AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 6 sur 6
Sur les rives de Grande-Bretagne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne

Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Mar 9 Oct - 19:50

PV Rachel :kiss:

Aujourd'hui est un jour sous le signe de la collaboration ; de l'alliance de deux femmes. Car j'ai décidé de m'entourer de plus de femmes. Après tout, j'ai grandi autour de soeurs nombreuses ; plus jeune, j'ai pu fuir leur compagnie. Mais aujourd'hui, aujourd'hui je veux m'entourer de femmes tous les jours et à toute heure.

J'veux voir des femmes trans, des femmes douces, des femmes puissantes, des femmes noires, des femmes drôles, des femmes grosses, des femmes rousses, des femmes butchs, des chercheuses, des femmes âgées, des femmes avec des problèmes d'addiction, des femmes déscolarisées, des femmes qui sont nées avec une cuiller d'argent dans la bouche, des femmes qui ont peur de rien, des femmes qui n'avaient pas de père, des femmes pétries d'insécurité, des femmes qui ne seront jamais mères, des femmes dévastées par un trauma, des femmes avec des pulsions de vie, de création, des envies de tatouage et d'évasion.

J'veux qu'on se mette dans une ronde plus forte que tout ce qu'il existe dans ce monde, qu'on se serre les coudes et qu'on fasse tout basculer. Et je crois qu'avec Rachel, c'est ce qui risque bien d'arriver.

On a échangé quelques lettres, au cours desquelles nos projets se sont affirmés. La découverte des mystères aquatiques ; des engins magiques à améliorer… Dotée d'un balai familial des Halles, j'embarque mes jeunes jumeaux dans l'aventure. Faut pas rêver, j'vais pas exclure mon bébé mâle tout ça parce qu'il n'a pas une apparence suffisamment féminine, hein !

A notre arrivée, Braeden pousse de grands cris de joie. Il faut dire que la vue est particulièrement superbe… Squirtle, plus prudent, se tient fermement à moi, semblant effrayé par la hauteur. Faut dire que pour le vol, vaut mieux ne pas avoir le vertige… Je ralentis et amorce la décente, reconnaissant la silhouette de la propriétaire de Waddiwasi.

— Bonjour belle Rachel !

Je ne me risque pas à un signe de la main, ceci dit. Même si c'est un mouvement assez banal, j'ai les deux enfants sur le balai, on prend zéro risque. Ce n'est qu'une fois qu'on pose pied à terre que je viens la saluer plus avant.
— Je te présente Braeden et Squirtle. Ah, et j'ai la bulle dont on avait parlé ! Attends, je te sors ça…
Fouillant mon sac à extension indétectable, j'en sors enfin l'engin. Jolies promesses que celles d'aujourd'hui.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Jeu 18 Oct - 21:19

Seule face à l’horizon la sorcière rêvait de ce qui s'y cachait bien sagement en attendant qu'on vienne à leur rencontre. Elle n'avait jamais compris la fascination du monde pour les étoiles et le cosmos, quand le plus important était sous les eaux. Jamais il ne serait venu à l'esprit de la brune d'aller visiter la maison de ses voisins sans même avoir put franchir le seuil de sa propre maison. C'était ridicule, mais c'était ainsi. Au moins il y avait plus d’aventures et de découvertes pour elle. Bientôt plus encore, peut-être, grâce à cette miss Bennet et à son invention.

- Bonjour !

Elle chantait presque, tant cette journée la réjouissait. La voix rendu un brin enfantine par la présence d'enfant auprès de qui elle se pencha pour se présenter avant de tendre un main un brin plus professionnel -ou conventionnelle- à leur mère. Rien ne laissait supposer qu'elle avait déjà oublié le prénom des deux angelots. Ou démon ? Allez savoir, tous les enfants étaient un peu les deux à la fois. Tous les adultes aussi.

