AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 4
Cours n°2
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Elya Lane
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°2

Message par : Elya Lane, Jeu 28 Mai 2015 - 23:00


La jeune fille écoutait plus où moins l'avis de ses camarades. Certains disaient des choses intéressantes et elle prit plaisir à découvrir des choses auquels elle n'aurait pas pensé auparavant. Wilum par exemple, avec son histoire de baguette. Elya attendait donc le temps que tous ses camarades donnent leur avis. Ce fut ensuite au tour de son voisin de parler. Il avait commencé par provoquer le professeur (légèrement on va dire) puis parla d'armes servant de décorations. Quoi? En décoration? Ces moldus l'étonneront toujours... Une fois qu'il eut fini de parler, Leister se rassit en lui faisant un clin d'œil. En guise de réponse, elle lui offra un petit sourire. Bon finalement c'était peut-être un gars sympa. Quand la classe eut fini de parler, un silence s'installa et le professeur en conclut sûrement que c'était le moment de passer à autre chose. Il commença à écrire au tableau et pendant ce temps là la jeune fille prit quelques notes. A vrai dire le sujet l'intéressait, ce n'était pas comme si c'était quelque chose d'ennuyant. Qui trouvait ennuyant le fait de parler d'armes?

- Savez vous qu'elle est la différence entre ces deux catégories d'armes de guerre ? Et là, on parle bien d'armes de guerre. Faîtes pour se défendre mais généralement pour attaquer ou contre-attaquer. Une fois la différence énoncée, pouvez-vous me donner des exemples d'armes classiques et d'AMD ?

Bon, ça ne devait pas être très difficile. Elya fouilla donc dans son esprit à la recherche de propos convenables. A vrai dire elle avait plein d'idée mais n'arrivait pas à les mettre en forme. Donc, pendant qu'elle réfléchissait, plusieurs personnes avant elle avait eu le temps de passer. Et de citer ce qu'elle voulait dire. Elle fit une moue songeuse. Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir rajouter... En tenta de trouver l'inspiration en écoutant attentivement les élèves. Une Serpentarde avait donné une réponse assez bonne, et Elya l'approuva totalement. Une Gryffondor pris également la parole. Bien que celle-ci eut dit quelque chose, d'intéressant, l'attitude qu'elle avait eût à la fin de son discours fit lever un sourcil à la brune. *Pour qui elle se prend celle-là?* pensa t-elle.

-La culture, c'est comme la confiture... moins tu en as et plus tu l'étales.

L'Anglaise se retourna vers son voisin qui venait de lui murmurer cette phrase.

-Ça c'est sûr et ça doit souvent être son cas! lui répondit-elle sur le même ton en se mordant les lèvres pour ne pas rire.

La jeune fille se calma rapidement son attention soudainement attirée par les autres élèves qui prenaient la parole chacun leur tour. Les propos de Morgan la firent réfléchir. nt vrai dire, vu qu'elle est sang pur, la seule arme de destruction massive qu'elle connaissait était la bombe nucléaire, chimique, et biologique. Il y en avait surement d'autres mais la rouge et or ne les connaissait pas. Elle prit donc en note ce que le prefet des pouffy venait de dire. Vint ensuite le tour de son voisin qui énonça son idée, mais une idée un peu bizarre vers la fin. Était ce une provocation destinée au professeur? La brune se ravisa, c'était un exemple bizarre mais malin. On va voir ce que le professeur Winderfelt répliquera. Elle lui lança donc un regard qui signifiait * pas c** ton idée* puis elle avait en même temps lâché un petit gloussement silencieux. En attendant, la septième année avait peut-être une idée. Elle laissa donc s'exprimer la "miss gryffondor" et le Serpentard aux baguettes, puis pris la parole.

-Pour ne pas répéter ce que mes camarades ont dit, je vais juste ajouter que les AMD sont des armes chimiques, biologiques et nucléaires tandis que les armes classiques sont plutôt des armes mécaniques. Et je pense qu'une arme classique n'est pas seulement une arme du genre pistolet, fusils etc.. Cela peut aussi être des véhicules comme des bateaux ou encore des chars.

