AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 4
Cours n°2
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Morgan Delaube
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°2

Message par : Morgan Delaube, Lun 25 Mai 2015 - 11:08


Le Blaireau bailla négligemment... Il s'en moquait d'avoir vexé la première année. Elle pouvait très bien lui faire la tête, ce n'est pas à cause de ça que Morgan aura du mal à dormir cette nuit. Winderfelt alla fermer la porte et débuta (enfin !) son cours. Non parce qu'il fallait l'avouer, le Jaune et Noir s'ennuyait grave, surtout à côté de la Gryffondor. Ce qui était cool avec ce cours, c'est qu'il était sûr d'avoir de bonnes notes, parce qu'il devait sûrement en savoir plus que le prof, sauf si c'était un né-moldu. Et puis en plus, ils allaient parler des armes. Le Poufsouffle espérait vivement qu'il y aurait un TP juste après, et qu'il pourrait faire s'afficher un sourire sur le nain, avec un couteau (comme le Joker).

Le prof demanda alors l'utilité des armes chez les moldus. La première utilité qui lui vint en tête fut vite énoncée par les autres. C'était maintenant à son tour de donner son avis :


-Tout d'abord, il faut savoir que la définition d'une arme est "élément servant à mettre un adversaire hors de combat ou à s'en protéger". Aussi, avec cette définition, tout peut devenir une arme. Par exemple, je pourrais très bien utiliser ma chaise pour la fracasser sur le dos de ma voisine, la chaise deviendrait donc une arme. Mais, si à la place je lui mettais un coup de poing, cela serait donc moi, l'arme. Donc, comme dit précédemment, une arme sert à se protéger ou à attaquer, mais une arme peut aussi servir dans le quotidien. Comme la dit Wilum, avec les baguettes asiatiques, qui n'ont absolument rien de magique et qui s'apparentent aux couverts dans les pays occidentaux -couteaux, fourchettes, cuillères...-. On peut utiliser une arme pour faire n'importe quoi, vu que n'importe quoi EST une arme. Termina alors le Préfet. Il espérait avoir été assez clair dans ses explications, au pire, si les autres élèves n'avaient pas compris, ils pourraient très bien lui demander des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°2

Message par : Mathéo Angur, Lun 25 Mai 2015 - 11:35


Le sourire de la Serpentard n'affecta pas plus Mathéo et puis tout le monde était arrivé. Le cours pouvait commencer.

- Bonjour à tous. J'espère que vous allez bien et que vous n'avez pas abusé de la nourriture ce midi.

Evidemment, Mathéo, lui, n'avait absolument rien manger... Ce qu'il perçu comme un ton ironique au final. Mais, il s'en foutait presque à moitié. Lui, il voulait savoir la question sur laquelle débattre avant la pratique.

- D'après vous, à quoi peuvent servir les ''armes'' aux moldus ?

En voilà une question intéressante. Avant que Mathéo ne s'interpose, une première élève répondit. Elle résuma assez bien que les armes ont pour but défensives. Mathéo acquiesça dans son coin et attendit un peu avant de répondre. Divers réponses et variés s'en suivie, mais Mathéo ne retenue que les propos de sa voisine et de son préfet.

Puis il prit la parole :

- En parlant de chasse, c'est vrai qu'il y a différente manière utilisées par les moldus pour satisfaire leurs besoins. Mais, il y a différentes fin...  Certains ne chassent que pour l'argent, d'autres pour se nourrir.

Mathéo prit une pause avant de continuer. Sur un ton bien différent

- Pour revenir aux propos du préfet Morgan, je veux bien que n'importe quoi deviennent une arme. Mais dans quel but irait-tu fracasser ta chaise sur le dos de ta voisine ? Pour la voir souffrir, pour se venger, pour le simple fait que ça t'amuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Aurea Eston, Lun 25 Mai 2015 - 15:46


Aurea était toujours plongée dans ses notes, sa voisine n’ayant pas relancé la conversation. Elle n’avait pas regardé les autres élèves qui suivirent son arrivée aussi, releva-t-elle vivement la tête lorsqu’elle entendit un « Salut Aurea ! » sur sa droite. Elle croisa alors le regard d’Alice, qui avait été sa voisine de banc lors d’un cours de métamorphose.

« Salut Alice ! Contente de te revoir. » lui répondit-elle en souriant.

Après quoi, quelques élèves arrivèrent encore, et enfin, le professeur Winderfelt se leva de son pupitre afin d’entamer le cours. Après une petite réflexion sur l’abus de nourriture de certains, qui fit sourire la jeune fille, il annonça le sujet du cours qui était Les Armes moldues. Vaste sujet qui était en lien avec leur précédent cours et surtout le devoir qu’ils avaient dû remettre. L’enseignant annnonça ensuite qu’il n’y aurait pas de débat cette fois-ci mais plutôt une discussion autour du sujet, afin que chacun puisse tenter de répondre.

« D'après vous, à quoi peuvent servir les ''armes'' aux moldus ? »

Plusieurs élèves commencèrent à répondre, ce qui permit à la jeune blonde de prendre le temps de réfléchir correctement à la question et surtout à la réponse qu’elle allait donner. La plupart des élèves citèrent les utilisations en tant que moyen de défense, d’attaque ou encore en tant que loisir. La blondinette rejoignait tout à fait l’avis de ses camarades mais un en particulier la marqua.

