AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 3 sur 8
Contrées lointaines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Heather Wells
Serpentard
Serpentard

Re: Contrées lointaines

Message par : Heather Wells, Mer 11 Mar 2015 - 15:38


La garde chasse trouvait que son elfe mettait beaucoup de temps à venir, sachant qu'habituellement, la petite transplanait dans la seconde. Et elle comprit rapidement pourquoi quand dans un crac sonore, non seulement elle, mais Proulx apparurent sous leur yeux. Et là, ce fut le drame. L'ancien Serpentard craignant sans doute le voyage, rendit aussitôt son estomac et la pauvre Eabha qui était juste en dessous, se reçu le vomit. Celui ci coula sur son crân chauve avant de tacher son vêtement déjà pas mal sale.

- P*tain mais Proulx !

Brandissant sa baguette magique, la jeune femme entreprit de rendre un semblant de dignité à son elfe, et un coup de jet d'eau et de nettoyage plus tard, elle était de nouveau acceptable. Pendant ce temps, la jeune homme lui apprit la raison de son arrivée inattendue, cette abruti cherchait des champignons.

- Et t'as fait tout ce chemin pour ça ? Tu sais que ça s'achète au marché ça ? Bon, on pose la bête et on rentre.

L'elfe attendit que tout le monde soit prêt avant de transplaner une première fois jusqu'au zoo, puis une seconde fois jusqu'à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Contrées lointaines

Message par : Mangemort 08, Mar 21 Avr 2015 - 16:24


Merci Mia

[HRP : Autorisation de 13 pour utiliser son personnage et le faire agir comme je le souhaite. Qui plus est, c'est la fin qu'il voulait pour son personnage, même s'il l'aurait certainement écrite différemment.]



°~ Il y a quelques temps. Hollow Bastion ~°


~ L'hiver annonçait son arrivée imminente avec des températures proches de zéro, et un vent glacial qui frappait toute la Grande Bretagne. La forteresse Mangemort n'échappait pas à la règle. Ses pierres centenaires contenaient une partie du froid. Mais entre les remparts, la sensation que les mois à venir allaient être particulièrement rugueux était palpable. 08 qui était toujours insensible aux effets du froid marchait à la hâte en direction du grand salon de la forteresse. Son maître, 13, l'avait convoqué pour une discussion en privé. Cela faisait plusieurs mois que tous les deux planifiaient divers événements pour perturber la paix du monde magique, que le Ministère prétendait intacte pour nourrir les aveugles. Aussi, le mage noir avait hâte de savoir ce qu'allait lui annoncer son confrère et ami. Une nouvelle attaque en perspective ? Il se réjouissait à ce que cette idée puisse être la bonne.

~ Le visage toujours impassible, il rejoignit son ami qui était confortablement installé dans un fauteuil, un verre de whisky posé sur la table devant lui. Un autre semblait l'attendre près du fauteuil qui faisait face à celui de son maître, comme si 13 avait prévu qu'il s'y installe. Ce qu'il fit. Son ami lui envoya un journal qui attendait sur son accoudoir, un torchon moldu nommé "The Times". Il le saisit et lit la une de ce dernier. "L'attaque terroriste d'octobre dernier résolue. Un groupe d'extrémiste indépendant responsable !"

~ Un sourire sur le visage, 08 posa le journal sur la table et s'empara du verre que lui avait servi son ami, le portant à ses lèvres pour goûter la chaleur du nectar ambré.

- Vraiment idiots ces moldus ! Heureusement que le monde sorcier lui, connaît la vérité !

- Oui ! s'exclama 13. La marque dans le ciel semble avoir été effacée des esprits, surement les Aurors.

- C'est pour cela que tu m'as fait venir ? demanda 08. Où est-ce pour une autre attaque ? finit-il avec un sourire en s'imaginant déjà massacrer à nouveau des moldus avec son maître.

- C'est pour toute autre chose mon ami...

~ Il observa d'un air intrigué son maître qui posa son verre sur la table. 13 n'avait pas pour habitude de tourner autour du pot et cela l'interpellait. Qu'avait-il donc de si important à lui dire et qui semblait le ronger ?

- Je vais partir... fit 13 en laissant la fin en suspend.

- Pour aller où ? Tu as besoin de moi ? reprit 08, avide d'en savoir plus sur les dires de son maître.

- Tu ne m'as pas compris... enchaîna 13. Je vais partir des Mangemorts, pour de bon.

~ Un frisson parcouru le corps de 08, qui, pour une fois, ressentait une émotion très étrange. 13 plaisantait-il ? Non, certainement pas, il connaissait suffisamment son ami pour savoir qu'il était sérieux. Mais qu'était-il donc arrivé pour qu'une telle décision lui vienne à l'esprit ? Alors que tous les deux ils essayaient de peindre un avenir pour l'ensemble des Mangemorts. Une boule amère se formait dans sa gorge à l'idée que son ami puisse partir comme cela. Il peina à prononcer ses mots.

- Je... Tu ne rigoles pas... Je cherche à comprendre pourquoi... Tout ce que nous avons commencé... Je ne peux croire que tu veuilles abandonner tout cela...

~ Pour la première fois depuis bien longtemps, 08 tremblait. Un sentiment de peur l'envahissait. Que 13 s'en aille, qu'il se retrouve sans l'ami le plus vieux qu'il lui restait, cela le déstabilisait. Il l'avait toujours soutenu depuis son accession au poste de Seigneur des Ténèbres. Et là, en l'espace de quelques secondes, tout ce qu'ils avaient entrevus dans leurs réunions semblait disparaître en poussière. Tout l'avenir qui semblait écrit se retrouvait sans mots pour le dessiner...

- Plusieurs choses font que je dois partir. Ma femme est enceinte comme tu le sais. Je vais bientôt être père et je me dois de penser à mettre ma famille en sécurité. Toutes ces attaques que nous avons faites... Nous nous sommes beaucoup exposés ces derniers temps, sans masque, sûrs de nous. Mais aujourd'hui j'ai envie de passer à autre chose...

- Mais tu es le Seigneur des Ténèbres ! rétorqua 08 sans le laisser finir. Tu penses pouvoir partir comme cela ? Qu'il n'y aura pas de conséquence ? Tout ce que nous avons commencé à faire, qu'adviendra-t-il de tout cela ?

- Tu seras là pour les mettre en application ! Nos frères et sœurs seront présents également !

- Je ne sais pas... Nous avons vécu tellement de choses. Nous avons écrit plus d'une bataille et je ne suis pas sûr de vouloir écrire les prochaines si tu n'es plus là ! Tu es mon ami, un des derniers qu'il me reste. J'accepterai ton choix, même si je le déplore. J'aimerais te retenir, mais je ne dois pas t'empêcher d'être heureux avec ta femme et ta petite famille si tel est ton choix. Où vas-tu partir ?

- En France. Loin de la magie. Il est temps que je tourne cette page.

~ 08 s'approcha de son ami, yeux dans les yeux, avant de parler avec de la nostalgie et des regrets dans la voix.

- Tu sais que ton départ risque de m'affecter, pourtant je ne peux que féliciter ton choix. Je n'ai pas et je n'aurai peut-être jamais cette vie de famille à laquelle tu aspires. J'espère sincèrement que tu trouveras la paix que tu cherches.

- Que vas-tu faire toi ? Rester ici et continuer à construire ce que nous avons commencé à fonder ?

- Je ne sais pas. Je vais avoir besoin de temps pour m'en remettre. J'ai l'impression de voir mon dernier ami s'en aller...

- Peut-être que nous nous reverrons !? lança 13.

~ 08 esquissa un bref sourire, sentant une nouvelle vague d'émotions qui le submergeait, des larmes s'échappant de ses yeux pour s'aventurer sur ses joues.

- Tu sais bien au fond de toi que c'est peu probable... Tu ne t'en vas pas fonder une famille avec l'idée de revenir, sinon nous n'aurions pas cette discussion !

~ 13 s'approcha de lui et lui fit une accolade. Lui aussi semblait ému de cette séparation qu'il n'avait certainement pas envisagé si précoce.

- Jamais je n'oublierais tous les moments que nous avons passés tous les deux. J'aime me dire que nous avons œuvré à rendre le monde magique plus beau...

- J'aurai tellement souhaité que nous marchions encore ensemble un moment... Je ne sais plus...

~ Les deux mangemorts restèrent ainsi, dans les bras l'un de l'autre. Tant de souvenirs traversaient à cet instant l'esprit de 08 qu'il se laissa aller. Pour une fois il pouvait pleurer. Pas seulement parce que son Seigneur des Ténèbres allait s'en aller. Mais aussi car celui qui était devenu son meilleur ami au cours des derniers mois rangeait sa vie de sorcier, le laissant seul face à ses tourments. Après avoir fermé un instant les yeux, quand il les rouvrit, il vit un sac qui attendait devant la grande porte d'entrée d'Hollow Bastion, auquel il n'avait pas fait attention jusque là. Il comprit alors que c'était les affaires de son maître, qu'il n'allait pas attendre l'aube d'un nouveau jour pour s'éclipser, que là était certainement leur dernier échange.

