AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 7
Greenwich - Quartier de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Hanna Hunterr
Serdaigle
Serdaigle

Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Hanna Hunterr, Lun 26 Oct 2015, 23:33


RP avec Arcturus Madverier


Greenwich , une immense étendue située auprès d'un immense bâtiment que chacun à Londre connaissait. Cette soirée était assez particulière car une soirée y était organisée. Mais ce n'était pas une simple soirée car elle n'accueillait pas n'importe qui ; Seul les aristocrates et hauts rangs y sont invité. Ce n'était donc pas fait pour les gens peu présentables.

Hanna, fille unique de la grande, riche et prestigieuse famille de sorciers (ayant aussi pour habitude de se rendre à Londre et qui est tout aussi influente parmi les moldus que chez les sorciers) avait prit du temps à se préparer. Non pas qu'elle était du genre à passer trois heures devant une armoire plus une deux heure d'habillage, mais qu'elle était toujours interrompue par sa mère bien trop nerveuse aux gout de la jeune fille. C'était bien la première fois qu'elle la voyait dans cet état-là. Le garde du corps de la maison ainsi que la domestique principale de la maison tentait de la calmer. Enfin, plutôt la dame vu que le grand homme imposant restait en place, prenait le temps de lancer un regard à Hanna dans un petit sourire amusé que la brune lui rendit.

Cette dernière finit enfin par réussir à se préparer. Enfilant une robe, ni trop longue ni trop courte, elle y ajouta des boucles d'oreilles ainsi qu'un collier et un bracelet, des chaussures assorties et sans plus. Elle prendrait juste une petite veste au cas où le froid ferai surface, ce qui avait peu de chances de se produire. Une fois coiffée, cheveux ondulés et volumineux avec deux petite mèches rattachées à l'arrière (en laissant d'autre se mêlé à son visage sans avoir l'air cachée sous les cheveux), elle descendit en attendant ses parents.

Sur place, la fête commençait. Les gens saluaient joyeusement la famille, embrassait la fille et sa mère sur la main tout en prenant la main du père. Un légère musique de fond , qui plus tard se transformera pour mette plus d'ambiance, était tout a fait perceptible malgré le brouhaha des invités. Hanna attendit, souriante et parlant avec du monde tout en surveillant les arrivants avant de partie prendre un verre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Hanna Hunterr
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Hanna Hunterr, Ven 06 Nov 2015, 20:34


La soirée commençait peu à peu à battre son plein , et d'autres personnes toutes aussi différentes les unes des autres arrivaient peu à peu. Plus tard, ce fut au tour d'une famille d'entrée, l'air convenable et bien préparée.
Alors que certaines personnes semblaient en fuirent et d'autre sympathiser, Hanna ne se sentait pas impressionnée par ces nouveaux arrivants, buvant tranquillement son verre de champagnes. Le genre de champagne que les moldus adoraient et il fallait avouer qu'il avait très bon goût. La voix de la mère d'Hanna résonna dans la tête de la bleu et argent, lui signalant qu'elle devait apparaître auprès de ses parents qui l'attendaient. En chemin, elle salua poliment les adultes de la famille Madverier, par politesse en les croisant sur son chemin, avant de parvenir à sa mère visiblement déjà très bien à l'aise et détendue.

Pourtant, elle n'avait pas de raison d'appeler sa fille ; peut être juste pour voir si elle était toujours là. Il faut avouer qu'il y a de quoi s'inquiéter lors de soirée comme cela avec une fille comme Hanna. Mais ce n'était pas de crainte qu'on ne lui fasse du mal, mais par crainte qu'elle ne parte en pleine soirée pour aller à un endroit que ces parents ne connaissent pas, comme bien souvent.
La jeune brune, verre à la main, se dirigea vers la bâtiment, parlant avec le responsable. C'était assez étonnant, d'après beaucoup, de voir Hanna se comporter comme une aristocrate digne de son rang. D'un point de vue cliché, ce sont des personnes calme, polies et très obéissantes, surtout les jeunes avec les adultes. Hanna, ce n'était pas vraiment cela ; elle était plus rebelle, plus indépendante et insolente. Une vraie langue de vipère quand elle le décidait.

