AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 10 sur 10
Un coin tranquille
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Sam 24 Mar 2018 - 12:20




I don't love ya, I love your drink



Une joue tendue en attente de gratification affectueuse avait nourri un pouffement sarcastique à la gamine. La politesse, certes de bon ton en société, se manifestait  envers les autruis inutiles  que lorsque l'obligation professionnelle ou scolaire se faisait sentir. Ce n'etait pas le cas ce soir. "T'inquiète, j'ai de quoi ton consoler". Simple rictus malicieux avant de reprendre le route vers le parc encore délaissé.

Nulle réponse ne glissait hors de ses lèvres rosées, jugeant les interrogations dénuées d'intérêt. Si la passation des examens avaient eu lieu le lendemain, ses aspirations divertissantes auraient très certainement été tout autre. Elle aurait été perdre ses pensées sous la danse éternelle des astres de nuit, vider son anxiété de facon des plus doucereuses, mais certainement pas s'enivrer sous quelques aromes ronds en bouche. La logique etrange du garcon lui vallut un soupir et un roulement d'yeux. Merlin allait devoir être doué pour qu'ils ne finissent pas par user de leur baguette ce soir, à moins que l'alcool ramené appartenait au nectar des dieux... verdict imminant.

Un arbre centenaire, les clappotis du lac endormi, les faibles lueurs du château dans leur dos, un point de quietude habituel qui les attendait. Ourlement de levres et genoux pliés pour laisserles brins d'herbes courir sous la pulpe de ses doigts. L'air etait frais, mais l'humidité n'avait pas encore couvert le parc de son manteau luisant. De quoi quemender une trêve verbale à l'autre râleur.

-Quelle princesse impatiente ..

Le sachet de cookie balancé à son interlocuteur en invitation à calmer les prémices d'hostilité, la gamine extirpait la cape d invisibilité de son sac pour d'étaler au sol. Le tissus étalé couvrait suffisamment la verdure pour éviter trop de proximité incongru. Se retrouver dans un tête a tête au clair de lune était déjà bien assez éprouvant pour la tranquillité de ses nerfs, sans avoir besoin d'avoir à rajouter  un rapprochement quelconque.

S'assayant sur ses genoux, elle vidait le contenu précieux de sa  besace, prenant soin de remettre au clair les raisons de cet entrevue.

-Si tu veux une nouvelle livraison de douceur, va falloir etre un minimum persuasif... mais pariant sur un échec comme pour les totems, j'ai ramené ce qu'il faut.. goute moi ça après avoir croqué le biscuit...

L'oubli des verres avait forcé la demoiselle a tendre la liqueur artisanale sans rien de plus. Les lampees variraient suivant l'intensité de la soif ou de l'affection gustative du liquide aux effluves sucrées.

-Et chialle pas si ca brule le gosier malgré les saveurs de caramel, hein. Et par pitié fait pas comme Ethan.. gerbe pas partout.. ce serait du pur gaspillage

Le rictus mesquin dessiné sur sa bouche avait accompagné des prunelles moqueuse. Alexei semblait être une vraie femmelette, la soirée promettait d'etre amusante.. C'etait bien pour ça qu'elle avait sauté sur l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 30 Mar 2018 - 18:47


Comme un maitre balançait un os à son chien, Elhiya avait lancé un paquet de cookies au suédois, lequel s’était directement mis dans l’esprit de les gouter, espérant qu’ils étaient aussi bons que les cupcakes qu’elle lui avait promis. Le temps de trouver comment ouvrir le sachet et la jeune blonde avait déjà préparer de quoi s’installer sur l’herbe fraîche qui entourait le lac de Poudlard. Parfait. Au moins les fesses d’Alexeï n’allaient pas être souillée par la terre et toutes les petites bestioles qui pouvaient y vivre et se faufiler facilement dans des endroits incongrus.

Faut avouer qu’une fois encore, la jeune femme avait particulièrement bien réussi son coup. Le suédois était déjà fan des petits gâteaux qu’elle avait ramené, puisqu’il en engouffrait déjà un second dans sa bouche. Les ingrédients étant parfaitement dosés, c’est un morceau de nuage qui fondait petit à petit sur sa langue.

Néanmoins, Elhiya ne souhaitait pas que son interlocuteur s’arrête en si bon chemin puisqu’elle intimait maintenant l’ordre de goûter une espèce de mixture dans une bouteille en verre qu’elle avait apporté. Apparemment, c’était censé brûler le gosier et avoir un goût plutôt sympathique que le blond aimait particulièrement, le caramel. Sauf que, en portant le goulot à sa bouche, le garçon n’avait ressenti aucune des deux sensations que la blonde lui avait pourtant promises. Déçu, il avala une grosse gorgée et rendait la bouteille à sa propriétaire.

- T’es sûre que …

Bon, il y avait eu un petit délai avant que le liquide fasse vraiment effet et là, le suédois sentait particulièrement l’intérieur de ses tripes commencer à tournoyer, faisant des valses les plus compliquées les unes les autres. Le caramel s’installait lui également petit à petit, remontant dans sa gorge comme un bonbon qui n’avait pas complètement fondu. Le gamin était ravi de découvrir ces nouvelles saveurs. Le temps de tousser quelques secondes, et le garçon était prêt à boire à nouveau.

- Mais c’est grave bon Ellis ! T’as trouvé ça où ?? C’est presque aussi bon que la vodka !

Et en parlant de vodka, maintenant que ses deux mains étaient libres, le blondinet s’était mis à sortir les deux bouteilles de son sac à dos, les posant sur la cape servant de nappe.

- Directement de chez moi ! Et j’te préviens, calme toi sur notre soirée dans la forêt parce que j’ai tenu bien plus que ce que McKinnon prétendait. C’est sa faute si on a pas eu le totem, pas la mienne.

