AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 2 sur 8
Devant un tableau
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Leo Keats Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Lun 27 Juil 2015 - 14:45


(sujet inactif depuis.. Bien plus d'un mois)

(PV Maxine Andrews)

Leo marchait à grandes  enjambées, priant pour arrivé à la salle de cours de Défense Contre Les Forces du Mal avant que la prof ne soit partie. Il avait de nouveau oublié son livre, et ne voulant pas que cette dernière l'embarque par mégarde, le voilà qui courrait presque dans les couloirs.

Il déboula dans un couloir où il ralentit, afin de reprendre un peu son souffle. Il marchait désormais normalement, laissant traîner son regard sur les tableaux accrochés au mur. Certains portrait avait un air franchement antipathique, et ne manquaient pas de lui lancer un regard noir quand il passait devant eux. D'autres, cependant, lui adressaient de grands sourires, auquels il répondait volontiers.

Il n'était jamais venu dans cette partie du château. Il avait voulu emprunter un raccourci, mais il s'était visiblement perdu. Il s'approcha d'un des tableaux, dans l'idée de demander son chemin, mais il ne récolta qu'un regard hautain et meprisant. Un peu agacé, le rouge et or tira la langue au portrait avant de continuer son chemin.

Il s'arrêta quelques mètres plus loin, prenant le temps de contempler une jolie nature morte.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maxine Andrews
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un tableau

Message par : Maxine Andrews, Lun 27 Juil 2015 - 16:21


Maxine n'arrivait pas à croire ce qu'elle venait d'apprendre, une fois de plus ces parents la décevaient au plus au point....  Lorsqu'elle avait reçu une lettre de ces parents ce matin-là, elle avait été agréablement surprise mais cela n'avait pas duré longtemps, ils ne lui avaient envoyé quelque chose seulement pour la prévenir qu'ils ne pourraient pas la voir lors des prochaines vacances puisqu'il partaient dès le lendemain pour un voyage d'affaire de la plus haute importance....

Ne voulant pas montrer aux personnes qui l'entouraient lorsqu'elle avait reçu cette fameuse lettre à quel point cela l'affectait, elle était parti se réfugier dans sa chambre. Malheureusement pour elle elle s'était légèrement perdu, n'ayant pas vraiment prêté attention au chemin qu'elle empruntait tellement elle était plongée dans ces pensées.

Maxine était donc maintenant dans un couloir qu'elle ne reconnaissait absolument pas. En essayant de se repérer elle remarqua que les murs de ce couloir était remplis de tableaux qu'elle n'avait jamais vu mais qui étaient pour la plupart plutôt jolis. C'est donc en contemplant ces tableaux qu'elle poursuivit son chemin.

Ne regardant pas où elle allait,elle ne vit qu'à la dernière seconde le garçon arrêté devant le tableau d'une nature morte et ne pu donc éviter de lui rentrer dedans, ce qui lui valu de se retrouver par terre. Ne voulant pas avouer que l'impact était de sa faute, elle se mît à lui crier dessus:

-Tu ne pouvait pas faire un petit peu attention ?! dit-elle avec sa mauvaise humeur naturelle tout en se remettant debout.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Lun 27 Juil 2015 - 17:22


Leo, toujours les yeux fixés sur la nature morte n'était pas vraiment entrain de l'admirer. Il était profondément plongé dans ses pensées, si bien qu'il n'entendit pas les pas pressés qui se rapprochaient rapidement. Il ne comprit ce qui se passait que lorsqu'une jeune femme le percuta de plein fouet. Manquant de tomber, il se rattrapa de justesse à l'un des rebords du mur.

Il allait se retourner, histoire d'au moins connaître l'identité de la personne qui avait bien pu le confondre avec un punching-ball.

Il vit alors que la jeune femme, avait atterrit sur le sol et était désormais entrain de se relever. Et  Avant que le rouge et or ait pu dire quoique ce soit, celle-ci lui lança d'un ton hargneux:

-Tu ne pouvait pas faire un petit peu attention ?!

Génial, une serpy, il ne manquait plus que ça. Ce n'était pas que Leo déteste les Serpentards, mais il devait bien avouer que leur attitude hautaine et orgueilleuse et leur habitude de toujours rejeter la faute sur les autres l'agacait plus qu'autre chose.

