AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 39 sur 43
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Le comptoir

Message par : Evan, Mar 12 Sep 2017 - 15:40





Une commande particulière...


HRP : J'ai pris personne en compte, comme si Evan arrivait à l'ouverture d'un autre jour et qu'il n'y avait aucun client. Si ça pose soucis, tant pis Razz

~

Septembre avait apposé ses rayons frileux. L'été commençait à préparer ses valises pour se casser ailleurs, et l'automne encore incertain pointait déjà parfois des salves fraîches qui faisaient oublier les chaleureuses semaines passées. En ce jour, quelques nuages avait obscurci la scène, jouant avec un malin plaisir à emm*rder le soleil pour que ce dernier ne puisse pas faire son travail correctement.

Je déambulais sur le chemin de Traverse. De nombreux sorciers se pressaient pour rejoindre leur lieu de travail, mais moi je profitais de ma matinée pour faire les boutiques. Je n'avais cours que l'après midi ce jour-là et c'était pour cela que j'avais décidé de m'extirper de mes draps une fois ma compagne partie à son boulot, en quête de cette idée qui occupait mes pensées depuis un moment déjà.

Je savais précisément où j'allais, certainement pas la boutique la plus populaire ou la plus classe en apparence, mais elle avait l'avantage de pouvoir vous trouver ou confectionner tout un tas d'objets bien précis. Et c'était pour cela que j'y allais. Avec l'idée d'offrir un bijou à mon trésor, ou inversement. Bien que je savais qu'aucune perle ne saurait être l'égal de sa beauté. Mais l'idée d'écrire un sourire à ses lèvres, ou de la rendre joyeuse, suffisait à me rendre heureux.

C'est en pensant à ma belle que je poussais la porte d'entrée du magasin qui devait être ouvert que depuis peu. Je me retrouvais baigné dans son charme atypique ou l'odeur de bois légèrement vieilli se faisait ressentir. Face à moi se dressait le majestueux comptoir et de chaque côté les différents rayonnages.  

Je fis rapidement le tour, des fois que je sois surpris d'y trouver quelque chose qui me satisferait, mais j'en doutais. Et je fus rapidement remis à l'idée qu'il me faudrait faire fabriquer ce que j'avais en tête. Aussi allais-je vers le comptoir, en attendant que l'on s'occupe de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Mar 12 Sep 2017 - 19:47




Réponse à Evan


Une nouvelle tête, un professeur. Je fais la moue, voir des élèves de Poudlard c'est marrant, mais les professeurs quand on les voit en dehors de l'école ils se considèrent encore un peu trop comme des professeurs. D'accord c'est un adulte, le respect tout ça, mais pas besoin de parler comme à un gamin, faut sortir un peu du genre scolaire.

En plus c'est celui de Métamorphose, d'accord dans son cour y'a des avantages, mais j'ai déjà vu sa copine par ici et je me doute que c'est pour lui rendre la pareille qu'il est venu par ici, j'espère qu'il va pas demander un livre ou un délire du genre, c'était pas folichon comme idée en vrai.

- Bonjour monsieur ! Quel bon vent vous amène ? Je peux sûrement vous aider.

Non mais n'importe quoi...quel bon vent...on est plus à l'époque de y'a longtemps là, va falloir renouveler un peu cette façon de parler. Je vais pas me plaindre qu'il me prend de haut après lui avoir dit des choses comme ça, c'est d'un ridicule. Je me permets un petit raclement de gorge, pour essayer d'oublier que j'ai dit ça, un peu de tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Le comptoir

Message par : Evan, Mar 12 Sep 2017 - 20:25







Je n'eus pas longtemps à attendre pour voir un vendeur apparaître et me saluer. C'était Liskuvo, un élève de Poufsouffle que j'avais déjà eu dans mes cours. D'ailleurs, la dernière fois il en était sorti avec une fleur qu'il avait récupéré dans mes énigmes. Je me demandais s'il l'avait toujours ou si elle avait finie fanée et jetée je ne sais où. Je souriais au garçon et lui répondais chaleureusement en le tutoyant.

