AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 8 sur 8
Attention au piège
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Invité
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Mar 13 Mar - 22:51


Sens de l'humour
PV avec Daemon

Un pas, deux pas, gauche, droite, une dalle, une fente. Les talons claquent sur les pierres, comme une pendule un peu trop rapide. Marche millimétrée, itinéraire décidé, allure maitrisée. La brune arpente ces couloirs trop familiers, parcourus des centaines de fois, au sol poli par les allées et venues. Les  portraits pendant aux murs la suivent de leur regard huileux, piaillent sur son passage, trop heureux que d’avoir un sujet de conversation qui brise la monotonie de leur paysage peint. Ils ne lui parlent pas, elle ne les écoute pas, trop concentrée et distraite à la fois. Les pensées virevoltent comme des papillons aux ailes faites de pétales violets. Elle les suit, dérive au gré des vents avec eux, les mains tendues pour saisir les petites créatures intangibles. Au dessus des autres, comme un rapace guettant sa proie, un insecte suppurant aux couleurs de nuit laisse planer une ombre inquiétante sur la pelouse de l’esprit. Mais l’azur s’éloigne, emportée par le tourbillon violet.

Une marche, deux marches, droite, gauche, toujours un peu plus haut. La salle commune des Serdaigle se rapproche, plus qu’une poignée de détours, une pincée d’escaliers, le tout saupoudré de toiles d’araignées. Les pas résonnent sous le plafond pierreux, un son qui rebondit de paroi en paroi pour aller se perdre au loin, dans les méandres des couloirs sombres. Passant sous la lumière tremblotante d’une flamme, la bleue entend des ricanements d’élèves. Les toiles étouffent les voix perçantes des tableaux, et les peintures ne ricanent pas. Bleu ou rouge ? Exclamations qui se teintent d’écarlate, des pas de saphir qui s’accélèrent. Au loin, l’horloge sonne neuf heures. L’heure des chats noirs et des ombres mouvantes, l’heure des secrets et des froissements d’obscurité.

Un pied, puis l’autre, corps vers la gauche, tête vers la droite. L’amas est là, contre la fenêtre. Deux, trois petits tours et puis s’en vont. Coups de coudes échangés, chuchotements débités, regards glaçants qui poignardent l’échine. Échine parcourue d’un frisson. Frissonnement d’appréhension. Mains qui se referment sur le bras. Deux. Un. Zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Daemon Stebbins, Ven 16 Mar - 22:49






Sens de l'humour

Aoi Baskerville
  Daemon Stebbins

“L'humour est une langue étrangère, pour certains il faudrait ajouter des sous-titres. ” ♫♫♫ - Mon L.A mutuel accordé


J'étais déjà devant la salle à discuter avec certains de mes camarades. On rigolait enfin plutôt ils rigolait sur mon dos parce que je m'étais mis en couple avec Loredana officiellement et cela leurs cassait les pieds parce que je ne sortais plus du coup faire la fête avec eux. Il me charriait de me disant que je m'étais transformé en petit toutou à sa fifille. Avant j'aurai ragé mais maintenant ça glissait sur moi. Parce que je vivais avec ma gryffondore me comblait aussi bien intellectuellement que sexuellement. J'étais un homme comblé alors pourquoi aller voir ailleurs. Je leurs avais qu'ils ne réussiraient pas à atteindre leur objectif.

- Mais bien sûr. Tu vas nous faire croire que le Stebbins de ces derniers, c'est évaporé comme ça, brusquement à cause de l'ex-préfète que tu as mis certainement dans ton lit.
- Fais attention à ce que tu vas dire. Tes prochaines paroles pourraient être le dernières Alex.
- Ca y est Dave, ils nous la joue petit ami surprotecteur.
- Et oui Alex, c'est ça.
- Non mais Dey, je n'y crois pas. Ca fait des semaines que tu te tapes tout ce que tu peux. Puis en week-end, tu changes. Certes tu as continué la fête mais t'as quasiment plus toucher une fille alors que tu n'avais pas de chaînes. Et là, tu nous annonces que tu arrêtes tout et que tu as  présent une petite amie.
- C'est la vérité Alex.

Evidemment ils n'arrivaient pas à l'accepter et je ne savais plus comment leurs expliquer.

J'ignorais à ce moment le tour de cochon qu'ils allaient me jouer. D'ailleurs je ne comprends même pas comment nous en sommes arrivés à cette situation qui était surréaliste pour moi...

