AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 3 sur 4
Entraînement par mauvais temps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Asteria Rosier
Serpentard
Serpentard

Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Ven 07 Avr 2017, 16:08


La pluie tombait encore et encore. Asteria observait son interlocutrice, elle lui rappelait quelqu’un. C’était la poufsouffle à sa table en Histoire de la magie.

-Euh... Je médite. Enfin, je... Je sais pas trop. Rien. J'aimerais...apprendre à voler. Sur un balai, tu sais. Comme toi. Si tu veux bien.

La petite rousse sourit de plus belle. C’était l’une des première fois qu’elle était prise pour modèle et qu’elle avait ce rôle de professeur. Le seul problème était que si elle acceptait elle ne pourrait pas s’entrainer réellement.

_ Que… que je t’apprenne ? Avec plaisir ! Tu n’as jamais volé ?

L’idée qu’elle ne soit jamais montée sur un balai étonnait Asteria, mais si cette fille était une née-moldue cela n’avait rien d’exceptionnel. Il fallait qu’elle comble cette lacune. Voler était l’une des plus belles choses au monde, elle ne devait pas rater ça. La pauvre n’avait par contre pas choisi le bon jour, apprendre à voler est une chose, mais apprendre sous la pluie en est une autre. La serpentard allait devoir être une excellente professeure pour réussir à la faire s’élever dans de telles conditions. D’autant plus qu’elle avait appris très jeune, voler était aussi instinctif que marcher pour elle. Elle ne se souvenait plus de la façon dont sa mère le lui avait enseigné. Ah, il fallait réussir à faire sauter le balai dans sa main. C’était  déjà pas une mince affaire, pas évidente pour tout le monde. Elle posa son balai à terre pour commencer la leçon quand elle se rendit compte qu’elle ne connaissait pas le prénom de son élève.

_ Au fait, moi c’est Asteria, et toi ?

Ensuite, elle se plaça à droite de son balai, tendit sa main gauche au dessus et dit clairement « Up ! ». Le balai monta directement dans sa main qu’elle referma dessus.

_ La première chose à apprendre je crois, c’est ça.

Elle reposa son balai à terre et réfléchit à comment l’expliquer à Madilyn. Ça lui paraissait tellement simple et automatique qu’elle ne voyait pas vraiment comment on pouvait ne pas réussir à le faire.

_ Alors euh… tu te places à gauche de ton balai, si tu es droitière, et à droite si tu es gauchère… je crois. Et euh… ensuite tu tends ta main vers le balai pour pouvoir l’attraper et tu pense très fort au fait qu’il saute dans ta main, comme ce que je viens de faire.


Elle ne savait pas si ce qu’elle racontait était clair, ni même si cela était juste. Mais elle continua, ça ne pouvait pas être totalement faux non plus.

_ Ensuite quand tu as l’image en tête, tu dis fermement « Up !». Ça ne marchera sûrement pas du premier coup, mais tu y arriveras.

Et pour illustrer ses propos, elle se remit bien à droite de son balai, et « Up ! ».

_ A toi maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Ven 07 Avr 2017, 21:55


Incrédule, elle a l'air d'avoir une difficilité à croire ça. Je ne sais pas voler. Elle se présenta. Asteria. Mon visage s'éclaira quand j'entendis ce prénom. Mais, oui, c'est ça, Asteria !
Je souris encore.

-Moi, c'est Madilyn. Maddy.

Puis, elle se déplaça pour se placer à côté de son balai et leva sa main au-dessus de l'objet volant. Je la regardais d'un air courieux et j'écarquillais les yeux, émerveillée, quand le balai se retrouva dans sa main juste après qu'elle aie dit "Up !".

-La première chose à apprendre je crois, c’est ça.

-Waouh, c'est merveilleux !

Je gloussais en pensant que je n'avais encore rien vu. J'observais Asteria, qui réflechit un instant avant de reprendre la parole. Je l'écoutais attentivement avant de m'y essayer timidement. Je me plaçais donc à gauche du balai et je lançais :

-Up !

Perplexe, je contemplais le balai, toujours à terre.

-Up ! Euh... Ca ne march pas...

Je la regardais tristement. J'étais tellement déçue...
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Jeu 13 Avr 2017, 12:32


Elle s’appelait Madilyn. Maddy. Asteria ne savait pas si ce « Maddy » était à sa disposition à elle aussi, si elle lui offrait la possibilité de l’appeler par ce surnom. Elles ne se connaissaient pas encore vraiment, avait-elle le droit d’utiliser le nom qui devait être, imagina-t-elle, réservé aux intimes, aux amis proches ? Non, pour l’instant ça serait Madilyn, par respect et politesse.  
Quand elle fit sauter son balai dans sa main gauche, le regard émerveillé de la poufsouffle la fit sourire. C’était à peine si elle n’avait pas applaudit l’exploit, vu ce que semblaient dire ses yeux. Elle le verbalisa par un « Waouh, c'est merveilleux ! ».  Asteria se senti un peu gênée d’être le centre d’attention de tant d’admiration. D’autant plus qu’en face d’elle la fille gloussait maintenant. La petite ne savait trop comment réagir. Pourquoi riait-elle ? Était-elle en train de plonger tête en avant dans une farce ayant pour but de la ridiculiser ? Elle décida de rester sur ses gardes. Après tout, elle était peut-être juste parano.
Asteria regarda Madilyn se placer à côté de son balai et « Up ! ». Comme elle s’y attendait, rien ne se passa. « Up ! ». La jaune semblait déçue, et il y avait de quoi.

