AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 10 sur 10
A la découverte des mystères du château
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Loredana Sparks
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Loredana Sparks, Ven 29 Juin 2018 - 19:33




Elle l'écoutait parler de son besoin de solitude parfois et elle le comprenait parfaitement, parce qu'il en était de même de son côté. Dans ses mauvais jour, Loredana pouvait devenir une vraie furie capable de tout détruire sur son passage. Elle s'était déjà énervée sur lui, une fois, peut-être deux elle ne s'en souvenait plus. Pourtant, elle n'avait jamais montré la vraie colère qu'elle avait en elle et qui refusait de sortir. Lorsqu'elle était avec lui, elle se forçait à se maîtriser, à se contrôler,... Rien de facile, mais elle le faisait parce qu'elle savait très bien qu'il s'inquiéterait si elle lâchait prise. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre la raison devant lui et elle espérait sincèrement qu'il ne la verrait jamais ainsi.
Pour ce qui était de toutes ses coutumes japonaises, ou appelez-ça comme vous voulez, ça ne l'inquiétait pas vraiment à vrai dire. Elle connaissait les sentiments que ressentait Daemon pour elle et n'avait aucune peur qu'il l'abandonne pour une autre. Sauf si un jour il se lassait de cette relation. Pour l'instant, cependant, cela semblait lui convenir et elle espérait bien que cela allait continuer à l'avenir.

Le cadeau qu'il lui avait offert n'avait rien d'ordinaire. Il était magique, au sens figuré, et elle aurait dû se douter qu'il n'allait pas se contenter de lui offrir quelque chose qui pouvait sembler banal pour lui, même si c'était déjà parfait pour elle. Il lui suffisait de frotter la pierre pour activer son collier. Ainsi, celui-ci changerait de couleur selon son humeur. Elle ignorait que les moldus étaient capable de faire ce genre de choses. Comment parvenir à connaître l'humeur de quelqu'un sans avoir recours à la magie ? Elle en avait beaucoup à apprendre sur les moldus... Daemon avait peur que cela ne lui plaise pas, mais il se trompé totalement. Elle lui fit bien comprendre en le faisant taire, tout en le regardant droit dans les yeux pendant quelques secondes, comme pour mémoriser son visage. Elle se sentait un peu ridicule. Ils allaient se voir pendant l'été et allaient être séparés uniquement durant le mois de septembre. Pourquoi s'inquiétait-elle autant alors ?

Il lui fit une démonstration en activant la chevalière et elle fit de même sur son collier. En fait il n'étais peut-être pas nécessaire de l'activer, puisqu'elle se rendit compte qu'il avait déjà changé de couleur. Malheureusement, elle n'en connaissait pas vraiment la signification, mais l'idée était sympa et puis ça la rassurait aussi de savoir qu'il portait le même genre d'objet. Ainsi, lorsqu'ils prendraient le temps de regarder leurs bijoux respectifs, une pensée ira instantanément à l'autre. Avait-elle vraiment besoin de cela pour ça ? Certainement pas, mais elle aimait ce cadeau. Alors elle se contenta de sourire en observant les réactions de son collier. Quelques instants plus tard, pourtant, elle perdit son sourire et les larmes se mirent à couler contre son gré. Elle désactiva le sortilège et tourna le dos quelques instants histoire de calmer les émotions qui la submergeaient.

- Ça va être dur. De ne plus pouvoir être là, de ne plus te voir arriver vers moi entre deux cours, de ne plus passer du temps dans le parc. De ne plus te rejoindre en cachette dans le dortoir quand tes amis ne sont pas là... Tout sera différent à partir de demain.

Ce n'était pas ce qu'elle voulait ce soir. Ils avaient tellement parlé de son passé à Poudlard, qu'ils n'avaient jamais véritablement évoqué ce que ça pouvait leur faire d'être loin l'un de l'autre.

- Durant tout le mois de septembre, on ne se verra pas, j'ai parfois un peu peur que tout change l'année prochaine, que tout ça nous éloigne.


Elle avait enfin craché le morceau. Cette chose à laquelle elle pensait depuis quelques semaines était enfin sortie de sa bouche. Elle n'attendait même pas une réponse, elle avait simplement ressenti le besoin d'extérioriser tout cela. Avant d'exploser. Elle avait peur d'être sans lui, peur de perdre le contrôle et de sombrer définitivement, se laisser attirer par ses démons intérieur qui n'attendaient qu'à sortir de là. Elle n'était plus elle quand elle ne l'avait pas près d'elle. Parce qu'il était son ancre, celui qui la maintenait sur la terre ferme. Elle avait peur de changer et qu'il ne la reconnaisse plus. Mais elle ne voulait pas rester sur un sujet aussi sensible, ce n'était pas le moment aujourd'hui.
Alors elle essuya rapidement les larmes qui avait gâché tout son maquillage, bien que léger, et regarda de nouveau toute la nourriture avec son sourire qui venait de réapparaître.
Elle s'installa sur la couverture rouge et invita Daemon à la rejoindre en tapotant une place auprès d'elle. Elle prit un paquet de bonbon au caramel et en mangea un sans le moindre complexe.

