AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie
Page 7 sur 7
Besoin d'un infirmier
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard

Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Elhiya Ellis, Mer 27 Fév 2019 - 21:57


Sorry so late..



Les mots volaient, s’envolaient, virevoltaient entre elle et lui, entre eux, ce qui en restait, sans savoir ce qu’il y’avait eu vraiment. Un enfant au bout de ses doigts dont elle mourrait d’envie de revoir le sourire. Le vrai pas. Pas les esquisses, pas le far sur les paupières ou le rimmel d’artiste. Juste ce fragment de lumière croisé une fois, deux fois, trois fois, elle ne savait plus combien de fois, tant une mer de far rougeoyant semblait les séparer aujourd’hui.

Les lèvres se pinçaient. Un petit croc s’enfonçait dans la chair molle d’une lèvre inférieure, en réprobation invisible à cette envie de le prendre dans les bras, le sentir vivant, vibrant, mué d’une chaleur que les inferi ne connaissaient pas. Mais il n’était pas là pour ça. Pas de choix laissé, pas de possibilité entrevue dans le visage de porcelaine dénué de moindre expression. L’aspect polaire d’un diamant d’étoile… Celle dont la froideur imposait l’observation muette et contrite, frigorifiant les sens, les pensées et les doigts… Elle ne voulait pas ça pour lui, ni avant, ni maintenant, quand bien même il lui rappelait qu’il n’était pas question de lui mais d’une elle

Mirettes fuyantes, dansantes sur un fil d’équilibriste à la recherche d’une toile où se raccrocher, un petit parapluie pour savoir comment marcher, sans filet de sécurité. Mais elle ne savait pas faire. L’instinct contraire au devoir professionnel, luttait du débordement d’affection contrit derrière le barrage des explications. Faire semblant, fermer les yeux, prétendre n’être que l’infirmière, prendre des notes, jouer les soigneurs au code d’éthique impeccable, n’avait rien à voir avec ce qu’elle était…

L’égoïsme n’aimait pas le merci, trop loin, si loin qu’il semblait se faner à la commissure de ses lèvres, laissant un arrière-gout étrange d’un passé qui réclamait à redevenir présent. Un caprice d’enfant, qu’elle n’était supposément plus, vêtue d’un uniforme de grande. Costume simple qu’elle aurait voulu pouvoir abandonner avant qu’il ne lui en face une seconde paix cousue de mot suppliant le professionnalisme. Une aide psychologique, pour sa sœur, plus jeune... rôle à endosser... car la paye le proposait, mais surtout car sous les rétines pétillaient toujours des arc-en-ciel d’oubli grace à cet enfant..

– Je vois… Si tu penses que cela peut lui faire du bien, il n’y a pas de souci…

Le sourire était doux, la main hésitait à capturer la sienne en paroles silencieuses hurlant qu’elle ferait de son mieux. Le geste contrit nourrissait une condition non négociable. Une clause qui ne la rangeait pas uniquement derrière les vitres d’une salle trop grande, trop aseptisé que la lueur des étoiles en semblait souillée en perforant les vitraux.

- … mais, toi, dans ce cas, il va falloir me dire réellement comment ça va..

Pas question de Notes scolaire, de victoire au Quidditch, d’histoire de torchons de bar, ou même de Quequette capable de griffer les gens. Non, les réponses données à tout le monde ne l’intéressaient pas. Elle avait gardé à son encontre le regard d’une nuit déchirée sous la menace d’une chute, d’une peur zébrant les veines, d’une mère aux vagues d’étoiles qu’elle voulait voir scintiller pour le bercer hors de l’indifférence et de la nuit infinie… Affliction affectueuse collant à la peau.

Un nouvel étirement de lèvre attendrit, perlé d’inquiétude que trop visible, une mèche blonde retrouvait place derrière l’oreille quand la baguette appelait bloc, stylo et lunettes pour écrire rapidement.

-…il me faudra son nom, que je puisse lui envoyer un hibou..

Conflit palpable entre ce qu’elle devait faire, dire, répondre, et l’instinct toujours protecteur qui voulait se pencher en premier lieu sur le faiseur de requête, nourrissant bien plus de préoccupation que la demoiselle à accueillir au prochain lever de jour. Egoïsme primaire qui ne changeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 6 Mar 2019 - 18:37


UNINTENDED
— PV. ELHIYA.

L'Acceptation des autres pour soi, a toujours quelque chose de jouissif. Un côté intense et satisfaisant à la fois. L'Autre cédant à tous ses caprices. Aucune honte à avoir de son côté, c'est un roi. Un roi lunaire. Pensées funambules, qui fuient comme la peste. Cette même peste dont on parlait plus tôt avec Noël. Noël, depuis quand es-tu sincère ? - esprit des ténèbres, esprit des tourments maladifs - exhaustifs. La fête de trop. L'excès, le mauvais excès cette fois.

