AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 14
Dans des escaliers délabrés
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
Invité
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Ven 3 Juil - 1:40

June était enchantée à l'idée d'aller observer les tableaux de Poudlard. En temps normal, elle était toujours pressée dans les couloirs, soit pour aller à la bibliothèque, dans le but de trouver une table et de travailler tranquillement, soit tout simplement pour se rendre à son prochain cours. Elle avait, aujourd'hui, l'occasion de pouvoir les admirer. Il est vrai que les couloirs de Poudlard étaient remplis de tableau, il en était de même pour les escaliers et chacun avait sa propre histoire. Aberthol semblait surpris, mais ravie que la jeune Poufsouffle accepte sa proposition.

- Le mot de passe ? Non, je ne suis même pas sûr que le passage fonctionne avec les événements actuels, je ne suis pas convaincu que Kholov ait laissé les passages ouverts.

Il avait raison, Kholov avait probablement condamné tous les passages après son arrivée à Poudlard.

- Tu es née moldue, June ?

- Sang-mêlé, mais ma mère et une moldue, je suis allée dans une école moldue avec mon entrée à Poudlard et j'ai visité beaucoup de musée moldue et j'adorais ça !

June n'avais pas été surprise par la question de son camarade, il avait tout à fait le droit de la lui poser. Elle avait toujours aimé visiter les musées avec des tableaux peints par des moldus, des tableaux figées, mais qui dégageaient tellement de choses. On ne regarde pas uns tableau uniquement pour l'esthétique de celui-ci, il s'agit surtout d'essayer de découvrir dans quel état d'esprit se trouvait l'artiste lorsqu'il la peint et également de savoir le message qu'il a voulu faire passer. Il faut toujours chercher la face cachée et pas seulement ce que l'on voit. Du moins, c'est toujours ce que June avait fait.

- On y va ? J'ai hâ... hâte de voir si le po... po... portrait est là.

- Eh bien allons-y alors ! lui répondit June avec un grand sourire.

Et ils commencèrent à descendre les escaliers, June espérait qu'ils restent tranquilles pour une fois.

HRPG:
 
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Sam 4 Juil - 12:30

La garçon continuait son ascension tranquillement, June l'avait rejoint à côté de lui et tous les deux montaient calmement les marches en discutant. Sang-mêlée donc, sang-mêlée... Aberthol était une sorte de sang-mêlée lui aussi. Il n'avait aucune haine pour les individus que certains nommaient "de rang inférieur" et il était doublement concerné par le sujet avec son titre de Vicomte qui lui collait à l'âme avec fierté... Son enfance s'était partagée entre la figuration obligatoire dans les réceptions du Gotha (peuplés de moldus essentiellement) et les invitations diplomatiques dues au rang des Puistgris d'Antrou, entre les moments familiaux et les mondanités bourgeoises des Caerwyn.

- Sang-mêlé, mais ma mère et une moldue, je suis allée dans une école moldue avec mon entrée à Poudlard et j'ai visité beaucoup de musée moldue et j'adorais ça !

Même si la jeune fille ne semblait pas attendre de réponse Aberthol lui répondit :

- Moi je suis un sang pur, enfin, mes familles sont de sang-pur, mais mon père est un cracmol. Il a toujours connu la magie, mais est incapable de l'utiliser. Je pense qu'il a souvent essayé de prendre des cours, mais il n'y a pas encore de solutions miracles pour les cracmols. Il ne peut utiliser que la poudre de cheminette. Il fit une longue pause, alors qu'il franchissait le premier étage. J'ai souvent été au musée aussi. Ma famille paternelle est d'un "rang" supérieur et dans ce milieu il faut posséder quelques connaissances pour faire briller les lettrines d'or qui figurent dans le titre de noblesse.

Il s'arrêta. Reprenant sa respiration. Il n'avait pas bégayé un seul instant et la surprise lui avait coupé la chique nette.

- Désolé. Je me surprends à ne pas bégayer parfois. Et en plus ce que je te ra... raconte n'est pas très intéressant... Je suis assez fier de mes ascendances. Enfin... Je veux dire, j'aurais été fier de mes ascendances quelles qu'elles aient été. Je crois qu'on devrait tous être fi... fi... fiers de nos ascendances. C'est beau l'his... l'his... l'hist... l'histoire des origines. T'es pas d'accord ?

Il tendit un sourire tendre à sa comparse. Ils allaient arriver au deuxième étage et ils s'engouffrèrent dans le couloir. Les quelques tableaux des escaliers qui avaient suivi des yeux leur ascension n'entendirent plus que le tintement régulier des chaussures qui cognent sur les dalles de pierre blanche. Comme à Noël, lorsque les cloches sonnent et qu'une fois leur son éteint, il semble que l'écho persiste en rebondissant sur la neige - plus jeune Aberthol pariait que c'était l'écho qui faisait les bonhommes de neige. "Si chacun était capable d'une telle beauté imaginaire, le monde se porterait peut-être mieux", répétait souvent Charles-Marie du Puistgris d'Antrou. Le portrait d'une femme aux yeux bleus les regarda pénétrer dans le couloir avec une mine triste et défaite, peut-être s'attristait-elle que les escaliers n'en aient pas fait qu'à leur tête pour les écouter discuter plus longtemps, derrière elle, au troisième plan du tableau, un long paysage blanc ressemblait à Londres sous la neige.