- Eh bien moi je rejoins leur avis mais je vais rajouter quelque chose. Leur armes leurs servent également à imposer un certain pouvoir, un ordre. Ce pouvoir peut parfois être violent, quand ils s'en servent entre eux. Mais les armes peuvent aussi être utilisée différemment,  dans le but d'intimider par exemple. Et donc d'imposer un certain pouvoir sur les personnes, mais détourné.

Il s’agissait d’une Gryffondor et la jeune sorcière fut tout à fait d’accord avec ce qu’elle venait de dire. Les moldus utilisaient les armes afin de montrer leur puissance et ainsi faire étalage de leur pouvoir. Les dirigeants de pays utilisaient notamment cela pour faire pression sur leur peuple ou sur leur voisin. Aussi, la jeune Pouffy décida de compléter la réponse de la Rouge et Or.

« Je rejoins tout ce qui a été dit : les armes moldues sont bien évidemment utilisées pour se défendre, attaquer ou en loisir. Mais, comme l’a dit je ne sais plus qui, elles servent aussi à imposer un pouvoir. Je voudrais ajouter que les armes peuvent servir à montrer la puissance des états par exemple. Quand on regarde les défilés militaires organisés oar certains pays, ceux-ci sont le déballage de tout l’armement dont dispose le pays. Et les dirigeants cherchent ainsi à montrer qu’ils n’ont pas peur d’être attaqués, que ce soit sur leur propre population ou sur leurs pays voisins. »

Après avoir donné sa réponse, la jeune fille jeta un coup d’œil à l’ensemble de la classe. Elle n’était pas sûre que tout le monde ait compris de quoi elle parlait mais bon, en même temps, ils étaient tous là pour apprendre. Tout en se réinstallant contre le dossier de sa chaise, elle attrapa sa plume et nota quelques mots sur son parchemin.  
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°2

Message par : Invité, Mar 26 Mai 2015 - 19:11


Elle écouta ensuite le professeur, qu'elle finissait par connaître, commencer le cours. Etant au premier rang, elle fit attention à sa posture - droite, le menton haut, à son regard - intéressé, pas inquisiteur. C'étaient des automatismes chez elle, qu'elle avait appris au berceau. Le sujet allait être les "armes moldus" - tant mieux, elle s'y connaissait. Elle pencha la tête, son tic lorsqu'elle était concentrée, en écoutant son professeur exposer le plan du cours, et poser la question finale. Elle se mordit les lèvres pour contenir le jaillissement de sa réponse. Elle écouta avec une oreille déjà plus distraite une petite Lionne raconter une histoire barbante sur sa grand-mère, puis Wilum Kyle comparer les armes aux baguettes chinoises - c'était assez drôle. Une Poufsouffle parla de la chasse, une Serpentard "d'art", une Gryffondor parler d'ordre - une partie qui intéressa un peu plus Dylan, et Morgan Delaube nuancer le tout avec un magnifique discours auquel elle prêta une oreille particulière. La chasse revint sur le tapis avec un autre Poufsouffle, le pouvoir avec une Serdaigle, et un autre Bleu et Argent provoqua légèrement le professeur. Elle attendit patiemment qu'ils aient tous fini, et se lança, levant une main manucurée de frais, et rejetant sa mèche blonde sur son front.

- Je rejoins à cent pour cent Morgan. Tout peut devenir une arme, de la chaise aux armes à feu. Je rajouterai, par contre, que les armes sont des outils, des objets ordinaires. Un couteau, qui est une arme, puisqu'il peut tuer ou blesser, n'est qu'un outil. On peut s'en servir pour couper de la nourriture, pour tailler du bois, pour tout et n'importe quoi - ce n'est qu'un outil. A partir du moment où on veut faire du mal avec, on y parvient sans une once de problèmes. Même chose pour la chaise, pour les baguettes asiatiques, pour tout. Les armes Moldus, ou les armes tout court d'ailleurs, puisque nos baguettes sont exactement pareilles, ne sont des armes que lorsqu'on décide qu'elles doivent l'être. Si ce n'est pas le cas, ce sont des outils, qui peuvent faire énormément de bien.

Dylan s'arrêta. Elle n'était pas sûre d'avoir été claire dans sa réponse, mais elle était certaine d'avoir laissé déborder son côté philosophique. Elle ne put s'empêcher de passer une énième main nerveuse dans ses cheveux et de lancer un regard autour d'elle, histoire de vérifier qu'on ne la prenait pas pour une dingue. Obsession de l'image, quand tu nous tient...
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Cours n°2