~ Son ami rompit l'étreinte, lui aussi le regard humide. Sans un mot, les deux mages noirs se dirigèrent vers l'entrée où le Seigneur des Ténèbres récupéra son sac. 08 tremblait, le clap de fin d'une longue amitié approchait, il le savait. 13 ouvrit la porte et le précéda. Il s'engouffra au dehors derrière lui. Il s'arrêta sur le seuil, tandis que son ami se stoppa quelques mètres plus loin avant de se retourner pour lui faire face.

- N'essaye pas de me suivre, ça n'en serait que plus dur. N'oublie pas ce que nous avons fait. N'oublie pas ce que tu peux faire.

- Mike...

- Evan...

~ Un dernier regard émouvant. Un soupir. Le temps d'une seconde l'air frais sembla disparaître, le vent dans les arbres s'estompa, le chant des oiseaux s'éteignit. Puis 08 se retrouva seul, Mike avait transplané, le Seigneur des ténèbres n'était plus. Il tomba à genoux, dans une tristesse incommensurable qu'il n'avait jusqu'alors, jamais ressentie. Il se sentait complètement vide, n'ayant plus d'épaule où se reposer. Il se sentait perdu, seul. La tristesse ne tarda pas à laisser place à un sentiment de haine contre le monde, due à son incompréhension de la situation, qui prit possession de lui. Le mage noir transplana loin d'Hollow Bastion, pour aller chercher des ténèbres plus profondes encore... 


~ Le soir du départ de Mike, le mage noir alla dans une petite bourgade non loin de Dublin. Un bar légèrement à l'écart où quelques moldus suivaient un match d'un sport qu'ils appelaient « football ». Le concept était débile, mais là n'était pas son intérêt. Plus grand-chose n'avait d'importance à ses yeux, il ne souhaitait que se calmer, en laissant toute sa haine sortir de son corps. Le bar fit la une de la presse locale le lendemain. Les premiers éléments de l'enquête n'avaient pas pu déterminer l'origine de l'immense explosion qui avait réduit l'endroit en cendres. Et les enquêteurs n'avaient trouvé aucun indice pour élucider les meurtres des corps retrouver à l'extérieur de l'établissement, qui semblaient indépendants de l'explosion. Certains étaient complètement mutilés, des membres arrachés avec férocité gisaient à différents endroits, certains corps étaient vidés de leurs entrailles. D'autres comportaient des entailles profondes qu'aucune lame ne semblait avoir pu créer... Et d'autres encore, semblaient être des corps sans vie sans que rien ne puisse étayer une quelconque hypothèse sur l'origine de leur mort...

~ Les semaines qui suivirent furent un long chemin de désolation. Le mage noir n'était plus que l'ombre de lui-même, le chaos était devenu son quotidien. Il en avait même oublié 93, sa protégée, la seule personne pour qui il avait eu des sentiments profonds ces dernières années. Il était devenu un mangemort déchu, un ange du chaos.

~ Près de son manoir en Écosse, le lycan multiplia les meurtres. Hollow Bastion n'était plus son foyer, il se réfugiait en enlevant des moldus et en les massacrants, ou dans son manoir, ou dans la forêt alentour. Que ça soit avec sa baguette, en loup-garou ou encore en faisant appel aux serpents, peu de jours passèrent sans qu'il ne tue quelqu'un. La vie n'avait plus de saveurs et les meurtres étaient devenus l'exutoire de sa peine.

~ A l'écart de toute vie sociale et du monde sorcier, il vivait reclus, le chaos pour seul compagnon. Son esprit n'était plus lucide, sauf pour la traque et le meurtre de moldus. Le départ de Mike l'avait conduit dans un état où il avait dit adieu à son humanité. L'avenir ne semblait être que ténèbres. Pourtant, quelque part au fond de lui, sous les desseins de violences innommables, résidait encore quelques sentiments des plus humains... Bien enfouis... En attendant, c'était les heures de nuits sanglantes qui résonnaient, sur l'horloge de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Contrées lointaines

Message par : Evan, Mer 22 Avr 2015 - 18:41


°~ De nos jours en Écosse ~°



~ Qu'est-ce que vivre ? Est-ce se contenter de suivre un chemin tout tracé, fonder une famille et vivre heureux jusqu'à la fin de nos jours ? Où est-ce tout mettre en œuvre pour que l'on se souvienne de nous ? Pour que le monde se souvienne de nous... Cette question sur l'existence travaillait sans cesse Evan ces derniers temps.

~ Après plusieurs mois de doutes suite au départ de Mike, ou une folie meurtrière avait pris possession de lui, il avait réussi à se calmer. Il était parti trois semaines dans l'Est de la Bulgarie, près de Varna, se ressourcer chez des amis de ses défunts parents. Il avait emmené ses deux loups avec lui qui avaient bien grandis. Ces trois semaines lui avaient permis de se sevrer un peu de son addiction aux meurtres. Et  bien qu'il n'était plus le même qu'avant, il retrouva un peu d'humanité pendant son séjour. Devenu un loup-garou confirmé, il pouvait maintenant se transformer à sa guise. Ses nombreuses attaques avaient affutées davantage ses sens et il jouissait d'une plus grande aisance dans ses mouvements une fois sous sa forme lycanthrope.

~ Depuis quelques jours le printemps avait apposé ses premières notes parfumées et agréables. Bien que certaines rafales de vent tiraillaient encore la peau, les journées étaient plus chaudes. La Grande Bretagne respirait un micro climat qui la protégeait pour le moment des intempéries et des gelées matinales. Dans la rue cela se voyait, les gens étaient plus souriant, marchaient plus lentement, profitaient, simplement. Evan arpentait fièrement les rues de la capitales écossaise. Point de cape qui pourrait le trahir, le mage noir se baladait tranquillement, un jean simple et un petit tee-shirt qui épousait son corps musclé. Il aurait pu passer pour un simple moldu. Néanmoins, il gardait sa fidèle amie dans sa poche, car il avait toujours à l'esprit qu'il pouvait tomber sur un sorcier qui le reconnaîtrait. Et dans un tel cas, il devait être prêt à un combat improvisé.

~ Cela faisait tout juste un mois qu'il était devenu "clean", qu'il ne faisait plus de carnages, qu'il retrouvait peu à peu goût à la vie. Bien sûr il n'avait eu aucune nouvelle de Mike, et cela le chagrinait à chaque fois qu'il y repensait. Mais il n'avait plus besoin de tuer pour enlever cette pensée gênante de son esprit. Il arrivait à oublier plus facilement sa peine. Sa balade matinale dura près de deux heures, et il décida de regagner son manoir peu avant midi.

~ Après son départ d'Hollow Bastion, il avait laissé de longs mois son manoir se défraîchir. Si bien qu'il eut un gros travail de nettoyage quand il commença à retrouver sa lucidité. L'herbe haute paraissait être un champ qui avait dévoré l'espace auparavant accordé à son sombral. Des moisissures chantaient sur les murs extérieurs, et la poussière avait décidé de bien s'installer sur l'ensemble de son mobilier à l'intérieur, pensant sans doute que le propriétaire des lieux ne reviendrait plus.

~ Une fois qu'il eut fait son brin de ménage essentiel pour restituer la beauté d'autrefois à son manoir, il se posa dans le fauteuil qui attendait au bout de l'immense table de son salon. Une bouteille d'un excellent whisky moldu l'accompagnait. Ses deux loups se reposaient près des grandes vitres qui donnaient sur l'extérieur, s'enveloppant du soleil qui avançait vers son point culminant. Les voir comme cela lui rappela le jour où il avait été mordu, et combien de loups-garous étaient arrivés suite à ses morsures. Certainement plusieurs autres avaient été engendrés depuis sa dernière attaque sur un sorcier. Puis il repensa à tous ses anciens amis. Il se figea un instant en revoyant le visage de Raphaëlle repasser dans son esprit. Cela faisait bien des mois qu'il n'y avait plus pensé.  Il avait pris la belle sous son aile alors qu'il était garde-chasse de Poudlard, l'initiant à une magie que beaucoup de sorciers fuient, soit parce qu'ils en ont peur, soit parce qu'ils en sont indignes. Qu'était-elle devenue?

~ Il reposa son verre non terminé et se leva pour prendre la direction de la petite commode posée contre le mur derrière lui. Il enleva le tiroir du bas et souleva une petite trappe qui était camouflée dans le fond. Il en sortit un petit classeur qui contenait plusieurs feuilles et qui pensait certainement qu'il ne reverrait jamais la lumière du jour. Il regagna la place qu'il occupait peu avant et l'ouvrit. Il eut un grand sourire en voyant un plan de voyage qu'il avait élaboré avec Ismaël. Une petite note griffonnée à la hâte l'accompagnait. Le nom d'une ville, le nom d'un sorcier. Et tout un océan de souvenirs lui revint. Alors, une idée farfelue s'empara de son esprit. Une idée qui impliquait qu'il devait  se réintégrer au monde sorcier.