Sans doute que ce n’était même pas vrai mais Dragoslav s’en fichaît comlplètement. Tout ce qu’il voulait c’était les cupcakes d’Ellis et quelques lampées de vodka.

- Ta boisson là à côté, c’est rien. Tu vas voir, chez moi on sait comment boire !

Joignant l’acte à la parole, le Poufsouffle prit une des bouteilles, la dé-bouchonna rapidement et toisa d’un air supérieure sa compagne d’un soir, avec un air de défi. Il avait l’habitude de boire cette mixture. Si ici les gens raffolaient du thé ou bien même du vin, dans son pays natal, les habitants préfèraient largement se lancer des défis à base de vodka.

- Sköl !

Le goulot à la bouche, Alexeï se faisait maintenant plaisir et buvait quelques gorgées de la boisson qu’il avait apporté. Heureusement qu’à force il tenait plutôt bien l’alcool. Bien sûr, comme tout être humain le garçon avait une limite, cependant, il ne la connaissait pas encore. Peut-être que cette soirée allait pouvoir l’aider dans sa recherche de son lui intérieur. Il rebouchonna la bouteille, fier de lui, avant d'attraper un énième cookie qu'il dévorait rapidement, en plongeant son regard dans celui d'Elhiya.



Rp privé merci de ne pas vous incruster


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Mer 4 Avr 2018 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Lun 2 Avr 2018 - 14:22



I don't love ya, I love your drink



Le fessier faussement altier de l’autre suédois enfin posé au sol, la bouteille de liqueur faite maison lui fut abandonnée, et les opales lapis-lazulis scrutait l’offrande disparaitre derrière une moue déçue.  La patience avec ce genre d’alcool était l’attitude à adopter. Une seconde, puis deux, puis trois, et enfin des boyaux mis à mal se manifestèrent dans une légère toux de surprise. Cadeau de la famille si on pouvait dire ! Elhiya avait pouffé discrètement en scrutant malicieusement le poufsouffle ravi de la surprise que cachait les aromes de caramel.

Ça lui avait fait pareil la première fois qu’elle en avait bu. Sauf que le sucre appelant le sucre, elle avait vidée la bouteille quasiment toute seule, ne laissant que quelques lampées à Jace. Cette nuit-là, elle avait écopé d’une sacrée cuite, et d’un paquet de souvenirs qu’elle devait taire et enfermer dans un coin de son esprit. Des moments délectables et doucereux, dont quelques images ou sensations venaient lui rendre visite dès qu’elle portait –comme maintenant- le goulot de la boisson divine aux lèvres.

La modération était de mise à l’heure actuelle. Une seule gorgée pour le moment. Juste de quoi s’avouer la caresse douçâtre de la boisson sur sa langue avant de la sentir glisser le long de sa trachée, réchauffant doucement mais surement son être de l’intérieur. Une valeur sure, comme la vodka, son autre boisson préférée. Sans le savoir, Alexeï venait de marquer un point dans la trêve du soir en faisant référence à l’alcool venant du froid. Il n’aurait pas pu trouver mieux pour éviter un quelconque rappel à ses incapacités lors du week end en extérieur.

La gourmandise avait observé avec une certaine avidité les deux bouteilles déposées sur la cape. Des noms inconnus, un liquide des plus transparent, et la validité des propos du garçon. Une vraie boisson, pas une de celle exportée, une qui méritait un coup de frais pour être apprécié à sa juste valeur. La brindille de bois, extirpée rapidement de la poche centrale de sweat à oreilles de chat, avait jeté un #fria de circonstance pendant que les palabres du blond continuaient.

Les mots quémandaient un répit sur l’absence de totem sous l’excellence de la vodka ramenée. La vipère voulait bien accéder à ce genre de marcher ridicule si une simple lichette remplissait ses promesses. Tout autant intriguée qu’amusée, elle avait soutenu le regard de défi du jeune homme à coté et s’était emparé du second breuvage pour en humer toutes les effluves. Les parfums semblaient les mêmes que pour toutes les vodkas trouvables en supermarché, mais la méfiance restait de mise.

-A la tienne alors

Le geste avait suivi les paroles, déversant le spiritueux directement dans sa bouche. danse de papilles gustatives rapidement mises en feu, suivit de la brulure caractéristique et tout de même agréable de l’œsophage avant d’atterrir dans un estomac pas assez rempli pour supporter de suite une nouvelle mise à l’épreuve.

Bouche entre ouverte, air exalté dans un souffle précipité, la blondinette avait adressé un large sourire à son dealer de boisson.

-Whouah. On la sent passer, elle est super bonne ! j’en ai rarement goutter d’aussi… Poignante ? File un cookie tiens.

Sans vraiment attendre que le sachet lui soit tendu, la jeune femme avait récupéré un biscuit d’un coup de baguette et soulageait la morsure de ses lèvres par l’alcool avec un biscuit au chocolat.

-Pour le coup, bravo Lexou, pour une fois, t’as réussi à me surprendre ! T’auras la prochaine fournée de cupcake sans souci. Mais pour choisir le parfum, encore faudrait-il que t’arrives à tenir debout après moi ! Atta que je trouve de quoi faire des shooters !

Fouille rapide de son sac pour en extirper sa bouteille d’eau en plastique. D’un #Diffindo, deux récipients étaient à leur portée, mais avoir deux verres identiques était nécessaire pour ce semblant de concours de shooter.

- Moitié de bouteille turn shooter

Parfait. Chacun le sien, et chacun les mêmes doses à ingérer. Elhiya remplit le conteneur du Jaune avec son hydromel, et rempli le sien de la boisson nordique. Trop contente pour ne pas jubiler, elle avait planté ses prunelles dans celles de son binôme du soir en lui tendant sa première mise à l’épreuve.

