AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 4 sur 10
Devant un tableau
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Invité
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Dim 13 Sep - 21:58


Avec Leo Keats

Aredhel soupira, marchant dans les couloirs du chateau, baguegte a la main. Elle chercha son chemain en vain. " Pourquoi suis je sortie ? Pour mon chaton...Tu te souviens du mot de passe du passage des Gryffondors ? Hum...Ça fait a peine une semaine que je suis la alors...Nope...T'es dans la..." La rouge et or soupira de frustration. 1. Elle n'avait pas trouvé son bébé. 2. Elle ne connaissait pas le chemin du retour. Et 3. Elle ne se rappellait plus du mot de passe. Elle etait perdue dans ses pensées quand elle entendit un nruit similaire a un cri de chat et un corp qui tombe. Elle sursauta et se depecha d'aller dans cette direction. Tout ce qu'elle pu voir etait une silhouette marcher avec quelque chose dans les bras. Cette silhouette s'arreta devant le portrait et puis discuta quelques instants avec la Grosse Dame et s'en alla s'asseoir. Elle s'approcha, silencieuselent. Quand elle remarqua que son chaton etait dans les bras de la silhouette qui etait un homme. Elle fit un enorme sourire et s'assis a coté de la personne tout en carressant son chaton.


-Vous avez retrouvé mon chaton. Merci.

Elle fit un sourire a l'intention de la personne et repris son bébé dans ses bras, a qui elle fit quelques bisous et carresses. Elle regarda le tableau de la Grosse Dame, qui elle, etait deja en train de dormir. Elle regarda plus franchement l'homme a coté de qui elle etait assise. Elle le reconnaissait. Elle l'avait deja vu au Bords de la Tamise avec d'autres élèves pour la Reunion. Elle essaya de se rappeller son nom. Léo quelque chose...

La jeune fille ne lui disait rien, voyant qu'il n'etait pas totalement maitre de lui meme. Surement qu'il avait bu ? La brunette ne se questionna pas plus. Elle attendis juste que le soleil se leve et que quelques Gryffondors sortent du passage pour pouvoir y entrer a son tour mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Lun 14 Sep - 21:50


S'agitant de nouveau contre le mur, Leo se laissa glisser jusqu'au sol où il s'assit calmement, caressant toujours la petite boule de poils qui lui ronronnait entre les mains. Même assis ainsi sur le sol du couloir, la sensation de tournis ne le quittait toujours pas, n’arrangeant pas la nausée qui s'était emparée de lui depuis quelques minutes déjà. Le jeune lion, en plus d'avoir l'impression que les murs dansaient autour de ses yeux, avait extrêmement chaud, et son esprit ensuqué ne parvenait pas à aligner suffisamment de pensées cohérentes qui pourraient lui permettre de se remémorer le mot de passe.

Alors que son malaise commençait enfin à se calmer, Leo fut tirer de sa solitude par des bruits de pas qui se rapprochaient inexorablement, craignant d'abord l'arrivée d'un prof, il fut ravi de distinguer la silhouette d'une élève dont l'âge devait avoisiner le sien, bien qu'en raison de la faible luminosité, Leo soit pour le moment incapable d'identifier la jeune femme.

Celle-ci s’arrêta à son niveau, et le rouge et or put tout de même distinguer les deux lèvres de la jeune femme qui s'étirèrent en un sourire à la vue du chaton, avant que cette dernière ne s'assoit au cotés du jeune homme, caressant à son tour l'animal en déclarant calmement:

- Vous avez retrouvé mon chaton. Merci.

L'adolescent, aussi discrètement que possible, examina le visage de la jeune femme, qui ne lui était certes pas inconnu... Il l'avait déjà croisé plusieurs fois dans la salle commune, et l'avait aperçut lors de la réunion organisée par leur préfète sur les rives de la Tamise... Mais malheureusement, il ne parvenait absolument pas à se souvenir de son nom... Arenel? Non, ce n'était définitivement pas ça...

Conscient qu'un long moment s'était déjà écoulé depuis les remerciements de la jeune femme, et que celle-ci ne bougeait toujours pas, Leo tenta tout de même de relancer la conversation:

- Tu n'as pas à me remercier tu sais...

"... car je n'ai pas retrouver ton chaton, mais je lui ai juste accidentellement marché dessus." continua mentalement le jeune lion en souriant, ce n'était décidément pas avec ce genre de phrase qu'il aurait pu mettre la jeune femme à l'aise...

Continuant sur sa lancé, il ajouta:

- Au fait, je suis Leo.

Une question lui brula soudainement les lèvres, il désigna alors le portrait de la Grosse Dame et ajouta en butant un peu sur ses mots:

- Tu..tu ne rentres pas? toi non..non plus tu as oublié  le mot de passe?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Mar 15 Sep - 3:48


Aredhel le regarda pendant qu'il parlait.

- Tu n'as pas à me remercier tu sais...Au fait, je suis Leo.  Tu..tu ne rentres pas? toi non..non plus tu as oublié  le mot de passe?

La brunette vit Leo faire un petit sourire. Ses joues devinrent roses dès la fin de sa phrase. Elle fit un petit sourire géné et baissa la tete vers son chaton, qui lui, dormait, se souciant peu de pouvoir rentrr dans la'Salle Comune ou non. Elle repondit, assez honteuse d'elle meme.

-Oui...J'ai oublié le mot de passe...Je suis la depuis moins d'une semaine alors...J'm'appelle Aredhel.