A ce moment, Aoi pointe le bout de son nez. J'avais eu droit un magnifique coup de coude de la part d'Alex. Ca me coupe un peu le souffle au point que je me pliais un peu. Pas le temps de protester. Je voyais Dave attraper la serdaigle par le bras et ni une ni deux, Alex me poussait dans le placard dans le coin.

- Mais...

Qu'est-ce qui leurs prend.

- Les gars ouvraient ce n'est pas drôle.

Pas de réponse. Ils avaient quand même pas osé mettre un sort de silence pour pas qu'on nous entende.

- Alex, Dave ! Ouvrez cette porte.

Mais toujours rien. Je me tournais et me calais contre le fond en soufflant. Je me retenais de jurer en japonais vue que la serdaigle comprenais parfaitement cette langue. Nous avions eu un échange en cours alors que j'étais encore avec mon ex. D'ailleurs, cela l'avait grandement agacé.

- Désolé, c'est par ma faute que tu es là. Ils sont idiots. Ils vont sûrement ouvrir dans un instant.

Heureusement on avait un peu de place et on était pas obligé d'être collé l'un à l'autre. C'était déjà cela. Ils pensaient quoi que j'allais succombé à la bleue parce que nous étions enfermés et que je me jetterai dessus ? Ils rêvaient en technicolor là. Je venais de retrouver la stabiliser, je n'allais pas tout perdre avec une fille dont je n'avais rien à faire même si c'était une compatriote...


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Lun 19 Mar - 22:57


Simple feuille emportée par le vent, frêle silhouette contre force entraînante. L’emprise sur le bras se fait douloureuse, draine la force de protestation. Clac, la cage se referme sur les papillons incrédules. La voix qui martèle la porte de ses poings est familière, a des senteurs d’Orient. Les prunelles d’acier se plantent sur le compagnon d’infortune. Daemon, long time no see. Il se débat, elle se résigne. Assise au fond du placard, elle le regarde gâcher son énergie. Il faisait parti de l’amas rouge, mais leurs nuances semblant s’opposer. Elle sentait son agacement se propager, emplir la petite remise, s’écraser sur elle comme une vague chaude.

Puis l’abandon, la résignation après la colère, deuil d’une tentative vaine de se libérer. Il s’éloigne de la porte, rompt le lien, et vient se jeter près de sa compatriote. Il débɩte des mots, pour la rassurer, se rassurer lui même. Les syllabes s’élèvent dans la petite pièce, les entourent de leur tonalité grave, qui fait vibrer l’air. Le garçon se tient à distance, elle n’essaye pas d’envahir son espace. Elle le regarde et comme en surbrillance dans l’obscurité, elle distingue presque cette bulle dans laquelle il s'emmure. Petit regard vers le faisceau lumineux qui glisse sous le pan de bois, éclairant les chevilles. Décompte mental de ce que signifie un instant. Sentiment persistant que ça va durer longtemps.

Les prunelles grises reviennent sur le visage miroir. Les genoux remontés sous le menton, écrasée par la pression. Appel à la légèreté au delà des banalités.

- Ils ont un sens de l’humour… spécial. Des amis à toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Daemon Stebbins, Jeu 22 Mar - 0:53






Sens de l'humour

Aoi Baskerville
Daemon Stebbins

“L'humour est une langue étrangère, pour certains il faudrait ajouter des sous-titres. ” ♫♫♫ - Mon L.A mutuel accordé


Je compatissais au sort de la serdaigle qui s'était retrouvée entraîné dans cette histoire alors qu'elle n'avait pas de liens avce moi sur ce plan. DE toute façon, même si je n'avais pas été avec ma déesse, je n'étais absolument pas le genre à sauter sur une fille dans un placard d'un. De deux, Aoi n'était absolument pas mon genre. Et de trois, je n'étais pas en condition. Alex et Dave allaient être déçus que leur blague n'ait pas atteint leur but. Et encore plus le regretter lorsque je me serais occupé d'eux. Tempi pour notre maison, celle-ci allait perdre des points. Mais je devais absolument m'affirmer sur ce point là et montrer que je ne tolérais pas ce genre de blague.

