AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 6
Vieux locaux
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Invité
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Mer 22 Avr 2015 - 0:37

C'était assez amusant d'écouter un gamin se plaindre de sa vie, penser que le monde était contre lui, que personne ne pouvait comprendre sa douleur et sa détresse... il ne manquait plus qu'une mèche tombant devant ses yeux au petit Trevor pour récolter un uppercut de la part du colosse russe... Mais pour l'instant, ça restait comique, l'énervement viendrait bien assez tôt s'il continuait sur cette voie là.

- Bah, en fait, c'est simple. Mes parents m'ont balancés à ma grand-mère quand ils se sont aperçus que j'deviendrais rien plus tard. À cinq ans, je sortais de chez moi en comprenant absolument rien de ce qui se passait... J'espère toujours qu'ils reviendront et me diront qu'ils m'aiment quand même. Même si je rentre pas dans leurs normes de fils parfait. J'suis p't'être complètement à côté d'la plaque, mais je préfère penser ça. Ça arrivera peut-être, hein ?

Comment lui dire "non" de la manière la plus douce possible ? Les gens savaient peut-être... Rurik s'en savait incapable... Il resta donc silencieux, ne voulant pas non plus avoir affaire à un gamin en pleurs.

- Ils ont apparemment été voir une soit-disant voyante pour voir ce que me réservait l'avenir. Tout ce que je sais c'est qu'ils ont vu que j'allais aimer les hommes et que je n'aurai pas l'intention de poursuivre le travail de mon père. Et voilà. C'est tout.

Grognant, l'air amusé, le russe laissa échapper une remarque parfaitement audible :

« Pff, je vois pas en quoi c'est une mauvaise chose... »

Suivant le jeune homme du regard, le russe resta installé sur le ring.

« Une voyante, et pourquoi pas un exorciste ? Que tu fasses tes propres choix, c'est pas plus mal aussi... Mais au moins t'as connu tes parents et tu sais qu'ils sont stupides, ce qui te permet de ne pas avoir à t'en soucier... J'ai même pas connu les miens, parfois je me demande si c'était des gens bien ou non... Mais au final je me dis que j'en ai rien à battre, car ils n'ont jamais été là, et que j'ai fait ma vie sans eux. »

Pas gêné le moins du monde par cet aveu, Rurik fixa l'élève, qui s'était posté devant le sac d'entraînement qu'il avait utilisé. Était-il sérieux ?

- Vous faites comment ?

Oh mon dieu, il était sérieux ! Soupirant, il répondit :

« Tu vas probablement te faire mal, mais fais comme tu veux... L'idée est d'imaginer que c'est quelqu'un que tu veux massacrer. Et t'y mets toute ta force... »

Il était très mauvais professeur pour ce genre de choses, il était plus probable que Trevor ne se fasse mal, pas habitué à gérer la force de l'impact sur le sac assez dur malgré tout. Cela était tout un art... Et Rurik avait tellement l'habitude de briser des os, fendre des crânes, exploser des mâchoires... Il ne pouvait pas expliquer ce qui semblait naturel pour lui.

Et puis ça pouvait être drôle à regarder, à charge de revanche pour s'être fait embêter.


Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Sam 16 Mai 2015 - 22:25



En grognant comme un débile dérangé (c'était peut-être une habitude à perdre s'il ne voulait pas passer pour une créature étrange) l'ours sortit une phrase qui laissait entendre qu'il aimait les hommes lui aussi. Ou peut-être que Trevor avait mal comprit le sous-entendu. Au pire, il s'en foutait, c'était pas de ses affaires... L'homme continua alors sur sa pensée et avoua à Trevor qu'il n'avait pas connu ses parents. Ça expliquait beaucoup de choses. Comme son manque de douceur par exemple... On ne pouvait pas vraiment dire que ce monsieur au nom imprononçable était la délicatesse incarnée, ça non. N'ayant rien a répondre à l'ours, le Serpentard resta muet, patientant devant le sac de sable.

- Tu vas probablement te faire mal, mais fais comme tu veux... L'idée est d'imaginer que c'est quelqu'un que tu veux massacrer. Et t'y mets toute ta force...

Imaginer quelqu'un à massacrer ? Mais... c'était complètement malsain. Le jeune homme dévisagea pendant une bonne trentaine de secondes l'autre bonhomme, essayant de voir s'il n'était pas taré.

- Je- je veux faire mal à personne, hein... Alors je sais pas si je peux imaginer quelqu'un à taper.

Le brun essaya tout de même, après s'être gratté machinalement le haut du crâne. Il se planta devant le sac, leva un poing et tapa dedans. Non, le sac ne se décrocha pas du plafond. Non, le sac ne se déchira pas en deux. Non, Trevor n'était pas Captain America. Il se fit juste mal au jointures, qui avaient craqué sous le choc.

- P*tain.

En fronçant les sourcils, Trevor se frotta la main et lâcha un soupir. Il valait mieux qu'il arrête tout de suite, avant de se péter quelque chose. Le vert et argent offrit un sourire crispé à l'ours avant de retourner s'asseoir sur le ring. Il reprit son cahier à dessin et son crayon qu'il posa sur ses genoux. Un air moqueur revint se peindre sur le visage de l'adolescent.

- J'espère que vous allez l'encadrer mon dessin. Et l'accrocher au-dessus de votre lit, parce que j'en ai mit du temps pour venir jusqu'ici.


Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Lun 18 Mai 2015 - 13:29

- Je- je veux faire mal à personne, hein... Alors je sais pas si je peux imaginer quelqu'un à taper.

Plissant légèrement les yeux, le sorcier ne pris même pas la peine d'exprimer son exaspération : avec tout ce qui se passait dans le monde, il existait encore des gens aussi "pacifiques" ? Ne faire du mal à personne, elle était bien bonne celle là... Nuire à son prochain était la seule et unique manière d'avancer, l'on pouvait essayer de retarder l'échéance, varier les méthodes, mais le résultat était le même. Rurik avait beaucoup souffert, certes, mais il avait fait souffrir bien plus, et cela avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui.

...Surtout que bon, en plus, là il s'agissait juste d'un sac de frappe pour l'entraînement...

Un petit craquement accompagna le coup, couvrant même le bruit du faible impact asséné par le jeune homme.

- P*tain.

Le russe essaya de se remémorer la première fois qu'il avait cogné quelque chose, à savoir quelqu'un : c'était à Poudlard, en troisième année s'il ne se trompait pas. Sa cible avait été un "grand" de trois ans son ainé, qui avait osé mettre le feu à son devoir d'Enchantements. Comme ça, gratuitement ! À l'époque, évidemment, il n'était qu'un petit garçon banal, pas vraiment frêle, mais rien de bien avantageux face à un élève bien plus âgé que lui. Sa seule satisfaction ce jour là avait été de voir le Gryffondor écoper une retenue et une perte de points : n'avoir jamais été mêlé à des ennuis jouait encore à sa faveur, à cette époque.

Alors que Trevor abandonnait après cet échec lamentable et revint s'installer sur le ring à côté du professeur, ce dernier lui accorda presque machinalement un conseil :

« T'étais trop crispé... Faut accompagner le mouvement, faire en sorte que l'impact se propage dans ta cible, et pas dans ton propre poing comme tu viens de faire... C'est un coup à prendre avec l'habitude, parce que si j'avais également encaissé en retour la moitié des coups que j'ai porté dans ma vie, j'aurais probablement les poings en bouillie... »

C'était peut-être un peu trop d'informations pour le Serpentard, non ? Naaan, Rurik était une brute épaisse, ça sautait aux yeux, il devait juste essayer de ne pas trop laisser sa nature violente se dévoiler entièrement face à toute une classe, mais juste un élève... Ce n'était guère problématique.

- J'espère que vous allez l'encadrer mon dessin. Et l'accrocher au-dessus de votre lit, parce que j'en ai mit du temps pour venir jusqu'ici.

Quel humour...

« La vie est dure et cruelle... fit-il en faisant mine de déchirer le dessin. Je compte l'accrocher nulle part, mais je vais le garder, on verra ensuite un autre jour si on se recroise, pour voir si tu t'es amélioré entre temps. »

A vrai dire, il ne savait pas s'il était capable de garder quelque chose d'aussi insignifiant pour lui... Jetant à nouveau un regard sur cette représentation de lui, il fronça les sourcils et observa son bras droit.

« J'ai l'impression d'être déformé, à cause de toi. »

Il fixa brièvement l'adolescent.

« Mieux vaut être déformé qu'anorexique comme toi, en fait. Puis si tout ce que tu fais de tes journées se résume à dessiner ou te plaindre de ta pauvre petite vie, je vois pas en quoi taper sur quoi que ce soit pourrait t'aider. »

Tiens, pouvait-il énerver suffisamment le jeunot afin de le faire sortir de ses gonds ? Qu'il comprenne enfin ce qu'était l'envie de cogner, cette nécessité d'abattre son poing dans une figure ? L'élève ne pouvait pas lui faire bien mal, alors autant essayer... De plus, il commençait sérieusement à s'ennuyer.