Après un long moment de la soirée, elle préféra aller prendre l'air sur le balcon. Arrivée, elle remarqua un jeune homme de dos mais s'attarda pas dessus. D'un pas calme, elle s'avança jusqu'au bord et déposa son verre sur celui-ci ;

-Bonsoir... dit-elle poliment avant de monter sur le mur, avec pour seul appui sa main et en aide son agilité naturelle.

La voilà assise sur le bord du balcon à regarder au loin les lumières créés par les bâtiments de Londre. En bas, elle remarquait ses parents, le père parlant tranquillement et la mère faisant de même tout en semblant la chercher du regard. Cela amusait la jolie brune qui en avait l'habitude. Elle reprit une gorgée de son verre, tourna un instant la tête vers le jeune homme posé un peu plus loin d'elle, jeune homme dont les traits de visage étaient déjà vus lui semblait -il

-Excuse moi mais tu es un Madverier je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Marx Rosenzwag, Dim 03 Jan 2016, 13:20


RP unique;
Des retrouvailles plus qu'inattendues

Marx avait fait le déplacement depuis Poudlard à la simple demande d'un homme dont il ignorait tout jusqu'à hier. Une petite chouette noire lui avait apportait une missive directement dans le dortoir, ce qui avait surpris le garçon, lui qui n'attend habituellement jamais de courrier, surtout en pleine après-midi. Cela pourrait paraitre étrange, même très étrange, que le jeune sorcier n'ai pas hésiter une seule seconde à prendre son balais, dès le lendemain matin alors que cette personne lui était complétement inconnue. Disons que la simple mention "Rosenzwag", dans la signature manuscrite, était un argument de poids. L'homme lui donnait rendez-vous à Londres, le matin suivant, dans le quartier de Greenwish. C'était la tête remplie de questions et d'interrogations que Marx s'était alors envolé. Cette lettre représentait, si tout ce qui y avait été écrit était vrai, une lueur d'espoir dans ce qui était actuellement une période de grands troubles, de grande confusion et de colère pour le jeune sorcier. La mort de Wilum était une pilule difficile à avaler. Ce qui obnubilait le Gryffondor, c'était ce prénom qui précédait son nom, Leon, et qu'il ne connaissait pas. Une chance nouvelle pour cette famille moldu de se racheter aux yeux du sorcier. Et le plus étonnant, c'est que si cette lettre était arrivée jusqu'à lui, à Poudlard, cela signifiait que ce membre de sa famille était au courant de l'existence de la communauté magique, et était peut-être même un sorcier.

Étant bien évidemment arrivé en retard, comme à son habitude mais surtout parce qu'il devait se faire discret dans une ville grande comme celle de Londres, Marx avait son cœur qui tambourinait violemment contre sa poitrine et le souffle court, stressé d'en apprendre d'avantage sur toute cette histoire. Il faisait les cents pas dans la rue, presque désertée, quand une main se posa sur son épaule. Le jeune sorcier fit volte face, et tomba nez-à-nez avec un quinquagénaire, coiffé d'un vieux chapeau miteux noir et d'un long manteau de cuir, noir également, qui lui adressa un large sourire. Son visage, mince et mangé par une barbe de trois jours, et ses yeux bleus, lui firent immédiatement penser à son père. Il était accompagné de deux femmes, l'une devant avoir la quarantaine à vue de nez. Une belle dame, blonde et très chic. L'autre la vingtaine si on en jugeait le teint et les traits de sa peau, avait un air un peu fou. Marx tenta de prononcer un bonjour, qui lui resta en travers de la gorge. C'est donc le vieil homme qui entama la discution, sans attendre plus longtemps:

- Bonjour... Marx c'est ça?, le Gryffondor acquiesça, Ah! Excellent! Je suis Leon Rosenzwag, le frère de Ludwik, ton père. C'est moi qui t'ai envoyé une lettre à Poudlard, que tu as reçu puisse que tu es ici avec nous. Si tu savais comme je suis ravi de te voir! Oh! Voici ma femme, Marilyn, la vieille dame prononça un bonjour flué, Et ma fille, Shannon, grâce à qui on a pu te retrouver.

A ses mots, la jeune femme fit un bond vers Marx, et l'embrassa chaleureusement avant même que le jeune sorcier n'ait pu réagir. Ca commençait à faire beaucoup de choses à digérer pour le jeune homme.

