AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 43 sur 44
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant
Peter McKinnon
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Le comptoir

Message par : Peter McKinnon, Dim 19 Nov 2017 - 12:43


Dragomir Orton


Au bout de quelques instants, un préposé finit par venir se mettre au service de Peter. Celui-ci était plongé dans le survol d'un livre fort intéressant et ne releva pas la tête tout de suite, trop habitué à la rapidité mêlée de professionnalisme du personnel des Halles. Il était en face d'un stagiaire qui devait en être à sa dernière année de scolarité. C'était plutôt étonnant que Liskuvo n'ait pas accouru pour lui proposer ses services. Mais au moins, Peter allait pouvoir former un autre employé des Halles à ses lubies.

- Milles excuses monsieur je ne vous avait pas reconnu! Vous êtes bien Peter McKinnon? Le gérant de l'occamy doré? Miss Ertz m’a parlé de vous.

A ces mots, le visage de Peter s'illumina ! Et voilà que des personnes qui ne lui disaient rien le reconnaissaient. L'ego du sorcier était en train de ronronner. Le gars savait s'y prendre avec lui, l'ancien élève des verts était dans un état parfait pour vider sa bourse !

- Oui c'est cela ! Bonjour ! En réalité, j'en suis le propriétaire, mais c'est anecdotique. Comment se porte Madame Ertz, mon garçon ?

Appeler ainsi le stagiaire était, et de loin, quelque chose de relativement étonnant, puisque la morphologie particulière de l'ancien préfet de vingt-cinq ans, dont les traits étaient en tous points semblables à ceux qu'il avait lorsqu'il avait quitté Poudlard. Mais l'ancien élève de Serpentard ne sembla même pas relever cette incohérence. Il tendit plutôt le livre qu'il avait en main au jeune sorcier :

- Je vais déjà vous prendre ceci, pour commencer.

Mais l'écossais ne souhaitait pas en rester à l'achat de "Les sortilèges impardonnables, leurs conséquences sur les victimes et les traitements possibles" par July C. Swann. Il ajouta donc précipitamment, alors qu'il prenait la direction du rayon des vêtements d'un air nonchalant :

- Et vous pouvez ajouter un scrutoscope, du papyrus et une plume à papote je vous prie ?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Josephine Campbell, Dim 19 Nov 2017 - 19:11


A Liskuvo



Il l'a prit en pitié surement, parce qu'il fila un peu plus loin après lui avoir fait signe d'attendre. Il avait l'air vraiment désolé. Peut être qu'il allait faire un miracle finalement ou bien lui chercher un paquet de mouchoir avant de lui dire qu'il ne pouvait rien faire pour elle. Si c'était ça, elle ne rentrerait pas directement à l'Occamy. Elle irait boire un verre ou deux pour noyer son chagrin. Oui son chagrin! Cet appareil photo, elle en rêvait depuis des mois. Elle avait fait des sacrifices pour pouvoir se l'offrir.

Elle releva la tête lorsqu'elle entendit des pas se diriger vers elle. Il n'avait pas de mouchoir dans les mains mais bien un appareil. Et exactement celui qu'elle voulait. Il posa l'objet sur le comptoir et s'excusa.

En une seconde il passa du statut de briseur de rêve à Saint Liskuvo et si le comptoir ne les séparaient pas elle se serait jeté sur lui pour le serrer dans ses bras.

- Non pas du tout. Je te remercie vraiment.


Jo avait un sourire jusqu'en haut des oreilles et ne pouvait s’empêcher de sautiller de joie. Elle ne lui en voulait pas du tout, il avait l'air tellement confus. Elle saisit l'appareil photo et captura la première chose qu'elle avait sous la main. Elle dirigea l'objectif vers le jeune homme et appuya sur le mécanisme. Quelques instants après, sortit une photo qu'elle examina quelque secondes avant de relever la tête vers lui et de lui montrer le résultat.

- C'est parfait! Je te le prends!
Revenir en haut Aller en bas
Allyriane Littler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Allyriane Littler, Jeu 23 Nov 2017 - 13:55


Quelques jours plus tard, Allyriane revint dans le magasin de papeterie. Elle avait enfin sa petite bourse remplie et pouvait acheter ses livres. En effet, il est inconcevable d'aller à l'école sans avoir ses livres scolaires.

