AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 7
Au restaurant
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité

Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Invité, le  2015-08-06, 23:00

Rougissant un peu plus encore malgré qu'elle ait froid dû à ses vêtements toujours mouillés, elle replongea son regard dans celui du brun. Il était d'un marron étrange et elle arrivait presque à percevoir sa timidité, pas la sienne, mais celle du garçon dont elle ne connaissait toujours pas le nom. A trois reprises, la fille aux cheveux blancs ouvrit la bouche pour la refermée directement. Pourquoi fallait-il qu'il la perturbe autant ? Souriant alors, elle lui répondit avec hésitation. 'Bonjour timidité, tu ne me manquais absolument pas!'

"Hum, je... Je savais que cet endroit pouvait me plaire et j'ai eu l'autorisation de venir seule, alors j'ai sautée sur l'occasion, jusqu'à ce qu'il pleuve. Je suis trempée et -en baissant la voix- on n'a pas le droit d'utiliser la magie en dehors de Poudlard..."

Elle ne se l'était pas assez répétée depuis son arrivée dans le restaurant, mais elle se trouvait tout simplement pitoyable, surtout que là, il y avait juste Le serpentard parfait. Timide comme elle, extrêmement beau physiquement, un peu charmeur sans le vouloir peut-être et pas comme tout les autres vert et argent qu'elle a pu rencontrer depuis son arrivée. Cela ne lui avait pas trop changée d'atmosphère de Durmstrang puisqu'elle faisait partie des rares filles de l'école et certains garçons avait pu être -même à 11 ans- de vrais crétins (politesse, politesse).

Reprenant alors son milkshake favoris, elle sentit une goutte tombée sur son front qui parvenait évidemment de ses cheveux. Les rattachant rapidement, elle souffla, montrant son épuisement face à cette journée déjà forte en émotions. Un vide se posa entre les deux sorciers et se malaise ne fit qu'empirer quand elle osa reprendre la discussion, comme toujours...

"Sinon, je m'appelle Asya, mais c'est souvent As. Et toi ?"

Ses yeux étaient réellement troublants. Horrible mais elle tint bon et soutenu le regard quand il lui répondit.
Jean Parker
Jean Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jean Parker, le  2015-08-07, 11:51

La jeune Serdaigle assise à côté de lui semblait être assez tendue, elle se mit a rougir quand il lui demanda ce qu'elle faisait ici.
Il trouvait cette jeune fille plutôt étrange avec ses longs cheveux blancs et ses yeux bleus hypnotisants. Jean la trouvait très jolie
Ce serait bien de continuer de parler avec elle pensa t'il, elle semblait différente de toutes les filles de cet âge à Poudlard, ce qui l'intéressait grandement.
Jean apprit qu'elle s'appelait Asya, mais qu'elle préférait qu'on l'appelle As.
hé bien As des As dit Jean en souriant Je me prénomme Jean et je suis ravi de faire ta connaissance.
C'est vrai que le fait que l'on ne puisse utiliser nos talents avant l'âge de 17 ans est agaçant des fois, mais bon il n'y a plus qu'un an à tenir, cela ne devrait pas être trop difficile.

Jean prit une gorgée de jus de pomme paisiblement puis passa sa main dans ses cheveux en bataille pour essayer de les mettre en plis, sans grand succès
Invité
Anonymous
Invité

Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Invité, le  2015-08-08, 15:40

Rigolant à la remarque sur son surnom, Asya ne pouvait que rougir et elle essaya encore une fois tant bien que mal à le dissimuler. Son physique avec en plus la timidité qui revenait lui faisait perdre tout ses moyens et bien sûr, elle devais avoir les joues qui tournaient au rosé à chaque fois. Puis, elle hocha la tête quand il lui répondit face à sa remarque et, alors qu'il buvait sa boisson elle se permit de faire une remarque, ne pouvant s'en empêcher.

"Oui, ça m'aiderait bien dans ses moments là..."

Montrant ses vêtements qui goûtaient encore au sol, elle vit la serveuse de l'entrée lui jeter un regard noir... C'est vrai qu'une fille comme elle, dans cet état là, n'est pas souvent acceptée dans des lieux comme celui-ci, mais au moins elle aura pu rencontrer un sorcier, chose extrêmement rare ici. Tripotant ses quelques mèches sèches, Asya se mordit la lèvre pour ne pas sourire et demanda rapidement au serveur si elle pouvait avoir une autre serviette pour ses vêtements, chose qu'il fit dans les secondes qui suivirent. Comme s'il avait attendu la question. Passant la serviette sur elle et par la suite sur le sol, elle rigola quand Jean avait essayé de mettre ses cheveux en place.