- Salut cousin! Ha ha, je ne t'imaginais pas du tout comme ça! Tu es bien mieux que ce que je pensais... Tu as l'air un peu paumé aussi..., finit-elle par dire en regardant Marx qui était déconfit.

Paumé?! Le mot était faible! Marx était complètement secoué oui! Une minute plus tôt, il ignorait qu'il avait de la famille, fut ce telle en vie ou non, et d'un coup, hop, comme un lapin sortant d'un chapeau magique, il y en avait trois qui déboulaient de nul part pour lui annonçait que, si si, il existait d'autres Rosenzwag que ses égoïstes et imbéciles de parents. Et en plus, ils vivaient à Londres, d'après ce qu'il avait compris de la lettre, c'est-à-dire pas très loin. Le jeune sorcier avait tellement de questions à leur poser qu'il ne savait pas par quoi commencer. Pourquoi pas avant? D'où sortaient-ils? Comment? Qui étaient-ils vraiment? Attendaient-ils quelque chose de lui? Pouvaient-il compter sur eux et leur faire confiance? Étaient-ils des sorciers?Mais il était tellement abasourdi par la nouvelle qu'il resta muet, à écouter son oncle.

- Par la Sainte Barbe de Merlin, Shannon, tu vois bien que tu nous le perturbes, Leon la repoussa gentiment pour s'adresser à Marx, C'est sur que ça doit faire beaucoup d'un coup, vu que tes idiots de parents ne t'ont jamais parlé de nous, ou de qui que ce soit d'autre d'ailleurs si j'ai bien compris ce qu'ils m'ont dit..., Leon sourit d'avantage en voyant les yeux écarquillés de son neveux, Ha ha! Et oui, nous avons vu tes parents! Oh il doit y avoir de cela trois jours, quand Shannon a découvert que tu étudiais à Poudlard. C'est une ancienne élève, et elle est tombée, je ne sais par quel miracle, sur ta fiche d'élève alors qu'elle était retournée sur l'école. Faudra qu'on en parle hein, parce que c'est pas vraiment du jolie jolie tout ça! Ah la jeunesse! Enfin, on a eu l'adresse du frangin comme ça en tout cas. Je ne vais pas te cacher qu'il n'a pas été très ravi de me revoir, mais bon, il a toujours était comme ça. On ne peut pas dire que je ne m'y attendais pas. Ensuite je t'ai envoyé une lettre, pour te rencontrer. C'est important la famille! Même si mon ainé semble penser le contraire. J'avoue avoir eu un peu peur que tu nous poses un lapin... Mais tu es là, et tu as l'air en pleine... Un peu fatigué peut-être... M'enfin bon! Je suis ravi! Je ne m'attendais pas du tout à ce que tu sois un sorcier! Ah ça non!, il avait prononcé ces derniers mots à voix basse, jetant un coup d'œil aux quelques passants qui traversaient la rue.

- Alors vous aussi, vous êtes des sorciers?!, Marx s'était enfin délié la langue, surpris par cette dernière annonce.

- Oui Marx, nous sommes tous les trois de sorciers, avait doucement ajouté Marilyn qui s'était rapprochée des deux hommes.

Le Gryffondor eu un petit rire dément. C'était la meilleure nouvelle qu'il avait entendu depuis des mois, peut-être des années! La nouvelle qu'il avait secrètement attendu. Jamais il n'aurait pensé dire un jour qu'il avait vraiment une famille. Des sorciers en plus! Le jeune sorcier était tout chamboulé, tout ému, et tremblait de tout ses membres. Ces trois là étaient pleins d'enthousiasme et d'entrain.

- C'est génial... Vraiment génial... Je sais pas quoi vous dire..., Marx bredouillait quelques mots, un sourire se dessinant enfin sur son visage. Tout cela agissait comme un baume sur la douleur que ressentait le garçon jusqu'à présent.

- Oh, moi je crois que nous avons des tas de choses à nous raconter. On a dix-sept ans à rattraper mine de rien! C'est que j'en ai des choses à te dire! Allons donc boire une bièraubeurre à la maison. Oh et sinon, bienvenue dans la famille mon cher neveux!, et il le prit dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Lun 01 Fév 2016, 12:01


RP avec Arcturus Madverier


Asclépius s'attarda un moment sur l'immense tableau au-dessus de la cheminée du salon. La toile sorcière représentait de petits angelots jouant avec de petits trolls dans un cadre bucolique jusqu'à ce qu'une Acromentule ne vienne les déranger. S'il devait être honnête, il dirait que ce tableau est vraiment de mauvais goût.