Allyriane entra rapidement dans le magasin et se dirigea d'abord dans le rayon des kits. Il fallait qu'elle réfléchisse sur ce qui est le plus rentable entre le kit et les livres individuels. Et a priori, il s'agit du kit. Elle regarde quels manuels scolaires pourraient surtout l'intéresser et lui être utiles. La jeune fille hésita. Elle ne savait pas lesquels choisir.

Ce n'est pas grave. Elle demandera au vendeur. La jeune élève fait un tour dans le magasin. Elle prit son temps et fit toutes les allées avant de rejoindre le comptoir. Elle regarda dans sa bourse avant de faire quoique ce soit.

- Bonjour. Je souhaite acheter un... Non j'ai même assez pour deux kits La fureur de lire. Pouvez-vous me conseiller, s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Ida McCabe
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Ida McCabe, Ven 24 Nov 2017 - 13:17


Après s'être rendue chez le vendeur de baguettes magiques, Ida n'en avait pas encore terminé avec le Chemin de Traverse. Certes, sans travail et sans rentrée d'argent, la poufsouffle avait tout de même quelques gallions de côté (merci Arty, merci Elly ♥) et n'allait pas se contenter d'une nouvelle baguette. Étant donné son goût pour les voyages, Ida avait régulièrement besoin de se racheter quelques babioles. Bon, aujourd'hui, c'était carrément un balai que la rouquine comptait s'offrir et sûrement un peu de poudre de cheminette.

Déambulant dans les rues pavées du Chemin de Traverse, Ida touchait du bout des doigts le manche de sa nouvelle baguette qu'elle avait accroché à la ceinture de son pantalon. La rouquine avait hâte de pouvoir s'en servir, sachant que cela faisait déjà plusieurs semaines qu'elle songeait sérieusement à faire une demande d'entrainement directement au bureau des Aurors. Soit, c'était peut-être un peu culotté et elle allait peut-être se faire carrément rembarrer, mais la poufsouffle ne connaissait personne de suffisamment compétent pour pouvoir l'aider à s'améliorer notoirement dans le domaine des sortilèges.

Chassant une mèche de cheveux qui altérait son champ de vision, Ida pénétra dans les Halles Magiques avant de retirer son échape et sa cape pour les fourrer directement dans son sac ensorcelé d'un petit sortilège d'extension. Vraiment pratique. Se frayant un chemin entre les différents clients, la jaune et noire se dirigea tout d'abord vers la partie Quidditch de la boutique afin de faire son choix pour un nouveau balais. Le Comète que lui avait offert sa meilleure amie à l'obtention de son premier boulot était carrément bon à jeter tant il avait servi, il fallait donc quelque chose de neuf mais de raisonnable en terme de tarif. Son regard se posa sur un magnifique balais aux finitions parfaites mais les 35 gallions demandés dépassaient largement son budget. Même la gamme en dessous n'était pas envisageable. Effleurant le bois du balais au nom de "Flèche de Cristal", Ida apprécia la qualité du manche et de l'assise. 5 gallions, c'était tout à fait envisageable et de toute façon beaucoup mieux que son vieux plumeau rabougri. Difficile de faire pire, en même temps.

Ravie de son choix, la jeune femme se dirigea ensuite vers l'étalage de bric à brac et s'empara d'un sac de poudre de cheminette. « 8 Gallions les 500 grammes ?! » manqua-t-elle de s'étouffer en voyant le prix. « J'avais pas le souvenir que c'était aussi cher ce truc... » grogna ensuite la rouquine avant de se saisir malgré tout du petit sac. Après tout, c'était indispensable pour ses déplacements et elle avait utilisé sa dernière poignée en venant ce matin. L'avantage, c'est qu'on a pas besoin d'en racheter souvent étant donné le peu de poudre nécessaire pour un voyage.

