AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 63 sur 64
Un tour près du Lac au coucher du soleil
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64  Suivant
Artemis Lhow
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Mar 27 Juin 2017, 18:22


Une histoire à raconter

avec Leo Keats Gold

Temporellement parlant, ce RP se déroule après celui-ci

Allongé au bord du lac, Artemis regardait les étoiles briller dans le ciel. D'autres étoiles sombraient lentement au coin de ses yeux sombres, se perdant tristement dans l'herbe humide d'une nuit d'été. Le calme et la chaleur de cette soirée étaient propices à l'évasion et au relâchement, mais voilà plusieurs heures que le jeune homme aurait du retrouver sa demeure. Il avait terminé son tour de garde depuis plus de trois heures maintenant, mais il ne parvenait pas à quitter cet endroit, exutoire informel d'une tristesse sans fin. Il fallait que ça cesse.

Il ne pouvait plus continuer comme ça. Cette situation devenait préoccupante et bloquante, que ce soit pour sa vie personnelle ou pour sa vie professionnelle. Il ne pouvait plus se laisser atteindre ainsi à chaque nouvelle rencontre avec sa collègue et plus qu'amie. Il fallait qu'il parvienne à tirer un trait sur cette histoire du passé et à aller de l'avant à nouveau. Il ne pouvait pourtant pas se résoudre à oublier sa belle.

Fermant les yeux un instant, il sombra bien trop vite dans un demi sommeil, peuplé de créatures étranges aux propos absurdes. Gigotant dans la nuit, seul dans l'obscurité...

Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Shae L. Keats, Lun 03 Juil 2017, 21:13


Pourquoi toujours quand le soleil se couche ?
Parce que c'est l'instant mélancolique.
Parce qu'il n'y aucun autre sujet.
Parce qu'il faut bien que ça te tombe dessus à un moment.

Alors c'est pour une raison lambda et sans doute stupide que la porte a claqué dans ton dos. Que tu t'es retrouvé dehors sans vraiment grand chose à faire. Si ce n'est que souffler. Qu'inspirer.Une odeur d'herbe coupée, un rien, une fraîcheur nouvelle au milieu d'une torpeur alcoolisée.

Quelques pas dans l'herbe et une retrouvaille avec ces sensations lointaines d'apaisement. Juste comme si pour un instant tu n'avais pas changé.
Comme si t'avais toujours seize ans.
Et fais que des conneries d'enfants.

Alors t'as fait quelques pas, silencieusement.
Comme un rien,
Puis la réalité s'est lentement dessinée,
Sous la forme d'une ombre mal esquissée à quelques pas.
Alors tu les a sacrifié,
Ces enjambées libre.
Pour le rejoindre lui,
Et t'asseoir à ses côtés.

Tu l'as laissée te rattraper.
Sans dire un mot.
Sans respirer,
T'as attendu qu'il parle', comme on art en un train pour une destination inconnue, une endroit mystérieux.
T'as attendu,
Les yeux dans le lacs
Et la tête en étoile.


Dernière édition par Shae L. Keats le Mar 19 Déc 2017, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Mer 05 Juil 2017, 17:48


Gigotant dans la nuit, seul dans l'obscurité... peut-être pas...  une présence se fait sentir près du jeune homme. Ouvrant un œil à moitié endormi, se dessine sur sa rétine l'image d'une ombre masculine, assise à ses cotées. Cette ombre dessinée semblait perdue dans la nuit, le regard posé sur le lac ...

* J'ai été imprudent ... il faut que je fasse attention ... *

Doucement, Artemis se redressa et s'installa du mieux possible, en tailleur dans l'herbe fraiche. Il ne garda qu'un œil distrait sur l'homme ayant prit place à ses côtés. Le cœur et l'esprit envahis de remords et de douleurs aussi frais que cette herbe où ils ont prit place tous les deux.

Passant une main engourdie dans ses cheveux, le jeune homme étendit doucement ses muscles et se concentra sur sa respiration. L'homme assit à ses côtés ne prononça pas un mot, n'esquissa pas un geste. Se contentant d'être là, concentré sur un point sans doute imaginaire entre le lac et le ciel...

Peut-être lui aussi était là pour se vider la tête après tout ... inspirer ... expirer ... comment imaginer qu'il était le seul à avoir des problèmes après tout ... inspirer ... fallait-il qu'il engage la conversation ? ... expirer ... une dernière grande inspiration et le voilà qui se lance?

