AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 65 sur 65
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 63, 64, 65
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Le comptoir

Message par : Evan, Jeu 8 Nov 2018 - 10:35







Les lèvres barbotant dans le nectar brûlant, les pensées égarées à ta compagne un instant, à l'imaginer elle choisir sa robe, aux pans de dentelles florissants, et des volutes doucereuses flottaient dans ton esprit, d'un coucher de soleil offert au bois magnifique qui courrait inlassablement dans tes pensées et tes veines.

Un sourire perla sur tes lèvres, bien loin de l'odeur boisée de la boutique, emporté sur des rives à voir des montagnes se soulever, des paradis prendre forme, dans des esquisses de plénitudes qui t'animaient. La tasse se vidant de son contenu, tu retrouvais l'environnement plus austère du lieu où tu étais quand la voix de Lorelaï t'invita à la suivre à la caisse, et tu fuyais le monde vivant près de ta belle pour la retrouver.

Tu déposais la tasse machinalement, et suivais la vendeuse, qui t'énumérait le montant des articles choisis, et tu sortais de la poche de ton pantalon de quoi régler le costume. Elle termine en te disant qu'elle te le ferait livrer à Poudlard comme tu avais demandé et tu la gratifiais d'un simple « Merci ! » accompagné d'un sourire.

Quelques secondes s'envolèrent où tes pensées imaginèrent le jour où tu le porterais, évasion des sens, et tu laissais un « Bonne journée à toi ! » fleurir joyeusement de tes lèvres avant de prendre la direction de la sortie, pour retrouver le Chemin de Traverse embelli davantage par le murmure de tes tendres pensées.

Départ d'Evan
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 19 Nov 2018 - 14:27


PULSION MUSICALE AMBITIEUSE

/!\ CONTENU SENSIBLE /!\

Les mains dans les poches baladeuses, sur le Chemin de Traverse. Un air en tête et le regard différent pour chaque posture à adapter face à la mondanité. La mondanité qui, de plus en plus, l'intéresse le surprend et le distrait. Un plaisir fou à analyser cette foule de dégénérés indifférents. À cette heure-ci, ils sont tous pressés. Certains sortent du boulot, d'autres s'y rendent — un mécanisme d'horloge humaine automatique. Une horlogerie quasiment biologique. Ancrée dès la naissance dans l'esprit du nourrisson.

Marchant tranquillement jusqu'aux Halles Magiques, Lïnwe regardait se projeter son reflet devant chacune des vitrines de la grande allée commerciale. Ça aussi, c'était devenu un véritable plaisir. L'excitation d'un Narcisse qui s'oublie au bord du lac. Il avait, depuis quelques temps, trouver certaines solutions astucieuses pour subsister par ici, où les Hommes sont ennuyeux, malsains, pressés et indifférents :

1- S'oublier dans son propre reflet, l'image qu'on s'offre à soi
avant les autres.


Une perpétuelle ambition esthétique.

2- S'outrepasser par la ligne directrice de la musique et des arts
dansants, colorés et infinis.


Une perpétuelle transe intérieure.

3- Se surpasser dans les nimbes surnaturelles
du kiwicot, outil de l'artifice.


Poison aphrodisiaque.

[...]

Il était là, à farfouiller dans le rayon vinyles. Des classiques et des moins classiques, c'est qu'ils avaient une gamme d'articles qui faisait plaisir à voir. Il n'était pas revenu depuis leur Gala et il ne s'était pas rendu compte des nouveautés ici. La musique avait enfin sa place parmi les habits, le Quidditch ou les livres. C'était une forme de mode, de divertissement et d'enrichissement - oui. La musique est un tout. Ce n'est pas pour rien s'il se laisse porter par les berceuses de Chopin.

Un nouvel accessoire pourrait lui être utile également.
Grand sourire aux lèvres quant à ses ambitions musicales.

Une pulsion certaine.
Attendre au comptoir et poser ses articles sur le bois.

Quelques questions professionnelles à poser.