- Bonjour Liskuvo ! Je ne savais pas que tu travaillais ici... J'espère bien que tu pourras m'aider ! commençais-je avant de remonter la manche droite de ma cape pour lui montrer le bracelet que m'avait offert Elly. Voilà, j'ai reçu ce cadeau de ma compagne, et je souhaiterais lui rendre la pareille. J'aimerais donc un bracelet semblable à celui-ci, en changeant juste deux éléments. J'aimerais qu'à la place d'un renard, il y ait un loup dessus. Et pour la phrase l'accompagnant, j'aimerais celle-ci « Cela signifie trouver son Autre et l'aimer tel qu'il est ».

Je me taisais un instant, afin de m'assurer qu'il avait bien assimilé ma demande et qu'elle ne se retrouverait pas avec un bracelet qui n'aurait rien à voir ou une phrase écorchée par rapport à ce que j'avais demandé. Puis je sortis un morceau de papier récupérer dans un bouquin moldu et je m'adressais de nouveau à lui.

J'aurais aussi besoin de ceci... Ce n'est pas pour moi tu te doutes bien... glissais-je avec humour. Je repris. Je ne sais pas s'il faudra un peu de temps pour l'avoir, mais j'aimerais autant venir récupérer cette partie de ma commande moi-même ici, plutôt que de la faire livrer. Et, d'ailleurs, j'aimerais autant que ça reste discret... terminais-je en sortant deux gallions que je déposais devant le jeune homme, qui faisait office de pourboire pour m'assurer sa discrétion future.

Je t'envoie cette partie par MP Ange
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ariana Hastings, Mer 13 Sep 2017 - 16:36


Ariana réfléchit, observe l'objet sous toutes les coutures. Trente-cinq gallions ça fait beaucoup quand même pour juste une petite partie de sautebuisson de temps en temps, et elle ne compte pas reprendre le Quidditch de si tôt. C'est vrai qu'elle s'en sert pour se déplacer (et le sujet du transplanage lui revient à l'esprit, mais le balai c'est plus sympa quand même, ça fait prendre l'air), pourtant elle ne se déplace pas autant que ça, elle utilise les transports en commun moldu pour aller de son appartement au travail, pour se balader dans Londres, et ne sort le balai que de temps en temps, pour prendre l'air à la campagne. Alors trente-cinq gallions, elle n'est pas sûre que son petit salaire de vendeuse chez Barjow & Beurk le lui permette…

« Est-ce que vous auriez quelque chose à me proposer autour de 10 ou 15 gallions ? »

Elle est hésitante, pas sûre de son choix. A-t-elle vraiment besoin d'un nouveau balai ? Son cerveau lui dit que non, tout le reste lui assure que oui, c'est indispensable. Bon. Elle peut se permettre une petite folie, non ? Si le vendeur lui propose un produit convenable pour le prix demandé, alors elle se lancera. Oui, c'est pas mal comme compromis, elle va attendre de voir ce que le vendeur lui suggère.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Le comptoir

Message par : July Swann, Mer 13 Sep 2017 - 18:09


Une main sur son épaule, un cœur qui s’affole. Chaque cellule de son corps semblait avoir réagi à l’arrivée de Crystal. Car même sans s’être retournée, la rousse n’avait pas de doute : il ne pouvait s’agir que d’elle. D’ailleurs, c’est sa voix qui vint tinter à ses oreilles.
- Salut Crys’, répondit la rousse dans large sourire. C’est vrai ! Mais ça n’a pas tellement changé j’ai l’impression ? C’est aussi bien entretenu que dans mes souvenirs. La gérante fait un travail formidable, ajouta-t-elle le regard pétillant de malice. Je passais dans le coin alors je me suis dit que c’était l’occasion.

L’Anglaise s’enquit de Crystal, la questionna sur son travail, son humeur du moment. Elle aurait pu s’adonner à un véritable interrogatoire mais elle se doutait que l’alchimiste n’était pas payé pour papoter. July reprit donc sur un sujet qui était plus de circonstance :
- Si tu me le permets, j’aimerais tester tes talents de vendeuse. Tu sais sans doute qu’Elenna va se marier ? Il faut que je leur trouve un cadeau, mais pour l’instant je n’ai pas franchement d’idée. Est-ce que tu sais ce qui pourrait faire plaisir à de jeunes mariés ?

