AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 58 sur 62
Un tour près du Lac au coucher du soleil
Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59, 60, 61, 62  Suivant
Alexy Lin
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Alexy Lin, Jeu 20 Aoû 2015 - 22:55


Alexy sourit un peu quand il se confia à elle, elle le pensait beaucoup plus introverti et même si elle ne le connaissait pas ça lui faisait plaisir qu'il s'ouvre un peu :

« Je connais ça. Tu sais, j’ai passé longtemps à ne parler à personne, jusqu’à il y a très peu d’années, on me considérait comme un cas sociale. C’est limite à me demander si je ne suis pas finalement rendu fou en voyant tout ce qui se trouve autour de moi. Mais finalement j’ai trouvé, avec ma famille. Même s’ils ne sont pas présents ici, je me dit qu’au moins il y a des gens qui pourraient peut-être me comprendre, au lieu de me traiter. »

Fou Elle aussi elle avait faillit devenir folle quand ses parents étaient partis. Elle ne pouvait même pas imaginé ce qu'un né moldu, à ce qu'elle avait comprit, avait pu traversé. Elle continua de regarder l'horizon, tandis qu'elle et Zoranne parlait. Il posa d’ailleurs le doigt sur une question qu'elle se posait tous les jours :

« Ça changera forcément. Maintenant en bien ou en mal cela reste à déterminer. »

Bien ou mal... où est la limite. Elle espérait bien sûr une évolution en bien, mais qui sait ? En mal aussi ça pourrait l'être. Il continua alors :

« Et sans indiscrétions, qui est cette personne à laquelle tu parles ? Si tu arrives à te lier aussi vite, tout devrait aller mieux pour toi. »

Elle sourit à l’évocation de sa soeur, enfin demi soeur mais il n'y avait aucune différence pour elle. Une ombre passa sur son visage, se rappelant qu'elle avait de nouveaux amis à Serdaigle et même si elles se parlaient encore beaucoup, elle préférait  quand elle est chez soit.
Elle se rendit compte qu'elle n'avait toujours pas répondu à Zoranne et elle lui murmura :

C'est ma sœur... elle s'appelle Harmony, en première année à Poudlard aussi.

Puis Alexy reprit d'une voix plus assurée :

A cause de diverses... choses, je ne la connais que depuis deux mois mais elle est vraiment géniale. Ce n'est pas pareil ici, il y a trop de monde et je ne sais pas avec qui je pourrai devenir amie. Ils sont tous tellement différents...

Pendant un instant, l'idée que Zoranne soit son ami la traversa, mais très vite oubliée : elle avait des relations tellement maladroite avec les gens que ça serai dur.
Le soleil allait bientôt se coucher entièrement et Alexy était apaisée par la vue que lui prodiguait celui ci.
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Andaraniel
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Zoran Andaraniel, Lun 24 Aoû 2015 - 18:01


Réponse à Alexy Lin


Le silence berçait le calme de la conversation. Rien n’était pressé. Zoran, toujours assis contre l’arbre regardait lentement le soleil se coucher. La fille semblait réfléchir, toujours debout et dos à lui. Elle devait avoir mal aux jambes à force de rester debout comme ça. Zoran remarquaient que la fille était brune quand elle se remit à parler.

« C'est ma sœur... elle s'appelle Harmony, en première année à Poudlard aussi. »

Sa sœur ? Donc elle aussi elle savait ce que c’était d’être séparé de sa famille. Quoi que, sa sœur semblait être à Poudlard, ce n’était pas tellement comparable. Au moins elles, elles étaient ensemble, dans le même bâtiment.

« J’ai aussi une sœur… Mais elle n’est pas ici. Elle est trop jeune, on ne sait pas si elle est sorcière… Surtout qu’on a aucun lien de sang donc si elle l’es ce serait vraiment une chance... »

Il prit une courte inspiration dont la brune profitât pour s’exprimer.

« A cause de diverses... choses, je ne la connais que depuis deux mois mais elle est vraiment géniale. Ce n'est pas pareil ici, il y a trop de monde et je ne sais pas avec qui je pourrai devenir amie. Ils sont tous tellement différents... »

Il fixât les reflets mouvants sur l’eau scintillante du lac. Ami. Un mot qu’il ne connaissait quasiment pas. Généralement, il était resté trop peu longtemps à un endroit pour se faire des amis. Et durant les dernières années, il s’était trop accroché à sa famille pour s’être fait d’autres relations.

« La mienne, je la connais depuis deux ans. On a aucun lien de sang mais j’ai été adopté. Toi au moins tu te demandes avec qui tu pourrais devenir ami. Moi je me demande simplement combien de temps je vais rester sans me faire d’ennemis. »

Il continuait à fixer le lac, réfléchissant un instant. Sept ans dans les mêmes bâtiments. Ce qui voulait dire sept années à supporter les mêmes personnes. Peu de chance pour que les relations changes d’une année sur l’autre, et il ne pouvait pas se tirer en demandant à changer d’école.