Elle s'arrêta de parler, une moue dubitative sur les lèvres. Elya ne savait pas si cela était assez pertinent mais qu'importe, elle avait dit ce qu'elle pensait et de toute façon, selon elle il n'y avait rien d'autre à ajouter, ses camarades ayant énoncé les idées principales.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°2

Message par : Invité, Ven 29 Mai 2015 - 18:00


Dylan continua d'écouter les autres élèves, souriant légèrement en voyant les regards que lançaient les autres à la petite Gryffondor. Elle avait conscience qu'elle-même avait dû avoir ce genre de regard, et se sentait un peu coupable - pas parce que cette petite lui faisait un peu pitié, mais parce qu'elle n'éprouvait pas de remords à participer à son exclusion, que ceux autour d'elle en soit conscients ou non. Elle savait sciemment qu'elle aurait dû se sentir mal - après tout, cette Léa n'avait rien fait de vraiment mal, elle voulait juste bien faire, comme Dylan, quelques années plus tôt. Mais, comme chaque fois qu'elle était proche de ressentir un sentiment qu'on pouvait qualifier de "bon", son enfance et son éducation revenaient au galop, en remplaçant la culpabilité par une indifférence familière. La dernière a parler fut une autre Lionne, de l'âge de Dylan - Elya Lane. Ses derniers propos chiffonnèrent un peu Dylan, et elle se sentit assez dans son élément pour se tourner vers elle et objecter.

- Tu ne penses pas que les armes classiques peuvent être tout et n'importe quoi ? Une corde, un bout de lacet de chaussures, un couteau, tout ça. D'accord, en temps de guerre, je pense que personne ne s'embarrasse avec des armes comme ça, mais dans ma tête, des armes classiques, ça équivaut à quelque chose qui peut tuer avec un contact, euh, "intime" entre le tueur et la victime. J'aurai plutôt mis les chars dans les armes de destruction massive...

Elle laissa sa phrase en suspens, histoire de laisser entendre un "Qu'est ce que tu en penses ?" qu'elle n'avait pas l'habitude de dire. Elle savait bien que c'étaient les restes des séries télévisées moldues qui ressortaient, mais elle était de plus en plus à l'aise et détendue, maintenant qu'elle avait observé les comportements de ceux qui avaient pris la parole depuis le début du cours et qu'elle savait à peu près comment ils marchaient. Un poisson dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Elya Lane
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Elya Lane, Ven 29 Mai 2015 - 18:30


A peine eut elle finit de parler qu'une Gryffondor se mit à prendre la parole à propos de ce qu'elle avait dit. Elya la connaissait pour l'avoir croisé de nombreuses fois au cours de ces 7 années d'études dans l'école de sorcellerie. Comment s'appelait t-elle déjà? Ah oui. Dylan.

- Tu ne penses pas que les armes classiques peuvent être tout et n'importe quoi ? Une corde, un bout de lacet de chaussures, un couteau, tout ça. D'accord, en temps de guerre, je pense que personne ne s'embarrasse avec des armes comme ça, mais dans ma tête, des armes classiques, ça équivaut à quelque chose qui peut tuer avec un contact, euh, "intime" entre le tueur et la victime. J'aurai plutôt mis les chars dans les armes de destruction massive..

Après réflexion, la jeune fille se dit que Dylan n'avait peut être pas compris ce qu'elle avait dit juste avant. De plus, à la fin de sa prise de parole, elle avait demandé implicitement l'avis de l'anglaise. Elle lui répondit donc.

-Oui, je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne les armes classiques. Quand je parlais d'armes mécaniques je parlais également des couteaux et tout ce qui va avec. Mais pour ce qui est du char j'en suis moins sûre. Il peut tuer beaucoup de personnes certes, mais c'est beaucoup moins puissant qu'une bombe chimique ou nucléaire...
Revenir en haut Aller en bas
Renésmée
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Renésmée, Lun 1 Juin 2015 - 20:33


Renésmée patientait sur sa chaise, en gribouillant un peu sur son cahier. Au bout de quelques minutes, sa voisine débarqua et elle semblait assez enthousiaste. la jaune et noire la salua poliment d'un "salut" avec un demi sourire. La Gryffondor ne lui avait rien fait, mais elle n'était pas d'humeur à discuter. Le Professeur prit alors la parole et la jeune fille comprit que le sujet du cours n'était pas fait pour elle. Les armes ne l'intéressaient pas vraiment et elle ne trouvait pas ça très important. Renésmée se redressa sur sa chaise et se concentra pour écouter tout de même.