-On boit en même temps ! Et pour te répondre, ça vient du village de ma grand-mère maternelle. Ils le font eux même, et ne le commercialisent pas. Du coup, profite !

Levant la main en guise de toast, la blonde avala cul sec son énorme rasade avant de poser son verre au sol à l’envers, papilles en feu.

-Whooouuuh et de un ! Un gage si tu prends trop de temps a prendre le tiens !

Jeux insouciant d’enfants. Avantage des week end en internat et de n’avoir aucun compte à rendre à personne. Un pause bien mérité sous un ciel étoilé dont elle ignorait la beauté pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Alexeï Dragoslav, Mer 4 Avr 2018 - 19:36


Le suédois avait visé juste en empruntant les deux bouteilles dans le bar de ses parents, la blonde en face savourait le précieux liquide qui lui avait été offert. Le suédois était fier de son coup. S’il y avait bien une boisson qu’il affectionnait particulièrement, c’était bien celle-ci. Nombreuses sont les fois où, avec son frère ainé, le garçon avait vidé des bouteilles quasi pleines pour le seul plaisir de se retrouver à défaillir et à ne plus être maître de son corps. La sensation que lui procurait le fait d’être complètement shooté était indéniablement l’état dans lequel le suédois aimait passer son temps. Bien évidemment, il fallait s’arrêter à un moment … mais pas maintenant en tout cas, puisque Elhiya semblait prête à boire plus que ce que son estomac allait pouvoir ingérer. Grand bien lui fasse, pour sûr qu’elle n’allait pas pouvoir égaliser avec le foie d’Alexeï qui, au contraire de sa compagne d’une soirée, connaissait très bien les stratagèmes de la vodka.



Un coup de baguette magique et une bouteille en plastique avait été transformée en shooters. Préparant un concours, la blonde semblait fière de son coup. Rien d’autre n’aurait pu rendre le suédois plus confiant en ce moment-même. Dommage qu’ils n’en aient pas plusieurs car un shooter à la fois, c’était bien trop peu pour lui.


- Heureusement que t’as du goût, rare sont ceux qui apprécient la vodka à sa juste valeur ! Pour ton défi, j’suis capable de le relever. Mais franchement, uniquement choisir le goût des cupcakes que tu vas me faire c’est moyen. Surtout qu’on sait que je vais gagner. T’as rien d’autre à proposer ?


Et franchement, lui-même ne savait pas quoi lui demander et encore moins quoi lui offrir si il s’avérait qu’elle gagnait l’espèce de concours. Voyant sa congénère boire son shooter et l’inviter à faire de même, le Poufsouffle lança un de ses plus beaux sourire à Elhiya et répéta le même mouvement qu’elle, vidant son minuscule verre d’une traite.


- Puis, admettons, parce que y’aurait un gros problème, que tu me batte sur mon propre terrain. Tu veux quoi ?


La chaleur de l’alcool aidant malgré l’environnement plutôt frais de la soirée, le suédois commeçait à etouffer avec son pull et se permis de se lever pour le retirer correctement. Le morceau de tissu enlevé, le laissant avec ses bras à découvert, il était fin prêt pour faire mordre la poussière à Elhiya.


- C’est triste que t’ai ramené qu’une bouteille … Je t’aurais bien défiée au cul sec ! On continue les shooters


Et sans attendre la réponse de la jeune femme voilà qu’il servait à son tour les petits gobelets des deux liquides, se permettant même à faire un mélange dans son propre shooter pour varier les plaisirs et découvrir de nouvelles saveurs. Défiant la Serpentard du regard, le nordique leva son verre avant de balancer un second Skol à la buveuse en face de lui. Le mélange qu’il avait fait ne tarda pas à faire effet puisque les effluves de caramel se mêlaient à celle de la vodka lors de la remontée au gosier que les liquides occasionnaient. Un gamin à qui on donnait un bonbon, il était fier de sa connerie. Il était bien en ce moment. Le verre à la main, en compagnie plutôt agréable – contrairement à ce qu’il avait attendu – le suédois était complètement détendu et particulièrement content d’être à sa place en ce moment même … Pourtant, quelque chose lui manquait. Comme un défi, une raison de boire, même si bien évidemment boire pour boire ne le dérangeait pas bien au contraire. Il fallait défier Elhiya d’une autre façon, la faire réaliser des espèces de gage qui la sanctionnerait d’un verre à défaut de le réussir. Dans ce cas-là, le plus costaud et inventif du duo gagnerait haut la main le concours qu’ils s’étaient lancés.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 5 Avr 2018 - 16:01



I don't love ya, I love your drink



Un sourire. Un de ceux lumineux qu’elle ne lui avait encore jamais offert, car il était bien plus intéressant de passer ses nerfs sur lui. C’était d’un sourire qu’elle avait répondu à la remarque sur les talents de ses papilles gustatives. La vodka avait toujours été la boisson qui avait toutes ses faveurs depuis que ses lèvres avaient pu tremper un jour dedans. Peut de boisson rivaliser avec la fraicheur de cet alcool. Il lui rappelait les champs remplis de neige en plein hiver. Une illusion de pureté mordante et dangereuse. Mais celles proposées dans le commerce n’avait la finesse de celle que le blond avait ramené. C’était un vrai nectar qui se mêlait insinueusement à son sang. Un vrai délice. Elle pouvait concéder plus qu’un choix de parfum, il avait raison. Mais le lui avouer le mettrait directement en confiance, et multiplierait très certainement ce genre de rencontre, des pâtisseries contre un calice des dieux nordique. Mauvais choix, copiner n’était pas le but. Après comment elle ferait pour se défouler ? Il faudrait s’en prendre au premier qui passait ? Non, elle avait déjà donné… Elle n’était plus cette gamine impulsive…

Alors, d’un simplement haussement d’épaule, n’ayant pour le moment pas d’autre proposition en stock, sa main guidait le liquide précieux vers son petit shooter. Boire, parler après. Ils auraient bien le temps de laisser l’inspiration venir sous l’ivresse de la soirée. Surtout, qu’à bien regarder, rien ne traversait son esprit quant à son lot en cas de victoire. Rien d’intelligent en tout cas. Elle pourrait bien lui demander de courir tout nu dans les couloirs de l’école, juste pour se moquer de lui, mais ça n’avait aucun intérêt. Elle lui dirait bien de s’habiller en fille pour toute journée, et minauder comme une jouvencelle, mais ce n’était pas plus intéressant. Faudrait faire passer d’autres shooters pour avoir un éclair de génie. Un cul sec c’était une bonne idée !

