AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 3
Tour de Londres [Quartier]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Tour de Londres [Quartier]

Message par : Célya L. Shake, Dim 19 Juil 2015 - 12:59


with Dylan Scott

| Ouverture de sujet autorisée par Merry K. Harper |


Pour un jour d'été, il faisait plutôt doux. Le soleil était caché derrière de voluptueux et cotonneux nuages blancs qui voguaient au gré de la brise. Quelques morceaux de ciel bleu étaient visibles. A Londres, qu'il fasse beau ou mauvais, régnait un trafic dense, tant du côté des piétons que du côté des automobiles moldues. Cela faisait bizarre de se retrouver à nouveau plongée dans cette ambiance, Célya ayant l'habitude de côtoyer des sorciers dans un environnement plus sain. Néanmoins, l'agitation des sans-pouvoirs lui avait manquée et la blondinette savourait sa promenade aux abords de la Tamise avant de se préparer à rentrer.

La Serdaigle s'était rendue dans la capitale anglaise pour faire un peu de shopping, histoire de décompresser après les examens de fin d'année. Ceux-ci n'avaient pas été des plus tendres, on savait pourquoi. Les restrictions et la sévérité de la Direction se reflétait partout dans l'école de sorcellerie et les épreuves n'en réchappaient pas. Plutôt bonne élève, Célya avait quand même eu du mal mais elle était sûre qu'elle aurait du succès dans toutes les matières. Enfin, elle avait beau en être persuadée, une part d'elle avait quand même un doute. On n'était jamais sûr de rien, il fallait toujours se méfier. Même pour des choses aussi insignifiantes que des examens !

A présent, une main occupée par des sacs, l'autre prise par un sorbet à la framboise, la blondinette se baladait. Franchement, elle devait avouer que c'était le pied. Toute la tension des derniers jours était retombée, laissant une Célya décontractée comme après... La jeune fille secoua la tête et leva les yeux vers le célèbre monument construit au milieu des années 1000, soit il y avait très longtemps. Étonnant qu'il tenait toujours debout, malgré les siècles et les événements qui s'étaient produits. La forteresse qu'était la Tour de Londres était magnifique. Pourtant anglaise, Célya ne s'était jamais vraiment rapprochée. Peut-être était-il temps de le faire ? Et puis, si elle se souvenait bien, de jolies petites boutiques se trouvaient dans les environs...

Accro au shopping ? On aurait pu le croire et pourtant, la bleu et bronze n'aimait pas spécialement. Cela lui plaisait de temps en temps de faire du lèche-vitrine, surtout après des épreuves stressantes, comme par exemple son examen de transplanage. Après ce dernier, la jeune fille avait trouvé une robe extraordinaire, assez simple mais qui lui allait comme un gant. On aurait dit un ange. Cela n'avait pas échappé à Ebenezer lors de la soirée organisée en l'honneur de Serdaigle et rien qu'à se remémorer cette soirée, Célya pouvait en rire.

De plus près, la Tour de Londres semblait encore plus impressionnante. Célya essayait de s'imaginer comment était la vie à l'époque où le monument servait de forteresse, de donjon et de palais. Elle s'installa sur un banc libre, posa ses deux sacs entre ses pieds et termina son sorbet, pensive, les yeux rivés sur la Tour.


Dernière édition par Célya L. Shake le Jeu 8 Oct 2015 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Invité, Lun 20 Juil 2015 - 13:58


Dylan ne put s'empêcher de sourire en levant le visage vers le ciel. Le soleil était timide, mais il l'était toujours ici, même en plein été. Ne pas avouer qu'elle était heureuse de retrouver le monde moldu aurait été malhonnête. Quoi qu'on en dise, elle y était parfaitement à l'aise, au milieu des magasins de fringues, des quotidiens spécial football, des bus qui ne montaient pas sur les trottoirs et des gens qui ne cachaient pas maladroitement des baguettes magiques dans leurs poches. Ses parents travaillaient à la boutique, mais elle n'avait eut ni le courage ni l'envie de les aider. C'était la première fois depuis son retour de Poudlard qu'elle retrouvait Londres seule - et c'était un pur bonheur. Elle regarda autour d'elle, admira la Tour, sourit au passage d'une famille avec un bébé, tout en se trouvant parfaitement ridicule de guimauveries. Même si elle aimait profondément Poudlard et le monde magique, elle devait reconnaître qu'elle adorait Londres et Paris, "ses" deux villes. Ses parents l'entraînaient un peu partout, de la Suède et du manoir familial de sa mère au Soleil italien brûlant dans la piscine de la maison d'enfance de son père, en passant par une poignée de pays que ses parents avaient adorés dans leur jeunesse, et qu'ils voulaient absolument faire visiter à leur fille chérie.

Mais Londres et Paris, c'était différent. Bon, il y faisait déjà plus gris, d'accord. Mais elle s'y sentait comme chez elle, presque autant qu'au château - presque. Elle était tombée amoureuse de ces villes dès qu'elle y avait mis les pieds. Elle en connaissait les moindres recoins, les moindres magasins, les moindres bouts de trottoirs sales qu'elle chérissait. Elle sourit encore une fois. Même ces voitures qui puaient en vomissant leur fumée noirâtre lui avaient manqué. Les nuages allaient et venaient, et, quelques minutes, le Soleil inondaient la Tamise et la Tour de Londres. Dieu que c'était beau, tout de même. Elle eut une brusque pensée pour l'École, ses épais murs, le dortoir, la salle commune des Gryffondor, toujours bondée et bruyante, la Grande Salle, les couloirs. Elle n'aurait pas su choisir entre ces deux mondes - mais elle n'aurait peut-être pas à le faire. Ou peut-être devait-elle se forcer à ne plus être aussi attachée à des lieux, villes ou pays, ça lui épargnerait le manque qui l'étreignait, du coup, où qu'elle soit.

