AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 9 sur 10
A la découverte des mystères du château
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Louis Varik
Serpentard
Serpentard

A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Louis Varik, le  Mer 9 Mai 2018 - 12:08


Interruption préfectorale






L'emprise fût relâchée, laissant derrière elle des perles écarlates sur le bras endolori du jeune serpent.
La concierge avait tourné les talons avant d'abandonner les trois étudiants dans les couloirs, laissant donc Ulysse décider de la suite des événements.
Le préfet des rouges tentait tant bien que mal d'imposer le semblant d'autorité auquel il pensait avoir droit, donnant ses injonctions comme s'il était directeur de l'établissement.

- Je te laisse le soigner. Je vous laisse cinq minutes. Ensuite je te ramène à Gryffondor et l’autre retournera aux cachots. J’attends aux escaliers.

* Monsieur est grand seigneur... Tant de bravoure de sa part... Il me semble qu'on caquetait moins en la présence de la concierge... *

Que tentait-il se faire en appelant Louis "l'autre"? L’impressionner? Faire valoir le "P" pourpre qui ornait sa robe de sorcier?
Répondre aux imbéciles risquait de les instruire, le Serpentard préféra donc l'ignorer. Un sourire aux lèvres, Louis lui tourna le dos avant de faire face à la belle brune qui paraissait un peu affolée par les événements passés.
Il s’accroupit face à elle afin de se rapprocher de son visage et d'en saisir les traits pour la nuit à venir.
Voyant que ses yeux ne quittaient pas l'avant bras ensanglanté, il déposa un baiser sur ses lèvres avant d'ajouter d'un chuchotement à peine audible :

- Ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est rien. Fais ce que l'autre idiot derrière te dira, rejoins ton dortoir et ton lit.

Le grand blond se releva de toute sa hauteur, déposa un nouveau baiser sur le front de Jo et souffla à son oreille ces quelques mots :

- On en reste ici pour le moment, mais je compte bien continuer cette soirée une autre fois... Et sans la présence de nuisibles...

Nouveau baiser afin de capter le maximum de sensations.

- Bonne nuit...



Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Josephine Campbell, le  Jeu 10 Mai 2018 - 12:13

Non, Jo n'avait pas de problème avec la vue du sang. Mais là, c'était différent. Elle passa nerveusement sa main sur son avant-bras tout en ne lâchant pas des yeux celui de Louis. Pourquoi cela la démangeait autant ? Est ce que c'était dans sa tête cette douleur ou la ressentait elle vraiment ?

- Je te laisse le soigner. Je vous laisse cinq minutes. Ensuite je te ramène à Gryffondor et l’autre retournera aux cachots. J’attends aux escaliers.

Ulysse avait prononcé ces mots et s'était ensuite mis à l'écart. Tout l'agacement qu'elle avait pu ressentir à son égard s'était envolé temporairement. Là, son attention était toute centrée sur Louis et sur le sang qui perlait sur son bras.

Il n'était pas au bord de la mort, mais pourtant après ce qu'il venait de se passer, elle n'avait pas envie d'être séparée de lui. Ça, le jeune homme sembla l'avoir compris puis qu'il puis qu'il s'agenouilla face à elle et détourna son attention de sa blessure en l'embrassant.

- Ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est rien. Fais ce que l'autre idiot derrière te dira, rejoins ton dortoir et ton lit.

Jo ne répondit que par un soupir. Elle n'avait pas la moindre envie de faire tout cela, cependant, elle savait que Louis avait raison, c'était la meilleure chose à faire pour le moment. Pourquoi, lorsqu'il s'agissait de lui, il n'était pas raisonnable ? Pourquoi avait-il provoqué Ulysse et le concierge ? Et pourquoi lorsqu'il était question d'elle, la raison semblait prendre le dessus ?

Des questions auxquelles elle n'aurait pas de réponse. Louis s'était relevé et lui déposa un nouveau baiser sur le front. Elle ferma les yeux pour savourer pleinement le geste et fut parcourue d'un frisson lorsque son souffle caressa son oreille.

- On en reste ici pour le moment, mais je compte bien continuer cette soirée une autre fois... Et sans la présence de nuisibles...

Les baisers qu'il lui avaient fait sur le ventre un petit plus tôt lui revinrent à l'esprit si bien qu'un nuage de papillons se forma dans son ventre. Le baiser qu'il lui fit, ensuite, ne fit qu'empirer les choses, mais c'était loin d'être désagréable.

*Qu'est ce qu'il y a chez lui qui provoque tout ça chez toi ?*

Lorsqu'il s'apprêta à partir, Jo le saisit par la main pour le retenir. Elle jeta un coup d'œil rapide à Ulysse non loin d'eux puis leva les yeux vers le serpentard. Elle tira de sa poche arrière un mouchoir blanc en tissus. Elle n'était jamais malade, mais avait gardé cette habitude d'en avoir toujours sur elle. Surement pour éponger ses maladresses quotidiennes...

- Tiens.

Puis sans lui laisser le choix, appliqua le bout de tissus sur sa blessure.
Une main sur la joue du jeune homme et se redresser le plus possible en se mettant sur la pointe des pieds.

- J'ai hâte de te retrouver.

Un murmure qui ressemblait à une supplique. Elle n'allait pas pouvoir être séparée de lui bien longtemps.

- Bonne nuit Louis...

Un dernier baiser comme une dernière bouffée d'air avant le grand saut...
Le jeune homme tourna les talons et Jo le regarda descendre les marches d'escalier pendant quelques secondes.
Elle devait bien se rendre à l'évidence. Elle était totalement possédée par ce regard de glace. Il était arrivé, sans grande difficulté, à provoquer en elle des choses qui lui semblaient jusque-là impossibles... ou réservées aux autres.
Lorsqu'elle ne l'eu plus dans son champ de vision elle se tourna vers Ulysse, qu'elle avait presque oublié...

*Faire ce que l'idiot te dira, rejoins ton dortoir et ton lit...*

Pourquoi avait-il fallu qu'il tombe sur eux ? Il y en n'avait pas d'autre des couples qui se bécotaient à cette heure dans le château ? Et lui n'allait pas lui faire croire qu'il ne l'avait jamais fait lui non plus... Pffffff Insigne à la noix. L'agacement temporairement envolé, revint en un claquement de doigts. Et puis, tu parles d'une coïncidence... Pourquoi avait-il fallu que ce soit lui ? Il avait un don pour faire suer les personnes qui partageaient les gênes de Daemon ou quoi ? Mais bon... Fallait bien avouer que ça aurait pu être pire...
Jo croisa les bras et d'un air courroucé, dû tout de même avouer :

- Merci... Tu n'étais pas obligé...

Ce n'avait pas été facile à sortir, mais il aurait pu l'embarquer sans lui laisser le temps de dire au revoir à Louis, qui elle l'espérait, rejoindrait bien les cachots et ne tomberait pas encore une fois sur le concierge qui semblait avoir une dent contre lui...

- Bon, on reste là à cueillir des violettes où on rentre à la Tour ?

Le temps des remerciements ne dura pas bien longtemps. Fallait tout de même pas pousser. Jo pouvait avoir sale caractère et là la soirée ne s'était pas terminée comme elle se l'était imaginée.
Elle commença à descendre les marches à son tour Ulysse à ses côtés.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Mar 19 Juin 2018 - 10:22

HRPG:
 





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Nous étions la veille au soir du départ pour Londres. Cette soirée avait une signification particulière pour moi. C'était la dernière que je pourrais passer ici avec Loredana. Car pour elle, il s'agissait de la dernière nuit de sa scolarité. L'année prochaine, moi, je reviendrai ici seul sans elle. Elle commencera son existence d'adulte tandis que moi je rentrerai pour ma dernière année... Cette sensation... Ces sentiments, qui me parcourent, me faisaient me sentir étrange. Bien sûr il n'y avait pas que cela.

Si physiquement je me remettais bien malgré ma cicatrice dans le dos et celle au sourcil. Moralement, les choses étaient bien plus compliquées. Je tentais de cacher à tous mes cauchemars et mes angoisses. J'avais insonorisé l'espace de mon lit afin que mes camarades de chambres ne soient pas témoins de mes terreurs nocturnes. J'avais ainsi passé dans cet état mes examens. Espérant ne pas m'être trop planté parce que je n'avais pas assisté à la fin des cours et encore moins eut le temps de réviser. Enfin c'était le cadet de mes soucis.

Non quand je fermais les yeux, cette horrible nuit que je revoyais. J'étais resté une semaine à Sainte Mangouste au final. J'avais repris l'école puis mon job de stagiaire à Barjow & Beurk. J'avais eu pas mal de visites durant ma convalescence. Et d'une certaine manière cela m'avait fait un bien fou car cela m'évitais de cogiter la journée. Par contre la nuit, c'était une toute autre histoire. Cependant ce n'est pas de cela que je dois me préoccuper.

Non ce soir, j'avais proposé à ma petite amie de faire une ballade dans le château pour ses dernières heures ici. Visite de quelques coins connus et d'autres moins. Pic nique dans une salle de classe où je l'écouterai évoquer certains souvenirs d'avant nous. Puis nous passerions la nuit ensemble. Ce dernier point, je l'appréhendais un peu. Mais je tentais de me focaliser sur autre chose.

