AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 8
A la découverte des mystères du château
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Orianne Estheim
Serpentard
Serpentard

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Orianne Estheim, Lun 22 Aoû 2016 - 18:38


Un sourire amusé avait étiré tes lèvres lorsque l'autre personne qui se promenait dans les couloirs fit jaillir la lumière à l’extrémité de sa baguette magique. Apercevant donc ton interlocutrice du moment, tu ne pu t'empêcher de la détailler du regard alors qu'elle se présentait sous le nom de Spencer Stephen. Amusant, cette personne portait un prénom de garçon mais son visage, bien qu'il arborait des traits masculin étaient tout de même ceux d'une fille. Tu ne t'aurais jamais attendu à croiser un androgyne dans les rangs de Serpentard… Quoi qu'il en soit, ton sourire disparu quelque peu en voyant le visage de l'autre prendre un air contrarié, arborant même plus qu'une colère sourde, en fait. On aurait dit que l'autre fille allait t'assassiner sur place. Pas commode en tout cas. D'ailleurs, cela se confirma lorsqu'elle te demanda d'un ton hautain et moqueur si tu étais en train de faire une promenade de santé.

« - Pas vraiment. Réponds-tu d'un air sérieux alors que les restes de ton sourire venaient de s'estomper. J'étais plus en train de préparer un mauvais coup pour pourrir la vie de quelqu'un au hasard. »

Pour ça, tu avais piqué des cahiers à un élève quelconque afin de le faire accuser à ton éventuelle place si jamais quelqu'un t'aurais pris sur le fait. Malheureusement, si tu avais cru que c'était un élève que tu n'avais jamais vu ou croisé, tu eu le loisir de te rendre compte que le propriétaire des objets que tu avais subtilisé était devant toi. En effet, Spencer semblait être celle à qui tu aurais fait porter le chapeau pour avoir détruit les armures du couloir. Ah Mer**. Ton visage se décomposa alors lorsque la jeune fille en face de toi te demanda si les cahiers étaient beaux. Dans quel pétrin tu t'étais mise encore ? Ravalant ta salive, ton visage reprit un air innocent comme à ton habitude tandis que tu pris la parole.

« - Je t'avoue que je ne les ai pas vraiment regardé. M'intéresser au physique des livres n'est pas dans mes habitudes. Dis-tu d'un air détaché alors qu'un sourire venait orner tes lèvres. J'aurais peut-être dû le faire. Tu m'envoies navrée que cela soit toi mon bouc émissaire. »

Tu étais une parfaite comédienne, c'était le cas de le dire. Quoi qu'il en soit, ton interlocutrice n'avait pas l'air d'une demeurée et semblait même pire que cela, en fait. Tu avais donc avoué ton plan et le fait que tu n'avais effectivement pas regardé à qui pouvait bien appartenir ce que tu avais volé. Comme on disait, faute avouée, faute à demi-pardonnée car tu te doutais très bien que l'autre n'allait pas laisser une occasion de te rendre la monnaie de ta pièce. En plus cette dernière avait l'air effectivement quelqu'un qui ne fallait – malheureusement – pas prendre pour une idiote. C'était drôle comment la situation venait de se retourner, d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nya O'Neal, Sam 8 Oct 2016 - 18:24


Rencontre dans les passages secrets de Poudlard 2020] Zélie Hepburn]


Il commençait à se faire tard, et je n’avais plus l’énergie nécessaire à la productivité de l’avancement de mes travaux. Je venais de relire une des phrases de ma dissertation, et cette dernière n’avait vraiment aucun sens. Yup, il était largement temps que je fasse une pause. Je décidai donc d’aller prendre un bon bain chaud relaxant bien mérité, et m’en allai explorer un peu le château. J’avais beau y être depuis maintenant sept ans, j’étais sure et certaine qu’il me restait encore pas mal de choses à découvrir. Je laissai ma robe de sorcier dans les dortoirs, et ne sortis vêtus que d’une paire de shorts en jeans et d’un top avec la phrase suivante inscrite dessus : « Non, je ne termine jamais r… ». C’était particulièrement adapté au vu de la situation, et l’ironie de la chose ne manqua pas de me décrocher un petit sourire en coin. Drôle de coïncidence, puisque je m'étais contentée de prendre le premier bout de tissu qui m'était tombé sous la main.

Me laissant guider par les escaliers qui n’arrêtaient pas de changer de trajectoire, je finis par me retrouver quatre étages plus bas, dans la salle des armures. Ces dernières devaient d’ailleurs avoir été ensorcelées, parce qu’elles ne tardèrent pas à me foncer droit dessus. Un peu prise au dépourvu, je ne pensai pas tout de suite à sortir ma baguette, et me contentai de regarder partout autour de moi s’il n’y avait pas quelque chose dont je pourrais me servir comme arme. Non, il n’y avait absolument rien d’utile. Seulement des armures, plus énervées les unes que les autres. De plus en plus paniquée, les réflexes prirent le dessus et je sortis machinalement ma baguette. Bon, et maintenant? Dans la panique, j’avais un peu de mal à trouver le sort adéquat. Je n’étais d’ailleurs visiblement pas la seule à ne plus rien comprendre à la situation, puisque j’entendais tout de même très clairement une autre voix féminine un peu plus loin. Je ne distinguais pas assez clairement ce qu’elle disait et n’avais aucun moyen de savoir si elle avait réussi à s’en débarrasser ou non. De toute façon, j’avais d’autres chats à fouetter. Avant de penser à éventuellement venir en aide à quelqu’un, il fallait peut-être que je me sorte moi-même de là.

Pour chaque pas en arrière que je faisais, les armures avançaient de deux, et je n’allais pas tarder à être enterrée sous une pile de cuirasses animées… Je me mis donc à courir dans la direction opposée, et lançai un #Stupéfix vers l’arrière, à l’attention des foutues armures qui n’avaient pas l’air décidées à se calmer. Sans même me retourner pour voir si mon sortilège avait fonctionné (j’étais incapable de me souvenir s’il était aussi efficace sur les objets normalement inanimés ou s’il ne fonctionnait que sur les personnes), je me rappelai d’un passage secret non loin de là, et me dirigeai droit vers ce dernier. Arrivée devant le portrait que j’allais évidemment bientôt traverser, j’aperçus une demoiselle. Probablement celle que j’avais entendue un peu plus tôt.