~ Le mage chiffonna la note et la laissa sur la table, avant de remettre le petit classeur là où il se trouvait avant. Il se dirigea ensuite à la hâte dans sa chambre au premier étage et se changea. Il opta pour un pantalon en toile bien plus léger et revêtit sa longue cape qui l'avait accompagné tant de fois. Il devrait revoir certaines personnes, il le savait. Impulsif, le mage se nourrissait de ce nouvel objectif qui n'avait encore pour forme qu'une idée fugitive qui venait de le traverser. Il récupéra le petit morceau de papier sur la table et l'enferma dans une des poches intérieures de sa cape. Il avait pris ses deux baguettes et quelques potions qu'il gardait en réserve depuis qu'il avait été initié à cet art subtil.

~ Il fit une caresse à ses deux loups en leur murmurant un « Je reviens bientôt » qu'ils ne comprirent évidemment pas. Il sortit en prenant soin de verrouiller chacune des portes en fourchelang. Après plusieurs mois passés à chercher à se retrouver, il voulait avancer vers autre chose. Hier ne comptait plus, mais Demain restait à écrire. Le mage noir transplana dans la banlieue londonienne, dans un coin à l'abri des regards...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evelyne Snow
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Evelyne Snow, Sam 4 Juil 2015 - 22:48


RP LIBRE
LA d'Aeden Snow accordé


C'était cette année, oui, cette année qu'aurait lieu la coupe du monde de quidditch. Evelyne adorait ce sport alors dès que les places avaient été mises en vente, elle s'était jetée dessus. Trois places. Son père, sa mère et elle ? Non ! Mais plutôt : Aeden, Nath' et elle. Aeden étant majeur, les parents avaient accepté qu'ils s'y rendent ensemble. Leurs places n'étaient pas les meilleurs qui soient, ils avaient donc dû se rendre en Roumanie plusieurs jours avant le début du match. Evelyne se trouvant en vacances en France, ils avaient décidé de faire le voyage séparément et de se rejoindre au campement par la suite. C'est par un portoloin, un cadre détérioré, qu'Evelyne était arrivée en Transylvanie, le souffle coupé par ce qu'elle vit en atterrissant. Les montagnes, les arbres, le lac et surtout le stade...

Toutes les personnes arrivant par portoloin se retrouvaient sur un immense rocher permettant d'avoir une vue imprenable sur la vallée. Les montagnes encerclaient le campement permettant à la vallée de respirer sous un soleil bienfaiteur. Sur sa droite, on pouvait voir une rivière qui se transformait en un petit lac au niveau des tentes.  Un peu plus bas, encerclé par des hauts arbres, le stade s'élevait dans le ciel, s'ouvrant telle une fleur à la caresse du soleil. Il était immense, Evelyne ne saurait dire combien de spectateurs y prendraient place mais les journées seraient riches en rencontres.

- Bienvenue en Roumanie ! Veuillez laisser la place ! Nouvel arrivage dans deux minutes !

C'était un homme d'une cinquantaine d'années, qui tout en criant ses instructions leur faisait signe de s'écarter. Evelyne et les quelques personnes qui avaient voyagé avec elle s'écartèrent précipitamment. Un peu plus loin entouré d'arbres, une petite cabane en bois faisait office de réception. On lui indiqua l'emplacement de sa tente avant de lui fournir un plan du site. Auparavant chacun apportait sa tente et s'occupait de la monter mais au vu des extravagances des uns et des autres, les organisateurs avaient décidé de fournir eux-mêmes l'équipement.

Pour rejoindre les petits points lointains qui faisaient office de campement, il fallait descendre par un petit chemin en terre. Une fois dans la vallée, elle se fit un chemin à coup de coude jusqu'à sa tente située à proximité de la rivière. Après avoir rangé ses quelques affaires, elle prit la direction du centre du campement, le cœur de cette coupe du monde. L'animation était à son comble en ce lieu, les paris allaient bon train et chaque soir un feu était mis en place magiquement. Les organisateurs roumains avaient fait du bon travail, outre les différentes infrastructures, ils avaient mis en place un sortilège repousse-moldus et comme à Poudlard on ne pouvait pas transplaner aux alentours et dans le stade, de façon à éviter toute mauvaise surprise. Une illusion simulant une tempête dans cette région permettait également de dissuader les randonneurs.

Plus tard dans la soirée, elle rejoignit ses cousins dans la tente qui leurs avait été attribuée. Ils passèrent les jours suivants à faire la fête et à se rafraîchir dans le lac. On pourrait croire que l'ennui se ferait rapidement un nid mais non ! L'excitation montait de jour en jour, les rires s'élevaient de plus en plus forts et nombreux alors que le campement se remplissait à en craquer. Elle croisa même certains élèves de Poudlard mais la foule était telle qu'elle n'eut pas l'occasion d'aller les saluer. Ah, cette demi-finale serait mythique, elle le sentait.

Le jour tant attendu arriva enfin. Après avoir demandé à Nathanael de se dépêcher, ils prirent la direction  de la foret. Le soleil se couchant, il était d'autant plus difficile de ne pas se faire marcher sur les pieds et c'est avec beaucoup de précautions qu'elle avança jusqu'a l'entrée du stade. L’atmosphère se réchauffait, on pouvait entendre des cris de joie venir de toutes parts. Les couleurs et symboles des deux équipes se retrouvaient sur les bannières et tentes devant lesquelles ils passaient. Le Pérou d'un coté, l'Espagne de l'autre. Les supporteurs se lançaient des pics, cherchant la confrontation. Une fois passée la porte, il restait maintenant à monter jusqu'a l'étage où se trouvaient leurs places. Ils durent monter tout en haut, leurs sièges se trouvant au dernier. Une fois confortablement installée au dernier rang, Evelyne sortit ses multiplettes, acheter pendant les quelques jours d'attente, pour observer la foule. Face à elle, se trouvait la tribune officielle tandis qu'un panneau se dressait derrière elle pour indiquer l'avancée du match. Heureusement au-dessus et sur les côtés du stade se trouvaient également des écrans permettant à chacun de se tenir au courant du score.

La jeune Snow, se tourna vers son cousin cherchant à voir dans son attitude ce qu'il pensait ...

- J'arrive pas à croire que tu t'intéresses si peu à ce sport... Avoues que l'ambiance est géniale ?! Pff ! Heureusement que tu me sers à quelque chose sinon je t'aurais viré d'ici à coup de pieds auu...

- Mesdames et Messieurs ! Bienvenue a cette demi-finale de la Coupe du monde de quidditch !

La clameur qui s'était apaisée aux premiers mots du représentant de la Roumanie, reprit par la suite de plus belle. Les applaudissements se mêlaient aux cris d'encouragement. Les publicités disparurent des écrans géants pour laisser place au score. Espagne : zéro, Pérou : zéro. Suite à cela, les mascottes des deux équipes firent un numéro qui enflamma la foule. Les oreilles d'Evelyne vibraient sous la belle cacophonie qui s'élevait du stade.

- Et maintenant, je vous demande un tonnerre d'applaudissements pour l'équipe nationale d'Espagne.

En entendant ses mots, la jeune fille attrapa la main de son petit cousin qu'elle serra fermement, tout en affichant un large sourire. Ça y est, on y était...
Un taureau scintillant apparu tout d'abord dans les airs suivi de peu par les joueurs qui évoluèrent dans le ciel sous la clameur de la foule. Le taureau après avoir terminé son tour de terrain, fonça droit sur les spectateurs du côté de la tribune, avant d'exploser pour former le drapeau espagnol.

- Et voici, maintenant...l'équipe nationale du Pérou !

Les sorciers, sur leurs balais, firent un tour de stade avant de monter vers le ciel et de former un cercle. A ce moment-là, une explosion eut lieu et on pu voir apparaître une salamandre violette en feu qui disparut petit à petit comme consumé par les flammes artificielles.

Peu de temps après, l'arbitre vint prendre place sur le terrain, prêt pour lancer le match. Après avoir libéré les différentes balles, le souaffle sous le bras et le sifflet entre les lèvres, il fit face aux deux équipes. D'un mouvement expert, il lança le souaffle tout en sifflant le début du bras de fer. Le match venait de débuter.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Merry K. Harper, Lun 6 Juil 2015 - 0:41


Désolée mon RP est pas terrible, je me rattraperai quand j'aurai un PC fonctionnel ! x)



Ce jour là, Merit était prête à regarder la finale de la coupe du monde de Quidditch comme toutes les personnes qui se retrouvaient au stade en Roumanie. Sa soeur étant chez elle, elle l'avait confié à une des ses amies proches n'étant pas en état de voyager et de supporter un tel événement. De ce fait , la Sullivan avait décidé d'y aller avec Ashton Parker, son ami de toujours et son employé dorénavant. Les deux lions avaient décidé de se retrouver juste avant d'entrer dans le stade, ce qui n'était pas mince affaire. Mais à l'aide d'une certaine chance, la brunette n'avait pas mis tant de temps que ça à le retrouver.