Elle releva lentement la tete vers le jeune homme. Fallait quand meme etre sacrement bete pour oublier le mot de passe de l'endroit le plus important d'ici. Elle etait sure qu'un autre Gryffon ne passerais pas par la, et si elle se risquait a tapotter sur la porte, la Grosse Dame hurlerais surement. Meme si elle ne devait pas sentir grand chose...Elle regarda l'un des tableaux. Elle fit un petit sourire a la personne qui leurs faisait un coucou. Elle observa les autres tableaux, certains lui lancaient des regards noirs et d'autres l'ignoraient royalement. Pas commode l'tableaux...Elle etait presque fascinée par tant de magie. Comment ça se passait quand les peintres créeaient ces tableaux ? Etaient-ils envie dès le premier trais de crayon ? Est ce que la Joconde etait '' vivante '' comme les autres tableaux ? Ce serais génial. La brunette se perdit un instant dans ses pensée, oubliant presque la presence de Leo, quand elle se reprit. Elle s'assit en tailleur, plus confortablement et elle s'adossa au mur puis tourna la tete vers le jeune homme, un leger sourire sur les levres.

-Bon beh...Je suppose qu'on va rester ici toute la nuit, a moin qu'un prof nous choppe...T'ilagine ? Mon cinquieme jour ici et deja renvoyée ?

Un petit rire sorti de sa bouche. Ça ne l'etonnerais pas d'etre renvoyée, avec le taré de Directeur qu'ils avaient ici.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Ven 18 Sep - 21:20


Leo sourit en apercevant la jeune femme rougir et baisser la tête, un peu surpris de la gène de la lionne suite à sa question,  pourtant pas si indiscrète... Peut-être son cerveau embrumé ne parvenait-il pas à saisir la chose, de toute façon il n'était pas en mesure d'y réfléchir ce soir.

La jeune Rouge et Or se reprit finalement, et déclara, d'une voix perçait tout de même un semblant de honte:

-Oui...J'ai oublié le mot de passe...Je suis la depuis moins d'une semaine alors...J'm'appelle Aredhel.

L'adolescent sourit à la lionne, tentant de la mettre un peu plus à l'aise, et lui répondit gentiment:

-Enchanté... Et n'ai pas honte de ne pas te souvenir du mot de passe, je suis là depuis sept ans, et il m'arrive encore de..de.. de l'oublier.

Houlà, il avait du se lancer dans une phrase trop longue pour sa capacité de dialogue du moment, et la terminer avait été une vraie épreuve... Le silence de la jeune fille aurait put le mettre mal à l'aise, mais celle-ci semblait profondément plongée dans ses pensées, laissant son regard vagabonder sur les tableaux du couloir. Leo se prêta aussi au jeu, et répondit en souriant au portrait qui les saluait d'un coucou, puis détailla la figure endormie des autres qui ronflaient dans leur coin. La jeune femme le tira de sa contemplation en se redressant et en brisant le silence:

-Bon beh...Je suppose qu'on va rester ici toute la nuit, a moin qu'un prof nous choppe...T'ilagine ? Mon cinquieme jour ici et deja renvoyée ?

Leo pouffa à l'idée de la tête que pourrait bien faire un professeur si il surprenait ici, en pleine nuit, deux élèves, dont un quelque peu alcoolisé...

- Ne t'inquiète pas, tu ne te feras pas renvoyé pour ça... Ou du moins si tu n'es pas une récidiviste qui a pour habitude de se promener la nuit dans le château...  

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Sam 26 Sep - 13:23


HRPG a écrit:
PARDON MON LELE' J'AI ÉTÉ LONGUE J'AVAIS PAS LE TEMPS DE REPONDRE ET TOUT MAIS VOILA J'AI RÉPONDU ET CE RP EST D'UNE NULITÉ QUI DEPASSE TOUTES LES LIMITES MAIS VOILA...LOVEEEEE :3:3:3:3:3

-Enchanté... Et n'ai pas honte de ne pas te souvenir du mot de passe, je suis là depuis sept ans, et il m'arrive encore de..de.. de l'oublier.

La brunette pouffa quand elle entendit Leo pronnoncer cette phrase. La jeune fille se dit que cela devait surement etre du au taux d'alcool qu'il y avait dajs le sang du jeune homme. Qu'il oublie le mot de passe. Ce devais etre a cause de ça. Surement.

-Ne t'inquiète pas, tu ne te feras pas renvoyé pour ça... Ou du moins si tu n'es pas une récidiviste qui a pour habitude de se promener la nuit dans le château...

La jeune fille éclata de rire, puis se rendant compte de sa boulette, elle mit une main demand sa bouche pour ettouffer le son du mieux qu'elle le pouvait. Elle s'adossa au mur, tete levée vers le plafond, essuyant ses larmes de rire avec son doigt, sourire aux levres. Elle reporta alors son regard sur le jeune homme.

-Je n'ai pas pour habitude de me promener dans les couloirs comme ça, mais c'est pas mal au final. C'mieux que d'entendre les ronflelents de certaines filles aux dortoirs. Meme si l'ont risque de se faire choper.

Elle carressa un instant son chaton, restant silencieuse. Observant Léo, son sourire aux lèvres. La brunette soupira un instant et regarda en face d'elle.

-Est ce que tu as une idée de qu'elle heure il est ? Pour savoir combien de temps on a a attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Lun 28 Sep - 15:24


Le rire clair que laissa échapper la jeune femme fit sursauter comme jamais le jeune inconscient qui se tapa malencontreusement la tête contre le mur dans son mouvement de recul. Prenant une moue dépité, il se frotta l'arrière du crane avant de joindre son rire à celui d'Aredhel, décidément, il avait dû réellement boire plus que voulu, il sentait bien qu'il n'avait plus le contrôle de son corps, ni même de ses réactions, il se contentait de se regarder lui même régir, s'amusant de ses propres frasques.

Il était agréable de se laisser un peu aller de temps à autre, et puis, il était amusant de voir le château d'un autre point de vue, être saoul modifiait toute la perception que l'on pouvait avoir du monde, et le rouge et or était bien placé pour le savoir, il avait, un peu plus tôt dans la soirée passé bien cinq minutes à négocier avec la porte du château afin que celle-ci le laisse rentrer... Puis il avait tout de même fini par comprendre qu'un simple #Alohomora était suffisant.

