AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 3 sur 43
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 43  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 18 Aoû 2015 - 18:25



° Réponse à Marx Rosenzwag°

Les balais vendus aux Halles faisaient tourner la tête de petits et grands. Ces petits bijoux étaient si impressionnants et merveilleux qu'on en oubliait tout le reste. Et oui, une ceinture ne faisait pas autant rêver qu'un beau balai tout neuf! Il n'empêche que bon, Crystal était là pour vendre, et lui avait un article en main. Il était bien donc de son devoir de faire descendre son client de son balai. Le jeune homme sembla surpris, regarda la ceinture qu'il tenait en main et ses sourcils se soulevèrent d'étonnement. Après quelques secondes de réflexion intense, il annonça à Crystal vouloir changer de modèle avant de disparaître dans les rayons pour réapparaître avec une ceinture moins chère en main. La gérante aussi les épaules et accepta la pièce supplémentaire que lui remettait le garçon sur le comptoir. Sans avoir eu le temps de demander s'il voulait un sachet pour la ceinture, ou un emballage pour le balai, il avait déjà disparu, sûrement très impatient d'essayer son nouveau jouet flambant neuf.

Vente:
 


***


° Réponse à Louna Sergle

La jeune demoiselle semblait avoir mille et une étoiles dans les yeux tandis que ses yeux restaient fixés sur ses achats. C'était aussi pour cela que Crystal adorait son travail ici. Elle qui n'avait jamais été très douée pour être sociable, les ficelles qu'il fallait tirer pour voir un sourire naître sur le visage de quelqu'un commençaient à devenir moins difficiles à manier. Comme quoi tout n'était qu'une question d'expérience. D'ici quelques mois, voir quelques années, peut être deviendrait-elle une gérante aussi efficace qu'agréable, si elle travaillait encore ici tout du moins, rien n'était fixé pour l'instant. Ramassant les pièces que la fille lui tendait elle lui rendit son sourire, accueillit avec joie les remerciements qu'elle lui envoyait, et la regarda quitter la boutique, ses achats sous le bras et les pensées déjà loin. Elle espérait que cette cliente reviendrait parce qu'il fallait bien le dire, c'était le type de vente que Crystal affectionnait tout particulièrement.

Vente:
 


***

° Réponse à June Evans
La brune qui lui faisait face l'avait écoutée avec un calme sans faille et une concentration digne des meilleurs élèves de Poudlard. Soit elle était comme ça tout le temps, soit elle ne voulait vraiment pas se tromper dans ce qu'elle voulait acheter. Quoi qu'il en soit, Crystal lui laissa le temps de réfléchir et regardait d'un air posé les articles posés sur les étagères près d'elle, histoire de ne pas presser ou mettre mal à l'aise sa cliente. Finalement, la brune lui dit opter pour la Flèche. Son ton décidé suffit à la gérante pour ne pas insister sur autre chose.

- Très bien, on peut passer au comptoir dans ce cas, dit-elle en lui indiquant le chemin d'un mouvement de bras léger.

Elle se mit en route, observa encore Wilum du coin de l'oeil lorsqu'elle l'aperçu, et demanda à la jeune fille d'attendre quelques secondes, le temps pour elle d'aller chercher une Flèche dans l'arrière-boutique. Un sortilège d'attraction plus tard, elle réapparut avec la petite merveille, déjà emballée dans du papier brun avec quelques ficelles blanches et mauve. Elle attendit que sa cliente sorte les pièces, les posent sur les comptoir, puis elle lui tendit avec délicatesse le balai.

- Amusez-vous bien avec votre Flèche! Et n'oubliez pas de revenir rapidement aux Halles! Finit elle avant de regarder sa cliente sortir de la boutique, les gallions manquant dans les poches, mais des rêves de Quidditch plein la tête.

HRPG: Je conclus pour ma part le rp ici, si tu souhaitais une réponse de plus de ma part, n'hésites pas à me hibouter et j'éditerai!

Vente:
 


***


° Réponse à Lizzie Bennet °

HRPG: Désolée pour la longueur, tu n'es pas obligée de lire les premiers paragraphes Razz

Il devait être aux alentours de trois heures du matin lorsque Crystal abandonna toute idée de sommeil réparateur. Son oreiller était trop mou, ses couvertures semblaient être plus étouffantes que des filets du diable et Castiel et Magnus semblaient en pleine discussion "oiseautesque" et ils semblaient parfaitement indifférents aux boulettes de papier que l'apprentie alchimiste lançait sur leur cage depuis vingt minutes. De mauvais poil, elle sortit de son lit un peu trop brusquement et faillit tomber la tête la première sur le sol, son pied s'étant pris dans une des tentacules infernales de son drap. Réussissant à ne pas se casser la moindre dent grâce à sa main qui se posa en réflexe sur le sol, la sorcière se releva rapidement et fit face aux deux oiseaux qui s'étaient tus, et qui semblaient maintenant se moquer d'elle.

Très bien, parfait! Songea-t-elle en se faisant une tresse rapide et en se frayant un chemin jusqu'à la porte de sa chambre. Elle allait maintenant tout faire pour rattraper ce début de journée catastrophique. Elle traversa les couloirs de la vieille maison du vieil alchimiste sur la pointe des pieds et s'engouffra dans le laboratoire toujours éclairé par quelques bougies oubliées. Du moins, c'est ce qu'elle cru au départ. S'aventurant un peu plus, la silhouette reconnaissable de son maître alchimiste se dessina. Il était parfaitement immobile et silencieux, sa main droite portée à hauteur de son visage, une fiole d'une couleur violette en main.