- Euh... Ça ne marche pas...

En même temps, elle l’avait prévenu que ça ne marcherait pas du premier coup. Et elle n’allait pas y arriver dès aujourd’hui, il fallait s’entrainer.

_ Ce n’est pas grave, tu n’auras qu’à essayer de le faire tous les jours, tu verras, ça viendra.


Ce n’était pas par méchanceté, mais la rouquine avait terriblement envie de voir la novice sur un balai. Elle voulait juste ne plus être celle qui apprend et s’amuser un peu. Elles allaient donc passer à l’étape d’après.

_ Je vais t’apprendre à décoller. Déjà, essaie de faire comme moi.

Elle enfourcha le manche, plia ses jambe et se pencha légèrement.

_ Comme ça, c’est la position de départ… Du moins, c’est comme ça que je fais.


Etait-ce la vraie position de départ ? Sa mère lui avait appris à faire ça, mais ce n’était peut-être pas la version officielle.  Tant pis, elle y arrivait très bien de la sorte, elle n’allait pas tout remettre en question. Et si son élève n’était pas contente, grand bien lui fasse !

_ Ensuite, tu donnes un coup de pied par terre pour te lancer.


Son pied gauche tapa le sol et elle s’envola. Elle redescendit doucement et retoucha la terre. Elle avait hâte que Madilyn y arrive, pour pouvoir passer aux choses sérieuses et voler. Si elle était déjà impressionnée par le saut de balai, que serait sa tête quand elle serait dans les airs ? Cela promettait d’être passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Ven 14 Avr 2017, 09:27


Asteria essaya de me rassurer en m'expliquant que je n'aurais qu'à m'entraîner tous les jours, et, bien qu'un peu déçue, je me mis en tête l'objectif d'essayer de m’entraîner quotidiennement. Bien sûr que ça viendrait ! Détermination.

Puis elle me dit qu'elle allait à présent m'apprendre à décoller. Enfin ! Toute excitée, je la dévorais des yeux. Puis, j'essayais d'adopter la même position qu'elle. A cheval sur le balai, jambes fléchies. La position de départ. Si Asteria démarrait comme ça, je pourrais y arriver aussi.

Et là. Asteria tapa de son pied gauche par terre et s'envola. J'étais bouche bée. C'était magnifique. Alors, je me lançais.

Tapant du pied gauche contre le sol, je me retrouvais propulsée dans les airs. Je ne pus réprimer un petit cri. Peur ? Excitation ? Joie de réussir ? Du moins, l'un d'entre eux. Je lançais un sourire béat à la rouquine.

-J'ai...j'ai réussi !

Bon, c'était idiot de dire ça. Elle voyait bien que j' avais "réussi". Et puis, réussi, c'est un grand mot. Je restais en équilibre tant bien que mal sur mon balai, qui n'en faisait un peu qu'à sa tête. Mais j'étais en l'air. Je volais.
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Jeu 04 Mai 2017, 17:34


L’air frais et humide contre ses joues, cette sensation fabuleuse. Elle voletait en attendant que la jaune ne tape du pied. Les yeux fermés, elle laissait les gouttes couler le long de son visage. Elle les ouvrit au « J’ai… j’ai réussi ! » de sa pupille et n’eut que le temps de la voir passer devant elle. Elle s’était propulsée dans les airs et bien sûr elle ne savait pas comment faire maintenant. Son balai tanguait. Asteria ria intérieurement. L’air légèrement apeuré de Madilyn était un régal. Elle lâcha son balai pour applaudir son exploit. Le plus drôle était à venir. Elle décida de la laisser un peu galérer avant. De toute façon elle n’arriverait à rien tant qu’elle ne se sentirait pas faire un avec son balai et qu’elle en prendrait ainsi le contrôle.

Elle se souvenait du jour où sa petite sœur avait été posée pour la première fois sur un balai. Asteria avait presque 4 ans et Philaé 1 ans et demi, elle marchait à peine. Elle était avec son petit balai, protection complète sur elle, sa bouche ouverte en un grand sourire de dents écartées. Le bébé était elle aussi équipée, et leur mère la posa sur un tout petit balai adapté. Père et mère tenaient bébé et balai, puis ils la lâchèrent. Elle s’envola de quelques centimètres. Asteria s’éleva elle aussi, légèrement plus haut. L’air étonné, suspicieux et à la fois émerveillée de sa petite sœur avait été magique. La petite avait rit aux éclats, euphorique, suivie par la rouquine et leurs parents. Cette cérémonie s’était répétée avec les deux petits frères, à chaque fois accompagnés des plus grands, sauf du cracmol. Mais c’était le sourire de Philaé qui resta à jamais gravé dans sa tête.