Articles :
 
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Castielle Colt, Jeu 22 Nov 2018 - 15:09


~ Toujours plus de couleurs ~


@Lorelaï
avec son LA

Deux ans, ça va bientôt faire deux ans que notre petite Américaine avait bon grès mal grès (surtout mal) posé bagage sur cette petite île européenne dont parait-il les gens de chez elle sont origine à la base. Étrange de voir comment tout ça à évolué. Déjà parce que pour les ancêtres ça a relativement vite mal tourné mais pour elle c'était plus nuancé que ça. C'est pas tellement qu'elle a finit par "aimer" ce pays mais disons qu'elle s'y est... habituée ? Le temps est toujours aussi bizarre, la bouffe toujours aussi décevante mais elle avait fini par se faire une raison. Puis tout n'était pas à jeter. Dans le lots deux ou trois personnes valait le détour et si elle devait repartir outre Atlantique là maintenant tout de suite elle aurait certainement un pincement au cœur pour elles.
Mais ce n'est pas près d'arriver. De retourner aux States, comme ça.
Le boulot de papa ici lui plaît, Dad semble avoir trouvé son compte aussi alors la jeune fille a bien dû se rendre à l'évidence : ils ne déménageront plus.
L'espoir d'enfant, celui de "retourner à la maison", a été supplanté par la réalité de jeune adulte ; "c'est ici la maison maintenant".
Triste, elle l'est parfois en y pensant mais elle avait réussi à se trouver des occupations pour son esprit mélancolique.

Et elle s'apprête à pratiquer l'une d'entre elles, alors qu'elle pousse les portes des Halles magiques.
Ok, elle pourra bien dire ce qu'elle voudra sur les Anglais, elle ne pouvait pas nier qu'ils ont parfois - souvent même - de bonnes idées. Dans leurs magasins, des objets uniques et originaux sont régulièrement mis en avant et cette fois-ci Castielle ne pouvait résister à l'appel de l'un d'entre eux. Il sera bientôt retiré des rayons, articles spécial Halloween qu'il est, alors qu'elle compte bien s'en servir au quotidien.

Arrivant au comptoir elle sait exactement ce dont elle a besoin, et maintenant qu'elle fait ses courses dans les boutiques de Londres et plus particulièrement du Chemin de Traverse depuis qu'elle est arrivée dans ce pays, elle connait même le nom de la vendeuse.
" Salut Lorelaï, vous avez encore du vernis Show don't tell ? " Question pour la forme, normalement ils l'ont encore. Sauf problème de stock ? Elle n'avait pas pensé à ça ! Tant pis, zut, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lorelaï Peony, Jeu 29 Nov 2018 - 22:04




Réponse à Alice Grant


Lorelaï regardait la jeune fille en face d'elle avec de grands yeux ronds, allait-elle accepté ou était-elle effrayée par sa proposition ? Miss Ertz serait-elle d'accord qu'elle invite des clients à une étude officieuse ? Toutes ces questions, et tant d'autres, tournaient dans la tête de l'ancienne Serdaigle.
Elle failli sauter de joie quand la jolie Squelette accepta sa proposition.
- Supeeeer ! dit-elle, les bras en l'air, avant de calmer quelque peu sa joie et de prendre un morceau de vélin. Je te donne mon nom complet et mon adresse, si jamais tu veux m'envoyer un hibou. En général je fais mes interviews chez moi, c'est juste à côté, mais on peut aller ailleurs. Dans un café ou quoi. Tu es bien à Poudlard ? Le mieux c'est qu'on s'arrange par hibou pour trouver un moment qui nous conviendrait à toutes les deux.

Arborant un joli sourire, la blonde termina d'emballer le cadeau d'Alice, elle le plaça dans un sac en papier kraft et y ajouta son morceau de vélin.
- Voilà, ça te fera quinze Gallions s'il te plait, demanda-t-elle.



