AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
25.55 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 63 sur 67
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65, 66, 67  Suivant
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005

Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Kohane W. Underlinden, le  Ven 14 Sep - 22:09

Arty & Dragomir
Et c'est qui la retardataire chronique...? :mm: (question à 100G)

Arty est tout d'accord avec moi. C'est bien, on est sur la même longueur d'ondes. Puis il explique plus en détail au vendeur à quoi doit nous servir le costume. Je hoche vigoureusement la tête à chacune de ses paroles. Oui, oui, oui, missions ultra dangereuses, voyez. Il faut donc pouvoir bouger facilement pour se défendre en cas de danger, voyez. Un truc un peu élastique, quoi, voyez. C'est que ça rigole pas, les assassins de pancakes puis fort à parier que bientôt, on aura des ennemis encore plus puissants, un peu comme dans les jeux de rôle où plus tu grimpes en level, plus t'affrontes des adversaires dangereux, voyez. Et oui, j'aime bien dire voyez, voyez. Même si, en soi, vous ne voyez rien du tout, je suppose. M'enfin. C'est pas grave.
En tout cas, Arty a super méga trop bien résumé la situation.
Puis en plus, il met l'accent sur la discrétion demandée pour cette commande.
Bah ouais, c'est ultra secret ça, les espions violets à paillettes. Si tout le monde connaissait les espions, ils ne seraient plus espions, justement. Et avec notre costume de ninjas violets, pour sûr, on passera hyper discrets.

Je commence à me demander si on n'exaspère pas le vendeur avec nos critères. P't'être que c'est trop élevé pour lui ? Faudrait encore gagner quelques niveaux et pouvoir aller plus loin pour tomber sur une boutique spécialiser espions.
Mais
Non
Voilà le jeune homme qui fouille encore une fois dans ses affaires pour en ressortir un

-OH MERLIN ! Mais c'est tout-à-fait-ça !

Grosse exclamation qui file comme une flèche.
Un regard pour Arty :

-Hein, il est beau ? Avec du violet et des paillettes en plus, il sera par-fait !

Le vendeur explique qu'il lui faudra quelques mesures histoires de pouvoir tailler les bons costumes. Pas c*n le garçon, pas c*n. Sans me faire prier, je me redresse, les bras en crois :

-Azy, mesure ! Et c'est parfait, une semaine. On reviendra les chercher. Dis, tu nous fais aussi le truc pour la tête ? Pour se cacher ?

Des espions ça se cache, d'abord ?
Boh, autant l'avoir. Dans le pire des cas, on l'utilisera pas.
Large sourire de la satisfaite. Alors que j'attends que tous les critères soient remplis de petits nombres. Un costume taillé sur mesure. La claaaaasse !
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Lorelaï Peony, le  Ven 14 Sep - 22:42

[color=#868686]

Réponse à Evan Lival


Le thé titillant sur un plateau, Lorelaï revint dans la partie réservée aux costumes où se trouvait son enseignant. Il semblait avoir essayé le trois pièces et s'être déjà rechangé. Un peu déçue de ne pas avoir assisté à l'essayage, elle versa néanmoins le thé fumant dans une tasse qu'elle lui présenta.
- Oh donc la couleur vous va ? Il faudrait quelques retouches peut-être ?

Monsieur Lival était grand et bien bâti, Lorelaï aurait été étonnée que le costume de base lui aille directement parfaitement.
L'enseignant voulait des retouches, mais principalement au niveau des boutons de manchette qu'il souhaitait personnaliser.
- Aucun problème, dit-elle. Je vais vous chercher le formulaire, il vous suffit de le remplir et mon collègue se chargera des gravures dès que possible.

Lorelaï se retourna pour se diriger vers le comptoir, hésita une seconde et demanda,
- Est-ce que ce sera tout où vous souhaitez en essayer un autre ?... Il vous est possible de prendre le costume aujourd'hui, ou bien on peut le retoucher et vous l'envoyer par hibou avec les boutons de manchette.



Réponse à Alice Grant


La jolie Alice semblait pas tout à fait dans son assiette. Lorelaï ne la connaissait pas très bien. Mise à part leur soirée d'Halloween, elle n'avait jamais véritablement eu l’occasion de papoter avec la demoiselle, mais elle sentait bien que la bleue était - comme on dit - à côté de ses pompes.
- Ça va très bien oui... Bien mieux, dit-elle en repensant à l'épisode de la salle de bain.

Rapidement, Alice changea de sujet et revint sur la raison de sa venue. Elle cherchait un cadeau pour un gamin de dix ans.
Lorelaï fit la moue, elle réfléchissait.
- Alors, on a pas mal de trucs. Mais ce qui pourrait vraiment lui plaire c'est ça, dit-elle en se retournant.