« Dis-moi que ce n'est pas toi qui a enragé les armures. »

C’est tout ce que je parvins à dire avant de passer de l’autre côté.


Dernière édition par Nya O'Neal le Sam 8 Oct 2016 - 22:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zélie Hepburn
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Zélie Hepburn, Sam 8 Oct 2016 - 20:15



Course poursuite
- pv Nya -
[Libre arbitre accordé]

__________________________


J'errais toute seule dans la salle commune. L'ennui... L'ennui pur. Le travail que j'avais à faire pour métamorphose, potion et SACM était terminé. Enfin "terminé", je me comprends. Quelques minutes à gribouiller des phrases sans aucun sens commun sur un vieux bout de parchemin, ça allait suffire. Ça suffisait en général... Après, je devais trouver de quoi m'occuper et ça c'était une toute autre affaire. En six ans, j'avais largement eu le temps d'épuiser toutes mes idées. Boire, chanter, danser, manger... Et maintenant ?

La seule chose qui me passa à l'esprit était de trouver quelque chose à faire ailleurs. Les couloirs par exemple ? Oui je sais... C'était bientôt le couvre-feu et gnagnagna et gnagnagna ! Rooo, c'était le seul instant où le château était plus ou moins calme et silencieux. Tous les élèves étaient occupés à jouer aux cartes, aux échecs ou à bouffer des bonbons de toutes sortes.

L'air frais du couloir me fit un bien fou. Je savais qu'on était en hiver, qu'il commençait à faire froid mais allumer un feu non-stop dans la salle commune, jour ET nuit, ça me donnait parfois mal à la caboche.

Soudain, un bruit sec et bruyant s'éleva au loin. Kling kling kling ! Mais p*tain c'est quoi ce vacarme ?! La voix d'une fille apparement dans la caca se mêlait au bruit incessant du métal contre le carrelage. Bon... Non-assistance à personne en danger, tu valais mieux que ça Zélie ! Je m'élançai suivant le son de plus en plus proche de ma princesse en détresse. Je connaissais cet endroit... C'était le couloir qui menait... à la salle des armures ?

❝Argh ! C'est quoi ce brodel ?!❞

Je n'eus même pas le temps de faire un pas de plus qu'une horde d'armures tourna à l'angle du couloir et se rua vers moi. Kling kling kling kling kling ! Je fonçai dans la direction opposée. Mais qui avait eu la merveilleuse idée d'ensorceler ces conneries ! Cours. Ne te retourne pas. COURS ! Pourquoi est-ce que je voulais tant tenter le diable ? Qu'est-ce que j'espérais ? Que ces pantins de métal ne se disent : "Oh tiens, si on reprenait notre souffle, de toute manière cette fille va beaucoup trop vite pour nous." ? Pourtant je m'arrêtai. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Ils étaient toujours élancés. Et seulement quelques mètres nous séparaient. Mer** !

Et puis comme par magie -pouf- une lumière jaillit dans mon esprit. Un passage secret ! Il y avait un passage secret juste en face de moi et j'avais failli le louper ! Je n'allais pas mourir piétinée par un groupe d'armures pesant des tonnes !

Je n'étais pas seule à avoir eu cette ingenieuse idée. La fille à la voix aiguë que j'avais entendu quelques secondes auparavant m'emboîta le pas à vitesse grand V.

❝Dis-moi que ce n'est pas toi qui a enragé les armures.❞ me cria-t-elle presque.

J'explosai de rire.

❝Tu rigoles ? J'aurais agi autrement si j'avais voulu me suicider !❞
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nya O'Neal, Sam 8 Oct 2016 - 22:28


Enfin à l’abri, je pus finalement reprendre mes esprits et me calmer un peu. Je suivis rapidement la jeune femme que j’avais pratiquement dégommée pour passer et explosai de rire à mon tour. Belle répartie. Effectivement, y’avait probablement plus efficace et indolore comme façon de se suicider. Mourir écrabouillée par des dizaines d’armures devait être particulièrement long et douloureux. En tout cas, nous étions maintenant toutes les deux saines et sauves. Je m’assis quelques secondes, dos à l’entrée du passage, le temps de reprendre mon souffle. Heureusement pour nous, les fameux pantins ensorcelés ne savaient pas encore comment traverser. Une fois calmée, je répondis à la jeune femme, le sourire aux lèvres.

« Bonne réponse. Excuse-moi, j’étais un peu sur les nerfs. »

Ce n’était pas vraiment dans mes habitudes de m’excuser, mais là, j’avais un peu dépassé les bornes. J’avais purement et simplement jeté le blâme sur la première personne que j’avais croisée, parce que je ne voyais pas pourquoi elle se serait trouvée là si ce n’était pas elle qui avait animé touuutes ces foutues armures en même temps. Hhm… D’ailleurs, c’était malgré tout une excellente question, qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire là?

Je décidai donc d’observer un peu mieux l’inconnue qui s’était ruée dans le passage en même temps que moi. C’était une belle jeune femme aux yeux d’un magnifique bleu azur. Je dois bien avouer que ses fossettes ne me laissaient pas indifférente non plus. À en juger par son uniforme, elle était elle aussi chez les Gryffondors. Il me semblait en outre l’avoir croisée à plusieurs reprises dans la salle commune et peut-être même dans certains cours, sans jamais lui avoir échangé un mot. Si on en croyait la réputation de notre maison, elle devait être venue à ma rescousse et s’être retrouvée submergée, au même titre que moi. Ou alors, sa curiosité avait tout simplement pris le dessus. Je préférais tout de même le lui demander, histoire d’être fixée et de ne pas me faire de fausses idées.

« Tu ne t’es quand même pas jetée dans la gueule du loup pour aider une parfaite inconnue, si? »

Je lui souris, puis me décidai finalement à me relever, mon pouls ayant retrouvé un rythme un peu plus normal. Je lui tendis la main. Décidément, je me présentais bien trop souvent ces derniers-temps. Et les formes de politesse de ce genre n’étaient pas vraiment mon fort.

