AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 3 sur 6
A la découverte des mystères du château
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 1 Nov 2015 - 21:46


Derrière la tapisserie ~
[PV Jacob Reeves]
[Suite à ce rp]

Avant de sortir de la salle commune, son compagnon nocturne se présenta rapidement. Il s'appelait Jacob Reeves, deuxième année à Poudlard. Il montra à Lïnwe un petit objet ensorcelé qui leur annonçait si le Directeur était dans les parages. Ce que le Felagünd espérait, c'est que l'objet en question ne soit pas un attrape-moldu et qu'il marche réellement. Il n'osa pas en demander son bon fonctionnement à son camarade, de peur que celui-ci ne se rétracte. Il écouta les dernières indications du lionceau et ils s'avancèrent ensemble dans la pénombre du château.
C'était à la fois excitant et effrayant. Se dire qu'ils pouvaient tomber sur un préfet, un professeur ou le directeur en personne... relevait de la dystopie. Sans échanger un mot, ils descendirent ainsi cinq étages en empruntant les couloirs et non les escaliers qui n'en font qu'à leur tête. Ainsi, ils étaient moins visibles. Désormais, ils s'apprêtaient à longer le premier étage du château. Ils se croyaient maître du monde ainsi, se baladant dans le château à onze ou douze ans, pendant la nuit. Ça relevait de la folie et entraîné par cette illusion de puissance et de liberté, Lïnwe commençait à imiter discrètement le concierge de l'école. D'une taille plutôt petite pour un homme, il était d'une humeur imprévisible. Tantôt crispé, tendu et froid à gueuler sur les élèves tantôt insouciant et paisible lorsqu'il traînait dans les couloirs. D'ailleurs, on ne savait pas très bien ce qu'il faisait ce monsieur là mais bon. Lïnwe se recroquevilla sur lui-même et fit mine d'engueuler l'autre Gryffondor:
- Eh bien jeune homme, on ne doit pas traîner dans les couloirs à cette heure aussi tardiv... lorsqu'un bruit insolite fit son apparition.
Lïnwe tourna brusquement la tête en arrière, à s'en tordre la nuque toute endolorie. Quelqu'un venait par ici, c'était certain ! Il tendit l'oreille et une personne parlait. Ses paroles n'étaient pas perceptibles, mais elle baragouinait quelque chose et semblait se parler qu'à elle-même. C'était une voix malicieuse, qui grinçait.
- Jacob, murmura-t-il dans un son à peine audible. Je... je crois que c'est Peeves, on dégage d'ici tout de suite !!
Ni une ni deux, le lionceau prit le couloir en face sans se poser de questions. Il voulait mettre à tout prix de la distance entre eux et cet esprit frappeur malfaisant. C'était sûrement pire de se faire trouver par lui que par un préfet-en-chef. Car en plus d'être repéré et dénoncé, ils se feraient humilier. Hop, bifurcation à droite. Il lui sembla que Jacob le suivait de près mais il ne regarda pas en arrière. Dans le dédale, il y avait un petit cloisonnement avec une tapisserie. Lïnwe décidé de s'arrêter là, c'était une bonne cachette potentielle, à moitié essoufflé. Ce petit renfoncement était parfait pour se planquer quelques minutes.
Après s'être assuré qu'il n'entendait plus de caquètements significatifs, il regarda autour de lui dans quel environnement il se trouvait. Il ne se rappelait pas d'être déjà venu par ici. Derrière lui se trouvait une tapisserie représentant des scientifiques euphoriques à l'idée d'avoir trouvé une solution à leur recherche. Ils murmuraient « C'est par là, c'est par là ! »
*Fiuuu...on l'a échappé belle...* se dit-il avant de sourire. Et ce n'était pas peu dire. Il s'assit par terre et s'appuya contre le mur de la tapisserie avant de se retrouver dans un tunnel. Il bascula en arrière derrière la tapisserie.
- Aie ! C'est quoi ça, Jacob ?


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Mer 25 Nov 2015 - 0:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jacob Reeves
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Jacob Reeves, Ven 6 Nov 2015 - 16:44


Les deux compères descendaient furtivement, en silence, les escaliers, qui ne semblaient pas se calmer la nuit tombée. Lïnwe eut la présence d'esprit de prendre directement le premier couloir qui venait. Les escaliers étaient tout sauf sûrs, et devoir être baladés aux hasard par des marches animées était bien trop hasardeux. Passer par les couloirs de Poudlard, longs et larges, comportait des risques: si quelqu'un arrivait face à eux, ils n'avaient nulle part ou se cacher ou faire demi-tour; c'est pourquoi ils traversaient rapidement lesdits couloirs.

Dans le coeur de Jacob persistait un étau d'adrénaline constant. Jusqu'ici, jamais il n'avait été si loin dans les entorses au règlement. C'était chaud pour lui. Le plus drôle dans tout ça, c'était que Lïnwe, qui était en première année, avait emmené Jacob, en deuxième année, dans cette quête de la Chambre des Secrets. Le Gryffon se sentait un peu minable. Même un petit nouveau avait plus d'assurance que lui. Bien sûr, il ne le montrait pas, mais il avait l'impression qu'il ne méritait pas sa place chez les Gryffondors.
Jacob songeait à tout ça quand Lïnwe se retourna, l'air faussement maussade.

-Eh bien jeune homme, on ne doit pas traîner dans les couloirs à cette heure aussi tardiv...


Il se lançait dans une imitation assez réaliste du concierge de l'école, quand soudain il fut coupé par un bruit étrange. Lïnwe se crispa, et, perdant son air bougon parodique, tourna brusquement la tête. Quelqu'un approchait, en marmonnant des paroles incompréhensibles. Jacob se décomposa. Il reconnut tout de suite reconnu l'horrible voix criarde de Peeves.

- Jacob, murmura-t-il dans un son à peine audible. Je... je crois que c'est Peeves, on dégage d'ici tout de suite !!

Jacob hocha la tête et piqua un sprint en suivant Lïnwe. Peeves n'allait pas tarder à les repérer au son de leur course, donc autant prendre un peu d'avance. Jacob talonnait Lïnwe, le suivant de près dans chaque recoin, chaque détour, chaque manoeuvre pour semer l'esprit frappeur qui les poursuivait en caquetant.
Alors, après avoir négocié un virage, Lïnwe tira la manche de Jacob vers la droite. Il fut attiré par le jeune Gryffon et atterrit soudain dans le noir complet.

- Où est-ce qu'on est? C'est un passage secret?

La seconde d'après, Jacob se rendit compte de la stupidité de sa question. Ils s'étaient juste cachés dans un espace creusé dans le mur.
Lïnwe lui fit signe de se taire. Le latino avait la sale impression de ne rien maîtriser et il s'en mordait les doigts.
Les deux Gryffondors entendirent  Peeves passer devant leur cachette, en caquetant que si il les trouvait ça aller barder pour eux, et qu'il avait justement de la farine pour les élèves récalcitrants.
Jacob sourit à Lïnwe. Ils s'étaient tirés d'affaire.
Ce dernier s'affala contre la tapisserie et Jacob l'imita. Il était exténué d'avoir couru autant, mais il ne pouvait nier que leur mésaventure avait été excitante. Lïnwe avait pris en main la situation, comme d'habitude. Jacob se promit d'être plus réactif et d'assumer son rôle de partenaire : en effet, il se sentait comme un poids pour Lïnwe.