- J'sais que j'fais tout à l'envers, dit-elle la bouche à moitié pleine, mais ce sont mes préférés, j'ai pas pu résister.

Elle s'était mise à rire toute seule. Toutes ces émotions qu'elle ressentait étaient si profondes que ça lui déréglait tout. Comme lorsqu'elle était dans sa période. Elle n'avait pas le contrôle là-dessus pour le moment.

- La première fois que j'ai mangé des Dragées Surprises de Bertie Crochu j'étais en troisième année, j'avais jamais osé à mon entrée à Poudlard et avant, je n'avais pas le droit d'en avoir, mais tu dois bien t'en douter. J'avoue ne pas vraiment en raffoler, mais tant pis, je suis joueuse.

Elle ouvrit tout de même le paquet de Dragées et en attrapa deux. Elle en garda un pour elle et tendit l'autre à son petit-ami.

- Tu relèves ce grooos défi avec moi Stebbins ? Dit-elle comme si elle le provoquait en duel.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Daemon Stebbins, Sam 30 Juin 2018 - 15:43






Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
J'écoutais ma brunette parlait tandis que le temps filait de plus en plus rapidement. La nuit avançait et les choses importantes étaient échangées alors que nous étions en train de manger. Elle m'expliquait ses sentiments sur le fait de ne pas revenir. Le fait que nous ne serions lus quotidiennement. Elle parlait de ses angoisses sur le futur et le notre en particulier.

- Ne t'inquiète pas. Notre relation ne va pas changer parce que durant un mois nous nous verrons. Rappel toi quand on rentre on fêtera ton anniversaire. On se verra comme on le désir durant tous les étés. Et crois-tu que j'aurai demandé à ma sœur de t'inviter à son mariage si je pensais notre relations si faible et sans avenir. Non. Et puis cela renforcera nos liens à moins que tu doutes de la force de mes sentiments envers toi ? Mais je ne le crois pas. Et puis tu une jeune femme forte, je doute que ce que tu éprouves envers s'envole de la sorte surtout que c'est grâce à ton entêtement que tu as été réussi à me faire accepter que je t'aimais.

Je passais ma main dans ses cheveux pour les remettre en place.

- Amour, ne t'inquiète pas, je n'ai aucune raison de retomber dans mes travers passé sauf si tu me quittes. Tout ce que je vais faire l'année prochaine, c'est bossé comme un dingue pour mes ASPIC et bien faire mes devoirs de préfet. Et le mois de Septembre passera comme un éclair. C'est juste le temps que je mette tout en place afin que mon emploi du temps roule. Fais-nous confiance.

Je l'observais cherchant à la rassurer de la meilleur manière possible. Puis j'essuyais ses larmes qui s’étaient mises à couler certainement sous la pression.

- Mais non, c'est rien. Respire, cela va aller. Je préfère que tu m'es tout dit plutôt que tu me le caches. Parce que j'ai encore une chance de te rassurer.

Oui elle était forte contrairement à moi qui cachait les cauchemars, les angoisses et le malaise que j'éprouvais dans mon corps pour ne pas l'inquiéter. Parce que je ne voulais pas qu'elle s’inquiète encore plus. Elle supportait assez de pression comme cela à cause de sa famille  et de sa sortie définitive de l'école. Elle changeait d'elle-même de sujet pour revenir à des choses plus légères.

- Personnellement, ce n'est pas ma friandise préféré. Je préfère les patacitrouilles avec les chocogrenouilles évidemment. Je ne suis pas tellement joueur moi la-dessus faut dire que j'ai eu des mauvaises expériences avec Et Aya devait faire exprès de me piocher celle à des goûts infâmes.

Evidemment à ce moment là, Lo m'en avait tendu une. Je redoutais la saveur mais je ne me défilais pas.

- Bon si je meurs, ce sera ta faute

J'avalais la sucrerie et faisait la pire des têtes. C'était infecte. Rapidement je prenais une boisson pour me désinfecter la bouche. C'était horrible et pourtant cela faisait rire Loredana qui semblait elle ne pas souffrir du gout de sa dragée. Je posais la bouteille et me jetait sur elle en disant :

- Tu vas devoir payer ce que je viens de subir.