HRPG:
 

Ce sujet est disponible donc ! Smile
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Evelynn Kayne, le  Jeu 9 Juil - 18:34

PV avec Severus Storm


Il n'était pas trop tard lorsqu'Eléna quitta la salle d'Enchantement. Ce cours avec Riu fut son dernier de la journée. Cela avait été intéressant. Il faisait beau dehors, mais la brune n'envisageait pas d'aller au parc. Il faisait beaucoup trop chaud. Du coup, elle se rendit à la salle commune. Aller à la bibliothèque ne l'inspirait pas vraiment, donc elle allait se poser dans la salle commune et voir éventuellement s'il y avait des gens avec qui parler. Les couloirs étaient bondés. Eléna avait un sac à dos noir et elle était habillé comme tous les autres élèves en uniformes, avec bien-sûr son petit blason rouge et or de Gryffondor. Lorsque la brune monta les escaliers, elle vit au loin Severus, le serpentard désagréable. En raison de nombreux désaccords et problèmes avec ce dernier, la lionne voulu changer de trajectoire. Lorsqu'elle se retourna, elle ne pu changer de direction, il y avait trop de monde... Du coup la brune continua tout droit, vers la salle commune. Et bien-sûr il fallut que Severus la bouscule...
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Lun 13 Juil - 18:55

Son esprit... Encore et toujours lui... Severus n'avait qu'une envie: se claquer la tête contre un mur. Tant de pensées l'animaient aujourd'hui et pas de joyeuses pensées... Le jeune homme ne pouvait expliquer pourquoi, mais il n'était pas bien. Une seule métaphore se présentait à lui pour son état mental: les ténèbres envahissaient son esprit. Le Serpentard ne se sentait pas bien. Il n'était ni joyeux, ni souriant, ni calme, ni quoique ce soit d'autres de positif. Il ne désirait qu'une chose: fumer une clope. La cigarette lui permettait de se sentir mieux. C'était complètement ridicule. Cependant, plutôt que de s'en prendre à autrui pour une chose futile, il préférait sortir fumer une cigarette en se promenant à Pré-Au-Lard. Prendre un verre quelque part pouvait aider également.

Severus devait combattre la mélancolie qui le gagnait depuis quelques temps. Le combat avec son professeur d'Histoire de la Magie n'avait pas arrangé les choses. Lui qui ne voulait que jouer un peu de piano avant d'aller se coucher... Tout avait tourné mal au final. Fudge... Le Serpentard ne pouvait littéralement plus voir sa tronche. D'ailleurs, il n'assistait plus à ses cours.


- Purée, j'en peux plus de cette école ! râla-t-il entre ses dents.

Alors qu'il grognait, Severus ne vit pas la lionne passait à ses côtés. Il la bouscula violemment.

- Oh tu ne peux pas faire attention ! dit-il avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'Eléna.

Soupirant franchement, il lui jeta un rapide regard et ajouta:


- Écoute, je ne suis vraiment pas d'humeur à me battre verbalement aujourd'hui. Donc, si on peut faire un cessez-le-feu, ce serait cool...
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Evelynn Kayne, le  Dim 19 Juil - 19:01

On ne pouvait pas qualifier cette journée de pourrie. Elle avait juste été un peu fatiguante. En revanche, croisé Storme et se faire bousculer, ça c'était pourri. Et comme si cela ne suffisait pas, le vert et argent accompagné de sa mauvaise humeur comme d'habitude rétorqua quelques paroles marmonnées.

-Oh tu ne peux pas faire attention ! Il soupira. Écoute, je ne suis vraiment pas d'humeur à me battre verbalement aujourd'hui. Donc, si on peut faire un cessez-le-feu, ce serait cool...

Eléna aussi aurait aimé soupirer. En revanche, elle, était d'humeur correcte. Les paroles de Severus plurent à la lionne. C'est vrai qu'une pause entre cette gue-guerré ridicule était une bonne idée. D'ailleurs, Eléna ne se souvenait même plus comment cette histoire avait commencé. C'était dans la volière, pendant l'hiver. Ils avaient eu un désaccord et comme d'habitude, Severus n'était pas de bonne humeur. Alors du coup un lien ennemis explosa. Pour des c*nneries qui plus est. Après ça, Eléna s'était efforcée de ne plus s'approcher ou parler au vert. Seulement les cours étaient facteurs de dispute. Et généralement, les deux sorciers s'éloignaient le plus possible l'un de l'autre. Mais ayant presque le même niveau, ils étaient parfois dans les mêmes groupes de travaux, comme par exemple en enchantement. Et là, c'était compliqué. Quoi qu'il en soit, la lionne ne cherchait plus à se battre. Elle grandissait.

- Ouais j'suis d'accord sur cette idée. Qu'est-ce qui t'arrive ?
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Lun 20 Juil - 12:34

- Ouais j'suis d'accord sur cette idée. Qu'est-ce qui t'arrive ?