Elle regarda sa montre machinalement. Elle avait encore du temps devant elle, avant de devoir songer à retourner dans son quartier de Knightsbridge, au centre de la capitale. Elle lissa sa chemise blanche sans manche, assortie à ses éternelles Converse qui promettaient de bientôt rendre l'âme. Elle ne savait pas vraiment quoi faire - elle croulait déjà sous des vêtements dont elle n'avait pas besoin, et connaissait Londres comme sa poche. Elle flâna donc sans trop réfléchir à sa destination, regardant les passants, étudiant les vêtements dans les boutiques, faisant tout et rien. Elle passa devant un banc où se tenait une jeune fille. Ce furent les sacs de shopping qui retinrent son attention, et elle ne put s'empêcher d'y jeter un œil. Consciente qu'elle avait l'air stupide, elle porta son regard bleu vers leur propriétaire, et lui sourit machinalement, presque sans la voir. Elle s'apprêtait même à repartir lorsqu'elle se figea. Elle cligna des yeux, et regarda plus attentivement la jeune fille. Évidemment. Blonde, mignonne, semblant faite pour le bleu des Serdaigle. Capitaine de l'équipe des Bleus, d'ailleurs, et préfète de sa maison. Célya. Célya Shake, même. Elle lui adressa un sourire plus grand, s'agaçant de sa manie de retenir les noms des gens. Elle s'avança vers elle. « Bonjour ! » Elle hésita sur la suite. "Je ne sais pas si tu me reconnais" ? "Je suis dans la même école que toi" ? Ça semblait bizarre - du coup, stupidement, elle n'ajouta rien, et resta plantée devant elle, son sourire habituel aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Célya L. Shake, Dim 9 Aoû 2015 - 18:46


| Désolée pour ce retard... |


La bouche emplie du goût de framboise et de biscuit sucré, Célya se maudit de ne pas avoir pensé à prendre une bouteille d'eau pour se rincer la gorge après son petit plaisir calorique. Elle passa la langue sur ses dents, essayant de repérer d'éventuels petits morceaux de biscuit qui se seraient malencontreusement coincés entre deux. Il n'y en avait aucun, heureusement, donc pas besoin de boire. Satisfaite de son inspection buccale, la blondinette reporta son attention sur la Tour de Londres qui se dressait devant elle et reprit le cours de ses pensées sur le passé de Londres. La jeune fille aurait bien aimé au moins une fois s'immerger dans la vie au Moyen-Âge, histoire de voir comment cela se passait.

Perdue dans ses pensées, elle fut interrompue par le passage d'une jeune fille de son âge. Celle-ci s'était arrêtée devant le banc et semblait être intéressée par les sacs posés aux pieds de la blondinette. Méfiante, celle-ci resserra ses genoux pour les protéger mais lorsqu'elle croisa le regard de l'autre blonde, la lumière se fit dans son esprit. Ce visage, elle le connaissait pour l'avoir déjà vu à Poudlard. Combien de chances avait-elle de croiser une autre élève sorcière dans la capitale, du côté moldu ? Peu, probablement, mais elle laissait les probabilités à ceux qui étaient doués en la matière. Un sourire éclaira le visage familier et un bonjour fort enjoué sortit de sa bouche tandis qu'elle avait également reconnu la Serdaigle.

« Hey, salut ! répondit Célya, ayant oublié le prénom de la demoiselle. J'suis étonnée de te rencontrer ici, au milieu de tous ces gens. Tu fais quoi dans les parages ? » termina-t-elle avec un petit sourire.

Il était toujours agréable de croiser quelqu'un qu'on connaissait, même si ce n'était qu'un tout petit peu. La blondinette n'avait jamais vraiment parler à l'autre blonde. Celle-ci provenait de Gryffondor, si elle se remémorait bien le blason qui se trouvait sur l'habituel uniforme. En tout cas, elle l'avait croisé de temps en temps au troisième étage, dans le club des privilégiés mais n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler plus que nécessaire. Célya l'invita donc à s'asseoir sur le banc avec elle, si elle en avait le temps évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Invité, Lun 10 Aoû 2015 - 17:26


C'était fou ce que le monde était petit. D'accord, le monde magique était vaste, presque autant que celui des Moldus, et elle se rappelait de la plupart des élèves qu'elle croisait, mais tout de même. Célya Shake, elle la connaissait de vue, elle l'avait croisée en cours, mais surtout, elle la connaissait du Club. L'évocation de cette soi-disant "élite" et des questions qui en découlaient lui serra la gorge. Elle cligna des yeux, une fois, suffisant pour revenir au moment présent. « Hey, salut ! J'suis étonnée de te rencontrer ici, au milieu de tous ces gens. Tu fais quoi dans les parages ? » Elle sourit, s'assit à côté de la Serdaigle - c'est si étrange de voir les gens sans leurs uniformes. « J'habite à Londres. Et toi ? », répondit-elle sans jamais se départir de son sourire, comme si c'était une raison suffisante pour expliquer ce qu'elle fichait là, alors que son petit quartier était bien loin. C'était sans doute un de ces attrape-touristes, cette Tour. C'était joli, mais il fallait être aveugle pour ne pas voir ce couple prenant des photos, cette mère montrant du doigt le bus rouge vif à son rejeton à lunettes, ce groupe d'adolescents avec sacs à dos, casquette et plan de la ville. Elle pinça les lèvres, méprisante. Les touristes. Elle, quand elle voyageait, elle ne se montrait pas comme ça. Elle se fondait dans la masse, elle faisait semblant d'être chez elle. Je pense comme maman. Ca lui coupa le souffle.

