AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 4 sur 5
Terrain désert
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Aiko Wilkerson
Gryffondor
Gryffondor

Re: Terrain désert

Message par : Aiko Wilkerson, Dim 31 Jan 2016 - 8:28


-Doucement.

La jaune et noir commençait déjà à s'énerver. Comme quoi, y'en avait aussi des susceptibles chez les Poufsouffles. Elle voulait que je vienne sur le terrain alors ? Hum, si elle insistait. Je me levais, mon livre en main. Je n'allais pas le prendre avec moi, c'était gênant d'avoir ça dans les mais.. Je réfléchissais. Bon bah voilà la seule option que j'avais trouvé, le poser sous les gradins pour lui éviter au maximum de prendre la petite pluie qui tombait. Hum.. un peu léger. Bon autre idée. Je sortais ma baguette et d'un sortilège informulé je faisais apparaître mon sac à dos noir. Merci pour tes cours Quinn. Je rangeais mon livre à l'intérieur et me retournais vers l'énervé. Je descendais les gradins en prenant mon temps. Arrivé en bas j'appelais un balais avec un #Accio. Mmh, le numéro six venait de sortir des vestiaires. Bon et bah c'était très bien. Il n'était pas en très mauvais état. Je m'étirais et montais dessus.

Tranquillement, je m'élevais dans les airs, jusqu'à rejoindre la fille. Oh mais c'est qu'elle avait un joli balai dis donc. Je n'avais jamais vu ce type d'exemplaire, chez les Gryffons on préférait les nimbus et les éclairs de feu. Bref je m'échauffais en faisant deux trois tours de terrain. Je n'avais pas de protection, mais ça m'était égal. De toute façon elle n'avait surement pas prévu de me proposer un match de haut niveau très dangereux. Je n'avais jamais vu cette gamine sur un balai et elle ne semblait pas jouer dans l'équipe de Poufsouffle donc pas de panique. D'ailleurs, je me demandais bien ce qu'elle foutait là. Je lui attrapais le souaffle qu'elle tenait en main, l'observant je lui disais.

-Bon alors je suis pas montée pour rien, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Marjory U. Damian, Dim 31 Jan 2016 - 14:00


Marjory vit la jeune fille se lever, descendre des gradins et attirer d'un sortilège un balai à elle. Puis elle s'éleva à son tour et s'approcha d'elle. C'est à cet instant qu'elle la reconnu. Oh non, c'est pas vrai ... Mais qu'est ce qu'elle venait de faire ? Elle venait de se rendre compte que son interlocutrice était en fait une joueuse de l'équipe de Gryffondor, contre laquelle sa propre équipe avait joué il y avait de cela pas si longtemps ... Elle avait elle même, depuis les gradins, chanté pour leur défaite, comme elle le faisait toujours avec son équipe de Cheerpouffy. Eh m****. Elle venait de défier une joueuse de Quidditch. En même temps, elle aurait du s'en douter. Qui, à part une joueuse de Quidditch, aurait décidé de venir sur le terrain, comme ça, en plein week-end, avec un bouquin ? La blonde se morigéna intérieurement. En tout cas, c'était trop tard. Elle ne pouvait plus se défiler.

La rouge et or lui prit le souaffle des mains et elle n'essaya pas un seul instant de l'en empêcher. La blonde avait perdu toute sa superbe, elle était maintenant un peu gênée, en même temps qu'elle se moquait doucement d'elle même. Qu'est ce qu'elle pouvait être spontanée ! Même trop, parfois. Elle ne savait même pas quoi faire. Bon, le point positif, c'est que ce défi pourrait lui permettre de s’entraîner, comme elle le souhaitait au départ. Mais bon... Elle qui avait la hantise de se tourner en ridicule, là elle n'était pas très bien partie ! Elle lança alors à la brune, de façon beaucoup plus posée qu'auparavant, avec une teinte d'amusement dans la voix tout de même :

- Qu'est ce que tu proposes ? C'est toi la joueuse, après tout.

C'était un bon compromis. Qui sait, peut être qu'après tout ça allait bien se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Terrain désert

Message par : Aiko Wilkerson, Dim 31 Jan 2016 - 21:50


Ah, on était tellement bien dans les airs. Le vent frais qui soufflait sur mes joues. Les quelques gouttes qui effleuraient ma peau. Une vue d'ensemble sur Poudlard et la forêt. D'en haut, on avait une vision des choses différente. J'observais un peu les alentours. Personne sur les gradins. Personne près du terrain. Et peu de personnes dans le parc. En-tout-cas, ici, il n'y avait que cette Poufsouffle et moi. Je faisais quelques tours de terrain le souaffle en main. J'avais récupéré la balle dans les mains de la petite joueuse qui ne s'était pas franchement battue pour la garder. Je jonglais avec le ballon entre mes mains et revenait vers la jaune et noire. J'étais déjà ennuyée. Je n'étais pas montée sur ce balai pour rien et un peu d'action n'allait pas me faire de mal. Et dis donc, elle tirait une de ces têtes la jeune... Qu'est-ce qui avait encore ?

- Qu'est ce que tu proposes ? C'est toi la joueuse, après tout.


