AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 3 sur 10
Dans des escaliers délabrés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Flora Sulivan
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Sam 21 Fév 2015 - 9:42


La jeune blonde buvait les paroles de son amie, l'épopée était tellement bien racontée voir même chantée. La voix de Laurae avait quelque chose, à croire qu'elle avait été orateur dans une vie antérieure. Flora connaissait très vaguement cette histoire, du moins elle ne connaissait que la fin. Les histoires de la sorte étaient tellement belles qu'elles rendaient la jeune Sulivan rêveuse, en se demandant même parfois si ces mythologies n'avaient pas réellement existées tellement qu'elles étaient bien narrées.

«  Tu racontes tellement bien, mieux qu'un livre »

Bon en même temps les livres moldus étaient très ennuyants, les images ne bougeaient pas du tout, et restaient immobiles comme si elles étaient inanimées. C'est pourquoi parfois Flora préférait nettement prendre des ouvrages sorciers, car au moins les personnages dans les récits faisaient leur petite vie. Elle se souvint d'une fois, lors des vacances de Noël sa sœur était tombée sur un livre sorcier, et qu'elle fut interloquée de ne voir que l'encadrée du personnage sans le voir dedans, et qu'elle avait été encore plus surprise lorsqu'elle le vit revenir bredouille pour reprendre la posture.

« Je me souvenais vaguement de cette épopée, enfin surtout la fin... Je ne les pas toutes lu, notamment celle ci »

Lorsque la Jaune et Noire tourna la tête vers son amie, elle la vit ouvrir les yeux, elle avait récité les yeux fermés. Flora ne pouvait pas du tout faire comme ça, déjà elle était assez intimidée de le faire comme ça. La jeune brune se racla la gorge et reprit



-En tout cas... voilà ce qu'on raconte sur ce mythe qui suit celui de Narcisse.


La jeune blonde resta silencieuse, c'était l'une des plus belles histoires qu'elle avait entendu, peut être que parfois la façon de la dire était beaucoup plus efficace que de la lire d'une manière monotone. Avec les propos de la jeune fille, elle pouvait complètement s'imaginer les scènes, la punition d'Echo par la Reine des Dieux Héra, comment elle s'était transformée en pierre suite à sa punition car rongée par le chagrin de ne pouvoir que répéter les mots déjà dit.

« Tu devrais devenir professeur d'Histoire de la magie toi... » dit elle sérieusement

Flora se dit que finalement avec un professeur comme Laurae, les cours seraient beaucoup moins monotones et soporifiques que les cours d'aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Laurae Syverell, Sam 21 Fév 2015 - 11:26


La jeune Syverell demanda carrément une bouteille entière d'Hydromel et le bu au goulot. Preuve encore de sa vie de pur marin ! Les elfes surprit, la regardait curieusement mais retournèrent à leurs travail, plus enjoués que jamais.


«  Tu racontes tellement bien, mieux qu'un livre »



Hmm.. Merci


Les joues de l'irlandaise rosirent encore un peu plus. Elle n'avait pas vraiment l'habitude des compliments, et parfois même les refusaient poliment mais, par le fait qu'elle se sentait rougir, elle ne pouvait pas vraiment refuser le compliment sans bégayer. 


« Je me souvenais vaguement de cette épopée, enfin surtout la fin... Je ne les pas toutes lu, notamment celle ci »



La jeune fille sourit à nouveau. Elle la connaissait par coeur. Et en dehors de la mythologie celte ou asiatique, c'était son histoire préférée. C'était son grand père moldu qui les lui contait, et c'était lui qui lui avait appris a les réciter... Sans livre. 


« Tu devrais devenir professeur d'Histoire de la magie toi... »



Le sourire de la jeune Syverell se transforma en petite grimace moqueuse. C'est vrai qu'aujourd'hui les professeurs d'Histoire de la magie n'étaient pas très énergiques, mais au moins, il y avait le calme dans la classe... un peu trop...d'ailleurs.


- C'est gentil, mais je me réserve une autre formation que celui de professeur. Toutefois, plus tard, a ma retraite de guerrière pourquoi pas, sauf si je deviens aussi aigris et bourrue que mes grand parents ! Et crois moi, parfois, ça commence déjà à être le cas. 


Le monde était véritablement en danger dans les temps qui courraient. Et Laurae ne se voyait pas enseigner à des élèves à ces moments. Toutefois, si elle devait devenir professeur, ce serait la première à les protéger. 


- Pour le moment... J'utiliserais ça, elle montra sa tête, pour ceci, elle lui montra sa baguette. Bois d'Aulne et plume d'Hippo. Le jour ou j'en aurais fini, je sais que cette baguette se brisera, ou ne fonctionnera plus, car j'aurais changer de but, et mes valeurs ne seront plus celle que ma compagne de bois voudra.


Elle avait un air nostalgique et fit apparaître silencieusement un superbe corbeau aux voluptes d'argents devant elles. Le métier qu'elle avait choisi était dangereux. Et elle comptait sur la discrétion de ce qu'elle était vraiment pour pouvoir survivre, et protéger... et passer ses 30 ans. La directrice des Gryffondors Miss Wilson et elle avaient eu une grande discussion. Et dorénavant, la jeune femme choisira les murs sur lesquels elle devra foncé, sauter ou contourner si elle ne voulait pas finir en pâté pour cagoulés. 


- Et c'est aussi pour ça que je lègue... mon petit coin secret. Au cas ou, si je ne reviens pas... A poudlard. *Ou, si je ne reviens pas du tout*. 