Il peut compter sur la jeune infirmière. Il le sait. Il l'a toujours su. Elle fait partie du cercle intime ; privé ; étroit et fermement emprisonné dans son âme maligne. Très peu de personnes y prennent place, comme dans un cinéma cinq étoiles - les sièges rembourrés sont rouges, l'alcool gratuit et les rideaux ne tombent pas. Balcon en or réservé.

Le ton est plus doucereux cette fois, peut-être moins grave mais aucunement simulé. C'est étrange, pour lui comme pour elle, d'être si sérieux. L'habitude des couleurs saturées, des décors abstraits et des parfums paradisiaques et artificiels. « Elle s'appelle Elhëna. Je t'en suis reconnaissant. » Une vérité mêlée de tendresse et de rigidité. Une rigidité dû à l'inconvenance. L'inconvenance d'être redevable. Préfère-t-il déjouer les gens et s'amuser avec leur cœur comme un enfant malaxant sa pâte à modeler dans le bac à sable, plutôt que de devoir rendre un service à quelqu'un. Il en a déjà trop fait les frais par le passé, il s'en est débarrassé. Et son ego devient capricieux.

— Bizarrement... ça va. Oui, et ce, sans mentir. Le plus inexplicable et le plus terrible dans tout ça, c'est que  pour lui : tout va bien. Las d'avoir été si tourmenté depuis des années - il semble s'être forgé une volonté supérieure. Une volonté qui laisse l'indifférence ravager ses organes. À l'époque, il aurait tout donné pour que tout redevienne comme avant. Aujourd'hui, cela ne lui faisait plus rien. « Je ne vais pas t'embêter plus longtemps, tu as probablement du travail qui t'attend ailleurs. » Regard juste et honnête. Le ton serein et la main calme qui se pose sur la sienne.

— C'est comme s'il était en train
d'évacuer son fardeau sur quelqu'un d'autre.




Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Mer 3 Avr 2019 - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Elhiya Ellis, Mer 27 Mar 2019 - 10:53


Un prénom, qu’elle gardait précieusement en tête. Un simple patronyme que d’un saut de mèche blonde elle promettait silencieusement de suivre. Pour lui. En tout honnêteté, elle n’avait pris de ce pote que guère plus de conscience professionnelle, et n’arrivait toujours pas à se sentir concernée par les maux de chacun. La plupart des autruis lui étaient indifférents, encore maintenant. Les gestes avaient appris à prodiguer soulagement et apaisement, en des gestes automatiques, pré-machés, enveloppés d’un parfum d’incomplétude qui planait. Un sentiment qui fuyait, de temps à autre, quand l’intérêt s’éveillait sur un bout de son monde quémandant assistance. L’impression, hautement futile, de pouvoir enfin se racheter pour les hésitations responsables de ses tourments encore vibrants. Mensonge éhonté, affabulation sentimentale composant les instants comme celui-ci, au regard fuyant à cette reconnaissance énoncée. Elle n’en voulait pas, ce n’était pas ce qui colorait le ciel, encore moins ce qui murait les étoiles sur une mer électrique. Mais à défaut, le soupir léger, le sourire en coin faiblard, acceptaient avec trop de douceur pour feindre l’indolence. « C’est normal.. » Car il n’était un Autrui… Mais un de ces enfants qu’elle écoutait avec attention maternelle dévouée.

La distance semblait se creuser, un mur s’ériger derrière un simple « ca va », comme s’il était compliqué de discuter sans chimère, sans poison et confettis de couleur aux rétines. Pourtant, elle n’avait pas osé insister, pas oser s’inquiéter ouvertement, pas oser réclamer à voir la vérité, se contentant de caresser du regard une mèche polaire aux reflets stellaires. Il avait changé, semblait moins tourmenté, plus… moins…. Elle ne savait dire quelles couleurs s’étaient rendues pastels et rendait la chaleur de sa main moins lointaine que ces autres fois. Les lèvres se rehaussaient un peu plus, accompagnant ce futur départ d’un refus trop rapidement dévoilé pour ne pas être sincère. « Non, tu ne m’embête pas. Tu peux rester si tu veux. Si tu as cinq minutes de plus… »A défaut d’une soirée à valser.. Comme avant, insouciamment. «  .. Enfin, si tu as à faire, je ne vais pas te retenir… je m’occuperai de ta sœur ne t’en fais pas… » .. Convenances coulant dans un monde autre fois composé de décors aux caprices d’esprit. L’impression d’inachevé, encore une fois….

