AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 5
Cours n°1
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°1

Message par : Altaïr Debrooks, Lun 27 Avr 2015, 17:16


Durant ce débat, Altaïr avait haussé les sourcils à de nombreuses reprises. Visiblement, certains ne savaient pas mesurer l'ampleur de leurs paroles, et le Serdaigle était ravi que leur professeur les remette à leur juste place. Les commentaires d'Andy l'avaient d'autant plus interpellé. Vermines ? Il y allait un peu fort, trop fort. Il n'avait osé cependant intervenir, puisque sa préfète de maison notamment en avait déjà pris l'initiative. Néanmoins, Altaïr écoutait attentivement les arguments de chacun, et même s'il ne partageait l'avis de certains (Isza par exemple), il devait admettre que leur raisonnement était pertinent.

Le Serdaigle lança un regard agacé à la table d'Allan et Andy lorsque ce-dernier osa répondre au professeur. Pour qui se prenait-il celui-là ?D'ailleurs, son copain en profita pour balancer que les Moldus étaient idiots. Il change d'avis comme de paire de chaussettes, lui ! Décidément, si certaines personnes ne sont pas capables de tenir leur position, il devrait parfois ne pas participer au débat. Le Serdaigle s'apprêtait à lancer une remarque plutôt cinglante, mais Winderfelt ne lui en laissa pas l'occasion. Le débat était clos, et c'était peut-être mieux ainsi. S'il pouvait éviter de perdre des points en s'emportant, ce serait plutôt pas mal.

-J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ?

Les questions étaient intéressantes et alarmaient le cerveau du Serdaigle. Il décida de répondre qu'à une seule de celles-ci pour laisser tout le monde participer, et donner son opinion.

-Je vais répondre à la première question, professeur. Certes, les sorciers peuvent se battre à mains nues, ou avec des armes blanches, mais pourquoi se compliquer la tâche lorsqu'ils possèdent une arme dotée d'une puissance inestimable ? Les sorciers peuvent se servir de l'environnement qui les entoure pour se battre, mais l'utilisation de la magie apparaît comme inévitable ! J'irai pas me battre à mains nues contre un grand gaillard sachant qu'avec mon gabarit mes chances de survie sont maigres, très maigres.

Alerte, le Bleu et Bronze divaguait. Et déraillait aussi au passage. Il fallait qu'il se rattrape, puisque le silence dans la salle témoignait d'une incompréhension générale.

-Bref, les sorciers n'utilisent que la magie lorsqu'ils se battent, en général. Y'a toujours des exceptions.

Il espérait ne pas avoir dit d'âneries, et ne pas soulever de nouvelles indignations de la part de ses camarades. Mais en répondant à une question telle que celle-ci, il ne prenait pas vraiment de risque.
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Aurea Eston, Lun 27 Avr 2015, 20:25


Après avoir donné sa réponse, Aurea écouta les autres élèves donner leurs points de vue. Certains semblaient partager son avis mais elle écouta attentivement les arguments de ceux qui avaient une autre opinion. Elle fut toutefois assez étonnée de voir que quelques élèves dénigraient les moldus au point d’encourager une suprématie  et une domination des sorciers. Cela fit d’ailleurs réagir d’autres élèves ainsi que le professeur qui remit le débat ainsi que les élèves un peu trop limites, en place. Certains propos que tenaient les élèves avaient un peu choqué Aurea, ne se faisant pas à l’idée que quelqu’un puisse vouloir dominer quelqu’un d’autre. Selon elle, les deux mondes étaient tout à fait capables de coexister, et ce, elle en était persuadée, en se connaissant et en s’acceptant. Après une dernière intervention d’un jeune Poufsouffle, le professeur Winderfelt reprit la parole pour avancer dans son cours. Il classa les mots qu’il avait écrit au tableau tout au long du débat et ajouta ensuite.

« J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ? »

Une question spéciale fut posée au Gryffondor  qui avait tenu des propos plutôt sévères envers les moldus et la jeune fille en admira encore plus son professeur. En effet, plutôt que de lui dire s’il était dans le juste ou pas, il lui retournait sa question afin qu’il puisse expliquer réellement ce qu’il entendait sous ses propos.

-Je vais répondre à la première question, professeur. Certes, les sorciers peuvent se battre à mains nues, ou avec des armes blanches, mais pourquoi se compliquer la tâche lorsqu'ils possèdent une arme dotée d'une puissance inestimable ? Les sorciers peuvent se servir de l'environnement qui les entoure pour se battre, mais l'utilisation de la magie apparaît comme inévitable ! J'irai pas me battre à mains nues contre un grand gaillard sachant qu'avec mon gabarit mes chances de survie sont maigres, très maigres. Bref, les sorciers n'utilisent que la magie lorsqu'ils se battent, en général. Y'a toujours des exceptions. »

Le premier élève qui répondit aux nouvelles questions fut un Serdaigle. Aurea trouva sa réponse assez juste et ne vit rien à ajouter – ne s’y connaissant pas trop en combat sorcier. Elle décida donc de répondre à la deuxième question, qui était plus centrée sur les moldus. Elle leva donc la main afin de prendre la parole.

« Concernant la magie, les moldus la connaisse à travers les livres, notamment les romans parlant de mondes magiques et autres créatures fantastiques. Pour eux, cela reste fictif mais le cinéma aide à rendre cela un peu plus réel. » Elle n’était pas sûre que tout le monde sache ce qu’était le cinéma mais elle se doutait qu’ils l’apprendraient bien assez vite dans le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours n°1

Message par : Ashton Parker, Lun 27 Avr 2015, 23:12


Différents élèves réagirent par la suite à la question qu'avait posé le professeur au début du cours. Certains étaient du même avis qu'Ashton, d'autres reprenaient le principe du bisounours "tous égaux". Ceux qui se démarquèrent étaient Izsa, qui annonçait que les moldus étaient supérieurs aux sorciers. Alors là la grosse blague. Toute arme de moldu pouvait être utilisée par un sorcier, ce qui n'était pas le cas en sens inverse. Puis, Andy Potter annonça de manière très extrême que les sorciers étaient supérieurs, allant même jusqu'à qualifier les moldus de vermines. Certes, sur le fond il avait raison, mais il s'exprimait mal et manquait beaucoup de finesse. Ashton se garda bien d'intervenir et regarda plutôt les autres élèves s'indigner, ce qui était plutôt drôle à voir.

Théodore décida alors que le moment était venu pour lui d'intervenir dans le débat. Il résuma ce que tous les élèves avaient dit, entourant des mots-clés au tableau avec différentes couleurs. L'ex-Serpentard leur posa alors de nouvelles questions, auxquelles commencèrent à répondre un Serdaigle ainsi qu'Aurea.

- J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ?