Elle avait pensé ses derniers mots. Elle n'avait pas peur de mourir, et quand le jour viendra, elle rejoindra son frère jumeau et ses ancêtres... Au Wallaha comme disent les nordiques. 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flora Sulivan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Sam 21 Fév 2015 - 16:39


Flora remarqua alors que le compliment énoncé avait fait rosir la jeune brune, mais de toute façon la jeune Irlandaise le pensait vraiment, ce n'était pas pour lui faire plaisir, non elle le pensait. Lorsqu'elle évoqua alors l'enseignement de l'histoire de la magie, la jeune blonde vit alors le sourire de son amie se transformer en grimace, montrant bien que cette voie ne l’intéressait pas, après tout qui pouvait aimer cette matière ennuyeuse, que Flora tentait tant bien que mal de sécher, sans y parvenir , car elle savait que son père lui enverrai en moins d'une journée une beuglante.

Elle pensait à ça, car une fois en première année, elle n'avait pas réussi à se lever un matin pour le cours de métamorphose, qu'elle n'aimait pas aussi, et ni une ni deux, son père lui envoya l'après midi même une beuglante pendant le déjeuner la faisant rougir jusqu'aux oreilles, elle avait tellement eu honte qu'elle aurai voulu disparaître. Pour en revenir à l'avenir de Laurae, elle avait sûrement autre chose en tête, une ambition, c'était bien car même Flora avait en tête son métier, et ne comptait pas exercer autre chose.

C'est gentil, mais je me réserve une autre formation que celui de professeur. Toutefois, plus tard, a ma retraite de guerrière pourquoi pas, sauf si je deviens aussi aigris et bourrue que mes grand parents ! Et crois moi, parfois, ça commence déjà à être le cas. 

Les paroles de la jeune brune vinrent confirmer la grimace tirée quelques minutes avant. Guerrière ? Quel était ce métier ? Flora l'ignorait et n'avait pas envie de rester dans le flou.

« Guerrière ? Ça consiste en quoi ? C'est comme les Aurors ? »

Puis elle apprit qu'il était possible qu'elle devienne professeur après la retraire de son futur métier, si elle ne devenait pas aigris comme ses grands parents. Ceci fit sourire la jeune blonde, l'aigreur faisait partie de la vie de chaque personne âgée. Toutes les personnes ayant passées un certain âge, devenaient désagréables comme parfois son grand père paternel, qui n'était jamais satisfait.

-Pour le moment... J'utiliserais ça,, pour ceci,

En disant ceci, la jeune brune lui montra dans un premier lieu sa tête, et lui désigna sa baguette.

-Bois d'Aulne et plume d'Hippo. Le jour ou j'en aurais fini, je sais que cette baguette se brisera, ou ne fonctionnera plus, car j'aurais changer de but, et mes valeurs ne seront plus celle que ma compagne de bois voudra.


Flora vit alors Laurae faire apparaître un corbeau majestueux d'une couleur argenté qui vola devant elles. Plus le temps passait, plus la jeune blonde remarquait que son interlocutrice était froide, non pas froide dans le sens ou elle ne voulait pas parler, mais plutôt morose et triste.

-Et c'est aussi pour ça que je lègue... mon petit coin secret. Au cas ou, si je ne reviens pas... A poudlard.

Flora resta silencieuse pendant quelques temps et arqua un sourcil comme pour essayer de comprendre, que voulait elle dire par là ? La jeune blonde tenta tout de même une question

« Tu es sûre que ça va »
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Laurae Syverell, Mer 25 Fév 2015 - 2:26


[Pardon du retard :( j'ai eu beaucoup a faire!]


En voyant le corbeau, Laurae fut prise d'une douce chaleur passagère. Cet animal lui procurait le plus grand bien. 

« Guerrière ? Ça consiste en quoi ? C'est comme les Aurors ? »

La jeune fille sourit, et plongea son regard dans celui de sa nouvelle amie.

- Exact ! Ou Phénix. Quelque peu dangereux mais... je sais que c'est ma vocation! J'ai eu un Optimal a mes ASPICs blancs. Quand je finirai mes études et que j'aurais le plus d'ASPICs possible, je verrais comment rejoindre les rangs des "guerriers" contre les mages noirs. 

La jeune fille avait du remarqué son air triste car elle lui demanda si ça allait. Certaines personnes à la place de l'irlandaise auraient répondu qu'ils vivaient dans une famille pauvre de marin, que ses parents tout deux sorciers n'étaient pas allées souvent en cours et n'ont même pas chercher a continuer leurs études à l'âge de 15 /16 ans. Qu'ils avaient un frère mort noyé il y a de cela quelques années. Et qu'ils avaient choisi, ironiquement, la voie d'Auror ou de Phénix car ils avaient plus rien a perdre. Sauf que Laurae ne le voyait pas comme ça, elle était beaucoup trop forte mentalement pour se laisser abattre. 

- Je vais très bien, je pensais juste que je devais encore beaucoup travailler pour devenir plus forte! 

Elle avait dit cela en étirant un sourire sincère à sa cadette. Un ton déterminé était sortie de sa bouche aux lèvres tentatrices. 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flora Sulivan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Jeu 26 Fév 2015 - 9:12


La jeune blonde écoutait alors les explications concernant le métier de guerrière, car elle n'avait jamais entendu ce terme auparavant.