« Enfin, c'est ton choix d'être un geignard. »

Il haussa les épaules et attendit de voir la réaction suscitée par ses propos : il n'avait pas pour habitude d'énerver les gens, il les effrayait, ou il ne leur faisait rien et les attaquait directement, c'était plus simple. Faute de réaction, ce fut une vibration au niveau de sa poche qui vint le sortir de ses pensées. Ce gadget moldu vraiment très pratique lui permettait notamment de rester en contact avec toutes ses connaissances de Russie : qu'il s'agisse de ses sous-fifres mafieux ou bien des agents de police sous ses ordres. Au vu des années passées à vivre comme un moldu, la technologie était quelque chose qu'il comprenait parfaitement, et qu'il utilisait à son avantage.

« Bon, c'est pas tout mais moi j'ai d'autres trucs à faire... On se reverra peut-être à Poudlard. »

Se redressant du ring, il regarda autour de lui... Aucun moldu ? Parfait ! En rangeant son téléphone portable, sa main se posa brièvement sur sa baguette magique, accrochée à sa ceinture. Depuis les vestiaires, un sac déboula à toute vitesse pour venir s'écraser contre son bras. Le russe attrapa machinalement la lanière d'attache et passa le sac dans son dos. Oui, c'était un peu de l'abus de magie, mais il y avait quelques trucs un peu problématiques dans ce sac, il était obligé de l'emmener... Et il devait se dépêcher. D'un ton ironique, il ajouta :

« Merci pour le dessin, je l'accrocherais sur mon frigo !»

Et CRAC ! Il transplana.

[ Post édité le 09/07/2015 pour clore le RP ! ]


Dernière édition par Rurik Mkrovsk le Jeu 9 Juil 2015 - 22:19, édité 2 fois
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Mer 8 Juil 2015 - 23:52

RP privé:
 

Elaliel s'était demandé à plusieurs reprises ce qu'elle aurait pu faire durant l'été. Elle n'avait pas beaucoup d'amis, seulement quelques camarades de Serpentard. La jeune fille avait besoins d'aventure, elle n'aurait pas pu passer un été de plus en compagnie de sa famille, dans la grande demeure.

Son petit ami, le beau Arcturus Madverier, lui avait déjà proposé auparavant de passer une partie de l'été chez lui, seulement l'idée paraissait beaucoup plus alléchante s'ils partaient tous les deux explorer de nouveaux endroits. C'est alors qu'elle eut l'idée d'afficher quelques annonces éparpillées dans les couloirs de Poudlard. Elle eut rapidement la réponse d'un Gryffondor du nom de Axel Taylor, un garçon de 15 ans plutôt banal, dont les cheveux noirs étaient redressés grâce à un produit moldu qu'il appelait "gel".
Un Poufsouffle de 17 ans avait ensuite répondu à l'appel, Mathéo Angur. La première fois qu'Elaliel le vit, elle pensa qu'un avorton pareil ne pourrait pas marcher des kilomètres sans s'évanouir. Néanmoins, le jeune garçon semblait très sympathique et agréable à vivre. De plus, ses grand pieds pourraient certainement l'aider à avancer... pensa Elaliel avec ironie.
La dernière personne à se présenter fut Evelyne Snow. Elaliel l'avait déjà aperçue auparavant dans les couloirs du collège, et n'avait entendu que du bien d'elle. Elle devait mesurer dans les 1m70, et Elaliel en fut surprise, elle qui ne mesurait pas plus d'1m60.

Elaliel fixa alors les dates, et bientôt ils partirent tous les cinq de village en village. L'organisation avait été très simple : ils partiraient tous de Pré-au-Lard, équipés de sacs à dos sur lesquels un sortilège d'extension indétectable avait été jeté, et une tente également ensorcelée. Elaliel avait fixé un itinéraire précis qu'ils suivraient à la lettre. Chacun des participants rentrerait chez lui par transplanage d'escorte ou Portoloin.

***

Cela faisait déjà trois jours que le petit groupe découvraient sans cesse de nouveaux paysages, et Elaliel en était ravie. Toute sa vie, elle fut confrontée au confinement que lui avait imposé sa mère. Mais pour la première fois, elle voyageait entourée de camarades et entreprit d'effectuer quelques recherches personnelles. Ils arrivèrent au charmant village de Castleton entouré d'une multitude de collines verdoyantes. Malgré l'authenticité moldue du village, Elaliel fut surprise de constater que les sorciers y étaient nombreux, et fut satisfaite de discuter avec plusieurs d'entre eux. En effet, beaucoup de vagabonds s'y arrêtaient pour faire une halte, puis repartaient le lendemain.

"Il y a une vieille usine moldu derrière cette colline là bas, lui expliqua un homme. Ce n'est pas très luxueux, mais c'est à l'abris du vent et de la pluie. Vous pourriez y faire un saut pour vous reposer, des tas de sorciers de passage s'y arrêtent."

Elaliel le remercia, et se dirigea vers la fameuse bâtisse en compagnie de son groupe. Une fois sur place, elle découvrit un bâtiment en mauvais état rongé par le lierre. Les murs étaient craquelés, les fenêtres brisées et les portes défoncées. En réalité, l'endroit avait quelque chose de sinistre. Elaliel pouvait entendre le vent qui s'engouffrait dans la colline en forme de cuvette, camouflant tout autre son. Elle eut tout d'abord envie de faire demi-tour, mais c'était elle qui avait eut l'idée de cette excursion, alors autant aller jusqu'au bout. Elle entra alors à contre coeur dans le bâtiment et parcouru le couloir désert, pour finalement s'arrêter dans une pièce vide et y déjeuner.
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Jeu 9 Juil 2015 - 16:27

Les parents d'Axel venaient de lui avaient envoyer un hibou : Il allait passer l'été chez ses grands-parents, qui passeraient le prendre à la gare. Révolté et rebuté à l'idée de passer ne serais-ce qu'une minute en compagnie de la vieille chouette et du militaire prétentieux et présomptueux qu'il avait la malchance d'avoir dans sa famille, il prit la résolution de tout faire pour contourner l'ordre de ses parents.
Le seul problème était que sa seul amie à Poudlard, Dylan Scott (une élève de sixième année à Gryffondor), rentrait chez elle pendant les vacances et ne pourrait donc pas l'aider à accomplir son forfait.

C'est en déambulant au hasard dans les couloirs du cinquième étage un mercredi après-midi ensoleillé, qu'il aperçut une affiche qui attira immédiatement son intention. La brochure était écrite sur une feuille aux couleurs de Serpentard : Une élève  du nom de Eliael recherchait des volontaires pour partir en expédition avec elle durant les vacances !
Il réfléchit quelques secondes : Étais-ce raisonnable de partir plusieurs semaines en expédition improvisée dans la nature en compagnie d'inconnus du même age que lui ?
Il arracha l'affiche avec un sourire : Il espérais bien que non !

C'est donc Heureux d'échapper à la compagnie de ses grands-parents et excitée de désobéir à ses parents qu'il partit de Pré-au-Lard en compagnie d'Eliael, Arcturus, Mathéo et Evelyne qu'il surnommait respectivement Elie, Artus, Math et Ève.
Eliael avait beau être une Serpentard, Axel ne la trouvait pas particulièrement hautaine.
Le jour de leur rencontre, elle avait eu l'air de le trouver plutôt banale : Il se jura de lui faire changer d'avis.
Arcturus était quelqu'un d'assez mystérieux, Axel ne savait donc pas vraiment quoi penser de lui.
Mathéo lui plus tout de suite : C'était un Poufsouffle sympathique et sociable qui ressemblait trait pour trait à Matt Smith.
Evelyne, elle, était une élève de Serdaigle du même age que lui. Il l'avait déjà croisé à plusieurs reprises mais ne lui avait jamais parlé, intimidé par sa beauté angélique et par ses grands yeux clair qui le fascinaient.

Il rentrerait chez lui en transplanage d'escorte avec son oncle, dont Axel savait depuis peu qu'il était sorcier et qui le soutenait dans son choix. (lui non plus ne supportait pas les deux grabataires).

Trois jours plus tard, Axel avait découvert plus de paysages qu'au cours des trois dernières années. Il se sentait libre, il se sentait bien, et pour la première fois il faisait partie d'un groupe. Il avait tenté à plusieurs reprises d’impressionner Evelyne avec des explosifs magiques qu'il confectionnait lui-même, mais l'adolescente semblait insensible à ses efforts.

Mais c'est dans un village moldu du nom de Castelon que le voyage devint vraiment intéressant. Elie s'était arrêtée pour la énième fois  parler à un sorcier croisé au hasard des rues, avant de revenir plutôt contente d'elle : L'homme lui avait indiqué un endroit ou passer la nuit. Lorsque le petit groupe arriva devant le bâtiment en question, Axel eut du mal à se retenir de faire une remarque désobligeante sur la tendance qu'avaient les idées de son amie à être mauvaises. En effet, la bâtisse était une vraie ruine : Les murs  étaient délabrés, les fenêtres et les portes Presque inexistantes, une odeur de moisi régnait dans l'air et l’atmosphère était pesante.
Se consolant en se disant qu'il était mieux ici que chez ses grands-parents, Axel suivit la chef de groupe dans une pièce vide au centre de la maison, ou les cinq amis entreprirent de préparer leur déjeuner.