"Tu sais pas t'y prendre je crois, attends, je vais le faire"

Elle prit la serviette non utilisée et commença à sécher les cheveux du Serpentard. Après qu'ils soient secs, Asya lui fit une coiffure que ce dernier avait essayé de faire auparavant, juste des passages de mains dans les cheveux, d'ailleurs ils étaient doux... 'Nan, stop Asya, arrête ça tout de suite!'
Jean Parker
Jean Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jean Parker, le  2015-08-10, 11:46

Jean vit que sa petite blague pourrie la fit sourire. Elle était d'accord que sans la magie leur vie en dehors du château était assez difficile. Voyant qu'il n'arrivait pas à remettre ses cheveux mouillés en place, elle prit sa serviette et se mit a lui sécher les cheveux, puis elle se mit a le coiffer. Jean était assez gêné par le fait que la Serdaigle s'occupe de son look, alors qu'il ne la connaissait à peine.
merci pour mes cheveux, tu est vraiment une fille très gentille lui dit il avec un léger sourire. Il la regarda, et donc par gentillesse, décida de prendre sa serviette et se mit a délicatement lui essuyer les cheveux, en digne de gentillesse, il espérait que sa réaction serait positive. Tout en essayant de lui sécher les cheveux délicatement, il lui dit
tu es vraiment différente des autres filles de l'école
Invité
Anonymous
Invité

Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Invité, le  2015-08-16, 18:00

Asya prit un peu mal la dernière phrase du Serpentard. Différente des autres filles de l'école, ça oui elle l'est. Cheveux blancs, timide en dehors de l'école, presque "sans-amis". Voilà sa différence et c'est vrai que c'est assez compliqué. Ne voulant pas le vexer dans ses paroles, elle baissa la tête et arrêta avec sa main Jean qui lui séchait encore les cheveux.
Se levant d'un coup, elle se rendit aux toilettes pour finir de sécher tant bien que mal ses vêtements en espérant en même temps qu'il n'allait pas la suivre.

Dix minutes plus tard environ, après avoir fini de sécher, elle reprit place un peu plus loin du sorcier et paya le serveur. La Serdaigle se leva et commença à partir après avoir prit soin de vérifier la pluie au dehors, sauf que justement... Il pleuvait encore.

"Hum, excusez-moi, je peux rester un moment de plus ici ? Ma grand-mère n'en a pas pour longtemps"

Un signe de tête de la femme à l'entrée lui affirma qu'elle pouvait donc rester et heureusement pour elle. Alors, assise sur le canapé devant la fenêtre, elle regarda les gouttes d'eau coulées le long de la vitre, jusqu'à sentir une présence sur le coussin d'à côté.

'Peut-être un autre client' se disait-elle, sauf que la cloche n'avait pas sonnée... Elle se retourna pour faire face à la personne qu'elle ne voulait pas voir.
Jean Parker
Jean Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jean Parker, le  2015-08-17, 17:36

Jean comprit qu'il avait fait une énorme erreur lorsqu'il lui dit qu'elle était différente des autres filles. Elle se mit a se lever et se rendit aux toilettes ou elle resta une bonne dizaine de minutes.
hé zut ! A tout les coups elle aura mal interprété " le différente" il se mit donc en attendant qu'elle sorte des toilettes à réfléchir à ce qu'il allait lui dire pour essayer de la calmer et d'effacer ce stupide malentendu. Elle sortit des toilettes et vint s'asseoir au bar, mais avant même que Jean ne puisse lui adresser la parole elle se mit a partir, puis se résigna en voyant que la pluie tombait toujours dehors.
Elle se dirigea donc sur les canapés, ou il la rejoint, et lui dit
Je te prie de m'excuse si tu n'a pas apprécié ce que je t'ai dit, le fait que j'ai annoncé que tu étais différente n'était en rien un reproche ou une insulte, bien au contraire. Tu est une fille très gentille d'apparence et qui l'est aussi à l'intérieur, tu ne fais pas d'appropriation stupide en classant les gens dans les " catégories" liées à leurs maisons. Et en plus tu a les cheveux blancs et je trouve cela joli. Mais je m'égare tout cela pour te dire que je suis désolé que tu ait mal pris ce que je t'ai dit sans aucune idée de reproche derrière la tête.
Invité
Anonymous
Invité

Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Invité, le  2015-09-01, 22:31

Asya ne pu s'empêcher de sourire. Alors ce n'était pas son intention ? Il aimait réellement ses cheveux, qui la rendait bizarre du tout au tout ? Baissant la, la Serdaigle rougit et écouta les paroles du Serpentard. C'est vrai que lui aussi, il est différent des autres qu'elle avait pu rencontrer...

"Hum... Pardon, mais... 'Fin bon. Tu sais, toi aussi tu es différent des autres... Hum, des autres Serpentards surtout. Tu es gentil... C'est bizarre hein ? Je suis bizarre, je sais; mes paroles aussi d'ailleurs et faut vraiment que je me taise parce que je m'enfonce là..."

Voyant qu'il ne pleuvait plus, elle se leva tranquillement en lançant un regard à Jean.

"Tu viens ? On va au Chemin de Traverse avec ma grand-mère pour regarder ce qu'il y a en vitrine."