Severus regarda la lionne avec un air suspect. Qu'est-ce qui pouvait la mettre dans de si bonnes dispositions ? L'étudiant de dernière année n'avait pas pour habitude de baisser sa garde. Il se méfiait constamment des autres. Leur rencontre n'avait pas été des plus brillantes. Ils s'étaient tous les deux jugés aux premiers échanges de parole. Depuis, de l'eau semblait avoir coulé sous les ponts. La mort de Harshing, l'arrivée de Sergeï... Tout cela créent de nouvelles alliances entre les élèves. Du moins, certains avaient considérablement mûris après ces événements. Eléna et Severus aussi, même s'ils préféraient faire comme si ce n'était pas le cas.

Severus soupira. Après tout pourquoi ne pas lui répondre ? Cela ne l'engageait à rien. De plus, il assumait particulièrement ses opinions et ses actes. Il en avait littéralement ras-le-bol de se voir priver de ses libertés. Peut-être qu'en engageant la discussion à ce sujet avec Eléna, il trouverait une alliée.


- Rien d'important. Ce connard de prof' d'Histoire de la Magie m'a foutu en retenue. Bon certes, je me promenais dans les couloirs après le couvre-feu, mais je ne faisais rien de mal. J'avais juste besoin d'un peu de temps pour moi, pour jouer quelques morceaux au piano... Et paf, je sors de la Salle sur Demande et je me fais attaquer ! Quand je serais en dehors de ces murs, je pourrais lui faire passer un mauvais quart d'heure.

Sa colère n'était décidément pas descendue... Il avait beau essayer de relativiser la situation, Severus ne sentait rien qui vaille pour l'avenir de cette école.


- Je suis content de me tirer d'ici dans quelques jours. Les choses changent ici... J'espère juste que les élèves ne se laisseront pas faire l'année prochaine. Je ne le sens pas ce Sergeï... J'espère que tu ne fais pas partie de "ses favoris" ou de son stupide "club". J'aurais pu en faire parti, je pense. Mais, j'ai ce petit côté révolutionnaire et insoumis face à l'autorité, ajouta-t-il en adressant un clin d'oeil à Eléna.

C'était sa façon de lui dire "On fait la paix...?".
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Evelynn Kayne, le  Sam 25 Juil - 23:42

Sorry pour le temps de réponse.


Le vert n'était pas d'humeur, mais ne fut pas désagréable. Et ceci à la grande surprise d'Eléna. Au contraire, il partagea à la lionne ses problèmes. Et qu'étaient-ils ? Fudge. Donc le professeur d'histoire de la magie avait mis en colle le brillant serpentard. Et tout ça pour du.. Piano ? Eléna ne savait même pas qu'il y en avait un à Poudlard... sauf peut-être dans la salle sur demande. Mais dans ce cas, il n'était pas officiel. En même temps, Storm expliqua avoir joué de la musique après le couvre-feu, et le directeur était intransigeant la-dessus. Le personnel devait donc l'être aussi'. Malheureusement, Severus était toujours en colère puisque qu'il affirma vouloir "faire passer un mauvais quart d'heure" à ce prof en sortant de Poudlard. Il voulait le torturer ? Ou bien le tuer ? Gilbert préféra ne pas se poser la question.

- Je suis content de me tirer d'ici dans quelques jours. Les choses changent ici... J'espère juste que les élèves ne se laisseront pas faire l'année prochaine. Je ne le sens pas ce Sergeï... J'espère que tu ne fais pas partie de "ses favoris" ou de son stupide "club". J'aurais pu en faire parti, je pense. Mais, j'ai ce petit côté révolutionnaire et insoumis face à l'autorité, ajouta-t-il en adressant un clin d'oeil à Eléna.

Un clin d'œil ? Maintenant, à chaque fois qu'Eléna parlait à quelqu'un, généralement cette personne lui en faisait un. Enfin bref, au désespoir de Severus, Gilbert faisait partie de ce club. La fameuse élite de Poudlard disait-on. Pour rassurer le vert, la brune ne le sentait pas non plus le nouveau directeur. Elle avait justement accepté d'être dans ce club pour mieux le cerner ce vieux Kohlov. Et aussi pour l'accès à la réserve.

- Malheureusement pour toi, je fais partie de ce club, mais malgré ce que les gens peuvent penser, j'ai aussi un côté révolutionnaire. Seulement, je ne préfère pas l'exposer. Ce serait trop bête de faire perdre des points à sa maison de cette façon tu ne crois pas ? Et je ne le sens pas vraiment non plus le nouveau dirlo, soit il m'inspire pas confiance, soit je suis trop parano. Jsais pas, j'aimerais bien le cerner, mais ça me semble difficile.. D'ailleurs t'en pense quoi de la rumeur justement "révolutionnaire" ?

Voilà. Eléna s'était elle aussi confiée, ils avaient donc fait la paix.
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Jeu 24 Sep - 12:57

| Près de deux mois sans réponse...

| PV
Elyas Findlay


Un sentiment étrange s'empara de Célya, tandis qu'elle marchait tranquillement dans les couloirs du château. La voilà qui entrait dans sa septième année à l'école de sorcellerie, autrement dit la dernière avant de quitter Poudlard pour de bon. Le sentiment que la jeune fille ressentait était, à s'y méprendre, de la tristesse. Oui, elle se sentait relativement peinée de s'en aller et de faire face au monde sorcier qui l'attendait. Jusqu'à présent, la blondinette avait vécu dans son cocon familial à Godric's Hollow puis à l'académie de magie au sein de la prestigieuse Maison des aigles. Ce qui l'attendait dans son futur, assez proche, lui faisait un peu peur.