Ce n'est donc qu'après une bise pour se dire bonjour que les deux amis rentrèrent dans le stade, face aux tribunes officielles, le meilleur des endroits pour tout voir selon l'australienne. L'ambiance était au rendez-vous, comme l'avait imaginé la jeune femme. Elle n'avait jamais eu l'occasion de se retrouver à un tel événement. Déjà en installant les deux tentes, l'une d'elle étant pour son ami, au campement réservé aux spectateurs, la belle brune avait pu remarquer l'hystérie de certaines personnes, mais surtout l'euphorie de chaque personne présente. Elle savait qu'elle passerait une merveilleuse journée.

Installés dans les tribunes, Merit ne savait quelle équipe elle supportait. A vrai dire elle était juste venue pour s'amuser. Pas pour supporter une équipe... Elle s'en fichait pas mal de savoir qui gagnait. Seulement, un tel événement permettait toujours de faire de nouvelles rencontres et de s'amuser...Surtout de s'éclater. C'est au moment où les équipes rentrèrent sur le terrain que la jeune femme se rendit réellement compte de l'importance de l'événement. Ce n'était pas seulement pour s'amuser en fin compte, la jeune femme voyait très bien que les supporters étaient bien décidé à faire gagner leur équipe... D'autant plus que le match avait rapidement commencé.

- Laquelle des deux équipes va gagner d'après toi ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Aurea Eston, Lun 6 Juil 2015 - 20:10



~ LA accordé par Emily Lynch & Luna Hélanor


Après avoir vérifié une dernière fois qu’elle n’avait rien oublié, Aurea ferma la tirette de son sac. ‘Aurea, il va falloir partir.’ entendit-elle son père crier en bas des escaliers. J’arrive.’ Lui répondit-elle. Après un rapide coup d’œil afin de vérifier qu’elle avait bien tout pris, elle sortit de sa chambre et descendit en trombe les escaliers, l’excitation s’intensifiant de secondes en secondes.

Car oui, si la jeune fille était tellement pressée, c’est parce qu’aujourd’hui était un grand jour : elle allait assister dans quelques heures à un match officiel de la Coupe du monde de Quidditch.
Lorsque, lors d’une conversation avec ses amies, Emily et Luna, le sujet du Quidditch avait été abordé, les trois filles étaient rapidement tombées d’accord pour s’organiser quelque chose ayant trait au sport sorcier. Lorsqu’elles avaient eu vent de la possibilité d’assister à un match officiel, elles avaient sauté sur l’occasion.
Convaincre ses parents de la blonde ne fut pas chose aisée, M. et Ms Eston ne souhaitaient en effet pas laisser leur fille voyager toute seule. Après de nombreuses heures de discussion et parfois même de disputes, ils finirent par accepter de la laisser partir pour ces quelques jours.

Nous étions donc au jour J et la famille Eston, une fois installée dans la voiture, prit la direction de Londres. Aurea devait en effet prendre un portoloin pour rejoindre la Roumanie, pays où se déroulait la Coupe du monde. Une fois arrivée au lieu de rendez-vous, la jeune blonde embrassa ses parents et leur affirma qu’elle ferait attention. Elle se dirigea ensuite vers le groupe réuni autour du portoloin et mis sa main dessus. Quelques millièmes de secondes plus tard, elle atterrit sur un rocher. Ca y est, elle y était ! Le paysage était vraiment magnifique et le stade s’élevait à l’horizon, impressionnant. Après s’être écartée de la zone d’atterrissage,  elle scruta la foule alentour à la recherche de ses amies. Elles avaient convenu de s’attendre à l’entrée avant de rejoindre leur campement. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que les deux Pouffys arrivent et les trois adolescentes, après s’être saluées et avoir récupéré leur emplacement, se dirigèrent vers leur tente.

« C’est vraiment impressionnant. Et le nombre de gens qui sont là !!! » dit la blondinette avec une pointe d’excitation dans la voix. Elle était réellement ébahie face à toute cette organisation.