« - Exact ! Ou Phénix. Quelque peu dangereux mais... je sais que c'est ma vocation! J'ai eu un Optimal a mes ASPICs blancs. Quand je finirai mes études et que j'aurais le plus d'ASPICs possible, je verrais comment rejoindre les rangs des "guerriers" contre les mages noirs »

Flora esquissa un sourire amicale, elle admirait tellement les personnes pleine d'ambitions comme ça, surtout pour s'attaquer à des mages noirs... Elle même savait ce qu'elle voulait faire plus tard, mais ceci n'avait rien a voir avec les personnes penchant pour la magie noire, elle qui voulait devenir médicomage, trouvait sa vocation tellement respectueuse...
Mais elle ne put s'imaginer le pire !! Et si celle ci perdait la vie pendant un duel de sorcier ?? Car les mages noirs n'étaient pas du genre à faire des duels en respectant les règles à la lettre, ils useraient facilement et sans avoir une once de scrupule des sortilèges impardonnables.

A poudlard, il arrivait aussi parfois que des élèves se provoquent, mais n'ayant pas assez de connaissances et surtout pas assez de force, ils ne pouvaient lancer un doloris ou même un avada kedavra !! Mais à l’extérieur, les mangemorts ne pensaient pas pareil, et c'est ce qui faisait peur à la jeune blonde...

« C'est très noble de ta part, de pencher pour cette vocation, mais les mangemorts n'ont aucun remords à utiliser les sortilèges impardonnables... Tu t'y es préparée ? »

Flora très attentionnée, remarqua très rapidement lors sa mine attristée,mais son amie lui répondit très rapidement et d'une façon assez determinée que tout allait bien, et qu'elle devait devenir plus forte.. La jeune blonde lui sourit, elle la crut sur parole, ceci était sûrement du aux ASPICs, cette mine déconfite était aussi dû à son futur métier ce qui était compréhensible..

« De toute façon je suis là, si tu as besoin de parler, mais je peux comprendre que les ASPICs et ton futur métier te prennent un peu de ton temps »
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Laurae Syverell, Jeu 26 Fév 2015 - 9:33


Laurae était encore dans ses éternelles réflexion mentale. Son futur métier l'angoissait, la fascinait... et la terrifiait mais en même temps, elle savait que c'était sa place et qu'elle ne pourrait vraiment que rentrer dans cette vocation. Elle était faite pour ça, et c'était tout. Elle ne cherchais pas plus loin. Toutes ses réflexions l'avait menée à une conclusion : mais alors qui? Quelqu'un d'autre? Pourquoi pas elle? 


« C'est très noble de ta part, de pencher pour cette vocation, mais les mangemorts n'ont aucun remords à utiliser les sortilèges impardonnables... Tu t'y es préparée ? »



La jeune Syverell laissa son regard vagabonder un peu sur les plantes qui poussaient deçà delà de la cuisine. Et eu soudain un sourire.


- Tu sais, ces plantes aromatiques sont plantée pour être utilisé... Mais ne peuvent pas échapper au faite qu'elle soient bouillie, cuite, hachées.. Toutefois, à la fin, c'est leurs arôme qui donne un superbe repas. 


C'était quoi cette phrase? Elle se prennait pour une érudit ou quoi? Quoi que, c'était finalement bien trouvé cette improvisation. Toutefois, l'irlandaise voulu clarifier ses propos.


-Moi, je sais que je suis né que pour ce métier. Je sais que je vais devoir affronter des monstres en magie noire. Je sais que je vais devoir subir des sortilèges impardonnable mais je sais aussi qu'il y en aura que deux sur trois qui vont fonctionner. Les plus terribles. Mais au fond... Je vais pouvoir peut être faire bouger les choses. Même si je meurs. Affaiblir un peu leurs ordre, en capturer... Ce qui est bien avec la magie, c'est que si c'est trop dangereux, et que nous pouvns pas le capturer sans le tuer, il faut penser à le cogner suffisamment mortellement, ou le propulsé dans le vide, sans avoir recours à l'Avada ou à la magie noire. Moins de chance de le tuer, mais plus de chance pour l'arrêter à ses activités et à le rendre légume.


Tout revenait à la cuisine décidément ! La jeune femme s'était pris de nombreux coups en Défense contre les forces du mal, et avait même fini par être écrasée sous un tronc d'arbre. Alors, pour ce qui est des coups et des blessures, elle avait le compta... Bien qu'elle n'aimait pas forcément avoir mal, ele arrivait toutefois à contenir des douleurs bien qu'insupportable. Et ce n'est surement pas elle, qui parlerai sous un sortilège Doloris. Elle s'était tout de même sorti bien amoché du tronc avant l'arrivée de Boccini. Même si une branche lui avait ouvert l'abdomen. Oui oui... ouvert. 


« De toute façon je suis là, si tu as besoin de parler, mais je peux comprendre que les ASPICs et ton futur métier te prennent un peu de ton temps »



La jeune Syverell sourit à sa cadette une nouvelle fois. Puis lui fait un clin d'oeil.