Il prit néanmoins le temps d'observer la jeune femme avant de lui répondre. La chose la plus frappante était leur différence de taille. La jeune Serpentards ne devait pas mesurer plus d'un mètre soixante alors que Leo devait atteindre les un mètre quatre-vingts. Le jeune homme sourit d'ailleurs en se demandant comment cette petite femme avait bien pu le bousculer avec autant de force.

Il continua son examen, des cheveux rouges tombaient élégamment, encadrant un visage très pâle où trônaient deux magnifiques yeux bleus. Le Gryffondor pensa qu'elle aurait putêtre très très jolie, si elle n'avait pas eu cet air renfrogné flanqué sur le visage.

Il poussa un long soupir et lui répondit sur un ton sec :

" Ce n'est pas à moi de faire attention à où tu mets tes pieds, ni à tes envies de foncer dans le premier venu par la même occasion."

Il avait été plus sec que voulu, mais essuyer la mauvaise humeur de quelqu'un était la dernière chose dont il avait envie. Il avait longtemps tenter de comprendre sincère trait de caractère chez les Serpy n'était qu'une façade ou non, mais à force de se faire rejeter, il avait fini par abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maxine Andrews
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un tableau

Message par : Maxine Andrews, Lun 27 Juil 2015 - 22:11


Une fois debout Maxine leva les yeux afin de voir la personne dans laquelle elle venait de foncer. Dans un premier temps son regard ne rencontra qu'un torse  et ce n'est qu'en levant les yeux encore plus haut qu'elle vit le visage d' un garçon plutôt mignon avec ces yeux d'un vert profond et ces cheveux bruns mi-longs en bataille. Elle ne pu s'empêcher de s'étonner de sa grande taille, puis fini par se dire que ce n'était pas vraiment inhabituel pour elle de trouver les gens qui l'entouraient immense à cause de sa petite taille.

Puis Maxine se rendit compte que c'était un Gryffondor et même si elle n'avait pas vraiment d'a priori contre eux, elle ne pu s'empêcher de penser qu'il devait se croire plus courageux qu étourdi le monde comme tous ceux de sa maison. Et puis les Gryffondors était tout de même les rivaux depuis des siècles des Serpentards, ce qui n'avait sûrement pas près de changer à son avis.

La méfiance qu'elle éprouvait de manière naturelle envers lui se vit confirmée, lorsqu'il lui dit d'un ton sec :

Ce n'est pas à moi de faire attention à où tu mets les pieds, ni à tes envies de foncer dans le premier venu par la même occasion."

Maxine n'en revenait pas de ce qu'il venait de lui dire, ce n'est pas comme si elle avait fait exprès non plus. Dès que son cerveau eu enregistré ce qu'il venait de dire, la première chose qu'elle a eu envie de faire fut de le gifler, il n'avait aucun droit de lui parler de cette manière, même elle n'avait pas était aussi sèche. C'est donc en serrant les poings pour se retenir de le frapper qu'elle lui répondit, avec une voix dans laquelle la colère était perceptible :

"Tu te prends pour qui à me parler comme ça, c'est moi qui devrait être la plus énervée des deux, je suis quand même celle qui suis tombée.

C'est d'alleurs en disant cela que Maxine se rendit compte qu'elle s'etait fait mal aux fesses et au dos en tombant, et elle commença même à se demander si elle n'allait pas aller demander quelque chose à l'infirmerie si la douleur ne passait pas dans quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Mar 28 Juil 2015 - 0:54


La jeune fille sembla choquée par ses paroles. Et mit un moment avant de lui répondre, les poings serrés comme si elle était sur le point de le frapper:

"Tu te prends pour qui à me parler comme ça, c'est moi qui devrait être la plus énervée des deux, je suis quand même celle qui suis tombée."


Voilà, comme d'habitude, le rouge et or ne savait comment réagir face aux Serpentards énervés. Si il décidait de s'excuser  pour le ton employé, ils prenaient ça pour de la faiblesse, et si au contraire, il perdait son calme, la situation s'envenimerait à coup sûr.

La jeune femme se tenait courbée, comme si elle avait mal au dos. Leo, soupirant, décida encore une fois de laisser sa nature empathique prendre le dessus et de se comporter avec gentillesse.