Le match pour lequel elles avaient leur ticket avait lieu le lendemain aussi prirent-elles tranquillement leur quartier et s’imprégnèrent de l’ambiance festive qui régnait dans le campement.

~~~

Le jour du match était enfin arrivé. Alors qu’elles étaient à l’entrée du stade, l’ambiance se réchauffait au fur et à mesure et l’excitation montait d’un cran. Le match allait opposé le Pérou à l’Espagne.

Une fois les portes passées, elles se dirigèrent vers le haut, leurs places étant situées à l’avant-dernier étage en face des tribunes officielles. Encore une fois, impressionnant était le mot qui venait à la bouche d’Aurea. Elle observa alors le spectacle offert aux spectateurs, avec l’entrée des deux équipes et enfin de l’arbitre. Après avoir libéré les différentes balles, il siffla alors le début du match.

« Ca y est, c’est parti ! » fit la jeune blonde, un sourire accroché aux lèvres alors qu’elle réalisait la chance qu’elle avait d’être là.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Contrées lointaines

Message par : Mathéo Angur, Mar 7 Juil 2015 - 0:28


Aujourd'hui était un jour bien plus différent que tout les autres jours qu'il a connu. Il se préparait à un voyage fantastique pour aller ailleurs qu'en Angleterre. Pour une fois, il allait vers un pays qu'il ne connaissait pas, la Roumanie. Il ne savait même pas dans quel coin s'était. Il n'avait jamais fait attention à la géographie de toute manière. Il pourrait jamais ce situer de toute manière. Sauf pour ce qui est de la France et d'une partie de l'Angleterre. Le reste, nada. Il sait quand même situer quelque pays, mais la plupart, il ne sait même pas qu'ils existent.

Il était encore couché quand sa mère le réveilla en sursaut depuis son lit. Le lit de sa maison. Celle-ci qui avait été en flammes il y a pas très longtemps, à été restauré et il vit désormais là-bas tant que son beau-père vit à l'hôpital. S'il n'avait pas été à l'hôpital, Mathéo serait surement en train de dormir dans sa "cabane". Il était très tôt. Trop tôt pour le pauvre Mathéo qui n'avait pas la fâcheuse habitude de se lever tôt. Au contraire. Il se leva quand même car il sait ce qu'il l'attend. Il attendait ce jour là depuis un bon moment déjà !

Il émergea tranquillement prenant un petit-déjeuner bien complet, ce qui était vraiment rare. Mais il avait faim et le voyage sera long. Heureusement, sa mère à trouver le moyen d'y aller. D'abord par voie moldus où il allait prendre pour la première fois l'avion. Puis ensuite, elle a louer une voiture là-bas afin de pouvoir circuler sans éveiller de soupçon. Il sortit de la maison accompagnée de sa mère, de son frère et de sa sœur. Il montèrent dans le bus et atteignit l'aéroport de Londres. Leurs départ fut imminent et ils ont pu accéder à l'avion sans problème majeur.

C'était une sensation bizarre de monter dans l'appareil. Il s'assit à la place qu'on lui avait donné et s'installa confortablement dans le siège. Il était du côté couloir, du coup, il ne pouvait voir le paysage qu'ils allaient survolé. L'avion décolla du sol et se trouva dans les airs. Mathéo s'ennuya pendant tout le long du trajet avant d'arriver enfin en Roumanie. L'atterissage se passa à merveille et il sortit de l'avion heureux de pouvoir dégourdir ces jambes. En effet, après tant d'heures interminables d'avion, il avait bien besoin de marcher et courir. Ils sortirent de l’aéroport et allèrent dégoter la voiture louer. C'était une voiture en piteuse état, mais au moins, ils avaient un véhicule pour y aller.

Le trajet fut assez long et on était déjà en fin d'après-midi lorsqu'ils arrivèrent enfin à destination. Elle se gara assez loin et ils finirent le reste du trajet à pied. Ils passèrent devant un rocher avant d'aller installer leurs campement près de la rivière. Une fois terminé, Mathéo se retourna vers sa mère et lui dit :

- Bon, j'y vais ! Je vais rejoindre mon amie. On se revoit à la fin du match !

Et sans un mot de plus, n'attendant rien en retour, il s'en alla à la recherche de Luna avant de s'apercevoir qu'il y avait un petit problème. Comment la retrouver ? Ils avaient oublier de se donner un lieu de rendez-vous. Les minutes défilèrent et pas de Luna en vue. Il était par contre sûr d'une chose, c'est qu'il allait la retrouver dans le stade. Il se dirigea vers la place qu'il lui était prescrite avant de se rendre compte qu'il fallait mettre un certains temps avant d'arriver en haut. Il monta les escaliers et se dépêcha. Il entendit un coup de sifflet donnant le coup d'envoi. "Fais chier ! J'ai vais loupé le début du match !" Il monta les marches deux à deux et arriva enfin en haut complètement essoufflé. Il remarqua enfin Luna qui avait l'air accompagné. Pendant ce temps là, le Pérou avait le souaffle et le score était toujours nul et vierge.

- Salut Luna ! Désolé du retard. Salut les filles !

Il les avait déjà croiser dans la salle commune. Mais il ne savait pas qui elles étaient. Mais peu importe, il gagna son siège en sueur toujours essoufflé par ça course...
Revenir en haut Aller en bas
Luna Hélanor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Luna Hélanor, Mer 8 Juil 2015 - 12:15


 Luna se leva, toute excitée. Aujourd'hui : match Espagne contre Pérou en Roumanie! La jeune fille avait réussi à obtenir des places et y allait avec ses amies : Aurea, Emily et Mathéo. Mathéo et les deux filles ne se connaissaient pas vraiment, mais la française était convaincue que tous les Poufsouffles s'entendraient à merveille. Luna soutenait l'Espagne. Elle avait bien sûr soutenu la France en premier, mais lorsque celle-ci avait perdu contre l'Espagne, la jeune fille avait décidé de soutenir l'équipe victorieuse. Dans sa logique, Lune se devait de soutenir ceux qui avaient gagné contre son pays. Je vous explique : si cette équipe gagne, cela prouverait que la France n'est pas si nulle et qu'elle a perdu contre les champions, et donc c'est moins grave si elle a perdu. Ne cherchez pas à comprendre, c'est vraiment un raisonnement étrange et compliqué... Enfin, elle prit son petit-déjeuner en vitesse et remonta dans sa chambre.

 Luna s'habilla uniquement de jaune et de rouge : les couleurs de l'Espagne. Elle se devait de les supporter et donc d'afficher une tenue qui va avec! Ses cheveux blonds rentraient bien dans le thème, mais elle se teint quand une mèche de cheveux en rouge et décida de les laisser détachés. Il ferait certainement froid en Roumanie te son épaisse tignasse lui donnerait certainement un peu de chaleur. Enfin, peut-être ferait-il aussi chaud qu'en Angleterre là-bas? La blonde préfèrerait avoir un peu froid pour changer... Enfin, l'hiver n'arrivera que trop vite donc autant en profiter... La jeune fille se dessina deux drapeau sur les joues. Lors du dernier match, elle avait poussé son maquillage beaucoup plus loin, allant jusqu'à se peindre tout le visage, mais Luna avait décidé de ne pas monter trop dans l'extravagance cette fois-ci. Après tout, elle était accompagnée.

 Après avoir embrassé sa mère et sa soeur, leur promettant de tout leur raconter, la jeune fille sortit et se dirigea vers l'emplacement du portoloin. Ce n'avait pas été très dur de convaincre sa mère de la laisser aller au match, mais ça avait été plus dur de la convaincre qu'elle ne devait pas y aller. En effet, sa mère aurait été un peu de trop dans cette sortie entre amis... Non pas que la blonde n'assume pas sa mère, au contraire, mais elle se n'aurait pas été une sortie en amis dans ce cas là. Surtout que sa mère (cette traitresse) supportait le Pérou!!!! Enfin, il y avait de quoi se disputer là-dessus.. Mais bon, mieux ne valait rien dire. Après maintes négociations, la jeune fille avait réussi à convaincre sa mère de ne pas y aller. C'était son premier match sans sa mère, et Luna trouvait ça un peu bizarre... Mais il y a une première fois à tout comme on dit!

 Luna arriva assez rapidement à l'endroit du portoloin. Il y avait pas mal de monde, et Luna ne connaissait personne alors que tous avaient l'air de se connaître. Elle salua tout de même tout le monde en arrivant et resta dans son coin jusqu'à ce que se soit l'heure. D'habitude, la française n'hésitait pas à aller vers les gens, mais cette fois, il y avait beaucoup d'adultes et ils supportaient peut-être le Pérou! Enfin, pas de discrimination! Luna ne voulait pas faire partie de ces supporters qui se tapent dessus parce que l'autre équipe à gagner et que les autres les narguent et tout... Rapidement, se fut l'heure de partir et Luna se sentit transportée. C'était une sensatioin vraiment étrange et Luna n'était pas sûre de vraiment l'apprécier...

 Lorsqu'elle arriva, Luna écarquilla les yeux. Il y avait vraiment beaucoup de monde! Et tout était si bien organisé! Elle n'arrivait déjà pas à ranger sa chambre, comment pouvait-elle ne serait-ce que penser à organiser un événement comme celui-ci? Enfin, il y a des gens qui sont très ordonnés, et c'est certainement eux qui ont organisé tout ça! La Poufsouffle trouvait tout ça très beau. Luna rejoignit Aurea et Emily et toutes trois se dirigèrent vers leur tente, tandis qu'Aurea lança :

    - C’est vraiment impressionnant. Et le nombre de gens qui sont là !!!
    - Je me demande si tout le monde aura la place de dormir cette nuit! répondit Luna.

 C'était l'heure. Les jeune filles sortirent de la tente avec leurs tickets et se dirigèrent vers le stade. Leurs places étaient situées à l’avant-dernier étage en face des tribunes officielles et les trois jeunes filles durent donc monter les étages. Luna était tellement enthousiaste qu'elle sautillait partout. Aucune des filles ne lui avait fait de commentaire sur son maquillage. Et s'il était raté? Enfin, elle s'en fichait, elle voulait absolument voir l'Espagne gagner!!

 Ca y est, le match commençait. Le Pérou récupéra la balle, mais pour l'instant, ne marquait pas. Ressaisissez-vous chers espagnols! Gagnez!