Le pouce caché par sa main d’adolescent glissait doucement par-dessus, en murmure silencieux de la supplique tue.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 3 Avr 2019 - 15:06


UNINTENDED
— PV. ELHIYA.

Pourquoi le Temps ravage-t-il tout sur son passage ? Si il y a bien un maux commun à tous les mortels, c'est le temps. Temps charmeur, de ta jeunesse coule l'ivresse. Temps tapageur, qui tambourine aux portes de la maturité. Lïnwe s'en approche dangereusement ; son amie en est déjà trépassée. Trait d'orchestre — coup de caisse-claire — roulement militaire. Temps ridé, tu savoures ta sagesse. Et nous, nous pleurons notre mort. Toi, tu ris et demeures toujours aussi fort que le premier chêne du monde.

Le temps met des barrières là où on n'en veut pas. C'est pourtant si pragmatique. Leurs mains se caressent mutuellement comme si lui ne voulait pas partir, et elle voulait partir avec lui. Sortir de ses murs étranges d'indifférences. L'odeur des médicaments abondent l'air. C'en est presque suffocant et pourtant, elle a su instaurer une atmosphère paisible ici.

— Oui ? cinq minutes paraissent fragiles et faiblardes-au-possible. Mais il est là, reste comme un vieil ange aux côtés de son amie. Comme si elle avait quelque chose à dire, à ajouter, à avouer. Qu'y'a-t-il donc, Elhiya, qui te paraisse si frustrant ?

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Avr 2019 - 17:44


Ce n’était plus aussi fuite, le temps coulait entre les doigts, ne laissant que des grains impossibles à attraper. Impossible à arrêter, à remonter, à remodeler, pourtant toujours présent, flottant entre tes mots absents, se heurtant aux murs trop aseptisé hurlant en silence que ce n’était plus ce pont, plus ces nuits, plus ces mondes colorés qui contourait le lieu. Elle aurait voulu sortir du bureau, faire comme si ce n’était pas le sien. Mais les pieds étaient vissés, engoncés dans le rôle de la responsabilité, dans les devoirs supposément adultes qui devait savoir comment répondre, sans caprice.

- Rien de spécial. Si tu as besoin, je resterais là. Enfin, pas forcément dans ce bureau… Je voulais juste que tu le saches…

Le sourire doux perlait aux lèvres trahissait de la sincérité qui ne nécessitait pas plus de fioriture. Les mots, proposé aux pansements des maux possibles s’il le désirait. Sans artifice, en vérité nue déposée aux bouts de ses doigts. Le reste, comme lui demander s’il s’était senti en danger l’été du camp Auror n’avait plus d’intérêt palpable. Ce n’était qu’une formalité obligatoire qu’on lui avait demandé d’exécuter. Un détail gonflé de futilité là où l’administratif pouvait tout simplement être bordé de jolis mot couchés à l’encre noire là où le regarder passer la porte semblait faire crisser que plus le mur de distance qui s’érigeait. Alors le pouce gardait le contact égoïstement, dans un dernier battement de cœur d’enfance qui attendait juste à être achevé.

Si devenir grand c'était ça elle n'aimait pas.
Si devenir mère plus tard c'était ça, elle ne voulait pas.
Regarder le temps mouvoir le monde ne plaisait pas.
Ni avant ni maintenant

Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 17 Avr 2019 - 0:43


UNINTENDED
— PV. ELHIYA.

Il restait debout, là, à attendre le verdict. Comme un mauvais pressentiment, les jambes se flagellent solitairement - les muscles de vin, pourrissent avec le temps. Vieilles vignes ! Vieilles vignes de la bicoque abandonnée. Perte de goût. Perte des âges. Des arômes et des présages. — Son amie a l'air inconsolable, comme si la tristesse et l'ennui l'assaillaient de toute part sans qu'il puisse rien faire parce que telle est la vie.

Quelle chienne de vie ! - tout les sépare, et pourtant ils resteront amis, à jamais. Gravés là, dans leur cœur et sous le front de granit. Lïnwe la sert dans ses bras, ne pouvant s'empêcher de respecter les codes moraux. Que faire d'un tas d'ordures inutiles ? Déchets de la société corrompue. « Merci, Elhiya. Merci pour ma sœur. » Et merci pour lui. De veiller sur lui comme une mère le ferait. Comme sa mère l'aurait dû faire.

Merci.
À toi, Elhiya
heureuse créature des
temps galvanisés par les paradis artificiels.



FIN DU RP
MERCI (:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Besoin d'un infirmier  - Page 7 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 7

 Besoin d'un infirmier

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.