Jetant rapidement un coup d'oeil à l'horloge présente en boutique, Ida se rendit compte qu'elle allait devoir accélérer son shopping si elle ne voulait pas être en retard à la bibliothèque. Elle devait impérativement y être avant le début de l'après midi car un ouvrage sur les Sortilèges Informulés devait être retourné par son ancien emprunteur et elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre s'en empare avant elle. Même si lors de ses études à Poudlard, la jeune femme avait déjà acquis la faculté d'informulé des sortilèges, elle n'était pas encore hyper au point et souhaitait absolument s'améliorer. Cela s'avérait efficace lors de voyage, pour être discrète et ne pas effrayer les créatures ou se faire entendre par les moldus que l'on pouvait croiser.

Une fois au comptoir, la jeune femme tendit son sac de poudre de cheminette et s'adressa à la personne qui se trouvait en face d'elle.

« Bonjour ! Je vais vous prendre ça. commença-t-elle en déposant le sac. Et je vais aussi prendre un balai, le Flèche de Cristal s'il vous en reste en stock, s'il vous plaît. » finit-elle avec un sourire cordial.

Elle espérait vraiment que le balai en vitrine n'était pas le dernier car elle avait aperçu un léger défaut au niveau du cale-pied gauche. Rien de bien méchant mais bon, vu les distances qu'elle parcourait et sa maladresse congénitale, partir avec un balai déjà légèrement abimé ne l'enchantait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 25 Nov 2017 - 9:52




Réponse à Josephine Campbell


Voilà qu'elle me prend en photo. Je m'y attendais pas à celle-là, une réaction de surprise doit être la première chose qui transparaît dessus. Enfin bon, elle a l'air tellement contente que je vais pas me mettre à me plaindre d'être pris en photo. Le résultant est sacrément probant. Je laisse échapper un petit rire. Quel que soit le modèle photographique le fait est que c'est assez rigolo à voir la photo alors bon, pas très grave tout ça.

- Magnifique celle-là ! C'est le moment de s'amuser à tout prendre.

Le fait est que je partage réellement son excitation et que ça me plait bien cette idée de prendre tout plein de photos pour les mettres les unes après les autres. Si j'en avais la possibilité je ferais tout un mur de trucs comme ça et ça raconterait une jolie histoire que tout le monde comprendrait et aimerait. Mais j'ai un peu la flemme, alors je vais me contenter de lui faire payer son achat et de la regarder partir  en me demandant si le prochain sera aussi expressif et joyeux.

- C'est 30 gallions l'appareil photo, ça ira ?

J'espère que ça va pas la doucher d'un coup, c'est sûr que c'est assez cher pour un objet, mais vu ce qu'on peut en faire ça vaut quand même le coup.


Vente:
 



Réponse à Ida McCabe


En voilà une qu'est pas contente, c'est bien ma veine, je l'entends déjà se plaindre dans les rayons. Je sais pas de quoi elle se plaint, entendez-moi bien, mais on peut entendre des petits soupirs venant des rayons et ça me plaît beaucoup. Encore une qu'il va falloir persuader que c'est pas cher, ou alors elle va prendre quand même. Je crois qu'elle a choisit cette option, la voilà arriver avec de la poudre de cheminette. La dernière personne à qui j'ai vendu de la poudre de cheminette je l'ai retrouvée chez moi à devoir faire la baby-sitter. Je vais pas prendre 10 baby-sitters non plus, une ça suffit, je veux pas de cette personne inconnue.

- Bonjour !

Voilà voilà donc, la poudre de cheminette, je vais pas faire de commentaires en plus. Par contre elle me demande un balai, ce que je m'occupe bien sûr d'aller lui chercher. On a toujours des balais en stock. Pour une raison inconnue la moitié de la population sorcière possède des balais alors qu'on voit jamais passer personne par ici. Je lui apporte tout ce qu'il faut et le pose sur la table.

- Ça fera donc 13 gallions pour les deux ! Pas besoin de protections ou d'autres petites choses pour aller avec le balai ? Faudrait pas vous blesser...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 25 Nov 2017 - 13:12


Désolée à tous pour le retard!