    - Salut Luna ! Désolé du retard. Salut les filles !
    - Coucou Mathéo! répondit Luna concentrée sur le match. C'est pas grave que tu sois en retard, on te pardonne!

 Luna retint de pousser un cri lorsque l'Espagne reprit la balle. Il ne fallait quand même pas paraître trop folle devant ses amis.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Contrées lointaines

Message par : Ashton Parker, Mer 8 Juil 2015 - 18:20


RP avec Merit Sullivan et plein de gens !

La finale de la Coupe du Monde de Quidditch ! Rien que d'y penser cela donnait des frissons à Ashton. L'Espagne affronterait le Pérou, et le Gryffondor soutenait vivement l'équipe des premiers. Étant lui-même à la base un fan de ce sport, il était ravi de pouvoir assister pour la première fois à un tel match. Lorsqu'il était petit c'était son rêve de rejoindre l'équipe professionnelle d'Angleterre, mais suite à son grave accident il s'était rendu à l'évidence qu'il avait placé la barre de ses attentes un peu trop haut. Celle qui l'accompagnerait pour voir la finale était Merit, une de ses meilleures amies et accessoirement sa patronne à la BAMN.

Le Gryffondor s'était donc levé avec une certaine excitation ce matin-là et s'était préparé. Il avait ensuite prit un Portoloin pour rejoindre la Roumanie. Les deux amis avaient prévu de se retrouver au niveau de l'entrée du stade, ce qui n'était peut-être pas la meilleure de leurs idées lorsqu'on voyait la foule de sorciers qui se pressaient pour rejoindre leurs places. Normalement, Merit avait dû arriver en avance pour installer leurs tentes pour ce soir et devait donc déjà être là à l'attendre. C'était bien le cas, et les deux sorciers entrèrent dans le stade pour rejoindre leurs places.

L'Australienne lui avait assuré que face aux tribunes officielles était l'une des meilleures places pour voir le match et elle n'avait pas tord. Ils surplombaient le stade et n'auraient aucun problème de visibilité pour suivre le déroulement du match. Alors que le match commençait, tous les supporters se mirent à hurler pour encourager celle qu'ils préféraient.

- Laquelle des deux équipes va gagner d'après toi ?

- L'Espagne bien sûr ! répondit Ashton en criant pour qu'elle l'entende au milieu du brouhaha.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Contrées lointaines

Message par : June Evans, Mer 8 Juil 2015 - 18:38


June était très excitée à l'idée d'assister à la coupe du monde Quidditch. Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de s'y rendre, mais aujourd'hui, elle avait réussi à convaincre ses parents pour qu'elle puisse y aller, mais son père avait tout de même insisté pour l'accompagner. Il ne tenait pas à ce qu'elle se retrouve toute seule dans un pays étranger même si le Portoloin l'emmènerait exactement à l'endroit demander. Mais il l'accompagnait également parce que lui aussi n'avait jamais pu assister à la coupe du monde de Quidditch, et là, il s'agissait de la finale !
La veille, June avait passer toute sa soirée à préparer ses affaires pour le lendemain. Son excitation était si grande qu'elle ne parvenait plus à se concentrer et avait l'impression d'avoir oublié quelque chose. Elle du donc vérifier son sac à une dizaine de reprise.

Ce matin-là, la jeune sorcière se leva très tôt pour être sûre d'arriver à l'heure sur les lieux et avait tourné dans son lit une bonne partie de la nuit avant de s'endormir enfin. Par conséquent, elle n'avait pas assez dormi et était très fatiguée de sa courte nuit.
Elle se leva tout de même de bonne humeur et descendit dans sa cuisine prendre un bon petit-déjeuner que sa mère venait de lui préparer. Ces instants qu'elle passait avec ses parents étaient ceux qu'elle préférait plus que tout. Elle ne pouvait pas revenir chez elle à toutes les vacances lorsqu'elle est à Poudlard, alors quand l'occasion se présente, elle n'hésite pas à profiter de sa famille. Bien qu'étant une jeune fille mature et responsable, elle n'avait que 15 ans et avait encore besoin de ses parents de temps en temps.

Son petit-déjeuner terminé, June remonta dans sa chambre et s'habilla avec des vêtements confortables pour ne pas se sentir mal dans ses baskets durant tout son séjour en Roumanie. Une fois prête, elle descendit les escaliers à toute vitesse, manquant de tomber à quasiment chaque marche, pour rejoindre le salon où son père l'attendait pour aller rejoindre le Portoloin. Elle fit un dernier bisou à sa mère et partit.

Le Portoloin se trouvait dans un endroit désert, où aucun moldu ne pourrait s'aventurer. Celui-ci avait la forme d'une vieille théière que June trouvait particulièrement jolie, mais il n'était pas question de l'admirer. La jeune Poufsouffle et son s'accroupirent et posèrent chacun un doigt sur la téhière et Junesentit partir à toute vitesse dans les airs. Elle ne distinguait plus du tout le paysage qui l'entourait et quelques secondes plus tard, elle se trouvait en Transylvanie, l'endroit où avait lieu la finale de la coupe du monde cette année qui opposait l'Espagne et le Pérou. L'endroit était magnifique et June apercevait, de loin, le campement où son père et elle passerait la nuit avant de repartir à Weymouth, chez sa famille. Elle était émerveillée par l'endroit et les tentes plus ou moins grandes abritaient des familles ou de simples sorciers venus seuls à l'événement. Son père installa la petite tente et, à l'intérieur, il s'agissait de quelque chose d'immense avec cuisine, salon, salle de bain et deux chambres, tout ce dont ils avaient besoin et, bien sûr tout était aménagé. C'était l'un des meilleurs côtés de la magie. Mais, ce dont il lui tardait le plus, c'était d'assister au Match. Elle attendait ce jour depuis tellement longtemps...

Elle sortit de la tente en compagnie de son père et rejoignirent le Stade. Des centaines de Sorciers étaient déjà présents sur les lieux et il durent attendre assez longtemps avant d'atteindre le Stade.
Ils s'installèrent dans les tribunes officielles où June reconnu quelques élèves de Poudlard. De là-haut, c'était très impressionnant.

- Je crois que je n'ai jamais vu autant de sorciers dans un même endroit !

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Contrées lointaines

Message par : Aeden Snow, Ven 10 Juil 2015 - 11:38


La Coupe du Monde de Quidditch... Eve' m'avait tanné pour que je l'y accompagne, puisqu'elle n'avait pas d'amis (sans doute) et surtout, aucune autre personne majeure à qui demander ! Sans ma présence, sa mère aurait refusé qu'elle s'y rende. Elle me doit une fière chandelle, la cousine, parce que moi, le Quidditch, je m'en bats l’œil avec une patte d’alligator femelle. Ce qui n'est pas le cas de Nath. Mon petit frère a littéralement sauté dans tous les sens lorsqu'Eve' est venue me trouver pour me parler de cette satanée Coupe du Monde. Et vas y "Allez, je veux venir, amène-moi avec toi, s'teu plaît, Aed' !" Foutu gosse. Deux contre un, je n'ai bien sûr pas pu dire non.

Le matin du jour où Evelyne devait se rendre en Transylvanie, j'ai réveillé Nathaniel avec rudesse. Le Portoloin au départ d'Islande était prévu pour six heures du mat', je vous demande un peu ! Cet évènement promet de d'être difficile à vivre... Heureusement que j'ai un respect certain pour les liens du sang.

Arrivés sur le rocher des arrivées, nous trouvons rapidement la Snow de France et plantons la tente à l'emplacement qui nous a été alloué. A l'aide de la magie, je ne mets pas plus d'une minute pour monter celle de mon frère et moi. Durant quelques jours, nous passons notre temps entre les supporters des deux équipes qui vont s'affronter. L'ambiance est tendue, l'air crépitant, et les inimitiés éclatent plus on se rapproche du jour J.

Enfin, le match est sur le point de commencer. Evelyne, Nath et moi prenons place au dernier étage des gradins et attendons que les équipes fassent leur entrée. C'est joli, certes, mais je m'ennuies vite. Nath est aussi époustouflé qu'Evelyne, qui lui serre la main comme si elle était en train d'assister au lancement d'une fusée en partance pour Saturne. Je les observe, les bras croisés, et écoute le brouhaha qui s'élèvent de tous les gradins. Me calant bien confortablement dans mon siège, je commence déjà à trouver le temps long. Le coma n'est pas loin... Déjà, je ne peux réprimer un bâillement. Espérons que le Quidditch soit plus intéressant que ce à quoi je m'attends.
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Snow
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Evelyne Snow, Ven 17 Juil 2015 - 14:59


Désolé pour le retard :mm:


Evelyne supportait le Pérou ! Et pour son plus grand bonheur, c'est son équipe favorite qui récupéra le souaffle en premier. Hélas, sans avoir le temps de marquer, il lui fut repris par l'équipe adverse. A la vu de ce tragique incident, elle serra d'autant plus la main de Nath'  - qui ne tardera certainement pas à lui la retirer. Avec toute cette agitation, la jeune fille n'avait pas arrêté de boire pour s'occuper et alors que ce qu'elle avait tant attendu venait de débuter...une pensée obsédante l’empêcher d'en profiter pleinement. Les toilettes ! Il fallait qu'elle aille aux toilettes.. C'est donc à contre-cœur, que la brunette se leva et descendit l'escalier à toute vitesse pour s'y rendre. Elle se dépêcha autant que possible – ce qui lui valut de risquer la chute à bien des reprises. Heureusement à peine 10 minutes plus tard, elle était de nouveau assise dans son siège, respirant bruyamment.

- Alors ?! Alors, il s'est passé quoi ? Aeden ! Tu m'écoutes ? Allez ! Dis !

Tournant la tête dans tous les sens, pour essayer de comprendre ce qui venait de se passer, la jeune fille aperçut alors le score : Espagne : 10 , Pérou : 0. NON ! Rah ! Il avait fallu qu'elle loupe l'action qui avait permis à ces maudits Espagnols de marquer. Mais elle avait une toute confiance en l'équipe du Pérou. Ce n'était que le début du match, bien d'autres actions les attendaient.