Elle prit sur l'étale dans son dos une planche en bois qu'elle présenta à la jeune fille.
- Il s'agit d'une planche de skate... qui lévite.
Un petit mouvement de sourcils pour marquer la coolitude de la chose.
- Il prend une apparence de skateboard moldu face aux moldus, mais dans le monde sorcier, grâce à ce petit bouton... il peut devenir invisible ! Sympa naaan ?
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Daemon Stebbins, le  Mar 18 Sep - 12:14






“Pour la première personne disponible”



Courses de rentrée

Je sortais donc de la boutique d'animaux magique et me rendais de ce pas aux halles magiques afin de me procurer le livre que Loredana m'avait recommandé et quelques petites choses supplémentaires pour ma dernière rentrée à Poudlard. Je rentrais dans la boutique. Je sortais un papier de ma poche ou j'avais écris tout ce qui me fallait. Je sortais un stylo bille et ajoutais le nom du livre que je voulais acquérir. Je relisais ma liste pour être certain d'être complet.

Je devais donc prendre un kit du poète à en devenir, une nouvelle robe de sorcier pour l'école car celle que j'avais ne m'allait plus puisque j'avais encore grandi. C'était pareil pour la cape qui devait être en laine pour cet hiver. J'avais aussi besoin d'une nouvelle ceinture en cuir toujours pour le même problème ma nouvelle taille. Je profiterai pour récupérer un nouvel équipement du supporter car le mien faisait peine à voir et puis étant donner que c'était ma dernière année, je me devais de faire bonne figure pour finir les choses en beauté. J'avais aussi décider d'acquérir un balais parce que je voulais profiter des environs de Poudlard au maximum. Mon choix s'était donc porter après réflexion sur un Flèche de cristal. Car c'était sans doute le plus adapter pour moi. Il me fallait donc les accessoires qui allait avec. Une paire de ciseaux à brindilles et de la cire à balai de L. Wakefield. Et enfin le livre Vie et habitat des animaux fantastiques de Norbert Dragonneau finissait cela. J’espérais qu'ils auraient ce dernier disponible en magasin ou sur commande. Tout cela me semblait bien. Si j'oubliais quelque chose, je pourrais toujours le rajouter si cela me revenait.

Je me dirigeais vers le comptoir et lançais :

- Bonjour.

Puis je patientais qu'on veuille bien s'occuper de moi...
Code By Daemon
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Lorelaï Peony, le  Mar 18 Sep - 13:50



Réponse à Daemon Stebbins


La matinée n'avais certainement pas été calme. Alors là, c'était l'inverse épistémologique de calme. C'était le chaos. Heureusement que toute l'équipe était sur le pont !
C'était la première fois que Lorelaï vivait une rentrée scolaire aux Halles du côté des vendeurs. Déjà en tant que cliente elle n'aimait pas trop ce moment, mais alors là.
L'avantage était qu'elle n'avait absolument pas le temps de ruminer ou de s'inquiéter pour qui que ce soit. Il fallait être au taquet, allez vers les clients, les aider, répondre à leurs questions, faire le réassortissement, encaisser, emballer, sourire et recommencer.

Lorelaï souffla une seconde, puis releva la tête, à la recherche du prochain client.
Il s'agissait de Daemon, le préfet des rouges, celui qui travaillait avec Matt et Ulysse.
Elle s'avança vers lui, et lui demande,
- Bonjour Daemon, comment puis-je t'aider aujourd'hui ?




Réponse à Moi-même ♥


Super excitée !
Dans tous ces vilains moments noirs et douteux et plein d'interrogations, y avait une chose qui s'était enfin bien passée pour Lorelaï : elle avait décroché le post au Chicaneur !!!
Tellement contente que tout le malheur du monde s'effaçait à présent à ses yeux, elle était prête à écrire un million d'articles sur un million de sujets différents. Mais surtout sur les moldus. Elle voulait étudier les moldus, mais pas n'importe comment. Au travers des yeux des sorciers.

Son projet qu'elle avait monté après son rendez-vous avec Mrs. Hastings consistait en plusieurs étapes dont la première était : se fournir tout le matériel nécessaire au métier de journaliste.

Essayant de se calmer un peu, la blonde avait passé la journée à servir les clients qui commençaient à arriver pour faire leurs emplettes de rentrée.
Une fois le dernier client parti et la porte enfin fermée, elle se posa derrière son comptoir et encaissa tout ce dont elle avait besoin.
- Ce sera donc, un kit de plume en folie et une plume à papote. Cinq Gallions s'il vous plait !... Merci. Faudra penser à passer chez Waddiwasi pour se procurer le reste maintenant.