« Le pire, c’est qu’on va passer sept ans ici. Et qu’en sept ans, on aura les mêmes amis, et les mêmes ennemis. Peu de chance pour que ça change. C’en est presque angoissant. »

Lui qui avait l’habitude des changements, c’était trop troublant. Il ne pourrait pas fuir. Il aurait comme seule arme sa baguette, son indifférence et les deux trois droites que son père lui avait appris à mettre. Ca risquait d’être compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Alexy Lin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Alexy Lin, Jeu 27 Aoû 2015 - 21:50


Cette conversation était reposante, à contrario de l'ambiance qui regnait à Poudlard depuis le début de l'année. C'était la première fois qu'elle parlait vraiment à quelqu'un. Elle était apaisée pour parler, et Zoran lui répondit :

« J’ai aussi une sœur… Mais elle n’est pas ici. Elle est trop jeune, on ne sait pas si elle est sorcière… Surtout qu’on a aucun lien de sang donc si elle l’es ce serait vraiment une chance... »


Une soeur... elle espérait que sa sœur soit gentille. Alexy se posait beaucoup de question sur elle, comment était-elle ? Si Zoran ou elle avait été adopté, comment était leur relation ?
Elle n'eût pas le temps de se questionner encore plus qu'il continua, répondant ainsi à une de ses questions  :

« La mienne, je la connais depuis deux ans. On a aucun lien de sang mais j’ai été adopté. Toi au moins tu te demandes avec qui tu pourrais devenir ami. Moi je me demande simplement combien de temps je vais rester sans me faire d’ennemis. »

Ah oui... des énnemis... elle n'a jamais été vraiment très sociable, plutôt maladroite avec les gens, ne quittant que très peu souvent sa maison. Au pire, si elle s'en faisait, elle n'avait qu'à trouver leur faiblesse et appuyer dessus... Un peu sadique sur les bords, elle le savait. Zoran continua :

« Le pire, c’est qu’on va passer sept ans ici. Et qu’en sept ans, on aura les mêmes amis, et les mêmes ennemis. Peu de chance pour que ça change. C’en est presque angoissant. »


Oui 7 ans... elle regarda le soleil, comptant les jours qui la séparait de retourner chez elle. 7 ans qu'elle ne verra plus sa soeur aussi souvent qu'avant... géniale. Bien sûr elle aimait Poudlard, c'est magique... Elle répondit alors, regardant Zoran par dessus son épaule :

Et puis au pire on meurt

Le fait de mourir n'avait que peu d'effet sur elle, ayant faillit mourir plusieurs fois. Et cette phrase signifie tellement dans sa vie... Elle se retourna vers l'horizon et s'assit sur l'herbe en mettant ses mains derrière elle, comme pour bronzer.
Sa curiosité un peu trop grande, lui fit demander :

Tu t’entends bien avec ta soeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Andaraniel
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Zoran Andaraniel, Mar 1 Sep 2015 - 21:48


« Et puis au pire on meurt »

Boum. La mort. Mauvais sujet. Les seuls moments ou Zoran avait pensé à la mort, c’était en se questionnant sur ses véritables parents. Car oui, l’explication la plus plausible est qu’ils étaient mort. Dans sa tête à lui c’était le cas. Ses vrais parents étaient John Jr, et Xynthia, mais en aucun cas il ne pouvait imaginer que ses vrais parents étaient encore en vie. Zoran serra les mâchoires sans répondre, c’était décidément un sujet qu’il n’aimait vraiment pas. La Pouffsoufle s’assît finalement sur le sol, regardant le coucher de soleil à son tour. La scène était paisible, un soleil couchant sur fond d’idées noires, formant dans l’esprit de Zoran une joyeuse mélancolie.

« Tu t’entends bien avec ta soeur ? »

Un sourire triste apparut sur le visage de Zoran. Sa sœur… Il ne l’avait pas vu depuis si longtemps. Enfin, pas très longtemps mais cela lui paraissait une éternité. Elle était un peu sa bonne humeur quotidienne. Même quand il avait passé une journée pourrie, lui parler suffisait à le faire aller mieux.

« Oui, très. C’est vraiment un ange, elle est un peu moins âgée que moi. Je pense que sans elle je ne serais pas en train de te parler, plutôt de t’insulter pour X ou Y raisons. Oh ne t’inquiète pas, je ne vais pas le faire, elle a réussis l’exploit de me ‘’sociabiliser’’ comme disent mes parents. »

Il ne savait pas vraiment ce que cela voulait dire, on ne lui avait jamais donné de définition exacte. Il savait juste que c’était plutôt bien. Il avait hâte des prochaines vacances pour voir cette chipie et rejouer avec elle. Tout lui raconter. Le plafond magique de la grande salle, les tableaux parlants dans les couloirs, ses cours, la métamorphose et une tonne d’autres choses. Il était juste déçu de ne pas pouvoir tout lui montrer, il faudrait attendre qu’elle soit dans un lieu magique pour cela. Si seulement elle pouvait elle aussi être une né-moldu et le rejoindre. Ce serait si beau. Ils feraient les quatre cent coups ensemble. Aucun doute qu’ils retourneraient l’école si jamais cela ne se produisait. Il regardât sa montre. 20h20.

« Il va falloir rentrer, le couvre-feu est dans dix minutes. »
Revenir en haut Aller en bas
Alexy Lin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Alexy Lin, Sam 5 Sep 2015 - 20:59


Juste après sa question, elle lui jeta un coup d’œil et vit qu'il avait l'air un peu plus triste qu'avant. Mais finalement, il lui répondit :


« Oui, très. C’est vraiment un ange, elle est un peu moins âgée que moi. Je pense que sans elle je ne serais pas en train de te parler, plutôt de t’insulter pour X ou Y raisons. Oh ne t’inquiète pas, je ne vais pas le faire, elle a réussis l’exploit de me ‘’sociabiliser’’ comme disent mes parents. »


Elle étouffa un rire, qui pouvait être mal prit. Se sociabiliser. Ça allait être dur ici, sans repère et avec très peu de chose avec quoi ce rattacher. Alexy elle, elle avait sa sœur. Mais Zoran n'avait personne. Elle ne pouvait s'imaginer être dans cette foule intense sans connaître des gens. Il avait du courage, sa maison lui allait bien. Après quelques secondes, il reprit :

« Il va falloir rentrer, le couvre-feu est dans dix minutes. »

Elle leva un sourcil et laissa échapper :

Oh ! Déjà, c'est passé vite pour une fois.