Attendant alors la réponse de l'autre, elle souriait à son interlocuteur, avec une sorte de sourire pour plaire à un garçon et rigolant voyant sa lenteur à répondre alors qu'il ne faisait que la regarder.
Isia Neige
Isia Neige
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Isia Neige, le  2015-10-28, 16:25

Rp privé avec Jarrod Prescott - Dîner de faux-semblants


C'était par Hiboux qu'Isia avait reçu le dernier ordre en date en provenance de son père. Les doigts crispés sur le papier élégant, elle lisait, relisait les mots raffinés qui l'emprisonnaient. Comment osait-il ? Même à des centaines de kilomètres d'elle, il pouvait encore faire gronder sa rage. Celle-ci avait pris possession de son coeur et le serra jusqu'à provoquer un vacillement. Isia se retint de justesse à sa commande et ferma les yeux. Comment osait-il ? Se répétait la sorcière tandis que, lentement, sa tête commençait à lui faire mal et qu'une boule se formait dans sa gorge. Un dîner. Arrangé. Avec un Sang-Pur. Si pour l'instant tout collait avec son père, la française lut cependant entre les lignes un pic des plus diaboliques quand on connaissait l'homme. Si le lignage de son partenaire était sans défaut, son père avait quand même souligné le fait que la génitrice de ce Jarrod Prescott avait des contacts avec les moldus. Ainsi, pour la punir, il lui faisait subir un dîner infamant. S'il savait..   Cela faisait longtemps maintenant qu'Isia entretenait des relations avec les sans-magie, sans que ça ne la gêne. Bien au contraire, il y avait là une forme de vengeance qu'elle trouvait tout à fait savoureuse.

La sorcière esquissa un sourire avant de se convaincre que cette soirée pourrait être un divertissement appréciable, tout en créant un pied de nez gouteux à l'encontre des croyances de son père. Elle broya la lettre sans l'ombre d'un regret et partit à la recherche de la tenue adéquate. Si Monsieur Neige voulait qu'elle fricote, elle allait le faire et cette robe vaporeuse aux dégradés de violet ferait parfaitement son office. Isia l'enfila et fut agréablement surprise de la trouver tout à fait douce, épousant son corps sans l'agresser. L'on pouvait voir en transparence sa peau crémeuse à des endroits non-stratégiques, et imaginer les autres avec délicatesse. Elle se para ensuite de boucles d'oreilles assorties et d'un maquillage naturel, la robe étant ce soir le plus beau de ses atours. Sa chevelure rousse, toute en ondulations, restera libre de tomber sur ses épaules nues. Le point final de sa tenue fut sa cape de sorcière, cette fois noire, qu'elle déposa sur ses épaules.

Isia connaissait l'endroit, ou plutôt les alentours, alors elle transplana simplement dans la rue, à l'abris des regards. Elle avait noté l'adresse du restaurant et le trouva sans peine. La devanture était simple, dans des tons noirs et ors, l'exemple même d'un restaurant chic. Il y avait un garçon à l'entrée pour accompagner les clients jusqu'à leur table. Ciel, elle se croyait à Paris. Un autre homme, habillé en pingouin, s'enquit de son nom pour la mener jusqu'à sa table. Celles-ci étaient rondes, avec une nappe crème sur laquelle étaient disposés porcelaine pour les assiettes, argent pour les couverts et cristal pour les verres. Le détail élégant sur la table se trouvait être un vase où nageait un petit poisson noir à longue queue, rappelant le magnifique euplecte à longue queue. Mais à la différence de l'oiseau, le poisson était enfermé dans ces cloisons transparentes, tout comme Isia dans les verreries de ce restaurant. Elle détacha ses yeux du bocal pour chercher du regard ce Monsieur Prescott. Comment est-il ? Serait-il aussi froid qu'elle le pensait ? Embourbé dans les pensées discriminatoires ? Et surtout, était-il déjà là ?

Tenue d'Isia:
 
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jarrod Prescott, le  2015-10-29, 14:04

Un beau matin d'autonome, un jour ordinaire pour Jarrod ou presque. Il reçut une lettre par voie postale, très peu commun pour un sorcier. Aucune surprise pour Jarrod qui reconnut évidement la signature de son père, en effet celui-ci était bien sûr beaucoup trop occupé pour rédigeait lui même les lettres à destination de son unique fils, il préfère délibérer les actions les plus simples à des employés pour le faire à sa place. Jarrod jeta la lettre sur son bureau et l'observa pendant plusieurs minutes. Le jeune sorcier se posait des milliers de questions, il n'a que très rarement des nouvelles de son père toujours trop occupé à faire des tas de choses différentes. Une lettre, une vraie lettre de papier, avec énormément d'écritures, noir sur blanc, c'était absolument surprenant, autant d’investissement inquiété Jarrod qui se demandait réellement ce que voulais son père. Un divorce de ses parents ? Pas très surprenant, même très prévisible, le manque d’investissements dans les relations familiales entre du père de Jarrod était vraiment inquiétant. Le jeune sorcier se décida d'ouvrir la lettre qui était pour le moins surprenante et invraisemblable.