Il était désormais assis là sur la pierre froide des couloirs de l'école et peinait à retenir son rire, bien qu'il arrive tout de même à avoir conscience qu'il fallait qu'il se calme si il ne voulait pas qu'un professeur ne les trouve.

Parvenant enfin à réguler sa respiration, il parvint à récupérer son calme et ne riait plus lorsque Aredhel reprit la parole:

-Je n'ai pas pour habitude de me promener dans les couloirs comme ça, mais c'est pas mal au final. C'mieux que d'entendre les ronflements de certaines filles aux dortoirs. Même si l'ont risque de se faire choper.


Leo acquiesça, effectivement, lorsque ce n'était pas pour faire la fête, il lui était déjà arrivé quelques fois de sortir du dortoir, le calme de l'école pendant la nuit était précieux. Mais ceci dit, c'était la première fois qu'il désespéré de ne pas pouvoir RENTRER dans la salle commune. Il rêvait de pouvoir retrouver son lit et de pouvoir dormir comme un loir, il lui était compliqué de rester assis ici, la tête lui tournait de plus en plus et la nausée commençait à le reprendre, son cerveau, toujours embrumé par l'alcool peinait à aligner deux pensées cohérentes.

La jeune femme le tira de nouveaux de ses pensées en lui demandant:


-Est ce que tu as une idée de qu'elle heure il est ? Pour savoir combien de temps on a a attendre...


L'heure? Non pour savoir l'heure, il faudrait qu'il ait une montre. C'est joli quand on y pense une montre, le bruit de son Tic-Tac rappelle un rythme musicale plutôt agréable, et puis les aiguilles sont si...
Houla. Sentant que ses pensées commençait à s'éloigner du sujet, Leo secoua la tête pour remettre ses idées en place:

-Non, je n'en ai aucune idée... Dis j'ai remarqué que tu avais un léger accent... Tu..Tu viens d'où?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Mar 6 Oct - 4:37


HRPG:
 

-Non, je n'en ai aucune idée... Dis j'ai remarqué que tu avais un léger accent... Tu..Tu viens d'où?

La jeune fille laissa un sourire apparaitre sur ses levres. Elle commencait a se demander quand allait-il poser cette question, vu que, comme toujours,  apres quelques phrases échangées, cette question ressortait, toujours formulée differement. Elle réflechis un instant a comment son accent pouvait être, vu que la jeune fille avait toujours eu l'habitude de parler ainsi. Un nombre incalculable de personnes l'avaient complimentée a propos de son accent, disant que cela donnait quelque chose de charmant, ou sinon de mystérieux, ou encore qui lui donnaient l'impression d'être une Lady Française. La jeune fille se retint de grimacer a ce souvenir. Sa main avait fini écrasée sur la joue de la personne qui avait pronnoncé cette phrase, seulement quelques mots échangés apres la question. D'abort, ils te complimentent, ensuite ils te draguent et apres ils éssayent de t'avoir dans leurs lits. Fin' pas tous, mais la majorité d'eux étaient comme cela.Les hommes...La jeune fille avait été dégoutée et s'en était allée, tête levée, talons claquant dans un son familier sur le sol, son de pouvoir pour une femme, dos droit, regard déterminé. La jeune fille adorait faire claquer ses talons sur le sol...Ça avait toujours été un sentiment de pouvoir, de supériorité, qui lui donnait affreusement confiance en elle. Le bruit du talon sur le sol, soit en pierre, soir en marbre ou encore en carelage. C'était presque une habitude pour elle de le faire. Mais elle se reprit et se dépecha de répondre avant que Leo ne pense qu'elle l'ignore.

-Accent français, c'est ça, non ? Je suis d'origine française, mais j'ai vécut la plus grande partie de ma vie en Nouvelle Zélande, ou j'ai gardé mon accent français. Je sais pas pourquoi...Même aprés cinq ans je l'avais encore...

Elle soupira un instant avant de tourner son regard vers le jeune homme. Il avait l'air totalement épuisé...La jeune fille remarqua qu'il s'était cogné la tête quand elle qvait commencé a rire, surement en sursotant. Elle le regarda éssayer de calmer son rire. Aredhel n'arrivait, en général, jamais a se calmer quand elle était prise dans un fou rire, mais la fatigue avait emplis son corps et elle ne pensait qu'a son lit bien douillet et ses écouteurs, avec sa musique bien a fon dans les oreilles. Oui, écouter de la musique était le seul moyent pour elle de s'endormir. Elle pensa autolatiquement a sa musique preferée ; Fade To Black d'Apolacyptica, repriwe de Metallica. Enfin la jeune n'était pas sure, pour ce coup. La fatigue la rendait loopy...Elle ne pensait plus correctement. Elle ferma les yeux quelques instants, pour les ouvrir quelques secondes apres. Elle n'avait pas l'habitude d'être en presence de garçons, encore moin en pleine nuit, alors qu'ils sont bloqués dehors...