Célya soupira. Qu'en serait-il de ses amis également ? Les reverrait-elle jamais ? Et puis, il n'y avait pas que ça. Elle se sentait attachée à une certaine personne mais c'était complètement stupide. Pourtant, la raison n'avait pas son mot à dire dans ce cas-là. Son cœur de jeune fille éprise pour la première fois était souverain, quand bien même cela la rendait complètement dingue de ne pas pouvoir se contrôler sur ce plan. Les mois de vacances n'avaient rien arrangé, ne faisant qu'accentuer le manque qu'elle ressentait aussi. Maintenant que la rentrée avait eu lieu, des jours plus tôt, la jeune fille était guillerette. Stupide.

L'après-midi touchait à sa fin. Perdue dans ses pensées, pour ne pas changer, la Serdaigle se trompa de chemin pour se rendre à la Grande Salle pour le souper. Ce n'était pas très grave, il y avait encore le temps avant d'arriver en retard. Et puis, en continuant sa route, Célya retrouvait forcément les bons escaliers. Tous les chemins mènent à la Grande Salle, comme on disait. A moins que ce ne fut autre chose, peu importait. La blondinette prit un tournant et constata que des escaliers se trouvaient tout droit et qu'une flopée d'élèves s'y trouvaient et descendaient. La fin d'un cours, certainement !

La bleu et bronze s'incrusta derrière le flot de jeunes gens et suivit la foule. Soudain, celle-ci se sépara en deux colonnes, comme si un obstacle avait séparé le chemin en deux. Evidemment, peu observatrice de ses pieds, Célya n'avait pas remarqué que cette partie des escaliers était quelque peu abîmée, même très abîmée. Pourquoi ne réparait-on pas ces marches ? On pouvait se poser la question mais ce genre de détails faisait le charme de Poudlard. La marche sur laquelle la blondinette était censée poser le pied comportait des espèces de crevasses, idéales pour se fouler la cheville. Célya voulut passer à la marche d'après, plus stable, mais se rata complètement. Elle glissa et bascula en avant.

Un élève du flot qui la précédait se trouvait juste au bon endroit. Enfin, cela dépendant pour qui. La Serdaigle le percuta dans le dos et l'entraîna dans sa chute. Heureusement, les marches s'arrêtaient trois pas plus bas, un pallier coupant l'escalier en deux. Au moins, ils n'étaient pas tombés de très haut. Célya se redressa sur ses fesses, un peu surprise et étourdie. Ses cheveux blonds, retenus par un serre-tête bleu, tombaient en un rideau devant ses yeux. A travers la masse fine, elle regarda celui qui avait amorti la chute.

« Oh, par- pardon, excuse-moi... bafouilla-t-elle, un goût de sang envahissant sa bouche. Ça va ? »

Retirant son serre-tête qui avait glissé de ses cheveux d'une main, la jeune fille libéra son visage des mèches rebelles.
Elyas Findlay
Elyas Findlay
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Elyas Findlay, le  Ven 25 Sep - 17:19

Elyas était dans la banalités ses jours-ci, il restais souvent à l’écart et les seuls déplacement qu'il faisait c'était entre sa maison et le parc le matin; le parc et la grande salle le midi et le reste de la journée il aillait en cours. Il était terriblement nostalgique de ses première années à poudlard, ces moment incroyable ou la naiveter était le meilleur défaut que l'on pouvait avoir, où tout les jours de nouvelle chose nous surprenais; mais seulement, ce sont 5 années qui ont passer ..

Et aujourd'hui encore plus que d'habitude sa journée était d'un monotone à mourir.. A peine après avoir fini de manger, il suivit ses collègues de cours pour aller dans une pièce assez éloigner de la grande salle. Après un cours de potion qui était ennuyeux à se  Avada Kedavriser, il devait aller en cours d'étude des moldus.. Ça promettait. Sur le chemin vers le cours des moldus, il faisait comme d'habitude; il suivait comme un automate ses collègues devant lui; parfois il y avait un petit aléa en traversant les marche, en effet ça arrivait que les marches soient fissurées voir un peu plus; et là, c'était le cas. Elles étaient légèrement creuser, et ça pouvais être dangereux alors ils le contournèrent tous comme un ruisseau évitant une pierre, et c'était sans doute le moment le plus excitant de la journée se murmura-t-il dans sa tête..