Madilyn ne valait pas l’air ébahit du bébé, et ce n’était pas sa petite sœur bien sûr, mais la voir ainsi lui donna la chair de poule. Ça lui rappelait Philaé. Elle ne voulait pas penser à sa famille, ça la rendait triste. Il fallait qu’elles passent à autre chose. Alors elle commença des tours de terrains, à vitesses plus ou moins rapides. Elle ne prononça aucun mot, ça paraissait logique qu’elle incitait la jaune à la suivre. Avec un temps pareil, cet exercice, pourtant si simple, pouvait devenir un véritable calvaire pour une débutante. Elle ralenti l’allure pour ne pas perdre Madilyn. Puis elle piqua en douceur vers le sol, remonta et reprit sa route. Elle recommença quelques fois, mécaniquement, sans prendre la peine de se retourner. L’autre suivait ou ne suivait, c’était à elle de voir. Si elle avait des difficultés, elle saurait se manifester. Puis Asteria fit demi-tour, pour que la poufsouffle essaie de faire de même. Et elle reparti en tours de terrains, inlassablement. Piques vers le sol, flèches vers le ciel. Et ainsi de suite. La pluie dégoulinait le long de son corps. Elle était contente d’avoir pensé à ses gants, sinon ses mains pataugeraient sur le manche. Est-ce que Madilyn en avait ?  Elle retourna pour regarder. Mais elle ne voyait en détails avec la pluie. Alors elle se contenta de sourire et lâcha un :

_ Tu t’en sors ?

à peine perceptible à travers le bruit du temps. Puis elle accéléra, sans attendre de réponse. Elle verrait bien si l’autre s’en sortait. Sa tête complètement retournée, elle observa la façon dont son élève de vol se débrouillait. Elle s’éleva encore plus haut et commença à slalomer autour de plots volants, invisibles. Droite, gauche, droite, gauche. Et demi-tour, gauche, droite, gauche, droite.

Son soi intérieur hésitait entre être une bonne professeure et reprendre des exercices simples tout en expliquant à Madilyn, et profitait de la situation pour rire un peu. Peut-être qu’elle pourrait tout simplement faire les deux, pour permettre à la jaune de s’amuser elle aussi ? Sans prendre la peine de se renseigner si elle se sentait à l’aise et avais réussi les exercices, Asteria passa à autre chose. Tout était brouillon dans sa tête.

_ Tu vole, mais ça donne quoi à l’atterrissage ?


Et elle fonça en pique vers sol, leva la tête pour regarder Madilyn et se posa délicatement. Elle descendit de son balai et attendit. Cette partie là pouvait se révéler divertissante.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Sam 06 Mai 2017, 13:07


Je valdingue sur mon balai en déséquilibre. Je me sens en tout sauf en sécurité. Je tremble de peur et de froid sous la pluie glaciale. Je jette un coup d’œil vers la rouquine Asteria, parfaitement à l'aise. Son balai semble être posé sur l'air, en faire partie. Le mien en subit plutôt les tumultueuses bouffées. mais bon. Tant que je ne tombe pas...Ça va. Ça peut aller. Alors je fais de mon mieux pour rester digne. Même si au fond, je suis terrifiée.

J'envie l'aisance d'Asteria, qui me fait encore plus prendre conscience de mon incapacité. J'ai comme l'impression qu'elle se moque de moi lorsqu'elle me demande si je m'en sors. Je relève la tête, me redresse sur mon balai et lance d'un air de défi :

-Oui, parfaitement, merci.


Faussement sûre de moi, je reste droite comme un i dans les airs, gardant mon sang-froid.

Et puis... Et puis Asteria me demande comment ça se passera à l’atterrissage. Et là, les choses commencent à se dégrader. Souhaitant préserver ma fierté, j'opine calmement, j'inspire un grand coup et...Je me lance.

Je m'incline un peu en avant sur mon balai, je ferme les yeux et je me laisse porter jusqu'au sol. Le sol qui s'approche de plus en plus vite. Je tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Ven 12 Mai 2017, 22:49


HRPH: Asteria a toujours 11 ans


Et divertissant, ça l’était. La pluie coulait à grosses gouttes le long du visage d’Asteria. La petite commençait même à grelotter mais elle ne sentait pas le froid. Elle était bien trop occupée à regarder la jaune se trémousser sur son balai. Elle ne voyait pas grand-chose, juste une silhouette derrière l’épais rideau de pluie, mais c’était suffisant pour la faire sourire. Pas d’un sourire amical ou gêné cette fois, mais plutôt d’un sourire heureux avec une légère touche de sadisme, mais pas moqueur pour un sou. Non, Asteria ne se moquait pas, elle prenait juste plaisir à voir Madilyn essayer tant bien que mal d’atterrir. Elle savait bien qu’avec ce temps le sol était loin d’être dur, dans le cas fort probable où Maddy tomberait de balai, elle ne se ferait pas mal.  L’ombre se penchait et se rapprochait dangereusement du sol. Asteria remarqua que la fille fermait les yeux, surement pour ne pas voir sa chute. Elle avait déjà remarqué ça chez les gens en général. Quand ils ne voulaient pas que quelque chose arrive, ils fermaient les yeux, comme si ne pas voir arrêtait les choses. Comme un enfant qui se cache, les mains sur les yeux, et pense que si lui n’aperçoit pas les autres, les autres ne l’apercevront pas non plus, tout simplement. Alors si Madilyn ne voyait pas sa chute, la chute ne serait pas. La rouquine haussa les épaules, les réflexes humains étaient si mystérieux.

L’autre rouquine, toujours perchée sur son bâton,  commençait à apparaître très nettement dans le champ de vision d’Asteria. Tel un boulet de canon, elle fonçait en piquet vers le sol. La petite professeure  n’eût que le temps de s’écarter en vitesse de la trajectoire, l’autre s’écrasa juste à côté d’elle. Rien de grave, une petite chute gentiment amortie par la boue. Et malgré cet atterrissage en fanfare, elle ne s’était pas si mal débrouillée pour une première fois. Asteria se pencha vers elle et lui tendit la main. Signe de paix et d’entraide.