Les élèves furent nombreux à répondre et se répétaient souvent. Cependant, elle trouva que Morgan avait une bonne analyse et écouta la suite avec attention. Elle observa sa plume et en réfléchissant pendant deux secondes, cela confirma ce que son préfet lui disait. Elle pouvait le planter dans le cou de sa voisine, et se serait une arme. Après ces quelques secondes d'inattention, la jeune fille releva la tête et vu que le Professeur s'était remis à parler. Il était question d'armes massives et d'armes classiques. Elle écouta distraitement la Serpentarde parler et sursauta lorsqu'une Gryffondor se leva brusquement en faisant tomber sa chaise. La jeune fille lui lança un regard noir, elle trouvait ça ridicule de s'exposer ainsi pour une histoire d'arme. Leister parla ensuite et cela la fit tiquer. Il reprenait un peu les mêmes thermes que Morgan et surtout, il oubliait que l'on parlait d'arme de guerre. Tout le monde était autorisé à péter, pas seulement les militaires. Or, les armes de guerre n'étaient utilisables que par les militaires.

« Je suis d'accord avec à peu près tout ce qui a été dit. J'avais juste une remarque et une question à faire.» elle se tourna vers Leister « Je trouve l'idée d'imprevisible assez bonne, cependant on parle d'arme de guerre et je ne pense pas qu'un pet soit une arme de ce style. » ne voulant pas trop s'attarder sur ce point, elle s'adressa ensuite au Professeur et au reste de la classe «Et je me demandais, le poison peut-il être considéré comme une arme massive? Car si on le met dans de l'eau qui va être distribué à toute une population, il va la décimer et tuer beaucoup de monde. Elle va donc être massive dans le sens où elle va tuer de nombreuses personnes, non?»
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Aurea Eston, Mar 2 Juin 2015 - 20:30


Après avoir donné sa réponse, la jeune blonde écouta les quelques interventions qui suivirent la sienne et prit également note du résumé que nota le professeur Winderfelt au tableau.

On trouve alors quatre usages principaux aux armes. Pour la chasse, celle qui vise à trouver de la nourriture. Pour agresser autrui, pour se défendre et, enfin, pour le loisir. Néanmoins il existe énormément d'autres utilisation que je n'ai pas entendu ici. Par exemple, dans certains pays, les moldus utilisent des armes pendant des cérémonies. Pas forcément pour faire des sacrifices, parfois c'est juste symbolique. Pendant des enterrements de soldat par exemple, on tire des balles vers le ciel. C'est très protocolé.

Tout en notant avidement toutes ces informations, la blondinette se frappa mentalement la tête. Comment n’y avait-elle pas pensé ? Dès que le professeur mentionna l’utilisation des armes dans les cérémonies militaires, elle vit défiler de nombreuses images de telles cérémonies qu’elle avait vue à la télévision – ou lorsqu’un enfant naissait dans la famille royale par exemple également. Cela paraissait si évident lorsqu’on nous donnait la réponse. Néanmoins, le professeur avait semblé assez satisfait de celle qu’elle avait donnée.

« Savez vous qu'elle est la différence entre ces deux catégories d'armes de guerre ? Et là, on parle bien d'armes de guerre. Faîtes pour se défendre mais généralement pour attaquer ou contre-attaquer. Une fois la différence énoncée, pouvez-vous me donner des exemples d'armes classiques et d'AMD ? »

Bon… La deuxième partie du cours s’annonçait un peu plus compliquée pour Aurea. En effet, elle ne s’y connaissait pas beaucoup dans cette matière et avait peur de ne pas pouvoir apporter sa participation et répondre à la question. Elle préféra dès lors écouta ce que les autres avaient à dire sur la question, peut-être cela l’aiderait-elle à se former une petite idée.