« Belle soirée pour les âmes en peine ... »

* Champion !! Belle introduction !! Dix gallions qu'il se taille maintenant ... *

« Excusez moi de la question, mais qui êtes vous ..? »

Il observait maintenant l'homme qui lui faisait face. Ce n'était pas un professeur, il en était presque sûr. Pourtant, il était convaincu d'avoir déjà vu son image quelque part .. une photo peut-être ? Mais dans quel cadre ..? La tête en friche, il laissa là ses interrogations, attendant que l'homme ne lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Shae L. Keats, Jeu 06 Juil 2017, 17:18


Il n'y a aucun chat pour feuler dans les environs. Pas un corbeau, pas une colombe. Rien pour m'enfoncer. Rien non plus pour m'élever. Il n'y a que l’inconnu et l'invitation tentante de l'eau. De la disparition. Et de l'oubli. Mais il y a toujours le regard invisible qui dérange, cette idée intenable que si on coule, l'autre rattrape. Toujours.
C'est peut-être pas plus mal au final,
De ne pas pouvoir disparaître tranquillement.

Et l'autre se relève dans un bruissement du diable. Froissant le voile en dentelle de la nuit, et réveillant le silence. Le rythme cardiaque nocturne reprend son cours, et mon âme valse dessus,
Sans discontinuer.
Improvisant des pas depuis longtemps égarés.
Que je cherchais la nuit au creux du lit.

Belle soirée pour les âmes en peine ...

Un haussement de sourcil et une infime volonté de le voir se noyer, pour avoir rompu l'instant, rapidement remplacé par de la curiosité.
Je ne l'avais jamais vu.Nul part, il n'était pas du château, c'était certain. Mais au fond je m'en foutais.
Tu pouvais être qui tu veux,
Penser à ce que tu veux.
Il n'y a pas de liberté plus grande que celle de se rencontrer le soir.
Parce que n'importe quel chat semble gris souris.

Excusez moi de la question, mais qui êtes vous ..?

Toujours à devoir nommer. Englober de termes tout ce qui les entourait. Je n'aimais pas les gens. Pour la simple raison qu'ils ne savaient pas imaginer quoique ce soit. Que leur monde était semblable, n'avait rien de fantasque, d'excitant.
Mais ce soir, y avait  un goût qui restait en travers de la bouche.
Une envie d'apprendre.
Parce que ta présence au bord du lac ne peut pas être anodine.

J'en sais rien.
Qui tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Ven 07 Juil 2017, 16:34


Sans esquisser le moindre geste, le moindre regard, l'homme lui répondit de la manière la plus absurde et la plus surprenante qui soit : « Qui tu veux. ». Qu'est-ce que ça pouvais bien vouloir dire ? L'esprit encore brumeux, le jeune homme se surprit à tenter de deviner qui pouvait être ce bonhomme...

Un professeur du collège ? Un membre du personnel ? Un redoublant ayant beaucoup redoublé ? Un vagabond ayant percé les défenses du château ? Cette dernière pensée fit frisonner le garçon. Non, impossible. Mais qui alors pouvait-il bien être ? Et puis d'abord, c'est quoi cette idée de laisser deviner l'autre ? Il avait trop bu ce type, non ?!

* Puisqu'il semble vouloir la jouer fine, entrons dans son jeu mon petit Arty !! *

Inspirant une grande bouffée d'air, le garçon plongea en pleine réflexion. Navigua en eaux troubles et passa en revu toutes les identités qu'auraient pu revêtir cet homme aux allures de vieux sage. Vieux sage ? Il n'en avait pourtant pas l'âge, mais c'est ce que lui inspirait sa réponse, c'était celle d'un vieux sage qui tentait d'inculquer une notion abstraite à un jeune disciple ignorant. Artemis sourit à cette idée.

Il se laissa le temps et laissa le temps faire son travail... faire murir chacune des idées farfelues qui lui traversaient l'esprit. Jusqu'à ce que ...

« Eh bien si je devais choisir ... je dirai que vous êtes un homme particulièrement étrange qui semble avoir grandement besoin de s'évader ... professeur de dessin peut-être ou de philosophie ... enfin c'est ce que j'aurai proposé si nous avions été devant un établissement moldu ... »

Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Shae L. Keats, Mar 25 Juil 2017, 17:05


J'ai pas vraiment d'identité. J'en change souvent. Officieusement. Un corps qui varie au gré des humeurs.
Et une non-reconnaissance de qui je pourrais être. Il n'y a aucune réponse à ta question inconnu. Le masque s'est imprégné de ma peau,
et j'ai oublié comment l'enlever. Pas un de métal, un de sang et de papier. Que j'arrive plus à décoller. Ça me fait peur tu sais. Mais je t'ai répondu avec toute la sincérité dont j'étais capable. Tout ce que je pouvais te dire. Alors n'insiste pas inconnu.