July se doutait qu’elle lui en demandait beaucoup. C’était toujours une galère sans nom de trouver le bon cadeau. Et puis, ce n’était pas comme si elle pouvait se permettre de se tromper, Elen’ était sa meilleure amie ! Heureusement, elle s’y prenait suffisamment tôt pour avoir le temps de tourner et retourner le problème dans tous les sens. Elle finirait forcément par trouver ce qu’il lui fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 13 Sep 2017 - 18:11




Réponse à Evan
J'ai pas répondu au MP, mais c'est ok Razz

Quand il remonte sa manche droite je vois le bracelet que j'ai vendu une fois, forcément que je m'en rappelle, de toute façon j'ai vu le prof avec celle à qui j'ai vendu le bracelet y'a pas longtemps, le jour où j'ai rencontré monsieur chapeau aluminium et tout plein de gens cool, je vais pas l'oublier ce jour-ci. Monsieur professeur était pas dans la liste de ces gens cool, mais libre à lui de le devenir, c'est pas bien compliqué.

Je prends un bout de papier sur le comptoir pour marquer sa phrase, Cela signifie trouver son autre et l'aimer tel qu'il est. Je lui montre pour savoir si c'est bien ça qu'il attends, c'est pas simple de retranscrire à l'écrit une phrase à l'oral, surtout quand elle vient d'un poète. Pour le loup c'est facile.

Je m'empare de sa petite feuille pour voir ce qu'il veut ensuite. Oula c'est compliqué tout ça, je lui adresse un sourire, puis je regarde les gallions, je les prends hein, on va pas cracher dessus, de toute façon je risque pas de dire grand chose par rapport à ça de toute façon.

- Oh pour ce genre de choses ça peut prendre quelques jours mais rien de bien délirant, revenez bientôt et ce sera prêt.

Il demande pas la lune non plus, même si pour un loup, comme sur le bracelet, demander la lune c'est drôle, là non alors je marche avec lui.




Réponse à Ariana Hastings


Alors alors, à priori c'est pas bon pour mon super balai. Je fais la moue, dommage je l'aime bien celui-là personnellement, tant pis pour elle. Des balais autour de 10 ou 15, bah ça c'est sûr que j'ai pas mal de choses à lui proposer, on a que ça comme balais, des choses vers ce prix là. Bon non en vrai on en a un dans ces eaux là et les autres sont moins chers. C'est drôle comme le tourbillon de flammes a du succès chez les gens avec un peu moins de budget, ça me fait rire de voir que personne ne veuille jamais les deux autres, ils sont abandonnés comme des chaussettes.

- Pour dix gallions vous avez le tourbillon de flammes. C'est le modèle juste en dessous de celui que je viens de montrer. Il est un peu moins bien, mais c'est tout à fait honnête qu'on se le dise, si vous ne faites pas une trop forte utilisation il est plutôt bien.

J'ai l'impression de faire de la pub dans le commercial, c'est vachement triste de se dire ça. M'enfin bon, c'est un peu mon travail aussi, si je sais pas vendre autant aller cracher dans des verres des bars et vivre une existence médiocre.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ariana Hastings, Mer 13 Sep 2017 - 19:29


Le vendeur lui parle du Tourbillon de Flammes, dix gallions. Le balai a l'air convenable et le jeune homme sait bien le vendre (et Ariana commence à s'y connaître un peu en la matière). Moins bien que celui à trente-cinq gallions mais idéal pour une utilisation périodique, le compromis qu'Ariana attendait. Bon, ben, il n'y a plus qu'à sortir les dix gallions. Elle était venue pour un kit pour tenter de récupérer son vieux balai afin de pouvoir l'utiliser plus longtemps, résultat elle se retrouve avec un bolide tout neuf. Elle comprend mieux maintenant les clients de sa boutique qui ressortent avec les bras plein de marchandises inutiles alors qu'ils étaient simplement venu acheter une potion ou un peu de Poudre du Pérou.

« Je vais vous prendre celui-ci donc. » elle sourit. « Avec le kit d'entretien. »

Oui, autant acheter le kit dès maintenant pour ne pas avoir à revenir dans deux mois et reproduire le même schéma.