Il attrapa son sac, sans même accorder un regard à la jeune femme et en sortit discrètement sa baguette tout en déclarant:

" Excuse moi, je n'aurais pas du te parler de la sorte. Mais je suis navré, pour moi, c'est celui qui fonce dans l'autre qui est en tort"

Toujours fidèle à lui même, et donc à son habitude de venir en aide à ses camarades, il lui  lança discrètement un  #Curo As Velnus dans le but d'amoindrir sa douleur.

Puis, il croisa les bras sur la poitrine et observa la jeune femme, attendant des remerciements qui ne viendrait peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maxine Andrews
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un tableau

Message par : Maxine Andrews, Mar 28 Juil 2015 - 12:24


Maxine le vit alors attraper son sac et se demanda si il allait la laisser au milieu du couloir sans même prendre le temps de lui répondre mais alors il lui dit :

" Excuse moi, je n'aurai pas du te parler de la sorte. Mais je suis navré, pour moi, c'est celui qui fonce dans l'autre qui est en tort."

C'est alors qu'elle sentit une douce chaleur l'envahir et sa douleur disparut comme cela. À vu de la rapidité avec laquelle sa douleur avait disparu, elle ne pu s'empêcher de penser que le rouge et or qui était en face d'elle, et dont elle ne connaissait même pas le nom, y était pour quelque chose. Elle l'observa alors qu'il croisait ces bras, comme si il attendait quelque chose de sa part, peut être attendait-il des excuses de sa part. Il peut toujours attendre se dit-elle, même si elle lu était reconnaissante elle n'était pas prête à faire des excuses à qui que se soit. Elle n'avait jamais fait d'excuses à personne, elle ne voyait pas pourquoi elle commencerai aujourd'hui.

C´est donc fidèle à elle même qu'elle lui dit d'un ton hargneux :

" Tu n'as pas non plus fait attention à ce qui t'entourait, tu es celui qui est en tort, puisque tu étais arrêté au milieu du couloir sans raison apparente!"

Au fond d'elle, Maxine savait que se disputer avec une personne qu'elle ne connaissait pas étais ce qui lui fallait pour arrêter de penser à ses parents, elle se dit donc qu'elle était peut être un petit peu dure avec ce jeune Gryffondor même si elle ne l'avouerai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Jean Parker, Mar 28 Juil 2015 - 12:46


Jean avait décidé de rêvasser un peu en passant dans ce couloir, après cette journée ennuyeuse il se sentait seul.
Il avait pour petit rituel de venir ici afin d'observer cette toile qui le distrayait.
Lorsqu'il aperçut la scène entre ces deux élèves, il décida de rester non loin afin de voir lorsque le calme serait revenu et qu'il pourrait venir apprécier le tableau.
Il se fit le plus discret possible en s'adossant au mur et se mit a lire une note de cours qu'il avait dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Mar 28 Juil 2015 - 12:55


Leo eut beau attendre attendre, les remerciements ne vinrent vinrent jamais. Au contraire, la jeune femme adopta un ton hargneux et lui lança avec mépris:

" Tu n'as pas non plus fait attention à ce qui t'entourait, tu es celui qui est en tort, puisque tu étais arrêté au milieu du couloir sans raison apparente!"


Leo laissa échapper un petit rire sarcastique. Non décidément, la jeune femme n'admettrait jamais qu'elle avait eu tort. Le Gryffondor savait qu'il avait beaucoup de préjugés sur les Sperpys, mais la jeune femme ne l'aidait pas à les faire disparaître en se comportant de la sorte.

Le rouge et or se demandait tout de même si la jeune femme n'était pas entrain de le provoquer intentionnellement. Mais dans quel but? Si elle espérait voir un Gryffon s'énerver pour de bon, qu'elle ne compte pas sur lui, il ne lui ferait pas ce plaisir.

Pour bien montrer qu'il n'avait pas envie de s'agacer, il déclara le plus calmement possible:

" Tout d'abord, sache que ce n'est pas parce qu'elle n'était pas apparente que je n'avais pas une bonne raison de me trouver là. Ensuite, je pense que tu aurais besoin d'une bonne leçon de savoir vivre, tu vois, quelque chose comme apprendre à dire merci lorsque quelqu'un que tu viens de bousculer sans prendre la peine de t'excuser prend la peine de te guérir. Enfin, je sais que c'est faire des généralités, mais qu'est-ce que vous avez tous, vous les Serpentards, à vous croire au dessus de tout le monde ? C'est votre fameux sang pur qui vous monte à la tête ? J'aimerai comprendre...