- Qu'est ce que vous...

- SILENCE! Beugla-t-il sans même tourner la tête vers elle.

Un peu secouée par cet accueil, Crystal décida d'obéir et s'assit sur un petit tabouret à quelques pas de lui, ses yeux fixés sur la fiole. De toute façon, elle n'avait rien d'autre à faire alors pourquoi pas rester là et attendre qu'il se passe quelque chose? Les minutes passèrent, et John Deesty n'avait toujours pas bougé d'un poil. La jeune femme en venait même à se demander comment il faisait pour ne pas avoir de crampes au bras. Ses yeux à elle étaient resté tellement longtemps fixés sur la fiole qu'elle commençait à avoir mal à la tête. Et le temps continuait à passer. Lorsqu'elle craqua finalement, son dos était douloureux, ses yeux fatigués et ses fesses semblaient avoir épousé la forme du tabouret, elles resteraient peut être plates pour le restant de sa vie... Elle se leva et tourna les talons, laissant le Grand Imbécile en plan. Rien ne se passerait, et elle espérait qu'il s'en rendrait compte rapidement s'il ne voulait pas mourir bêtement comme ça, déshydraté ou un truc du genre.

Dans la cuisine, elle se servit un grand verre de jus de citrouille et regarda l'horloge fixée au mur. Il était 10h00. Ah? Déjà? Se dit-elle en avalant une autre gorgée et en se grattant les cheveux. Après quelques secondes, ses sourcils se froncèrent d'une manière presque comique, et elle recracha le jus, arrosant au passage une partie de la vaisselle fraîchement nettoyée. Comment c'était possible ça? Elle n'avait quand même pas pu rester 7 heures assise sur ce stupide tabouret à regarder une fiole! Catastrophée, elle courut jusqu'à sa chambre, s'habilla en un temps record et sortit dans la rue londonienne. Elle arriva aux Halles, qui avaient sans doute été ouverte par Wilum aujourd'hui, et déposa ses affaires dans l'arrière boutique. Profitant du miroir, Crystal se coiffa rapidement et refit une queue de cheval et prit deux secondes pour souffler. Bon, elle était deux heures en retard, mais le magasin ne semblait pas avoir brûlé. C'était déjà ça. Il faudrait qu'elle pense à s'excuser auprès de son stagiaire.

Regagnant la boutique, elle prit sa place au comptoir et commença à répondre aux demandes des clients. Après avoir servi un trentenaire qui n'avait pas grand chose pour lui, elle fit face à une jeune femme mince et pâle, aux courts cheveux bruns assortis à ses yeux et avec un sourire qui pour une raison ou une autre, fit frisonner la gérante. Elle lui demanda quelques accessoires de Quidditch, lesquels Crystal s'empressa de lui apporter.

- Ah, au fait... J’crois que Balais Magazine avait sorti tout le détail de vos offres, mais j’s’rais assez tentée par un essai de vol. Y a qu'la pratique qui compte. Vous reste quels modèles ?

Crystal ne répondit pas immédiatement. Un élément de sa mémoire à long-terme venait de resurgir dans l'esprit de la sorcière.

- Et! Mais je t'ai déjà vue! C'était toi qui était venue foutre le bazar à la manifestation et qui s'est reçue un bon coup de poêle sur la tête! Dit elle en se remémorant les événements avec un sourire presque moqueur. Ça n'a pas fait trop mal j'espère? Je t'avoue bien que je ne pensais pas Beast capable d'autant de punch! Finit elle avant de rigoler franchement.

L'intervention finalement peu remarquée de la jeune femme qui lui faisait face n'avait pas jamais énervé Crystal, lui l'avait trouvé plutôt amusant. Même si la manifestation défendait une cause noble et qu'elle méritait de se dérouler sans accro, l'intervention mouillée de la sorcière avait apporté à l'ex-poufsouffle une bonne dose de sourire et de divertissement. Maintenant, elle ne pouvait s'empêcher de se demander la raison qui avait poussée cette fille à lancer ce sortilège, mais à première vue, la gérante se tenait en face d'un personne haut en couleurs. On ne devait pas s'ennuyer facilement avec elle.


***

° Réponse à Anthéa Dowell °
C'était drôle comme sensation, la sensation d'être juste bien, et rien d'autre. Il n'y avait pas de raison apparente à cela, mais Crystal n'essayait pas non plus de comprendre, profitant juste du moment comme il s'offrait à elle. Couchée dans son lit, elle sentait que la journée qui commençait à peine allait être parfaite. Ses oiseaux étaient sortis, lui permettant ainsi de profiter du silence, et l'on pouvait dire qu'elle avait passé une bonne nuit, sans rêve et sans cauchemars. Prenant son temps pour s'éveiller, elle jeta un coup d’œil rapide à l'horloge qui annonçait sept heures moins quart. Pile dans les temps pour arriver à l'heure aux Halles, songea-t-elle avant de s'étirer longuement comme un chat. Ses vêtements d'aujourd'hui étaient déjà disposés sur sa chaise: une chemise ample de couleur bleu ciel et un jean classique skinny. Après un bain rapide, elle sécha ses cheveux à l'aide d'un #Consectetuer Dryer (oui, cela marchait aussi bien pour les cheveux que pour les tissus) et enfila la chemise et le jean avant de se diriger tranquillement vers la cuisine.