J'étais donc dans ma chambre en train de tout préparer pour cette dernière aventure. Bien sûr, je lui avais préparé quelques surprises. La première n'était pas grand chose. Mais grâce à mon statut de préfet, j'avais eu accès aux albums photos des précédentes années. J'en avais dupliqué certaines afin de lui composé un livre souvenir. Quelque chose où elle pourrait se replonger quand la nostalgie la prendrait. J'y avais ajouté quelques commentaires personnels ainsi que des petits mots de certains de ses amis. Malheureusement, je n'avais pas réussi à avoir ceux qui étaient en dehors de Poudlard. L'autre était pour marquer la fin de ses études. Un cadeau très particulier à cause du sort que j'avais fait jeté dessus. Il s'agissait d'un collier. Je l'avais trouvé lors d'une de mes recherches sur le net. Il venait d'un créateur japonais. J'avais demandé à ce qu'on lui appose un sort de sensation. C'est à dire que quand la personne qui vous avez offert l'objet, pensait à vous, vous le ressentiez. C'était ma grand-mère qui m'en avait parlé plus jeune. Et jamais je n'avais oublié son sourire à cette évocation. Bien que d'apparence strict, mon grand-père était un romantique dans l'intimité de leur couple. Je l'avais fait relier à une chevalière qui portait l'emblème de notre maison afin que cela fonctionne.

Est-ce que cela allait lui plaire, je n'étais pas certain. Le sort ne fonctionnait pas en permanence il fallait que le porteur l'active ainsi je n'en piété pas sur sa liberté. Car Loredana était trop indépendante pour qu'on l'attache. Je regardais l'heure et me pressais. Je lui avais dit de m'attendre dans la salle commune pour vingt heures. Il ne restait plus que 5 minutes. Je vérifiais ma tenue qui était simple ainsi que ma coiffure. Je fermais mon sac avec mes précieux trésors et descendais les marches pour rejoindre ma déesse...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Mar 19 Juin 2018 - 15:17


Derniers moments à Poudlard

ft.Daemon Stebbins ♫


Elle se souvenait de tout ce qu'elle avait fait dans cette école. Son émerveillement lorsqu'elle avait vu Poudlard pour la première fois, sa timidité face aux autres enfants, la découverte de chaque cours et, bien évidemment, l'apprentissage de la magie. Elle était loin d'être une femme parfaite, mais Poudlard avait tout de même fait d'elle ce qu'elle était : Une jeune femme en quête d'aventure, prête à affronter le monde des adultes. Évidemment, cette dernière année avait peut-être était plus mouvementée que les autres. Elle avait été élue préfète, rôle qu'on lui avait enlevé presque aussitôt. Il faut dire qu'elle était loin d'être un exemple pour les élèves plus jeunes, mais les membres du personnels n'étaient pas censés savoir tout ce qu'elle faisait. Après tout, elle ne s'était jamais fait prendre...Enfin...pas avant sa dernière sortie dans la forêt interdite... Mais elle n'avait eu ni retenue, ni retrait de points alors elle s'estimait heureuse, ça ne comptait pas. Il y avait les sorties nocturnes où elle avait rencontré Luna, puis Theya. Et puis il y avait eu Daemon. Probablement la plus belle chose qui lui soit arrivé. Celui qui lui a redonné espoir, même si tout n'est pas encore réglé dans la tête de la rouge et or. Toutefois, il semble supporter son fort caractère, ses sautes d'humeur et surtout sa famille. L'an prochain ils seraient séparés, une difficulté en plus, mais elle savait que ce n'était que provisoire...

Aujourd'hui était sa dernière soirée à Poudlard. Les examens étaient terminés. Il ne manquait plus qu'à attendre les résultats. Elle avait une sorte de boule de nostalgie qui ne la lâchait plus de puis quelques semaines. Bien sûr, les derniers événements avaient eu bien plus d'importance que la fin de l'année. Elle n'avait pas passé ses examens dans les meilleures conditions. Néanmoins, elle avait bien étudié et se sentait assez confiante. Elle s'inquiétait tous les jours pour Daemon. Elle donnait beaucoup de sa personne pour qu'il ne manque de rien, pour qu'il sourit. Parce qu'elle savait que tout devait être compliqué dans sa tête à lui. Elle voulait donc qu'il prenne conscience qu'elle était là pour lui et qu'elle le serait toujours. Ce qui la rendait malade, c'était qu'elle ne savait pas ce qu'il lui était arrivé, c'était une question qu'elle n'osait pas poser, mais qui lui restait dans la tête à chaque instant.

Malgré tout, ce soir, elle voulait que tout se passe dans la bonne humeur. Ce soir, elle avait prévu de passer la soirée entière avec son petit ami. Elle voulait que tous les problèmes soient mis de côté, elle voulait profiter de lui et de sa dernière soirée à Poudlard. Ensuite, il serait temps pour elle de rejoindre Londres et de s'installer définitivement dans son appartement. Elle avait envie de se faire belle, elle avait envie de laisser à Daemon un bon souvenir de l'élève qu'elle était à Poudlard. Elle ne voulait pas qu'il voit les maux qui l'habitaient encore au fond de son être. Cette soirée se devait d'être parfaite. Elle avait relevé le dessus de ses cheveux, laissant ceux du dessous tomber le long de son dos. Un maquillage discret et une robe rouge, décontractée, ne voulant pas être sur son 31. Il lui avait donné rendez-vous dans la salle commune et elle ne voulait pas être en retard. Elle avait décidé d'aller faire un tour dans le parc, profiter de ce dernier moment, regardant le lac s'agitait à cause de la brise légère. Il ne faisait pas froid, c'était un temps parfait. Elle s'était ensuite hâtée de remonter chez les Gryffondor. Il était déjà là. Plaçant ses mains autour de sa nuque, elle posa ses lèvres sur les siennes. Elles lui manquaient. Tout en lui lui manquait. Ils ne s'étaient pas retrouvés seuls depuis un moment déjà.

- Prêt pour cette toute dernière soirée à Poudlard ?

Cette phrase raisonnait dans sa tête. Elle était finalement triste de quitter cette école et Daemon y était pour beaucoup. L'émotion devait se voir sur son visage. En septembre dernier, elle passait son temps à râler, à dire qu'elle voulait juste s'en aller, passer ses examens et ne plus jamais revenir ici. Mais avec le préfet des Gryffondor auprès d'elle, tout était différent désormais. Néanmoins, elle se devait de continuer sa vie. Entrer dans le monde des adultes n'est pas censé être un problème pour elle. Des parents peu présents, à la rue à 17 ans et déjà un boulot en poche, il ne lui restait plus qu'à quitter Poudlard et elle serait enfin adulte.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Ven 22 Juin 2018 - 21:00





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Arrivé en bas des marches, je ne la voyais pas dans la salle. Puis enfin voilà Lo. Quand elle est là, j'avais l'impression que les choses autour de moi, ainsi que le décor, étaient plus lumineux de part sa simple présence. Soudain elle se jetait à mon cou et posait ses lèvres sur les miennes. Puis c'était elle qui avait posé cette question que je détestais.

- Oui et non, Amour.

Répondais-je à la fois heureux d'avoir du temps pour nous mais n'aimant pas cette façon définitive de ce fait. Oui pour elle s'était ses dernières heures pour moi, j'avais encore une année complète à effectuer avant de quitter Poudlard. Une année où je serais seul sans elle. Une année qui m'angoissait car elle serait loin de moi. Et avec ce qui venait de m'arriver moins d'un mois avant, le stress était monté en flèche. Cependant, je ne voulais pas lui gâcher ce que j'avais organisé et surtout les émotions que cela lui provoquerait.

- Allons y. Nous avons tout un tas de lieux à revisiter et peut-être que tu m'en feras découvrir d'autres que je ne connais. Toutefois, Amour, la seule exigence que j'ai, c'est que tu accepteras de me suivre dans l'une des salles de classes désaffectées. De préférence, celle que quatrième qui est soi-disant hanter et où personne ne veut mettre les pieds.

Je m'étais mis à rire pour éloigner les nuages sombres qui tentaient d'envahir mon esprit. Puis en profiter pour lui voler un autre baiser. Je tentais de mettre toutes mes chances de mon côtés.

- Es-tu d'accord alors ?

Je me doutais bien qu'elle ne me refuserait pas cette toute petite exigence. Mais surtout j'avais préparé déjà quelques petites choses. J'avais mis un sort aussi et je m'étais arrangé pour être certain qu'aucune ronde ne passerait par là ce soir. Merlin m'avait certainement aidé pour ce miracle. Je prenais donc la main et l'entrainais vers la sortie. Puisqu'on allait repasser par tus les endroits importants pour elle, autant descendre dans le hall et remonter le file du temps. Et surtout on pourrait aussi passer par la tour d'astronomie. Ainsi je pourrai lui offrir mon cadeau.

Je l'entrainais donc vers notre destination première et pousser le vice même à sortir du château pour qu'elle puisse se rappeler ses premières impressions.

- Comment était tes premières sensations en voyant la grande porte du château ?

Je la fixais tentant de retrouver l'émerveillement ou l'appréhension qu'elle avait eu en arrivant ici. Savoir ses impressions était une façon aussi de mieux connaître cette petite fille qui sortait de cette prison dont elle avait ignoré les barreaux invisibles jusqu'à sa première année.

- Raconte moi en détail. J'aimerai avoir un portrait précis de cette part de toi que je ne connais pas.