Leo avait conscience qu'en utilisant des stéréotypes aussi connus, il risquait de blesser la jeune femme, mais il en avait marre de s'écraser devant ces gens qui se croient au dessus de tout le monde.

Il attendit patiemment la réponse de la jeune femme, qui ne manquerai pas d'être violente. Il aperçut néanmoins un jeune homme s'approcher au loin et s'appuyer sur le mur.

Un deuxième serpy , il ne manquait plus que ça... pensa Leo, espérant toute fois que l'autre n'interviendrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Jean Parker, Mar 28 Juil 2015 - 13:05


En entendant le jeune homme s'adresser de la sorte a l'autre élève, il se fit comme conclusion que la Serpentard l'avait bousculé et s'était emportée dans son ego.
Comment peut on penser du bien des Serpentard si à chaque fois qu'il y a un incident les choses s'enveniment à cause de telle disputes ? pensa t'il avec tristesse.
Il continua à lire tout en écoutant le plus discrètement possible, au cas ou la situation tournerait au vinaigre.
pourvu qu'ils se calment qu'on puisse essayer de discuter de ce tableau, pour une fois je ferai la conversation avec quelqu'un cela ne me fera pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maxine Andrews
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un tableau

Message par : Maxine Andrews, Mar 28 Juil 2015 - 14:52


En entendant le petit rire sarcastique que laissa échapper le Gryffon, Maxine ne pu s'empêcher de penser que celui-ci était en train de se moquer d'elle. Puis pensant qu'il allait finir par s'énerver, elle se prépara à encaisser les paroles blessantes qui n'allaient pas tarder à venir. Mais qu'elle ne fut pas sa surprise lorsque celui-ci déclara calmement :

" Tout d'abord, sache que ce n'est pas parce qu'elle n'était pas apparente que je n'avais pas une bonne raison de me trouver là. Ensuite, je pense que tu aurais besoin d'une bonne leçon de savoir vivre, tu vois, quelque chose comme apprendre à dire merci lorsque quelqu'un que tu viens de bousculer sans prendre la peine de t'excuser prend la peine de te guérir. Enfin, je sais que c'est faire des généralités, mais qu'est-ce que vous avez tous, vous les Serpentards, à vous croire au dessus de tout le monde ? C'est votre fameux sang pur qui vous monte à la tête ? J'aimerai comprendre...

Elle n'en revenait pas, il venait de sortir tout cela de manière posée et sans s'énerver, elle se dit alors qu'il n'était peut être pas d'humeur à se disputer avec quelqu'un ou alors qu'il avait vraiment un sang froid impressionnant. Ce calme apparent n'était pas pour arranger Maxine qui aurait bien voulu se changer les idées avec une bonne dispute, comme au bon vieux temps pensa-t-elle lorsqu'elle pouvait s'engager dans des batailles verbales seulement un passer le temps.

Maxine s'aperçut alors qu'un deuxième Serpentard c'était approché d'eux et lisait maintenant à quelques pas d'où ils se tenaient. Elle se demanda dans un premier temps pourquoi il ne s'était pas mêlé de leur conflit, puis elle finit par se dire que si c'était pour qu'il prenne la défense du rouge et or, ce n'était pas la peine qu'il s'approche plus.

Elle se décida enfin à répondre au Gryffon qui avait utilisé un nombre important de stéréotypes nains sa tirade. Adoptant un ton plus calme mais toujours hautain :

"Toi tu veux me donner une leçon de savoir vivre ? Tu aurais pu toi même t'excuser de m'avoir fait tomber ce que tu n'as pas fait et de plus à aucun moment je t'ai demandé de me guérir. Et nous les Serpentards, et plus particulièrement les sang-pur nous sommes au dessus des autres, bien que je n'ai rien contre les sang mêlés, il faut bien avouer que nous avons ça dans le sang. La plupart des personnes ayant fait parti de la maison Serpentard étaient des sorciers puissants qui ont accompli de grandes choses. Vous les Gryffondors vous vous croyez plus courageux que tout le monde et en plus toi tu te crois mieux "éduquer" que moi... Je n'en revient pas.."