Alexy n'attendit pas de réponse, se leva, s'approcha de Zoran et lui tendit la main pour qu'il puisse se lever. Un signe d'une sorte de commencement d'amitié se disait elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Sora Okinawa, Dim 6 Sep 2015 - 16:42


PV : Avec Jane Stafford

Il m'arrive parfois d'avoir des moments de nostalgie, des moments où je me rappelles mon enfance passée a l'orphelinat en compagnie d'Itsuka-san. Mais bon, après tous ces moments ne durent jamais très longtemps. Je préfère de loin me concentrer sur mon présent et mon avenir. Aujourd'hui je décidas d'aller me promener. J'avais assez étudié pour aujourd'hui, et je me suis dit qu'une petite ballade en cette belle soirée d'automne ne me ferait pas de mal. La soirée est chaude pour une fin de mois d'octobre, mais elle est très venteuse, ce qui m'aida à me rafraichir les idées. Ce beau coucher de soleil me donna envie de m'allonger dans l'herbe et de le contempler jusqu'à la fin des temps, mais je me rendis rapidement compte que ça ne servirait à rien du tout puisque le couvre-feu sera la dans approximativement 2 heures. Je ne voulais vraiment pas passer à côté de mes études de magies, car la magie est la chose qui me fascine le plus au monde, mais c'est aussi le seul domaine où je peux m'épanouir. En effet, mon côté très mystérieux est beaucoup mieux compris à Poudlard que partout ailleurs dans ce monde peuplé de Moldu. Mais enfaite, pourquoi partout ailleurs ? C'est vrai, je n'ai jamais voyagé, le seul pays que j'ai vu est l'Angleterre (car je n'ai aucun souvenir du Japon) où je vis depuis quasiment le début de ma vie. Mon plus grand rêve serait de retourner au Japon après mes études de magie, au moins une fois pour voir la patrie de mes parents. Pendant que je rêvais, je m'allongea dans l'herbe pour regarder ce beau coucher de soleil, "Yuu" comme on dirait au Japon. Je me surpris à penser que ce coucher de soleil serait le cadre idéal pour faire une rencontre, une rencontre de celles qui ne se font qu'une fois dans une vie et qui nouent une amitié nouvelle, qui donne un nouveau sens à la vie. Je décidas donc de rester là, à attendre que quelqu'un vienne observer ce coucher de soleil avec moi, gardant toujours mon sourire au coin de mes lèvres.


Dernière édition par Sora Okinawa le Sam 12 Sep 2015 - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jane Stafford
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Jane Stafford, Sam 12 Sep 2015 - 12:30


| PV : Sora Okinawa |
Fin octobre

C'est toujours un mystère, le début d'une histoire...

Il fait froid. Enfin frais, mais puisque Jane est frileuse, elle appelle ça froid. On n'est que fin octobre, mais la jolie adolescente aux cheveux brun ébène a déjà revêtu une tenue plus hivernale que ce que la saison n'exige. Abandonnant pour un temps l'uniforme, puisqu'elle n'a plus eu cours depuis seize heures, elle a enfilé un épais pull de mailles beige, aux manches juste assez longues pour pouvoir abriter ses mains. Une écharpe aux couleurs de sa maison par-dessus, des bottines fourrées pour couvrir ses pieds, et la voilà sortie. Oui, parce que Jane Stafford est frileuse, mais pas suffisamment que pour abandonner déjà son tour quotidien du Lac Noir, allez comprendre. Les eaux de ce dernier sont en cette saison un miroir céleste magnifique, et l'air vif aide la jeune sorcière à se changer les pensées.
Celles-ci sont bien sombres : en ce moment, le monde magique est en ébullition, et Jane est bien consciente qu'il se passe de drôles de choses à l'extérieur de Poudlard… Voire même à l'intérieur. Il se murmure en effet que le Directeur Kholov emploie des méthodes que certains qualifieraient de "pas très catholiques" pour obtenir de ses élèves une conduite irréprochable. Mais tout cela ne saurait être qu'une rumeur, personne ne laisserait des enfants entre les mains d'un tortionnaire…

Éloignant pour un temps ces sinistres élucubrations, la Bleue et Bronze inspire l'air frais -ou froid, c'est selon- à pleins poumons. Serrant ses bras autour de son corps, son écharpe flottant mollement derrière elle, elle achève sa promenade journalière. Un peu trop tôt, à son goût : comme toujours lorsqu'elle réfléchit, son allure s'est accélérée, et elle a accompli son tour en moins de temps qu'à l'ordinaire. Elle décide donc de poursuivre sa balade dans le Parc, pratiquement vide en cette saison. Quelques élèves y flânent encore, mais ils se font plus rares au fur et à mesure que le soleil décline pour aller se coucher. Jane reste : les couleurs de l'astre sont magnifiques, rougeoyantes et orangées, et elle se laisse aller à la contemplation, chose qu'elle ne fait que trop rarement.

Ses jambes s'engourdissent rapidement, à cause du froid (ou peut-être à cause du manque de sport, la jolie brune n'étant pas adepte de la course), et elle décide de s'asseoir. Un peu plus loin, un jeune homme qu'elle croit avoir déjà vu dans la Salle Commune est allongé, et sans trop savoir pourquoi, elle va le rejoindre. Pas envie de rester seule, peut-être ? La solitude la dérange rarement, mais cette fois c'est son instinct social qui prend le dessus. Elle croise les jambes en tailleur, pour ne pas trop sentir la rosée qui déjà envahit les plantes. Elle ne veut pas déranger son condisciple, mais elle ne peut s'empêcher de lui faire remarquer d'une voix douce la beauté de l'instant.