Réponse à Lïnwe Felagünd


Lorelaï était attablée au comptoir, ses lunettes sur le bout de son nez, la tête plongée dans un vieux livre d'étude des moldu qu'elle avait retrouvé dans l'arrière boutique avait les sourcils froncés. Très froncés. Les sorciers n'avaient-ils donc rien compris aux moldus ? Ou était-ce juste cet auteur... "Lionel Bachir Asmar", c'était qui d'abord ?
La blonde referma le livre et leva les yeux. Elle se retrouva nez à nez avec un client tout flou.
Retirant ses lunettes, elle s'aperçut qu'il s'agissait de son camarade du LEGIT, le musicien qui avait mené l'orchestre lors de son anniversaire quelques mois plus tôt. Un sourire s'afficha alors sur son visage. C'est qu'il était vraiment pas laid le jeune lion.
Concentre toi Lolly bon sang.
- Oh salut Lïnwe ! Comment ça va ? Et surtout, comment puis-je t'aider ? demanda-t-elle en apercevant les articles qu'il avait déposé sur le comptoir. Oh ! Contente de voir que tu as découvert notre nouveau rayon musique, ajouta-t-elle. Il est cool hein ? J'ai tenu moi-même à l'ajouter au magasin.



Réponse à Castielle Colt


La boutique avait été transformée pour l'arrivée de l'automne. Lorelaï s'était amusée à accrocher des fausses toiles d'araignée recouvertes de toutes petites araignées en papier aux quatre coins du magasin. Dans les airs volaient quelques citrouilles, également de papier, qui venait titiller les oreilles des clients distraits entre les rayons. Même Monsieur Squelette venait saluer les sorciers qui entraient et sortaient de la boutique, retirant son chapeau automatiquement.
Autant rendre Halloween charmant et sympathique, il fallait oublier les événements de l'année dernière. Une année complète était passée. Ils n'avaient plus entendu parler des Mangemorts... Même s'il y avait eu disparition sur disparition.
Lorelaï secoua la tête. N'y pense pas. S'il te plait, n'y pense pas. Pas aujourd'hui. Aujourd'hui on travaille.

La cloche sonnait, le Squelette salua, Lorelaï se plaça, disponible au comptoir. Une jeune femme, étudiante de Poufsouffle si les souvenirs de la blonde étaient exactes, était là et avait apparemment une question à poser.
- Coucou, répondit-elle. Alors les vernis sont juste derrière vous sur le présentoir, dit-elle en indiquant le lieu du doigt.
Il s'agissait d'un vernis qui changeait de couleur en fonction des humeurs des la personne qui le portait.
- C'est une édition limitée, si tu aimes ce vernis, je te conseille d'en prendre plusieurs. On en aura sûrement plus avant l'année prochaine... Ou peut-être sur commande, faudrait voir avec la patronne.


Achat Alice:
 
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Castielle Colt, Sam 1 Déc 2018 - 13:18


~ Lorelaï

Edition limitée ? Ah Castielle déteste quand on lui fait ce coup-là ! C'est vraiment une sale façon de vendre, tu te sens obligé d'en acheter plus que nécessaire (bah oui il n'y en aura bientôt plus) et par conséquent si tu n'aimes pas le produit au final tu l'as dans le [censuré]. Une fois elle s'était faite avoir avec des ananas. Oui des ananas en promo, elle en avait pris plein vu que c'était la fin de l'action et a fini par les donner aux chiens tellement ils étaient dégueux. Moralité : trop d'argent gaspillé pour un plan qui était censé en faire économiser. Depuis elle se méfie. Elle fait la moue en se retournant vers le présentoir que la blondinette lui montre.

Cassie plisse les yeux en réfléchissant vitesse grand V pour finalement opter pour deux fioles (ça se dit pour les vernis?). Comme ça si ça lui plaît elle en a encore une de réserve, et si c'est le contraire elle ne sera pas trop déçue d'en avoir trop acheté d'un coup. Oui, c'est une bonne stratégie, ça mon général !

