AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 62 sur 64
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 61, 62, 63, 64  Suivant
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle

Re: Le comptoir

Message par : Jackson Hartman, Sam 11 Aoû 2018 - 17:56


Le jeune vendeur me demande de le suivre, nous marchons vers le rayon des Balais Magiques. Le jeune homme m'explique les différents balais existant, en premier celui dont j'ai prononcé le nom, ensuite un qui est plutôt rapide. Celui là n'est pas pour moi, je n'ai pas enfourché un balai depuis bien trop longtemps ! Un balai intermédiaire... Je garde celui là en tête. Puis un balai familial, j'en ai pas encore besoin... Je n'ai pas d'enfants, et Ariana doit bien avoir son propre balais. Ensuite il mentionne le balai tout terrain pour les voyages en long trajets, j'en ais pas forcément besoin, je prend d'habitude l'avion. Je ne pars pas souvent de l'Angleterre.

Je pense que je vais rester sur mon premier choix, le Comète 4510. Et j'ai une demande particulière...

Fouillant dans mes poches, je sors deux photos provenant d'un site internet moldu. Merci Londres et ces cybers cafés ! Je lui montre la première puis la seconde. Il s'agit de costumes, provenant d'un jeux vidéo américain, mais ce costume est très jolie et pourrait m'être très utile.

Je souhaiterais un costume comme ceux-ci. De couleurs sombres, me permettant de courir, d'être discret. Et que la capuche fasse en sorte de cacher mon visage et puis avoir un sorte de foulard avec. C'est pour Halloween, j'aimerais faire peur à mes neveux et nièces moldus. Ils adorent ces costumes et m'harcèlent pour que je vienne avec.

Toujours mentir. Ne jamais faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alice Grant, Mar 14 Aoû 2018 - 20:46


PV Lorelaï


Tu t'arrêtes devant la vitrine des Halles. Peut-être qu'ici tu pourrais trouver quelque chose d'intéressant. Après avoir observé la vitrine quelques instants, tu entres et te perds dans les rayons. Ah, les boutiques, les gens. Ça t'avait pas manqué. Mais ta mère avait raison: le grand air -enfin, celui de la ville polluée de Londres- te fait du bien. Même si le vide que laissent ces vacances d'été dans la capitale a fortement lésé ton cerveau. Tu viens d'achever ta dernière année à Poudlard, c'est la grande liberté. Seulement après avoir astiqué ton balais et mis tes tours de magie à jour... en moins de deux semaines, tu t'ennuyais. Et lorsque tu t'ennuies...

*FB: Deux heures plus tôt, au 12 Fleet Street...
- ... Enfin, ça n'a pas d'importance. Revenons à ce qui nous préoccupe, mes chers amis: une lasius niger ouvrière peut-elle réellement porter jusqu'à 1000 fois son poids? Sachant qu'une fourmi pèse en moyenne 15 mg, si on multiplie... allez, vous êtes censés réfléchir plus vite que moi pour démentir cette légende urbaine! Pourquoi aurai-je réuni nos trois cerveaux au lieu de me contenter du mien sinon?
Tu fixes quelques secondes ta chouette qui somnole sur son piquet avant de porter ton regard sur un ballon à l'hélium attaché à ce même piquet dont l'expression dessinée au marqueur reflète un vide d'intérêt total, et après avoir affronté un silence pesant tu te retournes vers le mur métamorphosé en tableau.
- 15 grammes, merci pour votre implication! Et 15 grammes est l'équivalent de... ? Nouveau silence. 3 morceaux de sucre! Je pourrai perdre mon temps à capturer une autre fourmi mais tout le monde sait qu'elles ne portent qu'un seul morceau à la fois, soit 5 grammes, soit 333,33 fois leur poids. Un temps. Mais je me doute que cette réponse ne vous satisfait pas, aussi...
Un bruit venant de la porte de ta chambre (qui se trouve derrière ton bureau et quelques plantes vertes) te laisse déduire qu'une sombre créature vient de lancer un sortilège de Déverrouillage sur ta serrure, sans grand succès. Tu réajustes le drap blanc qui te sert de robe depuis que tu t'es initiée à la couture et vide le contenu de ta tasse dans la corbeille à papier.
- #OPEN SESAM ! Oups, ta mère est en train de sortir de ses gonds, et ta porte aussi d'ailleurs. Mais on voit rien là-dedans... La sorcière enjambe le meuble et traverse ta chambre pour aller ouvrir d'un coup sec les rideaux. Tu te précipites derrière ton fauteuil.
- Maman, en douceur... en douceur s'il te plaît...
- Par la barbe de Merlin... Ton mur! Ton plancher! Ta... Suite au décès de ton oreille interne, tu essayes de t'habituer à la lumière tandis que ta mère établit la liste des dégâts. Ton... plafond? Alice, franchement...
- Oui, je sais, une pièce de quatre murs c'est toujours un peu flippant...
- Passons. C'est l'anniversaire de ton frère aujourd'hui et... Tu hausses les sourcils.
- On est déjà en Août?
- ... Et j'aimerai que tu sortes lui trouver quelque chose. Je ne te force pas à revenir avec un cadeau mais s'il te plaît, va un peu te balader.
- ... Dac.
- Et en revenant tu me feras le plaisir de ranger cette chambre! T'as une baguette alors sers-toi en!
- Mais je m'en sers! Elle cale ma chaise!
- DEHORS, JEUNE FILLE!
*Fin du FB