Tu ne trouves pas que c'est magnifique ? demande-t-elle à mi-voix.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Sora Okinawa, Sam 12 Sep 2015 - 20:42


J'étais en train d'observer le coucher de soleil, j'étais dans mes pensées. Je pensait a tout et a rien, mais je me demandais surtout quel type de personne vais-je rencontrer ? Je n'en ai aucune idée.
Au fond de moi j'espère rencontrer une fille, car une relation, selon moi, est toujours plus fusionnelle si elle est entre une fille et un garçon que si elle est entre deux personnes de même sexe. Pourquoi je pense cela ? Hélas, je ne saurait le dire. Mais bon, je compte profiter de l'instant présent et rencontrer quelqu'un qui pourrait être mon âme-soeur, même si je doute de rencontrer quelqu'un dans ces circonstances que je pourrais qualifier d'âme-soeur.
Soudain, une douce voie, tel le chant des sirènes attirant les marins, me tira de mes rêveries. Je tourna la tête vers la gauche et je vis une fille, plutôt belle d'ailleurs.

"Tu ne trouves pas que c'est magnifique ?" Me demanda-t-elle

Je l'observa pendant un moment. Je n'avais jamais vu quelqu'un comme ça : Ses cheveux brun comme l'ébène tombent gracieusement sur de frêles épaules semblant pouvoir se casser sur un choc un peu trop violent. Son visage aux traits assez fins est parsemé de taches de rousseur, son nez, assez fin, surmonte une bouche aux lèvres toutes fines et à peine perceptible. Son corps est pour le moins tout aussi fin que son visage. Elle est vêtue d'un pull aux mailles beiges, dont les manches lui servent de gants improvisés. Ses petites bottines fourrées semblent être le seul vêtement qu'elle porte qui lui maintiens une partie de son corps au chaud, car je doute qu'un tel pull lui tienne assez chaud a cause de ce vent assez fort. Son écharpe Bleu et Bronze a l'air elle aussi de lui tenir chaud, mais moins que ses bottines.
Je dis ça, mais je ne suis pas plus vêtu qu'elle : Ma veste bleu et noir est ouvert sur un T-shirt blanc. Je porte mon pantalon marron habituel, et mes chaussures de sécurité superposent le bas du pantalon. Ma tenue habituelle, quoi. Quand je ne suis pas en robe de sorcier, en général je porte cette tenue, tenue que je porte depuis ma naissance. Je n'aime pas changer de tenue, car je me sens bien dedans, et ça me donne moi petit style bien à moi.

"S'il n'est pas magnifique, je dirais qu'il est sublime. On dirait que le Soleil déteint sur tout le ciel, et c'est ce qui fait la particularité du moment selon moi"

Je ne sais absolument pas d'où je sors ça, mais l'essentiel est que ma remarque a eu l'air de plaire a cette fille. Il me semblait l'avoir déjà vu dans la salle commune de Serdaigle, mais je n'en étais pas sur jusqu'a distinguer son écharpe bleu et bronze, couleurs de la maison des Aigles.

"Comment t'appelles tu ?"


Dernière édition par Sora Okinawa le Lun 21 Sep 2015 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jane Stafford
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Jane Stafford, Lun 21 Sep 2015 - 15:22


| PV : Sora Okinawa |
Fin octobre

C'est toujours un mystère, le début d'une histoire...

L'astre rougeoyant rappelle à Jane ces vieux lions, qui, magnifiques jusqu'au bout, feulent et rugissent jusqu'à leur dernier souffle. D'autres les trouvent pathétiques, mais ils n'inspirent que du respect à la jeune Anglaise, comme celui qu'elle a pour les vénérables pierres qui composent les murs de la ville d'Oxford où elle a grandi. Oui, elle a du respect pour la sagesse des choses éternelles… D'autant plus lorsqu'elles sont aussi belles que l'étoile qui rougit devant elle. Étrange non ? Alors que d'autres ne sont que des points dans le ciel nocturne, celle-ci réchauffe une planète entière, y permettant la vie… Et dire que certaines planètes, comme celles que l'on voit en cours d'Astronomie, ont plusieurs soleils !

Resserrant son pull autour de sa taille fine, elle sourit à l'idée d'un hiver plus doux, d'un été plus chaud… Bon, pour le même prix, elle pourrait partir en vacances sur une île du Pacifique. Mais l'idée d'un deuxième soleil, ça a plus de classe, non ? Note que du coup ça serait plus compliqué de distinguer la nuit et le jour… N'y aurait-il qu'un seul coucher de soleil ? Toutes ces questions traversent en une fraction de seconde l'esprit de la jolie brune, qui ne manque cependant pas une miette de la réponse de son condisciple.

S'il n'est pas magnifique, je dirais qu'il est sublime. On dirait que le Soleil détient sur tout le ciel, et c'est ce qui fait la particularité du moment selon moi.

Tiens, elle n'y avait jamais pensé comme cela. Le Soleil qui déteint… L'image est jolie, elle lui plaît. Le sourire de la sorcière s'élargit un peu, et ses yeux quittent leur expression jusqu'ici rêveuse pour sourire eux aussi. Prenant garde à ne pas faire tomber son écharpe bleue et bronze, elle se tourne plus franchement vers son vis-à-vis, le détaillant au passage. Il est assez petit, pour un garçon, et son corps n'est guère plus musclé que le sien : ses traits clairement asiatiques conduisent Jane à se demander d'où il peut bien venir. Elle n'a jamais su différencier les Japonais des Chinois, ou encore des Coréens… Et sans doute cela ne lui viendra-t-il pas aujourd'hui.

Comment t'appelles tu ?

Jane, Jane Stafford. Et toi ? Tu es à Serdaigle, non ?