Message par : Théodore Winderfelt, Jeu 28 Mai 2015 - 17:11



Théodore, assis à son bureau, laissa son regard se déplacer sur les différents élèves présent, curieux de savoir qui prendrait la parole en premier. A sa plus grande surprise se fut une première année installée au premier rang. Bonne petite. « Les armes moldues sont utilisées, par beaucoup à des fins défensives. - Très bien mademoiselle Bloomsb... -  Par exemple, un jour ma grand-mère (…) » Le professeur fixa alors son élève, clignant plusieurs fois des yeux comme s'il ne comprenait rien à l'histoire. En faite, si, il l'a comprenait, mais il ne comprenait pas ce besoin soudain de raconter sa vie. Boarf, c'était pour donner un exemple, elle pensait bien faire. Théodore écoutait alors les mots de la jeune fille jusqu'à ce que celle-ci prononce une nouvelle phrase pleine de sens : « Les armes peuvent aussi être utilisées dans certaines activités comme le tir à l'arc qui est un sport moldu dans lequel le but est de tirer des flèches dans des cibles.  - Bien ! Merci mademoiselle. » C'est bon ? Elle avait finit ? Apparemment oui puisqu'un autre élève prit la parole quelques secondes après. C'était Wilum, il était déjà présent à son dernier cours. « Je rajouterai que les Moldus utilisent leurs armes pour attaquer comme nous utilisons nos baguettes magiques lors des duels. - Exactement. » Ils étaient sur la bonne voie pour le moment, mais le drame arriva : le serpentard se mit lui aussi à raconter une de ses expériences. Néanmoins la fin de l'exemple énoncé fit ecarquiller les yeux de l'enseignant. Ah non, ça c'était ignoble. Lui qui avait une peur monstre de devenir aveugle, c'était peut-être d'ailleurs sa peur principale, il se mit à imaginer les baguettes crever les yeux et … Argh. Un long frisson grimpa le long de sa colonne vertébral. « Hum, je voulais rectifier les propos précédent. - Faîtes donc ma chère. » Marmonna Théodore qui se remettait difficilement de la vision d'horreur que venait de lui offrir Wilum. La poufsouffle (Lyria) se mit d'abord à répéter légèrement ce qui avait été, grossomodo, déjà dit avant d'ajouter un petit détail : « Je voulais aussi dire, que pour quelques uns les armes sont une passion, ils les collectionnent ou ne les ont que pour effrayer des intrus. - C'est vrai, oui. » Bon, au moins son intervention avait eu le mérite de changer les idées du professeur d'étude des moldus. Elle eu ensuite un comportement un peu bizarre. Elle était sûrement très timide. « Il s'agit aussi d'un art. Ou même d'un loisir. Certains Moldus vont à la chasse pour le plaisir. - Tout à fait miss Lysandre. » La conversation commençait à tourner en rond, il était sans doute temps de clarifier tout ça, mais les élèves n'avaient pas terminé de se manifester. Tant mieux, au moins ils s'exprimaient, c'était tout de même l'objectif principal de la partie théorique. «  Leur armes leurs servent également à imposer un certain pouvoir, un ordre. - Très bien ! » Ouais, décidément il félicitait tout le monde le mannequin, mais il y avait de quoi. Les élèves étaient au top cet après midi. Ça promettait une bonne activité. « Tout d'abord, il faut savoir que la définition d'une arme est "élément servant à mettre un adversaire hors de combat ou à s'en protéger". - Oulah, Théodore allait avoir mal au crâne, il le sentait. Tournant son regard vers le préfet des jaunes et noirs, il se redressa sur son fauteuil pour être attentif aux mots du blaireau. On peut utiliser une arme pour faire n'importe quoi, vu que n'importe quoi EST une arme. » Hochant lentement la tête de haut en bas pour donner raison au jeune homme, le français réfléchissait en même temps à toute vitesse à tout ce qu'il avait entendu jusqu'à présent. C'est bien, il avait de la matière pour continuer son cours. Mathéo fit une petite parenthèse discrète limite philosophique une fois de plus, décidément c'était sa marque de fabrique. Il posa ensuite une question à Morgan au sujet de sa réponse de tantôt. Le professeur n'intervint alors pas. Ils étaient assez grand pour se répondre les uns aux autres. La prochaine à prendre la parole fut Aurea, le rayon de soleil de son cours. Plus sérieusement, elle semblait toujours heureuse d'être ici et répondait toujours des choses pertinentes. « Quand on regarde les défilés militaires organisés par certains pays, ceux-ci sont le déballage de tout l’armement dont dispose le pays.  - Très bien mademoiselle Eston. En effet, les sorciers n'ont pas coutume d'organiser des défilés de baguette. » Tant mieux, d'ailleurs, ce serait franchement con sinon.. ils se ressemblent tous ces morceaux de bois ! « D'ailleurs, vous l'avez lu dans ma copie, je suppose...  - Ouuh, la provocation made in McKinley qui revenait au galop. Néanmoins, le professeur ne répondit rien, il lui laissait la chance de dire autre chose de plus intelligent. Il me semble que les moldus possèdent plusieurs musées de la guerre où sont exposées des armes en tout genre - C'est exacte. » Il aurait bien lâché une petite remarque amère, mais il n'était pas là pour faire un combat de coq avec ces élèves. Elève qui, d'ailleurs, semblait s'être épris de sa camarade de table. Sérieusement ? Par pitié, pas de drague pendant son cours. La personne qui clôtura ce premier échange fut la jeune Scott. « Je rajouterai, par contre, que les armes sont des outils, des objets ordinaires. Les armes Moldus, ou les armes tout court d'ailleurs, puisque nos baguettes sont exactement pareilles, ne sont des armes que lorsqu'on décide qu'elles doivent l'être. » Juste après les mots de la blonde, l'enseignant se leva de son bureau tout en lui lançant un regard appuyé pour la féliciter de sa réflexion. C'était simple, le professeur adorait ceux qui étaient capable de trouver des points communs entre sorciers et moldus.