La première élève amena l’idée du nombre de victime, affirmant ainsi qu’une AMD en faisait beaucoup plus. Cela paraissait logique à Aurea et elle la rejoignit sur ce point, même si monsieur Winderfelt lui dit qu’elle avait en partie raison.

La seconde élève qui prit la parole surprit Aurea. En effet, celle-ci s’était levée d’un coup de sa chaise, en la faisant même tomber, avant de donner sa réponse. La jeune blonde la regarda avec des yeux ahuris. *Qu’est-ce qu’il lui prend à celle-là ?* Elle n’aimait pas les gens qui se donnaient en spectacle, surtout lorsqu’on apportait aucune réponse complémentaire au débat, puisqu’elle venait de répéter ce qu’avait dit la Serpentard. Leur professeur partagea d’ailleurs cet avis et lui en fit la remarque.

La blondinette se remit ensuite à écouter les autres interventions. Elle en retint principalement l’utilisation des AMD lors des deux Guerres Mondiales mais également le fait que les AMD soient des armes de type chimique. La jeune fille était entièrement d’accord avec ces points de vue et ne trouva rien à ajouter.

Enfin, une dernière élève, Renésmée, prit la parole.

«Et je me demandais, le poison peut-il être considéré comme une arme massive? Car si on le met dans de l'eau qui va être distribué à toute une population, il va la décimer et tuer beaucoup de monde. Elle va donc être massive dans le sens où elle va tuer de nombreuses personnes, non?»

La question sembla tout à fait pertinente à la jeune blonde et permit d’apporter un nouvel élément au débat. Encore une fois, Aurea était plutôt d’accord avec ce point de vue.

« Je suis moi aussi entièrement d’accord avec ce qui a été dit jusqu’à présent et je pense que la nature de l’arme utilisée (chimique ou pas) ainsi que le nombre de victimes sont deux éléments importants. Pour rejoindre ce qu’a dit Renésmée, je pense qu’on peut considérer le poison comme une AMD, ou en tout cas, il pourrait être utilisé de la sorte puisqu’il s’agit de quelque chose de chimique et qu’il peut faire un nombre important de victime. Enfin, je pense…» termina la jeune fille tout en rougissant. Elle n’aimait pas parler pour ne rien dire et elle avait vraiment l’impression que c’est pourtant ce qu’il venait de se passer. Mais elle voulait participer au cours et, bien qu’elle n’ait pas un avis tranché sur la question, elle avait essayé d’expliquer l’idée qu’elle en avait.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Jaesa Willsaam, Mer 3 Juin 2015 - 20:41


Mon voisin mit un certain temps à me répondre, visiblement gêné de mon intervention. Ses yeux s’arrêtèrent sur mes longs cheveux vifs, s'arrondissant nettement. Il se présenta alors à moi avec un air un peu dégoûté, comme si je venais d'une autre planète. Je savais que les cheveux roses ne passaient pas avec tout le monde, mais chez les jeunes moldus ça avait toujours eu un effet plutôt positif. Je ne me minai pas pour ça, tant pis, j'étais pas là pour me faire des amis mais pour apprendre la vision qu'avait les sorciers sur le monde moldu. Je fermai consciencieusement la bouche afin de ne pas révéler mon piercing à la langue, qui lui, choquait de nombreuses personnes au vu de mon jeune âge. * A quoi peuvent servir les armes moldues ? A tellement de choses ! *

Une jeune fille pris la parole avec une anecdote comme je les aimais, drôle et stupide, mais toujours tellement intéressante ! Je souriais. Puis elle nomma l'arc, une arme que je trouvais particulièrement noble. C'est alors que Wilum pris la parole, expliquant le rapport entre arme et baguette magique. Lorsqu'il annonça que l'on pouvait manger avec, je ne pus m’empêcher de sourire. Il donna une anecdote à son tour raconta une attaque avec des baguettes « chinoises ». Je me revoyais alors avec mes baguettes originaires de Bali, en train de manger Thaïlandais avec ma mère et réprimai un nouveau sourire. Il n'avait pas vraiment l'air d'avoir beaucoup fréquenté les moldus et c'était plutôt amusant. * Ce cours va me plaire ! *