Altaïr avait répondu à la première question et la Poufsouffle à la deuxième. Cependant, le sang-mêlé décida qu'il était pour lui temps d'intervenir pour donner son avis.

- Je vais compléter ce qu'à dit Aurea à propos de la deuxième question. Il ne faut pas oublier qu'une partie de la population moldue connait l'existence de la magie et de notre monde. Ce sont tous les parents de sorciers nés-moldus, ou bien ceux qui se sont marié à des sorciers. On ne peut donc pas dire que les moldus ignorent complètement l'existence de la magie.

Étant lui-même sang-mêlé, il parlait en connaissance de cause de ce point de vue. Il attendit que d'autres élèves se décident à donner leur avis.
Revenir en haut Aller en bas
Julie Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Julie Sullivan, Mar 28 Avr 2015, 21:51


Plutôt choquée par les propos d'Andy, Julie préféra ne rien répondre, pour ne pas envenimer la situation. Jamais elle n'aurait pensé de son ancien copain qu'il aurait pu répondre à un professeur, et encore moins avec des propos pareils. Elle leva les yeux au ciel, et fixa le professeur Winderfelt. D'une démarche nonchalante, il préféra clore le débat, afin de faire avancer de manière intéressante son cours.

"J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ?"

Toutes les questions étaient posées à juste titre. Chacune recelait un sens qu'il fallait capter. Julie formula quelques réponses dans un coin de sa tête, et écouta les premières réponses. Ce fut Altair, un Serdaigle, qui répondit d'abord.

"Je vais répondre à la première question, professeur. Certes, les sorciers peuvent se battre à mains nues, ou avec des armes blanches, mais pourquoi se compliquer la tâche lorsqu'ils possèdent une arme dotée d'une puissance inestimable ? Les sorciers peuvent se servir de l'environnement qui les entoure pour se battre, mais l'utilisation de la magie apparaît comme inévitable ! J'irai pas me battre à mains nues contre un grand gaillard sachant qu'avec mon gabarit mes chances de survie sont maigres, très maigres. Bref, les sorciers n'utilisent que la magie lorsqu'ils se battent, en général. Y'a toujours des exceptions."

Puis Aurea, une Poufssoufle.
"Concernant la magie, les moldus la connaisse à travers les livres, notamment les romans parlant de mondes magiques et autres créatures fantastiques. Pour eux, cela reste fictif mais le cinéma aide à rendre cela un peu plus réel."

Et enfin, Ashton, un élève Gryffondor.
"Je vais compléter ce qu'à dit Aurea à propos de la deuxième question. Il ne faut pas oublier qu'une partie de la population moldue connait l'existence de la magie et de notre monde. Ce sont tous les parents de sorciers nés-moldus, ou bien ceux qui se sont marié à des sorciers. On ne peut donc pas dire que les moldus ignorent complètement l'existence de la magie."

Julie leva la main, avant de prendre à son tour la parole.
"J'imagine qu'une grande partie de Moldus ne doit pas connaître l'existence du monde magique, étant donné le nombre de lois explicites défendues aux sorciers. A savoir, exercer de la Magie devant un Moldu."

Julie attendit, et repensa aux paroles précédentes d'Allan. Certes, les Moldus ne connaissaient pas la Magie, mais les Sorciers ne connaissaient pas l'électricité !
Revenir en haut Aller en bas
Allan Parker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Allan Parker, Mer 29 Avr 2015, 12:00


La débat fut enfin clôt et le professeur posa quelque question.

"J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ?"

Le serpentard leva la main puis fit part de ses réponses d'une voix neutre.

" Les sorciers n'utilise ps tout le temps leur baguette, le combat à main nu ou avec une arme blanche peu nous sauver. Certain Moldus croient en la magie via divers chose, les dieux pour les croyant, les étoiles, les bougies, les Moldu on beaucoup de croyance sur le surnaturel. Pour moi je pense que les deux sont complémentaire pour votre dernière question. Les Moldus ne connaissent pas la magie, ils produisent donc des choses pour améliorer leur condition de vie quand aux sorciers, ils ont la magie ils crée de nouveau sort, dns les deux cas il y a une création."

Il regarda la salle et sourit légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1

Message par : Izsa Hilswood, Mer 29 Avr 2015, 14:53


Les mots d'Izsa avaient encore touchés juste. Celya montra encore une fois son mépris face à ses anti-moldus primaires, mais cette fois-ci ne s'énerva pas. Le mot "zigoto" "tait dix fois moins insultant que le mot "vermines", aucune chance pour que Winderfelt le prenne mal. Par la suite, Wilum intervint, avec des idées...étranges :

- J'aimerai bien savoir ce que cela fait de dominer quelqu'un. Enfin ça nous ait tous arrivé de vouloir être supérieur non ? Personnellement, moi, je dis ça, mais je ne dis rien...

Le sourcil de la jeune fille s’arqua. Ben, si on restait dans le contexte du débat, il devait parler de "domination des moldus". Sauf qui si on en sortait... Izsa n'avait aucune envie de connaitre les relations de domination que Wilum pouvait entretenir avec ses proches. Comme avec un certain Trevor, selon certaines rumeurs...
En tout cas, elle avait du mal à le prendre sérieusement. Une phrase hypothétique balancée entre la poire et le fromage, voilà ce que c'était. Pas la peine de s'en offusquer.

- Ho fait Iza, ça ressemble à quoi une bombe atomique ?

Difficile à déterminer si elle devait s'étonner de son manque de connaissance, ou s'il fallait s'y attendre venant d'un sorcier dans sa propre bulle. Il n'avait jamais entendu parler des guerres mondiales, soit. Avait-il déjà entendu parler du nucléaire ? Probablement pas.

- Pour simplifier, c'est une bombe extrêmement destructrice, et qui, en plus d'exploser et de détruire tout sur son passage sur plusieurs km de distance, pourra également avoir d'énorme conséquences sur le moyen et le long terme. Problèmes au niveau des os, développement de maladies, de cancers... La joie quoi.

Difficile d'expliquer clairement les désastres qu'engendrait une catastrophe nucléaire à un néophyte. C'était sans aucun doute pire que n'importe quel sortilège impardonnable. Et en plus, les sorciers ne pouvaient pas s'en protéger. Clairement, et n'en déplaise à ceux qui en pensait le contraire, les moldus n'en étaient plus à l'âge de pierre. Hein, Potter, persuadé que les moldus étaient des idiots ? Sa vision du monde était clairement faussée depuis la naissance, il n'y avait plus rien à faire pour un tel imbécile.
D'ailleurs, une simple première année avait totalement été capable de relever tous les paradoxes qui avaient été dit par ce Gryffondor. A savoir, comment les moldus peuvent-il se croire supérieur à nous s'ils ne connaissent pas notre existence ? En plus, elle se chargea de démonter ses autres arguments. En voilà, quelqu'un d'intéressant.
Elle écouta ensuite d'une oreille le discours de Parker - probablement aucun lien avec Ashton - qui développait des idées un peu décousues. Puis il y eu un autre Pouffy, qui semblait s'emporter dans une dissertation sans faire avancer d'un iota le débat. Bref, il aurait peut-être mieux fait de se taire...

