AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 4 sur 6
Attention au piège
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Hanna Hunterr
Serdaigle
Serdaigle

Re: Attention au piège

Message par : Hanna Hunterr, Lun 26 Oct 2015 - 18:02


Hanna attendit sans vraiment le faire, attendant plutôt un simple "Euh non non" mais ce ne fut pas le cas à son grand malheur.

Ben... je t'avoue qu'a la base je voulais m'asseoir dans ce couloir et rêvasser un peu mais bon c'est pas grave  

Hanna passa sa main devant son visage afin d'écarter l'agaçante fumée et ce dans un petit froncement de sourcils.  

"Encore heureuse parce que tu n'as pas le choix " pensa-t-elle avant de fermer son livre  d'une traite, veillant toute fois à garder sa page.  

Dans un sourire, il rajouta : "Hé sinon tu viens souvent ici ?". Sans doute essayait-il d'engager la conversation avec elle. Ce dont elle ne savait pas quoi en penser. Se retenant presque de respirer la fumée,  elle inspira profondément, et dire qu'une amie moldue avait un cancer avec ça... Hanna en avait une sainte horreur à cause de la dégradation de santé que ça procurait.  

-Je viens quand j'ai du temps libre et que je n'ai pas envie de rester avec les autres.... tout simplement. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Jean Parker, Mar 27 Oct 2015 - 18:19


La jeune serdy semblait être énervée contre lui ou plutôt contre la fumée nauséabonde de sa cigarette. Fallait la comprendre, quand on ne fumais pas, on n'aime pas la fumée, sa lui faisait pareil quand il était jeune. Dès qu'il eut fini sa cigarette, il rangera le reste dans une boite de métal afin d'éviter de le laisser trainer.
Hannah avait fermé son livre et elle avait l'air agacée par le fait que Jean la dérange. Il allait en sortir une autre, mauvaise habitude mais il se résigna, il avait un peu mal a la gorge et il ne voulais pas que ce désagrément perdure. Il rangea donc le paquet dans sa poche ainsi que le briquet. Il la regarda brièvement, elle avait l'air d'hésiter à partir, comme si elle attendais quelque chose.
Il sortit un paquets de bonbons à la menthe de sa poche , en prit et tendit le paquet à la jeune fille
Désolé si la fumée t'a causé un désagrément, tu veut un bonbon à la menthe ? ils piquent un peu mais ils sont bon dit il en souriant
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hanna Hunterr
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Attention au piège

Message par : Hanna Hunterr, Sam 7 Nov 2015 - 3:37


Hanna observa du coin de l'oeil le fumeur , restant appuyée comme elle l'était depuis le début avant regarder dehors. Les autres jouaient, parlaient, s'entrainaient, se faisaient de farces , .... Etonnement, ce genre de chose n'arrivait que rarement à Hanna. Quand elle pourrai s'amuser, il y a toujours quelque chose qui l'en empêche et quand rien ne l'en empêche, elle préfère restée à l'écart. Pas très commun, il faut l'avouer.

Désolé si la fumée t'a causé un désagrément, tu veut un bonbon à la menthe ? ils piquent un peu mais ils sont bon

La serdaigle tourna subitement la tête, observa un moment le bonbon avant de tendre sa main et le prendre.

-Merci dit-elle dans un sourire en coin si léger qu'on le percevait à peine.

La présence du jeune homme, Hanna sentait qu'il avait une raison de rester, en plus de son envie de fumer et être seul. Mais elle attendait d'en savoir plus pour vraiment juger cela. Balançant légèrement une de ses jambes qui pendait tandis que l'autre restait pliée vers elle sur le rebord de la fenêtre, elle demanda d'une voix calme ;

-Que cherches-tu en faite ? ou comment dire "Que veux-tu" ou encore "Quelque chose à me dire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Jean Parker, Lun 9 Nov 2015 - 22:54


La jeune fille semblait bien que son ton restait neutre apprécier le gain du bonbon a la menthe. Elle semblait révasser et regarder dehors elle avait l'air de se demander ce qu'elle fesait ici.

Que cherches-tu en faite ? lui demanda t'elle comme si elle de rien était.
Que fesait il ici ? en fait Jean n'en savait fichtrement rien, il était venu la par hasard et était tombé sur elle par le plus grand des hasards. Bon c'est vrai elle était jolie mais bon c'est pas les seules raison pour lesquelles un garçon peut avoir envie de rester dans un endroit malgrès la présence d'une fille.
Mais c'est vrai qu'il l'avait déja remarquée dans les couloirs, dans la cours, il n'avais jamais eu l'occasion de lui adresser la parole avant ajourd'hui, il faudrait peut être ce lancer un jour. Bon comment lui expliquer ... Il faut pas qu'elle se vexe, que'elle soit génée, ou qu'elle ai peur bon. Je pars de loin moi. après une brève réflexion il lança
Hé ben, a la base je suis venu pour fumer, mais bon autant être honnête avec toi, je t'avais déjà aperçu dans la cours, les couloirs, le parc je te trouve plutôt jolie mais je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de te croiser, ou même discuter avec toi, voila, je suis un pue gené mais bon
Il souriait de façon amicale
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hanna Hunterr
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Attention au piège