Bref, il vaudrait mieux que tu trouves quelques chose pour ton petit frère. Tu cherches des yeux un vendeur pour te conseiller, et pour vérifier que tu sais toujours entrer en communication avec des... des vraies personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lorelaï Peony, Jeu 16 Aoû 2018 - 15:07




Réponse à Harmony Lin


Quand la jeune fille compris à quoi servait la planche, Lorelaï vit dans ses yeux qu'elle allait craquer.
Les mots qui suivirent ne firent que confirmer son impression, Harmony repartirait avec une witchboard (à ne pas confondre avec les witchboard moldus qui sont en fait des planches de ouija...)
- Alors, deux robes d'écoles à trois Gallions, qui font six Gallions, un kit fureur de lire à dix Gallions et une witchboard à quinze Gallions, ça nous fait trente et un Gallions s'il te plait !



Réponse à Elly Wildsmith &
Lizzie Bennet


LA des deux pouffys pour dire qu'elles la suive.

Lorelaï sentit très rapidement qu'elle se faisait des idées quant à ce que les deux dames pouvaient penser d'elle. Mrs. Wildsmith était très gentille dans sa manière de lui parler, on aurait pu croire qu'elle ne la reconnaissait même pas - ce dont Lorelaï doutait fortement, les Aurors ont une mémoire d'éléphant, elle en était certaine - et Mrs. Bennet semblait mal à l'aise, mais rien n'indiquait que ce fut à cause de Lorelaï.
Alors la jeune vendeuse se détendit et accueillit la demande de Mrs. Wildsmith avec un très grand sourire.
- Un mariage ! Mais toutes mes félicitations !

Se retournant, elle invita les deux jeunes dames à l'accompagner dans une partie reculée de la boutique. Arrivées dans le salon, elle indiqua deux fauteuils où elles pourraient s'installer.
Lorelaï ouvrit une grande armoire, révélant des robes de mariées toutes plus belles les unes que les autres. Les couleurs allaient du crème à l’ivoire en passant par des roses et des bleus pastels.
- Tout est personnalisable, dit-elle. On peut ajouter des manches, raccourcir, rallonger, changer la couleur. Ce sont simplement des bases sur lesquelles ont peut partir. Je vous laisse déjà jeter un coup d’œil, je vais vous chercher de quoi vous rafraîchir, ensuite je vous montrerai les robes de demoiselles d'honneur, ajouta-t-elle en direction de Mrs. Bennet.

Lorelaï sortit chercher du jus et du thé, ainsi que quelques biscuits. En passant, elle indiqua à ses collègues qu'elle serait prise pour un moment dans le salon des mariées.




Réponse à Luke Belt


LA de Dragomir

L'homme était donc une célébrité. Lorelaï restait sceptique, elle n'y connaissait rien en célébrités du monde magique. Haussant les épaules intérieurement, elle nota néanmoins dans un coin de sa tête de plus s'intéresser aux journaux sorciers. mais qui lisait encore le journal à l'air d'internet ?
Son attention fut rapidement recentrée sur le client, quand celui-ci indiqua qu'il était en recherche d'une bague de fiançailles.
Lorelaï ne put alors cacher l'énorme sourire qui s'afficha sur son visage.
- Un mariage ! dit-elle. Félicitations !

La saison des mariages était apparemment arrivée, et la bleue s'en réjouissait.
- Si c'est pour une alliance, dit-elle, je vais appeler mon collègue qui est notre orfèvre, il sera bien mieux vous conseiller que moi.

S'éloignant un instant, elle alla appeler Dragomir, et lui expliqua la situation.
Puis, elle revint vers le client, tiltant de nouveau au moment où elle croisa son regard. Elle connaissait se visage.
Concentre-toi Lolly, pensa-t-elle en prenant sous le comptoir le coffret qui contenait déjà quelques bagues.
- En attendant mon collègue, je vous laisse déjà voir notre collection d'alliances. Vous en chercher une d'une matière ou d'une forma particulière ?



Réponse à Alice Grant


La journée avait bien commencée, Lorelaï avait fait quelques bonnes ventes, et elle ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin.
Elle était en train de réassortir les objets vendus, quand la cloche de la boutique sonnait. Se dépêchant de terminer, elle alla finalement voir qui était là.
- Bonjour, bienvenue, dit-elle avant de s’apercevoir qu'il s'agissait du squelette d'Haloween. Oh ! dit-elle, c'est toi ! Comment ça va ? Ça fait longtemps...

Le souvenir de la fête d'octobre lui revint en mémoire. Cette nuit avait été terrible et magique à la fois. Tant de choses s'étaient passées depuis.

Achats Harmony:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Harmony Lin, Dim 19 Aoû 2018 - 10:49


J'avoue appréhender un peu le prix maintenant. Je me suis lâchée autant pour m'aider dans mes recherches contre la malédiction qui m'a frappée mais aussi pour mon bon plaisir. Alors maintenant, la note va sans doute être salée. J'attends à moitié impatiente, à moitié apeurée la sentence du prix à payer.