« Si tu veux connaître le nom de la parfaite inconnue en question… C’est Nya, enchantée. »

Bon, et maintenant? Nous ne pouvions clairement pas faire marche-arrière, mais je n’avais aucune idée d’où menait le passage. J’avais une très bonne mémoire quand il s’agissait de me souvenir d’où étaient les entrées desdits passages secrets (pu si secrets considérant qu’une bonne partie des étudiants de l’école les connaissaient), mais me souvenir d’où ils menaient… C’était autre chose. D’autant plus que c’était souvent un vrai labyrinthe là-dedans, et que mon sens de l’orientation ne valait pas un clou. Je comptais donc sur ma camarade pour m’aider à m’y retrouver.

« Petite question comme ça… Est-ce que tu sais sur quoi débouche le passage? Histoire qu’on ne se retrouve pas dans une situation encore pire en sortant. »
Revenir en haut Aller en bas
Zélie Hepburn
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Zélie Hepburn, Mar 11 Oct 2016 - 18:59



❝Tu rigoles ? J'aurais agi autrement si j'avais voulu me suicider !❞

Evidemment ! J'étais peut-être folle mais pas à ce point là ! Quelle personne suffisamment sensée préféraient mourir dans d'atroces souffrances alors qu'une simple potion mal préparée ferait totalement l'affaire et serait 1) plus rapide, 2) beaucoup plus discret et 3) beaucoup plus agréable p*tain !

Ma camarade s'assis dos à l’entrée du passage pour tenter de reprendre son souffle. Je collai mon oreille au mur. Plus de kling kling... Mais ça ne voulait absolument rien dire. Ils pouvaient tout à fait être tapis dans l'ombre attendant que leurs proies sortent de leur terrier. Même pas en rêve mes petits gars ! Un autre problème allait par contre entrer en compte : le couvre-feu. Borf, valait mieux ça que d'être piétiner par une horde d'armures enragées.

❝Bonne réponse. Excuse-moi, j’étais un peu sur les nerfs.❞

Mmm, ça se comprenait. C'était aussi mon cas. D'ailleurs mon coeur refusait de se calmer et de reprendre un rythme normal. J'allais bien finir par décéder mais par un arrêt cardiaque. Décidément, mon corps était vraiment mal foutu.

❝Tu ne t’es quand même pas jetée dans la gueule du loup pour aider une parfaite inconnue, si?❞ ajouta-t-elle ensuite.

Une parfaite inconnue, une parfaite inconnue, à première vue peut-être mais en y réfléchissant un peu plus, son visage me disait quelque chose. La première chose qui me sauta aux yeux ce fut la couleur de sa chevelure. Rousse. Mais pas un roux carotte, plus un roux cuivré. Un joli roux. De petite taille et un teint plutôt pâle, elle était plutôt belle, je devais bien l'avouer. De quelle maison était-elle au juste ? Bah regarde sur sa robe ducon ! Merci mais si elle a pas sa robe ? De toute manière ce n'était pas très important. Si ?

❝Si tu veux connaître le nom de la parfaite inconnue en question… C’est Nya, enchantée.❞

Nya ? Non ça me disait rien et à ce que je savais, je n'avais pas (encore) l'alzheimer. Thanks god !

❝Comme quoi ma curiosité va bien finir par m'achever un jour. Enchantée Nya, moi c'est Zélie.❞

Bon maintenant respire. Evalue la situation. On avait un problème : comment on allait sortir de là ? Je n'avais peut-être pas encore d'alzheimer mais le temps où j'empruntais encore ce passage était très lointain. Je ne savais même pas où je me trouvais dans le château.

❝Petite question comme ça… Est-ce que tu sais sur quoi débouche le passage? Histoire qu’on ne se retrouve pas dans une situation encore pire en sortant.❞

Bon au moins c'était clair. Elle n'en avait, elle non plus, pas la moindre idée.

❝Si tu me l'avais demandé il y a 4 ans, j'aurais surement été très fière de te l'apprendre mais aujourd'hui... Non.❞

Je tournai la tête de gauche à droite dans l'espoir d'apercevoir une insigne lumineuse indiquant "EXIT IN CASE OF CRAZY ARMOR ATTACK", mais non. On était pas dans la bouse... Il ne nous restait plus qu'une solution : s'enfoncer dans les profondeurs de la terre au risque de croiser un ou deux niffleurs au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nya O'Neal, Mer 12 Oct 2016 - 2:02


La belle inconnue ne semblait pas m’en vouloir plus que ça, malgré mon accusation. Elle se présenta sous le nom de Zélie. Ce prénom me disait définitivement quelque chose… Faut avouer que c’était plutôt original, et que je l’avais probablement simplement entendu à un moment donné, mon subconscient s’étant chargé de le relayer dans une partie sombre de mon cerveau. En tout cas, selon ses dires, c’était effectivement sa curiosité qui l’avait menée jusqu’ici. Quelle idée, de suivre un la source d’un vacarme d’enfer… Enfin, j’étais mal placée pour parler, j’aurais probablement fait la même chose si j'avais été à sa place.

Ma camarade rouge et or n’avait bien évidemment pas non plus la moindre idée d’où débouchait le passage que nous venions d’emprunter. Bon, bah c’était bien parti. De toute façon, on n’avait pas vraiment le choix : soit on faisait demi-tour et on affrontait une nouvelle fois la horde de carcasses ensorcelée, soit on continuait notre route à travers la pénombre en espérant ne pas tomber sur quelque chose d’encore pire. Je lançai un #Lumos, histoire de voir où je mettais les pieds sans pour autant attirer toutes les bestioles qui trainaient pas là, et m’enfonçai un peu plus profondément dans le passage, invitant la blondinette à me suivre.

