AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 8 sur 10
A la découverte des mystères du château
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Artemis Wildsmith, le  Lun 11 Sep 2017 - 18:16

Effectivement, l’idée du minuteur était absolument excellente. Arty se sentit bête de ne pas y avoir pensé plus tôt par lui-même, l’Aiglonne devait le prendre pour un gamin parfaitement idiot. D’un autre côté, peut-être pas, elle était tellement gentille et aux petits soins, que le Poufsouffle avait du mal à imaginer une mauvaise pensée la traverser. Elle n’aimait même pas l’idée de transgresser les règles, c’était plutôt rigolo de rencontrer quelqu’un d’aussi carré, sérieux et doux à la fois. Il l’avait observée se lancer dans la vaisselle, même ça, lui n’y aurait pas pensé. Il aurait tout laissé là, sans problème, comme il le faisait chez lui. Jamais l’idée de nettoyer ce qu’il venait de salir en cuisinant ne serait passé par son cerveau d’enfant gourmand. Mais parce qu’il était attentif et concentré sur tous les gestes d’Harmony, il avait bien retenu le sortilège qu’elle venait d’utiliser afin de laver les instruments de cuisine. C’est pourquoi, à son tour il lança un simple #Recurvite à l'aide d'Odette, afin d’aller plus vite et d’offrir son aide à la Serdaigle. En quelques mouvements de baguette le tout était tout à fait propre et prêt à être rangé par Arty, ce qu’il fit sagement. Montrer qu’il savait être un enfant poli et bien éduqué, ce n’était pas son genre de dire « non, vas-y, je t’en prie, range tout », loin de là.

Après le rangement, vint l’attente des petits gâteaux. Déjà, une odeur agréable se dégageait du four chaud, l’estomac d’Arty en salivait déjà d’avance. C’est pourquoi la question d’Harmony appelait une réponse évidente de la part du jeune Poufsouffle. Bien sûr qu’il avait faim, et l’idée qu’il avait de ces petits gâteaux ne suffisait pas à combler ce sentiment de faim justement. En plus, il est vrai que de manipuler des ingrédients et cuisiner lui avait donné terriblement envie de goûter, logique. Il ne comprenait pas comment sa mère pouvait ne préparer des choses que pour lui, des pancakes notamment, sans jamais en manger. Elle faisait donc preuve d’une grande force mentale dont Arty ne s’était jamais rendu compte, puisqu’il n’avait jamais vraiment cuisiné auparavant. C’était fou, il ne s’imaginait pas se contenter de concocter un petit plat sympathique pour quelqu’un sans y goûter soi-même. Quoi que, c’était peut-être là la clé de l’amour maternel, allez savoir.
Il se retourna alors vers la Bleu & Bronze et dans un grand sourire il lui répondit :

- Bien sûr que j’ai faim ! Mon estomac trépigne d’impatience ! Ça risque d’être difficile de le contenir encore quinze minutes !


A ces paroles, il jeta un coup d’œil au four qui illuminait les financiers terminant de cuire doucement. D’ailleurs, il s’approcha du four, prêt à bondir lorsque le minuteur sonnerait la fin des cinq minutes pour qu’ils puissent libérer les gâteaux de cette chaleur qui devait être particulièrement écrasante.

- Tu as l’habitude de cuisiner ces gâteaux ? Ce sont tes préférés ?


Parce que lui n’avait jamais mangé de financiers, même le nom ne lui disait rien. En même temps, son goûter préféré était les pancakes, il ne mangeait quasiment que ça en gâteau alors qu’il était chez lui, en Irlande. Sa mère s’était bien essayée à d’autres mets, malheureusement, rien ne le rendait aussi heureux qu’une dizaine de pancakes couverts de sirop d’érable et accompagnés de fruits. Pourtant, ici, maintenant, il était enthousiaste à l’idée de goûter des biscuits qu’il ne connaissait pas. Après tout, c’était ça aussi Poudlard, découvrir des nouvelles choses inconnues. Alors effectivement, il s’attendait plus à tout ce qui était magique, mais des découvertes culinaires c’était sympa aussi. D’ailleurs, alors qu’il pensait qu’il allait s’endormir moins bête que lorsqu’il s’était levé ce matin, grâce à Harmony et à ses financiers, la minuterie sonna. La cuisson venait d’arriver à terme.

Arty laissa échapper un petit cri de satisfaction avant de s’emparer de maniques qui trainaient là sur le plan de travail. Il ouvrit le four et sortit d’un geste rapide les plats du four. Concentré, il ne s’était même pas brûlé, en même temps, il était trop trouillard pour oublier d’être prudent. Il déposa alors les moules sur le plan de travail et contempla d’un œil émerveillé les sublimes financiers. Si ce n’était pas si chaud il en aurait dévoré plusieurs d’un coup, comme ça. Mais la fumée émanant des moules l’avertit qu’il fallait être patient. Il jeta alors un coup d’œil à sa nouvelle amie, il ne savait pas s’il fallait laisser les gâteaux dans les moules ou les sortir pour les présenter joliment dans un plat. En plus, tel un bon sous-chef, il attendait les ordres de sa cheffe cuisinière, calmement.
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Harmony Lin, le  Ven 22 Sep 2017 - 23:27

L.A de Artemis


Quand je lui demande de faire la vaisselle avec moi, je suis heureuse de constater qu'il le fait sans rien dire, ayant l'air tout à fait concentré à la tâche et rangeant mêmes les ustensiles une fois le lavage terminé. Je lui demande alors s'il a faim et je crois voir dans ses yeux une lueur de gourmandise. Je lui souris encore plus franchement, tandis qu'il me répond.

- Bien sûr que j’ai faim ! Mon estomac trépigne d’impatience ! Ça risque d’être difficile de le contenir encore quinze minutes !

Je rigole doucement. En soit, je le comprend. Le moment le plus long en cuisine c'est quand on attend que ça cuise. Et surtout, le moment où la douce odeur commence à se rependre partout dans la cuisine et même dans la maison toute entière si on ferme mal les portes. Pas de risque ici donc tant mieux. Même si on échappe pas a l'odeur qui se renforce avec les minutes qui défilent.

- Tu as l’habitude de cuisiner ces gâteaux ? Ce sont tes préférés ?

Je souris doucement, un air rêveur sur le visage. Depuis que j'étais petite et jusqu'à il y a maintenant quelques années, je faisais ces gâteaux avec ma mère. Dès qu'on pouvait, dès qu'on avait envie d'un goûter conséquent, dès qu'on voulait passer un moment ensemble à partager quelque chose, on cuisinait. Enfin, sauf quand on lisait ensemble ou qu'elle me racontait des histoires avec de la magie mais on essayait de partager le plus de choses possibles. Alors maintenant qu'elle n'est plus là, je perpétue la tradition.