_ Ça va ? Bravo, tu t’en es bien sorti ! C’est rare de ne pas tomber les premières fois, mais ta position avant était plutôt correcte.

Elle lui sourit pour lui montrer sa sincérité.

_ Garde les yeux ouverts la prochaine fois. La chute était inévitable mais si tu avais vu, tu aurais pu la minimiser.


Les deux fillettes étaient couvertes de terre et trempées. Asteria ne savait pas si Madilyn voulait continuer, mais elle, si. Elle aurait bien voulu s’entrainer avec sa batte, mais elle ne pouvait pas l’exclure ainsi. Elle décida de remonter sur son balai et s’envola. Si la jaune voulait reprendre, elle la suivrait. C’était beaucoup plus simple comme ça que de passer par les mots.
Elle commença un exercice utile pour l’atterrissage, comme ça Maddy pourrait voir ce qu’il fallait faire, et le faire si elle en avait envie. Asteria prit de la hauteur, se pencha et descendit doucement. Puis elle accéléra et ralentit. Quand elle frôla le sol, elle remonta en flèche et recommença. Il fallait réussir à contrôler son balai dans ces moments là pour ne pas tomber. Quand il ne pleuvait pas, ces chutes pouvaient être dangereuses, alors autant que la poufsouffle en profite, c’était maintenant ou jamais pour s’entraîner.

Un grand coup vent vint déstabiliser Asteria mais elle garda l’équilibre. Puis la grêle arriva. De gros grêlons tombaient, rebondissant sur la tête de la rouquine comme des billes. Elle avait du mal à garder les yeux ouverts et ne distinguait plus rien. Est-ce que Madilyn avait décidait de rester ou était-elle parti ? Si elle était sur son balai, la pauvre devait avoir du mal à y rester. Asteria tenta d’ouvrir grand les yeux et la chercha du regard. Mais la grêle était trop forte. Le vent dirigeait son balai, elle n’en avait presque plus le contrôle. La petite ne savait pas où elle était, elle ne voyait pas le sol, ni les anneaux de quidditch. Les yeux fermés, elle se cramponnait au manche de son balai, essayant de repérer le moindre petit bruit venant de sa camarade. Elle espérait qu’elle n’était pas dans une situation difficile, comme elle, mais plutôt sur la terre ferme. Les grêlons de plus en plus gros lui faisaient mal à la tête. Poc Poc Poc. Plein de petits marteaux tapant sur son crâne, ses épaules, son dos, ses mains… Où était-elle ? Elle ne voyait plus, mais ça n’empêchait pas la tempête de faire rage. Non, vraiment, ne pas voir n’arrêtait rien, la Terre continuait quand même de tourner.

_ MADILYN !

La grêle s’engouffra dans sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Sam 13 Mai 2017, 12:52


La chute. D'abord flottant dans l'air, moment doux, délicieux, et puis la terre qui vient briser la sérénité. Choc. Douleur. Je ne pus réprimer un gémissement. J'étais pleine de boue, engluée, enlisée par cette matière gluante. Je détestais ça. La verte et argent me proposa son aide, d'une main tendue, tout en s'exclamant :

- Ça va ? Bravo, tu t’en es bien sorti ! C’est rare de ne pas tomber les premières fois, mais ta position avant était plutôt correcte.


A l'entente de sa première phrase, je me sentis ridicule, pensant qu'elle se moquait de moi. Bien débrouillée ? Bien sûr. Mais en écoutant la suite, je souris, un grand sourire tout fier, jusqu'aux oreilles. Oui, je m'en sortais bien. Asteria souriait aussi, ce qui me donna une grande dose de motivation et d'énergie. Il fallait qu'elle garde ce sourire absolument. Que je sois forte.

-Garde les yeux ouverts la prochaine fois. La chute était inévitable mais si tu avais vu, tu aurais pu la minimiser.

Je rougis. C'est vrai que c'était stupide d'avoir fermé les yeux. Vieux réflexe idiot, que voulez-vous ? La Serpentarde ré-enfourcha son balai afin de me faire une petite démonstration sans doute. Elle commença à s'élever dans les airs, puis me montra comment atterrir en douceur, et remonta aussitôt, et répéta cette opération plusieurs fois. Toujours au sol, j'essayais de ne pas perdre de vue la silhouette d'Asteria qui se détachait vaguement dans la purée de pois. Puis je décidais d'essayer aussi. Je positionnais mon balai, me mis à cheval dessus comme la fois précédente, pliais mes genoux, et... Une grande bouffée d'air me fit projeter sur le côté. Rien de bien méchant, mais je perdis du coup de vue ma professeure improvisée. Toujours à terre, je scrutais les environs en essayant de la retrouver quand il commença à grêler. Les petits blocs de glace tombaient en trombe sur ma tête, mes bras, mon corps. Aïe ! Aïe ! Aïe ! Tous les petits grêlons commençaient à me faire mal, et des bleus se formaient partout sur ma peau. Je ne voyais plus autour de moi, et je commençais à m'inquiéter. J'étais seule, perdue dans un endroit que je ne connaissais pas, je n'y voyais rien et il grêlait. Grelottante, assise par terre, ce n'était pas pour me rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Jeu 29 Juin 2017, 16:43


HRPG: Désolée pour ce si grand retard!
(Asteria a toujours 11 ans pour ce RP)

Asteria arrêta de lutter contre la tempête, ça ne servait à rien. Elle se laissa porter par le vent, tout en essayant de rester sur son balai. La grêle s’infiltrait dans chacun de ses vêtements et glissait le long de son corps. D’infimes bleus apparaissaient déjà sur son bras sous l’impact de la glace. Ses petites mains gantées s’agrippaient au bout de bois comme si sa vie en dépendait, et elle en dépendait malgré tout un petit peu, une telle chute pouvant se révéler mortelle. Les jambes crispées autour du balai, Asteria commença à se pencher légèrement pour perdre de la hauteur. Elle gardait les yeux fermés pour les protéger de la tempête, essayant en vain d’entendre le moindre bruit de Madilyn.