Eh bien si je devais choisir ... je dirai que vous êtes un homme particulièrement étrange qui semble avoir grandement besoin de s'évader ... professeur de dessin peut-être ou de philosophie ... enfin c'est ce que j'aurai proposé si nous avions été devant un établissement moldu ...

Des mots, encore des mots et des suppositions. J'espérais pour une fois ne pas être défini par un emploi. Par un emploi, par un genre, par mon identité. J'espérais être vu comme humain, comme âme en peine, comme un rien. Que tu ferais fi du reste. Mais j'avais tort. Je voulais être libre de me choisir, et tu me l'as ravi. Alors je cherche, une réponse adéquate. Quelque chose. Un rien, un mot, une ombre.
Un souffle.
Chaud.

Je garde les choses. C'est mon métier. Les secrets, les histoires de déboires.
Et toi Inconnu ?

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Lun 31 Juil 2017, 05:22


« Je garde les choses. C'est mon métier. Les secrets, les histoires de déboires. Et toi Inconnu ? »

L'homme avait prononcé ces mots sans un regard en ma direction. Comme une réponse lui échappant, une réponse qui file et qui ne convainc personne, pas même lui. Alors je l'observe cherchant en ses traits sa vraie nature. Mais moi qui ne lit qu'à travers les yeux de l'autre, ils me sont inaccessible et je n'ai pas l'esprit suffisamment en forme pour tenter de décrypter son visage. Je me contente donc de ces mots qu'il a bien voulu me donner et cherche une réponse appropriée à sa question.

Qui étais-je ? Comment se définir soit même lorsque les éléments qui forment votre vie s'écroulent un à un tel d'instables piliers voués à sombrer dans l'oubli. Comment se définir lorsqu'une chape de brouillard occulte votre vue vous empêchant de vous projeter plus loin qu'au jour qui suit. Comment se définir alors même que rien ni personne ne semble être capable de lire en vous vos douleurs et vos tourments ? Je plonge mon regard dans les eaux calmes du lac et cherche une réponse appropriée.

« Je protège les choses, l'histoire et les gens, le temps et l'environnement. Je fais en sorte d'évoluer dans un monde plus juste et plus sûr tant pour moi que pour les autres. C'est mon métier ... »

Ma voix se meurs sur ses mots et je laisse le vent emporter mes propos vers une oreille attentive ... ou un esprit embrumé.

« N'est-il pas trop dur parfois de garder toute chose ? N'avez vous jamais envie de vous lester de certaines choses et de les confier à d'autres pour atténuer votre charge ? »

Pourquoi pareille question, je n'en ai aucune idée ... mon esprit vague à la surface de l'eau et transpose mes propres sensations aux siennes ... voudrais-je me délester moi de mes charges et confier parfois à d'autres un peu de mon travail ? Peut-être, mais j'en serai bien incapable ...

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel D'Altavilla
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Gabriel D'Altavilla, Mer 13 Sep 2017, 18:49


Le dernier message datant de plus d’un mois, je me permets de poster. Si cela pose problème, ma volière vous est ouverte !


La fille du lac
○ RP avec Eeva Uranui - LA d'Eeva


Étouffant.

Elle avait trouvé le château particulièrement étouffant ce soir-là. Trop de monde, trop de cris, trop de tout.

Elle n’était même pas repassée par sa chambre pour prendre un livre, ou poser ses affaires. Ses pas fuyards l’avaient directement amené dehors.

Mais simplement rester là, à ne rien faire n’avait pas suffi. Alors elle avait continué, elle avait marché, longtemps. Peut-être un peu trop au vu de la position du soleil dans le ciel. Il avait commencé à se coucher, doucement. Les rayons étaient moins chauds, moins forts. Le ciel se colorait d’orange. C’était calme et reposant.

Lorsque ses yeux quittèrent le ciel, elle s’était retrouvé face au lac. Elle n’avait pas fait attention, elle n’avait pas eu conscience de s’être éloignée autant. Mais elle se sentait bien, là. Peut-être qu’elle resterait encore un peu, et tant pis si elle rentrait trop tard. Il lui restait encore un peu de temps avant la nuit, de toute façon.

Elle songea à s’assoir sur un caillou plus gros et plus plat que les autres, mais ses jambes fourmillaient encore, désirant marcher un peu plus loin. Soit, elle allait leur faire plaisir pour une fois. Elle suivit le bord, à quelques pas de la ligne que l’eau formait sur la terre. Elle ne regardait pas devant elle, elle fixait les images brouillées qui se reflétaient sur l’eau, imaginant ce qu’elles représentaient, sans pour autant lever la tête pour vérifier si sa théorie était bonne. Elle préférait laisser vagabonder son imagination et ne pas se confronter à la réalité qu’elle essayait de fuir.