Le sorcier lisait la longue lettre de son père, ses yeux parcouraient lentement, de gauche à droite, tout en replaçant une mèche de cheveu de temps à autre. Il fronça les sourcils, un long soupir, Jarrod froissa la feuille de papier, la lança grossièrement en direction de la poubelle. Un tragique accident ? Un divorce prématuré ? Plus grave encore ! Un diner arrangé. Le sorcier du haut de ses vingt-cinq ans était toujours un vieux garçon, bien trop solitaire pour s'attacher à une quelconque et banale sorcière bien trop simple pour le sombre sorcier. Monsieur Prescott s’étonnait et même s’inquiétait de voir son magnifique fils restait seul, en effet les parents du sorcier aimeraient avoir une magnifique belle fille et pourquoi pas de beaux petits enfants, une parfaite utopie pour le sorcier un bain trop rebelle. Ce n'était que le début des ennuis pour Jarrod, après un bref rappel de quelques lignes, il y avait un grand paragraphe qui expliquait gentiment que Jarrod était convié à un dîner arrangé avec une certaine sorcière très élégante apparemment, une française, mais surtout, elle possédait une caractéristique primordiale, elle était de sang-pur. Elle serait un poil plus jeune que lui, d'une année ou deux. Elle a donc fait sa scolarité à Poudlard en même temps que le sorcier. Il n'était plus l'heure aux questions, mais Jarrod trouvait sa amusent et voulait se prêter au jeu, il devait choisir une tenue.

Dans un grand vacarme le sorcier claqua la porte pour se rendre dans une boutique de vêtements chics, le beau rebelle n'avait absolument pas de tenue pour ce genre d'occasion. La fin de journée approchait, les rues étaient pleines à craquer de personnes qui s'activer vaillamment avant la fermeture des boutiques. Il trouva, enfin, un costume chic qu'il s’empressa d'acheter, un rapide transplanage direction la salle de bain. Il commença par se choisir une chemise de couleur blanche très classique, il boutonna le tissu jusqu'en haut, ajusta les manches et il enfila un magnifique costume, trois pièce d'un noir sombre, plutôt classique mais très classe et surtout efficace pour ce genre de soirée. Il rajouta un léger nœud papillon de la même couleur que sa tenue et une magnifique rose dans la poche droite de sa veste, il réajusta les manches de sa veste,  se coiffa rapidement et légèrement la sa chevelure plus rebelle que lui, un léger coup de rasoir et il était enfin prêt. Il enfila ses plus belles chaussures, un peu de parfum et il était l'heure. Le jeune homme très chic était très ponctuelle, tellement ponctuel qu'il voulait arriver quelques minutes avant l’arrivée de son mystérieux rendez-vous.

Il transplana au restaurant où il était invité, dans une ruelle ombrée à l'abri des regards indiscret. Un restaurant qu'il connaissait, il était un parfait anglais. Une devanture sobre, un intérieur très chic. Jarrod était rester devant le restaurant dans l'ombre, ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il remarqua la venue d'une grande femme, avec une chevelure flamboyante, c'était probablement elle, aussi en avance que le jeune sorcier. Elle était assis de manière élégante, à la plus belle table du restaurant, elle regardait les vas et vient d'un vulgaire poisson dans un bocal situé au  de la table. Il s’adressa au garçon pour s'annoncer sans quitter une seule seconde sa charmante française des yeux. Il était arrivé à quelque centimètre d'elle, il toussa légèrement pour marquer sa présence, la demoiselle surprise se retourna.

-  Bonsoir charmante dame, je suis Jarrod

La demoiselle était une jeune femme très élégante, elle portait une magnifique robe d'une couleur proche du violet ou du bleu. Elle avait des yeux d'un bleu saphir, on aurait pu croire qu'un océan entier c'était déversé dans son magnifique regard qui semblait charmer le grand rebelle. Elle baissa légèrement les yeux et semblait intimider. On lui avait raconté des histoires atroces du méchant Jarrod ? Il attendait sagement que la belle rousse entame la discussion.



Tenue de Jarrod:
 
Isia Neige
Isia Neige
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Isia Neige, le  2015-10-29, 15:15

Rp privé avec Jarrod Prescott - Dîner de faux-semblants


S'il s'attendait à revoir une ancienne élève de Poudlard, le pauvre allait être déçu, puisqu'elle n'avait usé ses pantalons que sur les bancs de Beauxbâtons. Quoiqu'il en soit, elle s'était assise à sa table et jouait avec le tissu de la nappe. Ainsi, il n'était pas en avance. Fort bien, fort bien, les anglais n'avaient définitivement pas les mêmes manières que les français. Jamais, ô grand jamais, un homme ne serait arrivé après la femme, surtout si la coutume devait s'appliquer : le premier des invités qui passe la porte voit sa bourse allégée. Tant pis pour son égo de mâle, elle paiera le repas. Son père en sera sûrement doublement fâché. D'une part, parce qu'une femme ne devait pas payer et ainsi ne pas rabaisser l'homme, et d'autre part, il s'agissait de son pécule personnel. A cette pensée, Isia esquissa un sourire plus développé. La soirée commençait bien. Néanmoins, attendre n'était pas son fort, surtout dans un repas élégant. De quoi avait-elle l'air, assise toute seule ? Autour d'elle, les gens allaient cancaner sur son partenaire qui n'avait finalement pas voulu la rejoindre.