- C'est gentil à toi. Pour ce qui est de mon futur métier, ne t'en fais pas je suis pas encore salariée! Et pour ce qui est des ASPICs, je connais presque tout sur le bout des doigts, et je m'entraîne énormément. Il me faudra bien des pauses de temps en temps! 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flora Sulivan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Jeu 26 Fév 2015 - 16:05


« - Tu sais, ces plantes aromatiques sont plantée pour être utilisé... Mais ne peuvent pas échapper au faite qu'elle soient bouillie, cuite, hachées.. Toutefois, à la fin, c'est leurs arôme qui donne un superbe repas. »

Flora leva un sourcil ne comprenant pas trop le lien entre cette phrase et ce qu'elle voulait vraiment lui faire comprendre. Cependant elle ne la coupa pas pour autant, elle voulait peut être faire passer un message à travers cette phrase, mais bon la jeune blonde n'avait pas compris la subtilité de ce message... La phrase que voulait dire sa camarade était en comparaison de la vie d'un auror ou d'un guerrier, ils pouvaient être morts ou même torturés, cela ne changeait pas la bonne image qu'ils donnaient d'eux.. Malgré tout la jeune Irlandaise sourit à son amie, ne sachant que dire pour le moment.

« Moi, je sais que je suis né que pour ce métier. Je sais que je vais devoir affronter des monstres en magie noire. Je sais que je vais devoir subir des sortilèges impardonnable mais je sais aussi qu'il y en aura que deux sur trois qui vont fonctionner. Les plus terribles. Mais au fond... Je vais pouvoir peut être faire bouger les choses. Même si je meurs. Affaiblir un peu leurs ordre, en capturer... Ce qui est bien avec la magie, c'est que si c'est trop dangereux, et que nous pouvons pas le capturer sans le tuer, il faut penser à le cogner suffisamment mortellement, ou le propulsé dans le vide, sans avoir recours à l'Avada ou à la magie noire. Moins de chance de le tuer, mais plus de chance pour l'arrêter à ses activités et à le rendre légume. »

Ce que venait de dire la jeune brune, fit glacer le sang de Flora, elle parlait de sa mort d'une manière détachée, sans même faire paraître une once de peur.. Elle était vraiment ce genre de filles dures et pleines de force mentale, chose qui était rare chez les filles de cet âge... En général les filles avaient peur de tout et de rien, alors que Laurae non, elle ne ressentait pas les choses ou du moins ne le laissait pas paraître...

Flora elle même n'aurait pas pu faire ce métier, plein de danger et se voir peut être mourir jeune n'était pas du tout un plan pour son avenir proche, elle qui voulait fonder une famille et voir grandir ses futurs enfants.. Hélas les gens n'étaient pas tous pareils et heureusement d'ailleurs, car sinon personne ne voudrait faire auror ou guerrier.

« Tu ne ressens rien lorsque tu parle de ça ?? Moi j'ai peur rien que d'y penser.. » dit elle en frémissant

Puis son amie lui fit un clin d'oeil en ajoutant

« C'est gentil à toi. Pour ce qui est de mon futur métier, ne t'en fais pas je suis pas encore salariée! Et pour ce qui est des ASPICs, je connais presque tout sur le bout des doigts, et je m'entraîne énormément. Il me faudra bien des pauses de temps en temps ! »

La jeune blonde fut alors contente d'entendre dire qu'elle connaissait tout sur le bout des doigts, en synonyme que ses ASPICs étaient acquis d'avance, et surtout que pour le moment elle n'était pas encore guerrière, Flora espérait tellement la voir changer d'avis, car perdre des amis n'étaient la meilleure chose à ressentir.

« Moi aussi je sais ce que je veux faire plus tard » dit elle pour ne pas rester dans une triste ambiance


Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Laurae Syverell, Jeu 26 Fév 2015 - 16:48


Si elle ressentait quelque chose? Non.. et oui. Certaines personnes trouvaient ça égoïste de devenir auror ou phénix, sans penser à sa famille ou ses amis.. Que deviendront-ils si jamais elle était tué? Ils seront tristes, meurtris... Mais Laurae ne voyait pas les choses comme ça. Jamais sa famille ne la vendrait, et elle sait que ses parents avaient la même mentalité aussi férrue qu'elle. Et quand a ses amis, elle pensait qu'ils était assez ouverts pour se dire que si elle faisait ce métier c'était aussi pour eux. Alors si jamais elle mourait et qu'ils la détestaient tant pis. Elle les aura servis au mieux et n'avait pas besoin de reconnaissance. Aucunement. Elle ne faisait pas ça pour l'honneur ou les récompenses.


- Ca me rend seulement triste de voir que l'on est obligé de faire ce genre de métier contre a haine et le chaos généré par des terroristes mages noirs. Et je me fiche de savoir si on me déteste ou non par mes choix. Je cherche aucunement les lauriers.


La jeune Syverell haussa les épaules.


« Moi aussi je sais ce que je veux faire plus tard »



-Ah oui? Raconte moi !


L'irlandaise fut soudainement très intéressée sur la question. Pas qu'elle en avait un peu marre de parler d'elle, mais c'était surtout car elle ne connaissait pas encore grand chose de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flora Sulivan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Ven 27 Fév 2015 - 18:00


-Ca me rend seulement triste de voir que l'on est obligé de faire ce genre de métier contre a haine et le chaos généré par des terroristes mages noirs. Et je me fiche de savoir si on me déteste ou non par mes choix. Je cherche aucunement les lauriers

La jeune blonde regardait son amie parler, elle comprenait tout à fait ce qu'elle ressentait, la tristesse de faire la guerre contre des personnes avides de pouvoir et d'envie de dominer le monde... Mais malgré que ce métier n'était pas fait pour des jeunes adultes fraîchement sortis de Poudlard, cela ne rebutait pas du tout la jeune brune au contraire... Enfin elle n'allait pas lui répéter que cela pouvait la mettre en danger, car Laurae savait pertinemment ce qui l'attendait, donc pourquoi lui rabâcher ?