À défaut de savoir d'où le mystérieux jeune homme provient, elle saura au moins ce soir s'il est bien celui qu'elle croit avoir déjà croisé dans la Salle Commune. Elle croit en effet reconnaître cette tenue, T-shirt blanc sous une veste bleue et noire, chaussures de sécurité (qu'il doit pratiquement être le seul à porter ici, à part peut-être le Garde-Chasse) et pantalon de couleur brune. Presque un uniforme, mais différent cependant de celui des élèves de Poudlard pour les cours.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Sora Okinawa, Mar 22 Sep 2015 - 20:44


| PV : Avec Jane Stafford |

Je pouvais lire très clairement qu'elle se demandais si de quel pays je viens. Encore une fois, mon petit côté blagueur se réveilla et je décida de lui faire une petite blague.

"Comment t'appelles tu ?"

"Jane, Jane Stafford. Et toi ? Tu es à Serdaigle, non ?"

J'avais une petite idée de comment faire ma blague, donc je me lança directement. Je ressenti une petite appréhension, comme avant de sauter dans une piscine dont l'eau parait froide. Au final, un brin d'excitation m'envahis et je me lança :

"Oh, moi ? Moi, je ne suis rien. Mon être traverse l'existence, comme les mémoires d'un peuple ancestral. Je ne suis qu'une apparition, fruit du reflet des rayons du soleil sur la rosée. Quand à mon nom, je n'en ai pas, certains m'appellent "Sora" dans une contrée éloignée que l'on appelle Japon, mais c'est tout ce que je sais"

Après avoir raconté ce bobard plus gros que n'importe quoi, je me dit que même si c'est un peu trop gros, certaines personnes sont très naïves, donc peut-être que cela marchera, qui sait ? J'observa Jane : sa bouche ouverte et ses yeux plongés dans les miens montraient qu'elle marchait à 100%, et ce fut ma petite satisfaction du jour.

Même si j'étais fier, on peut le dire, de cette petite blague faite-maison, je n'allais quand-même pas laisser quelqu'un comme elle dans cette situation ! Je me mis à rire et je lui raconta la vérité :

"Je plaisante, évidemment ! Je m'appelles Sora Okinawa, et oui je suis bien a Serdaigle. Je suis un petit aiglon, tout comme toi d'ailleurs, non ? Quoi qu'il en soit, je suis sur et certain que tu te demandes d'où je viens, ce qui est légitime d'ailleurs ! Je vais mettre un terme à tes doutes dans ...
5 !
4 !
3 !
2 !
1 !
0 !
Bon, ce compte a rebours ne sert strictement à rien en fait...
" dis-je avec un sourire, "Bien ! Pour répondre à ta question je viens du Japon. Question qui n'en est pas-une d'ailleurs, mais bon, on s'en fout un peu, non ?"

Je retins un rire idiot et posa des questions un peu plus pertinentes :

"Et toi, Jane, parles moi un peu de toi. D'où viens tu, par exemple, ou d'autres questions, peu importe !"


Dernière édition par Sora Okinawa le Mer 21 Oct 2015 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jane Stafford
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Jane Stafford, Mar 20 Oct 2015 - 23:14


| PV : Sora Okinawa |
Fin octobre

C'est toujours un mystère, le début d'une histoire...


Oh, moi ? Moi, je ne suis rien. Mon être traverse l'existence, comme les mémoires d'un peuple ancestral. Je ne suis qu'une apparition, fruit du reflet des rayons du soleil sur la rosée. Quand à mon nom, je n'en ai pas, certains m'appellent "Sora" dans une contrée éloignée que l'on appelle Japon, mais c'est tout ce que je sais.

Si c'était de l'humour, Jane ne saurait pas le dire. Elle ne comprend pas trop les paroles du Serdaigle, qui certes sont poétiques mais n'en restent pas moins incohérentes. Il n'a pas de nom ? Il n'est rien ? Tout ça n'a aucun sens. Mais tant pis, elle a au moins un indice sur ses origines : il semblerait que son condisciple soit nippon. Peut-être qu'ils parlent tous ainsi, au pays du soleil levant ? Comme elle le fait d'ordinaire quand quelque chose lui échappe, Jane se tait.
Apparemment, Sora, si tel est bien son nom, du moins, s'y attendait. Il poursuit en effet, riant de ce qu'il doit considérer comme une blague (bien que la brune n'y trouve rien de drôle) :

Je plaisante, évidemment ! Je m'appelles Sora Okinawa, et oui je suis bien a Serdaigle. Je suis un petit aiglon, tout comme toi d'ailleurs, non ? Quoi qu'il en soit, je suis sur et certain que tu te demandes d'où je viens, ce qui est légitime d'ailleurs ! Je vais mettre un terme à tes doutes dans... 5 !

Nooon.

4 !

Ah, bah si, en fait.

3 !

Oui, il est sérieusement en train de décompter.

2 !

Le boulet... Il va vraiment aller jusqu'au bout ?

1 !

Est-ce qu'il se rend compte que c'est ridicule ? Enfin, un peu drôle aussi, mais tout de même...

0 ! Bon, ce compte a rebours ne sert strictement à rien en fait...

Merci, on a compris.

Bien ! Pour répondre à ta question je viens du Japon. Question qui n'en est pas une d'ailleurs, mais bon, on s'en fout un peu, non ?

Encore un peu perturbée par l'étrangeté de ces dernières minutes, Jane prend plus de temps qu'elle ne le voudrait pour répondre au Japonais. Il est... complètement timbré. Ça, au moins, ça ne fait aucun doute. M'enfin, Jane a tendance à apprécier les gens aussi cintrés qu'elle, ça ne devrait pas trop la perturber.