Le professeur reprit ensuite la parole. Il posa encore certaines questions dont une spécialement à Potter. Une fois de plus, Izsa laissa les autres se positionner. Elle n'avait rien à ajouter sur les deux premières questions, mais personne ne c'était osé à la dernière.

- Je pense pour ma part, que se sont bien les sorciers qui compensent la technologie par la magie. Enfin, disons que j'ai trois arguments qui vont dans se sens. Premièrement, les machines moldus un peu évolué se dérèglent totalement en présence de magie. Il est donc très compliqué pour un sorcier de les utiliser. De plus, on peu passer le début de l'industrialisation, c'est à dire les premières inventions importantes chez les moldus, vers 1650. Or, à ce moment le secret magique n'avait pas encore été établit, donc ils savaient que la magie existait. Pourquoi chercher à la compenser dans ses cas là ? Izsa sourit. Il lui restait un dernier argument à présenté. Et celui là était impossible à ignorer. Pour finir, une chose : le Poudlard express. Les trains sont bien des créations moldues, et pourtant les sorciers l’utilisent. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'il est bien meilleurs que tout les autres moyens magiques à notre disposition. C'est bien la preuve que la magie à des limites que n'a pas la technologie...

Son sourire était toujours aussi large. Ah, le Poudlard Express ; sans doute le meilleur moyen de mettre sous leur bêtise sous le nez à tous ceux qui était persuadés de l'inutilité de la technologie.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Cours n°1

Message par : Célya L. Shake, Ven 01 Mai 2015, 18:26


Il semblait naturellement que deux camps s'étaient formés durant le débat : ceux qui étaient contre les Moldus et ceux qui étaient pour les Moldus. Il ne fallait pas s'en étonner, car c'était une question presque existentielle qui était lancée depuis des siècles. Une grande guerre avait déjà eu lieu plus de cent ans auparavant, alors qu'un sorcier voulait asseoir sa domination. Pas uniquement sur les Moldus, mais également sur les sorciers. Cette histoire était célèbre et avait contribué au feu qui continuait encore aujourd'hui de consumer bon nombre de sorciers. Les Moldus, ou les nés-Moldus, encore pire, ou encore les Sang-Mêlé... ces personnes étaient considérées comme de la vermine par ceux qui se prétendaient purs. En quoi étaient-ils meilleurs que les autres ? Et de quel droit se croyaient-ils supérieurs de la sorte ?

« Mais sauf votre respect professeur, le mot vermine signifie aussi "Ensemble de gens méprisables". Donc c'est plutôt à vous de revoir vos définitions » osa répondre le Gryffondor, qui s'était vu être réprimandé pour son insulte.

Ce à quoi le professeur Winterfelt répliqua qu'il ne tolérait pas les insultes et que si le jeune homme n'était pas content de cela, il pouvait s'en aller sans préavis. Ensuite, Izsa réagit à certains propos tenus par Leister, le jeune garçon qui semblait en pleine crise d'adolescence. La Serpentard fit une proposition de TP à l'enseignant, ce qui fit sourire la blondinette, qui répliqua avec humour qu'elle ne remettrait en aucun cas sa vie entre les mains des deux élèves qui semblaient les plus enclins à être les contre-Moldus. Elle utilisa un mot un peu particulier et se vit avoir une petite remarqua de Winterfelt. Célya le regarda, innocente, sachant que le mot zigoto n'était en aucun une insulte.

« Zigoto ? » même Leister s'était étonné. Il s'était adressé à sa Préfète, qui se tourna vers lui avec un haussement d'épaule. S'il ne savait pas que le terme pouvait s'appliquer à n'importe qui, faisant référence au zygote, la cellule-œuf qui correspondait à l'ovule fécondé, tant pis pour lui. La blondinette lui tira la langue, amusée. Elle l'aimait bien, le jeune aigle, mais il savait l'exaspérer aussi. Néanmoins, elle espérait que ce terme n'avait pas jeté un froid entre eux.

« J'aimerai bien savoir ce que cela fait de dominer quelqu'un. » lança Wilum, alors qu'un silence s'était installé après la petite remarque de Célya.

Celle-ci sourit et s'imagina très bien dans la position de quelqu'un qui dominait une autre personne. La domination n'était qu'une pâle notion pour la jeune fille mais elle commençait tout doucement à savoir s'y prendre avec un certain élève. Elle le tenait, si on pouvait le dire, sous sa coupe et n'hésitait pas à user de ses cordes pour avoir ce qu'elle voulait. Il n'était pas présent à ce cours mais moins elle le voyait, mieux c'était. Célya avait tout de même un sentiment de manque, et elle s'en voulait énormément pour ressentir ça. Elle devrait être tellement énervée !

« Je suis un minimum conscient que les moldus ont fait des progrès. Mais mal grès tout, ils restent des idiots. Ils se croient supérieur à tous. » répliqua Andy. Il partit alors sur quelques exemples qui faisaient, selon lui, preuve que les sorciers étaient quand même meilleurs que les Moldus. « Ah oui, j'allais oublier une chose. Célya, je ne t'ai jamais demandé de laisser ta vie entre mes mains. » ajouta-t-elle en regardant la Préfète avec indifférence.

La blondinette le regarda en retour et eut un petit sourire, alors qu'elle marmonnait : « Encore heureux. ». Elle croisa les bras et écouta une jeune Poufsouffle qui avait pris la parole, en réponse aux précédentes paroles du Gryffondor. Elle semblait calme dans son apparence et son comportement mais ses mots trahissaient une certaine émotion, qu'on aurait pu qualifier de tension : « Et est-ce que tu n'agis pas de la même façon en nous - en te - considérant comme supérieur à eux ? Car, dans ce cas c'est toi qui est, en reprenant tes mots, "idiot", "stupide" et "limité". ». Elle continua en répondant aux propos évoqués par rapport à la supériorité des sorciers dans un combat.

« Les Moldus sont des idiots. Autant que nous le sommes. Ils sont corrompus par le désir de pouvoir et richesse et tant d'autre chose, mais nous aussi. Nous sommes au même niveau que les Moldus sur certains points, en d'autre nous les surpassons et encore dans dautres il nous surpasses, dans un sens nous sommes égales à eux. On ne demande pas de laisse la vie entre les main de certain, c'est votre points de vu Miss. Shake. Décidément Prefesseur, votre débat va créé des émeute dans cette classe... » dit alors un Serpentard.