Soudain, la tapisserie sembla se dérober sous les deux Gryffondor. Jacob crut que son coeur allait lâcher. Les deux Gryffondors paniquèrent à l'unisson, mais leurs hurlement fut interrompu par le son étouffé de leur chute dans la pénombre.

Cette nuit-là, le coeur de Jacob en voyait de toutes les couleurs, et ce n'était pas près de s'arrêter, il n'en doutait pas. Il se massa la tête et se redressa. Il entendait aussi Lïnwe grogner de douleur en se redressant à sa gauche.

- Hofffff... ça va, Lïnwe ? Rien de cassé ? Je crois que j'ai un bleu, dit-il en tâtant la partie endolorie de son visage.
Il fait super sombre ici... Attends. * Jacob sort sa baguette * #Lumos !


Un halo de lumière illumina la baguette de Jacob. Derrière eux se trouvait un couloir étroit et sinueux, dont les murs étaient pavés de pierres abimées, ornées de meurtrières qui ne semblaient pas filtrer de lumière. Jacob se releva complètement, et commença à explorer le corridor, Lïnwe le talonnant. Il tourna sa tête vers Lïnwe en continuant d'avancer, sa baguette tendue devant lui comme une lampe de poche.

- Nous  qui cherchions des passages secrets.... On est servis, je crois. Je me demande bien ou celui-ci mène, espérons ne pas nous retrouver dans un endroit trop..  

Une horrible sensation glacée parcourut Jacob. Sa vue fut soudain brouillée par une sorte de voile blanc-transparent, mais l'impression qu'on versait sur lui un seau de glaçons n'avait pas disparu. Il réprima un cri, bondit en arrière, mine menaçante et la baguette pointée  
vers....
Un fantôme?

Le macchabée flottait devant eux, affichant un air de surprise poli. Il était horriblement maigre, mal rasé, et sale et portait un long manteau marron, une sacoche passée autour de son épaule. La lumière pâle qu'il produisait éclairait encore mieux le couloir, et couplé à la lueur de la baguette de Jacob, on voyait à présent distinctement. Le fantôme n'avait pas l'air hostile, il avait simplement l'air de se demander pourquoi il croisait deux élèves en pleine nuit dans un passage secret oublié de tous.
Jacob lança un coup d'oeil à Lïnwe derrière, qui avait lui aussi sorti sa baguette magique.

Jacob tenta d'engager la conversation en sentant sa gorge se serrer.

- Bonj....Bonsoir... Euh, c'est à dire que, nous passions par là, et...euh..nous nous sommes perdus en essayant de retrouver... de chercher..

Il bégayait pitoyablement en essayant de mettre en place un mensonge, mais la manoeuvre était flagrante.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 7 Nov 2015 - 17:05


- Aie ! C'est quoi ça, Jacob ? lança Lïnwe après avoir basculé dans le passage étroit et sinueux dénué de lumière. Ils étaient à présent dans une totale obscurité, les yeux perçants du garçon étaient à peine utiles.

- Hofffff... ça va, Lïnwe ? Rien de cassé ? Je crois que j'ai un bleu, répondit l'autre garçon en tâtant la partie endolorie de son visage.
Il fait super sombre ici... Attends. Lumos ! murmura-t-il un instant plus tard.

- C'est vrai qu'on voit que dalle... Oui ça va, c'est mon genou qui a pris, moi, ajouta-t-il en se massant l'articulation. Merci pour la lumière.

Après cela, le lionceau attrapa la sienne qui était restée dans sa poche et l'illumina d'un simple coup de baguette. Jacob venait de prendre les devants, main tendue en guise de lanterne. Le chemin était poussiéreux, Lïnwe ne compta même pas le nombre de toiles d'araignée qu'il y avait. Les murs étaient défrichés et le plafond gouttait à certains endroits ce qui laissait penser que cet accès privé avait sûrement été délaissé au cours du siècle. Rapidement oublié par les élèves du château. Maintenant, il restait à voir où cela les mèneraient.

- Nous  qui cherchions des passages secrets.... On est servis, je crois. Je me demande bien ou celui-ci mène, espérons ne pas nous retrouver dans un endroit trop... commenta l'autre Gryffon en disant à voix haute les pensées de Lïnwe. Mais il n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Le Felagünd s'arrêta sur place, à quelques mètres devant lui, Jacob avait fait de même.
- Jacob...? s'inquiéta le garçon. Mais il n'attendit pas très longtemps pour apercevoir la cause du problème. Devant lui se dresser un fantôme de l'école. Il portait une besace toute rapiécée qui justifiait son apparence miteuse. Il était maigre et sale, l'air mi-surpris mi-poli. Décidément, les garçons tombaient sur n'importe qui ce soir-là. Ne manquait plus que le dirlo...
- Bonj....Bonsoir... Euh, c'est à dire que, nous passions par là, et...euh..nous nous sommes perdus en essayant de retrouver... de chercher... tenta d'avancer Jacob. Lïnwe s'approcha des deux personnes et identifia les expressions du fantôme. Il n'avait pas l'air méchant, simplement étonné et perplexe de voir des élèves ici-même. Voyant que le Gryffon avait du mal à inventer quelque chose, le blond prit la parole pour le soutenir:

- Oui. Nous voulions aller... aux toilettes, mais vu que nous sommes en première année, on ne connait pas bien les parties du château... déclara le garçon en espérant que le fantôme soit indulgent avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fantôme de Poudlard
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Fantôme de Poudlard, Sam 14 Nov 2015 - 15:19


- Bouh !

L'araignée déguerpi aussitôt. Dans un soupir, Mauzemus regarda le petit animal se réfugier dans un coin du tunnel, avant de se glisser dans une fente entre deux des pierres sales qui constituaient les murs de sa prison. Le fantôme glissa sur le sol, plongé dans ses pensées. Depuis bien deux cent cinquante ans il hantait ce couloir, si sombre, si vide. Il vivait enfermé dans une solitude constante, et n'avait guère d'autre loisir que d'effrayer les cafards et autres bestioles qui grouillaient dans le souterrain.

Pourquoi avait-il fallu qu'il se rende là, ce soir de décembre 1865 ? N'aurait-il pas pu se contenter de suivre Grant jusqu'à la Grande Salle ? Mais non, il avait fallu qu'il traîne dans les corridors à la recherche d'élèves à punir. Qu'il en trouve. Mais que malheureusement, il n'ait pas l'occasion de les attraper. Et maintenant il avait l'éternité pour le faire, mais évidemment, personne ne reproduisait sa bêtise d'autrefois. Triste existence qu'était la sienne.

Absorbé par les souvenirs de sa vie d'avant, le spectre n'entendit pas tout de suite les exclamations. Le bruit de chute. Et les pas de deux petits garnements, dont l'un lui rentra -  littéralement - dedans avec un cri de surprise. Qui réveilla enfin le revenant, à présent occupé à dévisager les deux arrivants avec une surprise non dissimulée.

- Bonj....Bonsoir... bégaya l'imprudent. Euh, c'est à dire que, nous passions par là, et...euh..nous nous sommes perdus en essayant de retrouver... de chercher..

- Oui, enchaîna l'autre. Nous voulions aller... aux toilettes, mais vu que nous sommes en première année, on ne connait pas bien les parties du château...