Elle ne s'aperçut pas de l'arrogance calme qui transperçait sa voix. Elle savait que le mètre carré était cher, et que dans son quartier, c'était pire encore. Elle passa une main, soigneusement, dans ses cheveux, et hésita une seconde. Elle savait qui était Célya, parce qu'elle avait sa fameuse manie de mettre un nom sur les visages qu'elle voyait. Mais rien ne lui disait que la réciproque était vraie. Après tout, au Club, elle n'avait pas parlé à grand-monde.« Je suis Dylan Scott... » Elle jeta un regard machinal autour d'elle, s'assurant que des oreilles indiscrètes ne traînaient pas par là. « ...de Gryffondor », termina-t-elle un ton plus bas. Un Moldu passant près d'elles n'aurait même pas compris ce dont elle parlait, mais elle avait toujours pris à cœur le côté "joli secret" du monde des sorciers. Elle s'adossa au dossier du banc, en prenant tout de même garde à ne pas piétiner les sacs entassés à leurs pieds. D'accord, elle n'avait pas l'habitude de faire attention aux (affaires des) autres, mais les vêtements, c'est les vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Célya L. Shake, Mer 30 Sep 2015 - 19:02


Énorme désolée pour ce délai... |


Londres était, à ne pas s'y méprendre, une grande ville où des centaines et des centaines de passants flânaient et vaquaient à leurs occupations. Quel pourcentage de chance y avait-il de croiser une personne que l'on connaissait, au milieu de toute cette foule ? Bien mince. Et pourtant, tandis que Célya traînait tranquillement sur son banc, observant le quartier de la Tour de Londres, la blondinette était parvenue à croiser une autre élève de Poudlard. Plutôt, c'était cette dernière qui avait reconnu la Serdaigle alors qu'elle se promenait seule. Elle paraissait étonnée de son côté de trouver la jeune sorcière hors des murs du château et Célya ne pouvait pas la blâmer vu qu'elle-même était surprise de cette rencontre. Néanmoins, c'était agréable d'avoir quelqu'un de familier à qui parler.

« J'habite à Londres, répondit l'autre blonde. Et toi ? »

Avec un sourire, elle s'installa sur le banc à côté de la bleu et bronze, qui venait de l'inviter d'un geste à se joindre à elle. Ainsi donc, la jeune fille était londonienne, et la raison de sa présence était donc tout à fait logique. Célya aimait bien la capitale mais elle ne pensait pas qu'elle aurait aimé y vivre. Peut-être à la périphérie, là où il y avait le moins de monde possible. Il fallait dire, la jeune Préfète n'appréciait pas particulièrement les bains de foule quand cela n'était pas nécessaire. Elle avait l'habitude de vivre dans un village encore assez peu peuplé, même s'il était reconnu dans le monde sorcier entier comme étant là où avait vécu les célèbres familles Potter et Dumbledore.

« Je suis Dylan Scott... de Gryffondor. » précisa la jeune fille.

C'était ça, Dylan ! La Serdaigle avait parfois du mal avec les prénoms ou noms de famille. La blonde avait parlé doucement, pour ne pas que d'autres personnes entendent leur conversation. Oui, Gryffondor ne voulait rien dire, pour la plupart des passants, et il valait mieux ne pas attirer l'attention des curieux. Dylan et Célya avait l'air tout à fait normales - elles l'étaient - mais le monde sorcier restait toujours secret et le fait qu'on puisse les surprendre et apprendre leur identité... non, la rouge et or avait bien fait en baissant le ton. Avec un sourire, la blondinette croisa ses jambes.

« Dylan, juste. Au cas où, moi c'est Célya, dit-elle avec un clin d’œil. Je suis juste venue à Londres pour faire un peu de shopping ! Histoire de passer du bon hors des murs du... château. » finit-elle sur le même ton employé précédemment par Dylan.

Célya regarda devant elle, où plusieurs touristes asiatiques s'agitaient dans des poses improbables pour prendre des photos de la Tour de Londres ou se faire prendre en photo avec le monument en arrière-plan. Ils étaient les champions pour ça, quel que soit l'endroit où ils allaient. La blondinette secoua la tête, incapable de faire comme eux, elle se trouverait trop ridicule. Elle était plutôt du genre discret et à ne pas se montrer en spectacle devant tout le monde.

« Ravie de te croiser, au fait, ça fait plaisir de voir un visage familier, fit-elle en redressant un sac qui s'était affaissé. Tu veux qu'on aille un peu marcher ? »

Sa crème glacée étant terminée, la pause n'avait plus lieu d'être. Surtout que la zone commençait à être un peu plus bondée, une classe d'enfants entre sept et neuf ans venant accaparer le trottoir d'en face en vue de traverser. Une sortie de classe ! Ce n'était pas que Célya n'aimait pas les gosses mais ils étaient un peu trop nombreux, une bonne vingtaine. Ils étaient bruyants et leur petite voix aiguë aillait vite lui taper sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Invité, Sam 3 Oct 2015 - 16:49


LA de Célya accordé.


