisation des admins pour les dés.


                           

Filer sa toile
comme l'araignée
la Maîtresse de ces lieux
vieux
sales
riches
pauvres
abandonnés
peuplés.

Filer sa toile
sa maison qui résiste face au temps
qui ne tient pourtant
qu'à un fil.

Filer sa toile
représentative de sa vie.

Filer sa toile
pour capturer son ennemi
mieux le manger
remplir cet estomac
combler
cet appétit
de tigre.

Il déplie ses bras comme un vautour qui déplierait ses ailes pour attraper sa proie. Et il est là. Dans ce coin. Près de l'araignée. Princesse du temps. Étiré entre deux murs. Le couloir se fait bientôt désert comme si les élèves savaient ce qu'il se passerait. Comme si les armures s'étaient défilé. Comme si les tableaux devenaient muets. Spectateurs d'un quelconque combat. Auditeur d'un opéra. Le temps semblait s'étendre. Entre la fenêtre sud. Et la fenêtre nord. Le temps s'était... figé. Sur cette toile d'araignée.

L'ennemie satanique venait de prendre congé dans cette espèce de salle vide. Aménagée pour un duel. Elle aussi, ne semblait pas être là par hasard. Tout était fait en sorte de convenir aux attentes du garçon. D'ailleurs, il hésita un instant avant d'entrer. L'irlandais avait une revanche à prendre.
Il entra.

Comme si de rien n'était
un étudiant perdu
au fin fond d'un couloir perdu
dans une école perdue
d'enfants perdus.

Et elle l'attendait. Pendue à sa baguette.
Pas un mot entre les deux rivaux.
Ils n'avaient besoin que d'un regard pour se comprendre comme deux amants.
Ha si. Finalement.

« Pourquoi ? » Une question plutôt... vaste. Peut-être trop.
Pourquoi tu vis ? Pourquoi tu meurs ?
Pourquoi toi ? Pourquoi moi ?
Pourquoi cette question ? Pourquoi ce combat ?
Ce combat de lions.

1- Le parquet glisse. Hughie est passé dans les parages. Le lion arrive à se rattraper derrière une table.
2- Expelliarmus ! Tant qu'à faire, autant la combattre sans sa baguette (le sort ne touche pas Lydie de plein fouet).
3- Episkey ! Merd*. Il s'est gouré de sort.
4- Avec le stresse, il balance un encrier sur Miss Nouël.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Maître de jeu, Mar 9 Aoû - 12:40


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Lydie Nouël, Lun 15 Aoû - 9:08





Duel de Fauve


PV with Linvé suite d'ici

Et il entra finalement, quelques longues secondes plus tard.
Ce ne pouvait être une coincidence, ça ne l'était pas. Il se tenait devant elle, ne resta pas bien longtemps silencieux.

- Pourquoi ?

*Pourquoi quoi? Idiot!* qu'elle eut envie de lui répondre. Sauf qu'elle n'avait pas envie de lui parler. Elle avait la bouche sèche, sa langue demeurait immobile, même avec un semblant de volonté, la rouquine n'était pas sûre de pouvoir la faire se mouvoir. A contrario, les muscles de ses bras et de ses jambes étaient tendus, prêt à réagir au moindre ordre, prêt à user de leur réflexe.

Mais, pourquoi quoi? Ça l'intriguait, tout de même. Ne voulait-il pas régler ses comptes, lui aussi? Ne comprenait-il pas comment ils en étaient arriver là? Etait-ce du regret? De l'amertume? De la haine? Inclination? Affection? Affliction? Fiction? Flexion.

Lydie avait fléchit vivement les genous après avoir sursauté. Le jeune lion venait de glisser lamentablement sur le sol, s'était rattrapé de justesse sur une table. Elle n'essaya pas de retenir un sourire en coin des plus moqueurs. Pathétique. Elle passa la main dans ses cheveux et le defia du regard. Elle allait lui montrer qui était le plus compétant des deux.