Et alors qu’elle commençait vraiment à se sentir détendue, à apprécier les clapotis de l’eau, un bruit moins agréable vint s’incruster subtilement, si bien qu’elle ne saurait dire quand elle avait commencé à l’entendre, avant de réaliser sa présence lorsque le volume sonore devint dérangeant.

Elle soupira et fronça les sourcils. Elle pouvait continuer, mais elle avait l’impression d’avoir perdu la magie du moment. Des éclats de voix plus forts se firent entendre, et elle réalisa que le bruit qui l’avait dérangé provenait d’élèves, qui avaient certainement aussi prévus de sécher le couvre-feu.

La blonde décida de couper à travers les arbres à sa gauche pour trouver les fauteurs de troubles – curiosité oblige. Elle n’avait plus envie de reste là, de toute façon. Elle en profitera pour les remercier à sa façon, et leur montrer son mécontentement. Ses pas faisaient craquer les branches qui jonchaient le sol, apaisant un peu la mauvaise humeur qui était revenue. Il fallait bien que quelqu’un souffre, ici, et s’était tombé sur ces branches.

Lorsqu’elle sortit de la petite forêt, elle tomba sur trois personnes. Deux garçons, des Serpentards au vu de la couleur de leurs robes, accompagné d’une Gryffondor qui possédait une crinière impressionnante. Elle était plus petite que les deux Serpents, mais paraissait faire plus ou moins la même taille que la blonde. Elle trouva le trio surprenant.

C’est lorsqu’elle vit l’attitude menaçante d’un des deux garçons qu’elle comprit qu’ils n’étaient pas en train de s’amuser. Enfin si, mais aux dépends de la brunette apparemment. Prise d’un élan de courage – elle était Gryffondor après tout, c’était certainement son devoir d’aider sa camarade, non ?- Elle sortit sa baguette, s’avança derrière l’un des deux indisciplinés, et appuya sa baguette dans son cou. Elle lâcha d’une voix qu’elle voulait sûre d’elle un « je partirais si j’étais toi » qui eut, couplé à l’effet de surprise, l’effet escompté. Ils s’éloignèrent en les menaçant, mais elle savait qu’un Serpentard parlait beaucoup en général. Mais ils n’agissaient pas souvent. Pas pour deux rouges un peu trop impétueuses, tout du moins.

Elle se tourna vers la brune en rangeant sa baguette. Elle lui sourit franchement, essayant d’être rassurante. Bien qu’elle aurait préféré de croiser personne, elle ne réussit pas à se montrer désagréable. Elle imaginait aussi que la rouge face à elle n’avait pas envie de subir son mécontentement, en plus de ce qu’elle venait de vivre.

- Hey, ça va ? Ils avaient l’air vraiment lourds ces deux-là, désolée d’être intervenue sans prévenir.

La fille devant elle paraissait un peu plus âgée, et n’était pas vraiment du genre à être brimée. En tout cas, elle n’avait pas le physique fragile qu’avait Olivia. C’était curieux de l’avoir retrouvé dans cette situation ? Peut-être qu’elle les avait cherchés, finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Eeva Uranui
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Eeva Uranui, Lun 09 Oct 2017, 19:01


La fille du lac
○ RP avec Olivia Delaine- LA d'Olivia ○



Eeva avait fuit le château depuis quelques heures déjà. Elle avait rejoint un coin paisible où elle s’était endormie, à en croire le soleil qui commençait à se cacher.
Alors d'un pas tranquille elle s’était dirigée vers ce qui lui servait parfois d'école.
Quand elle aperçut le lac elle s'approcha de son bord.
Elle sécherait le couvre feu. Plus moyen d'y réchapper, autant en profiter.
Elle s'assit près de la berge et admira le lac.
Après un moment elle surprit un petit animal du coin de l’œil. Il était d'un roux aussi pétillant et s'était attelé à une chasse aux glands.
Quand il se rendit compte qu'il était observé l'écureuil s'arrêta pour se relever sur ses minuscules pattes arrières.
Eeva tendit sa main vers lui pour tenter de le toucher.
Et contre toute attente l’écureuil ne recula pas mais lâcha :
        -Tu m'a prit pour ta peluche ou j'hallucine ?
Eeva resta un instant stupéfaite, et tenta de l'attraper en cherchant quel sortilège pourrait créer cette illusion, mais ses doigts rencontrèrent des poils rêches.
Un rire franc s'échappa de sa gorge.
L'écureuil fronça les sourcils. Depuis quand les écureuils possédaient-ils des sourcils ?
Et depuis quand parlaient-ils ?
Une voix fusa dans l'air paisible de la forêt.
       -Tu parles toute seule Uranui ? Lança le serpentard en affichant un rictus ridicule.
Eeva soupira bruyamment en se relevant.
Elle fit mine de s'écarter mais le garçon attrapa son bras.
Elle se dégagea d'un geste sec. Elle aurait voulu éviter la confrontation mais cette fois elle n'avait pas la patience de les ignorer.
Elle planta ses yeux dans ceux du brun et se redressa.
     -Je t'ai posé une question.
     -Tu aimes vraiment le son de ta voix hein ?railla-t-elle.
     -Je l'aime mieux que la tienne du moins.
     -Alors pourquoi insistes-tu pour l'entendre espèce d'abruti ?
Au même moment une fille s'approcha du vert et argent en lui collant sa baguette sous gorge.
« je partirais si j’étais toi »  les deux garçons s’éloignèrent en les menaçant.