Achats Lorelaï:
 
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Loredana Wildsmith, le  Mar 18 Sep - 17:33


Lorelaï


Tandis qu'elle attendait patiemment que l'on s'occupe, elle continuait à feuilleter le catalogue durant quelques instants, avant d'apercevoir la vendeuse que Loredana connaissait un petit peu, puisqu'il s'agissait de Lorelaï une nouvelle collègue au journal le Chicaneur. Elle s'était décidée à postuler afin d'arrondir ses fins de mois et de s'occuper un peu l'esprit lorsqu'elle ne travaillait pas à la BAM. Même les sorciers pouvaient s'ennuyer, ce n'était pas uniquement un truc de moldu. Sinon, l'ex-Gryffondor ne connaîtrait pas l'ennui.

- Tiens Lorelaï, salut ! Contente de te voir aussi ! Je suis à la recherche d'un nouveau balais et je pense que le Tourbillon de Flammes serait le mieux pour ce que je recherche ! Je serais également intéressant par un Witchboard, pour offrir, vous faîtes les paquets cadeaux ici ?

Un sourire aux lèvres, elle préférait poser la question avant plutôt que le demander au moment de payer et qu'on le lui refuse. Elle s'en fichait, elle pourrait tout à fait le faire elle-même. Néanmoins, ça lui éviterait du travail en plus, surtout lorsqu'on savait que la jeune femme n'était pas vraiment douée de ses mains... Elle pouvait même être une sacrée catastrophe, mais ça... ça c'était surtout qu'elle n'avait ni l'envie, ni la patience de faire les choses.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Daemon Stebbins, le  Mar 18 Sep - 19:14






“Pour la première personne disponible”



Courses de rentrée

Je répondais donc le plus simplement à sa question pour gagner le plus de temps possible car j'avais encore quelques magasins à faire avant de rentrer chez moi.

- Voilà, je viens pour acheter certaines choses qui me manquent pour la rentrée à Poudlard. Donc j'aurai besoin de...

Je posais mes yeux à nouveau sur la liste et énumérais :

- un kit du poète à en devenir, une nouvelle robe de sorcier pour l'école, une cape en laine pour cet hiver ainsi qu'une nouvelle ceinture comme j'ai grandi les anciennes ne me vont plus. J'ai aussi besoin un nouvel équipement du supporter complet. J'ai décidé aussi de m'équiper d'un balais et mon choix va sur un Flèche de cristal. Du coup, il me faut  les accessoires pour l'entretient c'est-à-dire une paire de ciseaux à brindilles et de la cire à balai de L. Wakefield. Et enfin j'aimerai le livre Vie et habitat des animaux fantastiques de Norbert Dragonneau. Si vous ne l'avez pas en boutique, pourras-tu me dire si il est possible de le commander ou non. Ou alors pourras-tu me recommander un bouquin sur le botruc.

J’espérais que je n'avais pas été trop vite.

- Est-ce que tu veux que je te donne le papier de ma liste ? Cela t'aiderait peut-être ?

J'attendais de savoir si elle en avait besoin ou non pour fourrer le papier dans ma poche de jeans.
Code By Daemon
Alaska Smith
Alaska Smith
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Alaska Smith, le  Jeu 20 Sep - 17:05

Alaska entra dans la boutique. Marchant dans les rayons sans vraiment se décider, Elle posa ses yeux sur les étagères où des centaines de livres étaient présentés. Alaska reconnut des ouvrages qu'elle aimait à lire quand elle était plus jeune. Elle se souvenait par coeur des Contes de Bel le barde, sa soeur le lui lisait souvent. Laria lisait souvent des histoires à sa petite soeur. C'était leur moment à elles.

Ses yeux se posèrent sur un exemplaire des Animaux Fantastiques, un souvenir douloureux rejaillit. Elle souvint de Laria qui lui promettait chaque soir qu'elle lirai ce livre ensembles quand Alaska serait plus grande. Alaska était bien en âge de le lire toute seule maintenant mais à quoi bon ?
La jeune femme attrapa le livre, elle voulait continuer ses achats mais se ravisa. Elle reposa le livre sur l'étagère et quitta le rayon très vite. Elle devait passer à autre chose. C'était finit désormais.