Étonnement, elle ne pensait à rien de concret. D'ordinaire, elle avait comme sale habitude de construire des monologues dans sa tête qui finissaient la plupart du temps par la mettre de mauvais poil, mais là, il régnait dans sa tête un calme nouveau et bienvenu. Elle déjeuna tranquillement, en regardant par la fenêtre de temps à autre pour regarder le petit carré de jardin envahi par les mauvaises herbes et les insectes et petits animaux qui s'y aventuraient gaiement. Cette maison avait beau être celle de son maître alchimiste, elle était devenue son lieu de retranchement favori depuis quelque temps. Puis, l'alchimiste retourna une dernière fois dans sa chambre, prit son temps pour se coiffer un temps soit peu correctement et sortit de la maison, toujours sans dire un mot. Les rues londoniennes n'étaient pas aussi silencieuses que la maison, avec le bruit des voitures de moldus qui circulaient sans arrêt, les conversations plus ou moins intéressantes des passants et le chant des oiseaux qui volaient librement au-dessus de leurs têtes.

Crystal emprunta la petite ruelle habituelle, celle dans laquelle personne n'osait s'aventurer, et elle transplana rapidement pour rejoindre le chemin de traverse. Elle rejoignit rapidement sa boutique, déverrouilla la porte et se glissa à l'intérieur. Après avoir tout préparé, toujours dans un silence étrange chez elle, Wilum fit son entrée. Lui souhaitant le bonjour avec le sourire, elle saisit sa baguette et un petit sortilège plus tard, le panneau indiquant que la boutique était ouverte se colla sur la vitre de la boutique. Les clients commencèrent petit à petit à franchir le seuil des Halles et se répartirent dans les rayons. Crystal s'occupa de ceux qui venaient vers elle, avec enthousiasme et patience. Profitant d'un moment où aucun client n'était encore décidé, elle s'engagea dans le rayon librairie pour remettre un peu d'ordre. Ses longs cheveux bruns lâchés, elle coinça certaines mèches derrière son oreille droite pour y voir plus clairement.

- Hey Crystal... Comment tu vas? J'sais pas si tu te souviens de moi, Anthéa Dowell, à l'anniversaire de Noah... Le jean te va pas si mal, ajouta-t-elle, espiègle. Tu bosses ici, alors? Ou ce n'est qu'un heureux hasard que nos chemins se croisent à nouveau?

Ayant en ce moment deux livres en main, la gérante les lâcha brusquement en entendant cette voix. Les bouquins s'écrasèrent sur le sol avec fracas, mais Crystal n'y jeta même pas un coup d'oeil. Elle reconnaissait la voix de la mystérieuse blonde qu'elle avait rencontrée à l'anniversaire de Noah. Se relevant pour lui faire face, elle se sentit rougir malgré elle. Pour tout dire, la sorcière ne s'attendait pas à la revoir si vite, ou même à la revoir tout court. Son apparition soudaine avait percé la bulle de calme qui l'avait entourée jusqu'au matin mais il fallait dire qu'il y avait de quoi la perturber. Anthéa était encore plus belle que dans ses souvenirs avec ses yeux dans lesquelles Crystal avait envie de se perdre.

- Anthéa! Bien sûr que je me souviens de toi, dit-elle en essayant de tentant de calmer les battements de son coeur et en lui rendant son sourire à vrai dire, je suis l'actuelle gérante de cette boutique, mais j'ose tout de même croire que c'est un heureux hasard qu'on se retrouve si vite.  Elle resta ensuite plusieurs secondes sans rien dire, juste en l'observant avec un regard qu'elle espérait n'être pas trop insistant, avant d'ajouter: Et... qu'est ce qui me vaut le plaisir de ta venue ici?

Revenir en haut Aller en bas
Amy Steiner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Amy Steiner, Mar 18 Aoû 2015 - 18:57


Flash-Back

Anxieuse, sa liste de fournitures entre les mains, Amy cherchait les Halles Magiques du regard depuis une bonne dizaine de minutes. Elle devait y acheter le nécessaire pour la rentrée, mais malheureusement pour elle, sa mauvaise connaissance du Chemin de Traverse était en train de la perdre. À quelques jours de la rentrée, c'était vraiment un manque de chance pour la jeune sorcière qui avait encore bien d'autres choses à acheter !

Étant nouvelle dans le monde magique, et sans la compagnie de ses parents qui travaillaient ce jour-là, la jeune sorcière n'avait aucune chance de trouver le grand magasin qui figurait sur son parchemin. Elle s'arrêta pour demander son chemin aux passants, se heurtant aux refus de Sang-Pur qui "n'avaient pas de temps à perdre avec des gens de sa sorte" ou de vendeurs bien trop occupés pour aider une adolescente.

La petite brune eu toutes les peines du monde à trouver quelqu'un qui serait prêt à l'aider, et fut extrêmement reconnaissante lorsqu'une vieille femme à l'attitude maternelle lui indiqua gentiment la boutique, à l'opposé de l'endroit où elle se trouvait.

Ce fut donc essouflée mais soulagée que la jeune fille arriva aux Halles, et se fraya difficilement un chemin jusqu'au comptoir, jouant des coudes au milieu de la masse de clients qui se pressaient entre les rayons.

Arrivée devant le vendeur, l'adolescente jeta un coup d'œil au catalogue, repéra ce qu'elle était venu chercher et demanda d'une petite voix :

- Je... J'aimerais un Kit Rentrée s'il-vous-plaît.

En regardant mieux la brochure, elle repéra autre chose qui lui plu immédiatement.

- Et une écharpe aux couleurs de Serdaigle, si possible, rajouta-t-elle.