- Oui, je le fais depuis que je suis petite ! Mais avant, je le faisais avec ma maman ! Et oui, c'est effectivement mes préférés !

Je lui adresse un magnifique sourire accompagnant ma bonne humeur puis j'entends le minuteur retentir. Je m'apprête à me déplacer mais Artemis me prend de court et, les maniques sur les mains, sort d'un geste expert et concentré les plaques du four. Je m'approche alors doucement des moules et soulève avec une extrême précaution un gâteau pour voir si c'est assez cuit. Je fais la même chose avec un ou deux autres et hoche la tête, contente du résultat. Je souffle sur mes doigts qui ont été un peu échaudés de l'expérience, les plonge sous l'eau froide quelques instants et me retourne vers mon sous chef.

- Bon, ils sont parfaits ! Plus qu'à attendre quelques minutes et on pourra les déguster ! Tu veux du lait avec ?

Je sors la bouteille du frigo puis attrape deux verres et me sert le premier. Ça servira de boisson pour accompagner nos merveilleux financiers. Je rempli le deuxième verre quand Artemis m'informe qu'il en prendra un aussi puis je replace la bouteille avant d'aller voir nos gâteaux, maintenant refroidis.

Je lance un sourire complice à Artemis, prend un assiette et commence à les sortir du moule, tout doucement. J'en laisse la moitié à mon sous-chef puis, une fois toute cette étape finie vient la plus plaisante : la dégustation !

Je fais un énorme sourire à Artemis, attrape un financier et, une fois qu'il a fait de même, je lève légèrement le mien et lui fais un clin d’œil.

- Bon appétit !

La douce odeur qui flotte dans l'air rempli alors ma bouche et je soupire de contentement, ravie d'avoir enfin la récompense à nos efforts. Ces gâteaux sont toujours aussi bons ! J'avale alors une gorgée de lait et continue mon goûter, très heureuse d'être ici et avec un sous-chef si talentueux, volontaire et gentil.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Artemis Wildsmith, le  Dim 8 Oct 2017 - 10:29

LA d'Harmony


C’était les gestes experts d’Harmony qui le fascinaient là, elle avait l’air d’avoir fait ça toute sa vie, absolument magnifique. Elle vérifiait ses gâteaux, regardait s’ils étaient convenables et propices à la dégustation. Et parce qu’elle cuisinait avec sa mère, elle savait exactement ce qu’il fallait faire, Arty sentit qu’il y avait peut-être quelque chose derrière cette révélation, le gâteau souvenir ici en quelque sorte, qui rappelle le bon temps et les êtres qui nous entouraient. Mais il ne tique pas tellement et n’en demande pas plus. Il ne voudrait pas se montrer indiscret non plus. Surtout, la voix de la Serdaigle se fait entendre dans un éclat d’enthousiasme. Encore quelques minutes, sûrement qu’ils étaient trop chauds. C’était drôle cette façon de faire, rassurant, réconfortant et extrêmement maternel et devant la gentillesse de l’Aiglonne dans ce lieu formidable qu’était les cuisines, il ne savait pas trop, il se sentait juste bien. Il hoche alors la tête quand il remarque qu’elle est en train de servir du lait, un petit « oui bien sûr, merci » qui s’échappe, gentil et poli.

Il continue de l’observer, les yeux toujours admiratifs, elle leur sert les gâteaux, l’air tout à fait joyeuse. Alors il l'imite et lève lui aussi un financier « Bon appétit ! » et se lance. Il y a toujours un doute avant de goûter, de se dire et si je n’aime pas qu’est-ce qu’il va se passer. Mais qu’Arty se rassure, c’était absolument délicieux. Il termine le premier rapidement, et ponctue cette dégustation de gorgées de lait. Merveilleux goûter. Son estomac ne pouvait pas être plus ravi qu’il ne l’était maintenant. En plus, il avait cette chance de goûter quelque chose qu’il n’avait jamais frôler ses papilles auparavant. Décidément, cette histoire ne pouvait pas mieux se terminer.
Alors il profite et enchaîne les gâteaux, ça le fait sourire doucement, comme ça. Il se dit qu’il faudrait qu’il place cette recette dans un coin de sa tête, être sûr de ne surtout pas l’oublier. Il jette un œil sur les cuisines, lors des prochaines années ce sera ici qu’il passera lorsqu’il se sentirait nostalgique peut-être. Un endroit qui le correspondait vraiment, mais s’il ne pouvait pas se montrer déçu de la salle commune des Poufsouffle, loin de là. Mais tout de même, ce n’était pas un hasard si les cuisines n’étaient vraiment pas loin du repère des Blaireaux.

Finalement, il termine son goûter avec joie et tape dans les mains. Il était peut-être temps de passer à autre chose, occuper sa soirée à s’exercer sur divers sortilèges, lire des bouquins, de venir un excellent petit sorcier, parce que c’était tout de même à ça qu’il aspirait. La Serdaigle semble avoir terminé aussi, et parce qu’il prend des initiatives, d’un coup de baguette, Arty nettoie ce qu’ils viennent d’utiliser pour la dégustation, se montrer admirable, ou presque. Puis les deux enfants se dirigent vers la sortie, le Poufsouffle avec un pas dansant, maintenant qu’il était tout à fait revigoré, prêt à profiter entièrement de sa soirée.
Alors qu’ils passent la porte des cuisines, le gamin se retourne vers la porte, ou plutôt le tableau, histoire d’imprimer exactement l’endroit où il pourrait manger à volonté dans son cerveau. Et puis il était temps des au revoir. Arty glisse un « Merci beaucoup » accompagné d’un charmant sourire mais aussi d’un câlin, comme ça, venu de nulle part. Après tout, Harmony l’avait aidé dans sa crise d’angoisse, ne s’était pas avérée être une espionne voulant le manger et lui avait préparé des gâteaux. Elle méritait largement un petit câlin.

« Bon, à la prochaine Harmony ! » Puis il se dirige vers sa salle commune. Enfin, vers là où il pensait que sa salle commune serait, parce que finalement, après deux pas il se rend compte qu’il devait faire demi-tour et aller dans l’autre direction. Il lance un salut de la main à la Serdaigle et disparaît. Sautillant.


Fin du RP pour nous deux. Merci :kiss:
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Elhiya Ellis, le  Mar 17 Oct 2017 - 9:44


Excuse me Sir?