Je serrais sa main dans la mienne, accroché au moindre mot, par avance, qu'elle allait prononcer...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Ven 22 Juin 2018 - 22:17


La réponse de Daemon à sa question montrait peut-être un brin de nostalgie. Du moins, c'était le sentiment qui envahissait l'être de Loredana à cet instant-même. Et si elle l'avait rencontré bien avant ? Ils auraient pu profiter plus longtemps. Ces derniers mois à ses côtés avaient été très intenses. Ils étaient remplis d'interrogation, d'angoisse, ne savaient pas s'ils devaient fuir ou bien sauter dans le vide (enfin ça c'était plutôt Daemon). Ils avaient traversé bien des épreuves avant de se trouver tous les deux. En dehors de ses angoisses actuelles depuis l'attaque du Gryffondor, il y avait une peur qui ne la quittait pas depuis au moins deux mois déjà. Une peur constante qui la poussait à profiter de chaque moment qu'elle passait avec lui. Et si tout changeait entre eux ? Si la séparation les éloignait jusqu'à ce que l'un ne reconnaisse plus l'autre et que tout parte en vrille. Il était inutile de penser à tout cela, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Ils avaient passé plusieurs mois ensemble, sans se quitter et durant lesquels ils se manquaient énormément quand ils ne se voyaient pas. Oui, c'est les prémices de l'amour. Un coeur qui bat. Un sourire béat. L'envie de voir l'autre à chaque seconde de la journée..La naissance des sentiments amoureux. Lore ne connaissait pas du tout cela avant. Peut-être prenait-elle les choses trop à cœur. Mais que voulez-vous ? Quand on a la capacité de ressentir les choses avec une telle profondeur, il est compliqué de trouver le juste milieu.

Toutefois, il n'était pas question de penser au pire aujourd'hui. Elle avait une merveilleuse soirée qui l'attendait en compagnie de la seule personne qui comptait vraiment dans sa vie. Elle n'avait besoin de rien de plus que lui à cet instant précis. Comme à son habitude, il lui faisait un vague programme de ce qu'il avait prévu. Il souhaitait lui refaire visiter le château, les coins importants dans lesquels elle s'était rendue durant toute sa scolarité. Il avait insisté pour qu'il l'emmène dans une salle de classe non-fréquentée. Elle le suivait dans son rire. Les moments avec lui lui manquaient tellement, qu'elle voulait profiter de chaque seconde.

- Évidemment que je suis d'accord, c'est ta soirée aussi, je veux que tu fasses ce que tu as envie !

Elle se laissait entraîner dans les couloirs du château. Elle ignorait où il allait l'emmener pour commencer. Le couvre-feu n'avait pas encore sonné, mais peu de monde se trouvait dans les couloirs à cette heure-ci. C'était une bonne chose, un moyen pour eux de ne pas être dérangé par qui que ce soit. Daemon l'avait entraîné devant la grande porte du château. Celle que l'on franchit pour commencer sa scolarité en tant que sorcier. Il lui demanda de lui raconté ce qu'elle avait ressenti la première fois qu'elle avait passé cette porte.

Elle réfléchit un instant à cette question. Il fallait qu'elle se remémore  ce fameux 1er septembre de sa première année. Quand elle était encore innocente et éloignée des autres. Quand elle ignorait tout de cette école, car ses parents lui en avaient très peu parlé avec qu'elle ne reçoive sa lettre. Elle sentait les doigts de Dey se serrer autour des siens. Après quelques minutes à observer la grande porte, un regard étonnement ému pour une fille qui voulait vite quitter ce château, elle finit par ouvrir la bouche.

- Je m'en rappelle, on venait d'arriver en barque. Je n'arrivais pas à lâcher le château des yeux. Je n'arrivais pas à me dire que j'allais étudier dans cette école, alors que quelques mois auparavant encore, ma tante me faisait l'école à la maison. J'avais peur. J'étais terrifiée de voir tous ses enfants à côté de moi. La plupart étaient si petits. J'ai grandi très vite, avant de ralentir à l'âge de 15 ans. En arrivant à Poudlard, à 11 ans, je mesurais déjà 1m65 et dépassait un bon nombre de mes camarades... J'avais peur parce que jamais je n'avais rencontré de groupe d'enfants avant ce jour-là. J'étais donc une fille toute timide, assez en retrait, mais tout de même heureuse d'être ici ! J'avais encore les cheveux roux, couleur naturelle de ma mère... mais aussi celle de ma tante alors... tu comprends, j'ai voulu enlever tout ça et me les teindre en brun... Quand on a passé ses portes, c'était pour se rendre à la cérémonie de répartition. Des jeunes sorciers ont commencé à me parler gentiment. J'ai fini par me détendre un peu et me dire que de toute façon je devrais passer sept ans avec eux alors autant ne pas rester à l'écart trop longtemps... Évidemment, je suis quand même restée un peu à l'écart...

Elle avait entraîné Daemon vers dans la Grande Salle. La toute première que les élèves visitaient en entrant dans le château. Celle où ils étaient répartis et celle où ils avaient droit à leur banquet de rentrée. Un excellent moyen de faire connaissance avec les autres.

- Comme d'habitude, le Choixpeau était posé sur un tabouret devant la table des professeurs. Les élèves étaient appelés par ordre alphabétique. Je n'en pouvais plus d'attendre et le nom Sparks étant à la fin.... c'était pas spécialement évident. Puis je suis enfin passée sous le Choixpeau. Il a eu des hésitations, oui... Pendant quelques bonnes minutes je suis restée là à attendre qu'il se décide. Et il a choisi Gryffondor, ayant vu bien plus de courage et de soif d'aventure. Je pense qu'il a hésité avec Serpentard. Mais il a fait le bon choix en m'envoyant à Gryffondor. Je ne sais pas si j'aurais trouvé ma place dans une autre maison.

Elle était émue de se rappeler de tout cela. Jamais elle n'aurait pensé que ce genre de souvenirs allait la marquer. Elle les partageait avec Daemon, parce qu'il ne connaissait pas cette Loredana-là. Ils se croisaient de temps à autres, mais jamais elle n'avait fait attention à lui et vice-versa. Qui aurait cru qu'aujourd'hui, ils étaient devenus un couple fou amoureux l'un de l'autre ?

- J'espère que ton but aujourd'hui n'est pas de me faire pleurer, dit-elle en rigolant, la voix remplie de grandes émotions qui la traversaient.

Les larmes ne coulaient pas facilement en temps normal. Avec Daemon, les sensations qu'elle ressentait étaient multipliées par dix. Retenir ses larmes devenaient une chose vraiment très délicate...
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Sam 23 Juin 2018 - 0:08





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
J'écoutais chacun de ses mots. J'étais surpris de découvrir que Loredana se teignait ses cheveux et qu'elle était rousse comme une Irlandaise ou une écossaise. J'avais du mal à l'imaginer. Alors je lui demanderais quelque chose après qu'elle aura fini de me dévoiler son arrivée ici. Je tenterais de voir si elle serait d'accord pour qu'on utilise un sort temporaire sur sa chevelure pour la voir au naturel. Ainsi je serais le seul à avoir cette image en tête, un privilège que j'apprécierais durant cette année sans elle. Certes je pourrais la voir certains week-end ou durant les vacances. D'ailleurs une fois la mariage de ma sœur passé, je comptais bien demander à mes parents si Loredana pourrait passer Noël. Après tout, mes parents avaient été témoin du comportement de ses pseudos parents à elle. D'ailleurs mon père avait joué de son influence et ma mère également afin que les Sparks soient bannis des soirées officielles.

- Rousse et à l'écart. J'ai du mal à l'imaginer. Mais peut-être que l'on peut remédier à l'un des deux en utilisant la magie plus tard. Enfin si tu veux bien que je te vois avec ta vraie couleur ? Mais peut-être cela te mettrait mal à l'aise de te voir ainsi. Alors si tu ne veux pas je le comprendrai très bien. Réfléchis-y.

Machinalement, ma main s'était posée sur sa joue en une caresse fine. J'aimais le contact de sa peau contre la mienne. Cela me donnait des frissons. Je lui laissais le temps de la réflexion. Elle m'entrainait alors vers l'intérieur de l'école. On avait fait quelques afin de se rendre dans la grande salle. Elle devait certainement songer à sa répartition. Ce qui faisait écho à la mienne. Le choixpeau n'avait pas hésité pour moi, il avait crié Gryffondor sans hésiter alors que j'avais espéré me retrouver à Serdaigle comme mon père et l'autre Daemon. J'avais été très surpris mais avec le temps j'avais compris que j'avais tout à fait ma place dans la maison des lions. Je m'y étais d'ailleurs attaché plus que je n'y croyais.

- Heureusement que tu as été à Gryffondor et pas à Serpentard. Après ma mésaventure, jamais je n'aurai pu retenter le coup avec une autre verte et argent malgré les sentiments que j’avais dés le départ pour toi. Même si tu as du me pousser à avouer.

Oui c'était une vérité que j'avais fini par intégrer. Je n'étais pas de ses personnes à refaire l'histoire mais bien à l'accepter telle qu'elle était. Avec le temps, j'avais compris que tout n'était pas noir ou blanc. Mais même si j'avais quelques tords dans ma précédente aventure. Cependant je n'étais pas la cause primaire de l'échec. C'était bien mon ex la coupable de la fin néfaste. Enfin oublions. Je posais mes yeux et voyais combien l'émotion filtrait à travers elle.

- Non. Je te l'ai dit mon but est de connaître cette Loredana que je connais pas. Cette fille qui croyait que sa vie était normale alors qu'elle ne l'était pas. Cette enfant naïve et qui se racontait des histoires dans sa chambre avec sa peluche. Cette partie de ta vie où je n'étais pas là.

Je la serrais contre moi pour l'aider à surmonter ses larmes que je voyais briller dans son regard.