J’avais à peine fait quelque pas lorsque j’aperçus une ombre gigantesque se dresser devant moi. Sous le coup de la surprise, je sursautai et lâchai un magnifique hurlement digne d’une série télévisée. Je repris toutefois bien vite mes esprits, et m’approchai un peu plus… Pour découvrir une araignée. D’une certaine taille, certes, mais loin de valoir la peine de crier aussi fort. Après avoir marmonné un #Incendio et observé l’horrible arachnide littéralement partir en fumée, je repris ma route. Il ne me fallut toutefois pas longtemps avant d’arriver à une bifurcation. Je me tournai donc vers ma partenaire de crime improvisée.

« Bon, et maintenant? On prend à droite ou à gauche? »

Je ne voulais pas prendre la responsabilité de nous propulser dans une autre situation foireuse… Si j’avais été seule, je n’aurais pas hésité et aurais pris la gauche (ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça), mais cette fois-ci, je ne la sentais pas vraiment. On y voyait vraiment pas grand-chose là-dedans, et tout ce que l’on pouvait observer au bout des deux extrémités du tunnel qui s’offraient à nous, c’était un magnifique horizon noir et effrayant. J’attendis donc la réaction de ma camarade, et réalisai subitement que ma baguette, qui éclairait toujours, était dirigée droit sur elle et devait pas mal l’éblouir. J’abaissai donc ma baguette d’un léger mouvement de poignet.

« Désolée, je n’ai pas fait attention. »
Revenir en haut Aller en bas
Zélie Hepburn
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Zélie Hepburn, Jeu 27 Oct 2016 - 18:50



❝Si tu me l'avais demandé il y a 4 ans, j'aurais surement été très fière de te l'apprendre mais aujourd'hui... Non.❞

On était pas dans le caca. C'était du Zélie tout craché ! Un merveilleux don à se trouver au bon endroit au bon moment. Il y avait des drôles de bonhommes qui savaient prédire l'avenir, d'autres qui arrivaient à endormir n'importe quel troll rien qu'avec leur voix et moi ? Moi j'étais la cible. De qui ? De quoi ? De la vie...

Je respirai calmement. Respirer, c'était une bonne idée. Je n'avais pas pour habitude de perdre mon sang-froid. Tout le monde le savait : la panique empêchait toute concentration or c'est de cela que nous avions besoin à cet instant précis si nous ne voulions pas pourrir dans les entrailles du château. Il y a plus classe comme mort...

Alors que j'évaluais mon plan d'attaque, une petite boule de lumière vint briser l'obscurité. Ma camarade Gryffondor ne supportait pas la pénombre où alors elle n'avait tout simplement pas envie de se casser la jambe en trébuchant sur un petit caillou. Pas bête. Lumos, quelle belle invention ! Tandis qu'elle s'enfonçait un peu plus dans les profondeurs de la terre, elle me fit signe de la rejoindre. Au point où on en était... Je la suivis en manquant de me rétamer au sol au passage.

Tout allait très bien. Trèèèèèèès bien. Mise à part la tonne de poussière que j'avalais à chaque mètre et ma sérieuse envie de me masser les pieds. Mes pauvres petits pieds endoloris... Il y avait plus sportif que moi, c'était indéniable. 5 mètres ! On n'avait parcouru que 5 misérables mètres...

Soudain un bruit strident vint me briser les tympans. C'était quoi ce foutu bordel ? Je crus un instant qu'on venait de tomber sur une dizaine de mandragores bien âgées, mais non. C'était Nya. Wa... C'est qu'elle avait de la puissance dans ses cordes vocales ma nouvelle copine. Une parfaite petite lionne. J'accourus aussi vite que l'éclair, baguette en main et tous sens aux aguets. Le monstre qui avait été la cause de tout ce vacarme n'était qu'une simple petite (j'exagère à peine) araignée. Hop. Plus d'araignée. Un #Incendio simple et efficace et notre ennemi était terrassé. Certes pas de la manière la plus juste mais terrassé quand même.

Puis vint l'énigme. L'énigme que le héros de chaque bonne histoire qui se respecte doit faire face afin de continuer son aventure jusqu'au château de sa dulcinée. Une bifurcation. Droite ou gauche ?

❝Bon, et maintenant? On prend à droite ou à gauche?❞

Choix difficile. Le chemin noir nuit ou la chemin noir cendre ? Parfois, de temps en temps, un bon pressentiment faisait surface mais aujourd'hui je doutais que me faire confiance était la meilleure des idées. Il me fallut quelques instants pour prendre conscience que j'étais aveuglée depuis vingt bonnes secondes par le Lumos in-Noxable de Nya. Elle s'en rendit à son tour compte et s'exclama rapidement :

❝Désolée, je n’ai pas fait attention.❞

❝Pas de soucis ! Bon.. Moi là je dirais gauche !❞
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nya O'Neal, Mar 1 Nov 2016 - 22:24


Et bien, ma camarade avait visiblement les mêmes instincts que moi, puisqu’elle m’invita elle aussi à prendre à gauche. C’est donc d’un pas décidé que je me dirigeai dans cette voix, sans avoir pour autant la moindre idée d’où notre petit périple allait nous mener. M’éclairant à l’aide de ma baguette, je ne tardai pas à entendre des bruits non loin de là. Quelqu’un semblait frapper du bois, comme prisonnier de quelque chose. Intriguée, je me ruai vers la source des bruits, abandonnant la rouge et or plusieurs mètres derrière moi. Une armoire se dessina lentement dans mon champ de vision et, sans même prendre le temps d’y réfléchir un peu plus sérieusement, j’ouvris la porte, prête à voler au secours d’une potentielle princesse en détresse…

J’avais à peine tiré sur la poignée que je réalisai mon erreur. Mais quelle abrutie. Qu’est-ce qui pouvait bien se trouver là, dans une armoire, dans un passage secret on ne peut plus sombre? Pas besoin d’être un génie pour tout de suite comprendre qu’il s’agissait d’un épouvantard… Effectivement, un claquement sonore se fit rapidement entendre, et la créature magique prit la forme d’un gigantesque trou noir qui commença à aspirer tout ce qui se trouvait autour de lui… Ma première réaction fut de faire un bon gros saut en arrière, heurtant assez violemment Zélie par la même occasion. Je m’excusai nonchalamment, complètement paniquée, et tentai tant bien que mal de reprendre mes esprits. Je me tournai vers la lionne.