Les opales pétillantes s’étaient soudainement plantées sur le garçon en train de s’effeuiller, alors qu’un sourire malicieux prenait place instantanément sur ses lèvres.

-Bonne idée ca !

Verre liquidé en même temps que lui. Pommettes se colorant doucement sous l’effet du spiritueux et bonbon sacrifié avant de reprendre la parole sur un air de gamine excité par son nouveau jouet.

-Bon, si j’gagne, pour le moment, je demanderai bien un duel, un vrai, pas un ou tu chialles à la moindre occasion. Mais j’suis sure je trouverai mieux en fin de soirée ! Toi t’as qu’à choisir ce que tu veux à la limite ça sera plus simple. Mais autant corser le défi. Le cul sec c’est valable. Une bouteille de liqueur face à une de ta vodka. C’est valable pour commencer non ? mais pas question de qui sera le premier à finir la sienne, mais qui sera capable de jeter un sortilège simple après avoir fini. Un interstellar pour débuter ! on corsera après ! celui qui ne peut plus rien faire avec sa baguette perd, d’acc ?

Encore plus ridicule que l’idée d’aligner des shooter et de tous les boire les un à la suite des autres. Mais ca lui plaisait à la blondinette, ne pas avoir a penser comment rentrer, a ne pas avoir à se soucier du verre de trop, ni du débordement de parole ou du sortilège malencontreusement balancé là où il fallait pas. Elle jubilait, dodelinant impatiemment de la tête en attendant l’accord de ce binôme étrange à qui elle envoyait d’un coup de baguette l’hydromel maison dans les mains. Il faisait le malin pour le moment. Le caramel était doux et agréable en bouche, il caché la sévérité de l’alcool, qui se manifesterait bien assez tôt pour lui retourner le cerveau et lui donner l’impression de ne plus avoir la moindre goutte de sang pur dans le corps.

Plongeant la main dans le sachet de bonbon, Elhiya coinça un nounours en gélatine entre les mollaires avant de l’aplatir d’un coup de molaires gourmandes. Ses doigts avaient enserré le contenant de liquide transparent, l’amenant à ses lèvres.

-ca te va ?

Dernière attente de confirmation avant de lever le coude et de commencer à enchainer gorgées après gorgées, le nez dans les étoiles, les prunelles sur la lune ronde et belle. L’astre pouvait bien ce moquer cette nuit, elle ne l’entendrait pas. Pas cette fois, tout était en pause, ses études, son cœur blessé, ses peines récalcitrantes, le manque douloureux de ses meilleures amies, le chemin tout tracé par sa famille, les symboles illusoires de réconfort, il était temps de briller pour soit-même, même si ce n’était que pour une nuit. Juste pour une fois, la course du temps qui s’arrêtait à mesure où elle se délectait du liquide brulant dansant sur sa langue.

La vague de chaleur ne semblait prendre fin. Elle la sentait dessiner des sillons de feu dans son corps avant de tapisser son estomac et grimper jusqu'à son esprit. Le voile cotonneux s'installait, doucement, mais surement, lui donnant envie de rire, de sourire, de vivre, de profiter, une gorgée de plus et elle oubliait pourquoi elle en voulait au type à coté. Encore une et elle regardait où il en était de son coté. Encore une, plus enivrante, s'armant d'une pointe d'euphorie, puis une suivante, arrivant à la fin, donnant aux danseuses du ciel d’ébène un éclats des plus radieux. Encore un peu, pour terminer, fièrement la bouteille complète, bouche en ébullition, mais candeur radieuse sur la frimousse en tendant le cadavre vers le jeune homme. Restait à récupérer la baguette, sauf s'il avait fini avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 13 Avr 2018 - 22:34


Les étoiles rayonnaient sous les bribes de conversations qui sortaient encore de la bouche des deux étudiants. Ce soir, ils n'étaient que tous les deux, à former un duo des plus incongru qui soit. Qui aurait penser qu'ils se seraient retrouvés ici, tous les deux, à s'échanger des conseils sur de l'alcool fort et même à partager des breuvages des plus secrets qu'ils soient ... Le slave ne réalisait pas entièrement qu'il avait fait confiance à la jeune femme. Même s'il s'efforçait de rester lui-même en de pareil circonstance, il fallait avouer qu'une part de lui se montrait vulnérable, disponible, prête à faire des folies.

L'idée du cul sec semblait avoir plu à Elhiya puisqu'elle toisait déjà le garçon comme un vulgaire paysan qui ne savait pas boire. Sans doute pensait-elle que sa boisson au caramel allait mettre à plat le suédois. Son sang nordique et ses habitudes l'avait forgé pour ce moment présent. Les diverses épreuves qu'Ivan lui avait fait passer allaient pouvoir enfin servir à quelque chose. Elle proposa même de changer le gage si elle perdait, comme sûre d'elle même. Cette pensée fit sourire le suédois puisque lui-même partageait cet état d'esprit.