- Alors, deux robes d'écoles à trois Gallions, qui font six Gallions, un kit fureur de lire à dix Gallions et une witchboard à quinze Gallions, ça nous fait trente et un Gallions s'il te plait !

Je grimace. 31 Gallions, ce n'est pas rien tout de même... Combien de cocktails je devrais vendre pour avoir cette somme d'argent ? Je ne préfère pas y penser... Enfin, je peux quand même payer avec ce que ma mère m'a laissé lorsqu'elle est parti. Je sors l'argent, le tend à Lorelaï puis lui souris timidement.

- Et voici ! Merci beaucoup !

Je lance un dernier regard à la boutique avant de sortir, emportant mes achats. Très vite et une fois dans la rue, je commence à essayer mon Witchboard. Je manque de tomber au sol à plusieurs reprises et songe qu'après un temps d'adaptation, je gagnerai sans doute beaucoup de temps. Et un sourire apparaît alors sur mon visage. C'est une journée qui termine mieux qu'elle n'a commencée.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Saturnine Berkeley
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Saturnine Berkeley, Lun 20 Aoû 2018 - 18:08


réponse à Dragomir Orton

Au comptoir, un vendeur prit de suite en charge la petite Berkeley. Le ton bienveillant était de mise. Il y avait de suite de quoi être rassurée. Au début, elle le suivit sans trop remarquer sa particularité. Il boitait, mais c'était tout. Ce n'était qu'après qu'elle remarqua que sa main n'était pas faite de chair. Elle ouvrit de grands yeux surpris, et au lieu de regarder les robes qu'on lui présentait, fixait cette partie de son corps en particulier. Elle ne remarqua pas le ruban magique qui la mesura. Elle ne se réveilla que lorsque le vendeur reprit la parole.

« Merci pour la robe, il me faut également une cape noire pour l'hiver, Maman m'a dit de prendre du lin, » répondait-elle, avant de continuer sur ce qui la démangeait. « Mais êtes-vous comme Pinocchio ? Vous avez trop raconté de mensonges ? »

Aucune méchanceté ne se dégageait de sa voix. Elle était seulement confuse et curieuse. Elle n'avait pas peur : presque plus rien ne la surprenait depuis qu'elle avait appris que la magie était réelle. Et puis, vous savez, bien souvent, les enfants sont bien plus tolérants que les adultes. La petite Saturnine était en outre l'archétype de l'enfant ange.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 21 Aoû 2018 - 18:39


La sorcière entra dans la boutique, tout en appréciant l'air qui y était plus frai qu'à l'extérieur. Pour autant, elle ne perdit pas trop de temps avant de se rendre dans le rayons de Quidditch. Il lui manquait... vraiment trop de truc, c'était un miracle qu'elle ne soit pas encore morte et plus encore qu'elle pouvait encore aider ses collègues sur les terrains. Son équipement datait de l'âge de pierre au moins. Ce fut donc sans regarder à la dépense qu'elle attrapa au vol tout ce dont elle avait besoin. Hésitant juste sur la marque de son nouveau balai pour finalement opter pour un renseignement. Oui, elle choisirait plus tard, de toute manière les balais étaient encombrant à trimbaler.

Le reste des 20 minutes où elle resta dans la boutique, elle le passa en partie à parcourir les rayons à la recherche de l'inspiration. Elle achetait sur des coups de cœurs essentiellement. Des coups de cœurs qui lui coûteraient cher, sans nul doute, au vu de tout les articles qu'elle emmagasinait. Aussi arriva-t-elle au comptoir en se déchargeant de tout ce qu'elle avait prit sur celui-ci. Et ce qu'il y avait le plus magique ce n'était pas les articles, mais bien le fait que rien ne soit tomber.

- Bonjour ! lança-t-elle en chantant presque, un grand sourire coller au visage. J'aurais besoin d'un renseignement sur vos balais. Lequel est le plus costaux : Etincelle Filante ou Tourbillon de flammes ? Je suis batteuse, donc il doit pouvoir résister au moins un peu aux choques.

HRP : sur le comptoir, Rachel dépose :
- Protection (bras  et jambes) : 6 gallions
- Casque : 4 gallions
- 2x Batte : 6 gallions
- Lunettes de protection : 3 gallions
- Maillot anti-chute : 5 gallions
- Cire à balai de L. Wakefield : 1 gallion
- Flux et fonctionnements magiques Par Klarh Findirs : 5 gallions
- Les Êtres de l'Eau, une civilisation encore peu connue Par Actarius P. Bright. : 5 gallions
- Scrutoscope : 10 gallions
- Montre (homme) : 5 gallions
- Boussole Withmee (si vous avez)
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Dragomir Orton, Ven 24 Aoû 2018 - 13:40




Réponse à Aidan Cray


Le comète semblait convenir au jeune homme, Dragomir ne pouvait qu’approuver ce choix. Mais le client avait maintenant une demande particulière. Le français examina les deux costumes avec un sourire. Il ignorait le nom de ce "Vidyogayme" mais son frère cracmol y jouait souvent. Il avait lui même essayé une fois mais n'avait proprement rien compris au système de "manaites".

