AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 63 sur 63
Un tour près du Lac au coucher du soleil
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 61, 62, 63
Artemis Lhow
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Mar 27 Juin 2017 - 18:22


Une histoire à raconter

avec Leo Keats Gold

Temporellement parlant, ce RP se déroule après celui-ci

Allongé au bord du lac, Artemis regardait les étoiles briller dans le ciel. D'autres étoiles sombraient lentement au coin de ses yeux sombres, se perdant tristement dans l'herbe humide d'une nuit d'été. Le calme et la chaleur de cette soirée étaient propices à l'évasion et au relâchement, mais voilà plusieurs heures que le jeune homme aurait du retrouver sa demeure. Il avait terminé son tour de garde depuis plus de trois heures maintenant, mais il ne parvenait pas à quitter cet endroit, exutoire informel d'une tristesse sans fin. Il fallait que ça cesse.

Il ne pouvait plus continuer comme ça. Cette situation devenait préoccupante et bloquante, que ce soit pour sa vie personnelle ou pour sa vie professionnelle. Il ne pouvait plus se laisser atteindre ainsi à chaque nouvelle rencontre avec sa collègue et plus qu'amie. Il fallait qu'il parvienne à tirer un trait sur cette histoire du passé et à aller de l'avant à nouveau. Il ne pouvait pourtant pas se résoudre à oublier sa belle.

Fermant les yeux un instant, il sombra bien trop vite dans un demi sommeil, peuplé de créatures étranges aux propos absurdes. Gigotant dans la nuit, seul dans l'obscurité...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Leo Keats Gold, Lun 3 Juil 2017 - 21:13


Pourquoi toujours quand le soleil se couche ?
Parce que c'est l'instant mélancolique.
Parce qu'il n'y aucun autre sujet.
Parce qu'il faut bien que ça te tombe dessus à un moment.

Alors c'est pour une raison lambda et sans doute stupide que la porte a claqué dans ton dos. Que tu t'es retrouvé dehors sans vraiment grand chose à faire. Si ce n'est que souffler. Qu'inspirer.Une odeur d'herbe coupée, un rien, une fraîcheur nouvelle au milieu d'une torpeur alcoolisée.

Quelques pas dans l'herbe et une retrouvaille avec ces sensations lointaines d'apaisement. Juste comme si pour un instant tu n'avais pas changé.
Comme si t'avais toujours seize ans.
Et fais que des conneries d'enfants.

Alors t'as fait quelques pas, silencieusement.
Comme un rien,
Puis la réalité s'est lentement dessinée,
Sous la forme d'une ombre mal esquissée à quelques pas.
Alors tu les a sacrifié,
Ces enjambées libre.
Pour le rejoindre lui,
Et t'asseoir à ses côtés.

Tu l'as laissée te rattraper.
Sans dire un mot.
Sans respirer,
T'as attendu qu'il parle', comme on art en un train pour une destination inconnue, une endroit mystérieux.
T'as attendu,
Les yeux dans le lacs
Et la tête en étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Mer 5 Juil 2017 - 17:48


Gigotant dans la nuit, seul dans l'obscurité... peut-être pas...  une présence se fait sentir près du jeune homme. Ouvrant un œil à moitié endormi, se dessine sur sa rétine l'image d'une ombre masculine, assise à ses cotées. Cette ombre dessinée semblait perdue dans la nuit, le regard posé sur le lac ...

* J'ai été imprudent ... il faut que je fasse attention ... *

Doucement, Artemis se redressa et s'installa du mieux possible, en tailleur dans l'herbe fraiche. Il ne garda qu'un œil distrait sur l'homme ayant prit place à ses côtés. Le cœur et l'esprit envahis de remords et de douleurs aussi frais que cette herbe où ils ont prit place tous les deux.

Passant une main engourdie dans ses cheveux, le jeune homme étendit doucement ses muscles et se concentra sur sa respiration. L'homme assit à ses côtés ne prononça pas un mot, n'esquissa pas un geste. Se contentant d'être là, concentré sur un point sans doute imaginaire entre le lac et le ciel...

Peut-être lui aussi était là pour se vider la tête après tout ... inspirer ... expirer ... comment imaginer qu'il était le seul à avoir des problèmes après tout ... inspirer ... fallait-il qu'il engage la conversation ? ... expirer ... une dernière grande inspiration et le voilà qui se lance?