C'est à se moment là qu'il senti un poids immense sur son dos, comme si une énorme masse c'était adossée sur lui le faisant tomber sur le coup.. Il se retourna alors, pour prendre ses feuilles des cours précédant qui étaient tomber par terre avant d'entendre une petite voix s'excusant, au ton de la voix, Elyas devina que c'était une jeune fille, et lorsqu'il se retourna il vit en effet une magnifique femme. Elle avait un peu de sang sur les lèvres avant de secouer sa petite tête tout en retirant son serre-tête, ça lui faisait un certain charme. Elyas trouva ça très mignon et répondit ducou avec un grand et large sourire:

"Ne t'inquiète pas ! Ça arrive à tout le monde ce genre de chose; enfin surtout au blonde..." rétorqua-t-il de manière amusante

Mais en la regardant attentivement comme à son habitude, il vit qu'elle était dans la même maison que lui, elle était à serdaigle, pourtant il ne l'avait jamais croisée.. Soucieusement il lui demanda alors:

Tu es vraiment de serdaigle ?.
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Mer 30 Sep - 20:58

Une mèche de cheveux s'était enroulée dans le nœud du serre-tête. D'un geste expert, comme étant habituée à ce phénomène, Célya libéra l'accessoire et le replaça sur sa tête, dégageant ainsi son visage. L'élève qu'elle avait malencontreusement bousculé, ou plutôt sur qui elle était lamentablement tombée, avait un visage familier. En effet, le blason bleu et bronze sur sa robe de sorcier attestait le fait que la blondinette avait déjà croisé ce jeune homme quelque part dans la Salle Commune de Serdaigle. Néanmoins, il n'était pas dans sa classe en septième année, il devait donc être un peu plus jeune, malgré la carrure qu'il semblait posséder. En tout cas, le Serdaigle ne semblait pas fâché ou en colère par cet accrochage quelque peu non conventionnel.

« Ne t'inquiète pas ! Ça arrive à tout le monde ce genre de chose; enfin surtout au blonde... dit-il avec un grand sourire. Tu es vraiment de Serdaigle ? »

Célya sourit à sa remarque au sujet des blondes. Cela faisait des décennies que les préjugés sur les demoiselles avec cette couleur de cheveux fusaient. C'était devenu une habitude et un fait avéré. Le problème était que la jeune fille en avait parfois marre de toutes ces blagues, surtout qu'elle était l'exception qui confirmait la règle, apparemment. Mais c'était une sorte de coutume bien ancrée dans la vie de tous les jours, qui ne disparaîtrait peut-être jamais. Alors la blondinette se contentait de hausser les épaules, de laisser couler et d'en rire avec les autres. Elle sourit donc au jeune homme.

« Heu, oui, oui, je suis à Serdaigle ! Célya, ton ancienne Préfète, répondit-elle. Pour te rassurer, d'habitude je suis moins blonde que ça. » fit-elle avec un clin d’œil.

Empoignant la bandoulière de son sac, Célya se redressa sur ses pieds. En faisant tomber l'autre Serdaigle, la jeune fille avait également fait s'éparpiller des feuilles de cours. Il les avait ramassées et rassemblées tant bien que mal. Avec une grimace, l'ancienne Préfète replaça son sac sur son épaule et s'épousseta les vêtements.

« J'espère que tu n'as pas de bobos ? demanda-t-elle en portant la main à sa bouche. Elle en avait un, elle. Tu aurais un mouchoir, s'il te plaît ? »

S'essuyer avec sa manche, c'était sale.



[RP annulé]


Dernière édition par Célya L. Shake le Lun 16 Nov - 15:02, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Jeu 12 Nov - 20:37

RP avec Merry. Autorisation pour le libre-arbitre.

Ian n'était pas en forme ce jeudi. Il n'avait pas pu dormir autant qu'il l'aurait souhaité et il en ressentait les effets en cette fin de journée. Le dernier cours de la journée avait été très pénible à suivre, plus qu'à l'accoutumé. Il n'avait réussi à suivre que le début du cours, le reste n'avait été que charabia et bruit lointains sortant de la bouche du Professeur. Il avait passé la quasi-totalité de la leçon à regarder par la fenêtre, ou à fixer le tableau sans réellement le voir. Il n'avait même pas entendu le signal du Professeur, celui qui rendait aux élèves leur liberté, jusqu'au lendemain matin. Il n'était sorti de ses pensées que quand l'élève à côté de lui s'était levé bruyamment. Légèrement endormi, Ian avait mit du temps à se lever et à sortir de la classe. Le Professeur, lui aussi, avait fini journée. Et Ian était le dernier obstacle entre lui et sa soirée. C'était de manière très crue, d'ailleurs, qu'il l'avait signalé à Ian. Poussant, quasiment, le jeune Serpentard à l'extérieur de la salle de classe.

Il se trouvait au 4ème étages. Pensant aux nombres de marches à descendre, Ian envisagea la possibilité de dormir juste là. A côté de la statue représentant une sorcière bossue. Bien qu'attrayante, l'idée n'était pas réalisable. C'était, donc, d'un pas lent que le jeune homme repris sa marche. Fixant encore une fois un point qu'il ne voyait pas vraiment, perdu dans le fin fond de ses pensées. Sans qu'il ne s'en rende compte, Ian avait déjà descendu 2 étages lorsqu'un choc le ramenait à la réalité. Brutalement.

Mal sur ses appuis, Ian tituba quelques peu avant de reprendre équilibre quelques mètres plus loin. Le choc semblait l'avoir réveillé, lui avoir rendu un peu de sa vitalité. Son sac était tombé à terre, il allait se pencher pour le ramasser lorsqu'une main, froide, entra en contact avec son coude gauche. Il ouvrit grand les yeux.

Lâche-moi !