Balivernes. Leurs visages étaient ceux d'enfants qu'on venait de prendre la main dans le sac. Enfin un peu de distraction ! Plus de deux siècles qu'il n'avait pas vu un être humain, et voilà que le destin lui en livrait deux sur un plateau d'argent ! Il se frottait déjà les mains à l'idée de la scène qui allait suivre. L'esprit hésitait encore ; devait-il crier le plus fort possible, en espérant attirer un préfet ou mieux, un professeur ? Poudlard avait certainement bien changé depuis qu'il s'était enfermé ici. Peut-être la politique de l'établissement n'était-elle plus la même. C'était bien dommage. De son temps, on aurait enfermé ces élèves au cachot pour une semaine.

La seconde option qui s'offrait à lui consistait à "s'amuser" avec ses deux victimes. Il y avait bien longtemps qu'il rêvait d'un moment comme celui-ci, autant en profiter. Et puis, cela ne pourrait faire de mal à personne, les deux garçons étaient déjà condamnés. La sortie, il avait mis cent ans à la trouver, avant de se rendre compte qu'il ne pouvait la franchir. Il était certainement leur seul espoir de survie. Alors il ne comptait pas leur offrir son aide si facilement.

- Je suis Mauzemus, se présenta l'ectoplasme, fantôme du passage secret de la tapisserie. Qui êtes-vous, pauvres fous, pour oser pénétrer dans mon domaine ?

Il en faisait peut-être un peu trop, mais s'il parvenait à impressionner les adolescents, il aurait tout gagné. Ceux-ci n'oseraient pas le défier et se soumettraient instantanément à sa volontée. Le mort observa leurs uniformes ; rouge et or, des Gryffondors donc. Hum, ceux-là ne manquaient pas de courage, si le Choixpeau faisait toujours son travail. Ils seraient difficiles à appeurer.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 14 Nov 2015 - 17:15


Un instant plus tard, Lïnwe comprit que ce ne serait pas aussi simple que cela. Les fantômes de l'école n'étaient pas tous aussi chaleureux que le Moine Gras et force était de constater que l'expression au premier abord surprise de celui-ci se tordait en un air de triomphe comme quelqu'un qui venait de les capturer. Allait-il les offrir au Concierge ou pire encore, au Directeur de Poudlard ?
Le défunt se frottait à présent les mains et sa réponse ne se fit pas attendre.

- Je suis Mauzemus, se présenta l'ectoplasme, fantôme du passage secret de la tapisserie. Qui êtes-vous, pauvres fous, pour oser pénétrer dans mon domaine ?

Ils étaient donc bien tombés dans un passage secret, aussi traître soit-il. Quelque chose dérangeait le lionceau dans les paroles de ce Mauzemus. Il prenait un air mi-théâtral et mi-sérieux à la limite du sadisme. Il n'arrivait pas à décerner si il se faisait un malin plaisir de torturer leurs esprits ou si il était à cheval sur le règlement de l'école. Après avoir échappé de très près -d'un poil d'Abraxxan précisément- à l'horrible Esprit Frappeur de l'école, Lïnwe pensait que se serait la fin de leurs soucis pour ce soir mais il s'était lamentablement trompé.
Encore perplexe sur le discours du fantôme, c'est en essayant de dévier le sujet qu'il lui répondit en prenant toutes les conditions nécessaires pour paraître poli:

- Bonsoir Mauzemus. C'est donc bien un passage secret ici ? Nous ne voulions pas y pénétrer mais nous avons malheureusement basculés dedans par mégarde. Nous sommes deux élèves de l'école et nous ne voulons pas vous déranger plus longtemps. Comme on vous l'a dit on voulait se rendre aux toilettes mais Peeves nous a surpris. Enfin, il n'a pas eu le temps de nous voir mais nous ne voulons pas avoir de problèmes inutiles avec lui... Vous le connaissez aussi bien que nous je pense...
Nous ne savions pas que ce tunnel était votre domaine... et nous nous en excusons. Quand êtes-vous arrivés ici ?  
Je ne doute pas que vous soyez bon et humaniste. Y-a-t-il une sortie de l'autre côté ? Ou faut-il rebrousser chemin ?
ajouta-t-il à la fin de son monologue.

L'histoire du touriste perdu était le premier espoir venu du Felagünd. Il doutait de son résultat final mais au moins la discussion allait peut être devenir plus intéressante que de se faire réprimander. Et en plus, personne n'aimait Peeves, pas même les fantômes du château.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jacob Reeves
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Jacob Reeves, Mer 18 Nov 2015 - 13:20


Dans une tentative un peu désespérée, Lïnwe enchaîna pour compléter le mensonge déjà pitoyable de Jacob :

- Oui. Nous voulions aller... aux toilettes, mais vu que nous sommes en première année, on ne connait pas bien les parties du château..

Mouais. Ca sonnait pas mal faux, quand même, ça n'était pas tellement plus glorieux que la tentative de Jacob juste avant, et l'expression du spectre le confirmait. Il avait le regard sévère du professeur exigeant, le genre à rôder dans les couloirs à la recherche d'une pauvre victime à mettre en retenue, ce qui contrastait un peu avec son apparence extérieure, carrément frêle et maigre.
Bref, après avoir mieux détaillé son visage, Jacob le trouvait de moins en moins sympa; et encore, il n'avait même pas ouvert la bouche. De toute façon, de quelle manière un fantôme comme lui pourrait leur nuire?

Enfin, le fantôme ouvrit la bouche, et, prenant un air théâtral qui se voulait intimidant, déclara d'une voix éraillée:

- Je suis Mauzemus, fantôme du passage secret de la tapisserie. Qui êtes-vous, pauvres fous, pour oser pénétrer dans mon domaine ?

... Où est-ce qu'il avait trouvé ses phrases d'entrée ? Il avait simplement récité la phrase de fantôme par excellence. " Mauzemus " jouait au stéréotype du spectre menaçant... et ça ne lui allait pas vraiment. Il ne lui manquait plus que des chaînes rouillées à agiter et un drap blanc déchiré...

Jabob resta de marbre.
Pour l'instant le fantôme ne lui faisait pas grand effet ( et à Lïnwe non plus, vraisemblablement ), et il attendait qu'il manifeste de la véritable hostilité, ou quoi que ce soit qui puisse représenter un danger pour vraiment réagir. Le jeune Gryffon n'avait pas rangé sa baguette et la tenait toujours dans la direction du spectre. Jacob commença voulut lancer une moquerie, mais Lïnwe fut le plus rapide ( et le plus avisé ) :

- Bonsoir Mauzemus. C'est donc bien un passage secret ici ? Nous ne voulions pas y pénétrer mais nous avons malheureusement basculés dedans par mégarde. Nous sommes deux élèves de l'école et nous ne voulons pas vous déranger plus longtemps. Comme on vous l'a dit on voulait se rendre aux toilettes mais Peeves nous a surpris. Enfin, il n'a pas eu le temps de nous voir mais nous ne voulons pas avoir de problèmes inutiles avec lui... Vous le connaissez aussi bien que nous je pense...
Nous ne savions pas que ce tunnel était votre domaine... et nous nous en excusons. Quand êtes-vous arrivé ici ?  
Je ne doute pas que vous soyez bon et humaniste. Y-a-t-il une sortie de l'autre côté ? Ou faut-il rebrousser chemin ?