- Allez les rouges et blancs !

* * *
Pendant ce temps...à plusieurs kilomètres du stade !

Panique ! Hurlement ! Feu ! Sang ! Dragons ! Oui, les dragons de la réserve - principalement des cornelongues roumains - venaient de prendre leurs envols. Les gardiens de dragons faisaient tout leur possible pour les immobiliser et empêcher cette évasion massive. Ils visaient principalement les yeux, connus comme le point faible des dragons mais difficile dans cette panique général de viser correctement. D'une certaine façon, ils y arrivaient mais ils ne purent empêcher les plus malins de disparaître dans le ciel...libres. Comment une telle chose avait-elle pu arriver ? Mystère ! Pour l'instant, leur priorité restait la capture de ses créatures de feu. Plus tard, on pourrait mener l’enquête, une fois le calme revenu.

Le directeur de cette réserve - la plus grande au monde – envoyait paniqué son patronus demander du secours aux forces de l'ordre. Alors qu'il venait de le faire, un de ses employés vint à lui, haletant, les vêtements fumants.

- Dragons...volent..direction..match..danger...foule...forêt..

Il ne lui en fallut guère plus pour comprendre qu'il venait de passer à un degré de gravité supérieur. Après avoir poussé sur le côté le pauvre messager, il sortit de la bâtisse et leva les yeux vers le ciel. Une main en visière, il vit avec horreur les quelques dragons évadés se dirigeaient...droits vers le stade. Ledit stade où avait lieu la coupe du monde de quidditch.

* * *

- Allez ! Allez ! Ouiiii !

D'une voix sur-aigue, la jeune fille venait de hurler sa joie. Le Pérou venait de marquer, enfin, les scores s'actualisèrent automatiquement. Espagne : 30, Pérou : 10. Oui, bon, ok, l'Espagne maintenait sa petite avance mais ce but permettait de redonner confiance en l'équipe. Ce n'était plus qu'une question de temps, elle en était certaine. Toujours debout depuis son explosion de joie, elle tapait des mains frénétiquement. Elle devait avoir l'air pitoyable, heureusement, à l'heure actuelle elle s'en moquait.
À peine venait-elle de se rasseoir qu'elle aperçut du grabuge dans la tribune officielle. Prenant ses multiplettes en mains, elle regarda dans leur direction. Des personnes importantes, qu'elle ne reconnut pas, se levaient et parlaient avec énergie. Qu'est-ce qui pouvait bien les affoler à ce point ? Certains prirent sans tarder la direction des escaliers tandis que d'autres désignaient la foule d'un large mouvement du bras puis le ciel. Après avoir reposé ses multiplettes, elle se tourna vers ses cousins perplexes.

- Il se passe des choses étranges en face...on dirait qu'il y a un problème...

Elle tendit à son cousin aînée ses jumelles, insistant pour qu'il jette lui-même un coup d’œil à la situation.

- T'en penses quoi ? Ça sent pas bon, hein ?

Tout en attendant la réponse de ce dernier, elle leva les yeux vers l'attrapeur Péruvien qui s'élevait dans le ciel coursant le vif d'or. Il ne tarda pas à être rejoint par son adversaire et un combat s'ensuivit. Evelyne, tendit le bras vers le ciel pour que Nath puisse le voir également. C'est à ce moment-là, qu'elle comprit l'importance de ce qu'elle avait vu précédemment. Des formes se dessinaient de plus en plus distinctement dans le ciel... Avant qu'elle puisse émettre le moindre son pour alerter les personnes à ses côtés, une immense ombre survola le stade avant de faire demi-tour et d'y repasser à nouveau. Des cris s’élevèrent du stade au fur et à mesure que les spectateurs comprenaient ce qui arrivait droit sur eux...ou plutôt ce qui était déjà là !

Comme bon nombre de personnes, elle se leva d'un bond, la tête levée vers le ciel pour tenter d'apercevoir l'immense créature. Un dragon ! Il était recouvert d'écailles vert foncé mais ce n'était pas un dragon ordinaire, celui-ci était doté de longues cornes couleur or. Evelyne inconsciemment se rapprocha d'Aeden, le regard mi-fasciné mi-apeuré. Elle hésitait quant à ce qui était le pire : qu'un dragon à l'air affamé survole le stade ou que d'autres soient sur le point de le rejoindre ?

Après un instant de stupeur général, la foule fut prise de panique. De nombreux spectateurs se dirigèrent en courant vers les escaliers tandis que d'autres restaient assis stoïque. Le pire fut certainement quand certains d'entre eux, décidèrent de jouer aux "héros" en lançant des sortilèges sur l'animal à corne - qui jusque-là ne faisait qu'observer cette agitation paisiblement, si l'on peut dire. Comme on pouvait s'y attendre, il n'apprécia guère qu'on le vise. Evelyne assista à la scène tremblante de peur, le dragon plongeait en direction des sorciers qui avaient osé le défier...droit vers la tribune officielle. (June Evans)

Alors que de nombreuses personnes - à l'image d'Evelyne -  regardaient cette scène insolite, dans le ciel un groupe de trois dragons venaient d'arriver sur les lieux. L'un ressemblait à s'y méprendre au dragon furieux qui attaquait le stade, à l'exception qu'il semblait encore plus grand et terrifiant. Evelyne en déduisit que c'était une femelle – merci au cours de soins aux créatures magiques. Le deuxième dragon la laissait sceptique : Norvégien à crête ou Magyar à pointe ? Pour ce qui est du troisième, elle n'avait pas pu le voir correctement et il lui était donc impossible de l'identifier. Mais dans les circonstances actuelles, cela avait-il une importance ? Le tout était de savoir ou se trouvait chacun de ses quatre dragons..

La femelle Roumaine, nouvellement arrivée, décida d'observer son congénère en se posant face à la tribune officielle, soit dans les tribunes à plusieurs mètres des sièges d'Evelyne et ses cousins. Lorsqu'elle se posa, les sièges cassèrent sous son poids tandis que les personnes qui n'avaient pas pris la peine de s'accrocher à la rampe d'escalier eurent droit à un joli plongeon. L'une des pattes de la dragonne s'enfonça dans le plancher et le traversa. Les personnes se trouvant en dessous auront une belle surprise... Bien entendu, la dragonne n'apprécia guère de se retrouver piégé. Elle donna des coups de pattes dans le vide tout en cherchant à se dégager. Des cris parvenaient de l'avant-dernier étage. Evelyne les comprenait, voir la patte d'un monstre furieux se balancer dans les airs n'avait rien de rassurant. La jeune fille dut cependant sortir de ses pensées pour se jeter au sol tandis qu'une longue queue passée au dessus de sa tête. Aeden ?! Nath ?! Evelyne les chercha des yeux, espérant qu'ils avaient eu le temps de se baisser.


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Contrées lointaines

Message par : Emily Lynch, Ven 17 Juil 2015 - 18:42


Ce n’était pas n’importe quel événement qui allait se dérouler les prochains jours ! La coupe du monde de Quidditch promettait d’être vraiment passionnante, comme à chaque fois. Plus le grand jour approchait, plus l’envie d’être sur place devenait insoutenable ! Mais heureusement après un long moment d’impatience, le grand jour était enfin arrivé. L’Espagne contre le Pérou, c’était le match qui allait déterminer le grand vainqueur de cette édition. Tout le monde dans le stade était fou de joie. Même les supporters des équipes éliminées prenaient un grand plaisir à assister au match, il s’agissait quand même de la coupe du monde.

Accompagnée d’Aurea, Luna et d’un Mathéo en retard, Emily s’était préparée pour l’occasion ! Un t-shirt spécial aussi bien aux couleurs de l’Espagne que du Pérou ! Soutenir une équipe en particulier pour ce match avait peu d’importance. Tout ce qui comptait c’était de voir du beau Quidditch.

Le coup d’envoi donné, Emily vivait au rythme des passes et interceptions. Entre le « ohhh » et la « ahhh », chaque action faisait vibrer le stade et quand le premier but fut marqué, on aurait cru que le stade allait s’effondrer tellement les manifestations de joie étaient instances. D’un bout à l’autre les gens étaient pris par l’ambiance.

Alors que le match montait en intensité, une partie des spectateurs semblait de plus en plus agitée, mais pas par le match. Sans voir clairement ce qu’ils faisaient exactement, on pouvait quand même distinguer qu’ils ne faisaient pas vraiment la fête. Mais Emily n’y prêta aucune attention, trop concentrée par ce qu’il se passait au milieu du stade. Ce n’est seulement que lorsqu’une ombre passa au-dessus de sa tête qu’elle se rendit compte qu’il y avait quelque chose d’inhabituel. Elle était loin de se douter que quelques instants plus tard une bande de dragons allaient s’inviter au match. Mais en attendant, la panique prit place lorsque le premier dragon se posa sur les tribunes en face du groupe de Poufsouffle. Alors que beaucoup de gens tentaient de s’enfuir des lieux le plus vite possible, Emily ne bougea presque pas. Elle ne jouait pas au héros, mais elle était comme paralysée. Elle ne pouvait s’empêcher de fixer le dragon en face d’elle. Ce n’est que lorsqu’un second dragon se posa qu’elle sortit de cet état.

Non loin d’eux, une patte de dragon traversa soudainement les tribunes. Heureusement qu’ils n’étaient pas en dessous se dit Emily tout en jetant un coup d’œil à ses compagnons. Mais le problème était de taille. La dragonne avait mis un beau foutoir et tenter de s’échapper par l’escalier le plus proche impliquait de devoir s’approcher de près de la patte de la créature. Emily tentait tant bien que mal de rester auprès de ses amis, mais plus elle essayait, plus elle les voyait disparaitre dans la foule incontrôlable de gens qui voulaient quitter les lieux le plus vite possible. Pour couronner le tout, la seconde patte manquait de peu d’emporter quelqu’un à chaque coup donné par le dragon pour tenter de s’extraire de ce piège.  