D'un geste, violent, il se dégageait de l'étreinte de cette personne. Une fille, apparemment. Bien que son intention semblait honnête, Ian ne pouvait supporter ce geste. Désormais, son bras le démangeait. Son rythme cardiaque s'était accéléré, il ne se sentait plus aussi bien que quelques minutes plus tôt. Il commençait à paniquer. Hormis ses parents, ça devait bien faire 4 ans que plus personne ne l'avait touché. Ses amis n'osaient plus le faire et les inconnus n'avaient aucune raison d'entrer en contact physique avec lui. Tentant de reprendre son calme, Ian alla s'adosser contre le mur opposé. Son regard se posait sur la fille, elle semblait inquiète. D'ailleurs, elle esquissait un geste dans sa direction. Sûrement dans la tentative de le toucher à nouveau.

Ne me touche pas. Je déteste ça.

Étonnamment, Ian repris son calme assez rapidement. Il lui avait fallut entre deux et trois minutes pour reprendre une bouffée d'air normal. L'inconnue n'avait toujours pas bougé, Ian ne pouvait pas réellement deviner ce qui devait lui passer par la tête. Mais ça devait ressembler à "Complètement taré celui-là". Maintenant que sa petite crise de panique était derrière lui, il pouvait essayé d'être un peu plus sympa avec la demoiselle.

Hum. Désolé. Je.. On ne me touche pas, jamais. Je.. tu pouvais pas savoir. Bref, c'est pas grave.. euh.. j'te laisse. Désolé.

Ian n'était pas du tout désolé, ni honteux, mais il avait senti que c'était ce qu'il devait dire pour ne pas passer pour le taré de service. Il tournait les talons et s'en allait vers sa salle commune, tentant d'oublier cette petite altercation. Il allait rentrer et prendre une bonne douche pour se sentir mieux.


Dernière édition par Ian Benbow le Mer 19 Avr - 18:58, édité 2 fois
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Jeu 26 Nov - 14:34

Jeudi. Journée banale bien qu'ennuyeuse et longue pour Merry qui était habituée à traîner dans les couloirs l'après midi pour faire passer le temps entre ses deux seuls cours de la journée. Se plaisant à lire, adossée dans un coin, ou même à prendre soin de sa peau et de ses ongles dans les toilettes des filles, cette fois-ci, la jeune fille s'était décidée à faire le tour de tous les couloirs possibles afin d'attendre le début de son prochain cours. Mais bien sûr, tout ne pouvait se passer comme prévu. Tout d'abord, la jeune fille s'était faite embêter par un de ses idiots de fantômes qui voltigeaient dans les couloirs. Puis un des tableaux, bien remplis par toute sorte de personnes s'était mit à lui tenir la conversation, lui faisant perdre une bonne demie heure devant elle. Ce qui n'était pas non plus mauvais. Mais elle aurait amplement préféré se trouver autre part. Elle n'aimait pas forcément discuter avec les personnes présentes dans les tableaux.

Fort heureusement, ils avaient fini par la lâcher et la voilà qui se retrouvait de nouveau en train de gambader dans les couloirs du 2ème étage. C'est là qu'elle aperçu un garçon d'une autre maison, Serpentard semblait-il, se cogner, faisant alors tomber son sac. Ayant l'air mal au point, la jeune Harper se précipita pour l'aider et lui attrapa le coude pour le soutenir tandis qu'il ramassait son sac. Mais sa réaction n'était sûrement pas celle qu'elle attendait.

- Lâche-moi !

Merry n'aimait pas qu'on lui parle ainsi et fut donc piquée à vif, sentant la moutarde lui monter au nez. Mais connaissant à peine cet élève, elle préféra garder son calme et attendit qu'il reprenne son calme. Elle était dans un bon jour, elle n'allait pas le laisser seul dans un état pareil. Ayant été brusquement repoussée, la jeune fille resta à quelques mètres de lui, attendant un instant. Pensant avoir assez attendu, elle fit un pas, mais fut stoppée direct.

- Ne me touche pas. Je déteste ça.

Assez perturbée par cette réflexion, la jeune fille regarda son interlocuteur durant quelques minutes. Une fois de plus, elle le regarda reprendre son calme. Patiente. Elle savait que certaines personnes avaient des problèmes. Elle ne pouvait donc pas lui reprocher de ne pas aimer être touché. Ou alors, c'était simplement le fait d'être approchée par une Gryffondor qui le gênait.

- Hum. Désolé. Je.. On ne me touche pas, jamais. Je.. tu pouvais pas savoir. Bref, c'est pas grave.. euh.. j'te laisse. Désolé.

Merry vit le Serpentard faire un premier pas, puis un second pour s'échapper. Perturbée mais compréhensive, la rouquine attendit un instant, réfléchissant à ce qu'elle devait faire. Tout le monde ne devait pas le comprendre après tout... Se décidant finalement, elle le rattrapa et resta à côté de lui sans le toucher.