Réponse à Asclépius et Azaël


La gérante se retrouva à serrer la main d'un des pyjamasques. Euh, elle était en train de faire quoi en fait? Au moment où le contact s'établit, la jeune femme n'eut qu'une pensée: Est-ce qu'elle saura la retirer sans qu'il lui arrache le bras? Parce que c'était ça aussi le truc avec les super-héros, les pyjamasques y compris. Ils oeuvraient pour la Paix, pour le Bien Commun, mais au final ils finissaient toujours par faire des dommages collatéraux. Et vu leur état actuel, la gérante avait peur que ces dommages se trouvent incarnés en sa personne ou en sa boutique. Avait-elle vraiment promis qu'elle leur percerait les oreilles? Rhaa, elle s'était encore laissée emportée par l'euphorie du moment, quelle empotée. Quoi qu'il en soit, les deux loustiques avaient l'air de bientôt vouloir débarrasser le plancher. Il leur fallait de l'air. Pitié, qu'ils ne soient pas malade dans sa boutique. Mais heureusement, le conte qui était en train de se raconter ici se finit par une Happy-End. Les Pyjamasques disparurent les bras plein d'objets, et Crystal vécut heureuse avec beaucoup de Gallions.

Vente:
 




Réponse à July Swann



Parler du mariage d'Elenna, cela paraissait tellement irréelle pour la sorcière. Elle qui avait grandit avec un vieillard isolé du monde, elle n'avait presque jamais été confrontée à la notion même de couple. A Poudlard, il y avait bien quelques histoires, mais elle n'avait pas été du genre à s'y intéresser vraiment. Et aujourd'hui, voilà qu'une personne qui devait avoir quasiment son âge choisissait de s'unir pour la vie à une autre personne. Elle trouvait cela à la fois merveilleux et effrayant.

- Ok, tu peux déjà me compter pour la cagnotte pour l'horloge! Dit-elle en retournant au comptoir et en saisissant une plume, indiquant les achats de son amie. Donc, pour les deux bracelets et le sortilège, ça te fera un total de 9 gallions, si ça te convient.

Vente:
 




Réponse à Allyriane Littler

La jeune gérante avait de la musique en tête. Non pas les bêtes musiques qui passaient à la Radio Sorcière et qui vous restait en tête toute la journée comme un virus ou un sortilège de glue perpétuelle, non, la jeune femme avait de belles mélodies en tête. Elle arriva aux Halles ce matin-là en chantonnant, passa un coup de balai rapide en mode Blanche-Neige, et était toujours en train de chantonner lorsque les premiers clients pointèrent le bout de leur nez.

Oui, aujourd'hui, elle ne marchait pas dans les allées, elle y dansait. C'était une sensation très agréable, c'était presque comme être plongé dans un rêve. Une douce euphorie qu'elle espérait bien transmettre aux heureux élus qui auraient la (mal)chance de tomber sur elle au Comptoir. C'était notamment le cas d'une jeune sorcière, à l'allure mi-timide mi-perdue, qui venait pour acheter des livres.

- Bonjour et bienvenue aux Halles Magiques! Chanta la gérante en faisant, pour bien faire, un tour sur elle-même, faisant voler ses longs cheveux bruns au passage. Une férue de lecture donc? Pas de problème! Les kits "Fureurs du livre" sont donc pour les Manuels scolaires, quelles matières vous intéressent le plus? Êtes vous plus sortilèges ou potions? Vous avez des matières favorites à Poudlard?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Allyriane Littler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Allyriane Littler, Sam 25 Nov 2017 - 17:53


Allyriane fut surprise de voir une sorcière visiblement un peu plus âgée qu'elle. Enfin, c'est ce qu'elle pensait, car elle paraît jeune. Sa joie et sa bonne humeur étaient contagieuses. La jeune fille sourit en coin, se retenant même de rire devant cet engouement. Ce bonheur est contagieux et finalement, Allyriane se sent de bonne humeur et heureuse alors qu'elle n'avait pas de ressenti spécifique en entrant dans la boutique.

Pourtant, elle hésite tout de même dans le choix des manuels scolaires. C'est tellement difficile de choisir quand on ne connaît rien au monde de la magie. Ce nouveau monde est si vaste et si intéressant qu'il est impossible de savoir par où commencer.