Elles sont si mignonnes, pour ceux qui ne les connaissent pas. De loin, elles ont l'air de deux sœurs, ou, en tous cas, deux membres d'une même famille, avec leurs cheveux dorés qui scintillent au soleil timide de Londres. ❝ Dylan, juste. Au cas où, moi c'est Célya, dit-elle avec un clin d’œil. Je suis juste venue à Londres pour faire un peu de shopping ! Histoire de passer du bon hors des murs du... château. ❞ Ah, que c'est grisant. Des voix qui deviennent basses, des chuchotements –  inutiles, puisque personne ne leur prête attention, et que, de toutes manières, ces mots n'évoquent rien dans les cerveaux des Moldus – mais tellement rassurants, qui indiquent que vous faites clairement parti d'un même groupe, mieux, d'un même monde. Scott ne répond rien, elle sourit et hoche la tête, savoure chaque seconde de cette rencontre. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on tombe sur un élève de Poudlard, en dehors des lieux magiques. Même au Chemin de Traverse, il faut pas mal de chance et un très bon œil pour s'apercevoir que ce mec là-bas, qui bave littéralement devant un balai de course, mais qui est fringué comme un non-sorcier sous sa cape parce qu'il doit prendre le métro pour rentrer chez lui, est votre voisin de classe.Célya reprend. ❝  Ravie de te croiser, au fait, ça fait plaisir de voir un visage familier. Tu veux qu'on aille un peu marcher ?  ❞ La Lionne attendait presque qu'elle le propose. C'est une sportive, dans l'âme et dans les veines, capable de rester assise, droite comme un I, seulement dans de grandes occasions. Là, assises sur un banc comme deux copines parfaitement banales aux yeux de tous les passants, c'est presque mission impossible. ❝ Bien sûr. Je connais un peu le coin❞, ajoute-t-elle sans trop savoir pourquoi. Elles se lèvent, Scott aide – oui, vous avez bien lu – Shake a prendre ses sacs, plus par bonne conscience que par parfaite éducation. Elles vadrouillent, déambulant entre les touristes et les familles, riant sous cape devant une conversation animée entre une mère et son fils, âgé d'à peine cinq ans, qui lui tend un livre de sorciers maléfiques et de chaudron qui se mélangent tout seuls avec un sourire édenté. Elles bavardent, usant et ré-usant de sous-entendus et de mots cachés, pour désigner Kholov, la réunion au Club, le château, les professeurs, les autres élèves, tout Poudlard y passe, et elles ne se séparent que lorsque le flux de passagers s'interrompt quelques minutes, le temps que tout Londres soit en suspension, quand les travailleurs les plus tardifs s'apprêtent à prendre la voiture ou le métro, quand les autres, ceux qui ont quitté leur bureau à la fin de l'après-midi, sont rentrés chez eux. Un moment de calme, les commerces allument les lumières et une autre gamme de touristes sort, attirée par l'ivresse d'une nuit dans une grande ville. Elles s'apprêtent à se quitter, sur le quai d'une rame. Scott entend son métro arriver, se tourne une dernière fois vers sa compatriote. ❝ Je suis très contente d'être tombée sur toi ❞, lance-t-elle, sincère pour une fois. Elle grimpe dans le wagon, lui lance un sourire complice. Et pour cause.
RP TERMINÉ POUR MA PART.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Célya L. Shake, Jeu 8 Oct 2015 - 12:45


Outre le fait qu'une classe de vingt élèves de maternelle venait d'arriver près du banc où Célya et Dylan étaient assises, la jeune Serdaigle n'avait plus tellement envie de rester assise. Son en-cas étant terminé et puisqu'il ne faisait pas trop moche, se balader dans les rues de Londres n'était pas une trop mauvaise idée. Du coup, la blondinette avait proposé à la Gryffondor d'aller faire un petit tour. De plus, cette balade leur permettrait de faire plus amples connaissances, elles qui ne se croisaient que dans les couloirs et dans le Club de Sergeï. Puisqu'elles devraient certainement passer un peu de temps ensemble, autant papoter et apprendre à se connaître.

Dylan accepta la proposition et ajouta qu'elle connaissait le coin. C'était vrai, la lionne avait dit un peu plus tôt qu'elle habitait dans le quartier. Ravie, Célya se leva et sa camarade fit de même. Gentiment, elle l'aida à porter ses sacs de shopping. Et ainsi commença leur petite escapade dans Londres, en passant devant la fameuse Tour de Londres pour commencer puis en déambulant dans différentes rues. Elles bavardèrent de tout et de rien, finirent par évoquer Poudlard et les petites histoires qui s'y tramaient, en bonnes commères. Elles parlèrent de Sergeï, du Club, des cours, des autres membres de l'élite ainsi que de leurs camarades de classe, des professeurs, etc. donnant leur avis sur tout. Célya avait l'impression d'avoir plusieurs points communs avec Dylan, ce qui était un bon début.

L'après-midi fila à une vitesse incroyable. La blondinette ne la vit même pas passer. Ce ne fut que lorsque les lumières s'allumèrent qu'elle se rendit compte qu'il était déjà tard. Dylan en fit autant et les deux blondes se mirent d'accord sur le fait qu'il était peut-être temps de rentrer. Pour sa part, Célya rentrait sur Godric's Hollow le temps d'une nuit, pour dire bonjour à son père et à Aaron qui était également là. Son frère jumeau lui manquait beaucoup, depuis qu'il était parti de Poudlard pour étudier dans une autre école. Impatiente, la jeune fille accompagna l'autre blondinette jusqu'à la rame de métro. Lorsque celui de Dylan arriva, celle-ci se tourna vers Célya.

« Je suis très contente d'être tombée sur toi. » dit-elle avant de monter dans son wagon et de sourire.

« Moi aussi, répondit Célya. Rentre bien. »

Prenant le métro suivant, Célya se rendit dans un quartier résidentiel de Londres et attendit que le Magicobus arrive. Elle avait à peine passer son permis de transplanage et n'avait pas encore reçu les résultats. Elle ne doutait pas d'avoir réussi son examen mais tant qu'elle avait pas le permis en mains, elle ne pouvait pas transplaner. Alors, la jeune fille monta dans le bus magique et se tint bien, histoire de ne pas tomber. Et là voilà qui rentrait chez elle.