Dernière édition par Amy Steiner le Jeu 20 Aoû 2015 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 18 Aoû 2015 - 23:52


° Réponse à Anthéa Dowell °

Toujours bloquée dans cet étrange état de transe, Crystal ne remarqua que trop tard qu'Anthéa s'était penchée pour ramasser les bouquins que la gérante avait fait bêtement tomber. Lorsqu'elle prit conscience de la chose, il était déjà trop tard et elle ne put qu'accepter les livres que la belle blonde lui tendit. Les deux femmes restèrent alors quelques longues secondes face à face, à ne rien faire mis à part se regarder. Puis enfin, Anthéa lui expliqua la raison de sa venue. Les yeux de la gérante glissèrent alors sur l'objet que l'Auror avait apporté. Le couteau semblait presque comme neuf, la lame était encore brillante quoique qu'un peu émoussée et le manche devait en toute logique être en bois poli. En le regardant plus attentivement, elle vit effectivement quelques lettres gravées sur le manche. Avant qu'elle n'ai pu lui répondre, elle vit Anthéa s'approcher d'elle d'une manière qu'aucun client n'aurait tenté, et glissa quelques mots dans son oreille.

Cette action soudaine lui rappela vivement cette soirée-là au Chaudron. Là aussi, Anthéa s'était approchée d'elle pour complimenter sa tenue. Cette fois seulement, la phrase qu'elle venait de prononcer avait quelque chose de beaucoup plus explicite. Ainsi donc, ce n'était pas juste l'imagination de Crystal qui lui jouait des tours. Elle avait bien senti qu'elle éprouvait quelque chose de fort pour la sorcière aux yeux bleus, mais la réciprocité de ses sentiments encore flous ne faisait sens que maintenant. Cela faisait vraiment longtemps qu'elle n'avait plus ressentit quelque chose d'aussi fort d'une manière positive. Ces derniers temps, l'existence de l'apprentie alchimiste s'était plutôt compliquée et était devenue vraiment plus sombre et terrifiante, alors, était-ce possible que quelque chose puisse venir contrebalancer cela?

- Je... Tenta-t-elle d'abord avant d'abandonner une première fois. Elle reprit ses esprits et décida de commencer par quelque chose de plus facile et plus automatique: Oui c'est bien sûr possible pour la gravure... Puis d'un geste rapide, et pour gagner quelques secondes pour trouver quoi répondre, la gérante se tourna et remit les bouquins qu'elle tenait en main à leur place sur l'étagère. Après quoi, elle lui refit face: Ça me ferait vraiment plaisir de te revoir Anthéa, réussit elle à articuler en se sentant rougir de plus belle. Je n'y suis jamais allée personnellement, mais il paraît qu'il y a une bonne carte à la Tête de Sanglier et qu'on y mange bien...

La jeune femme avait dit la première idée qui lui était passée par la tête sans prendre vraiment le temps d'y réfléchir. Ses yeux se posèrent quelques secondes sur Anthéa qui semblait s'être quelque peu raidie, mais ce n'était sans doute qu'une impression. Crystal, de son côté, ne pouvait s'empêcher de se mordre la lèvre et de se mettre à d'enrouler une mèche de ses cheveux autour de son doigt, comme elle avait l'habitude de le faire lorsqu'elle était mal à l'aise. Restant ainsi, elle sentait chaque pulsation de son cœur et avait l'impression que tous les clients présent dans la boutique devaient l'entendre aussi. Il ne lui restait plus qu'à attendre la réponse d'Anthéa, mais quelle qu'elle soit, Crystal ne se laisserait plus décontenancé, elle n'était plus la jeune fille timide et solitaire qu'elle avait été. Enfin, elle espérait ne plus l'être.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : June Evans, Mer 19 Aoû 2015 - 18:10


Réponse à Cristal M. Ertz

La vendeuse avait attendu dans le calme que June lui donne enfin sa réponse. Elle ne l'avait pas brusqué et June appréciait ce genre d'attention, même si ça faisait parti de son métier. C'était toujours agréable de demander conseils à quelqu'un de gentil et surtout de patient. Lorsque June lui annonça sa réponse, la vendeuse n'insista pas pour lui montrer d'autres modèles et la jeune Poufsouffle l'accompagné jusqu'au comptoir où elle la fit patienter quelques instants, le temps qu'elle aille chercher le balais que désirait June.
Elle revint quelques minutes plus tard avec un paquet emballait soigneusement dans les mains de papier brun et de quelques ficelles blanches et mauves.
La jeune sorcière était toute excitée à l'idée d'avoir enfin son propre balais et le sourire qu'elle lança à la vendeuse le montrait bien. Elle sortit de sa poche les Gallions nécessaire pour payer le balais et la vendeuse le lui donna précautionneusement après avoir récupérer les pièces.

- Merci beaucoup et à bientôt ! s'écria June avant de sortir de la boutique.

Elle se retrouva sur le chemin de traverse, heureuse de posséder enfin son propre balais.


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le comptoir

Message par : Ebenezer Lestrange, Jeu 20 Aoû 2015 - 16:49


Vraiment désolé pour le délai

Il prit la fiche et ne la lu pas. Il avait un peu la flemme et les images de balais n'étaient pas jolies. Puis embêter le vendeur avec ses questions était beaucoup trop amusant pour qu'il aille à la pêche aux infos tout seul. Il préféra donc suivre le sorcier des yeux pendant que celui-ci lui dénichait de nouvelles battes. Le serpentard fit vite son choix et en présenta deux nouvelles au brun indécis.