- Eh bien, je suis nouvelle dans le monde de la magie. Et je n'ai pas encore commencé les cours. Je pensais plutôt à prendre Sortilèges et Histoire de la magie en priorité. Et je serai intéressée par Soins aux créatures magiques aussi. Pour les autres livres, j'ai quelques doutes, je ne suis pas sûre que les autres matières soient mes domaines de prédilection. C'est pour ça que je vous demande quelques conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Ida McCabe
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Ida McCabe, Dim 26 Nov 2017 - 17:20


Réponse à Liskuvo Kalsi

Le vendeur, qui devait dépassé le bon mètre quatre-vingt, salua Ida avant de se rendre dans l'arrière boutique. Le sourire aux lèvres, la jeune femme déduisit qu'il devait rester des balais en stock et ne pu s'empêcher de tapoter ses mains d'impatience, telle une gamine de 8 ans. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch, le jeune homme revint avec le "Flèche de Cristal" en main. S'adressant à la Poufsouffle, il lui demanda si elle n'avait pas besoin de protection. Okay, elle avait l'air d'une jeune fille en fleur toute fragile mais c'était loin d'être le cas.

« Non merci, j'ai ce qu'il me faut. Et puis, c'est pour le transport, pas pour jouer. justifia-t-elle avant de poursuivre. Enfin, à moins que vous n'ayez une bulle de voyage en réserve ? Je n'en ai pas vu en rayon et j'avoue ne pas vraiment savoir où en trouver. » finit-elle par demander alors qu'elle s'apprêtait à quitter les lieux.

En effet, Ida avait prévu un long vol en balai pour se rendre dans un coin reculé de l'Irlande -décidément, il était temps qu'elle sache transplanner, ça devenait critique- et avec l'hiver qui arrivait à grand pas il allait falloir se prémunir d'objets pouvant lui assurer un trajet au chaud. La bulle de voyage était parfaite mais elle n'en connaissait ni la valeur, ni le lieux de vente. Si cet objet n'était pas vendu, elle allait devoir trouver un autre moyen de se rendre là bas ou bien remettre au printemps son périple.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 26 Nov 2017 - 23:34




Réponse à Ida McCabe


D'accord c'est pour le transport, mais franchement depuis quand on doit forcément faire du quidditch en tant que joueur pour porter des protections, la jeunesse part droit dans le décor c'est moi qui vous le dit, et ça risque pas de s'arranger. Suffit de me voir, moi, j'ai des protections, c'est pas pour ça que...ah bah si...zut alors, je vais me taire maintenant.

Une bulle de voyage ? Je la regarde un instant sans comprendre, me demandant pourquoi on a pas pensé à les mettre en vente tout de suite. Puis je me rends compte de ce qu'elle vient de me demander, j'ai pas la tête à ça moi en ce moment, je crois que la pause s'impose. Je lui montre le sac que je porte dans l'autre main, celle qui n'a pas le balai, dedans il y a ce qui lui faut.

- Cadeau de ma part pour le balai, le kit d'entretien et la bulle de protection sont dans ce sac, pas besoin de multiplier les achats comme ça, notre monde est déjà assez cher comme ça.

Faut que je fasse attention à ce que je dis avant de devenir un débile dépressif moi, faudrait pas que je gave mon monde. Bon du coup, je lui tend le tout, ça devrait faire l'affaire pour l'instant.

- Voilà pour vous, tout est là !
Revenir en haut Aller en bas
Ida McCabe
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Ida McCabe, Lun 27 Nov 2017 - 16:02


Réponse à Liskuvo Kalsi

Alors qu'elle s'apprêtait à saisir le balai que lui tendait le vendeur, celui-ci lui tendit un autre sac en réponse à sa précédente question au sujet de la bulle de voyage. Non seulement il avait prévu le coup, mais en plus il la lui offrait en même temps qu'un kit d'entretien. Un acte généreux qui toucha la jeune femme tout en la surprenant par la même occasion. Les cadeaux, en boutique, on a plus l'habitude d'en demander qu'en recevoir.