" Ok je vais en prendre deux alors, ça devrait aller jusque là "
Oui parce que le but n'est pas non plus d'en mettre tout les jours, faut pas rêver. Les lunettes sont déjà là pour ça, le vernis c'est, disons, un bonus ? Pour rire ? Pour faire la paire ? Un peu tout ça à la fois sans doute.
" Vous en avez d'autres des produits dans ce style là ? " demande la Poufsouffle en déposant déjà des gallions sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lorelaï Peony, Sam 1 Déc 2018 - 14:03




Réponse à Castielle Colt



Quand Lorelaï lui eut indiqué le présentoir, la jeune Poufsouffle se retourna et regarda attentivement les pots de vernis. Apparemment, elle était prise dans un calcul intense, se demandant sûrement si le ratio prix/utilité était correct. La vendeuse avait l'habitude de voir ses clients dans cet état, elle laissa traîner son regard dans le vide, passant devant la vitrine, quand une ombre sombre attira son attention. Prise d'une montée d'adrénaline, son cœur s'arrêta une seconde de battre pour ensuite se relancer plus rapidement encore. Elle sentait déjà ses mains commencer à trembler, quand l'étudiante déposa des flacons sur son comptoir.

Lorelaï fixa la jeune femme, elle avait du mal à se concentrer sur ce qu'elle disait.
Elle regarda à nouveau la vitre, mais rien. L'ombre était partie.
Elle inspira longuement, essayant de reprendre sa respiration, puis s'adressa à la cliente.
- Désolée, donc deux flacons c'est ça ? Tu souhaites quoi ? D'autres produits dans quel genre ? Des vernis ?
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Castielle Colt, Dim 2 Déc 2018 - 15:11


~ Lorelaï

La panique s'inscrivait si nettement dans les traits de la vendeuse que ça désarçonna Castielle sur le champ. En bonne enfant de moldus la jeune fille est tentée de dire qu'elle a vu un fantôme mais dans le monde des sorciers en voir n'est pas si extraordinaire que ça. En fait c'est même plus que commun, surtout à Poudlard donc... donc Lorelaï avait du voir autre chose, de plus effrayant qu'un esprit de défunt resté sur terre. Et déjà rien que ça, ça annonçait la couleur.
Son instinct reprenant le dessus elle se retourne dans la direction du regard apeuré de la blonde, scrutant le magasin à la recherche d'un détail qui sortirait de l'ordinaire mais ne remarque rien du tout.
" Tu as vu quelque chose de suspect ? " question pragmatique, presque automatique. Par les temps qui courent, le moindre petit doute se transforme en paranoïa mais mieux vaut être une paranoïaque vivant qu'un insouciant mort. L'Américaine prête à en découdre tente de rassurer la vendeuse : " T'inquiète je suis sûre que vous avez un bon système de sécurité ! " Mouais, pas des plus inspirants, mais elle n'a pas mieux en stock. En même temps elle n'allait pas lui dire "T'inquiète, tant que je suis là t'es en sécurité" alors qu'une fois ses achats achetés elle va s'en aller, ce serait méga cruel !
Ses achats, ah oui c'est vrai !
" Et pour le reste euh... en fait non pas forcément des vernis mais des trucs un peu... fun ? "
Peut-être que mettre les mains dans les articles rigolo de son catalogue lui changera les idées ? Ça se tente, non ?
" Genre... au dortoir j'ai vu des pyjamas boursoufflet ! C'est bien ici qu'on les vend hein ? Vous en avez d'autres comme ça ? "
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 2 Déc 2018 - 23:39


PULSION MUSICALE AMBITIEUSE

Déposer le butin sur le comptoir en bois comme on en trouverait probablement chez les vieux disquaires de Soho, quartier de Londres. Il y avait là, une belle panoplie musicale, de quoi se satisfaire pour un moment. Levant les yeux, il vit Lorelaï de l'autre côté de ce miroir. Une impression de grande barrière invisible, une frontière marquée par la relation employé-client.

Un sourire mondain pour lui prouver son respect. « Bonjour Lorelaï ! » Il avait toujours apprécié ce prénom. Plutôt exotique, qui se rapprochait beaucoup trop phonétiquement de certains contes allemands repris en musique. C'est qu'il s'y connaissait maintenant, à force d'écouter tout ce qui est possible d'écouter. Lïnwe a une mémoire auditive plutôt intéressante. — Toujours esquiver cette question trop artificielle et trop violente pour sa stabilité psychique, mieux vaut éviter de répondre qu'il a dormi trois heures par exemple (ce qui est relativement bien d'ailleurs).