Alors qu'elle allait se redresser pour quitter le restaurant, elle perçut une toussotement, rapidement suivi par une voix masculine. Isia se retourna naturellement et haussa un sourcil. La tenue de Jarrod était impeccable, mais quelque chose la décevait. Peut-être ce noeud papillon, ou le costume bien trop parfait. Il n'y avait aucun petit détail permettant d'attiser sa curiosité. Il n'y avait pas de tache, pas de tissu froissé, et pire, il sentait bon. Isia était donc déçue qu'il soit si.. parfait. Quoique, à bien y réfléchir, cette rose ne collait pas du tout. Elle jurait avec les couleurs de sa robe, c'était indéniable. Si Isia baissa effectivement les yeux, c'était pour mieux scruter cette fleur qu'elle détesta tout à fait. Elle n'était pas intimidée, elle était.. chagrinée. La sorcière eut même une moue désapprobatrice avant de relever son regard sur lui pour enfin offrir un sourire.

"Enchantée, Jarrod Prescott." murmura la française en dulcifiant son léger accent. "Ainsi donc voici le futur géniteur de la ribambelle d'enfants que je serais obligée d'avoir." Le ton de sa voix était neutre, mais il pouvait percevoir un certain agacement quant à cette situation. "Êtes-vous pour ou contre cette idée ?" C'était une petite, minuscule, bombe qu'elle lâcha avec naturel avant de reprendre place à la table.
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jarrod Prescott, le  2015-10-29, 22:30

Le jeune homme qui passait pour un gentleman en expérimentation avait absolument raté son entré. Si on pouvait comparer la prestation de Jarrod, c'était comme s'il avait trébuché lors d'une danse devant des centaines de personnes. On dit souvent que la première impression est souvent la bonne, si c'était vraiment le cas le jeune homme pouvait se sauver en courant avant de froisser la belle rousse. Le jeune garçon n'était pas en face d'une princesse qui recherche la perfection, loin de là, il était devant une femme qui était comme lui, rebelle jusqu'au bout, même trop rebelle. La jeune fille était sévèrement agacée, elle était assise à la table bien avant que Jarrod arrive, ce qui était plutôt gênant, de plus c'était une femme qu'on ne faisait pas attendre. En arrivant, la jeune femme était prêt à se sauver comme si elle était mortellement touchée par l'ennui, le jeune homme était donc arrivé juste attend ou trop en retard. Le jeune homme était scruté de haut en bas, il était inspecté aux détails, les yeux bleue océan de la jeune femme parcouraient son corps à la recherche du petit détail qui pouvait lui sauter aux yeux. Mais la petite française semblé très déçue, même trop déçu de la perfection simulé du grand ténébreux, il en avait fait trop, c'était probable, toute cette perfection était de trop pour un rebelle qui ne faisait rien correctement, toute cette simulation était bien trop grossière et la belle française était déjà fatiguée de toute cette perfection.

- On ne m'a jamais parlé d'enfants quand j'ai accepté de venir ici vous voir. D'ailleurs je me demande ce que je fais là, je devais franchement rien avoir à faire de mieux.

C'est avec sarcasme que le jeune sorcier répondit à la française. Il replaça une mèche de cheveux qui tombait sur son visage, avant de retirer la veste de costume qui devenait bien trop inconfortable, il déboutonna les boutons de sa manche de chemise, les remonta, jusqu'à ces coudes. Il continua, en plaçant grossièrement ses deux coudes sur la table. Le jeune sorcier n'avait plus rien à faire de la classe, il voulait simplement être à l'aise. Il sourit timidement devant la française

- Il fait chaud ici tu trouves pas ? J’espère que ça te dérange pas, mais je suis plus à l'aise comme ça, ouai et je te tutoie, tu n'es pas la reine d'Angleterre quand même.

Le jeune rebelle avait repris ses bonnes habitudes de garçon impoli et provocant. Pour parler de provocation Jarrod avait atteint un sommet, il ne savait absolument pas comment la belle françase allait réagir devant une provocation aussi soutenue. Il espérait sincèrement ne pas être tombé devant une femme coincée, sans aucun humour, il voulait prendre le risque.
Isia Neige
Isia Neige
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Isia Neige, le  2015-10-29, 23:08

Rp privé avec Jarrod Prescott - Dîner de faux-semblants


La première remarque de son vis-à-vis piqua au vif la sorcière. Rien à faire de mieux ? Avait-elle bien entendu ? Qui donc était cet étrange personnage.. se questionna en pensée la française. Il était comme les poupées russes, fardées de jolies et précises couleurs mais dont la finesse s'affaiblissait au fur et à mesure que l'on enlevait les couches. Cependant, il l'avait insulté, ou du moins, elle le ressentait comme tel. Ne rien de mieux à faire que d'être là. Il avait osé. Isia haussa finalement un sourcil.

" Vous êtes là parce ce que nous sommes des pantins, voyons. " se décida-t-elle à dire. Quand il replaça une mèche de ses cheveux, elle se dit qu'il serait sans doute temps de les couper. Ce devait être agaçant, de toujours devoir remettre en place la gênante. Peut-être allait-il se mettre à souffler dessus, pour qu'elle s'envole et se réfugie sur sa tête. La pensée lui tira un sourire en coin.