Alaska se présenta au comptoir avec juste un kit de rentrée. Elle n'avait pas l'envie de discuter longtemps. Elle attendit que le vendeur encaisse laissait son regard vide se perdre dans dans les allées sombres des regrets.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Lorelaï Peony, le  Ven 28 Sep - 22:20

Désolée tout le monde, j’étais en absence ♥



Réponse à Loredana Sparks


Contente de voir que sa collègue la reconnaissait, elle lui sourit avant de commencer à hocher la tête en l'entendant énoncer sa liste, avant de tiquer sur le choix de balais.
- Oh, tu veux un tourbillon ? C'est pas les balais les plus stables, même s'ils vont très vite, dit-elle avant de s'avancer vers le rayon Quidditch. Tu as l'habitude de voler j'imagine ?

Tout en posant la question, la jeune femme se rendait compte qu'elle ne connaissait rien de sa nouvelle collègue. Elle pensa qu'il serait nécessaire de papoter de temps en temps dans la salle de repos du Chicaneur, afin de mieux se connaître. Ou peut-être même de faire une sortie entre filles ? Elle se demandait si elle connaissait bien Mrs. Pasca, mais ce n'était pas le moment de discuter de ça... ou si ?
- Sinon pour la witchboard, y a aucun souci, on fait des paquets cadeaux !



Réponse à Daemon Stebbins


LA Dae

Le jeune préfet avait méritait sa place de tête de maison si on en croyait son organisation, du moins en ce qui concernait ses courses scolaires. Lorelaï fit de grands yeux, cette liste allait lui faire gagner beaucoup de temps.
- Oh génial ! dit-elle, ça va faciliter les choses. Alors le kit du poète se trouve dans la partie papeterie, juste à côté des livres, tu devrais y trouver celui de Dragonneau, on l'a commandé en masse pour la rentrée. Je vais te chercher le reste, ajouta-t-elle avant de s'en aller.

Une fois au rayon Quidditch, elle prit tout ce dont Daemon avait besoin, puis elle se dirigea vers le rayon vêtement et prit ce qui lui semblait être la taille du jeune homme.
En revenant vers le comptoir, une fois qu'il la rejoint, elle lui demanda,
- Si tu veux les essayer, il y a une cabine au fond du magasin. Mais... elle le jaugea du regard. Je pense que c'est ta taille. Après faut voir si tu aimes. Tu as trouvé tout ce dont tu avais besoin ?





Réponse à Alaska Smith


La journée avait été longue, comme souvent en septembre, même si maintenant que la rentrée était passée, les clients se faisaient doucement plus rare.
Néanmoins, une jeune fille très discrète poussa la porte de la boutique et se dirigea assez rapidement vers le rayon librairie. Lorelaï la salua, mais la laissa feuilleter les livres à son aise, jusqu'à ce que la demoiselle arrive au comptoir.
Elle avait le regard fuyant, la blonde avait juste envie de la faire sourire, mais comment sans un regard ? Avec une blague ? Elle n'était pas la plus forte en la matière.
- Un kit de rentré à un Gallion pour la demoiselle, dit-elle en encaissant... Mh... quel est le jeu préféré des banquiers ? demanda-t-elle en souriant, et jouant des sourcils. Si cette blague qu'elle avait lu sur l'emballage d'un bonbon moldu ne lui arrachait pas un sourire !

Achats Alaska:
 
Kyle O. Neil
Kyle O. Neil
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Kyle O. Neil, le  Dim 30 Sep - 12:24

feat. Marraine Lolly ♥

L’air est chaud et agréable. Une légère brise vient caresser la cime des arbres et des oiseaux chantent, chose rare à Londres. Pourtant, je ne parviens pas à retirer ce goût amer que j’ai en bouche depuis que j’ai quitté la maison familiale ce matin. Mon père aurait dû être avec moi. Encore. Et encore une fois il m’a laissé tomber. Cette fois l’excuse n’est pas le boulot, non. Mais un petit être inocent qui pourtant me rendait la vie impossible, malgré lui. Son nom : casse-co*ille. C’est comme ça que je l’ai surnommé au grand damne de ma belle mère. En vrai elle s’appelle Zoey et c’est un amour. Mais ça je ne l’admettrai jamais devant eux.

La mère de Zoey a décidé ce matin que mon père devait les accompagner à un brunch organisé par ses amies pour fêter l’arrivée de ma petite sœur. Et ce même s’il avait promis de m’accompagner sur le chemin de traverse. Il voulait rattraper le temps perdu. Même lui s’était bien rendu compte qu’on ne s’occupait pas assez de moi ces temps-ci. C’était encore pire que lorsque je vivais seule en Afrique ...