Lïnwe avait débité un discours poli et prudent, voire un peu lèche-bottes: il prenait toutes les précautions pour ne pas froisser Mauzemus, ce qui était plutôt inutile, vu que de toute façon le fantôme était transparent et qu'ils pouvaient simplement passer à travers pour continuer leur route.
Jacob sentait venir l'impatience... Ils perdaient du temps avec cet ectoplasme.


- Bon écoute Lïnwe, on ne va pas s'éterniser avec ce débris. On passe notre chemin, et puis voilà ! Je ne vois pas pourquoi tu perds ton temps à négocier avec lui. Je te rappelle que le jour se lève dans quelques heures, et qu'il faudrait se grouiller
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 19 Nov 2015 - 17:36


Le Felagünd était actuellement en train d'essayer d'arranger une situation incommodante, à une heure matinale extrême. Jacob, un élève de deuxième année de Gryffondor l'avait accompagné dans une quête extraordinaire pour de jeunes élèves. Découvrir la Chambre des Secrets.
Après être tombés sur Peeves, l'Esprit Frappeur de l'école, ils s'étaient assurés de l'avoir semé pour se reposer un peu dans un endroit qu'ils ne reconnaissaient pas la nuit. Lïnwe avait basculé en arrière, dans un tunnel où débouchait un passage secret de Poudlard. Enfin, ils étaient dans ce même tunnel, face au fantôme qui logeait soit disant ici.

- Bon écoute Lïnwe, on ne va pas s'éterniser avec ce débris. On passe notre chemin, et puis voilà ! Je ne vois pas pourquoi tu perds ton temps à négocier avec lui. Je te rappelle que le jour se lève dans quelques heures, et qu'il faudrait se grouiller, intervint l'autre Gryffondor qui commençait à s'impatienter. Le ton irrité de sa voix justifiant son acte.
- Arf. Après tout, il avait raison. Ils perdaient leur temps qui était indispensable. Leur temps qui était fragile et précieux, éternel mais à la fois limité. Dans quelques heures à peine, le jour se lèverait, laissant Poudlard baignée dans la lumière matinale. Il haussa les épaules et acquiesça d'un signe de tête. Le fait d'être tout à fait ignorant face aux gentilles menaces du fantôme pouvait peut être bien marcher. Il se demandait si c'était le plan de Jacob ou pas, mais de toute manière, il fallait déguerpir d'ici. Préférant explorer ce passage secret dont les deux lions n'avaient jamais entendu parlé, que de faire demi-tour au risque de se retaper Peeves. Tu as raison. Allons-y, finit-il par articuler. Bon et bien. Ravi de vous avoir rencontrer, ajouta-t-il à l'encontre de la forme translucide, gardant un air poli. Bonne soirée.

Laissant sûrement le fantôme ici, surpris par ce soudain retournement de situation, ils s'avancèrent en direction de l'étroit couloir. Jacob le guidait, baguette allumée à la main. Le sang-mêlé gardait la sienne fermement dans sa poche, au cas où l'occasion se présenterait de s'en servir. Le plafond semblait se rapetisser sur leur tête et bientôt ils finiraient peut être ratatinés. Ignorés de tous dans ce passage oublié, errant dans ce tunnel en tant que propriétaires légitimes de cet endroit comme ce Mauzemus. Sombre existence...

Il chassa cette idée de son esprit lorsqu'une lumière illuminait le bout du corridor. C'était l'intensité de la lune qui se reflétait contre une paroi. Ils étaient à présent à genoux, devant avancer plus lentement qu'au début.
- C'est une sorte de canalisation j'ai l'impression ! remarqua le Gryffondor, sa voix se répercutant en écho.

Une vague d'excitation le submergea. Et si ils avaient trouvé l'entrée de la Chambre des Secrets ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fantôme de Poudlard
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Fantôme de Poudlard, Sam 21 Nov 2015 - 14:36


Pendant un instant, le stratagème sembla commencer à faire effet. L'un des garnements avait choisi la voie de la politesse ; voie la plus sage vu leur situation actuelle. Aucun des deux ne semblait vraiment apeuré, mais cela ne tarderait pas, le fantôme s'en fit la promesse.

- Bonsoir Mauzemus. C'est donc bien un passage secret ici ? Nous ne voulions pas y pénétrer mais nous avons malheureusement basculés dedans par mégarde. Nous sommes deux élèves de l'école et nous ne voulons pas vous déranger plus longtemps.

Le spectre retint de justesse un profond soupir. Évidemment qu'ils n'avaient pas fait exprès de lui rendre visite. Ce passage était sombre, humide, inconnu des élèves et du personnel et ne menait même pas hors du château. Si il avait débouché sur une salle cachée ou aux cuisines, à la limite, on aurait pu comprendre qu'il soit fréquenté des habitants de la forteresse, or ce n'était pas le cas. La seule chose intéressante que le tunnel possédait était la particularité de sa sortie. Impossible à trouver si on ne la connaissait pas, ou par le hasard le plus total.

- Comme on vous l'a dit on voulait se rendre aux toilettes mais Peeves nous a surpris. Enfin, il n'a pas eu le temps de nous voir mais nous ne voulons pas avoir de problèmes inutiles avec lui... Vous le connaissez aussi bien que nous je pense...

Peeves ? Il était encore ici, celui-là ? Le macchabée se souvenait qu'il lui avait rendu l'existence impossible lorsqu'il travaillait à l'école. L'esprit frappeur était une vraie tête brûlée, qui n'hésitait pas à s'allier aux professeurs, même s'il les détestait, pour embêter les élèves. Un léger sourire apparu au coin des lèvres de Mauzemus, alors qu'il se remémorait les facéties de son... collègue, à présent.

- Nous ne savions pas que ce tunnel était votre domaine... et nous nous en excusons. Quand êtes-vous arrivés ici ? Je ne doute pas que vous soyez bon et humaniste. Y-a-t-il une sortie de l'autre côté ? Ou faut-il rebrousser chemin ?

Hum... un bon petit gars, finalement. Innocent. Gentil au point d'en penser que le défunt, alors qu'il s'était pourtant bien mal annoncé, était serviable avec ses visiteurs. Il l'aurait presque fait changer d'avis. C'était sans compter sur l'autre gamin, qui n'était visiblement pas aussi patient que son camarade.

- Bon écoute Lïnwe, fit-il passablement agacé, on ne va pas s'éterniser avec ce débris. On passe notre chemin, et puis voilà ! Je ne vois pas pourquoi tu perds ton temps à négocier avec lui. Je te rappelle que le jour se lève dans quelques heures, et qu'il faudrait se grouiller.

Ah, mais non ! Il n'avait pas eu le temps de s'amuser avec eux, lui ! Ils ne comptaient tout de même pas le priver de la première activité qu'il avait depuis sa mort ? Eh bien, apparemment si, puisque l'autre rouge et or acquiesça avant de lui emboîter le pas, saluant tout de même au passage l'ectoplasme, hébété par le retournement brutal de la situation. Encore sonné, il se tourna pour apercevoir les lions longer le boyau. Les pauvres, ils ne se doutaient pas que c'était sans espoir. Pris d'une idée sournoise, il les rattrapa en vitesse, les interpellant d'une voix forte.