Je ne tentais même pas d'utiliser ma baguette sur la porte, parce que j'étais certain qu'ils avaient utiliser un sort à retardement et donc rien ne fonctionnerait en particulier si c'était Dave qu s'en était chargé vue que cela était sa spécialité. Je la regardais donc d'un air contrit et rajoutais pour elle :

- On va dire que c'est plus des copains de fête que des amis. On ne se voit pas trop en dehors de soirées et quelques cours. Cependant je suis désolé que tu sois mêlée à tout cela. Ils ont vu me taquiner parce que je sors quasiment plus depuis quelques temps et cela les dérangent qu'ils aient perdus un pote de beuverie.

J'espère que tout ceci ne durerait pas que si Loredana apprenait tout ou qu'elle me découvrait ainsi. J'allais me faire jeter pour m'être laisser avoir et surtout il allait avoir un meurtre sur leurs deux personnes...


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Lun 26 Mar - 21:00


Danse des sourcils aux dires du garçon. Les questions se suivent, s’emmêlent, en une farandole anarchique dans l’esprit embué. La tête posée sur les bras, les yeux transperçant le rouge et or, la langue se délie à la vue du visage plus contrarié qu’il ne le devrait.

- Et quel rapport avec moi ? Qu’ils te punissent c’est stupide mais je comprends. Mais pourquoi moi ?

Frottement du bras encore endolori. Cette impression insistante de ne pas être au bon endroit au bon moment. Cette envie pressante de sortir d’ici, de ce trou, de cette prison. Le placard, le corps, même combat, s’échapper, se mêler à l’air, s’élever. La pression va la faire exploser.

- Ils comptent nous laisser sortir quand ?

Frissons le long de l’échine. Froid, peur, colère. Tics dans les bras. Agacement, impatience. Besoin irrépressible de bouger. Energie contenue, confinée. Se lever, observer les alentours, fouiller les recoins, déranger les araignées. Un placard à balais basique, sans fantaisie. Note à elle-même : penser à inciter la concierge de Poudlard à cacher des objets loufoques dans ses placards. Retour à la case départ, cette trace dans la poussière. Mimétisme, saut dans le passé, même posture, les bras sur les genoux, la tête sur les bras. Iris perle fixés sur Daemon, tentative de l’imaginer au comptoir des Trois Balais, une choppe de Bièraubeurre à la main. Déjà difficile. Maintenant sous une table, fond de whisky sur le pantalon. Non impossible. Il semble trop sage, ou alors tente-t-elle de le façonner à son image. Regard interrogatif.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Daemon Stebbins, Mar 27 Mar - 20:16






Sens de l'humour

Aoi Baskerville
Daemon Stebbins

“L'humour est une langue étrangère, pour certains il faudrait ajouter des sous-titres. ” ♫♫♫ - Mon L.A mutuel accordé


J'étais mal à l'aise de lui expliquer le chemin tordu de l'esprit de ces types. Mais j'étais préfet, je n'étais pas le genre de gars à reculer devant les difficultés. Donc avant tout, je l'informais de ma situation.

- Avant tout sache que j'ai quelqu'un dans ma vie. Quelqu'un qui compte pour moi énormément. Donc ce n'est pas un plan de ma part pour te draguer. Cependant, connaissant ces deux idiots, ils ont dû croire qu'en m'enfermant avec une fille, j'allais céder et redevenir "comme eux". Sauf que cela n'a jamais été le cas. Oui, j'ai souvent eu des conquêtes féminines. Mais j'ai toujours joué avec des compagnes consentante. Je ne suis pas un sauvage et j'ai surtout une bonne éducation comme chez nous. Cela serait iridescent. J'imagine la réaction de grand-père, direct il nous mènerait au temple si je te manquais de respect. Tu sais comme moi qu'on ne plaisant pas avec ça. Et franchement, je ne pense pas que ni toi ni moi, rêvions d'un omiai. N'est-ce pas surtout que nous avons aussi grandi avec la mentalité et la liberté occidentale.

Je soufflais. Non même pas en rêve, je n'épouserai quelqu'un que je n'aime pas. Si il en avait été ainsi pour certains membres de famille japonais, je voulais suivre les traces de ma mère pour une fois. Choisir l'amour comme elle plutôt que la tradition sur ce point. La serdaigle me posait alors une question.

- J'espère pas plus que le cours. Mais je te promets une chose, ils vont avoir de sérieux problèmes autres que les heures de colles et des points enlevés. Ils devront se justifier devant la directrice de notre maison. Ensuite avec le professeur du cours qu'ils nous ont faits ratés. Et ce qu'il devrait encore plus redouter, c'est Loredana. Car en colère, elle est plus redoutable qu'un mage noir.