Je commençais donc à la chatouiller pour me venger et puis de file en aiguille, je m'étais retrouvé à déposer des baisers dans son coup pour remonter jusqu'à ses lèvres. Cela faisait un bien fou de la sentir proche de moi. Ma main descendait pour déguster la peau de son ventre. Tout allait bien. Cependant quand ma brunette passa la sienne sous ma chemise, je m'étais crispé et détaché. Bloquant instinctivement sa main avec la mienne là, elle se trouvait.

Il y avait eu un silence gênée de ma part et je m'étais assis. Le fait qu'elle avait touché ma cicatrice m'avait mis mal à l'aise me renvoyant à cette nuit plus qu'horrible.

- Pardon. Je...

Je ne savais quoi lui dire. Alors j'étais resté interdit quelques instants.

- J'ai gâché l'ambiance. N'est-ce pas ?

Code Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Loredana Sparks, Sam 30 Juin 2018 - 18:43




Peut-être que c'était ce qu'elle cherchait au fond d'elle. Être rassurée. Après tout, il était sa première expérience amoureuse. La première qui comptait, alors elle ne savait pas toujours comment gérer ce genre de situation. Lui le savait peut-être un peu mieux qu'elle puisqu'il avait vécu une histoire de quelques mois avant de la rencontrer. Ça s'était peut-être mal terminé, mais cela lui faisait tout de même une expérience.
En tout cas, Daemon avait tout à fait raison. Elle connaissait ses sentiments pour elle et vice-versa. Elle ne doutait pas de lui. Il avait eu beaucoup ce mal à accepter cette relation, à l'assumer, par peur d'être de nous nouveau déçu, de souffrir jusqu'à perdre le contrôle de lui-même. Elle doutait sérieusement qu'il décide d'y mettre fin sur un coup de tête, ce n'était pas vraiment comme ça qu'elle le connaissait.

Il était vrai que le mois de septembre n'était pas de tout repos pour un préfet. Leur but n'était pas uniquement de stopper les élèves dans leurs sorties nocturnes, mais aussi de s'occuper des nouveaux qui peuvent être perdus dans cet immense château. Les réunions étaient fréquentes et il était parfois compliqué de trouver du temps libre dans son emploi du temps à cette période de l'année. Il la rassurait comme elle le voulait. Le manque allait être grand, elle le savait. Les retrouvailles risquaient d'être explosives en octobre. Mais il était inutile de penser à tout cela pour le moment. La Gryffondor n'allait pas rester recroquevillée sur elle-même dans son appartement. Elle aurait les journées bien remplies avec la boutique d'animaux magiques. Ça allait passer vite. Du mois, c'était ce qu'elle espérait.

Puis commençait un petit moment complice entre le couple de Gryffondor. Ce petit jeu entre eux qui s'était doucement crée au fil des mois qu'ils passaient ensemble. Cette petite chose qui faisait qu'ils étaient bien plus qu'un couple. Ils étaient également deux meilleurs amis, aimant se lancer des défis, et se faisant entièrement confiance, désormais. Loredana savait que Daemon n'allait pas se défiler. Ils avaient tous les deux portés leur dragée à leur bouche, appréhendant tout de même le goût. Il n'y avait aucune triche, c'était la surprise totale. Par chance Loredana tomba sur un goût caramel fort agréable, ce qui la soulagea un peu. Toutefois, en regardant la tête de son petit-ami, elle comprit rapidement qu'il n'avait pas eu autant de chance. Elle se mit à rigoler. Une rire moqueur oui. Un rire qu'elle allait payer. Cela ne se fit pas attendre puisqu'en quelques secondes seulement, il s'était jeté sur elle pour la chatouiller. Chose qu'elle dé-tes-tait. Son rire se mélangeait à ses cris, elle tentait de se défaire de son emprise, mais vu le gabarit qu'elle avait sur elle, il lui était simplement impossible pour elle de se dégager. Aussi, cette approche avait le don de réveiller le feu qu'elle avait en elle. Les chatouilles se transformaient en caresses et Daemon la couvrait de baiser dans le cou, puis sur les lèvres. Toute devenait de plus en plus sensuel. Il cherchait le contact de sa peau. Elle voulait bien plus que cela.
Aussi, dans un élan qu'elle ne contrôlait presque pas, elle avait passé une main sous la chemise de son petit-ami car tout en lui lui manquait à cet instant. Tout. Cependant, les choses ne se passèrent pas comme elle l'aurait souhaité. Elle le sentit se crisper et se défaire rapidement de son emprise. Oui elle avait senti sa cicatrice, mais cela ne l'avait pas dérangé le moins du monde. Il s'était fait attaqué, elle comprenait qu'il puisse avoir du mal à s'en remettre. Souffrait-il encore ? Ou avait-il simplement honte de son corps dans cet état ? Il s'excusa, persuadé d'avoir gâché l'ambiance. Elle avait consciente que cela n'était pas facile pour lui. Pourtant, au plus profond d'elle-même, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un goût amère dans la bouche. Daemon qui se défile dans un moment pareil, ce n'était pas Daemon...