Axel s'adressa alors aux autres :
-J'ai vu un cerisier à côté de la maison, je vais cueillir le dessert.. A tout' !
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Ven 10 Juil 2015 - 0:00

Elaliel lui avait proposé et Arcturus avait dit oui...la petite amie du Serpentard voulait profiter de ses vacances et visiter un peu l'Angleterre avec son petit ami...Enfin c'est ce qu'il croyait avant qu'elle placarde des affiches à ce sujet dans tout Poudlard...Demandant si il y avait des intéressés. Arcturus, sur le moment, se demanda si il avait fait le bon choix. Mais il se dit que c'était égoïste et snob de sa part de ne pas partir simplement parce qu'il serait avec d'autres sorciers d'origines plus modestes que les siennes et puis si cela faisait plaisir à Elaliel alors pourquoi pas ? Bien que la surprise fût au rendez-vous lorsque la liste des invités lui tomba sous le nez...Il lui avait proposée de passer quelques vacances chez lui mais Elaliel lui expliqua que ces vacances ne seraient pas très différentes de celles qu'elle aurait passée seule dans sa famille, c’était donc la raison pour laquelle elle avait dit non. Alors il avait accepté son offre.

Les parents du Serpentard ne furent pas difficiles à convaincre, Arcturus était majeur, il était en dernière année et il avait droit à un peu de paix et puis un petit voyage lui permettrait de gagner en indépendance. En quelques lettres, l'affaire était faite et la décision, prise. Les détails furent réglés avec Elaliel, Arcturus, qui avait son permis de transplanage, rentrerait chez lui par ce moyen de transport. Le jour J, Arcturus se leva chez lui, fit son sac de bonne heure, dit au revoir aux siens et transplana à Pré-au-Lard où il retrouva Elaliel ainsi que ceux qui avaient répondu à sa demande : Un certain Axel Taylor de Gryffondor, un type aimable visiblement mais Arcturus se devait de le prévenir : Il serait froid et distant, rien contre lui, rien de personnel...Juste...Gryffondor...C’était suffisant pour bloquer tout contact superflu avec lui. Ainsi il y avait une Serdaigle, Evelyne Snow, C’était bien la première fois qu'Arcturus rencontrait cette fille, une jeune de cinquième année et...Mathéo Angur...Le sale petit pisseux de Poufsouffle qui lui avait attiré des problèmes, à lui et à des membres de son cercle d'amis. Il n'était pas pas particulièrement heureux de le voir mais malheureusement et comme le lui avait fait remarqué Elaliel...Il était le plus âgé du groupe, il devrait gérer les problèmes et protéger le groupe d’éventuels risques. Angur allait être un caillou dans la chaussure d'Arcturus mais il avait préféré mettre les choses au clair dés le début du voyage : Il ne lancerait pas les hostilités tant qu'Angur en fera autant...

Le voyage fût doux, les quatre voyageurs traversèrent divers paysages et lieux, passant d'émerveillement en émerveillement, Arcturus, de son coté, avait été un peu agacé par les petits pétards surprises artisanaux d'Axel mais dans le fond, ces quelques jours passés avec ses camarades, ils les appréciaient...Il irait pas jusqu'à mourir pour eux, sauf pour Elaliel mais au moins, il s'amusait. Durant tout le voyage, le Serpentard demeura assez distant avec ses camarades sauf lors des moments importants : repas, achats, ressources, tour de garde, le soir, il s'occupait de ses responsabiltés et n'oubliait pas de faire de petits cadeaux à Elaliel de temps en temps, une petite fleur par çi, un câlin par là...Il appréciait ce voyage entre étudiants.

Arrivés à Castelon, le groupe avait été guidé par un sorcier local vers une vieille usine moldue...Elaliel était enthousiaste mais Axel ainsi qu'Arcturus ne partageaient pas son engouement pour leur cachette d'un jour et d'une nuit, il ne savait pas ce que la petite Serdy et Angur en pensaient mais si ils avaient un minimum de cervelle, ils sauraient que c'était une mauvaise idée : Cette usine...était une vraie saleté, on se demandait même comment ça tenait encore debout. Elaliel installa le campement et il vit Axel partir pour aller chercher des cerises. De son coté, le Serpentard s'éloigna un peu, sa baguette en main et commença à incanter en remuant sa baguette, installant des sortilèges de protection comme à chaque fois qu'ils s'installaient quelque part.

- Repello Moldum
- Cave Inimicum


Arcturus fût un peu fatigué mais il avait pratiqué ces deux sortilèges tellement de fois ces derniers jours que la fatigue se faisait moins forte à chaque nouvelle incantation. Il rejoignit le campement et bu un peu d'eau de sa gourde qu'il avait à la ceinture, la vidant totalement. Il reprit sa baguette et s'en servit une nouvelle fois.

- Agumenti

Un petit flot d'eau sortit du bout de sa baguette, la changeant en petite fontaine d'eau claire, pure et fraîche.

- Qui veut remplir sa gourde ? demanda-t-il en remplissant sa gourde de l'eau qu'il se déversait de sa baguette.
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Mathéo Angur, le  Ven 10 Juil 2015 - 1:50

Mathéo s'était engagé dans un jeu dangereux en prenant part à cette expédition. Pourtant, c'était un réel défi pour lui d'y aller. Seulement, il appréhendait le départ. Il ne savait réellement pas si c'était une très bonne idée d'avoir mis son nom sur cette fameuse liste... En effet, il avait remarquer cette fameuse affiche qui proposer par une certaine Elaliel. Une serpentard en plus. Mais, il s'en foutait. Le gout de l'aventure lui plaisait et il avait décidé de s'inscrire quand même. Fallait vraiment être fou pour accepter ça.

En tout cas, plus question de faire marche arrière. Il rejoignit donc sa mère qui fera office de transplanage d'escorte au moment venu. Le temps qu'il puisse passer sa formation de transplanage un peu plus tard. Il se prépara d'ailleurs calmement et sereinement tout ce qu'il devait prendre pour le voyage. Juste l'essentiel. Rien de plus. Il lança un #Exsuperabilis sur son sac qui paraissait beaucoup plus léger tout d'un coup. Et il y déposa tout son bordel et les choses essentiels pour lui. Il jeta le sac par terre et s'installa sur son lit rêvant à moitié. Puis il se releva et se mit en marche vers le lieu de rendez-vous.

Il gagna donc le groupe, composé avec lui de cinq personnes. Les quatre autres étaient des élèves comme lui. A Poudlard. Et il n'en connaissait qu'un. Qu'un seul. Il était le dernier à être arrivé. Evidemment. Et dès qu'ils furent connaissances les uns des autres, ils partirent. Le temps avançait et il en apprit un peu plus sur certains. Tout d'abord, le gryffon, nommé Axel. Mathéo l'appréciait assez bien et n'était pas une personne qui pouvait lui casser les pieds. Il était assez sympathique et n'avait rien contre lui. Ensuite venait Evelyne Snow, une serdaigle que Mathéo croisait très peu. Il l'avait déjà vu, mais ne la connaissait vraiment pas. Comme la plupart des serdaigles d'ailleurs. En viens, pour finir, le couple de serpy. La Elaliel, chef de groupe, pour lui, vu qu'elle était organisatrice. Il ne la détestait pas pour autant. Ce qui était assez bizarre d'ailleurs. Mais, il n'avait rien contre elle et l'inverse non plus. Et pour finir, Arcturus ou le serpy avec qui, il avait eu pas mal de problème au début de son renouveau. En effet, il aurait un peu mal prit le fait de s'en être pris à l'un de ses camarades et la suite ne lui avait pas plus du tout. Il se rappelait de ce moment délicat où il s'était retrouver contre lui. Là, il était avec lui et le surveillait du regard au cas où il lui viendrait une méchanceté.

Les trois jours passèrent sans véritable encombre. Juste que Axel faisait peur à Mathéo avec ses engins pyrotechnique. Il pouvait sans le vouloir provoquer une catastrophe ou une connerie. Mais heureusement pour lui, aucun incident fut à déplorer, sinon, il aurait passer un sale quart d'heure. Et il ne serait surement pas le seul à réagir. C'est de sens là qu'il appréciait quand même le Arcturus. S'il y avait moyen de punir, il en serait capable. Tout comme Mathéo. Celui-ci d'ailleurs profitait énormément du paysage. Ce qu'il attendait depuis des lustres et des lustres arrivait. Pouvoir enfin sentir l'air libre, loin des pots d'échappements et de leurs pollutions. Il pouvait apprécier ces moments de délices en marchant comme toujours autant qu'auparavant. Il avait beau être petit, il était très endurant. Ce qu'il fait qu'il n'était pas vraiment très fatiguer lors des moments de repos et au moment de dresser le camps. Sa l'aidait même pour lancer les formules de protections avec le serpentard.

Ils arrivèrent à Castelton. Charmant petit endroit. Un certain sorcier les avaient guidés un peu plus loin vers une vieille usine toute délabrée et usée. Mathéo ne trouvait franchement pas que c'était une bonne idée de s'installer ici. C'est ce qu'ils vont faire pourtant. Déjeunant même à l'intérieur de cette usine. C'était vraiment pas une bonne idée cette endroit. Mathéo ne faisait jamais confiance à ce genre d'endroits. C'était vraiment l'endroit parfait pour qu'il se passe quelque chose de merdique et qu'il leurs arrivent des ennuies. Mais, il ne faisait pas le vilain garçon qui pique une crise parce qu'il ne veut pas et suivit le groupe.