Conclusion, me revoilà seule avec l’argent de mon père en poche. Je compte bien de pas me freiner dans les dépenses. Il m’a donné beaucoup plus que ce que j’avais besoin et je vais pouvoir bien en profiter. Ce dont j’ai besoin ? Un balai. Mais pas n’importe lequel. J’ai besoin DU balai. Le must du must. Celui qui me permettra de me démarquer encore plus aux cours de vol.

Alors j’entre dans la boutique, assez excitée tout de même malgré mes déboires du matin. Tout de suite mes yeux tombent sur lui. Je ne prends pas le temps d’observer la déco et je file vers lui comme une flèche.

L’étincelle filante. C’est lui que je veux, qu’importe son prix il me le faut. Je ne suis pas une fille à papa pour rien...
Calum Buchanan
Calum Buchanan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Calum Buchanan, le  Lun 1 Oct - 4:09

@Lolly


Calum Buchanan



L'appel de la lecture



L.A de Lorelai
J'entrai pour la seconde fois dans les Halles Magiques. J'avais à nouveau soif de lecture et je m'étais dis que venir ici pour revoir la jolie vendeuse serait une bonne occasion de voir les nouveaux livres, s'il y en avait, que je pouvais me permettre d'acheter. C'est en me passant la main dans les cheveux que faisait mon entrée dans la boutique qui était, à égalité avec la boutique d'animaux magiques, ma préférée. J'adorais flâner dans la partie papeterie, sentir l'odeur du parchemin neuf, la couleur des encres disponibles et la collection de bouquins prêts à voir un nouveau maître se poser sur eux. Rien de mieux qu'un livre non abîmer par des mains ingrates. Je fis mine de chercher un peu ce que je voulais, mais tous ceux qui me connaissaient savaient que j'avais déjà l'intention de me diriger vers les amours de ma vie, mes passes temps préférés, ceux que je considérais comme mes plus fidèles alliés.

Mon écharpe caressant doucement ma pomme d'Adam, mon t-shirt à manches longue épousant mes épaules et mes bras athlétiques, je pris tout mon temps, savourai le moment, avant de m'accouder au comptoir ou je vis la blondinette qui m'avait servi la dernière fois. Le plus amicalement possible pour Calum Buchanan, je lui souris et m'adressai à elle.

- Re-coucou, toi. Je la fixai avant de me rendre compte que je pouvais être légèrement malaisant. Je me râclai très légèrement la gorge. Je suis venu voir ce que vous aviez de nouveau en ce qui concerne les ouvrages. Pourrais-tu me conseiller?
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Evan, le  Lun 1 Oct - 16:30






La blondinette était revenue avec un plateau chargé d'un thé fumant que tu t'empressas d'accueillir dans tes mains avec un discret « Merci », sitôt tu eus terminé de lui faire part des retouches que tu désirais. Avant de tremper tes lèvres dans le breuvage fumant, emportant tes papilles sur quelques notes d'Orient.

Tu l'écoutes qui te dit qu'elle allait te chercher un formulaire que tu devrais remplir pour les gravures, et tu lui offris un sourire furtif avec la fraîcheur tel un flocon de neige se déposant en hiver, qui s'effaça dès qu'elle eut le dos tourné. Ton regard perforant les différents étalage de la boutique derrière toi, comme si tu essayais de capturer l'essence d'un article qui serait susceptible de t'intéresser. Tu retournais finalement au thé odorant alors qu'elle te délivrait une question et t'informait sur les différente possibilités pour récupérer ta commande.

« Oh euh... Ça sera tout oui, il est très bien ! Pour ce qui est de le récupérer, j'aimerais autant qu'il soit déjà retouché ! Du coup je vous fais confiance pour en un envoi ! Vous pouvez l'adresser à Poudlard j'imagine ? »

Question rhétorique, tu imaginais bien que pour ce genre d'établissement ça ne serait pas un problème. Puis du moment qu'il paie, le client est roi. Tu adressais un sourire à ton élève et reprenais.

« Pour le prix ça fera combien ? »

Ton regard se reporta sur le formulaire que tu avais omis de remplir, délaissant le nectar encore fumant pour t'occuper du parchemin.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Daemon Stebbins, le  Lun 1 Oct - 17:56






“Pour Lorelaï Peony”



Courses de rentrée

Je m'étais empressé de tendre le papier à Lorelaï. Puis je m'étais rendu dans le rayon qu'elle m'avait indiqué. Effectivement j'avais facilement trouvé le kit du poète et je m'en étais emparé sur le champ. En repartant j'avais laissé trainer mes yeux sur les divers publication et j'avais récupéré celui dont j'avais besoin celui de Dragonneau. Je ne trainais pas trop dans ce coin là sous peine de me laisser déborder par mon envie de lecture. Mais j'avais assez fais de frais pour cette rentrée. Même si je ne manquais pas d'argent, on m'avait appris à faire attention à ne pas faire n'importe quoi avec. Parce que cela aussi était un principe de mon éducation. Et puis étaler l'argent n'était vraiment pas mon truc. Parce que je n'avais rien fait pour le mériter en dehors d'être né au bon endroit et au bon moment.