Une Poufsouffle, plus âgée que moi répondit aussi, parlant de la chasse et de l’entraînement au tir. * L’entraînement c'est bien, mais il faudrait préciser pourquoi on s’entraîne ! * pensai-je. Lorsqu'elle aborda la sujet de la passion, la collection, je pensai soudain au grand-père de mon meilleur ami, dont la collection était d'une splendeur sans précédent avec son Winchester accroché au dessus de son petit bar à vin... * Oups je m'égare ! *  D'autres personnes répondirent alors, mais je n'appris rien de nouveau. Ce n'est que lorsqu'un Poufsouffle prit la parole que mon imagination fit encore des siennes. Parlant du fait que tout pouvait devenir une arme, je me rappelai alors cette fois e, CM1 ou un Cm2 était venu m’embêter et avait voulu me piquer des bonbons. J'étais seule dans la classe et je m'étais défendue avec... une brosse à craie. Je l'avais d'abord aveuglé avec la poussière en tapant sur l’arrête du nez puis lorsqu'il avait ouvert la bouche pour crier de douleur j'avais coller la brosse dans sa bouche et avait fuis les lieux. Il ne m'avait plus jamais embêté après cela.

Le professeur reprit alors la parole après avoir assidûment écouté chaque élève. J'aurais aimé prendre la parole, mais une fois de plus je n'avais pas su maintenir mon esprit attentif et mon cerveau était, à plusieurs reprises, parti en pause café. Alors que Mr Winderfelt donnait raison aux quelques élèves actifs, il continua son cours, donnant les quatre grandes directions du cours sur les armes, que je notai précieusement :

-La chasse (pour se nourrir)
-L'agression
-La défense
-Les loisirs


C'est alors qu'il posa une question plus compliquée à laquelle de nombreux élèves ne pourraient certainement pas répondre. La différence entre les armes d'attaques dites classique et les armes de destruction massive... Certes, dans leur énoncé, on pouvait comprendre à quoi l'une et l'autre correspondait, mais en ce qui concernait les exemples, les réponses seraient certainement plus pauvre.

Une élève de Serpentard prit la parole, donnant pour exemple le gaz moutarde utilisé durant la première guerre mondiale, un gaz qui avait servi, étant plus lourd que l'air, à tuer massivement dans les tranchées. Une arme cruelle, mais efficace. La fille aux cheveux pastels répondit ensuite sans apporter grand chose de nouveau, le tout sur un ton de défi que le professeur n'avait clairement pas apprécié.

Une autre Gryffondor affina les données concernant les armes de destruction massive. * D'origine moldue sûrement... * me dis-je alors avec un sourire. Elle parla du Zyklon. * N'allions-nous citer que des gaz ? *  Mais le préfet des poufsouffle me détrompa en citant la bombe atomique, un grand classique. C'est alors qu'un de mes congénères s'exprima. « Je pense qu'on parle d'armes qui... effectivement tuent en quantité mais de manières imprévisibles. » Puis il ajouta que son pet pouvait être une arme de destruction massive... * N'importe quoi ! * Léa refléta un peu mes pensées en lui répondant que l’AMD pouvait cibler aussi. * Depuis quand utilise-t-on une arme de destruction massive sans savoir ce qu'on fait ? Un pet et puis quoi encore ! *

Alors que je fulminais intérieurement, ce qui était stupide, mon voisin donna le simple exemple du revolver. Simple, mais néanmoins pertinent puisque les élèves avaient l'air de ne vouloir parler que des armes de destruction massives. Puis un débat sur la situation des chars entre les deux catégories se lança entre deux filles de Gryffondor. * Pas bête ! Dans quelle catégorie l'aurais-je mis ? * Je restai tout de même d'accord sur le point que c'était certainement une arme classique quand même ayant un rayon limité. * Ok, je prends la parole ! *


- Excusez-moi ! Moi je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce qui a été dit... Je suis pas tout à fait d'accord avec le concept de « imprévisible » concernant les armes de destruction massive... j'aurais plutôt utilisé le terme aléatoire.