La blonde rangea sa baguette et sourit.
-Hey, ça va ? Ils avaient l’air vraiment lourds ces deux-là, désolée d’être intervenue sans prévenir.
Eeva se crispa. Elle n'avait pas besoins d'être sauvée. Elle s'était toujours débrouillée seule et n'aimait vraiment pas qu'on se mêle de ses affaires.  

-Si je ne venait pas de voir un écureuil parler je ne pourrait pas croire qu'une blondinette croit m'avoir sauvée de deux garçons dont les deux QI réunis n’équivalent pas celui d'une goule.

Le visage de la fille s'assombrit.

Une pointe de culpabilité perça dans son cœur. Après tout elle pensait l'aider.
Mais c'était horriblement humiliant !
Et elle n'avait pas besoin d'être protégée.
Elle savait contrôler la situation.
Comme toujours non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Ellana Lyan, Lun 25 Déc 2017, 17:22


Un mois sans réponse, je reprends le sujet, si sushis me MP ♥
Votre altesse
Pv James

Par la fenêtre j'avais vu le ciel orangé se détacher de l'habitude. Un climat parfait pour aller visiter mes fidèles sujets, aussi bien ceux de ma tête que la plèbe immatérielle m'entourant en permanence sans que je n'ai rien demander. Seule, je quitte le château d'un pas assuré pour me rendre vers un lieu dont à ce crépuscule la beauté doit sans conteste être à couper le souffle. Je ne me suis pas trompée. Les reflets du ciel fatigué sur l'eau miroitante donnait vie à un millier de diamant lumineux d'un merveilleux à couper le souffle. Je me fige. Dans cette splendeur parfait de la nature, un enfant au long cheveux décoloré se tient devant l’immensité telle l'impératrice de se royaume de caresse pour les yeux. Le tableau était parfait et mon sourire du même ordre s'étira sans plus attendre devant l'éphémère majesté du lieu. Tout était à ça place. Tout était bien. Simplement.

M'avançant vers le miroir immense, je me penche vers l'étendue d'eau. Une silhouette apparait me montrant mon visage heureux. Il y a quelques mois j'avais tenté de m’ôter la vie en plongeant dans le liquide glacé. aujourd'hui seul restait cet émerveillement devant la nature crépusculaire. J'en avais le souffle coupé. Mon cœur battait doucement et pour une fois parfaitement régulièrement. C'était une étrange sensation que de ce sentir parfaitement et subjectivement normal. Une sensation qui me déplu rapidement.

En effet la pénibilité d'avoir l'impression de se situer au même niveau que les autres me prend à la gorge bien trop rapidement à mon gout, gâchant par la même occasion cette saveur délicate du coucher de soleil. Quelle pauvresse je faisais ! Mes trais retrouvèrent leur immobilité d'origine emplit d'un certain dédain pour le lac qui faisait briller mes yeux quelques minutes plus tôt. Qu'est-ce qu'une flaque d'eau peut bien avoir de plus que moi ? Je lève les yeux au ciel avec exaspération avant de croiser les bras devant l’immensité.
Revenir en haut Aller en bas
James Parker
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : James Parker, Ven 12 Jan 2018, 22:00


James était dans la salle commune de Gryffondor, vacant à ses heures perdu. Il faisait presque nuit, le ciel était orangée. La fenêtre de la salle commune menait sur le lac, le jeune lion laissait dériver son regard et la tentation le prenait de plus en plus, il pourrait très bien y aller pour faire une petite promenade. Et puis, qui l'en empêchait au juste ? Personne. Strictement personne. Finalement après quelques minutes d'hésitations, assez courtes en faite, il longeait les couloirs pour se rendre à l'extérieur du château. Dehors, la brise était assez fraîche, ce n'était pas déplaisant car le jeune adolescent commençait à étouffer avec la foule d'élève. Le lac se rapprochait à petits pas, il semblait désert. C'était calme, le jeune griffy soufflait enfin librement sans que les élèves l'étouffent. S'avançant à un rythme assez lent pour bien pouvoir profiter de cette fraîcheur du soir, il était maintenant arrivé près de la grande étendue d'eau. Cependant, il n'était pas seul comme prévu mais une femme était perdue dans ses pensées, contemplant l'eau. Le jeune lion la reconnaissait ! Ellana, une élève de Serpentard et qui, comme beaucoup de ceux qui viennent de là-bas, se croit au dessus de tout le monde. James s'avance vers elle, doucement, avant de prendre la parole avec une pointe d'ironie et d'arrogance bien marquée.