" - Vous semblez bien songeur mon jeune ami. Est-ce la toile de mon ancêtre qui vous inspire à la rêverie ? "

Asclépius détourna son regard de la toile pour sourire aimablement à une sorcière d'âge mûr, vêtue à la fois tout en sobriété et en élégance. Octavia Zetkins était décidément de toute beauté ce soir. Le deuil de son époux lui allait bien au teint.

" - En vérité, je crois bien que cette toile à elle seule aurait fait fuir un attroupement de moldus, dit-il avec un sourire courtois. "

Octavia sourit à son tour avec beaucoup d'amusement.

" - Vous avez bien raison. Malheureusement, il semblerait qu'elle soit indécrochable. Si jamais vous parvenez à la retirer avec ces quelques potions dont vous avez le secret, j'en serais ravie. "

Asclépius lui rendit son sourire et la maîtresse de maison fut appelée par d'autres de ses amis. Il soupira discrètement avant de boire une gorgée de champagne. Visiblement, il commençait à avoir sa petite réputation. Certes, son frère Maximus serait toujours plus connu que lui mais pour le moment, il n'était pas présent à cette soirée très privée, réunissant les plus hauts membres de l'aristocratie sorcière londonienne.
Il était seul, pour le moment. Son père et sa mère ne devrait pas tarder à le rejoindre. Ils avaient estimés qu'Asclépius devait faire ses preuves parmi les membres de sa classe, sans quoi, il ne serait jamais reconnu comme tel. En y repensant, il n'avait pas eu trop de difficulté à s'intégrer: il lui avait suffit de prononcer le nom de Salazar Serpentard, de confirmer être dans sa Maison et d'avoir un certain talent pour les potions... Et peut-être un léger intérêt pour la magie noire. Ainsi, il préparait le terrain pour l'arrivée de ses parents.

Il reprit une gorgée de champagne, souriant quand il fallait sourire et parlant quand il fallait parler. Parfois, il osait une impertinence tout à fait mondaine pour un bon mot ou pour complimenter la maîtresse de maison, mais rien de plus. On lui donnait l'âge d'homme, il n'avait pas seize ans. On lui prédisait un grand avenir au Ministère, lui ne souhaitait que vivre en ermite entouré de chaudrons fumants. On lui parlait de fiançailles, il préférait sa solitude. Et puis, si c'était pour se retrouver avec une dernière-née quasi-cracmol, non merci.
Il ne pourrait partir qu'avec ses parents. Entre temps, il aimerait bien trouver quelqu'un avec qui parler pendant la soirée, sans faire tapisserie, et sans être trop extravagant non plus. Ce qui n'était en rien une tâche aisée.


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Mar 02 Fév 2016, 13:29, édité 2 fois (Raison : Incohérence)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Mar 02 Fév 2016, 22:02


Asclépius termina sa première coupe de champagne et se décida après quelque temps à en prendre une seconde. Il avait discuté pendant quelques temps avec un vieux sorcier, qui s'était endormi au beau milieu de leur échange. Il s'était donc éloigné discrètement pour se poster non loin de la fenêtre. Il voulait s'en aller: il s'ennuyait et il avait faim. Au moins, le champagne servit était loin d'être mauvais.
Le jeune homme observa du coin de l’œil son hôtesse papillonner d'invités en invités, s'attardant parfois sur ses "chéris". Il sirota une gorgée de champagne, songeur, avant de se diriger vers la bibliothèque du salon, examinant les ouvrages. Moui, ils devaient probablement avoir été choisis pour cette bibliothèque, plus pour la qualité de leur apparence que leur contenu, c'était bien dommage. La veuve Zetkins possédait par contre de bien précieux ouvrages. Dommage qu'ils prennent ainsi la poussière. Il jeta un œil autour de lui, constata que personne ne lui prêtait attention et tira un livre de l'étagère pour l'étudier de plus près.