Message par : Hanna Hunterr, Mer 11 Nov 2015 - 0:50


La réponse du serpentard mit un petit moment à se faire attendre et il suffisait à Hanna de le regarder pour deviner qu'il cherchait à lui dire quelque chose tout en évitant d'autre choses. Elle attendit simplement, l'expression facile impassible, endossée contre le mur et bras croisés cette fois, mais pas sévèrement.

Hé ben, a la base je suis venu pour fumer, mais bon autant être honnête avec toi, je t'avais déjà aperçu dans la cours, les couloirs, le parc je te trouve plutôt jolie mais je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de te croiser, ou même discuter avec toi, voila, je suis un peu gené mais bon lui déclara-t-il d'un sourire amicale.

La serdaigle avait eu envie de le stopper, ce qui serai arrivé si elle avait laisser ses réflexes de protection prendre le dessus. Pourtant, elle n'en dit rien et l'avais écoute dans un silence de plomb. Quelque chose l'avait empêcher de le faire taire d'un signe de main. D'abord agacée, elle passa à un état assez étonné et gêné à la fois, bien que sa gêne était à peine visible. Mais ce n'était pas par rapport au "Je te trouve plutôt jolie" et autres tournures ainsi, mais plus parce que elle n'avait aucun souvenir de lui.
Dans sa tête, c'était le noir total , c'était la première fois pour elle qu'elle le remarquait contrairement à lui si elle le croit, et c'était ça qui était gênant pour elle.

Elle prit un certain temps à répondre, cherchant soigneusement ses mots.

-Et bien, merci je suppose... Je ne te connais pas des masses, mais si c'est ta façon de m'approcher, pourquoi pas dit-elle dans un léger haussement d'épaules accompagné d'un sourire amical.

Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Jean Parker, Mar 17 Nov 2015 - 21:40


Hé ben voila, j'ai pas l'air débile maintenant, elle va le répéter a toutes ses copines et je vais avoir l'air d'un grand crétin. pensa t'il. Il ne savait même pas pourquoi il lui avait dit sa, elle était jolie alors tout de suite pour une fois qu'il avait l'occasion de lui parler il n'allait pas reporter cette occasion à plus tard. Je ne sais même plus quoi dire, faut tourner sinon sa va être trèès gênant.
J'espère que je ne t'ai pas choqué, n'ai pas peur, le fait d'être jolie c'est un compliment, on n'a jamais été dans la même classe donc les occasion de te parler étaient minces voilà tout. La situation était assez gênante a vrai dire. Il priait pour qu'elle réagisse bien et que cela ne lui retombe pas dessus comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hanna Hunterr
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Attention au piège

Message par : Hanna Hunterr, Ven 20 Nov 2015 - 12:26


La jeune serdaigle observa un moment dehors, sans aucune arrière pensée avant qu'elle ne repose son regard sur le jeune homme à coté d'elle qui visiblement était gêné de la situation. Rien qu'en le regardant, sixième sens en éveil , elle comprit directement aussi qu'il pensait qu'elle irait tout dire. Quoi de plus normal  que de penser ça va la situation. Mais la jeune fille n'en était pas tentée car même si certains jours il lui arrivait de provoquer, elle ne dirait pas quelque chose qu'il ne fau pas pour autant. Elle laissa paraître un léger sourire, un peu rassurant avant de prendre la parole.

-Ne t'en fais pas, je ne dirai rien... Je ne suis pas une cafteuse

Elle se reposa contre la colonne où elle se trouvait tout à l'heure, avant de continuer.

-T'es franc et ça, ça change de tout  ces gars qui ne n'ose même pas te dire un mot comme si on allait les tuer parce qu'ils disent "salut" ... Prends ça pour un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Jean Parker, Dim 22 Nov 2015 - 20:49


Pas une cafteuse ? sa existe chez les filles ? si c'est le cas c'est plutôt rare pensa t'il amusé. Elle aimait bien sa franchise, c'est vrai que sa on le lui disait assez régulièrement, Jean était bien du genre a dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas, ce qui lui avait déjà posé quelques problèmes.
Ben c'est vrai que c'est important d'être franc et de dire ce qu l'on pense au gens quand on ne sait pas quand on aura l'occasion de revoir la personne pour le lui dire. Après je t'avoue que je suis quand même un peu gêné, car cela ne m'arrive pas souvent de ne pas réfléchir un minimum a ce que je vais dire je t'avoue.
Elle n'était pas hyper bavarde, ce qui était plutôt dommage, mais cela lui donnait un certain charme. Jean se demandait bien ce a quoi elle pouvait bien penser car elle avait l'air plutôt gentille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Shela Diggle, Mar 1 Déc 2015 - 22:54