« Hé ben... commença l'irlandaise avant de prendre le balai et le sac contenant les autres produits afin de libérer les bras du vendeur. Merci beaucoup, c'est vraiment sympa d'votre part. Et votre nom, c'est ? demanda-t-elle ensuite après avoir rapidement cherché une étiquette sur la tenue du grand jeune homme, en vain. Parce que la prochaine fois que je viens, c'est vous que j'aimerais bien demandé, pour le coup ! ajouta ensuite la rouquine avec un sourire amusé avant de ranger ses affaires -balai compris- dans son sac ensorcelé d'un sortilège d'extension, puis d'en sortir son argent. Tenez, 13 gallions, comme convenu. »

Lle temps de régler ses achats et de remercier une dernière fois le vendeur, Ida finit par quitter les lieux non sans un dernier coup d'oeil au grand brun qui s'était occupé de sa demande. Bon, il avait quand même l'air trop jeune pour elle, dommage. Des types généreux en affaire, ça courrait pas les rues et un peu de bienfaisance faisait du bien à son p'tit coeur. Amusée par ses propres pensées, l'irlandaise secoua la tête en pouffant puis referma la porte de l'établissement. Direction la Boutique d'Animaux Magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Azphel, Mer 29 Nov 2017 - 17:15


S'il était bien une boutique du Chemin de Traverse dans laquelle Azphel n'avait jamais mis les pieds, c'était les Halles Magiques. Non pas que leur catalogue et leur choix de produits ne l'intéressaient pas, mais ses pas vagabonds ne l'avaient encore jamais conduit là. Pourtant en ce jour, à moins d'une semaine de leur date anniversaire avec Aya, célébrant leur première année d'union, c'est la première boutique à laquelle il avait pensé pour lui faire plaisir. Il avait déjà une idée en tête de ce qu'il voulait, et il espérait que les vendeurs.ses sauraient combler ses attentes.

Sur l'année écoulée, tout s'était passé à merveille pour le couple, bien que les rebondissements avaient été nombreux dans la vie de chacun. Restait que depuis la coupe d'Angleterre de duel, la complicité et le caractère fusionnel de la relation entre Aya et Azphel était évident, pour eux comme pour tous ceux qui n'avaient rien vu venir jusqu'alors.
-----Aujourd'hui, un an après, ils se retrouvaient pourtant ensemble à un carrefour, fendu de nombreux chemin :
Azphel avait localisé son oncle qu'il se promettait de tuer depuis des années déjà. S'il n'avait encore mis de plan à éxecution, il y avait fort à parier que l'année qui viendrait verrait la confrontation entre l'oncle et le neveu. La seule réserve qu'il avait encore à ce sujet venait du fait que James, le deuxième oncle du mage noir, avait failli tuer Aya quelques mois auparavant.
Sur un plan de vie privée, l'ancien Directeur de Serpentard était un peu marginal cependant, sans quotidien fixe ni travail depuis qu'il avait quitté son poste de garde chasse, mais ses journées étaient ponctuées de recherches diverses, souvent autour d'artéfacts ou centrées sur la magie noire, et sur des flots ininterrompus d'idées concernant son avenir, qui changeaient tous les jours.
-----Pour Aya, c'était une période de transiton aussi. Elle avait depuis peu découvert Shafaq et mis entre parenthèses sa quête de vengeance envers Moira, pour se consacrer à des quêtes plus nébuleuses. Barjow & Beurk lui prenait du temps aussi. Si elle avait quitté la Colline Étoilée des mois auparavant (un vrai crève-coeur pour le couple) elle se sentait maintenant un peu esseulée, étouffée dans sa demeure, et un rapprochement des deux sorciers sous le même toit n'était pas à exclure. Du moins Azphel l'envisageait sérieusement et le lui avait sous-entendu dans une lettre.

En bref, ce premier anniversaire de leur couple et ce cadeau qu'Azphel voulait lui offrir, scellerait à la fois leur union passionnelle, leurs périples déja vaincus, mais aussi la promesse d'affronter tous les autres danger à venir ensemble.

Le mage noir poussa la porte de la boutique avec un regard spectateur, ses yeux aux émeraudes perçantes détaillant les vitrines, les affiches, les fournitures entreposées partout à portée d'oeil. Le magasin était jeune et diffusait une odeur agréable de récent, et les objets mis en avant pouvait aisément donner envie d'être achetés. C'est la griffe tarifaire des bijoux qui intéressait pourtant Azphel et il s'attarda un moment dessus avant de s'avancer vers le comptoir, en quête d'un vendeur ou d'une vendeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 30 Nov 2017 - 19:35




Réponse à Ida McCabe


Ouai je suis sympa moi ! C'est mon petit truc à moi, je suis quelqu'un de spécial faut croire. Je tique un peu par contre, quand elle me dit que la prochaine fois elle demandera à m'avoir. En fait elle risque d'avoir du mal, c'est mon dernier service aujourd'hui je dirais, puis ensuite mon dernier service avant un long moment quelque part.