Pv Théo
Et désolée d'avoir été aussi longue à poster ^^'



Trouver une salle vide dans le château relevait un peu du miracle, aussi, quand j’avais passé la tête dans une pièce aux vitre crasseuse, je n’avais pas fait la difficile et avait pris possession des lieux, posant tout mon fatras sur une des tables de libres. Ancienne salle d’études ou de cours, ca faisait visiblement des siècles que personne n’avait foulé l’endroit, mes pas laissant des traces au sol. Tant pis, je ferai à la limite un coup rapide de ménage en partant. Pour l’instant, mon livre de potion ouvert, le grimoire de médicomagie à côté, les notes de mon père sur une de ses créations, je relisais rapidement un peu chaque page noircie pour voir comment mettre au meilleur profit le liquide d’origine jaune fluo que j’avais ramené en exemple.

J’aurai pu faire mes essais chez moi, dans la pièce devenue laboratoire paternel, mais attendre la patience n’était pas mon fort en ce moment, du coup, j’extirpait quelques fioles, un récipient en étain, des sachets de divers composants envoyés par mes parents, ou récupéré en douce dans les réserves de l’école et m’affairait à suivre de base le listing de la « recette » de mon père. Son fortifiant fonctionnait bien, mais mettait trop de temps à agir à mon gout, il fallait rectifier le tir. J’avais allumé un petit feu d’un coup de baguette, mis de l’eau dans mon mini chaudron et touillais à mesure que je rajoutais les ingrédients, regardant les couleurs changeantes de mon appareil. Du bleu… hum pas normal ca… Du vert… pas mieux... De la fumée… alors là, j’ai dû rajouter quelque chose qu’il ne fallait pas.

De l’épaisse fumée blanche qui commençait à se diffusait dans toute la pièce…. Bon, rester calme... Je baissais les flammes sous ma mixture qui au passage sentait vachement bon, et allais ouvrir les fenêtres espérant que ça suffirait pour ventiler correctement l’endroit et ne pas me faire repérer. Par contre… léger soucis c’était des lucarnes qui diffusaient le peu de lumière que j’avais et pas des fenêtres, la fumée gagnait du terrain sans je ne puisse rien faire.

Plus qu’une seule solution, couper le feu vite fait avant que le nuage se glisse sous la porte qui…était entre-ouverte. Mes yeux s’étaient écarquillés devant cette constatation, j’étais persuadée d’avoir fermé correctement cette porte en arrivant… Désespoir…  Aujourd’hui ce n’était pas mon jour tout simplement, je soupirais, agacée, et allais pousser cette fichue porte qui se re-ouvrait quasi instantanément… Ok, le gond avait un problème… Je jetais un #reparo dessus, comme si c’était à moi de le faire, je ne faisais pas partie de l’intendance quand même… Surtout qu’avec cette bêtise, la fumée s’était échappée dans le couloir, trahissant ma présence….

Tant pis s’il ne me retrait peu de temps avant d’être mise dehors, autant essayée de finir ma potion. Je retournais devant mon mélange, devenu rose cette fois ci sous mon regard dépité… Il manquait certainement quelque chose…. Je rajoutais le dernier petit sachet de plantes que j’avais en ma possession quand le grincement de la porte me fit lever le nez au même qu’un POUF sonore et un immense nuage violet enlisant toute la pièce
Invité
Anonymous
Invité

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Invité, le  Ven 20 Oct 2017 - 14:13

Étrange sentiment que la mélancolie. Sans raison bien identifiable elle envahit le cœur et la tête de quelqu'un, locataire sans gêne et sans date de fin de contrat. Elle provoque des phases de rêveries intenses, des soupirs profonds, des déambulations physiques qui ne reflètent au final que de plus grands égarements de l'esprit. C'est l'une de celles-ci qui me fait marcher dans les couloirs du château. J'ai abandonné l'idée de me défaire de cette sensation d'être totalement perdu, car perdu je l'étais depuis une semaine bientôt déjà. Ma capacité de concentration était équivalente à celle d'une pierre, je ne parvenais plus ni à écouter ni à parler, le fil de mes pensées et de mes mots m'échappant complètement. Je ressentais ce besoin de bouger, d'errer, comme si mon corps cherchait quelque chose, sans savoir par où commencer.

Je m'avance dans les couloirs, la tête basse et le regard triste. Les gens qui me connaissent et que je croise me reconnaissent difficilement, je les comprends, je ne suis plus moi-même depuis... une semaine, déjà ? Impossible. C'est trop long, je devrais être mort à l'heure qu'il est... Pourtant cette sensation de vide ne m'a pas pris au ventre dès le début. Je pense que je suis passé par une phase de... déni ? Je m'étais rassuré moi-même, j'allais les retrouver, la séparation ne durerait pas longtemps, tout allait s'arranger très vite. En y repensant, les larmes me montent aux yeux. Rien ne s'était passé comme prévu et mon optimisme naturel avait été rongé par mes échecs.

Du bruit me fait relever la tête, interrompant le film d'images se déroulant dans ma tête. La Forêt, la fille, l'acromentule, l'horreur et ... elles... elles qui y étaient encore...
Je suis dans un coin du château qui ne me dit rien de spécial. À force d'avancer tête baissée, je me suis aventuré là où je n'aurais certainement pas dû. Sauf que je m'en fiche un peu, quand j'y pense. Qu'est-ce qui pourrait être pire, franchement ? Rien du tout ! Je décide de continuer tout droit sans me faire plus de soucis que ça, sauf qu'à nouveau un bruit retient mon attention.

Une porte qui claque. Je tourne la tête. La fumée s'échappant de dessous la porte sur ma gauche est difficile à manquer ! Et puis l'odeur, ça sent... on dirait un parfum à base de fleur ! La fragrance me chatouilla les narines et dessina un instant sur mes lèvres un sourire. Quelqu'un de plus méfiant et avec une mémoire un peu plus performante que la mienne aurait sans doute filé sans demander son reste, vu ce qui s'était passé la dernière fois que quelqu'un s'était mis à jouer à l'apprenti potioniste ; on avait dû évacuer la salle de classe sur-le-champ ! Donc, fidèle à moi-même, je pousse la porte sans vraiment m'inquiéter. Et sans m'annoncer. Grave erreur !

POUF !