Et toi, Jane, parles moi un peu de toi. D'où viens tu, par exemple, ou d'autres questions, peu importe !

Mais c'est qu'il est bavard, l'aiglon ! Mais fini de parler de lui, c'est cette fois au tour de l'Anglaise de répondre.

Je ne viens malheureusement pas d'un pays aussi lointain que le Japon... J'ai grandi à Oxford, pour tout te dire. Elle élude volontairement la question de sa naissance. Après tout, elle-même ne sait rien de ses premières années, passées dans un orphelinat du sud du pays. Alors, pour éviter le sujet, elle se replonge un instant dans la contemplation du soleil couchant, inverse de celui qui symbolise le pays natal de son condisciple. Et cela n'est pas sans lui rappeler une certaine phrase, lue un jour dans un bouquin, et gardée en mémoire comme des centaines d'autres souvenirs de lecture.

"Il arrive un jour où la mort nous prend forcément dans ses bras. Mais en revanche, elle ne nous prend jamais avant le jour où elle le fait." C'est d'un auteur japonais, mais elle n'ose pas demander à Sora s'il le connaît. Elle attend de voir sa réaction. Peut-être lit-il autant qu'elle ? Cela leur ferait un autre point commun...
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Sora Okinawa, Mer 21 Oct 2015 - 22:44


| PV :  Jane Stafford |

La Mort n'est pas le bout de la vie, elle en fait partie.

Haruki Murakami

Je me rendis compte après coup que j'avais trop parlé, et que j'allais passer pour le bavard que je ne suis absolument pas. Enfin si, mais dans une certaine mesure. Quand je suis excité je parle beaucoup, et c'est un de mes plus gros défauts. M'enfin bon, j'étais quand-même content de faire cette rencontre qui, je pense, est le début d'une belle amitié. C'est cool non ? De se lier d'une telle amitié devant un coucher de soleil ? Pour moi c'est une très belle occasion et partager un coucher de soleil avec quelqu'un comme Jane était quelque chose de tout simplement fabuleux.

"Je ne viens malheureusement pas d'un pays aussi lointain que le Japon... J'ai grandi à Oxford, pour tout te dire."

Oxford... une ville que je ne connais pas bien, mais je sais que c'est un coin tranquille. C'est bien d'avoir grandi la-bas, c'est mieux que d'avoir grandi dans on orphelinat, comme moi. Mais quand on a ma "chance", on apprend le mauvais côté de la vie avant même de connaitre le bon, et ça a le don de forger un caractère très prononcer. Pour le coup chez moi ce n'était pas le cas. Je suis plutôt calme en toute situation, mais je m'énerve très vite quand on touche à mes amis ou à ma famille, que je n'ai d'ailleurs jamais connu. Dans ces moments la je peut être très violent, et mieux vaut ne pas se tenir dans mon viseur car la souffrance ressentie peut-être pire que celle ressentie quand on se prend quelques coups de couteau bien placés.

"Il arrive un jour où la mort nous prend forcément dans ses bras. Mais en revanche, elle ne nous prend jamais avant le jour où elle le fait."

Celle la pour le coup sortait de nulle part. Je connais l'auteur qui a écrit cela, Haruki Murakami, qui est un écrivain assez connu du Japon. Je ne suis pas vraiment branché littérature, mais j'aime bien lire de l'héroïc fantasy, un genre a qui, selon moi, est différent de tous les autres.

"Haruki Murakami, non ? Je ne suis pas très branché littérature, mais j'aime bien lire de l'héroïc fantasy. C'est un genre que j'adore, et je ne me lasse jamais d'en lire. Tu doit lire beaucoup, non ?"[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Naoh Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Naoh Whisper, Lun 14 Déc 2015 - 14:48


Pv : Angel Snape

J'avais très souvent le sentiment que ma mémoire était incomplète. C'était surement dû au choc de la mort de ma famille, très probablement d'ailleurs. Mais il y a de nombreuse chose qui sont tenace également. Certain de mes souvenir, sentiment, impression était aussi tenace qu'une bande de cafard. A force de ne pas être crue, n'importe qui aurais commencer a douter. Après tout...qui pouvait me dire que j'étais saine d'esprit et que je n'avais rien inventé de tout cela ? Un faible d'âme aurait pu douter de lui, et croire au parole d’autrui...Mais ce n'étais pas mon cas, je n'avais confiance qu'en moi et en moi seul.

Ce n'était pas souvent que j'allais faire le tour du lac en laissant mes pensé dérivé dans les courant de l'eau, mais lorsque j'y allais, ce n'était jamais seule. Oui, je pouvais profiter de ses instant de solitude pour jouer et chanter comme bon me semblait et décharger mes états d'âmes au grès du vent, note par note..chant par chant. J'avais emmener mon violon avec moi, et je comptais bien m'adonner a mon petit rituel mensuel, je ne savais pas vraiment pourquoi je faisait cela, mais c'était un grand besoin. Je composais souvent moi même, mais il m'arrivais de reprendre aussi des morceau, les arrangeant a ma manière celons mes humeurs, et mes propres gout. Très généralement, cela ne donnais jamais rien de très joyeux. J'avais perdu le sourire depuis si longtemps...Si longtemps ? vraiment...?

M'armant de mon instrument, je ferma doucement les yeux pour laisser le violon et ma voix S'exprimer en coeur.

La dernière fois que j'avais sourit ne remontais pas il y a si longtemps...cet instant ne m'avais jamais quitté a vrai dire et il me suffisait de penser a lui pour qu'un sourire se dessine a nouveau sur mon visage. Angel m'avais marqué au fer rouge, le souvenir de notre rencontre était encore presque chaque instant gravé dans mes rêves et mes pensé. Je me souvenais de chaque détail de celle-ci, chaque moment sous tension, le cœur au bord de la fuite...des émotion aussi effrayante qu'addictives. Une souffrance aussi douce et sucré ne pouvait être que l'amour.