- Moi c'est Liskuvo, ravi de vous avoir rencontré !

Politesse, vouvoiement, tout ça c'est fini je crois. Enfin, je vais quand même pas être irrespectueux avec le monde entier non plus, faut que j'arrête de dramatiser dans la vie. Ensuite vient la routine, elle sourit parce qu'elle est contente de son achat et que je suis pas forcément quelqu'un de véritablement pénible, et puis elle s'en va dans un au revoir habituel, je hausse les épaules, sentant quelques frissons.

- Au revoir, passez une chouette journée !

Ensuite je me mets à tout ranger, j'ai pas envie de rester encore trop longtemps par ici, faut que je quitte cet endroit avant de plus avoir envie de partir.


Vente :
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 1 Déc 2017 - 23:35




Réponse à Allyriane Littler


La jeune demoiselle disait découvrir le monde de la magie. Crystal se souvenait de son enfance éloignée de tout, puis du jour où elle avait débarqué dans la ville. Toujours elle se souviendrait de ce sentiment d'immensité et de grandeur que les rues de Chemin de Traverse dessinaient. Si elle avait d'abord un sentiment de 'trop plein' de couleurs, de gens, d'objets, ce sentiment avait rapidement fait place à un émerveillement qui n'avait pas cessé depuis ce jour. Cela devait être bien pire pour tous ces jeunes sorciers et sorcières qui ignoraient tout de la magie. Evidemment, comment vouliez-vous choisir un livre si vous ne saviez même pas que la discipline existait hier?

- Mh, à première vue, je te conseillais le livre de Botanique "Les plantes communes et magiques" par James Scott, je pense qu'il pourrait s'avérer bien utile pour ta scolarité et il est toujours utile de connaître la Nature dans laquelle on évolue. Si tu viens du monde moldu, je pense que tu pourrais trouver fascinantes les plantes magiques que tu n'as encore jamais rencontrées ou même imaginées. Sinon oui, les 4 ouvrages sur les créatures magiques sont tous fascinants, selon le type de créatures que tu souhaites découvrir.

Azphel: Dragomir va te prendre en charge très bientôt!


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Dragomir Orton, Sam 2 Déc 2017 - 12:24




Réponse à Azphel


Noël approchait. Ça se sentait dans l'air, dans le sol, dans les bonnes odeurs et les décoration mais surtout, surtout dans la panique totale des clients. Dragomir passait ses journées à claudiquer dans la boutique de droite à gauche pour satisfaire telle ou telle demande. C'est possible de l'avoir avec la couverture jaune? Je ne sait pas madame, je demanderais à l'auteur. C'est possible d'avoir un emballage cadeau qui se déballe tout seul? Ou serait le plaisir monsieur? Vous avez des embryons de trolls? Pour ce genre de demande je te conseil plutôt l'allée des embrumes mon garçon...

Après un escadron de client extrêmement pointilleux, Non nous n'avons pas de vifs d'or en argent, ce qui reviendrait à avoir des vifs argents..., Dragomir retourna enfin au comptoir et posa sa jambe blessée sur un tabouret avec soulagement. Un bout de parchemin lui glissa entre les doigts. Tient! Son croquis de boucle d'oreille en forme de lierre ciselé, il l’avait laissé en plan sans le terminer. Peut être aurai t’il le temps de le continuer avant l'arriver d'un nouveau client... De toute façon il ne pouvait plus travailler sans musique.
Dragomir allait se lever pour lancer un peu de Brahms sur le gramophone de l'arrière boutique lorsqu'un client entra. Le français nota immédiatement ses magnifiques yeux péridots... un ton plus sombre, plus marin, des yeux émeraude plutôt. Celui ci se dirigeant vers le comptoir, le garçon le salua avec un magnifique sourire.