Je protège mon visage en l'enfouissant dans ma manche, plissant les yeux et toussant à m'en arracher les poumons. Il y avait sûrement une leçon à retirer de tout ça, comme par exemple « ne jamais déconcentrer quelqu'un qui s'affaire au-dessus d'un chaudron »
Une fois le nuage un peu dissipé et mes capacités respiratoires retrouvées, je m'avance un peu de la table de travail où se trouve la fille que j'ai dérangée. D'un côté j'étais assez soulagé que rien de grave ne se soit passé, elle avait l'air de ne pas manipuler de substances trop dangereuses !
Je me racle maladroitement la gorge : « hum ... sorry I didn't mean to disturb you... » Ma phrase à peine terminée j'ai une drôle de sensation, comme si quelque chose clochait. Mais ça devait être moi... en tout cas j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop, si ça se trouve elle va devoir tout recommencer depuis le début à cause de moi !
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Elhiya Ellis, le  Lun 23 Oct 2017 - 11:18

Trop de fumée, partout, impossible de voir que quoi se soit. Mes poumons râlaient me faisant tousser vigoureusement, mes yeux me piquaient quelques instants alors que j’éventais ce que je pouvais avec mes mains. Par chance, les petites lucarnes faisaient leur office, aspirant progressivement le voile cotonneux parfumé, m’offrant progressivement la capacité de recouvrir la vue.  Une toux encore un peu trop présente et j’aspirais tant que possible l’air redevenu vivable. Dans tout ce capharnaüm je n’avais pas fait attention à la silhouette qui était venue se glisser dans ma cachette.

Une voix, hésitante, me signala que je n’étais pas seule. D’un sursaut –qui manquait de renverser mon contenant de potion quasi asphyxiante-, mes prunelles tombèrent sur un jeune homme revêtant les couleurs de Serdaigle. Un aiglon curieux à l’accent… étranger ? Quelque chose me chiffonnait, mais je ne savais dire quoi. D’un haussement d’épaule, et d’un léger soupire j’avais hoché négativement de la tête, ce n’était pas sa faute si mon expérience avait mal tournée.


« Well, don’t worry, it’s my bad.. I guess I’ve forget something or added something wrong at least.. »

Ecarquillement d’yeux. Bien que je comprenais absolument tout ce que je racontais, ce n’était clairement pas ma langue maternelle… Surprise, et interloquée, je m’étais levée d’un bond, fouinant à la recherche du sachet du dernier ingrédient que j’avais jeté dans ma mixture pour tenter d’avoir une explication. Mais rien…. Je fouillais sur ma table de fortune, regardais à la va vite sur le sol, il était clair que j’avais fait une erreur monstrueuse. Et le pire, c’était que je ne savais même pas quoi.

Me laissant retomber lourdement sur ma chaise en soupirant, je levais le nez vers le garçon, dépitée.


« Sorry, do you understand what I’m saying ? »

La solution à tous les soucis de langue étrangère ! Enfin… a condition que le brun me comprenne en fait…. Plus besoin d’aller en cours de français, d’italien ou autre avec ce genre de potion. Seul soucis, j’ignorais totalement quel était mon tout dernier ingrédient, impossible de tirer quoi que ce soit de cette découverte. D’autant plus que le liquide dans mon mini chaudron ne semblait plus réagir à quoi que ce soit. Le mélange était lisse et calme, comme s’il attendait encore un dernier petit quelque chose. Tant pis pour le remède d’origine que je voulais faire... Maintenant il allait falloir trouver un antidote. Car je doutais que l’effet se dissipe de lui-même d’ici quelques minutes....
Invité
Anonymous
Invité

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Invité, le  Mer 8 Nov 2017 - 9:12

Après avoir ouvert des yeux ronds quand la blonde me répond que ce n'est pas ma faute, je la regarde être tout aussi étonnée que moi et se mettre à chercher énergiquement quelque chose avant de se laisser retomber sur sa chaise, dépitée. J'entends alors « Désolée mais tu comprends ce que je dis ? » Je hoche la tête tout en formulant ma réponse « Oui, bien sûr ! », alors qu'en réalité j'ai l'impression que rien n'est vraiment sûr dans ce que je dis. Comme si mon cerveau faisait tout automatiquement, sans que je m'en rende compte. Comparable à ces gestes que l'on fait mécaniquement puis une fois terminés on se « réveille » en se demandant ce qu'on vient de faire !

« Yes, of course ! »


Cette fois-ci je l'ai senti. Et entendu ! Par réflexe je porte mes mains à ma bouche comme si je venais de dire une bêtise ou une grossièreté ! Mon regard saute de la Serpentard au chaudron plusieurs fois avant que ma nature me rattrape enfin et que je m'exclame : « This is amazing ! You did that ? Oh by all the stars I'm speaking fluent english ! »
Je me rapproche et dévore des yeux la table de travail de ma camarade. Comment elle avait fait ? Je connais pas du tout cette potion ! Il faudra que j'en parle à Lætitia pour qu'elle m'en dise plus là-dessus ! En tout cas elle ne m'avait jamais parlé de quelque chose de semblable !

Du peu de souvenirs que j'en ai, mon apprentissage en école moldue s'était relativement mal passé. Et parmi les mauvais souvenirs très marquants, le cours de langue ne m'avait pas réussi. J'avais eu le choix entre anglais, italien et allemand. Maman m'avait fait écouter un peu de ces trois langues via des chansons que les parents avaient dans leur bibliothèque. Elles étaient sur des grands disques bizarres, vraiment pas pratiques pour le transport, mais ils les manipulaient avec tellement de soin que même à 6 ans j'avais compris que les grands disques bizarres étaient fragiles et précieux. On aurait dit moi avec mes peluches !
Au final j'avais choisi italien. Je ne me rappelle plus pourquoi par contre. Avec le recul je crois que c'est parce que ma sœur avait étudié l'italien et que comme d'habitude je voulais tout faire comme elle. Sauf que Lætitia, elle, avait tout de suite accroché et aimé cette langue... moi pas.

Les gens sont multiples et leurs talents et affinités aussi. J'aurais certainement pu changer de langue l'année d'après mais on m'a retiré de l'établissement avant la fin de ma première. Depuis je n'avais plus vraiment étudié quelle que langue que ce soit, préférant passer mes journées dans les livres sur la nature et la divination.

Toujours scrutant la table je sors de mes souvenirs et décide de tenter quelque chose. Je prends une grande inspiration et récite consciencieusement dans ma tête la seule phrase en italien que j'ai vaguement retenu de tout ça. Puis je la répète syllabe par syllabe : « My name's Osvald »
Une fois de plus surpris, j'ai de nouveau le même réflexe de tout à l'heure mais j'abaisse rapidement mes mains pour parler à nouveau.
« It's like ... Whatever I am thinking in my head, my mouth automatically translates it ! »

La situation est à la fois tellement étrange et tellement amusante que je ne peux retenir un rire léger.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Elhiya Ellis, le  Lun 27 Nov 2017 - 16:55

Désolée pour le retard:/

Ho bah oui, tiens, il comprenait parfaitement ce que je racontais et en plus il répondait sur la même langue. Franchement, faudrait breveter cette potion si jamais j’étais capable de savoir ce que j’avais mis par erreur à l’intérieur. J’avais souri, amusée au final, soupirant doucement. De toute façon à part en rire, je ne vois pas trop ce qu’on pouvait en faire, courir voir notre prof de potion ? Même pas moyen. Soit ce machin allait finir par se dissiper, soit on passera la nuit a essayer de concocter un antidote. Enfin « on », je veux dire moi. Ce pauvre garçon je ne le connaissais même pas en plus, j’allais pas lui demander de corriger mes bêtises même s’il se trouvait tout autant impacté que moi.