Pas particulièrement tard, mais tout de même assez. Assez pour passer ses nerfs sur d'écervelés élèves, notez le doigté de la persévérante idée. Marche dans les couloirs, certainement au hasard, chemin aussi hasardeux peut être, tortueux sûrement que les méandres de ma chère tête. Trop bête. Pour qui, moi eux tous ? Le monde, allez venez, entrez dans la danse, c'pas votre jour de chance, mais l'mien non plus, faut bien équilibrer la balance. Et pis dehors fait nuit, l'heure point trop avancée mais jetons la faute à décembre, triste mois en vérité, nuit longue mais sommeil tout aussi lourd, l'été promet de meilleures veillées. J'aurais pu les laisser vaquer de leur côté à de futiles occupations et continuer l'air de rien mon chemin si l'âcre fumée d'une cigarette entamée ne m'avait point chatouillé les narines. Dites oui à toutes les drogues, même le chocolat, mais la nicotine ne donne même pas l'illusion d'un meilleur avenir, autant laisser pourrir ce crève-bourse avant que crevé vous ne soyez. Après tout, chacun ses goûts, mais l'humeur magnanime est loin, ce truc empeste et me donne une raison de plus de défouler quelques envies primaires, colère, bataillon en avant.

- On s'amuse à pourrir l'air des autres, Parker ? Il s'fait un peu tard, aussi, vous n'trouvez pas ?

Sentence en attente, patience, pas du genre à écourter un temps d'arrêt sympathique dans lequel se lover, un temps d'arrêt angoissé, arrêt sur la place, arrêt de mort, temps d'arrêt pour faire preuve d'une fausse indulgence, laisses les espérer, l'espoir est un nectar dont il est parfois délectable de tirer tout le jus. J'suis fatiguée.  
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 14 Jan 2016 - 20:13


RP individuel


" Tourbillon allant à toute allure. "


Rachel s'arrêta pour lire plus attentivement, elle n'aimait pas trop ça. Elle en avait même peur. A l'évidence c'était un gagne temps non négligeable, mais les risques et les contraintes étaient bel et bien présents eux aussi. Quel idée n'empêche, de vouloir aller absolument plus vite et plus loin. L'adolescente se remit en route sans lever les yeux de son ouvrage fraichement emprunté à la bibliothèque.

" Destination, Détermination, Décision ! "

Plus facile à dire qu'a faire, surtout pour elle. La concentration surtout, n'avait jamais été son fort. Prendre des décision non plus d'ailleurs, c'est pourquoi la dernière étape était celle qui posait le plus de problème à la sorcière.

" Tourner sur place en essayant de trouver votre chemin dans le néant et en accomplissant votre mouvement avec décision. "

Qu'est-ce que ça voulait dire au juste ? Trouver son chemin dans le néant... c'était déjà ce qu'elle essayait de faire tous les jours, en vain. Maudit mangemorts ! Mais bon, apprendre ça permettrait de leur échapper plus facilement si jamais elle tombait encore une fois sur eux. Comme si les trois première fois n'avait pas suffit ! Finalement, heureusement qu'elle avait Malicia. Heureusement qu'elle avait accepté de lui apprendre.

Lisant toujours, Rachel tourna à droite, puis à gauche un peu plus loin. Après sept ans à arpenter ces couloirs, on pouvait dire qu'elle les connaissait. Assez pour en faire un plan détaillé s'il le fallait. Pourtant même elle n'était pas à l’abri d'une surprise.

- Mer** ! Schitt ! Saloperie !

Ni une ni deux, les pieds emmêler, Rachel se retrouva les fesses parterres,  son livre loin devant elle, envolé même. Maudit escalier ! Fallait qu'il se décide à bouger maintenant. Après avoir dévalé quelques marches, la sorcière se releva difficilement en se tenant à la rembarre. Aie. Se penchant par-dessus celle-ci, Rachel tenta de retrouver son livre. Bah oui, quand un escalier bouge et que le livre dévale toutes les marches qu'est-ce qu'il se passe ? Exactement, il tombe !


- Fichtre !

Un rire, étrange, bizarre, différents. Oh non, pas elle... et pourtant si. Mimi. Geignarde. Maudit fantôme ! Qu'est-ce qu'elle faisait-là ? Si loin de ses toilettes ?

- Ce n'est pas drôle Mimi.

- Ahahah, je t'avais dit de faire attention aux pièges. Ahahah, fallait pas me marcher dessus.