- Attendez ! Vous ne voyez pas qu'il n'y a pas d'issue ? La sortie est dissimulée. Vous ne la trouverez pas sans mon aide.

Avec un air sérieux, il croisa les bras sur sa poitrine, tentant de prendre une expression menaçante - peine perdue, son allure de SDF inspirait plus de pitié que de terreur. Il dévisagea un instant les adolescents, avant de reprendre son discours.

- J'ai trouvé la sortie, il y a bien longtemps. Je pourrais vous l'indiquer. Mais je ne le ferai pas gratuitement, cela va de soi.

Une idée lui vint. Oh oui, il savait quoi faire ! Lorsqu'il était encore vivant, le fantôme était un passionné d'énigmes. Ce loisir était certainement celui qui lui avait le plus manqué lorsqu'il s'était retrouvé seul, et il avait depuis tout ce temps eu largement le temps d'en composer de nombreuses. Pourquoi pas ?

- Je vais vous soumettre une énigme, fit-il avec délectation. Si vous trouvez la solution, je vous indiquerai la marche à suivre pour sortir. Sinon... Eh bien, vous devrez vous débrouiller, et je vous souhaite bonne chance !

La balle était dans leur camp. Tous les esprits de Poudlard n'auraient pas été aussi serviables que lui, à eux de voir s'ils comptaient saisir la main qu'il leur tendait.
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Reeves
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Jacob Reeves, Sam 28 Nov 2015 - 14:11


HRPG:
 

Lïnwe émit un grognement, signe qu'il était en train de réaliser que Jacob et lui gaspillaient un temps précieux. Heureusement qu'il se montrait raisonnable. Il haussa les épaules et hocha la tête, " Tu as raison, allons-y " ce qui satisfait Jacob; ils allaient peut-être pouvoir trouver quelque chose d'intéressant ce soir-là.

Jacob ouvrit la marche et contourna le fantôme sans lui lancer un regard. Il fallait bien dire qu'avec sa carrure de porte-manteau et ses vêtements rapiécés, il n'imposait pas vraiment le respect. Lïnwe, lui, salua tout de même l'ectoplasme, restant dans son personnage un peu " boy scout " alors que l'entrevue avec Mauzemus était terminée.

Après avoir laissé le fantôme en plan ( ce qui n'était pas très aimable en fin de compte, étant donné qu'il n'avait plus vu âme qui vive depuis probablement des lustres ), les compagnons reprirent ce qu'ils avaient commencé - c'est à dire la marche continue dans les couloirs inquiétants, les murs humides luisant de la lumière magique-, sans un bruit, jusqu'à ce que, une dizaine de secondes plus tard, Mauzemus réapparaisse, interrompant brutalement Lïnwe qui commençait une phrase, et visiblement en colère de s'être fait snober par deux enfants de douze ans.
Jacob poussa un soupir et ses épaules s’affaissèrent, en signe de lassitude.

- Quoi... Qu'est ce que vous nous voulez? Vous pouvez pas hanter votre corridor et nous laisser tranquilles? Eh, rien de mieux à faire que d'ennuyer des pauvres gosses sans défense?

- Attendez ! Vous ne voyez pas qu'il n'y a pas d'issue ? La sortie est dissimulée. Vous ne la trouverez pas sans mon aide.

Silence théâtral, sous le regard " pesant " de Mauzemus bras croisés, qui inspirait plus pitié que terreur. Jacob leva un sourcil. Il leur suffisait juste d'avancer tout droit, non? Ce passage secret avançait tout droit, de toute manière, à moins qu'il ne se sépare après quelques mètres de marche en plus? Il espérait qu'ils n'étaient pas coincés ici.. un frisson le parcourut rien que de penser à la perspective d'être enfermés ici à tout jamais ( après tout, c'était bien ce qui était arrivé à Mauzemus ).
D'un regard, Jacob invita le fantôme à poursuivre.

- J'ai trouvé la sortie, il y a bien longtemps. Je pourrais vous l'indiquer. Mais je ne le ferai pas gratuitement, cela va de soi.

Oh làààà...
Le fantôme jouait le chantage à présent? Mais c'était un vrai parasite, décidément ! De son vivant, Jacob ne l'aurait probablement pas supporté... Etait-il un ancien du personnel de Poudlard? Peut-être un ancien concierge. Après tout, il ne dérogeait pas à la règle : il était miteux et absolument insupportable, toutes les conditions d'admission des concierges.
Bon.. il faisait du chantage, mais de quoi pouvait avoir besoin un fantôme poussiéreux perdu dans les méandres d'un passage secret oublié de tous, et ce depuis des années voire des siècles? Jacob lui posa aussitôt la question:

-Bon, qu'est-ce qu'il vous faut? Du shampooing?

Les traits du visage fantomatique du spectre se muèrent doucement en une expression sadique.
Ce fut avec un plaisir non dissimulé que Mauzemus annonça :

- Je vais vous soumettre une énigme, fit-il avec délectation. Si vous trouvez la solution, je vous indiquerai la marche à suivre pour sortir. Sinon... Eh bien, vous devrez vous débrouiller, et je vous souhaite bonne chance !


Les énigmes n'étaient pas la passion de Jacob, mais il n'était pas mauvais non plus.
Il espérait qu'il pourrait se débrouiller face à l'énigme du fantôme. Il lança un regard de défi à Mauzemus, attendant de pied ferme sa question.
Il tourna ensuite la tête vers Lïnwe :

- T'en penses quoi? Tu crois que c'est un coup fourré ?



Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 30 Nov 2015 - 17:22


Les deux élèves s'avançaient déjà dans le dédale obscur lorsque le fantôme se reprit et les rattrapa alors qu'un faisceau lumineux laissait penser que la sortie n'était plus très loin. Ou du moins, il fallait voir par là. Agenouillés à moitié, ils furent rejoints par Mauzemus.
- Attendez ! Vous ne voyez pas qu'il n'y a pas d'issue ? La sortie est dissimulée. Vous ne la trouverez pas sans mon aide. Fallait-il croire en ses paroles ? Sa voix légèrement tremblotante portait à croire qu'il n'avait plus aussi d'assurance que tout à l'heure. Il avait dû être très surpris face à la réaction des deux Gryffondors. Il voulait rattraper son coup.

- Quoi... Qu'est ce que vous nous voulez ? Vous pouvez pas hanter votre corridor et nous laisser tranquilles ? Eh, rien de mieux à faire que d'ennuyer des pauvres gosses sans défense ? lança Jacob. Lïnwe ne commenta que d'un signe bref de la tête. Le blond pensait la même chose, mais le répéter n'avançait, de toute manière, à rien du tout. Il préféra garder le silence sur le moment, le spectre reprenait déjà la parole sur un ton pressé.

- Attendez ! Vous ne voyez pas qu'il n'y a pas d'issue ? La sortie est dissimulée. Vous ne la trouverez pas sans mon aide.
J'ai trouvé la sortie, il y a bien longtemps. Je pourrais vous l'indiquer. Mais je ne le ferai pas gratuitement, cela va de soi
, ajouta-t-il à l'encontre des deux écoliers après un silence que Lïnwe qualifia intérieurement de particulièrement lent. Le lionceau arqua un sourcil, expression du visage qui allait avec. Mi-étonné, mi-dédaigneux.