Je me tournai alors vers Leister, en me penchant un peu pour le voir, de l'autre côté de mon voisin de table.

- Je pense que ton exemple de bombe anti-moustique est plus, à proprement parlé une arme de destruction massive que ton pet... * Vive les exemples ! * L’insecticide n'est pas à l’échelle humaine voilà tout. J'ai du mal à penser que lorsque tu pètes, tu le fais dans le but de tuer si ? L'arme de destruction massive est utilisée dans ce but précis. Effectivement ses effets ne peuvent pas vraiment, voire pas du tout, être contenus mais une bombe quelle qu'elle soit ne sera pas jetée n'importe où ! Puisque l'on parle d'armes de guerre, tu n'imagines pas que les chefs de guerre vont lancé ça à l'aveuglette, ils font un tas de calculs avant, le lieu, le rayon d'action et le type de dégât et j'en oublie sûrement... Mais je suis d'accord qu'ils ne peuvent pas prévoir à l'exactitude le résultat mais généralement c'est assez proche de l'effet recherché, même si parfois certaines « variables » changent la donne...

J'avais parlé à toute vitesse, je m'étonnai même moi-même, moi qui étais si timide d'ordinaire... Je me tournai vers le professeur en souriant d'un air un peu gêné.

- En revanche, je suis plutôt d'accord avec... euh excuse-moi je ne connais pas ton nom... dis-je à la jeune Gryffondor qui avait nommé les chars (Elya)... Je pense que les chars sont plus facilement classables dans la catégories des armes dites classiques, puisque leur rayon d'action est tout de même très limité, même si les dégats sont importants. Et comme exemple d'arme, j'aimerai citer la grenade, qui est une arme classique, vu son rayon limité, et pourtant totalement aléatoire...

Je lançai un regard amusé, mais en rien méchant, à Leister. Je ne fis pas de clin d’œil mais l'idée me traversa clairement l'esprit. Puis réalisant que j'avais déblatéré un flot de parole interminable. J'espérai n'avoir pas répondu à côté de la plaque...
Revenir en haut Aller en bas
Alina Éléonoré De Blois
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2

Message par : Alina Éléonoré De Blois, Mer 3 Juin 2015 - 22:39


En entrant dans la classe je n'avais pas fait très intention aux autres élèves, sinon j'aurais sans doute remarquée le garçon de j'avais bousculée au chemin de traverse, le problème était que je ne souvenais plus de son nom...
Et le cours commença, les armes moldues...  Tiens, j'y ai jamais fait attention.Sa va être super. Je suis très en forme aujourd'hui, même si j'ai rien mangée de la journée.

Une élèves, surement en première ou deuxième année,  de Gryffondor -aux cheveux colorés!?- pris la parole :

- Les armes moldues sont utilisées, par beaucoup à des fins défensives. Par exemple, un jour ma grand-mère (elle appelait ainsi la dame qui l'avait recueillie) se faisait mordre le mollet par le chien des Johnson's, qui étaient ses voisins et pour le faire arrêter elle le frappa à maintes reprises avec son grand sac à main en peau de crocodile. Le chien tint bon pendant plusieurs minutes jusqu'à ce qu'il s'épuise. Le mollet de ma grand-mère était tout rouge, c'était une scène très drôle. *Je crois que je vais les endormir avec mes histoires* Les armes peuvent aussi être utilisées dans certaines activités comme le tir à l'arc qui est un sport moldu dans lequel le but est de tirer des flèches dans des cibles.

Je souris face à la remarque sur sa grand-mère

Plusieurs élèves prirent la parole. A un moment un Poufsouffle, qui portait l'insigne de préfet, dit:

-Tout d'abord, il faut savoir que la définition d'une arme est "élément servant à mettre un adversaire hors de combat ou à s'en protéger". Aussi, avec cette définition, tout peut devenir une arme. Par exemple, je pourrais très bien utiliser ma chaise pour la fracasser sur le dos de ma voisine, la chaise deviendrait donc une arme. Mais, si à la place je lui mettais un coup de poing, cela serait donc moi, l'arme. Donc, comme dit précédemment, une arme sert à se protéger ou à attaquer, mais une arme peut aussi servir dans le quotidien. Comme la dit Wilum, avec les baguettes asiatiques, qui n'ont absolument rien de magique et qui s'apparentent aux couverts dans les pays occidentaux -couteaux, fourchettes, cuillères...-. On peut utiliser une arme pour faire n'importe quoi, vu que n'importe quoi EST une arme.