- Mais c'est toi qui... laisse tomber. Tu sais où est le livre ?

- Non ! Ahahah !

Depuis le temps, Rachel avait rejoint l'étage inférieur et elle regardait le fantôme de la jeune fille voler au-dessus d'elle. Mimi était morte il y a longtemps, mais elle n'avait jamais digéré ce fait. Tout comme elle n'avait jamais quitter les toilettes des filles. Ses toilettes. Sauf que quand ça presse, ça presse. Et Mimi était sortie de sa cabine sans prévenir et puis... boum le fantôme. Un peu comme maintenant. On marche, on a la tête ailleurs, on lit tranquillement et puis... boum.  Voila un fantôme qui vous jouait un tour. C'était aussi ça Poudlard.

D'un coup de baguette, Rachel fit revenir le livre à elle. " Le transplanage en trois étapes ". Heureusement qu'il n'avait rien. N'empêche, tomber ne risquait plus de lui arriver si elle passait son permis. Quoi que, en transplanant on ne tombait pas, mais on se désarticulait. Pas sûr que ce soit mieux.

- A plus Mimi !


Et elle était repartie.


Dernière édition par Rachel Pasca le Mer 2 Mar 2016 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Aiko Wilkerson, Lun 15 Fév 2016 - 23:29


PV Altaïr

Ce soir, pas le temps de glander dans la salle commune au coin du feu. Ce soir, j'avais mon boulot de préfete à remplir. Encore des rondes, et des rondes à faire. Je n'aurais jamais pensé qu'être préfete m'enlèverait des heures de sommeil et pourtant, c'était le cas. Traînasser jusqu'à point d'heure dans les couloirs du château pour vérifier que tout le monde respectait bien le couvre-feu.. Ca avait l'air cool comme ça hein, mais non. Il faisait toujours froid dans les couloirs, les tableaux ronflaient, les fantômes nous passaient à travers et quand un adulte passait par là, on était à deux doigts de se faire taper dessus alors qu'on faisait notre boulot. Personnellement, j'aimais bien dormir, c'était mieux que les rondes, au chaud dans son lit douillet. Aller, un peu de courage. En plus ce soir je retrouvais Altaïr.

Je me préparais en vitesse : gilet noir à capuche au-dessus de l'uniforme. Voilà. J'avais pas besoin d'autre chose, juste ma baguette. Je descendais l'escalier la salle commune. Il y avait encore pas mal de Gryffonds éveillés, des sixièmes années. Je ne leur prêtais pas attention et sortais de la tour des lions en faisant pivoter le tableau de la grosse dame. Elle me demandait où est-ce que j'allais, j'étais déjà loin. Je levais une main et lui disais que j'avais une ronde à faire. Sans grand étonnement, je me les caillais. Un courant d'air frais se baladait dans les couloirs entre les murs glacials du château. Une fenêtre était encore ouverte. Je marchais, les mains dans poches, et observais les tableaux. La moitié semblait déjà dormir. J'avais rendez-vous avec Altaïr près de la salle de bain des préfets, ne me demandez pas pour cet endroit, c'est ce qui avait été convenu. J'arrivais devant la porte, il n'y avait personne. Je m'appuyais contre le mur, tête en arrière et regardais une fenêtre en hauteur. Je pouvais observer les étoiles. Je pensais à Altaïr. Notre première rencontre remontait à plusieurs mois, une sombre histoire de potion dans la cabane hurlante. Puis plus rien. On assistait aux mêmes cours, mais on ne se parlait presque pas. Pourtant, je l'aimais bien, c'était un chouette type.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Altaïr Debrooks, Mar 16 Fév 2016 - 11:56


Ce soir-là, Altaïr était excessivement de bonne humeur. Le week-end approchait à grands pas, et malgré les dernières nouvelles qu'il avait reçues de la part de son père, il avait décidé de profiter au maximum du temps libre qui lui était accordé pour s'aérer la tête et la tenir éloignée de tous ces ouvrages poussiéreux qui lui rappelaient inéluctablement tout le travail qu'il avait en retard. Même sa corvée de ronde de nuit ne le gênait pas plus que ça, puisqu'il avait donné rendez-vous à Eléna, son amie Gryffondor, afin qu'ils puissent partager le travail et lier ainsi l'utile à l'agréable. Lorsqu'il quitta la salle commune, le sourire aux lèvres, il se mit à fredonner le refrain d'une chanson moldue très vieille mais qu'il avait toujours aimée étant donné qu'il s'agissait d'une sorte d'héritage culturel venant de sa propre mère. Il ignorait d'où lui venait un tel sentiment de gaieté, mais ce dont il était sûr était qu'il aimait beaucoup sa liberté, et qu'il comptait bien sur sa camarade du soir de faire perdurer son état d'âme.