La descente n’en finissait pas. Était-elle vraiment si haut ? C’était comme si le temps s’était réellement arrêté, qu’elle flottait au dessus du terrain avec une sensation de chute libre. Elle était devenue l’Alice de Lewis Caroll pendant sa chute infinie dans le terrier du lapin. Sauf qu’elle ne voyait rien, à l’inverse de l’exploratrice blonde. Et puis Asteria n’avait jamais trop aimé ce personnage, trop naïve et nunuche à son goût, alors elle n’appréciait pas cette comparaison. Son interminable plongeon prit fin en toute délicatesse, quand elle senti enfin du dure au bout de sa chaussure. Sans oser ouvrir un œil, elle posa la pointe, puis la plante et le talon de ses pieds, en douceur. Elle souffla de soulagement, elle en était sortie vivante. A l’aveugle, elle tenta encore une fois de situer la Poufsouffle.

_ MADILYN ! MADIIIIILYN !


Elle tendait l’oreille, aux aguets, quand une énorme rafale de vent la heurta. Elle ne put rien faire, seulement se laisser emporter, elle et son balai, par cette force supérieure. Elle ne volait pas, elle était ç la merci d’un Hercule absolu, qui la poussait avec brutalité. Cela ne dura qu’une fraction de seconde, mais Asteria avait eu tout le temps d’avoir peur. Elle eut plus peur encore quand elle s’écrasa violemment contre ce qu’elle pensait être l’un des anneaux du terrain, ou plutôt le pied de celui-ci. Elle senti une douleur aiguë envahir son bras droit, puis sa jambe quand elle atterrit sur la terre, pourtant boueuse. Le balai lui tomba dessus, étonnement intact à première vue. La petite ne put retenir un cri de douleur,  et les larmes mouillèrent son visage déjà trempé. Elle s’autorisa à ouvrir les yeux et chercha Madilyn du regard. Elle avait du être alertée par le bruit qu’avait fait la chute, mais où était-elle ? Asteria essaya de bouger pour se relever, mais son corps lui fit gentiment comprendre  que c’était une mauvaise idée. Elle le laissa donc tranquille, effondrée dans la boue. Seule sa bouche acceptait de lui obéir. Avec les quelques forces qui lui restaient, elle s’époumona :

_ Madilyn ! Madiiiilyn ! Je suis tombée, près des cercles ! MADILYN !!


Puis elle posa sa tête sur la terre et attendit. Les larmes de douleurs coulaient encore. Elle ne sentait plus sa jambe, mais son bras souffrait horriblement. De sa main valide, elle attrapa le manche du balai et le serra contre elle, comme un doudou. Il avait appartenu à sa mère, c’était comme si une partie d’elle était présente à ses côtés, pour la soutenir dans cette épreuve.

_ Maman, j’ai mal, chuchota-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Sam 01 Juil 2017, 17:15


Le silence aveugle dans lequel j'étais plongée me terrifiait. Perdue, transie de froid, seule, je tâtonnais, trébuchais, me relevais encore et encore.
Asteria... La rouquine de chez Serpentard avait disparu. Et j'étais seule.
Épuisée, je tombais un nombre incalculable de fois, cherchant la seule personne capable éventuellement de m'aider. Les chocs contre le gazon givré se faisaient à chaque fois plus douloureux, et la fine pluie s'était transformée en grêle aux airs apocalyptiques. Le déluge s’abattait sur nous. Mes pieds glacés s'enfonçaient dans la boue et j'étais pleine de gadoue, de grêle fondue, d'herbe et de terre, trempée jusqu'aux os.

Et puis... un faible murmure parvint à mes oreilles. L'espoir s'alluma en moi.
- ASTERIA !
Je criais, hurlais, m'égosillais pour qu'elle m'entende. Ma voix était plus que cassée, mais je m'en fichais.
Puis j'entendis à nouveau. C'était très faible, mais je parvenais à peu près à distinguer les mots prononcés. Tombée... Anneaux... Ni une, ni deux, je pris mon courage à deux mains et, luttant contre les énormes rafales de vent, je tentais de me rapprocher des anneaux tant espérés.

Enfin, je la vis. Une maigre silhouette au milieu du déluge. Asteria. Je courus à ses côtés.
- Asteria, est-ce que ça va ? Tu n'as rien de cassé ? Mon Dieu qu'est-ce que j'ai eu peur ! Qu'est-ce que j'ai peur ! Ça va aller, Asteria... J'en peux plus... Comment on va faire ?
Mes larmes se mêlaient à présent aux énormes et lourdes gouttes de pluie qui tombaient en rafales. A la différence que celles-ci étaient glacées.
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Ven 04 Aoû 2017, 15:39


HRPG: Toujours 11 ans pour la rouquine


Le supplice était loin d’être terminé. La tempête continuait son show, ne laissant aucun répit aux deux petites. Madilyn était enfin aux côtés d’Asteria, et bien que ne pouvant améliorer la situation, la rouquine était soulagée d’avoir quelqu’un à ses côtés.