Je souriais. Huuum, elle venait de se rendre compte que je faisais partie de l'équipe de Gryffondor. Pas trop tôt dis donc. Je tournais autour d'elle, toujours en jonglant avec le ballon. D'un geste brusque et rapide, je lui envoyais le souaffle en plein dans les mains. Je n'avais pas d'intérêt à viser la tête. Tranquillement, sans jamais me presser, j'allais me placer devant les anneaux. Devant ce que j'appelais, mes buts. Je m'étirais et baillais avant d'observer la situation. Une joueuse confirmée dans les buts, une joueuse débutante le souaffle à la main avec un petit balai bien sympa. Je me demandais ce que je foutais là, mais après réflexion la petite énervée n'avait pas l'air méchante.

- Je te propose d'essayer de marquer un but. Si t'en met un, tu gagnes ma reconnaissance et par la même occasion, mon respect.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Marjory U. Damian, Dim 31 Jan 2016 - 22:43


La Gryffy se mit à faire des tours de terrains en jonglant avec la balle. Eh ben ... Mais c'était qu'elle frimait pas mal la rouge ! Est ce qu'elle faisait tout pour que Marjory soit décontenancée, qu'elle se rende compte avant qu'elles aient même commencé à faire quoi que soit qu'elle était meilleure ? Peut être qu'elle voulait lui mettre la pression ? En tout cas, la blonde était intriguée. Elle avait bien envie de jouer contre cette jeune fille, de relever le défi qu'elle pourrait lui lancer ... Elle avait pas vraiment l'air méchante, peut être un peu vantarde, mais après tout elles ne se connaissaient même pas ... La brune sourit lorsque la jaune avoua à demi mot qu'elle savait que c'était une joueuse. Puis elle se mit à tourner autour d'elle, tel un vautour autour de sa proie. Était-ce ce qu'elle était aujourd'hui ? Sa proie ? Puis d'un coup, sans qu'elle se rende compte de rien, le souaffle arriva sur elle à toute vitesse. Oh, elle va se calmer non ? La Damian eut tout juste le temps de lever les mains pour attraper la balle qui arrivait sur elle. Puis celle qui était son adversaire d'une journée s'en alla près des anneaux, avant de lui lancer :

- Je te propose d'essayer de marquer un but. Si t'en met un, tu gagnes ma reconnaissance et par la même occasion, mon respect.

Booon ... Elle pourrait bien essayer. Après tout, elle avait déjà joué avec ses amis. Elle avait déjà réussi à marquer un certain nombre de but. Et aujourd'hui, Marjo ne l'aurait avoué que difficilement mais elle aurait bien aimé gagner le respect de la rouge et or ... Elle s'élança alors sur son nouveau balai, fit plusieurs tours de terrain la balle toujours sous le bras, montant et descendant, s'approchant des anneaux puis s'en reculant, essayant de se faire la plus rapide possible. Puis, d'un geste qu'elle voulu le plus imprévisible possible, elle projeta le souaffle vers le petit anneaux, celui le plus éloigné de l'endroit où se trouvait la brune.

Mais la jeune fille apparu en moins de temps qu'il ne faut pour le dire devant cet anneaux, repoussant la balle tellement facilement que la blonde s'en senti presque rabaissée. Mais elle se lança pour autant après celle ci et, la rattrapant sous le bras, lança à la gardienne :

- Bel arrêt !

Elle recommença son petit manège, essayant de perdre la Gryffondor puis tirant le plus spontanément possible. Mais la brune apparaissait toujours entre l'anneau et la balle. Peut être qu'à force celle ci allait se fatiguer ? Après la énième de ses tentatives échouées, la jaune et noire ne put se retenir de rire de son échec et lança sur le ton de la plaisanterie :

- Eh ben dis donc ! Si tu défendais toujours comme ça peut être que les rouges seraient mieux classés ?
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Terrain désert

Message par : Aiko Wilkerson, Lun 1 Fév 2016 - 20:48


Défi lancé. Est-ce qu'elle allait l'accepter ? Je ne doutais pas du contraire. Je me dirigeais vers mes buts, mes petits anneaux que je protégeais à chaque match. Je m'échauffais un peu afin de ne pas chopper de courbatures. Rotation des bras. Mouvement circulaire du cou. C'était bon. Je t'attendais jeune fille. Le souaffle en main, la Poufsouffle se dirigeait vers les buts que je gardais. Aller c'était parti. Je l'observais s'approcher. Elle n'allait pas assez vite, j'avais le temps de voir tous ses mouvements. Elle arrivait rapidement vers la droite et lançait la balle dans le plus petit anneau. Astucieux. Elle était intelligente. Dommage pour elle. J'attrapais le ballon sans trop de difficultés. Néanmoins je me méfiais de cette fille. Elle ne semblait pas si bête que l'on pouvait le croire.

- Bel arrêt !

Je la remerciais intérieurement. De toute façon, j'avais pas envie de parler. J'étais concentrée sur mon rôle, c'est-à-dire arrêter la balle. La jeune blonde recommençait à tirer. De plus en plus rapide cette fillette. L'anneau droit. L'anneau gauche. D'en haut. D'en bas. De droite. De gauche. Les tirs venaient de partout. C'est qu'elle commençait à m'épuiser. Mais je ne lâchais pas l'affaire, j'arrêtais toutes ses tentatives. On voyait que l'entrainement de tyran que m'avait fait subir Zoey avait été efficace. Je souriais. Dernier arrêt. Une vieille balle venu de gauche. Je soufflais un peu et renvoyais le souaffle à mon adversaire, si je pouvais la qualifier ainsi, avant de m'étirer le bras droit.