«  Bien. Vous avez tous eu à peu près raison. Vous avez d'ailleurs permis de dégager les premières grandes lignes du cours : l'utilisation des armes. Vous l'avez compris, en ce moment même lorsque nous utilisons le terme ''d'arme'' nous l'évoquons au sens large. Tout peut devenir une arme – Dit-il en appuyant son regard sur Morgan et Wilum. On trouve alors quatre usages principaux aux armes. » Il prit alors une craie blanche pour noter des phrases sous forme de tiret. « Pour la chasse, celle qui vise à trouver de la nourriture. Pour agresser autrui, pour se défendre et, enfin, pour le loisir. » Toujours la craie à la main, il se retourna vers sa classe pour pouvoir observer ceux qui étaient attentifs. « Néanmoins il existe énormément d'autres utilisation que je n'ai pas entendu ici. Par exemple, dans certains pays, les moldus utilisent des armes pendant des cérémonies. Pas forcément pour faire des sacrifices, parfois c'est juste symbolique. Pendant des enterrements de soldat par exemple, on tire des balles vers le ciel. C'est très protocolé. » Voilà, ça c'était pour la première partie. A présent ils allaient entamer un sujet un peu plus compliqué pour les ignorants du monde moldu. Il nota alors au tableau deux choses de plus : Armes Classiques & Armes de Destruction Massive (AMD). Tapant doucement sur le tableau avec le bout de sa craie pour attirer l'attention des adolescents sur les deux termes, il les interrogea du regard. « Savez vous qu'elle est la différence entre ces deux catégories d'armes de guerre ? Et là, on parle bien d'armes de guerre. Faîtes pour se défendre mais généralement pour attaquer ou contre-attaquer. Une fois la différence énoncée, pouvez-vous me donner des exemples d'armes classiques et d'AMD ? »




Bonjour à tous, j'espère que votre semaine se déroule au mieux. Plusieurs élèves peuvent répondre à la question concernant la différences entre les deux catégories d'armes. En revanche, je veux un seul exemple d'arme, classique ou non, par élève. Pas plus. Vous avez jusqu'au 4 juin, ensuite nous entamerons la partie pratique. Je conseil donc vivement à ceux qui n'ont pas encore posté de le faire, ce serait dommage de passer à côté des points de théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours n°2

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 28 Mai 2015 - 17:36


Le cerveau d'Izsa avait décroché très vite. L'attente d'un travail pratique l'empêchait d'être intéressée par cette théorie introductive. Elle écouta une ou deux réponses, puis quand elle décida que cela allait vite tourner en rond et qu'elle n'aurait de toute façon rien à ajouter, elle arrêta tout bonnement d'écouter. Il fallait d'autres questions pour faire gamberger son esprit.

Elle écouta vaguement le professeur édicter les quatre utilités des armes, mais elle trouvait que ses catégories étaient critiquables. Une arme pour se défendre ou pour attaquer, cela n'avait aucune différence pour elle. Peu importait qui avait tirer le premier, si on se servait d'un pistolet contre un autre être humain. Par contre, il avait oublié une catégorie plutôt importante...

Une fois qu'il eu terminé et posé ses questions, elle prit immédiatement la parole.

- Monsieur, si je peux me permettre, vous avez oublier les armes de dissuasion. Ce sont des armes que possède quelqu'un, généralement un pays, qui on le pouvoir de détruire énormément de choses, mais qui n'ont en réalité pas pour but d'être utiliser. Des états, comme la Russie ou les Etat-Unis par exemple, possède la suffisamment de puissance pour détruire plusieurs fois la terre. Ils ne les ont jamais utilisés, c'est juste un message pour les autres nations : "ne pas nous attaquer, parce qu'on a de quoi vous rayer de la carte".

On pourrait lui objecté qu'il s'agissait dans ce cas d'arme de "défense", mais personne ne s'était jamais défendue avec une bombe nucléaire...

- Pour en revenir à vos questions : la différence entre ses deux types d'armes sont avant tout le nombre de victimes qu'elles peuvent faire en une seule utilisation. Là où des armes classiques en feront au maximum une dizaine, les autres pourront tuer des centaines de personnes d'un seul coup. D’ailleurs, les armes de dissuasion sont toujours des armes de destruction massive.
Comme exemple, je citerais le gaz moutarde. C'est une arme chimique qui fit des milliers de morts lors de la première guerre mondiale. Cela attaque les muqueuses, jusqu'aux poumons, et induise une mort des plus douloureuses.


Bon, c'était pas le Graal ultime des armes de destruction massives, mais c'était surtout l'une des premières. Izsa avait préférer parler de celle-là car elle était peut connue, laissant la bombe nucléaire aux sorciers qui ne s'y connaissaient pas vraiment en histoire moldue...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Léa Bloomsberry
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Léa Bloomsberry, Jeu 28 Mai 2015 - 17:55


Et ben tout le monde semblait inspiré et le professeur semblait plus ou moins d'accord avec tous les propos qui avaient été tenus par les élèves. Léa fière de ses remarques se redressa doucement sur sa chaise et croisa les jambes. Elle fit aller ses cheveux comme une star de la chanson. Et écouta le professeur.

- Savez vous qu'elle est la différence entre ces deux catégories d'armes de guerre ? Et là, on parle bien d'armes de guerre. Faîtes pour se défendre mais généralement pour attaquer ou contre-attaquer. Une fois la différence énoncée, pouvez-vous me donner des exemples d'armes classiques et d'AMD ?

Mais il nous prend pour des cons ou quoi ? Se demanda Léa. Elle prit alors un léger air hautain et afficha un sourire léger au coin de ses lèvres. Elle voulut prendre la parole mais une jeune fille fut plus rapide qu'elle.

