AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 8 sur 11
Cours 6 ~> Voyage Scolaire
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Célya L. Shake
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle

Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Célya L. Shake, Sam 2 Mai 2015 - 20:45


Tandis qu'elle marchait vers ce qui semblait être la liberté, Célya sentit tout à coup l'épuisement s'abattre sur ses épaules. Mais l'ouverture qui s'était ouverte grâce à son sortilège explosif était bien une sortie. Au loin se dressaient les tentes et le campement, et le professeur Boccini était là pour les accueillir. Deux groupes étaient déjà sortis du labyrinthe de glace et n'étaient pas en meilleur état que Laurae, Célya et Severus. Les trois autres élèves, formant le dernier groupe, arrivèrent quelques instants seulement après. Le soulagement remplaça bientôt l'état de fatigue de la blondinette, qui avait hâte de se changer et de prendre quelques instants de repos. Avant cela, l'enseignante soigna ceux qui en avaient le plus besoin, telle Laurae qui ne sentait quasiment plus son bras. La blondinette avait mal pour elle.

« Les autres, faites un feu et vous trouverez de quoi manger dans le coffre sur la "place". Après le repas, vous aurez le droit à une légende... » avait dit la jeune femme.

Célya et Severus abandonnèrent leur camarade quelques instants et retournèrent à leur tente. La Préfète traîna les pieds, ne voulant qu'une seule chose : se coucher. Hélas, ce n'était pas le programme pour le moment. Elle se retira dans son petit coin de tente et se changea rapidement, pour mettre des vêtements plus chauds. La blonde enfila un legging épais par-dessus lequel elle passa un training tout aussi épais. Elle changea aussi ses chaussettes, mit deux paires rembourrées, et chaussa des bottes fourrées. Deux pulls complétèrent la tenue, avec en agrément une cape. Le tout était noir, ce qui la faisait ressembler à une cambrioleuse. Célya sourit en pensant à cette comparaison et termina de se préparer pour le repas : elle attacha ses cheveux en une queue de cheval et nettoya ses coupures.

Lorsqu'elle sortit de la tente, miss Boccini vérifiait que les habitations pour la nuit tenaient bien. Le feu brûlait au centre de la petite place. Certains élèves étaient déjà assis, certainement tout aussi ravis que la Serdaigle d'être enfin tranquilles. Célya se dirigea vers le coffre où se trouvait la nourriture apportée par le professeur. Celle-ci rejoignit le cercle et un étrange silence s'installa. Il y avait des conversations murmurées mais la jeune fille n'y faisait pas attention. Elle sentait des frissons lui parcourir le dos, tandis que le soir tombait doucement sur le campement. S'installant plus confortablement sur son rondin de bois, la blondinette termina sa brochette sommaire composée de morceaux de viande et de légumes rouges.

« Vous avez déjà entendu parler de l'étroit lien que partage la Norvège et les loups-garous ? » demanda alors l'enseignante, après avoir toussoté pour réclamer un peu l'attention. « Laissez moi vous conter les véritables histoires, les vraies légendes, que m'ont conté un jour, il y a des années, des lycanthropes devenus trop vieux pour survivre à leur prochaine transformations... Certains disent que le premier lycan était le fils d'un dieu. D'autres l'appelaient Ourgan. Certains criaient que c'était une malédiction, d'autres un don. Je ne vais pas m'attarder sur cette création mais sur la mythologie nordique. Fenrir. Fils de Loki et de la géante Angrboda. Fenrir est un loup, un monstre surpuissant, intenable, si bien que les dieux décidèrent de l'enchaîner.Il restera ainsi attaché jusqu'à la bataille prophétique du Ragnarök, lorsque toutes les chaînes se briseront. Il avalera Odin et sera assassiné.... Quelqu'un a-t-il une idée de ce pourquoi je vous raconte ça ? »

Célya jeta son squelette de brochette dans le feu, mâchant les derniers morceaux de son repas. Elle ne connaissait pas très bien les légendes et autres mythes étrangers mais les noms que Boccini utilisa lui étaient vaguement familiers. La jeune fille se contenta de suivre l'histoire contée, prise d'une certaine torpeur. Elle était bien, elle avait chaud et son estomac repu la mettait dans un certain état de fatiguée avancée. Si elle l'avait pu, Célya se serait endormie sur place mais un sortilège lancé par un des élèves la réveilla brusquement. Non mais bon sang, qu'est-ce qui lui avait pris ?!

La Préfète vit bientôt l'origine de l'agitation. Un corps était allongé sur le sol, non loin de leur professeur. Morgan se leva, certainement l'investigateur du premier sort, et illumina le visage de l'inconscient. De sa place, Célya ne voyait pas ce qui se passait mais il lui semblait que tout allait bien. A voir la tronche du jaune et noir, il venait de faire une bourde. La jaune fille pouffa lorsqu'elle vit le concierge se redresser tant bien que mal. Bravo, bien joué Delaube ! Agresser Hugh, quelle merveilleuse idée. Mais la blondinette se posait une question : que faisait ce dernier en Norvège ? S'agissait-il de l'accompagnateur mystère dont Boccini avait parlé au début du voyage ? Cela était plausible. Seulement Célya ne l'avait pas vu avant l'épreuve du labyrinthe. Il était sûrement arrivé en retard...

Tandis que Morgan lui apportait à manger et à boire, la jeune fille bâilla. Elle n'allait pas s'éterniser autour du feu alors que le sommeil venait doucement. Elle se leva alors, dit bonne nuit à miss Boccini et se dirigea vers sa tente. Malheureusement, Célya passa tout près d'Ebenezer, ce qui lui fit perdre tous ses moyens. La blonde trébucha et s'étala lamentablement sur le sol gelé. Sentant le rouge lui monter aux joues, elle se releva et s'éloigna, ignorant ce qui l'entourait. Quelle abrutie ! Elle se frappa le front de sa main et entra dans sa tente, avant de s'allonger sur son sac de couchage. Elle le rembourra à l'aide d'un sortilège pour qu'il soit plus confortable.

La nuit ne faisait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Lilith Bee, Dim 3 Mai 2015 - 21:49


LA de Izsa et Ashton accordé


Lilith avait franchement mal au c*l. Voilà! C'était pas glorieux, certes, mais sa chute des plus ridicules lui avait surement laissé un bleu sur le fessier. Ce bleu lui rappellerait qu'elle, la phénix, la préfète, la Rouge et or, s'était lamentablement viandé sur une plaque de verglas. Elle le détestait déjà. Et elle détestait la petite douleur, presque pas désagréable d'ailleurs, qui remontait le long de son coccyx et qui semblait lui dire * Tu es ridicule. Tu es ridicule. Tu es ridicule*.
Ils étaient les premiers arrivés. Au moins une bonne nouvelle. Et surtout ils étaient en bon état, ce qui n'était clairement pas le cas de tous les élèves.
Lilith oublia un peu l'affront que la glace lui avait fait et se rapprocha du feu de camp. Boccini les y attendait avec un sourire satisfait sur ses lèvre dessinées.