- Attend ! Désolée si je t'ai fais peur en t'aidant. Tu as un problème avec les gens qui t'approchent ?
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Dim 29 Nov - 11:39

Ian traçait son chemin, sans se retourner, accélérant un peu plus à chaque fois son rythme de marche. S'il continuait ainsi, il courrait d'ici quelques minutes. Des bruits de pas précipité s'entendaient derrière lui, il savait de qui il s'agissait. Elle le rattrapait. Pour ne pas se mettre dans une situation de course poursuite, Ian décidait de ralentir son propre rythme, laissant la jeune fille le rejoindre. Lorsqu'elle fut arrivé à son niveau, il eut, tout d'abord, peur de la voir lui attraper l'épaule pour l'arrêter. Heureusement, elle semblait avoir retenu la leçon. Elle l'apostrophait d'une parole. Ian s'arrêtait pour écouter. Il était beaucoup plus calme que tout à l'heure,mais restait dans un état de stress au dessus de la moyenne. Quelques gouttes de transpirations perlaient au niveau de son front, avant de se retourner vers la fille il tenta de les éponger avec sa manche droite.

- - Attend ! Désolée si je t'ai fais peur en t'aidant. Tu as un problème avec les gens qui t'approchent ?

Ian lui répondait d'un sourire. Il ne s'agissait pas d'un sourire poli mais plutôt narquois. Non pas pour se moquer de la fille, mais de lui-même. Comme pour souligner l'ironie de la situation. A notre âge, ce que recherchait le plus les jeunes hommes étaient le contact humain, Ian ne voulait que l'inverse. Le moins possible de contact. Sans répondre tout de suite, Ian s'était mît à regarder plus attentivement son interlocutrice. C'était justement le genre de personne qu'un gars de son âge aurait voulu toucher. Elle était jolie et fine, et apparemment soucieuse des autres.

Ian estimait que cette discutions allait tourner en perte de temps, pour lui comme pour elle. Par politesse, il s'infligea tout de même un échange de parole avec la demoiselle. Prenant son air le plus sincère possible, il décidait que le temps de répondre était arrivée.

- On va dire ça comme ça, oui. Y'a pas de soucis, tu pouvais pas être au courant. Des gens bizarre comme moi on en croise pas souvent.

Il riait doucement, pour faire comprendre qu'il n'était pas spécialement gêné par son problème. Bien que cela soit frustrant, Ian avait fini par s'y faire et maintenant il le vivait plus ou moins bien. En tout cas, assez pour en parler de manière décontracté. Bien que, des fois, il utilisait ce problème comme arme de manipulation. Jouant le garçon triste et mal dans sa peau. Ça marchait souvent. Aujourd'hui, il n'en voyait pas l'utilité. Il décidait de changer de sujet.

- Je m'appelle Ian. Je crois qu'on ne se connaît pas. Je ne te fais pas la bise, mais l'envie est là.

Il suivait ses mots d'un clin d'œil et d'un sourire. Entamer la discutions avait légèrement fait descendu le niveau de stress de Ian. Il se sentait mieux, de secondes en secondes. Le Serpentard ne savait pas trop quoi rajouter pour la suite de la conversation. Lui poser une question ? Parler de la météo ? Parler des cours ? Après réflexions, il en venait à la conclusion que rien ajouter était peut-être la meilleure chose à faire. Les deux adolescents étaient plantés en plein milieu du couloir. Ça le faisait pas trop. D'un geste de tête, Ian invitait la fille à le suivre. Il se mit à marcher, sans vraiment avoir de destinations en tête.
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Mer 16 Déc - 15:19

Merry s'était trouvée déconcertée devant la réaction de l'élève à qui elle avait attrapé le bras pour l'aider à se relever. Pensant se retrouver remerciée, la rouquine ne s'était pas attendue à se faire engueuler, et encore moins à se faire repousser par une personne qu'elle ne connaissait même pas et qui plus est, venait de se relever avec son aide. Apparemment, tout le monde n'avait pas les mêmes notions de remerciement. Mais malgré tout, la jeune fille était resté plus ou moins près de lui, trouvant son comportement étrange, même pour un serpentard. C'est là qu'elle avait eu le fin de mot de ce qui se passait. Le jeune homme s'était exprimé avec difficulté, peut être par colère ou angoisse, expliquant en quelques mots qu'il n'aimait pas les contacts humains. Compréhensive, la jeune Harper était restée loin de lui après une tentative d'approche, avant de le suivre alors qu'il s'en allait loin d'elle, cherchant sans doute à l'éviter. Mais elle ne voulait pas en rester là.

L'apostrophant une nouvelle fois, la jeune fille lui avait rapidement expliqué implicitement qu'elle comprenait son comportement, lui posant tout en même temps la question pour être sûre de ne pas se tromper. Sur le coup, le Serpentard ne lui répondit pas mais lui adressa un sourire étrange mais qui n'avait pas l'air si moqueur que ça. Finalement, après quelques secondes de silence, il répondit en confirmant ce que Merry avait supposé et se qualifia de bizarre à cause de ce problème. Mais ça n'avait pas l'air de le gêner tant que ça étant donné qu'il en rigolait. Un peu plus détendu, la rouquine abaissa les épaules et souffla un bon coup en souriant, écoutant l'élève qui continuait de parler.

- Je m'appelle Ian. Je crois qu'on ne se connaît pas. Je ne te fais pas la bise, mais l'envie est là.

- Pas de problème ! Moi c'est Merry. Et je ne crois pas qu'on se connaisse non plus. Mais je crois t'avoir aperçu durant un ou deux cours que l'on a en commun.

Merry termina ses mots en adressant un nouveau sourire à Ian qui se mit à avancer après avoir regardé où il se trouvait. Le suivant à la même allure, la jeune fille continua donc la conversation, cherchant un sujet de discussion quelconque.