L'endroit faisait peur. Et ça puait énormément. Vu que le camps était installé et qu'Alex décida d'aller cueillir des cerises. Qui doivent être dégueulasse surement. Arcturus, alla, un peu comme d'habitude s'occuper des sortilèges de protections. Vu qu'il était seul avec les filles, il préféra rester sur place attendant le retour d'Arcturus. Qui d'ailleurs arriva. Il lança d'ailleurs un Aguamenti et remplit sa gourde.

- Qui veut remplir sa gourde ?

Mathéo en profita, laissant les filles se servirent d'abord si elles en voulaient. Puis remplit sa gourde à son tour. Avec un geste maladroit, il bu rapidement un coup et partit faire une petite ronde pour ne pas être entre ces murs qui ne lui inspirait pas confiance du tout.

- Je vais faire un petit tour dehors, s'il y a quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'appeler.

Il préférait au cas où rester sur ces gardes. Son but premier était de tous les protéger. Tous ! Même le Arcturus. Il sortit donc de cet "enfer" et alla faire un tour dehors guettant le moindre bruit ou le moindre cri pouvant l'alerter. Il était prêt à toute sorte de situation. Pour le moment, ça allait, mais ça pouvait toujours mal tourné...


Dernière édition par Mathéo Angur le Lun 13 Juil 2015 - 15:02, édité 1 fois
Leiv Krigersen
Leiv Krigersen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Leiv Krigersen, le  Ven 10 Juil 2015 - 23:36

Evelyne avait des vacances d'été chargés. Tout d'abord, elle devait se rendre directement à Londre pour finir de ranger sa chambre qui regorgeait encore de nombreux cartons. Par la suite, accompagnée de ses parents, elle se rendrait en France pour quelques semaines. Après une rapide visite aux grands-parents Snow - ou la jeune fille lèverait les yeux au ciel un bon nombre de fois - ils se rendraient à la traditionnelle semaine familiale organisée par son grand-père Louis. Pour finir, ils retourneraient dans leur maison dans le sud de la France, afin de préparer sa vente. Evelyne en profiterait également pour rendre visite à certains amis de Beauxbatons. Cependant, quand elle était tombée, complètement par hasard, sur une feuille d'inscription à une prochaine excursion, elle avait tout de suite adhéré. La brunette avait changé légèrement ses plans pour pouvoir y inclure ce voyage.

Lorsqu'elle se rendit à la rencontre de l'organisatrice de cette expédition, elle fut fort surprise. Ce qu'elle aperçut en premier fut une tignasse violette mais ce qui la frappa par la suite, ce fut ces magnifiques yeux émeraudes associé à un sourire fort charmeur. Ouah ! Cette fille en jetait ! Elaliel, car c'était son prénom, était une jeune fille fort sympathique et souriante. Après avoir pris en note les informations importantes, elles se séparèrent. Evelyne ne s'inquiétait nullement de ne pas connaitre ses autres compagnons de voyage. L'aventure, la découverte, les frissons...il n'y a que ça de vraie ! Oh, oui, elle espérait bien attraper un rhume.

Convaincre ses parents fut une autre affaire, elle argua que certains de ses compagnons étaient majeurs et avaient la possibilité de transplaner en cas d'urgence. En vérité, elle n'en avait aucune idée mais ce que ses parents ne savaient pas, ne pouvait pas leur faire de mal, non ? Au final, elle eut gain de cause - dans un sens heureusement étant donné qu'elle s'était déjà signalée auprès d'Elaliel.

Le jour du départ arriva plus rapidement que ce à quoi elle s'était attendue. C'est pourquoi elle dut se lever aux aurores pour préparer dans la précipitation son sac à dos. Quelques sortilèges plus tard, elle descendit l'escalier de son immeuble pour attendre le magicobus sur le trottoir. Evelyne avait au moins fait preuve d'organisation à ce niveau-là, étant donné qu'elle avait pris la peine de réserver un ticket. L'attente ne fut guère longue, tout comme le voyage et elle ne tarda pas à rencontrer ses compagnons de voyage.

Elaliel, fidèle à la première impression donnée, rayonnée. A elle seule, elle aurait donné des envies d'aventure aux plus craintifs des sorciers. Evelyne percevait son excitation, qui lui fut d'ailleurs transmise. Cependant, elle prit rapidement une douche froide en croisant le regard sévère de ce qui semblait être son petit-copain. Comment deux êtres si radicalement opposés pouvaient sortir ensemble ? Un mystère qu'elle était bien décidée à percer...
Le troisième regard qu'elle croisa fut celui d'un jeune homme de son âge, enfin ! En effet, les deux premiers - de ce qu'elle avait compris - étaient âgé de 17 ans. Au moins, elle n'aurait pas complètement menti à ses parents. Arcturus et Axel mis à côté, le contraste était frappant. Le premier semblait très trop propre sur lui pour que cela fasse naturel tandis que le second arborait un look plus décontracté et rock. L'un le visage fermait, l'autre souriant avec spontanéité. Un binôme saisissant..
Le dernier du groupe se nommait Mathéo Angur, un garçon de dernière année, oui, encore. Elle avait certainement dû le croiser dans les couloirs de l'école mais rien ne lui revint à l'esprit. Elle ne se faisait pas trop de soucis à son sujet, il avait un air sympathique.
Evelyne regarda les quatre élèves marchaient devant elle en souriant...ils formaient un groupe hétéroclite...étrange même. C'était bel et bien le mot pour les décrire.

Les jours passèrent sans embûches...ou presque. La brunette ne tarda pas à se rendre compte qu'Axel cherchait son regard, son attention... La jeune fille ne comprit pas vraiment ce qu'il attendait d'elle mais lorsqu'elle commença à se sentir mal à l'aise, elle essaya de l'éviter en se rapprochant du couple de serpentard. Mal lui en pris, les petites attentions qu'ils s'accordaient lui arrachèrent plusieurs grimaces avant qu'elle ne se décide à prendre le large. C'est donc à côté de Mathéo ou en bout de file qu'elle passa la majeure partie de son temps. L'Angleterre regorgeait de paysages à couper le souffle, elle mémorisa mentalement les senteurs, bruits et couleurs qu'elle découvrait.

Alors qu'ils arrivaient dans un petit village, on leur indiqua un emplacement pour la nuit. C'était une vieille usine désaffectée. Contrairement à ses camarades qui semblaient peu apprécier ce lieu de passage, la bleue et bronze lui trouva un certain charme. Pas dans le sens joli, non ! Plutôt, mystérieux et vieux. Bien entendu, elle n'y serait pas restée toute seule, ni plus d'une nuit. Axel ne tarda d'ailleurs pas à fuir cet environnement inquiétant pour aller récolter des cerises, elle espérait qu'il ne lui tiendrait pas rancune de ses petits écarts – Evelyne adorait ces fruits. Pendant ce temps les deux serpentards s'occupèrent de mettre en place le campement ainsi que les sortilèges de sécurité. La jeune Serdaigle quant à elle en profita pour déposer son sac à dos avant de se mettre une nouvelle couche de crème solaire. Elle tendit son flacon à Elaliel, la jeune serpentard ayant, elle aussi, une peau claire.

Arcturus eut la bonne idée de créer un jet d'eau. Se levant d'un bond, la française chercha frénétiquement sa gourde dans son sac avant de la remplir. Et comme il avait fait chaud dans la journée, elle en profita pour s'asperger le visage – et par la même occasion des gouttes d'eau se dirigèrent vers le vert et argent. D'un sourire, elle remercia Mathéo pour sa galanterie avant que celui-ci ne déserte à son tour l'habitation. Par le comportement des garçons, on se dirait en zone de combat : et des sorts par-ci, et des protections par là. Cela la mettait bien plus mal à l'aise que l'ambiance dégagée par les lieux. Pour sa part, elle se décida à se poser un peu, en s'installant les jambes croisées contre un mur. Après tout, le campement avait été mis en place, tout comme les protections...et comme ses compagnons restaient silencieux, elle décida d'en profiter en fermant les yeux pour se reposer.
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Lun 13 Juil 2015 - 14:13

HRP:
 


Au fur et à mesure qu'ils avaient voyagé, Elaliel n'avait pas tardé à prendre en note l'hétérogénéité du groupe. Axel, munit d'explosifs inquiétants, tentait d'impressionner Evelyne. Cette dernière évita soigneusement sa compagnie, se rapprochant du couple. Elaliel était ravie de pouvoir discuter avec une camarade. Elle appréciait la présence masculine de ses amis, mais se sentait parfois seule. Evelyne étant la seule personne du même sexe à s'être joint à eux, elle cherchait à se rapprocher d'elle par n'importe quel moyen. Malheureusement, la Serdaigle se sentit vite étouffée par le couple. En effet, bien qu'Arcturus soit aux petits soins, Elaliel se surprit à rêver qu'il la laisse un peu tranquille. Toutes ses petites intentions devenaient trop envahissantes, si bien qu'Elaliel se rapprocha de Mathéo également. Elle se serait bien rapprochée de Axel, mais il était à Gryffondor. Elle n'avait rien contre cette maison, seulement elle avait un secret qu'Arcturus ignorait. Et elle était bien décidée à ne rien laisser paraitre.