« Ou peut-être que le kit est vendu avec ? Dans tous les cas, j'en aurais besoin. »

Elle laisse ses yeux vagabonder dans les rayons une dernière fois, s'arrêtant pendant un instant sur le rayon librairie.

« Et si jamais on vous propose un livre sur l'alchimie à mettre en rayon, vous savez que ça intéresse quelqu'un. »

En attendant, elle irait faire un tour à la bibliothèque, ou chez Fleury & Bott, les ouvrages sur l'alchimie devraient être plus nombreux là-bas...


Départ d'Ariana.

Thanks  MDR
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Le comptoir

Message par : Evan, Mer 13 Sep 2017 - 21:50







J'avais l'interrogation de savoir si le garçon pourrait accéder ou non à ma deuxième requête. Bien que j'imaginais qu'un peu d'argent de poche pouvait faire l'affaire, il pouvait aussi refuser pour tout un tas de raisons.

Je le vois récupérer un bout de papier et noter la phrase que je lui avais dite pour le bracelet. Puis il me la montre et je lui offre un "Oui" suivi d'un sourire. Récupérant ensuite mon morceau de papier déchiré, je vois un air ravi sur son visage, comme s'il avait deviné à quoi pourrait bien servir ma demande.

J'ai un regard surpris en entendant que cela ne prendrait que quelques jours pour honorer ma commande, rapidement suivi par un air joyeux que je n'essayais aucunement de dissimuler. Même si cette partie de ma commande n'était pas urgente, pouvoir en profiter rapidement était un plus indéniable, qui justifiait à lui seul les deux gallions investis en pourboire. Je répondis au garçon.

- C'est parfait alors ! Pour le bracelet, y-a-t'il possibilité de le faire livrer au bureau des Aurors à l'attention d'Elly Wildsmith s'il te plaît ? Et s'il y avait possibilité de rajouter un petit mot sur l'emballage ? Juste, "La Rose est devenue l'Important" ? Et pour le reste, je repasserais donc dans quelques jours pour récupérer cela ! Merci à toi en tout cas !

Je finissais de voir les derniers détails, comme le paiement. Je donnais au garçon la somme nécessaire avant de le saluer et sortir de la boutique. Je reviendrais la semaine suivante pour récupérer ma commande. En attendant, j'espérais qu'Elly aimerait le cadeau, un bracelet jumeau de celui qu'elle m'avait offert, rappelant à la fois nos débuts tendres et ce que nous étions aujourd'hui. Nous.

Si jamais tu veux re poster par rapport à Evan, tu peux prendre mon LA si besoin. Et merci pour ce service rapide !
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Trystan J. Harper, Jeu 14 Sep 2017 - 2:53



Quidditch is a dangerous game
— aux Halles Magiques avec Crystal M. Ertz


Hors-RPG:
 

Après une entrée pour le moins fracassante, dans les Halles Magiques du Chemin de Traverse, j’avais filé me réfugier dans le rayon dédié aux accessoires de Quidditch. Dissimuler derrière les hautes étagères remplies de divers modèles de balais magiques, d’une panoplie d’équipement sportif, d’accessoires pour les supporteurs et de malles d’entrainement, j’avais pris quelques secondes pour me remettre les idées en place. Décidément, je ne maitrisais pas encore pleinement l’art du transplanage, ou du moins, pas sur de longue distance... Mon atterrissage maladroit témoignait de ce manque d’expérience et si cette première expérience des longs trajets ne s’était sommes toute pas si mal terminée – j’avais encore tous mes membres et aucune trace de désartibulation – mon orgueil, quant a lui, en avait prit un sacré coup !

Hormis le désir de tester mes aptitudes à transplaner, la raison principale qui m’amenait, aujourd’hui, sur le Chemin de Traverse, était l’arrivée imminente du dernier match Quidditch de la saison. Comme nouveau membre de l’équipe des Gryffondors, il me fallait compléter mon équipement de Poursuiveur. Je ressortit donc du rayon, les bras chargés de protection en tout genre : bras, jambes, casque et lunette ainsi qu’une malle d’entrainement dans laquelle était rangée les trois sortes de balles. Je m’étais dirigé avec ces accessoires, vers le comptoir de la boutique. Agissant le plus normalement du monde et espérant ardemment que mon entrée serait miraculeusement passé inaperçus. Derrière le meuble, m’attendait la gérante de la place. Une sorcière à la posture droite et au visage fin encadré de cheveux bruns légèrement ondulés.