« Votre Altesse, que faites-vous dehors, toute seule, au couché de soleil ? Ne devriez vous pas être au moins escorté par un de vos sujet pour votre sécurité ? Non pas que je vous manque de respect votre altesse, mais il pourrait vous arrivez quelque chose de déplaisant et ça me ferait grand mal ! »

Un sourire provocateur prend place sur son visage. Taquiner. La Reine ne devait pas avoir l'habitude de voir quelqu'un se foutre de sa gueule. En temps normal, tout le monde lui léchait les bottes. Qu'allait être sa réaction ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Ellana Lyan, Sam 13 Jan 2018, 14:59


Seule est à Poudlard un bien grand mot, non personne ne peut véritablement prétendre être seul pour la bonne raison que quelqu'un vient toujours à un moment donné tenter de vous casser les pieds. De mon côté je pense qu'au final, ignorer ce n'est pas plus mal du moins quand c'est possible - quand le sujet n'est pas à la hauteur. Dérangée dans ma concentration pour restée impassible face à la merveilleuse beauté de l'étendue d'eau, je me retourne pour découvrir près de mi le visage d'un jeune lion auquel je n'avais encore jamais prêté attention. Première erreur car le voilà qui m'aborde en formule un peu exagérée sur un ton étrange qui m'arrache un froncement de sourcil. Pourquoi donc de si jolies paroles accompagnées d'une telle attitude ?

Pas facile, certes, d'avouer une admiration, ce devait sans doute être pour garder contenance. Magnanime, je lui offre un sourire. J'étais justement entrain d'admiré les magnifiques reflets de ce dernier sur le lac, vous deviez avoir dans l'idée d'en faire autant puisque vous vus retrouver à mes côtés. le vouvoiement était arrivé sans prévenir comme s'il était naturel de s'exprimer ainsi avec un simple plébéien. Je hausses les épaules. Je pense être capable de me défendre, mais si vous insistez vous pouvez toujours me tenir lieu de garde du corps, je n'en serais pas dérangée.

Cruel paradoxe, comme si quelqu'un serait un jour capable de protéger mon corps de quoi que ce soit, même moi je n'étais pas capable d'en prendre soin encore moins d'éviter que d'autre ne l’abime de leurs envies. Le monde parfois se trouve vraiment mal fait. La fin de sa tirade arrête mes pensées et je me tourne complétement vers lui avant d'avancer d'un pas. Grand mal ? Vraiment ? Absolument sincèrement émue par cette déclaration, mon sourire revient sur mes lèvres alors que je redresse un peu mon diadème sur mes mèches blondes. Vous m'en voyez véritablement flattée. Et pour rester dans les codes de politesse : Puis-je connaître votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Riri Vacuitas, Mer 07 Mar 2018, 19:30


PV Guéthenoc & Arnaud



Le couché de soleil est toujours un moment plein de merveille puisqu’à ce moment mon esprit se réveille. Comme attiré par la solitude qui se dessine à l’horizon. Puisque c’est à ce moment qu’on se morfond. On se comprend et on s’apprend à se connaître. Surtout en ce moment, je ne sais plus vraiment ce que je fais et ce que je suis ni qui je suis et je suis un chemin qui m’a l’air d’être le mien. Il est bien peu éclairé par ma jeune lanterne qui rend toute les couleurs ternes. Je me dis qu’il faut que je freine mais c’est impossible. Les secondes ne vont pas moins vite. Alors je soupire doucement, assis sur cette pelouse face à ce lac. Un samedi soir quand le noir arrive. Je n’ai pas ma tenue de serdaigle, juste ma tenue d’adolescent normal en dehors de l’école. Pour vous dire, je ne suis même pas armée. Habituellement je le suis constamment, surtout depuis que j’ai toute ces baguette. C’est peut-être bête d’être sortis sans ces bâtons de vie qui peuvent la prendre à autrui. J’avais sûrement besoin de m’asseoir et d’être loin de tout ce qui fait mon quotidien. Le regard perdu au loin, pas serein mais pas peureux pour autant. Il se contente de regarder le temps filer et trépasser.