" - Arc-tur-us ! Mon chéri ! s'écria Olivia Zetkins. "

Asclépius sursauta et replaça correctement l'ouvrage dans la bibliothèque, avant de tourner son regard vers la nouvelle attraction principale de la soirée: un jeune d'homme d'une certaine prestance au visage racé et à l'élégance indéniable. Un autre Sang-pur venait de rejoindre leur petite soirée. Probablement un jeune héritier.
De sa place, il n'entendit pas distinctement leur discussion, mais distingua néanmoins le mot "Auror". Ainsi donc, c'était ce qu'il était. Pourquoi pas. Il avait au moins le mérite de baisser quelque peu la moyenne d'âge de la soirée.
Il le vit d'ailleurs s'éloigner d'Octavia assez rapidement. Cette dernière soupira avec amusement, fit une plaisanterie avec un autre invité et partit voir en cuisine si de nouveaux plats pouvaient être apportés.

Asclépius fit tourner sa coupe de champagne entre ses doigts tout en observant le jeune Auror, se demandant si oui ou non il devrait aller le saluer. Il devrait, par devoir et tradition: son visage ne lui était pas inconnu ou plutôt assez familier. Il lui rappelait un Magenmage prestigieux, que son frère Scarvius avait déjà rencontré au cours de ses études: Xelonion Madverier. Il pourrait tout à fait être son fils.

Il s'approcha ainsi du nouvel arrivant, après qu'il eut jugé que ce dernier se soit suffisamment remis de la salutation de leur hôtesse pour lui parler. Il lui offrit un sourire aimable et conventionnel:

" - L'on s'ennuie un peu, ne trouvez-vous pas ? " Il ne cherchait pas spécialement à complaire: tant pis si son interlocuteur s'amusait, ce dont il doutait tout de même un peu. Il tendit poliment la main. " Asclépius Underlinden, troisième du nom. Enchanté. "
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 10 Fév 2016, 00:40


" - Arcturus Xelonion Kayn Madverier, enchanté. " lui répondit poliment son interlocuteur, un sourire aimable sur les visages.

Asclépius observa un instant son vis-à-vis. Ce jeune Auror était effectivement un Madverier mais de là à dire lequel... Il avait quelque peu oublié ses cours de généalogie et n'était pas en mesure de répondre à cette question. Qu'importe, il en apprendrait sûrement plus dans les paroles d'Arcturus et sinon, il se replongerait dans les fastidieux ouvrages de généalogie sorcière qui avaient baignés son enfance au château Underlinden.

" - Effectivement, cette soirée est d'un ennui...mortel... " reprit ensuite l'Auror. " Miss Zetkins a du goût mais ce n'est pas celui de tous et puis...regardez-moi ce buffet...Quelle tristesse...Un véritable massacre gastronomique...Dommage pour elle... "

Asclépius esquissa un sourire poli, confirmant ainsi à son interlocuteur qu'il partageait son opinion. Les discussions étaient toujours plus intéressantes entre gens de la même caste sociale. Il jeta un œil au buffet et à la soirée en générale. Les musiciens conviés par Octavia venaient apparemment d'arriver, ainsi que les plats de résistance sur les buffets. Etrangement, il n'avait plus si faim que cela.
Il reporta ensuite son attention sur Acturus et il eut la brève impression que ce dernier semblait chercher ses mots, ou une pensée quelconque.

" - Pardonnez-moi mais je n'ai pas souvenir de votre nom dans les registres de bonnes familles sorcières, vous êtes d'où exactement, Asclépius ?
- Il n'y a rien d'étonnant à cela. " Lui répondit aimablement le jeune homme. " Ma famille a quitté la Grande-Bretagne au XIXe siècle pour s'établir dans le Länder de Schleswig-Holstein, à la frontière danoise. C'est sur la décision de mon père, Siegfried Ladonius Underlinden, que nous sommes revenus sur le sol anglais. "

Il fit nonchalamment tourné le champagne présent dans sa coupe avant de reprendre la parole:

" - Et pour être tout à fait franc avec vous, mon père n'est le patriarche de notre famille que depuis un an ou peut-être deux, et mon grand-père ne souhaitait pas retourner en Grande-Bretagne. Avec une absence de près de quatre siècles, nous avons été quelques peu oubliés par la communauté sorcière britannique. "