Après s'être désaltérée, Elaliel sortit sa baguette de mûrier. Ils avaient marché toute la journée, et la fatigue commençait à se faire sentir. Il serait plus raisonnable de rester pour le reste de la journée et de repartir le lendemain matin. Cette halte permettrait aux jeunes d'apprendre à se connaitre davantage. Seulement, Elaliel appréhendait. Elle n'était pas douée en discussion, et elle savait qu'ils comptaient sur elle pour organiser la soirée. Si ça ne tenait qu'à elle, elle irait s'asseoir dans un coin pour se plonger dans un énorme livre consacré à la magie noire. Elle était tentée, mais si elle commençait comme ça, son excursion serait vite un échec.

Elle s'imaginait déjà autour d'un feu de camp. Mathéo jouerait de la guitare, Evelyne chanterait d'une voix douce et angélique, pendant que Axel tenterait d'attirer son regard et qu'Arcturus caressait les cheveux d'Elaliel. Et tout ce petit monde ferait cuire des marshmallow sur le feu !

Écoeurée, Elaliel se retourna pour grimacer. Elle pointa sa baguette sur l'épave d'un ancien feu de camp. À la vue des cendres qui avaient noirci le sol, elle repensa à l'horrible scène du groupe d'adolescents heureux et stupides. Elle n'avait pas envie de l'allumer. Si elle faisait ça, elle devrait ouvrir un paquet de bonbons. Elle s'assit près du bois noirci. Elle mourrait d'envie de sortir un livre de son sac, mais se contenta de dessiner d'étranges signes dans les débris du feu. Un peu plus loin, Axel était partit cueillir des cerises, tandis qu'Arcturus remplissait les gourdes et que Mathéo s'éloignait. Evelyne, quant à elle, s'assoupit quelques instants.
Cela laissait un moment à Elaliel pour respirer. Elle avait besoins de solitude pour réfléchir. Elle traçait dans les airs des dessins du bout de sa baguette, regardant la poussière s'écarter pour reproduire les courbes qu'elle exécutait. Soudain, son regard fut attiré par un morceau de parchemin brulé gisant au milieu des braises froides.

"#Accio parchemin, lança-t-elle."

Le papier bondit des brindilles, remuant la poussière qui s'envola à son passage. Elaliel l'attrapa du bout de ses doigts et l'examina. Il s'agissait d'une note écrite à l'encre noire. L'écriture était fine et propre, et faisait penser à la main d'une femme. Le parchemin était si sale, que les mots était illisibles. Elaliel parvint juste à reconnaitre les mots "Mort" et "Petrus Sudworth".

"#Recurvite, murmura-t-elle."

La poussière incrustée au parchemin se volatilisa, laissant apparaitre des mots plus clair. Elaliel parvint à lire :

"La nuit où la lune sera pleine, [...]

nous [...] à mort [...] de Petrus Sudworth. [...]
"

Elaliel ne parvint à en savoir davantage, le reste du papier était brûlé et certains mots étaient effacés. Perplexe, elle examina encore les courbes des lettres noires.

"Eh vous tous ! Venez voir ce que j'ai trouvé, lança-t-elle au groupe."

Une fois chacun d'entre eux réunis en cercle, elle tendit le papier jauni sous les yeux des collégiens. Elle ne savait pas bien pourquoi, mais elle ressentait une folle excitation à l'idée de cette découverte.

"Qu'en pensez vous ?"
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Lun 13 Juil 2015 - 18:33

A mesure que l'expédition avançait et que les jours passaient, Axel ne put que constater que la situation lui glissait entre les doigts.
Non seulement il avait fait trop de rentre-dedans dedans à Evelyne, ce qui l'avait fait fuir, mais elle s'était ensuite rabattue sur Mathéo!
Le jeune homme était piégé. Il ne pouvait pas retourner parler à l'adolescente; elle cherchait clairement à l'éviter et Axel détestait l'idée d'imposer sa compagnie à qui que ce soit.. Mais il ne pouvait par conséquent pas parler au Pouffsoufle, car il passait la majeure partie de son temps avec la jeune fille.
Les regards froids et hautains que lui lançait Arcturus depuis le début du séjour le dissuadèrent également de tenir compagnie au couple de Serpentards...
Saisi d'un profond sentiment de rejet qui n'avait pas refait surface depuis bien longtemps, le Gryffondor marcha seul, les poings dans les poches. C'était peut-être mieux ainsi, après tout.. Il eu un sourire ironique : La solitude lui collait vraiment aux basques !
Il tenta de ne rien laisser paraître, mais il était complètement démoralisé.
C'est donc avec un sourire plus ou moins convainquant qu'il annonça à ses camarades qu'il allait cueillir des cerises, une fois le bivouac au cœur des ruines installé. En réalité il n'avait pas vu de cerisier, il détestait ce fruit d’ailleurs... Mais il avait besoin d'être seul pour réfléchir. Il aperçut du coin de l’œil Math qui sortait à sa suite, et bifurqua dans la direction opposée à celle de l’aîné du groupe. Une ébauche d'idée surgit alors dans son esprit lorsqu'il se rendit compte que le Poufsoufle avait regardé avec inquiétude son sac d'explosifs. 2 minutes plus tard, Axel avait un plan.
Tout n'était pas perdu ! Le groupe s'était disloqué, soit. Mais si il voulait renouer avec les autres, le jeune homme allait devoir y mettre du sien ! Mathéo et Arcturus devaient déjà avoir jetés des sortilèges de protection dans la zone, comme à leur habitude. Ils n'allaient donc pas être importunés par des moldus !
Logiquement, la soirée devrait suivre un schéma classique : Mathéo et Evelyne joueraient de la musique tandis que le couple se ferait des papouilles et qu'Axel ferait des plaisanteries. Mais pas ce soir ! Axel voyait grand, il allait mettre en place le plus grand feu d'artifice de toute sa vie !
Il allait pouvoir tester sa toute dernière trouvaille, il avait pris le soin pendant qu'il était à Poudlard de jeter un bombarda conditionnel sur tous ses explosifs : Il suffirait au jeune homme de jouer la mélodie de "Fear on the dark" d'Iron Maiden à l'aide de sa guitare sèche (enchantée pour produire un son de guitare électrique), pour que chaque fusées incendiaires, pétards sonores, fumigènes magiques et boules surprises de son invention, -ainsi que quelques feux-fous fuseboom soumis à un sortilège de réduction pour qu'ils n'aillent pas vadrouiller trop loin- explosent !
Chacun se déclencherait à une note différente, et le grand final, un dragon de jade étincelant, se réveillerait lors qu’Axel crierait "Réveille toi". l'animal pousserait alors un immense hurlement avant de s'envoler majestueusement par-delà la cime des arbres. Axel avait réussi à réduire sa durée de vie à 2 minutes par mesure de sécurité car le monstre lumineux était très dangereux si il était invoqué sans être contrôlé..
Le jour ou l'adolescent l'avait découvert, c'était dans le dortoir des garçons.. La pièce avait pris feu et l'invention pyrotechnique s'était dissipée au bout d'une heure et demie, après avoir mis la panique dans le parc. Une enquête avait été ouverte à l'école, mais le coupable n'avait jamais été découvert !
Le Gryffondor entreprit donc d'enterrer les artifices magiques dans le bon ordre mélodique. Il était en train d’enterrer le dernier (à savoir le dragon) à une cinquantaine de mètres des autres explosifs, quand il entendit au loin la voix perçante d'Eliael :
-Eh vous tous ! Venez voir ce que j'ai trouvé
Il se précipita vers les ruines pour voir ce que la jeune femme voulait, laissant la sphère contenant son dragon à moitié enterrée. Il y jeta un œil hésitant avant de se rassurer "bah, aucune raison que quelqu'un n'aille marcher dessus !"
En entrant précipitamment dans la pièce, Axel croisa le regard d'Evelyne qui se tourna vers lui avec espoir, avant de lui adresser une moue interrogative d'un air déçu -décidément, ses yeux étaient magnifiques-...
Les cerises ! Elle était surement surprise de le voir revenir sans fruits ! En réponse à la surprise de la jeune Serdaigle, le Gryffondor fit quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis le début de sa scolarité : Il troqua son sourire charmeur et mystérieux pour un vrai sourire rayonnant, sincère et complice.
Une fois tout le monde réuni autour d'Eliael elle montra au groupe un papier à moitié consumé, poussiéreux et jauni.
-Qu'en pensez vous ?
"La nuit où la lune sera pleine, [...]
nous [...] à mort [...] de Petrus Sudworth. [...]"
-Petrus Sudworth, Petrus Sudworth.. Mais.. C'est pas le ministre de la magie ?
Axel eu un élan d'excitation : avaient-ils mis la main sur une lettre commandant l'exécution du ministre ? Cette atmosphère lourde et cette prophétie sinistre étaient-elles des signes annonciateur de magie noire ? Sa commençait à devenir intéressant !


Dernière édition par Axel Taylor le Jeu 16 Juil 2015 - 13:54, édité 2 fois
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Mar 14 Juil 2015 - 13:51

Cela devenait de plus en plus intéréssant comme voyage...

Un vrai, un authentique message de mort à destination de notre cher Petrus Sudworth.