[ RP TERMINÉ - SUJET LIBRE]
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Esteban R. Lefebvre, Ven 1 Jan 2016 - 20:11


RP avec Valentina


« T'es sûr que ça ne te dérange pas ? - Oui, oui ! Allez-y maintenant et profitez-en surtout. Ah n'oublie pas de m'acheter des fraises OK ? » Gabriel répondit avec un signe de tête affirmatif. Esteban lui fit une brève accolade bien qu'il aurait voulu le serrer fort dans ses bras. Mais, il n'avait aucune envie que Maryse en soit vexé. La jalousie est bel et bien un vilain défaut. Avec un léger sourire rassurant, Esteban regarda son jumeau monter dans le bus avec à ses basques sa petite amie. Il eut cependant un pincement au cœur en voyant le bus s'éloigner... de plus en plus. Depuis quelques mois, il sent son frère le délaisser au profit de la demie vélane sans qu'il en ait réellement conscience. Il fallait bien se douter qu'un jour il prendrait son envol. Mais ce jour est arrivé trop vite au goût d'Esteban.

Quinze ans. Cinq ans déjà qu'il est pensionnaire à Poudlard, qu'il enrichit ses connaissances dans diverses matières dans le Monde Magique et qu'il est... amoureux d'un être inaccessible. On ne peut pas appeler les sentiments qu'il ressent vis-à-vis d'Elle "l'amour". C'est quelque chose d'autre comme une fascination morbide parce qu'il s'est toujours demandé comment ce genre de personne pouvait exister. Il ne lui jamais parler et il était soit indisponible soit gravement malade à la majorité de ses heures de cours, passant à travers les restrictions draconiennes de la direction. Il l'évitait. Parce que ça le faisait peur. Mais que voulez-vous ? Il est un adolescent bourré d'hormones et en pleine croissance. C'est purement physique ! Il en avait parlé à Gabriel et celui-ci lui avait répondu "qu'elle peut avoir l'âge de maman", même si Esteban en doutait un peu- et la discussion s'était arrêtée là ; sans plus d'ouverture. Un vrai gâchis pour un béguin qui dure depuis qu'il a onze ans.

Londres. Un jour comme un autre ? Possible. Il faisait assez beau et le français avait revêtu un simple sweat à capuche avec un bermuda et ses éternelles vielles baskets ; bon moyen de camouflage pour se fondre dans la masse. Il avait décidé de passer l'après-midi dans un quartier de Londres. Seul, encore une fois. À présent, il avait beaucoup plus d'assurance qu'auparavant. Il est grand ! Alors il voulait en profiter. Seule condition : dans trois heures il doit retrouver Kevin au Chaudron Baveur. Les devantures des magasins étaient très attrayantes, le Serdaigle décida de les observer chacune à leur tour. Alors que ses yeux vairons étaient rivés sur un jean déchiré, une silhouette qu'il aurait reconnue entre mille entra dans son champ de vision. Son coeur rata plusieurs battements puis il se mit à battre comme celui d'un nouveau-né. Qu'est-ce qu'elle fait là ? Il n'avait pas envie de la voir... et pourtant, ses jambes s'élancèrent d'eux-mêmes, poussant quelques londoniens. C'était si inespéré depuis qu'elle n'enseigne plus à Poudlard. « Miss... miss Boccini !! » Ça y est il l'a appelée. Que faire maintenant ? Il rougit violemment quand il croisa son regard. Ho non. Vite qu'on l'assomme !
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Valentina Boccini, Ven 1 Jan 2016 - 21:26



-Défaillance -
[RP Privé avec Esteban Lefebvre]

____________________


L'aube grisâtre se reflétait sur les buildings maussades de Londres. La vie reprenait peu à peu son cours dans les rues de la capitales, les badauds engourdis par leur nuit de folie s'en retournait somnoler chez eux, les hommes d'affaires et les secrétaires jaillissaient des taxis tout droit vers les tours de bureaux monotones qui s'élevaient dans le ciel glacé par des nuages épais. Le soleil n'avait pas réussi à percer cet épaisse tapisserie et il faisait frais. Cependant, accoudée à la balustrade de mon balcon, je ne doutais pas que les rayons perceraient les cumulus avant dix heures. Je tirais sur une cigarette déjà presque entièrement fumée avant de pousser un soupir déchirant. Une nouvelle journée débutait, une nuit de plus sans dormir s'achevait.

Je passais ma matinée à attendre. C'était devenu un rituel, un rite auquel je me prêtais sans jamais faillir. Assise sur cette chaise, sur le balcon de mon duplex, je regardais désespéramment l'horizon en espérant voir une chouette ou un hibou porteur de nouvelles rassurantes. J'attendais depuis douze jours déjà et rien. Je devenais folle à lier. Après avoir bu un dernier café, j'enfilais un manteau moldu qui me permettais de passer inaperçu dans les rues londoniennes : j'avais besoin de sortir un peu, d'évacuer ce stress. La porte de mon appartement verrouillée, je m'enfonçais dans l'ascenseur, posais mon front contre le miroir glacé, et attendais. Je sortais dans le quartier résidentiel et m'engageais dans les quartiers commerciaux de la capitale.

Il y avait du monde aujourd'hui. Après avoir acheté un journal local et l'avoir lu sur la terrasse d'un café, je reprenais ma route et errais dans les rues en quête d'un miracle, de quoi que ce soit qui puisse me connecter avec le monde extérieur. C'était peine perdue. J'étais ailleurs, l'esprit nébuleux engoncé dans des brumes obscures et funèbres, à ressasser, à me faire aspirer un peu plus dans les spirales de ma folie. Elle se manifestait à nouveau, spectaculaire, le bec cinglant et le plumage ébène. Pas fou, l'oiseau. Il avait simplement attendu l'un de mes nombreux moments de faiblesse pour faire son apparition. *Et tu sais que je te rends plus puissante... je réveille ce qu'il y a de plus sombre en toi, c'est dans le mal que tu es la plus brillante...* Silence, Corbeau. Le pire ? il avait parfaitement raison.