C'est devant la salle de bain des préfets qu'Altaïr retrouva Eléna, qui, contrairement à lui, ne semblait pas si enthousiaste à l'idée de passer sa soirée à chasser les éventuels fraudeurs venus défier toutes les lois régissant Poudlard. Il était ironique qu'il soit lui-même désormais à la place de ceux qui lui mettaient tant de bâtons dans les roues lorsqu'il essayait d'aller au delà de ses limites et de franchir ainsi la frontière si floue qui séparait le rationnel de l'interdit. Mais depuis les mois qu'il avait pris la fonction de préfet, il avait fini par s'habituer à son rôle, et il estimait qu'il lui convenait désormais à la perfection. Modeste le Debrooks. Arrivé devant sa collègue préfète, il arbora un sourire espiègle avant de lui donner une petite amicale dans les épaules. Et toujours aussi délicat.

-Hello miss Gilbert ! J'te propose qu'on ne traîne pas trop, histoire qu'on ne finisse pas à trois heures du mat' ! Aller, bouge toi !

Son énergie était débordante, il ne tenait plus en place. Il lui désigna un long couloir sombre qui le contraint à sortir sa baguette et à l'allumer à l'aide d'un #Lumos. Ignorant les protestations des vieux personnages de tableaux qui se perdaient peu à peu dans les bras de Morphée, les deux adolescents marchaient à vive allure et en rythme, frappant les dalles fraîches du sol énergétiquement. Apparemment, les élèves avaient décidé de rester sages ce soir-là, et le Serdaigle se demandait si c'était le froid qui les intimidait ou alors les éternelles et sévères punitions imposées par le directeur de l'école. Quoiqu'il en soit, c'était calme. Trop calme, justement.

-Qu'est-ce que tu me racontes de beau ? lança-t-il afin de lancer la conversation. Toujours une pro des potions au point de faire brûler mon chaudron ?

C'était sarcastique, bien évidemment, car il savait très bien que la mésaventure dans la Cabane Hurlante était entièrement de sa faute. Mais taquiner Eléna faisait partie de l'une de ses priorités ce soir-là, et il ne comptait pas se montrer clément.
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Aiko Wilkerson, Mar 16 Fév 2016 - 20:23


La tête reposée contre le mur, j'attendais Altaïr. Les yeux rivés sur une fenêtre, j'observais l'extérieur. Il y avait pas mal d'étoiles et la demi-lune, le ciel était bien éclairé. J'avais hâte de revoir le préfet des aigles, après tout, ça faisait pas mal de temps. Je me massais le cou. Un courant d'air frais passait à travers le couloir, j'entendais des bruits de pas. Je me décollais du mur et voyais le brun arriver. Il avait l'air... heureux, enthousiasme, énergétique. Une petite pile électrique. C'était marrant de voir autant d'entrain pour une simple ronde. J'abordais un petit sourire discret et le rejoignais, il était bien plus grand que moi. Il souriait et me tapais dans l'épaule. Ahah, son geste me faisait rire. Je lui rendais son coup avec un peu moins de force et commençais à marcher à ses côtés.

-Hello miss Gilbert ! J'te propose qu'on ne traîne pas trop, histoire qu'on ne finisse pas à trois heures du mat' ! Aller, bouge toi !
-Quel enthousiasme Al'.

Eheh, il m'avait décroché un beau sourire et m'avait redonné envie de faire cette ronde. C'était plutôt positif. On entrait dans un couloir assez sombre. Al' sortait sa baguette et l'allumait d'un lumos, super pratique. Apparemment, personne ne semblait avoir fugué de son lit, bonne nouvelle. Je marchais en rythme avec mon collègue et observais les tableaux. Ils dormaient presque tous. Ça devait être ennuyant d'être dans un tableau, on ne pouvait rien faire, juste se coltiner la tronche des élèves chaque jour, triste. On empruntait le couloir de gauche, quelques chandelles éclairaient notre chemin, mais rien de bien lumineux, l'aigle gardait sa baguette allumée. C'était bien calme ce soir.

-Qu'est-ce que tu me racontes de beau ? Toujours une pro des potions au point de faire brûler mon chaudron ?
-Pas grand chose à raconter, y'a une nouvelle gérante plutôt cool à Waddiwasi, je prends plus de plaisir à travailler là-bas maintenant, et toi quoi de beau ? Petite pause. J'crois que j'resterais une pro toute ma vie ahah, on refait le test quand tu veux. Nouvelle pause. Et les cours, ça va ? Pas trop dur ?