Il y a quelques minutes, Arcturus alimentait les gourdes de ses camarades de voyage en usant du Sortilège du Jet d'Eau, il observait tout autour de lui, faisant malgré tout attention à ce qu'il faisait. Il servit les filles puis Mathéo, il eût une légère envie de cracher dans la gourde du Poufsouffle mais quel intérêt ? Et puis c’était indigne de lui de faire une chose aussi écœurante. Une fois, le service terminé, Arcturus se leva et se rendit dans la tente, l'interieur était une véritable résidence d'été avec tout le confort pour le groupe d'étudiants en voyage dans tout le pays. Il alla farfouiller les livres sur les armoires et en prit un avec un nom qui lui plu grandement.

- " Antiques pratiques du XIVéme siècle " ? Pas mal, voyons cela.

Il alla s'asseoir et commença à feuilleter le livre. Il avait un contenu assez historique et théorique sur des œuvres du monde magique à l'époque du Moyen-Age, beaucoup de choses ramenaient aux Quatre de Poudlard : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle et Salazar Serpentard. Il y avait des chapitres entiers sur leurs histoires respectives. Bien entendu, le seul sujet qui l’intéressait était ce cher Salazar, fondateur de la meilleure maison de Poudlard et origine de ses conviction de Serpentard. Arcturus lisait tout ce qui touchait à son sujet avant d'entendre la voix d'Elaliel, qui demandait à rassembler tout le monde. Arcturus ferma le livre et le rangea avant de sortir de la tente pour rejoindre ses compagnons de voyage.

- Qu'est-ce qui se passe, Eli ? dit-il avec un air interrogatif.

Il observa le parchemin qui semblait être au cœur de toutes les convoitises. C'était un morceau de papier jauni et craquelé à moitié brûlé, sur lequel était écrit en lettres noires, diverses choses totalement illisibles excepté, un rassemblement de mots qui donnait lieu à penser qu'il s'agissait d'une menace de mort à l'intention du Ministre de la Magie. Arcturus aurait personnellement préféré que ce qui était écrit sur ce parchemin à moitié consumé par les flammes soit dirigé vers Kholov mais bon, il fallait bien de tout et si quelqu'un voulait tuer Sudworth et bien...libre à lui...Arcturus n'avait que faire tout ça, du ministère, de Sudworth, si il devait mourir...et bien...qu'il meure...Quelle importance ? Il y aurait une élection, tout un tas de travail administratif et touti quanti...Son père et même son grand-père pourraient même essayer d'accéder au titre de Ministre...Après tout, Xelonion Madverier est l'un des membres juges du Magenmaggot, il pouvait parfaitement se présenter. Quant à son grand-père, Fabius Madverier, il avait la sagesse de ses vieux jours, la robustesse d'un véritable roc et le courage d'un lion...Ouais, Arcturus se souvint alors que son grand-père était un Gryffondor...et chassa vite cette information de sa tête pour revenir à ce qui était important sur le moment : Le parchemin.

Elaliel demanda l'avis général. Axel fût le premier à réagir avec un grand moment de déduction, confirmant que Petrus Sudworth était le Ministre de la Magie. Bien qu'il eût envie de rire face à cela, il se retint sans la moindre difficulté, ne montrant aucun signe de moquerie ou même d'amusement, restant aussi fermé qu'à son habitude. Il n'en voulait pas au Gryffondor de ne pas le connaître, après tout, il n'avait pas un père qui bossait au Ministère de la Magie comme le sien. Il examina le parchemin de près et prit la parole.

- Il faudra que j'en parle en privé avec toi, Elaliel...C'est un peu plus...sérieux que quelques mots... dit-il sans quitter le papier des yeux.

- Ce truc...est chargé à bloc de magie noire.
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Mathéo Angur, le  Mar 14 Juil 2015 - 16:10

Mathéo profitait de ce moment de calme pour réfléchir et s'apaiser. Ce voyage lui faisait un grand bien fou et la présence de chacun ne le gênait pas. La présence même de Evelyne quand elle s'éloignait d'Axel lui faisait plaisir et même quand Elaliel essayait de se détacher un peu d'Arcturus pour aller lui parler ça restait sympathique. Seul Axel se retrouvait souvent seul. Et Mathéo savait au combien ce que sa faisait d'être seul. Il commençait à les appréciez un par un, même si ça risque d'être bien plus compliqué avec le Arcturus. Mais ce n'est que bonne guerre, ils se contentent juste de se lancer des regards noirs sans jamais essayer de se bondir dessus à chaque instant. Il était loin le temps où Mathéo sautait sur les gens juste parce que le simple fait qu'on le regardait ne lui plaisait pas. Ce temps est révolu, bien qu'il n'était toujours pas soigner du mal en lui. Ce moment de douceur lui permettait de rester calme et serin. Puis, il retourna dans cette fameuse usine y faire un tour. Il voulait savoir, bien que trop curieux, comment celle-ci a t-elle bien pu être dans un sale état. Il n'aimait pas ce genre d'ambiance et de cette scène sinistre. Cette usine devait être abandonné depuis des lustres.

Au détour d'un couloir, il tomba sur ce qu'il pouvait être la salle principale. Tout aussi délabré, tout aussi sale que le reste de la battisse. Il ne savait toujours pas ce que cette usine produisait, mais, il y avait quelque chose qui détourna son attention. Là, au loin, plusieurs marque bien distinctes se reflétait sur le mur. On aurait du un champ de bataille ou même une violente explosion à du se produire vers cette endroit. Mathéo était prêt à y aller de plus prêt quand soudain, il entendit la voix d'Elaliel qui les appelait. Il aurait bien voulu y voir de plus prêt, sa curiosité le poussant à aller voir ce qu'avait produit cette explosion. Il l'a su car, sa perception, était un peu plus développer que certains. Il voyait de plus loin, voyant certains détails que d'autres ne verront pas. Il savait très bien que ce qu'il voyait ne pouvait provenir que d'une explosion. Ou alors, c'était trop bien fait pour que cela soit autre chose.

Sa curiosité qui le poussait à aller chercher plus loin était intense, mais il préféra faire demi-tour et de revenir vers le groupe. Et il a bien fait. En effet, quand il arriva, Elaliel tenait un parchemin dans ses mains. Elle tendit le parchemin devant nos yeux et ce qui était marqué était étrange et bizarre. Il s'agissait d'un message relatant de Petrus, le ministre de la magie. Puis, même d'un élan de surprise où même c'est de ce ton que ça imposait, Axel sortit :

- Petrus Sudworth, Petrus Sudworth.. Mais.. C'est pas le ministre de la magie ?

Bravo ! Magnifique, comme ci personne ne le savait. Il faisait preuve d'intelligence ce gamin ou juste qu'il était débile... En plus, il devait pas ramener des cerises celui-là ? Mais peu importe. Ce message était très important et elle venait de tomber sur un message qui pouvait tout changer. Même s'il se foutait royalement de ce que pouvait arriver à Petrus, il était excité qu'elle ai découverte ce parchemin. En effet, ça voulait dire beaucoup de chose. Est-ce le fruit des mangemorts ? Ce n'était pas impossible. Et puis Arcturus se la ramena. Il voulait en parler en privé avec Elaliel. Qu'est-ce qu'il pouvait bien cacher pour en parler en privé ? Ça n'avait pas vraiment de sens. Lui, il voulait en savoir plus, c'était de la couardise de garder ça pour lui-même et de n'en parler qu'à sa chérie. Mathéo trouvait ça même égoïste de sa part. Alors, autant lui demander lui-même.

- Qu'est-ce que t'as à cacher, pourquoi ne pas dire à tout le monde ce que tu en pense ? C'est vraiment sérieux ?

En fait, si pour lui, c'était vraiment sérieux et qu'il voulait pas en parler à chacun, c'était finalement son problème. Il n'allait pas l'embêter plus avec ça. Puis, il se rappela de ce qu'il avait vu juste avant, mais préféra se taire pour le moment, il voulait en savoir plus avant de leur en parler. Alors, il se tut. Et regarda de même un peu plus prêt le parchemin. Celui-ci était plus que bizarre et n'avait rien de normal. Sur quoi sont-ils tomber ? Et dans quelle situation se sont-ils fourrés ? Il aimerait bien le savoir !
Leiv Krigersen
Leiv Krigersen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Leiv Krigersen, le  Sam 18 Juil 2015 - 19:19

Désolé pour le retard :mm:


- Eh vous tous ! Venez voir ce que j'ai trouvé.

Hein ?! Il n'avait pas dû s'écouler plus de quelques minutes entre le moment où elle avait fermé les yeux et l'appel d'Elaliel mais cela lui avait suffi pour s'endormir. En prenant appui sur ses mains, elle se redressa pour s'approcher de la serpentard. Qu'est qui pouvait bien nécessiter tout ce remue-ménage ? C'est qu'elle était bien, elle, avec son petit rêve.

Evelyne fut parfaitement réveillée lorsqu'elle vit rentrée le jeune lion. Des cerises ! Des cerises ! Des cerises ! Oui, oui, que voulez vous ?! On reste un enfant dans l’âme, à taper des mains en attendant sa gâterie, qui en cet instant était des cerises. Hélas, le jeune homme revint les mains vides. Déçue, elle chercha une réponse sur le visage d'Axel mais ce qu'elle trouva à la place la laissa perplexe. Un sourire ! Mais pas n'importe quel sourire, un qui ne peut pas vous laisser indifférent, qui amène forcément à une réponse car il est tout simplement impossible de rester fermé à quelque chose de si simple et naturel. C'est donc spontanément que la brunette lui répondit à son tour, ses lèvres s'étirant avant de former un sourire chaleureux. Rah ! Celui-là, elle n'avait pas pu le retenir. Elle espérait juste qu'il ne deviendrait pas encore plus collant...quelle poisse !
Elle secoua la tête, ses cheveux suivant le mouvement, avant de se reprendre et de rejoindre le petit groupe. Une fois à la hauteur de sa camarade, elle s'accroupit à ses côtés. Qu'est-ce que c'était que ce bout de papier ?