- Aller, continuons le chemin de ton passé. Par contre, nous ne descendrons pas vers les cachots. Même si les potions sont ton fort, ce n'est pas mon cas et je n'ai pas envie d'avoir de vision de cauchemar pendant cette soirée.

Je l'entrainais donc vers les escaliers qui allaient évidemment n'en faire qu'à leur tête encore plus que d'ordinaire car j'étais simplement dessus. Je profitais pour observer les tableaux et demandais machinalement :

- As-tu un tableau préféré au château ?

Les escaliers se déplaçaient alors qu'on était dessus...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Sam 23 Juin 2018 - 9:59


Il est vrai qu'elle n'avait jamais parlé à Daemon du fait que le brun n'était pas sa couleur naturelle. Étrange pour une italienne d'avoir des cheveux de la sorte. Pourtant, c'était bien du côté des Bianco qu'elle en avait héritée et non du côté des Sparks. C'était un roux foncé qui tirait tout de même sur un châtain clair à reflet. Ce n'était pas spécialement laid, mais Loredana ne voulait plus avoir à faire à sa famille italienne. Sa vraie mère n'aurait certainement pas voulu que sa fille soit traitée de la sorte. Même si la langue italienne lui servirait sûrement dans le future, elle ne voulait plus voir sa famille. Aucun d'entre eux. Ainsi, lorsque Daemon lui avait demandé si elle souhaitait lui montrer ce à quoi elle ressemblait avec les cheveux roux grâce à un sort, elle était un peu perplexe. D'un côté, elle ne voulait pas de nouveau ressembler à cette famille maudite. De l'autre, elle se disait que Daemon avait tout à fait le droit de connaître l'ancien elle. Après tout, c'était la raison pour laquelle il avait organisé cette soirée.

- Si tu veux vraiment voir ça, ok. Mais je te préviens à l'avance, je resterai brune, même si l'autre couleur provoque en toi quelque chose d'agréable.

Elle lui souriait. Elle aimait plaisanter avec lui, parce qu'elle savait qu'il la suivrait dans son jeu.
Elle savait qu'il en apprenait sur elle aujourd'hui. Loredana lui avait un peu parlé de son passé, mais n'était jamais vraiment rentrer dans les détails. Ainsi, il semblait tout de même un peu étonné qu'elle ait failli être répartie à Serpentard. Il avait évidemment ajouté qu'ils ne seraient sûrement pas sortis ensemble si cela avait été le cas.

- Ça aurait peut-être mis plus longtemps, mais on aurait quand même fini ensemble. Parce qu'au final, j'aurais été la même, j'aurais simplement porté une couleur d'écharpe différente.

Elle savait qu'il faisait référence à son ex. Elle la connaissait de brièvement, n'avait jamais eu de soucis avec elle. Malgré tout, elle savait que ça s'était mal terminé entre eux et elle ne voulait pas spécialement connaître tous les détails de cette relation. Cela ne la regardait pas. Et puis, il n'était pas question de parler de ce genre de chose ce soir.
Au moins, le but de Daemon n'était pas de la faire pleurer ce soir. Pourtant, quelque chose lui disait qu'elle allait finir par craquer. Ils n'étaient qu'au début de leur soirée et l'émotion la guettait déjà. Elle ignorait si elle allait verser des larmes de joies ou de tristesses. Elle profitait tout de même de ses bras, parce que cette sensation était la plus merveilleuse en soi. Elle aurait aimé qu'ils soient ainsi toute la soirée. Elle se mit rire après la remarque de Daemon sur les cachots.

- Mince, dommage, moi qui voulais te faire boire un filtre d'amour préparé par mes soins, je suis déçue...

Tous deux partirent en direction des escaliers. Évidemment, une fois dessus, ceux-ci ne faisaient que bouger. Encore un coup de malchance qui la traversait. Ce n'était pas vraiment la première fois qu'elle mettait un temps fou à rejoindre un étage à cause de ces maudits escaliers. Ce soir, pourtant, cela ne la dérangeait pas vraiment. Plus ils seraient coincés ici, plus la soirée durera longtemps. C'était tout ce dont elle souhaitait.

Lorsqu'il lui demanda de lui parler de son tableau préféré, elle le regarda avec de grands yeux étonnés. Pensait-il vraiment qu'elle avait déjà regarder ces tableaux ? Elle lui avait pourtant dit que tout ce qui représentait l'art ne l'intéressait pas vraiment... Contrairement à lui.

- À vrai dire...non, pas spécialement, tu sais bien que je ne m'intéresse pas vraiment à ça. Alors je passe devant sans vraiment les voir... Mais je suppose que toi tu en as un. Tu as le droit de t'exprimer ce soir aussi. Après tout, je ne te verrais plus jamais à Poudlard non-plus et tu n'auras peut-être pas droit à ce genre de soirée à la fin de ta septième année, du moins pas avec moi...

Elle attendait donc de savoir quel tableau Daemon préférait dans ce château. Pendant ce temps, les escaliers continuaient de les promener à leu guise.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Sam 23 Juin 2018 - 18:04





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Loredana acceptait ma demande de la voir au naturel. Cependant elle m'avait immédiatement averti qu'elle redeviendrait brune sans aucune discussion possible. Cela me faisait sourire de la voir ainsi et lui avait redonné un peu de poils de la bête. J'avais dû mal à l'imaginer autrement qu'avec ses cheveux noirs. Je me demandais comment cela allait impacter son image. Est-ce que ses traits deviendraient plus lumineux ou alors est-ce qu'elle serait trop différente de cette façon. C'était une infinité de questionnement qui me passait en une fraction de seconde par la tête.

- Tu sais très bien que je ne te forcerai pas à changer si tu en as pas le désir. C'est juste que je suis curieux de voir combien ta couleur réelle te change physiquement. Rien de plus. Je te le promets.

J'écoutais ses propos au sujet de la différence de maison mais je n'étais pas convaincu sur ce point.

- Honnêtement Amour, je ne crois. Où alors ça aurait été des années après notre sortie de l'école et encore, je ne m'avancerai pas sur ce point. Souviens comme j'étais au début de la nouvelle année. Comment je me comportais avec les filles. Puis si tu avais été à Serpentard, aurais-tu vraiment mis les pieds dans ce centre commerciale. Bien que nous affirmons que les maisons ne nous influence pas, j'en doute beaucoup. Les gens que nous fréquentons qui nous façonnent en partie. Tu aurais eu des relations beaucoup plus au goût de ta tante et ainsi il y aurait eu moins de tensions. Peut-être même qu'elle aurait fini par te manifester de l'intérêt... On ne peut jurer de rien si la route avait été qu'un peu différente... Les choses ne seraient pas ce qu'elles sont aujourd'hui...

Ca je le savais mieux que personne. Un simple choix pouvait vous faire basculer de l'ombre à la lumière et vise versa. On disait bien qu'un battement d'aile de papillon provoquait au Brésil pouvait engendrer une tornade au Texas. L'effet papillon existait bel et bien. Après le jour où ma mère est venue en Angleterre, il aurait suffit que mon père soit affecté à une autre mission ou bine malade et jamais, Aya et moi serions nés.

- Je ne pense pas que tu n'es jamais eu besoin d'un filtre d'amour pour me prendre dans tes filets, tu l'as fait le plus naturellement du monde lors de cette soirée. Tout en toi était un appel vers moi. Tu étais la luxure personnifié tellement tu étais incroyable.

C'était vrai. Dés la première seconde où j'avais posé mes yeux sur sa silhouette, je savais que je n'appartiendrai plus qu'à elle même si j'avais tenté de me voiler la face. D'ailleurs Jamie l'avait compris avant moi. Le regard que je posais sur elle était le même qu'il avait posé sur Aya au moment de l'adolescence. Brusquement tout son univers avait changé pour se focaliser sur cette fille de quinze ans qui était beaucoup trop franche et casse-cou pour son propre malheur. Il avait réussi d'ailleurs à dompter ma soeur d'une manière que je n'imaginais absolument pas possible.

Nous étions dons dans les escaliers quand elle m'expliquait qu'aucun tableau ne l'avait jamais vraiment attiré.

- La seule peinture que j'aime, c'est celle d'Eloïse. C'était une petite fille très particulière apparenté à ma famille. Malheureusement, elle n'a jamais pu devenir l'adulte extraordinaire qu'elle aurait pu être. On ne lui en a pas laissé le loisir. Je pense qu'elle aurait eu une grande influence sur notre monde si elle avait vécu plus longtemps. Mais ce n'est pas à moi de te dire son histoire. Elle le fera elle-même comme elle me l'a raconté à moi. Maman n'aimait pas que je sois trop proche d'elle enfant. C'est pourquoi Eloïse ne pouvait être dans ma chambre. Et il y a une toile où elle apparait ici. Seulement, elle n'a jamais voulu venir dans le château. Il continue de lui rappeler de mauvais souvenirs...

Je n'avais pas poussé plus loin les explications. Je pensais même que j'en avais trop dit. Enfin les escaliers s'arrêtaient et nous avions pu continuer notre ballade. Nous étions au second étage.

- Quel souvenir mémorable as-tu ici ? Bien évidemment en dehors du recoin là-bas où je t'ai entrainée la dernière fois pour profiter éhontément de ton corps durant les quelques minutes que nous avions entre deux cours.