- Eh ben dis donc ! Si tu défendais toujours comme ça peut être que les rouges seraient mieux classés ?

- Si tu modifiais ta vitesse d'escargot tu pourrais peut-être marque un but. Tu crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Marjory U. Damian, Jeu 4 Fév 2016 - 14:24


La rouge avait l'air concentrée sur sa défense, tellement qu'elle ne répondit pas à son premier compliment. Ça ne lui était peut être pas si aisé que ça, alors ? Très bien, elle allait se concentrer aussi. Et elle verrait bien ce qui arriverait.

- Si tu modifiais ta vitesse d'escargot tu pourrais peut-être marquer un but. Tu crois pas ?


Marjory ne prit pas la peine de répondre, lui fit seulement un grand sourire joueur avant de partir de plus belle. Elle voulait de la vitesse ? Elle allait en avoir. Elle commençait à s'habituer de plus en plus à son nouveau balai et utilisait ainsi de plus en plus ses capacités. Elle recommença son parcours, essayant de se surprendre elle même dans sa trajectoire pour avoir d'autant plus de chance de surprendre la brune. Elle ne s'arrêtait plus entre les différents tirs, et même si elle ne marquait pas encore, la Gryffy avait l'air de fatiguer petit à petit. Ce qui ne pouvait être que positif pour elle. Elle voulait marquer. Elle voulait vraiment, vraiment réussir à marquer.

Oui, ce n'était pas la raison pour laquelle la blondinette c'était rendue sur le terrain à la base. Elle voulait s'entrainer à arrêter des tirs pour ne pas se tourner en ridicule lors de l'entrainement. Mais au moins, elle apprenait à utiliser au mieux son nouveau balai. Et puis, on lui avait lancé un défi. Et la jaune et noire ne refusait pas un défi. En tout cas ... Elle évitait au maximum, sauf quand il était impossible, ou qu'il ferait du mal à quelqu'un. Et vu comment celui ci avait été posé ... Elle voulait gagner le respect de la jeune fille. Et elle voulait le métier.

La Damian mettait toute son énergie dans les mouvements de son balai. Et, soudainement, après une nouvelle série de tirs manqués, elle ressentit une montée d'adrénaline. Celui là, elle allait le réussir ... Elle le sentait, profondément. Elle s'avança alors, plus rapide que jamais, vers les bus et, d'un grand mouvement du bras, la balle s'échappa de sa main pour prendre la direction du centre d'un anneau ...
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Terrain désert

Message par : Aiko Wilkerson, Mar 9 Fév 2016 - 11:42


J'adorais vraiment voler sur ce balais. Dans les airs, je me sentais plutôt bien. Le vent frais soufflait sur mon visage et le soleil traversait doucement les nuages. Le ciel n'avait pas changé de couleur, le gris était omniprésent et les quelques gouttes de pluie tombaient toujours. Je n'aimais pas trop jouer au Quidditch par ce temps. Certes, on aurait pu s'imaginer un match de coupe en pleine Écosse sous la pluie, mais je préférais les équipes anglaises, et tout particulièrement les holyhead harpies. Je n'avais pas de lunette de protection, ainsi je devais plisser les yeux pour les protéger du vent. Ce n'était pas très pratique. Malgré ça, je parvenais tout de même à contrer les balles de la jeune Poufsouffle. M'entraîner tout ce temps n'avait visiblement pas servi à rien. Mouvement à gauche. Mouvement à droite. Je récupérais le souaffle pour une énième fois et le renvoyais à la jeune fille qui ne semblait pas se décourager.

De mon côté je fatiguais un peu. La blonde aussi d'ailleurs. Une courbature au niveau de mon bras droit était vite apparue. Le vent et la pluie n'amélioraient pas ma forme. De plus le soleil commençait à se coucher et la visibilité perdait de sa puissance. Les conditions n'étaient pas bonnes, surtout pas pour une gardienne. J'observais la Poufsouffle se faufiler dans l'air avec des mouvements vifs et rapides. C'est qu'elle en avait dans le sang celle-là. Rapidement, elle s'approchait de mes buts, plus rapidement que précédemment. Elle arrivait rapidement sur ma droite et se plaça de manière à cadrer son tir sur l'anneau central. Je me tenais prête. Elle tirait de toute ses forces. Je me jetais sur le ballon. Un coup de vent mélangé à de la pluie m'aveuglait. J'aurais dû prévoir cette possibilité. J'effleurais le ballon du doigt, malheureusement je ne pu rien faire. J'entendais le bruit du souaffle contre la barre métallique. Poteau rentrant. Je me retournais. Ouais la balle était ben rentrée. Je souriais, pas trop tôt dis donc. Je me laissais descendre dans l'herbe pour récupérer la balle et retournais vers les gradins. Mes chaussures étaient vraiment crasseuse avec toute cette gadoue. Je me tournais vers la jeune fille qui était également descendue de son balai.

-Pas mal ce tir. Je te félicite.