- Asteria, est-ce que ça va ? Tu n'as rien de cassé ? Mon Dieu qu'est-ce que j'ai eu peur ! Qu'est-ce que j'ai peur ! Ça va aller, Asteria... J'en peux plus... Comment on va faire ?


Toujours allongée dans la boue, balai contre son cœur, Asteria tourna la tête vers la jaune et lui sourit. Un sourire qui voulait tout dire, « ne t’inquiète pas » comme « j’ai peur aussi » et « je ne sais pas ce qu’on va faire ». Elle tenta de se redresser, de s’assoir au moins. Son bras gauche appuyé au sol, elle réussi à soulever son buste.

_ Ça va aller, ne t’inquiète pas. Pas mal pour une première leçon de vol, non ?

Cacher son embarras par l’humour, sa spécialité. Elle déplia son bras droit, le plus doucement possible, son visage grimaçant sous l’effort et la douleur. Elle tenta de faire de même avec la jambe, mais elle ne réussit pas à la bouger.

Son corps entier grelottait de froid et elle sentait perler une goutte au coin de son nez. Pauvre Madilyn, dans quoi l’avait-elle amenée ? Ses yeux voulaient pleurer mais elle les en empêcha. Ici, c’était elle la professeure et une professeure ne montre pas ses faiblesses. Il fallait au contraire rassurer la jaune, lui montrer qu’elle savait quoi faire. Même si elle ne savait pas. Et pour cela rien n’était plus efficace qu’un sourire, sourire de « tout va bien ».

_ Je pense que mon bras va bien, j’ai mal mais ça va. Ma jambe par contre c’est autre chose, mais rien de grave j’imagine. Je pense qu’on devrait attendre un peu que la tempête que calme, ça sert à rien de faire quelque chose dans ces conditions là. Et puis on verra après, ça te va ?


La pluie tombait toujours aussi fort. Asteria essaya d’évaluer la distance qui les séparait des vestiaires. Avec un peu de chance, elles pourraient réussir à les atteindre pour se mettre à l’abri.

_ J’ai une meilleure idée ! On va essayer d’aller aux vestiaires. Si tu prends nos balais et que je que me fais glisser avec mon bras gauche, on peut réussir, qu’en pense-tu ?

La rouquine trouvait son idée plutôt bonne et était même assez fière d’elle. Elle espérait maintenant que Madilyn serait aussi enjouée qu’elle. De toute façon, c’était ça ou rester sous la tempête. Quitte, autant tout faire pour se mettre à l’abri.  
Elle posa avec délicatesse son balai à coté d’elle, pour que Madilyn le prenne, et elle commença son périple. Elle s’aida de ses membres gauches pour se mettre à plat ventre, (autant être pleine de boue à fond) et essaya de ramper en s’appuyant sur son bras valide. La douleur était quasi insoutenable, mais elle avançait, c’était le principale. Les larmes déferlaient à grands flots sur ses joues et elle ne put retenir un petit cri de souffrance. Elle se mordit la lèvre, serra les poings et continua. Elles n’étaient pas loin du vestiaire, il n’y avait pas de raison qu’elles ne l’atteignent pas.

Asteria progressait dans la boue tel un serpent blessé, s’arrêtant souvent pour reprendre son souffle. Elle chercha du regard Madilyn, voir si elle réussissait à avancer.

_ Ça va Maddy ? Tu y arrives ?


Puis elle reprit son ascension horizontale. Et enfin, alors qu’elle n’y croyait plus, elle atteignit le Ô combien vénéré vestiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Mer 09 Aoû 2017, 17:38


Sa silhouette étendue au sol dans la boue, comme un cadavre... Son sourire tranchait avec sa position, c'était le sourire de la morte. Le sourire du père. Ne t'inquiète pas chérie, tout va bien aller... Ouais ouais. Avec le sourire faussement rassuré en prime. Mais si chérie, le Père Noël existe... Mais non, chérie, maman va pas s'en aller... F*utu sourire. F*utu mensonge.
Toujours ce sourire horrible aux lèvres, elle tente de se relever, offrant un spectacle pathétique, essayant de se raccrocher à son bras cassé... Mes larmes raffluent. Qu'est ce que t'avais cru, Nebulo ? Oh, si j'allais faire du balai en pleine averse, voir un peu ce que ça donne ? Moi qui n'ai jamais fait du balai de ma vie ? Génial.

-Ça va aller, ne t'inquiète pas. Pas mal, pour une première leçon de vol, non ?

Ha ha. Regard noir. Tu te crois drôle ? Moi pas. Je suis gelée, et aucune école m'a déjà donné une leçon aussi horrible, et pourtant...
Je vis bien qu'elle arrivait plus à bouger sa jambe... Tu crois que j'ai rien vu ? On est fichues...
Vulnérable, voilà ce qui la qualifiait le plus. Et voilà ce qu'on était toutes les deux. Blessées, frigorifiées, fatiguées. Désespérées.

Et encore ce sourire. P*tain, t'en as pas marre ? Ne mens pas avec moi. J'ai l'flair pour ça. Trop habituée.