Je me passais la langue d'une manière langoureuse à l'évocation de cet intermède...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Sam 23 Juin 2018 - 18:57


Daemon n'était clairement pas d'accord avec la jeune femme au sujet des différentes maisons dans lesquelles ils auraient pu aller. Lui était persuadé que tout aurait été différent, que eux n'auraient sans doute pas évoluer de la même manière selon les fréquentations etc... Et évidemment, son argument tenait la route. Si elle n'avait traîné qu'avec des sang-purs, elle aurait peut-être eu moins de problème avec sa tante... Non, ça c'était simplement impossible. Ses différends avec sa tante allaient bien plus loin que cela. La naissance de Loredana avait provoqué la mort de la benjamine de la famille Bianco. Une terrible épreuve pour cette famille qui ne voulait pas de Loredana dans leur vie après tout cela. Il n'était donc pas possible que sa tante qui l'avait «élevée » ne ressente ne serait-ce qu'un tout petit peu d'amour pour elle. Ça n'était jamais arrivé et, évidemment, ça ne serait jamais le cas.
Et puis, la réalité était telle qu'elle l'était. Ils étaient tous les deux à Gryffondor et c'était grâce à cela que Lore l'avait abordé dans ce Centre Commercial. Elle ne l'aurait pas connu, elle ne serait peut-être jamais allée le voir et elle n'aurait pas eu la chance de l'avoir à ses côtés. Il était bon de penser que cela s'était passé ainsi. Elle ne désirait rien d'autre que lui dans sa vie.

Elle devait se l'avouer, même après tant de mois passés à ses côtés, à faire trembler les murs par leurs ébats passionnés, elle continuait de rougir lorsqu'il lui faisait une déclaration où qu'il lui parlait de ses envies à l'oreille, sans prendre en compte du monde qu'il pouvait y avoir autour. Il avait un don pour cela, elle ne le cachait pas. Et aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle. Évidemment qu'il n'avait pas besoin d'un filtre d'amour pour qu'elle l'ait à elle. Elle avait simplement eu à discuter et tout était passé très vite. En une fraction de seconde, elle était à l'hôtel avec lui. Ce qui pouvait paraître rapide pour certains, naturel pour d'autres. Elle avait simplement voulu suivre ses envies.

Comme à son habitude, elle buvait les paroles de Daemon lorsqu'il se mit à parler du tableau d'une certaine Eloïse. Il avait ce truc de rendre les conversations intéressantes et elle avait toujours envie de l'écouter raconter des histoires. Elle était comme une enfant, pendue à ses lèvres en attendant la fin de l'histoire. Celle-ci était bien trop courte à son goût et elle espérait qu'elle en apprendrait davantage sur elle un jour.

- Tu me présenteras à cette Eloïse ? Je serais enchantée d'en savoir un peu plus sur elle !

Ils étaient ensuite arrivés au deuxième étage. Daemon lui posa directement la question, lui rappelant également leurs souvenirs à eux. Ces moments où ils ne pouvaient simplement pas attendre. Où ils avaient besoin de se voir, de s'enlacer, de s'embrasser... Elle était arrivée en retard en cours de nombreuses fois à cause de leurs petits rendez-vous imprévus. Elle savait que si elle le croisait en sortant d'un cours, elle n'arriverait pas à l'heure au prochain et ça ne l'avait jamais dérangé. Pas le moins du monde. Ce genre d'échange la boostaient pour le reste de la journée. Il était sa dose de bonne humeur. Une drogue dont elle ne pouvait plus se passer. Elle se perdit quelques instants dans ce souvenir érotique. Il lui fallait revenir rapidement à la réalité, car le silence commençait à se faire long.

- Tu disais ? Ah oui ! Un souvenir mémorable... Hum... J'en ai pas tant que ça ici ! Mise à part une dispute avec une Serpentard dans ce couloir, en quatrième année. Une sale peste qui était en dernière année et qui avait décidé de me prendre comme bouc émissaire. Évidemment, elle ne savait pas vraiment à qui elle avait à faire, puisque c'est cette année là, à 14 ans, où mon caractère a commencé à se développer... Ce jour-là, il n'y avait eu que des insultes. Elle était revenue me chercher quelques jours plus tard, dans le parc. Et là, j'ai explosé et on s'est battue d'une manière très moldue. Juste nos points et nos pieds. Aucune baguette. J'ai eu droit à deux week-end de retenue. Tu dois te demander comment j'ai pu devenir préfète... 

Elle avait rigolé à cette dernière phrase. Elle se demandait toujours pourquoi on l'avait nommé préfète en début d'année. Elle qui n'avait rien de parfait. Peut-être était-ce pour l'encourager ? Elle n'en savait rien et dans tous les cas, cela n'avait pas fonctionné.
Elle s'approcha d'une fenêtre.

- Lors de mes sorties nocturnes, je me mettais souvent ici lorsque le temps ne me permettait pas de sortir. Je trouve l'angle parfait pour une vue sur le parc, tu ne trouves pas ? Parfois je voyais même des élèves courir en se dirigeant vers la forêt ou le lac...J'ai toujours su que je n'étais pas la seule à sortir la nuit. Mais je me demande si je ne fais pas partie des seuls qui l'ont fait presque toutes les nuits...

Elle lança un regard faussement effrayé à son petit ami.

- Et je dis ça à un préfet, non mais quelle idiote je suis...


Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Dim 24 Juin 2018 - 19:00





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Loredana avait demandé à ce que je lui présente Eloïse. Cependant cela ne marchait pas de la sorte. Je devais d'abord convaincre Eloïse d'accepter de rencontrer ma petite amie. Certes Elo avait aperçu Elhiya. Mais je n'avais pas forcé la petite fille à lui parler. Il fallait dire que même si la gamine était la plus part adorable et semblable à un ange. Il arrivait cependant que cette dernière s'entête au plus haut point quand elle ne voulait pas coopérer. Et je ne voulais pas rater cette rencontre. Car je comptais bien qu'Elo me suivait dans la prochaine demeure où j'allais habiter parce que je ne pouvais me résoudre à l'abandonner seule dans ce premier étage que Aya allait définitivement abandonner à cause de son mariage et moi quand je partirais pour l'université magique.

- Oui Amour. Mais il faut que je la prépare. Eloïse peut-être la douceur incarné comme le diable en personne quand elle a décidé ne pas coopérer.

J'écoutais donc l'histoire de ma déesse triomphant du vil serpent vert à qui elle avait rectifier le portrait d'après son souvenir. Je mettais mis à rire en imaginant la scène. Je n'avais jamais assisté à une bataille moldue de fille. Et je me demandais si c'était aussi redoutable que l'échange musclé que j'avais eu avec Ulysse en début d'année scolaire. Nous n'avions plus eu d'échanges de la sorte car je passais mon temps soit à l'ignorer ou à devoir travailler avec lui pour nos activité de préfet.

- J'aurai adoré que quelqu'un film la scène. J'ai du mal à t'imaginer tout échevelé. Ca devait être mémorable. Tu sais je me demande bien pourquoi ils m'ont nommé aussi à ce poste. Je ne suis pas le meilleur des modèles sur bien des points. Je te rappelle que quand ils m'ont chois je passais mon temps à boire comme pas possible et à coucher avec toute fille que je voulais. Donc ce n'est pas non plus les meilleurs références. Et dire que je vais devoir encore jouer à cela pendant un an. Remarque je pourrais toujours passé mes nerfs sur ceux que j'attraperai en infraction.

Je dévorais chaque nouvelle donnée concernant ses anciennes habitudes ou les informations qui la concernaient directement. J'aimais découvrir cette autre Loredana. Je me sentais ainsi plus proche d'elle et cela me permettait surtout de repousser la fin de cette nuit.

- Certainement.

En voyant son regard terrifié devant les aveux qu'elle venait de faire sur ses escapades.

- Avec toi, je ne serai jamais un préfet. Mais seulement ton petit ami. Donc ton secret sera bien garder. Et puis que pourrai-je te faire ? Te coller des heures ? Je doute que l'on puisse obliger une ancienne élève revenir effectuer des heures de colles à Poudlard alors qu'elle n'en fait plus parti.

Je me rapprochais et passais mes mains sur son ventre comme j'aimais le faire si souvent et pendant que nous regardions le parc, j'en avais profitais pour déposer quelques baisers dans son cou. J'aimais savourer la douceur de sa peau et m'enivrais de son parfum unique. Nous sommes restés la encore quelques instants à contempler le parc dans la nuit.

- Amour. Et si nous continuons le parcourt ? Nous avons encore tout un tas de choses à voir avant notre arrêt dans la salle du quatrième étage.

Je l'entrainais donc vers les fameux escaliers qui n'en faisaient qu'à leur tête pour nous rendre au troisième étage...

Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Dim 24 Juin 2018 - 20:14


Cette soirée se déroulait à merveille, elle ne pouvait rêver mieux comme dernière nuit à Poudlard. Comme à son habitude, Daemon prenait le temps de préparer les choses à l'avance et avait la patience d'écouter toutes les aventures de la jeune femme. Elles n'étaient pas toutes des plus pertinentes, mais cela restait des souvenirs pour elle. Certains meilleurs que d'autres, mais ils faisaient tout de même partie de sa vie. Elle était nostalgique de toutes ses années passées dans cette école. Elle avait grandi ici. C'était là sa véritable maison, pas le manoir de ses parents à Cambridge où elle n'avait jamais le droit de rien faire. C'était à Poudlard qu'elle avait appris à sortir en toute discrétion et elle avait fait de même chez elle après cela. C'était devenu une habitude chez elle et jamais elle n'avait eu de retenue à cause de ses nombreuses sorties. Cela voulait dire que sa méthode fonctionnait plutôt bien.