C’est ainsi, les choses avances en même temps que ma méfiance grandis. C’est peut-être ça le problème. La méfiance, le manque de confiance en ce monde, en les gens. Certains sortent du lot mais certain ne savent que faire les beaux. Je ne me pense pas mieux qu’eux tout en ne pouvant pas m’empêcher de me penser différent. Différent ne veut pas dire mieux, simplement autrement. Tu peux compte le temps en seconde ou en minute, au final c’est pareil. La mêmes galères, les mêmes repères, les mêmes frontières. Parfois j’aimerais tout perdre pour tout recommencer. Manipuler le temps pour tout refaire autrement. Les rencontres, les phrases, les actions, les paroles. Parfois j’aimerai juste avancer pour enfin avoir quelque chose, réussir à voir quelque chose. Faire autre chose que de me faire avoir. Je ne sais pas ce que je fais en ce moment, je ne sers à rien, je suis hors du terrain, personne n’a l’air de s’en rendre compte. Nous ne sommes pas dans un conte. Dommage, alors que l’éclairage baisse, mon esprit se lève et rebelle contre moi-même. J’ai pas envie, pas envie d’y penser, pas envie d’affronter, pas envie de me confronter, pas envie de continuer. Puis j’ai mal, ça fais des mois que je suis blessé physiquement. Quand une soigne, l’autre prend la relève. J’aimerais une trêve.

J’ai l’habitude de venir ici. Guérir mon esprit ici. Aguerrir mes pensés et mon esprit critique. Parfois y a des gens qui viennent me déranger, parfois y a des gens qui viennent tout mélanger. C’est pas rare que des gens viennent. Parfois je les repousse, parfois je les ignores, parfois je les laisse vivre. Parfois je m’en fou, dans ce monde de fou et ce moment qui me rend fou, sans m’en rendre compte. Un Adolescent normal qui se trouve différent. Quoi de plus normal ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Guéthenoc Ursion, Mer 07 Mar 2018, 22:42


Allait-elle enfin réagir la Gourgandine des Eaux? Le débonnaire apprenti escuyer savait faire montre de patience, mais voilà des semaines qu'il arpentait sans cesse les rivages du Lac, l'espoir dans le cœur d'un murmure, d'une moindre rumeur à défaut d'un signe révélateur. Toujours aucun signe d'elle. Comment pouvait-il décemment progresser dans la prétention lige s'il ne parvenait pas à la voir, ne serait-ce au moins qu'une fois ? Comment pourrait-il se montrer garant de ses Vertus, si elle ne lui accordait pas sa Bénédiction. Il reconnaissait bien volontiers qu'elle s'était, par le passé, montrée dure en affaire, pour ne pas dire sauvage et indomptable, mais il se devait de tenter sa chance.

Malgré tout, ce soir était particulier. Marche après marche, il avait quitté l'Aire paisible de la Haute Tour de sa Maison. Pas à pas, il avait déserté l'enceinte du château, attiré par un chant, presque inaudible. Était-ce le chant du cygne d'une sirène esseulée ? Ou était-il témoin de la complainte d'un lamantin échoué ?

Mmh, je crains fort que la dite-mélodie ne soit que dans votre tête, Ô Fils...

*Mouhaha ! Cela vous va bien de dire ça, Mère !*

Silence en mode « Il n'a pas tort le cancrelat ».

Ragaillardi par cette bravade impromptue, il prit la décision de prospecter un atterrage vierge de ses explorations. Jusqu'à présent, il n'avait osé aller plus loin dans cette nouvelle direction. A chaque fois qu'il s'y était aventuré, il avait pu constater qu'il n'était plus seul et il doutait que la Belle Dame lui apparaîtrait s'il avait de la compagnie. Il avait formulé de nombreuses imprécations et noires malédictions envers cette silhouette qui l'entravait dans sa quêste. A chaque fois, il avait rebroussé chemin. A chaque fois, il avait aperçu un individu en pleine contemplation et il n'avait jamais voulu, ou oser, le déranger. Cette fois-ci pourtant, il provoquerait son Destin, car peut-être occupait-Elle justement cette partie de rive. Ce soir était particulier et il croyait en sa Chance.

A quelques encablure du mystérieux personnage, il s’arrêta et le Pouvoir de son Éducation se manifesta : - « Oh... Mh... Salutations, Mestre... ». Il convint de l'ignorer et de poursuivre son projet. Ce fut ainsi qu'il enleva ses chausses. Et pas après pas, il pénétra dans l'eau jusqu'à en avoir jusqu'à la mi-mollete. C'était plus que frais, mais pas plus que l’atmosphère ambiante de ce début de soirée. Par convention de politesse, il devait sacrément avoir l'air d'un [adjectif au choix du lecteur], ainsi planté dans la banlieue boueuse du Lac...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Arnaud Meula, Ven 09 Mar 2018, 11:46


"Quel beau lac quand même! Il n'y a pas meilleur endroit pour venir se ressourcer après une bonne journée."