La jeune fille leva les yeux au ciel. Ils n'avaient pas compris que sa dernière phrase se voulait être prise avec humour ? Enfin, seulement à moitié car elle ne remettrait certainement pas sa vie entre d'autres mains que les siennes, ça, c'était sûr, et encore moins entre celles de personnes comme Andy, mais apparemment, les autres élèves n'avaient pas capté qu'elle ne disait pas ça sérieusement. Célya poussa un petit soupir et écouta l'intervention de Matéo, qui avait le don de parler avec des mots jolis. Le professeur Winterfelt prit alors la parole et, devant son tableau moldu, entourait des mots qu'il avaient écrits durant le débat. Ce dernier était clos, pour la plus grande joie de la blondinette.

« J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ? » demanda-t-il.

Célya étendit ses jambes sous son banc et réfléchit aux différentes questions. Altaïr fut le premier à prendre la parole pour donner son avis. Il parla de la magie utilisée lors des combats, comme quoi c'était généralement la principale raison de l'utilisation de la magie. La jeune fille n'était pas du tout d'accord avec cela, car les sorciers pouvaient utiliser de nombreux sortilèges et pas uniquement pour se battre. Mais avant qu'elle ait pu lever la main pour ajouter son avis sur la question, Aurea éleva la voix et répondit à la deuxième question. Plusieurs autres élèves la suivirent : « Concernant la magie, les moldus la connaisse à travers les livres, notamment les romans parlant de mondes magiques et autres créatures fantastiques. Pour eux, cela reste fictif mais le cinéma aide à rendre cela un peu plus réel. » dit la première. La Serdaigle hésita à ajouter que les récits de magie devaient certainement provenir d'une source. Les auteurs avaient inventé des histoires reprenant certains éléments du monde réel mais au fil du temps, celles-ci s'étaient développées et considérablement éloignées de la vérité.

« Je vais compléter ce qu'à dit Aurea à propos de la deuxième question. Il ne faut pas oublier qu'une partie de la population moldue connait l'existence de la magie et de notre monde. Ce sont tous les parents de sorciers nés-moldus, ou bien ceux qui se sont marié à des sorciers. On ne peut donc pas dire que les moldus ignorent complètement l'existence de la magie. » compléta Ashton. Ce qui était tout à fait juste mais Célya n'aurait pas répondu cela, car cela coulait de source. « J'imagine qu'une grande partie de Moldus ne doit pas connaître l'existence du monde magique, étant donné le nombre de lois explicites défendues aux sorciers. A savoir, exercer de la Magie devant un Moldu. » dit Julie. Et même que si cela se produisait, le Ministère le savait à la minute près et effaçait la mémoire des Moldus pour que ceux-ci ne sachent rien de l'existence de la magie et des sorciers.

Après quoi ce fut Izsa qui prit la parole, pour cette fois-ci répondre à la troisième question : « Je pense pour ma part, que se sont bien les sorciers qui compensent la technologie par la magie. Enfin, disons que j'ai trois arguments qui vont dans se sens. » La Serpentard énonça alors que la technologie moldue était déréglée lorsque la magie était trop proche, ce qui empêchait les sorciers d'utiliser tous les gadgets inventés. Elle ajouta qu'aux premières apparitions des machines moldues, le secret magique n'existait pas encore et que donc, les Moldus ne cherchaient pas à compenser. Pour finir, elle exposa que le Poudlard Express était une machine à la base inventée par les Moldus, puisque c'étaient eux qui avaient inventé le train : « C'est bien la preuve que la magie a des limites que n'a pas la technologie... »

Une jolie conclusion. Alors que la jeune fille réfléchissait aux propos d'Izsa, elle écouta distraitement Leister, qui évoquait les autres utilisations de la magie et le fait que les Moldus se doutaient forcément qu'une oeuvre surnaturelle pouvait exister. Il parlait d'expérience, ayant déjà entendu plusieurs fois des personnes parler de fantômes. Célya sourit, ayant aussi fait l'expérience de ces conversations volées. La jeune fille avait reçu une éducation à la fois moldue et sorcière, ce qui la laissait parfois apte à se balader partout où le désirait. Et il lui était déjà arrivé de capté des paroles comme quoi des choses étranges s'étaient déjà produites.

« Je crois que les Moldus ont conscience qu'il y a quelque chose de plus dans le monde. » commença-t-elle. « Comme ça a été dit, certains croient en la magie grâce à de nombreux récits moldus. Mais ceux-ci sont basés sur des faits réels, bien qu'ils se soient perdus au fil du temps. Ils sont devenus des mythes et autres légendes dont les Moldus raffolent. Maintenant, pour reprendre les propos de Leister, j'ai aussi surpris quelques conversations. Les Moldus ont juste peur que ces choses étranges soient réelles et je crois qu'ils ont peur aussi de ne pas pouvoir les surmonter, voire les contrôler un tant soit peu pour continuer à vivre leur quotidien, qui serait bouleversé si le secret magique venait à être dévoilé. »
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1

Message par : Wilum Järviden, Ven 01 Mai 2015, 20:09



- Pour simplifier, c'est une bombe extrêmement destructrice, et qui, en plus d'exploser et de détruire tout sur son passage sur plusieurs km de distance, pourra également avoir d'énorme conséquences sur le moyen et le long terme. Problèmes au niveau des os, développement de maladies, de cancers... La joie quoi.

Wilum prit note sur un vieux carnet pendant que l'ancienne préfète de Serpentard (Isza) lui expliquait deux ou trois choses à connaître sur les bombes atomiques. Et bien, ces machins sont très destructeurs ! Il fit une petite grimace en posant le bloc note sur la table. Il faut qu'il commence réellement à s'intéresser aux progrès technologiques du monde Moldu, même si le mot " progrès " engendre de nombreux chaos à l'heure qu'il est. Il y a notamment eu cette guerre qui opposa deux pays de l'Europe Occidentales, bien que cet événement se soit déroulé plusieurs années auparavent. Le brun reporta son attention au cours ou plutôt au débat qui s'éternisait, devenant petit à petit agaçant.


- Les moldus "se croient supérieurs à tous" ? Que veux tu dire par "tous" ? Ils ne peuvent pas se sentir supérieurs aux sorciers, vu qu'ils ignorent notre existence. Et est-ce que tu n'agis pas de la même façon en nous - en te - considérant comme supérieur à eux ? Car, dans ce cas c'est toi qui est, en reprenant tes mots, "idiot", "stupide" et "limité".