Bien le bonjour monsieur. Que puis-je faire pour vous en cette belle journée?




PV avec Liskuvo


C'était une belle soirée. La neige tombait mollement sur le chemin de traverse, sans violence, juste avec beautée. Pourtant Dragomir était un brin mélancolique. Dans l'arrière boutique, le deuxième mouvement de l'Inverno de Vivaldi tournait sur le gramophone, ponctué par le doux grattement du stylé sur l'ivoire. le garçon souffla sur son travail et l'observa, plutôt content de lui.
Dragomir se leva avec difficulté, pris sa canne sur le rebord de l'établi et rejoignit la boutique, fermée à cette heure ci. Lisluvo était au comptoir, bouclant une valise. Le garçon claudiqua jusqu'à lui avec un sourire triste.

"Alors comme ça tu t'en vas? Tu vas me manquer Seron'tor.

Dragomir sortit son travail de sa poche et le posa dans la main e son ami.

-Tient, un petit cadeau d'adieu.

C’était un bracelet en argent. Les mailles était fines et ciselées en petites feuilles. Au centre se trouvait un réceptacle en argent dans lequel était enchâssée un rose blanche en ivoire de la taille d'un ongle.

Flori


Dernière édition par Dragomir Orton le Mar 5 Déc 2017 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Josephine Campbell, Lun 4 Déc 2017 - 17:29


A Liskuvo



Cette photo était assez drôle. La surprise se lisait sur son visage. Il était tout attendrissant comme ça. Elle plairait surement à quelqu'un cette photo. Le quelqu'un qu'ils avaient en commun. Mais il ne le savait surement pas. Il n'avait pas fait le rapprochement. Ce n'était pas bien grave. Il le découvrirait une prochaine fois sans doute.

- Magnifique celle-là ! C'est le moment de s'amuser à tout prendre.

Il n'était pas que vendeur, il était devin.

- C'est exactement ce que je vais faire.

Elle avait déjà prévu de mitrailler l'ensemble de ses amis et d'accrocher les photos sur le seul pan de mur encore vierge de sa chambre à l'Occamy. Elle en profiterait peut-être aussi pour égailler celle d'Ellana.

Lorsqu'il annonça le prix, elle ne fut pas étonnée. C'était une sacrée somme, mais elle s'y était préparée. Elle s'était renseignée quelque mois plus tôt et c'était pour cette raison qu'elle avait arrêté les achats futiles et les sucreries.

- Oui ça ira, je te remercie.

Elle glissa l'appareil flambant neuf dans son sac (ainsi que le cliché de Liskuvo, mine de rien) et sorti sa bourse contenant ses économies. Elle posa les 30 gallions sur le comptoir.

- Au plaisir de te revoir Liskuvo. A très bientot peut être.

Elle lui fit un clin d'oeil ainsi qu'in signe de la main et sorti de la boutique. Arrivée à l'Occamy, elle glissa la photo qu'elle venait de prendre sous la porte de sa voisine de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Allyriane Littler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Allyriane Littler, Lun 4 Déc 2017 - 21:31


Réponse à Crystal M. Ertz
(Sorry j'ai pas vu tout de suite) :$

La jeune fille réfléchissait. C'est vrai qu'elle ne s'est jamais vraiment intéressée aux plantes. Enfin, pas dans les détails. Elle a un minimum de connaissances, car elle devait nourrir les animaux de la ferme et il fallait toujours adapter les plantes aux différents animaux que la famille Littler avait dans sa ferme. Et c'est vrai que ça peut toujours être utile dans la vie de tous les jours. C'est une option a ne pas laisser de côté.

En ce qui concerne les soins aux créatures magiques, la jeune élève n'avait pas vu qu'il y avait quatre exemplaires. Il faudrait certainement commencer par les animaux plutôt domestiques et qui peuvent être étudiés en cours, ceux qui ne sont pas trop dangereux pour une jeune fille qui découvre le monde magique.

- Et bien, va pour la botanique dans ce cas. Pour les Soins aux créatures magiques, je pense d'abord à un livre qui concerne les animaux plutôt inoffensifs, les animaux domestiques et ceux qui peuvent être abordés en classe de première année. Enfin,
s'il y a livre de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 43 sur 44

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.