- Eh bien, on commence tout en douceur à dénouer ses muscles, hein ? Bravo, Parker, Hilswood et Bee, pour votre zèle. Je vous explique. Chaque épreuve peut vous rapporter jusqu'à 50 points. 5 points points pour les derniers, 15 pour les avants-derniers, 30 pour les seconds et 50 pour les premiers. Vous savez donc où vous en êtes.  

Le sourire revint d'un coup sur le visage d'adolescente de la préfète qui se retourna fièrement vers ses compagnons de chambrée. Ash' et Izsa semblaient exténués. Un bon repas leur redonnerait peut être des couleurs? Les blessés quant à eux se dirigèrent vers leur professeur qui s'était proposée de les soigner. Lilith, mise à part son bleu et son égo contusionné n'avait qu'une petite éraflure. Pas de quoi demander de l'aide à Valentina! Mais vu la tête des deux autres, un #Revigor ne leur aurait pas fait de mal... Enfin, elle garda ses réflexions pour elle, alla se chercher un morceau de viande et de pain ainsi que quelques trucs pour ses camarades et revint vers le feu qui éclairait la glace avec une lumière irréelle. Elle donna à la Serpy et au Gryffy de quoi manger et partit se faire chauffer tout ça.
Pas besoin de passer par la tente, elle ne comptait pas se faire belle outre mesure de toute façon.
Alors qu'elle grignotait un morceau de dinde sans beaucoup de goût, Boccini se lança dans une carrière parallèle de conteuse.
Chouette, Lilith adorait ça les contes! Avec cette ambiance glaciale, la nuit qui tombait et la fatigue dans les jambes c'était le moment parfait pour une histoire au coin du feu!

- Vous avez déjà entendu parler de l'étroit lien que partage la Norvège et les loups-garous ? Laissez-moi vous conter les véritables histoires, les vraies légendes, que m'ont contées un jour, il y a des années, des lycanthropes devenus trop vieux pour survivre à leur prochaine transformation... Certains disent que le premier lycan était le fils d'un dieu. D'autres l'appelaient Ourgan. Certains criaient que c'était une malédiction, d'autres un don. Je ne vais pas m'attarder sur cette création mais sur la mythologie nordique. Fenrir. Fils de Loki et de la géante Angrboda. Fenrir est un loup, un monstre surpuissant, intenable, si bien que les dieux décidèrent de l'enchaîner. Il restera ainsi attaché jusqu'à la bataille prophétique du Ragnarök, lorsque toutes les chaînes se briseront. Il avalera Odin et sera assassiné.... Quelqu'un a-t-il une idée de ce pourquoi je vous raconte ça ?

- Parce que c'est marrant de faire peur aux pauvres élèves innocents que nous sommes? répondit Lilith avec ironie.

D'autres avaient répondus avec plus de sérieux. Mais pour elle, la journée était terminée, maintenant c'était détente et bazar sous les tentes! Hors de question de travailler encore.
Mais le boxon allait arrivé par là où on ne s'y attendait pas... Un faux détraqueur assez mal grimé fit son apparition et se jeta sur le professeur pour lui donner un baiser un peu trop langoureux pour être l'oeuvre des créatures maléfiques. Depuis quand les bébêtes ne faisaient pas d'effets alentour?
Lilith eu surtout envie de rire, mais le préfet des blaireaux, Delaube gnian gnian dégaina plus vite que son ombre avec un #Stupefix assez pitoyable. Elle ne pu s'empêcher de lui lancer une pique remplie d'ironie:

- Bien joué Momo, je me sens très en sécurité avec un fou de la baguette comme toi dans la tente à coté de moi!

Le visage de Dey apparut alors à tous. La jeune sorcière arrêta de rire aussi sec. Elle se souvenait avoir croisé ce visage et ces yeux fous dans la cabane hurlante. Un souvenir cuisant dont elle gardait une cicatrice sur la cheville droite... cet homme n'était pas net, et le savoir proche d'elle pendant la nuit n'avait rien pour la rassurer.
Morgan et ses idioties étaient même une bénédiction à coté de ce sorcier dérangé...

C'est donc méfiante qu'elle entra dans sa tente une fois la légende de Valentina terminée.
Izsa et Ash la suivirent mais leur têtes marquées par la fatigue et le froid ne présageaient rien de bon... Les bombes et autres amusements c'était peut-être pas pour ce soir finalement. Elle tenta tout de même une approche.

- On va chercher les trois abrutis d'à coté pour chahuter une peu?

Deux grognements furent la seule réponse que les compères lui donna. Ils s'écroulèrent comme des masses sur leur lit respectifs. Lilith allait occuper une énième nuit d'insomnie toute seule...
Elle remit l'écharpe qu'elle avait enlevée en rentrant dans la tente et s'aventura dehors une nouvelle fois.
Le froid la saisit, mais la beauté et la pureté des lieux aussi... Les élèves étaient pour la plupart entrés dans leur habitacles de fortune et la jeune fille était seule. Les braises du feu de bois finissaient de se consumer. Elle s'en approcha et s'assit devant, non sans avoir pris sa baguette auparavant.
Lilith laissa son esprit vagabonder, attendant que la fatigue ne l'assomme trop pour pouvoir enfin aller se coucher quelques heures. Les pensées sombres et nébuleuses étaient ses compagnons nocturnes... Mais elles valaient toujours mieux que les cauchemars qui ne cessaient de hanter ses nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Megan K. Hayajân, Dim 3 Mai 2015 - 22:11



-AMAGAD-




____________________


Je pensais que tout allait bien se passer. Sincèrement, ils étaient tous complètement crevés, j'pensais qu'ils allaient tomber comme des mouches, et ils l'auraient sans doute fait, si je n'avais pas eu la BRILLANTE idée d'emmener avec nous un concierge stupide et rancunier qui venait de me rouler une pelle avec une cagoule sur la tête. C'était vraiment dégueu, de se faire embrasser par un morceau de tissus. Mais finalement, je l'avais à peine repoussé que déjà, l'abrutit qu'était Delaube le stupéfixait. A vrai dire, j'étais la seule à savoir quel costume portait Hugh Dey, m'enfin bon !

Le mec, il venait de faire un vol plané de dingue dans la neige. Heureusement il se redressa, d'une démarche pas nette, les yeux vagues et le regard perdu. Je le laissais faire son ptit spectacle sans l'embêter plus. Tous les élèves rentraient progressivement dans leurs tentes. Moi, je me tournais vers Dey : "Huguie, t'peux prendre ma tente c'te nuit, j'compte pas dormir. " Une telle familiarité avec le concierge exprimait clairement que je ne lui en voulais pas trop pour ce baiser improvisé et peu agréable.

Je m'éloignais du feu de camp, emmitouflée dans ma cape noire, ma baguette à la main. Je me souvenais de tout ce que j'avais vécu, ici même, dans les bras rassurants de Dwayne. Il me manquait, dieu qu'il me manquait. Je serrais les dents, des larmes brûlantes décimant mon visage. C'était dur, ces derniers temps. Peu importe. Je m'étirais, fixais le vide. J'entendais encore le craquement du feu. Et des bruits de pas. Je me relevais, regagnais la "place", où je trouvais la préfète des Gryffons.