« Trouve quelque chose pour t’accrocher, vite! »

Ouais, bah c’était pas mal plus facile à dire qu’à faire, hein. Y’avait pas grand-chose auquel s’accrocher, là-dedans… Plus le temps passait, plus le trou noir devenait puissant et étendait son emprise. Ainsi, il attirait dans l’armoire des petites roches de plus en plus éloignées et n’allait probablement pas tarder à nous avoir. Je fermai les yeux. Au moins, ce n’était pas un vrai trou noir. On allait probablement finir écrasées contre la structure de bois, mais on ne risquait pas de finir dans le néant… Je lançai machinalement des #Riddikulus, espérant que le sortilège fonctionne… En vain. J’étais bien trop sur les nerfs pour parvenir à quoi que ce soit.

Je ne voyais vraiment pas de moyen efficace de me sortir de là. Sauf si… Je m’en voulais un peu d’avoir pensé à ça, mais peu importe ce qu’était l’épouvantard de la brunette, ça ne pouvait pas empirer la situation. Je m’emparai donc du bras de cette dernière et la propulsai devant moi, m’assurant que l’horrible créature ne tarderait pas à se concentrer sur quelqu’un d’autre… Ouais ben, bon choix la gauche, hein. La prochaine fois, je prends la direction opposée de celle à laquelle j'ai pensé pensé en premier lieu, et puis ça s'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
Zélie Hepburn
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Zélie Hepburn, Sam 17 Déc 2016 - 16:21



On tourna à gauche sans grande surprise. Au plus nous nous enfoncions dans les profondeurs de la terre au plus la température et la luminosité (qui était déjà très basse) diminuaient. Oui oui être plus noir que le noir lui-même, c'est possible ! Je vous le jure... Peut-être (surement) que l'angoisse y était pour quelque chose...

Lorsque je commençai sérieusement à songer à rebrousser chemin -nos amis métalliques avaient sûrement déclaré forfait à l'heure qu'il était-, ma camarade décida de m'abandonner dans le noir le plus complet et de s'élancer à l'aveuglette vers je ne sais quoi. Une vague de panique s'empara de mon corps. Pourquoi se mettait-elle soudainement à courir ? Prenait-elle ses jambes à son coup ? Y avait-il quelque chose qu'elle avait entendu ou vu et que je n'avais pas remarqué. Que faire ? Monsieur X m'ordonnait de sortir ma baguette et de me terrer dans un coin sans un bruit. Oublie que tu n'as aucune chance, on ne sait jamais sur un malentendu ça pourrait marcher.

Mais je n'étais pas comme ça. Et puis... Je n'aimais pas plus que ça l'obscurité. Lumos ! Heureusement l'étroitesse du passage ne me laissait pas beaucoup de choix concernant l'orientation. Au moins j'étais certaine de ne pas me perdre. Je suivis le chemin creusé il y a bien longtemps -quand d'ailleurs- et appelai la Gryffy d'une petite voix :

❝Nya ? Nya, t'es où ? Allez c'est pas...❞

Je ne pus terminer ma phrase car une masse vient me heurter violemment. Décidément, ce passage secret débordait de surprise ! Prise par surprise, il me fallut quelques secondes pour revenir sur terre. Un réveil plutôt rude... Nya qui n'avait pas l'air de s'en soucier plus que ça me cria :

❝Trouve quelque chose pour t’accrocher, vite !❞

Hein... ? Mais de quoi elle me cause ? Deux secondes. Un. Deux.

❝Haaaa mais qu'est-ce que t'as foutu ?!❞ j'hurlai.

Un truc dont je n'arrivais à identifier la nature était occupé à nous aspirer comme une gigantesque aspirateur. J'allais mourir ? Qu'est-ce que c'était que ce machin ?! Agrippe. Agrippe ! AGRIPPE !!! Oui mais agripper quoi ?! À part des petits cailloux et de la poussière il n'y avait pas grand-chose à agripper. Je n'arrivais pas à déterminer où était Nya et ce qu'elle était occupée à faire dans tout ce vacarme. Soudain je compris. Un épouventard ! Ça ne pouvait être qu'un épouventard !

Soudain de longs doigts vinrent m'empoigner le bras et me projeter en avant. À force d'être secouée dans tous les sens j'allais finir par dégurgiter tout mon repas. Il y eut un moment de pause. Une seconde ou deux, pas plus. Tout redevint calme. Trop calme.

Je retrouvai peu à peu mes esprits. Un immense feu dansait autour de moi. Le feu... La panique. Des flammes d’une taille anormale rampaient dans ma direction. Elles sautaient et avançaient en ricanant. Elles prenaient de plus en plus de terrain et moi je mourrais. Des flashs que je n'aurais jamais voulu revoir me vinrent en tête. Un cri. Une chaleur intense. Un nuage de fumée noire comme la braise. Et la mort. Quelques larmes coulaient sur mes joues pâles. Des larmes de terreur et de tristesse.

Quelqu'un me cria quelque chose que j'arrivais à peine à entendre : Quoi ?! Tu ne veux pas qu'on mette des bougies sur ton gâteau ?!  Hahaha... C'est ridicule. Ridicule. Alors ça sortit.

❝Ri.. Ridiculus... RIDICULUS !❞

De l'eau. Des vagues d'eau vinrent se déverser sur les flammes maintenant de trois mètres de hauteur. Je fermai les yeux et priai pour que tout s'arrête. Ça s'arrêta. Je levai ma baguette encore terrifiée et tremblant de peur. Une simple armoire noire et poussiéreuse qui devait avoir appartenu à une famille fort courageuse se dessinait dans la pénombre. Je me tournai lentement vers Nya et lui dis très calmement :

❝On rentre.❞

Voilà, donc encore désolée pour ce retard. Je n'ai pas clôturé le RP au cas où tu voudrais ajouter quelque chose. Si non tu peux me mp. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Nya O'Neal, Sam 24 Déc 2016 - 18:34


Ma camarade n’avait pas l’air plus rassurée que moi. Elle me demanda ce que j’avais encore foutu… Comme si c’était de ma faute. Bon, ok, peut-être un peu. C’était quand même moi qui avais couru vers les bruits et avais ouvert la porte sans même réfléchir à ce qu’il pouvait bien y avoir derrière… Ouais, nan, c’était carrément de ma faute, en fait. Trop tard pour faire marche-arrière, il fallait qu’on se dépatouille avec l’épouvantard, quoi qu’il arrive. Je n’allais clairement pas parvenir à surpasser ma peur des trous noirs et avais donc propulsé la rouge et or en avant. Ton tour de dealer avec tes peurs, ma grande.