Puis Lizzie se mis à fouiller dans son sac, captivant littéralement la brune qui n'avait qu'une hâte : essayer la bulle de voyage. Finalement, quel intérêt de s’étaler en banalité et blabla ennuyant ?

- On l'essaie ?

A croire que c'était elle l'enfant au vu de son sourire faussement angélique. Au fond elle était prête à bouder si on lui disait non, n'oubliez pas que quelqu'un qui travaillait à la fois dans une boutique de farces et attrapes et un journal humoristique était un adulte qui n'avait jamais eu besoin de grandir.

- Première plongée ? demanda-t-elle aux enfants avec enthousiasme.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Dim 18 Nov - 18:36

Rachel était fidèle au rendez-vous et semblait très enthousiaste. Les accents chantants de sa voix disaient une motivation sans faille. C'est ce qui comptait le plus, en vérité, car on était là pour changer l'histoire et découvrir plein de grands mystères enfouis sous l'eau. Bon, et profiter, c'était quand même un plaisir hors norme que cette occasion, mais bon, laissez-moi verser dans l'épique, j'aime bien.

Elle alla droit au but en apercevant ma bulle de navigation, ce qui me ravit plus encore. Même Braeden et Squirtle n'avaient pas démontrés tant d'enthousiasme sur le trajet. Peut-être parce que ce n'était pas la première fois qu'ils en entendaient parler, vu que Maman Lizzie avait été très reloue avec ce sujet les derniers mois, revenant fréquemment avec des cheveux trempés ou des algues coincées là où il faut pas ?
— Et comment ! Après toi.


Usant de manumagie, je prépare nos bulles de navigation et m'assure de la qualité des balais qui vont avec. Alors que je m'affaire de ce côté, la propriétaire de Waddiwasi tape la discute aux enfants. "Oui, toute première ! J'ai trop hâte !" L'enfant s'agite et cherche à accrocher la jambe de sa nouvelle amie. Rapide la gamine. Et Rachel, toujours à glander hein… Je rigole, bien sûr, mais Waddiwasi a toujours été la maison un peu rivale, forcément ça joue dans mon subconscient. Au fond, il s'agit toujours de farces… avec une différence de sévérité, c'est tout.

Bon, tout est bon, on va pouvoir se lancer sans plus attendre ! Enfin presque… Squirtle est plus discret que sa soeur, un peu stressé par la perspective de la plongée. "Vous pensez qu'il fera froid ou très très froid quand on y sera ?"
— Mais non mon ange, ça ira, j'ai mis les sortilèges qu'il faut. Fais-moi confiance. Rachel, tout semble sûr, on peut s'élancer ! Ça t'embête pas de prendre l'un des deux avec toi ?

Braeden la supplie du regard, impatiente comme jamais. Ou comme toujours. Au fond, cela revient peut-être au même.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Dim 25 Nov - 14:04

Les enfants. Voilà quelque chose qui manquait cruellement dans la vie de l'ancienne Serpentard sans que celle-ci ne s'en rende compte. Il y avait quelque chose en eux, quelque chose de plus magique encore que la magie. Un espèce d'espoir pour qui conque savait observer leur joie constante de vivre et de découvrir. Et comme ce genre d'espoir manquait cruellement dans la vie de la sorcière -du moins en avait-elle l'impression- ce fut tout naturellement qu'elle s'attacha à la fillette peut-être plus rapidement encore que celle-ci sembla s'attacher à elle.

- Avec plaisir.

Sourire aux lèvres, elle jouait un peu à l'enfant en ce moment. A tester de nouveau jouet et à faire de nouvelles expériences en oubliant totalement les mauvaises. Si un enfant terrible était un enfant terriblement malheureux, alors Lizzie devait être une bonne mère. Et comment être une bonne mère si l'on était une mauvaise personne ?

- Il y a une baie un peu plus loin. Le courant y sera moins fort.