- Celle-ci est semblable à la première que je vous ai montré sauf qu'elle est plus claire et elle a deux bandes or. Quant à celle-là elle a trois bandes noires et elle est légèrement plus souple que l'autre.

Ebenezer lui rendit son regard en mode "Mouais ça passe à peu près" et prit les battes pour les analyser de plus près. Il suffisait toujours d'embêter un peu les gens pour qu'ils vous dénichent le meilleur matériel. Il les fit tournoyer, les soupesa et son choix porta vite sur celle aux trois bandes noires qu'il tendit au vendeur avec un demi-sourire. Il fallait passer aux balais maintenant et hors de question de se montrer moins ch*ant. Il se promena donc devant les bouts de bois, en sortit quelques uns, qu'il ne prit pas la peine de ranger, pour les regarder avant de se tourner de nouveau vers le plus vieux.

- Bon, vous serez d'accord avec moi mais acheter un balai sans l'avoir testé, c'est de l'inconscience. Du coup, je pourrai les essayer, il prit une pause pour reprendre son souffle, tous ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lydie Nouël
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lydie Nouël, Jeu 20 Aoû 2015 - 19:14


Lydie venait donc d'acheter sa première baguette. Elle ne l'avait  même pas sortie de son étui après cela. En effet, elle s'était empressée de la confier à sa mère pour qu'elle se charge de ranger la longue boîte dans son sac. La rousse devait maintenant finir ses fournitures. Elle avait commencé par la baguette et avait tenu à ce que ses parents l'accompagnent tout du long. Elle était rassurée de sentir leur présence dans son dos lorsqu'elle poussa la porte des Halles Magiques.
Il y avait, en face d'elle, au bout d'une longue allée, un comptoir en bois ancien. Lydie savait déjà ce qu'elle voulait, ses parents n'étaient pas très riches et ne pouvaient pas lui payer la moitié de ce qu'il y avait dans ces étalages. Elle prit sur elle, les abandonna au rayon ménage, où était entreposé différents balais, et se dirigea directement vers le comptoir. Elle tenta de ne pas se laisser distraire par tout ces objets entreposé mais une feuille jaune vif attira tout de même son regard. Il était inscrit dessus:

"Kit de Rentrée ~ 1 Gallion."

Lydie sourit, rassurée: c'était juste dans ses moyens. Elle regarda de quoi était composé ce kit et fût ravie de se rendre compte qu'il correspondait parfaitement à sa liste de fourniture. Elle se retourna et porta son regard sur ses parents qui vagabondaient dans les rayons. Ils chuchottaient, sa mère lâchait parfois un petit rire avant de porter rapidement sa main à sa bouche comme pour se contenir. La première année sourit *Des enfants...* Elle prit son futur achat entre ses mains et le posa sur le comptoir après avoir patiemment attendu son tour.

« Bonjour! J'aimerais vous acheter ce kit de rentrée.  »
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Lizzie Bennet, Sam 22 Aoû 2015 - 12:37


Réponse à Crystal  amour
HRP : Rêve, je lis tout !


La vendeuse en question se trouvait être plus familière qu’il y pouvait paraître. Rencontrée la première fois quand la préfète était en cinquième année, en quelque soirée, puis à l’animation de Poufsouffle, après leur correspondance, puis à l’anniversaire de Noah, puis... Bon, dès qu’il y avait une fête, quoi. Quelques en soient les formes. Pourtant, la voir en tenue de travail ne la choquait pas outre mesure. Comme si l’image en présence se calquait sur un souvenir. Attendez, non. Elle l’avait peut-être même déjà croisée par le passé entre les murs de l’établissement. Voyons, elle ne venait pas si souvent par ici, pourtant. C’était pour un... Non elle savait plus.

Attendez si ! Elle savait pas ce que c’était, mais le quand était plus clair. C’était à Noël, avec l’affaire de la lettre de Santa pour s’acheter un livre de contes. Affaire toujours aussi peu élucidée, son père démentant toute responsabilité. Enfin, les Bennet avaient tous le mensonge dans le sang, à leur manière. La préfète ignorait d’ailleurs à quel point. La gérante s’affaira entre les rayons, l’air décidément mal réveillée. De dos, la blairelle observa la queue de cheval ratée de la jeune femme. Elle était mêlée de boucles un peu incontrôlées, comme si le passage oreiller-élastique avait été au rythme d’une véritable autoroute, sans passer par le péage brosse. L’ex-Poufsouffle revint, déposant les accessoires de Quidditch mentionnés. Un arrêt. Toujours cette manière de la regarder bizarrement. Le sourcil droit de la septième année se fronça, inquisiteur.

- Et! Mais je t'ai déjà vue! C'était toi qui était venue foutre le bazar à la manifestation et qui s'est reçue un bon coup de poêle sur la tête! Ça n'a pas fait trop mal j'espère? Je t'avoue bien que je ne pensais pas Beast capable d'autant de punch !
La jaune et noire rit avec elle. Le souvenir était pour le moins marquant. Un type en tunique rose, pantalon brunâtre trop large, sandales crasseuses soulignées par des chaussettes d’un blanc tirant sur le jaune, le visage marqué d’une coccinelle et encadré de mèches plus grasses que Rogue en son temps, qui hurlait à la non-violence en lui foutant un coup de poêle à frire dans la poire.
- J’t’avais pas vue dans la foule... J’m’en suis remise, mais Beast lui va à ravir comme nom !
Mais elle savait oublier, dans son bavardage, quelque chose. Elle savait pas quoi. Y avait un truc. En franchissant la porte des Halles, elle y avait pensé pourtant. C'était-