Je souriais. Il se faisait tard, il était temps de rentrer. Du coup, je reprenais mon sac à dos et me dirigeais vers les vestiaires pour reposer ce balai. J'espérais que le concierge ne crierait pas trop fort en voyant mon état.. dégoûtant.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Marjory U. Damian, Sam 27 Fév 2016 - 12:48


La balle était partie de ses mains. Elle se dirigeait droit vers l’anneau, celui du milieu. Elle était rapide et bien placée … Bonne balle ! Elle était bien fière d’elle ! En voilà une belle balle ! Heureusement, c’était quelque chose qu’elle avait l’habitude de faire, jouer comme poursuiveuse, même si bien sur elle n’avait pas autant d’entrainement que les joueurs des équipes officielles de  l’école. Et en face d’elle, c’était une joueuse officielle. Elle la vit s’élancer vers le souaffle et perdit d’un coup tout l’espoir qui l’avait emplit jusque-là. Eh mince, elle allait encore le rater. Honnêtement, elle commençait à en avoir un peu marre de faire exactement la même chose ! Jouer à deux, c’était vraiment pas des plus amusants. Mais, alors que son balai se mouvait toujours pour se préparer à rattraper la balle après que la rouge et or l’ai renvoyé, elle la vit toucher celle-ci du bout des doigts seulement, et elle changea très légèrement de direction pour taper le poteau. Heureusement, le bon côté du poteau. Et la balle rentra dans l’anneau ! Ouaaaaaaaaah, mais elle avait marqué ! Enfin ! Ca faisait combien de temps qu’elles étaient là toutes les deux, Jaune et Rouge,  à se tourner autour – littéralement d’ailleurs, Marjo tournait autour des poteau, et donc de la brune ?

Enfin, elle vit la dite demoiselle toucher terre de nouveau et récupérer la balle avant de rejoindre les gradins. Elle la suivit donc au sol et saisi son balai dans la main. Eh ben, elle l’aimait beaucoup celui-ci ! Elle était vraiment contente d’avoir pu le gagner, c’était encore mieux que de voler comme d’habitude. Elle adorait voler, ressentir l’air courir dans ses cheveux, sur son visage … Même quand il ne faisait pas beau, comme aujourd’hui, c’était toujours une façon pour elle de se relâcher face à tout ce qu’elle avait à gérer. Mais avec son tourbillon de flamme, son nouveau joujou, c’était encore mieux. Elle pouvait déjà atteindre des vitesses qu’elle n’avait encore jamais expérimentées. Alors quand elle aurait plus d’entrainement … C’était sur qu’avec ça, elle se mettrait à jouer bien plus souvent et elle prendrait du niveau ? Et peut-être, comme elle l’avait dit à la vendeuse des halles il n’y avait pas si longtemps, qu’elle allait l’année d’après  se présenter dans l’équipe de quidditch ?

La Gryffy se retourna vers elle en souriant et lui lança :


- Pas mal ce tir. Je te félicite.

Bien, il n’y avait plus aucune trace de moquerie ou de méchanceté dans sa voix (s’il y en avait jamais vraiment eu). La blonde était plutôt fière d’elle, elle était bien contente de ce petit entrainement. Même si elle ne c’était pas vraiment entrainée à jouer gardienne comme elle l’avait voulu, elle avait appris à gérer son nouveau balai, et ça ne pouvait qu’être une bonne chose ! Les commissures de ses lèvres se relevèrent à leur tour pour lui rendre son sourire.

- Merci ! Et merci aussi pour cette partie, ça m’a bien servi !

Marjory la regarda prendre ses affaires et prendre la direction des vestiaires. Elle resta donc là un petit moment, à hésiter entre rentrer au château, prendre une bonne douche chaude et manger un bout ou bien rester encore par là et aller voler. Peut-être monter plus haut que d’habitude et faire un tour du château ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Terrain désert

Message par : Lizzie Bennet, Mar 5 Avr 2016 - 18:02


Trou blanc.

J’ai soif. J’ai froid. J’ai faim. J’sais pas ce que je fous.
Personne m’a appelée, non. 
Mais qui connait mon hibou ?
Sunil n’a d’adresse, n’est que nom.
Non, non Sunil m’est plus que ça.
Sunil, par bien des aspects,
A la vivacité d’un chat
Et entre de tes songes les corsets

Lui se meut et m’émeut.
Il m’envoûte et me cambre,
Me chambre et me voute.

Sunil, c’est moi. Je crois. Il l’a été, en tout cas.
Quand j’en avais besoin.
Difficile de juger quelle part je lui ai laissée.
S’il la pas prise. Le pouvoir se prend, oui.

Vous me direz, on s’en fout du pouvoir non ?
Faites l’amour, pas la guerre.
Mais vous êtes tous des c*ns.
J’ai fait l’amour. C’est pourquoi je dois faire la guerre.

Et choisir nos batailles ? Autre fière lubie !
Toi qui as la rage et vois le système s’enticher,
Vois les normes perdurer et les mensonges s’enlaidir,
Les sorciers s’enfoncer jusque sous leur sépulcre,
Dis moi, c*nnard, pourquoi choisir la paix.

Azkaban, une radicalisation ? Pas tant que la con-
Fronation à l’enlisement social.
Alors tu disais non, tu tirais un trait,
Tu tirais un coup, tu en buvais un autre.

T’avais envie de gueuler à tous de se lever.
De s’insurger.
Ou bien de crever.
Paraît que ça ne se fait ici.
Alors tu buvais. Encore. Et encore.
Tu laissais la frénésie des sens t’imbiber.
Tu sentais le monde s’adoucir et sa peau blafarde aussi.
Pis pouf ! Il s’adoucissait jusqu’à la dissolution dans le néant.