« Belle soirée pour les âmes en peine ... »

* Champion !! Belle introduction !! Dix gallions qu'il se taille maintenant ... *

« Excusez moi de la question, mais qui êtes vous ..? »

Il observait maintenant l'homme qui lui faisait face. Ce n'était pas un professeur, il en était presque sûr. Pourtant, il était convaincu d'avoir déjà vu son image quelque part .. une photo peut-être ? Mais dans quel cadre ..? La tête en friche, il laissa là ses interrogations, attendant que l'homme ne lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Leo Keats Gold, Jeu 6 Juil 2017 - 17:18


Il n'y a aucun chat pour feuler dans les environs. Pas un corbeau, pas une colombe. Rien pour m'enfoncer. Rien non plus pour m'élever. Il n'y a que l’inconnu et l'invitation tentante de l'eau. De la disparition. Et de l'oubli. Mais il y a toujours le regard invisible qui dérange, cette idée intenable que si on coule, l'autre rattrape. Toujours.
C'est peut-être pas plus mal au final,
De ne pas pouvoir disparaître tranquillement.

Et l'autre se relève dans un bruissement du diable. Froissant le voile en dentelle de la nuit, et réveillant le silence. Le rythme cardiaque nocturne reprend son cours, et mon âme valse dessus,
Sans discontinuer.
Improvisant des pas depuis longtemps égarés.
Que je cherchais la nuit au creux du lit.

Belle soirée pour les âmes en peine ...

Un haussement de sourcil et une infime volonté de le voir se noyer, pour avoir rompu l'instant, rapidement remplacé par de la curiosité.
Je ne l'avais jamais vu.Nul part, il n'était pas du château, c'était certain. Mais au fond je m'en foutais.
Tu pouvais être qui tu veux,
Penser à ce que tu veux.
Il n'y a pas de liberté plus grande que celle de se rencontrer le soir.
Parce que n'importe quel chat semble gris souris.

Excusez moi de la question, mais qui êtes vous ..?

Toujours à devoir nommer. Englober de termes tout ce qui les entourait. Je n'aimais pas les gens. Pour la simple raison qu'ils ne savaient pas imaginer quoique ce soit. Que leur monde était semblable, n'avait rien de fantasque, d'excitant.
Mais ce soir, y avait  un goût qui restait en travers de la bouche.
Une envie d'apprendre.
Parce que ta présence au bord du lac ne peut pas être anodine.

J'en sais rien.
Qui tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Ven 7 Juil 2017 - 16:34


Sans esquisser le moindre geste, le moindre regard, l'homme lui répondit de la manière la plus absurde et la plus surprenante qui soit : « Qui tu veux. ». Qu'est-ce que ça pouvais bien vouloir dire ? L'esprit encore brumeux, le jeune homme se surprit à tenter de deviner qui pouvait être ce bonhomme...

Un professeur du collège ? Un membre du personnel ? Un redoublant ayant beaucoup redoublé ? Un vagabond ayant percé les défenses du château ? Cette dernière pensée fit frisonner le garçon. Non, impossible. Mais qui alors pouvait-il bien être ? Et puis d'abord, c'est quoi cette idée de laisser deviner l'autre ? Il avait trop bu ce type, non ?!

* Puisqu'il semble vouloir la jouer fine, entrons dans son jeu mon petit Arty !! *

Inspirant une grande bouffée d'air, le garçon plongea en pleine réflexion. Navigua en eaux troubles et passa en revu toutes les identités qu'auraient pu revêtir cet homme aux allures de vieux sage. Vieux sage ? Il n'en avait pourtant pas l'âge, mais c'est ce que lui inspirait sa réponse, c'était celle d'un vieux sage qui tentait d'inculquer une notion abstraite à un jeune disciple ignorant. Artemis sourit à cette idée.

Il se laissa le temps et laissa le temps faire son travail... faire murir chacune des idées farfelues qui lui traversaient l'esprit. Jusqu'à ce que ...