- Oh, au fait, j’avais une dette de 4 Gallions pour un achat de cognard. Elle sortit l'argent, avant que l'idée s'envole devant le désarmant sourire de l'énergique bout de femme lui faisant face. M’enfin. Je pense que tu dois avoir compris son utilité y a quelques semaines de cela... Un sourire malicieux aux lèvres, la préfète se remémora la surprise des blaireaux dans le labyrinthe improvisé.
M’enfin, elle n’était pas là pour ça. Son regard s’attarda sur les publicités concernant les balais. Déjà, les balais de compétition était bien trop cher pour elle, pis ça tombait bien, car l’Etincelle Filante était déconseillée aux batteurs. Tout comme la Flèche de Cristal, d’ailleurs. Un Nettoiedur lui paraissait peu adapté au Quidditch, tout simplement car il y avait écrit balais familial dessus, mais elle avait presque envie de le prendre pour avoir un moyen de repli avec les 2.0 RT, le jour où une fraude prendrait une tournure imprévue. Restaient deux offres : le Tourbillon des Flammes, dont l’avantage était la rapidité, et le Comète 4510 d’une remarquable stabilité.
- Dis, tu as déjà fait du Quidditch ? Les batteurs ont plutôt intérêt à prendre un Tourbillon des Flammes ou un Comète 4510 ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Dim 23 Aoû 2015 - 15:10



° Réponse à Amy Steiner °
La jeune gérante des Halles Magiques était arrivée trop en avance, pour une fois. Alors que l'ouverture n'était prévue que dans une demi-heure, elle se trouvait donc là, seule, au milieu des rayons vides. La boutique semblait comme morte, sans tous les clients qui allaient et venaient au cours de la journée, qui papotaient entre eux ou avec les vendeurs, se vidant les poches de gallions mais les remplissaient d'articles colorés et neufs. Pour s'occuper, elle vérifia plus longuement l'ordre des articles sur les étagères, réalignait une plume pour que la symétrie soit parfaite et fit disparaître d'un coup rapide de baguette une tache d'encre sur le sol. Voilà, la boutique était désormais plus que parfaite. Attachant ses cheveux en un chignon rapide et pratique, elle regarda une nouvelle fois l'heure et se décida à ouvrir la boutique.

A peine l'eut-elle fait que quelques sorciers et sorcières s'y engouffrèrent gaiement. Voyant ses vendeurs arriver, Crystal se mit au travail et se posta au comptoir. Quelques minutes venaient de s'écouler, lorsqu'une jeune sorcière aux cheveux noirs apparu devant elle, lui demanda d'une voix légère un kit de rentrée et une écharpe aux couleurs de la maison bleu et bronze. La gérante ne perdit pas de temps et sorti de dessous le comptoir un kit déjà préparé, hormis la robe de sorcier.

- Bonjour mademoiselle! Voici un kit, désirez-vous essayer une robe de sorcier pour voir si la taille vous convient ou préférez-vous me faire confiance pour deviner celle qui vous conviendra?


***


° Réponse à Anthéa Dowell °

Lorsqu'elle travaillait d'ordinaire aux Halles, l'esprit de la gérante était principalement focalisé sur les ventes et les demandes des clients. L'on pouvait même dire qu'elle était d'un professionnalisme étonnant. Jamais encore elle ne s'était laissée distraire de ses obligations pour quoi que ce soit. Lorsque July était passée à la boutique quelques mois auparavant, les jeunes femmes avaient bien sûr eu l'occasion de papoter quelques minutes, mais l'esprit de l'ex-poufsouffle avait tout de même suivit le fil rouge de la vente, et l'achat ne s'était pas éternisé, ce qui était normal. Il était de sa responsabilité de montrer l'exemple à ses vendeurs, et de ne pas perdre de temps.

Pourtant, à cet instant, la brune avait perdu son sens des priorités. Il lui semblait presque que son esprit de gérante avait été obscurcit par un sortilège venu de nulle part. Toutes ses pensées étaient focalisée sur une seule chose: la femme magnifique qui se tenait devant elle. Remettre ces bouquins en place était plus un moyen pour gagner quelques secondes de courage plutôt qu'un réflexe de vendeuse. Elle se sentait déjà redevenir l'apprentie sorcière de 16, 17 ans, timide et gênée à la moindre parole. Or, Crystal avait bien changé depuis cette époque. Il fallait qu'elle se ressaisissent. Parce qu'il n'y avait rien de plus lassant qu'une fille qui perd contenance à la moindre brise de vent.

La voix douce d'Anthéa la ramena à la réalité. Celle-ci accepta la proposition qu'avait formulée la sorcière, et était à présent occupée à noter sur un parchemin son adresse. La brune en profita pour encore mieux la regarder, comme si elle essayait de mémoriser l'emplacement de chaque mèches de ses cheveux, la pâleur et la finesse de ses mains ou encore la marque de sa cicatrice sur sa joue. Elle prit ensuite le papier et le couteau qu'Anthéa lui tendit, et posa son regard sur les mots qu'elle venait de tracer. Distraitement, ses doigts parcoururent les lettres tandis qu'elle lui répondit:

- Oh, bien sûr, sans problèmes. Pour la gravure, vu que tu ne souhaites que tes initiales, ça fera 2 mornilles. Je... Je te préviendrai rapidement par hibou alors.