Je m'étais mis à sourire à la scène que j'imaginais dans ma tête...


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Mar 10 Avr - 17:44


Petit instant d’hésitation sous le regard insistant. L’azur se fait bon public. Par politesse, par ennui. Se succèdent regard attendri, petit rire, froncement de sourcils, regard entendu, de nouveau le petit rire. La réflexion est poussée, étonnant pour des lions, mais dans la mauvaise direction, retour au réel. L’aiglonne pose ses mains derrière elle et tend ses jambes. Le mot nippon résonne dans sa tête. Frisson de la culture, obscurcissement de l’avenir. Elle ne veut pas d’un amour par dépit, d’une vie par défaut. Il l’a bien cernée, mais après tout ce n’était pas compliqué. Ils se ressemblent tout de même un peu.

Les dires du brun font fleurir un sourire. Pas de pitié, pas d’amitié, pas de camaraderie. A noter dans un coin de n’esprit, le métisse est du genre rancunier. Finalement, être de ce côté de la porte est mieux pour elle. Elle lui fait confiance pour la suite, il a l’air de prendre son insigne à cœur. Tic à l’entente du prénom. La chaleur avec laquelle chaque syllabe coule des lèvres. Étonnement se transforme en attendrissement amusé.

- Loredana ?

Petit travail de mémoire, rembobinage de la cassette. Esprit déducteur de Serdaigle en action Ce nom est familier. Réminiscences d’une petite brune au visage doux, juste sur la gauche. Avec une Elhiya dévergondée juste en face. Mais c’est pour d’autres raisons que ce cours d’enchantements est resté gravé dans l’esprit. Donc, Loredana. Spark ? Starks ? Quelque chose dans ce ton là. Le sourire du garçon est sans équivoque, la petite rouge et or lui a tapé dans l’œil.

- Laisse moi deviner, c’est elle ton quelqu’un qui compte énormément ?
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Daemon Stebbins, Ven 13 Avr - 12:25






Sens de l'humour

Aoi Baskerville
  Daemon Stebbins

“L'humour est une langue étrangère, pour certains il faudrait ajouter des sous-titres. ” ♫♫♫ - Mon L.A mutuel accordé

J'observais ma camarade d'infortune s’installer confortablement puisque nous allions passer un bout de temps encore ensemble dans ce maudit placard. Je voyais que j'avais tapé juste sur son opinion au sujet d'omiai. Parce que pour nous deux, c'était impossible de garder un esprit parfait dans notre culture d'origine sachant que notre royaume était un melting pot incroyable. Après tout, nous avions été un empire où le soleil ne se couchait jamais jusqu’au milieu du vingtième siècle. D'ailleurs Londres en était le parfait exemple de cet héritage.  Chaque communauté avait son quartier historique. Notre nourriture se composait de divers plats qui venaient de contrée lointaine. D'ailleurs, c'était de cette façon que j'avais ouvert mon univers vers les autres. C'était de cette façon que j'avais apprécié mes premiers voyage à l'étranger.

En tout cas, on pouvait dire que notre manière d'appréhender la vie avait certaines similitudes.

- Oui, c'est l'ancienne préfète de notre maison. Elle a dû quitter son poste à cause de quelques soucis.

Soucis n'était pas le bon mot. Mais le passé était le passé et je ne voulais pas déprécier l'image de ma petite amie surtout devant Aoi. Les ragots allaient beaucoup trop vite surtout pour descendre quelqu'un.

- Oui, en effet. C'est elle. Les débuts ont été un peu compliqués mais nous sommes devenus un couple.

Au temps passé le temps en discutant un peu. En tout cas, les garçons allaient payer chèrement cet enfermement.

- Et toi ? Tu as quelqu'un ?


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Mar 15 Mai - 5:05


L’observer alors qu’il parle. Ce qui est important, ce n’est pas ce qu’il dit, à vrai dire les mots disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus, mais c’est la manière dont il le dit. L’expression de son visage, l’intonation de sa voix masculine, tout ce langage corporel qui en dit plus long que n’importe quel mot. C’est passionnant de regarder les gens parler de ce qu’ils aiment. Pendant une fraction de seconde, ils arrivent à transmettre si bien ce qu’ils ressentent qu’on a envie d’y croire, qu’on serait prêt à aimer aussi. Et ce petit arrière goût de jalousie. Parce qu’on aimerait aussi aimer comme ça. Aimer si fort que toutes les cellules du corps en vibrent. La question sort soudainement de la rêverie.