- Excuse-moi si je t'ai fait mal, dit-elle en se sentant un peu coupable. J'étais prise dans l'excitation, je suis vraiment désolée... Je n'ai pas fait attention, je ne me souvenais plus...

Elle hésita un instant avant de reprendre.

6 On...On peut attendre, tu sais ? Je ne veux pas te forcer à faire quelque chose que tu ne veux pas... Est-ce qu'on peut quand même passer la nuit tous les deux ? Ou tu préfères qu'on aille chacun dans son dortoir ?

Elle préférait poser directement la question plutôt que d'être surprise à la fin de la soirée. Elle ne voulait pas que celle-ci soit gâchée par sa maladresse. Elle voulait que Daemon sache qu'elle était avec lui et qu'elle ne ferait rien qui pourrait le mettre mal à l'aise ou le faire souffrir. Elle tenait bien trop à lui pour ça.
Elle avait porté un regard à la pierre sur son collier et la cacha de sa main droite. Celle-ci avait pris une couleur noire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Daemon Stebbins, Dim 1 Juil 2018 - 20:25






Derniers moments
à Poudlard

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Dans mon commencement est ma fin et dans ma fin mon commencement.” - ♫♫♫
Je m'en voulais de cette réaction. Cependant je n'étais plus aussi confiant en moi depuis l'attaque et surtout je n'étais pas à l'aise avec ce nouveau corps que je devais apprivoiser. Je n'aimais pas lui faire sentir ce genre de sentiment et je culpabilisais encore un peu plus. Il fallait que j'arrive à dépasser tout cela mais pour le moment, ce n'était pas encore d'actualité. Il faut dire que l'attaque remontait à peine à quelques semaines. J'avais dû rester à Sainte Mangouste durant dix jours avant qu'on m'autorise à retourner à l'école. D'ailleurs j'avais eu droit à un défilé de visites. Allant de ma famille jusqu'à Liz, ma patronne. C'était pour vous dire le remue-ménage qu'avait provoqué mon agression.

- Tu ne m'as pas fait mal, Amour. C'est juste que...

Comment lui expliquer sans qu'elle se sente responsable alors que le problème venait de moi. Je n'arrivais pas à me faire à cette cicatrice qui barrait entièrement mon dos. Certains auraient trouvé cela très viril mais pour ma part cela ne faisait qu'écho à cette nuit là et me replongeait dans la terreur et la peur qui m'avait saisi. Si Artémis, auror de son état, compagnon de ma mentor Elina, n'avait été dans le coin. c'était au fond d'un trou que j'aurais à présent. J'en avais bien conscience. Ne pas avoir pu me défendre, m'a fait comprendre que les duels à l'école et les vrais n'avaient absolument aucun rapport. La sensation de paralysie estompa et je pouvais tenter d'expliquer un peu. Même si je n'arrivais toujours pas à rentrer dans les détails et admettre que j'avais été faible et incapable de me défendre. Ce n'était pas évident à encaisser. Je n'avais même pas pu riposter.

- C'est moi. J'ai encore du mal avec ça. Tu n'as pas à t'excuser. Si quelqu'un doit le faire ce sera ma personne. Il n'y aucune faute de commise. Simplement, si j'ai récupéré physiquement, ce n'est pas encore le cas dans ma tête. Maman veut que je sois suivi pour mettre toute cette histoire derrière. Mais cette idée me donne l'impression d'avoir encore moins le contrôle sur ma vie. Tu comprends Amour ?

Je plongeais mes yeux dans les siens, recherchant de la compréhension.

- Depuis l'attaque, tout me parait si différent, insipide. Les deux seules choses qui me font tenir. C'est toi et la perspective de mes examens. Maintenant qu'ils sont finis. Tu es ma seule bouée.

J'hésitais et puis comme toujours j'avais dit simplement les faits.

- Cependant je ne veux pas que tu subisses cette pression. Du coup, je dois trouver comment gérer.

Je n'aimais pas ce sentiment. Je m'étais donc levé afin de tout ranger, laissant planer un peu le silence pour supporter tout ce que je venais de dire.

- Pour ce qui est de dormir ensemble, il ne pouvait pas en être autrement.

J'ai fourré tout ce qui restait dans mon sac. Puis j'avais tendu ma main à Lo en disant :

- Je pense qu'il est temps de remonter aux dortoirs. Une grande partie des élèves doivent certainement encore faire la fête et cela vaut pour mes camarades de chambres.

Je l'avais entrainé vers la sortie....