Pour les enfants ce serait sans doute mieux pour une première plongée même s'il y avait un peu moins de chose à voir qu'au bord des falaises. Rachel voulait surtout voir comment fonctionnait la bulle et si celle-ci pouvait être détourné pour l'aider dans ses recherches. Et étrangement, faire découvrir quelque chose était plus impressionnant encore que de découvrir quelque chose soi-même.

Alors on plonge à la une ! A la deux ! A la trois ! Plouf.
Lumos en avant pour y voir clair. Bien que dans un premier temps il y eu surtout des pierres et des algues.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Mar 11 Déc - 19:18

Rachel accepte, et à la façon dont Braeden s’accroche à sa jambe, je dirais qu’elle a été adoptée par la petite famille. Bim, bam, boom, c’était rapide. Quand ma fille a un coup de coeur, ça s’exprime comme ça, direct. Squirtle est plus connu pour ses coups de peur… Mais quand quelque chose le fascine, plus rien ne peut l’arrêter !

Peut-être que les mystères marins sauront le rendre plus curieux qu’inquiet ? Je l’espère en tout cas, sinon je ne l’aurais pas embarqué pour cet étrange périple… La propriétaire de Waddiwasi a déjà fait un petit état des lieux, et d’après son examen du paysage, c’est la baie qui sera la plus avantageuse pour notre expédition.
— Parfait, on te suit !


Alors on part tous, bras dessus bras dessous à sa suite. J’dirais surtout dessous pour Braeden qui semble avoir été greffée à Rachel jusqu’à preuve du contraire. C’est si touchant, de la voir ainsi… Nos années à l’écart ont sans doute accru son besoin de rencontre et de découverte perpétuelle d’un autrui.

En y pensant, mon coeur se serre. Avais-je mal agi en dissimulant leur existence à coup de polynectar et autres facéties ? A l’époque, j’étais si obnubilée par leur sécurité que j’ai pu la faire passer avant leur bonheur… L’équilibre est moins facile à trouver qu’il n’y paraît.

Les deux bulles de navigation plongent, et Rachel et moi en assurant la direction via nos balais. Les enfants sont quant à eux bien cramponnés à nous. Squirtle a préféré être dans mon dos, pour se cacher dans mes cheveux s’il a peur, mais en fait il passe pas mal de temps à regarder sur le côté. C’est assez plaisant !

Mon Lumos suit celui de Rachel, et l’exploration se poursuit. De temps à autre, je vois la main de mon fils essayer de toucher la paroi de la bulle, pourtant trop éloignée de ses doigts potelés. Il faut dire que la façon dont cette surface louvoie au contact de l’eau est assez intrigante, je le comprends bien ! J’y ai bien travaillé pour éviter que les pressions aquatiques soient trop frontales lors de la navigation...

On n’y voit pas grand chose, avec le mélange de tourbe et de lichens, mais la vue de l’eau vaseuse est assez inusuelle pour que les enfants restent agités.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Dim 13 Jan - 16:02

Il faut se rendre plus loin dans les eaux profondes pour commencer à y voir clair, ne plus être gêné par les algues et la poussières ballottés par le courant. Rachel sait que le plus grand danger serait que la bulle craque et qu'il faille remonter en urgence. Donc autant dire qu'il n'y en avait pas du tout. Aucun prédateur, pas de problème de courant puisque les deux adultes maîtrisaient normalement plus que bien leur balai. Pourtant la brune avançait au pas, pour ne pas effrayer et la mère et les enfants. Mais son but était quand même d’apercevoir au moins quelques poissons. Et en attendant elle pouvait toujours observer la réaction de la bulle face à l'eau. Les sensations, bien différentes de lorsqu'on plongeait directement. Sans doute que pour les eaux très froides cela pourrait lui être utile, mais il était vrai que la sorcière continuait de préférer nager.

Rachel ne perdait pas de vu son objectif qui était de descendre toujours plus en profondeur, là où aucun sorcier n'était jamais allé. Quelle ironie pas vrai ? Certains sorciers se prenaient pour des dieux face aux moldus, alors même que c'était les moldus qui étaient montés toucher les étoiles et marcher sur la lune. C'était des sorciers qui se rendaient sous les eaux.