Je retournais donc au comptoir pour retrouver Lorelaï. Je déposais les affaires que j'avais choisi tandis que la demoiselle posait le reste en me demandant si je voulais essayer les vêtements.

- Non. Je te fais confiance pour les tailles, tu connais ton métier. Pour ce qui est des couleurs du moment que l'emblème de gryffondor est dessus ou qu'il du rouge et or, c'est parfait. Je pense qu'il ne me manque rien et au pire, j'enverrai un hiboux. Alors combien te dois-je ?

Je regardais la serdaigle en ayant pris ma bourse pour régler la note de ma commande qui ne devrait pas tarder...
Code By Daemon
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Alice Grant, le  Lun 1 Oct - 20:36

PV Lorelaï


Cloîtrée dans ta chambre, tu cherchais des réponses -ou plutôt des problèmes- existentiels sans être capable de sortir voir le Monde sans vertiges et maux de ventre. Interroger ton hiboux, avaler un breuvage douteux de ta confection, demander à ton frère de devenir l'un de tes cobayes... Tenir la porte au jeune papa et à ses triplés, ramasser le doudou de la gamine, commander une Bièraubeurre, discuter avec le voisin... Le choc entre ton univers et celui dehors est violent. Tu as mal à la tête. Il faudra du temps pour te remémorer les bases de la communication.

- Ça va très bien oui... Bien mieux, t'informe la jeune femme.

Elle va mieux. Ça te rassure, il s'était passé quelque chose d'étrange à la soirée d'Halloween. Quelque chose qui t'a blessé, et tu ne parles pas de l'état de ton poing après avoir brisé le miroir. Enfin, heureuse qu'elle n'ait plus peur de toi. A bien chercher, la lumière t'avait manquée. Les gens aussi. Un peu. Tu es philanthrope par principe. Certainement pas une génie désintéressée par le ton fade de Londres. Non, ça n'a rien d'hautain, rien qui ressemble à de la condescendance ou du mépris. Alors pourquoi? Pourquoi t'être coupée de l'extérieur sous prétexte que tu t'ennuies? C'est pas chez toi qu'il se passera des choses phénoménales, et tu ne détestes pas les gens. Pour ne pas dire que tu t'attaches vite.

- Il prend une apparence de skateboard moldu face aux moldus, mais dans le monde sorcier, grâce à ce petit bouton... il peut devenir invisible ! Sympa naaan ?La fée te renseigne, et même plutôt bien: une planche de skate qui lévite et se confond dans le monde moldu, c'est parfait pour ton suractif de petit frère! Tes yeux se mettent à pétiller.

- Oh par Merlin! On n'arrête pas le progrès magique! C'est parfait vu qu'on passe beaucoup de temps avec les moldus. Je te le prends. Tu es à deux doigts de la prendre dans tes bras. Grâce à elle, ta mère va peut-être pouvoir te laisser rentrer! Je vois que tu te débrouilles bien dans ton job, c'est cool, tu lui glisses avec un clin d’œil.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Artemis Wildsmith, le  Mer 3 Oct - 16:17

Mimir & Koko

Le genre de tissu révélateur, où le gamin se dit immédiatement qu’il était fait pour porter cette tenue, qu’elle était pour lui – et pour sa partenaire. Ce fut comme une apparition – bonjour Flaubert – telle qu’il n’eut pas le cerveau assez réveillé pour s’exclamer. Il laissa toute la joie, l’enthousiasme, l’exaltation, l’émerveillement, l’engouement à Kohane, lui se contentait d’un hurluberluisme légendaire constellait de paillettes de bonheur dans les yeux, il en pleurait presque. D’ailleurs, il s’essuie la paupière droite qui cligne de gêne alors qu’un mètre vient lui prendre les mesures corporelles. Il fait le mannequin parfait, écarte les bras en hochant la tête au ralenti, oui oui c’est le plus parfait de la parfaitude, il en avait perdu la parole le Louveteau, et il faut dire que c’était un événement bien rare. Dans une semaine cet incroyable costume serait à lui, et aurait en plus, cette magnifique couleur violette et des paillettes scintillantes partout. Avec la brune, il percerait la nuit à la recherche des petits vieux bizarres qui tentent de faire du monde un lieu sans pancakes – voire pire. Il s’imaginait déjà, rasant les murs à pas de loup, pirouettant sur les pavés pour rester le plus discret, protéger par la couverture nuageuse de leurs compères les nuages gris. Vraiment, cette trouvaille était parfaite. Mer. Merci beaucoup Mimir ! Mazette les mots avaient même du mal à se faufiler hors de la bouche tellement il était heureux.