S’existant un peu de trop face à mon chaudron, je lui avais adressé un regard dubitatif avant de finir par rire. Trop d’enthousiasme chez ce gosse. Je venais de lui retirer la capacité de parole correctement avec les autres et lui il était ravi. Au moins c’était un avantage, il ne prendrait pas la tête pour ce petit souci d’ajustement. Et d’un sourire en coin j’acquiesçais à sa question d’un signe de tête.

Donc, c’était ma mixture explosive la responsable, j’aurai pu être toute fière, me la péter et tout, mais les derniers tous derniers mots du garçon me faisaient déchanter instantanément. Pour les présentations pas de souci, j’avais fait de même lui adressant un « ho sorry, I’ve forgotten to introduce my-self. I’m Elhiya » et le scrutais dubitativement. Peu importait ce qu’on pouvait prononcer comme mot, tout sortait en anglais ? Mieux qu’un traducteur de poche quand même cet essai loupé. Et en plus c’était capable de faire se marrer ceux qui étaient pris dans le piège. Je devrais peut-être me lancer dans une carrière linguistique et approfondir un peu les avantage de ce liquide devant moi.


« Do you think it’s gonna last forever ? We should find somthing to speack our own language agan. Don’t you think ? »

J’avais été fouiner sur les étagère de la salle abandonnée pour y dénicher un petit chaudron, coup de bol et le posait sur la table à coté du reste de mes ingrédients.



« So, we just have to find we’re I did something wrong… »

En fait ce n’était pas bien compliqué, au milieu du matériel d’alchimiste, il y’avait des feuilles de thé noir aux épices envoyé par ma grand-mère. En vidant mon sac j’avais dù l’en extirper sans le vouloit. Par contre, je doutais qu’un seul ingrédient puisse être responsable. Et surtout, je ne savais vraiment comment annuler l’effet. En utilisant des anti poison ? Du coup je me ravisais et attendait de voir si le petit Osvald avait une idée lumineuse qui pouvait nous aider.
Invité
Anonymous
Invité

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Invité, le  Mer 29 Nov 2017 - 15:58

Elhiya semble nettement moins convaincue que moi du caractère renversant de la situation. Oh elle avait ri avec moi au début puis elle parut contrariée d'un coup. J'avais dits quelque chose de mal ? Si ça se trouve mon cerveau croit qu'il est en train de dire quelque chose mais en vrai je disais autre chose ? Oh non ! et si j'avais dit une méchanceté sans le savoir ??! J'ai envie de m'excuser mais qu'est-ce qui me dit que ce que je vais penser répondre sera vraiment ce qui sortira de ma bouche ? Si j'en rajoute une couche par erreur ce serait encore pire et je ne saurais pas où me mettre...

Heureusement mon angoisse est désamorcée par la question de la Serpentarde. Un soupir de soulagement m'échappe alors que je me rends compte que c'est juste la perspective de ne pas savoir combien de temps l'effet de la potion va durer qui l'inquiète. Personnellement je m'en fiche un peu, c'est pas comme si je parlais à beaucoup de monde en ce moment... Et puis parler et ne pas se faire comprendre, voir la lueur de l'incompréhension dans les yeux des gens, j'ai l'habitude aussi...

Je secoue la tête pour faire partir les mauvaises pensées. Si je me laisse aller j'étais sûr de replonger dans l'apathie. En plus de parler parfaitement une autre langue, cette histoire me donnait également la chance de m'aérer la tête. À trop se barricader du monde extérieur et à ressasser les mêmes réflexions, en boucle, sans arrêt, ça va finir par sentir le renfermé dans mon crâne. Pendant qu'elle va chercher du côté des armoires, moi je fouille mes poches. Elles sont toujours pleines de restes de truc... Les restes d'une plume mâchouillée, les restes d'un crayon trop taillé, les restes d'un biscuit grignoté, et parfois même des restes de parchemins déchirés. Mes doigts se referment sur le papier chiffonné, tassé en boule et je m'applique à le déplier et le lisser. Si nos bouches ne fonctionnent plus comme on le souhaiterait, nos mains nous permettront peut-être de communiquer comme avant ?

Elhiya est penchée sur la table, inspectant du regard tous ses ingrédients. Je déplie le papier dans sa direction, comme un enfant qui montrerait son dessin à un parent, tout en espérant que ce soit suffisant et ne pas se faire gronder.

papier a écrit:
Par écrit ça marche ou pas ?

L'écriture est maladroite et pas très stable mais en même temps vous avez déjà écrit avec une mine de crayon cassé minuscule sur un bout de parchemin froissé ? Eh bah c'est pas simple... alors on économise les mots et on fait des phrases courtes et directes.

Ma mission de Hermod terminée je me risque à parler de nouveau : « I don't know, but it would be strange if it doesn't stop at some point... » puis j'ajoute, curieux « It's not written in your notes ? » Ça devait bien être noté quelque part dans les instructions de préparation !

« So, we just have to find where I did something wrong… »
Surprise.
« Oh ... ! »
Attends un peu, elle... ne l'a pas fait exprès ? C'est un effet secondaire d'une mauvaise manipulation ? Alors oui là effectivement la réponse pouvait difficilement se trouver dans de quelconques instructions ! Mais il faut reconnaître que comme boulette, celle-ci était quand même assez agréable.

Un petit silence s'installe. Pas très long ni très pesant mais je sens tout de même sa présence. C'est à moi de proposer des pistes de solutions ? On n'est pas sortis des ronces...
Bon, commençons par le commencement : « What potion were you making ? » Si on sait de quoi ça partait peut-être qu'on pouvait deviner où ça à foiré. « And... hum... everything was ok until it went, you know - je mime une explosion de fumée avec mes mains - boom ? »

Peut-être qu'un ingrédient avait mal réagi à la présence d'un autre ? Si c'est ça il y a sans doute moyen de trouver une solution. Si pas on est bon pour un aller simple et direct à l'infirmerie.