Plus de partenaire de boisson.
Tant pis. Tant mieux.
Tu riais. Tu criais. Des mots qui filaient
Comme des moutons dans un ascenseur.
Tout rond, l’ascenseur, avec de la lave dedans.
Des mots donc, je disais, dont tu ne te rappelles le sens ;
Ni l’auteur, après tout peut-être était-ce Sunil ?
Nope, lui était intelligent. Et au dessus de ça.
Lui était le flottant, le distant, l’espacé de la vie ;
Non lui c’était moi, devrait plaider coupable aussi.
Qu’étaient ces mots déjà ? Un truc sur la pierre.
Un truc sur l’enfer.

Le salut d’un verre. Une flasque, plutôt ?
Douche de feu en bouche.
« Allez vous faire f*utre,
Les meilleurs c’les Poufsouffle ! »

Des jets de lumière. A moitié guidés.

On s’est réveillés, demain.

J’sais pas toi, moi j’me souviens de rien.
L'était mort, l'oiseau de malheur.
Pis l’herbe était rose, alors j’en ai rétabli les couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 24 Mai 2016 - 13:32


[PV Chloris]

« J'aillais oublier, Samedi après midi ça te va pour voir comment je me débrouille ? Dans le parc ou sur le terrain de Quidditch, on verra au dernier moment... » Ça, c'était Chloris Hareka qui lui avait dit. Une petite Gryffondor, première année qui voulait rentrer dans l'équipe. L'garçon n'avait pas vraiment fait de forcing pour qu'elle soit tentée. On dit que le désir naît de la volonté. Ou l'inverse, je ne sais plus. L'Homme se contredit sans arrêt de toute manière. Alors quelle importance ?

Le poursuiveur attendait déjà sur un banc dans les gradins. Ayant accès au tableau d'affichage des équipes de Quidditch, il avait remarqué que le terrain était réservé à partir de seize heures trente. Il aurait donc une heure et demi pour voir ce que valait la petite, pas beaucoup plus jeune que lui d'ailleurs. Mais fallait du sang neuf, l'équipe se faisait vieille et ça faisait un moment qu'ils n'étaient pas au plus fort de leur niveau. Les lions, c'étaient les meilleurs sur les balais, personne ne contestaient. Mais depuis quelques temps, ils avaient perdu de leur dynamisme et ça se voyait. Ils avaient bien failli perdre le match contre Serdaigle la dernière fois. Si l'attrapeuse n'avait pas été là, Gryffondor aurait sûrement finie dernière de la saison. La honte. Lui aussi, fallait qu'il se rattrape. Il avait bien commencé le match mais il avait été démotivé petit à petit. C'est le mental qui prime dans ce genre de situation, il l'avait compris trop tard. Comme dans une scène mélo-dramatique d'un Roméo et Juliette, ou d'un Dom Juan.

[En attente de ton arrivée]
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Chloris Hareka, Mar 24 Mai 2016 - 19:34


RP privé avec Lïnwe Felagünd



Un nouveau balais, une nouvelle passion !





Chloris revenait tout juste des Halles Magiques avec son nouveau balais. Le Tourbillon, quelle classe ! Il était flambant neuf, avait un très joli manche et des poils tout propre, ce qui n'allait pas durer longtemps... Quand elle arriva sur le terrain, Lïnwe était déjà là et l'attendait sur un banc. La lionne consulta sa montre et remarqua qu'elle avait deux minutes trente de retard, superbe impression pour une première sur le terrain ! Enfin bref, l'herbe était verte, abondante et le temps clément. Un soleil rayonnait et un vent léger soufflait sur Poudlard. La blonde avait faite en sorte d'être en une tenue confortable pour monter sur un balais.

Elle s'approcha de Lïn' et lui sourit.


- Coucou ! Comment vas-tu ? demanda-t-elle avant de poursuivre. Par quoi commence-t-on ? interrogea-t-elle avec enthousiasme.

Elle posait beaucoup trop de question en une seule fois. Bref, elle attendit debout en tenant fermement son nouvel achat.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 26 Mai 2016 - 0:36


Eh. Le Roméo. V'là ta Juliette. Lïnwe tiqua sur le bout de bois. T'es con... Et elle s'appelle Chloris. Il rouvrit subitement les yeux. Oui, c'était devenu une habitude. Perdre et se perdre dans les verves de son esprit. Ce dédoublement de personnalité qui lui permettait de survivre. Mieux comprendre les choses et les bizarreries qui l'entourent, car la sagesse fuit les hommes comme la peste. C'était comme s'il avait deux cerveaux. Deux encéphales radicalement différentes. Non moins compatissantes. L'une empêchait l'autre de crever. Et vice-et-versa. La plus récente était là, parfois, et pis plus là. Et elle revenait, sans cesse et sans se soucier. Sans gêne et sans peine. Il tourna la tête — laquelle ? la sienne — sur le côté pour apercevoir la nouvelle arrivante. Evidemment, on lui avait soufflé des mots plein de bêtises. L'Homme. Une réplique devenant quiproquo pour un Sganarelle bien embêté.