Avoir quelqu’un, petit ricanement. Bien que la recherche ne soit pas assidue, une conclusion s’est tirée d’elle-même. A Poudlard, personne n’en vaut la peine. Des enfants, des hypocrites, des m’a-tu-vus, rien de bien excitant, rien qui ne mérite qu’on s’y penche, qu’on y mette du cœur. A part peut-être. Il y a bien eu des parenthèses dans le temps, des fois où il y a eu plus. Ce garçon de ciel, dans un couloir une fois, disparu après ça. Et cette rencontre nocturne dans la salle commune, ce garçon sans visage à l’aura apaisant. Mais volatilisé au matin. Des songes, des illusions. Un sourire étire les lèvres.

- Non, on dirait que c’est pas pour moi.

La gêne s’installe, voile recouvrant la scène. Pas envie de parler d’un désert parcouru de mirages. Pas envie de parler d’un cœur trop rempli. Chercher, creuser pour un autre sujet, une diversion, un échappatoire.

- Tu penses que c’est bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Daemon Stebbins, Mar 15 Mai - 8:11






Sens de l'humour

Aoi Baskerville
Daemon Stebbins

“L'humour est une langue étrangère, pour certains il faudrait ajouter des sous-titres. ” ♫♫♫ - Mon L.A mutuel accordé

Je sentais que le sujet relation amoureuse n'était pas des meilleurs pour elle. Je n'insistais pas alors dans cette voie qui pouvait se montrer parfois si douloureuse, si vide, si destructrice ou encore merveilleux, enivrant voir même palpitant. Le sentiment amoureux s'était tout cela à la fois. Un bouquet d’émotions qui s'entremêlait sans vraiment qu'on puisse en avoir la contrôle. Il pouvait vous donner des ailes et vous faire goûter au paradis ou alors il pouvait vous pousser en enfer et vous faire connaître les pires tourments. Pour ma part, j'avais expérimenté les deux. Aujourd'hui, j'étais au ciel, avec ma déesse et je ne désirais absolument pas en descendre. Les voies et les formes célestes m’enivraient beaucoup trop pour mon plus grand bonheur.

- A mon avis, cela sera bon quand on verra la porte s'ouvrir grâce à quelqu'un ou peut-être d'elle-même.

Je n'avais pas finis de dire cela, qu'un cliquetis se faisait entendre et la porte s’entrebâillait seule.

- Ben voilà nous venons d'avoir notre réponse.

Sans plus attendre, je poussais la porte pour pouvoir sortir de ce maudit placard.

- Navré de la situation. Ne t'inquiète pas ils vont payer. Et plutôt deux fois qu'une. Désolé pour le cours.

Oui j'allais leurs faire payer en tant que préfet avec des heures de colle de ma part et certainement de la part de notre professeur. Mais j'allais aussi le faire en tant que Daemon Stebbins et cela, chers amis, est beaucoup plus terrifiant que n'importe quelle punition de l'école.

- J'expliquerai la situation au professeur afin que tu n'es pas de soucis. Je te laisse. Encore désolé pour tout ce micmac.

Je tournais les talons rempli de colère me dirigeant vers la salle où devait être le professeur car vue le temps passait enfermer, la leçon devait être finie depuis au moins dix bonnes minutes. Je frappais et rentrais dans la salle afin de m'expliquer avec l'enseignant...


(Fin du rp pour moi -> Merci Aoi)
Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Attention au piège

Message par : Invité, Lun 4 Juin - 4:31


Suffit de demander comme on dit, la porte s’entrouvre dans un son caractéristique de libération. Se retenir de se fendre d’une exclamation de soulagement et suivre le mouvement. Retrouver l’air non-confiné de l’extérieur fait du bien, même si le petit placard a offert une intimité forte intéressante. Dernier coup d’œil à la prison improvisée avant que le battant ne se referme et sur lui, les secrets échangés. Des excuses encore, puis des promesses toujours. A nouveau noter de ne jamais se retrouver sur son chemin, il a l’air d’être dans une colère noire. Pourquoi ? Pour lui ? Pour elle ?