- Monsieur, si je peux me permettre, vous avez oublier les armes de dissuasion. Ce sont des armes que possède quelqu'un, généralement un pays, qui on le pouvoir de détruire énormément de choses, mais qui n'ont en réalité pas pour but d'être utiliser. Des états, comme la Russie ou les Etat-Unis par exemple, possède la suffisamment de puissance pour détruire plusieurs fois la terre. Ils ne les ont jamais utilisés, c'est juste un message pour les autres nations : "ne pas nous attaquer, parce qu'on a de quoi vous rayer de la carte".

Et oui c'est vrai. Qu'est ce que tu dis de ça? pensa Léa. Léa regarda la fille avec admiration même si celle-ci venait de lui piquer la vedette. Léa qui aimait attirer l'attention pour montrer ses fines connaissances en certaines matières entrouvrit la bouche, quand soudain la jeune fille reprit la parole.

- Pour en revenir à vos questions : la différence entre ses deux types d'armes sont avant tout le nombre de victimes qu'elles peuvent faire en une seule utilisation. Là où des armes classiques en feront au maximum une dizaine, les autres pourront tuer des centaines de personnes d'un seul coup. D’ailleurs, les armes de dissuasion sont toujours des armes de destruction massive.
Comme exemple, je citerais le gaz moutarde. C'est une arme chimique qui fit des milliers de morts lors de la première guerre mondiale. Cela attaque les muqueuses, jusqu'aux poumons, et induise une mort des plus douloureuses.


Léa écouta attentivement la jeune fille et hocha la tête en signe d’acquiescement. Cependant elle lança un regard noir à la serpentard  qui avait l'air follement au courant. Elle se retourna vers le professeur et sans même réaliser pourquoi, elle se leva brusquement, fit tomber la chaise dans son élan et lança au professeur:

- Je suis tout à fait d'accord avec la jeune Serpentarde monsieur. Il ne faut pas oublier que le mot massive signifie intensif, à grande échelle. Cela souligne donc les propos disant que le nombre de victimes dans le cas d'une  ADM est hautement supérieur à celle d'une arme classique. Les armes classiques, il en existe de toutes sortes. Par exemple les armes blanches, qui sont des armes comme les couteaux. Des armes à feu, les pistolets. Et encore d'autres peut être. Pour revenir aux ADM, elles sont moins souvent utilisées mais plus dévastatrices. Ce sont des armes ont des effets dévastateurs sur les personnes, l'environnement et les infrastructures. Comme l'a dit ma camarade juste avant, certaines armes permettent l'éradication, c'est à dire la destruction de pays et donc des infrastructures, de l'environnement et des populations habitants ces pays.

La gryffondor releva sa chaise et se rassit, fière, elle se retourna vers la serpentarde et la regarda de haut en bas et se retourna d'un coup sec. T'en dis quoi ? pensa léa.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Cours n°2

Message par : Théodore Winderfelt, Jeu 28 Mai 2015 - 18:41


En temps normal, Théodore se taisais jusqu'à ce qu'un bon nombre d'élèves aient pris la parole, mais vue ce qu'y allait se passer dans quelques minutes, il n'eu pas trop le choix. Izsa, une très bonne élève, voulu lui faire remarquer qu'il avait, apparemment, oublié une catégorie. Fronçant légèrement les sourcils, il l'écouta tout de même jusqu'à la fin de sa tirade. Il tortilla alors ses lèvres de droite à gauche avant de répondre à la jeune fille. « Si je n'en ai pas fais une catégorie distincte, miss Hilswood, c'est pour la simple et bonne raison que, malgré la non-utilisation de ces armes, elles rentres quand même dans la catégorie des armes d'attaques. Néanmoins, vous soulevez un point important dont je ne parlerai pas immédiatement pour ne pas influencer les réponses de vos camarades. » Il l'avait déjà dit, ce n'était pas parce qu'un élève n'était pas d'accord avec lui qu'il allait lui coller un retrait de point. Cependant, il n'émit pas d'argument plus solide tout simplement parce qu'il avait bien précisé que ce début de cours ne serait pas un débat. « Pour en revenir à vos questions : la différence entre ses deux types d'armes sont avant tout le nombre de victimes qu'elles peuvent faire en une seule utilisation. Là où des armes classiques en feront au maximum une dizaine, les autres pourront tuer des centaines de personnes d'un seul coup. D’ailleurs, les armes de dissuasion sont toujours des armes de destruction massive.  - Vous avez en partie raison, mademoiselle. » Oui, en partie seulement, mais il y reviendrait plus tard lorsque chacun aura prit la parole. Il parlerait également de l'arme évoqué par la suite, mais il fut tout de même surpris par sa connaissance vis à vis de ce gaz qui, pourtant, est peu connu. Même les moldus eux-mêmes ne le connaissent pas toujours.