L'échange de bouteille suivait, laissant choir sur la nappe improvisé les précédentes déjà entamées. Commencer à égal, se servir de bouteilles pleines et prête à l'emploi pour profiter au maximum des saveurs qu'elles dégageaient, de tout l'alcool qu'elles contenaient. Les règles du jeu étaient simple. Ce n'était pas au plus rapide de boire mais à celui qui arriverait le mieux à s'en sortir après avoir bu l'équivalent d'un litre du breuvage. Épreuve somme toute compliquée. L'alcool allait brûler leurs gosiers et sans boisson non alcoolisé à proximité, formuler quelque chose allait être une épreuve des plus tendue qui soit.

- On verra ce que j'te ferais faire ... Je vais y réfléchir aussi.

Clin d'oeil vers la jeune femme avant de se saisir d'un énième cupcake. Dieu qu'ils étaient bons ! Sûr qu'elle était douée la mioche. Une fois la mixture au caramel en main, les deux élèves débouchèrent leurs bouteilles respectives avant de la porter aux lèvres. Le goût sucré du caramel mêlé à l'alcool anesthésiait la bouche du suédois, l'aidant à boire gorgée sur gorgée. Ses yeux étaient clos, se laissant imaginer la victoire qu'il allait prononcer quelques instants plus tard. Une idée avait germé en lui depuis ce fameux cours d'enchantements. Les gorgées continuaient. Pourquoi avait-elle embrassé le garçon ? Ce n'était pas par dépit ni par pitié, une femme ne faisait pas ça. Pour sûr qu'elle cachait son jeu.

Il sentait la bouteille de plus en plus légère, l'inclinant davantage pour que le liquide pour s'écouler naturellement dans sa gorge. Le caramel commençait à se faire plus âcre au fur et à mesure que le fond de la bouteille se détachait de celle-ci, se mêlant à l'alcool artisanal. Les larmes presque aux yeux, le suédois avait fini de boire. Lâchant la bouteille sur le sol un peu trop fort, le verre s'était craquelé et avait tout bonnement décidé d'exploser sur la pelouse du parc. Oups. Cet idiot se marrait de sa bêtise et fort heureusement, aucun des deux étudiants n'était blessé. Se fichant complètement des débris, Alexeï se jetait maintenant sur sa baguette pour prononcer la formule énoncée lors des règles du jeu. Un #Interstellas sur le ciel étoilé ainsi qu'un second sur soi-même, qui allait englober la jeune femme à ses côtés grâce aux effets du sort.

Le sort préféré du garçon venait d'être incanté. Lui qui aimait tant les astres, les constellations et tous les mythes qui s'y prêtait également. Les filaments commençaient à se dessiner au loin, entre toutes les étoiles qui tour à tour prenaient forme. La petite ourse était visible en faisant bien attention. Bien que les yeux du suédois commençaient à fatiguer et à picoter, merci l'alcool, une lueur de conscience l'habitait encore. Sourire de vainqueur vers Elhiya.

- J'ai gagné ?

Bien sûr que oui. Bien qu'il est fort probable que la jeune femme ait été plus rapide que lui, Dragoslav préférait croire que ses origines avaient été déterminantes dans ce duel.

- J'peux avoir ce que je veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Mer 18 Avr 2018 - 10:52





I don't love ya, I love your drink

(Nan j’suis pas en retard c’est pas vrai Razz)..

Il jouait aussi, un clin d’œil balancé, la promesse de réfléchir à un défi, une gourmandise dévorée, et le blond avait à son tour commencé à vider sa bouteille. Ce n’était que du coin de l’œil qu’elle avait avait vérifiié à chaque petite pause que son estomac demandait. C’était avec un plaisir non contenu, qu’elle avait accueilli le sortilège plus rapide du garçon. « Huhu, elles dansent au milieu de leurs noms maintenant ! C’est crooooooop beauuuu » Les astres de nuits valsaient devant ses yeux, emportant dans un tourbillon de lumières les opales brillantes d’alcool. La tête blonde se balançait de droite à gauche, suivant une mélodie entrainant qu’elle seule entendait. Un doux airs  sous des notes tendres dépourvues de mélancolie dessinait sur ses lèvres un sourire apaisé. « Tu sais, j’ai toujours adoré ce soir, il donne l’impression que l’univers tout entier s’offre à nous ». Bride de pensée lâchée  grâce à l’absence de barrière verbale.

Il avait tapé fort l’idiot de Poufsouffle, sans le savoir, il offrait à sa comparse de soirée l’écrin de velours le plus doux existant. Les idées noyées, sous le nectar nordique, se perdaient avec délectation dans ce spectacle éternel. Une question, néanmoins, ramena la gamine les pieds sur terre. C’était un pari, elle avait oublié, et sa baguette dans les mains lui rappelait que c’était son tour de jeter quelque chose. « Nan, nan, nan, nan. Faut qu’jette mon sort aussiii » . Large sourire pétillant balancé à son interlocuteur, elle fronçait des sourcils, esquissait une moue, et se concentrait avant de pointer sa baguette dans le vide. #[^blur]Periculum[/blur] ! Moins bien qu’un feu d’artifice , mais c’est zoliiii aussi ! Une étincelle verte était partie droit devant, pourfendant le vide. La lueur crépitante passa au-dessus du lac, l’éclairant sur une longue durée avant de s’évanouir dans le néant. « Naaaaa ! Moi auchi j’ai réuchiii ! »  assise droite comme un I, fière d’elle, Elhiya toisait d’un air malicieux le Nordique. Elle était peut être plus petit et plus chétive que lui, mais il fallait plsu qu’une seule bouteille pour lui faire perdre l’usage de la parole !