Le rappel de la gravure ramena Crystal, un peu malgré elle, dans son costume de gérante des Halles. Elle aurait bien voulu que cette conversation dure un peu plus longtemps, mais la gêne qui existait pour le moment entre les deux femmes les empêchaient d'aller plus loin. Tout ce qu'elle espérait, c'était que cette gêne disparaisse le plus vite possible. Il n'y avait qu'un seul remède qui lui venait directement à l'esprit: qu'elles se revoient vite et qu'elles apprennent à se connaître. En plongeant une nouvelle fois dans ses yeux, Crystal accepta facilement l'évidence de la situation: elle était attirée par une femme, et cette femme semblait l'être aussi.


***


° Réponse à Lizzie Bennet °
- J’t’avais pas vue dans la foule... J’m’en suis remise, mais Beast lui va à ravir comme nom !

Le jour de la manifestation, Crystal s'était demandée combien de sorciers et sorcières se rassembleraient pour un tel événement. Elle avait vaguement entendu parlé que chez les moldus, ce genre de rassemblements était fréquent et attirait des centaines de personnes, voir même plus. Mais qu'en était-il dans le monde de la magie? Elle avait été agréablement surprise lorsque arrivée sur place, il n'y avait pas qu'elle et July avait un Beast enthousiaste. Ainsi, les sorciers pouvaient également se lever pour réclamer du changement ou pour clamer l'injustice. Il n'y avait bien sûr qu'un soucis: le fossé creusé entre les mots enflammés de Beast, l'effet de la manifestation et de l'autre côté: les résultats. La sorcière n'avait pas entendu beaucoup de retombée après cet événement, avait-il au moins servit à quelque chose?

- Oh, au fait, j’avais une dette de 4 Gallions pour un achat de cognard. M’enfin. Je pense que tu dois avoir compris son utilité y a quelques semaines de cela...

Crystal haussa un sourcil, se remémorant la chose. Oui, elle avait cru deviner à quoi avait bien pu servir le cognard, qui n'avait pas du voyager jusqu'à Brighton et qui n'avait pas du servir pour du Quidditch. L'animation à laquelle elle avait participé quelques semaines auparavant, l'ex-pouffy s'y étant montré plutôt discrète, la violence, même lors d'un jeu n'étant pas sa tasse de thé. Elle avait tout de même trouvé l'idée magnifique, et l'organisation parfaite. Le petit mensonge de la Miss Bennet ayant pour but l'amusement de petits blaireaux aux sourires innocents et la conversation du secret d'une animation classée top-secret, elle ne lui en tiendrait pas rigueur.

Tandis que la gérante rangea les pièces qui lui avaient tendues la préfète, Crystal observa du coin du l'oeil la brune machiavélique regarder les brochures de Quidditch.

- Dis, tu as déjà fait du Quidditch ? Les batteurs ont plutôt intérêt à prendre un Tourbillon des Flammes ou un Comète 4510 ?

- Je suis dans l'équipe de Quidditch des Poufsouffle depuis un petit moment maintenant. Et tout dépend de ton style de jeu. A priori, j'aurai tendance à te conseiller la Comète, ne serait ce que pour le confort. En tant que batteur, tu dois être à l'aise sur ton balai pour utiliser à fond ton potentiel. Le Tourbillon, c'est un choix plutôt risqué et original et ça pourrait peut-être t'apporter un petit plus, et surprendre tes adversaires. Si ton style est plus agressif, ça conviendrait parfaitement de par sa rapidité et sa maniabilité. Si tu as un jeu plus posé et calculateur, alors vaut mieux prendre la Comète. Elle laissa quelques secondes s'écouler, histoire de lui laisser digérer les informations avant de rajouter: Mais si tu as envie de les tester pour voir par toi-même, c'est bien sûr possible. Il faut seulement me donner 5 gallions en garantie, que je te rendrai après bien sûr, et ramener le balai dans la journée de l'emprunt. Il nous reste encore tous les modèles, on ne demande pas très souvent de tester les balais.

Revenir en haut Aller en bas
Amy Steiner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Amy Steiner, Dim 23 Aoû 2015 - 15:21


Après avoir énuméré sa liste, la petite brune patienta devant la caisse, se préparant à une longue attente vu la file de clients qui se pressait dans le magasin. Mais finalement, elle n'eut pas à attendre longtemps. A peine avait-elle formulé sa demande que la gérante déposa sur le comptoir un kit de rentrée, qui devait déjà être préparé et en attente.

- Bonjour mademoiselle! Voici un kit, désirez-vous essayer une robe de sorcier pour voir si la taille vous convient ou préférez-vous me faire confiance pour deviner celle qui vous conviendra?

La jeune sorcière, estimant que la vendeuse saurait mieux que personne la conseiller, lui répondit qu'elle lui laissait choisir la meilleure taille. Elle préféra néanmoins lui donner ses mensurations, au cas où, puis elle attendit les propositions de la commerçante en vérifiant les articles que cette dernière lui avait fourni, cochant les cases correspondantes sur son parchemin au fur et à mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Harmony Lin, Lun 24 Aoû 2015 - 14:55


Harmony se promenait tranquillement sur le chemin de traverse quand une boutique attira son attention. Il semblait y avoir de tout là-bas. Elle entra alors aux "Halles Magiques" et devant elle se dressa une longue allée au bout de laquelle se trouvait un comptoir, une vendeuse et quelques personnes.

Curieuse, elle se promena dans la boutique, cherchant des objets qui pourraient l'aider pour sa première rentrée à Poudlard puis tomba sur des feuilles cartonnées colorées qui montraient des Kit, leur prix et ce qu'ils contenaient sur deux présentoirs en bois. Harmony lu attentivement ce qui était noté sous ses yeux et le "Kit de rentrée" lui sembla parfait. Elle sourit d'un air satisfait, contente d'avoir trouvé ce qu'elle cherchait et continua de se balader, se disant qu'elle allait tout regarder avant d'acheter le Kit.