On continuait de marcher, traversant le couloir. C'était plutôt cool de discuter avec l'aigle, il était vraiment débordant d'énergie. J'étais contente de parler de la nouvelle gérante de Waddiwasi, Denger était vraiment une fille bien, je l'aimais beaucoup. En-tout-cas, pour parler de la potion, je voyais qu'il se souvenait toujours de notre première rencontre. On déambulait toujours dans les couloirs et on empruntait une nouvelle direction. Au tournant, je sursautais, prise de panique. Devant moi, Peeves, les bras croisés, le corps à l'envers. Il nous observait. Je me remettais de cette surprise et attendais de voir ce que l'esprit farceur allait dire. Mais rien. Il nous regardait toujours, on le regardait, il nous regardait. Oui bon, on allait pas passer la nuit à se dévisager, qu'est-ce qu'il voulait ?

- Tien, tien... QU'EST-CE QUE VOUS FAITES LA ?
-Oh non.. murmurais-je à l'attention d'Altaïr.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Altaïr Debrooks, Mer 17 Fév 2016 - 10:58


Pour être honnête, le Serdaigle doutait de trouver le moindre fraudeur en train de traîner dans les couloirs, mais au moins il passait du bon temps avec Eléna. À moins que les élèves se montraient de plus en plus ingénieux en ce qui concernait les entorses au règlement et les moyens de ne pas se faire surprendre par le membres du personnel, dans ce cas la tâche des préfets était bien plus complexe qu'il ne l'avait présumé. Quoiqu'il en soit, Altaïr n'avait pas envie de jouer au chat et à la souris toute la nuit, et le fait que des délinquants en herbe avaient décidé de se confronter aux lois de la légalité ne l'inquiétait pas plus que ça, c'était leur problème après tout. Et il se sentait toujours égoïste de jouer les moralisateurs avec eux alors qu'il était le premier à se manifester lorsqu'il était question d'aller à l'encontre des règles édictées par Kholov.

-Pas grand chose à raconter, y'a une nouvelle gérante plutôt cool à Waddiwasi, je prends plus de plaisir à travailler là-bas maintenant, et toi quoi de beau ? J'crois que j'resterais une pro toute ma vie ahah, on refait le test quand tu veux. Et les cours, ça va ? Pas trop dur ?

Il sourit, légèrement gêné. C'est vrai que la nouvelle gérante de la boutique de farces et attrapes était sympathique, il l'avait constaté lors de l'animation de Noël à Waddiwasi, mais il ne pouvait s'empêcher d'associer son souvenir au baiser qu'elle lui avait donné sur la joue, devant tout le monde. Carrément gênant, même pour un adolescent aussi extraverti qu'Altaïr

-Ah oui, je l'ai rencontrée pour Noël, c'est vrai qu'elle a l'air...cool. De mon côté, rien de bien passionnant, la routine, m'enfin si on peut parler de routine à Poudlard. Pour ce qui est des cours, c'est pas si évident, j'essaye de suivre mais avec le Quidditch et le poste de préfet, c'est pas évident d'être à jour dans mes révisions. Mais bon, j'pense que t'es bien placée pour me comprendre. D'ailleurs, j'compte bien t'en faire voir de toutes les couleurs pour le prochain match, on joue contre vous.

Nouveau sourire, et ils se remirent en marche. Leurs ombres formées grâce au faisceau lumineux, qui brillait à l'extrémité de la baguette d'Altaïr, semblaient déformées et informes, mais le jeune homme ne pouvait détacher ses yeux du spectacle qu'elles offraient. Il y avait quelque chose de mystérieux dans ce phénomène, qui l'attirait mais qui en même temps le repoussait, dans un mélange de fascination et d'inquiétude. Désormais perdu dans ses pensées, le préfet ne vit pas tout de suite que son amie s'était arrêtée, puis il lui suffit d'un unique regard pour lui faire comprendre ce qui clochait. Peeves, dans toute sa splendeur, les observait d'un oeil mesquin et mauvais, comme s'il cherchait déjà des stratagèmes pour leur faire regretter leur petite virée nocturne. Soupirant, le Serdaigle eut l'impression de revenir quelques années auparavant, lorsqu'il avait déjà eu affaire à l'esprit frappeur...et qu'il avait fini à l'infirmerie pour être tombé dans les escaliers et qu'il avait écopé d'une retenue pour avoir entrepris une escapade nocturne. Autant vous dire qu'il n'avait pas vraiment envie que l'histoire se répète.

-Tiens, tiens... QU'EST-CE QUE VOUS FAITES LA ?
-Oh non..
-Hé, mon pote, improvisa Altaïr, on bosse nous donc au lieu de te la couler douce tu f'rais mieux de nous foutre la paix ou alors on en parle à Kholov. Ou au Baron Sanglant, au choix.

À la seconde où les mots avaient jailli de sa bouche, il savait qu'il allait regretter son impertinence. Il fallait toujours se montrer délicat et rusé avec Peeves, et Altaïr venait sûrement de le mettre davantage en rogne...ou au contraire de l'amuser encore plus, ce qui n'était guère mieux. Au moins, ses menaces pouvaient peut-être fonctionner. Tout le monde connaissait les faiblesses de l'esprit frappeur, et s'il y avait bien une personne qu'il craignait plus que tout, c'était bien le Baron Sanglant. Peut-être qu'il venait de leur faire gagner un peu de temps. Ou pas.