(Fin du rp pour Dey - Merci Lo)
Code Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Loredana Sparks, Dim 1 Juil 2018 - 21:16




Elle ne ressentait pas de pitié pour lui. Non, ce n'était pas cela. Elle savait qu'il refuserait qu'elle ressente de la pitié. Elle était inquiète, très inquiète, parce qu'elle avait l'impression que quelque chose s'était brisé en lui et que c'était bien plus importante que ce qu'il disait. La cicatrice visible ne disparaîtra jamais vraiment, mais Loredana pourrait faire en sorte que celle se trouvant à l'intérieur de lui se referme jusqu'à ce qu'il s'accepte tel qu'il est aujourd'hui. Pour elle, il était toujours Daemon, même avec des cicatrices, il restait l'homme qu'elle aimait et avec qui elle voulait réellement construire quelque chose de sérieux. Évidemment, il n'était pas tout à fait au courant de cela. Ils évitaient toujours de se projeter dans le futur afin de ne pas être trop déçus si leur histoire ne marchait pas. Malgré tout, dans la tête de la Gryffondor, il en était autrement et elle voyait l'avenir à ses côtés, ce qu'elle souhaitait pas dessus tout. Alors peu lui importait les changements physiques, elle allait se battre comme elle l'avait toujours fait pour qu'il reprenne confiance et qu'il soit de nouveau à l'aise avec lui-même et qu'il n'est pas peur que Lore le touche.

- Je comprends ce que tu veux dire. Je comprends tout à fait. Mais sache que je ne subis rien avec toi. Si je suis la seule chose qui te fait tenir, alors laisse-moi rester auprès de toi. Je ne demande que ça. Je ne subis pas...

Elle se fichait de ce qu'il pouvait répondre à cela. Elle voulait simplement qu'il comprenne qu'elle ne pouvait simplement pas le laisser gérer tout cela sans être auprès de lui. Si la situation inverse se serait présentée, elle savait très bien qu'il ne l'aurait pas lâché, même si elle le lui avait demandé. En silence, il avait rangé le reste de nourriture qu'il restait. L'heure de rentrer approchait à grand pas. Elle n'avait pas vu le temps passer. Avec lui, elle préférait que le temps s'arrête ne serait-ce que dix minutes pour profiter un peu plus de lui, même si l'ambiance était légèrement tendue sans pour autant mettre mal à l'aise l'un ou l'autre.
Bien sûr, Loredana ne se sentait pas spécialement bien avec toutes ces histoires, mais il aurait été égoïste de sa part de parler à Daemon de ses cauchemars et de ses angoisses. Alors elle laissait tout cela dans un coin de sa tête parce que le plus important pour elle, c'était de prendre soin de lui.

Lentement, ils s'étaient tous les deux dirigés vers la sortie de la salle de classe du quatrième étage. La rouge et or était vraiment reconnaissante de tout ce qu'il avait fait pour elle ce soir-là. Il se comportait toujours parfaitement bien avec elle, même lorsqu'elle le provoquait ou qu'elle laissait sortir sa colère. Loredana avait toujours été quelqu'un de spontanée et avait énormément de mal à contenir ses émotions. Avec lui, c'en était presque douloureux, tellement son cœur battait dans sa poitrine chaque fois qu'elle l'apercevait. Pire encore ! Chaque fois qu'elle entendait quelqu'un prononcer son nom.

Après avoir passé cinq bonnes minutes dans les escaliers, ils étaient enfin arrivés dans la salle commune. Il fallait qu'il se faufile dans les dortoirs de manière assez discrète afin de ne pas se faire remarquer.

- Je te rejoins à ton dortoir, je vais d'abord me changer.

Elle était rapidement montée dans son dortoir à elle afin d'enfiler quelque chose de plus confortable, puis avait rejoins Daemon dans son lit. Chose tout à fait interdite, oui, mais indispensable pour eux s'ils voulaient que cette dernière nuit soit parfaite.
Ils avaient encore un petit peu parler jusque tard dans la soirée. Puis ils avaient fini par se coucher, dans les bras l'un de l'autre, en face à face, à se regarder sans dire un mot. Juste comme ça. Avec quelques petits sourires, quelques petits baisers, sans partir dans quelque chose de sexuelle puisque Loredana avait compris qu'il fallait qu'elle patiente. Puis leurs paupières avaient fini par devenir lourde et ils avaient fini par s'endormir dans un silence absolu. On entendait simplement leur respiration. Rien de plus.

Fin du RP pour nous deux, merci Wink


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lizzie Bennet, Mer 15 Aoû 2018 - 11:28


PV Matt D. — Dans une salle isolée

Ce n’est pas que je n’aimais pas bosser dans mon bureau, mais en fait, j’avais tellement d’élèves qui passaient pour les cours particuliers que j’arrivais pas à faire avancer mes recherches comme je le voulais. Et j’avais encore tant de projets à clarifier… Cette fois-ci, je n’avais pas pris mon matériel de potion, seulement des grimoires et parchemins.