« Miss... miss Boccini !! »


Je me tournais. Je venais de me faire héler par un gamin. Un môme frêle, d'apparence peu sure de lui, les cheveux blonds vénitiens, des tâches de rousseurs, pas plus de quinze ans. Je haussais un sourcil. Un moldu, un sorcier ? La seconde option me semblait plus probable. Un marmot de Poudlard, sans doute. Pourtant son visage ne me disait rien. J'avais pourtant tendance à me souvenir des mes anciens étudiants.

- En chair et en os. Qui-es-tu, chéri ? Ton visage ne me dis rien.

Je m'approchais un peu haussais un sourcil, passais une main dans mes cheveux blonds clairs, replaçais une mèche derrière mon oreille, et précisais :

- Je peux faire quelque chose pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Esteban R. Lefebvre, Sam 2 Jan 2016 - 0:12


Ses yeux. Esteban crut mourir. Pourquoi ? Parce qu'elle a un regard trop perçant qui le déstabilise. Son corps en entier était sous tension et la phrase de son ancienne professeure ne réussit pas à réguler le flux sanguin de son visage. « En chair et en os. Qui-es-tu, chéri ? Ton visage ne me dis rien. Skuuur ! Elle a dit "chéri"... Il va mourir d'hyperventilation à moins qu'il fasse un infarctus là maintenant. Ce serait bête ; il n'aurait pas eu le temps de lui déclarer sa flamme. Il se recula légèrement comme sonné. Son cerveau avait toujours du mal à assimiler la présence de l'italienne. - Je... Je... C'est normal je suis très discret... » Dit-il presque sur la défensive.

Est-ce qu'il a pris ses médicaments ? Hum... Les rouages de son cerveau tournèrent à plein régime afin d'essayer de résoudre l'équation complexe qui commençait à poindre le bout de son nez. Merlin, oui il les a pris ! Mais il n'était pas très rassuré. Alors quand la femme passa sa main dans ses cheveux blonds, le français mit brusquement les tiennes dans les poches de son bermuda à la recherche de son gadget antistress.

« Je peux faire quelque chose pour toi ? » Oh, non, non, non ! Ce n'est pas une question à lui poser. Si le but est d'anéantir le semblant de rationalité dans son esprit alors bravo. Esteban se mordit légèrement la lèvre inférieure et son front se plissa signe de sa concentration. Que faire ? Qu'est-ce qu'il doit dire ? Dit lui "vous étés ravissante" et casse-toi. Il te resterait un peu de dignité ! Impossible. Il manquera d'originalité. Miss Boccini se laisse difficilement impressionner. Sans se poser plus de questions, il se rapprocha d'elle, la main tendue vers ses mèches blondes. Il passa ses doigts dans celles-ci, mais il se ravisa rapidement. Trop peur qu'elle lui donne une tape comme s'il était une vulgaire mouche.

Finalement, il se décida à parler. Il ne réfléchit pas, laissant ses émotions prendre le dessus sur sa raison. « Vous... Vous êtes tellement sombre. Incroyablement sombre et fascinante. Je vous protégerais si les savants fous veulent utiliser votre cerveau à des fins expérimentales. Ses yeux étaient un peu dilatés comme s'il était dans une sorte de transe puis il sursauta brusquement, les yeux brillants de malices et un large sourire aux lèvres. - Ah oui ! Je m'appelle Esteban. J'étais l'un de vos élèves à Poudlard... Bon vous venez ? » S'exclama-t-il ensuite en se plaçant devant elle. Mouais. L'approche est vraiment grotesque, mais miss Boccini apprécie l'originalité. Esteban en est sûr. Tous ces heures passées à l'observer ont aiguisé ses intuitions vis-à-vis d'elle. Au pire, elle peut toujours lui mettre un coup de pied aux fesses, il s'en fiche. Il l'aurait au moins rencontrée... Encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Valentina Boccini, Dim 3 Jan 2016 - 16:29



-Défaillance-

____________________


*Il est pas net ce môme. Dérangé.* Le corbeau susurrait au fond de mon crâne ce qu'il sentait ou plutôt ressentait à propos du garçon qui affirmait être quelqu'un de très discret. Je n'en doutais pas un seul instant et conservait un silence prudent. L'adolescent semblait en proie à des démons effrayants, comme si sa perception du monde n'était pas totalement nette, brouillée par ses idées, ses pensées, ses sensations au delà de la norme. Je fronçais simplement les sourcils devant sa main tendue qui recula bien vite, retrouvant la sécurité d'une poche obscure.

Il me qualifia de sombre et fascinante. Parlait-il de ma personne, de mon physique ou de la magie que j'utilisais ? Les trois étaient envisageables, je suppose, mais de tels propos dans la bouche d'un si jeune garçon me déroutais voir me dégoûtais. C'était malsain. La suite de son discours (des savants-fous, quelle idée !) n'était pas plus rassurante et je me méfiais de ce personnage. Il me demanda de "venir", après avoir dit s'appelle Esteban et être un ancien élève de Poudlard. Cette dernière affirmation me laissais sceptique. J'avais une excellente mémoire des visages et des noms de mes élèves, il était étonnant que celui ci soit passé entre les mailles de mon double esprit. Pourtant, il n'y avait nul autre endroit où j'aurais pu le rencontrer.