Elle repris alors son observation des murs de l'endroit, ne sachant pas quoi dire d'autre. Elle fit un coucou a une femme sur un tableau. Elle était en train de peindre quelqun qui soit même était en train de peindre une corbeille de fruits. Bizarre ce tableau. La jeune fille haussa les épaules, s'en fichant si Leo la prennait pour une folle a soulever ses épaules comme ça, sans raison. Elle bascula sa tête vers l'arriere, sans pour autant se heurter au mur. Elle resta a observer le plafond, écoutant les ronronements de son chaton, qui lui, s'en fichait bien d'ou il dormait. La jeune fille éspérait sincerement qu'un professeur ne serais pas poussé par une envie subite de balade nocturne dans les couloirs prés de la salle des Gryffondors. La jeune fille tourna la tête vers Leo, l'observant une nouvelle fois. Elle regarda ses cheveux bruns, son visage. Elle se rendit compte qu'il n'était pas moche, au contraire. Plutot mignon. Un sourire fleuris sur les lèvres de la Lionne, pendant qu'elle éssayait de chasser ces idées assez folles de sa tête. Il devait, soit déja avoir quelqu'un ou sinon voulait rester célibataire, et la jeune fille n'était pas vraiment interressée par une relation autre que l'amitié avec quelqu'un. Et puis elle n'était pas interressée par Leo. Elle le considérait juste comme un ami, fraichement rencontré, ça, c'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Jeu 8 Oct - 11:11


LA d'Aredhel

La jeune femme laissa passer un certain temps avant de lui répondre, visiblement songeuse, étirant ses lèvres en un léger sourire... Se désintéressant d'elle le temps qu'elle réponde, Leo laissa vagabonder son esprit au gré de ce sur quoi ses yeux s'arrêtaient. Un musicien qui dormait paisiblement sur l'un des portraits attira son attention, la harpe de ce dernier semblait se déformer, ondulant de gauche à droite... C'était vraiment étrange que de voir un objet bouger tout seul... Et si les objet avaient une âme consciente? Et était capable de bouger indépendamment de leurs propriétaires ? Qui sait si demain cette petite harpe n'allait pas prendre ses cordes à son cou et partir vivre sa vie de harpe vers les autres tableaux du château ? ... D'ailleurs, tandis qu'il se posait toutes ses questions ô combien existentielles, une autre idée traversa l'esprit du jeune homme, Et si le Château lui aussi était vivant? Bah quoi, si une harpe était capable de bouger... Bah de la pierre pouvait tout à fait réfléchir non? Ouais mais non... Un château ça peut pas être vivant, parce qu'un mur ça respire pas, ça a pas les muscles qui faut et tout, et puis ça doit être galère de pas pouvoir respirer... Tout de même dubitatif, le Rouge et Or fixa intensément la paroi de l'autre mur.

-Accent français, c'est ça, non ? Je suis d'origine française, mais j'ai vécut la plus grande partie de ma vie en Nouvelle Zélande, ou j'ai gardé mon accent français. Je sais pas pourquoi...Même après cinq ans je l'avais encore...

Le garçon sursauta, il avait complétement oublié la présence de la jeune femme, et sa voix avait failli le déconcentrer.. Il mit d'ailleurs un petit moment à comprendre ce que cette dernière avait dit, et sans quitter le mur des yeux, faut pas déconner non plus, il répondit d'une voix lointaine:

-Je... Oui, ça doit surement être ça.... Je.. J'ai... de la famille en France..

Fier de lui même, car prononcer autant de mots à la suite lui avait demandé un ÉNORME effort, le jeune homme s'autorisa un sourire, ne quittant toujours pas sa cible des yeux.

Peut-être que l'alcool provoqua une hallucination, ou que ce fut le fait de ne pas cligner des yeux pendant longtemps, mais la paroi que fixait désormais le jeune homme depuis un bon moment sembla... s'affaisser et se soulever... Ne maitrisant pas sa joie, Leo se leva brusquement et poussa un "Waouuuuuuuuu" retentissant qui se répercuta sur les murs du château, oubliant alors toute discrétion, il se pencha tant bien que mal et attrapa les mains d'Aredhal qu'il poussa à se lever avant de se mettre à danser tout en s'exclamant:

-Il est vivant ! Je l'ai vu respirer là, le muuur... Le château a une conscience ! Et il a même des poumons ! Mer**... si ça se trouve on est entrain de lui piétiner l'estomac.... Zut. Désolé Château ! Je t'aime ! Toi et ton cœur de pierre ! Je veux t'épouser Château.. Sauf que J'sais pas où il est ton doiiiigt,et puis faudrait une sacré grosse bague... du coup c''est pas facile...

Puis continuant à se dandiner, il commença à chantonner:

♪... Il est vivant... Il est vivant-euh...♪



Dernière édition par Leo Keats le Lun 15 Fév - 1:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Jeu 8 Oct - 11:45


-Je... Oui, ça doit surement être ça.... Je.. J'ai... de la famille en France..

La jeune fille hocha la tête. Elle avait remarqué que Leo était assez concentré a regarder les murs du chateau et il s'était perdu dans ses pensées. La jeune fille n'osa plus dire quand chose. Elle se mit a contempler son chaton. Regarder son petit ventre tout rond et sa petite poitrine se lever et s'affaiser au rythme de sa respiration. Apaisant. Elle lui gratouillat la tête et il émit un petit bruit de m'écontentement, surement ennérvé d'avoir été embeté de la sorte. La jeune fille le posa juste a coté d'elle. Il se mit debout, s'étira, se donna la peine de lui lancer un regard furibon avant de retourner dormir en boule, ayant certainement déja oublié que sa maitresse venait de le déplacer.

La jeund fille sursotta. Leo venait d'émetre un Waouuuuuuuuu spectaculaire et il avait attrapé les mains de la Lionne, la mettant debout et il commenca a danser. La jeune fille avait les sourcils froncés, quelque peu destabilisée. Elle se laissa tout de même faire, amusée par la tournure des evenements.

-Il est vivant ! Je l'ai vu respirer là, le muuur... Le château a une conscience ! Et il a même des poumons ! Mer**... si ça se trouve on est entrain de lui piétiner l'estomac.... Zut. Désolé Château ! Je t'aime ! Toi et ton cœur de pierre ! Je veux t'épouser Château.. Sauf que J'sais pas où il est ton doiiiigt,et puis faudrait une sacré grosse bague... du coup c''est pas facile...