Toute contente, elle tendait la main à plat pour qu’Alexei fournisse encore de quoi se mettre à l’épreuve. « Allech ! Chuivant ! Mais comme t’as j’té en premier ton short, tu peux déjà d’mander un truc ! Mais ch’te préviens, prochain coup, s’moi qui balance un truc dans’l ciel ! t’vas voir » Un pouffement de rire lui échappa alors qu’elle agrippait la nouvelle vodka offerte en sacrifice. Une bonne lampée pour ne pas perdre le geste du coude, et le constat que le garcon avait posé une question étrange. S’humidifiant les lèvres du bout de la langue, la blondinette inclina la tête de coté innocemment, papillonna des yeux et fixa ceux d’Alexei. « Bah ouich, tu demandes che que tu veux pourquoi ? Ch’ps drole shinon ». Clairement pas.

Y’avait déjà assez d’interdit à longueur de journée, pour se permette d’en faire sauter quelqu’uns à la nuit tombée. De toute façon, à part lui demander de la bouffe, la jeune fille ne voyait pas ce qu’il allait lui demander. L’accompagner au mariage de sa cousine ? Certes ce serait agaçant mais pas insurmontable, et puis, à bien y réfléchir, c’était amusant comme idée, elle éclata de rire. « Touuuuut s’que tu veux, même shi chest devoir t’accompagner dans un truc mondain complétement ch*ant ! Tant qu’ya à boire !» Bah oui, dans les réceptions, il y’avait toujours un buffet, alors à un mariage, il y’en avait aussi. L’idée d’un évènement familial bien trop ancré dans son esprit, Elhiya ne s’attendait pas à grand-chose de différent. Les iris visées aux diamants d’océan du blond elle attendait, sagement qu’il dise ce qu’il avait en tête, piquant une nouvelle lampée, assurant ainsi son avance.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Alexeï Dragoslav, Dim 29 Avr 2018 - 13:29


Le sortilège du blond avait été lancé pile au bon moment. Quelques instants après, les effets de l'alcool commencèrent à apparaître et la vision du suédois se brouillait petit à petit, laissant des formes plus que vague au loin. Le château n'était qu'un grand rectangle gris posé sur un autre rectangle vert. C'était puissant le truc au caramel là. Les étoiles et constellations qu'avaient fait apparaître l'élève resplendissaient dans la nuit et portaient leurs lumières sur le visage des deux étudiants qui s'étaient retrouvés ici.

Le gosse était fier de lui. Tellement fier qu'il sautait de joie, comme un gosse venant d'attraper un bonbon volant d'une piñata. Le sourire au lèvres, il regardait la blondinette qui ne semblait pas vouloir en rester là. Voilà qu'elle titubait et qu'elle pointait sa baguette vers la forêt. Mais qu'est-ce qu'elle foutait ? Le but c'était de jouer avec les étoiles, pas d'enflammer toute la forêt interdite !

- Hinnnn? Mets pas l'feuu au laaac Elhiii !

Ouais bon, c'était pas top comme dissuasion, le seul point positif c'est qu'elle avait finalement viser au dessus du lac, et hormis de l'eau, le paysage n'offrait rien. Au moins, ils ne se feraient pas épingler par le concierge ou quelqu'un d'autre car ils avaient brûler quelques arbres ... même si la tentation était grande.

Main tendue, la blonde attendait quelque chose. Bien évidemment, la dernière bouteille de vodka allait finir par être vidée par les deux gamins, et sitôt qu'elle en avait eu l'occasion, Elhiya l'avait portée à sa bouche pour se rincer le gosier. Plus de shooter, elle y allait cash à coup de grandes gorgées, le suédois remarquant d'ailleurs que le niveau du liquide s'écoulait beaucoup trop rapidement à son goût, voulant en profiter également avant de sombrer. Si tenté qu'il sombre.

D'un mouvement hasardeux, il se leva à son tour, titubant presque sur les deux cadavres présents sur la nappe pour se mettre à la hauteur d'Ellis, lui prenant la bouteille des mains au passage.

- Ehhhhh, vide pas touut !

Nan mais oh. Il avait soif lui aussi. Ou en tout cas, soif de vodka. Fallait nettoyer ce goût de caramel qu'il avait gardé entre les lèvres. Loin d'être dérangeant, mais disons que les suédois sont plutôt habitués aux notes plus ... directes et moins sucrées.

Il restait plus grand chose d'ailleurs, la blonde avait plutôt bien entamé le dernier breuvage que le suédois avait ramené ... Et ils étaient déjà bien amochés. Peut-être qu'ils devraient un peu ralentir ... Mais évidemment, dans un état comme celui-ci, impossible de réfléchir correctement.

Prenant son courage à deux mains, avalant une bonne gorgée, fier comme un gardon et réclamant son dû, Dragoslav exigeait maintenant son tribu. S'approchant de la jeune femme, plantant ses prunelles azurs dans celles de la blonde, la toisant d'une dizaine de centimètre il lui murmura quelques mots.

- Psstt, eh ch'crois qu'Ulysse embrache mieux qu'toi ...

Tout en faisant un clin d'oeil à la blonde, il n'avait aucune envie de l'emmener dans un diner mondain ou autre, ce qu'il voulait, c'était réitérer l'expérience qui avait eu lieu durant leur cour de sortilège. Il était confus, car malgré les traits plus qu'appréciables d'Elhiya, il n'avait rien ressenti au moment où leurs lèvres s'étaient posées les unes sur les autres. Alors qu'avec celles d'Ulysse ... Le coeur du blondinet battait davantage rien qu'à y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Mar 1 Mai 2018 - 11:59



I don't love ya, I love your drink

♫♫


Le feu, l’eau, les deux ensembles émerveillaient les mirettes alcoolisées se perdant dans le spectacle quelques instants. Un petit feu d’artifice personnel. Deux éléments contraires intimant une lente danse interdite. Ils se frôlaient, se touchaient discrètement, du bout des doigts, timidement, quitte à se perdre, une fois, deux fois, jusqu’à ce que l’attraction mettent fin à leur vie dans une ultime et unique étreinte.  Et disparaitre. Comme le bon sens, les pensées, les rancœurs, les douleurs, les bouderies mal placées. Juste le temps d’une nuit où tout s’effaçait lentement, pour s’embrasser, se colorer de teintes d’ordinaires inaccessible.