-Et pour aller où ? Tu ne devrais pas être au château, dis moi ? Dans ta salle commune, entrain de travailler ? C'est là que devraient être les gosses, pas dans les rues à flâner.

Que voulait-il au final ? J'étais peut-être son ancienne professeur, oui, mais voilà. J'avais quitté Poudlard et ne comptais pas y remettre les pieds de si tôt.

-Si tu as un problème à Poudlard c'est au Directeur de ta Maison qu'il faut adresser. Tu es le petit protégé de qui ? Phoebe ou Harradas ? Face peut-être ? Pas d'Azphel en tout cas, je t'aurais reconnu si tu étais de ma maison.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Esteban R. Lefebvre, Lun 4 Jan 2016 - 23:10


« Et pour aller où ? Tu ne devrais pas être au château, dis moi ? Dans ta salle commune, entrain de travailler ? C'est là que devraient être les gosses, pas dans les rues à flâner. Esteban se stoppa net comme si sa face avait cogné contre une vitre invisible. Flâner ? C'est une façon de voir les choses en effet... Elle le traite de gosse. Super. Un gosse qui flâne tout seul sans sa maman et sans son papa. Qu'elle lui demande où est son doudou et il fait une crise de nerfs. Malgré tout, un léger sourire fleurit sur ses lèvres. - Oh vous savez, je n'ai pas besoin de rester cloîtré au château pour étudier. Je suis intelligent... Il se retint de rajouter "normal je suis parfait". Face à lui, l'ancienne professeure semblait perplexe. Oh ! As-t-il titillé sa curiosité ? Enlevé ce mur froid autour de son coeur de pierre ?

« Si tu as un problème à Poudlard c'est au Directeur de ta Maison qu'il faut adresser. Tu es le petit protégé de qui ? Phoebe ou Harradas ? Face peut-être ? Pas d'Azphel en tout cas, je t'aurais reconnu si tu étais de ma maison. » Esteban leva les yeux au ciel. Prévisible. Va-t-elle garder cette image de gosse qu'elle a de lui ? C'est sûr... Il écarta d'un geste de la main ses questions, las. Il se redressa légèrement, les yeux rivés sur la vitrine où il avait repéré le jean déchiré aux couleurs chatoyantes. Mince. Il le lui faut absolument. Mais quelle idée stupide de ne pas avoir pris de l'argent Moldu. Un peu résigné, il considéra sa Némésis, les mains dans les poches de son bermuda. Il la regarda de plus près puis ses yeux lorgnèrent brusquement sur sa poitrine. Du moins, ce qu'il pouvait percevoir.

Après avoir remis un peu de calme dans ses idées, le français lui demanda : « Dites... Vous n'aurez pas de l'argent Moldu sur vous à m'emprunter ? 'Fin, je... je veux bien ce jean là-bas ! Si vous faites ça pour moi, p't'être que je vous dirais le but de.. Euh... Bref. 'Fin, j'sais pas si vous avez du temps à perdre avec un gosse ! Un coup d'œil à l'expression de miss Boccini le fit écarquiller les yeux comme s'il avait vu le sosie de Bruce Lee. - Mon Dieu, j'avais jamais remarqué que vous ressemblez à Madonna. Vous... Vous avez aussi un petit quelque chose de Marilyn Monroe !  Elle n'aura pas dû crever. Non. Elle aurait dû l'attendre pour qu'enfin il lui fasse une demande en mariage. Enfin bon. Il s'égare... - Alors, vous m'achetez ce jean oui ou non ? » Ajouta-il ensuite en se rapprochant de plus en plus de la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Valentina Boccini, Mer 13 Jan 2016 - 13:15



-Défaillance-

____________________


Le corbeau avait définitivement raison, cet Esteban n'était pas tout à fait normal. Son regard brillait d'une étrange lueur, une œillade presque habitée.  Le plus certain des syndromes de la folie. Je me taisais cependant, rien ne servait d'amener ce sujet délicat sur table. Il avait cette attitude négligée, distante, qui voulait dire "je ne suis pas comme les autres", souvent adoptée par les adolescents en mal d'amour, qui voulaient simplement de l'attention. Plus de la moitié d'entre eux l'essayait un jour, ce costume de fausse indifférence rebelle; et pourtant, cela ne menait nul part.

« Dites... Vous n'aurez pas de l'argent Moldu sur vous à m'emprunter ? ... »

La suite était un balbutiment incompréhensible et je soupirais. Lorsque j'étais professeur à Poudlard, j'avais appris la magie à mes élèves. Mon successeur devrait-il aussi leur apprendre à parler ? De l'argent moldu, hein ? Même en tant que sorcière, vivre à Londres impliquait quelques concessions, j'avais donc toujours quelques livres sterling dans ma poche, histoire de pouvoir m'échapper d'une situation gênante en cas de besoin. Méritait-il cependant que je lui donne ces quelques pièces ? Il me compara ensuite à "Madonna" et "Marilyn Monroe". J'avais déjà entendu ces très vieux noms lors de mes voyages autour du monde, où j'avais parfois du m'adapter à la compagnie des sans-pouvoirs. Elles étaient deux icônes d'une époque fort lointaine.

« Alors, vous m'achetez ce jean oui ou non ? »
« Mais oui, je vais te l'acheter. »

Ce n'était pas de la générosité, loin de à, juste un élan de jemenfoutisme encore plus accru que d'ordinaire. Qu'étais-ce, ces quelques pièces, pour moi ? Si ça pouvait lui faire plaisir, quelle importance. Je lui tendais mon porte-monnaie, les livres sterling depuis longtemps restées enfermées à l'intérieur. Je lui fis signe d'aller à la boutique, et en attendant, je me détournais complètement de lui, examinant les alentours. Londres était une grande ville, et bien que cela fasse deux ans que j'avais établis le Raven's Sanctuary dans ses quartiers résidentiels, je en connaissais pas la capitale par cœur. Le quartier m'était pourtant familier. Il y avait ici d'avantages de moldus que de sorciers, même si le Chaudron Baveur et son passage vers le Chemin de Traverse devait être tout au plus à dix minutes.