- De la compagnie, enfin.

La sorcière fit un micro saut sur son balai, doigts tendus vers le groupe de poissons à queue jaune, le regard pétillant. Difficile de dire qui était l'enfant. Braeden ou elle ? Ici elle pouvait tout oublier. Ici elle pouvait être elle, celle qui n'avait jamais pu voir le jour à la surface. Ou qui était morte trop vite. Alors elle comprenait que de ne pas voir le soleil puisse en effrayer plus d'un... mais ne sentiez-vous pas la Magie glisser tout autour de vous ?

[ellipse]

Il lui manquait quelque chose. La sensation de froid peut-être. La nécessiter de devoir se sécher une fois de retour sur la terre ferme. Ce n'était pas aussi amusant au yeux de l'exploratrice de juste sortir de sa bulle et d'être prête à faire ce qu'il lui plaisait. En l’occurrence un petit goûté pique-nique surprise. Cette brave maman Bennet ne devait sans doute pas s'attendre à ce que Rachel ramène son petit panier et sa nappe de sol à carreau rose. Eh oui, le rose et le violet étaient les couleurs de prédilection de la propriétaire. Parce que... Parce que WaddiWasi tout simplement !

- Servez-vous !

Un grand sourire aux lèvres, elle aimait trop sortir ses petites provisions devant les gens et les inviter. A défaut de vraiment inviter des gens chez elle, la sorcière avait l'impression de recevoir. Comme du temps où tout était beau et qu'elle vivait encore chez papa et maman. Il y avait donc de tout et à profusion. Des bonbons magiques, des fruits, des yaourts a la citrouille, de la crème canari. Toute sorte de boissons. Et le plus beau ? Pas une goûte d'alcool ! Oui, elle avait fait un effort.

- Vous savez quoi Lizzie, il faut que je vous pose la question : comment vous est venu l'idée d'une bulle sous-marine ? Et, plus important encore, est-ce que vous seriez d'accord pour qu'on collabore et qu'on la rende assez résistante pour pouvoir explorer les hauts fonds ?

Les très hauts fonds même. 12000 mètres seraient parfait !
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Mer 30 Jan - 22:57

Squirtle se colle contre moi, et murmure tout bas :
— C’est si beau…

Je souris, émue.
— Oui… Tu as encore tant à découvrir, Squirtle. Tant et tant.

Et je serai là pour l’accompagner. Quoiqu’il advienne. Je le lui promets en silence. Plus loin, toi Rachel tu poursuis son trajet, et ma bulle accélère pour te faire la course. Braeden est toute excitée et la navigation se porusuit…

C’est un beau roman qui s’ouvre entre toi et moi, Rachel : c’est une histoire volée au temps. On aurait pu naître dans un autre siècle - sur une autre planète - dans une dimension parallèle - ne jamais se connaître. Mais on a réussi mon frère, on a réussi à s’élancer dans la même vie, dans le même pays, on s’est trouvés et cette pensée m’inspire la plus grande félicité. J’en fais beaucoup - trop peut-être - mais il est assez rare que je m’attache pour oser, quand c’est le cas, me donner sans retenue.

Et c’est pas rien. Je te présente aujourd’hui les enfants. Vraiment. T’as Braeden contre toi. Tu pourrais partir, transplaner comme ça d’un coup. Me dérober ce que j’ai de plus précieux, ce qui me retient à la vie. Mais tu ne le ferais pas, parce que tu es Rachel. Qui suis-je alors si j’utilise les informations de Jace et Kohane pour te kidnapper ?

Est-ce la femme que je suis devenue — ou plutôt, que je suis restée ? J’ai façonné une nouvelle image, plus socialement acceptable, mais je crois que j’ai fini par me convaincre qu’elle suffisait à effacer le passé. Je me suis pardonné certaines actions. Le monde ne l’a pas fait. Pour eux, ce ne serait pas surprenant qu’une ancienne criminelle agisse ainsi. Où se tire la lien entre l’idéologie et l’empathie, le choix entre l’humain et l’idée ?