1. La rouquine se détend inconsciement face au ridicule de Lïnwe. De ce fait, sa prise au sol se fait moins forte et elle glisse à son tour, sans table pour se rattraper.
2. Lydie éclate d'un rire strident digne des plus grandes VF de méchant. Seulement, elle avale sa salive de travers et est lancée, malgré elle, dans une quinte de toux.

3. La fillette pointe sa baguette vers un encrier et murmure un #Oppugno, ce qui le propulse sur la robe du sorcier.
4. Profitant du trouble de son adversaire, la née-moldue s'empresse de lui lancer un #Bloclang: "Ça t'évitera de dire des conneries"

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Maître de jeu, Lun 15 Aoû - 9:08


Le membre 'Lydie Nouël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 17 Aoû - 17:41


Le post le plus petit de mon existence je crois. Gg !

Maître de sa folie, il glissa par terre. Pour cause de parquet trop propre. Bien la première fois que le concierge faisait son boulot à merveille. On ne pouvait cependant guère lui reprocher, évidemment. Cette salle de classe, havre de paix, allait dans un instant se craquer. Le gryffon se rétama par terre en s'agrippant au dernier moment. Il renversa une table mais ce n'était pas plus mal pour se protéger de la sorcière.

Elle aussi avait glissé. Chef. A croire qu'Hughie le faisait exprès. A croire que toute cette mascarade avait servi finalement à rien. A croire que toutes ces espérances et toutes ces illusions ne faisaient rien. « On dirait que t'es aussi habile qu'un singe !? » Pourquoi avait-il sorti ça ? Bonne question. Même lui s'étonnait tout seul. Surtout que ce n'était pas très malin de sa part, il avait fait exactement la même chose.
Le con.

Deux lionceaux
émerveillés par la tonicité
de leurs muscles
de bébé
se battant pour un rien
se chamaillant du terrain
un morceau de viande
ou l'amour d'une mère
aimée.

1- Episkey ! Merd*. Il s'est gouré de sort.
2- Avec le stresse, il balance un encrier sur Miss Nouël.
3- Et bien le gueux ? Il reste cloué au sol comme s'il y avait de la colle.
4- Une trousse ? Il l'envoie en direction de la rouquine avec un #Waddiwasi bien maîtrisé.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Maître de jeu, Mer 17 Aoû - 17:41


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une classe déserte

Message par : Lydie Nouël, Dim 18 Sep - 14:15


Pendant que son ennemi avait perdu l'équilibre, Lydie, elle, avait relâché sa prise sur le sol. Elle s'était faite plus douce, avait cessé d'y enfoncer ses sabots avec la force et la violence d'un boeuf. Car, maintenant, la paume de ses pieds se contentait de flotter, telle une gerris sur sa mare, elle flottait. Elle glissait, même. Sans s'en rendre compte, la terre bascula, ses sabots se retrouvèrent dans les airs.

Un partout. La rouquine essaya de se relever aussi vite qu'elle le put, mais elle demeurait ce bovin lent de ses mouvements et non le chat agile et rapide. C'est le moment que privilégia la blonde platine pour passer à l'attaque. Ni une ni deux, Lydie passa du boeuf au poulpe. Elle venait de déverser son encre, sur elle même, transformant au passage ses cheveux en immonde tentacules brunes.

BRUNE? Elle ne pouvait le supporter. Elle se releva sans attendre, fulminante.


1. Rouge et Noire de rage, Lydie crache sur Linwe.

2. La rouquine tente de lancer un sort à son ennemi, mais sa baguette lui échappe des mains et tombe au sol.
3. Hors de contrôle, la fillette lance un maléfice de Videntraille à son adversaire.
4. La lenteur de constantine la tortue la frappe tel un éclair, elle n'arrive pas à se décider sur l'action à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une classe déserte

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Une classe déserte

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.