Le gamin devait avoir une bonne raison de traîner par ici. Les jeunes de Poudlard âgés de moins de dix-sept ans avaient bien peu d'occasions de venir ici, surtout en période scolaire. *Il doit être en vacances, voilà tout. * Tu as peut-être raison... J'observais le ciel. Grisâtre en début de matinée, les rayons du soleil avaient fait leur percée, faisant grésiller les dernières gouttes de rosée sur le goudron du trottoir. Peut-être le môme serait-il plus calme après avoir obtenu son jean ?


Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mer 20 Jan 2016 - 23:18


Esteban n'en attendait pas plus. L'argent qui lui fut donné était au-dessus de ses espérances. Il pourrait faire des folies avec et peut-être mettre une petite quantité dans la tirelire. Il pourrait aussi donner un pourboire au vendeur. Oui, personne ne lui en voudra d'être un crétin. Il prit rapidement l'argent Moldu que miss Boccini lui tendait. Après un vague remerciement, il accourut jusqu'à la boutique où il avait repéré le jeans trop "top". Passage rapide par la case "cabine d'essayage". Le résultat est parfait. Il lui va à ravir ; moulant agréablement son popotin. OK. Il n'aime pas spécialement ce genre de pantalon, peu importe la forme, il suffit qu'il ait du style. Ce doit être limite indécent de porter un jeans aussi déchiré... Il fit un rapide passage par la "case comptoir". Laissant un pourboire au vendeur comme il l'y avait songé.

De retour à l'extérieur il inspira fortement, heureux de sa trouvaille. Gab' en sera vert de jalousie ! Bien dans ses baskets et dans son nouveau jeans -qu'il a préféré revêtir- Esteban se mit à chercher l'ancienne professeure parmi la foule. Trop de londoniens ; trop de parasites. Il n'est pas censé être ochlophobe alors pourquoi est-ce qu'il stresse ? Un coup d'œil au loin et chevelure blonde reconnaissable entre mille en vue. « Vous comptiez vous barrer ? S'écria le Serdaigle avec insolence en accourant vers la blonde. Une lueur de défi dans le regard et un sourire ironique sur les lèvres. Croit-elle se débarrasser de lui aussi facilement ? Utopie. - Juste une dernière chose promis je vous laisse en paix après. Hum... Vous voulez bien me fa... faire euh un bisou sur la joue.. Naaaan sur la bouche j'veux dire. 'Fin... je... vous en dites quoi ? Merlin ! Ce serait son premier baiser... Enfin, personne ne sait si miss Boccini lui arccordera ce petit "cadeau". Mais... Ce n'est pas une très bonne idée en fin de compte. - Je... En fait j'crois qu'il ne vaut mieux pas s'engager sur des terres aussi hostiles...  » Ni une ni deux, il détala aussi vite que ses jambes frêles le lui permettaient.


Fin du RP pour ma part
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 14 Mar 2016 - 13:59


With Angel Daft


Des oiseaux qui gazouillent. Elle avait envie d'entendre des oiseaux qui gazouillent. C'était vraiment idiot, mais une fois que l'idée avait germé dans son esprit, il avait été impossible de l'y déloger. Non, elle ne pouvait pas. Elle avait du travail aux Halles. Une adulte responsable se devait de maîtriser ses pulsions, même les plus étranges. De plus, la jeune femme savait qu'une fois rentrée chez elle, une masse colossale de travail l'attendrait. Le temps lui manquait cruellement. Faisant les cent pas dans sa boutique, elle observait du coin de l'œil sa vendeuse super efficace. Elle gérait la situation. Et, oui, il n'y avait pas beaucoup de clients aujourd'hui. Alors... Oserait-elle?

Oui. Il ne lui fallut pas plus de cinq autres secondes pour se décider et crier à Laurae qu'elle comptait sur elle en son absence. Au pire, elle n'aurait qu'à fermer la boutique un peu plus tôt, rien ne lui interdirait vu que Crystal serait loin. Elle serait au grand air, le nez en l'air. Profiter de l'extérieur se faisait rare pour la jeune femme de 22 printemps. Envoler les voyages dans les pays exotiques de ses débuts de recherche! Envoler les courses aux quatre coins du pays! Et Bonjour les longues heures de solitudes à étudier des textes écrits il y a tellement longtemps qu'ils étaient à peine déchiffrable. Sa conscience tenta de se manifester, deux secondes avant qu'elle ne transplane, mais un argument implacable la bloqua d'entrée de jeu: Si elle ne prenait pas l'air, elle serait moins efficace pour la suite.

*Pop* Lorsqu'elle rouvrit les yeux, la sorcière se retrouvait sur le sommet de l'élégante Tour de Londres et ses yeux brillèrent quelques instants. A chaque passage, elle avait l'impression de redécouvrir le bâtiment élégant et imposant à la fois. Les moldus qui erraient près d'elle ne remarquèrent même pas son arrivée. Elle était bien, elle était libre. Une rafale de vent l'accueillit soudain, mais elle l'accepta comme un jeu, et détacha ses cheveux avant d'écarter les bras, comme pour profiter un maximum de l'instant présent.



Dernière édition par Crystal M. Ertz le Dim 10 Avr 2016 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 Tour de Londres [Quartier]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.