" Ca va, Bee ? T'as pas l'air au top de ta forme ? "

A quoi servait le vouvoiement et les conventions quand personne n'était là pour les entendre ? A rien.

____________

Bonsoir !
J'allonge le délais à mercredi, profitez en pour RP un peu ? Wink
Bonne soirée à tous.



Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Lilith Bee, Mar 5 Mai 2015 - 17:38


Cela ne devait pas faire longtemps que Lilith était assise près du feu quand une voix connue la sortit de ses rêveries.

- Ca va, Bee ? T'as pas l'air au top de ta forme ?

La jeune fille sursauta et se retourna. Elle n'avait pas entendu Boccini approcher. Niveau vigilance, elle était loin de l'adage préféré de sa prof de Défense contre les forces du mal!
La rouge et or replia ses genoux vers sa poitrine et les entoura de ses bras de façon à se protéger du vent froid. Elle avait levé la tête vers la belle blonde et cherchait une réponse qui ne serait pas un mensonge, sans pour autant lui dévoiler ce qu'elle voulait garder pour elle.
Elle prit une voix détachée, en tout cas autant que possible, et afficha le masque souriant de la jeune fille bien en tout point. Bon, ça, il y avait fort à parier que Valentina ne se faisait plus d'illusion depuis longtemps... Mais on ne change pas les habitudes si facilement.

- Boh... J'ai souvent du mal à dormir. Des cauchemars, des idées noires... J'avais espéré que mes coloc' auraient pu m'aider à ne pas m'ennuyer, mais ils se sont écroulés comme s'ils avaient ingéré la goutte de mort vivante!  

Bon, là si Boccini n'avait pas compris qu'ils comptaient mettre une peu d'animation au campement, c'est qu'elle le faisait exprès. Tant pis, ils ne l'avaient pas fait, elle n'avait aucune raison de les punir. Et c'est d'ailleurs pour cela que Lilith se retrouvait seule près du feu qui dépérissait lentement.
Elle espérait que son professeur s'assiérait à coté d'elle pour passer la nuit. La préfète des Lions avait beau aimer la solitude, le climat glaciale et l'ambiance mélancolique de ce lieu se prêtait plus à une discussion auprès du feu.
D'ailleurs, l'ancienne Serpentard ne semblait pas avoir le coeur à la fête elle non plus ... L'adolescente hésita un instant. N'étais-ce pas un peu osé que de lui demander si tout allait bien?
Finalement, elle se lança. Oubliant au passage qu'elle risquait de se faire envoyer sur les roses et donc de finir la nuit seule avec ses réflexions.

- Vous avez l'air pensive vous aussi Miss... Vous n'allez pas sous votre tente préparer les tortures de demain?

Elle avait à peine exagéré. Les cours de Boccini étaient souvent passionnants , mais toujours risqués. Et cette dernière semblait même y prendre un malin plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Laurae Syverell, Mar 5 Mai 2015 - 19:01


Le retour à la liberté... La jeune femme sourit de plaisir. Les mains qui la soutenaient sur ses jambes se resserraient un peu plus. Ils avaient finit la première épreuve, et même si ils n'étaient pas les premiers, Célya Severus et elle avaient de quoi être fiers! Boccini les attendaient. 

Eh bien, on commence tout en douceur à dénouer ses muscles, hein ? Bravo, Parker, Hilswood et Dee, pour votre zèle. Je vous explique. Chaque épreuve peut vous rapporter jusqu'à 50 points. 5 points points pour les derniers, 15 pour les avants-derniers, 30 pour les seconds et 50 pour les premiers. Vous savez donc où vous en êtes. A la fin des trois épreuves, nous auront un classement définitif qui me permettra de vous récompenser. Pour le moment, rentrez tranquillement au camps. Ceux qui sont blessés, venez par ici, je vous soignerais pour que vous soyez en forme demain. Les autres, faites un feu et vous trouverez de quoi manger dans le coffre sur la "place". Après le repas, vous aurez le droit à une légende...  

Soulagée, la jeune femme se laissa lourdement tomber sur la neige, près de son professeur, et déchira sa chemise pour voir l'état de son bras, dès que ses camarades et coéquipiers furent partis... Il y avait de quoi s’inquiéter. Le bras était violacé, et des zébrures profondes étaient gelés. Il fallait déjà récupérer le bras avant de refermer les blessures. Boccini soigna les autres, puis arivée à la jeune fille, fit bouillir de l'eau et l'aida à plonger son bras dans l'eau. Des larmes de douleur coulèrent sur les joues de l'irlandaise. Au debut, elle n'avait rien senti, mais par la suite, la circulation sanguine fit qu'un tour, et c'était comme si son bras étaient transpercer par plusiuers coups de couteaux qui s'enfonçaient tout le long de son membre... Elle ne voulait pas hurler. Ces camarades n'avait nullement besoin de ça, alors la jeune femme ferma son esprit contre la douleur, et se concentra sur sa baguette, et jouant avec la neige, créant de petits oiseaux gelés. Son bras ayant retrouvé une couleur peau un peu rouge, Miss Boccini appliqua sa baguette et lui referma les blessures. Ses tissus déchirés la brûlèrent lorsqu'ils se ressoudèrent entre eux. Un peu plus tard, le bras de la jeune femme était comme neuf.

-Merci...

Laurae suivit son professeur jusqu'au lieu de rendez vous, afin de manger tous ensemble. Elle y retrouva ses deux coéquipier et les autres membres des équipes. Étrangement, elle n'avait que très peu faim et ne mangea qu'une brochette. Elle se concentra sur le feu qui crépitait doucement, et sentit la chair de sa peau se contracté à l'arrivée de la nuit. Lorsque ces yeux quittèrent le feu, Boccini était en pleine histoire... 

...le premier lycan était le fils d'un dieu. D'autres l'appelaient Ourgan. Certains criaient que c'était une malédiction, d'autres un don. Je ne vais pas m'attarder sur cette création mais sur la mythologie nordique. Fenrir. Fils de Loki et de la géante Angrboda. Fenrir est un loup, un monstre surpuissant, intenable, si bien que les dieux décidèrent de l'enchaîner.Il restera ainsi attaché jusqu'à la bataille prophétique du Ragnarök, lorsque toutes les chaînes se briseront. Il avalera Odin et sera assassiné.... Quelqu'un a-t-il une idée de ce pourquoi je vous raconte ça ? » 

Laurae connaissait cette histoire. Les celtes ou pictes et les Vikings s'étaient longtemps fait la guerre et certaines fouilles archéologique avaient montrer quelques mythologies Nordique près de Liscannor... Et il y avait aussi ce fameux Cerbère dans les temples anciennes d'Irlande... Cependant, la question de Boccini sonna aux oreilles de la jeune femme... Ils étaient en Norvège... et elle comptait une histoire ou un loup se vengea de sa liberté et, après avoir tué Odin, est mort assassiné... Laurae comprit alors qu'elle était le but de cette histoire... Fenrir, puissant "démon" faisait peur à cause de sa puissance.. et les dieux, jaloux et peur qu'on leurs vole le pouvoir s'étaient uni pour contrer ce pouvoir.. un peu comme le ministère d'aujourd'hui qui contrôlaient régulièrement les sorciers les plus puissants pour les empêcher d'accéder à une grande puissance, par peur d'en perdre le contrôle... Elle sourit, reportant à nouveau son regard vers les flammes. Une vie de torture pour un homme puissant... Une vie courte et non libre... Mais qui est conté encore aujourd'hui... Son rôle était établit au moment venu, pour mourir seulement après. 