*Euh... il nous prend pour des flamby celui-ci ou quoi ?...*

- Je vais vous soumettre une énigme, fit-il avec délectation. Si vous trouvez la solution, je vous indiquerai la marche à suivre pour sortir. Sinon... Eh bien, vous devrez vous débrouiller, et je vous souhaite bonne chance ! A y réfléchir, ils étaient gagnants dans tous les cas. Dans le meilleur des cas, si ils répondaient correctement à l'énigme posée par le mort, ils auront la possibilité de sortir d'ici tout de suite. Enfin, de trouver l'autre sortie — faire marche arrière n'était pas non plus bien compliqué.
Dans le deuxième cas, qui n'était pas aussi terrible que cela, ils seraient enfin en paix, lâchés par le fantôme.

Le comparse du sang-mêlé se tourna vers lui:
- T'en penses quoi ? Tu crois que c'est un coup fourré ?

- Hmmm... dit-il après un instant. Viens par là, fit-il en s'approchant de lui pour se concerter avec son ami.
Je ne vois pas pourquoi on l'écouterait alors qu'il tremble à l'idée qu'on le laisse ici, entre ces murs étroits, humides et froids. Pourquoi devrait-on répondre à son énigme ? Même si ça peut être diversifiant, ce que je ne doute pas, on perd encore plus de temps et j'ai l'impression que c'est ce qu'il veut... Pour moi, il n'y a pas d'intérêts à lui répondre sauf si il nous dénonce. Dans ce cas, il faudrait reporter à plus tard notre excursion je crois bien.
Enfin... Coup fourré ou pas. On est gagnants dans tous les cas: on retrouve vite fait bien fait la sortie ou il nous laisse en paix,
conclut-il en lui faisant un clin d'œil avant de s'adresser ouvertement au fantôme.

- Mauzemus, je ne doute pas de votre performance en la matière. Mais pourquoi voulez-vous que l'on joue avec vous ?
Regardez là-bas, il y a déjà un peu de lumière, ce qui signifie qu'une sortie quelconque n'est pas très loin. Les murs de plus en plus étroits forment sûrement un conduis d'aération. Mais tunnel ou pas, le chemin est logique à prendre: suivre la lumière.
Qu'attendez-vous de nous exactement ?...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fantôme de Poudlard
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Fantôme de Poudlard, Dim 6 Déc 2015 - 12:21


Les gamins n'eurent pas immédiatement la réaction escomptée. D'abord récalcitrants, ils finirent cependant par se concerter dans un coin, pendant que Mauzemus contemplait ses ongles transparents d'un air absent. S'il paraissait détendu, il n'en était pas moins fébrile. Si les mioches décidaient de l'abandonner, c'était reparti pour au moins deux siècles de pur ennui. Le fantôme tremblait à cette idée. Il en était hors de question.

- Mauzemus, commença l'un des deux garçons après discussion, je ne doute pas de votre performance en la matière. Mais pourquoi voulez-vous que l'on joue avec vous ? Regardez là-bas, il y a déjà un peu de lumière, ce qui signifie qu'une sortie quelconque n'est pas très loin. Les murs de plus en plus étroits forment sûrement un conduis d'aération. Mais tunnel ou pas, le chemin est logique à prendre: suivre la lumière. Qu'attendez-vous de nous exactement ?...

L'ectoplasme poussa un profond soupir. Cela faisait bien dix minutes qu'il essayait de leur expliquer qu'il n'y avait pas de sortie à la lumière, mais visiblement ils ne comprenaient pas. Enfin, après tout, ils n'étaient jamais venus ici, alors c'était bien normal. Et puis, qui sait ? Peut-être une sortie avait-elle effectivement été creusée ? Non, non, impossible ; le spectre aurait eu de la compagnie si cela avait été le cas.

- Rebrousser chemin n'est pas possible, fit-il à l'attention des adolescents. Le mur s'est refermé. Et puis, la lumière n'est qu'un leurre. Au bout du passage, il y a une sorte de conduit d'aération... Mais je vous déconseille de passer par là ; vous risquez une sacrée chute.

Puis le mort s'affaissa, nostalgique, sur le sol dallé de pierre de sa prison sombre. Et si, finalement, une véritable sortie avait été aménagée ? Si le personnel de Poudlard avait trouvé ce conduit et, par précaution, l'avait redirigé plus bas ? Tant de choses avaient pu se produire en l'espace de deux cents ans...

- Mais bon, allez-y toujours. On ne sait jamais, vous pourriez avoir une bonne surprise. Quand à moi, je vais... Eh bien, continuer à hanter les araignées qui veulent bien m'honorer de leur présence.

Quelle tristesse. Lui qui pensait pouvoir s'amuser un peu. Il n'aurait jamais dû mourir ici ; enfin, peut-être Mimi Geignarde était-elle encore moins chanceuse que lui. A choisir entre la solitude définitive et être coincé aux toilettes pour l'éternité, il ne savait que choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Reeves
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Jacob Reeves, Ven 11 Déc 2015 - 17:52


Jacob attendait la réponse de Lïnwe, pensif, qui après avoir réfléchi quelques instants sortit de ses pensées et se rapprocha de Jacob:

- Hmmm... Viens par là, fit-il en avançant d'un pas pour se concerter avec le latino :

-Je ne vois pas pourquoi on l'écouterait alors qu'il tremble à l'idée qu'on le laisse ici, entre ces murs étroits, humides et froids. Pourquoi devrait-on répondre à son énigme ? Même si ça peut être diversifiant, ce que je ne doute pas, on perd encore plus de temps et j'ai l'impression que c'est ce qu'il veut... Pour moi, il n'y a pas d'intérêts à lui répondre sauf si il nous dénonce. Dans ce cas, il faudrait reporter à plus tard notre excursion je crois bien.
Enfin... Coup fourré ou pas. On est gagnants dans tous les cas: on retrouve vite fait bien fait la sortie ou il nous laisse en paix
, conclut-il en lui faisant un clin d'œil avant de s'adresser ouvertement au fantôme.

Ok, pour résumer, si Lïnwe répondait à l'énigme, c'était pour se divertir ? Non mais vraiment.. s'ils voulaient vraiment trouver quelque chose, il fallait se débarasser de ce contretemps qui commençait à prendre de plus en plus d'ampleur.... Mauzemus jouait avec eux, clairement, et ça ne plaisait guère à Jacob. Il se contenta tout de même de hocher la tête d'un air entendu, choisissant de laissant les manettes à Lïnwe pour cette partie.

- Mauzemus, je ne doute pas de votre performance en la matière. Mais pourquoi voulez-vous que l'on joue avec vous ?
Regardez là-bas, il y a déjà un peu de lumière, ce qui signifie qu'une sortie quelconque n'est pas très loin. Les murs de plus en plus étroits forment sûrement un conduis d'aération. Mais tunnel ou pas, le chemin est logique à prendre: suivre la lumière.
Qu'attendez-vous de nous exactement ?..


Jacob pencha la tête sur le côté et effectivement on apercevait un rai de lumière quelques mètres plus loin, qui était particulièrement visible au vu de l'obscurité ambiante. Pourtant Mauzemus leur répétait depuis tout à l'heure qu'il n'y avait pas de sortie, tout du moins, pas d'échappatoire servie sur un plateau comme le faisceau de lumière blanche que l'on apercevait tout là-bas. Soit il mentait pour les garder ici, ce qui était stupide car il ne pouvait rien faire pour les empêcher d'accéder à cette lumière, soit il s'agissait d'un leurre ou quelque chose dans ce genre..
Il ne connaissait pas Mauzemus depuis longtemps, mais Jacob savait que le fantôme était parfaitement capable de ce genre de fourberie.
Il attendit finalement la réponse de l'ectoplasme, le regard interrogateur :

- Rebrousser chemin n'est pas possible, fit-il. Le mur s'est refermé. Et puis, la lumière n'est qu'un leurre.