Harmony s'arrêta au rayon "Bijouterie" puis laissa courir ses yeux sur les étalages. Elle voulait offrir quelque chose à sa demi-sœur mais elle n'avait pas trop d'idée. Peut être un collier fantaisie ?

Toujours en pleine réflexion, elle espéra qu'une vendeuse ou un vendeur viendrait la voir pour la conseiller car elle n'osait pas aller leur demander directement avec tous ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Laurae Syverell, Lun 24 Aoû 2015 - 15:50


~~ Réponse à Harmony Lin ~~

Toute première journée professionnelle pour la jeune femme. La Syverell avait reçue une belle lettre de la part de sa nouvelle patronne, et quel n'était pas sa surprise quand elle à su qu'elle était dorénavant Stagiaire aux Halles Magiques ! C'était un des plus beaux jour de sa vie. Elle aussi avait enfin une ouverture professionnelle et pourrait donc travailler pendant et après sa scolarité à Poudlard, où elle effectuait par ailleurs sa dernière année. C'est donc toute vêtu d'une robe de travail aux couleurs de la maison des Halles Magiques que la jeune femme passa dans les rayons, rangeant correctement les livres touchés par des mains de clients venu les feuilletés avant de les reposer. Ses rayons préférés étaient sans nul doute les rayons de la Librairie, du Bric à Brac et du Quidditch. Les odeurs de bois vernis, des livres anciens ou nouveaux et de leurs pages, ainsi que le cuir et autre poudres la comblait à chaque passage. 

S'approchant du rayon Bijouterie, la Syverell aperçue une jeune femme. Tournant la tête vers sa patronne pour voir si celle-ci n'était pas déjà engagée dans la vente de sa cliente, l'irlandaise la vit avec déjà trois autres personnes. "OUI ! Une première cliente pour moi ! ". C'est avec un sourire chaleureux et commerçant que la jeune femme alla à la rencontre de la cliente qui semblait un peu perdue dans tout ce petit Bling Bling. 

- Bonjour mademoisellle? Désirez-vous quelque chose en particulier? Un conseil? 

La jeune femme regarda les bijoux fantaisistes que la clientes survolaient de ses yeux. Elle semblait dans une totale réflexion, et la jeune femme lui laissa tout le temps nécessaire pour mieux être au service de ses besoins.  
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Harmony Lin, Lun 24 Aoû 2015 - 16:04


Harmony était tellement plongée dans ses pensées qu'elle n'entendit pas une vendeuse arriver et lui dire avec un grand sourire :

- Bonjour mademoisellle? Désirez-vous quelque chose en particulier? Un conseil?

A ces paroles, elle se retourna vers elle en sursautant un peu puis rougis de s'être laisser aller comme ça dans un lieu public. Elle réfléchis un instant puis répondit :

- Bonjour ! Je cherche un bijou pour ma demi-sœur... Un Collier ou un bracelet de préférence et fantaisie car comme je rentre en première année, je n'ai pas de quoi acheter quelque chose de plus cher... J'ai déjà quelques idées de motifs mais je ne sais pas si vous faites ça ! Pourriez vous m'aider ? J'aimerais lui acheter quelque chose qui lui ferait plaisir...

Harmony regarda alors la vendeuse qui écoutait sa demande et espéra que celle ci pourrait l'aider à trouver ce qu'elle cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Laurae Syverell, Lun 24 Aoû 2015 - 17:22


~~ Réponse à Harmony Lin ~~


La jeune femme semblait avoir un peu sursauté à l'arrivée de la Syverell, mais celle-ci ne fit aucun commentaire. Ses joues prirent une couleurs plus chaude, mais la jeune femme n'était pas la non plus pour se moquer ou autre. Il fallait que le client soit tout à fait sastisfait du service et de sa commande. Toutefois, la première cliente de la Syverell s'avéra être un peu indécise. La jeune femme garda son sourire et l'écouta. 


- Bonjour ! Je cherche un bijou pour ma demi-sœur... Un Collier ou un bracelet de préférence et fantaisie car comme je rentre en première année, je n'ai pas de quoi acheter quelque chose de plus cher... J'ai déjà quelques idées de motifs mais je ne sais pas si vous faites ça ! Pourriez vous m'aider ? J'aimerais lui acheter quelque chose qui lui ferait plaisir...



La jeune femme regardait les colliers et autres bijoux fantaisiste. La jeune femme réfléchissa à ce que sa patronne avait déjà dit auparavant. Il y avait bien un service à gravure. Manquait plus que essayer de se renseigner sur les goût de la demi-soeur de la cliente sans pour autant rentrer dans les détails qui pourrait mettre mal à l'aise le client. 


- Nous avons toute une gamme de bijoux fantaisistes. Les colliers conviennent à toutes les tailles faisant un ras-le-cou, ou peuvent aller jusqu'au nombril. Votre demi-sœur à peut-être une couleur préférée? Ou qui puisse ressortir ses yeux ou sa peau? Pour ce qui est des motifs, je peux les graver à votre bon vouloir. 


La Syverell lui montra différentes gammes de produit, aux couleurs et motifs différents. Des plumes ou des petites montres à goussets étaient parfois dissimulée de ça de là sur les bracelets ou les colliers. Cuir ou métal, ou même coton... C'était vraiment une des gammes qui plaisait le plus à l'Irlandaise et qui convenait à tout type de style. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 43

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 43  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.