Le calme revint l’espace de quelques secondes… Juste le temps de me laisser soupirer un bon coup. Je savais que ce n’était que le calme avant la tempête et que l’épouvantard n’allait pas tarder à réattaquer. Ce dernier se transforma en effet bien vite en un tourbillon de flammes qui nous encerclait. Décidément, on s’était bien trouvées… Deux lionnes qui paniquent sur des éléments on ne peut plus naturels sur lesquels on avait aucun contrôle. Magnifique. Heureusement pour moi, la brunette semblait plus douée pour canaliser ses émotions que moi et finit par réussir à sortir la fameuse formule qui renvoya la sale bête droit dans son antre.

À bout de nerfs et tremblante comme jamais, Zélie proposa de faire demi-tour et de rentrer. Quelqu’un devait avoir trouvé un moyen de calmer les armures, depuis le temps. Et puis à cette allure-là, c’est vrai qu’on arriverait jamais de l’autre côté du passage. On serait probablement mortes de peur avant. Je hochai donc la tête en guise d’approbations et fis demi-tour sans même prendre la peine de me retourner. Je n’avais qu’une envie : retourner me blottir sous mes couettes bien chaudes. Moi qui aimais particulièrement l’adrénaline, pour le coup, j’en avais eu ma dose. Une fois sortie du tunnel, je jetai un dernier coup d’œil à ma camarade.

« Et ben, ça aura été mouvementé... Bonne fin de soirée! »

Sans perdre une seconde de plus, je pris donc la direction des dortoirs, slalomant entre les carcasses qui avaient été désactivées mais qui trainaient encore un peu partout sur le sol…

Fin du RP pour ma part
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Ama Ilo, Ven 6 Jan 2017 - 0:35


RP avec Asclépius Underlinden

La nuit était tombée, voile invisible d'obscurité. Les couloirs du château n'étaient plus éclairés que de torches à la flamme vacillantes. Une ombre jetée sur le mur s'avançait, pas après pas, souffle après souffle. Une fois encore Ama Ilo avait quitté le confort de son lit, la chaleur de son dortoir, la sécurité de sa Salle Commune. Une fois encore la jeune enfant errait, ses pieds nus, d'une porte à l'autre. Sa tenue noire l'aurait presque rendu invisible. Elle atteignit bientôt le hall, et s'arrêta en bordure de l'entrée des cachots. D'un geste souple, elle enfila sa cape de voyage, celle-là même qu'elle avait reçu à Noël, celle-là même qui la cachait aux yeux de tous, et pas à pas elle descendit, s'enfonça dans les profondeurs du château.

Les cachots. Comment faisaient les Serpentard pour se sentir à l'aise dans cette obscurité ? Aucune chaleur ne se dégageait des lieux. Les murs, impassibles, semblaient toiser Ama de toute leur hauteur. Sous sa cape d'invisibilité, la sorcière se fit toute petite. Elle ne reviendrait pas en arrière. Ce soir, elle avait une mission à accomplir. Asclépius Underlinden. C'était le nom qui était inscrit sur le parchemin que leur professeur de DCFM leur avait donné. Le garçon qu'elle devait espionner. Oh elle avait eu du mal à savoir de qui il s'agissait, à quelle maison il appartenait. Mais à force d'acharnement, elle avait réussi. L'élève était en réalité déjà connu de la Gryffondor, cependant elle n'en avait pas conscience, simplement parce que le jour de leur rencontre il lui avait donné un nom qui n'était pas le sien. Fifi.

Ama avait écrit une lettre à ce Fifi, et jamais elle n'avait obtenu de réponse. Ce n'est que quelques jours plus tard, en plein cours, qu'elle avait repéré le garçon. Et alors qu'elle pensait connaître son identité, elle avait entendu son nom prononcé de la bouche de leur professeur. Asclépius Underlinden. Il avait bien caché son jeu. Issu de la maison des vert et argent, le garçon était sans nul doute un grand exotique, mais Ama n'était plus sûre de rien à présent quant à ce qu'ils avaient pu se dire ce fameux soir lunaire. Il avait menti sur son nom, peut-être avait-il menti sur d'autres choses.

Atteignant finalement le couloir menant à la Salle Commune des Serpentards, Ama s'adossa au mur et attendit. Il finirait bien pas passer par là, à un moment ou à un autre. Elle n'avait plus qu'à prendre son mal en patience. Elle regretta tout à coup de ne pas porter de chaussures. La pierre froide risquait bien de la paralyser avant qu'il ne se passe quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Asclépius Underlinden, Sam 7 Jan 2017 - 23:23


HRPG:
 


Soir de lune, envies taquines, crispations opalines. Un réveil d’à-propos, pas de complications, juste… Une pulsion ? Passion, passion, potion… Un chaudron sur le feu, quelque part dans le château : voici la raison qui le poussa à s’enfuir de son dortoir en coup de vent.
La cape qui claque, les cheveux rabattus dans le bonnet de nuit, la chemise de nuit sous la cape d’école et pas de chaussons aux pieds, le voici qui passe la porte, quitte les appartements du plus ronchon des Quatre et ses… Camarades (ou ce qui s’en rapprochait. Même si porter les mêmes couleurs que certaines personnes ne voulait pas forcément dire que l’on était proche d’eux).

Il passa quelques briques, passa quelques murailles, et rentra dans une salle. Pas de fenêtre dans les donjons… Ou si rare… Il faudrait probablement monter les étages pour trouver la Lune… Peut-être que, pour un soir, pourrait-il se faire sélénite, et flatter sa robe de moire ?
Il dodelina un instant du chef, hésitant sur la meilleure façon de procéder, rajusta ensuite son bonnet et fit volte-face, brusquement.