-Tu crois vraiment que le Baron en a quelque chose à faire de deux idiots dans votre genre ? ALORS, ON FAIT MOINS LES MALINS !
-Euh, glissa-t-il à l'intention d'Eléna, on ferait peut-être mieux de se tirer. Maintenant.

Le Serdaigle attrapa la main de la Gryffondor, et l'emmena avec lui à l'autre bout du couloir au moment où une pluie d'un liquide visqueux venue de nulle part tombait à l'endroit où il se trouvait quelques secondes auparavant. Finalement, la soirée serait plus longue que prévue. Mais dans un sens, elle serait mémorable !
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Aiko Wilkerson, Mer 17 Fév 2016 - 23:29


Mon coeur s'était remis à battre normalement. Il m'avait fait une sacrée peur ce sale esprit. Je soufflais. Je n'avais jamais, mais alors jamais aimé Peeves. Déjà, il m'avait traversé le tout premier jour de mon entrée a Poudlard. A chaque fois que j'étais tombée dessus, il m'avait hurlé dans les oreilles et/ou tendu un piège. Je me souvenais particulièrement du jour où je me promenais tranquillement dans le château avec des livres en main. J'étais contente d'aller les rendre à la bibliothèque lorsqu'il est apparu. Il tenait un sceau, mais pas n'importe quel sceau. Non non. Un sceau rempli de mucus de veracrasse. Il l'avait déversé sur moi. Mes cheveux. Mes habits. Mes livres. Je le haïsais. Je n'avais plus peur de lui. Maintenant, je me contentais juste de l'ignorer et... ça marchait plutôt bien. Sans grand étonnement, il m'hurlait une fois de plus dans les oreilles. Qu'est-ce qu'il voulait encore ?

-Hé, mon pote, improvisa Altaïr, on bosse nous donc au lieu de te la couler douce tu f'rais mieux de nous foutre la paix ou alors on en parle à Kholov. Ou au Baron Sanglant, au choix.

Oh non... Ma tête s'écroulait en avant. On était clairement dans la m*rde. J'aimais la réponse d'Altaïr, mais contrarier Peeves pour ensuite lui parler baron sanglant c'était un peu comme mettre un pied dans la tombe. Il n'allait pas nous lâcher. J'imaginais déjà des sortilèges pour m'en débarrasser ou des leurres pour le fuir mais... rien ne me venait à l'esprit. Je soupirais et attendais de voir ce qu'il se passerait. Altaïr semblait toujours débordant d'énergie et n'avait pas peur de réveiller la folie du pire fantôme de Poudlard. Je m'attendais au pire. Aller Peeves, fait éclater la tempête et on n'en parle plus. Il lisait presque dans mes pensées. Pas une minute de répit, le revoilà en train de gueuler tout ce qu'il pouvait.

-Tu crois vraiment que le Baron en a quelque chose à faire de deux idiots dans votre genre ? ALORS, ON FAIT MOINS LES MALINS !
-Euh, dit Al' en me regardant, on ferait peut-être mieux de se tirer. Maintenant.
-Go.

Je tournais ma tête vers le préfet. Il voulait partir ? Mais quelle merveilleuse idée. Il attrapait ma main, je me laissais faire. On commençait à courir. Toujours accrochée à Altaïr, je longeais le couloir en lui emboîtant le pas. On arrivait à un tournant lorsqu'un liquide bizarre tombait du plafond. Un piège ? Pas de doute, c'était bien l'oeuvre du farceur. je m'arrêtais net et reculais. Ce qu'il y avait par terre, c'était de la bave de troll, l'un des trucs les plus dégoutant au monde. Je me retenais de vomir, l'odeur était atroce, il ne fallait pas rester là. Je prenais les devants en contournant la flaque, je tournais la tête pour voir que le fou nous suivait toujours. Je recommençais à courir, il fallait le semer à tout prix. C'était le moment de faire du sport, aller, fallait que je tienne, j'allais pas rendre l'âme maintenant.

-REVENEZ BANDE D'ABRUTI ! VOUS NE VOUS EN TIREZ PAS COMME CA !!
-Faut le semer cet enfoiré.

Je courais. P'tain ma baguette tombait de ma poche, je m'arrêtais et détachais ma main de celle de l'aigle. Je me baissais pour ramasser l'objet important, c'était repartit pour une course folle. Heureusement, le château était super grand, mais on allait avoir du mal à se planquer, Peeves connaissait l'endroit bien mieux que nous. Je courais en rythme au côté d'Altaïr. Pourquoi ne pas le taquiner un peu tien.