Daemon semblait apprécier le fait que Loredana pouvait être une furie quand elle le voulait. Beaucoup trop d'élèves avaient été spectateurs de cette scène. Daemon ne semblait pas faire partie de l'un d'eux. Il était peut-être dans un coin plus éloigné du parc ou simplement à la bibliothèque. Elle ne le connaissait pas à cette époque-là, elle ignorait qui il était lorsqu'il avait 15 ans. Lui non-plus ne semblait pas comprendre pourquoi il avait été choisi comme préfet. À croire qu'ils piochaient les noms les yeux fermés. Elle n'aimait pas bien qu'il lui parle de ses nombreuses conquêtes avant elle. Elle n'y pouvait rien cependant, elle aussi avait un passé qui n'était pas spécialement joli non-plus - dont certaines choses étaient encore présentes... Elle parlait simplement moins de ses ex d'un soir que lui, même s'il n'en parlait pas tout le temps, il lui avait toujours dit les choses telles qu'elles étaient.

- Je me suis très rarement battue à mains-nues. Je suis une sang-pur, je n'ai grandi que dans le monde des sorciers, alors l'utilisation de ma baguette est bien plus pratique, même si j'avais ressenti un bien fou après lui avoir refait le portrait... Je ne suis pas méchante en soi, jamais je n'agresserais quelqu'un gratuitement... Enfin, ça m'est arrivé une fois avec une Gryffondor plus jeune que moi en début d'année, mais je venais de me faire virer de chez mes parents... Je n'avais franchement pas le cœur à être gentille... Mais je me suis quand même rétractée et j'ai fini par m'excuser. En dehors de cela, j'ai toujours une raison pour entrer dans une colère noire et je sais que je peux perdre le contrôle dans ses moments-là. Parce que lorsque j'ai les nerfs à vif, j'ai la sensation qu'une autre personne prend le contrôle et elle n'a qu'une envie, que je lâche prise... Ah j'suis désolée, tu dois me prendre pour une folle.

Il allait peut-être penser qu'elle avait des troubles mentaux. C'était peut-être le cas à vrai dire, mais elle préférait se dire qu'avec tout ce qui lui était arrivée, plus ses nombreuses gueules de bois, sans parler de ce qu'elle prenait pour que ses sensations soient multipliées par dix, mais ça, elle seule le savait...
Elle avait pris une voix séductrice et le regarder avec envie, mais avec la voix légèrement moqueuse.

- Oui, donne-moi des heures de colles, Daemon. Je serais ravie de revenir ici pour les faire et laisser ma nouvelle patronne seule à la boutique avec un monde pas possible. J'en profiterais pour revêtir ma robe de Gryffondor et venir te voir en cachette, ni vu, ni connu.

Il l'avait rejoint du côté de la fenêtre qui avait une superbe vue sur le parc. Il l'enlaçait. En profiter pour déposer des baisers dans son cou. Elle en frissonnait. Sa respiration était saccadée. Parce qu'elle avait envie de lui. Quand elle était dans cet état d'esprit où tout ce qu'elle souhaitait était lui, toutes ses sensations étaient multipliées par dix, cent, mille. Il était le seul à la faire se sentir ainsi, aujourd'hui bien plus qu'à l'ordinaire puisque avec l'agression de Daemon, puis les examens, il n'avait pas eu l'occasion de se retrouver seul. Ça lui manquait tellement...

Il n'était pourtant pas le moment de penser à tout cela pour le moment. Il fallait continuer la recherche aux souvenirs qui se passait au troisième étage. Par chance, ils n'eurent pas beaucoup de mal à s'y rendre, malgré le passage obligé vers les escaliers qui faisaient toujours ce qu'ils voulaient. Même ça, ça allait lui manquer. Le troisième étage était vide. Il fallait dire que l'heure tournait et le couvre-feu approchait d'une manière bien trop rapide à son goût. Elle s'en fichait totalement. Le couvre-feu, elle ne le respectait pas. Jamais.

- Je me rappelle des cours de Sortilèges... J'ai toujours été pitoyable dans cette matière. Un gros manque de concentration je pense. Pourtant, bien qu'elle soit pas spécialement aimée par grand monde ici, De Lanxorre a toujours été encourageante en cours envers moi. Alors, finalement, je finissais toujours par m'en sortir à peu près bien. Pour les ASPIC, je ne vise vraiment pas l'optimal dans cette matière. À un cours, j'ai du m'y reprendre à trois fois avant de réussir un sort que je connais et maîtrise parfaitement bien en dehors... Ou je suis simplement malchanceuse.


Elle s'avança un peu vers un banc collé contre un mur.

- C'est ici que j'ai rencontré Eden, un de mes amis. J'étais en quatrième année, lui en troisième. J'étais pas très bien à ce moment-là. Je venais d'apprendre la mort de ma grand-mère paternelle. Une femme très gentille et surtout, qui n'a jamais aimé ma tante. Elle savait, je pense, à qui elle avait à faire et c'était la seule qui me soutenait. Je l'ai toujours admirée ! C'était une Gryffondor aussi. J'étais sûre que j'allais la suivre de ce côté-là. Mon père était un Poufsouffle à Poudlard et ma mère aurait été pour sûr une Serpentard si elle avait étudié en Grande-Bretagne. Bref, j'étais assise sur ce banc la tête dans les mains en me balançant nerveusement. Et...je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé, mais Eden s'est simplement assis là et me regarder, sans m'adresser un mot. J'ai été un peu agressive avec lui à ce moment-là, mais il avait l'air de ne pas prendre cela au sérieux alors j'ai fini par me calmer et tout est venu naturellement. On a parlé et puis on a fini par devenir ami...

Elle ne se souvenait pas avoir déjà parlé de lui à Daemon auparavant. Elle n'en avait jamais vraiment eu l'occasion. Eden et elle ne se voyait plus aussi souvent. Ils leur arrivaient de se poser de temps en temps dans le parc, mais généralement, les deux restaient silencieux. Eden n'était pas un grand bavard et elle l'avait tout à fait accepté.
Regardant autour d'elle, elle aperçut une statue qui lui rappelait vaguement quelque chose.

- Tu vois cette statue là-bas ? Quand j'étais préfète, j'ai remis en place une idiote de Gryffondor complètement tarée qui, dans un élan de haine, l'avait réduite en morceau. Le pire était qu'elle était dans la provocation la plus totale, chose que je déteste clairement. J'aurais eu le droit de lui lancer un sort, je l'aurais probablement fait. En septembre, cependant, je prenais mon devoir de préfète très au sérieux alors je me contentais de prendre bêtement les noms et de faire mon rapport.

Elle resta silencieuse quelques instants.

- Continuons, j'ai hâte d'arriver au quatrième étage et de me faire posséder par l'esprit qui hante cette salle de cours...

Elle rit et prit la main de son petit ami en direction de l'étage supérieur.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Lun 25 Juin 2018 - 21:08





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Je buvais les paroles de ma rouge et or en découvrant ses événements qu'elle avait vécu durant sa scolarité. Je découvrais donc cette autre fille qui était beaucoup plus impulsive. Elle me racontait ses cours, ses exploits. Puis un prénom résonnait dans mon esprit : Eden. Qui était ce garçon ? Je ne l'avais pas rencontré depuis que je sortais avec ma gryffondore. Visiblement il devait être plus jeune que moi aussi.

- Est-ce que j'ai déjà aperçu ce Eden, Amour ? Si ce n'est pas le cas, j'aimerai bien que tu me le présentes dans le train ? Enfin si tu veux bien partager cet ami avec moi. On s'entendrait peut-être et ainsi on pourra parler de toi et de tous tes défauts ainsi que de ton si charmant caractère.

Evidemment j'avais éclaté de rire en voyant l'air outré de ma petite amie ce qui me valut une volée de coup sur l'épaule. Je bloquais ses mains et les passer dans son dos. Elle était ainsi à ma merci.

- Tu sais bien que je plaisante. Tu es la femme parfaite pour moi car justement tu ne l'es pas. Et tous ces détails imparfait qui font que tu m'as séduite au point que je suis tombé sous ton emprise. Et je ne le regrette absolument pas.

Je me penchais vers elle pour m'accaparer ses lèvres sans qu'elle puisse vraiment s'esquivait vu que je la tenais toujours prisonnières contre moi sans possibilité de me repousser. J'aimais bien lui prodiguer ce genre de douce torture où je gardais le contrôle. L'inverse ne me déplaisait pas non plus mais il ne pouvait se produire dans le même genre de situation. Générale, c(était dans un lit que ma brunette se révélait capable de domination. Cependant tout ceci je ne lui ferais pas remarquer ce soir. Je finissais pas relâcher ma poigne afin de lui rendre sa liberté. Cependant je savais très bien que je payerais ce geste plus tard. Néanmoins cela ne me dérangeait pas le moins du monde.

Elle avait évoqué aussi sa difficulté par rapport au décès de sa grand-mère.

- Tant mieux si tu as eu quelqu'un pour t'entourer. Même si je vais au Japon quelques fois dans l'année, je n'ai pas un lien aussi fort avec mes grand-parents. Je les aime et il m'aime mais la relation n'est pas aussi forte que tu l'as décrite. D'ailleurs, tu les rencontreras lors du mariage d'Aya et Jamie. J'espère que tu les aimeras. Je te rassure ma grand-mère est un point guindée que ma mère. Je pense que c'est son passe-temps qui l'a rendue ainsi. Elle adore mettre des gens en relation pour un Omiai. On peut les traduire par mariage arrangé même si c'est pas tout à fait cela. En fait, ces deux personnes qui sortent ensemble dés le départ en vue de se marier à la fin. Personne n'est forcé théoriquement. Mais le principe de piété filiale faisait que tu acceptais le choix de tes parents. Les choses ont commencé à changer vers le début du vingt-unième siècle. Heureusement. Enfin pour mes grand-parents, cela s'est fait ainsi quand même.