La brunette retint un fou rire, se contentant de sourire. Elle se rappella alors d'ou ils étaient et que si ils se faisaient attraper, s'en était fini. Elle allait lui demander de se calmer quand il se mit a danser de plus belle et a chantonner ; " ♪... Il est vivant... Il est vivant-euh...♪. Son sourire s'agrandi, mais elle posa lentement sa main sur la bouche du jeune homme, pour lui dire de se taire. La jeune fille n'allait pas lui dire que le chateau ne bougeait pas, parce qu'elle avait déja été bourrée comme cela, et la personne qui lui avait expliqué assez rudement que sa maison ne se deplaçait pas, l'avait profondément attristée. Oui oui.

-Leo ? Leo ! Tu dois te calmer, sinon, on va se faire chopper par un professeur. Calme toi, je t'en prie. Si tu veux, je t'aiderais demain a chercher une bague assez grosse pour son doigt, oki ? Et ne t'inquietes pas pour son estomac, il est bien fort, ce n'est pas ça qui lui fera mal, okay ?

La jeune fille sourit l'observa, d'un oeil amusé. Ses paroles, a elle, lui rappellaient vaguement les parents qui essayaient de calmer leurs enfant parce qu'ils n'avaient pas pu faire ceci ou cela. Ils leurs inventaient de parfaits mensonges, auquels les bambins croyaient. Enfin, elle n'allit pas les insulter ; elle avit été comme eux. Elle ne dégageat pas ses mains de celles de Leo, n'en voyant aucune utilité. Elle aurait bien voulu s'amuser comme lui, mais la honte prendrait le controle de son esprit et irait jusqu'a colorer ses joues de rose ou de rouge. Elle laissa son sourire s'agrandir encore plus, vraiment amusée par la situation. Le pauvre, il allait avoir une grosse gueule de bois, et la jeune fille se dit qu'elle l'informerais de tous les élèments de cette soirée, notament celui ci. Enfin, seulement si il ne s'en rapelait pas. Ce serait amusant de voir sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Devant un tableau

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 8 Oct - 19:13


Il faisait nuit, Kyara ne trouvait pas le sommeil et dans ce genre de situation elle aimait bien traîner dans le château. C'était l'occasion de faire un petit tour de garde car elle n'était pas sure que Charli fasse correctement son travail. Le connaissant il devait être en train de dormir comme un bébé au fond de son lit et de rêver de filles dénudées. Se passant une main dans les cheveux, Kyara se déplaçait sans bruit dans les couloirs quand une voix attira son attention.

Une voix trop jeune pour avoir l'autorisation d'être dehors à une heure aussi tardive. Chouette, des victimes. Souriant légèrement, la professeure de soins aux créatures magiques se dirigea vers la source du bruit. Plus elle se rapprochait, plus elle pouvait discerner les mots et comprendre le sens des phrases.

- Désolé Château ! Je t'aime ! Toi et ton cœur de pierre ! Je veux t'épouser Château.. Sauf que J'sais pas où il est ton doiiiigt,et puis faudrait une sacré grosse bague... du coup c''est pas facile...
[...]
- Leo ? Leo ! Tu dois te calmer, sinon, on va se faire chopper par un professeur.

Il était donc deux, un garçon et une fille et le premier n'avait pas l'air frais du tout. C'était du sérieux tout ça. A l'époque où Kyara était élève, ses camarades n'étaient pas du même standing. Heureusement que les élèves allaient tomber sur elle et pas sur le vieux Sergeï. Il serait surement en train de faire leurs bagages dans ce cas.

S'approchant silencieusement, elle se glissa jusque dans le dos de la demoiselle. Mettant les mains sur les hanches, elle prit alors la parole jubilant d'avance à la frousse qu'elle allait coller aux élèves.

- Deux élèves en dehors du dortoir à une heure aussi tardive. Je serais curieuse de savoir quelle est votre excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Jeu 8 Oct - 20:04


Et si le château était un farceur? Il était déjà bien connu que les escaliers aimaient faire des siennes... P'têtre que leur grand maitre château était  en fait un grand blagueur? Ça expliquerait pas mal de trucs quand on y pense... Les objets qui disparaissent tout ça... Genre les chaussettes qui se séparent... L'une des deux âmes sœurs de la paire qui se fait la malle... En fait si ça se trouve, c'est juste le château qui l’enlève parce que c'est un sadique ? On sait pas hein... Quoique c'est pas possible, ça supposerait que le château ait des mains, ce qui est tout bonnement impossible. Quand bien même il en aurait, ce n'est pas avec ses grosses mains de pierre qu'il arriveraient à attraper des chaussettes... Rassuré que le bloc de pierre sur lequel il avait jeté son dévolu ne soit pas un psychopathe kidnappeur, Leo recommençait à sautiller quand Aredhel l'attrapa par les épaules avant de lui déclaré, tentant tout de même d’avoir l'air sérieuse:

-Leo ? Leo ! Tu dois te calmer, sinon, on va se faire chopper par un professeur. Calme toi, je t'en prie. Si tu veux, je t'aiderais demain a chercher une bague assez grosse pour son doigt, oki ? Et ne t'inquietes pas pour son estomac, il est bien fort, ce n'est pas ça qui lui fera mal, okay ?


Tiens, c'est vrai... elle était là elle. Elle avait l'air gentille cette fille, peut-être qu'elle essayait de l'aider à épouser le château au final? Bah déjà, un peu d'aide pour trouver une bague à 21553 carats de pierre ne serait pas de refus.. Ça doit pas courir les rues ce genre de truc, et puis ça doit être lourd à transporter...

- Deux élèves en dehors du dortoir à une heure aussi tardive. Je serais curieuse de savoir quelle est votre excuse.