L’exploration se passe bien en tout cas. Quand on sort, tu as prévu les trucs à la Waddiwasi : tout est rose, violet, il manque plus que des carreaux. Mais t’as de la boustifaille alors forcément tu gagnes l’amour des enfants, et par extension le mien. Ils poussent toutes les exclamations les plus mignonnes avant de plonger dans les réserves. Les bonbons, disponibles à l’excès, sont pris d’assaut par des mains toutes potelées.

De mon côté, je te remercie, ô grande bienfaitrice.
— Oh merci pour cette jolie surprise !

Le sucre est à l’honneur et je pioche dans les yaourts dont la couleur est assez alléchante. Tu as des questions, et je m’empresse d’y répondre.
— Tutoie-moi, s’il te plait. On peut pas se vouvoyer après avoir partager une telle expérience ! Mh, je crois que j’ai toujours eu une obsession des sphères. Je sais pas trop pourquoi, mais c’est une forme récurrente dans mes rêves, et ça m’avait inspirée pour les premières bulles de voyage. Il s’agissait alors surtout d’assurer la sécurité des gens utilisant des balais… Je crois qu’après, le goût de l’aventure m’a donné envie d’aller plus loin. Et je suis carrément partante pour tout ça !
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Dim 17 Fév - 18:11

Tutoyer. C'était noté. Rachel n'appréciait pas vraiment les marques de politesse à outrance qu'elle réservait en général aux sorciers et sorcières trop pompeux pour être appréciable. Et Lizzie n'était pas de ce genre-là. En fait, c'était même assez magique la manière dont elle se faisait aimer, consciemment ou inconsciemment, de par son sourire et son œil bienveillant. Difficile de croire en un passé aussi chargé. Erreur de jeunesse peut-être. Ester en tout cas avait toute confiance en ce beau visage et se refusait à y voir un monstre. Faisant inévitablement naître tout un tas de questions et de doutes. Et si c'était de nouveau une erreur ? Ester avait peur qu'un jour, à force d'être déçu, elle ne soit plus capable de s'ouvrir. Alors elle courait pour que l'amour ne l'évite pas.

Une bulle, c'était un choix intéressant. Résistant, malléable et si la forme était inspirante pour Lizzie, ça l'était tout autant pour Rachel qui accordait parfois un peu trop d'importance à ce qui lui faisait penser de près ou de loin à l'eau. C'était une obsession que de comprendre et voir que la sorcière s'était construite au fur et à mesure de ces voyages. Juste un besoin de voir autre chose à la base. Un objectif de vie aujourd'hui. Tout était bon pour s'évader.

- Je rêve d'aller là où aucun sorcier n'est jamais allé et grâce à toi ce sera peut-être possible un jour ! La brune se tourna vers les enfants, toute excitée. Est-ce que vous saviez qu'à certains endroit l'océan est si profond que même la plus haute montagne du monde pourrait rentrer dedans sans toucher le fond ? Imaginez un peu toutes les merveilles qui se cachent là-bas. Même les Merrows ne descendent pas aussi profondément.

Sirotant un sirop à la paille comme une enfant, la sorcière délaissa la nourriture et s'allongeant dans l'herbe. Sur le ventre, les jambes croisées, le mentons dans les mains, dans la position de la parfaite petite rêveuse.

- Ma théorie c'est que la Magie voit le jour là-bas en bas et remonte petit à petit à la surface puis se propage dans l'air. Et c'est cette magie qui permet la vie elle-même ou de faire toutes ces choses extraordinaires avec nos baguettes. Mais il me manque encore beaucoup d'élément de réponse. Rachel se tourna une nouvelle fois vers les enfants, le regard plein de malice. Et c'est pour ça que j'ai besoin de votre maman !