- Parce que cela ressemble à notre monde. 

La jeune femme marmonna, toujours en souriant. Puis se massa la nuque. Elle avait seulement une question en tête... Qu'elle était le but de Fenrir avant même d'être enchaîné? Voulait-il protéger les siens ou était-ce un but plus personnel? Cette question sera sans doute une question sans réponse, celle-ci étant oubliée depuis le moment même ou Fenrir, le loup libre, fut enchaîné, pour en faire un monstre plein de haine envers le père des Dieux.  Soudain, une silhouette vint en face de la prof, et l'embrassa... "Mais.. qu'est ce que?" Cette situation la fit à nouveau sourire. Encore un pauvre mec qui était tombé dans les serres de la fameuse Boccini séductrice. Mais lorsque la silhouette se revelait être Dey après le stupéfix du préfet, la jeune femme leva un sourcil. En plus c'était un membre du personnel?  Ah bah bravo... La jeune irlandaise éclata de rire en se remémorant une phrase de Boccini plus tôt "Il avalera Odin". Elle espérait sincèrement que Boccini assassinerait le fameux nouveau "Fenrir" qu'était Dey... A moins que ce n'était que Morgan, l'assassin vengeur ! 

Elle hurlait de rire, c'était pire qu'un théâtre de mauvais goût. Elle n'avait jamais autant rit... C'était nerveux, et dut à la fatigue... Ce rire lui retira toute sa tension accumulées depuis des semaines. Après quelque temps, elle repris la marche vers les tentes accompagnée de ses deux camarades. Celya était partie se coucher, elle était certainement fatiguée. Laurae quand à elle resta a l'entrée de sa tente, dehors, faisant brûler un feu. Le décalage horaire l'empêchait de dormir, aussi petit soit-il... mais à vrai dire, elle se remémorait aussi le conte de Boccini. C'était sure, elle avait fait le bon choix. Elle avait choisie sa voix... il était juste encore trop tôt pour son heure. Pour le moment, elle attendrait d'être "enchaînée" que ce soit par les autres ou par elle même... et à partir de là, la Laurae qu'elle sera pourra enfin sortir des gonds. 

- Tout viens à point qui sait attendre... 

Elle revit l'image de la mangemort, les visages de ses amis, son agression dans la rue... ses parents, sa vie misérable mais belle d'avant l'école de magie... et puis son arrivée à Poudlard. Il lui restait un long chemin à faire... Très long chemin.. et pour ça, elle savait exactement vers qui se tourner. Un nouveau sourire étira ses lèvres. Si quelqu'un venait vers la tente, le craquement de la neige sous ses pas la stimulerai si c'était Célya sous son état de somnambule, elle pourra la retenir d'aller plus loin... Pour le moment, elle anticipait juste, et protégeait le sommeil de ses amis, tout en réfléchissant sur ses prochaines actions. 

"Papillon...non...ours...non...phénix..non...oie?...non...panthère...non"...

Discrétion, prudence, protection, liberté, puissance, loyauté, bipolaire... qu'elle en était-il...? Violent, patient et à la fois impulsif... elle y réfléchirait encore et encore... 
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 6 Mai 2015 - 0:32


Personne ne voulait échanger sa place, on le laissait donc en pâture avec les deux pouffys râleurs. C'était la dépression, la déchéance, le futur suicide de ses neurones pourtant rescapées du froid. Vive l'amitié et la solidarité, hein ! Le pire, du pire, du pire, c'est quand Delaube, tout content de pas avoir été piégé trop longtemps par Lizzie (elle avait vraiment mal fait son boulot...), les rejoignit. Reprise des prises de tête de vieux couple dans trois, deux,...

Heureusement que Boccini décida, certainement sans même le savoir, de lui accorder un sursis. Il écouta son speech d'une oreille, ça causait muscles (pas concerné, suffisait de courir vite), classement (les premiers avaient forcément triché), soins (pas concerné, quoique la blonde en infirmière...), retour au campement, repas et légendes. Mouais, bof... Comment ça c'était fini? Parce qu'à ce rythme, il se retrouverait beaucoup plus tôt que prévu enfermé avec les deux jaunâtres ! Il traîna des pieds jusqu'au feu, piqua un truc à manger et alla se poser à côté de Lilith, Izsa et compagnie. C'était peut-être pas si mal de faire une pause finalement.

A la fin du repas, alors qu'il se faisait hypnotiser par le feu, la légende arriva. Quelque chose sur les loups-garous et il n'avait aucune idée de pourquoi la prof racontait ça. Peut-être pour faire comprendre aux élèves qu'il fallait être gentil avec les lycanthropes? D'un côté, en contrarier un était passible de morsure alors Ebenezer ne s'y aventurerait pas, sauf exception. Il s'arracha de la contemplation des flammes dans le but de zieuter les étoiles mais un tout autre spectacle s'offrit à lui. Un mec encapuchonné (un mangemort?) fit son apparition et alla se vautrer contre les lèvres de Boccini plus ou moins grâce à l'intervention de Delaube. Coup de théâtre final, c'était pas un masqué mais Dey. Il avait toujours su que le concierge avait une ou deux cases en moins. D'ailleurs, ça l'avait arrangé, parce que contrairement à Wells, Dey avait carrément oublié de le coller. Le brun s'étira avant de balancer un ou deux cailloux sur Lizzie.

- On y va?

Et Shake choisit ce moment-là pour passer à côté de lui et trébucher contre une racine invisible. Normal. Après Dey, Shake... La force de gravité devait être plus puissante en Norvège qu'en Angleterre. Il se désintéressa très (trop?) rapidement de la préfète rougissante, se leva à son tour et rejoignit sa tente à son tour. Pas qu'il avait envie de dormir, loin de là. Le sommeil, c'était pour les gens désoccupés. Ils étaient en territoire inconnu, il y avait mille choses plus intéressantes à faire. Il se pencha vers son amie, pour que Delaube ne vienne pas squatter, pour lui proposer une excursion nocturne. Rien de bien extraordinaire en soi.

- Y a de la neige en Norvège donc y a des créatures du froid... Viens, on va chasser le yéti !