Bref. Ce n'était pas tant la réponse de la verte et argent qui poussa l'enseignant à prendre la parole, mais surtout celle de la rouge et or du premier rang. Elle venait de se métamorphoser, aillant certainement prit la grosse tête après la remarque encourageante de l'enseignant. Pour preuve, elle venait de se lever en faisant tomber sa chaise à la renverse. Levant lentement les sourcils, Théodore fixait la première année comme si c'était un asticot géant. Yeurk. « Je suis tout à fait d'accord avec la jeune Serpentarde monsieur. - Ravi de l'apprendre. Marmonna t-il toujours en la fixant bizarrement. Comme l'a dit ma camarade juste avant, certaines armes permettent l'éradication, c'est à dire la destruction de pays et donc des infrastructures, de l'environnement et des populations habitants ces pays. » Ok. Théodore venait d'écouter attentivement la jeune adolescente qui venait de se donner en spectacle. Cette dernière se rassit enfin, et lança un mauvais regard vers Izsa. Sérieusement ? « Mademoiselle Bloomsberry, la prochaine fois que vous persécutez cette pauvre chaise vous finirez le cours debout. Ensuite, les emballements de ce genre j'aimerai que vous les apaisiez. Personne n'est ici pour être le ou la meilleure. - Puis il ajouta, avec un regard lourd. Surtout si c'est uniquement pour répéter ce qui a été dit précédemment. » Elle n'avait même pas donné un exemple d'arme à la suite de sa prise de parole. Non mais j'vous jure, la jeunesse alors. Relevant un regard plus détendu vers les autres élèves, l'enseignant reprit. « Quelqu'un d'autre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°2

Message par : Invité, Jeu 28 Mai 2015 - 18:44


Ce cours était de plus en plus intéressant. Et dire qu'elle avait hésité à venir ! Dylan ne put s'empêcher de ressentir un soupçon de fierté ridicule lorsqu'elle croisa le regard encourageant du professeur Winderfelt. Elle commençait déjà à se prendre au jeu, et fit pianoter stupidement ses ongles vernis sur la table. Le professeur continua son cours, et nota au tableau le sujet suivant. Elle fronça les sourcils pendant qu'il posait ses questions. La différence entre des armes classiques et des armes de destruction massive ? La réponse lui paraissait évidente, et ça lui semblait étrange. Non, ça ne pouvait pas être ça, c'était trop simple. Au beau milieu de sa réflexion, Izsa Hilswood, une Serpentard qu'elle connaissait de vue, même si elle n'était pas sûre que l'inverse était vrai, objecta. C'était assez intéressant pour que Dylan cesse son tapotement incessant, et pour qu'elle y prête une oreille de plus en plus attentive. C'était évident que Izsa Hilswood s'y connaissait en Moldus, elle était sûrement de sang-mêlé, ou née Moldue. Seuls ceux qui connaissaient "l'autre monde" parlaient des Guerres mondiales. Les sorciers de sang pur, eux, ne prenaient ça que pour une débilité typiquement moldue. Bon, ok, peut-être pas tous, mais la plupart de ceux avec qui Dylan en avait discuté, en tout cas. Juste après la Serpentard, la petite Gryffondor du début prit la parole. Dylan ne put s'empêcher de hausser un sourcil lorsqu'elle vit le regard qu'elle avait lancé à Hilswood. Elle s'était aussi levé en fracassant sa chaise par terre. Dylan était parfaitement placée pour entendre les petits commentaires sarcastiques du professeur, suivis, à haute voix, de remarques pour la jeune Gryffondor, et d'un "Qui d'autre ?" un peu glaçant. Allez enchaîner après ça. Elle se racla la gorge, et prit la parole.

- C'est clair qu'une arme de destruction massive tue plus, plus rapidement, qu'une arme "classique" - c'est son intérêt.
Les armes classiques peuvent être utilisées par n'importe qui, n'importe quand, pendant une guerre ou non. Une arme de destruction massive est faite pour les guerres, les conflits à grandes échelles. Les gouvernements ou les chefs les possèdent et eux seuls, théoriquement, peuvent les utiliser. A mon avis, n'importe quel objet ou gaz, ou n'importe quo d'autre, qui tue massivement et rapidement sans contact direct entre deux êtres humains peut être considéré comme une arme de destruction massive. Ces armes ont été énormément utilisées pendant les Guerres Mondiales, comme, mh, l'acide cyanhydrique, plus connu sous le nom de Zyklon B. Pendant la première Guerre Mondiale, on en faisait des obus, et pendant la seconde, on l'utilisait dans les chambres à gaz dans les camps. Ce n'est pas une arme à proprement parler, mais si on met ce gaz dans de mauvaises mains, il tue en quelques minutes n'importe quel Homme.

Tu es à côté de la plaque, songea-t-elle. Elle n'avait pas pu s'empêcher de parler des Guerres Mondiales. Elle se remit à pianoter nerveusement sur la table, de plus en plus certaine, à chaque millième de seconde qui s'écoulait, qu'elle était hors-sujet. En plus, de quoi avait-elle eut l'air lorsqu'elle avait sorti le "acide cyanhydrique" ? Qui ici devinerait que dans sa famille, on étudiait tout dans les moindres détails ? Elle commença à mordiller sa lèvre, sans même s'en rendre compte. Elle tripota une énième fois ses cheveux d'une main, en ayant conscience d'avoir l'air d'une névrosée.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours n°2

Message par : Morgan Delaube, Jeu 28 Mai 2015 - 19:06


Morgan était plutôt fier de sa réponse. Bon, c'était un petit peu tiré par les cheveux si on y réfléchissait bien, mais temps que ça lui rapportait des points, il s'en foutait. Mathéo lui posa alors une question, et un sourire carnassier s'afficha sur ses lèvres.