Puis l'atmosphère changea et sembla être moins lourde lorsque Flora évoqua son futur métier.. La médicomagie était comme une évidence pour elle, c'est pour ça qu'elle se devait d'être studieuse en potions, médicomagie et en sortilèges, car pour elle c'étaient les trois matières qui étaient essentielles pour être un bon médicomage... Cependant pour le moment elle ne savait pas trop comment s'y prendre.. Faire un stage lors de sa septième année ?? Elle verrait en temps voulu de toute manière..

« J'aimerai devenir médicomage, être la au service des personnes blessées.. »

Puis en souriant à son amie, elle ajouta avec un clin d'oeil

« Peut être même que je te soignerai, alors tâche d'être gentille avec moi »

Puis Flora se gratta le crâne, elle ne savait pas combien de temps, elles avaient discuté mais en tout cas elle avait rencontré une très gentille personne, pleine de vie..
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Laurae Syverell, Ven 27 Fév 2015 - 18:19


Lorsque Flora avait annoncé son désir de devenir médicomage, Laurae eut un profond respect pour sa camarade. La médicomagie était quelque chose de vraiment complexe, et c'était un métier très utile. Surtout par les temps qui couraient ! Les potions, sortilèges, médicomagie étaient les matières ou Laurae  avait le plus de mal... Bien qu'elle se débrouillait plutôt bien en sortilège et en potion. 

- C'est un très bon métier ! Tu peux être fière de ton projet.

La jeune Syverell lui sourit encore une fois et eu un petit rire alors qu'elle lui entonna ces mots:

« Peut être même que je te soignerai, alors tâche d'être gentille avec moi »

-Oh ! Un médicomage me laisserai me vider de mon sang, même si je suis aigrie? pauvre de moi !  

Un petit rictus s'échappa de ses lèvres et elle cligna d'un seul œil. Elle aimait beaucoup Flora. Elle avait un but, et l'irlandaise avait bien fait de venir lui parler. Elle avait comme un don instinctif qui lui permettait de savoir qui était les bonnes personnes. Et elle allait pouvoir s'en servir plus tard. En regardant par les vitres elle découvrit qu'il allait bientôt être l'heure du dîner, et les elfes les regardaient un peu gênés.

- Il ne faut pas trop tarder. On va s'apercevoir de notre absence en haut. Remontons ! Nous nous reverrons vite ! Je crois être à l'étage au-dessus dans nos dortoirs. Si tu veux me rendre visite, n'hésite pas ! Je vais a la salle commune, j'ai un peu trop manger ici !

La jeune femme ne repassa pas par le passage secret mais par l'entrée principale de la cuisine, invitant Flora à la suivre avant de la quitter pour quelques temps.

- Ce fut un plaisir futur médecin ! J'espère te revoir bientôt. Et si tu as besoin pour quelques formes de défenses, n'hésite pas à me le demander ! 

Elle s'inclina, forme comique mais aussi respectueux, rendant la chose très amical. 

[Je te laisse le soin de fermer le RP, ça m'a énormément plût! Merci à toi ! Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flora Sulivan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Flora Sulivan, Sam 28 Fév 2015 - 10:17



-C'est un très bon métier ! Tu peux être fière de ton projet.

La jeune blonde en fut flattée, il était vrai que son futur métier était assez intéressant, tout d'abord il fallait prêter assistance aux personnes malades, suite à diverses sortilèges ou potions ingurgités.. Cependant rien n'était gagné pour l'instant, car il fallait tenir le coup en ayant toujours des bonnes notes dans les principales matières..

-Oh ! Un médicomage me laisserai me vider de mon sang, même si je suis aigrie? pauvre de moi !

La jeune Irlandaise sourit à son amie, sa plaisanterie avait bien été prise par la jeune blairelle qui souriait légèrement en clignant d'un seul œil. Après tout la jeune Jaune et Noire appréciait particulièrement le fait que Laurae lui avait ouvert son cœur, concernant son métier, en tout cas le peu de choses que la jeune blonde qu'apprit ce jour, ne pouvait que faire monter l'estime qu'elle avait pour son amie..

Flora jeta un regard vers la fenêtre, et remarqua alors que la nuit était subitement tombée, remplaçant des rayons lumineux légers qui illuminaient timidement le parc, ainsi que le lac.. Il devait être déjà très tard, mais la jeune blonde ne s'était même pas rendue compte du temps qui avait filé, c'était normal après tout, elles avaient été dans la pièce secrète de Laurae, puis ensuite discuter dans la cuisine..

-Il ne faut pas trop tarder. On va s'apercevoir de notre absence en haut. Remontons ! Nous nous reverrons vite ! Je crois être à l'étage au-dessus dans nos dortoirs. Si tu veux me rendre visite, n'hésite pas ! Je vais a la salle commune, j'ai un peu trop manger ici !

Flora acquiesça d'un signe de tête, elle n'avait pas tort, ils allaient sûrement s'en rendre compte de leur absence, car cela faisait longtemps qu'elles étaient ensemble et surtout dans la cuisine. Puis lorsque son amie lui dit où Flora pouvait facilement la trouver, la jeune blonde sourit, elle comptait faire un tour dans les couloirs et peut être se rendre dans la grande salle, peut être qu'elles se reverraient dans les dortoirs plus tard dans la soirée..