Grand sourire angélique en prime.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 28 Fév - 0:07

Rachel veut partir. Je hoche la tête, l’air las. J’ai tant de raisons de m’en aller. Tant d’autres de rester, bien sûr. Mais les peurs m'engourdissent trop pour parler. Le visage de Kenway me revient. En flash. Sa colère l’aveuglait et il ne cessait de me cribler de sa haine, de m’exploser littéralement les os en plus que de me contraindre à me transformer encore et encore. Je n’ai réussi à parler de ceci à personne, mais parfois un sursaut de terreur m’anime. Les enfants s’enthousiasment avec elle, et la conversation va bon train sur les profondeurs abyssales de la culture magique et du potentiel naturel de l’univers.

Ces peurs, ces peurs de ma nouvelle malédiction, ce n’est pas quelque chose que je puisse contrôler, rien dans notre conversation ne m’a amenée à y penser. C’est seulement une réponse de mon corps à ce souvenir traumatique, une décharge dont je ne connais le motif quoique je ne puisse douter de son origine. On peut dire ce qu’on veut sur les loups et leurs transformations admirables, mais combiner ma première métamorphose à une série de bombarda, c’était juste trop pour mon corps.

Je laisse Braeden étaler sa science devant Rachel, triomphante.
— Les mers du Nord étant moins profondes que d’autres, il est normal que les Merrows n’aient pas habité ces profondeurs. Mais les sirènes et les autres Êtres de l’eau s’en sortent peut-être mieux ?

Je suis moins capable de verbaliser tout ceci. J’ai loupé une case dans mon évolution, Mère a oublié de mettre de la maitrise du partage émotionnel dans mon échantillon. La main moite de Squirtle reste enlacée dans la mienne. Devine-t-il mon tracas ? Sentant que du regard Rachel m’appelle, j’essaie de me reconnecter à la conversation et d’improviser une réponse.

— C’est intéressant comme théorie. Après, si la magie vient de l’eau, je comprends pas pourquoi on a choisi des baguettes en bois pour canaliser notre magie. Pourquoi ne pas passer par nos propres mains, ou au moins des plantes vivantes avec une meilleure concentration en eau ? A part le risque, bien sûr, de mettre Ollivander’s en faillite… Ah tiens, t’avais lu la pétition de la rédaction de Power & Blood à ce sujet ?

Parle-moi de ton projet, ceci dit. Il n'est pas impossible que je me risque à l'apprécier... Et si tu es porteuse du virus, je veux bien être contagieuse avec toi. Les idées, cela se répand toujours ainsi, par une vague de propagation. Rien ne vient jamais de nulle part. Et s'il y a un nulle part, je veux bien le suivre pour fuir les démons de mon esprit.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Ven 15 Mar - 22:22

Lorsqu'on parlait de l'océan, c'était dans les premiers 200 mètres qu'il y avait le plus à voir, à explorer et à admirer. Et si les parfums, les couleurs et les coraux de la zone la plus lumineuse de l'océan émerveillaient à chaque fois Rachel -l'attirant de plus en plus à chaque expédition-, la sorcière restait profondément attirée par ce qui se cachait dans les profondeurs. Dans les abysses. Dans le noirs complet. Là ou la vie semblait inexistante. Et pourtant...

Rachel haussa un sourcil d'admiration en entendant parler Braeden des Êtres de l'eau, ravis d'avoir quelqu'un avec qui parler, imaginer et mettre en parole certaines théories. Ce n'était pas un sujet qu'il était possible d'évoquer souvent, parce que cela intéressait peu. Malheureusement. Puis la brune hocha la tête en signe de négation.

- Non. Les sirènes restent et vive à la surface. Elles aiment chanter et séduire, rappelle-toi. Quant aux Selkies rien n'indiquent qu'ils soient capable d'aller au-delà des 600 ou 700 mètres de profondeur.