BAM ! Wilum regarda avec une pointe d'amusement la blaireau (Aileen) enchaîner argument sur argument. Peut-être s'adresse-t-elle à Andy ou à Leister... peu importe. Il l'écouta attentivement, calculant, jaugeant et examinant ses propos. Il soupira en s'intéressant subitement à ses oncles noires. Les moldus sont-ils supérieurs aux sorciers ? Les sorciers sont-ils supérieurs aux Moldus ? " Monsieur Kyle je n'attends pas de vous un " oui " ou un " non "", imita-t-il le professeur d'études des Moldus en exagérant fortement. D'autres élèves prirent à leur tour la parole, éternisant un peu plus le débat. Notamment un certain Mathéo, qui semblait être à cet instant au yeux du canadien " L'Homme de la situation ". C'est avec un ouf inconscient qu'il exprima son soulagement quand monsieur Winderfelt décida de clore le sujet : - C'est donc sur les mots de monsieur Angur que la discussion se clôt. En effet, ce débat divague un peu, mais je vous rappel que ce n'est qu'un échange introductif. Je ne compte pas vous faire un cours sur la puissance des deux communautés. »Wilum soupira une énième fois, mais cette fois de contentement. Il fit à peine attention à son voisin. Tant mieux ! Il avait complètement oublié sa présence et il ne semble pas être un bavard non plus. Le comble ! Il décrocha encore une fois ses yeux de son environnement, seule son ami l'araignée qui pendait allègrement au plafond attisait sa curiosité. Il passa ainsi de longues secondes, le regard fixé sur la bête poilue...

- J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ?

Wilum tiqua quand l'enseignant précisa " auxquels tout le monde peut répondre ". Il était tenté de lever la main et demander la permission au professeur s'il peut y répondre comme ça, c'est du temps gagné. Un temps précieux dit-on en passant ! Et c'est réparti pour une nouvelle valse d'agurmentations et de débats. Le jeune homme avait cru qu'ils allaient passé à autre chose, ce qui sous entend bien sûr, plus de débats et plus de piaillements inutiles. Ce qui le gène principalement dans cette histoire, ce n'est pas le cours en lui même - non les Moldus sont très intéressants si on a l'esprit assez ouvert et non pas limité comme ce cher Andy - non c'est plutôt les débats qui s'enchaînent comme une histoire sans fin... Et il y a aussi notre couple d'amis qu'on a nommé Allan et Andy ! Wilum pinça ses lèvres et il plissa son front. Ces deux là sont comme des " chiens " siamois -non pas des chats, parce que ces petites boules de poils sont trop adorables-. Ils sont si proches l'un de l'autre que Wilum aimerait leur donner un coup de main en leur collant les fesses, comme ça le problème est réglé. Est-ce qu'il se comporte comme cela avec Trevor ? Peut-être ou peut-être pas ! Il y a ce sentiment étrange qu'il ressent vis-à-vis d'Allan, parfois il l'irrite, mais vraiment et par moment il ressent de la peine pour lui. De plus, le Serpentard semble avoir une dent, mais féroce envers les Moldus, comme s'ils lui ont fait quelque chose et bien évidement Andy est là pour protéger son prince charmant. C'est tellement romantique ! Enfin bref, le cours compte à lui continuait et la Terre ne semblait pas s'être arrêtée.

- Je pense pour ma part, que se sont bien les sorciers qui compensent la technologie par la magie. Enfin, disons que j'ai trois arguments qui vont dans se sens. Premièrement, les machines moldus un peu évolué se dérèglent totalement en présence de magie. Il est donc très compliqué pour un sorcier de les utiliser. De plus, on peu passer le début de l'industrialisation, c'est à dire les premières inventions importantes chez les moldus, vers 1650. Or, à ce moment le secret magique n'avait pas encore été établit, donc ils savaient que la magie existait. Pourquoi chercher à la compenser dans ses cas là ? Pour finir, une chose : le Poudlard express. Les trains sont bien des créations moldues, et pourtant les sorciers l’utilisent. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'il est bien meilleurs que tout les autres moyens magiques à notre disposition. C'est bien la preuve que la magie à des limites que n'a pas la technologie...

Ce fut Isza qui attisa la curiosité de Wilum avec ses propos. C'est vrai que la magie à des limites dans un sens. Mais, il faut prendre en compte tout le reste de l'essence magique qui n'a pas encore été exploitée par les Sorciers. La magie à sans doute des limites, car les Sorciers n'ont à l'heure actuelle franchit aucune ligne rouge pour atteindre la zone de non retour. En somme, les limites de la magie sont fixés par les Sorciers. Néanmoins, il y a sûrement une limite après les barrières fixés par l'être humain, car oui, nous sommes faibles aussi bien les sorciers que les Moldus, mais nous sommes aussi dotés de l'intelligence. La technologie n'a aucune limite ? Encore une question sans réponse...

- Je crois que les Moldus ont conscience qu'il y a quelque chose de plus dans le monde. Comme ça a été dit, certains croient en la magie grâce à de nombreux récits moldus. Mais ceux-ci sont basés sur des faits réels, bien qu'ils se soient perdus au fil du temps. Ils sont devenus des mythes et autres légendes dont les Moldus raffolent. Maintenant, pour reprendre les propos de Leister, j'ai aussi surpris quelques conversations. Les Moldus ont juste peur que ces choses étranges soient réelles et je crois qu'ils ont peur aussi de ne pas pouvoir les surmonter, voire les contrôler un tant soit peu pour continuer à vivre leur quotidien, qui serait bouleversé si le secret magique venait à être dévoilé.

Le canadien était en partie d'accord avec l'argumentation de la jeune préfète. Il y a énormément de Moldus qui croient en la magie. Ce n'est peut-être pas la même forme de Magie que chez les Sorciers, il n'empêche que c'est le surnaturel et l'étrangeté. Il faut savoir qu'il y a pas mal de Moldus qui souhaiteront voir cette petite sphère briller et leurs spéculations que oui la magie existe bel et bien ne soit pas fondées. D'autres pratiques des sortes de rites avec les quatre Éléments ou louent un culte aux Dieux qui ressemblent aux animaux, ce qu'il faut le dire est très étrange. Ils pratiquent pour demander à leur Dieux de le faire grâce de ceci et de celà : guérison, prospérité, fertilité... Mais, l'essentiel c'est d'y croire et ça marche disent-ils.