En attendant de voir si le Gryffon allait finir par s'énerver, Maxine commença à taper du pied pour montrer son impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Jean Parker, Mar 28 Juil 2015 - 15:20


[size=92]Voyant la situation s'envenimer, Jean termina les quelques ligne qui l'interessait, il rangea le bout de papier et se risqua aprendre la parole.[/size]


[size=71]"Heu... Je pense que s'injurier n'arrangera rien, que sa finira mal et que vous vous ferez puir. Je vous propose d'en rester la, nous sommes tous un peu fatigués, je propose que nous rentrions dans nos maisons respetives, nous serpentard et toi grffondor, car connaissant les sepentard, la situation va s'envenimer et personne n'y trouvera son compte." [/size]


[size=92]Il fut fier de lui, ce n'était pas son genre d'essayer d'appaiser les conflit. Il espérait avec son intervention apaiser les conflits et pouvoir discuter avec l'une de ces deux personnes un peu plus longtemps.[/size]
[size=92]Depuis le temps qu'il était ici, il serait temps qu'il se fasse des potes.[/size]

Edit Merry : Re-bonjour Jean. ll est interdit de supprimer l'édit d'un modérateur, même après avoir modifié son poste pour corriger l'erreur commise. Fais plus attention la prochaine fois. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Mar 28 Juil 2015 - 16:33


La jeune femme semblait ne pas en revenir que Leo ait pu lui dire une chose pareil, le jeune Lion sourit d'ailleurs devant l'air ébahie de la jeune Serpentard. C'est vrai qu'ils ne devaient pas avoir l'habitude qu'on les remette en place en les ramenant un peu à la réalité.

Leo avait vu que le deuxième serpy, toujours adossé sur le mur les observait en silence. Allait-il s'en mêlé? Le Gryffon n'en savait rien.

Toujours très calme, il écouta la jeune femme en affichant son habituel sourire en coin.

"Toi tu veux me donner une leçon de savoir vivre ? Tu aurais pu toi même t'excuser de m'avoir fait tomber ce que tu n'as pas fait et de plus à aucun moment je t'ai demandé de me guérir. Et nous les Serpentards, et plus particulièrement les sang-pur nous sommes au dessus des autres, bien que je n'ai rien contre les sang mêlés, il faut bien avouer que nous avons ça dans le sang. La plupart des personnes ayant fait parti de la maison Serpentard étaient des sorciers puissants qui ont accompli de grandes choses. Vous les Gryffondors vous vous croyez plus courageux que tout le monde et en plus toi tu te crois mieux "éduquer" que moi... Je n'en revient pas.."

Leo sentit son sourire s'étirer lorsque la jeune femme évoqua le soi-disant courage des Gryffondors. C'était bien mal les connaître .. Certains membre de sa maison pouvait être de vraies flottes. C'était vraiment cliché. Ceci dit... Il avait lui aussi utilisé des stéréotypes... Ils étaient quitte.

Conservant son attitude désinvolte, il prit une profonde inspiration avant de répondre dans une courbette exagérée et moqueuse :

" Je suis sincèrement désolé, ô grande demoiselle, de ne pas avoir vu que vous ne faisiez pas attention à ce qui vous entourait, et je m'excuse aussi de vous avoir guéri son votre accord..." puis il reprit plus sérieusement, ça te suffit comme savoir vivre, où tu veux que je me jette à tes pieds ? Je te prie de pardonner le pauvre sang-mêlé que je suis et mes allures de roturier.  Ça te convient ? C'est suffisant ? Ne compte pas sur moi pour m'excuser sérieusement. Je ne te donnerai pas cette satisfaction. Non pas parce que tu es Serpentard, mais seulement, mais à cause de ton impolitesse.

Le jeune homme qui lisait ses fiches s'approcha et déclara:

]"Heu... Je pense que s'injurier n'arrangera rien, que sa finira mal et que vous vous ferez puir. Je vous propose d'en rester la, nous sommes tous un peu fatigués, je propose que nous rentrions dans nos maisons respetives, nous serpentard et toi grffondor, car connaissant les sepentard, la situation va s'envenimer et personne n'y trouvera son compte."