Il conclut ses explications par un sourire poli. Il n'y avait rien de faux dans son discours. Son père pourrait ne pas approuver son attitude mais pour s'intégrer au sein d'une société, il faut être présence. La famille Underlinden dirige certes le Länder sorcier du Schleswig-Holstein, mais en Grande-Bretagne, ils sont un peu oubliés. La dernière trace de leur présence sur le territoire venait du grand-père de son propre grand-père paternel, Titus Athos Underlinden, Ve du nom. Son ancêtre était vraisemblablement partit à cause d'un désaccord politique... Il n'y avait que très peu d'informations sur ce départ assez mystérieux, rendant ainsi le personnage énigmatique, voire légendaire. Parfois, au cours des interminables dîners de famille, son nom était associé au titre de "mage noir". Qui sait, cela était peut-être vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Jeu 11 Fév 2016, 20:32


Tandis qu'il discutait avec Arcturus, Asclépius se prit à éprouver une certaine admiration pour lui. Il avait devant ses yeux et discutait avec un membre illustre de la liste des vingt-huit sacré. Qui plus est il était Auror et le fils - il en était sûr désormais - de l'un des plus grands Magenmage britannique de ce temps. Lui faisait face le modèle du Sang-Pur. Modèle que son propre père incarnait également. En ce qui le concernait... Il tendait vers ce modèle sans réellement l'atteindre. Ceci étant majoritairement dû à son cruel manque de confiance en sa magie et à son isolement volontaire.
Néanmoins, il commençait à apprécier la discussion avec Arcturus. Ce dernier avait un charisme indéniable. Et, il avait le grand mérite de lui tenir compagnie pour cette soirée. Cela faisait déjà un petit moment qu'il était là et il doutât que ses parents ne viennent. S'ils l'avaient réellement voulus, ils seraient déjà venus.

Il suivit le mouvement de son camarade en se servant au buffet. Il se laissa tenter par des morceaux de saumon fumée accompagné d’échalotes. En dégustant son plat, il constata avec plaisir que le saumon qu'il dégustait était de première qualité : il n'était ni trop gras, ni trop ferme. Et les échalotes se mariaient parfaitement avec le poisson.
Il pressait avec aisance un demi-citron au-dessus de son plat (aisance acquise grâce à ses longues heures passées à s'exercer en Potions) avant de recentrer sur son interlocuteur lorsqu'il reprit la parole:

" - Dites-moi Asclépius... Que pensez-vous des sorciers d'origine...modestes, comme les nés-moldus ? "

Il le regardait droit dans les yeux. Ce genre d'attitude avait toujours tendance à le rendre mal à l'aise. Néanmoins, il soutint son regard et répondit sans faire attendre Arcturus: hésiter serait montrer une incompétence, et il n'était pas un incompétent.

" - Je les trouve dangereux. Dit-il posément. En effet, bien que ces sorciers soient bénis par la Magie, ils demeurent d'extraction moldu. Ces gens passent 11 ans de leur vie dans un environnement moldu avant de rejoindre notre monde; ils sont alors pétris de leurs idéaux et d'une conception du monde qui ne peut se marier avec la notre. Et parfois, ils tentent même de l'imposer. Nous, sorciers, avons notre propre histoire, nos propres coutumes et traditions, notre propre organisation sociale... Et nous devrions tout remettre en cause parce que des nés-de-moldus estiment que nous sommes archaïques, renfermés, voire étriqués dans nos pensées ? Il soupira légèrement. On nous bassine avec des discours démagogiques et bien-pensants sur l'acceptation des moldus et du bienfait qu'ils pourraient apporter à notre société. Quels bienfaits ? Nous n'avons rien à voir avec ces gens. "

Le jeune homme s'arrêta et toussa légèrement derrière son mouchoir brodé du blason de sa famille et de ses initiales.

" - Veuillez m'excuser, reprit-t-il, courtois. Je crains d'avoir trop parlé et de vous avoir ennuyé avec mon discours. "
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Sam 20 Fév 2016, 17:32


Asclépius écoutait attentivement son interlocuteur, avec néanmoins la sensation en arrière-plan de recevoir une leçon de morale. Cette impression ne dura pas longtemps et à la fin du discours d'Arctrurus, le jeune Serpentard était songeur. Les propos de son vis-à-vis portaient à réflexion et, pour être honnête, il n'avait jamais envisagé les choses sous cet angle. "On ne devient pas Serpentard, on est destiné à l'être, on nait Serpentard", voilà qui remettait beaucoup de choses en question.. Ou bien qui apportait une réponse à plusieurs de ses questions, il ne savait plus trop.
Il prit son verre et bu quelques gorgées, restant pensif un court moment avant que sa politesse ne lui intime de répondre :