Quant il mit ses coudes sur la table, Isia ne put retenir un froncement de sourcil. Le jeune ne pouvait être plus impoli, en fait, si, puisqu'il la tutoyait. Ca pourrait être pire cependant, il pourrait se mettre à roter et s'avachir sur la table. A la dernière remarque du jeune homme, elle soupira.

" Je l'admets, je n'ai pas le sang princier de la Reine ou du Roi des moldus. Cependant, j'en ai un autre, qui a bien plus de pouvoir. Je  passerais sur les impolitesses, qui amènent sûrement un peu de vent frais, mais je ne passerais pas sur l'irrespect, Jarrod." trancha-t-elle d'un ton lasse. " Si tu peux te permettre ce genre de réflexion avec tes filles de joie, je ne compte pas être traitée de la même manière. " Voilà, maintenant, ils pouvaient plaisanter.

Elle aussi pouvait être provocante, mais toujours dans le respect, sans jamais se rabaisser à l'insulte. D'un geste sec, elle déplia sa serviette qu'elle défroissa de ses plis soignés, avant de la mettre de nouveau à côté de ses couverts.

" Tachons, au moins, de passer un agréable moment. Je n'ai pas envie d'être ici, toi non plus, alors trouvons un réconfort quelque part." Isia ouvrit la carte tout en lui lançant un regard par-dessus le menu à l'écriture raffinée. L'un de ses doigts glissa sur les entrées, les plats, pour s'arrêter sur les menus. "Oh.. Ils ont un menu pour les amoureux. C'est tout à fait à propos. D'ailleurs, sur ce point, je peux être ta couverture auprès de ton père, et toi, la mienne. Comme ça, on est libre de faire ce que l'on veut, avec qui l'on souhaite. Deal ?" Pour la première fois sûrement, ses lèvres s'ourlèrent d'un sourire sincère et chaleureux. Il n'y avait pas que la demoiselle aux bonnes manières, elle pouvait être douce, frivole, comme glaciale, suivant les sujets.
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jarrod Prescott, le  2015-10-30, 10:36

La provocation du jeune sorcier était absolue, il pensait sincèrement avoir outré la belle française avec ses manières de garçon mal élevé. Il avait profondément blessé la personne de la jeune demoiselle, si les deux jeunes tourtereaux n'étaient pas en public Jarrod aurait reçu une correction digne de ce nom, sûrement à la française. Après sa véritable démonstration de provocation, la jeune rousse s'exclama d'une vérité certaine, nous étions tous les deux pantins à la solde de nos parents, des pantins qu'ont manipulés avec aisance. Jarrod adopta un air beaucoup plus sérieux, son regard se remplit de noirceur, il enleva ses coudes de la table avant d'adopter une posture droite et sérieuse avant de répondre à la demoiselle

- Je suis actuellement tiraillé entre deux choses, j'ai une véritable intention de te pourrir ta soirée pour que tu te sauves en courant pleurer dans les jupons de papa, juste pour ennuyer le mien. D'un autre côté tu me plais bien, tu n'es pas une petite reine à la cuillère en argent, ni une petite catin batifolante.

Une nouvelle fois, les cheveux de Jarrod continuaient à tomber inlassablement sur son visage, celui-ci ne prit même plus la peine de la replacer. Jarrod était à la fois fasciné et amusé, lui qui préféré fréquenter les filles plus jeunes et plus naïves, il n’avait plus l'habitude de faire la cour à des véritables dames, mais il faut le dire, il n'était pas tombé sur la plus facile, une vraie dame de bon sens avec beaucoup de principes et énormément de caractère. La française et son accent subtil qui enjolivé toutes ses paroles relança sur un pique de provocation.

La fille avait du caractère elle ne se laissait pas faire, c'est avec classe qu'elle répond à la provocation du petit rebelle. Jarrod était satisfait, même très content de la réponse de la jeune fille, il la regarda fixement et plongea dans les beaux yeux saphir de la charmante française. Un sourire accentué se dessina sur son visage, on ne pouvait savoir si c'était un sourire sarcastique ou était-il vraiment amusé. Il était certain que chaque pic lancé sur la belle française allait être renvoyé vers Jarrod dans les prochaines parole de la dame.

- Tu es trop bien élevée pour être une fille de joie, à mon grand regret ? Je ne pense pas, même pas du tout. Mais tu es bien trop maladroite et provocante pour être une vraie reine. Qui te dit qu'au fond de moi je suis pas un véritable prince ennuyant à en mourir. Tu es du genre à assouvir les désires de ton père ? Donc ça te plaît d’assouvir tous ses caprices à ton grand malheur ?