Il remit sa cape de voyage, prit sa main de la gloire pour pas bêtement accaparer sa baguette d'un Lumos et quitta la tente sur la pointe des pieds. Boccini et Lilith étaient près du feu mai où étaient les autres trouble-fête? Bonne question... Tant pis pour eux, Bennet et Lestrange n'attendraient pas. Passant comme des sioux derrière les deux couche-tard, ils partirent droit devant, complètement au hasard. Avec un peu de chance, ils croiseraient même un Fenrir à délivrer (si c'était pas déjà fait, le serdaigle n'avait pas tout suivi) et briseraient ses chaînes juste pour faire chier le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 7 Mai 2015 - 1:09


Léger emprunt du LA d'Ebich
A partir du moment où Delabruti les avait rejoint, le cerveau de Bennet, désespéré par le manque d’originalité de son collègue dans les échanges, s’était tout simplement déconnecté. Elle avait vécu une sorte de réalité floutée, comme si elle était encore bourrée, alors que son périple en Roumanie l’avait pourtant remise d’appoint. La blairelle avait vaguement suivi que ça causait autour d’un feu alors que personne ne sortait de marshmallow, pis son estomac aspirant à du sucre à l’état pur, elle s’était absentée... Mentalement, j’entends, car physiquement elle était là. Même si elle réagissait au ralenti. Après, Lilith, Izsa et Lestrange étaient avec Delabruti, partant de là, elle gardait ses distances. Et elle allait pas parler à d’autres gens, c’était un truc à jurer comme un chartier alors que tant de stupidité autour d’elle lui donnait sommeil. Ah, y avait un masqué qui s’était ramené embrasser Bocci. Ça lui plaisait moyennement à la préfète, vu qu’elle aurait bien fait de même, mais que l’étrange énergumène était assez... troublant pour que ce soit de mauvaise augure des fréquentations buccales de l’enseignante. Ah, pire encore, c’était pas un mec échappé d’asile, c’était Dey. *Wah, ça c’est crade.* Il avait une haleine de chacal au naturel, mais en plus, elle était sûre qu’avant son entrée dans le labyrinthe, il avait gerbé. Bref. Ranafoutre du concierge.

Les pensées de Bennet dérivèrent, guidées par son schizophrénique neurone unique, jusqu’à un nouveau rappel à la réalité. Azy c’était qui l’imbécile qui lui jetait des cailloux ? Même un premier année se serait pas risqué à un truc si con avec elle. Ah. Lestrange. Forcément. Bon, tant que c’était pour fuir la populace, elle était là. Oh, il s’était arrêté pour Shake. C’était pas elle qui allait l’attendre. La sorcière fila avant de se prendre le bec avec un abruti. Mais arrivée à la tente, elle capta qu’elle allait devoir la partager avec Delab... Ok y avait urgence. Elle barricada son sac de couchage d’un #Inanimatus Apparitus Cloison et se lova dos à la séparation, un grimoire entre les doigts. Non, elle ne révisait pas ses ASPIC, pas d’inquiétude, elle n’est pas malade. Bon ok c’est pas vous qui allez en avoir pour elle t’façon, et tant mieux pour vous, elle pourrait mal le prendre autrement. Pis une voix, apparemment décidée à obtenir son attention ce jour là, s’éleva une fois supplémentaire :
- Y a de la neige en Norvège donc y a des créatures du froid... Viens, on va chasser le yéti !

Du troll à poil blanc. Ça se mange ? Sans doute pas, mais t’façon, la dernière fois qu’ils avaient voulu tester un truc sur les feux follets, ils avaient rencontré Lilith et Izsa, alors qu’avaient-il à craindre ? Z’étaient une équipe de gagnants.
- Bah qu’est-ce que t’attends, on y va ?

Cape sur les épaules, écharpe au cou, baguette à la main, ils partirent donc. Pour se retrouver dans un froid et paisible voyage. Rien de neuf en vue. Quelques mammifères taillés en pièce. De la broussaille. Un hibou fuyant sur leur passage en poussant des hululements affolés. Le silence. Assez étrange, de marcher en silence avec Lestrange, d'ordinaire z'étaient moins calmes. La fatigue peut-être ? Que l'idée qu'ils se comprenaient au-delà des mots toussa, on y était pas encore. Un long manteau blanc qu’ils s’éclataient à souiller de leurs pieds, mais à part ça, rien de rien. C'était d'un ennui... En plus, Lestrange voulait pas lui prêter sa main de Gloire pour les rondes. Pour de bon, ils allaient rien tirer de leur épopée ? Alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer, un ruissellement d’écailles attira leur attention. Rien que ça. On aurait dit un Magyar à Pointes avec ses plaques de jais, mais en Norvège, c’devait pas être ça. Pour l’instant, il dormait, mais difficile de juger de combien de temps cela durerait... assez pour lui chiper un ou deux oeufs ? Un petit #Conjonctivis pouvait toujours servir, mais ne pas en avoir besoin serait autrement plus plaisant... Bennet hésitait. Prévenir c'est guérir, ou vivons heureux vivons cachés ? Elle aurait bien pris un oeuf pour le coup, c'était cher à la BAMN mais c'était bien l'animal de compagnie qui lui plairait. Un dragon quoi... Voilà qui occuperait ses journées plus sûrement que des cours, services et rondes ! Voilà une vraie perspective pour le post-Poudlard, gérer un dragon en ville ! C'était vraiment cool comme plan. Mais l'en faudrait deux, Lestrange l'aiderait jamais sinon.
- On s'y prend comment ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 7 Mai 2015 - 13:11


Vraiment désolée pour le retard.

Boccini ne tarda pas à les accueillir. Elle félicita leur groupe, ce qui décrocha un sourire fatigué mais sincère chez la jeune fille. Elle savait bien qu'ils étaient les plus forts !

Son repas fut plus que copieux, toutes ses aventures lui avaient donné faim. Izsa ne parla pas énormément, et lorsque l'enseignante se mit à leur conter son histoire de loup-garou, elle se mit a comater. Tous ses muscles souffraient le martyr, si bien qu'elle n'attendait qu'une chose : pouvoir rejoindre son lit. Surtout qu'ils étaient vraiment bien installés, et alors qu'elle pensait justement à la douceur de son matelas, elle s'endormit. Elle rata donc l'intervention de Dey, et la démonstration de pouvoir de Morgan. Non pas que cela change grand chose à sa vie, mais cela aurait pu être amusant à voir...

Ses yeux se rouvrir plusieurs longues minutes plus tard, alors que les autres élèves se levaient pour rejoindre leur tente. Excellente idée, je devrais en faire de même ! Mais alors qu'ils s'approchaient de leur campement, Lilith les interpella :

- On va chercher les trois abrutis d'à coté pour chahuter une peu?

Izsa grogna. Non, elle n'avait pas envie de faire cela. Son amie n'entendait-elle pas l'appel de la couette ? Comment pouvait-elle avoir la force de faire quoi que ce soit après leur journée exténuante ? Ne cherchant pas plus d'explication, la Serpentard s'allongea dans son lit. Il ne lui fallu pas plus de trente seconde pour s'endormir, si profondément que même les hurlement de Fenrir n'auraient pas pu la réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Megan K. Hayajân, Sam 9 Mai 2015 - 18:49



-Cours 6-




____________________


En fait, c'était super facile d'épuiser ses élèves ! Un labyrinthe, des acromentules, un troll, un dragon, deux trois esprits frappeurs, de jolies plantes avides de chair humaine et le tour était joué ! Crevés ? Tous ! Bon, il y avait quand même Lilith Bee, qui, assise à côté de moi, semblait relativement mal au point. En tant que professeur-poule, je voulais comprendre ce qui arrivait à la jeune fille. C'est dingue comme ces élèves étaient comme mes gosses. Sauf que j'avais jamais eu à changer leurs couches. Ptet pour ça que le lien était moins fort.