-La conception d'un tel costume ne sera pas trop complexe. Cependant elle durera une bonne semaine je pense, vous pourrez repasser la récupérer d'ici là.

Hophophop en trois coup de cuillère à pot le Français avait emballé le balai et calculé la somme.

-Si je ne m'abuse cela nous fait seize gallions tout ronds.

Achats:
 



Réponse à Saturnine Diane Adelaide Celeste of Berkeley


Ce RP se passe après l'accident voir ce sujet et celui ci

La question de la petite pris le français de cours. Bon nombre de personne lui avaient demandé comment il avait perdu son membre, a chaque fois ça réponse avait été évasivement fausse. Oui il avait trop menti.

-Disons que... J'ai trop dit la vérité. C'est un accident grave et même si certains peuvent trouver ça "cool", je ne souhaite à personne de perdre un membre. Ne t'inquiète pas, tu apprendras à te défendre à Poudlard, notamment en cours de défense contre les forces du mal.

Le temps de rassembler tout les objets Dragomir se rendit compte d'une chose, il n'éprouvait pas de gène à parler de son membre absent, sa mentalité avait changée, il s'était endurci.

-Et voilà! Tout y est. Je te souhaite une bonne rentrée, tu vas voir, Poudlard c'est un peu notre deuxième maison à tous.

Achats:
 



Réponse à Luke Belt

LA de Lolly

07h 00

Dragomir enfilait sa robe de sorcier bleu nuit en baillant avec élégance. Naereck son elfe lui apportait déjà ses gants et sa baguette ainsi qu'une boite en bois sombre. Le français l'ouvrit d'une main et sa prothèse en bois sauta se fixer sur son moignon gauche. Il empoigna sa canne et son haut de forme noir et transplana avec l’elfe.

07h 30
TAC TAC TAC une canne résonnait sur le pavé du chemin. Dragomir ouvrit la boutique et commença son ménage matinal. Lorsque Lorelaï arriva, il lui céda la place en boutique après un bisous pour aller travailler dans l’atelier.

Deux commandes de boucles d'oreilles lui avaient pris la moitié de cette nuit. Aujourd’hui il fallait s'atteler à la conception des bijoux du moi de septembre. Le français sortit son carnet et sa liste de métaux et commença à griffoner quelques idées, la journée avançait lorsque Lolly vint le voir.

-Il y as un soucis?

-Non non juste un client avec une commande d'alliance.

-je range ça et j'arrive.

Se lever en douceur, reprendre sa canne, remuer machinalement sa "main" gauche. Le client regardait déjà des motifs d'alliances, mais le garçon savait que les futurs mariés préféraient des alliances personnalisée leur ressemblant véritablement. C'est alors qu'il remarqua le visage du client.

Rester normal, poli, courtois et surtout le traiter comme un client ordinaire, ce qu'il est d'ailleurs

Dragomir s’approcha du ministre et lui tendis sa main valide.

-Bonjour monsieur, la boutique est honorée de votre présence! Ma collègue m'a prévenu que vous cherchiez une alliance? Je vous en pris prenez place, nous serons plus à l'aise pour discuter.

Dragomir venait de désigner les deux fauteuils de chintz posés devant la vitrine à bijoux.

-Nous avons beaucoup de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jackson Hartman, Sam 25 Aoû 2018 - 16:57


Le jeune vendeur m'indique que la conception du costume demander ne prendra pas plus d'une semaine, je note dans un coin de ma tête qu'il faudra que je revienne dans quelques jours pour retirer ma commande. Le balai fut vite emballé et la somme annoncé, je n'ai plus qu'à payer puis à revenir. Sortant ma bourse, je prend les 16 gallions correspondant et les dépose sur le comptoir où repose le balai flambant neuf.

Je reviendrais donc dans une semaine. Si il y a un quelconque problème, n'hésitez pas à m'envoyer un Hibou. Merci beaucoup Mister.

Prenant le balai sous le bras, je salut le jeune vendeur avant de sortir de l'établissement. Un autre achat de fait ! J'espère vivement revenir dans cet établissement très prochainement... Avec une super bonne nouvelle en main ! Mon futur mariage avec Ariana ! Si elle l'accepte bien sûr... Haaaaaan... J'ai beaucoup trop de chose à penser en même temps...

--- Ellipse 1 Semaine ---


Une semaine est passer depuis ma venue aux Halles Magiques pour faire quelques petits achats. J'avais demander à ce qu'on me créer un costume, non pas pour amuser mes neveux moldus, mais pour rester anonyme lors de mes prochaines missions en tant qu'allié de l'Ordre du Phénix. Je ne peux pas me permettre de rester à visage découvert, et user du polynectar... Brrrrr, faudrait en acheter, et où s'en procuré ? Chez B&B ! Donc par Lizzie... Faudrait pas qu'elle se doute de quelque chose... Et puis... Je ne sais rien sur ces idéaux, sur ce qu'elle pense à propos des Mangemorts, des Phénix ou des Aurors. Faudrait pas lui mettre la puce à l'oreille.