Après ça, plus aucune pensée ne filtrait dans mon cerveau, plus rien dans mes oreilles. Mes yeux restaient fixés sur la boue qui pendait à une de ses mèches de cheveux. C'était si attendrissant, si pathétique... Une nouvelle grosse larme roula sur ma peau déjà trempée. Allez, Nebulo, réveille-toi...
Arrachant mon esprit à ce songe en détresse, je me relève péniblement. La voix de la mère résonne dans mes oreilles, sifflante et perfide... Petite fille, décide-toi à faire des choses, bon sang ! Arrête de te lamenter ! Oh la la, une fille pareille... Mais qu'est-ce que j'ai fait à Dieu et à ses anges pour que... Je ferme les yeux pour qu'elle se taise, pour tuer cette voix reptilienne qui fait frissonner, plus que le froid et la peur.Ces mots, elle les a jamais dit, mais je les ai rêvé... En fait, elle les avait dans son regard et c'est pire...
Je me lève, et je cours, je m'enfuis vers l'ombre d'Asteria qui se faufile au loin. Arrête, arrête...
Revenir en haut Aller en bas
Asteria Rosier
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Asteria Rosier, Mer 27 Sep 2017, 18:19


HRPG: Désolée pour ce si grand retard  :$

LA de Maddy

Enfin à l’abri. La rouquine soupira de soulagement, heureuse de mettre fin au supplice de la tempête.  Toujours en rampant, elle se dirigea vers les bancs, prit appuie dessus avec ses bras (non sans une grimace), et s’y issa. Après de douloureux efforts qui lui parurent durer une éternité, Asteria se retrouva assise. Et enfin, elle put contempler l’étendu des dégâts. En face d’elle, Madilyn sortait tout droit d’un bain de boue, bain auquel Asteria avait visiblement participé aussi. Mis à part cela, sa camarde paraissait en bon état, du moins physiquement. Les traits de son visage étaient tirés, repliés et ses yeux fuyaient une présence invisible. Comme si elle était hantée. Elle semblait bouleversée par quelque chose que Asteria ne pouvait pas comprendre. De base pas très à l’aise avec ses semblables, la verte ne savait que dire ni que faire. A la place de Maddy, elle ne souhaiterait qu’une chose, qu’on lui fiche la paix un petit temps. Et c’est ce qu’elle fit. Juste le temps que Madilyn se remette de tout ça.

Asteria se pencha sur son propre corps. Son bras droit avait retrouvé un semblant de mobilité. Elle pouvait le tendre, le plier, le re-tendre et le re-plier sans avoir trop mal. C’était déjà ça. Elle aurait sûrement un bleu, mais ce n’était pas grave. Sa jambe par contre l’inquiétait un peu plus. Elle sentait une douleur aiguë faire des allers-retours entre son genou et la pointe de son pied. Le visage grimaçant, elle osa enfin regarder. Elle enleva avec douceur ses protections et remonta le bas de son pantalon. Son genou était d’un mélange de bleu, de vert et de violet. Plutôt agréable à voir, s’il n’avait pas été en plus deux fois plus gros que son jumeau de gauche. Gonflé et bleu, cela n’avait rien de rassurant. Asteria essaya de tendre sa jambe, ce qui la fit souffrir d’avantage. Elle avait du mal à contenir ses larmes.

_ Euh… Madilyn ? Je crois que j’ai un petit problème de genou…

Elle aurait voulu éviter de l’embêter avec ça, mais ce n’était pas possible plus longtemps.

_ Je pense qu’il va falloir que tu m’aides à aller à l’infirmerie quand le temps sera meilleur.

C’était une fatalité. La rouquine n’avait aucune envie d’aller à l’infirmerie mais elle n’avait pas le choix. Dehors la pluie tombait toujours autant, il allait falloir attendre. C’était le moment de s’inquiéter de Madilyn.

_ Dis-moi, tu vas bien ? Tu semble euh… Triste tout d’un coup.


Asteria ne savait pas trop comment faire, les conversations avec les autres étaient loin d’être son fort. Quelques tics nerveux commençaient à l’animer. Se gratter l’oreille, les cheveux, le nez. Regarder ailleurs, nulle part et partout à la fois. Triturer le tissu de ses vêtements.

_ Si tu veux, tu peux m’en parler… ‘fin c’est comme tu veux hein…
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Madilyn Nebulo, Jeu 26 Oct 2017, 15:17


Elle me voit arriver. Cette trace de désolation sur son visage... Bon. Faut avouer que je suis pas non plus très proprette. Et Asteria, on en parle pas hein. Pas vraiment joli-joli à voir. La boue glacée dégouline le long du toboggan que lui offre ma chevelure crasseuse dont on ne voit même plus la couleur de feu. Je vois clair dans ses traits tirés, elle s’inquiète. J’en déduis que je ne dois pas non plus avoir le sourire aux lèvres. Elle ne sait pas quoi dire, elle est gênée, se sent obligée de me consoler. Non, s’il te plaît, pas de pitié, je déteste ça. Je me retourne vivement vers le triste spectacle du déluge qui poursuit son cours, coupant toute possibilité de communication entre nous.

Plic...
Ploc...
Plic...


Euh... Madilyn ? Je crois que j’ai un petit problème de genou...

Je me retourne vivement. Oh, p*tain... Un petit problème ? Sérieusement ? Son genou passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, et quelque chose me dit que ce n’est pas qu’un hématome... Je croise son regard émeraude, qui retient ses larmes avec le plus grand mal, et ce regard me donne une f*utue claque. Elle a besoin de quelqu’un. D’aide. De toi. Avant même qu’elle ouvre la bouche, je décide que je vais m’occuper d’elle, et au plus vite.