... Et puis faudrait la monter jusqu'au doigt du... Hein? Relevant la tête en entendant la voix qui sortait de nulle part, Leo eut la surprise d'apercevoir la professeure de ... Pff... Il ne se souvenait pas du tout. Reconnaissant tout de même la jeune femme qui l'avait déjà surpris au bord du lac, il espéra, pendant un éclat de lucidité, que celle-ci ne se souviendrait pas de l'incident... Peut être éviterait-il ainsi une sanction plus lourde.

Souriant à pleine dents à la nouvelle venue, Leo se dégagea des mains de la lionne et commença à parler:

- Ah mais c'est vous...euuh... C'est quoi ton, enfin votre nom déjà?... Kyri quelque chose...Kirikou? Ca sonne bien ça Kirikou...Mais non crois pas que ce soit ça... Kirya?...Ouais c'est ça... Kyria Blanquette...

Reprenant un peu ses moyens, Le Rouge et Or se souvint soudainement de la question de la Professeure et reprit en bégayant:

-Bah tu vois Ki...Ki...kirya, si on est là, c'est parce que la...la grosse dame qui chante là bas, bah elle a fait sa vilaine, et elle a pas voulu nous laisser rentrer...

Ah ouaiiiisss, mais nan, c'était pas Blanquette, mais Blanket...comme la couverture... P'têtre que si on lui fait un câlin, bah Kirya se transforme en gros truc tout doux, et p't être qu'alors, bah elle les punirait pas... Mais ne voulant pas non plus prendre le risque de perdre un bras, Le Rouge et Or resta à bonne distance, se contentant de se marrer tout seul dans son coin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Jeu 8 Oct - 20:55


Aredhel vit une sorte de surprise passer dans le regard de Leo. Pour sur, il ne se rappellait plus qu'elle était ici, avant qu'elle ne prenne. D'ailleurs, elle commenca a ouvrir la bouche quand elle sentit une presence dans son dos. Elle se raidit, et jetta un regard interrogateur a Leo, qui lui, pouvait voir la personne derriere la brunette.

- Deux élèves en dehors du dortoir à une heure aussi tardive. Je serais curieuse de savoir quelle est votre excuse.

Le jeune fille fut parcourure d'un frisson, reconnaissant la voix de Kyara Blanchet, la professeur de soins aux creatures magiques. Elle se retourna vivement, pour trouver la professeur, mains sur les hanches, le regard severe.

- Ah mais c'est vous...euuh... C'est quoi ton, enfin votre nom déjà?... Kyri quelque chose...Kirikou? Ca sonne bien ça Kirikou...Mais non crois pas que ce soit ça... Kirya?...Ouais c'est ça... Kyria Blanquette...Bah tu vois Ki...Ki...kirya, si on est là, c'est parce que la...la grosse dame qui chante là bas, bah elle a fait sa vilaine, et elle a pas voulu nous laisser rentrer...

Aredhel soupira de desesperation. Il etait vraiment, mais alors la, vraiment bourré de chez bourré, ce gars. Elle ramassa son chaton, comme pour se donner courage et prit parole.

-Au depart, j'etait sortie pour chercher mon chaton., elle pointa le chaton dans ses bras, Parce qu'il s'etait enfuit. Et ensuite, Leo l'a trouvé et j'ai rencontré Leo. Et pis, en voulant rentrer dans les dortoirs bah...Je ne me souvenais plus du mot de passe, vu que je suis arrivée il y a a peine une semaine. Fin' vers la rentrée quoi. Et il me semble, ce qui est sur, que Leo est bourré, ou embrumé, vu qu'il veut épouser le chateau...

La brunette regarda la professeur un instant dans les yeux avant de les baisser pour carresser son chat. Elle jetta un coup d'oeil a Leo, et un leger sourire amusé pris place sur ses levres. Des deux, elle se demandait qui allait prendre le plus cher, en punission. Lui ou elle ? Certainement la meme chose pour les deux. La Neo Zelandaise replongeat aussitot son regard eans celui de la professeur, sans ciller, restant parfaitement immobile, a part sa main qui parcourait le pelage gris de son chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Devant un tableau

Message par : Kyara Blanchet, Ven 9 Oct - 13:29


- Ah mais c'est vous...euuh... C'est quoi ton, enfin votre nom déjà?... Kyri quelque chose...Kirikou? Ca sonne bien ça Kirikou...Mais non crois pas que ce soit ça... Kirya?...Ouais c'est ça... Kyria Blanquette... Bah tu vois Ki...Ki...kirya, si on est là, c'est parce que la...la grosse dame qui chante là bas, bah elle a fait sa vilaine, et elle a pas voulu nous laisser rentrer...

Leo Keats en tenait vraiment une bonne couche, le soucis étant que ce n'était pas la première fois que Kyara le voyait avec de l'alcool, que ce soit à la main ou dans le sang. C'était apparemment récurent, il était triste de voir un élève aussi jeune sombrer déjà dans la boisson. Se tournant vers l'autre gryffondor dont elle ne connaissait pas le nom, Kyara attendit sa version des faits.

-Au depart, j'etait sortie pour chercher mon chaton. Parce qu'il s'etait enfuit. Et ensuite, Leo l'a trouvé et j'ai rencontré Leo. Et pis, en voulant rentrer dans les dortoirs bah...Je ne me souvenais plus du mot de passe, vu que je suis arrivée il y a a peine une semaine. Fin' vers la rentrée quoi. Et il me semble, ce qui est sur, que Leo est bourré, ou embrumé, vu qu'il veut épouser le chateau...

Elle non plus ne semblait pas prendre conscience de la gravité de son acte. Elle parlait à Kyara comme si c'était une amie à qui elle racontait une anecdote. La Fourchelang n'était pas aveugle, elle voyait bien que l'état de Leo n'était pas normal ! La professeure de soins aux créatures magiques n'avait pas le choix, elle devait prendre les mesures nécessaires.