« Je pense aller faire un tour dans la grande salle, de toute façon on se retrouve ce soir dans les dortoirs »

-Ce fut un plaisir futur médecin ! J'espère te revoir bientôt. Et si tu as besoin pour quelques formes de défenses, n'hésite pas à me le demander ! 

La jeune Irlandaise souriante, lui retourna le compliment

« Ce fut un plaisir aussi pour moi futur guerrière.. Merci je n'hésiterai pas »

Puis elle suivit alors son amie, car la salle commune des Poufsouffle se trouvait non loin des cuisines.. Flora comptait l'accompagner devant la salle commune pour finalement la quitter et rejoindre la grande salle afin de voir ce qu'elle pouvait trouver à se mettre sous la dent..

[RP terminé... Merci également à toi pour ce PR ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Noah Alniott, Dim 5 Avr 2015 - 12:22


PV Liam Riu


Sept heures du soir, les élèves étaient pour la plupart dans la grande salle en train de diner. Noah était assise par terre dans ses appartements, le regard dans le vide. Elle n'était pas bien. Que faisaient les phenix au moment même ? November allait-elle sortir de son anorexie ? Voulait-elle que Jude atterrisse lui aussi à Poudlard pour mener une existence aussi misérable que la sienne ? Pouvait-il exister pire directeur que l'actuel ? Pourquoi Renata était morte, elle qui était une chique dame. Pourquoi le fantôme de Jendy semblait la hanter, encore, après tout ce temps ? Noah envoya valser la bouteille vide de vodka à l'autre bout de la chambre, elle se fracassa en plein de morceaux coupants.

-Haha. C'est con.

Et Noah se releva en titubant et en riant. Elle prenait tranquillement le chemin de la Grande Salle, sans se rendre compte qu'elle empestait l'alcool et ne marchait plus tout à fait droit. Le château lui semblait bien plus grand que d'habitude, en plus elle avait pris un couloir qui rallongeait son chemin. Quel bordel, ils auraient pu installer des plans. Plutôt que ces saloperies de fantômes qui indiquaient même pas les bonnes directions. Si seulement elle avait pu prendre son tapis volant. Elle allait réfléchir à une lettre qu'elle pourrait adresser au ministre pour avoir le droit de se promener partout en tapis volant, même dans le chateau. Et pour cause, elle était infirme à présent, sa jambe droite ne serait plus jamais la même. Elle rédigeait donc mentalement cette lettre à Petrus en grommelant à voix basse, lorsqu'un élève de première année distrait la percuta de plein fouet. Celui-ci remontait à toute allure un escalier en colimaçon assez délabré, et n'avait pas vu Noah qui le descendait tranquillement. La brune, bourrée comme un citron et perdue dans son histoire de tapis volant, n'avait pas entendu le gamin arriver, et n'avait rien fait pour l'éviter.

-Espèce de ... Monnnnstre !

Noah attrapa par le col de l'uniforme le garçon de onze ans tombé par terre afin de le relever.

-T'es qui ? Tu te prends pour qui pour faire mal à une pauvre femme déjà blessée par la vie ? Hein ? Réponds !

Cria Noah en secouant le pauvre élève.

-Jalfer, je suis Serpentard, madame, j'ai pas fait exprès, j'vous l'jure.

-Hahahaha ! Comme par hasard ! Tous des laaaaches ! Vous pensez qu'à faire du mal autour de vous, ça va, je connais les serpents, j'ai déjà donné ! Tous des affreux sorciers qui font que se cacher, comme des vipères ! Demande à Elfast, elle en connait un rayon, cette p'tite ...

Noah s'arrêta nette face à une silhouette adulte qui se dessinait quelques marches plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Liam Riu, Mar 7 Avr 2015 - 17:39


Liam s'apprêtait à rejoindre ses quartiers. Il n'avait pas beaucoup d'appétit ces derniers temps à cause des nombreuses concoctions qu'il devait ingérer à chaque repas, et qui lui bourrait vite l'estomac. Le dîner avait donc tourné court pour lui. Il s'était efforcé de s'éclipser discrètement, sans être repéré par son patron qui assistait à chaque repas. Mais le vacarme des élèves et une discussion qui paraissait fort intéressante entre lui et un de ses collègues lui permit de ne pas se faire repérer. Il avait adressé quelques mots à Kyara avant de partir, pour la prévenir de l'endroit où elle pourrait le trouver. Son appartement tout simplement. Il comprenait que l'ex Serpentard se fasse du soucis pour lui et il ne se gênait pas pour la charrier dessus. Mais maintenant, il préférait la tenir au courant de ce qu'il faisait, pour la rassurer. Il fallait dire qu'il devait encore se rattraper et il n'en avait pas fini de sitôt.

Sur le chemin, il ressentit ses mêmes vertiges mais ces derniers jours étaient plus supportables qu'à sa sortie de l'hôpital. Il parvenait à garder une allure constante, droite, sans devoir s'arrêter tous les 300 mètres. Il était presque au bout du tunnel maintenant. Il ne savait pas depuis combien de temps il y était entré et n'avait jamais cru pouvoir en sortir. Existait-il des miracles ? Les dieux moldus étaient-ils réels finalement ? Son passage à Ste-Mangouste avait réveillé ces questions spirituelles qu'il se posait quand il était gosse. Il n'avait toujours pas la réponse mais il était certain qu'il avait reçu un peu d'aide dans cette phase difficile et que c'était à lui de l'utiliser à bon escient. Avait-il retrouvé son naturel optimiste finalement ?