«– Bonjour, bienvenue aux Halles Magiques ! Avant toute chose, laissez-moi vous remercier. Vous êtes la deuxième personne à embrasser mon plancher de la sorte, mais vous êtes le premier à le faire avec autant de fougue. Elle fit une petite pause en me regardant dans les yeux, me lançant un regard reconnaissant avant de poursuivre : Ce sera tout, ou vous désirez autre chose ? »

Moi qui avait penser passer sous silence mon entrée chaotique, c’était complètement raté. Mes joues prirent une légère teinte rosée lorsque je pris la parole pour répondre à mon tour :

«– Eh bien, que voulez-vous ?! Ce parquet était tellement attirant que je n’ai pas pu m’empêcher de lui sauter au cou en le voyant ! J’utilisais l’humour dans bien des facettes de ma vie, mais cette fois-ci, c’était pour tenter de dissimuler mon malaise. Je crois effectivement que ce sera tout ! À moins que vous aillez autre chose à me proposer pour mon premier match officiel de Quidditch ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 15 Sep 2017 - 22:00




Réponse à Evan
J'ai son LA juste au dessus

Oui...bah c'est parfait ça, j'ai l'âme d'un poète en fait pour pouvoir recopier comme ça des paroles rapportées du premier coup, ou alors il a pas compris ce que je lui demandais, ce que j'écrivais, enfin bon, j'hausse les épaules intérieurement et continue d'écouter ses doléances. Il faut faire livrer le bracelet, ça je peux faire, bureau des Aurors, super génial, j'espère qu'ils vont pas exploser notre petit hibou en vol, ça va pas plaire à Crystal si ça arrive, je hoche la tête pour lui montrer que j'ai bien compris, pour l'histoire du message aussi, que c'est niais. Mais alors que c'est niais, mais j'ai rien à y redire, juste à en rire sans qu'il le voit, j'attendrais qu'il parte c'est plus poli.

Ensuite il vient récupérer, va falloir que je garde ça quelque part en l'attendant, pas de soucis. Il me paye ensuite son du, tout est bon.

- Je m'occupe de l'envoi, je vous attendrai ici d'ici quelques jours en prenant soin de votre commande en attendant, ne vous inquiétez pas elle est entre de bonnes mains ! Bonne journée !

Vente:
 




Réponse à Ariana Hastings


Bon le deuxième lui plait, c'est parfait. Je vais aller cherche le balais qu'il lui faut, elle me demande si le kit est vendu avec, oui il l'est évidemment. Mais j'en ai un autre dans la main, alors autant pas s'embêter à lui vendre celui avec, enfin je sais pas, ça revient à la même chose, y'a pas de réduction en fonction de si le kit était avec ou sans, du coup voilà, on s'en fiche.

- C'est la même chose, dans tous les cas ça va faire 13 gallions*

Elle me parle de son livre d'alchimie, c'est vrai qu'il faudrait penser à en ajouter un si on en a pas encore parce que pour éliminer la concurrence on a besoin d'être au top, sans livres d'alchimie on est pas vraiment au top.

- Je préviendrai ma patronne de cette histoire de livre d'alchimie pour qu'on essaye d'en avoir un rapidement, on préviendra le jour où il sera arrivé, bonne journée.

Vente:
 


* Le prix du kit d'entretien est en train d'être ajouté au catalogue, n'étant pas sûr du prix exact je passerai changer une fois qu'il sera mis, merci de ta patience. :D
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Artemis O'Toole, Sam 16 Sep 2017 - 17:38


Liskuvo, désolée la prochaine au taquet, promis !