A en croire les populations locales de sirènes et de Selkies, ils ne faisaient et ne voyaient rien qu'un sorcier ne soit capable de voir et de faire aussi avec les sorts adéquates. Rachel visait plus loin. Rêvait plus haut. Ou plus profondément. Vînt alors des questions plus scientifiques de la part de la maman. Quel bonheur ! Ce fut avec le même enthousiasme que précédemment qu'elle répondit.

- Ça fait partie de ces questions dont je ne connais pas encore la réponse, mais que j'espère bien trouver ! Pourquoi les baguettes ? Si c'est dans l'eau qu'est créé la magie et que la magie apporte la vie, pourquoi vivons-nous "si loin" de la source ? Quel est le rôle du soleil dans tout ça ? Je pourrais très bien me tromper après tout, mais je suis convaincue qu'il se passe quelque chose de grand et de Magique là-bas en dessous !

Le regard de Rachel se perdit au loin, vers l'horizon. Là où la magie commençait. Dans ses yeux alors on pouvait y voir toute l'envie et l'espoir d'un jour partir là-bas (j'étais obligé hihi ^^). Puis elle se souvînt en un sursaut de l'autre question.

- Euh... hm. Oui je l'ai vu, mais je ne l'ai pas vraiment prise au sérieux. C'est quelque chose qu'on aurait put retrouvé dans le Chicaneur tant c'était idiot... D'ailleurs je en me souviens même pas de quoi il était question exactement.

Un petit rafraîchissement de mémoire ?
Hélas la sorcière avala machinalement une cuillère de crème. Une crème jaune. Jaune canari.
Et voilà qu'elle se battait avec le vent et ses petites ailes d'oiseau pour ne pas se faire emmené trop loin.

Pourtant, les ailes au vent Rachel fut bien forcée de se rendre compte que c'était tout autant magique que de nager. Voler. Se rapprocher du ciel. Du soleil. De la chaleur.
D'abord il y eu la terre. Puis le soleil. Ensuite l'eau. Enfin la vie.
Un triangle de vie et de Magie. C'était peut-être ça la réponse ?
- Cuicui cui cui cuicuicui.

Traduction : Vient on va jouer dans les nuages ?

HRP :
 
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Lizzie Cojocaru, le  Dim 24 Mar - 23:26

Braeden et Rachel débattent avec une passion non dissimulée. C’est plaisant à observer, mais je ne suis pas assez renseignée pour intervenir. Passive, je me contente de prêter une oreille attentive. Elle insiste sur les différences entre sirènes et selkies, et semble convaincue que les uns comme les autres ne peuvent aller en profondeur. Et si on vérifiait ? En revanche, la Serpentard n’a de réponse définitive et absolue à offrir à mon interrogation. A sa mention du rôle du Soleil, Squirtle tique.

— Même que Maman elle a dit que la Lune elle joue sur les marées. Qu’est-ce qui te laisse penser que le Soleil aussi ?

Que de mots savants entre les bouches de mes enfants. Je suis assez satisfaite de les entendre aujourd’hui, et de voir les efforts d’élocution qu’ils offrent à leur interlocutrice du jour. Ils tiennent à montrer qu’ils en savent, des choses, et à impressionner cette sorcière qui, de toute évidence, a su obtenir leur attention.

La publication de Power & Blood ne revient pas à Rachel, alors je lui résume la pétition en deux mots.
— Parle mieux du Chicaneur s’il te plait, jamais il inclurait des torchons pareils. L’autre fois donc, ils ont fait une pétition pour bannir la manumagie du Royaume-Uni ! Ils ont plus ou moins déclaré la guerre ouverte au Heurtoir à cause de leur formation. Genre duh. Tellement réacs…


Je n’en peux plus, de tous ces conservateurs. Je sais qu’ils n’obtiendront pas gain de cause. Sous le poids du temps, la ville de Londres se fissure. Çà et là, des brèches se creusent dans le secret magique. Rien ne sert de trop attendre. Si on laisse les moldus s’en apercevoir d’eux-mêmes, ce sera moche. Ce sera comme s’ils s’appuyaient sur le bras d’un fauteuil et que ce dernier en tombait, révélant un intérieur vermoulu et miteux. Non, il faut intervenir. Un simple reparo ne saurait suffire : on a passé ce cap. A présent, il nous faut remplacer le fauteuil de nos ancêtres, et aller vers un avant plus authentique, vers plus d’échanges entre nos communautés.