Jarrod avait sûrement soulevé un point sensible, après la petite introduction provocante et la bagarre stupide sarcastique entre les deux jeunes sorciers, il était de redevenir sérieux. Jarrod voulait en savoir plus sur la belle rousse qu'il avait devant lui, il voulait en savoir plus, elle était tellement énigmatique pour le jeune sorcier, il était enfin dans une situation ou il ne contrôlait absolument rien, une bonne chose qui en entraîne une autre, la fin de la soirée risque d'être mouvementée.
Isia Neige
Isia Neige
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Isia Neige, le  2015-10-30, 12:45

Rp privé avec Jarrod Prescott - Dîner de faux-semblants


Décidément, il ne souhaitait pas passer à autre chose, le mufle. Néanmoins, à ses premières paroles, Isia ne put retenir un rire qu'elle cacha du bout de ses doigts. Pleurer dans les jupons de son père, comme c'était mal la connaitre. Après un autre rire, qu'elle ne parvenait toujours pas à étouffer, elle lui répondit d'une voix tressautante, secouée encore par la raillerie.

"Mais Jarrod, ne comprends-tu donc pas.. ta présence ici est synonyme d'une insulte pour moi, du point de vue de mon père, tout du moins. Il m'a, en effet, averti que ta mère côtoyait des moldus. Ta famille est traître au Sang-Pur." Isia s'éventa à l'aide du menu en secouant légèrement la tête.

Cette mèche, qu'elle avait déjà identifiée, revint faire des siennes en cachant une partie de son visage. Se rendait-il compte que cela en était risible ? Sans doute pas. Personne ne devait le lui avoir déjà dit. Les prudes se l'empêchaient, par courtoisie, tandis que les catins entortillaient sans doute leur doigt autour. Elle allait commenter cet état de fait quand elle entendit de nouveau sa voix. Isia déposa lentement le menu sur un coin de table et le fixa avec attention.

Quel flot d'inepties.. à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, c'était pour déverser des lieux-communs. Se croyait-il dans un film ? La pauvre petite bourgeoise, mélancolique, torturée, qui se faisait malmener par un père tyrannique sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle criait, criait puis priait pour qu'un Prince vienne la secourir. Non, ce n'était définitivement pas son cas. La sorcière fit glisser ses doigts sur sa robe, au niveau de ses cuisses et donc sous la table, avant d'étreindre le tissus.

"Que connais-tu des Reines, toi, le garçon d'écurie ?" souffla-t-elle, glaciale. Même ses yeux, d'ordinaire clairs, s'étaient assombris. Une inspiration plus tard, elle avait repris son attitude neutre tout en se demandant ce qui lui avait pris de dire cela.  " Mais oui, tu as raison, je te paraphrase volontiers pour dire que tu pourrais être un prince ennuyant à mourir." Pour le reste, elle laissa les secondes envahir leur bulle. "Tu n'y es pas du tout. Premièrement, ta position de traitre à ton sang est synonyme de pic qui m'est adressé par mon père. Pourquoi ? Parce que nous sommes très différent. Nos attentes et pensées sont même fortement opposées. Deuxièmement, je n'assouvis pas tous les caprices de mon père, sinon je ne serais pas en Angleterre mais plutôt en France et j'aurais un masque pour dévoiler à la face du monde ma qualité de Mangemort."

Isia s'adossa alors contre le dossier de sa chaise et poussa un soupir. "Au lieu de cela, je suis ici, avec un homme hautain et méprisant, proche des moldus, qui ne cesse de me provoquer et.. cela m'ennuie autant que cela m'amuse." La française reprit en main le menu qu'elle tendit à Jarrod. "Mais revenons-en à ce qui est intéressant. Le repas. As-tu choisi ? De plus, tu n'as pas répondu à ma proposition. Ne souhaites-tu pas être tranquille ? Quoique, non, je retire ma proposition après réflexion. Je n'ai pas envie que mon nom soit associé à la position de cocue."  
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Jarrod Prescott, le  2015-10-30, 13:41

Le jeune homme était pour le moins très secoué, il se posait énormément de question sur lui, mais surtout sur la situation qui prenait un tournant très risible. Pourquoi avait-il accepté de se présenter ici devant la jeune femme pour le moins très étrange. Il répondait à toutes les provocations qu'elle pouvait faire sur lui, mais il ne comprenait pas, quelques choses lui échappait toujours, quelque chose qui était enfoui à l'intérieur de cette fille. Que voulait-elle vraiment, les motivations qui animait la jeune femme à se rendre à ce diner qui paraissait ennuyant à en mourir rien qu'a l'idée d'en parler. La belle française avait surement mieux à faire dans son pays, avec des parents supérieurs et une vie supérieure à toute autre sorcier. Jarrod était comme un valet de chambre à un repas d’aristocrate, ça place n'était pas la sienne. Le jeune sorcier qui habituellement ne s'intéresse à rien, se moque parfaitement des sorciers et des moldus, de la domination des sangs-purs sur les nées moldu, tout cela le dépasse au plus haut niveau. Après cette repositionné sur sa chaise, le dos bien collé au fond, il prit son air le plus sérieux.

- Tu ne me connais pas, ni moi, ni ma famille, même moi je ne connais même pas ma propre famille, donc qui es-tu pour me dire tout ça ? J'ai été élevé dans les beaux quartiers, comme toi, j'ai mangé avec une cuillère en argent.