- Professeur, je ne pense pas que les Sorciers compensent l'absence de technologie avec la magie et que les Moldus compensent l'absence de magie avec la technologie, car il n'y a rien à compenser... Enfin, c'est mon avis ! Fit-il remarqué en parlant avec calme et sérieux. Il termina sa phrase avec " c'est mon avis " pour ne pas vexer le professeur dans son égo surdimensionné. Il enchaina tout de suite après, d'une voix traînante : - La Magie et la Technologie sont deux choses complètement différentes, mais complémentaires. Pourquoi ? Je n'en ai aucune idée ! Enfin, je veux dire par là, ne vous attendez pas à une réponse satisfaisante de ma part. Je ne suis pas un savant et vous vous en doutez bien ! Il fit une petite pause. C'est sûr et certain qu'il n'est pas un savant, il a une certaine intelligence pas de quoi se vanter ! - Je rejoins Isza à propos du Poudlard Express. La locomotive est une invention Moldu, mais selon moi, rien ne vient compenser l'autre. Je dirai que la Magie complète la technologie comme la femme complète l'homme. Ensuite, il rajouta juste pour le plaisir de parler : - Je ne pense pas la gente féminine sera contente si le terme " compensé " est utilisé pour compléter l'homme. Mais enfin, je ne sais pas si ça veut dire la même chose ! Il pinça ses lèvres en rougissant violemment puis il baissa sa tête. - J'ai l'impression que je raconte des sottises..., murmura-t-il plus pour lui même...

C'est la première fois qu'il parle autant. Enfin, la première fois depuis longtemps. Il se ratatina sur sa chaise. Et voilà, le Wilum timide et étrange est de retour, mais où est passé son assurance d'avant ? Sûrement enterrée six pieds sous terre...


Dernière édition par Wilum Kyle le Sam 02 Mai 2015, 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Andy Potter
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Andy Potter, Ven 01 Mai 2015, 23:29


Après que quelques personnes aient données leurs avis sur le débat, le professeur Winderfelt reprit la parole :

« J'ai donc quelques questions auxquels tout le monde peut répondre cette fois ci. Premièrement, les sorciers n'utilisent-ils que leur magie lors d'un combat ? Deuxièmement, les moldus ignorent-il réellement l'existence de la magie ? Enfin, et je remercie monsieur Parker pour la pertinence de sa remarque tantôt, est-ce les sorciers qui compensent l'absence de technologie grâce à leur magie ou bien est-ce les moldus qui compensent l'absence de magie par la technologie ? J'en profite pour poser une question directement à monsieur Potter : D'après vous, pourquoi les moldus seraient-ils plus cruels que les sorciers alors que ces derniers ont inventé des sortilèges impardonnables ? »

Soupirant, je relevais ma tête pour regarder le professeur. J'avais repris une posture correct avant de répondre :

- Je ne sais pas dans quelle condition ont été inventées les sorts impardonnables, ni quand est-ce qu'ils ont été inventés monsieur, mais si jamais ils ont été inventés durant une guerre, comme la plupart des armes moldus. Donc sur ce point-là, on peut dire qu'ils sont égaux en quelque sorte. Après, il y a aussi la pollution et la déforestation. Dans ses deux cas là, les moldus sont les premiers. Ils polluent beaucoup plus la planète avec leur technologie que nous avec nos sortilèges. Après tout, j'ai lu une fois dans un livre une métaphore plutôt intéressante qui est "Les humains sont le cancer de la planète". Nous pourrions débattre pendant des heures sur cette phrase, mais je n'en vois pas vraiment l'utilité. Je rajouterais aussi que les humains sont cruels envers les animaux. Je veux dire pour plusieurs espèces ils n'ont aucun respect, ils les chassent de leur territoire et les tuent sans aucune raison alors que nous, nous leur laissons une partie de leur territoire, je fais allusion aux centaures, et nous les respectons un minimum pour leur laisser une place dans notre vie. Par exemple, nous laissons les goblins s'occuper de la banque de Grignott qui est tout de même l'un des endroits le plus important du monde magique. Oui, tout comme les moldus, les sorciers peuvent en venir à maltraiter les créatures magiques comme par exemple les elfes de maisons quoi que depuis une loi est sortie au sujet des elfes de maisons, je fais bien sûr référence à la S.A.L.E.

Après avoir répondu à la question d'une voix lassée, je recouchais la tête sur ma table en écoutant d'une oreille distraite ce que les autres avaient à dire. Je n'avais pas envie de répondre aux autres questions, après tous les autres l'avaient déjà fait et en rassemblant tout ce qui avait été dit, cela donnait une réponse relativement complète.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella McCormick
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Arabella McCormick, Dim 03 Mai 2015, 16:43


Avec un léger sursaut, Arabella reprit possession de son esprit. Soit ses camarades étaient plus qu'ennuyants, soit le manque de sommeil l'avait plongée dans une étrange transe... Peut-être que c'était un peu des deux, après tout. Quoi qu'il en soit, elle était bien présente désormais et le débat paraissait animé. Elle écouta ses camarades, essayant de deviner les questions posées par le professeur. Tiens, à propos du professeur, son chat avait quitté la salle sans même que la jeune fille s'en rende compte. Et Henry était toujours là, il ne s'était donc pas fait dévorer par le félin. C'était à peu près les derniers souvenirs qu'Arabella avait du début de ce cours. Après avoir écouté plusieurs réponses, la jeune fille arriva à formuler plusieurs questions: les moldus ont-ils conscience de l'existence de la magie? La technologie compense-t-elle la magie et vice versa? Et puis, une dernière concernant les combats, mais c'était plutôt vague. Elle leva donc la main et tenta d'apporter une réponse:

-Personnellement, je pense que certaines choses que les moldus attribuent au divin sont en fait des actes magiques... Par exemple, pouvoir soigner quelqu'un comme par miracle, grâce à la médicomagie. Ce genre de choses quoi... D'une certaine manière ils ont donc conscience qu'il existe quelque chose de plus, ils ne savent juste pas de quoi il s'agit!

Ce n'était pas très convaincant ni très engagé, mais au moins son professeur constaterait qu'elle était toujours en vie!
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Cours n°1