- Boh... J'ai souvent du mal à dormir. Des cauchemars, des idées noires... J'avais espéré que mes coloc' auraient pu m'aider à ne pas m'ennuyer, mais ils se sont écroulés comme s'ils avaient ingéré la goutte de mort vivante!  

Je ricanais doucement : " Je suis sure qu'ils ronflent déjà, tes fauteurs-de troubles ! "

Je lui souriais. Je ne la connaissais pas vraiment, je n'avais jamais eu d'entretien particulier avec elle. Cependant comme tous ses congénères elle avait le droit à mon attention, surtout qu'une adolescente, quand ça dormait pas et qu'c'était couché dans la neige, c'était pas bon signe, mais genre pas du tout. Elle semblait avoir vu que je n'avais pas une forme de croup non plus, car elle me demanda pourquoi je ne dormais pas.

" Tout est prêt, je préfère rester respirer dehors. Réfléchir, m’aérer, tout ça... "

J'entendis un petit crac derrière moi, et un sourire majestueux orna alors mon visage. Je me tournais lentement vers Bee, posais une main sur son genoux.

"Allez, miss. Courage. Si t'as b'soin de parler hésite pas. J'suis ptet pas un ange mais j'suis une oreille attentive. Là par contre, j'ai deux abrutis qui quittent le camps, c'est bientôt l'heure de se lever.... J'vais aller les chercher.

Je me relevais, déposer un baiser léger sur son front en geste d'encouragement, récupérais ma baguette, et, resserrant ma cape autour de moi, m'enfonçais dans la toundra glacée. Je ne savais pas encore qui étaient les deux fraudeurs que j'avais entendu filer mais j'allais les ramener par la peau du cou ! J'avais pourtant été claire, me semblait-il, quant aux activités nocturnes ! Je ne pouvais pas les surveiller, s'ils restaient loin.

Je m'enfonçais dans la nuit, qui bientôt ferait place aux jours, suivant les traces de pieds des chenapans. Je finis, après de longues minutes de marche, par les apercevoir. Lizzie et Ebenezer. J'avais envie de dire que ça ne m'étonnais même pas. Je contournais la clairière dans laquelle ils se trouvaient pour arriver par derrière et leur attraper à chacun une oreille.

"Je vous dérange, peut-être ? Allez, on rentre, et l'premier qui bronche je l'enterre. Faut pas qu'on loupe le portoloin. "

Le chemin du retour me sembla beaucoup plus bref que l'aller. Je suivais nos traces de pas, et poussais les deux étudiants devant moi, les doigts crochetés sur leur oreille. Le camps se dessinais et l'aube se levait. Je lâchais les deux garnements prêt du feu, et, récupérant dans le coffre une casserole en cuivre et une cuillère, j'entrepris de éveiller tout le monde. je tapais de la cuillère sur le cuivre, ça faisait beaucoup de bruit, c'était plutôt amusant.

Debouuuuuut !Faut qu'dans une demi-heure vos tentes soient pliées, et que vous attendiez au camps, portoloin. Et heu... Bennet ? Si vous vomissez, je m'assurerais personnellement que vous n'ayez plus rien dans l'estomac.

Sur ce, j'allais les attendre, tous.
Quand ils furent tous là, que nous prîmes tous en main le vieux réveil moldu... Nous disparûmes... Pour réapparaître au milieu d'un champs trempé de rosée, et où la brume était si épaisse que je distinguais à peine les visages de mes étudiants.

___________________________

Bonsoir ! Vous avez une semaine pour vous réveiller, ranger vos tentes; et débarquer dans le nouveau pays ! Je veux que vous postiez tous ! Smile
Bonne soirée et MP si problème.
(Théodore j'ai bien reçu le tiens, si tu ne penses pas pouvoir poster à temps, skype moi. )


Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Laurae Syverell, Sam 9 Mai 2015 - 22:53


Laurae courait... Main dans la main avec Aurore. Dans la fraîche neige du matin, elles se taquinaient et se bousculaient comme des gamines pour se réchauffer comme un vieux couple, et ça regard de plus belle. La jeune irlandaise avec un vélo, pédalait dans la neige... ça avait l'air si simple. Aurore, la Lionne était à l’arrière et riait aux éclats. Tonnerre... Aurore avait disparu. Il y avait la marque des ténèbres au dessus de la neige... Autre flash, Carmin, tiré de l'eau par deux adultes trempés. Son corps blafard sur la plage de galet, ses vêtements déchirés car il avait suffoqué sous l'eau glacé de la mer du Nord... Les lèvres bleus, les yeux ouvert vers un autre monde, inconnu aux yeux des mortels... Nouveau Flash... Quelqu'un d'autre... Flora... Un mangemort, une fumée noire... Un éclair vert... Un cri... Nouveau tonnerre...

BONG BONG BONG

Emmitouflé devant la tente, la Syverell avait dormi assisse, comme il lui arrivait souvent... Le feu qu'elle avait fait fumait. Sa couverture était blanche comme la neige. Elle rabat la couverture sur sa tête.. Ses oreilles sensibles faisait résonner l'affreux bruit dans sa tête... "C'qui l'cou*llon qui fait ce bord*l !" Elle leva un peu les yeux vers le bruit.. C'était Boccini qui s'amusait comme une gamine avec une poêle et une sorte de louche... "Feicfid mé a mharu di... C'te prof un jour j'vais la tuer... Calme toi c'bon... elle est comme ça, un peu folle... J'suis sûre elle aime nous em*rder mentalement... Prend ça comme un exercice et fait pas ch*er...". La jeune Blairelle soupira sa joute mentale s'était soldé par un échec. Elle se releva creusa dans le sol jusqu’à la glace fit sortir un jet d'eau de sa baguette et se passa un coup d'eau sur le visage et dans le coup. Cette nuit avait été torride, et pas dans le bon sens. Une fois l'eau glacé passée sur le visage, elle secoua sa tête comme pour refouler les images qui lui revenaient en tête. C'est bon, deux trois coups de respirations bien profonds et elle s'était calmée... Après quelques minutes, c'était une Laurae propre changée et calmée qui était devant ses deux camarade de tentes. 

- Prêt? Allons y!

Trois coups de baguette magique et la tente fut pliée par les trois comparses. Laurae nettoya l'endroit et glissa la sphère de feu qu'elle avait créer dans son sac extensible. Encore quelques minutes plus tard et ils attendaient tous devant l'enseignante au visage angélique, avant de prendre le portoloin. Nouvelle sensation bizarre... "Il y a des jours comme ça ou tout arrive d'un coup..." Et c'était peu dire. A peine Laurae fut propulsé par le portoloin au signal de Boccini qu'elle atterrit sur le côté, faisant près de trois mètres en glissade sur le sol.

- Hey...M*rde!!! "de Cacamas subordonné à la bêtise de l'être humain engagée en champignon!"