« Eh bien si je devais choisir ... je dirai que vous êtes un homme particulièrement étrange qui semble avoir grandement besoin de s'évader ... professeur de dessin peut-être ou de philosophie ... enfin c'est ce que j'aurai proposé si nous avions été devant un établissement moldu ... »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Leo Keats Gold, Mar 25 Juil 2017 - 17:05


J'ai pas vraiment d'identité. J'en change souvent. Officieusement. Un corps qui varie au gré des humeurs.
Et une non-reconnaissance de qui je pourrais être. Il n'y a aucune réponse à ta question inconnu. Le masque s'est imprégné de ma peau,
et j'ai oublié comment l'enlever. Pas un de métal, un de sang et de papier. Que j'arrive plus à décoller. Ça me fait peur tu sais. Mais je t'ai répondu avec toute la sincérité dont j'étais capable. Tout ce que je pouvais te dire. Alors n'insiste pas inconnu.

Eh bien si je devais choisir ... je dirai que vous êtes un homme particulièrement étrange qui semble avoir grandement besoin de s'évader ... professeur de dessin peut-être ou de philosophie ... enfin c'est ce que j'aurai proposé si nous avions été devant un établissement moldu ...

Des mots, encore des mots et des suppositions. J'espérais pour une fois ne pas être défini par un emploi. Par un emploi, par un genre, par mon identité. J'espérais être vu comme humain, comme âme en peine, comme un rien. Que tu ferais fi du reste. Mais j'avais tort. Je voulais être libre de me choisir, et tu me l'as ravi. Alors je cherche, une réponse adéquate. Quelque chose. Un rien, un mot, une ombre.
Un souffle.
Chaud.

Je garde les choses. C'est mon métier. Les secrets, les histoires de déboires.
Et toi Inconnu ?

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Artemis Lhow, Lun 31 Juil 2017 - 5:22


« Je garde les choses. C'est mon métier. Les secrets, les histoires de déboires. Et toi Inconnu ? »

L'homme avait prononcé ces mots sans un regard en ma direction. Comme une réponse lui échappant, une réponse qui file et qui ne convainc personne, pas même lui. Alors je l'observe cherchant en ses traits sa vraie nature. Mais moi qui ne lit qu'à travers les yeux de l'autre, ils me sont inaccessible et je n'ai pas l'esprit suffisamment en forme pour tenter de décrypter son visage. Je me contente donc de ces mots qu'il a bien voulu me donner et cherche une réponse appropriée à sa question.

Qui étais-je ? Comment se définir soit même lorsque les éléments qui forment votre vie s'écroulent un à un tel d'instables piliers voués à sombrer dans l'oubli. Comment se définir lorsqu'une chape de brouillard occulte votre vue vous empêchant de vous projeter plus loin qu'au jour qui suit. Comment se définir alors même que rien ni personne ne semble être capable de lire en vous vos douleurs et vos tourments ? Je plonge mon regard dans les eaux calmes du lac et cherche une réponse appropriée.

« Je protège les choses, l'histoire et les gens, le temps et l'environnement. Je fais en sorte d'évoluer dans un monde plus juste et plus sûr tant pour moi que pour les autres. C'est mon métier ... »

Ma voix se meurs sur ses mots et je laisse le vent emporter mes propos vers une oreille attentive ... ou un esprit embrumé.

« N'est-il pas trop dur parfois de garder toute chose ? N'avez vous jamais envie de vous lester de certaines choses et de les confier à d'autres pour atténuer votre charge ? »

Pourquoi pareille question, je n'en ai aucune idée ... mon esprit vague à la surface de l'eau et transpose mes propres sensations aux siennes ... voudrais-je me délester moi de mes charges et confier parfois à d'autres un peu de mon travail ? Peut-être, mais j'en serai bien incapable ...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Olivia Delaine, Mer 13 Sep 2017 - 18:49


Le dernier message datant de plus d’un mois, je me permets de poster. Si cela pose problème, ma volière vous est ouverte !


La fille du lac
○ RP avec Eeva Uranui - LA d'Eeva


Étouffant.

Elle avait trouvé le château particulièrement étouffant ce soir-là. Trop de monde, trop de cris, trop de tout.

Elle n’était même pas repassée par sa chambre pour prendre un livre, ou poser ses affaires. Ses pas fuyards l’avaient directement amené dehors.

Mais simplement rester là, à ne rien faire n’avait pas suffi. Alors elle avait continué, elle avait marché, longtemps. Peut-être un peu trop au vu de la position du soleil dans le ciel. Il avait commencé à se coucher, doucement. Les rayons étaient moins chauds, moins forts. Le ciel se colorait d’orange. C’était calme et reposant.