Message par : Théodore Winderfelt, Dim 03 Mai 2015, 23:48


Le premier à répondre fut Altaïr au sujet des combats entre sorcier. Le jeune enseignant hochait la tête de haut en bas au fur et à mesure des mots de son ami élève. « En effet monsieur Debrooks, les sorciers peuvent également utiliser des armes moldus lors d'un combat grâce au sortilège d'Invocation d'arme. » Il n'eut pas le temps d'ajouter plus de mots à sa réponse que déjà la jeune fille qu'il avait interrogé au début du cours (Aurea) prenait la parole pour parler de la connaissance de la magie chez les moldus. « C'est exact, les arts moldus en général nourrissent l'idée qu'ils se font de la magie. Néanmoins, ils rangent majoritairement la magie dans trois catégories : Le fantastique, l'épouvante et la science-fiction. Mais c'est le sujet d'un de mes prochains cours alors je ne m'étalerai pas plus dessus. Mais c'est une bonne réponse mademoiselle Eston. » Comme pour l'encourager à avoir d'avantage confiance en elle, il lui adressa un léger rictus avant de s'intéresser à la personne suivante, monsieur Parker. Heureusement que lui et monsieur Potter participait parce que les deux jeunes filles de leur maison semblaient dormir. « (…) On ne peut donc pas dire que les moldus ignorent complètement l'existence de la magie.  - Vous avez raison monsieur Parker. - J'imagine qu'une grande partie de Moldus ne doit pas connaître l'existence du monde magique, étant donné le nombre de lois explicites défendues aux sorciers. A savoir, exercer de la Magie devant un Moldu. » Arquant un sourcil, le professeur se tourna vers la jeune verte et argent qui venait de s'exprimer. « Vous seriez surprise, mademoiselle Sullivan, de savoir à quel point les moldus sont moins naïfs qu'on voudrait vous le laisser penser. Il avait dit ses mots avec un petit sourire presque amusé. Certains moldus pratiquent même ce qu'ils pensent être de la magie, mais n'aillant pas de pouvoir ils n'arrivent pas à faire des choses extraordinaires. Néanmoins ils sont quand même certains que la magie existe, pas comme nous la connaissons nous, mais elle est pourtant très présente dans l'esprit de certains moldus. Ça aussi, on le verra dans un prochain cours. » Ce cours ci n'était qu'introductif et tendait à faire comprendre aux jeunes sorciers à quel point le monde moldus était riche d'enseignement. Il y avait tant à apprendre sur eux que le professeur était presque impatient lui même de commencer le cours suivant qui, pour sûr, plairait aux élèves.

Allan prit la parole à son tour pour dire que la compensation de la magie et de la technologie allait dans les deux sens. Il évoqua d'ailleurs le surnaturel, ce mot fit hocher légèrement la tête du professeur, signe que l'élève avait visé un point juste. Néanmoins, il devait laissé le surnaturel de côté pour se concentrer sur la question principale. « Quelqu'un est d'accord avec monsieur Parker ? - Je pense pour ma part, que se sont bien les sorciers qui compensent la technologie par la magie. » Ah, quand Izsa prenait la parole Théodore s'asseyait à son bureau. Elle disait toujours des choses très pertinentes cette petite, ça faisait plaisir à entendre. Il attendit la fin de sa tirade pour s'enfoncer dans le dossier de son fauteuil qu'il avait, comme promit, rejoint durant l'explication de la dernière année. Elle énoncé trois arguments qui tenaient la route. « Très bien mademoiselle Hilswood, et merci pour ce rappel chronologique. » Le jeune Leister fut le suivant à parler, mais Théodore ne comprit pas réellement à quelle question il répondait avant de se rendre compte que le jeune homme avait mal comprit sa question. « Monsieur McKinley, me croyez vous assez bête pour vous demandez si les sorciers utilisent leur magie dans leur vie de tout les jours ? Un sourire au coin des lèvres ponctua ses mots avant de reprendre. Je me suis peut-être mal exprimé mais, comme l'a dit monsieur Debrooks, je demandai tout simplement si pendant un combat un sorcier devait se limiter à utiliser sa magie. La réponse est non, évidemment, il peut utiliser des armes moldus. Pour ce qui est de votre dernière réponse, vous avez raison, les moldus qualifient de ''surnaturel'' ce que la science ne leur permet pas d'expliquer. » Célya, la préfète des Serdaigle, prit la parole à son tour pour exprimer son accord avec Leister vis à vis du surnaturel. « En effet, c'est pour calmer l'hystérie collective des moldus face à la magie que le Secret Magique a été imposé. »

« Professeur, je ne pense pas que les Sorciers compensent l'absence de technologie avec la magie et que les Moldus compensent l'absence de magie avec la technologie, car il n'y a rien à compenser... Enfin, c'est mon avis ! - Et votre avis m'intéresse, monsieur Kyle, comme celui de toute la classe d'ailleurs. » Les élèves ne semblait pas sûr d'eux, à chacune de leur répondre ils semblait vouloir se justifier de dire le fond de leur pensées, pourtant il avait été clair dès le début : tant que leur argumentation tenait la route et qu'ils étaient respectueux, ils pouvaient dire ce qu'ils voulaient. Néanmoins, son discours se perdit rapidement dans un charabia presque incompréhensible et Théodore manqua de ricaner en entendant ces derniers mots. « Ne vous inquiétez pas, je suis sûre que la gente féminine de cette classe est assez intelligente pour comprendre que vous ne pensiez pas à mal. Et vous ne racontez pas de sottise, vous donnez votre avis, c'est important. » Voilà un point que les élèves avaient du mal à comprendre. Peut importe qu'ils se répètent les uns les autres ou qu'ils se perdaient dans le fil de leur pensé, le plus important étaient qu'ils parlent. Avec les nouvelles règles strict de Kholov ils n'allaient déjà pas être libre de grand chose, alors autant que leur liberté d'expression soit mise en valeur.

Enfin, le jeune Potter répondit à la question personnelle qu'il lui avait adressé. Le professeur croisa ses bras sur son bureau pour l'écouter avec attention. Cette fois-ci ces arguments étaient plus pertinents et il avait gardé son calme, il s'était même rendu compte lui même que les moldus et les sorciers n'étaient pas si différents que ça finalement. « Vous avez raison, monsieur Potter. Pour répondre à votre question sur les sortilèges impardonnables, je ne sais pas qui les a inventé et encore moins quand mais je sais en revanche qu'ils ont été jugé comme ''impardonnables'' en 1717. Pour le reste, vous devriez demander à votre professeur d'Histoire de la Magie s'il a plus d'information. » Le professeur allait sonnait la dernière étape du cours, pour ne pas dire ''la fin'' lorsqu'une petite voix émergea du fond de la classe. « Personnellement, je pense que certaines choses que les moldus attribuent au divin sont en fait des actes magiques... - Ravi de voir que le cours vous intéresse finalement, mademoiselle McCormick. » Son ton était empli d'ironie et son regard s'était fait moins sympathique qu'envers les autres élèves. Mais au moins elle se réveillait contrairement à Astrid.