Elle se releva tant bien que de mal. Ce pays était un sacré brouillard.. Elle tourna autour d'elle et talonna son avant bras... Sa baguette ! "Nan mais c'est pas vraiiii !!!". L'irlandaise se jeta par terre recherchant son précieux bout de bois. "Allez... brille Lumos... je sais pas moi, Spero Patronum !" Après quelques minutes, elle se releva avec sa baguette en main, qui était située à quelques centimètres de sa chaussure gauche. Soulagée, elle rejoignit les autres. Ils avaient tous des têtes cadavériques dans le brouillard.  

- Et ça ne fait que commencer...

Elle avait murmurer ces derniers mots avec un sourire moqueur. Toujours ce moquer de soi même, c'était le maître mot. En tout cas, elle avait hâte que la prochaine étape commence, ça lui éviterait encore de se faire remarquer. 
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Théodore Winderfelt, Dim 10 Mai 2015 - 0:19


Une fois sous sa tente, Théodore grimaçait légèrement en observant sa main alors qu'il était assis sur son sac de couchage. Quelle horrible cicatrice. Comme si ça ne suffisait pas, il ressentait encore une vive douleur au creux de sa main, c'était normal ça ? Les sortilèges auraient du tout arranger. Une bonne nuit de sommeil et ça irait mieux. Enfin, bonne nuit, c'était vite dit. Comment bien dormir dans un endroit pareil ? Il voulait son lit, ses oreillers moelleux et son chat. Décidément, l'aventure n'était pas du tout au goût de l'adolescent. Pourquoi s'était-il inscrit bordel ? Un bruit attira son attention : Clémence venait d'entrer elle aussi sous la tente. Il de désintéressa bien vite d'elle pour se concentrer sur sa main défigurée. «  Ça va ta main ou tu as besoin d'autres soins ?  - Ça va. » Ouais, 'fin c'était surtout histoire de ne pas lui répondre quelque chose de trop sarcastique. Il n'avait franchement pas envie de se prendre la tête là maintenant tout de suite. Il se leva pour retirer son pull, il avait transpiré et ne supportait pas de se sentir sale. Il déboutonna également sa chemise, dos à la pouffy, et grimaça légèrement lorsque le froid lui mordit la peau. Purée de pays de Mer**. Il s'en débarrassa rapidement pour pouvoir enfiler un tee shirt et un autre pull. Il avait rétréci toute sa garde robe presque pour l'emmener avec lui, il avait donc de quoi faire niveau vêtement.

Boccini
passa d'ailleurs à son tour pour demander si tout allait bien. « Génial. Merci. » avait-il marmonné sans prendre la peine de la regarder, trop occupé à se changer. Elle alluma un feu au milieu de leur tente afin qu'ils ne meurent pas de froid et repartie presque immédiatement. C'était leur du dîner, mais le serpentard n'avait pas faim. Il voulait dormir le plus longtemps possible. Jusqu'à pouvoir rentré à Poudlard de préférence. Bref. Il s'installa sur le sac de couchage et tenta de trouver le sommeil malgré les flots de paroles incessants venant de l'extérieur.

Un bruit strident réveilla le brun en sursaut. Purée c'était quoi ça ? Regardant autour de lui, il se rendit compte avec désespoir qu'il était toujours dans la même tente, dans le même pays, avec le même cours bordélique qui allait lui coûter la vie.
« Debouuuuuut ! Faut qu'dans une demi-heure vos tentes soient pliées, et que vous attendiez au camps, portoloin. » Mais bien sûr. Heureusement que le jeune homme était matinal. Il se leva, non sans un petit pincement au cœur de quitter son lit improvisé, et entrepris de ranger ses affaires pendant que ses deux camarades se levaient également. Une fois dehors, il poussa un soupir agacé devant le froid toujours aussi violent, et attendit que Clémence et Leister sortent également pour ranger la tente.

La tente rangée, il rejoignit les autres pour s'agripper au portoloin. Tourbillooooooon. Il avait faillis lâché sa baguette, Mer**. Non, c'est bon, il la sentait toujours accroché à sa main blessée. Cependant, lorsqu'il fallut lâcher l'ancre, Théodore se prit le sol humide de plein fouet.
« C'est quoi ce bordel encore.. » Il venait de marmonner ces mots en français tout en se relevant péniblement. On n'y voyait que dalle, et ça sentait l'humidité. Par réflexe, il se rapprocha des voix des autres élèves pour ne pas resté trop éloigné du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Morgan Delaube, Mar 12 Mai 2015 - 15:00


Morgan ne tarda pas à aller se coucher. Il était crevé de chez crevé, entre les esprits-frappeurs, les accromentules, Lizzie qui tente de le tuer et le portoloin, y'avait de quoi être fatigué. Il retourna dans sa tente, laissant ses deux acolytes dehors. Il s'écroula avec la grâce d'une baleine s'échouant sur la plage et ne tarda pas à s'endormir, encore tout habillé.

Le Blaireau ne fit pas de rêve cette nuit, où il ne s'en souvint pas au réveil. Enfin, si on pouvait appeler ça un réveil, c'était plutôt le concert d'un orchestre symphonique désaccordé. "Bang bang bang". Poussant un juron, le Jaune et Noir se releva et remarqua que Bennet et Lestrange n'était pas là. Il rangea néanmoins rapidement ses affaires et lorsque Lizzie et Eb' l'eurent fait aussi, ils démontèrent la tente. Le français se rendit jusqu'au vieux réveil et l’agrippa comme les autres. Il était maintenant l'heure, et lorsque c'est l'heure, c'est l'heure, puis tu meurs... (#bonnechancepourretrouverlaréférence).

La, maintenant habituelle, sensation de transplanage se fit sentir. Le Préfet tenait fermement son sac pour ne pas l'échapper, et lorsque l'ordre en fut donner, il lâcha le réveil avant d'être projeté dans un coin. Il atterrit dans un coin d'herbe trempée. Lâchant un rictus dégoûté, il se releva en vitesse, ne voyant pas grand chose à cause du brouillard. Il s lança rapidement un #Consectetuer Dryer suivit d'un #Impervius sur ses bottes. Bon, il ne voyait pas grand chose et se remémora le dernier cours de Boccini pour trouver une solution. Il informula un #Occulo cati . Le né-moldu repéra rapidement les autres et les rejoignit en vitesse. Il entendit Théodore murmurer en français sur son passage. "Tiens, Winderfelt est français ?" pensa le Poufsouffle en haussant un sourcil. Le benjamin Delaube alla se poster devant la Prof sans rien dire, attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Ashton Parker, Mer 13 Mai 2015 - 19:32


LA de Lizzie

Ils étaient enfin sortis de ce p*tain de labyrinthe ! Non pas qu'Ashton avait quelque chose en particulier contre les labyrinthes, juste que celui là commençait à lui taper un peu sur le système. Non mais parce que, avec toutes les bestioles reloues qui vivaient dedans y avait mieux pour passer ses vacances. Donc il était, tout comme les autres, bien content d'être dehors. Lilith se prit une gamelle mémorable et Izsa ne manqua pas de la charrier aussi bien qu'aurait pu le faire Ashton. Apparemment leur groupe était en tête (la classe !) mais ils furent malheureusement aussitôt rejoins par les autres groupes.