La discussion semble avoir noyé le désintérêt des enfants, et je sens aussi Rachel bailler aux corneilles. J’ai toujours un temps de retard : si je me lance dans la conversation, c’est qu’elle touche à sa fin. Et en la poursuivant, j’intègre toujours un léger malaise. Satanée Lizzie. Notant le regard rêveur de Rachel face à un vol migratoire, je souris.

— On retourne voler un coup ? Peut-être hors de l’eau cette fois, avant que le Soleil se couche ?

Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Galatéa Peverell, le  Mar 9 Avr - 22:46

Est-ce que tous les enfants du monde étaient aussi intelligents ? Il semblait bien à Rachel que non et c'était terriblement jouissif de pouvoir parler de l'une des ses passions sans avoir peur de gêner ou d'ennuyer. L'eau n'intéressant pas grand monde ou pas longtemps. Un enfant en revanche n'en avait jamais mare d'apprendre. Et la fratrie semblait bien calé sur le sujet au point en vienne à craindre de dire une bêtise. Il y avait ce besoin inné de se faire bien voir. Besoin d'attention ou de reconnaissance ? Sans doute les deux.

- La terre et la lune s'attire naturellement et c'est pareille avec le soleil, sauf qu'il n'y a pas que ça qui entre en jeu. La rotation de la terre sur elle-même joue aussi un rôle tout comme les courants ou la profondeurs. Les moldus ont fait le plus dur, ne nous reste qu'à voir de quelle manière la magie influence aussi ce système.

Rachel se laissa tomber sur l'herbe derrière elle et ferma les yeux. C'était beaucoup de travail pour elle seule. Y arriverait-elle seulement ? C'était pourtant évident qu'elle manquait cruellement de connaissance scientifique sur tout ces phénomènes. Et au-delà de ça : en avait-elle le droit ? Car ce projet était bien loin de sa promesse. A part elle, elle n'aidait personne. Ne sauvait personne.

La voix de Lizzie la ramena au moment présent bien qu'elle ne fut pas partie longtemps. Et si concernant la pétition elle se contenta d'hausser les épaules l'air de dire "ouais c'est des conneries quoi", à l'entendre parler ainsi et à entendre ses enfants rire, jouer et apprendre Rachel fut certaine d'une chose : elle l'aimait bien.

— On retourne voler un coup ? Peut-être hors de l’eau cette fois, avant que le Soleil se couche ?

La sorcière se redressa d'un coup. Telle une enfant impatiente et se tourna vers la maman du groupe avec un immense sourire. Elle hochait si rapidement de la tête que cela aurait put en devenir ridicule. Assez contradictoire avec son envie de se faire bien voir et de vendre au mieux son projet d'exploration. Mais qu'importe ! Le plaisir avant tout !

- En fait j'ai plutôt envie de jouer. Tu connais peut-être. Les moldus jouent parfois à une sorte de jeu de combat qui se joue en binôme. L'un monte sur les épaules de l'autre et doit faire tomber l'autre. Si on sécurise le sol avec un sort ça pourrait être drôle d'y jouer sur des balais non ?

Ne demandez pas d'où lui venait cette idée.

HRP : un sort qui transforme le sol en gélatine me semble. Ou quelque chose comme ça.
Flemme de chercher ahah
Contenu sponsorisé

Sur les rives de Grande-Bretagne - Page 6 Empty
Re: Sur les rives de Grande-Bretagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 6

 Sur les rives de Grande-Bretagne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.