Bousculée dans tous les sens, Emily avait de plus en plus de mal à contrôler son stress, d’autant plus qu’elle se retrouvait seule au milieu d’une centaine de personnes en panique. Elle se disait sans cesse que ses amis étaient juste quelques mètres devant, mais les gens autour d’elle n’arrangeaient rien. Elle voyait quelques personnes touchées par la patte de l’animal et pensait qu’elle serait la prochaine. Chance ou hasard, elle avait pourtant réussit à ne pas se prendre un coup de patte jusqu’à présent.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Contrées lointaines

Message par : June Evans, Dim 19 Juil 2015 - 18:35


L'endroit était vraiment magnifique. June avait toujours rêvée d'assister à un match de Quidditch et elle était là, aujourd'hui, dans les tribunes officiel, en Transylvanie, bien loin de chez elle. L'attente était insupportable, mais juste restait malgré elle, assise patiemment. Les deux équipes entrèrent sur le terrain de manière spectaculaire. La jeune Poufsouffle restait figée sur place, la bouche et les yeux grands ouverts ce qui provoqua un rire chez son père qui se tenait à côté d'elle.

Le coup d'envoi fut enfin lancé et le match commença, les joueurs étaient au top de leur forme. Cette finale allait être drôlement intéressante. L'ambiance au niveau des tribunes était impressionnante, les spectateurs étaient réellement impliqués dans le match, supportant leur équipe favorite. June et son père supportait l'Espagne et la brunette espérait sincèrement qu'ils allaient l'emporter.

L'Espagne menait 30 à 10 lorsque la foule à côté d'elle commença à s'affoler. Des personnes se dirigeaient vers les escaliers avec stupeurs tandis que d'autres regardaient le ciel comme s'ils apercevaient quelque chose. June suivit leur regard et vit des formes se dessiner dans le ciel. Comprenant de quoi il s'agissait, June ouvrit la bouche, stupéfaite et se tourna vers son père.

- Papa, regarde ! S'écria-t-elle.

Il leva les yeux à son tour et tenta immédiatement de sortir des tribunes pour rejoindre le campement. Cependant, les spectateurs de la tribunes officielles étaient tous stupéfait par ce qu'ils voyaient et ils étaient impossible pour June et son père de sortir des tribunes. Ils restèrent donc, là, à regarder le ciel, ne prêtant plus du tout attention au match qui se dérouler devant leurs yeux.
Des personnes tentèrent de se débarrasser du dragon en lui lançant des sorts, mais ça n'a aboutit à rien, à part à l'énerver d'avantage.
La dragon se précipita vers les tribunes, ce qui déclencha une panique générale. June était tout simplement effrayer et ignorait si elle allait s'en sortir vivant ou non. Tout ce qu'elle espérait, c'était au moins pouvoir rejoindre son campement avec son père, sains et sauves.

Elle sortit sa baguette de sa poche bien qu'avec la panique, elle n'avait absolument aucune idée du sort qu'elle pouvait lancer. Son père lui cria de vite se diriger vers les escaliers et elle tenta tant bien que mal de s'éclipser entre les personnes paniquées, trébuchants à plusieurs reprises en essayant de doubler certaines personnes beaucoup trop apeurées pour bouger.
June leva instinctivement la tête vers le ciel et aperçut trois autres dragons, ce qui déclencha un cri spontané chez la jeune fille.

Le dragon se posa juste devant June, faisant voltiger de nombreux spectateurs venus pour la final de la coupe du monde. La jeune Poufsouffle s'arrêta net devant lui, pendant qu'il continuait à détruire tout sur son passage. Le dragon utilisa sa patte pour frapper tout ce qu'il pouvait et déchira le t-shirt que June portait aujourd'hui, sans la blesser forte heureusement. Elle paniqua de plus belle et tenta tant bien que mal de partir loin de se dragon, en espérant que son père la rejoigne rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Contrées lointaines

Message par : Ashton Parker, Mar 21 Juil 2015 - 16:05


Le match battait son plein et tous les supporters étaient survoltés. Ashton, qui profitait à fond de chaque instant, réagissait à chaque moment décisif et ne manquait pas d'encourager l'Espagne. Ils avaient notamment un attrapeur et une batteuse hors du commun, ce qui ne manquerait pas de faire, il l'espérait, la différence face au Pérou. Les poursuiveurs espagnols étaient eux-aussi d'un excellent niveau puisqu'ils marquèrent le premier but sous les hurlements de la foule.

- Allez l'Espagne ! cria le Gryffondor pour encourager son équipe.

A côté de lui Merit suivait également le match avec attention. Assister à la Coupe du Monde de Quidditch c'était le genre d'occasion qui ne se présentait pas tous les jours et il fallait absolument en profiter à fond. Alors que l'Espagne menait avec quelques points d'avance, le Pérou marqua son premier but et Ashton laissa entendre son mécontentement tandis que d'autres faisaient éclater leur joie. Il sembla alors qu'il y avait de l'agitation en face, du côté de la tribune officielle, mais Parker était bien trop occupé à suivre le duel d'attrapeurs pour y porter une grande attention.

Le sang-mêlé comprit tout de même que quelque chose n'allait pas lorsqu'il vit une espèce de grande ombre passer au dessus du stade. De nombreux spectateurs levaient la tête pour essayer d'identifier ce qui était en train de se passer, et quelques cris retentirent. Ashton se redressa d'un bon en s'apercevant qu'il s'agissait d'un dragon. Il lança un regard interloqué à Merit, se demandant bien ce qu'une bête comme ça pouvait bien faire là. Et alors que la situation semblait déjà délicate, un groupe de trois autres dragons arrivèrent dans le ciel et commencèrent à mettre le bordel dans le stade.

Un des plus grands dragons, sans doute une femelle, décida de se poser dans les tribunes tout près de l'endroit où les deux amis se trouvaient. A partir de là ce fut la débandade, chacun essayant de s'éloigner des créatures comme il pouvait. Ashton attrapa Merit et se dirigea comme il pouvait vers la sortie, quelle idée ils avaient eu de se foutre tout en haut ?!
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Contrées lointaines

Message par : Aurea Eston, Sam 25 Juil 2015 - 22:04



~ LA de Luna~

Quelques minutes plus tard, le match était pleinement lancé et les joueurs se passaient la balle à une vitesse incroyable. Aurea ne ratait rien, grâce notamment aux écrans qui permettaient aux spectateurs de ne rien louper. L’ambiance était également assurée dans les gradins, selon que l’équipe qu’on supportait marquait ou non. La jeune sorcière ne tenait pas avec une équipe particulière, au contraire de son amie Luna qui était pro-Espagne, étant même allée jusqu’à arboré les couleurs jaune et rouge du pays ibère.

  - Salut Luna ! Désolé du retard. Salut les filles !
  - Coucou Mathéo! répondit Luna concentrée sur le match. C'est pas grave que tu sois en retard, on te pardonne!

Totalement absorbée par le match, Aurea n’avait pas fait attention à ce qui l’entourait. Aussi, lorsqu’elle entendit une voix masculine, elle se retourna. C’était un garçon, qu’apparemment Luna connaissait, et qui s’installa à leur côté. La blondinette ne le connaissait pas mais pourtant il lui semblait déjà l’avoir vu quelque part. Si Luna le connaissait, cela signifiait que le garçon venait de Poudlard. Elle l’avait sans doute déjà croisé dans un couloir.

Elle n’eut malheureusement pas l’occasion de lui poser la question puisque Luna se leva d’un bond de son siège. Lorsque la plus jeune leva un regard vers le marquoir, elle vit que l’Espagne venait d’ouvrir le score, ce qui expliquait la réaction de son amie. Souriant suite à la réaction de son amie, elle reporta ensuite toute son attention sur le match ; après tout, il serait encore temps après de faire plus connaissance avec ce Mathéo.

Le match reprit et l’Espagne mena vite 30 à 10, au plus grand bonheur de Luna. Le spectacle valait en tout cas le coup d’œil et Aurea ne s’ennuyait pas du tout et était plus que ravie d’être venue.

Alors qu’elle suivait du regard un poursuiveur espagnol, ce dernier s’arrêta sur la tribune officielle qui leur faisait face. Bien qu’à une certaine distance, elle put néanmoins entre-apercevoir qu’il y avait du mouvement. A curiosité piquée au vif, elle attrapa ses multipliettes et out distinctement voir que les personnes qui y étaient installées s’agitaient anormalement. Fronçant légèrement les sourcils, la jeune blonde se demanda ce qui pouvait bien les perturber à ce point.

A peine avait-elle remis ses jumelles dans son sac qu’une rumeur s’éleva non loin d’elle. En jetant un regard aux personnes qui se trouvaient à côté d’elle, elle les vit observer attentivement le ciel. Lorsqu’elle leva son regard, une expression de stupeur se dessina sur son visage. Un dragon venait de survoler le stade. Un dragon ! Ici ! Avec tous ces gens ! Le premier moment de stupeur passé, la foule hurla et ce fut la panique générale. Tous cherchèrent le meilleur moyen de fuir et se pressèrent vers les escaliers.

Malheureusement pour eux, un seconde dragon vint se poser dans leur tribune et fit céder les sièges sous son poids, faisant trembler le reste de la structure. Alors qu’une de ses pattes s’était coincée dans la tribune, l’animal agita sa patte libre dans tous les sens, attrapant au passage de nombreuses personnes. *Il y aura sans doute beaucoup de blessés, voire des morts* Un frisson lui parcourut l’échine à cette pensée. Mais pour l’instant, le plus important était de trouver un moyen de fuir. Surtout que de sa patte libre, le dragon se rapprochait dangereusement des Poufsouffles.

Dans la panique générale, Aurea vit ses amis disparaître dans la foule et se retrouva elle-même emportée dans le flot. Le dragon continuait de donner des coups de pattes et se même à balancer sa queue dans tous les sens. La jeune blonde, qui était toujours bloquée sur la tribune, dut s’abaisser pour éviter de se ramasser un coup de patte. Par merlin, comment allait-elle s’en sortit ?
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Contrées lointaines

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 8

 Contrées lointaines

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.