" - Vous avez raison, répondit-il poliment. Je constate par vos parole que votre expérience et vos rencontres vous on rendues plus sage que vous ne l'étiez à mon âge. Je suis convaincu par vos propos : le Choixpeau ne peut se tromper sur la nature profonde d'une personne, et si des Nés-de-Moldus se trouvent à Serpentard, c'est qu'ils y ont parfaitement leur place. J'espère pouvoir faire un jour une telle rencontre. "

Il entendait au loin l'orchestre jouer une douce valse. Quelques couples, tous plus ou moins sexagénaires, venaient pour danser tandis qu'un elfe de maison s'occupait discrètement de faire disparaître les plats vides pour les remplacer par d'autres, garnis de nourriture. Il aperçu Miss Zetkins danser avec un gentleman à moustache et monocle, vêtu sobrement d'une robe marron stricte. Asclépius le voyait tout à fait derrière un bureau d'acajou richement ouvragé, à gérer sa fortune le jour durant et aller à l'opéra ou en soirée la nuit.
Il détourna le regard pour revenir sur Arcturus. En songeant à ses paroles, il se permit même un sourire presque fantomatique. Ses paroles avaient calmées son angoisse existentielle pour un temps : n'était-il pas le premier Underlinden à Serpentard depuis quatre siècles ?

" - J'éprouve également une grande fierté d'être à Serpentard, mais il m'est déjà arrivé de douter à plusieurs reprises de ma place. L'avais-je vraiment mérité ? Etais-je vraiment fait d'un bois aussi digne que celui du grand Salazar ? Savoir que l'on est destiné à être à Serpentard me rassure ainsi quelques peu. Il esquissa un sourire. Je devrais peut-être rapporter votre bonne parole à mes camarades... Mais pas tous, tout du moins. C'est regrettable mais beaucoup de sorciers se comportent de moins en moins conformément à la position sociale que leur confère leur sang. Ainsi, des Sang-Purs n'agissent point comme tels et d'autres sorciers se réclament Sang-Purs alors que leurs grand-parents, voire parents sont de sang-mêlés. "

Asclépius retint un soupire quelque peu discourtois avant de poursuivre : " - Je pense que, qui que l'on soit, il faut savoir assumer son sang, et sa Maison. Le sang nous détermine mais la Maison dans laquelle nous sommes, permet de nous réaliser, tel que nous sommes. Ainsi, j'estime vos amis Nés-de-Moldus Serpentard plus méritant que certains Sang-Purs qui se perdent. Auraient-ils perdus toute notion de fierté ? Je ne vois pas d'autre explication à leur attitude. "
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 26 Fév 2016, 15:33


Sa conversation avec Arcturus avait été bénéfiques à tout points de vus : il se sentait désormais plus serein et savait vers qui aiguiller son intérêt une fois de retour à Poudlard. L'étincelle d'admiration qu'il avait ressentit pour son aîné au début de leur discussion s'était désormais affirmée. Ses conseils avaient eut le don de le rassurer : ce que ses propres frères n'auraient jamais pu faire. Après tout, ils n'étaient jamais allés à Poudlard, et lui seul était à Serpentard. Cette conversation était décidément une vraie bouffée d'air frais, un peu comme un philtre de paix.

Asclépius esquissa un léger sourire avant de lui-même lever son verre pour porter un toast avec son vis-à-vis. Il nota dans un coin de sa tête de trouver ce fameux Ted Rosebury, et de lui parler, dès que l'occasion s'y prêterait. Se serait sûrement des plus intéressant.

" - Je vous remercie pour tous vos précieux conseils, Arcturus. Je ne manquerai pas une occasion de les suivre, sachant qu'ils me seront sans aucun doute bénéfique. Je n'ai certes pas la prétention d'égaler l'un des plus grand mage noir de notre temps, mais j'ai tout du moins l'ambition de ne pas faire défaut au noble blason que je porte sur mon uniforme à Poudlard. J'espère que nous aurons de nouveau l'occasion de discuter, car votre conversation était des plus plaisante. " Dit-il sur un ton un peu plus amical.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 7

 Greenwich - Quartier de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.