Je n’aimais pas spécialement les parties théoriques, mais il me fallait évaluer les principaux manques de nos inventaires liquides. J’avais déjà des idées, mais je voulais pas faire un truc qui avait déjà était fait ; surtout que les recherches en potion avançaient bien de ce côté par les temps qui courraient.

Du côté d’Asclépius en particulier… N’ayant encore échangé à son sujet avec Kohane, j’étais sûre qu’il avait disparu de Poudlard pour faire avancer ses projets de potion. J’étais grave jalouse en vrai, parce qu’il m’avait promis qu’on bosserait dessus ensemble et que de toute évidence, il était parti avec nos projets pour avancer tout seul. Je détestais ce prof et l'aura mystique qui l'entourait, c'était clair. Quasi. Presque ultra sûr.

J’avais donc pris la liberté de fouiller son bureau pour voir s’il y avait des thèmes qu’il comptait couvrir prochainement, pour qu’on marche pas sur les plates bandes l’un de l’autre. J’étais vraiment devenue trop gentille ; par le passé, j’aurais précisément utilisé ça pour lui montrer que j’étais capable de créer une potion plus aboutie que lui ayant ces fonctionnalités et plus encore…

Ayant fait le tour de ses écrits, je roulais les parchemins et m’attaquais à un nouveau grimoire qu’avait publié un autre confrère, en Afrique cette fois. Malheureusement, je ne lisais pas suffisamment l’arabe pour que les triches de traduction magique suffisent aujourd’hui. Il faut dire que c’est un tout autre alphabet…

Renonçant, je commençais donc à établir le listing de mes prochains projets, à commencer par celui avec Izsa. Cela faisait longtemps qu’il me faisait de l’oeil, mais il n’avançait pas suffisamment à mon goût… Me creusant la tête, je commençais à classer les plantes qui pouvaient améliorer la recette. Il faudrait tester les différentes parties de chacune pour voir ce qui agissait le mieux pour arriver à un résultat convenable, et ensuite, l’optimiser encore et encore jusqu’à en être assez fière pour alerter ma colocataire.

J’étais si plongée dans mes réflexions autour des mystères des potions que je n’entendis pas la porte s’ouvrir…
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Matt Deliers, Dim 19 Aoû 2018 - 23:28




Nuits d'insomnie occupées à ressasser le passé. Nuits d'insomnie fatiguées par le rappel constant de ces funestes souvenirs. Nuits d'insomnie hantées depuis LeJour. Endormi la tête dans un bouquin de cours, à une heure si avancée que l'aube en pointait déjà son nez, d'autres Lions l'avaient involontairement réveillés au petit matin. Débarquant dans la salle commune, ses camarades l'avaient trouvé totalement shooté. Le Deliers s'était alors remis debout pour aller s'effondrer une cinquantaine de mètres plus loin dans son lit du dortoir. Pour y comater jusqu’à l'heure du repas du midi. Repensant à cette courte matinée merdique Matt sortit de la bibliothèque trop bruyante à son goût. Un bonnet Rouge et Or sur sa tête. Des cernes évidentes sous ses yeux. Un manque de sommeil à faire pâlir un Sombral. Un livre sous le bras. Un moral dans les baskets. Une boule au ventre. Comme lors de chaque maigre déjeuner qu'il se forçait à prendre.

Pas de soporifiques cours prévus cet après-midi. Cela tombait plutôt bien. De toute façon il en avait - mais alors vraiment pas - envie. Puis au moins, il pourrait avancer dans ses recherches personnelles. Sur un sujet... personnel. Très important à ses yeux devenus si tristes. S'il pouvait éviter le plus de monde possible. S'il pouvait éviter les lieux fréquentés tels que la Grande Salle, la salle commune, la bibliothèque. S'il pouvait éviter d'ébruiter le fruit de ses recherches sensibles. C'était d'autant préférable. Il n'avait - mais alors vraiment pas - envie qu'on vienne l'emm€rder. Pour une raison ou une autre. Encore moins sur un sujet aussi crucial. C'était déjà bien assez délicat d'aller à la pêche aux infos sur la question pour qu'on vienne en prime lui chi€r dans les bottes.

La nécromancie. L'art de faire revenir les morts à la vie. Du moins de communiquer avec eux pour un certain laps de temps. Aucune info concrète sur ce dangereux domaine sensible. Considéré tabou puisque manifestement hautement imprégné de magie noire. Non enseignée à Poudlard, complètement délaissée par le monde des sorciers, cette branche obscure de l'Ombre attirait désormais le Deliers. Avide d'en savoir davantage il écumait les ouvrages de la bibliothèque à la recherche de la moindre info pertinente. Rien n'était écrit, mentionné dans les livres classiques. Matt envisageait des solutions et devrait faire un tour prochain dans la Réserve voir justement ce qu'elle contenait. Incertain que la bibliothèque municipale londonienne contienne des données utiles, de par la visible censure évidente du Ministère de la Magie en la matière, le Gryffondor irait néanmoins se renseigner lors des prochaines vacances.