- Sachez Miss qu'il y a un couvre feu et que ce n'est pas la perte de votre chaton qui vous en dispense. Le mot de passe de votre maison est Magyar à Pointes. Si vous ne voulez pas avoir de soucis retournez immédiatement dans votre salle commune. Pour votre cas monsieur Keats, ce n'est pas de mon ressort. Vous allez me suivre nous allons voir le directeur de poudlard.

C'était à lui de prendre la décision concernant Leo. Se mettant à côté du gryffondor, Kyara attendit qu'il se mette en route. Adressant un regard noir à sa camarade, elle lui fit signe de la main de rentrer dans la salle commune. Si elle refusait de le faire, elle aurait aussi le droit à une petite visite à Sergeï.

Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Devant un tableau

Message par : Shae L. Keats, Ven 9 Oct - 14:19


Le soupir d'Aredhel n'échappa pas au Gryffondor, qui eut tout de même la présence d'esprit de ne pas l'interrompre tandis que celle-ci expliquait les raisons de sa présence ici:

Au départ, j’étais sortie pour chercher mon chaton. Parce qu'il s’était enfuit. Et ensuite, Leo l'a trouvé et j'ai rencontré Leo. Et pis, en voulant rentrer dans les dortoirs bah...Je ne me souvenais plus du mot de passe, vu que je suis arrivée il y a a peine une semaine. Fin' vers la rentrée quoi. Et il me semble, ce qui est sur, que Leo est bourré, ou embrumé, vu qu'il veut épouser le château...


Effectivement... Pour être bourré, il l'était, et pas qu'un peu. La soirée de toute à l'heure avait effectivement un peu dérapé, si bien que ne se souvenant pas de tous les détails, le Rouge et Or était incapable de se dire combien de verre il avait avalé, mais vu à quel point la petite part encore rationnelle de son esprit semblait lointaine, il avait dû descendre l’équivalent d'un bar à lui tout seul.

Recommençant à partir dans des élucubrations plus idiotes les unes que les autres, cette fois accès sur la possibilité d'un cancer du poumon chez la pierre, il fut cependant ramené sur terre par les propos de la professeure, qui visiblement se montrerait moins commode cette fois-ci:

- Sachez Miss qu'il y a un couvre feu et que ce n'est pas la perte de votre chaton qui vous en dispense. Le mot de passe de votre maison est Magyar à Pointes. Si vous ne voulez pas avoir de soucis retournez immédiatement dans votre salle commune. Pour votre cas monsieur Keats, ce n'est pas de mon ressort. Vous allez me suivre nous allons voir le directeur de poudlard.


Ah oui.. Magyar à Pointes, c'était bien ça... Attendez une minute. Quoi? Rendre une visite au directeur de Poudlard? Dans cet état? Mon dieu... Non, c'était tout bonnement impossible, non seulement parce que l'infime  partie encore consciente de Leo craignait de faire une gaffe concernant la rébellion en cours, ou au contraire, de tenter une action kamikaze sur un coup de tête. Cependant, la majeure partie de l'esprit du jeune inconscient était plutôt concentrée sur autre chose... Bah, ce n'était pas une tenue ou un état propice à aller enfin rencontrer le grand manitou de l'école, il aurait l'air de quoi à tituber dans son bureau?

Tandis que Miss Blanchet se plaçait à ses côtés, l'invitant à avancer, Le Rouge et Or prit la décision de tenter au moins quelque chose, quand bien même l'excuse était nulle, il espérait qu'elle marcherait:

-S'il..S'il vous plaiiitt mademoiselle, soyez gentille...Osez me dire que...que...que quoi déjà?....Ah oui..Que vous n'avez jamais fait la fête quand vous étiez élève ici... Je suis sûr que vous...vous ne finissiez par devant le dirlo...Pardon...le directeur à chaque fois?...C'est juste une question de malchance si vous me trouvez à..à chaque fois que je suis soit sur le point de boire...Soit quand j'ai déjà bien bu... Soyez indulgente s'il te...vous plait Vous savez vous même que Kho..Kholov est une enflure

Aie.. Le dernier mot lui avait échappé, mais au moins il reflétait bien le fond de sa pensée, et puis avec une argumentation et une éloquence pareille, il espérait fortement s'en sortir, même si il devait bien l'avouer, il aurait bien aimer rencontrer Kholov dans d'autres circonstance, ne serait-ce que pour voir de plus près cette somptueuse barbe taillée, si imposante et intimidante. Il ne doutait pas que lorsque le directeur entrait dans une pièce, les gens se tournaient sur son passage devant cette protubérance velue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant un tableau

Message par : Invité, Sam 10 Oct - 3:47


- Sachez Miss qu'il y a un couvre feu et que ce n'est pas la perte de votre chaton qui vous en dispense. Le mot de passe de votre maison est Magyar à Pointes. Si vous ne voulez pas avoir de soucis retournez immédiatement dans votre salle commune. Pour votre cas monsieur Keats, ce n'est pas de mon ressort. Vous allez me suivre nous allons voir le directeur de poudlard.

La jeune fille haussa un sourcil. Fallait lui dire plus tot qui'ils en avaient rien a taper si son chaton crevait dans le chateau, ou autre. Elle s'apprettait a se défendre assez sèchement quand Leo pris parole.