-Et bien en effet, je pourrais lui briser le crâne par pur plaisir, ce qui rassurez -vous, n'arrivera jamais vu que je suis plus ingénieux dans mes plans. Mais ça, c'est une autre historie que je garde secrète. dit le Poufsouffle, en jetant un coup d’œil à sa voisine. En fait, il ne pouvait pas du tout la supporter, surtout quand elle fit tomber sa chaise en voulant reprendre les propos d'Izsa. Parler pour rien dire, c'était grave pénible . Il ne put s'empêcher de lui murmurer un : "Si tu veux, je peux soit te coller à ta chaise, soit te calmer tout de suite. A toi de choisir." Le préfet lança un regard au prof et prit la parole assez rapidement, pour l'empêcher de répliquer s'il l'avait entendu :

-Il existe la bombe atomique qui est obtenu par la fission de certains éléments chimiques, mais on ne va pas rentrer dans les détails, hein ? On est pas en physique-chimie. Il fallait vraiment que le Blaireau arrête de lire des bouquins de moldu pendant ses vacances. Bon, en même temps ça lui faisait une bonne couverture auprès de ses amis sans pouvoir; "je suis dans une école spécialisée pour personne hautement intelligente". Bon, ça faisait un peu égocentrique, mais c'était le seul truc qu'il avait trouvé. En gros, c'est une arme de dissuasion, comme le disait Izsa, qui fait d'énormes dégâts, car cela tue immédiatement toutes formes de vie, et en plus il reste des radiations rendant la zone invivable. La preuve avec le bombardement à Hiroshima, une ville japonaise qui est la première ville à avoir été bombardée. La ville a été rasée d'un seul coup, en une seule explosion. Beaucoup de morts, de destructions,... Enfin bref, ça fait mal quoi.Et sur ces mots, il lança un regard équivoque à sa voisine, lui intimant de se calmer sous peine de transformer le Préfet en bombe atomique.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Léa Bloomsberry
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Léa Bloomsberry, Jeu 28 Mai 2015 - 19:52


Suite aux nombreuses remarques désobligeantes dont Léa était la cible, Léa se tut et regarda le sol. La larme à l’œil elle se sentit incomprise. Elle voulait juste en placer une... Son voisin, un garçon plus que désagréable et narcissique, n’arrêtait pas de la menacer.

- Si tu veux, je peux soit te coller à ta chaise, soit te calmer tout de suite. A toi de choisir.

Dit le jeune homme à Léa, qui le regarda attentivement avant de lui murmurer un discret:" Tu me fais bien rire, toi, rira bien qui rira le dernier, abruti !" Elle dit cette phrase de façon à ce que le professeur ne puisse déchiffrer tout le message. Cependant elle se remit dans le contexte. *Allez Léa calme toi, tu es en classe, tu es forte, pas besoin que les autres te complimente tu sais ce que tu vaux.* pensa la rouge et or. Elle profiterait de la fin du cours pour s'excuser auprès de  miss Hilswood ainsi qu'au professeur pour son débordement.

Léa continua à écouter le cours de façon très attentive et essaya de contrôler ses pulsions de colère.

- Quand je pète, je laisse échapper un gaz odorant qui tue des êtres vivants, microscopiques soient-ils. Puisque c'est un fait imprévisible.... j'ai utilisé une arme de destruction massive.

Charmant pensa Léa.

- Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, une arme à  destruction massive, cible tout comme une arme classique. Un pistolet te permet de cibler et de tuer une personne que tu désires tuer, mais l' AMD est aussi une arme ciblée mais sur un plus grand nombre de personnes. J'avais l'impression que tu pensais que l'arme classique permettait de cibler mais l'AMD est laissé au hasard. Peut-être ai-je juste mal compris...

Léa ne voulut plus passer pour une peste égocentrique et se ravisa aussitôt. Elle se retourna et ne regarda pas le professeur aussi honteuse qu'elle se sentait déjà, elle ne voulut plus croiser son regard pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°2

Message par : Wilum Järviden, Jeu 28 Mai 2015 - 22:54


Le professeur d'études des Moldus fut un moment décontenancé par les propos de Wilum. Celui-ci se félicita intérieurement de cette prouesse, sortir monsieur Winderfelt de ses gonds c'est très difficile et pas à la portée de tous. Alors, oui, il peut s'avouer vainqueur pour cette partie. Il a peut-être gagné une bataille, mais pas la guerre. Le jeune homme tiqua face aux paroles de la Poufsouffle Lyria Snow. Le fait est que personne ne lui a dit de rectifier ses paroles. Non, personne ! De plus, la preuve qu'il a apportée ne lui pas suffit pour contester ses dires ? Peu importe, cela ne sert à rien de s'attarder sur des choses aussi insignifiantes. Il observa le ciel et quelques chouettes voler par la fenêtre, ce qui le calma un peu. Il reporta son attention sur Morgan, car celui-ci avait dit son nom en rapportant ses précédentes paroles.


- Bien. Vous avez tous eu à peu près raison […] Tout peut devenir une arme, dit l'enseignant en faisant allusion aux propos du canadien et du préfet des Blaireaux.

Une fois que l'enseignant fut satisfait de la participation générale des étudiants, il posa une autre question concernant les armes classiques et les armes massives. La différence entre ces catégories d'armes ? Rien de bien compliqué, il faut juste avoir un peu d'intelligence, ce qui n'est pas le cas de tout le monde dans ce cours. Non, non il n'est pas modeste juste réaliste. Bon d'accord, il ne faut pas négliger qu'il faut avoir certaines connaissances du Monde Moldu, ce que n'a pas Wilum bien évidemment. Tout en feuilletant de nouveau le livre sur les armes Moldus afin d'obtenir plus d'informations sur les armes massives, il écouta Isza. Cette jeune femme le rend tellement fier, elle fait la fierté de Serpentard. Et bien sûr, dans un groupe, il y a toujours une personne qui ne comprend rien, mais vraiment rien du tout et cette personne n'est autre que  Léa Bloomberry Le brun resta impassible face à son attitude de débutante. Cependant, il ne put retenir une grimace de se former sur son visage. Ne sait-elle pas qu'il ne faut JAMAIS s'emporter devant un enseignant ? Même si la colère n'est pas contre l'adulte. Jugeant bon d'interrompre son monologue, il écouta les autres étudiants argumenter sur la question du professeur.