Quartier libre, de toute contrainte, Matt recherchait un coin calme à l'abri des regards discrets et indiscrets. Il se dirigea machinalement vers sa salle de classe attitrée. Celle toujours isolée, celle toujours vide, celle où il était tranquillement plongé dans ses méditations et ses lectures, celle où il passait un nombre incalculable d'heures. Il l'ouvrit sans un bruit et la referma derrière lui tout aussi discrètement. Sans lever les yeux - puisqu'il connaissait les lieux - il ne capta pas immédiatement qu'il n'était pas seul. C'est en avançant légèrement dans la pièce qu'il discerna une aura. La présence féminine entourée de parchemins et grimoires finit par lever son œil, l'autre masqué. Shit. Moi qui pensait être seul. Il reconnut la jeune femme instantanément : la prof de Vol du château, vainqueur de la soirée RiffOff à l'Occamy Doré. Oh euh.. Désolé Madame. Je pensais que la salle était vide. C'est que, d'habitude elle l'est.. Il ne finit pas sa phrase optant pour la garder pour lui. Je vous laisse. Encore désolé pour le dérangement.. Il commença à repartir en sens inverse pour sortir de la classe.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lizzie Bennet, Ven 14 Sep 2018 - 13:31


La porte s’ouvre et se referme avec une certaine délicatesse. Le bruit m’alerte, et je jette un coup d’oeil vers l’entrée. Un élève à l’oeil hagard et au cerveau embué de fatigue semble errer dans la salle. Je ne suis pas sûre qu’il m’est vue, aussi je fais un pas dans sa direction.

Ce que je faisais était important, mais moins que son état. Surtout si ce dernier n’était naturel. J’étais trop passée par les substances pour ne pas soupçonner l’impact de quelques pilules ou potions...

Poudlard a toujours eu un certain réseau de consommation. En tant qu’enseignante, je peine à mettre la main dessus, mais cela ne veut pas dire que je suis redevenue aveugle pour autant. Je sais qu’ils sont là, quelque part. J’ai bien des suspicions, mais rien d’avéré pour l’heure...

Il réalise enfin ma présence, et s’excuse tout de go. Bah voyons, si tu penses que je vais te laisser partir.
— Elle semblait calme, en effet ! Mais pas besoin de partir, on peut la partager, je fais pas de bruit.

Je sens que ce n’est pas assez. Qu’il n’est pas convaincu, qu’avoir quelqu’un à côté — qui l’ignore — ne l’aide pas spécialement. Il lui faut soit moins, soit plus, et je refuse de lui accorder le moins. Il ne partira pas comme ça.

Je dresse ma baguette et use d’un échange de position pour qu’il prenne ma place, de sorte que je suis à présent la plus proche de la porte. Un moldu dirait sans doute : vouuus ne pass’reeez paaas !
— Pas si vite. Quelque chose te tracasse... Ne pars pas comme ça.


C’est qu’elle devient beaucoup trop maternelle la Lizzie. Bientôt elle va leur sortir le biberon aussi. Elle est où la rebelle, la pirate, la meuf menaçante ? Disparue dans le gras des repas confectionnés par les elfes ? Il n’y a pas à dire : l’éducation abêtit. Et pas que les élèves, de toute évidence ; les professeurs aussi perdent quelques neurones à trop fréquenter les salles de cours.

Partons vite mon ami, sur une île loin d’ici ! Ou, plus simplement, raconte-moi ce qu’il se passe. J’ai peut-être la potion qu’il te faut.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Matt Deliers, Ven 28 Sep 2018 - 22:02


Une pensée. Celle de s'échapper, bien qu'elle eût été de courte durée. Le Deliers embrumé fut bien vite rallié. Rattrapé par les mots, la démarche presque féline, la présence indiscutable, le charme et les sens aux aguets. Mrs Bennet. Sans comprendre vraiment, le temps d'une seconde millimétrée il devint elle tandis qu'elle devint lui. Echange de positions, pour que les choses rentrent dans l'ordre: le professeur devant la porte barrant toute issue aux élèves. Fuir devient alors inutile, si tant est que l'on en est envie. Matt n'en a pas envie.