-S'il..S'il vous plaiiitt mademoiselle, soyez gentille...Osez me dire que...que...que quoi déjà?....Ah oui..Que vous n'avez jamais fait la fête quand vous étiez élève ici... Je suis sûr que vous...vous ne finissiez par devant le dirlo...Pardon...le directeur à chaque fois?...C'est juste une question de malchance si vous me trouvez à..à chaque fois que je suis soit sur le point de boire...Soit quand j'ai déjà bien bu... Soyez indulgente s'il te...vous plait Vous savez vous même que Kho..Kholov est une enflure

Aredhel fit un petit sourire en coin a l'entente du dernier mot pronnoncé. Elle n'avait jamais vu ce dirlo' fou, ni entendu. Riej. Et elle en avait assez envie, et puis, il faudrait quelqu'un pour surveiller Leo. Ce serait bete qu'il lache quelque chose a propos de la Rebellion. Vraiment bete. La jeune fille ne bougeat pas d'un poil, carressant tranquilement son chaton, son sourire en coin toujours sur ses lèvres. Son coté peste qui n'ecoute rien revennait au galop. Elle regarda un instant Leo avant de poser son regard sur la professeur. Elle l'observa, elle aussi, intensèment, histoire de lui faire comprendre qu'elle ne partirait pas. Elle avait bien envie de rencontrer celui que l'ont qualifiait de fou et totalement taré.

Elle carressait son chaton, regardant la professeur. Une fois qu'elle eu assez regardé la femme devant elle, elle laissa son regard planer sur les tableaux qui les observaient avec curiosité. Ils avaient l'air de regarder une vielle serie télé. Enfin, c'etait vrai qu'ils ne devaient pas avoir de quoi s'occuper tous les jours, vu comme le chateau était maussade comparé a avant.

La jeune fille formula dans sa tête une réponse peu respectueuse et celle ci sortit de sa bouche sans qu'elle ne puisse controler quoi que ce soit ;

-Ha wai ? Vous auriez preferé que mon chat crève quelque part dans le chateau ? Bah oui, c'est sur que la vie d'un chat, peu de gens en a quelque chose a faire ! Et puis, que j'aie des soucis ça ne change rien, vu que comme les profs d'ici sont comodes, j'en aurais eu le lendemain par l'un d'entre eux. Donc, ça me ramène au même point, alors, au lieu de me ménager tout le reste de la nuit, autant avoir des soucis maintenant. Et oui, je suis peu respectueuse mais je ne crois pas que le dirlo'...Le directeur, le soit envers nous, les élèves. Sans nous, ce chateau serais rien. Okay, je ne suis rien, moi, au milieu de tous ces élèves, mais ça change rien. Ouais, peut etre que vous comprenez rien a ce que je dis mais je m'en ficheuuuuuh....

La jeune fille n'avait absolument pas bougé, durant son monologue, a part sa main, carressant son chaton avec tendresse. Ses yeux s'écarquillèrent quand elle se rendit compte de ce qu'elle avait dit. Même si elle savait qu'elle allait prendre cher, elle ne pouvait pas s'empecher d'être fière d'elle. Elle savait aussi que ce monologue était nul, mais elle en était fière. Un sourire a la limite du narquois éclaira son visage et elle posa son regard sur la professeur, éxitée de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Devant un tableau

Message par : Kyara Blanchet, Mar 13 Oct - 0:01


-S'il..S'il vous plaiiitt mademoiselle, soyez gentille...Osez me dire que...que...que quoi déjà?....Ah oui..Que vous n'avez jamais fait la fête quand vous étiez élève ici... Je suis sûr que vous...vous ne finissiez par devant le dirlo...Pardon...le directeur à chaque fois?...C'est juste une question de malchance si vous me trouvez à..à chaque fois que je suis soit sur le point de boire...Soit quand j'ai déjà bien bu... Soyez indulgente s'il te...vous plait Vous savez vous même que Kho..Kholov est une enflure.

Kyara n'était pas assez bête pour dire aux élèves ce qu'elle pensait du directeur de Poudlard. Au vu de ce qui était en train de se passer, elle ne pouvait pas faire comme si de rien n'était. Dommage pour Leo, il venait de plonger lui même dans sa tombe. Une question de malchance, elle était bien bonne celle-là. La professeure de soins aux créatures magiques songeait vraiment à tenir un carnet des perles de ses élèves. Qu'est ce qu'ils pouvaient dire comme bêtises parfois !

-Ha wai ? Vous auriez preferé que mon chat crève quelque part dans le chateau ? Bah oui, c'est sur que la vie d'un chat, peu de gens en a quelque chose a faire ! Et puis, que j'aie des soucis ça ne change rien, vu que comme les profs d'ici sont comodes, j'en aurais eu le lendemain par l'un d'entre eux. Donc, ça me ramène au même point, alors, au lieu de me ménager tout le reste de la nuit, autant avoir des soucis maintenant. Et oui, je suis peu respectueuse mais je ne crois pas que le dirlo'...Le directeur, le soit envers nous, les élèves. Sans nous, ce chateau serais rien. Okay, je ne suis rien, moi, au milieu de tous ces élèves, mais ça change rien. Ouais, peut etre que vous comprenez rien a ce que je dis mais je m'en ficheuuuuuh....

Donc être suicidaire était un phénomène de mode. Sentant sa baguette la démanger, Kyara serra fort son poing en foudroyant la fille du regard. Pour qui elle se prenait cette gamine ? Inspirant et expirant calmement pour rester calme et ne pas faire un geste qu'elle ne regretterait surement pas, la Française décida de répondre d'un ton froid.

- Taisez-vous petite idiote. Je ne suis pas votre copine, je ne suis pas votre égale. Vous n'êtes effectivement rien et vous pouvez faire un scandale, allez-y. La porte est grande ouverte, les elfes feront vos bagages et vos parents seront prévenus que votre insolence vous aura fait gagner une exclusion du château. Il y aura toujours des élèves pour vous remplacer. Si l'intelligence était dans votre esprit, vous seriez déjà dans votre salle commune. A la place vous allez venir aussi voir le directeur. Sachez d'ailleurs que vous êtes tout deux collés jusqu'à la fin du mois et le directeur se chargera aussi de vous donner une punition. On va voir si vous vous en fichez toujours. En avant.

Il y avait un moment où il ne fallait pas franchir la limite avec Kyara.


--> Pour la suite du rp merci de poster ici <----
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Devant un tableau

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 10

 Devant un tableau

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.