Leo lui jeta un regard étonné. Il était surpris que le nouveau venu n'ait pas pris ouvertement la défense de sa camarade...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maxine Andrews
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant un tableau

Message par : Maxine Andrews, Mar 28 Juil 2015 - 23:48


Le fait que le Gryffon ait toujours un petit sourire scotché sur les lèvres commençait vraiment à agacer Maxine. Elle était vraiment impressionnée par le calme qui habitait encore et toujours le rouge et or, et elle ne pu s'empêcher de se dire qu'elle aurait été incapable à sa place de conserver son calme aussi longtemps dans une même situation, ce a était sûrement dû à son caractère plutôt explosif.

Elle le vit alors prendre une profonde inspiration, et contre toute attente il fit une courbette exagérée dans laquelle la moquerie était évidente puis d'une voix moqueuse :

" Je suis sincèrement désolé, ô grande demoiselle, de ne pas avoir vu que vous ne faisiez pas attention à ce qui vous entourait, et je m'excuse aussi de vous avoir guéri son votre accord..."

Alors que Maxine s'apprêtait à lui répondre par une réplique cinglante, il reprit la parole avec un air plus sérieux :

"Ça te suffit comme savoir vivre, où tu veux que je me jette à tes pieds ? Je te prie de pardonner le pauvre sang-mêlé que je suis et mes allures de roturier.  Ça te convient ? C'est suffisant ? Ne compte pas sur moi pour m'excuser sérieusement. Je ne te donnerai pas cette satisfaction. Non pas parce que tu es Serpentard, mais seulement, mais à cause de ton impolitesse."

Alors que Maxine aller prendre la parole pour lui répondre, elle fut une fois de plus coupée, mais cette fois-ci ce fut par le Serpentard qui lisait ses fiches, mais qui apparemment avait cette fois décidé d'intervenir :

"Heu... Je pense que s'injurier n'arrangera rien, que sa finira mal et que vous vous ferez puir. Je vous propose d'en rester la, nous sommes tous un peu fatigués, je propose que nous rentrions dans nos maisons respetives, nous serpentard et toi grffondor, car connaissant les sepentard, la situation va s'envenimer et personne n'y trouvera son compte."

La conversation ne prenait vraiment pas le sens que Maxine imaginait qu'elle prendrait. Elle qui a l'origine voulait juste retourner dans sa chambre se retrouvait maintenant entourée d'un Gryffondor et d'un Serpentard qu'elle ne connaissait pas, et elle était de plus en train de se disputer avec l'un d'eux pendant que l'autre les incitaient à rentrer chacun dans leurs dortoirs.

S'adressant tout d'abord au Gryffon elle dit d'un ton méprisant :

Tu peux bien ne pas t'excuser sérieusement, ça ne le fait absolument rien et tu peux bien penser que je suis impolie, tu ne me connait pas et ce que tu penses de moi ne change absolument pas à ma vie.

Puis se tournant enfin vers le Serpy elle dit d'un ton plus calme :

Je ne vois pas en quoi cette situation te concerne mais tu aurais tout de même pu prendre la défense de la personne de ta maison, même si je n'avais pas besoin de ton aide.. Enfin bref ce n'est pas grave, si tu le souhaites tu peux rentrer tout de suite dans ton dortoir personne ne t'en empêche.

La situation était tout de même un petit peu en train de dégénérer et Maxine commença à se demander comment tout cela allait finir...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Jean Parker, Mer 29 Juil 2015 - 14:30


Jean essayait de faire en sorte que cela se calme entre la Serpentard et le gryffondor.
Lorsqu'il eut fini de parler, la Serpentard lui répondit

Je ne vois pas en quoi cette situation te concerne mais tu aurais tout de même pu prendre la défense de la personne de ta maison, même si je n'avais pas besoin de ton aide.. Enfin bref ce n'est pas grave, si tu le souhaites tu peux rentrer tout de suite dans ton dortoir personne ne t'en empêche.

" je comprend ce que tu veut dire, je n'ai pas pris ta défense alors que l'on est de la même maison, c'est un manque de tact de ma part.
Mais je venais d'arriver, le conseil était donc adressé à vous deux, mais dans l'absolu je pense que comme d'habitude les Serpentard sont toujours fautifs dans la tête des gens, et les autres maisons ne prennent pas la peine de chercher à savoir si c'est de leurs faute ou pas. C'est énervant mais hélas les choses sont ainsi.
Voilà pourquoi je vous proposait d'en rester la."