Poussant les portes de l'établissement, je m'approche vers le comptoir, cherchant du regard le jeune vendeur qui c'était occuper de moi il y a une semaine.

Bonjour, je viens chercher ma commande concernant un costume à confectionner.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 28 Aoû 2018 - 21:01




Réponse à Esteban R. Lefebvre


Il n'y avait plus aucun doute à présent: Dragomir Orton avait un réel don pour réussir à fasciner quiconque tombait sur une de ses créations. En quelques secondes, ses créations arrivaient à déclencher un quelque chose difficile à décrire, qui laissaient les personnes sans voix, comme si, l'espace d'un instant, celles-ci étaient transportées dans un ailleurs s'apparentant au royaume des rêves. Crystal observait, fascinée, son client qui venait de se perdre dans la sélection du mois. Et lorsque celui-ci revint dans l'espace-temps des Halles, la propriétaire ne fut pas surprise le moins du monde lorsqu'il lui annonça qu'il s'était décidé pour un des bijoux.

Posant le petit présentoir avec les autres bijoux sur le comptoir, la brunette vit l'homme-qui-ne-sentait-malheureusement-pas-la-barbe-à-papa sortir sa bourse, prêt à enfin prendre possession de ces deux items qui compléteraient et capturerait sa beauté. Tout en rangeant avec beaucoup de soin le bijou dans une boîte remplie d'un fin morceau de velours, elle répondit:

- Cela vous fera un total de 45 gallions pour le bijou et l'appareil photo, s'il vous plaît.

Vente:
 




Réponse à Lizzie Bennet


Ce n'était pas souvent que l'on venait aux Halles pour demander une canne. Dans un coin de son esprit, la brunette était déjà en train de réfléchir à ce qu'elle devrait dire à ce fabriquant pour qu'il lui fournisse l'objet désiré dans un délai apprécié. C'était toujours le problème d'être une boutique où "Tout était possible". Bien souvent, l'irrégularité des demandes laissaient penser aux fournisseurs qu'ils n'étaient pas pressés de s'occuper d'une demande unique, qui leur rapportait peu face à leur production de masse. Bref, tous les problèmes des grosses boutiques actuelles. Vivre dans les ventes n'étaient pas qu'une partie de plaisir et il fallait parfois se battre pour en maîtriser tous les paramètres.  Si le réflexe premier de la proprio était de demander gentiment et avec le sourire, elle avait du apprendre à faire autrement, sans quoi Lizzie ne recevrait sa commande qu'au Noël de l'année prochaine.

- Tu n'as aucun souci à te faire, je vais veiller à ce que tout soit bien fait ! Est-ce que tu as déjà une idée précise concernant le type de bois ou de possibles gravures?

Tout en parlant, Crystal ne pouvait s'empêcher de fixer Lizzie. Celle-ci semblait aller bien, malgré tout ce qui avait l'air de toujours lui tomber dessus. La brunette n'avait jamais rencontré de femmes comme Lizzie, et n'en rencontrerait sans doute jamais d'autres. De cette sorcière se dégageait toujours cette force et comme une envie de vouloir dévorer ce qui pourrait tenter de se mettre en travers de son chemin. La brunette ressentait l'envie de lui demander comment elle allait, mais se découragea au dernier moment, préférant simplement rester professionnelle et attendre sa réponse.




Réponse à Rachel Ester Pasca


Crystal se réveilla dans un lit sauvagement privé de ses couvertures, brusquement arrachées à leur état naturel pendant la nuit. Celles-ci traînaient en cadavres malheureux sur son plancher. Douche. Besoin d'une douche. Tel un Inferi ayant passé trop de temps au centre de la terre, la propriétaire des Halles se traîna jusqu'à la salle de bain, très littéralement et mit 1h de plus à se préparer que d'ordinaire. La motivation pour aller jusqu'aux Halles était un peu moins présente aujourd'hui, mais elle songea à ses pauvres petits soldats et songea qu'elle ne pouvait tout de même pas les laisser seuls aujourd'hui. Après tout, que se passerait-il si Lolly se mettait à divaguer à cause de la chaleur et commençait à faire des câlins à tous les clients? Ça n'était jamais arrivé, mais l'imagination de la propriétaire était persuadée que c'était probable.

Après un passage en cheminée, la sorcière réajusta sa petite robe d'été, constituée de motifs de chats portant un choixpeau et ouvrit la porte de la boutique, annonçant par ce geste symbolique le début de la journée. Après quelques minutes, Crystal songea, à moitié affalée contre le comptoir, que même les clients d'aujourd'hui étaient plus lents et moins motivés. Quelle journée, songea-t-elle. Mais soudain, surgit face au vent non existant, une cliente qui sortait du lot. Les bras chargés d'objets, elle se dirigeait vers le comptoir avec un sourire tellement énergique qu'il aveugla presque la brunette. Il ne fallu pas beaucoup de temps à la sorcière pour reconnaître cette femme: elle la connaissait comme étant la propriétaire de Waddiwasi, mais aussi le cerveau derrière le BTT, connu sous le nom du Balai Tout Terrain, qui figurait maintenant fièrement au catalogue des Halles.