Faudrait évité de le contrarié, celui-là.. Pensais-je. Je ne sais pas pourquoi, mais il a cet air qui veut dire : 'Tu ne m'arriveras jamais a la cheville.' Je peux tout aussi bien me trompée, mais me méfie comme même. C'est plus fort que moi.

J'ai bien aimée ce que dit le Poufsouffle, celui que j'avais croisée au chemin de traverse.. :

- En parlant de chasse, c'est vrai qu'il y a différente manière utilisées par les moldus pour satisfaire leurs besoins. Mais, il y a différentes fin...  Certains ne chassent que pour l'argent, d'autres pour se nourrir.

Il avait pris une pause avant d'ajouté :

- Pour revenir aux propos du préfet Morgan, je veux bien que n'importe quoi deviennent une arme. Mais dans quel but irait-tu fracasser ta chaise sur le dos de ta voisine ? Pour la voir souffrir, pour se venger, pour le simple fait que ça t'amuse ?

Comme quoi les moldus et les sorciers ne sont pas complètements différents. Les moldus se servent de leurs armes pour tuer, se défendre, faire souffrir, s'amuser et j'en passes. C'est la même chose pour les sorciers, sauf que notre arme a nous, c'est notre baguette !

Il y eu quelques autres personnes qui parlèrent et puis le professeur posa une nouvelle question.
Je préfère écoutée, comme si j'étais une spectatrice,  je n'aime pas avoir la parole et en plus je ne m'y connais pas vraiment en armes moldues, ce pourquoi le cours était captivant -pour moi, en tout cas.

Peu de temps après ma voisine prit aussi la parole.
Je suis donc la seule à n'avoir rien à dire....
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Cours n°2

Message par : Théodore Winderfelt, Ven 5 Juin 2015 - 1:12


« Les armes classiques peuvent être utilisées par n'importe qui, n'importe quand, pendant une guerre ou non. Une arme de destruction massive est faite pour les guerres, les conflits à grandes échelles. Les gouvernements ou les chefs les possèdent et eux seuls, théoriquement, peuvent les utiliser. » Dylan venait d'enchaîner après la mini gueulante qu'il avait poussé contre l'autre gryffondor. Il hocha lentement la tête pour montrer qu'il avait prit compte de ces paroles. Elle venait de frôler la différence ultime entre les deux types d'armes. Morgan prit la parole ensuite pour .. minute. Qu'est ce qu'il venait de marmonner à sa camarade ? Arquant un sourcil perplexe vers le jaune et noir, il lui fit comprendre d'éviter les messes-basses désagréables. « (…) Beaucoup de morts, de destructions,... Enfin bref, ça fait mal quoi. » Bien résumé. Le professeur ouvrit la bouche pour répliquer mais il fut happé par une prise de parole qu'il sentait catastrophique … Celle de Leister. « Je pense qu'on parle d'armes qui... effectivement tuent en quantité mais de manières imprévisibles. - Ah, bah non. Finalement c'était intellig...  Quand je pète, je laisse échapper un gaz odorant qui tue des êtres vivants, microscopiques soient-ils. Puisque c'est un fait imprévisible.... j'ai utilisé une arme de destruction massive » Clignant des yeux pendant quelques secondes, le professeur se demanda rapidement s'il se foutait de lui. Tout bien réfléchi, le jeune aiglon ne disait pas réellement une bêtise. Néanmoins, une fois de plus, l'ancien serpentard n'eut pas le temps de commenter que, déjà, on répondait au bleu et bronze. Un petit dialogue se forma alors entre la jeune gryffondor et Leister. Bon, au moins elle revenait sur le tapis, essayant de se rattraper malgré tout. Bon comportement. Remarquant que les élèves semblaient réactif, le professeur retourna s'installer derrière son bureau, se contentant de prendre des notes mentales sur les différentes interventions.