Comme cette autre fois…

Sauf que ce soir, il y’avait des rires en plus, de l’insouciance enfantine, et aucune trace de sang ou de remord. Juste une trêve aux gouts de nectar nordique anesthésiant le palais et les entrailles. Rien de plus. L’enivrement du surplus de pression scolaire, une pause méritée sans conséquence autre que l’étourdissement des sens. Elle rigolait à tout, à rien, à la remarque du bond craignant pour le lac noir, à sa moue boudeuse pendant que le liquide divin glissait dans son gossier, à son vol de bouteille salvatrice, répondant par une moue d’enfant. « Maiiiiis nannn partageeeeeuh ». Le pouffement trahissait le manque de colère, les quelques pas gracieux dans l’herbe d’autant plus. La brise était fraiche sur ses joues, la valse invisible au milieu des étoiles bien trop tentante pour ne pas l’entendre, alors elle tournait doucement, lentement les bras tendus dans le vide, les yeux vers le ciel, s’enivrant de la beauté d’un monde éphémère au-dessus de sa tête.

Comme cette autre nuit…

La lune tournoyait rapidement, hypnotisant, ses danseuses trop nombreuses, dessinaient des voluptés d’argent à ses côtés. Et rien, plus rien n’existait, juste la caresse de l’air, le clapotis de l’eau, l’esprit cotonneux s’envolant vers la douceur de la voie lactée, une soirée à respirer pleinement, sans redouter le contre coup. Une longue inspiration gonflant les poumons comme pour s’assurer de ne pas être en plein rêve et les pas de danse se trouvèrent interrompus par une silhouette piquée face à elle. Des diamants aux reflets d’océan. Seule chose visible dans ce tourbillonnement stellaire.  A quel moment ce blond avait-il été vétu ce genre de regard ? C’était… C’était

Comme cet autre soir…

Avec un murmure, un simple chuchotti, une vague de souvenirs, d’images ourlant ses lèvres d’un doux sourire amusé, se teintant d’une légère pointe de mélancolie. Ulysse, son simple prénom suffisait à retourner son estomac, ses sens, son être. A imposer à son esprit une multitude d’image de fou rire, de jeux sans conséquences, de bêtises trop tendre…. Un nouveau sourire illumina son visage au clin d’œil taquin. Il la défiait, piquait sa fierté de coquine, assurant que l’autre blond de Gryffondor était doué. Bien sur qu’il l’était, mais.. « Hey ! Lysse s’est jamais plaint de ma façon de faire ! au contraire ! » dans ses souvenirs, son petit loup adoré répondait, et vibrait à chacun de ses baisers, ne mettant jamais en doute ses capacités à lui faire plaisir sur ce plan. En quoi celui-là, de blondinette se permettait d’en douter ? Les sourcils froncés, la blonde esquissa une nouvelle moue boudeuse. « J’te permets pas ! L’aut’e fois c’était pour rire ! ». Alors, vexée, sur la pointe des pieds, les mains avaient empoigné le col de chemise pour attirer le garçon à elle.

Comme cette autre jour…

Manque de douceur de prime abord, les lèvres avaient agrippé celle du Jaune en un baiser voluptueux, long et appliqué d’une passion feinte. La chaleur ne se diffusait pas au creux de ses reins, son estomac ne se vrillait pas, mais le palpitant s’accélérait tout de même, un peu. Une main se libérait pour glisser dans la nuque du Pouffsouflle, le conservant un peu plus près d’elle. Echange intensifié par des bouts de doigts curieux se glissant sous sa chemise, effleurant la douceur de sa peau, les courbes de sa musculature insoupçonnée. Les yeux s’étaient fermés, l’image d’un autre s’imposait instantanément, elle faisait semblant, mais les doigts continuaient leur tracé dans les cheveux courts de cet autre qui n’était pas Lui

Rien à voir avec l’autre fois !

Pourtant, le tambourinement de son cœur s’était affolé légèrement, son baiser humide s’était abandonné une fraction de seconde à ceux qu’elle savait prodiguer, et le contact touchait à sa fin d’un léger suçotement de la lèvre inférieure kidnappée. Les pieds retouchaient le sol, s’assurant d’un équilibre correct et les opales se plantèrent dans celles en face pendant une seconde silencieuse avant de tirer la langue. « Na »  Le jeu, n’était ni doux, ni tendre, juste amusant, voir excitant, l’exaltation d’un défi à battre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Alexeï Dragoslav, Mar 15 Mai 2018 - 18:42



Sitôt qu'il avait lancé le défi à la blonde, le gamin n'en menait plus large du tout. Regrettant presque quasiment instantanément ses paroles, il arborait un sourire gêné et espérait secrètement qu'Elhiya refuse catégoriquement ce qu'il lui avait demandé. Ses doigts pianotaient sur sa jambe, souhaitant faire passer le temps plus rapidement.

Rien n'y faisait.

Si les effluves de l'alcool commençaient doucement à laisser place à l'euphorie, le garçon ne tardaient malgré tout pas à reprendre le pas sur ses émotions et sur le contrôle de ses paroles. Les papillons avaient quitté son ventre, ses pupilles reprenaient doucement leur aspect normal et sa voix le trahissait de moins en moins.

La blonde rêvait.

Alex se mettait lui aussi à imaginer, profitant de cet instant d'accalmie. Ce moment en cours d'enchantement avait été particulièrement étrange pour lui. S'il ne s'attendait pas à tant d'affection de la part de ses camarades, il n'avait pas particulièrement été déçu de leurs prestations.