- Miss Pasca! Lui répondit alors Crystal en regardant les objets s'empiler sur le comptoir. C'est un grand plaisir de vous voir ici, d'autant plus avec autant de motivation. Quand au balai, je vous conseillerai plutôt le Tourbillon, l’Étincelle étant vraiment un balai très chatouilleux et peu stable, il n'est pas vraiment recommandé aux batteurs. L’Étincelle est un balai plutôt fait pour les attrapeurs et les gardiens, ajouta-t-elle en un sourire, commençant enfin à vraiment se réveiller et motiver.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 1 Sep 2018 - 17:44


Elle pouvait paraître vraiment gauche parfois ! Un peu distraite, car ce ne fut qu'une fois les articles posés sur le comptoir et tour de Babel et après s'être assurée que le tout tenait, qu'elle reconnue la personnes qu'elle avait devant elle. Rachel salua alors vivement la propriétaire des lieux. Quelle chance !

Et tandis que Crystal lui expliquait la différence entre une Étincelle et un Tourbillon, la sorcière se fit la réflexion qu'elle avait pas assez de personne comme elle dans ses contactes. Des personnes souriantes, gentils et qui, de préférence, ne dissimulaient pas de sombres amis comme sa dernière meilleure amie. Avec le temps, elle était devenue carrément solitaire. La peur de s'engager peut-être ?

- Merci beaucoup, tu peux ajouter un Tourbillon à... tout ce bazar ! ria-t-elle en se frottant la nuque.

Rachel tenta alors de retrouver un objet en particulier dans la pile d'article. Avait-elle au moins pensé à prendre son sac sans fond ? Même pas. Heureusement avec le transplanage, le voyage ne serait pas long. Elle fit par ailleurs tomber une des deux battes ainsi que le casque qu'elle ramassa à la va-vite. Tout va bien, c'est bon !

- J'avais encore deux petite demande à te faire. D'abord j'aimerais graver cette montre, c'est pour le mariage d'un ami. Avec cette phrase. Eh puis aussi...

La sorcière tira un bon de papier de sa poche. Dessus, on pouvait lire "Pour mon meilleur ami. Même si un jour le monde est contre toi, je serais là". Puis elle s'approcha quelque peu, sourire au lèvre, parlant moins fort comme si elle ne voulait pas qu'on l'entende.

- Est-ce que vous faites des pyjamas sirènes ?

HRP : sa commande :
- Protection (bras et jambes) : 6 gallions
- Casque : 4 gallions
- 2x Batte : 6 gallions
- Lunettes de protection : 3 gallions
- Maillot anti-chute : 5 gallions
- Cire à balai de L. Wakefield : 1 gallion
- Flux et fonctionnements magiques Par Klarh Findirs : 5 gallions
- Les Êtres de l'Eau, une civilisation encore peu connue Par Actarius P. Bright. : 5 gallions
- Scrutoscope : 10 gallions
- Montre (homme) : 5 gallions
- Avec gravure sur la montre "Pour mon meilleur ami. Même si un jour le monde est contre toi, je serais là"
- Balai Tourbillon
- Pyjama sirène (s'il y a)

Revenir en haut Aller en bas
Calum Buchanan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Calum Buchanan, Ven 7 Sep 2018 - 20:52



Calum Buchanan



Les petites emplettes




L.A de Lorelai

J'entrai dans les halles avec l'envie de fouiner dans la librairie. J'adorais les livres et j'avais envie de lire plus particulièrement sur la botanique et la faune magique de ce monde, mes deux sujets préférés. Je lisais souvent ce type d'ouvrage dans mes temps libres et je ne me lassais jamais de découvrir tout ce que je ne connaissais pas encore sur notre monde si vaste. On m'avait dit qu'il y avait des forfaits à des prix assez intéressants et je comptais bien profiter de ces offres. C'est donc ainsi que je me présentai au comptoir et dit à la personne qui se tenait derrière :


- Bonjour, j'ai une liste d'ouvrages que j'aimerais bien acheter et je me demandais s'il vous en restait des exemplaires.

Je sortis alors un petit bout de parchemin plié en quatre avec soin et le dépliai pour lire la liste à voix haute.

- "Les plantes communes et magiques" de James Scott, "Les êtres de l'eau" d'Actarius P. Bright et "De cendres et d'écailles" d'Edward Fitzgerald".

Je réfléchis quelques instants, j'avais omis quelque chose sur ma liste.

- Ah! Je vous prendrais un kit pour la rentrée aussi. Combien je vous dois?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lorelaï Peony, Sam 8 Sep 2018 - 15:30




Réponse à Calum Buchanan


LA de Calum

Un petit sourire distrait, c'est tout ce qu'elle put offrir au client qui venait de rentrer dans la boutique.
- Bonjour, dit-elle, évitant son regard.

Elle avait beaucoup trop peur que ses yeux trahissent son mal-être intérieur.
- Bien sûr, je vais vous chercher ça.