Il quitta la salle à grandes enjambées, et entreprit alors de se diriger vers les escaliers.
Pas encore l’heure du couvre-feu, mais sa tenue n’était pas des plus adaptées.
Il se figea, puis hésita, le Gulliver pensif, et le museau en l’air, flairant les particules noctambules.

Faire demi-tour ?
Pourquoi était-il sorti, d’ailleurs ?
Contre la pénombre, il s'adossa, soucieux.
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Ama Ilo, Dim 8 Jan 2017 - 12:50


Passèrent de longues minutes, et la rouge et or transit de froid se morigéna pour avoir eu la brillante idée de venir se poster là sans même s'armer de chaussures, ni même de chaussettes. C'est alors qu'il fit irruption dans le couloir, prenant l'élève par surprise. Heureusement qu'elle était bien dissimulée. Vraisemblablement paré pour la nuit, elle le prenait au saut du lit. Affublé d'un bonnet de nuit, le jeune homme s'avança à travers l'étroit couloir de pierre, le pas pressé. Ses pieds, comme au jour de leur première rencontre, étaient nus. Ama sourit, nota l'information dans un coin de sa tête. Le Serpentard n'aimait décidément pas les chaussures. A moins qu'il les ait tout bonnement oubliés !

Ama suivit sa cible jusque dans une salle vide, et l'observa à la dérobé. Il fit soudainement volte-face, faisant sursauter la Gryffondor, qui s'écarta d'un pas tandis qu'il quittait vivement les lieux. Imprévisible ce garçon. Ama le suivit dans les escaliers, faillit bien marcher sur le bout de sa cape, se rattrapa au mur de pierre. Elle se précipita pour le rattraper, et cette fois elle fut à deux doigts de lui rentrer dedans. Figé, Asclépius semblait perdu dans ses pensées. Il s'adossa finalement au mur, le regard nébuleux.

La Gryffondor secouait la tête, ses sourcils légèrement écarquillés. Il était bien étrange. Elle avait presque envie de retirer sa cape et de le questionner. C'était comme s'il n'avait aucune idée de ce qu'il était partit faire, alors qu'il était partit si déterminé ! Son sujet d'espionnage était complexe, il n'y avait pas à dire. Elle resta là, à lui jeter des regards étranges, notant dans un coin de sa tête ce qu'elle avait pu voir jusque là. Un élève imprévisible, étrange, mais quand même fascinant, distrait peut-être, changeant. En tous les cas, du souvenir qu'Ama en avait de cette rencontre sous la lune, le garçon ne semblait pas si différent de ce qu'il était ce soir là. Enfant et adulte à la fois, fougueux, et peut-être un peu sensible. Il avait parlé en classe de la magie des mots, il était donc aussi littéraire. Décalé. extravagant. Ama avait hâte de découvrir d'autres choses sur le mystérieux serpent.

Elle se rendit compte qu'elle n'avait aucune fois utilisé les techniques qu'ils avaient étudiés en classe et s'en mordit les lèvres. Il faut dire qu'elle ne savait lancé aucun des sorts dont ils avaient parlés, et qu'ils ne s'étaient même pas entraînés. Et puis elle n'était ni métamorphomage, ni animagie, et n'avait sous la main aucune fiole de Polynectar. Benbow n'avait jamais parlé de cape d'invisibilité, mais ça comptait forcément non ? C'était après tout très utile pour espionner !
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Shela Diggle, Jeu 19 Jan 2017 - 22:55


Autorisation d'Asclépius

Pondre un monde. Penser avoir fait des escaliers une piste glissante, et s'être retrouvée allongée à ses pieds, géant Morphée de pierre, confortable expérience, et s'être endormie penchée sur des idées gribouilles
griffonner la tête, beaucoup de lignes, que l'on ne trace soi-même, défaut de capacité, fixer le toit soleil, l'au-dessus d'un bas, le bas des escaliers en tran-sc-ène, ne jamais savoir mettre des environs au temps, ne plus savoir déterminer des laps
les virgules étaient maîtresses, un temps, quel sens prend la ponctuation, dans la cervelle, d'un endormi
si je dors
si dormir est un état
il s'agit simplement d'une pause
d'une virgule dans le temps

Vous m'êtes méchant - avec un s possiblement, m'éveiller d'une pause, combien de ? oubliez, pas de sens, commun, l'on peut trouver sens à tout puisque, croyances, choisir pourquoi telle et telle chose sont là, ingénieux, je crois que rien n'existe je crois que
je n'existe pas
au sens commun du terme. Si je suis debout alors le monde est il couché ? Car il paraît alors plus petit. Morphée s'est refait des renfoncements les marches, ont remplacé le toboggan, filer dans la nuit (disons qu'il fasse nuit), déambuler au hasard, il n'y a jamais personne à des sens aveugles. Des crevettes dans de l'avocat, et les gens danseront, tu penses que parler est une thérapie personnelle - être son propre médecin ? J'aimerai qu'il neige à l'intérieur et que les saisons soient entre quatre murs, pouvoir s'évader dans le vrai dehors, chasser les monstres en les enfermant eux, qu'il pleuve quand personne ne le souhaite autrement, plus de pluie poésie, les corneilles meurent aussi, mange-t-on les carcasses des corneilles ? Un doigt sur le mur miroir, à miss Bulle de champagne, filer, main à la pierre, appartenir et comme une image, s'être souhaitée absorbée mangée évanouie dans le mur, poudre aux yeux, ce qui est infime est dangereux, maline maligne la cellule, cancéreuse, il y a de ces mots que l'on ne dit à voix haute parfois, témérité qui s'efface dans les nuits vides
il n'y a l'air d'avoir personne
personne ? Comme un prénom; je n'ai plus de prénom, parce que je choisis. Donne-t-on un sens aux choses ? Parler bas, mais point trop, et le silence écoute, il est doux. Pas suffocant. Ni ailleurs, perdu. Il écoute. Se retourner brusquement et prendre un chemin. Autre. Garder un doigt au mur. Bourdonner.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stephan Lowris
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Non respect du réglement