Alors il se met à répondre. Moi qui ne peut plus partir... C'est un fait. Et le constat est sans appel. ...je viens souvent ici pour m'évader. Ce qui est assez ironique quand, au final, on est bloqués. Passage vers la sortie tout simplement barré. La salle de cours se transforme subitement, dans l'esprit bouillant du Gryffondor, en l'image d'une cellule moisie du rocher. Azkaban et son charme inégalé. Dans un monde parallèle, dans un subconscient lointain, dans une imagination débordante, l'enseignante pourrait alors devenir un maton détraqué surveillant l'être criminel du Deliers. Mais ce n'est pas un fait. Et le constat est sans appel. Retour à la réalité. Quelque chose le tracassait ? Probablement, mais pas qu'une, des dizaines.

Ses prunelles dévisagent alors l'adulte avec cette once d'insolence méfiante. Il ignore s'il peut lui faire confiance. Il ignore s'il doit lui faire confiance. Si difficile à gagner. Si facile à perdre. Si compliquée à accorder. Objet de convoitise. Mais la prof de vol est bienveillante. Mais les élèves l'adorent. Pour tout un tas de raisons. Mais le sujet de ses recherches est bien trop précieux, confidentiel. Mais il s'agit-là d'un secret tellement bien gardé qu'il ne devrait pas le révéler. Mentir si fort qu'elle le saurait ? Avouer si doucement qu'elle comprendrait ? Que faire ?

Réfléchir le temps compté d'une réponse. La confiance s'acquiert avec le Temps. Les réponses avec des prises de risques. On m'a parlé d'une pierre.. Il commence avec hésitation. Tâter le terrain pour voir à quel point il peut être glissant. Réceptive, du moins elle semble l'être. Il poursuit donc ..de résurrection ? Elle aurait des capacités... particulières. Stricte vérité.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lizzie Bennet, Mer 24 Oct 2018 - 23:36


L'enfant est du genre capricieux, voire pleurnichard. Il est pas content d'être bloqué dans sa tentative de sortie… J't'en fóutrais moi. J'suis tellement gentille aujourd'hui pourtant ! Des années durant, j'ai séquestré les gens avec lesquels j'avais des différents pour qu'ils se calment et qu'on reprenne nos discussions à mon retour. Là j'me soucie juste de lui, de sa vie, de ce qui lui arrive et le tracasse, lui bouffant le coeur et lui creusant les traits.

C'est relou les gosses. J'tire la langue, montrant tout le cas que je fais de ses remontrances. Mais je me souviens. Je me souviens que j'étais pareille. Je voulais pas parler aux adultes, surtout pas des choses importantes. Je me centrais plutôt sur les discussions avec les objets et les animaux, au mieux. Fin la plupart de la narration se passait surtout dans ma tête. Si j'avais pu payer les taxes et faire mes devoirs dans ma tête, construire le monde dans ma tête, et pour la partie physique n'avoir qu'à faire des bêtises toute la journée, ça aurait été ma meilleure vie.

Au lieu de quoi, j'avais opté pour cette demi-vie ; renoncé à beaucoup de ce que j'avais été, sacrifié des amitiés aux profits d'idéaux, quitté l'ombre pour renaitre à nouveau… Que voulez-vous. J'ai beau être déjà morte, j'arrive à me blesser tous les jours, et me guérir, et rire, et ne plus savoir qu'en faire de tout ce temps passé en enfer.
— T'évader…?
Plus sérieuse tout à coup, je cesse de grimacer. J'veux pas perdre son attention s'il se décide enfin à se fier en moi.

Quand il mentionne une pierre, je reste aux aguets, prête à débiter le speech de la bonne commerçante que je suis. La Pierre de Geb aspire tout liquide avec lequel elle entre en contact. D'apparence innocente, il suffit pourtant d'une simple coupure de cet artéfact pour tuer en toute propreté un vos ennemis. Voulez-vous que je la monte sur un bijou, pour une meilleure discrétion ?

C'est mieux encore. Il me surprend, et en bien. C'est qu'il a de la réserve, le petit… et des nuances, des couleurs torsadées dans l'esprit. Il tend un mot comme une perche, et je tends les bras pour m'en saisir, mais déjà il se rétracte. Je ne touche qu'un nuage, qui se dissipe entre mes doigts.

— Particulière, c'est le moins qu'on puisse dire…

Sentant qu'il est friand d'informations supplémentaires, j'entre un peu dans les détails.
— Les légendes quant à sa formation divergent, mais les histoires précisant son utilisation concordent. Cette pierre, manipulée correctement, permet de faire revenir un souvenir des morts et de dialoguer avec eux. Ces derniers n'ont pas la capacité de ressentir véritablement, mais ils sont dotés de la même mémoire qu'avant leur mort…


Je m'embarque un peu trop dans le trip de magie noire, je crois. Revenons à nos moutons.
— Elle est souvent désirée par ceux qui peinent à faire leur deuil, quoique le mythe de Cadmus Peverell n'en soit pas des meilleures augures.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 A la découverte des mystères du château

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.