Question qui ne trouvera pas de réponse aujourd’hui, il s’en est déjà retourné à ses occupations, sans plus de cérémonies. L’observer alors qu’il s’éloigne dans le couloir, ruminer ses paroles. L’amour, quel sentiment étrange. Le garçon a bien de l’avance sur elle dans ce domaine. Reprendre tranquillement le chemin de la salle commune. Ça a été un petit contretemps dans son emploi du temps rempli de rien, presque bienvenu.

Fin du RP
Merci à Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Attention au piège

Message par : Lizzie Bennet, Dim 17 Juin - 15:02


PV Lydie / LA de Cara accordé

La journée avait bien commencé. Décidant que j’avais bien travaillé ces derniers temps, j’avais pris le temps de rentrer et donc dormi à la maison. A mon réveil, le lit était moelleux et blanc et mien, surtout. Je m’étais levée en douceur, me retenant de chanter, me contentant de danser sur les murmures du parquet. Evidemment, les jumeaux étaient bien contents de se réveiller avec le couvert déjà mis et la maman surprise. Je regrettais de ne pas être plus présente dans leur vie, et de les confier si souvent à Beauden ; j’aurais tant aimé pouvoir étirer mon temps plus que cela.

Lorsque la semaine l’exigeait, je gardais un bon rythme de canettes Regain pour énergiser le corps et les méninges, mais sur le long terme, c’était épuisant. Il faudrait que je trouve le moyen de vivre une vie plus saine, à un moment. Déjà, la semaine prochaine, je ne ferais pas d’atelier spécial. Et je n’avais que deux cours de prévus en milieu de semaine, donc je pouvais facilement rentrer le soir, le lundi et le vendredi.

Quoique… Oh, mon dernier cours le vendredi était à onze heures ! Je pouvais peut-être de retour avant midi pour passer un week-end de trois jours avec les petits ! Cette alléchante pensée me motiva, et je m’activais pour leur préparer un petit déjeuner royal, avec chocolat chaud, tartines à la confiture de mûres, et tout le tralala. S’il y a bien un repas que je sais cuisiner, c’est le petit déjeuner. Pour le reste, c’est vite beaucoup plus compliqué.

Malheureusement, nous n’étions pas en vacances non plus ; dès que le baby-sitter pointa le bout de son nez, je dus partir vers Poudlard et les impératifs horaires que le château imposait. Heureusement, le transplanage existait. Sur un petit nuage, j’avais tenu les deux cours de vol de la journée, avant de trainer à la bibliothèque pour voir si la réserve ne s’était pas épaissie de quelques bouquins en matière de potion.

On se contentait d’entrer dans l’ère de Underlinden, et ça, ça me plaisait qu’à moitié. Oh, face à lui, je tombais aisément dans le péché d’orgueil ; nous avions une rivalité quasi fraternelle. Feuilletant ses écrits, un rictus condescendant aux lèvres, je préférais finalement me réfugier dans mon bureau au cas où il y ait des visites. Et puis, ça me donnait aussi plus d’intimité pour mes recherches. Je traversais donc les couloirs et escaliers de Poudlard, en direction de mon petit chez moi.

J’étais en train de saluer une petite rouquine quand tout bascula. Oh, j’aurais du savoir que la journée ne pouvait rester aussi parfaite ; un piège m’attendait en chemin. Me prenant les pieds dans une substance visqueuse, je commençais à déraper, glisser… Lorsque je tentais de me rattraper au mur derrière moi, il était déjà trop tard. Pour une raison qui m’échappa sur le coup, ma main et mon bras et mon corps tout entier traversèrent le mur.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lydie Nouël
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Lydie Nouël, Ven 31 Aoû - 16:18


well im late.

Un pied, l'autre. Eviter les rainures des joints des pierres, un jeu devenu manie instinctive. Une destination qui semble secondaire, le vagabondage est plus intéressant, le trajet l'emporte sur l'arrivée, comme à l'accoutumée. Les visages défilent et quelques fois marquent la pause pour échanger quelques mots ou politesse. Dans cette catégorie, c'est l'enseignante récente qui la salue, rendu.

La pirouette qui suivit ne semble pas être maîtrisée. La chorégraphie d'un ballet qui tourne au vinaigre, mais en plus gluant et visqueux, les souliers qui pataugent dans la flaque et s'emmêlent jusqu'à provoquer la chute. Vive réaction en réponse à la situation à laquelle s'expose dangereusement l'enseignante. Car sa tête bascule vers le mur, en arrière! Heureusement, elle a le réflexe de placer sa main en arrière, Lydie s'attend donc à la voir se rattraper miraculeusement et à s'en sortir sans problème, mais, à sa grande surprise, la main de la jeune femme s'enfonce dans la pierre, comme si celle-la n'est qu'un mirage. Son bras et son corps tout entier suivent le mouvement, et elle disparait de l'autre côté de cette cascade murale.