L’attente ne fut pas longue, mais un sentiment indescriptible passa dans les yeux du jeune Poufsouffle. N’y avait-il qu’un seul vendeur aux Halles magiques pour qu’il tombe toujours sur celui-ci ? Tout de même, c’était sa veine. Pourquoi il ne pouvait pas avoir une gentille petite vendeuse attentionnée exactement ? Non, il allait devoir faire avec Liskuvo, c’était comme ça, pas d’autre choix. Pourtant Arty ne soupire pas, ne grogne pas, ne le regarde pas méchamment, bien au contraire, il lui sourit doucement. Parce qu’il reste poli et qu’il est sûr qu’au fond de lui son camarade jaune est quelqu’un de très sympathique, c’est juste que c’est caché là, tout au fond, et qu’on ne le voit pas toujours, le pauvre. Alors Arty s’éclaiçit la gorge, et se redresse délicatement pour faire face correctement à l’autre.

- Bonjour Liskuvo !
Un salut à a fois jovial et distant, comme on pouvait s’y attendre. Alors oui, j’aimerais tout un attirail pour jouer au Quidditch s’il te plaît, le lot complet, l’ensemble, tout ce qu’il faut quoi.

C’est fou comment il osait placer sa confiance dans ce bougre. Il n’eut pas du tout peur que l’autre lui vende quelque chose de totalement farfelu qui n’avait rien à voir avec le Quidditch, parce que quand même, avec la naïveté d’Arty, il réussirait brillamment. Mais non, le gamin se disait que Lisk était sur son lieu de travail et que c’est pour ça qu’il devait se montrer sérieux et serviable. Alors aucune raison de s’inquiéter. D’où le petit sourire toujours affiché sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 20 Sep 2017 - 17:37




Réponse à Artemis O'Toole


Le pauvre petit n'a pas l'air fâché de me voir, ce serait difficile de dire ce qu'il peut bien lui passer par la tête parce que je ne suis pas voyant ni rien, on pourra juste dire qu'il ne montre pas de mécontentement assez explicite pour que je l'aperçoive. Intérieurement j'hausse les épaules, ça me va bien moi cette situation, je me suis déjà excusé la dernière fois et il avait pas l'air de m'en tenir rancœur, ça ne veut pas dire qu'il me fera de nouveau confiance au moment de se prendre un mur dans la tête, ça reste à voir ça, la prochaine fois peut-être.

Il lui faut tout l'attirail de Quiddtich, évidemment ça ne m'étonne pas, il est dans notre équipe en tant que remplaçant alors faudra bien lui donner de quoi se vêtir, la cohérence c'est important, quand on fait du quidditch sans protections achetées c'est un peu compliqué, même moi j'ai payé alors je vois pas pourquoi les autres ne le feraient pas, ça nous fait de l'argent tout plein.

- On a le kit "Je joue donc je suis" pour ça, il est à 10 gallions et comprend toutes les protections, ensuite il n'y a plus qu'à prendre le kit d'entretien du balai et le dit balai et tout est bon, ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Le comptoir

Message par : Evan, Jeu 21 Sep 2017 - 16:51







PV Lisk'
LA mutuel

~

Aujourd'hui j'avais deux commandes à récupérer. Je m'étais arrangé pour ne faire qu'un aller-retour. Même si j'habitais à Londres, si je pouvais tout récupérer en une seule fois cela m'arrangeait. J'avais attendu que ma compagne ne sorte pour pouvoir m'éclipser de notre appartement, je savais que je n'en aurais pas pour longtemps, même si je devrais passer par notre manoir avant de revenir histoire de dissimuler tout cela. Manquerait plus qu'elle ne tombe dessus...

L'été touchait à sa fin, mais c'est une belle journée qui se profilait. Dehors, le soleil s'en donnait à cœur joie malgré des températures légères, faisant oublier ce vent qui venait parfois hérisser l'épiderme.

Je me rendais aux Halles magiques, où j'avais retrouvé la semaine passée, un ancien élève qui y travaillait. C'était lui qui s'était chargé de ma double demande. Qui plus est, il avait accédé à ma requête et cela était un plus pour lui. S'il était dans mon cours actuel que mon narrateur aurait peut-être fait un favoritisme de plus 100 points pour Poufsouffle venu de nulle part. Ou pas...