Dis-moi, tu vas bien ? Tu sembles euh... Triste d’un coup.

Je plonge mon regard dans le sien, tout embué. La détermination me vrille l’estomac.

Plus question de s’occuper de moi, à présent. Tu es en danger.

Elle est ailleurs. Son cerveau s’affole, des tics l’agitent, ses mains bougent sans cesse, ses yeux ne se posent nulle part.

Si tu veux, tu peux m’en parler... fin c’est comme tu veux hein...

Je lui prends la main.

Pas question. On y va.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Lizzie Bennet, Mar 06 Mar 2018, 20:31


Pv Alice

Sur le terrain de Quidditch, j’attends. Une élève est venue me trouver ; elle aimerait s’entrainer quelque peu. Elle est restée assez générale, mais j’ai compris qu’il s’agissait plutôt de pratique, alors on a fixé le rendez-vous ici. Si j’avais regardé la météo dehors, ou au moins franchi la Grande Salle, je me serais aperçue qu’il valait mieux se retrouver dans la Salle sur Demande. Sale idée, vraiment.

Qu’importe. La pluie ne me lâche plus, et quoique je ne sois sortie dans le parc que depuis quelques minutes, je me félicite d’avoir usé d’un sortilège pour imperméabiliser mes affaires. Sans ce calcul, je serais déjà trempée de la tête au pied, comme mon sac que j’ai oublié de protéger. Boh, pas grave. C’est pas comme si j’avais des devoirs d’élèves dedans. Les élèves n’ont pas de devoir chez moi. Le vrai cours de sport quoi.

J’ai préparé deux balais volants, et ai mis à l’épreuve la vitesse des deux. Il faut dire que les balais de l’école ne sont plus ce qu’ils étaient. Je ne sais pas s’il faudrait contacter l’administration de Poudlard, ou mettre en place un partenariat avec les Halles Magiques de mon côté. La première option semble plus rationnelle et polie, mais aussi bureaucratique et lente… Oui, je n’ai pas besoin de plus. Il faut que j’aille aux Halles avant le cours de vol.

Je m’autorise un dernier looping, puis redescends sur la terre ferme. Bon. Elle ne devrait pas tarder. Renversant la tête en arrière, je plante mes yeux dans les nuages. Je ne sais pas si c’est le fait de ne pas être gelée jusque dans les os qui m’autorise à être si positive, mais je suis juste positive. Faut dire, ça fait des années que je subis la pluie sans pouvoir la regarder en face, et son spectacle me ravit.

Je tire la langue, goute quelques gouttes de pluie. L’heure sera bonne.
Elle s’appelle Alice, mais son nom m’échappe. Son visage aidera sans doute. Pour l’heure, j’attends, avec la pluie pour seule compagnie. J’ai la fièvre de vivre, et de voler.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Alice Grant, Lun 12 Mar 2018, 21:35


Tic, tac, tic, tac- Les minutes s'échappent du cadran brisé. Tic, tac, plic- Plic? Ça ne fait pas partie du rêve. Tes paupières s'entrouvrent sur l'extérieur et un sourire étire tes lèvres. Il pleut. Tu t'apprêtes à te laisser bercer par le nouveau rythme quand soudain ça te revient: le rendez-vous. Tes yeux s'ouvrent pour de bon et tu sautes du rebord intérieur de la fenêtre, envoyant par la même occasion une boule de poils sur le plancher du dortoir. Oups, le chat... c'était ça la bouillotte sur tes jambes? Tu grommelles des excuses à Din -qui en a vu d'autres- en attrapant des lunettes de protection et ta tenue de Quidditch, que tu finis d'enfiler en route. T'as pas intérêt d'arriver en retard, c'est toi qui as demandé un cours particulier à la prof de l'école... si tu veux émerveiller une princesse enfant, faut bien que tu t’entraînes un minimum. Et puis t'en as besoin.

Les gouttes tentent déjà d'infiltrer ta combinaison. T'as rien contre la pluie, mais pour la visibilité en vol c'est pas génial. Tant pis, ça fera une difficulté supplémentaire. Un peu d'eau n'a jamais arrêté aucun joueur, mais si elle est trop froide la motivation peut y passer... Les flaques tanguent, tu résistes à l'envie de gamine de sauter dedans et arrives sur le terrain désert -pas étonnant- à l'exception de la prof qui patiente au sol. Tu la salues en t'approchant. En dehors des matchs, tu la connais pas, et peut-être que tu devrais pour éviter de perdre la main... les entraînements en équipe ne suffisent pas forcément. Tu attrapes le balai restant, en te demandant s'il fait partie de ceux que vous avez utilisé avec la bande d'idiots pour foutre le boxon dans les couloirs, puis tu te rappelles qu'aucun balai n'avait survécu. A part celui du vainqueur de la course, et encore... Tu règles les lunettes qui te donnent un air de grenouille volante sur tes yeux.

- Voilà, j'voudrais bien revoir les plongeons. J'ai toujours un peu de mal à redresser sans pencher sur le côté... La curiosité t'arrête. Le premier truc qui t'a frappée chez elle, c'est son œil, ou plutôt celui qu'elle a pas, mais t'as pas eu l'occasion de demander. Tu dessines maladroitement un cercle autour du tien: Comment vous faîtes? Pour surveiller l'angle mort?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Entraînement par mauvais temps

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Entraînement par mauvais temps

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.