« Bien, ce premier cours introductif touche à sa fin. Lors de cet échange vous avez pris conscience de certaines différences entre les moldus et les sorciers mais surtout de beaucoup de ressemblance. Vous avez pris conscience également que l'étude des moldus peut toucher à énormément de sujets et je m'engage à les rendre aussi captivants que possible. Le prochain cours sera plus long que celui-ci puisqu'il aura pour but un sujet précis et que nous aurons, en plus, l'occasion de faire un TP en extérieur s'il fait beau. Pour préparer le prochain cours, je vous donne le devoir suivant. Tout en parlant, l'enseignant quitta son siège pour aller nettoyer le tableau et écrire l'intituler du devoir. Vous allez choisir une arme moldue, celle que vous voulez, et m'en faire la description. Je veux son nom, sa date de création, ses avantages et ses inconvénients. Lâchant ensuite la craie, il se tourna vers la classe en tapotant ses mains pour en retirer la poussière blanche. Je vous souhaite à tous une bonne fin de journée. »


Pour ceux qui ont vue mon absence je vais être pas mal débordée cette semaine et je préfère donc écourter ce cours introductif. Pour les prochaines inscriptions je choisirai les élèves qui participeront au cours et je privilégierai ceux qui auront rendu le devoirs afin d'assurer le bon déroulement du prochain cours qui bougera bien plus que celui-ci. Vous avez jusqu'au Lundi 11 à 20h pour me rendre vos devoirs par MP. Nom de l'arme, sa date de création, ses avantages, ses inconvénients et pourquoi vous l'avez choisie elle. Pas de copier coller d'internet, je veux que ce soit votre personnage qui s'exprime tant pis si les phrases ne sont pas joliment tournées ce n'est pas ce que je privilégie.
Merci à tous pour votre participation. Vous pouvez poster votre départ.
Bonne semaine et bon courage à ceux pour qui c'est la rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1

Message par : Aurea Eston, Lun 04 Mai 2015, 23:02


Aurea venait de terminer son intervention lorsque son professeur lui répondit.

« C'est exact, les arts moldus en général nourrissent l'idée qu'ils se font de la magie. Néanmoins, ils rangent majoritairement la magie dans trois catégories : Le fantastique, l'épouvante et la science-fiction. Mais c'est le sujet d'un de mes prochains cours alors je ne m'étalerai pas plus dessus. Mais c'est une bonne réponse mademoiselle Eston. »
dit-il tout en lui adressant un léger signe  encourageant de la tête.

La jeune fille fut ravie de voir que son professeur accordait du crédit à ce qu’elle venait de dire, cela l’encourageait encore plus à participer lors de prochains cours. Elle fut également très heureuse d’apprendre que les arts en général (et le cinéma et la littérature en particuliers) seraient vus lors d’un autre cours. Elle était vraiment impatiente d’y participer.

La discussion se poursuivit avec l’intervention d’autres élèves, dont notamment celle d’Andy à qui le professeur avait demandé d’argumenter sa position anti-moldu. A son explication, la jeune Poufsouffle ne put que de nouveau froncer les sourcils. Il n’avait pas tord sur toute la ligne mais le problème, selon elle, était qu’il mettait tout le monde dans le même sac ; ce qui peut se révéler très dangereux. Après tout, personne n’est et ne peut se croire supérieur à quelqu’un d’autre pour telle ou telle raison. Beaucoup ont déjà essayé et cela a engendré des horreurs, autant dans le monde moldu que dans le monde sorcier.

Le débat se poursuivit néanmoins jusqu’à ce que le professeur Winderfelt y mette un terme, la fin du cours étant arrivée. Il résuma alors ce qui pouvait ressortir de ce premier débat et annonça ce qui attendait les élèves pour le prochain cours. Enfin, il leur donna un devoir qui leur servirait à préparer le prochain cours. La blondinette prit rapidement quelques notes sur son parchemin.

« Je vous souhaite à tous une bonne fin de journée. »

Rangeant tranquillement ses affaires, la jeune fille fit le point sur ce premier cours de Monsieur Winderfelt. Celui-ci lui avait paru très intéressant et, bien que l’idée du débat lui ait paru dans un premier temps difficile à gérer, elle trouva que son professeur avait bien encadré son cours et ses élèves. Cela ne promettait que du bon pour la suite. La jeune fille se leva et mit son sac sur son épaule. Elle se dirigea ensuite vers la sortie et, tout en passant à proximité du bureau où se tenait Monsieur Winderfelt, elle le salua.

« Au revoir Professeur et merci pour ce cours. J’espère que le prochain sera tout aussi intéressant. » Après un dernier sourire, elle sortit de la classe, planifiant déjà son travail afin de s’atteler le plus vite possible à son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°1

Message par : Mathéo Angur, Mar 05 Mai 2015, 23:22


Après son intervention, Mathéo se tût. Le prof avait interrompu le débat. Il posa divers question, dont une spécialement à Andy. M'enfin, il écouta chaque réponse sans pour autant intervenir. Il n'avait pas vraiment l'envie de réagir et n'avait pas clairement de chose à dire pour intervenir. Seulement, les minutes passèrent, et Mathéo resta aussi silencieux jusqu'à la fin de ce cours. Puis, viens l'heure de l'annonce du devoir. Mathéo prit un parchemin, mais finalement trouvait que c'était inutile de l'écrire, vu que c'était assez facile à retenir. Il suffit juste de décrire une arme et d'en faire toute sa description. Problème, il n'en connaissait pas des masses. Il fallait faire avec. Il prit donc son sac, qui n'a franchement pas servi et se leva pour quitter la salle de cours. Il commençait à avoir un gros mal de crâne... Il était vraiment temps que ce cours ce termine. Il salua donc le prof et sortit de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours n°1

Message par : Ashton Parker, Mer 06 Mai 2015, 18:31


Ashton était plutôt satisfait de sa participation durant ce premier cours d’Étude des Moldus. En effet, il ne s'était pas endormi sur place et avait réussi à donner son avis plutôt péjoratif sur les moldus sans être trop trash et sans que tout le monde s'indigne à son propos. Ce dont n'avait pas été capable Andy, mais près tout savoir s'exprimer à l'oral comme il fallait n'était pas donné à tout le monde. L'autre Gryffondor avait peut-être simplement eut envie de se faire remarquer d'ailleurs, et dans ce cas-là il avait plutôt bien réussi.

Le sang-mêlé écouta les autres élèves participer et répondre aux questions posées par le professeur. Celui gratifia d'ailleurs Ashton d'un Vous avez raison monsieur Parker. Évidemment qu'il avait raison, il le savait déjà mais ça faisait toujours plaisir à entendre. Une fois que tout le monde se fut exprimé, Théodore prit à nouveau la parole, cette fois pour annoncer la fin du cours.

- Bien, ce premier cours introductif touche à sa fin. [..] Je vous souhaite à tous une bonne fin de journée.

Ce cours était passé relativement vite d'ailleurs, Ashton en tout cas n'avait pas vu le temps passer ce qui était plutôt étonnant quand on connaissait ses a priori sur cette matière. Tout compte fait, le Gryffondor en tirait un bilan assez positif. Bien qu'il ne soit toujours pas du tout convaincu sur l'utilité des moldus sur terre puisque les elfes de maison existaient déjà, il avait apprécié la façon dont le professeur avait abordé la matière.

Winderfelt avait également donné des devoirs, que Parker ferait bien évidemment à la dernière minute. Il rangea ses affaires et salua son professeur avant de sortir de la salle et de se diriger vers la salle Commune des Gryffondors.

Départ d'Ashton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Cours n°1

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.