- Tu es bien de la maison Serpentard non ?


Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Sam 13 Fév - 14:32

- Pas de problème ! Moi c'est Merry. Et je ne crois pas qu'on se connaisse non plus. Mais je crois t'avoir aperçu durant un ou deux cours que l'on a en commun.

Merry. Prénom peu commun, qui doit être lourd à porter en période de noël. En peu comme Valentin. Ou Sylvestre au nouvel an. Des fois, les parents ne faisaient pas attention à ce genre de chose. Un prénom ne se donnait pas n'importe comment, il fallait réfléchir et se mettre à la place de l'enfant. Quand on appelait son enfant Valentin, il fallait se douter qu'on se moquerait de lui au mois de Février. Ian décidait de ne jamais souhaiter un "Merry" Christmas à sa camarade, au cas où elle deviendrait son amie. Il ne voulait pas être celui qui s'en amuserait "une fois de trop". Avec sa chance, il risquait de verser la goutte d'eau en trop.

- Tu es bien de la maison Serpentard non ?


Elle semblait bien renseignée. Ian lui avait-il tapé dans l'œil ? Avait-elle fait exprès de le renverser pour engager la conversation ? Non. Son esprit divaguait, ça n'était pas ça. Elle lui avait signalé suivre un ou deux cours avec lui, ça devait venir de là. Même si Ian n'était pas très actif, ou bavard, cela arrivait, qu'en classe, il se fasse remarquer de temps en temps. Que ça soit positivement ou négativement. En guise de réponse , il se contentait d'un signe de tête. Il enchaînait ensuite.

- Alors, Merry.. On doit avoir le même âge, plus ou moins. Tu dois être en sixième, ou septième année. La fin se rapproche. Tu comptes faire quoi en sortant d'ici ?

Il aurait très bien pu arrêter la discutions au présentation et s'en aller. Après tout, Merry avait osé le toucher et ça, Ian n'était pas prêt de l'oublier. Puis ce n'était pas son genre de faire connaissance avec quelqu'un pour le plaisir. D'habitude, il ne rencontrait jamais personne par hasard, il sélectionnait ses amis et se rapprochait d'eux de son plein gré. Il ne connaissait personne qui se soit imposé à lui comme un ami, personne. Alors pourquoi faire connaissance avec Merry ? Après tout, il était évident qu'elle ne lui servirait à rien, qu'il ne pouvait pas l'utiliser pour gravir les échelons, aussi bien à Poudlard qu'en dehors.. Et puis.. C'était une gryffondor..

- Je suppose que tu as déjà quelques idées derrière la tête. Ce que tu souhaite faire, devenir !
Invité
Anonymous
Invité

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Invité, le  Dim 14 Fév - 14:30

La plupart des personnes que Merry accostait étaient souvent heureux de la rencontrer. Mais là, lorsqu'elle s'était retrouvée à foncer par inattention dans un de ses camarades de classe, cherchant par la suite à l'aider à se relever, tout ne s'était pas passé comme prévu. En effet, le Serpentard s'était reculé, rejetant la jeune fille qui l'aidait assez violemment, accompagné d'un semblant de peur. Étonnée et surprise, la rouquine avait alors attendu un instant que le jeune homme se calme, tentant quelques approches peu fructueuses. Jusqu'à ce qu'il s'approche enfin d'elle. Par la suite, ils n'avaient eut aucun mal à entamer la discussion, parlant d'abord quelques minutes du problème de contact de Ian, puis parlant de tout et de rien en continuant à marcher dans les couloirs, à une distance suffisante pour que le Serpentard reste détendu en la présence de la rousse.

Prête à comprendre le comportement de son peut être nouvel ami, Merry souhaita rester avec lui un instant et chercha divers sujets de discussions pour faire passer le temps jusqu'à ce qu'elle doive rentrer à sa salle commune. Se présentant d'abord, elle lui expliqua ensuite qu'elle l'avait aperçu dans divers cours qu'ils avaient en commun et qu'elle se croyait se souvenir l'avoir vu avec un blason de la maison Serpentard. Ca, elle en était sûre.

- Alors, Merry.. On doit avoir le même âge, plus ou moins. Tu dois être en sixième, ou septième année. La fin se rapproche. Tu comptes faire quoi en sortant d'ici ?

Merry n'en avait pas la moindre idée. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait faire. La seule chose qu'elle savait, c'était ce qu'elle ne voulait pas faire. En somme, ne pas faire le même métier que ses parents. Peut être deviendrait-elle professeur à Poudlard ? Ou même infirmière à Saint Mangouste. Elle aimait pas mal de choses et restait assez mitigée quand au futur métier qu'elle souhaitait effectuer à l'avenir.

- Je suppose que tu as déjà quelques idées derrière la tête. Ce que tu souhaite faire, devenir !

- Je pense que je voudrais travailler dans le domaine du soin, aider les gens... Ou professionnelle dans une équipe de Quidditch. Ce serait mon rêve... moins celui de mes parents... Mais c'est une autre histoire. Toi tu voudrais faire quoi ?
Contenu sponsorisé

Dans des escaliers délabrés - Page 6 Empty
Re: Dans des escaliers délabrés
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 14

 Dans des escaliers délabrés

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.