Il y avait bien ce balai, et non ce valet, qui traînait là tant paresseusement qu'il faillît bien trébucher dessus en se relevant. L'bambin n'était pas manchot pourtant. Peut-être un poil lourdaud. Mais on ne réveille point un lionceau qui dort. « Coucou ! Comment vas-tu ? Par quoi commence-t-on ? » dit-elle en allant à l'encontre du rêveur. Elle était radieuse. Finalement, Juliette était peut-être bien son deuxième prénom. Lui était là, penché sur son balcon. Ou était-ce plutôt la demoiselle en détresse ? Les rôles s'inversent, ils ne font que ça, sans arrêt. Sans arrêt. Il n'avait pas vu encore le superbe balai qui l'accompagnait. « Hey, salut. Je vais plutôt bien et toi depuis la dernière fois ? » Et là, il le vit. Ce fut comme le fameux coup de foudre. « Mais... tu as un Tourbillon ?!! Depuis quand ? C'est génial. » Toujours mieux que les balais tout pourris de l'école. A croire qu'un Troll se promenait dans la réserve pour se curer les orteils avec un manche. L'autre côté, les brindilles, lui permettaient de se gratter la plante du pied. Incroyablement agréable.

Pour en revenir au rationnel, l'irlandais passa au-dessus de la barricade pour rejoindre sa muse. Balai en main, balle rouge de l'autre, il s'empressa de monter selle. « Tu viens ? On commence par se passer la balle. » Fluidité. Rapidité. Agilité. Réflexe. Esprit d'équipe. Comme nous, en fait. Sourire aux lèvres. Exactement.

Tu as mon LA pour faire bouger nos perso.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Chloris Hareka, Sam 28 Mai 2016 - 22:02


Tu as aussi mon LA Wink



Quand Chloris arriva, Lïnwe semblait en train de rêver... Il regardait le sol et quand elle apparut, il la releva et sourit en s'exclamant :

- Hey, salut. Je vais plutôt bien et toi depuis la dernière fois ?


Elle répondit simplement, "Je vais bien, merci". La blonde lui rendit son sourire et d'un coup son futur hypothétique co-équipier demanda avec presque de l'admiration "Mais... tu as un Tourbillon ?!! Depuis quand ? C'est génial", Hareka sourit de nouveau et commença " Je viens d'aller l'acheter, j'hésitais beaucoup entre quelques balais alors j'ai fais par élimination ! Enfin bref, je reviens tout juste de la boutique et j'ai hâte de le tester !"

C'est avec beaucoup d'entrain que Lïn' s'exclama "Tu viens ? On commence par se passer la balle." La lionne acquiesça et le suivit sans un mot jusqu'au milieu du terrain, son sourire angélique rayonnait sur ses lèvres. Elle prit son balai en main et l'enfourcha délicatement, elle regarde son ami et l'interrogea "Si ça ne te déranges pas, je vais d'abord essayer de le contrôler avant de commencer l'entraînement, tu veux bien ?" Gentil comme il était, il avait accepté. Elle tenta de se dirigea à droite, elle faillit juste tomber de son balais mais au fur et à mesure, elle s'y habitua. La Gryffonne l'essaya pendant un petit moment et déclara qu'elle était enfin prête ! Mais avant ça, elle mis quand même assez de temps avant de vraiment réussir à se stabiliser. C'était la deuxième fois qu'elle montait sur un balais et en plus son premier cours avait été un désastre ! Il avait été interrompu rapidement pour cause de problèmes de flore intestinale de son professeur... Enfin bref ! Elle avait donc fait quelques passages rapides autour du terrain, essaya rapidement une ou deux figures de Quidditch et continua à se concentrer sur l'endroit où elle voulait aller.

Ils commencèrent leur échanges de balles.
(Je te laisse le plaisir de décrire celle que tu lui enverra ou non ^^)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 31 Mai 2016 - 1:04


Un doux sourire, celui d'un Roméo tout plein de plaisir. Il avait de ces lèvres rougeâtres un léger rictus. Discrète fossette qui lui donnait un air faussement sérieux. C'est vrai... Une jolie fille. Un superbe balai. Était-il tombé amoureux ? Du Tourbillon, ou de la sorcière ? Il ne pouvait rêver mieux. Le gamin avait bien envie de l'essayer, mais la pauvre n'avait même pas eu le temps de le tester. Une chose à la fois, et puis, il n'était pas là pour analyser le manche. « Je viens d'aller l'acheter, j'hésitais beaucoup entre quelques balais alors j'ai fais par élimination ! Enfin bref, je reviens tout juste de la boutique et j'ai hâte de le tester. » avait-elle dit.

La lionne venait de s'élever dans les airs, brassant les nuages d'un cappuccino bien tendre. La Dolce vita. Des ailes lui étaient poussées dans le dos. Telle une chenille précoce, une fée des bois. Elle s'amusait à faire des va-et-vient quelquefois maladroits. D'ailleurs, elle faillît bien perdre sa monture, ce qui fit sourire l'irlandais. Non pas de sarcasme, mais de nostalgie. Il avait l'impression de revivre le passé, ce qui était à la fois spécial et perturbant. Et puis là, au loin, il y avait les trois moulins. Des moulins laissés à l'échec. Abandon total des lieux. De véritables géants. Barbares. Monstres. Alignés là comme trois frères. Ils ne faisaient guère la même taille, l'un était plus grand que les autres, et il y avait aussi ce petit à droite. Et il fallait à tout prix les battre. S'armer contre Cerbère. Ce chien des Enfers. Pour les abattre, il suffisait de leur tirer une balle en plein cœur. Comme le pieu est si essentiel contre le vampire, le cuir rouge l'était contre le titan. C'était dix points de gagner, un pas vers la victoire de décroché. Notre Don Quichotte en avait presque oublié la petite poursuiveuse qui revenait sur ses pas, question de parler.