Je n'aurais jamais pensé que je me serais fait avoir aussi facilement par un garçon...j'imagine que ses sentiments font des femmes un plus grand danger que les hommes. Cela n'avais pas beaucoup d'importance pour moi, j'avais accepté les sentiment naissant pour lui et j’espérais que je n'en serais pas anéantit. Le mieux aurait surement été qu'on ne se revois plus jamais, que nous n'ayons plus l'occasion de se rencontrer...aucun mal n'aurais pu être fait ainsi...et cette douce souffrance serais resté a jamais se bonbon au parfum si délicat.

Alors que mon chant et mon violon sombraient dans le silence...je ferma doucement mes yeux en secouant la pointe de ma chevelure ondulée interminable. Je pensais encore a lui...jusqu’à me souvenir d'un peu trop bien de son parfum que j'avais sentie lorsque je lisais nos premiers échanges sur cette feuille que je conserve encore par nostalgie dans ce livre.


Journal d'une écorchée par Naoh Whisper - page 78
Revenir en haut Aller en bas
Angel Snape
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Angel Snape, Mar 15 Déc 2015 - 20:13



En cette fin de journée, Angel venait de terminer un livre sur l’Egypte, la nuit n’était pas encore tombée, alors il décida d’aller faire un tour près du lac. Il remonta dans la chambre pour prendre une veste, l’hiver se faisait ressentir, d’ailleurs son chat « Horus » préféra rester au chaud au bout de son lit. Angel eut un sourire en le voyant blottit ainsi, il sortit de la salle commune, puis il dévala les escaliers jusqu’à se retrouver dehors.

Il prit le sentier qui menait au lac, le rouge et or avait l’habitude de l’emprunter car il aimait se rendre à cet endroit. Il pouvait se détendre, en plus il savait qu’à cette heure là il ne croiserait pas grand monde, du moins à cette époque de l’année. Il remonta le col de sa veste, car le vent lui caressait son visage cristallin, il mit ensuite ses mains dans les poches. Un doux son vint aux oreilles du brun, lui qui était musicien et chanteur, il avait l’oreille pour ce genre de choses. Il s’approcha lentement de l’endroit ou émanait cette mélodie, la voix qu’il entendait lui rappelait celle d’une personne qu’il avait pourtant peu entendu lors de leur première rencontre.

Il pouvait se tromper, mais pour en être certain il devait s’approcher, il découvrit la silhouette d’une femme jouant du violon et chantant près du lac. Cette fois il put avoir la confirmation de ce qu’il pensait, il s’agissait bien de la belle asiatique qu’il avait rencontrée dans la cuisine. Elle était partit sans dire un mot lorsqu’ils s’étaient fait prendre par le Préfet. Depuis il ne l’avait pas revu, mais il n’avait pas put s’empêcher de penser à elle. Il hésita à la déranger, à venir lui parler, il ne savait pas si c’était une bonne chose qu’ils se reparlent. Peut être qu’il valait mieux l’éviter, fuir cette femme qui le déstabilisait.

La musique, tout comme la voix de la jeune femme, se perdit dans le silence. Il respira un grand coup avant de se rapprocher doucement de Naoh. Il se concentra avant de prendre la parole, pour ne rien laisser paraître, il ne voulait surtout pas qu’elle voit le trouble qu’elle provoquait chez lui. Il se décida enfin à ouvrir la bouche et sa voix doucereuse brisa le silence qui venait de s’installer dans le parc.

- Mes pas m’ont guidé jusqu’à cette douce musique et cette charmante voix, je ne voudrais pas te déranger, alors si je t’ennuie, ne te gêne pas pour me le dire !

Il plongea son regard azuré dans le sien, décidemment il avait beaucoup de points communs avec elle. Il aimait chanter et jouer de la guitare quand il le pouvait, il le faisait souvent au bord du lac, il avait l’impression de s’évader, un sentiment de liberté dont il ne pouvait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Naoh Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Naoh Whisper, Mar 15 Déc 2015 - 21:00


Mes pensée s'égarais dans la fraîcheur du vent d'hiver auprès de rêve qui me conduisait au près du Gryffondor. Dans un sourire qui se dirigeait au lac, les yeux clos, je ne pu m'empêcher de romancer des rencontre fictives..je me découvrait des choses que je n'était pas capable de faire..j'avais presque l'impression qu'il était près de moi...si prés que j'entendait sa voix.

- Mes pas m’ont guidé jusqu’à cette douce musique et cette charmante voix, je ne voudrais pas te déranger, alors si je t’ennuie, ne te gêne pas pour me le dire !

J'aurais presque pu rire, charmée par la mélodie des propos d'Angel et gardant mon regard clos, j'envisageait une suite mais...j’hésitais. Et si il était vraiment là ? et si je n'avais pas rêver cette phrase ? son odeur ? Sa présence..? Ça valais le coup de se rendre ridicule et de tourner mon regard vers le son que j'avais cru entendre. Mon regard se posa alors sur son visage et je ne pu rien faire contre la bouffé de chaleur qui m'envahissait et qui a surement teint mes joue de rose. Je resta silencieuse un moment, la bouche entre-ouverte sans savoir trop quoi dire. J'étais heureuse et a la fois paniqué..mais finalement, je lui fit un tendre sourire ravie de le revoir hors de mes rêves.

- Je suis heureuse que ce soit plutôt par ma voix, qu'une odeur infecte que t'es pas t'on mené a moi.