Il n'était pas vexé, il avait l'habitude d'entendre ce genre de choses, lui qui n'aimait pas son milieu, un peut trop aisé, qui aimait la simplicité, il voulait simplement vivre être tranquille comme toujours. Il ne voulait pas de responsabilité, juste s'amuser de la vie, le sorcier était encore bien trop jeune pour avoir des responsabilités. Sa mère au sang pur, très proche des moldus qu'elle aimait tellement, qui l'a fasciné, Jarrod ne comprenait pas la fascination de sa mère pour les moldus et encore moins la fascination de son père pour le pouvoir. Une mère et un père tellement différent, mais les deux sorciers arrivaient à s'aimer farouchement. Il reprit son souffle, la regarda dans les yeux et ne réussit à pas se retenir de la provoquer.

- J'ai enfin compris, tu es comme les autres. Les discours sur les sangs-purs et les sangs moldu, le souci de lignage qui compte bien trop pour le genre de famille que tu as. Tu n'es pas du tout exigeant tu es simplement bornée sur des principes hideux qu'on ta inculqué depuis ta naissance !

On aurait pu croire que le sorcier était énervé, voir même méchant, mais il était simplement agacé d'entendre les mêmes choses chaque fois, par son père, par ses proches qui lui imposaient de choisir une sang pur pour perpétuer le lignage pur de notre famille. Un discours trop souvent entendu, qu'il était l'unique hérité d'une famille et qu'il avait un devoir bla bla. Autant de chose qui ennuyait Jarrod. Le garçon repris son naturel et relança la jeune fille.

- Ta raison, je suis d'accord sur un point avec toi, on n'a absolument rien à partager ensemble, d'ailleurs je pense que tu ne peux rien partager avec personne. Je ne sais pas pour qui tu me prends, ou plutôt pour qu'elle chose tu me prends mais tu devrais savoir que je n'accepte absolument rien du genre de fille que tu semble être.

Si la jeune fille avait croisé le mage noir avec son masque de terreur, elle aurait compris rapidement à qui elle avait à faire et aurait changé la façon de lui parler. Jarrod empoigna fermement la carte avant de parcourir les nombreux plats raffinés que présentés la carte, en prenant bien de soin de cacher le visage de la jeune qu'il ne pouvait plus voir.
Isia Neige
Isia Neige
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Isia Neige, le  2015-10-30, 14:35

Rp privé avec Jarrod Prescott - Dîner de faux-semblants


Oh, le sempiternel refrain qui revenait sans cesse, quels que soient les chanteurs. Si lui ne se connaissait pas, elle, elle connaissait la chanson. Et puis, c'était simple, presque toute la vie des Sang-Pur était inscrite sur des rapports. Il ne suffisait que de fouiller pour connaitre leur secret. Elle en avait eu un avant-gout il y a peu, en découvrant les alliés qu'avait pu avoir sa famille. Les résumés étaient succincts mais apportaient beaucoup d'informations, tout comme l'avait été la lettre de son père, sur la famille de Jarrod. Ainsi, elle n'eut comme réponse qu'un geste évasif de la main, comme pour chasser les mots qui s'évaporaient devant elle.

La seconde réplique de son vis-à-vis était plus mordante, bien qu'erronée, encore une fois. A bien y réfléchir, cependant, il n'avait pas tout à fait tord. Sa famille, plus particulièrement son géniteur, était englué dans le culte du sang et partageait les idéaux des mages noirs. Là où il se trompait, c'était sur la conclusion, et son appartenance à elle à ce réseau de pensées. Isia s'avança jusqu'à ce que son corps rencontre la table. A son tour, elle planta ses coudes sur la table, croisa ses mains et posa délicatement son menton sur celles-ci. Elle le dévisagea ainsi avec insistance, le sourire en coin.

Mais alors qu'elle voulait répondre, il enchaîna avec plus de hargne encore, préférant l'attaque à la diplomatie. Pourquoi pas, après tout. Cet homme déclenchait en elle des réflexes oubliés, froids comme son nom. Il avait l'apparence de son monde et le verbe d'un autre. Elle l'imaginait bien sur une moto, la satanée mèche au vent, faisant vrombir le moteur pour masquer les paroles de son père qui lui demandait de prolonger leur héritage. Un rebel qui se trouvait perdu dans tous les mondes, le sien, celui des sorciers de sang-mêlé ou des moldus. Il se cachait à présent derrière la carte, ce qui accentua son sourire. Le feu n'était plus l'apanage de sa chevelure, il s'était réfugié dans ses yeux.

"Je dois avouer que tu as raison sur un point. Le lignage est très important pour ma famille, ce qui ne veut pas dire qu'il l'est pour moi. Quant à ma déficience en terme de partage, sans doute, peut-être, je ne saurais le dire. J'attends le flocon." dit-elle dans un sourire plus franc avant de poser ses mains sur la nappe.

Ce fut à cet instant qu'un serveur vint s'enquérir de leur commande. Ses cils papillonnèrent tandis qu'elle laissait vagabonder son regard vers l'un, puis vers l'autre, dans l'attente d'une décision de son compagnon de galère. S'il optait pour le repas en amoureux, elle allait suivre, dans le cas contraire, elle avait déjà une idée de ce que sera son plat.
Contenu sponsorisé

Au restaurant - Page 2 Empty
Re: Au restaurant
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 7

 Au restaurant

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.