« Yeaah. Tu t'débrouilles plutôt bien pour une première sur le Tourbillon. » lui confia-t-il. Histoire de regagner ses esprits. Gagner du temps pour mieux frapper l'ennemi. Il la regarda droit dans les yeux, pour ne pas dire observer avec une avidité curieuse. Une scène pseudo-romantique, annonçant le début de la fin. Et de la faim aussi, parce qu'à force de papoter, c'est l'heure de souper. Il avait bien envie de l'embrasser. Bien que cela aurait pu paraître un poil trop grossier. Alors, ça vient ? Toute l'assemblée venait d'être trompée. Le lionceau balança le souafle avec force et vigueur. Comme on le lui avait appris. Sans erreur. La fille le réceptionna en reculant de quelques mètres sous le choc. C'était une battante. Elle tenait bon, sans réclamer justice. Il n'y aurait aucune justice sur le terrain. L'arbitre, il était bien beau mais il servait pas à grand chose pour autant. Il évitait peut-être les grosses chutes, les tentatives de triche et les morts subites. Y'avait un espoir. Comme toujours. Tout ça à cause de Pandore. De Prométhée, ou encore de Zeus. Tout dépendait de quel bouc émissaire on parlait. Parce qu'au fond, Pandore n'avait jamais demandé à être créée. Prométhée n'avait fait que sauver l'Humanité et Zeus avait ragé. Les dieux sont p't'être pas si loin de nous, finalement.

Le poursuiveur exécuta un looping intense avant de sprinter vers les cages en compagnie de la Gryffonne. Un échange de balles quasi parfait. Il y avait bien une paire de raccrochages. Une balle mal envoyée, ou réceptionnée. Quelque chose dans le genre. Rien de contrariant. Cela faisait une quinzaine de minutes qu'ils se mettaient à bout. Lïnwe proposa de faire une pause le temps de se placer devant les trois anneaux. « Ça te dit, tu essaies de marquer. » A vrai dire, ce n'était pas vraiment une question. Il en connaissait déjà la réponse, ou plutôt, il ne voulait pas la connaître. Au choix. Maintenant, c'était lui l'géant. Le gardien des moulins. Il releva une mèche rebelle, il était prêt.

Au trot.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Chloris Hareka, Mar 31 Mai 2016 - 19:25


Chloris était dans les airs et venait de terminer ses petits essais quand Lïnwe la complimenta "Yeaah. Tu t'débrouilles plutôt bien pour une première sur le Tourbillon." Elle rougit, elle n'avait pas tellement l'habitude qu'on la complimente ainsi ! Elle sourit aussi et le regarda admirativement faire un looping, exécuté à merveille ! La lionne reprit ses esprits et au fur et à mesure que la séance avançait, ils enchaînaient les passes pour s'entraîner. Elle loupa le souafle à deux reprises et ne récupéra pas correctement la balle mais néanmoins avec de l'entraînement, elle pourrait sûrement les rattraper sans problème et s'en emparer habilement... Puis Lïn' lui balança le souafle, la blonde tenta de le rattraper comme elle le pouvait mais il y avait mis tellement de force qu'elle recula de quelque mètre avant de pouvoir se raccrocher à son balais et remonter convenablement.

Puis il alla se placer devant ses immenses anneaux, anneaux qui ressemblaient étrangement à une métaphore de la vie, un petit, un grand et pour finir un moyen... Serait-ce une manière de représenter le Quidditch à travers tout âge ? Ils paraissent frêle et aussi solide qu'une brindille, pourtant une pluie torrentielle aurait pu s'abattre qu'ils seraient encore sur pieds, debout près à se défendre. Qu'importe la puissance de l'adversaire ! Les deux jeunes gens paraissaient infiniment minuscule face à ses gigantesques poteaux métallique. Et dire qu'il fallait passer une balle à l'intérieur d'eux. C'était drôle comme cette signification pouvait être douloureuse, se prendre 10 points d'un coup au Quidditch c'était profondément désespèrent mais si les buts étaient vraiment la comparaison de la vie et qu'ils prenaient une balle en plein cœur, ce devait être amer, cruel, cuisant et encore, ces mots sont bien trop faibles pour exprimer cette blessure qui ne guérira jamais ! La rouge et or se morfondait et il fallait qu'elle cesse de penser ainsi, ça finirait sûrement par la tuer à petit feu... Idée mélancolique, suicidaire et pessimiste. Il fallait immédiatement qu'elle arrête de penser à ça, mais tout revenait à lui rappeler qu'elle allait périr un jour ou l'autre et que comme tout le monde, elle n'y échapperait pas. Elle voulait revenir à la réalité et regarder ce qui se passait autour d'elle, pourtant ses yeux étaient eux aussi coincé sur de terribles images. Elle se débattait pour reprendre conscience du monde qui l'entourait et voir ce qu'elle faisait en ce moment même... Elle avait beau tourner et retourner sa cervelle, elle n'y parvenait pas ! Son esprit restait coincé dans son cerveau et ne voulait plus la relier au monde direct. Se concentrée ne servait à rien et elle ne voulait pas imaginer la tête qu'elle tirait à ce moment là, elle devait probablement avoir l'air de réfléchir mais trop longuement...