Mais faut avouer qu'une des deux avaient été ... meilleure.

Le suédois reprenait peu à peu ses esprits en voyant Elhiya s'avancer vers lui. Sur la pointe des pieds, en attrapant la chemise du Poufsouffle. Se laissant happer par cette main, lui aussi fermait les yeux à son tour pour profiter au mieux de l'instant présent, essayant d'en tirer le maximum d'enseignement possible. Ce n'était que la troisième fois que ses lèvres touchaient celle de quelqu'un d'autre, sauf que cette fois, il l'avait cherché.

Il était à sa merci.

Ses lèvres rencontraient à nouveau celles de la jeune femme. Le même courant électrique qui lui avait traversé le corps lors de la première fois surgissait à nouveau. Différent cette fois, connaissant déjà cette sensation. Ce n'était ni désagréable, ni bien même agréable à ressentir. C'était ... étrange.

Une décharge électrique, un milligramme d'adrénaline mon cœur part pour un grand huit. Elle réussit à lui faire perdre ses moyens. C'est l'anomalie du siècle, quelque chose qu'il n'arrive pas à contrôler alors qu'au fond de lui, le garçon ne sait plus quoi penser, quoi faire.

Néanmoins, lorsqu'il pensait au baiser, ce n'est pas Elhiya qui ressortait directement dans l'esprit du garçon. Ulysse était toujours présent. Pourquoi était-il là ? C'est ... malsain de s'imaginer de cette façon, alors pourquoi Alexeï n'arrivait pas à oublier ce moment ? Il pense à lui quand elle le touche. Il hante ses pensées, comme s'il faisait partie intégrante de sa vie.

Presque déçu, il laissait le jeune homme le quitter ... avant de se rappeler que c'était Elhiya qui l'embrassait jusqu'alors.

Les joues rosissant, il n'arrivait qu'à murmurer quelques mots.

- J'suis désolé ... On aurait pas dû. Je crois que je vais retourner au château ...

Le regard fuyant, le suédois était prêt à prendre ses affaires et déguerpir au plus vite pour éviter de croiser à nouveau le regard d'Ellis.

C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire. Une histoire qui n'a que trop durer et qui devrait s'estomper aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 17 Mai 2018 - 16:42



I don't love ya, I love your drink

Ce n’était pas pareil.

Rappel insidieux raisonnant dans sa tête désagréablement alors qu’elle arborait un airs coquin et joueur. Quelque chose ne collait pas. Des rougissements elle en avait vu. Sur l’autre aiglon. Mais jamais l’emplumé ne se détournait de la sorte malgré la surprise ou la gêne, alors il avait quoi son joujou du soir ? un verre de trop lui avait retiré tout pétillement, tout sens du défi ? En plus, elle s’était appliquée, elle avait fait comme s’il était lui, celui-là même qui ne se plaignait jamais, celui la même avec qui ce Jaune se permettait des comparaisons. Alors, ce n’était pas de balbutiement qu’il aurait dû s’habiller celui-ci, mais de propos bien moins couvert de malaise ou timidité, mais d’autre chose.

De quoi ?

Un pétillement, une envie, un désir, une pulsion, ou même juste quelque chose d’autre qu’un regard fuyant difficilement interprétable dans les volutes d’alcool.  Un froncement de sourcil, une fraction de seconde, en accueil à ses propos. Puis une mine boudeuse, les joues gonflées, la bouille vexée, et le soupir capricieux de voir son jouet lui glisser des mains.

– Hannnnn mais genre t’as qu’à dire que c’était pas suffisant !

Et elle râlait la gamine, privée d’un de ses divertissements préférés guidé par les mains des spiritueux. Elle ne comptait pas abandonner la partie de la sorte. Pas aussi simplement, pas de suite, pas tant qu’elle l’aurait décidé, pas tant que la frustration de ne pas avoir atteint son but ne sera pas parti.

Mais quel interet ?

Celui seul de l’orgeuil et la fierté gonflée par un sang déjà trop pollué, qui agissait de lui-même et qui plaçait la main de la gamine sur le torse de la pauvre proie face à elle. Il ne pouvait juste pas repartir la mine déconfite, ce n’était pas dans les règles du jeu, ce n’était juste pas une option envisageable. Alors, le rictus se voulait sans autre échappatoire dans la proposition.

-Soit rentrons, mais juste avant, j’verifie un truc

Nouveau hissement sur la pointe des pieds, nouveau baiser prodigué, plus doux, plus tendre, -enfin au niveau de sens alcoolisés - en prenant soin de ne pas ne pas voir les opales ardoises d’un autre, ni son sourire, ou l’illusion de ses doigts sur sa peau. Complexe exercice, néanmoins abouti par aucun frisson, aucun battement de cœur raté, rien, juste ce gout de caramel volé au poufsouffle et un sourire en coin dubitatif en la libérant.

- C’est bizarre quelque part…. ‘Fin, spas grave, vu qu’on a plus rien à boire autant rentrer, les étoiles sont pâlottes ce soir.

Un coup d’œil au ciel et son scintillement fade. Il manquait quelque chose, quelque chose dont elle n’arrivait pas à trouver le nom. Ce petit détail qui rendait son monde bien plus vibrant. Elle haussa les épaules, ne possédant pas les capacités à la réflexion, et récupéra sa cape d’invisibilité et le sachet de cookie qu’elle balança au garçon.

« C’est les tiens. Et de rien »

Un clin d’œil moqueur, comme si elle lui faisait une faveur avec ces petites gourmandises. Un evanesco sur les cadavres de bouteille par terre un accio sur son sac, et le sac roulé en boule trouva place dedans. Maintenant, la lourde tâche d’arriver entier et sans se faire remarquer au château, pas sure que ses pas la tiennent bien longtemps et acceptent une route droite..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un coin tranquille

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 Un coin tranquille

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.