Soit, j'entrais dans la boutique et retrouvais son charme atypique, sa bonne odeur de rayonnages qui exposaient aux yeux de sorciers en herbes ou plus expérimentés, un achalandage pouvant satisfaire bien des besoins.

Je ne me préoccupais pas des divers sorciers venus remplir l'égo de leurs bambins et j'allais directement au comptoir, derrière lequel se tenait le garçon qui m'avait reçu. Sourire aux lèvres, je le saluais comme il se devait à mon arrivée.

- Bonjour Liskuvo ! Je viens récupérer la deuxième partie de ma commande ! Tu m'avais dit que cela serait prêt sous quelques jours aussi j'imagine que c'est le cas ?!

J'attendais comme une approbation de la part du jeune homme. J'avais hâte de voir à quoi ça ressemblait, si c'était fidèle à l'originale ou non, mes pensées s'en allant déjà vers l'utilisation qu'aurait l'objet peu commun...
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 21 Sep 2017 - 20:45




Réponse à Evan


L'est déterminé à aller vite le prof, même pas le temps de regarder un peu les rayons, pas besoin de se poser des questions si il voudrait pas acheter un truc en plus. Non, non, il surgit bien vite au comptoir, je sais ce qu'il est venu chercher. Enfin non, je pense qu'il est venu chercher ce qu'il a commandé, à moins qu'il veuille faire autre chose bien sûr, mais son colis avait l'air plutôt important la dernière fois alors ça m'étonne pas trop qu'il vienne comme ça à l'improviste.

Je prends le paquet qui attendait depuis hier matin sur le comptoir tandis que monsieur Lival me salue et me confirme ce pour quoi il est là. Il lui aura pas fallu attendre longtemps à notre petit colis, tant mieux hein, un peu plus et je lui donnais un nom pour qu'il termine meilleur copain de Flori, tout serait venu de ce prof au final.

- Le voilà ! Il est prêt depuis hier. Vous avez déjà tout réglé alors c'est bon, rien ne vous retient ici.

Ton enjoué, tandis qu'il récupère son dû et que je regarde le petit espace de nouveau vide de ma partie de comptoir, il va peut-être un peu me manquer, mais bon, c'est pour la cause de Monsieur Lival, elle est sûrement bonne. Il s'en va rapidement après un merci au revoir poli. Je lui fait un signe de la main, content d'avoir fait un petit truc bien, c'était drôle.

- Au revoir monsieur ! À bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 26 Sep 2017 - 14:54




Réponse à PEP et Azaël


Crystal avait toujours aimé les paillettes, les rêves et les sourires. C'était son café à elle, son énergie quotidienne. Si certains personnages avaient besoin de coca pour fonctionner, ce n'était pas son cas. Une bonne dose de rêve et de pensées positives faisait l'affaire pour sa journée. Et ces deux jeunes... hurluberlus(?) semblaient remplis de tout ça. Un véritable paquet de folie douce et de rêves d'enfants. La vendeuse ne pu alors se retenir de rire face à leurs discours, si singuliers et colorés. Des clients comme ça, elle en voulait tous les jours.

- L'étincelle filante vous ira comme un gant dans ce cas! J'ai déjà l'image en tête de votre passage dans une galaxie qui attendait votre venue! Et pour les protections, je ne peux qu'approuver ce choix. Les voyages intergalactiques peuvent se révéler dangereux... Les protections vous seront donc indispensables dans votre noble mission...




Réponse à July Swann



- Salut Crys’! C’est vrai ! Mais ça n’a pas tellement changé j’ai l’impression ? C’est aussi bien entretenu que dans mes souvenirs. La gérante fait un travail formidable. Je passais dans le coin alors je me suis dit que c’était l’occasion.

Effectivement, l'endroit changeait peu. Il était confortable d'évoluer dans un lieu où les repères étaient nombreux. A vrai dire, la gérante se sentait mal lorsqu'elle changeait ne serait-ce que l'ordre des couleurs des plumes. Il lui en fallait très peu. Il y avait au fond de son être cet incessant mouvement contradictoire d'envie de changement et de peur de celui-ci. Mais en cet instant précis, elle était plus que ravie que July soit venue perturber son quotidien.