Lorsque ses yeux quittèrent le ciel, elle s’était retrouvé face au lac. Elle n’avait pas fait attention, elle n’avait pas eu conscience de s’être éloignée autant. Mais elle se sentait bien, là. Peut-être qu’elle resterait encore un peu, et tant pis si elle rentrait trop tard. Il lui restait encore un peu de temps avant la nuit, de toute façon.

Elle songea à s’assoir sur un caillou plus gros et plus plat que les autres, mais ses jambes fourmillaient encore, désirant marcher un peu plus loin. Soit, elle allait leur faire plaisir pour une fois. Elle suivit le bord, à quelques pas de la ligne que l’eau formait sur la terre. Elle ne regardait pas devant elle, elle fixait les images brouillées qui se reflétaient sur l’eau, imaginant ce qu’elles représentaient, sans pour autant lever la tête pour vérifier si sa théorie était bonne. Elle préférait laisser vagabonder son imagination et ne pas se confronter à la réalité qu’elle essayait de fuir.

Et alors qu’elle commençait vraiment à se sentir détendue, à apprécier les clapotis de l’eau, un bruit moins agréable vint s’incruster subtilement, si bien qu’elle ne saurait dire quand elle avait commencé à l’entendre, avant de réaliser sa présence lorsque le volume sonore devint dérangeant.

Elle soupira et fronça les sourcils. Elle pouvait continuer, mais elle avait l’impression d’avoir perdu la magie du moment. Des éclats de voix plus forts se firent entendre, et elle réalisa que le bruit qui l’avait dérangé provenait d’élèves, qui avaient certainement aussi prévus de sécher le couvre-feu.

La blonde décida de couper à travers les arbres à sa gauche pour trouver les fauteurs de troubles – curiosité oblige. Elle n’avait plus envie de reste là, de toute façon. Elle en profitera pour les remercier à sa façon, et leur montrer son mécontentement. Ses pas faisaient craquer les branches qui jonchaient le sol, apaisant un peu la mauvaise humeur qui était revenue. Il fallait bien que quelqu’un souffre, ici, et s’était tombé sur ces branches.

Lorsqu’elle sortit de la petite forêt, elle tomba sur trois personnes. Deux garçons, des Serpentards au vu de la couleur de leurs robes, accompagné d’une Gryffondor qui possédait une crinière impressionnante. Elle était plus petite que les deux Serpents, mais paraissait faire plus ou moins la même taille que la blonde. Elle trouva le trio surprenant.

C’est lorsqu’elle vit l’attitude menaçante d’un des deux garçons qu’elle comprit qu’ils n’étaient pas en train de s’amuser. Enfin si, mais aux dépends de la brunette apparemment. Prise d’un élan de courage – elle était Gryffondor après tout, c’était certainement son devoir d’aider sa camarade, non ?- Elle sortit sa baguette, s’avança derrière l’un des deux indisciplinés, et appuya sa baguette dans son cou. Elle lâcha d’une voix qu’elle voulait sûre d’elle un « je partirais si j’étais toi » qui eut, couplé à l’effet de surprise, l’effet escompté. Ils s’éloignèrent en les menaçant, mais elle savait qu’un Serpentard parlait beaucoup en général. Mais ils n’agissaient pas souvent. Pas pour deux rouges un peu trop impétueuses, tout du moins.

Elle se tourna vers la brune en rangeant sa baguette. Elle lui sourit franchement, essayant d’être rassurante. Bien qu’elle aurait préféré de croiser personne, elle ne réussit pas à se montrer désagréable. Elle imaginait aussi que la rouge face à elle n’avait pas envie de subir son mécontentement, en plus de ce qu’elle venait de vivre.

- Hey, ça va ? Ils avaient l’air vraiment lourds ces deux-là, désolée d’être intervenue sans prévenir.

La fille devant elle paraissait un peu plus âgée, et n’était pas vraiment du genre à être brimée. En tout cas, elle n’avait pas le physique fragile qu’avait Olivia. C’était curieux de l’avoir retrouvé dans cette situation ? Peut-être qu’elle les avait cherchés, finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Un tour près du Lac au coucher du soleil

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 63 sur 63

 Un tour près du Lac au coucher du soleil

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 61, 62, 63

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.