Sans lever la tête, elle se dirigea vers la partie libraire de la boutique, fit un détour par le rayon papeterie afin de prendre le kit de rentrée qu'avait demandé le jeune homme.
A nouveau derrière son comptoir, elle releva la tête et sourit machinalement au client qu'elle reconnu aussitôt. Il s'agissait du beau jeune homme qu'elle avait quelques fois aperçu dans la salle commune des Serdaigle. Soudainement, son sourire devint un peu plus sincère.
Elle avait si souvent rêvassé en le regardant plus ou moins discrètement de loin. La discrétion n'étant pas son fort.
Sa grand-mère lui avait toujours dit qu'il était impoli de ne pas regarder une belle personne...
- Vous aurez besoin d'autre chose ? On a donc, un kit fureur de lire à dix Gallions ainsi qu'un kit de rentrée à un Gallion. Ce sera onze Gallions s'il vous plait.



Réponse à Loredana Sparks


Encore désolée du retard Lore

Lorelaï se promenait entre les rayons, réassortissant les plumes qui avaient beaucoup de succès en ce début d'année scolaire, arrangeant les vélins et les parchemins, dépoussiérant les livres. Botanique, divination, enchantement. Tout était en ordre. La cloche sonna, une nouvelle tête rentrait dans la boutique, elle regarda entre les étagères et reconnu sa collègue du Chicaneur.
Elles n'avaient pas encore eu l'occasion de beaucoup discuter, mais peut-être était-ce l'occasion ?

La cliente et collègue s'avança vers le comptoir, et Lorelaï la rejoignit, se plaçant derrière celui-ci.
- Bonjour Loredana, contente de te voir ! Comment puis-je t'aider ?

Penchant la tête sur le côté, elle remarqua les jolis yeux bleus de la demoiselle, surprenante couleur pour une chevelure aux reflets ambrés. Elle avait un charme certaine la Chicaneuse.

Achats Calum:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Calum Buchanan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Calum Buchanan, Sam 8 Sep 2018 - 23:22





Calum Buchanan



La fin des petites emplettes



L.A de Lorelai

La vendeuse m'accueilli plutôt amicalement. Ça faisait bien parti du job quand on travaillait avec la clientèle. Je la reconnu vaguement, mais je ne pu malheureusement pas mettre un doigt sur son nom ou sur l'endroit où je l'avais vu. Ça devait sans aucun doute être à Poudlard même. J'attendis patiemment que la jolie jeune fille me rapporte les ouvrages et effets scolaires que je lui avais demandé. Je me demandais si j'avais été dans mes pensées longtemps où si j'avais seulement été dans mes pensées pendant un temps indéterminé, mais, assez rapidement, elle revint vers moi en me présentant tous les objets dont j'avais besoin. Elle me demanda, toujours amicalement, si j'avais besoin d'autre chose. Comme je me sentais légèrement taquin et que, pour une fois, j'étais de bonne humeur, je lui dis tout en posant mes onze gallions sur le comptoir qui nous séparait :

- Non, mais garde le sourire, ça te va bien.

Je souris en coin et plongeai mes affaires dans un sac en coton que j'avais amené avec moi. Les livres, je les pris dans mes bras. J'étais impatient de me plonger dans ces lectures fascinantes.

- À un de ces jours, mademoiselle!, dis-je en sortant et en lui faisant un petit salut de la main.



Départ de Calum
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Le comptoir

Message par : Evan, Dim 9 Sep 2018 - 22:19







Tu regardes la vendeuse, souriante, bien plus décontractée que lorsque tu l'avais eue dans ton cours. Là elle semblait davantage dans son élément, ou du moins, moins stressée par tout ce qui était autour d'elle. Heureusement d'ailleurs, où cela n'instaurerait pas un climat de confiance vis à vis de ses clients. Tu souriais, comme essayant de la détendre après ce que tu avais demandé.

Elle te demanda de la suivre, ce que tu fis évidemment, tout en te questionnant sur la rapidité nécessaire à ton achat. Tu répondais un simple « Non, pas spécialement » qui restait évasif, puisque après tout il n'y avait pas de date encore précisément arrêtée entre vous. Même si, évidemment, tu espérais bien le récupérer avant Noël.

Tu la suivis jusqu'à un rayonnage achalandé de quelques costumes attendant un heureux propriétaire. Si autant tu appréciais ses conseils et son jugement, il fallait dire que tu n'étais pas le plus grand fan à l'idée de porter en ce jour devant être unique, une pièce que douze mille autres personnes pourraient porter au même moment. Heureusement qu'elle te voyait pas dans du ringard, d'ailleurs, tu souris à sa phrase, mais si elle avait dit l'inverse qu'elle aurait pu finir encastrée dans son comptoir.

Elle te présenta un costume trois pièces et te proposa de l'essayer, tu le récupérais en la gratifiant d'un « Merci » accompagné d'un sourire à son égard, alors qu'elle s'éclipsait en te disant qu'elle allait te faire un thé. Tu rejoignais donc une cabine d'essayage dans laquelle tu enfilas le dit costume.

Si la couleur et la coupe t'allaient, tu avais ce besoin d'unique qui lui manquait forcément. Le petit plus qui ferait la différence. Aussi, quand tu eus fini l'essayage et après t'être rhabillé, tu retournais trouver Lorelaï le costume en mains, lui délivrant quelques mots après l'offrande d'un sourire.