Un petit sourire aux lèvres, il prenait la direction de ses quartiers, sans trop réfléchir. Un bruit de verre qui se brise parvint à ses tympans d'un coup. Il s'arrêta soudainement, cherchant de la tête d'où cela venait. Le bruit avait été tellement fort qu'il n'était pas très loin. Il était un peu plus haut. Encore au rez-de-chaussée, Liam escalada alors les escaliers mouvants le plus vite possible. Il n'était pas très rapide, il ne pouvait pas. Il s'arrêta essoufflé au bout du premier escalier. Il ne devait pas forcer sur son corps si vite. Il releva la tête pour apercevoir la silhouette d'un élève se faufiler parmi les marches jusqu'à ce qu'il rencontre une autre personne. C'était une femme, aux cheveux courts, à la démarche un peu hésitante. Même s'il ne pouvait distinguer ses traits, il connaissait cette personne. Il l'avait connu au moins. Mais il ne voulait plus la connaître dorénavant. Il ne voulait plus tenter ses vieux démons. Il faisait tout pour en rester le plus loin possible.

Il s'apprêtait alors prendre un couloir, attendant que Noah passe son chemin sans le voir. Mais des éclats de voix attirèrent son attention sur l'élève et la directrice de Poufsouffle. Il n'avait pas compris ce qu'elle avait dit, mais son ton était menaçant. Il tendit l'oreille pour mieux saisir, tout en montant inconsciemment les marches jusqu'à eux.

- T'es qui ? Tu te prends pour qui pour faire mal à une pauvre femme déjà blessée par la vie ? Hein ? Réponds !

Qu'est-ce qu'il se passait ? Il n'avait jamais connu la brune aussi agressive. Et de quoi parlait-elle ? Il ne comprenait rien. Mais elle n'était pas dans son état normal. Ce n'était déjà pas dans ses habitudes de crier de cette manière déjà. Et ses paroles étaient insensées. Il avait comme l'impression que le jeune garçon se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Sans s'en rendre compte, Liam continuait de grimper, les visages des deux protagonistes se dessinant plus clairement. Il était tout proche de leur escalier.

- Jalfer, je suis Serpentard, madame, j'ai pas fait exprès, j'vous l'jure.

- Hahahaha ! Comme par hasard ! Tous des laaaaches ! Vous pensez qu'à faire du mal autour de vous, ça va, je connais les serpents, j'ai déjà donné ! Tous des affreux sorciers qui font que se cacher, comme des vipères ! Demande à Elfast, elle en connait un rayon, cette p'tite ...

Le visage de Noah s'était tourné vers lui. Debout, les yeux exorbités par ce qu'il voyait, Liam ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la pitié à l'égard de l'Alniott. Qu'était-elle devenue ? Il l'observait en détail et voyait une femme, dans ses souvenirs pétillante, dévastée, en proie à l'alcool. Elle avait toujours eu un penchant pour la boisson mais jamais au sein de Poudlard, de ce qu'il se rappelait. Et surtout, il ne l'avait jamais vu s'en prendre à un élève de cette façon, dénigrant sans hésitation une autre maison. Et Raphaëlle en plus. Que...

Le Suédois monta les quelques marches qui le séparaient des deux sorciers. Il avait son regard d'incompréhension planté dans les yeux hagards de son ancienne sœur d'arme. Il y cherchait des réponses. Il se détacha finalement d'elle pour lui ôter doucement le garçon des mains, qui paraissait effrayé. Il lui épousseta son uniforme et lui offrit un sourire franc, réconfortant.

- Bien, Jalfer, retourne à la Grande Salle. Va manger, oublie ça d'accord ? Et surtout tu n'en parles à personne, ça reste entre nous. J'te fais confiance.

Il lui donna une petite tape sur l'épaule et le Serpentard détala en direction du banquet. Il se doutait qu'il ne garderait pas ça pour lui mais il ne perdait rien à essayer. Il reporta son attention sur la femme qui se tenait derrière lui. Il essaya de comprendre une dernière fois, avant d'abandonner, secouant la tête. Il comprenait finalement, sans même savoir ce que son comportement cachait. Il lui prit le bras, s'attendant à une résistance de sa part. Rien. Il commença alors à grimper les marches.

- Viens Noah, on va chez toi. J'pense qu'on a pas mal de chose à se dire.

Il ne l'avait pas regardé, il se contentait d'avancer en la tirant derrière lui. Il était peut-être temps de mettre les choses à plat, d'en finir une bonne fois pour toute avec toute cette histoire. Encore une fois, il ne perdait rien à essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Noah Alniott, Lun 20 Avr 2015 - 13:16


Grand, blond, l'air épuisé, c'était Liam Riu. Noah le connaissait depuis is longtemps que déjà de loin elle l'avait reconnu. Il avait été un élève brillant, Noah l'avait nommé préfet. Il avait connu l'ordre quelques semaines avant elle, avait été un point de repère dans les débuts hésitants au sein d'un groupe d'étrangers. Ils avaient combattu ensemble. Un jour tout avait dérapé lors d'une mission, et Liam avait quitté l'Ordre. Lorsqu'ils se croisaient dans Poudlard, à des soirées avec des amis en commun, les deux restaient polis. Polis mais terriblement gênés. Pourtant le jeune professeur venait de faire déguerpir l'élève des plus calmement, et s'était agrippé au bras de Noah pour la faire avancer.