La rouquine baisse rapidement les yeux sur ses propres membres, comme si le contact visuel lui est nécessaire pour repérer leur position dans l'espace. Sans qu'elle s'en soit rendue compte, ils ont entrepris un sauvetage de son aînée, en vain, puisque, soumise aux lois de la gravité, elle ne parvient pas à stopper son accélération. Elle fond vers le mur avec la même conviction que dans celui qui amène au Poudlard Express.

Une scène silencieuse vue de l'extérieur, car passée trop rapidement. Pourtant, plusieurs exclamations avaient résonné dans l'esprit de Lydie, même si elle n'avait réussi qu'à montrer un regard écarquillé et inquiet à son enseignante. Suivit d'un geste de la main qui tente d'attraper l'avant bras de celle-ci, mais qui n'a eut pour seul résultat que de les faire sombrer toutes les deux dans les entrailles du château.  

Le bruit sourd du choc du corps contre la pierre froide. Lydie reste immobile, sonnée, comme imbécile. Elle ne comprend pas vraiment ce qui lui est arrivé, c'est la première fois qu'elle arrive à tomber presque volontairement. Elle s'est jetée au sol, finalement, et c'est douloureux, vivement. Les genoux égratignés, elle maudit le nouveau (plus si nouveau) règlement. Du temps de l'uniforme obligatoire, elle ne se serait peut être pas retrouvée à se pavaner toute peau sortie en robe légère dans les couloirs. Heureusement, celle-ci semble ne rien avoir, le tissu vert profond est intact.

Elle se souvient subitement de la présence de Lizzie à ses côtés et, avant même d'inspecter les lieux consciemment -un placard? sans porte?- plus en détail, elle se tourne vers elle.

- Tu vas bien? l'interrogation sincère d'une ingénue inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Attention au piège

Message par : Lizzie Bennet, Dim 16 Sep - 22:50


Des mains qui se cherchent, des regards qui s'inquiètent, une chute commune. Ah bah on avait l'air malines comme ça. C'était pas sa faute, à la lionne ; elle avait eu la malheureuse idée de chercher à m'aider. Qui aurait pu la prévenir des blagues de mauvais goût ayant cours dans le corps enseignant ? Elle se retrouvait donc coincée dans une guerre bien immature…

Faut dire que Cara était de mauvais poil aujourd'hui pour sortir un coup pareil. J'ignorais combien de temps elle comptait nous garder enfermées ici, ou si des éléments douteux se mêleraient bientôt à notre captivité. A y bien réfléchir, je ne savais plus trop pourquoi on en était arrivées là. De quelle farce étais-je accusée ? Etait-ce une simple punition pour notre joute verbale au gala ? Faut dire qu'on accumulait un peu les crimes de lèse-majesté, et avec une dame aussi capricieuse que De Lanxorre, tout prenait des proportions ridicules…

Bref, il était difficile de dire combien de temps nous resterions cloitrées dans cet espace exigu, et je grommelais d'insatisfaction. J'examinais ensuite la pauvrette qui s'était retrouvée coincée dans cette galère, à moitié sonnée par terre. J'hésite à user de ma baguette pour lui donner un petit coup de main, mais je suis une trop piètre médicomage pour me risquer à ça.

— Oui… et toi ?

Levant les mains vers le côté par lequel nous étions arrivée, j'usais de manumagie pour lever le maléfice et nous libérer de ce drôle d'endroit.

— J'suis désolée, je crains qu'on mette un moment avant de pouvoir sortir d'ici. Faut dire qu'elle s'y connait, la bougresse !

D'ordinaire, c'est plutôt moi qui séquestre les gens. Trevor. Ebenezer. Bianca. C'est vraiment pas cool d'arroser l'arroseur. Je sais qu'on dit que c'est ce qu'il y a de mieux à faire, mais vous avez déjà pensé à protéger le coeur des petits jardiniers ? Et s'ils n'en ont... au moins leur ego, hein ? Non ? Rien ! Vous préférez vous amuser d'un dicton vieux comme le monde ! Pas gentil. Si c'est comme ça, je le dirais à Azénor.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Attention au piège

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 8

 Attention au piège

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.