« Alors... Si autant la couleur et la coupe me vont, j'aimerais tout de même pouvoir faire un ajustement. Serait-il possible que les boutons de manchettes de la veste soient changés couleur or ? Si possible gravés d'une lettre E en leur sein ? »

Tant qu'à faire, il fallait donner un côté symbolique à ce costume que tu ne porterais certainement qu'une seule fois. Et quoi de mieux que de représenter l'idée même de sa conception, ou, plutôt, de son but. Loin du regard ébène de ta belle, mais plus fort encore que vos promesses.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alice Grant, Mer 12 Sep 2018 - 20:21


PV Lorelaï

En fixant les rayons, tu penses à ta mère. Qu'est-ce qu'elle va trouver si elle fouille ta chambre? Ou pire, si il lui vient la folle idée de ranger!? Tes murs sont recouverts de formules et de calculs pleins de fautes, tout ce qui pouvait adhérer à ton plafond y est fixé, et quant au plancher... si elle arrive à le voir ce sera déjà ça. Les meubles n'ont rien de particulier, si ce n'est ton bureau explosé qui bloque -enfin bloquait- la porte de ta chambre... La seule chose qui pourrait t'inculper, au final, seraient les cadavres de fourmi, ou le témoignage de ton cobaye de petit frère. Même s'il était tout à fait d'accord pour être le sujet test n°7. Tu ne pouvais tout de même pas te contenter d'une vieille chouette et de quelques lasius niger pour résoudre les énigmes de l'humanité!

- Bonjour, bienvenue
Aaaaah! Alerte, un individu tente d'établir le contact! Balance tout ce qu''il te reste de civilisé!
- Bonjour, tu articules après quelques secondes de perplexité.
- Oh ! C'est toi ! Toi? Tu vois pas de qui elle parle. Comment ça va ? Ça fait longtemps...
Soudain, le souvenir de cette personne arrive enfin aux neurones de ton cerveau embrumé.
- Oh, petite fée! Ça va, je sors un peu. Mais alors vraiment un peu. Et toi? Tu travailles ici depuis longtemps?
A bien y réfléchir, si Mme Grant décide de vider ta corbeille à papier, t'es mal. Parce que c'est pas du papier dedans, mais le contenu de la tasse que t'as vidée en express lorsque elle a forcé ta porte -et par la même occasion ton bureau. Il va peut-être falloir que tu trouves un cadeau à ton frère avant de rentrer. Enfin, si tu veux rentrer.
- Dis-moi, je cherche un truc pour un gamin de... cette taille... 10 ans! Il va avoir 10 ans! Tu pourrais me conseiller?
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le comptoir

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 14 Sep 2018 - 22:09


Arty & Dragomir
Et c'est qui la retardataire chronique...? :mm: (question à 100G)

Arty est tout d'accord avec moi. C'est bien, on est sur la même longueur d'ondes. Puis il explique plus en détail au vendeur à quoi doit nous servir le costume. Je hoche vigoureusement la tête à chacune de ses paroles. Oui, oui, oui, missions ultra dangereuses, voyez. Il faut donc pouvoir bouger facilement pour se défendre en cas de danger, voyez. Un truc un peu élastique, quoi, voyez. C'est que ça rigole pas, les assassins de pancakes puis fort à parier que bientôt, on aura des ennemis encore plus puissants, un peu comme dans les jeux de rôle où plus tu grimpes en level, plus t'affrontes des adversaires dangereux, voyez. Et oui, j'aime bien dire voyez, voyez. Même si, en soi, vous ne voyez rien du tout, je suppose. M'enfin. C'est pas grave.
En tout cas, Arty a super méga trop bien résumé la situation.
Puis en plus, il met l'accent sur la discrétion demandée pour cette commande.
Bah ouais, c'est ultra secret ça, les espions violets à paillettes. Si tout le monde connaissait les espions, ils ne seraient plus espions, justement. Et avec notre costume de ninjas violets, pour sûr, on passera hyper discrets.

Je commence à me demander si on n'exaspère pas le vendeur avec nos critères. P't'être que c'est trop élevé pour lui ? Faudrait encore gagner quelques niveaux et pouvoir aller plus loin pour tomber sur une boutique spécialiser espions.
Mais
Non
Voilà le jeune homme qui fouille encore une fois dans ses affaires pour en ressortir un

-OH MERLIN ! Mais c'est tout-à-fait-ça !

Grosse exclamation qui file comme une flèche.
Un regard pour Arty :

-Hein, il est beau ? Avec du violet et des paillettes en plus, il sera par-fait !

Le vendeur explique qu'il lui faudra quelques mesures histoires de pouvoir tailler les bons costumes. Pas c*n le garçon, pas c*n. Sans me faire prier, je me redresse, les bras en crois :

-Azy, mesure ! Et c'est parfait, une semaine. On reviendra les chercher. Dis, tu nous fais aussi le truc pour la tête ? Pour se cacher ?

Des espions ça se cache, d'abord ?
Boh, autant l'avoir. Dans le pire des cas, on l'utilisera pas.
Large sourire de la satisfaite. Alors que j'attends que tous les critères soient remplis de petits nombres. Un costume taillé sur mesure. La claaaaasse !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 62 sur 64

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 61, 62, 63, 64  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.