- Qu'en pensez vous ?

La bleue et bronze se pencha en avant pour chercher à voir les quelques mots lisibles : "La nuit où la lune sera pleine, [...] nous [...] à mort [...] de Petrus Sudworth. [...]". Qu'en penser ? Question difficile...D'une certaine façon cela l'intéressait moyennement, tant que sa famille ou elle-même n'était pas en danger, savoir qui allait mourir l’intéressait peu. De toute façon, que pouvait-il y faire ? Ils n'étaient que des gosses, ou presque.

- Petrus Sudworth, Petrus Sudworth.. Mais.. C'est pas le ministre de la magie ?

Euh ! Elle connaissait bien le système français mais pour ce qui est de l'anglais, elle avait encore des lacunes. Mais en se creusant bien la tête, elle pouvait acquiescer de la tête sans trop de risques. Et comme personne ne vint contredire le jeune homme, Eve en déduisit que le gryffondor était dans le vrai. Alors qu'Evelyne allait prendre la parole, le serpentard décida de faire savoir qu'il comptait faire bande à part. Mathéo ne tarda pas à rebondir sur ces propos, laissant paraître son mécontentement – partagé par Evelyne, qui acquiesça aux paroles du blaireau.

- J'suis d'accord avec Mathéo ! Pourquoi ne pas le partager avec tout le monde ? Qu'est ce que ça t'enlève ?

Son regard était accroché à celui du vert et argent. Qu'est ce qu'il croyait ?! Qu'ils étaient des gamins ?! Bon, c'était vrai mais il n'était guère plus âgé qu'elle. Ce qui la gênait le plus c'est qu'il sous-entende que parce que c'était sérieux, il n'y avait qu'avec Elaliel qu'il pouvait en discuter. Bah voyons !

Sa belle camarade leur avait demandé leurs avis mais pour l'instant personne n'avait clairement exposé ses pensées – mis à part ce serpent qui avait fait savoir qu'il voulait tout garder au sein de sa propre maison. Elle décida de ce concentrer d'autant plus avant de s'exprimer. Evelyne se pencha en avant - ses cheveux se balançant d'avant en arrière – pour fixer son regard sur le parchemin abîmé. Donc dans la nuit de la pleine lune, il va se passer quelque chose d'important, ça c'est clair. Ensuite le "à mort" peut laisser sous-entendre que quelqu'un va mourir ou alors un projet ? Non, pas un projet ; on n'aurait pas utilisé ce terme-ci. Ensuite venait le "de Petrus Sudworth" étant donné qu'il n'était pas accolé au "à mort", on peut imaginer que ce soit le commanditaire de cette mise à mort ou la personne qui est visé...mais rien n'est certain à ce niveau. Dommage qu'il n'y ait aucune indication de lieu.

- Ça nous apprend pas grand-chose tout ça ! On a le jour et plus ou moins l'heure, ce qu'il va se passer et un nom. Nom qui peut signifier deux choses...soit c'est le commanditaire soit la victime. Bref, si c'est la victime et qu'on donne le papier aux aurors, parfait ! Mais si au contraire, il a quelque chose à voir dans ce qu'il va se passer ce soir là..

La bleue et bronze laissa sa fin de phrase en suspend, laissant à chacun imaginer les conséquences de ce geste. Après tout, si c'était réellement une sentence de mort, ce serait illégal et il serait étonnant que le ministre aime la publicité qui en découlerait, les ferait-il taire ?

HRPG:
 
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Dim 19 Juil 2015 - 15:17

Une chose était sûre, Elaliel avait provoqué des tensions et de l'agitation au sein du groupe. Un frisson lui parcouru l'échine. Elle aimait créer des histoires et en être témoin.

Arcturus avait ouvert les hostilités. Il avait simplement demandé à Elaliel de lui parler en privé, grave erreur. Non seulement le reste du groupe en fut consterné, mais en plus Elaliel en fut agacée. Elle aimait bien Arcturus, et puis elle s'en voulait chaque fois qu'elle repoussait ses petites intentions, le problème n'était pas là. Seulement, il était parfois envahissant et Elaliel avait besoins de tisser des liens ailleurs.
En effet, au cours de cette expédition elle avait énormément réfléchit à son sujet. Toute sa vie elle était restée confinée dans la demeure familiale, l'esprit embrumé par une image du monde déformée. Mais elle avait apprit à se rapprocher d'autres personnes, et avait également apprit à les apprécier. Elle n'avait plus envie de suivre les traces de sa mère : à savoir porter les enfants d'un Sang-pur. En y réfléchissant bien, elle n'avait rien contre Axel. À vrai dire, elle le trouvait même sympathique, quoi qu'un peu dangereux.

Mathéo se montra indigné, et attaqua Arcturus :

"Qu'est-ce que t'as à cacher, pourquoi ne pas dire à tout le monde ce que tu en pense ? C'est vraiment sérieux ?"

Rapidement, une tension silencieuse s'installa au sein du groupe, suivit de Evelyne qui en profita pour répliquer :

"J'suis d'accord avec Mathéo ! Pourquoi ne pas le partager avec tout le monde ? Qu'est ce que ça t'enlève ?"

Elaliel regarda les deux quelques instants, attendant la suite. Elle aimait lorsque les personnes autour d'elle se disputaient. Les deux autres n'étaient pas ses amis, elle n'avait que faire qu'ils soient blessés. Elle ne ressentit aucune crainte à voir Arcturus répondre à la provocation. Pour tout dire, elle se fichait royalement des conséquences. Elle avait besoins d'air et d'espace, si bien qu'elle n'eut ni l'envie ni le courage de prendre sa défense. Elle se contenta de regarder le trio d'un oeil attentif, attendant la suite.
Evelyne profita de cette instant pour prendre la parole :

"Ça nous apprend pas grand-chose tout ça ! On a le jour et plus ou moins l'heure, ce qu'il va se passer et un nom. Nom qui peut signifier deux choses...soit c'est le commanditaire soit la victime. Bref, si c'est la victime et qu'on donne le papier aux aurors, parfait ! Mais si au contraire, il a quelque chose à voir dans ce qu'il va se passer ce soir là.."

En effet, il y avait de quoi se poser quelques questions. Le groupe se devait d'agir avec intelligence et réfléchir à la situation. Se précipiter ne servirait à rien, mais Elaliel ne pouvait ignorer cette folle excitation. Son coeur battait si vite, que sa respiration en devint saccadée. Elle observa les autres membres du groupe. Ils avaient l'air tous parfaitement calme ! Axel regardait le papier, il semblait réfléchir à sa signification. Arcturus, lui, paraissait légèrement tendu. Mathéo semblait révolté, et ses vieilles rancunes envers Arcturus semblaient prendre le dessus. Puis il y avait Evelyne, sa colère passagère s'était transformée en réflexion intensive.

Ainsi, personne ne semblait excité à l'idée de trouver un message d'une ampleur pareille ? Elaliel, elle, avait la respiration saccadée, et se retenait de sauter de joie. Elle réunit ses forces pour parler d'une voix calme :

"Arcturus, commença-t-elle, nous n'avons rien à cacher. Je préfère que nous soyons prudent, et que nous réfléchissions ensemble. Le conflit ne nous amènera à rien. Pour commencer, nous ne devrions pas trop nous approcher de ce reste de feu. D'après Arcturus, de la magie noire a été pratiquée ici."

Elle marqua un temps d'arrêt, histoire de susciter l'intérêt des autres. Un peu de suspens ne ferait de mal à personne, et puis elle aimait bien savourer le bonheur d'avoir un groupe suspendu à ses lèvres.

"Arcturus, tu es le plus calé d'entre nous en magie noire. Penses-tu savoir ce qu'il s'est passé ici ? Evelyne, pardonne moi pour le cliché, mais les Serdaigle sont les meilleurs en logique et en reflexion, il faudrait réfléchir à ce que peut bien vouloir dire cette note. Quant à Mathéo et Axel, il faudrait que nous partions chercher des indices ailleurs. Vous n'avez rien vu de particulier aux alentours ? Si nous ne trouvons rien il faudrait aller demander quelques renseignements au village."

Elle avait parlé très vite. Le souffle saccadé, elle regarda ses camarades alternativement, attendant une réponse. Certains d'entre eux seraient surement blasé à l'idée de mener une enquête. De plus, ils n'étaient qu'un groupe d'adolescents en vacances. Certains n'avaient même pas l'autorisation de pratiquer la magie. Pourtant, elle ne s'était pas sentie si euphorique depuis des lustres, et elle voyait ce parchemin comme une aventure.
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Mar 21 Juil 2015 - 20:37

Pour Axel, qui était coupé du monde des sorciers lorsqu'il était chez lui (et qui ne s'intéressait nullement à la politique une fois à Poudlard), le fait de connaitre le nom du ministre était un tour de force !
Cependant, les autres semblaient tous déjà le savoir et Mathéo avait l'air exaspéré.
Mais peu importe ! En cet instant, l'opinion du poufsouffle à son égard était le cadet de ses soucis !