Et voilà. Maintenant, ils étaient obligés de passer par l'énigme de Mauzemus. Jacob murmura un juron.

Au bout du passage, il y a une sorte de conduit d'aération... Mais je vous déconseille de passer par là ; vous risquez une sacrée chute.


Soudain, le fantôme s'affaissa contre le mur de pierre muré. La scène surprit Jacob, car il avait l'habitude de voir les fantômes flotter à quelques dizaines de centimètre du sol mais jamais à s'asseoir ou se coucher.
Mauzemus avait une mine encore plus sombre soudainement, ce qui semblait inconcevable pour Jacob mais apparemment, il se trompait. Celui-ci semblait vraiment très contrarié de ne pas faire effet sur Jacob et Lïnwe.

- Mais bon, allez-y toujours. On ne sait jamais, vous pourriez avoir une bonne surprise. Quand à moi, je vais... Eh bien, continuer à hanter les araignées qui veulent bien m'honorer de leur présence.


Un pointe de culpabilité envahit Jacob... il ressentait de la pitié pour Mauzemus. Pas de la pitié dans le sens méprisant, cette fois, mais bien cette pitié écoeurante de votre conscience qui vous obligeait à venir en aide à quelqu'un..
Pourtant Jacob le trouvait insupportable quelques secondes plus tôt. C'était étrange, mais il commençait à imaginer avec empathie la condition de Mauzemus, enfermé entre les murs de ce couloir de pierre sombre poussiéreux.
Il lança un regard gêné à Lïnwe, baissant sa baguette..

Il murmura :

- Il me fait pitié... Acceptons son énigme, de toute façon on est obligés pour pouvoir partir.. Je m'en charge.

Il se baissa au niveau du spectre, en prenant l'air le plus empathique possible. Le fantôme ne leva pas la tête. Jacob lança un regard inquiet à Lïnwe: Mauzemus allait-il sortir de sa morosité ?

- Euh... Eh bien, Mauzemus, euh, il ne faut pas déprimer comme ça.. Hum. Nous allons bien sûr répondre à votre énigme, si vous le voulez bien... notre intention n'était absolument pas de vous froisser; allez, relevez-vous.



Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 13 Déc 2015 - 20:13


Lïnwe venait d'exprimer son opinion face à la situation. Jacob se tenait là, devant lui, au beau milieu d'un vieux tunnel obstrué du château Poudlard. Il écoutait attentivement le Felagünd qui venait de s'adresser cette fois-ci au fantôme du nom de Mauzemus. Celui-ci répliqua aussitôt, le ton de sa voix n'était plus qu'un soupir d'angoisse dominée par la fatigue:

- Rebrousser chemin n'est pas possible, fit-il à l'attention des adolescents. Le mur s'est refermé. Et puis, la lumière n'est qu'un leurre. Au bout du passage, il y a une sorte de conduit d'aération... Mais je vous déconseille de passer par là ; vous risquez une sacrée chute.
Mais bon, allez-y toujours. On ne sait jamais, vous pourriez avoir une bonne surprise. Quand à moi, je vais... Eh bien, continuer à hanter les araignées qui veulent bien m'honorer de leur présence.
Une sacrée chute ? Des sortilèges de ralentissement feraient sûrement l'affaire, et puis, les deux garçons n'étaient pas des ours. C'était une excuse toute trouvée.

Sur ces mots, son corps transparent glissa contre le mur. Laissant perplexe les deux étudiants. Si seulement le garçon pouvait lire dans les pensées. Il se serait alors aperçut de la véritable nature de l'ectoplasme. Mentait-il ? Était-il au bord du désespoir ? Était-il sincère alors ? Personne ne pouvait y répondre mis à part un occlumens performant. Il avait déjà entendu parler de cette forme de magie qui n'était pas très... commune. En tout cas, il fallait suivre une formation sévère, longue et fastidieuse d'après les mots employés par son père. Mais tout le mal en valait le coup.

Lorsque Mauzemus s'affaissa contre le mur de pierre froide, le Reeves lança un regard gêné à Lïnwe. Il remarqua que par la même occasion, le garçon venait d'abaisser sa baguette magique. A voir le fantôme comme ça, c'est vrai que la pitié pouvait atteindre le cœur d'enfants encore innocents.

- Il me fait pitié... Acceptons son énigme, de toute façon on est obligés pour pouvoir partir.. Je m'en charge, lui murmura son compagnon. Lïnwe acquiesça d'un bref signe de tête. Il n'aimait pas tellement la tournure que prenait leur petite escapade nocturne, qui, de base, avait pour but de découvrir la Chambre des Secrets. Lïnwe avait la terrible sensation de perdre son temps. Il n'était pas antipathique, mais il y avait d'autres occasions pour parler à un fantôme. Il jeta un coup d'œil à sa petite montre argentée, l'heure tournait aussi vite que vole un vivet doré.

- Euh... Eh bien, Mauzemus, euh, il ne faut pas déprimer comme ça.. Hum. Nous allons bien sûr répondre à votre énigme, si vous le voulez bien... notre intention n'était absolument pas de vous froisser; allez, relevez-vous.

- Jacob, l'heure tourne plus vite qu'on ne le croit. Il faut faire vite, s'empressa de dire Lïnwe à voix basse en tirant la manche de son camarade avant de croiser les bras. Une énigme les attendait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fantôme de Poudlard
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Fantôme de Poudlard, Sam 26 Déc 2015 - 12:42


Dans sa mélancolie, l'ectoplasme ne vit pas l'un des gamins s'adresser à son camarade. Par contre, il entendit nettement le ton gêné de celui-ci, lorsqu'il l'incita à se relever, se sentant de toute évidence coupable de l'état dans lequel gisait le mort.

- Euh... Eh bien, Mauzemus, euh, il ne faut pas déprimer comme ça.. Hum. Nous allons bien sûr répondre à votre énigme, si vous le voulez bien... notre intention n'était absolument pas de vous froisser ; allez, relevez-vous.

De grands yeux ronds vinrent instantanément remplacer les deux billes ternes et vides de toute pensée qui ornaient plus tôt le visage du condamné. Il ne parvenait pas à croire ce qu'il entendait ; alors comme ça, les mioches préféraient l'écouter, ne pas le laisser seul, plutôt que d'essayer les sorties ? C'était bien trop beau pour être vrai...

Tout à sa réflexion, il n'entendit pas l'autre lion presser son ami à fuir. Fouillant dans les recoins de sa mémoire à la recherche d'une devinette intéressante, une multitude d'expressions défilèrent sur le visage du fantôme en l'espace de quelques secondes. Certainement flippant pour les adolescents, surtout la face "je vais tous vous tuer", mais pour l'instant il n'y prêtait pas la moindre attention.

Il fallut encore une dizaine de petits "Ah !" immédiatement suivi de "Non, non...", avant que le mort, sentant bien que ses "invités" commençaient à s'impatienter et ne désirant pas perdre sa première distraction depuis des siècles, ne se fixe sur une petite énigme relativement simple.