- Viens Noah, on va chez toi. J'pense qu'on a pas mal de chose à se dire.

Noah ne se dégagea pas de l'emprise de Riu, mais tiqua tout de même. Et d'une voix beaucoup plus forte qu'elle ne le croyait, elle répliqua :

-Chez moi où ? J'peux pas rentrer à Godric's à cause de l'autre troll qui dirige cette p*tain d'école. Et en plus j'ai quitté ...

Elan de lucidité, Noah plaqua sa main contre sa bouche.

-T'as raison on a des tas de choses à se raconter.

Noah n'ouvrit plus la bouche jusqu'à ce qu'ils arrivent devant la porte de son appartement. Elle était complètement perdue, avait mal au coeur d'avoir trop bu, mal au coeur de voir que sa vie n'avançait pas, mal au coeur de voir que Liam semblait tout aussi malheureux qu'elle. C'était possible alors, de se faire tant de mal en voulant simplement aider, faire bouger les choses ? C'était possible de s'être détruit à ce point ? Deux légumes qui survivaient tant bien que mal en s'agrippant à leur job au château, et à des drogues diverses et variées, voilà ce qu'ils étaient. Jamais l'ancienne chef des Phenix ne pourrait oublier. Le Poudlard Express détruit, les cadavres démembrés, le sang, les sortilèges de mort. Les combats dans la rue, contre des masques. Les poubelles enflammées. L'odeur du feu, la peur de la mort, le frisson qu'elle laisse pour toujours. Les moldus à Londres, agonisants. Liam qui rentrait presque inconscient. Le corps d'Ethan qu'il avait fallu ramener dans le coma. L'attaque à Poudlard, les jumelles mortes. La liste était beaucoup trop longue, et permettait d'horribles cauchemars. Voilà pourquoi elle était liée à Liam, pourquoi il l'aidait à présent, et pourquoi il allait être impossible de s'ignorer plus longtemps. Mais d'abord, elle allait vomir tout cet alcool. Noah se précipita dans sa salle de bain, le professeur d'enchantements derrière elle.

Suite du RP dans les appartements de la directrice de Poufsouffle

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Lizzie Bennet, Ven 24 Avr 2015 - 18:41


PV Lionel Fudge
Suite de ce RP

- C'est à moi ou à la porte que vous parlez ?
Cette voix. Cette voix de crécelle, imblairable entre toutes. Qu’il l’insupportait celui-là ! Il pensait réellement qu’elle avait des doutes quant à la place de l’abruti qu’il était entre les enceintes du château ? Il avait changé physiquement, mais maintenant qu’elle le voyait de près... Elle le reconnaissait. Sans doute possible, il n’était autre que Fudge. Lionel Fudge. Vous l’aviez oublié, vous ? Bon, c’est vrai, il avait pas fait énormément de bruit à l’époque, c’était pas le mec que vous voyiez se faire coller toutes les demi-journées, il était célèbre ni pour son charme, ni pour son assiduité scolaire, mais il était orgueilleux et adorait l’autorité que lui donnait son âge.
- Attention, de votre réponse pourrait dépendre le reste de votre mois.

Encore ses abus d’autorité. Elle n’en pouvait plus. Elle l’avait supporté un temps, s’était révoltée le second. Avait espéré l’emporter et avait fini changée en pierre. On ne l’y reprendrait plus. Elle avait progressé, et aujourd’hui, aujourd’hui elle ne faisait pas que défendre l’intérêt des étudiants. Aujourd’hui c’était une vengeance personnelle. Sa vengeance. Il devait payer. Bennet ne perdit pas un instant de plus. Elle se saisit de la main de l’enseignant, rugit un «Il est pour toi le ‘dégage’, tu le sais !» et l’entraina sans ménagement dans le couloir. Si seulement des élèves pouvaient venir à passer, si seulement une émeute pouvait se former... Mais pour l’instant, il n’y avait rien. Rien d’autre que le silence et son souffle légèrement plus sonore que d’ordinaire. Elle bouillonnait.
- J’ai pas envie de passer par quatre chemins. T’aimes pas l’Histoire de la Magie. T’y connais rien. Genre azy, à tout hasard, la date de construction d’Azkaban, c’est quoi ? Pis comment t’es arrivé là ? Tu lui as fait quoi, à Harshing, des menaces, des avances ? Tu m'saoules, y avait tellement plus compétent.
*Tant d’autres auraient du obtenir cette salle de classe. Des gens ayant des raisons d’être orgueilleux, étant par ailleurs drôles, intelligents, et accessoirement -juste pour le plaisir des yeux- beaux. Des gens bons en potions, en chasse au dragon, au Quidditch, au l- qui a dit que seule une personne était visée par l'ensemble de ces qualités et compétences ? Genre West, pensais-je trop fort. Mais vraiment... d'où il débarque à Poudlard, l’autre ? Il n'a pas le droit ! Il ne mérite pas ce poste, et je ne mérite pas d'avoir à le supporter une année de plus !  Qu’il ose rester, et je ferais de sa vie un enfer.*
- Et c’est pas que la compétence scolaire qui te manque, hein. J’parle de pédagogie. D’impartialité, de maîtrise de l’impulsivité. Une autre langue, pour toi. Alors je vais la refaire. Dégage.
La haine filait entre les lèvres de la préfète comme un poison duquel elle aurait bien mis fin aux jours de l'ex-Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: Dans des escaliers délabrés

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 10

 Dans des escaliers délabrés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.