Un regard vers la Gryffondor qui se faisait mesurée avec entrain, comme si elle avait attendu cela toute sa vie, Arty rejoint son sourire – deux enfants à Noël. Ça s’appelle une cagoule, le truc sur la tête, et oui oui oui c’est essentiel pour pas qu’on nous reconnaisse ! Quand même, le Dragomir devait se dire que les deux énergumènes étaient ivres, ou drogués, ou les deux. Tu nous enverras une petite lettre ? Pour nous dire qu’on peut débarquer ? Parce qu’ainsi ils pourraient enchaîné avec leur toute première mission costumée, un événement qui faisait tambouriner le cœur, aussi. En espérant que cette fois ça ne se termine pas en fausses funérailles.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Ven 5 Oct - 23:04

PV CRYSTAL

Crystal me rassura sur la faisabilité de ma demande. Je gardais le regard et le visage ferme — cette carapace que le temps avait tracé autour de moi. On s’imagine toujours que certaines personnes sont naturellement fortes, qu’elles dégagent une énergie mystique dès leur naissance — foutaises ! C’est simplement un mécanisme de protection qu’elles ont développé face à l’adversité.

C’est des années de déception, d’amitiés ratées, l’apprentissage d’un détachement — ou plus précisément, l’interdiction des liens. Avec quelques exceptions, bien sûr, des êtres qui ne pouvaient les trahir ; mais face aux autres, à tous les autres, ce sourire hermétique, plus féroce que des crocs et plus coriace qu’une armure. Ce sourire qui dit tout et rien à la fois ; qui ne laisse aucune place aux questions personnelles ou à l’attachement.

Déjà, c’était une progression ; par le passé j’avais pu avoir la grimace et mauvaise humeur comme carapace. Ce sourire de glace était un peu plus convenable en société, même s’il était presque plus effrayant que la sincérité de mes expressions passées.
— Merci Crystal.


Elle avait également des questions quant à l’objet en lui-même avant de se lancer dans la commande et sa fabrication. Me retroussant le nez, je précisais ma requête.
— J’verrais plutôt quelque chose de sombre — de l’ébène, peut-être ? ...et droit, raide, limite inflexible. Exempt de toute gravure et extrêmement policé... Cela ressemble bien à son destinataire.


PV ELLYLORELAI (c’est à Elly)
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Lorelaï Peony, le  Lun 8 Oct - 15:35

Désolée tout le monde, j’étais en absence ♥ (encore)



Réponse à Lou Gaellen et Calum Buchanan


Le regard dans le vide, Lorelaï avait entendu distraitement que la clochette accrochée à la porte de la boutique avait tinté une énième fois. Elle réfléchissait à toutes les choses qu'elle devait déménager depuis chez ses parents. Aux courses qu'elle devrait faire aussi. S'acheter une plus grande armoire, un nouveau bureau, aménager son intérieur.

Elle songeait aussi qu'elle était bien chanceuse d'avoir trouvé ce petit appartement qu'elle louait sur le Chemin de Traverse. Il était si lumineux en journée, et si calme le soir. L'endroit parfait pour peindre et écrire.
Un ange gardien veillait peut-être sur elle finalement... Et elle avait une idée de qui il s'agissait.
Un sourire béat sur les lèvres, tandis qu'elle repensait à son grand-père et à comme il serait fière s'il la voyait aujourd'hui, apprêtant son petit nid pour sa petit vie, elle ne se rendit pas tout de suite compte que quelqu'un s'était approché du comptoir.
Une voix la salua, une voix particulièrement suave qui la fit sursauter et devenir toute rouge avant même d'en voir le visage. Se retournant vers le client, son visage se rosie d'autant plus qu'elle reconnu le bel étudiant de la dernière fois.
- Re-coucou, dit-elle, gloussant presque.

Essayant de reprendre une certaine contenance, elle pencha la tête sur le côté et écouta la question du jeune homme.
Il voulait des livres, des nouveaux, elle allait lui en donner.
- Oh oui ! On a plein de nouveaux livres ! 'Fin... plein, quelques uns et ils sont super chouettes. Viens, avec moi du côté de la libraire, tu cherches quel genre ? Roman, roman d'aventure, science ? Histoire ?... amour ?