Oui mais ils n'avaient pas reproduit cela avec leurs enfants. Chacun avait choisi de prendre ce chemin ou non.

- C'est une tradition que je suis bien heureux qu'ils aient abandonné. Sinon je n'existerai pas.

Puis elle me parlait ensuite de la reconstruction d'une statue. Je l'observais et constatais qu'elle avait bien réussi la restauration. Puis elle s'était tue quelques minutes. Elle pressait le pas pour arriver au quatrième étage. Je la suivais un sourire sur le visage. Moi aussi j'avais hâte. Nous étions enfin devant la salle de classe après avoir affronté une fois de plus ces maudits escaliers.

- Ferme les yeux.

Je savais qu'elle allait râler.

- Ne triche pas surtout. Cela gâcherait la surprise.

Pour plus de sureter j'avais posé ma mains sur ses yeux. J'avais décoré la salle avec des petits angelots et cœur qui descendaient du plafond. Au milieu j'avais installé une couverture rouge où l'on pouvait s'installer pour prendre le pic nique que j'avais préparé. Je m'étais rendu à Prè-au-Lard pour obtenir tout ce qui plaisait à Lo que ce soit en salé ou en sucré.

- Tu n'ouvres pas les yeux encore. Je dois finir d'installer deux trois petites choses.

Je disposais donc la nourriture et installer sur le bureau le collier que j'avais prévu de lui offrir pour la fin de ses études. J'y avais aussi placé la bague pour moi. J’espérais que tout cela lui ferait envie et plaisir...

- Tu peux le faire.


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Mar 26 Juin 2018 - 0:03



Elle avait eu raison. Daemon n'avait jamais entendu parler de ce fameux Eden. Depuis qu'elle sortait avec le Gryffondor, elle ne voyait plus vraiment son ami. Évidemment, elle le retrouvait de temps en temps dans le parc où sur en banc dans un des couloirs du château. C'était simplement moins souvent, car Loredana et Daemon avaient un mal fou à rester loin l'un de l'autre. Il était donc compliqué de ne pas passer leur temps libre ensemble. Eden était une personne très discrète, que l'on abordait pas facilement. C'était son choix. Malgré tout, c'était un garçon avec un cœur énorme qui ne pouvait s'empêcher de venir en aide au personne qui le méritait selon lui. C'était comme ça que lui et Loredana s'était rencontrée. Il avait remarqué sa détresse et avait décidé de lui tendre la main au lieu de lui tourner le dos. Il lui avait permis de ne plus se sentir seule.
Il semblait vouloir rencontrer le jeune Serdaigle. Elle n'était pas contre. Tant qu'ils n'étaient pas un groupe de dix, ça pourrait aller à Eden. Elle essayait de faire en sorte qu'il s'ouvre un peu plus aux autres. L'an prochain, elle ne sera plus là pour lui porter compagnie.

- Je pourrais te le présenter si tu le souhaites oui. Après, c'est quelqu'un de très discret, qui parle très peu, alors je pense que ce sera surtout à toi de lancer la conversation. S'il sait que tu es avec moi, il sera gentil, c'est sûr...Mais c'est quelqu'un qui a dû devenir adulte très rapidement, parce qu'il a grandi avec ses grands-parents qui commencent à se faire vieux. Il est un peu l'homme de la maison quoi. Mais je t'assure que c'est une personne adorable quand on le connaît et normalement il ne devrait pas dire du mal de moi.

Daemon plaisantait, s'amusant à dire qu'ils allaient parler de ses défauts et de son mauvais caractère. Elle la frappa à l'épaule comme elle le faisait à chaque fois qu'il s'amusait d'elle. Daemon était bien plus grand et plus fort qu'elle. Il s'était emparé de ses bras afin de les mettre derrière son dos. Elle était désormais prisonnière, ne pouvant pas se détacher. Elle lui lançait un regard noir, mais dans sa tête, elle ne pouvait nier qu'elle adorait cela. Pas le fait d'être prisonnière, le fait qu'il soit proche d'elle de la sorte. Après tout ce temps, sans intimité, elle ne pouvait pas cacher que le corps entier de son petit ami lui manquait. Le moindre contact entre eux déclenchait une décharge électrique. Alors elle le laissait l'embrasser. De toute façon, elle ne pouvait rien faire d'autre. Cela dura quelques instants, puis il la relâcha. Elle ne dit rien...pour le moment, se contentant de lui répondre.

- Mes imperfections font de moi cet être qui te fait tant perdre la tête, Stebbins. Je ne regrette pas d'être comme ça, puisque ça t'as amené à moi.

Il avait ensuite parlé de ses grands-parents qui vivaient au Japon et qu'elle rencontrerait probablement lors du mariage de sa sœur. Un événement qui l'angoissait un petit peu puisqu'il s'agissait du jour où elle allait rencontré toute la famille de Daemon. Du moins, ceux qui seront présents. Elle avait toujours cette petite appréhension de ne pas être accepté, même si ça semblait être gagner avec Mr et Mrs Stebbins. Puis il parlait de mariage arrangé, chose que Loredana ne cautionnait pas du tout. Sa tante voulait absolument que Loredana se marie avec un sang-pur, c'était tout ce qui l'intéressait. Elle préférait cela plutôt qu'au bonheur de la jeune fille qu'elle avait «élevée ».

- J'espère que tu n'as pas une jolie japonaise qui t'attends quelque part. Je ne te laisserais pas y aller de toute façon. J'appréhende un peu ma rencontre avec le reste de ta famille, mais je suppose que c'est tout à fait normal d'avoir peur de cela.

Tout en parlant, ils avaient marché et étaient enfin arrivés au quatrième étage du château. Lieu où ils allaient faire une escale dans une vieille salle de classe. Elle ferma les yeux non sans émettre un grognement de mécontentement. Elle avait envie de voir ce qu'il avait préparé là-dedans. La patience n'était pas vraiment son fort et sa curiosité pouvait être parfois son pire défaut. Il le savait très bien, d'ailleurs...

- Je ne triche pas, promis, mais viiiite le temps passe, chéri, j'ai pas envie de perdre trop de temps.

Ce n'était pas la volonté de le presser volontairement, mais bien l'envie de ne pas laisser les secondes passer inutilement. C'était sa dernière nuit à Poudlard. Sa toute dernière où elle portait les couleurs des Gryffondor, où elle pouvait être une élève adolescente. Pour Daemon aussi, beaucoup de choses allaient changer. Ils avaient tous les deux une tendance à être dans leur bulle. Elle espérait que le Gryffondor ne s'enferme pas trop dans ses livres et s'amuse un petit peu... Pas trop non-plus.
Elle eut enfin le droit d'ouvrir les yeux. Ce qu'elle vit l'émerveilla davantage et ne faisait qu’accroître l'émotion qui la submergeait depuis le début de la soirée. Elle échappa une larme, peut-être deux et s'empressa d'enlacer Daemon qui s'était encore démené pour la rendre heureuse. Pour qu'elle se souvienne de cette nuit. Il n'y avait pas d'autres mots : Il était parfait, c'était comme ça qu'elle le voyait.

- C'est absolument magnifique ! Vraiment merci, ça me touche énormément que tu fasses tout cela pour moi.

En balayant la salle des yeux, elle remarquait les deux bijoux posés sur le bureau. Elle s'en approcha et prit le collier délicatement entre ses doigts. Elle retourna ensuite vers Daemon en le lui tendant.

- C'est pour moi ça ? Daemon, fallait pas, tu le sais... Mais, je l'adore vraiment, mais... je n'ai rien pour toi, ça me gênerait presque...

Elle prit la tête du Gryffondor entre ses mains et l'embrassa passionnément durant quelques instants avant de se détacher de lui.

- Et tout ça ? Je vois que tu as fait un petit passage chez Honeydukes, je vois que tu me connais bien.

Honeydukes, la boutique de bonbons de Pré-au-Lard. Passage obligé chaque fois qu'elle se rendait dans ce village. Par simple gourmandise. Pour l'odeur si attirante. Une mélange de bonbon acidulé et de barbe à papa.
Il avait même prévu de quoi manger pour ce soir. Elle ignorait d'où cela venait. Peut-être de la cuisine de Poudlard ? Elle n'en savait rien. Mais la provenance importait peu. Ce qu'elle voulait, c'était passer un moment seul avec lui à se raconter des anecdotes. Peut-être même finiraient-ils par évoquer leurs propres souvenirs à eux ?


Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Daemon Stebbins, le  Ven 29 Juin 2018 - 18:26





Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Je l'écoutais parler de son ami, me décrire comment il était ainsi que les raisons qui l'avait pousser à devenir ainsi. Visiblement, j'avais l'impression que son cas était encore plus grave que le mien. Comme si cela était possible. Pourtant c'était bien le cas vue les informations que je venais de recevoir.

- Ne t'inquiète pas, Amour. Je suis un spécialiste de la vie d’Hermite. J'ai été renfermé également des années même si cela se voit beaucoup aujourd'hui. Tu en as eu un peu un avant goût quand j'ai voulu m'éloigner d toi. Mais il m'arrive parfois d'avoir besoin de rentrer dans ma grotte, comme dit Aya, afin de surmonter des difficultés et je repousse les gens parce que j'ai ce besoin de solitude afin de réfléchir et de faire face à moi-même.