- Bon, bon, alors écoutez...

Il s'approcha et, sans réel explication, baissa la voix avant de débuter sur un ton de conspiration qui n'inspirerait pas confiance au plus innocent des bambins :

- Vous devez retrouver dans un lot de 9 diamants, dont un faux. Vous savez que le faux est moins lourd que les autres. Vous disposez d'une balance à balancier, mais celle-ci se brisera après que vous ayez effectué deux pesées. Comment procédez-vous pour déterminer laquelle des gemmes est la fausse ?

Se délectant d'avance des mines concentrées et contrariées des garnements, l'esprit se tortilla un instant dans les airs avant de réfléchir, pour enfin leur proposer :

- Je vais vous laisser trois essais !
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 14 Jan 2016 - 0:33


Bon, rester moisir ici n'était pas le meilleur plan à prévoir pour les deux élèves. Soit ils répondaient vite fait bien fait à l'énigme que leur proposait le fantôme, soit ils prendraient le chemin qu'ils désiraient sans savoir si c'était bien la sortie qu'ils empruntaient. A leurs risques et périls donc. Apparemment, le compagnon de Lïnwe avait opté pour la première solution bien qu'ils n'avaient plus beaucoup de temps pour répondre à une question farfelue. Heureusement pour lui, l'irlandais s'y connaissait bien et il avait pour habitude de jouer aux devinettes avec son père ou sa sœur Elena. En même temps, il avait bien failli atterrir dans la maison des sages. Et pour l'avoir acceptée aussi, le Reeves devait être un bon joueur.

Mauzemus venait de se ressaisir, une lumière lointaine nuançait ses yeux translucides. Après un instant qu'ils leur parurent interminables à l'en croire que l'ectoplasme le faisait exprès, il finît par choisir une énigme. Voici ce qu'il leur proposa :

- Vous devez retrouver dans un lot de 9 diamants, dont un faux. Vous savez que le faux est moins lourd que les autres. Vous disposez d'une balance à balancier, mais celle-ci se brisera après que vous ayez effectué deux pesées. Comment procédez-vous pour déterminer laquelle des gemmes est la fausse ? Le Felagünd se répéta les phrases dans sa tête à plusieurs reprises pour ne rien manquer. Seulement quelque chose clochait là-dedans... En pleine réflexion, il appuya sa tête contre le mur humide du tunnel obscure. Il leur manquait beaucoup d'informations dans l'énigme, elle n'était pas complète... Impossible... Ou bien, plusieurs réponses pouvaient être justes. S'énervant soudain contre cette perte de temps il s'éleva contre le fantôme :

- Y'a un problème avec votre énigme. Elle est nulle. 'manque des informations c'est pas possible. A moins que plusieurs réponse puissent exister dans quel cas, ce n'est pas une énigme. Ecoutez, on a pas de temps à perdre avec une question qui n'est même pas subtile, elle est absurde. Comment se brise la balance, comment est-elle configurée ? L'utilisation de la magie peut-elle intervenir ? Combien de diamants sont posés sur le balancier et combien ont déjà été pesé ? etc... Je refuse de répondre si il manque déjà la moitié de l'énoncé, conclut-il en croisant les bras et en jetant un regard de soutien en direction du deuxième année. Et lui, qu'est-ce qu'il faisait exactement ? Il réfléchissait ou dormait les yeux ouverts ?!! Il jeta un regard en biais. L'autre semblait vraiment vouloir répondre au fantôme, tant pour l'énigme que pour lui faire plaisir.

Ce qui était assez surprenant, c'est que lui-même était fada de jeux en tout genre mais sur ce coup-là, il ne marcherait pas avec le fantôme. Trop de fouillis. Il voulait le faire exprès, pas possible autrement. Ou au moins, si il ne voulait pas les piéger, Mauzemus désirait avoir encore de la compagnie pour un moment avant de retourner se morfondre dans son passage. Il respira profondément avant de reprendre la parole, il avait jeté un froid, c'est le moins qu'on puisse dire :

- Bon et bien je crois qu'on s'est tout dit. Sur ce, je m'en vais de ce côté-là, comme prévu, ajouta-t-il en lançant un regard entendu en direction de son collègue. Bonne soirée. L'autre garçon ne semblait pas bouger d'ici. C'était son choix après tout. Il le suivrait si ça lui semblait juste, il resterait ici si il le voulait. C'était son choix. Sa libre volonté. Sans rester une minute de plus ici, il parcourut les derniers mètres avant d'arriver à hauteur des rayons de lumière. Des fissures laissaient la lumière extérieure se refléter dans le tunnel. Il ne voulait pas risquer des heures de retenue et des pertes de points pour sa maison. La prochaine fois, il y réfléchirait à deux fois avant de sortir accompagné.

Il prit sa baguette et découpa la bouche d'aération. Il descendit de là dans un bruit métallique et atterri sur une cuvette propre, encore heureux. Il sortit de la cabine, il était dans une des toilettes du château, à l'aide d'un sortilège de lévitation il remit la plaque de métal et referma la bouche d'aération de l'étage. Le plus dur était à venir. Il sortit des WC en catimini dans l'espoir de retrouver rapidement son lit. Il était loin de se douter qu'il ferait une nuit blanche à retrouver son dortoir.

[Fin du RP pour Lïnwe]

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nel Queen
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nel Queen, Dim 14 Fév 2016 - 17:54


Pv avec Merry K. Harper


J'ai pas revu depuis ce qui s'est passé dans les cuisines de Poudlard et je lui avais naturellement donné rendez-vous ici, près d'un vitrail du château où l'on pouvait observer au loin de terrain de Quidditch. Je voulais qu'elle m'explique pourquoi, elle est partie subitement me laissant avec Leo. Je voudrais en savoir plus et miser sur sa sincérité car une relation est basé sur ça, non ? J'aime cette fille et quand je repenses à nos moments si parfaits, je me dis que ce premier amour n'en ai pas vraiment un. Et pourtant mon cœur bat de plus en plus vite, à une allure folle.

Peut-être qu'elle ne viendra pas, mais j'aimerai y croire. Avoir l'espoir et pouvoir lui changer les idées encore une fois, comme ce moment dans le train, cette soirée en tour d'astronomie, aux trois-balais et ces instants éphémères en cours d'Astronomie. Que suis-je sensé lui dire ? Hé ? Coucou Merry, pourquoi tu t'es enfuis ? Non, trop brutal, je veux pas l'écorcher dans ses sentiments, je sais que ça a un rapport direct avec Leo. De quelle nature, j'en sais trop rien...

Quoi qu'il soit, je saurais être compréhensif. Enfin, si je roupille pas pendant la conversation. Et la voilà !

- Bonjour Merry ♪Lui dis-je en lui prenant la main et la caressant avec délicatesse. J'attends quelques instants pour pouvoir lui expliquer la nature de ce rendez-vous et je me pince les lèvres.

- Il faut qu'on parle.

Ouais, ça peut sonner comme un début de rupture, mais c'est tout autre chose...

- Je voulais savoir si ça va, t'as envie de me dire ce qui s'est passé dans les cuisines ? Tu t'es enfuies, j'ai pas eu le temps de te rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 A la découverte des mystères du château

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.