Dernière édition par Osvald Osborne le Lun 11 Déc 2017 - 9:41, édité 1 fois
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Elhiya Ellis, le  Sam 9 Déc 2017 - 18:13

Un bout de parchemin tendu pour vérifier que la communication passait mieux comme ca même si en fait à l'oral on se comprenait très bien voir même trop bien vu la situation. Un simple sourire en coin à sa question écrite et je rapprochais les restes de composants près de moi.

De toute évidence, ce petit Osvald n'avait pas saisi que j avais, de toute évidence effectué une bourde vu qu' il me demandait -à juste titre- de vérifier dans mon carnet ce qui avait bien pu clocher. Sourire désolée à son attention quand il réalisait enfin la situation dans laquelle nous étions, et nouvelles interrogations.

Je doutais que connaître la nature d'origine de ma potion soit bien utile, mais dans le doute,  je glissait à son niveau mon petit carnet a la page "elexir revigorant". Les annotations griffonnées sur le côté pour tenter d'obtenir une potion plus rapide et plus efficace étaient de y crayon de papier et certaines partiellement effacées. Dans tous les cas, il me semblait improbable que la prise de note en soit la cause, ayant juste pris soin de préciser qu' un accélérateur d'acceptation des ingrédients par le corps serait utile.

Minage de la part du jeune homme de l'explosion du bout de ses doigts m'arrachant un pouffement de rire et un acquiescement d'un signe de tête. C'etait un très bon résumé, tout allait bien jusqu à ce que ca fasse boom. Et tout allait bien jusqu'à ce que quelque chose ne se mette a bouger dans mon chaudron tendantune minuscule main pour s'agripper au bord et sortir la tête du liquide coloré.

"Gniiiii"

Ok.  Niveau bravoure et courage on en parlera plus tard. En faisant un bond du côté de l'aiglon, j'avais couinee comme une gamine en pointant du doigts la petite tête aux yeux globuleux et aux oreilles trop grande qui dépassait de la mixture.

Je papillonnais des yeux un instant, réalisant que c'etait un elfe de maison de toute évidence en proie à un sortilège réduit.

"What are you doing in here,  littleboy?"

Je l'avais attrapé par le boutde son torchon-vêtement pour le poser sur la paume de ma main et le montrer à Osvald. Complément trempé, du rose sur la tête et son semvlnt d'habit, la creature semblait s'insurger dans la langue qui nous avait été imposée

"Get off stupid witch. Socks isn't your! Put me down! I've to find my master! Put me down.."

Bon... désormais on avait un elfe miniature en plus dans les ingredients. J'ignorais ce qu' il avait dans son mini sac mais nul doute qu' en tombant dans la potion il était devenu le responsable. D'un soupir, je le faisais glisser dans la main d'osvald et sortais ma baguette pour lui rendre sa taille réele. Ho wait. .. les sortilèges aussi allaient sortir de ma bouche dans une autre langue? Let's see..

#Amplificatum


Dernière édition par Elhiya Ellis le Ven 12 Jan 2018 - 16:42, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Invité, le  Ven 12 Jan 2018 - 12:56

Désolé pour le retard ! Je croyais que c'était à toi de répondre et je viens seulement de me rendre compte que non, haha, super doué le Osvald  :mm:


Je m'attarde quelques secondes sur la page qu'Elhiya me montre. La potion en elle-même n'était pas particulièrement compliquée et même sans parvenir à déchiffrer toutes les annotations d'un coup d'œil aucune d'entre elles ne me saute particulièrement aux yeux. Ça aurait été tellement plus simple si il y avait eut marqué en grand, rouge et souligné trois fois le nom d'une plante à ne surtout pas mélanger avec tel autre ingrédient ! Mais non, rien de cela. Ou alors je ne la vois tout simplement pas, cette erreur. Ma sœur, elle, aurait surement repéré ce qui ne va pas dans la seconde où elle aurait posé les yeux ce carnet. Voir même peut-être avant, rien qu'avec la couleur de la fumée ou l'odeur de la mixture. Un jour j'espère devenir au moins aussi expert dans mon domaine qu'elle dans le sien...

Un petit cri de surprise me sort de mes rêveries d'avenir et voilà que l'apprentie potioniste pointe du doigt d'un air effrayé son chaudron. Est-ce que ça allait exploser ? On allait finir comme cette pauvre table lors d'un des derniers cours de potions ? Cette fois-ci pas de professeure ou de concierge pour nous sauver la peau ! Mieux valait fuir et -
« Wait whaaaaat...? » fut mon seul commentaire, m'échappant dans un murmure, alors qu'une petite créature était extraite du chaudron tout en râlant copieusement sur la sorcière.
Un elfe. Un elfe minuscule. Il pourrait presque être mignon comme un jouet ou une peluche pour enfants s'il n'était pas aussi désagréable verbalement.
How is that even possible ? Un elfe de maison tombant par hasard dans un chaudron ? He couldn't be in there since the begining, she would have noticed ! Mais alors comment il s'est retrouvé là ? Déjà miniaturisé en plus ?

Tandis que je me retrouve avec le petit bonhomme dans les mains, je me dis que le plus simple est encore de demander directement au concerné. Concerné qui, pour le moment, est bien bavard mais pas dans le sens où on aime généralement que les gens le soient.
« Don't you dare touching me like that ! Put me down bloody baby wizzard, you have no rights on me ! »
Baby wizzard ? « That's not very nice...»
Maintenir l'elfe en place s'avère être aussi délicat que de garder dans ses bras un chat qui lui n'a pas du tout envie d'être là. L'être miniaturisé se débat, balance des coups et même griffe et tente de me mordre les phalanges ! No ways he's one of the castle's elfes ! They're kind, this one is awful ! Mais qui voudrait d'un compagnon aussi mal élevé et violent ?

Mon supplice prend fin quand Elhiya rend sa taille normale au grincheux. En quelques fractions de seconde je sens le poids dans le creux de mes mains s'alourdir puis la masse du diablotin s'étendre comme une boule de pâte gonflant à la cuisson. Le bruit que fait un corps en pleine expansion est assez étrange, on pourrait croire qu'en toute logique les os devraient craquer mais en réalité c'est l'espace et l'air qui sont le plus remarquable. Soudain poussé sans ménagement, sa place prise de force par de la matière sortant de nulle part, l'air ne laisse pas sa place sans manifester son mécontentement.

Le bon sens aurait voulu que je lâche simplement l'elfe une fois devenu trop grand pour tenir dans une seule de mes mains mais bizarrement aujourd'hui il semble m'avoir quitté. Alors je me retrouve avec bien pire qu'un chat mal luné dans les bras.
Gigotant dans tous les sens et pestant de plus belle - c'est qu'il a la voix qui porte ! - je finis par le libérer de mon étreinte sans trop savoir quoi en faire après.