Tout le monde retourna à sa tente, et la préfète apporta aux membres de son groupe de quoi se sustenter. Puis, tout le monde se retrouva autour du feu pour que Boccini leur raconte une histoire de loup-garou. Sauf que vu que le sang-mêlé était genre super crevé, il n'écouta absolument pas ce qu'elle disait et préféra comater en mangeant. Le seul moment un peu intéressant fut lorsque Dey, déguisé en détraqueur low cost, sauta sur la professeur pour l'embrasser et se fit stupéfixer par erreur par Morgan.

Lilith proposa de foutre un peu le bazar, mais le Gryffondor n'avait pour une fois pas du tout envie puisqu'il tombait de sommeil. Au sens propre du terme, lorsqu'il arriva dans la tente il s'écroula juste sur son lit et s'endormit directement. Il eut l'impression qu'Izsa faisait de même. C'est alors qu'un bruit particulièrement déplaisant se fit entendre partout dans le camp, un genre de bruit de casserole. Mais qui était le c*n qui avait décidé de faire des percussions au milieu de la nuit ?! Sauf que c'était pas le milieu de la nuit mais bel et bien le matin.

- Debouuuuuut ! Faut qu'dans une demi-heure vos tentes soient pliées, et que vous attendiez au camps, portoloin. Et heu... Bennet ? Si vous vomissez, je m'assurerais personnellement que vous n'ayez plus rien dans l'estomac.

Ashton se leva péniblement et commença à ranger ses affaires une fois qu'il fut prêt. C'est alors que, mettant la main dans la poche de son sweater, il s'aperçut qu'il s'y trouvait deux kiwicots. Eh ben ça pour être une surprise s'en était une ! Le sang-mêlé avait complètement oublié qu'ils étaient là ceux-là. Du coup ce serait trop bête de les gacher, d'autant plus qu'ils avaient apparemment résisté au Portoloin, c'était des kiwicots badass ça ! Sortant donc de sa tente, Parker chercha du regard qui se trouvait aux alentours, et la seule personne bien se trouva être Lizzie.

- Hey Liz' ! Ashton baissa alors la voix. Ca te dirait un petit dej' un peu spécial ? Du genre avec un peu de kiwicot histoire de se mettre bien pour commencer la journée ?

Il savait d'avance la réponse qu'il aurait de la part de la Poufsouffle et celle-ci accepta d'ailleurs directement. Prendre du kiwicot, Ashton avait déjà fait. Aller en cours, Ashton avait déjà fait. Faire les deux en même temps ? Jamais, ce serait une première ! Les deux fauteurs de troubles allèrent donc se cacher derrière une tente pas encore démontée et croquèrent dans le fruit hallucinogène. Au début il ne se passa rien, sans doute le temps que ça monte au cerveau. Et puis après l'atomsphère autour d'eux changea, devenant beaucoup plus apaisante. Le Gryffondor avait l'impression d'être sur un petit nuage, le genre qu'on voit dans les dessins animés et qui ressemble à de la barbe à papa.

Il se rendit donc, tout joyeux et sautillant en disant bonjour aux papillons imaginaires, vers le vieux réveil qui leur servirait de portoloin. Une fois que tous les élèves furent réunis, ils disparurent et atterrirent un peu durement sur le sol. Ashton n'avait pas pu s'empêcher de lâcher un Ooooh d'admiration durant leur court "vol". Les autres devaient le prendre pour un demeuré complet, à part Lizzie qui comprenait ce qu'il ressentait. Le kiwicot c'était un peu un voyage chez les bisounours. Ils se trouvaient dans un champ et il y avait une brume épaisse tout autour d'eux. Le Gryffondor essaya d'éclater des bulles que lui seul voyait en attendant que Valentina leur explique ce qu'ils faisaient ici.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Célya L. Shake, Jeu 14 Mai 2015 - 18:18


Vêtue d'une triple couche de vêtements, Célya passa une nuit relativement bonne. Son sac de couchage était assez confortable et il régnait une certaine chaleur dans la tête, grâce au petit feu de Laurae. La blondinette ne rêva pas durant la nuit, ou du moins elle ne se souvenait pas. Le réveil quelque peu brutal de Boccini la fit perdre ses repères durant plusieurs secondes. Embrouillée par la brume qui envahissait encore son esprit, la Préfète resta quelques instants allongées, les yeux fixés sur la toile de la tente qui la protégeait du froid et des intempéries. Le froid. La Norvège. Le voyage scolaire. Tout lui revenait à présent. Poussant un soupir et gémissant de ses membres engourdis, Célya se redressa dans son cocon et frissonna.

Une demi-heure pour se préparer à partir et ranger les différentes affaires, c'était assez court. Mais ils avaient un timing à respecter : les portoloins n'attendaient pas. S'étirant rapidement pour délier ses muscles, la jeune fille commença par se changer et mettre une tenue un peu plus confortable que sa tripe couche. Puisqu'ils changeraient d'environnement, du moins Célya le supposait, elle enfila un jean simple et noir, des chaussettes et des baskets. Ses grosses bottes et ses chaussettes en laine furent rangées dans son bagage, de même que ses pulls épais. A la place, elle se vêtit d'un sweet-shirt rose à capuche. Celle-ci fut rapidement rabattue sur sa tête. Ensuite la jeune fille replia son sac de couchage, le fixa à son bagage et se prépara à terminer le rangement avec l'aide de ses deux comparses.

Dehors, l'air était glacial. Il était encore relativement tôt, le soleil se levant à peine. Il n'avait pas neigé, car le niveau était le même que la veille. Mais il avait gelé. Les pas de la blondinette crissait dans l'épaisse couche autour de la tente. Frissonnant malgré ses basket et ses chaussettes, Célya aida rapidement à démonter la tente, puis se dirigea vers le centre du camp, où Boccini attendait déjà. Croisant les bras sur son ventre, son bagage enfilé à son épaule, la jeune fille attendait elle aussi, avec grande impatience. Elle avait froid et hâte de quitter cet endroit.

Lorsque l'heure fut venue, tous les élèves étaient heureusement prêts, tous autour d'un vieux réveil. Au signal, ils le touchèrent et la sensation de tourbillon qui accompagnait le déplacement par Portoloin prit Célya au ventre. La blondinette eut l'impression qu'un crochet lui tirait le nombril, très désagréable sensation. Mais elle fut de courte durée car l'instant d'après, la Préfète se retrouva allongée au milieu de ce qui semblait être de la végétation. Elle se releva et fut surprise par le paysage qui s'offrait à elle : du brouillard ! L'environnement paraissait être un pré, ou un champ, un truc du style. En tout cas, il faisait humide car la rosée fraîche du matin s'accrochait à présent aux vêtements de Célya. Celle-ci se frotta et tenta de rester dans le groupe.

Elle se rapprocha d'un élève quelconque parmi le brouillard (Ebly), lui effleura la main sans le faire exprès, et retrouva Laurae. Les consignes pour les prochains événements n'allaient pas tarder à être dévoilés. La blondinette se demanda ce que Boccini leur avait réservé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 11

 Cours 6 ~> Voyage Scolaire

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.