En allant vers le rayon livre, Lorelaï passa devant l'étale présentant les balais. Une jeune fille se tenait, émerveillée, devant une étincelle filante, ce qui la fit sourire. Apparemment, c'était le coup de foudre.
Elle s'arrêta un instant pour lui glisser un mot,
- Si vous avez besoin d'aide pour choisir un modèle de balais, n'hésitez pas à faire appel à moi.




Réponse à Daemon Stebbins


Le jeune préfet était fin prêt à passer en caisse.
Lorelaï rassembla le tout et se mit à compter les achats du jeune homme.
- On a donc un kit du poète à deux Gallions, une robe de sorcier à trois Gallions, une cape en laine à trois Gallion aussi, une ceinture à dix mornilles parce que tu grandis, souri-t-elle, un équipement de supporter - je devrais m'en procurer un tiens - c'est deux Gallions, une flèche de cristal - bon choix - ça c'est cinq Gallions, une paire de ciseaux à trois Gallions, de la cire à un Gallion, et le livre qui est à cinq Gallions. Ca nous fait donc treize Gallions et dix Mornilles s'il te plait.

Tandis qu'elle attendait de recevoir la monnaies, elle commença à emballer les divers objets que Daemon venait de se procurer, emballant le tout dans du papier Kraft.
- Je te mets le tout dans un grand sac, tu pourras emporter le balais à part.





Réponse à Alice Grant



Le cadeau semble parfait, le visage de la jeune femme s'ouvre, elle semble soudainement rayonnante. Surprise, Lorelaï sourit de plaisir. Elle avait marqué juste, ça lui ferait ça journée !
- Oh génial, alors je t'emballe ça cadeau ! Est-ce que tu désires autre chose ?
Le skatebord sorcier était déjà pas mal cher, mais peut-être que la Serdaigle avait un gros budget, ou peut-être désirait-elle d'offrir un cadeau à elle-même ? Après tout, n'était-ce pas tous les jours l'occasion de fêter son non-anniversaire ?

Tandis qu'elle attendait la réponse de son ancienne camarade de Maison, une idée germa dans sa tête.
- Dis, je sais plus si je me suis déjà présentée par mon vrai nom, c'est Lorelaï en fait. J'ai terminé Poudlard cette année, et je commence à travailler comme journaliste au Chicaneur en plus des Halles. J'ai comme projet d'étudier les moldus, mais surtout le lien entre le monde moldu et le monde sorcier... Je me demandais, comme tu dis que vous passez pas mal de temps chez les moldus dans ta famille, est-ce que ça te dirait si je t'interview ? Pour avoir un peu ton vécu sur ce lien justement entre le monde sorcier et le monde moldu, ça m'intéresserait vraiment.

C'était la première fois que la blonde exprimait son projet de comparaison de ces deux univers à voix haute. Prise par l'émotion, elle rougissait un peu, et attendait, le cœur battant, la réponse de sa cliente.




Réponse à Evan Lival


Non, Lorelaï n'était pass tremblotante face à son ancien professeur de métamophose. Elle était juste toujours un peu impressionnée par ces adultes autoritaires et imposants, doté d'une puissance magique relativement importante. Et Monsieur Lival ne faisait pas exception. Même si elle n'avait jamais véritablement saisit sa manière d'enseigner, et qu'elle n'avait que peu compris ses conseils pour canaliser ses émotions, elle n'en trouvait pas moins qu'il était un excellent sorcier. D'ailleurs, qui pouvait en douter ?
Et si aujourd'hui elle avait l'avenir des boutons de manchette de son mariage entre les mains, elle espérait ne pas faire de gaffe. C'était un grand moment pour Monsieur Lival, alors ce serait un grand moment pour elle aussi.
Lorelaï reprit le formulaire et vérifia que tout était en ordre, puis elle releva la tête vers son ancien enseignant.
- C'est parfait, pour le montant final on peut voir ça à la caisse, si vous voulez bien me suivre ? Vous pouvez laisser la tasse ici, je m'en occuperai tout à l'heure.

Arrivée derrière son comptoir, elle se mit à encaisser les articles,
- Alors, nous avons une chemise à cinq Gallions, et un pantalon à cinq Gallions également, ainsi qu'une veste (gilet) à trois Gallions. Plus les boutons de manchettes gravés à [insérez prix]. Ça fera [insérez prix], et on vous enverra tout ça à Poudlard sans souci.


Achats Evan:
 

Achats Daemon:
 
Contenu sponsorisé

Le comptoir - Page 63 Empty
Re: Le comptoir
Contenu sponsorisé, le  

Page 63 sur 67

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65, 66, 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.