Arnaud marchait petit à petit sans but précis, il pensait encore à beaucoup trop de choses en simultanées. Comment allait-il évoluer à Poudlard? Cela fait un moment maintenant qu'il connait cette école et qu'il y apprend la magie, mais il ne savait toujours pas dans quoi se spécialiser…
La botanique ? Une découverte pour lui.
Les potions ? A part créer une bombe, il n’arriverait surement pas à grand-chose.
Le reste ? Bof, pas grand-chose d’intéressant.
Peut-être DCFM ? C’est surement l’une des matières favorites des élèves, il devait donc y avoir de la concurrence…

Plus il avançait, plus le soleil se couchait. Bientôt la nuit allait dominer le ciel pendant plusieurs heures. Et pourtant il ne croisait pas beaucoup de personnes. C’est assez rare, les gens sont plutôt romantiques et vont regarder le coucher du soleil depuis le lac. D’ailleurs quelle idée débile encore, vraiment un truc d’ados en manque d’attention et en couple. Regarder un soleil se coucher main dans la main avec sa « moitié », il faut dire aussi qu’Arnaud aurait beaucoup de mal à trouver une fille qui lui convienne et surtout qu’il l’aborde… Lui et sa fameuse timidité, heureusement qu’il prend petit à petit le dessus avec le temps.
Alors, il aperçut un jeune homme qu’il avait déjà croisé dans la tour des Aigles qui marchait dans l’eau, pas loin de son ancien préfet qui ne faisait… rien. Planté ainsi devant le lac, c’est vraiment quelqu’un d’incompréhensible  par moment ou alors est-il maitre-nageur et surveille le môme pour pas qu’il se noie ? Non, ce n’est pas trop son style.

« -L’eau est froide ? »  -lança Arnaud d’un ton un peu interrogatif et sincère.

« Oups, je n’ai même pas manifesté ma présence, j’espère qu’ils ne sont surpris. »

Un jeune homme assez surdoué dans l’eau avec un ancien préfet qui a la tête dans les nuages, la soirée s’annonçait ‘insolite’ pour Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Riri Vacuitas, Mar 13 Mar 2018, 13:10


J’étais perdu dans mes pensés, pensé envolé pour un esprit habituellement ennuyé qui pour une fois tendait à s’émerveiller. Soudain, un petit malin vint pour faire quelque chose. Je le regarde de mon regard vert. Le dévisage, j’essaye de comprend qui est cet enfant de passage qui s’arrête. Il ne fait pas que passer, il vient se joindre à ma fête solitaire. Des mots de salutation, timide et étrange. Avant de continuer ce pourquoi il semblait être venus. Je le regardais alléger sa tenue. Quand une autre voie se fit entendre, une question posé sur l’eau. Je dois comprendre qu’il y a un autre oiseau pré-nocturne ? Je le regarde aussi, aussi étonnant que ça puisse être, je ne les connaissais pas. Plein de gens, plein de visage. Des idées et des mirages, voilà ce qu’ils sont. Des ombres à l’horizon. Alors je les regarde, à tour de rôle, la situation est-elle drôle ? J’hésite à faire quoi se sois, à agir, à sévir ou à simplement bondir et faire l’imbécile. Mais ça ne me ressemble pas de tomber dans le facile. Esprit difficile pour un corps parfois fébrile. Le gamin ne fait rien de mal, il s’amuse, c’est normal. Enfin je crois. L’autre, est curieux, c’est ce qu’il y a de mieux. Pourquoi être soucieux de ce que font les autres quand ils font ce qui leur semble merveilleux. Quand ils pensent rien faire de mal tout en se sentent banalement heureux.

Souvent je les envie, souvent, je me dis qu’ils ont raison d’être comme ça. De faire des délit d’insouciance, puisque moi, moi … Moi je suis tout le temps en mode méfiance. Plus la menace est minime plus je réagis défensivement. Peut-être que je devrais me laisser aller. Peut-être que je devrais juste m’en aller. Ou alors les regarder. Mon regard les balaye alors que mes cheveux tombe devant mes yeux à cause du vent qui vient se joindre à eux. Ils ont sûrement raison. Mais je ne sais pas faire. Je regarde vite fais derrière. Puis je m’adresse au gosse d’une voix morte.

« Pourquoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 63 sur 64

 Un tour près du Lac au coucher du soleil

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.