Jean fut étonné par lui même. Ce n'était pas son genre d'essayer de prendre la défense de quelqu'un, mais il ne voyait pas comment cela pourrait toujours être de la faute des Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Devant un tableau

Message par : Leo Keats Gold, Mer 29 Juil 2015 - 15:04



Tu peux bien ne pas t'excuser sérieusement, ça ne le fait absolument rien et tu peux bien penser que je suis impolie, tu ne me connait pas et ce que tu penses de moi ne change absolument pas à ma vie.


Leo eut fut d'abord amusé par la réponse de la jeune femme et esquissa un sourire, sourire qu'il perdit rapidement en entendant la brutalité avec laquelle la Serpentard envoya balader le deuxième, qui était parti d'une bonne intention en désirant calmer les chose

Je ne vois pas en quoi cette situation te concerne mais tu aurais tout de même pu prendre la défense de la personne de ta maison, même si je n'avais pas besoin de ton aide.. Enfin bref ce n'est pas grave, si tu le souhaites tu peux rentrer tout de suite dans ton dortoir personne ne t'en empêche.

Aie.. Elle y était allée plutôt fort. Mais avant que le rouge et or ait pu prendre la défense du Serpentard, celui-ci répondit toujours calmement:

je comprend ce que tu veut dire, je n'ai pas pris ta défense alors que l'on est de la même maison, c'est un manque de tact de ma part.
Mais je venais d'arriver, le conseil était donc adressé à vous deux, mais dans l'absolu je pense que comme d'habitude les Serpentard sont toujours fautifs dans la tête des gens, et les autres maisons ne prennent pas la peine de chercher à savoir si c'est de leurs faute ou pas. C'est énervant mais hélas les choses sont ainsi.
Voilà pourquoi je vous proposait d'en rester la."


Leo fut d'abord étonné par le calme du nouveau venu. Pour une fois qu'un Serpy ne lui paraissait pas antipathique... Il se décida, une fois n'est pas coutume, à prendre la défense dU jeune homme, perdant quelques peu son sang froid.

" Tu vois que tu manques de savoir vivre. Tu n'as pas à t'en prendre à lui parce qu'il décide de ne pas prendre parti alors qu'il est dans la même maison que toi, laisse lui donc le droit d'avoir sa propre opinion. Tu vois, c'est quelque chose qui ne me  viendrai même pas à l'idée de m'en prendre à quelqu'un parce que son opinion diverge de la mienne.

Ensuite, redescends un peu de ton petit nuage, tu n'es pas suffisamment importante à mes yeux pour que j'envisage seulement de tenter de changer quelque chose dans ta vie. Je veux juste t'entendre dire que tu es désolée même si ce n'est pas sincère, par principe. Tu me fonces dedans, tu t'excuses, on en reste là et tout est bien qui finit bien, mais non, il faut tout de suite que tu t'en prennes à quelqu'un pour te changer les idées car tu ne veux même pas penser que tu puisses avoir tort.


Leo avait été dur, il le savait, mais il avait laissé son énervement prendre le dessus, il ne supportait pas l'injustice . Il lança un sourire compatissant au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Jean Parker, Mer 29 Juil 2015 - 16:10


À sa grande stupeur, le gryffondor d'or se mit à prendre sa défense, chose à laquelle Jean ne s'attendait absolument pas.


" Tu vois que tu manques de savoir vivre. Tu n'as pas à t'en prendre à lui parce qu'il décide de ne pas prendre parti alors qu'il est dans la même maison que toi, laisse lui donc le droit d'avoir sa propre opinion. Tu vois, c'est quelque chose qui ne me viendrai même pas à l'idée de m'en prendre à quelqu'un parce que son opinion diverge de la mienne.


Jean d'expliquer un peu plus sa façon de voir la situation.

" En fait je ne prend pas parti uniquement car je ne sais pas ce qui c'est passé avant ma présence, je ne peut pas arriver comme sa et directement prendre parti sans savoir ce qui se passe.
Je vois que vous vous reprochez tous deux quelque chose mais que personne conçoit à dire que c'est de sa faute.
Dans les embrouilles chacun donne sa version des fait, et si vous donnez chacun une version, un nouvel arrivant ne peut prendre parti.
Il est vrai qu'en tant que Serpentard j'aurais plus tendance à croire l'autre membre de ma maison, mais vu que chacun s'emporte, campe sur ses position, il m'est impossible de prendre parti."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Devant un tableau

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 8

 Devant un tableau

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.