- L'on retrouve le révolver comme arme classique. Pour ce qui est de les différencier... Je dirai que leur masse est une grande différence, un révolver par exemple a une masse beaucoup moins importante qu'un obus. De toute façon, c'est tout ce que je sais à part quelques propros énoncés précédemment et je n'ai pas envie de répéter ce qui a été dit... C'est tellement bas ! Non, il ne vise personne ! Le livre sur les armes est beaucoup plus intéressant que d'écouter les autres se répéter les uns les autres en passant par quatre chemins pour certains et en ligne droite pour d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Elya Lane
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Elya Lane, Jeu 28 Mai 2015 - 23:00


La jeune fille écoutait plus où moins l'avis de ses camarades. Certains disaient des choses intéressantes et elle prit plaisir à découvrir des choses auquels elle n'aurait pas pensé auparavant. Wilum par exemple, avec son histoire de baguette. Elya attendait donc le temps que tous ses camarades donnent leur avis. Ce fut ensuite au tour de son voisin de parler. Il avait commencé par provoquer le professeur (légèrement on va dire) puis parla d'armes servant de décorations. Quoi? En décoration? Ces moldus l'étonneront toujours... Une fois qu'il eut fini de parler, Leister se rassit en lui faisant un clin d'œil. En guise de réponse, elle lui offra un petit sourire. Bon finalement c'était peut-être un gars sympa. Quand la classe eut fini de parler, un silence s'installa et le professeur en conclut sûrement que c'était le moment de passer à autre chose. Il commença à écrire au tableau et pendant ce temps là la jeune fille prit quelques notes. A vrai dire le sujet l'intéressait, ce n'était pas comme si c'était quelque chose d'ennuyant. Qui trouvait ennuyant le fait de parler d'armes?

- Savez vous qu'elle est la différence entre ces deux catégories d'armes de guerre ? Et là, on parle bien d'armes de guerre. Faîtes pour se défendre mais généralement pour attaquer ou contre-attaquer. Une fois la différence énoncée, pouvez-vous me donner des exemples d'armes classiques et d'AMD ?

Bon, ça ne devait pas être très difficile. Elya fouilla donc dans son esprit à la recherche de propos convenables. A vrai dire elle avait plein d'idée mais n'arrivait pas à les mettre en forme. Donc, pendant qu'elle réfléchissait, plusieurs personnes avant elle avait eu le temps de passer. Et de citer ce qu'elle voulait dire. Elle fit une moue songeuse. Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir rajouter... En tenta de trouver l'inspiration en écoutant attentivement les élèves. Une Serpentarde avait donné une réponse assez bonne, et Elya l'approuva totalement. Une Gryffondor pris également la parole. Bien que celle-ci eut dit quelque chose, d'intéressant, l'attitude qu'elle avait eût à la fin de son discours fit lever un sourcil à la brune. *Pour qui elle se prend celle-là?* pensa t-elle.

-La culture, c'est comme la confiture... moins tu en as et plus tu l'étales.

L'Anglaise se retourna vers son voisin qui venait de lui murmurer cette phrase.

-Ça c'est sûr et ça doit souvent être son cas! lui répondit-elle sur le même ton en se mordant les lèvres pour ne pas rire.

La jeune fille se calma rapidement son attention soudainement attirée par les autres élèves qui prenaient la parole chacun leur tour. Les propos de Morgan la firent réfléchir. nt vrai dire, vu qu'elle est sang pur, la seule arme de destruction massive qu'elle connaissait était la bombe nucléaire, chimique, et biologique. Il y en avait surement d'autres mais la rouge et or ne les connaissait pas. Elle prit donc en note ce que le prefet des pouffy venait de dire. Vint ensuite le tour de son voisin qui énonça son idée, mais une idée un peu bizarre vers la fin. Était ce une provocation destinée au professeur? La brune se ravisa, c'était un exemple bizarre mais malin. On va voir ce que le professeur Winderfelt répliquera. Elle lui lança donc un regard qui signifiait * pas c** ton idée* puis elle avait en même temps lâché un petit gloussement silencieux. En attendant, la septième année avait peut-être une idée. Elle laissa donc s'exprimer la "miss gryffondor" et le Serpentard aux baguettes, puis pris la parole.

-Pour ne pas répéter ce que mes camarades ont dit, je vais juste ajouter que les AMD sont des armes chimiques, biologiques et nucléaires tandis que les armes classiques sont plutôt des armes mécaniques. Et je pense qu'une arme classique n'est pas seulement une arme du genre pistolet, fusils etc.. Cela peut aussi être des véhicules comme des bateaux ou encore des chars.

Elle s'arrêta de parler, une moue dubitative sur les lèvres. Elya ne savait pas si cela était assez pertinent mais qu'importe, elle avait dit ce qu'elle pensait et de toute façon, selon elle il n'y avait rien d'autre à ajouter, ses camarades ayant énoncé les idées principales.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°2

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Cours n°2

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.