Croisant ses bras sur le bureau, le français écoutait avec attention chacune des réponses. « Cela peut aussi être des véhicules comme des bateaux ou encore des chars. » Des véhicules, donc. Pas des armes. « J'aurai plutôt mis les chars dans les armes de destruction massive... » Raté, mademoiselle Scott. Dommage, elle qui était si près du but au début. « Et je me demandais, le poison peut-il être considéré comme une arme massive? Car si on le met dans de l'eau qui va être distribué à toute une population, il va la décimer et tuer beaucoup de monde. - Je pense qu’on peut considérer le poison comme une AMD, ou en tout cas, il pourrait être utilisé de la sorte puisqu’il s’agit de quelque chose de chimique et qu’il peut faire un nombre important de victime. Enfin, je pense… » Théodore était presque heureux de voir ses élèves communiquer avec calme. Ce cours était bien différent du premier dans le sens où personne ne semblait s'emporter. C'était reposant et très instructif à la fois.

« Excusez-moi ! Moi je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce qui a été dit... » Ah, une bleu et bronze venait de se réveiller. Pas trop tôt. Pinçant ses lèvres, le professeur tortillait sa bouche lentement de droite à gauche tout en écoutant ce qu'elle avait à dire. Certes, ce n'était pas totalement faux. Néanmoins Théodore pensa rapidement qu'il devrait arrêter la conversation de groupe ici. Ils s'éloignaient un peu de la réponse que le professeur voulait entendre. «  Bien. - Lâcha t-il avant de se redresser sur son fauteuil pour que son regard puisse toucher chaque élève. Vos exemples sont tous correct et vos arguments plutôt bon. Mais aucun d'entre vous n'a su me donner la réponse que j'attendais, pourtant vous vous en êtes dangereusement approché. » Quittant son siège pour contourner son bureau et descendre de nouveau l'estrade, le brun se mit à marcher entre les rangs. « Monsieur McKinley, pour répondre à votre exemple vis à vis de vos flatulences, laissez moi vous dire que vous n'avez pas tout à fait tord. Le Sulfure d’hydrogène présent dans ces derniers peuvent, à forte dose, provoquer des effets nuisibles sur le corps humain. La mort même. Néanmoins vos gaz ne rentrent pas dans la catégorie des ADM. - Croisant ses bras contre son torse, il reprit en s'arrêtant près d'une table au fond. Mesdemoiselles Lane et Scott, votre idée sur les bateaux et les chars est bonne, cependant ceux sont des véhicules. Ils ne sont pas considérés comme des ''armes officielles''. - Lentement, il traversa de nouveau la pièce en sens inverse, prenant le temps de formuler ce qui allait suivre. En réalité, mes chers, il n'existe qu'une seul différence entre les armes dîtes ''classiques'' et celles dîtes ''massives'' : les conventions internationales qui régissent les guerres. Les armes classiques sont donc conventionnelles, contrairement aux ADM. Par exemple, en 1925, le protocole moldu de Genève interdit l'utilisation de gaz de combats et d'armes bactériologiques qui étaient utilisées pendant la Première Guerre Mondiale. » Et oui, c'était la seule différence notable. Voilà de quoi décevoir les élèves les plus argumentatifs. Remontant l'estrade pour aller effacer le tableau, le professeur annonça la fin de la partie théorie. « Vous pouvez ranger vos affaires et vous rendre à l'extérieur pour l'activité qui va suivre. »


Bonsoir à tous, merci de votre participation pour cette première partie de cours. Pardonnez moi de ne pas avoir répondu à chacun personnellement, mais l'approche du bac ne me laisse pas énormément de temps pour moi. Néanmoins, comme promis, voici l'heure de l'activité. Rendez vous donc dans ce sujet pour commencer la partie pratique.
Lyrion Tanniser et Malena Kane ne sont pas autorisés à participer à la seconde partie du cours de par leur inactivité durant la partie théorique que je leur avait pourtant signalé par Mp.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°2

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Cours n°2

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.