Hareka étaient plongées dans ses pensées les plus obscures et n'arrivait pas à en sortir, quand une voix lointaine retentit "Ça te dit, tu essaies de marquer." Son sauveur ! Le terrain de Quidditch réapparu petit à petit, elle percevait enfin le vert et les autres couleurs du monde extérieure, combien de temps était-elle restée bloquée ainsi ? Possiblement huit ou neuf minutes, pourtant le jeune garçon avait parlé normalement et n'avait pas un ton inquiet, il ne s'était donc rendu compte de rien... Ce qui lui avait paru des minutes entières n'avait donc été que des secondes pas plus d'une minutes peut-être... Elle était finalement délivrée de sa tête et c'est ce qui comptait tout d'abord !

La Gryffonne releva la tête et regarda longuement la technique de jeu du jeune gryffon qui cherchait comment la bloquer et faire en sorte qu'elle ne marque pas. Mais en fait c'était tout bête... Felagünd faisait toujours des vas et viens de gauche à droite ! Il suffisait simplement que la Gryffondor attende le moment opportun, même si en condition normale elle n'aurait pas le temps, mais là elle se concentra, le souafle en main prête à bondir !

Elle s'amusa à essayer quelques figures tandis que le jeune lionceau fut distrait l'espace d'un instant, et elle en profita pour envoyer le ballon de toutes ses forces, la balle fendit le vent, Lïnwe n'eu pas le temps de contrer et le souafle passa dans les anneaux dorés.

Le monde autour d'elle vacilla et tout devint noir comme dans un de ses pires cauchemars...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain désert

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 5 Juin 2016 - 1:28


Regarde !!! Là. Des ailes, au coloris étincelant. Intelligent. Un pavillon de formes et de pigmentations. Rien que pour moi. Rien que pour lui. Une palette de bois. Sur laquelle le peintre dispose et mélanges ses couleurs. Créateur de son oeuvre. Oeuvre qui est art. Maître de son art. Là. Ces ailes de soi, si fragiles. Infaillibles. Qui voltigent, tressaillent, frissonnent et frémissent face à ce vent qui palpite. Elles s'activent et se précipitent en un mouvement mécanique. Un instant. Le vent se pose, et cette petite chose fait une pause. Comme le poète qui boit sa gnôle. Il y avait là, des formes uniques. On aurait juré une tête de mort écarlate à cet endroit. Et une rose des sables, juste là. Le papillon. Beauté naissante. Cracheur de feu. Non pas celui d'un simple dragon. Bruyant, violent, brûlant. Un feu voleur. Voleur d'enfants et de femmes. Voleur de leurs âmes. Escroc talentueux, qui de sa vertu y met le feu. Feu charnel et séduisant, qui vient du cœur. Un feu parfumé d'amour. Animosité. A la pureté juanesque. Feu dandy. Entre pin-up et muse. D'une perfection aveugle et sourde.

Était-il sourd ? Était-il aveugle ?
Devenir fou,
Amante.
Qui de son éclat est douce
L'amande.
Quel éclat ?
Le crâne pourpre. Ou-
la rose des sables. Du vent.

Are you sleeping little big slip ?

Complications.
Éternelles. De cet art,
Qui est tout naturel.

Du vent. La rose des sables.
Ou le crâne pourpre.
Quel éclat ?
L'amande.
Qui de son éclat est douce
Amante,
Devenir fou.
Était-il aveugle ? Était-il sourd ?

Il vint se poser. Calmement. Venu en Paix, royalement. Sur ce lit plein de saleté, anneau rouillé par les années. C'était ce papillon. Hermès ondoyant. A la beauté chatoyante, aveuglante. Rendant sourd tout notre amour. Ce papillon. Il s'en allait, à sa guise. Emmenant avec lui, toute beauté significative. Un paradis perdu. Éphémère. Fugitif. Félicité punitive. Lui. Libre de ses pensées et avant tout, de ses mouvements. Humer l'air. Vivre. Partir. Revenir.

Bouge ton c*l. Qu'est-ce tu branles ? Rotation à quatre-vingt-dix degrés. La lionne venait à la charge. Contre son bout de viande. Ou le meurtrier de ses enfants. Douce vengeance. Mauvaise pitance.
« Wow meeerd-... » La balle en cuir traversa le but. Avec elle, Chloris qui semblait perdue. Et sombrait dans l'ennui. Ou serait-ce dans la ruine ? Elle vacilla, tomba de son balai.

Tomber. Laisse-la tomber. Elle est perdue. Elle a perdu. Ce n'était plus un jeu. Il fonça sur Chloris. Et ensemble, finirent leur chute dans le sable. Les roses. On en vient toujours, aux roses.
« Chloris ? Chloris ! Aguamenti. Tu vas bien... ? Je crois que... c'est fini pour aujourd'hui. » Sourire conciliant, c'est peut-être la première fois. La bêtise du garçon, elle, avait pu amortir la chute. Sale p*te.

Lui. Le papillon.
Disparut.

[Fin du RP pour moi,
Tu as mon LA pour le faire repartir avec Chlo au château.
MP-moi pour dialogue(s)]

Joie de rp avec toi,
Au plaisir. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Terrain désert

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Terrain désert

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.