Je riais...Oui je riais...et pourtant la seconde d'après je me sentait horriblement ridicule ! J'avais fais de l'humour ! mais je n'ai aucun sens de l'humour ! c'étais nul, ridicule ! Pourquoi j'avais sortie cette phrase ? Par tout les démon de l'enfer...je commençais a avoir un regard affreusement gênée, et je me suis mise a fuir le sien en me mordant la lèvre inférieure.

-Euh...je..désolée..c'était...pas terrible...

Je secouai, stressée, la pointe de ma chevelure en regardant ailleurs. Je n'osait plus le regarder après avoir sortie cette débilité. Si je ne me reprenais pas très vite, il allais partir, croyant qu'il me gêne...et je ne voulais pas qu'il parte ! Je repris une inspiration pour lui laisser entendre mon accent.

- Je...Je suis heureuse que tu sois là.. Et...heu..Je voulais te dire que j'étais désolée pour être partie sans te dire au revoir mais..je... C'est absurde aussi...mais je ne voulais pas que tu me vois en colère...Euh...Je..J'étais en colère parce que..je voulais...te découvrir encore un peu...Enfin..! Te découvrir..toi...pas te découvrir de tes vêtements..hein..je ne voudrais pas...

Je ne terminai même pas ma phrase, je m’énervais. Qu'est ce que j'était en train de baragouiner ? C'était encore absurde que ma première phrase...une fois de plus...il fraudais trouver une parade avant qu'il me fuit définitivement.

-P-pardon..je ne suis pas très douée pour parler...je vais me taire et t'écouter...Ça vaudrait mieux pour nous..

Je lui souriait malgré tout, bien que la gêne et le trouble était bien encrée en moi...je m'en serais voulut d'avoir installer un climat infecte. Mon œil ne pouvais s’empêcher de dévorer chaque courbes de son visage pour l'imprimer encore un peu plus dans ma mémoire. Mais ce regard faisait battre mon coeur de plus en vite, de plus en plus fort...a croire qu'il cherchais a sauter de ma poitrine pour rejoindre Angel. Moi qui voulais me taire, j'ai ajouter cette phrase en murmurant audiblement.

- Finalement..."Tenshi" te va très bien...


Journal d'une écorchée par Naoh Whisper -page 79
Revenir en haut Aller en bas
Angel Snape
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Angel Snape, Mer 16 Déc 2015 - 10:30



Naoh resta silencieuse la bouche entre-ouverte, ses joues s’étaient misent à rougir. Elle semblait vraiment mal à l’aise, peut être qu’elle était gênée qu’il la voit chanter et qu’elle allait lui en vouloir. Puis elle posa son regard dans le sien et un sourire se dessina sur son doux visage. Contrairement à ce qu’il pensait, elle était heureuse de le voir, ensuite elle fit de l’humour et éclata de rire. C’était la première fois qu’il la voyait rire et il ne put s’empêcher de lui sourire. Elle devint encore plus gênée car elle trouvait son humour pas terrible, Angel la trouvait vraiment craquante avec son air embarrassé.

Elle reprit la parole avec son accent tout aussi charmant, elle s’excusa d’être partie l’autre jour sans dire un mot, mais qu’elle ne désirait pas qu’il la voit en colère car apparemment la situation l’avait mise hors d’elle car elle souhaitait le découvrir un peu plus. Ensuite elle s’en mêla un peu dans ses paroles, ce qui amusa le rouge et or, qui se mordit les lèvres pour ne pas rire. Pour finir elle lui expliqua qu’elle n’était pas douée pour parler et qu’il valait mieux qu’elle l’écoute, elle continuait de sourire avant de rajouter dans un murmure une dernière phrase.

Tenshi. Le brun n’était pas certain de ce qu’il signifiait mais il lui fit un petit sourire, son visage s’était détendu, la voir dans cet état l’avait complètement désarmé. Il ressentait à l’intérieur de lui des choses qu’il ne pouvait expliquer, son cœur battait un peu plus fort dans sa poitrine, une sorte de chaleur lui envahissait tout le corps. Il passa une main sur sa nuque avant de lui répondre de sa douce voix. Bien qu’elle le déstabilisait, et contrairement à la jeune femme, le rouge et or arrivait à être calme, sa voix était posée et ne montrait aucun signe de perturbation. Il faut dire qu’il était vraiment très doué pour ce genre de choses, c’était même un de ses points forts.

- Tenshi ça veut dire Angel je crois ? Tu sais moi aussi je suis heureux de te voir, et puis pour l’autre jour ne tant fait pas, moi aussi j’ai été contrarié que ce Préfet vienne nous déranger !

Le vent frais avait décroché une feuille d’un arbre, puis virevoltant dans l’air, celle-ci était venue se poser dans les cheveux de la verte et argent. Angel se rapprocha lentement et avec délicatesse il frôla la chevelure de la jeune femme avec sa main pour faire tomber la feuille qui s’écrasa sur le sol. Son visage se retrouva près du sien pendant quelques secondes, leurs regards se croisèrent, Angel se mordit les lèvres. Encore une fois il ressentit cette envie de l’embrasser, de venir goûter à ses lèvres, il se recula rapidement par peur de craquer. Il ne devait surtout pas succomber aux charmes de cette belle et mystérieuse asiatique.

- En tout cas tu as une très belle voix et tu joues merveilleusement bien du violon ! Moi aussi j’aime chanter, par contre je joue de la guitare, mais ça nous fait encore des points communs !

Il lui fit un sourire en coin, cette femme lui faisait vraiment beaucoup d’effets, il n’arrivait pas à reprendre une attitude impassible face à elle. C’était comme-c i l’armure qu’il s’était construite se brisait devant elle sans qu’il puisse empêcher quoique ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 58 sur 62

 Un tour près du Lac au coucher du soleil

Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59, 60, 61, 62  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.