- Si tu me le permets, j’aimerais tester tes talents de vendeuse. Tu sais sans doute qu’Elenna va se marier ? Il faut que je leur trouve un cadeau, mais pour l’instant je n’ai pas franchement d’idée. Est-ce que tu sais ce qui pourrait faire plaisir à de jeunes mariés ?

Ses talents de vendeuse? Si elle en avait réellement. Arrivée dans ce métier plus par opportunité que par conviction, cette fibre du marketing et de la vente n'était pas vraiment naturelle et authentique. Malgré tout, elle commençait à avoir un peu d'expérience dans ce domaine, et elle n'avait pas envie de se démonter et de répondre une phrase bateau du type "oula, je ne sais vraiment pas". Du coup, la brunette activa ses neurones et laissa passer quelques instants avant de répondre:

- Oui, je l'ai appris! Je suis vraiment contente pour elle! Mmh, j'ai deux idées qui me viennent en tête comme ça et qui se trouvent dans le catalogue. Nous avons une petite collection de bijoux assortis homme/femme, comme ceux-ci, en argent, lui dit-elle en désignant un couple de bracelet d'un argenté clair, fin pour le poignet d'une femme, l'autre plus épais, deux tous assortis par un petit symbole d'une spirale. Il y a aussi un modèle avec une lune. Sinon, je conseillerai toujours l'horloge personnalisée. Un mariage c'est le début d'une longue aventure, et il est parfois rassurant d'avoir ce type d'horloge qui indique dans quelle situation se trouve sa moitié.




Réponse à Trystan J. Harper


Il ne pouvait pas y échapper. Les remarques de la gérante n'avait pas pour but de le froisser dans son égo ou de détruire "sa face" en public comme auraient pu dire des sociologues moldus. La sorcière n'avait malheureusement eu aucun cours de sociologie et ignorait beaucoup de choses au niveau des comportements à adopter en société. Elle manquait donc parfois d'un peu de tact et de délicatesse mais ce manque était compensé par son humeur et son habitude à prendre beaucoup de choses avec légèreté. Le jeune sportif lui répondit avec humour, ce qui la mit de bonne humeur.

- Tant que votre balai fonctionne encore correctement, il me semble que vous êtes parfaitement équipé pour ce premier match! Je vous souhaite d'ailleurs bonne chance! Je fais moi-même partie de l'équipe de Poufsouffle, je suis bien placée pour savoir que les matchs peuvent devenir très intense parfois, ajouta-t-elle avec un sourire rêveur, avant de saisir une plume pour noter les achats du jeune homme: ça vous fera donc un total de 28 gallions!

Vente:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 26 Sep 2017 - 21:17


Le soleil était encore présent en cette fin d'après midi, bientôt une belle couleur oranger teinterait le ciel et la nuit tomberait. Ester ne savait pas s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise nouvelle. Elle aimait le réconfort d'une pièce sombre lorsque la pièce en question était sa chambre et qu'elle était sans son lit. Néanmoins elle connaissait les dangers qui rôdaient la nuit et qui venaient prendre les honnêtes gens dans leur sommeil. D'où les insomnies peut-être ?

Ester rentrerait chez elle avec ces derniers achats, elle avait eu beau prendre tout son temps, la fin du week-end était vite arrivé et il était temps pour elle de retourner travailler. Son emménagement avec sa lionne préféré venait à peine de se terminer, ça au moins c'était quelque chose qu'elle était pressée de retrouver.

Flânant dans la boutique, Ester ne se refusa rien, sa bourse était de toute manière pleine. Et il y avait pleins de petites choses qui lui manquaient cruellement depuis quelques temps et qu'elle était impatiente de racheter. Comme un kit complet de protection pour le Quidditch, du parchemin en vélin, un encrier puisque le sien était tombée. À l’effigie d’un serpent, pour le souvenir. De l'encre, noir et aux fruits aussi, un cognard pour continuer à s'entraîner et une chaînes de cou plaqué or parce que celui qu'elle avait acheté à ses 17 ans avait perdu toute sa brillance.

La verte se dirigea donc vers le comptoir -non sans l'aide de la magie. (HRP : 18G et 6M si je ne me suis pas trompée) Et paya.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 39 sur 43

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41, 42, 43  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.