- C'est une idée de génie, en tout cas, félicitations ! Dis-moi, j'aurais quelques questions à te poser concernant ce nouveau domaine auquel vous vous intéressez... Existe-t-il également un studio d'enregistrement ? Je me demandais... j'ai l'intention d'enregistrer quelques morceaux personnels... histoire de garder au moins un souvenir indélébile. — Et vous ne faites pas de vente d'instruments par hasard ? Tant qu'à faire. Il n'y a pas d'artiste sans une pointe de culot.

Rajouter le witchboard qui traîne sur le côté. Machinalement, comme s'il avait toujours voulu en avoir un - et pourtant, ce n'est pas pour lui.


Articles :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Ellana Lyan, Jeu 6 Déc 2018 - 11:37





Après avoir dévalisé Waddiwasi, il est temps de me rendre aux Halles. J'ai remis mes gants avant de transplaner jusqu'au chemin de traverse - quand même fichtrement pratique ce permis. Il y a de jolies éclaircies lorsque j'atterri devant la boutique suivante. Les Halles. Ca fait toujours un peu bizarre de se dire que Kalsi y a travaillé et qu'il n'y posera plus jamais les pieds. D'une certaine manière ce n'est pas forcément facile de revenir sur les lieux des bons souvenirs mais en soit j'ai pas trop le choix et puis en plus j'aime bien les vendeurs qu'il y a là bas, ce sont des gens de type chouette, surtout Crystal qui m'a vendu le diadème que je porte actuellement sur mes deux nattes blondes.

Je récupère vite fait mon équilibre dans un tintement de grelots - ceux accroché à mes hautes chaussettes spéciales noël selon toute vraisemblance et passe la porte de la boutique. Ici aussi la chaleur me donne l'impression d'avoir plongé la tête la première dans un bain chaud. Je souris et avance un peu en sortant ma liste d'une poche de ma cape. J'ai déjà barré pas mal de choses mais il m'en manque encore tout plein. Cette endroit est juste parfait pour trouver de chouettes cadeaux de noël et je compte bien en profiter.

J'ai une chanson de noël en tête, ça me rend joyeuse. Je finis par replier la liste et la ranger en en profitant pour enlever aussi mes gants et les faire disparaitre dans ma cape. Je l'ai achetée ici aussi d'ailleurs, j'en avais pris une pour Lisk' en même temps, c'était chouette, on était presque assorti mais il était quand même beaucoup plus grand. Ce qu'il me manque… Je lui avais acheté de feux d'artifices manchot l'année dernière, je me demande s'il les a utilisé avant de… Soupire. Je sort un petit mouchoir et me mouche un bon coup. Aller, aller, ça va aller Ellana. Je lance un rapide Bonjour ! avant de regarder autour de moi pour voir si ils ont bien ce que je cherche.

Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Dragomir Orton, Jeu 6 Déc 2018 - 21:21




Réponse àKohanne et Arty


Le costume plaisait. Magnifique! Le garçon pris les mesures de la joyeuse jeune femmes avec les bras en croix et leur sourie.

-A dans une semaine alors? Je me met au travail dès que possible.


Une semaine plus tard

Pfiou c'était fini dans les temps. Au milieu de ses innombrables projets de bijouterie le garçon avait réussi à confectionner les costumes. Les cagoules étaient totalement mauves et le satin noir avait laissé place à un violet pailleté d'une exotique magnificence. Il avait cousu la cagoule sur le col afin de pouvoir la mettre à toute vitesse. Une après midi entière avait été nécessaire à la confection des costumes. Malgré deux aiguilles dans le pouce et un mouvement de baguette trop rapide qui déchira un ourlet il ne s'en sortait pas si mal! La couture c'est un peu comme la bijouterie en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 65 sur 65

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 63, 64, 65

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.