Nous enveloppant de son regard noir dans tous les sens du terme je récupère mon souffle mais pose quand même la question : « HOW did you get in there ? »
Je ne sais pas trop si je vais avoir une réponse ou pas, à sa tête on dirait qu'il est prêt à tourner les talons et ne plus jamais nous revoir. Ou alors prêt à nous envoyer valser contre un mur avec sa magie d'elfe. Au choix...
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Elhiya Ellis, le  Lun 12 Fév 2018 - 15:03

Osavald, tout aussi abasourdi que moi avait cependant tenté de maintenir la créature dans ses bras. C’était qu’elle était violente la petite bête, à tenter de mordre, griffer et attaquer sans raison apparente. J’ignorais à qui il appartenait, mais une chose était sure, il n’était pas employé par le château, ou alors il y’avait de sacré soucis de recrutement en interne. Et voilà qu’en plus il se faisait désagréable et irrespectueux. Certes nous n’étions qu’étudiants, mais de là à nous traiter de bébé, il y’avait quand même un monde... Enfin même s’il méritait un bloclang, il était très certainement le seul à pouvoir nous dire comment faire pour retrouver l’usage de la parole normale. Du coup, tachant de ne pas toucher l’aiglon, j’avais jetté le sortilège pour qu’il reprenne forme normal.

Plus grand, plus moche, plus… insupportable -si cela était possible- Il avait recouvert du coffre pour sa voix et nous polluait allégrement l’ouïe à coup d’insultes variées que j’aurai nettement préféré ne pas comprendre.

Osvald, essoufflé de son combat raté avec la créature prenait le temps de lui demander comment il avait atterri dans le chaudron, comme si cela pouvait avoir une quelconque importance. Vu le regard noir de la bestiole, autant dire qu’il ne comptait pas nous répondre du tout. Il avait soupiré, désabusé, comme si nous étions les responsables de la baignade obligatoire et marmonna une formule que je ne comprenais pas en claquant des doigts. Pas de baguette rien, juste sort matérialisé avec des petites paillettes au tout de nous, une sensation étrange, et un simple craquement sonore sans un aurevoir.

–Mais d’où il sort celui la ?

Yeux grands ouverts, je regarde le Serdaigle avec un sourire en coin enthousiaste figé stupidement sur mon visage.

–Heyyyy c’est revenu j’crois. Essaye de parler pour voir ?

Soupir de soulagement, même si c’était assez amusant de parler une langue étrangère et de la comprendre parfaitement sans faire aucun effort, l’idée de rester « coincé » dans une verve aussi peu naturelle me dérangeait un peu.

Pleine d’espoir j’attendais d’entendre quelques mots de la part du bleu avant d’aller ranger tout mon bazar toujours sur le petite bureau d’étude. J’aurai aimé savoir qu’el était l’ingrédient supplémentaire que l’elfe avait apporté avec lui –si ce n’était ses peaux mortes- mais vu qu’il nous avait lâchement abandonné, autant abandonner l’idée
Invité
Anonymous
Invité

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Invité, le  Lun 12 Fév 2018 - 17:02

LA d'Elhiya

Finalement l'elfe ne semble pas décidé à continuer de déverser sa colère sur nous. D'un côté c'est un soulagement de voir qu'on ne risque plus rien mais d'un autre c'est assez frustrant de le regarder se volatiliser sans plus nous adresser un seul mot. Quoi ? Après m'avoir qualifié de « baby wizzard » il n'a même pas la politesse de répondre à une question ? Ou même de dire merci ? Bon, d'accord, il y a des chances pour que son rétrécissement soit de notre faute, même si je me demande bien comment, mais on l'a aidé à sortir du chaudron et à récupérer une taille normale, ce n'est pas rien non plus.

Alors que l'elfe disparaît en un claquement de doigt je me dis que peut-être il n'aurait pas eu besoin d'aide pour quoi que ce soit. Les elfes ont des pouvoirs que les sorciers n'auront jamais, peu importe à quel point ils le souhaiteraient. Un air complètement perdu sur le visage je vois Elhiya amorcer un sourire.
– Heyyyy c’est revenu j’crois. Essaye de parler pour voir ?
Oh ! Je la comprends ! Enfin plus qu'avant. Même si avant je la comprenais aussi mais pas exactement pareil. Enfin je me comprends...
Bizarrement tout ce qui me passe par la tête à ce moment-là est ce simple constat : « C'était un elfe très malpoli... »
Puis devant l'absurdité de la situation, et de ma phrase, je me mets à rire en même temps que la sorcière qui s'est retournée vers ses affaires pour les ranger.

De toute évidence on ne saura jamais ce qui a provoqué ce soudain don pour cette langue étrangère. Dommage. Alors que j'aide Elhiya a remettre tout ce bazar en ordre on échange encore un peu sur tout ça. En fait elle voulait rendre un élixir revigorant plus rapide à agir ! C'est vrai que c'est une bonne idée en soi alors je l'écoute me raconter ce qu'elle voulait faire - à la base, avant que l'incident n'arrive - pour remédier à ce problème. Une fois tout remis en place, on quitte la salle ensemble pour se diriger vers la grande salle. C'est que ça creuse ce genre d'événement ! Moi en tout cas mon ventre gargouille déjà rien qu'à l'idée de me mettre à table.


Fin du RP pour nous deux
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Isaac Aiken, le  Mar 13 Mar 2018 - 21:06

PV Time

Aujourd'hui est un grand jour. J’ai eu cours de Divination, et clairement, j’ai deux théories. Option 1 : désolé Madilyn, je suis amoureux de Peter McKinnon. Option 2 : désolé maman, la divination c’est magique, incroyable, absolument et résolument fantastique. J’devrais me sentir désolé, du coup, mais en fait c’est pas le cas du tout.

J’ai des fourmillements partout dans les doigts, le coude enfin les coudes on en a deux pardon, on aurait du en avoir quatre, d’après the Origin of love on en a quatre et je suis sûr que j’ai été lié à une grande âme de la divination. Ou alors je participe à l’illusion de masse qui consiste à penser que la position du soleil par rapport à des dessins fictifs et morts lors de notre naissance a un effet déterminant sur notre caractère.

Boh. Honnêtement je m’en fiche, dans tous les cas, j’suis heureux, heureux, heureux — mais si seul. Il me faut en parler à quelqu’un, n’importe qui vraiment, je crois qu’un Botruc ou une simple plante ferait tout à fait l’affaire, j’peux pas contenir tous ces sentiments en moi. Non. N’importe qui ne suffit pas, pas cette fois. Il me faut Keith.