- Il faudra que j'en parle en privé avec toi, Elaliel...C'est un peu plus...sérieux que quelques mots...

C'est Arcturus qui avait parlé, et le Gryffondor avait très envie de lui faire comprendre à grands coups de poing dans la bouche qu'il n'aimait pas être mis à l'écart sous prétexte qu'il était question d'une affaire sérieuse.

- Ce truc...est chargé à bloc de magie noire.

"Sans blague.. sa se sent à vingt mètres à la ronde", pensa le jeune homme.
Mathéo non plus semblait ne pas aimer être mis à l'écart, car il répliqua du tac-au-tac

- Qu'est-ce que t'as à cacher, pourquoi ne pas dire à tout le monde ce que tu en pense ? C'est vraiment sérieux ?

Axel était entièrement d'accord avec le Pouffsoufle, et Evelyne aussi semblait partager leur désapprobation car elle prit aussitot son partit :

- J'suis d'accord avec Mathéo ! Pourquoi ne pas le partager avec tout le monde ? Qu'est ce que ça t'enlève ?

La petite ange du groupe s'était élevée contre le Grand Serpentard..
Axel avait très envie de rire, mais il parvint à se retenir et se contenta d'afficher un sourire un peu plus amusé qu'à l'ordinaire.
Evelyne profita de l’incrédulité générale laissée par son intervention pour récapituler la situation :

-Ça nous apprend pas grand-chose tout ça ! On a le jour et plus ou moins l'heure, ce qu'il va se passer et un nom. Nom qui peut signifier deux choses...soit c'est le commanditaire soit la victime. Bref, si c'est la victime et qu'on donne le papier aux aurors, parfait ! Mais si au contraire, il a quelque chose à voir dans ce qu'il va se passer ce soir là..

Axel n'avait pas vu le problème sous cet angle..
Mais en effet, si c'est Petrus lui-même qui était le commanditaire de ce meurtre, il avait surement des complices au sein du Ministère..
Ils ne pouvaient donc simplement pas prendre le risque de remettre la pièce à conviction au bureau des Aurors !
Tout ceci devenait vraiment excitant, et Axel avait très envie d'aller enquêter au village. C'est d’ailleurs ce qu'il s’apprêtait à proposer lorsque la leader du groupe lui coupa l'herbe sous le pied, reprenant les choses en main :

-Arcturus, nous n'avons rien à cacher. Je préfère que nous soyons prudent, et que nous réfléchissions ensemble. Le conflit ne nous amènera à rien. Pour commencer, nous ne devrions pas trop nous approcher de ce reste de feu. D'après Arcturus, de la magie noire a été pratiquée ici.

Elle fit une pause de quelques secondes durant lesquels tout le monde fut suspendu à ses lèvres. Quand elle repris la parole, sa voix était beaucoup plus précipitée :

-Arcturus, tu es le plus calé d'entre nous en magie noire. Penses-tu savoir ce qu'il s'est passé ici ? Evelyne, pardonne moi pour le cliché, mais les Serdaigle sont les meilleurs en logique et en reflexion, il faudrait réfléchir à ce que peut bien vouloir dire cette note. Quant à Mathéo et Axel, il faudrait que nous partions chercher des indices ailleurs. Vous n'avez rien vu de particulier aux alentours ? Si nous ne trouvons rien il faudrait aller demander quelques renseignements au village.

La jeune fille semblait euphotique à l'idée de mener une enquête et Axel ne pouvait que la comprendre !
Lui-même avait soif d'aventure depuis toujours, et la perspective d’enquêter sur un crime l’excitait énormément.

-Sa me va ! -Approuva le rouge et or- Mais si on se sépare et qu'il y a un problème ici, il faudra que vous puissiez nous prévenir rapidement et efficacement.. Il lui vint alors une idée, et c'est avec un sourire mystérieux qu'il se tourna vers Arcturus et Evelyne : Est-ce que l'un de vous deux à des notions de guitare ?
Invité
Anonymous
Invité

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Invité, le  Mar 21 Juil 2015 - 23:29

Plus le temps passait et plus Arcturus pouvait ressentir la noirceur de ce qui s'était passé en ce lieu en pleine désuétude et dont la déliquescence complète n'était plus qu'une question de temps. Bien qu'il ne soit pas aussi calé dans le domaine de la magie noire que le reste de sa famille, il avait très probablement de meilleurs connaissances à ce sujet que la plupart des élèves lambda de Poudlard et par conséquent, il savait reconnaître et ressentir ce genre de pratique lorsqu'il y faisait face, ce qui était le cas en observant les braises mortes du feu et le parchemin. Comme il devait s'y attendre, le fait qu'Arcturus désire parler de cette trouvaille en privé avec Elaliel fût mal vue par le reste des aventuriers en herbe mais si le faisait, c'était pour leur cacher le fait que justement, il avait une connaissance assez vaste de la magie noire et qu'il en avait déjà fait usage. Arcturus passa donc sur les remarques désopilantes de ses " camarades " qui se limitèrent à de puérils plaintes et insultes dont il n'avait cure, pour lui, aucun d'entre eux, exceptée Elaliel, n'avait assez de flair pour comprendre ce qu'il tenait entre ses mains.

Le parchemin était sous l'emprise de la magie noire, une forme assez avancée et Elaliel le savait...Mais si il y avait bien une chose à laquellle Arcturus ne s'attendait pas, c'était l'indiscrétion totale qu'Elaliel avait au sujet de sa pratique de la magie noire...Il se demanda même si cela ne cachait un moyen de détourner les soupçons de ses propres pratiques sur d'autres, en l’occurrence, Arcturus...Il est vrai que le Serpentard le prit plutôt mal, se sentant trahi. Il lança un regard presque assassin à Elaliel, mêlé à la surprise de telles paroles. Il ne dit rien, garda le silence, espérant qu'elle se rende compte qu'elle venait de faire une idiotie, à savoir parler de ses pratiques à des personnes en qui il n'avait aucune réelle confiance et qui sont tout à fait susceptibles d'en faire part à d'autres...Il observa Elaliel qui rayonnait à la simple idée de vivre une aventure à partir de ce petit bout de papier noirci par la chaleur et le temps...Il écouta ses décisions et se frotta le visage. Il voulut prendre la parole mais Axel agit avant lui et commença à parler de guitare, demandant à Arcturus et à Evelyne, la Serdaigle, si ils avaient un peu de talent dans ce domaine, si ils savaient s'en servir...Sérieusement ? Arcturus était un sorcier...un SORCIER ! Avait-il l'air d'un de ses moldus idiots qui pensent pouvoir gagner leur vie en jouant d'un instrument de musique ? Pour lui, être un sorcier était déjà une vocation, un travail et un plaisir à temps plein, pourquoi irait-il perdre son temps à apprendre à jouer d'un instrument de musique alors que d'un coup de baguette, il pourrait animer tout un orchestre ?

Il continua de se frotter le visage sans discontinuer et se leva face au groupe.

- Bon...Visiblement, vous n'avez pas tellement la moindre notion de ce qu'est la vie privée alors puisque vous insistez si lourdement et étant donné qu'Elaliel a...et bien...parlé de ma connaissance en la matière...Je pense que je peux vous en parlez puisqu'on l'air de tant vouloir savoir ce que vous savez en fasse de vous mais aussi, qui vous avez en face de vous : Oui, je pratique la magie noire et je sais quand elle a été utilisée et je peux vous dire que, même moi, redoute ce qui s'est passé ici...Alors si je peux vous donner un bon conseil...Ce serait d'oublier...de tout oublier...D'ignorer ce qui s'est passé ici et laisser les choses, suivre leur cours...Croyez-moi...Il n'est pas prudent de se mettre sur le chemin d'un adepte de la magie noire... dit-il, sa voix devenant assez intimidante, voire menaçante en fin de phrase.

Bien entendu, il devait s'y attendre, les autres n'allaient pas le prendre au sérieux, se moquerait ou ne tiendrait pas compte de son avertissement, il devait faire une démonstration et s'assurer qu'Elaliel ne poursuive pas sa folle odyssée pour son propre bien. Il se concentra sans quitter des yeux ses camarades mais en concentrant toutes ses pensées sur les restes du feu dans lequel fût trouvé le parchemin, c'est alors que les braises commencèrent à reprendre par magie. Des flammes d'une couleur verte cramoisie s’élevèrent du sol en quelques secondes et devinrent rapidement vertes vives, éclairant ainsi d'une forte lueur verdâtre les murs en ruines.

Le feu de magie noire:
 

Arcturus se retourna, surpris et recula en tendant les bras pour protéger ses camarades et pour les empêcher de s'approcher de ces flammes. Bien sûr, il était à l'origine de ce feu et ne faisait que simuler la surprise mais il espérait, peut-être un peu naïvement, que cela suffirait à stopper la curiosité malsaine de ses compagnons de voyage pour ce parchemin et cette " aventure ".
Contenu sponsorisé

Vieux locaux - Page 2 Empty
Re: Vieux locaux
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 6

 Vieux locaux

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.