Message par : Stephan Lowris, Dim 5 Mar 2017 - 20:59


Stephan s'était levée assez tôt ce matin n'ayant toujours pas trouvé des repères dans cette immense école qu'était Poudlard, il descendit donc de son lit pour se rendre devant son armoire s'habillant de ces affaires normales oubliant qu'il devait mettre l'uniforme de l'école n'ayant pas encore pris cette habitude .
Une fois habillé il rangeât sa baguette magique bien précieusement avant de descendre dans les couloirs sans réveiller les personnes encore endormies . Une fois dans les couloirs il se baladait tranquillement respirant le bon air frais du matin regardant autour de lui sans y voir personne, cela ne le dérangeait pas plus que ça de rester seul, ça avait même l'air de plus l'amuser qu'autre chose mais il ne savait pas que quelqu’un d'autre s'approchait de lui, et encore moins qu'il était en infraction avec le règlement, le petit déjeuner devait commencer dans environ une demi-heure mais se balader dans les couloirs sans uniforme même si tout le monde était encore endormi était une infraction au règlement .
Stephan finit filament par s’asseoir tranquillement recoiffant ces cheveux rapidement avec un peigne de poche , après avoir terminé il sortit sa baguette en commençant à exercer quelque sort assez simpliste qui faisait changer de couleur un mouchoir en papier qu'il y avait devant lui . Il ne savait pas non plus s'il avait le droit de pratiquer de la magie en dehors des cours surtout qu'il n'avait que 11 ans ce qui fessait donc de lui un élève de premières années mais apparemment il n'avait pas vraiment l'air de penser aux conséquences de ces actes .
Il avait l'air vraiment concentré sur ce qu'il fessait mais semblait tout de même un peu songeur .

Disant quelque mots à voix basse qui était à peine audible :

J'aimerais bien trouver des camarades un jours ...

Car oui depuis que Stephan était arrivé à Poudlard il n'avait pas vraiment trouvé le temps pour se faire des amies la dernière fois qu'il s'était rendues à un endroit ça c'était mal passé pour lui . Il avait rencontré une fille de son âge qui avait brûlé son livre favoris apparemment elle n'avait pas fait exprès mais bon Stephan avait voulu se venger en lui lançant un sort . Bien sûr le responsable du lieu avait protégé la jeune fille et expulser Stephan . Il en gardait un très mauvais souvenir . Lui qui avait pourtant une grande confiance en lui et la simplicité de trouver des amies dans les écoles Moldu à Poudlard cela avait l'air réellement plus compliqué .

Continuant donc ces sorts sur le mouchoir étant perdu dans ces pensées il était loin d'imaginer qu'une préfète l'avait remarquée et approchait de lui sans faire un bruit mais quelle allait être ça réaction au non respect du règlement par Stephan allait être gentille ou méchante cela ne restait qu'à voir    .
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Lydie Nouël, Jeu 9 Mar 2017 - 20:41


Ronde matinale. De ces matins où le sommeil ne suit plus notre volonté, ignore notre fatigue, nous abandonne. Il nous livre face à nous-même, égarés dans des couches de couvertures. On ne peut alors plus esquiver cette rencontre fatale, ce que l'on fuit à chaque instant de notre vie par le biais de distractions qui poussent toujours un peu plus à l'inventivité. La réfléxion rattrape toujours nos pensées, nous frappe avec honnêté, et toujours cette même question de l'identité.

Alors, on s'attarde sur nos problèmes quotidiens, futilités, pour s'occuper l'esprit, oublier ces interrogations et paradoxes qui semblent sans réponses. Chacun développe ses propres stratégies. Lydie en avait plusieurs, qui suivaient son humeur, l'heure.

Celle pour laquelle elle avait opté aujourd'hui, c'était l'accomplissement de ses tâches, de son devoir de préfète. Ça l'aidait, ce n'était pas dur, demandait une réfléxion limitée. Ses pieds tapaient la pierre d'une certaine régularité. Ils la portaient, décidaient du chemin. Elle leur faisait aveuglément confiance. Ils faisaient mouvoir son corps, étaient maître de la danse. Et même si quelqu'un avait été là pour la juger, cela n'aurait rien changé. Elle sautillait par instant, glissait, ralentissait devant une salle pour retrouver la discrétion. Son pas reprit une démarche décidée, s'accéléra de plus en plus, et s'arrêta face à une fenêtre.

Là, les yeux de la fillette fixèrent la danse d'une feuille d'arbre. Etrange comparaison, la feuille aussi faisait confiance au vent, se laissait mener. Où vont ces feuilles qui se livre aux airs toutes entières? Il n'y avait rien de plus mystérieux et de plus beaux aux yeux de Lydie. C'était sa distraction favorite, pour oublier sa propre présence dans l'univers. Elle regardait par la fenêtre, observait, contemplait avec passion, avant de retourner effectuer sa routine matinale.

Mais ce matin n'était pas un matin comme les autres. Elle s'était enfuite de son dortoir bien avant le réveil. Son esprit était loin d'être endormi, elle était alerte. Concentrée. Elle avait rêvetu l'uniforme, attaché ses cheveux roux en une longue queue de cheval. Elle avait passé son visage sous l'eau fraiche ainsi que ses mains et avant bras, n'avait pas eu l'envie de prendre une douche, l'eau chaude avait  tendance à l'endormir plutôt qu'à la réveiller.

Soudainement, un élève entra dans son champ de vision. Première personne qu'elle croisait de la journée, une certaine infraction lui sauta alors au nez. Pas le temps pour l'amabilité.

- Hé toi! Tu ne penses pas avoir oublié quelque chose ce matin?


Elle avanca à hauteur du garçon et croisa les bras, l'air inquisiteur. Elle ne prenait aucun plaisir à afficher cette position supérieure, elle faisait juste ce que l'on lui demandait de faire, se moquait des conséquences que cela pouvait avoir sur les élèves qui la croisait, s'inquiétait uniquement du fait de pouvoir penser à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte des mystères du château

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 8

 A la découverte des mystères du château

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.