Oh ! J’trépigne d’impatience à l’idée d’en parler à mon frère, quoique je sache qu’il a cours d’Enchantements pendant encore deux heures. Quelle veinarde que cette madame Lanxorre, ou un truc comme ça, d’avoir un garçon aussi brillant pendant plusieurs heures chaque semaine. Même à Poudlard en fait, je passe pas tant de temps avec ça que lui. Il est très occupé, et puis on est pas dans les mêmes maisons, ça aide pas. Enfin bref.

J’finis par me résoudre à aller à la bibliothèque pour me perdre dans ma nouvelle passion en attendant qu’il soit disponible. Oh, faut qu’il me donne des conseils pour découvrir tant et tant de choses ! Cette histoire des différences de lignes sur les mains, entre l’inné et l’acquis, faut qu’il me l’explique mieux. Faut qu’on parle, tout simplement, j’ai envie de le voir là maintenant tout de suite.

Je scrute ma montre à un rythme indécent, et bientôt, 16h57 apparaît. Oh, ça compte ça ? C’est pas l’heure pile, mais il faut bien une minute cinquante pour rejoindre sa salle de cours d’ici, et s’il sort en avance, je veux pas le louper ! J’ferme le livre à la hâte et pique un sprint totalement non-nécessaire à travers le dédale des couloirs.

Je ne tarde pas à repérer Keith, pour être honnête. Il détonne au milieu des autres élèves. Et je parle pas seulement de son charisme et de son regard absolument spectaculaire hein. Il est là, baguette au poing, au milieu du couloir. Le ton monte avec un vert et argent. Je joue donc ma meilleure carte : le relou surexcité, incapable de tenir compte des indices de situation ou du langage verbal. J'vous jure qu'il faut plus que ça pour m'arrêter.
— Eh eh ! Keithhh faut que je te parle !
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Ulysse Daiklan, le  Lun 30 Avr 2018 - 16:23

Interruption préfectorale.

Joséphine et Louis
L.A de Shaleo
Plus d'un mois sans réponse, si problème MP | Suite de ICi


Le temps, comme suspendu en l’air.

Le sablier tourne et retourne dans mon esprit, comme si le sable refusait de bouger peu importe ce que je fais. Un bonhomme dans ma tête, qui fait remonter la pendule d’une seconde, à chaque seconde. Bloqué entre deux tic, tac. Tic,tac d’une horloge.

Dans la nuit, tous les chats sont gris. Rien n’empêche l’enfant sage de changer son coca en Whiskey, qui le verra ? Pas moi en tout cas. Mon corps en encéphalogramme plat, mâchoire serrée je ne sais trop comment réagir. Ma joie enfantine du jeune préfet trop joyeux d’appliquer son rpôle est rapidement partit. Dire qu’à la base je voulais rendre ça plus légers, il avait fallu que ce vert stupide la ramène.

Au final c’est l’autre jeune rouge qui intervient. Étonnant ? Pas tant que ça. Ce n’est pas sa vipère amorphe qui risquait de faire quoi que ce soit pour s’aider lui-même. Alors c’est une supplique qui ressort, faible mais bien présente. Je la regarde supplier Mister-Dame, puis me tourne pour vérifier sa réaction.

Étrange tout du moins. Un regard du concierge vers la prise ensanglanté, mes lèvres se plissent. Pas d’explications, ses doigts se desserrent, le regard vers le sang sur ses doigts avant de partir sans qu’on ne le comprenne vraiment. Mes sourcils se froncent. Est-ce normal que je m’inquiète ? Pour elle hein, pas lui. On s’en fiche de cet abruti finis. Je soupire, de lassitude avant de me tourner vers Joséphine.

- Je te laisse le soigner.

Mon regard vers l’escalier, à la recherche de la logique de ce qu’il vient de se passer. Je ne comprends pas, ça m’agace. Je balance ma tête de droite à gauche pour chasser ces idées avant de regarder les deux, enfin plus elle quand même.

- Je vous laisse cinq minutes. Ensuite je te ramène à Gryffondor et l’autre retournera aux cachots. J’attends aux escaliers.

Pas plus d’explications, s’ils m’ont écouté ils savent déjà ce qui les attends. Sauf si j’ai la flemme, ce qui est plus que probable au vu de ce qu’il s’est passé. Puis si ça pouvait ne pas s’ébruiter. On verra bien, dans tous les cas, il est temps de retourner chez les Rouges et Or.  



HRP:
 
Louis Varik
Louis Varik
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Louis Varik, le  Mer 9 Mai 2018 - 12:08


Interruption préfectorale






L'emprise fût relâchée, laissant derrière elle des perles écarlates sur le bras endolori du jeune serpent.
La concierge avait tourné les talons avant d'abandonner les trois étudiants dans les couloirs, laissant donc Ulysse décider de la suite des événements.
Le préfet des rouges tentait tant bien que mal d'imposer le semblant d'autorité auquel il pensait avoir droit, donnant ses injonctions comme s'il était directeur de l'établissement.

- Je te laisse le soigner. Je vous laisse cinq minutes. Ensuite je te ramène à Gryffondor et l’autre retournera aux cachots. J’attends aux escaliers.

* Monsieur est grand seigneur... Tant de bravoure de sa part... Il me semble qu'on caquetait moins en la présence de la concierge... *

Que tentait-il se faire en appelant Louis "l'autre"? L’impressionner? Faire valoir le "P" pourpre qui ornait sa robe de sorcier?
Répondre aux imbéciles risquait de les instruire, le Serpentard préféra donc l'ignorer. Un sourire aux lèvres, Louis lui tourna le dos avant de faire face à la belle brune qui paraissait un peu affolée par les événements passés.
Il s’accroupit face à elle afin de se rapprocher de son visage et d'en saisir les traits pour la nuit à venir.
Voyant que ses yeux ne quittaient pas l'avant bras ensanglanté, il déposa un baiser sur ses lèvres avant d'ajouter d'un chuchotement à peine audible :

- Ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est rien. Fais ce que l'autre idiot derrière te dira, rejoins ton dortoir et ton lit.

Le grand blond se releva de toute sa hauteur, déposa un nouveau baiser sur le front de Jo et souffla à son oreille ces quelques mots :

- On en reste ici pour le moment, mais je compte bien continuer cette soirée une autre fois... Et sans la présence de nuisibles...

Nouveau baiser afin de capter le maximum de sensations.

- Bonne nuit...



Contenu sponsorisé

A la découverte des mystères du château - Page 8 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 10

 A la découverte des mystères du château

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.