-Aller c'est le moment de me montrer que t'es un grand sportif. Je reprenais mon souffle. On est mieux que sur un balais hein ? Disais-je ironiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Attention au piège

Message par : Altaïr Debrooks, Jeu 18 Fév 2016 - 13:05


Une petite course poursuite improvisée dans les couloirs de Poudlard, et de nuit qui plus-est, ça ne pouvait que plaire à Altaïr. Peeves représentait certes un obstacle à leur tranquillité, mais en même temps il stimulait l'adrénaline qui circulait dans leurs veines, et sans elle, le Serdaigle songeait qu'il s'amuserait beaucoup moins et qu'il se laisserait dominer par son esprit rationnel. Parfois, il avait juste besoin de courir, se libérer de toute contrainte et surtout d'arrêter de réfléchir. Et ce soir-là, l'esprit frappeur, aussi détestable qu'il soit, lui offrait une occasion d'oublier momentanément ses maux et de prendre un bain d'adrénaline pure. En plus, partager cette aventure avec Eléna la rendait bien plus amusante que s'il l'avait vécue seul. La compagnie que lui accordait la Gryffondor lui faisait le plus grand bien puisque aussi paradoxal que cela pouvait lui paraître, le château lui semblait terriblement vide depuis quelques mois, probablement parce qu'il n'avait plus beaucoup de personnes sur qui compter. Heureusement, il avait encore Myosotis, mais il avait l'impression qu'il s'agissait de son dernier support à Poudlard : la présence d'Eléna lui prouvait peut-être qu'il avait tort, et que d'autres personnes comptaient pour lui.

-REVENEZ BANDE D'ABRUTI ! VOUS NE VOUS EN TIREZ PAS COMME ÇA !!
-Faut le semer cet enfoiré.
-Bonne idée Gilbert, on t'a déjà dit que tu étais une Serdaigle refoulée ? lança-t-il afin de la provoquer, un sourire au coin des lèvres.

Courir, toujours courir, chercher une issue, et se remettre à courir. Peeves continuait de braillait derrière eux ce qui rendait la tâche assez compliquée étant donné qu'il avait sans doute alarmé la moitié des personnes du château. Si un professeur les surprenait, il aurait probablement du mal à croire qu'ils étaient en pleine ronde nocturne, en les voyant ainsi essoufflés, mais en même temps étonnamment amusés. Les préfets devenaient ainsi en quelque sorte les fraudeurs, ce qui permettait à Altaïr de revivre les moments où il n'était pas affublé de son insigne de préfet et où il était surtout réputé pour aller en permanence à l'encontre du règlement de Poudlard. Aujourd'hui, les élèves le voyaient probablement comme l'insupportable préfet que lui-même abhorrait plusieurs années auparavant, mais au moins avoir de telles fonctions sous la direction de Kholov leur accordait plusieurs privilèges que l'on ne pouvait négliger.

-Aller c'est le moment de me montrer que t'es un grand sportif. On est mieux que sur un balais hein ?
-Franchement, je ne cracherai pas sur un balai là maintenant, répondit-il en souriant.

Jouer au Quidditch n'avait rien de comparable avec le sport que pratiquait les moldus. Altaïr en avait fait l'expérience lors d'un cours de Théodore, et il devait admettre que voler sur un balai était une ballade de santé comparé à la course à pied, la natation ou encore le cyclisme qu'aimaient pratiquer les moldus. Et lui qui se croyait sportif ! Un coup d'oeil derrière son épaule lui apprit que Peeves se rapprochait encore plus dangereusement ce qui ne pouvait qu'être mauvais signe. Progresser sans réfléchir avait bien des avantages, mais le Serdaigle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il serait préférable de rassembler ses idées ne serait-ce que quelques secondes pour évaluer l'urgence de la situation. S'ils continuaient comme ça, les deux adolescents allaient finir par être épuisés, contrairement à l'esprit frappeur qui avait la chance de ne pas être victime des faiblesses du corps humain. Pendant que leur poursuivant les assaillait de bombabouses et de noms d'oiseaux, qu'ils esquivaient avec plus ou moins de facilité, Altaïr se mit à réfléchir à un endroit où ils auraient pu se réfugier. Les toilettes de Mimi Geignarde ? C'était une bonne idée, mais le pauvre fantôme deviendrait alors victime du cynisme de Peeves, et ce serait malsain de leur part de réaliser un tel transfert. La Salle sur Demande ? Difficile d'accès. La Grande Salle ? Probablement fermée à cette heure-ci. La bibliothèque ? Bonne cachette, mais facile à découvrir.

-T'as des idées où on pourrait se planquer ? demanda-t-il à Eléna, tout en la poussant dans un couloir sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Attention au piège

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6

 Attention au piège

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.