La partie taquinerie n'était pas forcément du goût de Loredana surtout lorsque l'on s'attaquait à sa personnalité et encore quand j'avais abordé le thème de l'omiai. Elle m'avait asséné une réflexion du genre : J'espère que tu n'as pas une jolie japonaise qui t'attends... Chose à laquelle je m'étais empressé de répondre :

- Jamais, Je ne ferai ce genre de chose. Je ne pourrai pas être avec quelqu'un que je n'aime pas vraiment comme partenaire de vie et encore moins fonder une famille. De toute façon, je suis un gaijin pour les familles japonaises de bonne souche du fait que mon père est anglais. Je suis un étranger qui n'a pas sa place chez eux. Puis ma grand-mère est consciente qu'elle a eu de la chance. Tous les mariages arrangés ne se passent pas aussi bien que le leur. Et puis si c'était dans leur projet, il n'aurait pas laissé ma mère se mariait avec mon père. Ils se sont fait la promesse qu'ils laisseraient leurs enfants libres malgré la pression sociale. Un de mes oncles a procédé de la sorte pour sa compagne. L'autre a épousé une japonaise mais par amour. Et ne t'inquiète pas pour la rencontre avec cette partie de ma famille. Seul mes grand-parents et un de mes oncles font le déplacement. On est pas très bien accepté par une partie de la famille.

J'étais pas trop à l'aise avec cette partie là de mon histoire. Donc je changeais rapidement de sujet. Nous étions rentré dans la salle et Loredana avait ouvert les yeux quand je le lui avais demandé. Visiblement tout ce qu'elle voyait l'enchanter au plus haut point. J'étais heureux d'avoir touché juste. Voir ses yeux pétillants de bonheur me réjouissait toujours. Je lui prenais le collier d'un main et je lui accrochais le bijou autour de son coup en même temps que je lui donnais les explications sur le fonctionnement.

- En fait quand tu frottes la pierre qui pend cela enclenche une réaction. La pierre change de couleur est indique ton humeur. Cest une réaction chimique. Un truc populaire chez les moldus. Enfin je te passe les détails. Mais je trouvais sympa de t'offrir un bijou moldu original .

Je faisais une légère pause et ajoutais :

- J'espère que tu ne trouves pas cela trop naïf. C'est juste un moyen de me sentir moins seul l'année prochaine  lorsque je jouerai avec ma chevalière qui a une pierre similaire. Si tu ne veux pas...

Mais je n'ai pas eu le temps de finir que ma gryffondore avait posé mon doigt sur ma bouche pour me faire taire.

Il fallait dire que j'avais réfléchi longtemps pour trouver une idée originale qui l'emballerait et surtout qui pourrait nous permettre de garder un lien que tous ignorerait. Je dégageais sa main et récupérer la bague. J'active mon objet grâce à la chaleur de mon corps alors que j'avais déjà appuyé.

Cela me faisait sourire....


Code Daemon


Édit Elhiya : Bonjour Daemon.  Conformément au Grimoire des Sortilèges, vous ne pouvez utiliser que les sortilèges existants dans la liste fournie. Merci de corriger votre RP et de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.


Dernière édition par Daemon Stebbins le Sam 30 Juin 2018 - 0:54, édité 3 fois
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Loredana Wildsmith, le  Ven 29 Juin 2018 - 19:33



Elle l'écoutait parler de son besoin de solitude parfois et elle le comprenait parfaitement, parce qu'il en était de même de son côté. Dans ses mauvais jour, Loredana pouvait devenir une vraie furie capable de tout détruire sur son passage. Elle s'était déjà énervée sur lui, une fois, peut-être deux elle ne s'en souvenait plus. Pourtant, elle n'avait jamais montré la vraie colère qu'elle avait en elle et qui refusait de sortir. Lorsqu'elle était avec lui, elle se forçait à se maîtriser, à se contrôler,... Rien de facile, mais elle le faisait parce qu'elle savait très bien qu'il s'inquiéterait si elle lâchait prise. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre la raison devant lui et elle espérait sincèrement qu'il ne la verrait jamais ainsi.
Pour ce qui était de toutes ses coutumes japonaises, ou appelez-ça comme vous voulez, ça ne l'inquiétait pas vraiment à vrai dire. Elle connaissait les sentiments que ressentait Daemon pour elle et n'avait aucune peur qu'il l'abandonne pour une autre. Sauf si un jour il se lassait de cette relation. Pour l'instant, cependant, cela semblait lui convenir et elle espérait bien que cela allait continuer à l'avenir.

Le cadeau qu'il lui avait offert n'avait rien d'ordinaire. Il était magique, au sens figuré, et elle aurait dû se douter qu'il n'allait pas se contenter de lui offrir quelque chose qui pouvait sembler banal pour lui, même si c'était déjà parfait pour elle. Il lui suffisait de frotter la pierre pour activer son collier. Ainsi, celui-ci changerait de couleur selon son humeur. Elle ignorait que les moldus étaient capable de faire ce genre de choses. Comment parvenir à connaître l'humeur de quelqu'un sans avoir recours à la magie ? Elle en avait beaucoup à apprendre sur les moldus... Daemon avait peur que cela ne lui plaise pas, mais il se trompé totalement. Elle lui fit bien comprendre en le faisant taire, tout en le regardant droit dans les yeux pendant quelques secondes, comme pour mémoriser son visage. Elle se sentait un peu ridicule. Ils allaient se voir pendant l'été et allaient être séparés uniquement durant le mois de septembre. Pourquoi s'inquiétait-elle autant alors ?

Il lui fit une démonstration en activant la chevalière et elle fit de même sur son collier. En fait il n'étais peut-être pas nécessaire de l'activer, puisqu'elle se rendit compte qu'il avait déjà changé de couleur. Malheureusement, elle n'en connaissait pas vraiment la signification, mais l'idée était sympa et puis ça la rassurait aussi de savoir qu'il portait le même genre d'objet. Ainsi, lorsqu'ils prendraient le temps de regarder leurs bijoux respectifs, une pensée ira instantanément à l'autre. Avait-elle vraiment besoin de cela pour ça ? Certainement pas, mais elle aimait ce cadeau. Alors elle se contenta de sourire en observant les réactions de son collier. Quelques instants plus tard, pourtant, elle perdit son sourire et les larmes se mirent à couler contre son gré. Elle désactiva le sortilège et tourna le dos quelques instants histoire de calmer les émotions qui la submergeaient.

- Ça va être dur. De ne plus pouvoir être là, de ne plus te voir arriver vers moi entre deux cours, de ne plus passer du temps dans le parc. De ne plus te rejoindre en cachette dans le dortoir quand tes amis ne sont pas là... Tout sera différent à partir de demain.

Ce n'était pas ce qu'elle voulait ce soir. Ils avaient tellement parlé de son passé à Poudlard, qu'ils n'avaient jamais véritablement évoqué ce que ça pouvait leur faire d'être loin l'un de l'autre.

- Durant tout le mois de septembre, on ne se verra pas, j'ai parfois un peu peur que tout change l'année prochaine, que tout ça nous éloigne.


Elle avait enfin craché le morceau. Cette chose à laquelle elle pensait depuis quelques semaines était enfin sortie de sa bouche. Elle n'attendait même pas une réponse, elle avait simplement ressenti le besoin d'extérioriser tout cela. Avant d'exploser. Elle avait peur d'être sans lui, peur de perdre le contrôle et de sombrer définitivement, se laisser attirer par ses démons intérieur qui n'attendaient qu'à sortir de là. Elle n'était plus elle quand elle ne l'avait pas près d'elle. Parce qu'il était son ancre, celui qui la maintenait sur la terre ferme. Elle avait peur de changer et qu'il ne la reconnaisse plus. Mais elle ne voulait pas rester sur un sujet aussi sensible, ce n'était pas le moment aujourd'hui.
Alors elle essuya rapidement les larmes qui avait gâché tout son maquillage, bien que léger, et regarda de nouveau toute la nourriture avec son sourire qui venait de réapparaître.
Elle s'installa sur la couverture rouge et invita Daemon à la rejoindre en tapotant une place auprès d'elle. Elle prit un paquet de bonbon au caramel et en mangea un sans le moindre complexe.

- J'sais que j'fais tout à l'envers, dit-elle la bouche à moitié pleine, mais ce sont mes préférés, j'ai pas pu résister.

Elle s'était mise à rire toute seule. Toutes ces émotions qu'elle ressentait étaient si profondes que ça lui déréglait tout. Comme lorsqu'elle était dans sa période. Elle n'avait pas le contrôle là-dessus pour le moment.

- La première fois que j'ai mangé des Dragées Surprises de Bertie Crochu j'étais en troisième année, j'avais jamais osé à mon entrée à Poudlard et avant, je n'avais pas le droit d'en avoir, mais tu dois bien t'en douter. J'avoue ne pas vraiment en raffoler, mais tant pis, je suis joueuse.

Elle ouvrit tout de même le paquet de Dragées et en attrapa deux. Elle en garda un pour elle et tendit l'autre à son petit-ami.

- Tu relèves ce grooos défi avec moi Stebbins ? Dit-elle comme si elle le provoquait en duel.
Contenu sponsorisé

A la découverte des mystères du château - Page 9 Empty
Re: A la découverte des mystères du château
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 10

 A la découverte des mystères du château

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.